Sri Aurobindo – n°3


Mes Aimés, je suis
Aurobindo et je vous salue. Je me réjouis de revenir parmi vous après ce temps
qui s’est écoulé et au cours duquel vous avez connu d’importants changements
intérieurs. J’apprécie et j’honore la qualité de ce que vous avez vécu et de ce
que vous continuez à découvrir, à vivre, à pratiquer et à devenir. Lorsque je
dis « j’apprécie », je ne me pose pas pour autant en juge ni en
appréciateur patenté : je parle en mon propre nom, du fond de mon cœur et,
si l’on peut dire, au nom de ceux dont je suis le porte-parole; car nous ne
faisons à un certain niveau qu’un cœur et qu’une intelligence qui se déploient
dans des formes différentes selon les individualités que nous avons été et que
nous sommes encore, bien que dépouillées de nos personnalités.

J’ai souhaité venir
– et c’est une joie partagée – et je souhaite vous informer à présent de
certains états de la Lumière que vous allez traverser, prochainement sans
doute. Certains d’entre vous ont déjà traversé totalement ou bien en partie. Il
s’agit donc de traverser la transformation que l’on pourrait dire ultime, le
grand retournement, si l’on veut, qui va vous révéler pleinement et de plein feu
votre Lumière entière et véritable. Cela est pour bientôt. Je ne vous invite
pas pour autant à compter en termes de temps terrestre et linéaire un certain
nombre de mesures de ce temps, mais cela est pour bientôt…

Il vous importe
donc, en préparation, de continuer à abandonner et à vous dépouiller de ce qui
n’est plus vous, car il y a encore des couches – et j’en vois, et j’en entends –
et cela n’est pas un reproche : c’est simplement une observation dans un
moment donné. Rassurez-vous, vous n’êtes pas en défaut, vous en êtes simplement
là où vous êtes et cela est bien. Il n’y a pas de retardataires, il n’y a pas
de premiers de la classe, il n’y a que vous, il n’y a que toi. Mais à présent,
il importe d’être prêt quand cela sera le temps. Être prêt signifie ne plus
avoir de doutes, ne plus avoir de regrets quant au monde de l’illusion. Cela
signifie se réjouir quoi qu’il arrive, quoi qu’il puisse arriver, car au fond
de toi, au fond de vous, réside la certitude absolue d’être, et d’être dans l’instant,
et d’être là, et que lorsque le moment viendra, je suis simplement prêt, quel
que soit le moment. Cela est une grande Joie, cela est une grande Paix et une
grande Lumière : cet état d’être là et d’être prêt.

La Lumière est une
force, la Lumière est puissante. La Lumière bien évidemment n’est pas de la
lumière au sens électrique et au sens visible du terme, mais la Lumière vibre. La Lumière à ce stade consume tout ce qui n’a plus de raison d’exister, en vous
et autour de vous. Ainsi le fait de pouvoir s’abandonner à la Lumière est très
important, car c’est cela être prêt. S’abandonner à la Lumière a pour conséquence
une grande paix intérieure, un certain vide du mental – lequel en réalité n’est
pas un vide au sens d’un manque ou d’un grand trou, mais est rempli de Lumière –
Lumière qui n’a plus de forme en cet instant car elle attend paisiblement de
prendre forme, et la forme qu’elle prendra : c’est vous, dans votre état de
Lumière qui est appelé parfois « corps d’Êtreté ».

Être prêt se vit à
chaque seconde, ce n’est pas une attente. Ne soyez pas dans l’attente :
être dans l’attente, c’est être dans la projection. Il n’y a pas à être dans la
projection. S’abandonner à la Lumière n’est pas être dans la projection de quoi
que ce soit. Être prêt, c’est donc ne plus se projeter mais être simplement là,
dans l’humilité et la Joie de cet abandon, et sachant que quel que soit l’instant
où peut se produire ce changement d’état, il est bienvenu, il est heureux, il
est sans retour, du moins sur certains aspects de vous.

Lorsque je parle de
changement d’état, il s’agit simplement de cette fameuse ascension vibratoire
que beaucoup d’entre vous attendent et que beaucoup d’entre vous, par ailleurs,
ne savent pas qu’ils attendent. Mais pour ceux chez qui cette attente n’est pas
consciente, sachez qu’elle existe car vos cellules à présent sont informées,
vos circuits énergétiques se sont modifiés, de nombreux pans de votre
patrimoine génétique se sont réveillés et vous êtes prêts à ce niveau-là. Il ne
reste plus alors que votre cœur et votre conscience qui peut-être, pour
certains, ne sont pas encore explicitement avertis par l’extérieur, car vous
êtes déjà avertis par l’intérieur mais cela n’est pas forcément conscient.
Encore une fois, dans le cas des personnes qui n’ont pas éprouvé jusqu’à
maintenant d’intérêt personnel ou collectif pour le processus de l’ascension,
ce processus est donc à présent bien inscrit dans vos corps dont la préparation
s’est menée à travers différentes étapes, au cours de différents processus. Ces
étapes et ces processus, bien évidemment, chez ceux qui ont pratiqué la
recherche de l’éveil sont beaucoup plus connus et repérés, mais il n’en demeure
pas moins que ces processus et ces étapes sont partagés par l’ensemble de vos
corps et de votre humanité, dans les niveaux cellulaires, vibratoires et
génétiques que j’ai évoqués tout à l’heure.

Je me réjouis – et
nous sommes nombreux à nous réjouir dans les multidimensions – et nos cercles
célèbrent de jour en jour la montée, l’avancée, les progrès, les réussites et
les aubes de l’achèvement de ce processus qui fut si long, si long à déposer
sur la Terre qui a été plongée dans l’obscurité depuis trop longtemps. Voici
que les générations de ce que vous appelez les travailleurs de Lumière, et les
lignées de Lumière – ensemencées depuis des siècles, voire des milliers d’années
en différents points de votre humanité -, tous ont été à l’œuvre de la manière
qui leur était dévolue et qui leur était possible au cours de différentes
incarnations dans des vies extrêmement humaines, partagées par tous, avec tout
ce qu’elles ont eu à connaître et à traverser. Ce travail de Lumière et d’ensemencement
de Lumière, donc, a été poursuivi longuement dans différentes formes, avec ses
réussites, ses attentes, ses déboires aussi, ses empêchements, ses
constructions lentes et sûres ; et à présent les résultats – ou disons plutôt les
effets – non seulement sont manifestes mais se couronnent dans la voie de l’achèvement, achèvement de ce processus qui vous mène à votre libération dans ce qui se
nomme ascension.

Je vous invite donc
à pratiquer la confiance, la certitude, l’amour de votre Lumière, ainsi qu’il
vous l’a été dit récemment par la divine Mère des Mères qui s’exprime en ce
canal. Je vous invite à être pleinement conscients et joyeux de votre Être et
de votre présent, dans cette non-attente, non-projection, mais dans ce fait d’être
prêt à tout instant dont je vous ai parlé. Lorsque l’on est prêt à chaque
instant, on n’attend plus rien, car on est prêt. Toute impatience est largement
dépassée, toute anxiété a été balayée, toute curiosité est devenue sagesse,
toute interrogation s’est aplanie, toute certitude a cessé d’être une certitude
de l’ego et n’est plus qu’une certitude du cœur, et se vit dans le vide de la Lumière
vibrante qui n’a pas encore pris sa forme, mais qui sait qu’elle va la prendre,
et dans la Joie.

Je vous invite donc
à être cela. Il n’est rien de plus simple, même s’il est difficile encore pour
certains d’arriver à cette simplicité , et je le sais ; mais cela est le chemin,
et c’est un chemin joyeux et de plus en plus joyeux à mesure que vous vous
dépouillez de ce qui est inutile, compliqué, tortueux, illusoire ou inexistant,
de ce qui vous tire en arrière. Soyez bien conscients que ce qui pourrait vous
tirer en arrière est totalement illusoire, totalement. Vos attachements à
certains êtres proches ou à certaines choses de votre vie peuvent être encore
très présents et peuvent faire partie des choses qui semblent vous tirer en
arrière ; et il est vrai que tout attachement a cette dynamique de retenir et d’empêcher
un certain mouvement. Néanmoins, sachez que l’Amour est bien supérieur à l’attachement.
Ainsi ne craignez pas de vous détacher de ceux que vous aimez, car ce
détachement, même s’il est souhaité et si vous y êtes invités, n’est pas une
cessation de l’Amour, bien au contraire : l’Amour alors devient la
véritable relation, qui n’est plus de l’attachement, qui n’est plus de la
convention, qui n’est plus de la contrainte, qui n’est plus de la co-dépendance
et qui n’est plus un non-sens. L’Amour ne peut cesser et ne peut que s’accroître
à mesure que vous avancez vers votre Être véritable. Ainsi ne craignez pas d’être
pris par vos attachements : l’attachement est une illusion ; l’Amour
est une vérité et une réalité.

Ces paroles que je
viens d’énoncer ne peuvent être comprises par votre mental, et cela est bien.
Le seul chemin pour les comprendre, c’est votre cœur, et c’est la voie du
supra-mental pour ceux qui sont en état de le contacter ou de s’y trouver. J’ai
enseigné en mon temps de vie le supra-mental. Vous pouvez vous y référer si
vous en avez besoin. Le supra-mental n’est pas être supérieur mentalement à
ceux qui vous entourent. Cela n’est pas une supériorité, c’est une élévation, c’est
une vérité, c’est une reconnexion à la véritable dimension de Sagesse, de Connaissance
et d’Amour qui est partagée et qui produit l’intelligence la plus pure, la plus
élevée et la plus détachée – intelligence partagée, intelligence répandue,
intelligence d’Amour et de Lumière, intelligence de grande Lumière : c’est
ce que certains appellent l’Intelligence de la Lumière, et elle réside en vous
à l’état latent, jusqu’au moment où vous atteignez le point où vous savez l’éveiller
véritablement. Cela est une façon d’expliquer ici cette notion du supra-mental
qui n’est donc pas à confondre avec une quelconque supériorité. Je vous invite
ainsi à revenir dans votre essence qui est simplicité, pour atteindre en vous
cette porte-là, et puisque vous êtes prêts, et lorsque vous êtes prêts, elle ne
peut que s’ouvrir car elle est là pour s’ouvrir.

Je vous remercie,
je vais quitter ce canal, avec tout mon respect, mon affection et mes
salutations. Recevez encore une fois l’expression de ma Joie vis-à-vis de ce
que vous avez accompli. Je suis Aurobindo et je vous salue, avec tout mon
Amour.

 

 

via Christine Anne K. le 11/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Questions/Réponses – n°11 (Orionis + Suraïvan)


Ces questions et réponses viennent  à la suite de l’intervention d’Orionis, lequel a répondu à certaines questions, relayé pour les autres par Suraïvan (du groupe Voix de Lumière).


Une de mes sources d’information principales a insisté sur le fait que la perception de la vibration est le premier critère de la présence de cette vibration, et que donc si la perception est absente, la vibration l’est aussi. Je fais partie des personnes qui n’ont pas de perception, malgré la montée vibratoire, les méditations, protocoles et transformations diverses… Que faut-il comprendre ?

(réponse d’Orionis ) Bien-Aimée, tu es vibration. Si ton mental et ta conscience mentale n’ont pas la faculté d’identifier en toi, en ton corps ou en ton environnement, les phénomènes que tu reconnaîtrais comme vibration, cela ne signifie pas que tu ne vibres pas : cela est impossible. Il est vrai que certaines personnes n’ont pas la faculté d’identifier comme perception vibratoire ce que d’autres vont pouvoir aisément reconnaître et percevoir, et cette discrimination – car il semble là qu’en ta pensée il y ait discrimination entre « ceux qui en ont et ceux qui n’en ont pas », d’une certaine façon – cette discrimination donc est désolante.

Je crois qu’aujourd’hui il serait bon de ne plus s’accrocher aux aspects négatifs de ce dont tu fais état, mais de simplement faire confiance au fait que tu es vibration, et que même si tu n’identifies pas dans tes sensations et tes perceptions, pour telle ou telle raison, des vibrations, cela ne t’empêche pas d’être, de cheminer, de t’élever vibratoirement. Il me semble que l’ensemble des petits conseils de vie quotidienne que j’ai tenté de prodiguer ne t’obligent pas à passer par le fait d’identifier comme vibrations des sensations ou des états, mais suffisent à te faire comprendre que l’élévation vibratoire repose sur certaines attitudes, certains choix et qu’il n’y a pas d’exclus en la matière. Il est vrai que la sensibilité des personnes n’est pas identique, et cela bien évidemment n’implique en aucune manière que ceux qui sont plus sensibles vont plus loin que ceux qui le sont moins.

Je t’encourage donc, mon enfant, à te réjouir dans la simplicité, et peut-être à abandonner tes désirs d’observation de certains marqueurs, au profit de la culture de ces quelques attitudes dont j’ai tenté de dresser une liste non exhaustive. Et sache que si tu ne perçois pas, ou n’identifies pas de perceptions vibratoires, cela n’empêche pas ceux qui t’entourent de percevoir ta vibration et ton élévation vibratoire. Ainsi, sois confiance, sois en paix, sois joyeuse et sois simple. Alleluiah.


J’aimerais avoir une meilleure compréhension. Dans les enseignements d’Ashtir, sur la possibilité de cultiver des changements de forme : je suppose qu’il s’agit de la forme de nos corps de Lumière ou de nos corps d’Êtreté… J’aimerais être un peu éclairée sur cette supposition et également sur l’emploi – pour peu qu’on y arrive – de tels changements de forme.

(réponse d’Orionis ) Mes Aimés, Ashtir en effet vous parle de formes subtiles, car bien évidemment la forme de vos corps physiques est un peu lourde et dense pour que vous puissiez la transformer en Tour Eiffel ou en éléphant, ou en spirale de lumière, ainsi qu’il vous en a donné des exemples. Néanmoins, contrairement à ce que vous pouvez imaginer, vous avez quand même au niveau subtil une certaine marge pour modifier, de façon non visible ou presque non visible, la forme de votre corps physique : cela par la pratique de votre Lumière, cela justement par votre montée vibratoire. Cela n’est pas cependant – ainsi qu’Ashtir vous l’a développé – le choix délibéré d’une certaine forme à adopter; cela se produit, disons, à votre insu.

Par ailleurs et bien évidemment, les exemples proposés par Ashtir concernent en priorité ce qui est appelé votre corps d’Êtreté et il importe – dans l’état actuel de votre conscience et de vos ouvertures de conscience , qui sont progressives – que vous ayez dès maintenant conscience de cette liberté de ne pas être dans une forme figée d’avance, et qu’ainsi vous sachiez que de très très nombreuses formes existent dans l’Univers, et que ces formes sont des corps, et que ces corps correspondent bien évidemment à des êtres, et qu’à un certain niveau vous avez le choix d’épouser telle ou telle forme. Il ne s’agit pas d’un caprice évidemment, car l’humour de notre bien aimé et vénéré Ashtir peut par son ton badin donner à penser qu’un simple caprice pourrait occasionner un changement de forme, cela n’est pas tout à fait le cas : ces changements de forme ont pour fonction de pouvoir épouser telle ou telle réalité, de pouvoir s’adapter à tel ou tel monde et à être en phase tant biologique que vibratoire avec d’autres êtres dans une certaine situation, par exemple pour une période de vie dans une certaine dimension et dans un certain monde habité.

Il y a d’autres raisons et d’autres usages à ces possibilités de changements de forme, mais je crois que l’état actuel de votre ouverture de conscience ne permet pas de les aborder avec suffisamment de clarté. Cela ne ferait qu’emballer votre mental et vous détourner de votre intériorité. J’ajoute que les enseignements d’Ashtir ne vous détournent pas de votre intériorité , car ils vous préparent à être ce que vous serez après un changement dimensionnel; et vous préparent également en vous ouvrant à votre dimension créatrice et co-créatrice. J’espère avoir répondu.


Ma question concerne les trois jours qui ont eu lieu en septembre (qui sont passés inaperçus pour pas mal de gens mais qui ont été bien remarqués par pas mal de gens aussi)… Que peut-on dire aujourd’hui des effets de cet épisode ?

(réponse d’Orionis ) Bien-Aimés, soyez confiants et abandonnez cette anxiété de comprendre et de savoir car elle vous fait descendre vibratoirement. J’ai déjà indiqué, brièvement il est vrai, dans mon intervention du 12 septembre, certains effets que je sais constatables. Mais il est vrai que toute attitude de déni ou de refus de voir certains effets peut suffire à ne pas les voir, et je ne souhaite pas entrer dans les détails, cela n’est pas ma fonction.

Il y a un effet, disons, de calme, d’abandon de certaines illusions, de remise à zéro, chez certaines personnes et au niveau de certains états de groupe : cela se situe au plan des personnes. Il y a par ailleurs des verrous qui ont sauté, des programmations qui ont été nettoyées, des illusions qui se sont éclairées, et je ne vais pas vous faire de liste…

Soyez en paix et écoutez votre cœur. Ne laissez pas votre mental s’infiltrer en vous avec trop de questions et trop d’observations. Amen


Certains d’entre nous, pour mieux s’abandonner au processus et se libérer un peu plus de la matrice, ont choisi de changer de vie de façon radicale. Il nous arrive actuellement dans cette période d’apparente immobilité d’être pris par des doutes, des anxiétés quant à la justesse de ce choix…

(réponse de Suraïvan) Chers Aimés, Orionis vous a parlé de ce qui vous fait monter et descendre vibratoirement dans votre vie quotidienne. Il est clair que le découragement et le doute sont des occasions de descente vibratoire. Ce sont également des petites nuits intérieures qui permettent encore d’aller chercher sa Lumière un peu plus loin, un peu plus profond.

Toute personne qui a choisi aujourd’hui de changer de vie pour aller chercher mieux sa Lumière ne peut se décourager que sur des aspects matériels. Et ce que vous appelez le déracinement est également la traversée d’un état un peu difficile, pour des raisons matérielles, environnementales et sociales ainsi qu’affectives. Mais la Lumière qui est en vous ne saurait être entamée – du moins, nous l’espérons – par ces circonstances qui doivent pousser à la cultiver dans son authenticité.

Les changements de vie sont des situations matérielles, même s’ils sont motivés par des idéaux et des choix spirituels comme il en a été fait état dans cette question. Si ton changement de vie ne te convient pas et te fait descendre vibratoirement, tu peux t’interroger sur la bonne réalisation de ton désir et sur la validité de l’ensemble des données environnementales nouvelles que tu t’es créées. Si quelque chose ne convient pas cela peut être temporaire,  parce que : soit tu n’en as pas besoin, soit tu n’as pas su en rencontrer la vérité encore mais seulement la surface. Et si ce n’est pas temporaire et que c’est absolu : tu as encore le choix d’observer – en ton cœur et non pas en ton mental – la validité des circonstances de vie que tu as choisi de recréer, et tu as la liberté de mieux les recréer. Si tu souhaites retourner en arrière et revenir là d’où tu viens, reprendre ton travail, observe si c’est le bon choix pour toi. C’est ton cœur qui doit te répondre.

Je ne suis pas là pour valider ou invalider le fait que la matrice existe encore, car bien évidemment votre environnement matériel est toujours là, et vous pouvez en être reconnaissants, ainsi qu’il a déjà été dit dans une autre intervention. Votre environnement humain est toujours d’une grande complexité. Il vous appartient avec votre cœur d’élire les personnes avec lesquelles vous souhaitez être. Il est parfois des étapes, et peut-être qu’un changement de vie insatisfaisant n’est qu’une première étape vers une étape suivante pour laquelle ce changement aura été nécessaire afin de rendre possible, dans le temps, l’espace, la matière et l’environnement humain, ce qui pourrait se présenter ensuite mais n’a pas pu se présenter avant.

Paix à vos cœurs. Il n’a jamais été dit que changer de vie serait confortable. C’est une voie parfois, pour certains, d’insécurité matérielle qui oblige de façon drastique à s’envelopper de son intérieur, ainsi qu’Orionis l’a décrit tout à l’heure. J’espère avoir répondu.

J’ai une impossibilité à formuler des projets d’avenir… Est-ce une tendance générale ? Et cela est-il en synchronicité avec la Terre qui s’apprêterait à cesser son mouvement ?

(réponse de Suraïvan) Bien-Aimée, si tu ressens une impossibilité à formuler des projets d’avenir, c’est que tu es bien là où tu es… C’est aussi que ton intériorité t’envahit et envahit ta vie quotidienne, ainsi qu’il vient d’être recommandé et suggéré par Orionis.
Tu demandes si c’est une tendance générale, mais là tu es en train de t’intéresser aux autres et au chemin des autres, tu regardes autour de toi pour voir s’il y a du monde dans le wagon où tu te trouves : cela n’est pas le chemin… Je sais que tu partages avec certains de tes amis cet état, pourquoi donc demandes-tu ce que tu sais déjà ?
Il ne m’appartient pas de te répondre sur le mouvement de la Terre, mais sache que ton intuition quelque part est juste.


J’ai l’impression d’être en demi-sommeil au cours de la journée, ne pouvant vivre que dans l’instant, et d’être très occupée au cours de mon sommeil…

(réponse de Suraïvan) Vis ton intériorité, et si le sommeil est une façon d’être, accepte-le car effectivement ton sommeil est riche, et il ne m’appartient pas à moi de détailler ce que tu vis dans ton sommeil. Vivre au présent, comme tu le sais, est le chemin de l’intériorité, de la non-attente, du détachement de beaucoup d’illusions… Ainsi cette forme de vie que tu décris présente, semble-t-il, un certain nombre de qualités dans le sens de ce qui est souhaité; car je n’ignore pas par ailleurs que tu sais cultiver ton intériorité et ta vibration, ma Sœur, mon Aimée. Ainsi, comme toi-même l’as formulé sans qu’il y ait de question, il n’y a pas de question.

Mais cette constatation est un bon partage : non pas qu’il s’agisse d’inviter tout un chacun au sommeil mais il est vrai que parfois votre sommeil est l’occasion pour vous d’expérimenter beaucoup de changements, beaucoup de voyages, de rencontres, et d’emmagasiner des données vibratoires et des informations indispensables au processus que vous traversez. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 18/10/2010
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°10



Enfants de l’Unité, Enfants
de l’Un, Frères et Sœurs de la Terre, je vous salue. Je suis Orionis et vous me
connaissez.

Voici des temps
immémoriaux que je connais votre planète et ses différents cycles. Au long des
époques, je l’ai tendrement observée, accompagnée parfois. Il m’est arrivé d’y
vivre l’espace d’une vie à telle ou telle époque, que ce soient les époques de l’Histoire
que vous connaissez ou des époques d’Histoire que vous ne connaissez pas.

J’observe en ce moment
les changements qui se produisent, même si beaucoup d’entre vous ne les
constatent pas suffisamment clairement – et cela est bien : observer trop
clairement trop de changements pourrait être source de chaos dans les esprits
de ceux qui ne sont pas préparés à de la discontinuité. Je sais que certains d’entre
vous attendent et se figurent des changements extrêmement visibles et importants.
Cela vous a effectivement été prédit, annoncé, voire décrit, par un certain
nombre de canaux humains doués d’une perception leur permettant d’être en
relation avec tel ou tel intermédiaire des mondes célestes ou subtils, qui
ainsi vous ont informés, et qui actuellement sont fort nombreux en votre époque
où ce cycle se termine.

Il y a eu de nombreux
cycles. Certains d’entre eux vous sont connus de façon relativement floue, au
travers des petits restes de la transmission qui s’en est faite, via ce que vous
savez de l’Atlantide ou ce que par exemple les calendriers Maya ont pu retracer,
et qui est demeuré au capital des connaissances accumulées jusqu’à ce jour. Il
est également d’autres traditions moins connues qui ont conservé la mémoire de
ces cycles sous des formes qui leur appartiennent et qui parfois sont restées
secrètes – car il n’est pas bon toujours de révéler certaines choses à ceux qui
ne sont pas préparés – mais également il y a eu occultation, parfois abusive, de quelques données (mais cela n’a pas tant d’importance).

Nous nous intéressons
aujourd’hui au cycle qui se termine et dans lequel vous vous trouvez vivre. 

Accueillez la Lumière en vous et ouvrez les
portes de votre temple intérieur : cela est le chemin. Les modalités,
disons matérielles, par lequel ce cycle s’achèvera ne sont pas tant ce qui doit
vous préoccuper, et vous n’avez à vrai dire rien à anticiper en ce domaine,
autant que faire se peut, car ce qui importe – et nous l’avons déjà dit à
plusieurs reprises, moi-même ainsi que d’autres venus parler à travers les
canaux –  ce qui importe donc est ce chemin du cœur, ce déploiement vers l’intérieur
de vous : le mot retournement a été employé et il est approprié. Certains
d’entre vous ont relativement acquis la possibilité d’arriver à le pratiquer de
façon temporaire, ou de façon voire ponctuelle…

Il importerait à présent que cette
attitude intérieure puisse prédominer davantage au travers de votre quotidien,
et non pas être cantonnée à un moment de méditation. Quand je dis méditation, j’entends
ces instants où vous êtes assis en silence à vous tourner effectivement à l’intérieur
de vous et à contacter votre essence la plus pure, votre Lumière, les
vibrations qui vous relient plus ou moins directement à votre Source et à la
partie la subtile et la plus rectiligne de votre être. Ces moments de
méditation sont certes une voie qui fut et qui est encore à sa manière
indispensable, car ils vous permettent effectivement de vous ressaisir, de vous
recentrer comme vous dites, et de trouver le chemin – et c’est cela qui est
important – de ce retournement. Mais certains pratiquent encore la méditation
de façon un peu mécanique, comme une sorte d’exercice de santé. Cela est certes
louable, mais vibratoirement insuffisant.

Ces moments de
retournement – et je n’emploie pas le mot de méditation à dessein – se doivent
d’être des… appelons cela des sortes d’ «ascenseurs»
vibratoires. Cette
formule semble un peu barbare mais je l’emploie car elle se réfère à des
notions que vous pouvez comprendre sans être trop abstraite. Il s’agit donc
que vous puissiez vous élever en vibration, au cours de ces moments privilégiés,
et non pas simplement vous recentrer. Disons qu’après vous être rapidement
recentrés, il importe que cette ascension vibratoire intérieure devienne une
pratique familière et je dirais même agréable – car elle ne peut pas être autre
qu’agréable. Comme je le disais, il importerait que ces états s’infiltrent dans
votre vie quotidienne davantage, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas de coupure
entre les moments où vous êtes actifs, tournés vers ce que vous appelez les choses
à faire, et les moments où vous vous reposez pour rentrer en vous-même. Cette
alternance a été le chemin, et bien évidemment en soi elle n’est pas
critiquable le moins du monde : elle est tout ce qu’il y a de plus
louable. Toutefois, dans une démarche d’ascension, d’unification et de sortie
de la dualité, la seule logique impose qu’il n’y ait plus de coupure.

Votre cœur, si vous l’écoutez
véritablement, est mal à l’aise avec cette coupure ; et votre corps, si
vous l’écoutez véritablement, ne la souhaite plus. Je ne suis pas en train de
vous dire que vous devriez vous assoir en méditation toute la journée, car je
sais que votre vie physique et matérielle vous impose un certain nombre de
tâches, de pensées et d’actions. Mais il serait bon que votre conscience maintienne
au cours de ces tâches, de ces pensées et de ces actions la continuité de ce
contact avec vous-même, avec votre Être, avec votre essence, et que votre
attention soit tournée également vers l’intérieur, même lorsque vous vous
occupez de l’extérieur. Certains enseignements spirituels donnent des
pourcentages : 20%, 40% , peu
importe, je ne souhaite pas vous donner de chiffres… Mais si j’en donnais un,
je dirais : au moins 50%.


Que la vibration de votre
cœur ne s’éteigne pas lorsque vous effectuez vos tâches quotidiennes. Que la
vibration de votre cœur les fasse être, les fasse vivre, et ainsi ces tâches
vous apparaîtront tout à fait autres, et vous verrez apparaître le fait que
certaines ont du sens et que certaines n’en ont pas. Lorsque votre conscience
aura atteint le point de cette continuité de vous-même avec vous-même à travers
vos tâches, vous observerez que les tâches qui n’ont pas de sens n’ont plus
lieu d’être. Et peut-être les tâches qui ont du sens vont elles-mêmes se
réduire à une simplicité dont vous n’aviez pas réellement la possibilité auparavant.
Je ne suis pas non plus en train de dire encore une fois que vous allez rester
assis sans rien faire – quoi que vous le pourriez, si rien de ce qui n’a
pas de sens ne vous occupe… Ne cherchez pas à vous occuper inutilement, et
restez simplement en relation avec votre Être au lieu de chercher à vous agiter
en trouvant quelque chose à faire. Car je sais que beaucoup d’entre vous souffrent
encore de cette programmation  « Quand je n’ai rien à faire, il
faut que je trouve quelque chose à faire » : avouez que cela vous
coupe de votre intériorité, n’est-il pas vrai ? 

Lorsque vous atteignez
cet état que je vous ai conseillé d’atteindre – et la proportion que je me suis
aventuré à vous donner peut varier encore dans le sens de l’augmentation : augmentation
de la présence à votre intériorité, dans ce qui vous amène encore à agir
extérieurement – vous vous apercevrez de la Joie et de la fluidité en quelque
sorte immanentes du moindre de vos gestes, de la moindre de vos actions et, j’espère,
de vos pensées…Car je sais que dans le domaine de vos pensées la tâche est
bien difficile, car votre mental a toujours cette propension à déployer ses constructions
pour occuper l’espace par peur du vide et par peur de disparaître. Mais cette
fluidité, cette Joie et cette simplicité, si évidentes et si naturelles, ne
peuvent que faire votre bonheur et vous élever vibratoirement, ou plus
exactement vous éviter de redescendre vibratoirement. Car lorsque vous vous
éloignez de votre intérieur et que vous ne consacrez votre attention qu’à des
choses qui n’ont pas de sens, vous vous abaissez vibratoirement, et parfois la
remontée vous semble bien ardue, voire impossible, décourageante – et lorsque
vous vous découragez, vous descendez encore davantage : cela n’est pas non
plus le chemin.


Votre humanité d’aujourd’hui
a le privilège de compter un grand nombre d’êtres dont la conscience est
remarquable, comparée à d’autres époques, car en cette fin de cycle se sont
incarnés beaucoup d’êtres dont le niveau vibratoire était d’emblée plus élevé
que dans les générations précédentes, et dont la capacité de connexion aux
autres plans était plus grande. Cela n’a certes pas été le cas de tout le monde
mais d’un grand nombre, comparé à auparavant. Puis, ceux qui sont encore enfants,
petits, tout petits, ou jeunes comme
vous les appelez, parmi vous, sont également des êtres aux capacités
supérieures en vibration. Ainsi donc, vous bénéficiez d’un environnement humain
qui vous permet de monter en vibration, ce qu’il n’a pas été possible de faire
dans les époques antérieures où cela était plus laborieux, plus long, et parfois
réservé uniquement à certaines élites spirituelles ou à certains ascètes qui
se sont complètement retirés du monde. Vous n’avez pas besoin aujourd’hui d’être
un ascète pour vous élever vibratoirement : que cela soit clair.  

Votre conscience aujourd’hui
devrait être telle, que lorsque vous redescendez vibratoirement, c’est
insupportable de lourdeur, de tristesse, de fermeture, d’angoisse et de
non-sens. Partagez votre Joie les uns avec les autres : cela vous aide à monter
en vibration. Soyez simples, éliminez le superflu et le non-sens : cela vous
aide à monter en vibration. Choisissez vos relations, ne pratiquez plus celles
qui n’ont pas de sens ou qui vous font redescendre. Ayez des activités qui vous
rendent heureux ou qui vous dynamisent par le fait qu’elles ont du sens :
cela maintient votre vibration…

Bien sûr, me direz-vous, certains n’ont
« pas le choix », car il y a des obligations, une famille à nourrir, une maison
à payer et des choses comme cela. Penser qu’on n’a pas le choix est une pensée
de fermeture du cœur, ce dont je ne tiens pas rigueur à ceux qui ont cette
pensée, mais c’est une pensée qui refuse de considérer la joie des possibles.
Certains me direz-vous n’ont pas l’espace, peut-être, de considérer des
possibles… Ce qui importe, c’est de ne pas s’accrocher à de fausses certitudes
et à de fausses obligations. Il est clair que nourrir des enfants n’est pas une
fausse obligation ; il est clair que maintenir les conditions de vie de
son corps et de ceux de sa famille a du sens. Mais les possibles s’ouvrent
lorsque le cœur est ouvert et lorsque vous savez vous abandonner avec confiance
à votre propre Lumière et à la Lumière des possibles que vous rencontrerez.
Ainsi que la Mère des Mères vous l’a dit, vous n’êtes jamais abandonnés. Que
cette Joie et cette confiance – je le souhaite – puissent vous faire monter en
vibration également.

Beaucoup de personnes
aujourd’hui ont changé intérieurement de façon importante et se sont élevées,
même si elles n’en ont pas conscience en ces termes-là. Beaucoup de personnes
se sont ralliées en leur âme et conscience au sentiment de l’Unité, même si
cela n’est pas formulé ainsi chez tous. Ainsi, vous êtes bien davantage frères
et sœurs que vous ne l’avez été dans les temps de séparation que vous avez
connus. Ainsi, sachez que vous n’êtes pas seuls et sachez vous tourner les uns
vers les autres. Cela est également une occasion de maintenir votre vibration
et de la maintenir ensemble, et de la faire s’élever ensemble.

Vous n’avez pas à juger
qui que ce soit, ni les actions de qui que ce soit, car cela n’est pas juste, n’a
pas de sens, et vous met en descente vibratoire également. Vous avez à
accueillir – en toute neutralité parfois, si vous ne souhaitez pas accueillir à
bras ouverts. Ainsi cette montée vibratoire doit envahir votre quotidien, davantage qu’aujourd’hui encore cela ne se produit.

Chacun de vos gestes,
chacun de vos instants, chacune de vos actions, chacune de vos conversations
devraient rester éclairés par la Lumière du cœur et de la conscience, et
résonner avec votre intériorité, devraient émaner de votre intériorité comme si
celle-ci en était l’habitacle, et non pas comme si, au contraire, votre corps
était l’habitacle d’une petite intériorité… Imaginez que c’est l’inverse qui se
produit : qu’une grande intériorité serait l’habitacle d’un petit corps, agréablement niché en elle, et qui ne pratique que ce qui a du sens pour cette
intériorité. Je m’excuse de cette
image un peu enfantine, mais je sais qu’elle parlera à bon nombre de personnes.
Quoi de plus délicieux qu’une image enfantine parfois, car elle vous ramène à
la présence de votre Mère, toute-puissante, toute-enveloppante, toute-aimante,
toute-pardonnante et toute-créatrice, vous privant ainsi de tout souci et de
tout stress. Acceptez donc cette image.

 

Certains d’entre vous n’ont
pas encore réellement intégré ce que « vibration » signifie. Il
semble même que ce mot parfois bloque dans certains esprits. Vous pouvez donc
parler de fréquence si cela vous est plus confortable. C’est un mot plus
scientifique et vous conviendrez que les hautes fréquences sont plus hautes que
les basses fréquences, tout simplement. Ainsi donc, une montée vibratoire est
une montée en fréquence. La fréquence peut être sonore et elle peut être de
multiples natures selon la nature des ondes à laquelle elle réfère, que ce soient
des ondes lumineuses, des ondes de choc, des ondes radiophoniques…  (Je sais que mon canal n’est pas très
compétente sur les différentes natures d’onde en physique, nous n’allons donc
pas donner des exemples impossibles.) Je cherche simplement à vous faire
entrevoir clairement que « la vibration » n’est pas juste un mot qui concerne la
vibration – sensible par exemple avec votre main – d’une peau de tambour qui
vibre sous l’effet d’un choc, ni le tremblement d’un objet soumis à un
mouvement ou à un son qui le fait vibrer de façon flagrante ; que la
vibration n’est pas exclusivement non plus celle des ondes sonores que vous
entendez avec vos oreilles, mais qu’il y a toutes sortes de niveaux et de
matières qui sont habités de fréquences vibratoires. La matière elle-même est
faite de fréquences vibratoires : c’est cela qui maintient les structures
de la matière. Ainsi donc, je reviens simplement à cette notion de fréquence
qui peut vous aider, pour certains, à mieux accepter que le mot vibration ait
un sens : et vous conviendrez que les hautes fréquences, par exemple sonores,
vont faire vibrer les parties hautes de votre corps et vous transportent dans
des états plus légers, plus exaltés. Par ailleurs, il y a également une notion
de rapidité, de clarté et d’acuité. Tout ceci vous permet de mieux être en
contact avec votre Lumière, et vous savez que les ondes lumineuses sont des
ondes de fréquence plus élevée que certaines ondes sonores.

J’espère que ces quelques
remarques peuvent contribuer à éclaircir mon insistance sur la montée
vibratoire. Cette montée vibratoire est le témoin de l’ascension. Ainsi vous l’accompagnez
et elle vous accompagne. Ainsi se défont certaines structures de basse
fréquence qui ne peuvent résister – ou qui bientôt ne pourront plus résister – à la
fréquence plus élevée qui ne pourra pas ne pas les traverser. Cette ascension
est votre libération, c’est votre ouverture vers votre Lumière véritable, c’est
votre Liberté, c’est votre Vérité. Vous allez sortir de beaucoup de vos limitations
et vous connaîtrez une forme de Bonheur et de Joie dont vous ne sauriez vous
détourner. Ainsi pouvez-vous comprendre mon invitation à porter davantage votre
attention sur votre montée en vibration dans le quotidien, car ainsi vous
accompagnez le processus général et vous facilitez la fluidité de votre propre
processus, pour le Bonheur de tous, pour votre Joie, pour votre Lumière et pour
la Vérité de vos Êtres.


J’ajouterai pour terminer
que ce que je viens de décrire se produit spontanément chez beaucoup de
personnes, et je m’en réjouis ainsi que tous ceux qui vous observent. Mais nous
observons également ce qui encore vous fait redescendre un peu trop souvent, et
qui provient généralement de tout ce qui constitue votre quotidien et votre
environnement. Voici donc la raison pour laquelle j’ai cru bon de développer
tout ce que je viens de développer. Et pour conclure, je vous invite à la Joie
intérieure, qui est l’outil le plus simple et le plus puissant pour maintenir
le Bonheur de votre élévation vibratoire et votre Lumière.


Je vous salue. Je sais
que vous souhaitez avoir des réponses à des questions. Je peux répondre à
certaines questions, et sinon, Suraïvan de Voix de Lumière certainement
répondra à quelques autres.

J’accueille vos
questions.

(Cette
session de questions-réponses va être mise en ligne très vite… Merci !)


via Christine Anne K. le 18/10/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis (Melchisedek) – n°8


Que soit la Lumière de l’Un,
Enfants de la Source, Enfants de l’Un ! Soyez bénis.

 

A présent et dorénavant s’avancent
les vaisseaux de Lumière dont nous vous avons si souvent parlé, nous et d’autres.
Quand je dis Nous : moi qui m’adresse à vous je suis Orionis, et Nous sommes ceux que vous appelez Melchisedek.

 

Nos Frères, à présent unifiés et en
Joie, dirigent leurs efforts et leur Amour en direction de cet accouchement
tant attendu de votre Terre : planète chérie entre toutes, de par sa
beauté, de par la grandeur des expériences que vous avez traversées, vous, les
Humains incarnés, en cette matrice qui n’a cessé de vous inviter à revenir en
elle sans pouvoir vous en échapper, ce dont vous avez tiré profit, pour
certains avec de grandes qualités , et pour la plupart avec beaucoup de
courage, d’abnégation, de loyauté à la Source au fond de vos cœurs – quelle que
soit la réalité des conditions dans lesquelles vous avez dû combattre, être,
survivre, élever vos enfants, vous élever vous-même dans votre chemin d’âme.
Vous avez traversé guerres, famines, désastres, oppressions, meurtres, maladies…
et j’arrêterai là une liste dont les si nombreux détails n’ont pas ici à être
déployés davantage.

 

Sachez que l’ensemble des Êtres
dits de Lumière qui peuplent les univers qui vous environnent saluent votre
courage, votre grandeur, votre persévérance, et se réjouissent infiniment de
votre libération de cette matrice, à laquelle beaucoup d’entre vous croient
encore – dur comme fer, comme vous dites – mais qui n’existe plus. Sachez qu’actuellement
elle ne perdure que par vos croyances en sa réalité, et vos croyances annexes, qui
forment l’ensemble de toutes les structures qui la maintiennent comme une
architecture géante. Il importe donc, si vous souhaitez vraiment vous libérer –
pour ceux d’entre vous qui le souhaitent du moins, mais je sais que vous êtes
nombreux -, il importe donc de déconstruire au sein de vos croyances l’ensemble
de cette architecture qui encore aujourd’hui emprisonne un trop grand nombre d’entre
vous dans l’illusion.

 

Nous savons que certains ne
comprennent absolument pas ce mot d’ « illusion » appliqué à votre
vie terrestre. Bien évidemment, là est la force de l’illusion !…Au lieu de vous
pencher sur l’analyse mentale des observations complexes et enchevêtrées vous
permettant de scruter ce qu’est ou non l’illusion, nous vous invitons
simplement  (ainsi qu’il vous l’a été dit à maintes reprises) à vous tourner
vers la vérité de votre cœur, car là aucune illusion ne réside. Tout est
simplicité dans votre cœur et, partant de là, tout peut devenir simplicité dans
votre vie, telle qu’elle se déroule encore aujourd’hui – nous pourrions dire,
sans crainte de vous effrayer  : pour peu de temps dans la forme que vous lui connaissez. Mais n’ayez crainte : votre vie n’est pas menacée par une disparition dans
les profondeurs du néant tel que vous vous plaisez à croire que la mort est… Je
ne suis pas en train de vous dire que vous allez mourir – bien que certains
meurent effectivement – mais c’est vers une transformation de vos êtres
physiques et psychiques que vous allez.

 

Cette transformation est radicale,
et nous aimerions que les ondes de crainte, d’appréhension, d’incompréhension
qui causent vos résistances puissent s’adoucir et faire place aux vibrations de
la confiance dans l’Amour, de la confiance en vous-même et en votre propre
capacité à traverser cette transformation, de même qu’un jour vous avez dû
naître par le canal étroit du corps de votre mère : il n’y a pas de différence.
Nous pourrions vous dire : vous l’avez fait une fois dans votre mémoire, vous pourriez bien le refaire une deuxième fois. Vous connaissez le chemin,
même si ce n’est pas par la voie de ce corps-là mais par une autre qui est
celle de votre propre corps. Votre propre corps va constituer le tunnel de
votre naissance, ou du moins va être le contenant de ce tunnel.

 

Cette transformation vous apportera
une grande Joie et une grande légèreté, et un sentiment d’expansion comme vous
n’en avez jamais connu auparavant, sauf à l’occasion de quelques fulgurantes
intuitions ou échappées vous révélant, quelques fractions de seconde parfois,
le visage de la Vérité. A présent, ce visage de la Vérité n’aura plus cette
fugacité. Bien au contraire il sera permanent, et se substituera complètement à
toute mémoire de ce que vous avez connu auparavant, c’est-à-dire jusqu’à
maintenant. Vous n’avez donc rien à craindre, mes Aimés, chers Enfants de la
Source, chers Humains, chers Terriens.

 

Une nouvelle vibration de votre
planète est née, est en train de naître, et c’est vers elle que beaucoup d’entre
vous tout naturellement iront, grâce à cette transformation. Nous travaillons
actuellement à tout ce qui procure stabilité, vie, régularité, insertion dans
les cycles de l’Univers et insertion conviviale, disons, au sein de l’ensemble
des mondes habités de cet Univers, pour cette nouvelle vibration de votre
planète, que d’aucuns pourraient considérer – ce n’est qu’une image – comme une
nouvelle planète. …N’imaginez pas qu’une nouvelle boule de matière soit
installée demain en orbite dans votre système solaire : les choses ne sont pas
exactement de cette nature. Il est trop tôt pour vous dévoiler en termes clairs
et explicatifs, les tenants et les aboutissants scientifiques, lisibles, de ce
phénomène pourtant bien réel.


Nous vous invitons en cette étape à vous tourner
uniquement vers votre cœur, car cette étape est le passage absolument
nécessaire pour cette transformation et ce voyage. Il n’y a pas d’autre chemin.

..

La forme de deuxième naissance dont
je vous ai parlé s’accompagne d’une importante montée en vibration, qui
actuellement vous est donnée depuis quelques années et, surtout, de façon plus
accélérée depuis quelques mois, mais qui en définitive se traduit par votre
propre montée vibratoire individuelle au cours de ce processus intérieur que je
vous ai mentionné comme une naissance. Ainsi, cette montée en vibration est le
support, disons, de ce chemin de transformation radicale, et ce que vous
appelez Ascension n’est rien d’autre que cela -personne ne va s’élever dans les
airs et disparaître dans les nuages comme une baudruche stupide-. Encore une
fois, c’est par un mouvement presque inverse de retournement vers votre
intérieur que va se produire la réalité de ce passage d’ascension. Un petit
nombre d’entre vous l’ont déjà vécu, chacun à sa manière et en son temps, et
tous en ont tiré une grande Joie… Parmi eux et elles, certains, en silence,
restent au milieu de vous, accompagnant en toute Joie et simplicité ce qui doit
se produire au rythme de chacun mais dans un délai assez rapproché.

 

Il ne doit pas y avoir de confusion :
l’Ascension n’est pas un processus qui implique l’ego et la maîtrise mentale ou
intellectuelle de ce qui se produit, bien au contraire. Attendez-vous à une
sorte de réinitialisation où toutes vos certitudes seront obligées de rester
dans le filtre du passage, car vous n’aurez pas le choix de les conserver.
Votre choix sera justement de vous en débarrasser et vous serez dans la Joie de
l’innocence enfin retrouvée dans sa plénitude incomparable. Votre intelligence
alors pourra s’épanouir dans toute sa Vérité. Alleluiah !

 

Il est des choses que je ne peux
pas vous révéler, malgré un certain désir que j’aurais de le faire, mais je
sais que cela serait contraire à la fluidité de votre chemin actuel. Par
conséquent, je vous adresse tout mon Amour, mes encouragements, mes félicitations.
Je vous adresse toute ma bienveillance, mais je m’éloigne et je me retire pour
aujourd’hui.


Nous avons terminé notre entretien.
Je vous salue et je remercie la personne qui accueille ma voix.

via
Christine Anne K. le 18/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°9 (avec Suraïvan)

ceci fait suite à l’intervention d’Ashtir , Elohim

Quelques questions peuvent être
posées à Suraïvan et Voix de Lumière.

 

Lorsque
les corps physiques sont abimés, avant d’être « mis au musée » , une réparation
est-elle prévue ou faut-il faire avec ?

 

Bien-aimée, je me laisserais aller
à te dire que ta question est sans doute très amusante pour Ashtir… Cette image
du musée qui vous a été présentée n’est certainement pas à prendre au sens
littéral, et si tu souhaites que ton corps figure dans une vitrine, en vedette,
dans ce musée, il serait bon, comme tu le crois, qu’il apparaisse en parfait
état.

Mais le langage des Elohim, bien-aimée, lorsqu’ils s’adressent à vous, s’applique
à employer des images qui vous sont familières; car leurs vibrations sont très
éloignées de la vôtre.

Le seul musée qui existe dans l’Univers est les Annales
Akashiques dans lesquelles sont répertoriées, classifiées, maintenues en état
les inconcevables couches d’archives qui rendent compte de tout événement et de
toute forme au sein des différents univers. Ainsi, ce sont les Annales de votre
Univers qu’Ashtir a désigné comme cette partie musée, et il est clair que la
mémoire de vos incarnations est et sera stockée dans ces Annales, mais sous une
forme compactée, à un point que vous ne sauriez imaginer – le mot compacté
appartenant à votre langage informatique, c’est pourquoi je l’emploie… N’imagine
pas que ton corps sera écrasé pour autant.

 


se situe la différence entre ceux qui vont ascensionner avec le corps physique
et ceux qui vont ascensionner avec le corps d’Êtreté ?

 

Bien-aimée, n’oublie pas d’abord qu’il
vous est demandé de vous tourner intérieurement. Ton désir de compréhension et
d’analyse, nous le savons, provient de tes capacités personnelles et de ton
besoin de clarifier tes outils de travail. Nous n’avons pas l’autorisation de
répondre à ta question dans les termes clairs et analytiques que tu souhaites.
Car il importe qu’aucune projection mentale ne puisse être faite par quiconque,
ce qui bloquerait et entraverait les processus naturels de l’Ascension dans
lesquels toute information mentale – bien ou mal comprise – n’a d’autre place
que de gripper la fluidité du processus.

 

J’aimerais
demander si le message de Marie reçu tout à l’heure coïncide – est
véritablement – l’Annonce de Marie, l’Annonce des trois jours par Marie, ou bien
faut-il l’entendre comme une annonce de cette Annonce ?

 

Bien-aimée, ta question est subtile
et nous t’en remercions. Nous n’avons pas, nous, Voix de Lumière, à intervenir
dans cette Annonce des Trois jours ainsi… Je pense que tu es déjà extrêmement
bien informée.

Nous savons simplement que vos cœurs sont prêts, et que si vos cœurs
sont prêts, l’Annonce est imminente. Ne prends pas ma réponse pour une
indication de temps. Ma réponse s’inscrit dans une écoute et une lecture
synchroniques, ce qui n’est pas exactement la même chose. Il ne m’appartient
pas de décrypter pour toi la validité temporelle précise de ce message de la
Divine Marie, qui seule est maîtresse de la délivrance des informations qu’elle
délivre.

 

Est-ce
qu’on peut dire qu’à cet instant, tout le monde est prêt, ou est-on encore dans
l’attente de certains ?

 

Bien-aimée, en cet instant, en ce
lieu et de la place d’où je parle, la seule réponse que je puisse te donner est :
ne te préoccupe pas des autres mais seulement de toi.

 

Je
vous remercie pour la réponse de tout à l’heure… J’ai cru comprendre que nous
aurions tous un service à accomplir auprès de nos sœurs et frères et j’aimerais
savoir si, pour accomplir ce service, ma douleur physique sera disparue ou
atténuée…

 

La première chose que vous ayez à
faire, bien-aimés, pour servir, est d’être des Porteurs de Lumière. Cela n’implique
en soi aucune action physique. Ainsi, à ce niveau de ma réponse, ton corps
physique, qu’il soit douloureux ou non, a exactement la même fonction de
service.

 

Par ailleurs, dans une acception
plus large de ce que pourrait être une distribution des services – s’il y en
avait une -, chacun est à sa place, chacun fait ce qu’il a à faire, chacun fait
ce qu’il peut faire, chacun a ses capacités, chacun est unique. Il y a un réseau
extrêmement précis et personne ne se substitue à personne. Ainsi, si tu ne peux
accomplir physiquement ton service, sache qu’une autre personne peut se
substituer à toi et que cela est son rôle à elle et non pas le tien. Ne vois
pas de contradiction dans mon propos dans ce terme de substitution, car il y a
bien le fait que chacun occupe sa place, et que celui qui peut faire ce que tu
ne peux pas faire ne se substitue pas à toi mais occupe sa propre place.

Est-ce
que nous sommes tenus de diffuser autour de nous l’information des trois jours
de façon active ou bien laisser faire les choses ?

 

Bien-aimée, chacun de vous a ses
priorités, chacun de vous a ses tâches. Certains sont chargés de faire les
messagers, certains activent les réseaux, certains agissent… Il n’y a pas de
règles en cela, ce qui importe c’est d’écouter votre cœur. Ne vous faites
aucune obligation, ne vous sentez pas dans un devoir, ne vous sentez pas
responsables des autres. Sentez-vous responsables d’abord, bien sûr, de
vous-même. Occupez-vous les uns des autres si vous le souhaitez et si vous êtes
en état de le faire : cela est différent de vous sentir responsables des gens
dont vous n’êtes pas responsables.

Ecoutez votre cœur et vous saurez ce que
vous avez à faire. Restez dans la fluidité et dans la Joie. Ne transmettez pas
d’informations de peur, c’est inutile. Mieux vaut ne rien dire que de transmettre
des informations mal comprises, du moins parfois. Chaque cas est différent :
il n’y a pas de règles valables pour tous, si ce n’est comme je l’ai déjà dit,
celle d’écouter votre cœur. Amen

via
Christine Anne K. le 17/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Marie, Isis, Eloha du 16 août

Mes Aimés, Enfants et Porteurs de
la Source, nous sommes en ce jour 16 août de vos calendriers terrestres, unis,
réunis dans le flux absolu et clair de la divine Grâce qui se répand encore et
encore, en toute continuité, sur votre Terre et votre système solaire en chemin
d’ascension.

 

Cette ascension vibratoire se
poursuit de jour en jour. Ainsi en témoignent pour vous ces messages qui vous
relient et vous informent, et dont la montée en vibration – progressive – vous accompagne
dans la douceur infinie et enveloppante des plis de mon manteau -tel que je
vous l’ai décrit il y a quelques semaines.

 

Ne craignez rien : soyez –
ainsi que je vous l’ai dit et ce, presque chaque jour de ce mois écoulé. Être
signifie Lumière, signifie Joie intérieure pure, signifie être soi dans sa
Vérité, dépouillée de tous artifices, croyances, remugles de ces matrices de
fausseté qui vous ont enveloppés et contraints à vous adapter à de fausses
réalités passant pour des vraies.

 

Il importe à présent que cela soit
un choix, une décision de Lumière prise intérieurement au sein de votre Vérité,
et non plus une adhésion vague et sans effet réel sur qui vous êtes. Il n’y a
pas à avoir peur de cette décision qui bien au contraire vous dégagera des
fausses peurs et croyances qui vous bloqueraient, et vous amènera à vivre
simplement dans la Grâce et à la répandre sans le moindre effort autour de
vous.

 

Je suis Marie, Isis, Eloha, Mère
des Mères dans la Grâce et dans l’Un. Je vous aime infiniment. Je vous dis à
demain.

 

via
Christine Anne K. le 16/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses n°8 avec Marie

Marie a répondu à nos questions suite à son intervention de ce même jour.

 

Il
va être offert à certains d’entre vous la possibilité de poser quelques
questions, si vous en ressentez le besoin…

 


Comment mieux appréhender cet
alignement en croix dont il est parlé ? Est-il possible d’avoir un peu
plus de précisions ?


Bien-aimée,
cette croix est le signe de votre ascension. Cette croix facilite en termes de
champs d’énergies cosmiques et d’interactions entre objets célestes, votre
ascension. Vous pouvez la lire autant comme un symbole que comme une réalité. N’y
mettez pas de superstition. Il s’agit bien d’un alignement de planètes, mais
cela, de nombreux astrologues ont déjà su en fournir des analyses, des schémas. Ma
réponse concerne l’essentiel, ma réponse concerne comment comprendre l’existence
et la fonction de cette croix.

 

Comment, dans le désir d’aller vers l’Êtreté,
vers l’abandon à la Lumière, gérer au moins mal ce qui représente encore les
actions au quotidien de troisième dimension ?


Bien-aimée,
tant que tu vis dans cette troisième dimension, il est clair et évident que ton
corps et tes actions sont indispensables. L’Êtreté n’est pas en contradiction
avec cela, l’Êtreté est le but et le chemin de l’ascension que tu désires réaliser,
et cela tu le sais. Ne considère pas qu’il y ait conflit entre ton corps de
troisième dimension, tes actions de troisième dimension, et ta recherche d’Êtreté :
il ne peut y avoir qu’intégration. Considère l’Êtreté comme un palier. Il a été
parlé à de nombreuses reprises de la chenille qui devient papillon : cette
image est parfaitement opérante pour comprendre que l’Êtreté naît également de ce corps, d’une
certaine façon…

 

Il semble, au travers des messages les
plus récents, que le processus physique d’ascension de la Terre est de plus en
plus proche…

 

Mes
Aimés, ne vous effrayez pas : vous êtes prêts, et ne vous souciez pas de
vous interroger si votre voisin est prêt. Chacun, à sa manière et en ses choix,
ne pourra qu’être prêt à ce qui doit être. Je ne suis pas là pour vous donner
de dates, il y a effectivement mise en place, de plus en plus clairement, de ce
qui permet la réalisation de cette ascension. Certains êtres parmi vous ont déjà
intérieurement réalisé ce processus, et de nombreux êtres sur la Terre peuvent
le faire, tout en restant là pour beaucoup d’entre eux, pour le moment. Cela
est un aspect au niveau des personnes et qui, sachez-le, facilite l’ancrage et
la mise à feu du processus global. Ce processus global, lui, sera de toute
beauté.

 

Ce
canal n’a pas la possibilité de vous informer sur des échéances datées, cela n’est
pas son travail. Ce canal est parfaitement consciente et reliée aux étapes et
au déroulement de ce processus. Certaines personnes choisissent de goûter, de
profiter de toutes les joies de la matière terrestre tant qu’elles sont encore
dans l’état où vous les avez connues et dans l’état où vous les avez si
magnifiquement créées, vous tous, même si cela n’est qu’illusion à un autre
niveau. Certaines personnes se recueillent, s’intériorisent, font silence
intérieur et cherchent la Joie dans ce silence. Tout cela témoigne de la
proximité de ce qui inéluctablement se produira. Mais il y a nombre d’interactions,
dont beaucoup ne peuvent que vous échapper. Le temps qui vous est imparti n’a
pas tant d’importance, mais cette attente que vous vivez ne peut que vous
inciter à modifier votre relation au temps, c’est-à-dire à vous poser dans le
présent, à vivre la Joie du présent. Vous pouvez ranger votre maison si vous le
désirez, vous pouvez faire tout ce que vous voulez : si vous êtes prêts,
rien ne pourra vous empêcher d’être prêts ; si vous ne l’êtes pas, vous
pouvez encore – en vous préparant intérieurement – devenir prêts, si tel est
votre désir. Réjouissez-vous. Alléluia !

 

Par rapport à la Croix et à la
Néo-Terre, Marie nous a parlé récemment de la réalité de la Néo-Terre et il
semblerait que cela coïncide avec l’entrée il y a quelques jours dans la phase
intense de l’alignement en croix…

 

Il
y a effectivement synchronicité, car la Néo-Terre est créée à la fois par la
synergie de la Croix, des planètes, de votre Terre, de l’interaction en co-création
de bien des dimensions, ainsi que de certains humains éveillés. Tout cela a réalisé
les conditions de mise en orbite subtile de votre Néo-Terre qui actuellement
existe. Il ne m’appartient pas de vous donner une localisation compréhensible
par vos yeux et votre mental en ce jour, mais ce dernier voile vous sera retiré
très rapidement. Sachez qu’actuellement des âmes déjà ont commencé d’ensemencer
pour l’habiter cette Néo-Terre dont la beauté, nous l’espérons, ira au-delà de
tout ravissement, pour ceux qui la connaîtront. Certains êtres parmi vous l’habiteront,
certains la connaîtront sans l’habiter, certains ne la connaîtront pas encore
car ils auront choisi un autre trajet. Mais réjouissez-vous et sachez que, la
pensée étant créatrice, vous contribuez par vos pensées à la densification,
dans le subtil autant que dans la matière, de votre Néo-Terre. Amen

 

(Les
Dauphins de Sirius vous saluent à leur tour, en tant que facilitateurs amicaux
et attentifs d’une partie de cette communication)

 

via
Christine Anne K. le 12/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.