Inaj’L Adr, des Pléiades – n°3 – Géométries sonores

cliquez pour écouter

Musique vibrante.

Amis et Frères et Soeurs de Terre, c’est une joie de pouvoir communiquer avec vous ces quelques instants.

Mon nom serait pour vous Inaj’l Adr. Je suis déjà intervenu en tant que mathématicien musical -résidant, issu de, ce que vous appelez les Pléiades.

Depuis ma précédente intervention, il y a eu beaucoup d’apports musicaux et harmoniques, et géométrico-musicaux dans l’ensemble des systèmes qui caractérisent votre configuration planétaire. Et j’observe avec plaisir et intérêt que ces configurations non seulement sont bien évidemment tout à fait cohérentes, et de toute évidence performantes, mais également qu’elles sont belles. Et j’observe également qu’elles sont génératrices, créatives en quelque sorte, de possibilités d’éléments nouveaux ou bien supplémentaires, lorsque cela doit se générer (…je vois bien qu’elles ne font pas du nouveau pour faire du nouveau : cela serait tout à fait anarchique).

Musique vibrante.

Vous voyez que je m’exprime avec plaisir par l’emploi de ces harmoniques musicales et de cet instrument de métal terrestre.
Cela me permet d’ajuster -d’une façon qui me satisfait, qui me plait, et qui convient à mon propos- les lignes harmoniques à l’intérieur desquelles j’ai besoin de me situer pour communiquer avec vous; et aussi une certaine, disons base sonore, au moyen de laquelle je souhaite pouvoir vous informer…Car mon rôle en cette communication est de vous apporter quelques informations qui sont, disons, complémentaires et nécessaires de ce qui est en train de se mettre en place musicalement, et disons « électriquement » (pour employer des mots qui vous sont familiers) dans la configuration globale qui englobe votre Planète, peut-on dire, et à laquelle j’ai fait référence à ma façon tout à l’heure.

Je vous invite à profiter d’un temps de silence vibrant pour vous mettre, dirais-je, au diapason.

Silence vibrant,
puis transmission musicale.

…Ceci était un autre ajustement que j’installe par dessus les précédents. Cela nous donne donc deux petites gammes qui se superposent et s’entrecroisent; permettant donc que les sons subtils dont nous allons avoir besoin se glissent très très précisément dans votre système d’audition, et pourrait-on dire dans votre corps.

Nous allons également profiter du fait que vous avez bénéficié il n’y a pas longtemps de la mise en place de quelques Lignes de Conscience (*). Je vous invite donc à recaler votre Conscience sur la totalité des Lignes de Conscience dont elle dispose… (Cela n’est absolument pas une opération mentale, cela va sans dire, et il s’agit simplement -si vous voulez des mots- d’une ouverture et d’un centrage de vous à vous-même.)

…Voilà, j’entends que des alignements bien cohérents sont à présent en train de se faire entendre pour moi. Nous allons donc être parfaitement en mesure de réaliser mon projet. Je veux dire par là le projet qui m’est confié, car j’agis bien évidemment non pas de mon propre chef, mais dans le cadre d’un plan qui se déroule et qui s’adapte – et en cela je réfère (je ne l’ai pas dit en me présentant) à mon appartenance aux Hautes Consciences Intergalactiques dont je suis un membre scientifique.

Je pense que vous êtes prêts, étant mentalement rassurés et consciemment ouverts. Nous avons d’abord donc une 1ère phase d’audition, de réception et d’organisation en vous de 3 séries de sons subtils.
Pour plus de clarté, je ponctuerai l’entrée et la sortie de chacune de ces séries avec un son audible.   


Son de début
.
..Silence vibrant...     Son de cloture .

…Nous allons passer à la 2ème série.

Son de début
.
..Silence vibrant...     Son de cloture .

…Je vous laisse un instant, avant de passer à la 3ème série.

Silence

Son de début
.
..Silence vibrant...     Son de cloture .

…Nous avons donc positionné j’espère pour vous ces 3 séries… J’ajouterai que vous pouvez, puisqu’il y en a 3, penser à un triangle. La réalité de la géométrie à laquelle nous avons affaire est un peu plus complexe mais l’image du triangle est parfaitement cohérente pour vous.
-Ne cherchez pas mentalement à faire le lien entre un triangle, sa forme et 3 séries de sons, vous perdriez votre temps et vous vous déconcentreriez. Contentez-vous d’aimer ce qui se fait-…
Voilà, la structure de ces 3 séries étant, je pense, stabilisée dans votre intelligence et dans votre réceptivité; nous allons maintenant constituer de façon disons croisée, un petit ensemble sonore audible qui -sans que vous ayez aucun effort à faire, si ce n’est d’être là- va donc se composer, s’articuler, se mêler, de façon structurée et tout à la fois créative, avec ce Triangle de sons subtils que nous avons mis à disposition précédemment.

Transmission musicale…

…C’est une Joie profonde et authentique pour moi de vous transmettre ces éléments, qui sont pour moi un petit trésor.

Silence vibrant

…Dans le temps de silence que je me vois amené à observer avec vous, je suis très attentif à l’extrême activité -en cet instant- de votre Structure d’Intelligence Collective, dans ses nombreuses sous-structures; et à la manière très impeccable, dirais-je, dont elle intègre déjà l’ensemble de ces sons à peine leur vibration s’est-elle éteinte… – car elle ne s’est pas encore éteinte que déjà il y a Intelligence créative et organisatrice en action !

…Silence vibrant.

Je vais à présent évoquer une autre figure de géométrie, peut-être peu courante pour vous, que je désignerai comme un pentaèdre, c’est-à-dire un volume avec 5 sommets. (J’ai un doute à vrai dire car je ne me rappelle pas si le mot « -èdre » concerne les sommets ou les arêtes?)… Il s’agit bien d’un volume à 5 sommets et pardonnez-moi si involontairement j’aurais évoqué un volume à 5 arêtes. Je ne vous demande pas de le visualiser -vous pourrez toujours, si cela vous amuse plus tard, chercher à quoi cela peut ressembler.

Ce qui importe, c’est que vous preniez conscience que chacun de ces 5 sommets émet une capacité de fréquence sonore. Quand je dis « capacité », je veux dire que chacun de ces sommets n’émet pas une fréquence unique et constante; et le mot « capacité » signifie pour moi qu’il peut émettre telle ou telle fréquence… Chacun de ces 5 sommets donc a la capacité d’émettre certaines fréquences, et les 5 fréquences émises sont bien évidemment harmoniques d’une façon spécifique les unes avec les autres…
Il ne s’agit pas de vous embrouiller le mental; nous sommes en train de poser, je l’espère, une petite forme musicale, et cela était le préambule.

Je vais donc maintenant mettre à disposition un petit ensemble de sons qui va, je dirais, probablement tout naturellement se disposer, de par votre Intelligence Collective, dans cette configuration de 5 sommets – chacun avec sa capacité fréquentielle.

Transmission musicale.

Silence vibrant.

Je vous donnerai maintenant l’indication que : ce que j’ai appelé un pentaèdre, ce volume avec ces 5 sommets à capacité fréquentielle, harmoniques -qui vient d’être informé- a une rotation complexe; et que cette rotation s’est mise en mouvement.
Cela est une indication (…encore une fois, vous n’avez pas à analyser, mais simplement à recevoir et à entendre) car le fait de cette Rotation, bien évidemment, produit une certaine Architecture sonore.

…A quoi sert tout cela me direz-vous ?

Comme je l’ai dit au tout début de mon intervention : ce sont des éléments que j’ai été chargé de vous proposer et qui devraient complémenter l’Architecture, la Configuration des nouvelles Grilles sonores que vous venez, je crois, de mettre en place, et qui sont encore en train de se formater, disons. (*)

Ces éléments ne vous sont pas imposés, ils vous sont proposés. Et votre Intelligence Collective a toutes les capacités de les adapter, et disons, presque de jouer avec eux. Voilà : cela sert à cela.

Cela vous offre également -sur le plan peut-être plus individuel ou en petit groupe- quelques matériaux matématico-musicaux qui peuvent vous intéresser pour certaines créations que vous pourriez avoir envie de faire naître…
Cela peut donc s’engrammer, s’archiver dans le bagage de vos connaissances, et de vos outillages, en sachant que cela peut bien évidemment générer des créations supplémentaires nourries par cela.

Je suis donc très heureux, je le redis, d’avoir pu partager avec vous ces éléments.
Je n’en donnerai pas davantage.

Il importe simplement, avant que je me retire, que nous unissions nos coeurs et dirais-je notre Amour de La Source, pour contempler quelques instants ensemble ces petites Réalisations sonores géométriques, vivantes.
Ces Architectures qui font partie des Beautés sans cesse naissantes que nous offre notre Univers… Et que nous offre notre appartenance à cette grande Symphonie de l’Un – qui nous fait Etre.

Contemplons donc quelques instants…

Silence vibrant

Et que vos Cercles, quelles que soient leur fonction et leur spécificité, dans leur ensemble, bénéficient en toute Joie de ces apports, ou de leurs conséquences.
Ainsi vous -individus, que vous êtes en toute Harmonie- serez à même d’en tirer le plus grand bénéfice pour vos Vies et vos Consciences.
…C’est notre point de vue.
C’est notre Souhait; c’est notre Voeu.

Je vous salue.
Je suis Inaj’l Adr, des Pléiades, et des Hautes Consciences Intergalactiques.
Alleluia.

.

via Christine Anne K. le 23 octobre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.
(*) – Lignes de Conscience : cf. Erinouys de Setikkou, 1 et 2
Nouvelles Grilles sonores : cf. Sehelam Anna n°7

Inaj’l Adr des Pléiades (HCIG) -n°2- Grilles sonores

cliquez pour écouter

Je vous salue Peuple de la Terre, avec toute ma considération. Je me nomme Inaj’l Adr, j’appartiens au système des Pléiades et je suis déjà venu vous parler une fois, en tant que mathématicien et spécialiste des Lois musicales…

Sachez que nous nous réjouissons, nous tous, de la phase à laquelle vous êtes parvenus, des progrès qui ont été finalement installés, de la cohérence qui peu à peu, selon nos Lois d’observations et nos critères d’exigences, se structurent.

Il y a apparition d’une Forme -que je pense dans votre langage vous nommeriez une sorte de grille, une trame- de musique, de Sons, de fréquences harmonieusement agencées, qui est encore en voie de construction et de déploiement, mais dont le niveau d’avancement actuellement est tel que nous pouvons vraiment la considérer comme devant être stable, cohérente et harmonique. Cette Forme est à peu près répartie (à part quelques zones où elle est encore moins construite) sur le pourtour, la périphérie de la Forme sphérique élargie de la Planète Terre telle qu’elle apparait.

Cela n’altère en rien l’aspect habituel de cette Planète bleue…Néanmoins le champ vibratoire observable qui émane de cette Planète a notoirement -à présent- changé. Il en émane des systèmes d’informations cohérents et d’une nature autre que ce qui fut. Il en émane des sons, dont la nature et les harmonies sont autres que ce qui fut. Cette Forme elle-même, dans ses détails, présente des sous-structures géométriques fort intéressantes, qui nous le savons sont en grande partie votre Oeuvre et qui, je vous le confirme, présentent une Forme autre que ce qui fut.

silence

Il y a une certaine Loi musicale, qui s’est mise en oeuvre et qui associe un certain nombre des sons émanés par la Terre avec certains sons -structurels- d’une part produits par le Système Solaire, et d’autre part par d’autres Systèmes peu éloignés (dans la zone de la Galaxie où se trouve ce Système Solaire)… Cette Loi musicale, il nous fait plaisir de l’observer en Oeuvre, car nous la considérons généralement comme un phénomène un peu rare, qui peut apparaitre et disparaitre (la disparition je le précise n’ayant rien de dramatique). C’est disons une Loi qui se manifeste lors de la conjonction d’un certain nombre d’évènements, qui eux-mêmes sont temporaires, ou dont la conjonction est temporaire : ce qui explique la manifestation éphémère que j’ai évoquée.

Nous considérons, nous…-quand je dis « nous » je parle disons au nom d’un certain Collège de mathématiciens et de musico-mathématiciens, tout ceci pour rester dans la sphère de votre langage, qui conjoignons nos observations et certains de nos travaux-…nous observons donc que l’émergence de cette Loi pourrait permettre (c’est une hypothèse) la manifestation d’un phénomène de transmutation notoire au niveau de certaines formes de Vie, dans les Systèmes qui sont actuellement en conjonction sonore au sein de cette Loi musicale, ainsi que je l’ai très brièvement décrit. De telles transmutations sont donc prévisibles, et sont la plupart du temps l’occasion de l’émergence de quelques nouveaux modèles biologiques, inscrits bien sûr dans les milieux où ils se trouvent – l’un de ces milieux étant votre Planète par exemple…

…Il est donc possible que vous ayez à observer d’ici quelques temps (je ne saurais pas dire combien de temps) l’émergence de nouvelles formes de Vie, que ce soit à l’intérieur de votre propre Système -sous forme végétale, animale, humaine éventuellement- ou bien dans les formes de vie plus subtiles que vos yeux n’observent pas (vos yeux de chair du moins). Ce phénomène, qui donc à votre échelle sur la Terre peut éventuellement se produire, va donc être attendu en différents points puisque, dans le cadre de la conjonction relative à cette Loi musicale dont j’ai parlé tout à l’heure, ainsi que je l’ai dit, différents points hors de votre Système Solaire sont concernés.

Il peut alors y avoir par ces éventuelles nouvelles formes de Vie des émissions sonores qui par bio-résonances -même lointaines- opèrent une forme de conjonction à nouveau, et peuvent avoir pour effet une création de Matière quelque part – disons dans l’espace… Cela peut occasionner par exemple ce que vous appelez la naissance d’une étoile, ou bien un autre phénomène.

C’est donc de notre point de vue un très bel évènement, musical, dont les répercussions dans la matière sous ses différentes formes et dans ses différents environnements sont toujours passionnantes. Et cela met toujours en valeur bien évidemment la Beauté et les Mystères de la Création, qui même si elle a ses Lois comporte également justement ces aspects en apparence aléatoires – qui sont en réalité aussi ce qui se produit de par le pouvoir de la rencontre des Sons et de leur interaction.

Nous n’ignorons pas que dans vos théories (vulgarisées je crois) des origines du monde, sur lesquelles vous vous êtes beaucoup interrogés, vous avez installé un concept nommé « big-bang » ; qui de notre point de vue bien sur ne correspond pas véritablement à ce qu’est la Création, en l’occurrence de cet Univers. Mais néanmoins il y a là chez vous une belle intuition de ce phénomène de la Rencontre des Sons, et de la pertinence par exemple de cette Loi musicale que j’ai évoquée. (Ne voyez pas de stricte association entre la Loi musicale dont je parle et les phénomènes d’émergence de Forme de Vie dont j’ai parlés, avec ce que vous appelez vous « big-bang » : c’est une sorte de parallèle-exemple, cela ne va pas plus loin.) …Je n’appellerai donc surtout pas ce dont je vous parle par le nom de « big bang » que vous employez, car cela induirait beaucoup de confusions.

…Pourquoi suis je venu vous parler de cela?
Tout d’abord bien sûr parce que votre Planète est concernée par ce phénomène, et cela vous permet peut être de savoir que, si vous assistez à l’émergence de quelques nouvelles formes de Vie vous saurez comment cela a pu s’originer.

Et par ailleurs il vous est recommandé, très Cher Peuple de Terre, d’être vous-même en Résonance -car vous l’êtes pourrait on dire de toute façon même à votre insu- avec ce phénomène d’occurrence musicale, conjoncturel et relativement éphémère…

Si en effet d’une certaine forme de Joie, qui peut être simple curiosité ou amusement ou bien joie véritable en votre coeur, vous accompagnez la conscience de l’existence de ce phénomène : vous amplifiez alors, en créant justement cette résonance, les effets de cette conjoncture sonore unique. Et votre Joie -telle que je l’ai décrite- peut alors elle-même servir d’amplificateur, voire en quelque sorte de matrice, à ce que la où les nouvelles formes de Vie rendues possibles par cette conjoncture puissent réellement apparaitre et se développer… N’est ce pas tout à fait excitant? N’est ce pas de toute Beauté?

Je suis incapable, pour être très clair, de vous prédire en rien de quelle nature peuvent être ces émergences de Vie… Là est la Beauté -et le Mystère- n’est ce pas?

 

Toutefois l’une des raisons de cette intervention est également, si vous le permettez, et dans le cadre de l’observation de cet évènement, de vous faire profiter de quelques mises au point réalisées par notre expérience scientifique conjointe, et donc de vous transmettre si vous l’acceptez un petit paquet de bandes fréquentielles qui -selon nos travaux, nos observations, nos évaluations et nos essais- peut grandement aider, faciliter et accompagner l’éventuelle naissance et croissance de ces possibles formes de Vies nouvelles.

Vous allez donc recevoir dans quelques instants ces fréquences, ou plus exactement ce paquet de bandes de fréquences. C’est donc un objet qui a sa complexité, et qui d’ailleurs est agencé dans une Forme précise -qui ne peut véritablement subir de distorsions- qui se réfère à la Géométrie des solides dont je crois vous désignez certains comme Solides de Platon… Je crois que la Forme en question, si je ne me trompe, est non connue de votre liste des Solides de Platon (mais cela est un point assez anecdotique, et je m’en excuse).

Ce paquet, donc de bandes de fréquences, va vous être simplement remis. Et nous savons qu’il sera reçu par les Etres et les spécialistes appropriés -de par la répartition des ondes de votre Intelligence Collective à présent bien déployée… Nous nous servons donc simplement de ce canal pour réaliser cette transmission – et nous vous invitons à partager notre Joie et notre excitation à l’égard de ce phénomène un peu exceptionnel.

La transmission va débuter dans quelques instants et sera, de votre point de vue, silencieuse.

transmission vibratoire

J’aimerais pouvoir vous inviter à observer la Beauté de la forme et du contenu de ce paquet qui vient de vous être transmis. Je m’excuse d’ailleurs car je sais que vos perceptions vous offrent peu de ressources -sauf pour certains d’entre vous, qui sont rares je pense- pour véritablement observer pleinement ce type d’objet, encore actuellement. Néanmoins il est important que, dans la Joie à laquelle je vous ai en quelque sorte invités, vous ayez cette conscience -ou cette information- concernant la Beauté de ce paquet de fréquences et de la Forme dans laquelle il est présenté…

silence

Je pense que mon intervention peut se clôturer là, car je pense n’avoir rien d’autre à ajouter. Nous restons bien sûr, en ce qui nous concerne, dans notre état vigilant (et, je l’avoue : excités comme je l’ai dit) d’observations de la forme et de la durée des phénomènes de cette Loi musicale et de ses effets – ici et là...
Je vous dis peut être à bientôt. Je vous salue. Je suis Inaj’l Adr, des Pléiades, mathématicien musical, comme vous le savez.

Alleluiah!

 

via Christine Anne K. le 9 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Inaj’l Adr – Mathématicien (musical), des Pléiades -n°1-

cliquez pour écouter

(ou mp3 téléchargeable)

Introduction en langage stellaire

Je suis très honoré d’être ainsi en communication avec Vous, très chers Humains de Terre. Je me nomme Inaj’l Adr ‘ill , je proviens de ce que vous appelez les Pléiades, dans une localisation dont le nom précis ne vous dirait rien -que je peux cependant vous donner pour les curieux  : (nom intranscriptible)- et j’appartiens de par mes fonctions et mon expérience à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, en tant que mathématicien – géomètre principalement- ainsi qu’en tant qu’historien des Mathématiques et des Nombres. J’occupe également des fonctions de régulation disons politique, au sein de la petite constellation dans laquelle je réside.

Voici donc pour moi en cette occasion la possibilité de vous délivrer (comme, je sais beaucoup d’intervenants vous délivrent) : des informations des outils, des lois. Cela va être encore une partie de ma communication. Mais n’est ce pas  il vous est certainement, du moins je l’espère, agréable et utile de recevoir tout cela – car la période de transition gigantesque dans laquelle vous vous trouvez nécessite, vous commencez à le comprendre, d’augmenter considérablement vos bases de données afin de pouvoir construire véritablement du nouveau (n’est ce pas ?) …Et de vous ré-ajuster, dans tout les aspects de votre pensée, de votre environnement, aux mises à jour qui ont été faites et qui sont encore en cours, non seulement sur vos corps mais sur l’ensemble de vos écosystèmes, et sur la configuration de votre planète dans ses champs morphologiques et subtils, et magnéto-telluriques, pour n’en citer que quelques uns.

Je ne suis pas venu pour étaler mon savoir, ni vous donner des leçons sur vous-mêmes. Néanmoins, j’ai à vous communiquer -et cela je le répète, avec plaisir pour moi- un certain nombre de données mathématiques.

Je n’emploierai pas, comme vous le faites, un tableau noir pour écrire des séries d’équations, de paramètres, de calculs, et de choses qui sont extrêmement obscures pour la plupart d’entre vous. Je vais donc, comme vous y êtes accoutumés maintenant, procéder par transmission vibratoire de paquets de données, que vos fonctions d’Intelligence collective sauront décrypter sans aucun souci – ce qui évitera d’ailleurs à vos fonctions mentales de se surcharger d’interrogations et de calculs.

J’ajouterai que parmi ces lois et ces données que je m’apprête à vous délivrer, il y a également tout un chapitre de Lois Musicales, car les Nombres et la Musique, vous devez le savoir, sont intimement liés – du moins vous l’avez su et certains d’entre vous le savent encore. Sachez que la Musique est une porte considérablement importante sur le chemin des Nombres, et le fait même de pratiquer et d’écouter avec attention et avec votre cœur de la musique bien construite, vous fait intégrer immédiatement des séries de lois numériques et géométriques et parfois même algébriques, que vous n’avez nul besoin n’est-ce pas d’écrire sur un tableau noir.

Je me suis permis, pour accompagner mon intervention, d’apporter quelques morceaux de musique. Cette musique, toutefois, restera pour vous dans le domaine du non-audible. Je parle de votre audition physique ordinaire, car votre audition subtile bien évidement est celle à laquelle s’adressent ces morceaux de musique que vous allez écouter. Cela sera donc l’un des aspect de ma transmission de données et cela facilitera l’aspect plus « tableau noir » du reste.

Voici donc, très chers Humains de Terre, le premier morceau de musique, en silence, que j’ai choisi pour vous.

 temps d’audition subtile

Cette Musique, sachez le, a été écrite il y a fort longtemps. Elle appartient aux archives de cet Univers -c’est en tant qu’historien que j’ai la certitude de ce que je vous dis- …Elle a l’avantage de nous être très agréable, et de nous transmettre les bases absolument nodales de plusieurs grandes Lois mathématiques dont cet Univers est constitué… Il y a une deuxième partie, que je vous laisse entendre :

temps d’audition subtile, et chants d’oiseaux au dehors

Voilà… Il me semble qu’un oiseau dans votre environnement a compris la séquence centrale de base de cette musique et vous la restituait dans toute son originalité !

Je vais, suite à cela, vous transmettre à présent un paquet de données sans forme musicale mais qui s’enchaîne très logiquement après cette musique. Ce paquet de données, je vous le propose sous la forme d’un composite de quelques sons et de deux images que vous pouvez visualiser avec votre outil de visualisation mental. Je vous donne donc les deux images, que vous pouvez visualiser alternativement pendant la transmission des sons. (Ne vous effrayez pas, cela va rester très simple.)

La première image est celle d’une cuillère. Prenez de préférence une jolie cuillère dont les formes soient harmonieuses et lisses…. La seconde image est celle d’un petit tas de terre et de cailloux en forme disons plus ou moins de pyramide – petit tas modeste mais tout à fait harmonieux dans sa forme. Vous voyez que ces deux images ne sont pas très sophistiquées, mais elles sont exactement ce qu’il nous faut, tant que vous les visualisez librement de façon alternée.

Je vous donne à écouter à présent de façon audible, ces quelques sons :

 transmission sonore

Pour votre information, je vous préciserai que la combinaison de ces deux visualisations alternées et de ces paquets de données (fort complexes) synthétisées en ces petites séquences sonores qui n’ont pas l’air d’être grand chose, est un outil extrêmement sophistiqué de communication mathématique -qui peut servir aussi dans d’autres domaines- et que vous avez grand bénéfice à en tirer profit, voire à chercher comment le reproduire en certaines occasions. Vous aurez d’ailleurs pour cela des éléments de meilleure compréhension dans la suite de ma transmission, à travers un autre paquet de données.

-Je suis tout à fait conscient que ce type de transmission est étrange pour vous mais je sais que vous en avez déjà reçu auparavant-

Nous allons donc, à présent, passer à un autre morceau de musique, que je me réjouis beaucoup de pouvoir partager avec vous. Historiquement, celui-là appartient à un non-Temps : il n’a donc pas d’époque et cependant il est connu de façon ancienne. Le paradoxe n’est pas gênant : car il peut aussi bien appartenir au futur et être connu de façon ancienne -vous devez vous libérer de vos pré-conceptions concernant le temps linéaire- …Et il a la particularité d’être établi sur des harmoniques tout à fait peu courantes, et qui nous enseignent de façon extrêmement précise et simple certaines séquences numériques, et certaines formes de fractales séquencées de façon très organisée – et que donc il me semble extrêmement intéressant de vous transmettre, simplement, à travers cette musique… Voici donc :

 temps d’audition subtile

– Je vais faire un petit réglage, car il me semble que la transmission ne me convient pas et que la finesse de certains éléments dans ce morceau de musique doit vous échapper. Je vais donc faire procéder au petit réglage et nous allons le reprendre depuis son début dans quelques instants – je vous prie de m’en excuser…

nouveau temps d’audition subtile, cloturé par un petit morceau chanté

Bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la fin de ce morceau puisse être chantée ! Voilà que je vais pouvoir noter cette information dans mes bases de données. Cela m’apportera un regard complémentaire tout à fait inattendu sur l’histoire et les capacités de cette transmission musicale… Je vous laisse quelques instants d’intégration et de bénéfices…

 pause intégration

Je vais reprendre. Je vais à nouveau vous transmettre des paquets de données. Et ces paquets, je dois vous le dire, ont la spécificité de provenir essentiellement de ce que vous appelez un monde d’Unité – je crois d’ailleurs qu’une partie de ces paquets est issue du  monde de Zan, que vous avez eu l’occasion de rencontrer il y a quelques temps par l’intermédiaire de ce canal de communication. Je ne vous donnerai pas d’images associées pour ces paquets de données là mais, en revanche, l’utilisation d’un rythme pour disons leur servir en quelque sorte d’onde porteuse (je n’aime pas beaucoup cette expression mais employons-la) va être associée. Nous allons donc établir un certain rythme  (rythme frappé……)

Et voici donc ce que je vous transmets :

transmission sonore rythmée

…Je vous confierai que je suis extrêmement content de ce mode de transmission que nous venons d’employer. Car nous avons cherché quelle était la meilleure méthode, et finalement ce choix comportait une certaine prise de risque aux yeux de certains, mais je suis tout à fait satisfait et je pense que -tel que je le perçois- il y a une excellente qualité de transmission et de réception… Car ces paquets de données mathématiques demandent beaucoup, d’une part de précision, mais également de rythmes – aussi étrange que cela puisse paraître à certains de vos mathématiciens, mais cela ne sera pas étrange pour tous les mathématiciens et je le sais… Quant aux autres personnes, le simple aspect musical, n’est ce pas, doit vous suffire amplement à intégrer ce qui vous est utile.

…Et cela facilite probablement, de façon très appréciable, la circulation de ces éléments au sein de vos structures d’Intelligence collectives, dans leurs différents aspects… Je répète que je suis donc scientifiquement satisfait de ce mode de transmission – vous me pardonnerez ces commentaires, mais  je présume qu’ils ont un intérêt non seulement pour moi mais pour vous.

Nous allons terminer par une troisième séquence musicale. A vrai dire, il y aura deux musiques l’une après l’autre. Je vous laisse découvrir la première – je ne vous explique rien…

 temps d’audition subtile

…Vous pourriez l’écouter pendant des heures, n’est ce pas ? Sachez le d’ailleurs : cette Musique ne s’arrête jamais. Elle est à vrai dire porteuse de certaines Lois constantes de cet Univers – et c’est également à ce titre qu’elle ne saurait s’arrêter… Mais elle est également porteuse d’autres éléments, qui sont aussi ce que j’ai souhaité vous faire entendre.

Je pense qu’en particulier cette Musique, autant que je puisse m’en rendre compte en tant que scientifique et historien, doit comporter certains éléments que vous retrouvez dans certains de vos textes dits Sacrés très anciens, et qui  -lorsqu’ils sont demeurés authentiques, ce qui je crois est rare- vous connectent, directement ou plus ou moins directement, à des éléments authentiques de votre propre Numérisation et de vos propres Sons : ceux de vos origines de Lumière.

Je vous laisse écouter encore quelques instants et puis, je vous rappelle que j’ai une autre musique ensuite pour vous :

 temps d’audition subtile

…Nous allons interrompre le flux de cette première Musique, car je sais que vous en avez intégré une séquence complète; et dans quelques instants vous allez pouvoir entendre, toujours de la même manière, avec votre audition subtile, la Musique dite « Des Sphères, Numéro 3 » – c’est parti :

 temps d’audition subtile

…Cette Musique, mes Amis, informe vos cellules ou les ré-informe. Cette Musique vous est accessible à tout moment. Cette Musique fait partie du patrimoine de cet Univers et donc à ce titre vous appartient en Partage. Cette Musique contient, de façon disons compactée, l’Ensemble des Possibles, de toutes les Lois mathématiques, numériques, géométriques, algébriques, (etc.) qui peuvent être employées et développées au sein de cet Univers… Je vous laisse l’écouter encore quelques instants :

 temps d’audition subtile

Nous sommes à présent appelés à interrompre dans quelques instants cette communication. Je vais donc tout simplement me retirer, car je pense avoir dit tout ce que j’avais à vous dire sans avoir omis d’informations importantes, et je vous remercie de votre écoute – et je vous salue.

Alleluiah… Je suis Inaj’l des Pléiades.

 

via Christine Anne K. le 17/03/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Rappel sur la pratique de l’audition subtile : Chevalier des Sons , ainsi qu’ en écoute