Questions/Réponses – n°12

NdR : Mille excuses pour les bugs typographiques et de mise en page… Nous cherchons des solutions et mettons les canalisations en ligne malgré tout, car le plus important, c’est le contenu. Merci !


PRATIQUE (avec le Sans Nom en tant que polarité)

Je vous invite dans ce silence à pratiquer quelques instants, sans chercher à comprendre avec votre mental, la nature du mouvement qui vous a été décrite par la voix du Sans Nom. (cf. message de mai 2010 Ndr)

Vous n’avez aucune volonté à mettre dans cette pratique, seule la présence.

Il peut vous être proposé pour cette pratique – afin de maîtriser votre mental – de répéter intérieurement de temps en temps le mot « Sans Nom », simplement pour poser la vibration et non pas comme une répétition de mantra. Ne cherchez pas de résultat, laissez travailler votre cœur.

N’oubliez pas que le Sans Nom est une polarité, et que la mise en présence de deux polarités engendre une vibration que vous appelez un champ. Cela est la pratique.



QUESTIONS – RÉPONSES


Comment fait-on pour contacter la vibration et la polarité du Sans Nom, ainsi qu’il a été recommandé ? Et la pratique donnée il y a quelques mois pour se relier au Sans Nom convient-elle pour cela ? Y a-t-il une méthode plus appropriée à présent ?


Bien-Aimés – je suis Suraïvan – je me réjouis avec vous d’envisager la réponse à ces questions car cela indique que votre seuil est proche et je ne peux que m’en réjouir. .

Pour répondre à ta question, mon Aimé, comment se relier à la vibration du Sans Nom qui effectivement et pour la presque totalité d’entre vous est un être inconnu et qui n’a ni nom ni forme, sachez, mes Aimés, que le Sans Nom comme il l’a dit est la polarité de la Source, que par conséquent la première méthode est de vous polariser vers la Source, tout simplement.

Ensuite, la dynamique de la polarité – ainsi qu’il vous l’avait été expliqué il y a quelques mois – occasionne un mouvement qui est ou qui peut se nommer Désir. Ainsi, le Désir d’aller vers la Source, ou vers le Sans Nom en soi, est une façon de se mettre dans cette vibration de manière projective – et dans l’Intention et dans le Désir – pour peu toutefois que ce désir ne soit pas une sorte de construction mentale mais soit réellement un désir émanant du cœur, en toute simplicité et en toute beauté, en tout Amour et en toute confiance.


Il est donc extrêmement simple, à vrai dire, de vous orienter sur la vibration et la polarité du Sans Nom. Il n’y a que son nom ou son absence de nom qui vous donne l’impression que c’est difficile. Vous pourriez même cesser d’évoquer l’appellation Sans Nom lorsque vous parler par exemple à vos proches de cette éventualité, pour parler simplement de Désir d’aller vers ou la Source, ou vers sa propre Source intérieure, ce qui est exactement la même chose dans ce processus …Cela lorsqu’on reste dans un langage simple, ce qui est une beauté de la compréhension ultime : revenir à un langage extrêmement simple.


Tu me poses la question de la pratique de reliance au Sans Nom qui a été donnée effectivement il y a quelques mois… Bien évidemment, mes Aimés, cette pratique a été donnée dans le but de servir à ce qui est, et particulièrement à ce qui vous est proposé de maintenir. C’est donc si l’on veut une troisième approche, disons plus en conscience (vous pourriez dire plus avancée mais je n’aime pas ce mot), disons plus élaborée et, bien évidemment, cette pratique peut pour certaines personnes être particulièrement enrichissante, dans les cas par exemple où le fait de mentionner en langage très simple le Désir et le Désir d’aller vers la Source sont des expressions verbales qui n’éveillent pas la vibration du cœur car le mental s’en empare et fait blocage. En ce cas, bien sûr, le développement de la pratique qui a été donnée et que vous allez ré-indiquer, je le sais, est une excellente chose. J’espère avoir répondu à votre question, mais j’accueille toute question complémentaire, mes Aimés.



Peut-on pratiquer d’ores et déjà et s’accoutumer à la vibration du Sans Nom, sans attendre le franchissement du Seuil ?


Chère Aimée, bien évidemment. Tu vis et vous vivez un éternel présent. L’emploi de cette pratique par conséquent (je te rappelle qu’elle a été donnée il y a plusieurs mois) n’est pas réservé à un moment ultime d’un certain calendrier, mais d’ores et déjà dans ton présent de chaque jour elle inscrit, si tu le désires, le présent du moment où la vibration du Sans Nom, effectivement, saura t’amener à travers le Seuil que tu désires tant franchir, lorsqu’il se présentera à toi. Amen



De quelle façon partager cette information avec d’autres personnes de façon efficace ?


Vous ne pouvez, bien sûr, partager cette information sur le Seuil et son franchissement qu’avec les personnes qui sont prêtes à envisager cela en toute conscience. Ainsi que je l’ai dit il y a quelques instants, l’emploi de la notion de Désir d’aller vers la Source est une excellente façon, simple, et qui parle au cœur certainement pour la plupart des gens.


Il se peut aussi que pour certaines personnes, et malgré son nom très abstrait, le nom du Sans Nom évoque quelque chose de très vital et de très nécessaire qui appartient à leur propre lignée vibratoire. Par conséquent, ne t’interdis pas non plus de le prononcer, s’il vient à tes lèvres en présence de l’un de tes amis.


Quant aux personnes qui n’ont pas conscience de la réalité de ce franchissement d’un seuil, que dire ? Chaque cas est différent. Tu peux avoir à rencontrer une personne qui est angoissée sans qu’elle sache pourquoi elle l’est, auquel cas pourquoi ne pas lui parler du Désir de retrouver la Source ? Cette information s’engrammera à la place qu’elle doit occuper dans son coeur et dans sa psyché et lui servira le moment venu. On peut parler bien sûr de la Lumière et non pas de la Source.


Y aura-t-il des signes avant-coureurs, personnels ou collectifs, à l’approche du Seuil de Lumière?


Chers Aimés, nous pourrions dire que les signes avant-coureurs sont déjà là, et depuis un certain temps. Si vous parlez de signes visibles, spectaculaires, médiatiques, il s’agit d’autre chose; car en votre cœur, en vos corps et en votre environnement vibratoire, les phénomènes avant-coureurs sont déjà en processus depuis une assez longue période, qui a eu ses étapes. Néanmoins, quand tu me parles de signes, je sais qu’il s’agit davantage de repères soit visibles soit entendables, qui touchent à la fois vos perceptions conscientes et votre mental conscient qui pourrait les analyser.


La question est complexe car un certain nombre de ces signes avant-coureurs au niveau géophysique de votre planète ne sont pas tant révélés par vos médias : le fait que les plaques tectoniques bougent, que le volume de la planète augmente, que les volcans sont en éveil, que les éléments se déchaînent, qu’un certain nombre de conditions climatiques se modifient, que certains événements non saisonniers, ni habituels, comme des inondations ou des feux importants se soient déclenchés, ainsi que des tremblements de terre, sont tous bien évidemment des signes avant-coureurs visibles, palpables, entendables et repérables. Mais vous ne les connaissez pas tous et vos médias ont un art extrêmement consommé de les noyer dans un ensemble d’informations futiles et déroutantes, voire chaotiques, qui absorbent les rouages de votre mental et obstruent votre conscience.

Au niveau de vos corps individuels, sachez que le processus n’est pas identique pour tout un chacun mais que, d’une manière ou d’une autre, il y a en quelque sorte le passage par une perte de conscience : le corps physique observe d’une manière ou d’une autre quelque chose qui ne peut pas ne pas être remarqué, que ce soit sous forme de chaleur ou de tremblements ou de ce que vous pourriez appeler malaise, un sentiment d’étrangeté… Je vous rappelle que lorsqu’une femme accouche pour la première fois, les sensations sont indescriptibles -bien que de nombreuses choses lui aient été racontées- : c’est en les vivant qu’elle découvre de quoi il s’agit. Il en est de même dans ce processus. Par ailleurs comme je vous l’ai dit, il semble qu’il y ait quelques chemins différents possibles selon les personnes, leur état de conscience, leur corps d’autre part, leur choix d’être, encore d’autre part, etc… Et qui font que, ainsi qu’Orionis l’a dit, il n’y a pas de cartographie générale.

Quant à savoir si le Seuil doit être franchi individuellement ou collectivement dans un seul instant, je te répondrai – et c’est un paradoxe – qu’il y a les deux cas; et que de toute façon un franchissement collectif n’est autre qu’un ensemble de franchissements individuels. Mais il est prévisible toutefois qu’à un certain point -et même si des franchissements individuels peuvent se produire chacun en leur temps- il y a planétairement un point de non retour à l’occasion duquel s’établit nécessairement un seuil collectif.

D’autres intervenants dans d’autres canaux ont élaboré certaines descriptions de signes avant-coureurs sous forme de particules de Lumière et de changement dans la radiation de votre astre solaire. Cette nature de signes avant-coureurs peut convenir également à certains d’entre vous, qui sauront les observer. Mais cette observation nécessite sans doute de bonnes conditions d’observation qui ne seront pas forcément l’apanage de tous. Je vous envoie tout mon Amour et vous invite à ne vous effrayer en aucun cas, mais simplement à vous réjouir et à être en paix. Alleluiah



Qu’est-ce que la Nouvelle Terre? Est-ce qu’elle existe déjà?


Chers Aimés, la Nouvelle Terre est votre création. Et cette création en ce sens existe car elle est déjà le fruit du travail de co-création d’un grand nombre d’entre vous qui la souhaitent, et l’imaginent, et la mettent en forme depuis un certain nombre d’années. Ce n’est donc pas une fantasmagorie : c’est une réalité. Ceci étant dit, votre mental n’est pas apte encore à concevoir la dissociation et la forme qu’elle prend, et la forme que prend cette dissociation entre la planète que vous connaissez dans sa forme et son état actuels et ce qui s’appelle la Nouvelle Terre ou la Néo-Terre comme certains le disent.

Sachez que certains déjà ont quitté la Terre pour aller ensemencer la Néo-Terre. Sachez que celle-ci comporte déjà, en cours de co-création, des paysages et des structures. Sachez qu’elle vibre de Joie et d’Amour, mais que paradoxalement elle n’est pas disjointe, elle n’est pas autre que la Terre que vous connaissez. C’est là que votre mental n’est pas apte à concevoir cette distinction qui n’est pas duelle, mais qui néanmoins est une dissociation.

Sachez que le franchissement du Seuil dont il vous a été parlé vous permet d’accéder, si c’est votre choix, à cette Néo-Terre qui est une des destinations que vous pouvez avoir choisies. Vous pouvez également avoir choisi d’autres destinations. Sachez que la Néo-Terre est dans vos cœurs, et que plus vous avez conscience de sa présence dans vos cœurs, plus elle se densifie, si l’on peut dire.

Je ne crois pas pouvoir vous en dire davantage dans votre langage et dans mes attributions en ce jour, mais sachez que vous la faites vivre dans vos cœurs et que les images d’elle que vous avez ne sont pas des fantasmagories : elles sont réelles et vous les faites exister, vous tous. Alleluiah

 

Le Désir d’aller vers la Lumière est une notion universellement partagée et qui n’est dévoyée dans aucun cœur, pour autant que je sache.


via Christine Anne K. le 8/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *