Eshtananda – n°3




Le
canal fait vibrer un son…

 

Mes chers, qui êtes présents,
recevez la vibration de ces sons.

 

Les Elohim vous saluent, par moi,
qui suis Eshtananda. Vous me connaissez.

Nous accueillons ensemble dans la Beauté
de cette vibration partagée, la Présence infinie, resplendissante, de Christ. Que vos Cœurs chantent à l’unisson dans cette Présence.

 

Je Suis, ainsi que Tu Es, la voix
de l’Un.

 

Les chants des étoiles et des
innombrables danses célestes des multi-univers, le jeu de leurs formes, de
leurs mouvements, de leurs sons, de leurs matières, de leurs vibrations
colorées, des formes de vie qui se déploient en divers endroits, innombrables
et variés, n’est qu’un chant unique. Christ assemble et unifie ce chant en une
seule note, condensant dans la Joie la plus pure la multiplicité infinie des
vibrations, si nombreuses et variées, qui constituent ce que je viens de vous
décrire.

 

Vous êtes Christ, chacun, chacune,
en un point précis de Lumière situé indéfectiblement en vous.

Cette semence de
Lumière vous a été remise aux origines et nous vous demandons de la regarder,
de l’entendre, de la glorifier en toute simplicité et en toute Joie.

Moi qui
suis Eshtananda, Elohim, j’accueille également la vibration Christ, telle
qu’elle est semée en moi, et je joue avec elle, je la cultive. Elle me sert à
nourrir les notes de mon instrument, à donner à mes créations la plus parfaite
pureté, la plus authentique vérité, tout simplement. Je suis au Service, dans
cette Lumière et nulle autre.

 

Nous vous invitons à faire jouer en
vous comme le plus délicat et le plus précieux des instruments que vous ayez
jamais eu entre les mains, cette vibration Christ qui vous insémine de Lumière,
de Vérité, d’Amour, de Sagesse, de Joie, de Plénitude et d’Unité. Jouer
signifie là : chanter, danser, être, créer de la Lumière -non pas
volontairement mais dans le pur Service que sont la Joie et la Liberté infinies
d’appartenir à cette Unité.

 

Nous vous saluons, je vous salue,
en tant que frères et sœurs, en tant qu’âmes de Lumière, en tant que créateurs
et créatrices aux dons illimités. Ces dons, vous les partagez entre vous. Il
vous incombe de mettre en actes ce partage et de faire que chaque instant soit
la symphonie des innombrables facettes lumineuses, pures et simples de votre
création personnelle, de votre propre instant… Ne vous méprenez pas : vous
n’êtes pas appelés en ce jour par moi à créer des univers, ainsi que certains
d’entre nous les Elohim le font. Vous êtes créateurs de votre propre vie et
de vos propres instants : cela est la Beauté entière, ultime et infinie de
votre immense création. Il vous arrive également de créer ensemble des formes,
et ces formes vous appartiennent. Parfois elles peuvent donner naissance à
d’autres formes, à de la vie, à de la Joie. Abandonnez-vous, mes frères et mes
sœurs, à ces joies de chaque instant et ne regardez pas tout ce qui n’est
qu’illusion autour de vous, car ce monde à présent n’est plus qu’une sorte de
reflet de pacotille qui est appelé à s’éteindre et à se désintégrer, dès que
vous cesserez de le faire vivre par vos croyances, et votre manque de foi pour
certains.

 

La naissance que vous êtes sur le
point de traverser est également votre création. Vous êtes, chacun, chacune, le
créateur de votre propre naissance -appelée aussi renaissance- et qui est,
comme on vous l’a dit, une transmutation. Cette transmutation sera votre
création.

 

Je suis le Feu. Je suis ce qui
donne feu à votre soleil. Je suis l’infinie douceur de ce feu qui ne brûle pas
mais qui consume afin que de ses cendres se dégage le joyau que vous êtes
appelés à découvrir en tant que vous-mêmes. Sachez et reconnaissez que vous
êtes comme le diamant. Or le diamant ne devient pas cendres, le diamant trouve
tout son éclat au sortir de ce qui a pu consumer les scories qui l’entouraient
et le masquaient à la Lumière.

 

La Vibration Christ habite ce
diamant, pour peu que vous la reconnaissiez, l’accueilliez, la fassiez vivre,
la glorifier en vous.

 

Vous êtes à l’aube d’un nouvel
univers, sachez-le. Ainsi en est-il décrété sur commande de la Source. Nous
créons ensemble les prémices de cet univers naissant. Alléluia !

 

Je me
retire. Je vous salue, moi, Eshtananda, prince des Elohim.

 

(suit le message du Sans Nom)

via
Christine Anne K. le 15/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *