Euz Aq – Ett, un Arcturien

 

 

Chers Terriens, je suis un Arcturien, et j’ai, ne vous en déplaise et ne vous en effrayez pas , l’apparence d’un de vos lions -et je ne suis pas un prédateur, bien au contraire-… C’est une grande joie en ce jour de pouvoir trouver un canal pour m’adresser à vous.

Nous vous observons avec beaucoup d’amour et d’intérêt, et nous avons mis à votre disposition un bon nombre de technologies dont nous avons le secret – car notre niveau technologique est extrêmement avancé comparé au vôtre. Je ne vais pas vous faire un cours sur les machines, ni sur la science, mais je suis un contrôleur de ces technologies qui sont en quelque sorte disposées à la périphérie de votre planète, ou parfois dans certains cas sur sa surface (bien que ces dernières soient extrêmement discrètes).

J’ai donc pour tâche et pour service de m’assurer du bon fonctionnement et du bon état, et de la bonne place de certains de ces dispositifs, et je m’en acquitte avec beaucoup de plaisir. Et c’est ainsi que j’ai le plaisir de vous visiter quelques instants.

Mon intuition me dit que vous aimeriez savoir mon nom. Je ne suis pas sûr d’arriver à le prononcer dans votre langue : ‘Euz Aq Qut Eugutt Oqq’z Ett – Voilà, c’est un peu guttural pour vous je pense, mais je me présente avec respect et avec toute mon amitié.

J’aimerais essayer de vous parler d’une certain dispositif dont j’ai la responsabilité partagée, et qui consiste à envoyer régulièrement certaines fréquences qui ont pour but d’applanir des champs, des champs de résonances. Le but est que ces résonances ne soient pas distordues, car bien des résonances sont distordues dans le pourtour de votre astre et de votre planète. Cela est en voie de grande amélioration, et cela était le fait d’un grand nombre de technologies de distorsion, qui existent encore actuellement -mais en nombre qui s’amoindrit- sur votre planète, et vous ne le savez pas forcément…

Ce dispositif, donc, dont il y a quelques exemplaires qui sont coordonnés les uns avec les autres, a une fonction harmonisatrice et facilite un certain nombre de communications et de contacts que vos consciences peuvent avoir avec ce que nous pouvons appeler le monde extértieur, c’est-à-dire ce qui est extérieur à votre planète et même à votre système solaire : les autres vies, les autres civilisations et les autres plans.

Nous avons installé ces dispositifs il y a déjà pas mal d’années et nous les adaptons régulièrement à la montée de fréquence et à la clarification de conscience qui ne cessent d’évoluer depuis votre planète. Nous sommes assez fiers, ou disons satisfaits, de savoir que nous avons ainsi contribué à aider ces clarifications et cette montée vibratoire. La technologie dont je vous parle est une parmi d’autres, mais j’ai choisi de parler de celle-ci car elle est relativement simple à appréhender pour votre pensée…

Nous travaillons, sachez-le, en accord absolu avec la Confédération Intergalactique, la Lumière, les lois de l’Un, et nous référons à toutes les hiérarchies affiliées à cela. Nous avons notre fonction et notre service dans ce que nous appelons parfois les uns et les autres la Symphonie Cosmique, et c’est à ce titre et à ce titre seulement, que nous avons disposé ces technologies de la façon dont je vous ai parlé.

Je me réjouis de savoir et de comprendre que vos consciences se sont extraordinairement libérées et ont monté en fréquence de cette si belle façon. C’est pour nous l’observation – bien au delà d’une réussite de notre contribution technologique – d’une grande joie qui habite les coeurs, non seulement de nous tous, mais de bien d’autres êtres dans votre galaxie et dans votre Univers.

Alleluiah. Soyez en paix, soyez en harmonie. Nous nous réjouissons, en toute amitié. Je vous remercie de votre accueil.

 

 

 

via Christine Anne K. le 11/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *