Questions/Réponses – n°30

 

 

-ceci fait suite à l’intervention d’Orionis (II) du même jour, concernant le système des cercles de l’intelligence collective, et ici nous sont fournies des recommandations pratiques de base pour cette transition de notre fonctionnement-

 

Quelle différence y a-t-il entre penser en rond et tourner en rond ?

Bien-aimé, il y a déjà la différence que « tourner en rond » est déjà une notion, je crois, désagréable. Penser en cercle (et non pas « en rond ») est un processus non linéaire, qui a été posé par l’établissement d’un certain nombre de lois posées dans un cercle il y a quelques jours par Kerim Hel Ak, intervenant Pléiadien en ce canal : sachez donc qu’il s’agit d’une dynamique extrêmement productive dans bien des états. Nous avons ici parlé de la pensée : penser en cercle n’est donc pas penser « en rond » mais penser de façon, disons, multi-entrées simultanées et non pas point par point.

…Il se peut, bien évidemment, qu’en pensant en cercle tu te mettes à tourner en rond – de même qu’en pensant linéairement tu peux te mettre à tourner en rond… Mais ce sont deux choses distinctes. Alleluiah

 

A cet instant, j’ai très mal à la tête et je me rends compte de la difficulté à utiliser ce fonctionnement en cercle… Y a-t-il des moyens de faciliter ce processus ?

Merci de cette question, bien-aimée, car elle est très utile.

Je crois qu’il  (vous) a été proposé par ailleurs l’usage du « Cercleur des voyageurs célestes », qui est un dispositif -un outil- très fonctionnel mais qui n’est certes pas à la portée de tout un chacun (ne serait-ce que par l’incompréhension de ce que pourrait être cet outil, qui va vous bloquer, du moins pour un certain nombre d’entre vous, car vous aurez l’impression de ne pas comprendre comment faire pour y accéder). Outre cet outil – qui est un outil pratiqué de longue date par les voyageurs célestes, justement, pour rentrer dans l’influence Pléiadienne en gardant la capacité de communiquer, d’interférer, de négocier et de parler même, voire de penser… Outre cet outil donc, je vais effectivement tenter de rassembler quelques conseils qui, j’espère, seront suffisamment productifs. Je parle sous forme hypothétique car il s’agit de la toute première fois que l’humanité se confronte, dans l’état actuel où elle se trouve, à ces nouveaux paramètres et même à ce nouveau paradigme qui va se créer. Par conséquent il n’y a pas l’épreuve expérientielle de l’efficacité ou de la non-efficacité de telle ou telle recommandation : nous allons donc donner des recommandations qui relèvent simplement du bon sens.

La première recommandation consiste à accepter d’avoir, soit un peu mal à la tête, soit – comme il a été dit plus haut je crois – un sentiment de bug mental, voire d’autres manifestations, que nous ne sommes pas en état de répertorier puisque, encore une fois, cela est nouveau. Accepter, donc, facilite bien évidemment tout processus, alors que résister rend les choses moins fluides et plus problématiques. Cela est du bon sens.

Deuxièmement, n’oubliez pas que boire de l’eau vous aide à faire circuler l’information et à, comme vous dites, « nettoyer » certains encombrements. Boire de l’eau est donc également un bon outil pour le fonctionnement du mental et pour le fonctionnement cérébral. Cela informe également votre corps physique du processus de fluidification qui se répercute au niveau de ces processus… Cela est une hypothèse que nous pensons avoir vérifiée à l’occasion de différentes observations.

Par ailleurs, le rythme de la marche est un excellent régulateur, qui d’une part vous pose effectivement, de par votre corps physique mais aussi au niveau de vos corps dits subtils, dans une sorte de pulsation, sous forme de ce rythme, qui engendre tout simplement circulation, réactivation, purification des circuits. Cela est également du bon sens. Et ce rythme de la marche ne croyez pas, bien sûr, qu’il favorise un fonctionnement linéaire même si vous marchez d’un point à un autre -vous n’êtes pas obligés de marcher en rond pour faire fonctionner votre intelligence en cercle!-… Ce rythme de la marche, donc, pose une sorte de rythme subtil qui… je ne sais pas comment le formuler… supporte avantageusement la libération de certaines formes et d’installations spontanées d’une mise à jour – et cela n’est pas nouveau dans votre fonctionnement : vous devez savoir par expérience que le fait d’aller marcher produit des mises à jour très simples en vous. Donc cela est identique.

Je ne peux pas vous affirmer preuves à l’appui que tout cela est totalement performant pour accompagner bénéfiquement et parfaitement ces processus mais cela ne peut être que bénéfique; et je vous invite vous-même à chercher, pour pouvoir les partager, d’autres aspects qui peuvent être utiles pour tous.

…Vous avez également, j’allais l’oublier, l’usage du miel : qui en toutes petites quantités permet l’installation vibratoire d’une outil très puissant qui est l’intelligence des abeilles et leurs connections subtiles multiples, ainsi que la relation à la grande beauté de la mathématique subtile qu’elles déploient dans leur travail. Cela est également un excellent produit, car de par cette intelligence des abeilles la possibilité de mise en cercle de votre pensée, de votre intelligence sera favorisée; car cette forme n’est pas inconnue des abeilles.

Il se peut que l’usage de certains sons vous aide. Je parle de certains sons que vous pouvez spontanément vocalement produire vous-mêmes et, pourquoi pas, de sons que vous pouvez produire avec certains instruments comme par exemple vos bols tibétains, certaines cloches de cristal, certains instruments dont je ne connais pas les noms mais qui appartiennent au florilège de vos beautés musicales vibratoires… Il est même bien possible qu’un violon puisse vous aider. N’oubliez pas que la musique, lorsqu’elle est belle et authentique, est une magnifique ressource : ne la négligez pas. Je vous demande simplement en ce cas de ne pas écouter de la musique de façon convenue et par des choix faits par votre mental, mais d’écouter ce qui va vous appeler, résonner, réjouir votre coeur et votre corps (et non pas nécessairement ce que vous avez coutume d’écouter pour des raisons culturelles).

 

Cette invitation au fonctionnement circulaire arrive dans une période où, par d’autres canaux, on nous informe que le cube est la forme géométrique parfaite… Faut-il y voir une contradiction, une divergence, ou y a-t-il une complémentarité sur d’autres plans ?

Il s’agit en effet d’une autre source d’information, bien-aimée. Ne voyez jamais contradiction ou divergence dans ce qui vous semble dissemblable. Cette forme cubique, je crois, a déjà été expliquée et nous ne reviendrons pas là-dessus en cet instant… Le fonctionnement de votre intelligence dans un plan circulaire ou dans une organisation circulaire est un tout autre aspect, qui ne peut entrer en divergence. Imagine que ce sont deux chaînes de télévision spécialisées qui ne parlent pas des mêmes sujets et dont les journalistes ne sont pas les mêmes : cela ne veut pas dire qu’il y ait conflit, ou qu’il y ait impossibilité de fonctionner avec les deux, n’est-ce-pas ? Je pense avoir suffisamment répondu.

…J’ajouterai cependant que tu peux par exemple inscrire le cube dans des cercles et inscrire des cercles dans n’importe quel cube : cela est la beauté, justement, à la fois du cube et du cercle, tu n’en disconviendras pas.

…oui, dans les crop circles, il y a beaucoup d’inclusions de cubes dans des cercles, justement…

Alleluiah !

 

 

 

via Christine Anne K. le 05/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *