Orionis – n°17 (+ invité)

 

 

 

Bien aimés Fils et Filles de l’Un, bien aimés Enfants de la Terre et de votre système solaire, je suis Orionis, Grand Architecte et Concepteur. Vous me connaissez, je reviens vers vous.

Je vous invite et je vous demande d’entendre le murmure de la Symphonie dans laquelle vous entrez de mieux en mieux…

Vous regardez sans nul doute votre ciel étoilé, avec peut-être différentes attentes, différents rêves, différentes pensées et différentes connaissances. Mais est-ce que vous l’écoutez ? Vous êtes à présent capables, dirais-je, d’entendre distinctement le chant unique de chaque astre visible dans votre ciel nocturne. Et je ne parle pas des vaisseaux que vous attendez de voir : je parle de ce qui est immuablement installé. Même si vous ne voyez pas tout (et loin de là !) chaque étoile, chaque objet céleste a son chant, a sa musique, a sa mélodie, et cela ne peut que vous indiquer la grandeur, non pas des cieux, mais de cette Symphonie multi-univers dans laquelle vous avez votre place.

Vous n’êtes pas un petit vermisseau écrasé par tant de grandeur et de splendeur. Vous êtes vous aussi là avec votre chant. Il y a le chant de la Terre, certes ; il y a le chant de chacun d’entre vous ; il y a également le chant de l’Humanité, qui se joint au chant de la Terre. Il y a également le chant des océans, des animaux, des forêts, des montagnes. Tout cela, vous pouvez l’entendre. Vous qui donc, pour beaucoup ou du moins pour certains, attendez de voir dans les cieux des choses que vous n’y voyez pas jusqu’à maintenant, intéressez-vous à les entendre – il ne s’agit pas de bruits de moteurs, évidemment!..

C’est cette forme d’audition subtile qui est un des meilleurs atouts et un des meilleurs guides pour vous aider, je dirais, à discerner ce qui doit être entendu, ce qui doit être compris, ainsi que ce qui peut être vu… Mais voir n’est pas ce qu’il y a de plus pertinent pour déceler la bonne vibration et le bon chant de ce à quoi vous avez affaire : sachez que des images illusoires peuvent se présenter à vous et vous perturber. C’est donc l’écoute du chant qui peut vous permettre de savoir, beaucoup mieux que ce que vous voyez, car le fait de voir entraîne votre mental dans des circuits bien établis où le véritable discernement du coeur a du mal à trouver son chemin parfois.

Je vous parle ici avant toute chose de ce que voient vos yeux ordinaires. Je vous parle également de ce que vous appelez la vision, le troisième oeil : cela est fort intéressant -ou du moins le fut- mais ne vous aide pas à discerner la véritable qualité de ce qui est vu, non plus, de cette façon-là. Il vous a été enseigné d’ailleurs par d’autres intervenants, et assez souvent récemment, que cela est un outil d’illusion auquel vous ne devez absolument pas vous attacher – du moins pas pour vous mener vers la Vérité.

Vous avez également encore d’autres facultés de vision, car en réalité il y a un certain nombre de niveaux dont certains peuvent bénéficier -même s’ils ne les analysent pas strictement dans toutes leurs différences, et souvent les confondent. Il y a donc également une certaine forme de vision qui ne voit pas, mais qui sait : celle-là également peut vous aider, mais ne se substitue pas intégralement au fait d’entendre.

Il importe donc absolument que cette écoute subtile – dont vous êtes capables, je le réaffirme – soit entraînée, soit pratiquée. Certains diront qu’il s’agit d’intuition : cela n’est pas faux, et cela n’est pas tout à fait exact. L’intuition fait appel en partie à cette faculté d’écoute subtile, mais fait appel également à d’autres facultés, en particulier à des capacités de résonance du plexus solaire, ainsi qu’à d’autres, qui sont tout à fait respectables et fort utiles et souvent très raffinées, mais qui là non plus ne se substituent pas dans leurs qualités à celles de l’écoute dont je vous parle.

Sachez que vous pouvez pratiquer cette écoute également vis-à-vis des images électroniques, des images télévisuelles, photographiques, vidéos, des images que vous voyez sur votre internet et sur d’autres réseaux, des images projetées… Il existe des images projetées de façon holographique dans vos cieux, et il importe justement que votre qualité d’écoute vous permette de ne pas vous laissez leurrer lorsqu’il s’agit de leurres, car il y en a.

Je répète encore une fois que vous avez aujourd’hui – et, je le sais : cela est constaté, cela fait partie de votre évolution, cela fait partie des nouveaux programmes de vos corps – cette faculté, donc, d’entendre. Apprenez à en user. Il vous sera donné quelques exercices d’entraînement à ce propos. Ce n’est pas moi qui vais vous les donner : j’ai un invité, qui vous les donnera à la suite de mon intervention.

Je vous invite donc à être extrêmement up to date avec vos capacités (j’ai pris un mot anglais car c’est le meilleur qui convienne). Il s’agit d’être absolument à jour avec le meilleur de vos mises à jour. Cela est important. Cela est maintenant. Cela est indispensable. Cela fait partie des Beautés de votre Être. Cela fait partie des belles facultés qui vous relient à l’ensemble des Êtres et des intelligences de cet Univers auquel vous aspirez tant à retourner librement, en pleine possession de vos corps de Lumière, de vos corps d’êtreté, de vos facultés d’être pleines et entières.

Je vous invite encore une fois à écouter quelques instants le murmure dont je vous ai parlé : murmure de votre Univers, murmure des innombrables êtres, objets célestes, strates, formes et musiques qui peuplent, habitent et font vibrer cet Univers dans lequel votre système solaire a sa place, comme vous le savez.

Ecoutons…

silence

…Le passage d’un engin à moteur est un excellent exercice car il ne doit pas occulter ce qui est, dans votre écoute. Et même s’il distrait votre mental, cela n’est pas une raison pour ne pas entendre.

silence

Sachez également que vous pouvez pratiquer cette écoute en bouchant vos oreilles. C’est un exercice que pourrait vous donner mon invité, mais que je vous donne dès maintenant. Je ne vous invite pas à le faire pour l’instant, mais je vous le dis – cela pour écarter quelques confusions concernant la place de votre audition et de vos oreilles dans ce dont je vous ai parlé. Mais il s’agit bien néanmoins d’un phénomène qui se passe au moyen de cet outil complexe que vous appelez l’oreille et de ses ramifications, entre autres.

Je vais vous saluer, pour laisser place à mon invité. Je me réjouis de votre présence, de votre évolution, de ce qui se passe dans votre Lumière.

Je vous dis à bientôt. Je suis Orionis, et vous me connaissez.

– L’invité d’Orionis, dénommé « le Chevalier des Sons », publié à la suite mais séparément, complète cette intervention par un entrainement pratique-

 

via Christine Anne K. le 3/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Une réflexion au sujet de « Orionis – n°17 (+ invité) »

  1. Bonsoir Christine. Ce dernier message me « p&rle » bcp, dans « l’entendre », moi qui suis malentendante. J’attends donc l’ennregistrement. J ai constaté, que depuis qq temps, j’ai la sensation ‘d entendre » le murmure de la Terre dans l’espace…. et aussi de la Nature. QQ chose me ‘percute » et je ‘tends » mon oreille : une perception différente. Bien sur, il y a l’écoute du coeur, l’oreille du coeur, ou de l’âme. Bien toi, en sororité. Merci. Mawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *