Questions/Réponses n°10 – Voix de Lumière


Où est-on en ce moment ? Beaucoup de choses ont changé et beaucoup de choses n’ont pas changé du tout… et je me sens un peu désorienté parfois, au niveau de ce que l’on appelle la vie quotidienne…

Bien-aimé, réjouis-toi en ton cœur et le reste n’a pas d’importance. Ainsi que Mère des Mères vous l’a dit tout récemment, chaque personne a son chemin et les chemins sont multiples. Vous n’avez qu’à célébrer et accueillir ce que vous êtes vous-même, chacun, ainsi qu’à célébrer et accueillir vos frères et sœurs lorsque vous vous réunissez, lorsque vous vous aimez, lorsque vous partagez certains moments de vie. Le reste n’a pas d’importance. Ne croyez pas que vous avez à vous soucier de comment va le monde.
Cela, de même que la Mère des Mères vous l’a dit, n’est pas une invitation à l’égoïsme ni à la tour d’ivoire, mais simplement à vivre l’instant présent sans vous préoccuper d’avoir à interagir au sein de structures, d’espaces ou de situations qui ne vous appellent pas, lorsqu’ils ne vous appellent pas -et il est peu probable qu’ils vous appellent.

Contentez-vous d’être. Être n’est pas passif : être est Lumière et par là-même actif, mais pas au sens de vos actions physiques… Vous avez bien évidemment des actions physiques à accomplir pour maintenir vos corps et votre vie ensemble, mais faites-le dans l’harmonie et dans la recherche d’harmonie : n’ayez pas d’autre but.

Vous êtes en train de traverser un moment de grand calme, du moins pour certains d’entre vous qui ont compris et accepté certaines choses, compris et accepté que l’illusion n’est que l’illusion, et qu’il n’y a plus à se laisser piéger dedans. Ainsi, ne vous demandez pas où vous êtes : vous êtes là, et autour de vous il y a ce qui est là, il y a ce qui semble être là, et il y a ce qui est là sans se voir. Cette phrase peut vous paraître bien creuse mais cela est l’état dans lequel beaucoup d’entre vous stationnent.

L’ascension est en cours, rien n’est arrêté, et vous n’avez pas à vous soucier de quelque drame que ce soit. Soyez simplement présents en tout instant à vous-même, à votre intérieur, ainsi qu’aux êtres aimés que vous côtoyez ; mais soyez leur présents dans le plus grand respect de ce qu’ils sont et de ce qu’ils ont à être, et que vous ne connaissez pas. Aimez-vous dans l’instant, réjouissez-vous dans l’instant, travaillez dans l’instant, soyez dans l’instant. Ainsi s’ouvre à vous l’immensité la plus absolue et c’est là que vous pouvez découvrir que vous êtes sans limites, ainsi qu’il vous l’a été proposé il y a quelques minutes par la très vénérée Mère de l’Esprit, qui est aussi l’Esprit de la Mère et l’Esprit de l’Esprit… J’espère avoir répondu à ta question.

On nous répète que la matrice n’est plus, alors qu’on ne voit aucun véritable changement dans le monde… Ce maintien de la matrice appartient-il à l’illusion, à l’illusion de l’illusion ? Faut-il comprendre que tout n’arrive jamais qu’à l’intérieur et qu’il n’y aura pas de changement à l’extérieur ?

Chère et bien aimée sœur, le fait même que tu poses cette question indique un état de détachement que tu sembles avoir atteint, tout en pratiquant encore un certain attachement à l’observation de la réalité, du moins de ce que vous appelez la réalité… Plus tu te tourneras vers l’intérieur, moins tu t’intéresseras à l’extérieur, ainsi que tu l’as dit toi-même avec tes propres mots. Cela est effectivement le bon chemin pour sortir de la matrice. Néanmoins, il est cependant vrai que la matrice ne peut que cesser d’être, car ce qui la maintenait close n’est plus, et définitivement.

Ce que vous observez et qui parait ne pas changer appartient certes comme tu l’as dit à l’archipel des illusions dont parlait Eloha. Il importe donc avant tout de vous détacher vous-même de ces illusions, pour leur faire perdre leur épaisseur. Il ne m’appartient pas de te dire qu’à telle ou telle date certaines choses cesseront réellement, dans la matière, d’être. Le travail intérieur est considérable et à partir du moment où les consciences changent, ont changé, et ne cessent de changer dans le sens de cette élévation vibratoire que vous appelez ascension, le monde de l’illusion créé par ces consciences dans ce qu’elles ont eu de figé et de conditionné par la matrice ne peut que perdre son épaisseur, malgré les apparences.

Beaucoup d’entre vous fantasment des scènes de destruction, de désintégration, de paysages d’après une bombe atomique et des choses comme cela : cela n’est peut-être pas le chemin. Le détachement est un bien meilleur chemin… Nous savons que beaucoup d’entre vous souhaitent réellement la destruction, quelque part, de ce monde que vous ne supportez plus, et ce souhait est profondément vivace chez beaucoup d’entre vous, sous différentes formes. L’ascension n’est pas la destruction.

L’archange Mikaël a parlé beaucoup l’année passée de déconstruction : il a été dit que la déconstruction n’est pas la destruction. Si vous ne savez pas voir les effets de la déconstruction, c’est aussi que, malgré vous, vous avez besoin de vous accrocher, à votre insu, à la permanence illusoire de ce qui semble exister dans la matière. La déconstruction a permis à bien des structures et à bien des consciences d’évoluer considérablement et a « donné du mou », pourrait-on dire, permettant le passage d’autres forces : des forces de Lumière et de Conscience, qui font leur travail en s’instillant avec la plus grande puissance à travers tout de qui est.

Il est vrai que certains messages, par de nombreux canaux, ont pu donner des prédictions, des dates, des événements, que beaucoup ont attendus et n’ont pas vus… Il est également des choses que vous ne voyez pas parce que vos perceptions ne savent pas les voir. Aucun de vous cependant ne pourra nier qu’au niveau de vos cœurs et de vos consciences, de vos relations, de la Vérité en vous, il y a une évolution considérable. Et si les objets, les routes, les villes, les infrastructures sont toujours présents, cela vous permet de vivre confortablement dans vos corps, n’est-il pas vrai ? Tant que vous avez des corps…

Ma fonction n’est pas de prédire des événements; je ne fais que répondre de par un certain niveau à vos interrogations, pour vous aider à cheminer dans vos compréhensions de vous-mêmes à travers les événements. J’espère néanmoins avoir pu te répondre.

J’aimerais pouvoir comprendre l’articulation entre les trois jours de septembre (d’obscurité intérieure…), et les trois jours qui sont prédits pour un temps ultérieur, par d’autres canaux…

Cela est simple bien-aimée. Ce canal-ci a dû faire l’annonce comme tu sais de ces trois jours intérieurs, qui ont eu lieu bel et bien pour ceux à qui ils étaient destinés  – il y a eu des observations de faites, et des retours – … Cet épisode était prévu, nécessaire, et a porté ses fruits – assez subtils – parmi une certaine couche de Terriens « éveillés » qui sont les seuls à les avoir ressentis. A présent ces êtres sont nettoyés et aguerris.

L’annonce des trois jours mentionnée par ailleurs est celle d’un événement plus massif, mais pas non plus forcément répétable. Je m’explique : cela signifie que cet événement n’aura pas forcément lieu, en tout cas pas dans la forme « attendue ». Cette prophétie est attendue certes par beaucoup ; mais à présent elle a eu lieu une première fois dans cette forme discrète. Pourquoi aurait-elle donc lieu une seconde fois dans la forme prédite ?… Elle peut se réaliser, ou pas. Et si le niveau de conscience ne la rend plus utile dans la forme initialement annoncée, pourquoi cela serait-il immuable ?… Soyez avertis que ces deuxièmes trois jours pourraient se manifester tout autrement que ce qui est prévu dans vos projections mentales.

…Tout cela peut faire l’effet de désaccords, ou de controverses possibles : pourquoi et comment ?…

Cela est humain. Les trois jours des 11,12,13 septembre ont été véritables et réels. Tous ne l’ont pas compris ou validé : qu’importe!… Rien ne se répète, et aucun futur n’est immuable.

Certaines personnes « en chemin » partagent une forme de peur que « ça ne s’arrête pas ». Que peux-tu nous en dire ?

Mes chers aimés, n’ayez pas peur – même s’il ne s’agit pas d’une peur, car il s’agit plutôt d’un doute ou d’une crainte que d’une véritable peur… Ne doutez pas, mais tournez-vous vers l’intérieur de vous-mêmes car encore une fois le chemin est là… Attendre que le monde s’arrête est une forme d’illusion également, car cette attente emploie les termes mêmes de l’illusion pour se formuler. Craindre que le monde ou que la matrice ne s’arrête pas est un passage qui n’est qu’une expression de cette attente.
Je sais que derrière cette attente, il y a un réel désir. Ayez confiance en votre désir et faites confiance à ce qui se crée plutôt qu’à ce qui se détruit. Si destruction il doit y avoir, il y aura. Mais cherchez en vos cœurs le chemin de la création. Certains canaux savent donner des informations événementielles, matérielles, financières même parfois. Cela n’est pas notre cas, et c’est avec Joie que nous vous saluons.


via Christine Anne K. le 11/10/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

2 réflexions au sujet de « Questions/Réponses n°10 – Voix de Lumière »

  1. Je vous remercie d’avoir posé ces questions car elle reflète vraiment mes préoccupations du moment et m’ont permise d’avancées et de voir les choses autrement.
    Merci beaucoup pour tout ce travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *