Questions/Réponses – n°18 / Seilam’eh de Sirius

 

 

Cette session de Questions-Réponses suit immédiatement l’intervention de Seilam’eh de Sirius, les réponses sont données par Seilam’eh.

 

Cette ouverture et cette activation des codes s’accomplit-elle aussi chez ceux qui n’ont pas ou très peu de perceptions vibratoires ?

Cette ouverture est proposée pour tous et il est clair que tous n’ont pas activé et cultivé, ou reçu parfois, les perceptions vibratoires les plus performantes. Là n’est pas la question. Cette ouverture se réalise dès lors que le désir et l’acceptation constituant le premier verrou sont là (et je vous expliquerai davantage à ce sujet) et dès lors que l’être accepte de renoncer à ses croyances sur la personne qui lui sert de véhicule pour retrouver sa pureté, et ainsi accéder à l’ouverture du deuxième verrou. Sachez donc que cette ouverture peut se réaliser de façon beaucoup plus simple et disons moins vibratoirement consciente chez tous ceux qui sont prêts, ne serait-ce que par le désir et l’acceptation d’être la même lumière que la personne qui est en face de soi et qui, elle, transporte l’information de l’ouverture de ce code, sans que cela soit dit. Automatiquement, si ce désir et cette acception sous cette forme-là se produisent, le premier verrou a la possibilité d’être ouvert. La seconde partie peut également se réaliser car les capacités de Lumière, de Vérité et d’Abandon de son ego sont présentes, même à l’état fugitif dans un instant d’illumination, chez la plupart des êtres humains qui aujourd’hui sont autour de vous et parmi vous et dont vous faites partie, sans être au-dessus.

Ce message a été bien évidemment adressé, par le biais de ce canal, à ce que vous appelleriez un certain public, qui sont là – par ce travail de conscience et d’éveil de la Lumière – pour véhiculer de façon plus large ces outils d’éveil et d’ascension, ainsi que vous le faites depuis quelques années les uns et les autres. J’espère avoir répondu à votre question.

…J’ajouterai d’ailleurs à ma réponse, par rapport à la présence ou à la finesse de certaines perceptions vibratoires dont vous avez fait état, que la mentalisation de ces perceptions vibratoires n’est pas le seul signal qu’elles existent, et qu’il ne s’agit pas d’être dans l’illusion et dans un contrôle mental du fait que vous avez ou non des perceptions vibratoires. Cela est une impasse créée par le mental, pour autant que de notre point de vue nous puissions l’analyser. La vibration ne passe pas par le mental : elle est. Si le mental est capable de l’analyser, c’est simplement que le mental sert d’outil d’observation des sensations à la fois physiques dans votre corps, énergétiques, et de Lumière, et certains individus ont le mental capable de gérer et d’analyser ces données en conscience mentalisée. Certains individus n’ont pas cette forme de conscience mentalisée, car leur conscience réside sur d’autres fréquences vibratoires, ce qui produit la non rencontre, parfois, de ces fréquences vibratoires de la conscience avec certaines fréquences du mental. Il s’agit là aussi de Génétique.

 

J’ai une question sur la Génétique…  Médiatiquement et scientifiquement, nous avons sur la Terre une conception de la Génétique comme d’un outil froid (et qui a quelque chose d’assez effrayant, si on considère cette froideur de manipulation, de découpage, de bricolage, etc..). Or ce que je perçois de votre approche de la Génétique est très différent, et j’y sens beaucoup d’Amour. J’aimerais avoir un commentaire à ce sujet, merci.

La Génétique, mes Très Aimés, que nous pratiquons est d’un niveau infiniment, infiniment, infiniment subtil et musical comparé à ce que vous appelez la Génétique dans votre civilisation humaine terrestre de ces instants, laquelle ne s’intéresse qu’à des fragments absolument infinitésimaux de vos gènes qui sont les seuls qu’ils aient pu analyser assez laborieusement, et dans lesquels généralement seule la matière de vos corps les intéresse – ce qui est encore extrêmement réduit. Par conséquent, ne vous arrêtez pas, quand vous entendez le mot Génétique, à cette représentation qui effectivement comme tu le remarques est très exempte d’Amour et de Lumière – ce que tu appelles « froide ».

Notre façon à nous d’être généticiens s’inscrit dans la science vivante et organique des géométries subtiles, des harmonies, des univers, des vibrations réactualisées, non seulement de la Source mais de tous les êtres, de l’architecture complexe et harmonique des corps – corps de matière, corps subtils, corps vibratoires, corps de Lumière, corps cristallins, corps-son – et de l’inscription de ces corps dans les symphonies dont ils relèvent. L’Amour et l’affiliation à la Source, l’Abandon et le Service, le don de ce que nous sommes font partie de ce qui anime nos oeuvres et nos recherches. Nous avons également des objectifs, mais ces objectifs ne sont jamais des objectifs de curiosité ou de manipulation en soi, mais des objectifs de bonne évolution dans la Lumière et d’incorporation à l’Un. J’espère avoir répondu à votre question.

 

Ces codes que l’on a reçus sont-ils déterminés pour se déployer ?

En employant ces mots « déterminés pour se déployer », chère Soeur, vous êtes en train de créer en vous votre propre activation de ce code. Ce code en effet a été conçu, ainsi que vous l’avez compris, pour être ouvert seulement par vous, mais il comporte également un autre paramètre qui est celui d’être objectivé par vous. Ainsi avec vos mots, pour le penser ou pour le dire, ou pour l’être, vous lui donnez aussi une partie de sa forme (je dis bien une partie) et cela est important… Ce code a été conçu pour le moment où votre conscience aurait atteint le niveau et la capacité d’être créatrice de soi. Alleluiah. Je vous remercie de votre question.

 

Est-ce que le temps a une incidence sur ces déploiements ?

Bien-Aimés, je vous rappelle que le temps n’existe pas. Ce que vous appelez le temps n’a aucune existence : nous sommes là dans une approche qui ne relève que de la synchronicité. Ce code est donc parfaitement activé dès lors qu’il l’est, et ce que vous appelez le temps n’a pas de réelle incidence sur le développement de ce qu’il a engendré. Néanmoins votre évolution -que vous croyez inscrite dans le temps faute de mieux vous la représenter, mais qui est une évolution et pas un temps- votre évolution donc a bien évidemment la capacité et le pouvoir de faire vivre l’évolution-même de ce que ce code vous procure.

 

Qu’est-ce qui peut être dit sur la notion de réensemencement ?

Je ne crois pas que nous ayons abordé la notion de « réensemencement  » dans cette intervention…

Il a pu être évoqué le fait que, par contact entre personnes, ces codes pouvaient s’activer par rencontre. Peut-être est-ce là ce que vous entendez par réensemencement?… Si c’est le cas je ne crois pas avoir grand chose d’autre à dire, car le processus en question n’a pas fait l’objet d’une simulation à laquelle je puisse me référer de façon explicative. Ce processus vous appartient.

…Cette notion d’ouverture des codes par rencontre est bien évidemment totalement indispensable puisque, comme il a été dit, il y a un public assez ciblé qui commence à recevoir ces informations et à faire l’ouverture de ces codes; et il importe donc que l’ouverture ne soit pas limitée à ce public ciblé, mais qu’elle se diffuse par la simple qualité des présences d’être à être qui se diffusent et se multiplient parmi vous tous…Donc s’il y a « réensemencement » ainsi que vous le dites, il pourrait s’agir de cela, mais ce mot ne convient pas réellement à la matrice d’informations qui est employée (pour des raisons qu’il serait fastidieux en cet instant de développer). J’espère avoir répondu à votre question.

 

Dans ces rencontres, est-ce que chez les personnes dont les codes ne sont pas encore activés ceux-ci s’activent de manière systématique ?

Cela n’aura pas lieu de manière mécanique. J’ai expliqué en peu de mots, mais en termes clairs je l’espère, que : comme dans le processus que nous avons déclenché ensemble, il y a cette première étape de désir et d’acceptation intérieure de ce qui est rencontré -sachant que ce qui est rencontré peut être justement la perception non consciente de ce nouveau code-  et qu’il y a ensuite ce deuxième déverrouillage qui consiste en une ouverture de conscience (aussi fugace puisse-t-elle être) sur l’abandon de toute image de soi et de toute croyance à son propre sujet, cela peut se réaliser. Cela n’est pas nécessairement instantané, mais cela fait partie des processus dont nous n’avons pas fait la simulation détaillée car ces processus appartiennent à votre évolution et à votre évolution commune, et à la qualité de ce que vous pouvez être ensemble et qui vous appartient.

…Il n’y a donc pas transmission systématique au sens mécanique de ces codes, mais il y a transmisssion systématique au sens vivant et actif, et conscient, de ces codes… Il ne vous est pas suggéré par là d’employer votre volonté pour les transmettre, car cela serait une voie de l’ego, qui n’aurait aucune chance de remplir ses objectifs. Il vous est simplement demandé d’être ce que vous êtes, en toute simplicité et en tout amour, ainsi que vous ne manquerez pas de l’être. J’espère avoir répondu. Amen

 

 

via Christine Anne K. le 30/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *