Istirulwah, jeune Elohim – n°5

cliquez pour écouter

Musique

Très Chers Frères et Soeurs humains de la Terre, je vous salue. Je suis celui que vous connaissez comme Istirulwah, enfant Elohim. J’ai grandi. Je suis à présent un jeune et non plus un petit enfant : un jeune au sens de vos adolescents, fougueux, plein de projets – et cependant discipliné.

Je viens en ce jour m’adresser tant aux adultes, qu’aux jeunes et aux petits enfants – de par mon état d’Elohim, c’est à dire de jeune créateur.

Vous savez bien sûr que les jeunes sont ceux qui succèdent et complètent, et poussent plus loin ce qui a été entrepris par leurs ainés, qui sont leurs enseignants, qui les encadrent, qui les aiment, et qui peu à peu leurs laissent prendre leur place, pleine et entière dans l’Orchestre…

Silence

Musique

Par cette transmission sonore, brève, vous avez pu recevoir des « accès » pour les jeunes, qui leur seront transmis, n’en doutez pas, par la bio-résonance que vous pratiquez naturellement. Ces accès leur sont disons presque réservés, et constituent pour eux un patrimoine, une réserve de leurs propres possibilités de pousser plus loin, et de réaliser ce qui doit l’être dans la suite et le présent actualisable de ce qui actuellement se génère, se fait, se crée – par vous, pour vous, parmi vous, Humanité.

Vous savez que les jeunes aiment la musique, il importe donc qu’ils puissent employer la musique : pour installer un grand nombre de belles vibrations et de nouvelles structures en votre monde partagé…

Silence

Musique

J’aime à vous retrouver! Vous avez changé. Vous êtes comment dire plus lumineux, plus inventifs. Vous êtes -semble-t-il- débarrassés d’une partie de ce qui empoussiérait considérablement une partie de vos structures, surtout mentales. Ce n’est pas fini…

…J’aime cependant voir comment vous évoluez. J’aime voir comment les enfants et les jeunes de la Terre sont sages, même si certains ne le montrent pas du tout – car ils vous font avancer, vous, les plus âgés…De même que vous les faites également avancer autrement, car vous leurs faites des propositions et des problèmes qu’ils doivent résoudre, de la même manière qu’ils peuvent vous créer des problèmes que vous avez à résoudre. Mais en réalité ce sont bien eux qui poussent et qui font avancer le plus, pour la plupart…

…Il y a simplement parfois à réajuster quelques distorsions, car certains d’entre les jeunes ont accepté de subir des distorsions, et il se peut -vous le savez- qu’ils en souffrent véritablement…Cela doit donc bien évidemment être arrangé; et cela doit être arrangé par tous : car il s’agit d’une oeuvre collective, et non pas d’interventions individuelles sur des cas individuels – même si chaque cas se dessine dans la configuration d’une histoire individuelle.

Je vais donc continuer à installer par la voie musicale et vibratoire un certain nombre de petits éléments créatifs. Certains d’entre eux sont mes propres créations, validées par mes enseignants et mes camarade. Certains autres sont des créations d’autres, ou de groupe. Certains sont des créations avec vous…

Ces éléments sont des éléments qui – je l’ai prévu, nous l’avons prévu et nous le souhaitons, ainsi que vous – (sont des éléments qui) devraient permettre de rétablir la droite ligne, et harmonieuse, dans certaines distorsions : auprès principalement des jeunes ou des enfants, et peut être parfois auprès de certains adultes.

Faisons donc cela dans la joie, et amusons nous à faire un peu de Bruit…

Musique

Chant et Musique

Silence

Vous savez que nous les jeunes nous aimons la « musique de sauvages » -et que quand vous étiez jeunes vous aimiez la « musique de sauvages » et que lorsque vous vieillissez vous trouvez que c’est de la musique « de sauvages »- alors que quand vous êtes jeunes vous trouvez que c’est parfait… Il y a ainsi une interaction nécessaire entre ce qui est « jeune » et ce qui l’est moins… Et si chez vous cela génère des incompréhensions, ça fait partie des distorsions que nous aimerions avoir pu rectifier à travers cet ensemble de bruits – qui s’appellerait de la musique pour certains, et qui pour d’autres sera une cacophonie.

silence, chants au dehors 

J’apprécie à présent le fait de me remettre en silence, et de me laisser porter par l’accompagnement musical du Chant imperturbable d’une cigale et de quelques oiseaux….

silence, chants au dehors

…Cela m’a été transmis par mes enseignants Elohims : alterner une phase de création intense avec une phase d’intériorisation et de vide, et d’écoute de mon propre coeur, dans sa vibration, quelle qu’elle soit…

silence, chants au dehors

…L’écoute également des Sons permanents de l’Univers est une aide considérable, rassérénante, stabilisatrice, d’une grande richesse, et d’un continuum qui nous relie directement à la Source…

Souhaitons ainsi en notre Coeur que tout ce qui peut avoir distordu certains chemins – harmoniquement principalement – se retrouve aligné, sans douleur et avec Joie…

Je vous salue, ceci est la fin de mon intervention. J’ajouterai encore un peu de cacophonie, car je suis jeune…

Musique avec chant  – « sauvage »?

…En toute modestie je suis très content de ma petite improvisation…Je suis Istirulwah, jeune Elohim…et avec tout mon Amour et dans le Service absolu, je vous salue.

Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 4 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *