Istom Huïam (Ancêtre Elohim) – n°2


(petit chant de Lumière aux tonalités très graves)

Je me nomme Istom Huïam. Je suis déjà venue m’adresser à vous.

En ce jour, je souhaiterais que notre propos soit adressé à ceux d’entre vous qui n’ont pas la faculté de pouvoir être ce qu’ils sont, en raison de certaines complications survenues dans leur constitution, leur longue histoire et leur inscription géométrique au sein des nombreuses configurations auxquelles vous êtes affiliés, chacun.

Je voudrais dire à ces gens, à ces personnes, à ces êtres, ou à ces âmes, qu’une telle situation n’a plus à demeurer sans être autant que possible clarifiée, et que pour clarifier cette situation, il y a quelques méthodes : certaines sont des méthodes cosmiques et certaines sont des méthodes plus proches de vous, du moins je l’espère.

La première méthode dont j’aimerais vous entretenir est celle qui consisterait à établir un lien de confiance absolue avec votre lignée, même si vous n’en connaissez pas le nom. Car soyez bien conscients que si votre pensée -ce que vous appelez votre mental, celui qui contrôle vos faits et gestes dans votre environnement et votre relation au monde qui vous entoure et aux autres êtres humains- si donc « cela » ne connait pas le nom, au sein de l’ensemble des connaissances que vous avez de vous-mêmes et de votre histoire telles qu’elles sont répertoriées dans votre pensée, sachez que ce nom, vibratoirement  (et non pas en tant que mot avec des lettres), est inscrit en vous de façon absolument indéfectible au sein de votre patrimoine génétique et des codes de lumière qui le constituent.

Par conséquent, je vous invite à pratiquer cette nature de confiance absolue dans la réalité absolue de votre lignage et dans la certitude non moins absolue que son nom, sa codification, ses caractéristiques telles qu’elles sont en vous, sont inscrits en vous ; que par conséquent il n’y a pas d’erreurs possibles : les seules erreurs pourraient venir des croyances, ou des illusions, ou des fausses informations que vous auriez collectées à droite et à gauche, bien malgré vous dans la plupart des cas. Or les fausses informations et les illusions vous induisent dans des distorsions vibratoires par rapport à vous-même : vous le comprendrez aisément… Par conséquent, la seule méthode pour corriger ces distorsions, ou du moins la première méthode que je vous propose, est celle que je viens de vous exposer… Il n’y a pas d’autre explication, car cela se passe de toute autre explication (qui ne seraient que des propos oiseux ou des redondances).

Je vais maintenant vous parler d’une seconde méthode, et celle-ci s’adresse peut-être plus particulièrement aux individus qui ont, comme vous dites, un peu perdu le nord, ou qui ne savent plus où donner de la tête, et dont l’imbroglio personnel dans des illusions peut être plus avancé. Car il y a en effet de nombreuses illusions dans bien des domaines, et les personnes qui ne sont pas du tout centrées sur leur chemin, ni conscients suffisamment de chercher en eux-mêmes la Lumière, sont sujets à bien des embrouillaminis dans l’illusion -car toutes les illusions de l’extérieur peuvent s’emparer d’eux (et de votre conscience, mes très Chers).

Ainsi la méthode que je proposerai dans ces circonstances consistera à commencer par faire le tri des illusions qui constituent l’ensemble des repères avec lesquels votre vie est structurée, et avec lesquelles votre pensée de vous-même fonctionne. Comment, me direz-vous, des personnes qui sont dans l’illusion vont-elles faire le tri de l’illusion ? Je m’adresse bien évidemment à ceux qui sauront entendre : et ils sont nombreux.

La méthode de tri n’est pas un tri au sens où vous l’entendez, car cela bien évidemment serait un gros effort de dissociation entre votre conscience et votre mental que justement vous n’êtes pas capables -lorsque vous être dans ce cas- d’effectuer. Mais il s’agit plutôt de faire le tri entre l’intérieur et l’extérieur, et cela : situation par situation, détail par détail, action par action, pensée par pensée, émotion par émotion; en se donnant comme critères de tri : Qu’est-ce qui se passe à l’extérieur? et qu’est-ce qui se passe exclusivement à l’intérieur?  Qu’est-ce qui est issu de l’extérieur pour venir influencer l’intérieur , versus qu’est-ce qui est intérieur sans être nullement influencé par l’extérieur ? …Et cette question-là est déjà bien difficile et demande de la rigueur et de l’intégrité.

…Je ne vous demande pas de vous perdre dans des auto-analyses psychologiques car ce temps est révolu. Vous vous êtes beaucoup enfermés dans ces auto-analyses psychologiques et elles ne vous sont plus d’une grande utilité. Elles ne servent la plupart du temps qu’à vous conforter sur bien des illusions sur vous-même, ou bien à vous faire souffrir sans trouver de solution.

Dans la forme de tri que je vous propose, il s’agit plutôt d’une attitude d’observation aussi neutre et bienveillante que possible, et, bien sûr : la possibilité de vous reposer sur la présence de votre coeur -si bienveillant et si plein d’amour et de sagesse pour vous-même- est un idéal, car si vous êtes capables de le faire, la démarche devient extrêmement solide et confortable comparée à ce qu’elle est si vous n’utilisez qu’une forme d’agitation mentale ou d’hyper-activité mentale (dans lesquelles, je sais, certaines personnes se sentent encore fort confortables, ce qui est d’une extrême illusion, permettez-moi de vous le dire).

Un troisième aspect du tri entre l’intérieur et l’extérieur pourrait concerner, si vous en êtes capables -et je souhaite que vous en soyez capables, je le souhaite de tout mon coeur-, la notion justement de : qu’est-ce qui est intérieur et qu’est-ce qui est extérieur?… Je m’explique : est-ce qu’une émotion est intérieure ou est-ce qu’elle est extérieure ? C’est une véritable question. Et je vous suggèrerai que les émotions dans leur presque totalité appartiennent au domaine de ce que j’appelle extérieur, même si elles vous touchent dans votre corps.

Je prendrai un autre exemple qui est celui d’une pensée : est-ce qu’une pensée est intérieure ou est-ce qu’elle est extérieure ?… Ce tri-là vous permettra d’observer à quel point d’innombrables pensées sont construites, générées, mises en forme et structurées par l’extérieur -cela même, bien sûr, si votre pensée se situe dans ce que vous croyez être l’intérieur… Je sais très bien que mes propos vont vous déranger un petit peu, mais comment ne pas vous faire avancer? C’est donc en vous dérangeant un tant soit peu…Ce tri entre l’intérieur et l’extérieur est donc la deuxième méthode que j’ai à vous suggérer.

Il y en a une troisième, et cette méthode est de la plus grande simplicité : c’est celle de l’abandon. L’abandon vous a déjà été proposé, expliqué, commenté; j’espère donc que vous savez de quoi il s’agit… Si ce n’est pas le cas, je sais que, par ce canal la voix de la Mère des Mères vous en parlé à de nombreuses reprises, et je vous invite très chaleureusement à retourner consulter ses messages qui sont d’une immense clarté et d’un immense Amour. L’abandon est donc d’une simplicité radicale. Il peut néanmoins se produire non pas « d’un seul coup d’un seul » , comme vous dites, mais par petites étapes, par paliers, par des successions de petits lâchers, ou de grands lâchers dans l’abandon, qui se révèlera, j’en suis convaincu(e), de plus en plus délicieux!

Et c’est aussi par cette voie de l’abandon que vous recontacterez sans failles les informations dégagées de toute illusion, de tout encombrement, de toute fausseté, inscrites en vous comme je l’ai dit, et qui concernent votre Vérité à travers les lignages de Lumière dans lesquels vous êtes réellement inscrits et qui vous confèrent des caractéristiques extrêmement définies, des vibrations, des dons et des inscriptions (comme je l’ai dit ) dans des configurations auxquelles vous appartenez -et ce d’autant plus que vos liens cesseront d’être distordus ou obscurcis.

C’est donc avec tout mon Amour d’ancêtre Elohim que je vous livre ces recommandations.

Il importe qu’à présent -au stade du processus de transmutation où vous êtes, tous autant que vous êtes, collectivement autant qu’individuellement- vous puissiez à présent vous aligner véritablement avec vous-même. Car l’inverse crée beaucoup d’obstructions, de difficultés et, sachez-le,  de souffrances… Or vous n’êtes plus, vous les habitants de la Terre, voués à la souffrance : cela est entièrement terminé, en tant que programme du moins. Je sais que beaucoup d’entre vous connaissent encore dans leur vie des situations qui se nomment souffrance, mais cela est résiduel.

Je parle depuis un niveau dont la forme de vision abolit le temps et contracte l’espace : c’est pour cela que je vous dis qu’il n’y a plus de souffrance dans votre programme, et cela est une vérité. Par conséquent, toute illusion, toute fausse vérité, toute distorsion de soi n’est pas souhaitable, car elles contribuent à ce que perdurent un peu plus ces souffrances résiduelles et ces difficultés résiduelles , qui appartiennent au programme qui n’a plus lieu d’être car il est clos.

Ne croyez pas que puisqu’il y a programme vous êtes passifs, ou assistés : vous êtes partie-prenante et parfaitement actifs dans tous ces programmes, et surtout dans votre propre programme (d’où mon intervention) car si vous-même n’êtes pas vous-même, ce qui est bon pour vous-même ne vous sera pas prodigué mécaniquement par les Forces Célestes – du moins pas dans la fluidité ni dans la conscience dont vous avez besoin pour être réellement vous. Alleluiah.

Moi qui me suis adressée à vous, je me nomme Istom Huïam, ancêtre des Elohim, et je vous salue, dans la Grâce de l’Un et de la Perfection de tous nos Êtres unifiés. Alleluiah.

-cette intervention est suivie directement de questions/réponses (n°15) sur nos lignages et nos origines. NdR-




via Christine Anne K. le 7/02/2011 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Istom Huïam – Ancêtre Elohim- N°1



chant

En ce jour, je vous parle… J’emploie votre langage, après vous avoir fait entendre le mien. Vous désirez que je me nomme. Ainsi, sachez que mon nom se dit Istom Huïam : ainsi je m’étais annoncé(e) à l’avance.

C’est un grand honneur et une joie d’être parmi vous. Mon corps, si vous souhaitez l’imaginer, a pour vous l’apparence proche de vos grandes tortues géantes, et je suis très, très ancien (ou ancienne). Néanmoins cette apparence étant ce qu’elle est j’appartiens de par ma vibration à la Confrérie des Elohim, dont je suis disons une espèce à part.

Quel est le but de ma visite ? Vous allez le savoir. Considérez-moi comme appartenant au monde des Ancêtres. Les Ancêtres sont donc ceux qui à l’origine ont déposé les lignées, ainsi que quelques lois de base (je ne prétends gouverner personne pour autant.) Je vous indique simplement ce que je suis, et je m’adresse à vous avec le plus grand respect, ainsi que le plus grand respect de moi-même.

J’appartiens donc, pourrait-on dire, aux Ancêtres de la Création. Les Elohim, tels que vous les connaissez, sont une descendance plus raffinée et plus complexifiée : dans leur vibration, leurs éventails de compétences et leurs expressions en tant que créateurs, que l’espèce à laquelle j’appartiens. Je suis en quelque sorte leur grand-mère, ou leur grand-père, bien que ce mot ne soit qu’une convention que j’adopte pour signifier quelque chose dans votre langage – car les Elohim n’ont pas besoin de grands-mères, en ce qu’ils sont… C’est juste pour vous indiquer l’existence d’un lignage et d’une affiliation que j’emploie cette comparaison.

Il importe donc à présent que vous les Terriens vous reconnaissiez individuellement que vous êtes affiliés à certaines lignées, à certains lignages, et que ces lignages vous ne les partagez pas nécessairement avec votre famille terrienne – famille biologique comme vous dites.

Sachez que ces lignages sont extrêmement variés car l’univers et les multi-univers sont remplis de peuples extrêmement nombreux qui se sont développés dans leurs propres environnements – dans leurs éco-systèmes pourriez-vous dire – qui s’inscrivent dans des galaxies différentes, des systèmes comme votre système solaire, où des planètes gravitent autour d’une ou plusieurs étoiles, ainsi que d’autres formes d’habitats – car tous les êtres n’habitent pas des planètes comme vous mais certains habitent par exemple des nébuleuses ou des ondes, des systèmes d’ondes… Sachez simplement de ce fait que les lignages sont extrêmement nombreux, et qu’il va vous appartenir maintenant, pour beaucoup d’entre vous, de redécouvrir la biorésonance en vous de l’appartenance à un certain lignage, car cela est intrinsèquement un constituant de vous et de votre Être, et même de votre corps.

Sachez que dans l’ensemble des codons qui constituent vos ADN sont présents un certain nombre de codons directement imprimés par ce lignage; et c’est très important car c’est ainsi que l’univers et les multi-univers sont architecturés, par ces bio-résonances qui forment les structures subtiles, résonantes, qui sont en grande partie ce qui fait tenir la structure générale d’un univers ou d’un ensemble d’univers.

Il vous appartient donc de reconnaître en vous l’existence et la joie de ces résonances, car elles vont vous être utiles et vont vous permettre, du moins pour une partie importante d’entre vous, de déployer des capacités que vous ne vous connaissez pas – ne serait-ce que des capacités de communication avec votre lignage par exemple, mais aussi certaines capacités vibratoires, que je ne peux pas détailler car ce canal n’a pas les moyens langagiers et conceptuels de les comprendre ni même de les entrevoir de façon exprimable dans votre langage.

Certains groupes humains sur votre planète, je le sais, ont conservé ce que vous appelez les cultes des Ancêtres : ce qui leur donne une sagesse et un recul par rapport aux événements qu’ils peuvent traverser, et qui leur donne aussi non seulement cette capacité de bio-résonance avec leurs ancêtres qu’ils honorent par ces cultes; mais également le fait même d’avoir des ancêtres, et ainsi le fait même d’appartenir vibratoirement à des lignages, qui sont des structures absolument vitales dans leur façon d’être regroupés en  société.

D’autres peuples de votre planète ont intégralement perdu ces notions, et se figurent que leur individualité toute puissante n’a que faire de ses origines. Cela ne les aide pas car, ainsi munis de ces croyances, ils sont coupés de leur conscience et de leurs capacités bio-résonantes (en partie). Le fait même de ce qui les relie à leurs lignages – ceux dont je vous ai parlé – le fait d’en être coupés par des croyances et ce que vous appelez conscience (et qui n’est autre que votre mental tourné vers vous-même, en grande partie du moins), le fait donc d’être coupés de la résonance de ces informations vous affaiblit; et je ne suis pas là pour vous inviter à vous lamenter : c’est juste une information que je vous délivre dans le cours de mon propos.

Je vous invite donc instamment, car je sais que les personnes qui écoutent et qui lisent ces messages font partie pour la plupart de ces gens qui sont coupés de leur notion même de lignage… Il vous reste par conséquent à vous pencher, en vous-même, sur la résonance de ces codons – que vous possédez dans vos ADN – avec les lignées très précises qui structurent en partie ce que vous êtes et qui vont vous permettre aussi d’aller vers ce que vous serez, ou de retourner vers ce que vous êtes : c’est la même chose.

Je ne suis pas en train de vous proposer un cours de généalogie… Je me rends compte à quel point votre système conceptuel et votre langage me limitent dans ce que j’ai à vous communiquer, car je me rends compte  – avec mes nombreux capteur s- que mes propos risquent de finir par vous ennuyer, et cela est bien loin de mon désir… J’avais à vrai dire une grande joie à pouvoir venir vous exposer cette essence de vos lignages, et j’espère pouvoir encore vous la communiquer : je vais donc tenter de modifier quelque peu ma façon de m’exprimer, après vous avoir exposé ces données.

… Je vais vous inviter à visiter vos corps d’une certaine façon, cela pour tenter de vous aider à réveiller en vous la bio-résonance de ces lignages dont je vous ai parlé. Bien évidemment, vous êtes libres de faire ou de ne pas faire ce que je vais vous proposer, mais je vous invite à le tenter et prenez cela comme un jeu. Je vous rappelle que les Elohim dont je fais partie adorent jouer, le jeu étant une des méthodes de création les plus éprouvées dans tous les univers.

Je vous invite donc à jouer avec votre corps en le faisant osciller, et je vous invite à adopter dans votre oscillation le mouvement tournant, soit d’une spirale, soit d’une galaxie, qui vous le savez s’apparente souvent à une spirale bien qu’il y ait différentes formes de galaxies, mais il y a mouvement… Soit (si cela vous convient mieux) la forme d’un lemniscate, qui donc se déplace dans un mouvement infini.

Je vous invite donc à adopter ce mouvement par plaisir, par jeu, et à porter votre conscience de façon subtile, très subtile et très sage dans ce jeu, sur le fait que chacune de vos cellules et chacun de vos brin d’ADN et chacun de vos codons sont mis en mouvement dans ce jeu : soit dans un mouvement de spirale, soit dans un mouvement de lemniscate, soit dans le mouvement proche de cela, mais personnel, que vous aurez adopté… Et puis par votre respiration vous allez ajouter – toujours en conscience, comme vous dites dans vos activités de développement personnel que nous connaissons bien et qui parfois nous amusent –  vous allez donc ajouter le mouvement de votre respiration, qui est un autre mouvement mais qui attise  (comme on attise le feu)  la conscience de vos cellules et la conscience de vos ADN et de vos codes génétiques.

Comme vous voyez, c’est extrêmement simple, surtout qu’il s’agit d’un jeu. C’est un jeu qui donc peut remettre en mouvement – car votre conscience, votre pensée, votre intention le demandent, et votre coeur le demande – remettre en mouvement ce qui s’est oublié… Je sens que cela vient : je sens que cela se réveille… J’ai le pouvoir de sentir beaucoup de choses puisque je suis – je vous le rappelle – un ancêtre de vos créateurs. Il y a donc entre vous et moi des éléments de bio-résonance. Je suis donc à l’écoute, parfaitement, de ce qui se passe en vous.

Ne croyez pas que votre pensée doit s’emparer du contrôle de ce qui se passe, et n’ayez pas la naïveté de croire que le nom formulé en langage terrestre de votre lignée va vous être révélé par ce jeu : ce serait d’une outrecuidante naïveté de votre part. Cependant, la résonance, très précise et très réelle, de votre lignage, peut dès à présent (…je cherche les mots pour m’exprimer) accepter de se réveiller dans la forme qui est la sienne, et ainsi communiquer très subtilement et très lointainement avec les lignées d’origine : autres planètes, autres galaxies, autres formes de vie comme je vous l’ai dit, auxquelles vous appartenez de façon infinie… Ce qui peut vous guider de façon ultime et vitale, soit dans votre départ de la planète, soit dans les voyages trans-dimensionnels, voire trans-univers, que vous pourriez avoir à réaliser pour vous rendre là vous serez appelés à être et à demeurer.

J’ajouterai – et je vous invite à continuer votre mouvement, votre jeu, votre petite danse des cellules pendant que je vous parle de votre nouvelle planète – j’ajoute donc que la nouvelle forme en cours de manifestation de votre Terre, qui comme vous le savez se transforme, va certes accueillir beaucoup d’entre vous – et c’est une grande joie ; mais  va également accueillir des visiteurs porteurs de leurs origines… Et cela sera une grande joie pour vous – ceux qui habiteraient, qui demeureraient sur cette nouvelle planète – d’être pleinement conscients et résonants avec vos lignages, et non plus dans cette « conscience » un peu égotique que vous avez été obligés d’adopter dans votre état d’humanité coupée de ses sources et de la Source.

Le jeu peut consister aussi à faire des sons : vous pouvez chanter avec les codons de votre lignée si cela vous sied. Vous pouvez danser, vous pouvez respirer les couleurs de votre lignée, mais cela n’est pas si aisé à découvrir. Certains d’entre vous ont commencé à l’apprendre mais vous êtes peu nombreux… Ainsi donc, jouez, chantez, dansez, acceptez d’offrir cette conscience à vos cellules et à vos gènes, et moi, vieille grande tortue géante, ancêtre de la Confrérie des Elohim, je me réjouis et je vous offre si vous le voulez, un morceau de mon chant…

…chant…

Pour terminer je vous adresse tout l’Amour que je porte et qui me constitue, et qui vous constitue, car cet Amour a traversé ces lignées, cet Amour fait partie du courant qui les constitue, qui les fait tenir et qui donc structure-  comme je l’ai dit plus avant – l’ensemble des univers. Cet Amour, je vous le transmets, sentez-le à cet instant étinceler dans vos codons.

Je vous aime et il en est ainsi. Je suis Istom Huïam et je me réjouis de cette lignée d’Amour que nous reconstituons en conscience.

via Christine Anne K. le 6/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.