Jonasam Esadj, de Sirius C : Coeur battant, parlant.

écouter >

silence vibrant

Très Chère Humanité… Nous nous connaissons depuis si longtemps..!

…Je me présente, en ce jour : Jonasam Esadj Tola
J’ai eu beaucoup de noms dans mes incarnations, n’est-ce pas…J’ai toujours été joyeux de les porter – et celui-ci également me rend joyeux !
C’est le mien : le bon, le vrai. Celui qui ne m’a jamais quitté ! (Même s’il n’était pas su, ni par moi dans mes personnes incarnées, ni par mes parents, ni par mes enseignants, ni par mes élèves, ni même par mon chien !)

court silence vibrant

Dans beaucoup de ces incarnations, j’ai pratiqué le rire, la joyeuseté, la plaisanterie.
Vous savez : la plaisanterie sage mais qui ne se montre pas comme telle, celle qui parfois dérange ou fait réfléchir – car le rire est une porte fort appréciable pour pénétrer certaines cuirasses, et défenses !

Je n’ai pas pour autant la prétention d’être un comique, simplement j’aime les joyeusetés…

court silence vibrant

Je viens donc m’adresser à vous depuis Sirius C – où je suis avec mes copains, mes amis très chers, si sages… (aussi sages que moi et parfois plus !)

…J’ai aussi quelques chèvres et moutons éparpillés encore sur la planète et j’en prends soin… Ça me permet de rechausser quelques vieilles sandales ou baskets, et d’arpenter un peu certains chemins. De faire quelques rencontres !

…On me prend généralement pour un fou ou un demeuré lorsque je circule ainsi, et c’est un grand amusement pour moi – c’est bien plus simple !

Et j’espère que ça permet aux gens que je rencontre de rire sous cape.
Ça débloque chez eux certaines résistances et ils reçoivent, je n’en doute pas, un peu de « chablabla » que je diffuse au passage – je ne peux pas m’en empêcher..!

 silence vibrant…

Voilà qu’à présent, j’ai à observer une certaine forme à mes propos. Car je ne suis pas là pour vous effaroucher et faire le demeuré, je garde ça pour d’autres occasions.

J’ai apprécié le propos de Marie-Madeleine. Je l’ai écoutée – elle le savait.!.
J’ai apprécié cette sorte de démontage de la parole qu’elle a entrepris. Je sais que ça n’est pas la première fois, que ce soit elle ou d’autres.
Et il faut, je pense, beaucoup beaucoup de pichenettes et quelques coups, pour vous faire comprendre et intégrer, dans vos petites têtes un peu dures, l’importance de ce relâchement par rapport à vos paroles et aux textes – et au fameux mental, évidemment. Oh ! Celui-là, nous le pourchassons dans les coins, pas vrai !…

… musique légère…

Nous allons jouer un peu de musique, n’est-ce pas… – ça me changera de mes vieilles chaussures sur les chemins.

… grand bruit perturbateur  (… un chat s’est jeté sur l’enregistreur et l’a fait tomber ! )

… musique…

– Il y a eu un petit accident de parcours technique
Ne nous laissons pas démonter, n’est-ce pas…-
Votre cœur bat.
Bien !
Beaucoup de cœurs battent.
Même les planètes, même les univers, même tout ce qui existe.

MAIS le battement de votre cœur est unique.
Ecoutez !

… un rythme doux à deux temps se pose -pulsation cardiaque- et se poursuivra sans discontinuer, accompagnant les paroles, jusqu’à la fin de l’intervention…

Il vous suffit d’entendre cela en vous pour avoir tout compris !

Il vous suffit de pratiquer cela
Mais à condition d’oublier tout le reste – c’est cela qui est difficile !!

…Lorsque vous aurez tout oublié
Et que vous aurez tout compris
De ce qu’est véritablement et tout simplement ce battement de votre cœur
Eh bien, vous serez satisfaits !
Vous n’aurez plus besoin de rien :
Ni beaux discours
Ni gadgets spirituels
Ni textes par-ci par-là
Ni grigris..!

           … la pulsation se poursuit immuable sur le silence très vibrant
… toujours paisiblement, douce, régulière…

 

Nous n’oublions pas qui nous sommes ainsi – bien au contraire…

             … le volume sonore s’amplifie….

Quand ce cœur bat plus fort, n’est-ce pas, sous l’effet d’une émotion par exemple – d’une joie… d’une peur
Mais aussi pour se rappeler
A toi !……..

             … puis le volume s’amenuise…

Parfois il disparaît, presque
Il se cache, il est calme,
Il se retire.
Il sait qu’il n’a pas besoin de faire de bruit pour être…
(Et toi , tu ne t’en aperçois pas )
…Ou si parfois tu es en méditation profonde, et que tu t’observes : là peut-être, oui, tu t’en apercevras.

Je te tutoie n’est-ce pas, je peux ?…

…pulsation…

Il est vivant.
…Chaque nouveau battement est unique.

          … la pulsation se poursuit, immuable, douce, vibrante.

 

…Je mets donc en pratique
Beaucoup plus fort, beaucoup plus clairement, ce que Marie-Madeleine vous a dit sur les paroles – et le Dialogue.

Tu pourrais dire que ton cœur est un Dialogue constant avec cet Univers…
             … très longue séquence vibrante de pulsation dans le silence …

Où sont les paroles ?…

              … le volume sonore s’amenuise, puis s’amplifie à nouveau…

Je ne peux pas arrêter ton cœur.
Toi non plus !

pulsation

Et tu ne souhaites plus, n’est-ce pas, que j’arrête cette frappe musicale…
Ce cœur battant, résonnant…
Parlant …

           … la pulsation devient de plus en plus ténue…

 

Très Chère Humanité
J’ai Parlé !…

            … bat presque inaudible, toujours présente…

…Avec ton cœur.
Moi, Jonasam Esadj Tola – si petit, si joyeux
En face de ton cœur
Qui ne cesse de t’expliquer
Tout..!

Alleluia.

 

via Christine Anne K. le 25 novembre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *