Enoush Ss – de la Frange C

cliquez pour écouter

Introduction chantée

Je me nomme Enoush-Ss Nanat. Je vis dans la Frange C de cet Univers qui, comme vous le savez à présent, traverse une évolution identique à celle de la Planète Terre; ce qui fait que nos liens sont privilégiés et très spécifiques malgré notre grande différence de forme. Et tout cela vous le savez déjà.

Mon message, ou ma mission, consiste à partager avec vous un petit mieux ce que nous sommes car, en réalité, dès lors que nos communications vont être suffisamment bien établies (ce qui, je crois, ne saurait tarder) certains d’entre vous et certains d’entre nous vont pouvoir voyager entre la Terre et la Frange C et réciproquement pour, disons, des séjours (…cela a déjà eu lieu, de façons exceptionnelles).

C’est donc un grand honneur pour moi de pouvoir accéder à cette voix terrestre et de m’exprimer aussi librement : comme si j’étais déjà parmi vous. Mon rôle et ma place, là où je vis, sont d’enseigner – non pas la Grammaire ni les Mathématiques, ni même la Musique – j’enseigne le Choix. Je crois que cet enseignement ne figure pas dans vos enseignements traditionnels, mais chez nous il est très reconnu. Il s’agit, pourriez-vous dire, d’un enseignement que vous qualifieriez d’universitaire; mais il est déjà présent un petit peu auprès des sujets plus jeunes, que vous appelez enfants.

Suis-je venu vous enseigner le Choix ? …Je ne connais pas les choix que vous avez à faire précisément. Certes je connais les nôtres, et je peux justement vous dire que nous avons élaboré diverses séquences de choix à l’occasion de cette expérience d’évolution qui est celle que nous partageons, vous et nous…

Je sais que -enfin je crois que- vous n’avez peut-être pas mentalement conscience, avec votre pensée qui s’observe et observe son environnement, d’avoir eu des Choix véritablement si formalisés à faire en ce qui concernait des phases de votre évolution collective. Mais je crois que cela n’est pas tout à fait exact, et que votre pensée est probablement simplement (mot manquant), dû au fait que vous ne pratiquez pas comme nous le faisons cette science des choix, et que par conséquent ce qui se produit vous semble sans doute soit arriver un peu à votre insu, soit émaner de situations collectives où vous pensez ne pas être très important personnellement…

– Il m’est dit cependant que vous venez, pour certains d’entre-vous, d’avoir à choisir -d’une façon qui vous est coutumière- un nouveau dirigeant, et cela est un bon exemple. Je ne sais toutefois pas quelles sont les méthodes que vous employez dans ce type de choix et, telles que vibratoirement je les perçois, il me semble comporter des distorsions d’influences assez nombreuses qui ne correspondent pas, je l’avoue, à la forme de rigueur que nous souhaitons maintenir dans ces comportements là – à notre propre niveau s’entend.-

…Les comparaisons sont difficiles car, encore une fois, nous sommes extrêmement différents dans nos formes et nos structures.

Néanmoins, pour autant que je sache, au cours de la période qui vient de s’écouler et dont la durée semble être d’un ou deux cycles solaires de votre propre révolution solaire (plus ou moins), vous avez collectivement élaboré des successions de choix et vous êtes encore en train d’avancer dans ce processus…Il y a donc (tel que je suis capable de l’observer avec mes pairs) eu élimination après étude, même après expérimentation, de quelques options concernant tant la vie de vos corps que les phénomènes organiques de votre planète de support. Il y a eu des mesures de faites. Il y a eu des options envisagées puis éliminées. Il y a eu des propositions je pense, à l’occasion de vos cercles -ces cercles qui apparemment se situent à un niveau que vous nommez « subtil » car vous n’y avez pas accès avec votre outil de pensée quotidien, mental-…

Vous avez donc eu l’occasion de construire des réflexions, des hypothèses et des paramètres de décision collective, qui ont circulé, qui se sont ramifiés, qui se sont re-concentrés, qui ont fait l’objet de procédures, de tris et d’évaluations : et donc vous en êtes venus à identifier un certain nombre de choix. Cela après une période qui a pu sembler assez chaotique, où une grande variété de choix se proposaient – émanant, disons, de très nombreuses tendances, et dans lesquelles il était assez complexe de procéder de façon méthodique. Cela s’est pourtant résolu.

…De notre côté, nous avons également travaillé les procédures de choix : ce qui fait que, nos évolutions étant liées, il y a eu influence réciproque de ce travail et de cet effort d’élaborer, de trier, de synthétiser des choix de part et d’autre. Toujours dans à la fois une liberté locale véritable, mais en parallèle cette consigne disons, cette nécessité, cette voie : d’être dans le même niveau, le même rythme, le même but, et en quelque sorte la même forme d’évolution… Vous voyez qu’il s’agit donc d’une configuration assez intéressante et qui a sa complexité -accrue du fait de notre apparente non-communication et de notre différence- avec néanmoins cette sorte d’interface qui nous lie absolument, dans la conduite parallèle d’un destin qui doit se ressembler.

Si j’ai chanté tout à l’heure pour ouvrir cette intervention, c’est d’une part pour m’installer dans cette voix et transmettre un certain nombre de paramètres et de données, d’informations; mais également parce que nous pratiquons certaines formes de chant, c’est à dire certaines formes musicales et verbales associées, pour nous outiller et nous aider dans la répartition des informations à l’occasion d’une procédure de Choix… Cela d’ailleurs a je crois commencé d’être pratiqué par certains d’entre vous en tant que chant de tri, dont le nom « Zaiout » provient (adapté dans votre vocalisation) de notre propre vocabulaire. C’est donc un outil qui a son véritable intérêt et une efficacité reconnue. Je suppose que dans l’état actuel encore de vos systèmes de compréhension et de représentation, il n’est peut-être pas très facile à intégrer, mais je vous encourage à tenter de le pratiquer…

Vous avez la chance de pouvoir le pratiquer spontanément, c’est à dire sans avoir à faire une analyse pour créer ce chant, car l’analyse se fait en dehors justement de votre fonction d’analyse, et elle est restituée directement par le biais du chant. Je veux dire par là que ce chant se construit spontanément, avec juste certaines règles de séquençage et de rythme, qui sont également pratiqués avec un apport spontané du choix, justement, de ce qui se chante, et de la forme. En cela vous êtes pourrait-on dire bien chanceux, car chez nous cela s’apprend de façon beaucoup plus méthodique. Voyez comme nous sommes différents !

Je suis venu également, pas exclusivement pour vous transmettre des propos, mais également pour recevoir des informations qui nous permettent aussi, comme je l’ai dit, d’avancer dans nos critères de Choix : avec cette interface entre vous et nous, qu’il importe de respecter constamment. Je vous propose donc quelques instants d’écoute réciproque, sans paroles, au cours desquels vous êtes libres -télépathiquement dirais-je- de transmettre ce qu’il vous semble approprié de nous communiquer sur vous, sur vos choix, sur votre vie, sur les questions que vous vous posez, sur vos créations, même sur votre histoire ou sur ce qui se passe. Voyez, le champ est large. De même, par mon intermédiaire sont transmis, par de nombreux Êtres de la Frange C, différents types d’informations, de récits, etc..

Installons-nous donc dans ce silence que j’espère convivial.

Plusieurs minutes de silence

Vous notez certainement, comme nous en ces instants, qu’il est très agréable de communiquer ensemble et nous apprécions la fluidité de cela.

Silence

…Grâce à cette communication et à sa structuration, nous allons être en mesure d’élaborer ensemble une Structure de Choix justement, et de décisions partagées, qui va donc faciliter l’avancée commune de nos processus d’évolution avec moins de distance – je dirais même avec plus de proximité (ce qui semble vouloir dire la même chose mais pas tout à fait). Je pense que vous allez bénéficier à présent davantage de notre Science des Choix, de même que nous allons bénéficier davantage de votre extraordinaire diversité. Cette diversité qui d’ailleurs n’empêche pas qu’il y ait une remarquable unicité, au fond de vous, de vos aspirations – lesquelles toutefois semblent s’exprimer ensuite de façons extrêmement variées.

Ceci ajoute de façon très riche à notre base de données, et va nous permettre d’élaborer de nouveaux algorithmes dans notre Science des Choix. Je souhaite (et je suis convaincu d’ailleurs) que nos propres algorithmes vous soient bien perçus, et profitent de façon avantageuse à votre gestion des décisions en commun, des options à prendre, au regard de toute cette diversité.

Nous venons donc tout récemment, vous et nous, et ce par des procédures différentes, de faire un acte de Choix qui est important, et qui va donc engager véritablement nos formes de Vie respectives, pour les temps (assez courts) qui sont au-devant de nous – ce qui chez vous correspond je crois à quelques années. C’est une phase qui nous permet d’accélérer notre évolution dans des conditions remarquablement privilégiées, avec un système de filtrage des apports extérieurs et de protection de l’environnement : qui constituent donc, on pourrait dire, une forme de Biosphère très particulière, tant pour vous que pour nous, au sein de laquelle nous pouvons donc particulièrement vite franchir des étapes – qui autrement pourraient être ou avoir été chaotiques, brutales ou longues, laborieuses, incertaines. Ce choix a été réalisé avec des critères qui nous étaient propres, tant à vous qu’à nous, mais que nous avons suffisamment mis en commun pour, disons, nous mettre d’accord.

Et la phase de mise en place- disons des structures autorisant ce type de Biosphères- est encore en un stade non tout à fait stabilisé (…je cherche des mots qui soient pertinents dans votre système de pensée…). Cette phase donc, peut être appelée une forme d’installation avec des ajustements et des réajustements, encore extrêmement flexibles pour une petite période. Après quoi les Biosphères vont pouvoir réellement être, et nous permettre aux uns et aux autres de vivre en toute liberté avec nos choix, nos Choix d’évolution qui sont faits… Même s’ils ne sont jamais clos puisqu’il s’agit d’évolution.

Offrons-nous encore un moment de silence partagé mes Amis.

Quelques minutes de silence..

Je vous remercie, au nom des miens, de cet échange (ronflements de moteur dans le voisinage..) .. Et nous entendons cette merveilleuse diversité qui est la vôtre.. Nous comprenons également que, de ce fait, la Science des Choix ne peut être identique pour vous et pour nous. Continuons à nous enrichir réciproquement.

silence

Je vous laisserai, les uns et les autres, chanter spontanément votre propre Zaiout – chant de tri des informations qui vous permet de clarifier vos options et vos choix. Je vais quant-à-moi simplement vous partager le mien quelques instants en guise d’au-revoir…

Chant / Zaiout (avec nombreux chants d’oiseaux en fond sonore)

J’allais vous faire mes adieux, mais j’ai oublié de vous confier que sans aucun doute les habitants de votre planète qui sont nommés « Oiseaux » excellent à vous procurer ces chants, et que vous pouvez certainement vous inspirer d’eux si vous ne l’avez pas déjà fait. En tout cas remerciez les, il semble qu’ils vous sont fort utiles en cela.

Je me nomme Enoush Ss , Professeur de Choix, peut-on dire, dans la Frange C de cet Univers, et je vous adresse mes salutations chaleureuses en ce canal.

Alleluia

canalisation via Christine Anne K. le 9 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

La Mère à l’Infini du 5 septembre

Ô très aimés, très chéris, très enfants de La Source, gouttes de l’Un multipliées presque à l’infini, pourrait-on dire, en ce que vous êtes : chacun, tout en étant ce Un.

Je suis Celle que vous nommez Mère à l’Infini -ainsi que je vous l’ai suggéré. Je suis ce qui est l’Essence maternelle, c’est à dire : qui produit la vie, qui synthétise et fait être les corps. Je suis cette Mère là. Et je suis Mère dans tout cet Univers et non pas seulement au plan de votre Terre. Bien sûr, je ne suis pas quelqu’un, au sens où vous le concevez. Je suis comme je l’ai dit une Essence, je suis une des résonances très proche de La Source. Mais peu importent ces distinctions – cela ne fait appel qu’à vos capacités mentales d’analyse et cela n’est pas notre sujet.

J’ai pris soin néanmoins de me présenter car il y a peut-être en vous quelque confusion entre ces différentes résonances maternelles qui s’adressent à vous.  Ce sont bien, mes très chers, mes très aimés, des résonances, des formes distinctes mais Une de la même Essence et je suis cette Essence. Et c’est en cela que je suis en chacun de vous, et en aucun cas extérieure, ni à Toi, ni à Toi, ni à Toi.. ni même à Toi.

Je vous invite donc à entendre chanter, vibrer en vous cette essence que je suis – car que vous soyez un homme ou une femme, dans ces corps humains mon Essence est présente de façon absolument égale. Chacun et chacune de vous possède, recèle, Est, ce Fragment indéfectible de mon Essence, au même titre que vous êtes indéfectiblement, en vous, La Source.

silence

Je vous invite donc, ainsi que le musicien fait vibrer la corde de son instrument, à laisser vibrer en vous cette Essence… Et la musique qu’en cet instant vous entendez nous relie aussi sûrement qu’un fil de lumière, aussi sûrement qu’une main qui se donne à une autre pour ne faire qu’Un.

silence

Entendez mes très aimés, ce chant en vous, en votre Être, en votre Esprit, de cette Essence qui vous fait être, qui est ce qui vous donne la vie, ce qui vous crée, car.. La Source ne crée pas, La Source Est. La Source Se déploie et Se regarde. Je suis donc cette Essence qui pour La Source fait être, permet que les formes de vie se constituent, s’accomplissent, se multiplient, se regardent les unes les autres, et s’aiment.

Voilà donc pourquoi je suis Mère, et Mère à l’Infini – Mère dans l’infinité des formes, dans l’infinité des vibrations, des chants, des vies, dans l’infinité des possibles. Infinité de ce qui s’est créé autant de ce qui ne s’est pas encore créé. Infinité de ce qu’est le fait d’être. Infinité de ce que génère et contemple La Source, à tout instant de cette Eternité.

Je fais donc également appel à votre Eternité. Et en faisant vibrer cette Essence je vous invite à faire vibrer cette Eternité. Vous êtes, Tu es, chacun d’entre vous, Éternels. Cette Eternité de Toi et de cette Essence que Tu es, sont donc ce qui Te constitue, ce qui est la raison véritable de ce que Tu es – du fait que Tu es est la raison véritable que Tu es. (vérifier la ponctuation, à env. 12:37 bande son)

Mes très aimés, il y a un mois environ, un mois de votre temps terrestre encore en cours, je vous ai rappelé que l’heure était de faire votre Choix. Et bien, sachez qu’aujourd’hui vos choix ont été entendus, et la beauté de votre Choix vibre en vous. Ces choix, les uns avec les autres, sont en parfaite harmonie, et le choix que j’avais évoqué de ceux qui refuseraient est également intégré dans cette harmonie. Mais le choix du refus, qui est un Choix qui renvoie à soi-même, n’a pas été -en quantité ni en qualité- d’une importance qui pourrait avoir causé la moindre dysharmonie, je vous le dis.

Votre Essence mes très aimés est donc magnifiée, magnifiée encore de par ce Choix qui l’a débarrassée de toute confusion, de tout encombrement. Votre Essence brille, pourrait-on dire, et votre place a été trouvée par chacun de vous. Pour ceux qui ne l’avaient pas encore trouvée, ou qui croyaient soit ne pas l’avoir encore trouvée, soit ne pas pouvoir la trouver. Sachez-le. Chacun est à sa place; et ainsi la perfection de cette Essence s’est répandue tel un parfum, encore bien d’avantage qu’elle ne l’était jusqu’à lors – du fait de la non-clarté de certains choix, qui demeurait encore et qui la privait, pourrait-on dire, de son entièreté partagée et la plus absolue.

Nous avons à présent la Joie et la Plénitude de contempler cet état d’Absoluité.
Je vous laisse donc, mes très aimés, mes très chéris, contempler en vous la Force et la Lumière de cette Absoluité que je viens d’évoquer.

 Silence

Il n’est peut-être pas facile me direz-vous, de contempler cette Absoluité, car sa Lumière est telle que rien ne peut lui échapper, et que tout ce qui en vous a encore besoin de s’aligner ne peut être caché. Ainsi en est-il et cela est bien. Cela vous permet de pouvoir augmenter votre Lumière encore, cela vous permet d’abandonner encore et encore ce qui n’a plus lieu d’être, et que vous n’aviez pas encore identifié.

Je ne parle pas seulement de ce qui n’a plus lieu d’être dans vos conditions de vie personnelles, mais également de ce qui n’aurait plus lieu d’être ou n’a plus lieu d’être au sein de ce que vous êtes : c’est à dire aussi au niveau de votre Être. Ne soyez pas surpris, vous êtes en évolution, et tout autant que votre personne peut avoir à lâcher ce qui n’a plus lieu d’être, ainsi votre Etre – cela afin de s’avancer encore davantage dans l’Absoluité de cette Lumière partagée, de cette Essence chantante.

Nous partageons vous et moi cette exigence d’Absolue Lumière et d’Essence aussi Une que possible…Et même au-delà de la notion de possible : car il n’y a plus d’effort pour être Un lorsque cet état est réalisé.

Soyez donc mes très aimés, mes très chéris, ce que vous êtes aujourd’hui, maintenant, dans ce présent qui est votre Eternité; mais qui peut-être n’a plus que faire de ce qui vous a aidé à être quelque temps et qui ne vous est plus nécessaire.

Je sais que certains ont un peu de mal à comprendre de quoi je parle, et peut-être seront étonnés de m’entendre dire que : les Êtres pourraient avoir besoin de lâcher ce qui n’a plus lieu d’être en eux. Car je sais que vous avez une notion parfois éthérée et idéalisée de ce qu’est votre Être : Être de Lumière certes, mais Être avec ses caractéristiques, ses attributions, ses places, son histoire, ses choix.

Ne confondez pas votre Être avec ce qu’est La Source en vous. C’est ce qu’est La Source en vous qui est parfaitement indestructible, lumineux, et qui n’a rien à lâcher de ce qui n’aurait plus à être puisque c’est l’Essence même du fait d’être. Cela oui est l’Essence de votre Être. Ainsi, votre Être, tel qu’il est véritablement, peut avoir à évoluer, tout simplement, – et cela est Beauté, cela est Vie, cela est Lumière, cela est naturel, cela est évidence et cela est Vérité.

Dire que votre Être peut avoir besoin d’évoluer n’est pas, bien au contraire, une façon de dire que votre Être n’est pas assez ceci ou cela. C’est simplement la Vérité, c’est la Vie, c’est le mouvement des univers, c’est le mouvement et la danse des Êtres, et c’est la recherche perpétuelle de La Source, de la Joie. C’est la véritable Vie, c’est la véritable Éternité.

Ainsi en est-il, donc, du fait de clarifier cette Essence et cette Absoluité en vous, et je ne vous invite donc plus en ces paroles à travailler  au niveau de votre personne pour effectivement lâcher certains aspects de cette construction là, mais je vous invite à vous intéresser à votre Être : cela est donc un autre stade -peut-on dire, de votre point de vue.

Écoutez donc en vous, mes très aimés, mes très chéris, mes très parfaits, écoutez tout ce que chante votre Être. Et observez à la lumière de cet Essence ce qui peut être, ce qui peut être laissé, ce qui peut être déployé davantage, ce qui peut se rapprocher encore de cet Absolu et de cette Présence de La Source en vous, en votre Être.

Ainsi mes très chers vous atteignez un point de Clarté avec votre Être qui ne peut que vous apporter Joie, Absolu, vitalité, perfection dans le Service, Chant accru de votre Lumière, (Champ accru de votre Lumière) , et cela est juste, cela est Vérité, cela est Simplicité. Je parle de Simplicité car la simplicité n’est effectivement pas toujours l’apanage de tous les Êtres. Il sera donc temps pour certains de cheminer vers de la simplification en abandonnant simplement ce qui n’est plus nécessaire – même si cela a pu l’être, en toute Vérité.

Ainsi donc mes très aimés mes très chéris, que la Vibration, l’Essence de l’Absoluité, de la Simplicité, de la Vérité de votre Être se magnifie, car cela ne peut être que le chemin de votre Être dès lors que, de par vos Choix qui ont été faits, vous êtes sur le chemin, sur la plate-forme disons, de cette Absoluité, et où votre Lumière s’est dégagée de ce qui jusqu’alors l’encombrait. C’est votre Lumière elle-même qui va pouvoir contribuer à vous faire observer votre Être et à vous faire comprendre ce qui peut rester à faire, ce qui doit être, ce qui est – et donc ce qui n’a plus lieu d’être.

Je vous aime à l’Infini.

Je suis Essence Infinie de ce que vous êtes, et mon Essence est en vous. La Source en vous cherche son absolue Simplicité et Vérité. Que d’Amour entre nous, que de Splendeur, que de Vérité.

Je vous aime à l’Infini. Et vous vous aimez de même, à l’Infini.

Soyez.

Alleluiah


 

via Christine Anne K. le 05/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Marie-Isis du 31 août

 

 

Mes très aimés, mes très chéris, enfants de la Terre, enfants de la Source, enfants de votre propre enfantement, je me réjouis infiniment d’être là parmi vous et de m’adresser à vous tous, présents ou absents, par cette voix.

Je suis Marie Isis, et j’ai bien d’autres noms. Je suis la Mère créatrice, la Mère aimante, porteuse tendre, qui veille dans vos incarnations et dans le subtil de vos âmes et de vos êtres en cette Terre, planète bénie, planète que nous affectionnons, vous et moi. Planète qui actuellement rejoint dans son cycle le point où elle va pouvoir changer ce qui fut et ouvrir à ce qui est.

Sachez mes très aimés que vous n’avez plus réellement ni passé ni futur. Ce que vous en croyez encore n’est qu’absolue illusion et habitude, et n’a plus aucune véritable existence. Je sais que ces mots ne sauront atteindre facilement votre compréhension, mais ils feront leur chemin. Et c’est ma parole de Mère qui vous les délivre, et une Mère ne ment pas, une Mère éduque, une Mère révèle lorsque c’est le moment, n’est-ce pas. Je vous aime tant que je ne ne saurais vous induire en erreur.

Sachez donc mes très aimés, mes enfants, mes grands – êtres humains en pleine ouverture de conscience, en pleine captation de votre véritable lumière, celle qui n’a plus ni passé ni futur mais qui n’est que votre présent éternel. Sachez donc que vous êtes à présent accueillis, pleinement, en ce que vous devriez être si vous ne l’êtes déjà. Et il n’est plus temps d’être craintif ou de croire que vous avez encore le temps, puisqu’il n’y a plus de Temps. Vous êtes donc appelés, mes très aimés, mes très chers, mes tendres agneaux, à vous avancer : pleinement lumineux, pleinement Etant, dans la gloire de votre propre éternité, la vôtre, celle que votre lien indéfectible à vous-même et à la Source en vous, et à la Source en tout ce qui vous entoure, vous confère de toute évidence, de toute Vérité, de tout Absolu et de toute Simplicité.

Vous avez à présent et dorénavant, devant vous, la route ouverte, lumineuse, simple, de votre Ascension, de votre Réalisation, de votre Vérité pleine et entière, de votre Gloire, de votre Royauté partagée – car la royauté dont je parle n’est pas un pouvoir sur les autres, mais simplement une culmination naturelle de votre être dans sa splendeur.

Appelez donc en vous-même ce qui encore a besoin d’être appelé. Appelez en vous-même ce qui n’a pas entendu. Appelez en vous-même la Joie qui encore se tapit au fond d’un petit recoin où elle a encore peur d’être entendue. Appelez-la au grand jour et laissez-la vous guider. N’ayez pas peur d’elle, car elle n’a peur de rien. Cette Joie qui est la vôtre et qui est celle de tout l’Univers est le joyau le plus magnifique, le plus vrai, le plus impérissable que vous ayez non seulement à montrer, mais à être tout simplement.

Mes très aimés, mes très chéris, je suis moi-même extrêmement attentive à votre progression. Je suis la Reine qui vous a fait Roi et Reine. Je ne suis pas dominatrice, je suis accueil, royauté accueillante, royauté partagée, royauté culminante, royauté sereine, royauté glorieuse, royauté aimante. Et vous êtes vous-même cette royauté, dès lors que vous l’acceptez, vous l’êtes pleinement, mes très aimés. Cette royauté, de même que moi, est tout autant votre origine que votre fin – sachant que passé et futur ont été rangés au placard des illusions, c’est votre présent et votre éternité dont je vous parle, ce qui à vrai dire n’a cessé d’être et ne cessera, puisque cela est.

Voici que l’Amour absolu est en vous. Voici que l’Amour absolu étend sa lumière tout à l’intérieur de vous, dans les moindres replis, recoins, passages oubliés. Voici que l’Amour absolu étend sa lumière tout autour de vous afin de vous faciliter le moindre pas, de vous ouvrir la route dans toutes les directions. Car sachez-le, vous avez le Choix de bien des directions, et cela est important. C’est comme si la rose des vents toute entière s’ouvre à vous. Ce Choix est maintenant, ce choix est possible, ce choix est vrai, ce choix est réel, ce choix est absolu et ce choix est léger, ce choix est Joie, ce choix est Vérité, entièreté, absoluité. Ce Choix réside dans votre coeur. Et je vous observe avec tout mon amour dans cet état, où la joie et la découverte se mêlent certainement à cette découverte du choix, ou à cette certitude du choix. Peut-être que certains d’entre vous jouent à se demander, pour faire durer le plaisir, disons quelques instants de plus, quel est leur Choix. Mais en vérité vous le savez, en vérité il n’y a pas tant à s’interroger, qu’à affirmer et qu’à être, car cela ne peut qu’accroître votre Lumière tout simplement et définitivement.

Votre Beauté est pleine et entière. Votre Beauté vous illumine. Votre Beauté est la plus sure des vérités et votre Vérité est la plus sure des beautés. Cette Beauté n’est autre que cet Amour absolu qui vous fait être ce que vous êtes, qui vous êtes, là où vous êtes. Et croyez-moi vous Êtes, et vous ne pouvez pas ne pas Être. Nous Sommes, à vrai dire, vous à mon côté et moi à votre côté. Il n’y a pas tant de différences car nous sommes tous dans l’Un et ce sont les voies de l’Un qui nous unissent et qui tissent entre nous tout ce qui nous fait être ensemble, nous réunit, nous harmonisent, nous attribuent à tous et à chacun notre place, notre fonction, notre vérité, notre service.

Ce sont les voies de l’Un qui nous font être non seulement ce que nous sommes, mais ce que nous devenons, car chaque être est en évolution. Et cela n’est pas un paradoxe indiquant que le futur serait revenu : l’évolution fait partie de ce présent, de cette éternité absolue, qui est la vraie vérité. L’évolution d’un être est simplement ce qui est sa véritable vie. Nous sommes donc tous, vous et moi, et tous les autres autour de nous et parmi nous, en train de vivre dans cet instant éternel et cette évolution magnifique, les voies de l’Un, les voies de l’Amour, les voies de l’Absolu, les voies de la Vérité, les voies de l’Harmonie qui nous lient.

Il vous a été rappelé tout récemment l’ensemble des Lois Harmoniques de cet Univers et je m’en réjouis. Cela est une grande Joie, cela est une grande Vérité, cela est une très grande Lumière et cela est une grande Simplification. Sachez que vous n’avez pas à redouter l’emploi de ces lois – et que le mot « loi » ne vous effraye pas : car la loi qui punit et la loi qui contraint n’appartiennent qu’à l’illusion de votre système de dualité, encore un petit peu présent dans ce que vous croyez, mais qui n’est plus véritablement. Sachez donc que ces Lois de l’Harmonie sont liberté, congruences, co-réalisation, cocréation, conjonction des différences, harmonisation des tâches, harmonisation des altérités, complémentarisation de ce qui semble ne pas se ressembler.

Ces Lois de l’Harmonie sont indispensables à toute forme, à tout mouvement, à toute musique, à toute vérité partagée, à tout espace de vie, à toute relation, à tout travail en commun d’évolution. Elles contribuent bien évidemment à l’Harmonie de la Paix, de la paix active, de la paix constructrice, de la paix créatrice, de la paix vivante, de la paix qui crée la joie entre tous, entre tous les peuples de cet univers et de ces dimensions – qui sans ces lois se rencontreraient avec parfois incompréhension ou aveuglement. Ainsi ces Lois nous unissent tous et nous font être dans la Joie des voies de l’Un.

Je vous encourage donc à les pratiquer, à vous remercier vous-même de les avoir entendues et de les avoir intégrées. Je vous encourage à être Harmonie et à harmoniser dans la Simplicité, la Vérité et la Joie et l’Amour tout ce qui vous fait être, chacun avec soi-même et chacun avec les autres, chacun avec le Tout.

Sachez mes très aimés, qu’ainsi ces Lois Harmoniques vous relient à la beauté des Nombres, à la perfection des Musiques célestes, et que vous ne sauriez désirer y échapper. Car un tel désir ne serait, à vrai dire, qu’un reste d’égo illusoire et bien peu propice à votre véritable Etre, à votre vie de Lumière et d’Unité, et à votre Joie de partager l’immense espace de Beauté, de Vérité et d’entièreté qui s’est offert à vous à présent, dès lors que vous acceptez d’y pénétrer.

(moment de silence)

Ainsi mes très aimés, mes très chéris, me voilà, moi, Marie Isis et de tous les noms qu’en cette Terre on peut me donner, si réjouie, si pleine de gratitude envers vous de ce que vous êtes en train de devenir. Me voilà à vos côtés, me voilà en train de chanter les voies de l’Un pour vous et avec vous et par vous. Ainsi se trace l’évolution maintenant, dans le présent éternel de ce que vous êtes, et il vous appartient de la tracer au mieux de ce que vous êtes véritablement et dans la beauté de l’ensemble de ces Lois Harmoniques, qui ne peuvent qu’embellir, et faciliter, et grandir tout ce que vous êtes, chacun avec soi, et tous avec tous, dans la Beauté des voies de l’Un, dans la Vérité, dans la Lumière ultime qui vous fait être et que nous sommes tous, dans la Grâce de la Source Une, que nous sommes tous et qui nous fait être tous.

Je vous aime, je vous salue. Je vous regarde, je suis avec vous et vous êtes avec moi, mes très aimés, mes très chéris.
Je vous dis à bientôt dans la Grâce de nos rencontres. Amen. Alleluiah. En ce jour 31 août de l’année 2011 de vos calendriers.

 

 

via Christine Anne K. le 31/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis (II) – N°18

 

 

 

Bien aimés Fils et Filles de l’Un, Peuple de la Terre, vous me connaissez, Orionis.

(Aujourd’hui, toutefois, je me nommerai Orionis II, étant une sorte de duplication ou de résonance, comme vous voudrez, de l’Être Orionis que vous connaissez, et qui par ma voix s’exprime en ce jour…C’est par souci de transparence que nous vous donnons ces indications, car la vibration de ce fait sera légèrement différente; et cela vous indique également que parfois les êtres qui parlent peuvent parler par l’intermédiaire de certains relais ou de certains êtres qui leur sont dévoués, ce qui est mon cas. Ne voyez pas en cela une qualité moindre de ce qui va vous être dit. C’est pour vous l’occasion peut-être de développer votre sens du discernement de la vibration…)

 

Voici donc, mes Très Aimés, que notre chère planète, la Terre, a désormais confié son orbite au système pléiadien, via votre système solaire qui tout entier est entré en influence et en résonance de ce système, disons multi-solaire, que vous nommez pléiadien, et dont l’étoile centrale nommée par vous Alcyone tient lieu de soleil central pour toute votre galaxie. Ce que vous identifiez comme Alcyone vu de vos yeux et de vos télescopes n’est pas en vérité absolument l’astre qui est ce soleil central – mais l’amalgame fait entre les deux est tout à fait pertinent de votre point de vue, tant pour des raisons locales, que pour d’autres raisons qui sont un peu complexes à élaborer dans votre langage.

Les cycles pléiadiens vont donc s’imposer au niveau de votre vie physique et au niveau des champs magnétiques de votre planète, au niveau de bien des phénomènes vibratoires appartenant à votre vie et à votre environnement, ainsi qu’au niveau de vos Êtres, liés par leurs corps physiques à cette planète.  Et donc l’influence de ces cycles pléiadiens sur vos corps physiques va également – et d’ailleurs elle le fait déjà – influer sur la vibration de vos Êtres, ainsi que sur vos fonctionnalités en tant qu’Êtres. Ainsi donc le processus d’ascension que vous traversez est également passé sous cette influence (cela va de soi!) et s’en trouve on pourrait dire clarifié. De nouveaux possibles se sont ouverts qui n’étaient pas encore actualisables avant cette transition, et certains de ces nouveaux possibles sont d’ailleurs déjà en cours d’actualisation.

Il a cependant été décidé qu’en apparence aucun bouleversement cosmique dans votre vie quotidienne ne sera tout de suite perceptible; car cela ne ferait que causer agitation, incompréhension, certainement des état de panique chez nombre d’entre vous et dans vos institutions, et cela n’est pas le moment. Cette transition doit justement se dérouler dans le calme, la fluidité, une forme de sérénité et sans accrochages : d’où le fait que vous ne constatez rien en apparence de visible. Cela est au programme, rassurez-vous  : personne ne vous raconte de bobards.

L’intervenant Pléiadien qui est intervenu il y a quelques jours vous a exposé de façon fort intéressante un certain nombre de règles, et la base d’un fonctionnement sous forme de cercles et non plus linéaire. Je vous invite à apporter toute votre attention, votre considération, et votre application à l’expérimentation et à la recherche de mises en pratique de cette forme circulaire : dans les structures-mêmes de votre logique de tous les jours, dans vos actions, vos réunions, dans vos analyses de situation, dans vos chants et vos danses, dans vos pensées.

Comment, me direz-vous, peut-on penser en cercle ? C’est peut-être cela qui est le plus facile parmi tous les points que j’ai exposés. Il s’agit bien sûr d’une forme d’intelligence, qui n’est peut-être pas très facile à employer pour ceux qui sont très conditionnés par la pensée linéaire et l’emploi du cerveau gauche pour faire face à toutes les situations. Mais le cerveau gauche est capable de transposer toutes les formes qu’il emploie dans la forme circulaire; cela n’est donc pas un véritable obstacle… Par ailleurs, cette forme d’intelligence est tout à fait innée chez beaucoup d’entre vous, et surtout parmi ceux qui sont encore assez jeunes pour faire partie des vagues de ce que vous avez appelé les indigos, et d’autres noms, désignant les naissances et les enfants qui ne ressemblaient pas tant au modèle précédent et dont les facultés d’empathie, de clairvoyance, de compassion et de Lumière manifestaient leur évidence. Pour précision, ces êtres peuvent déjà avoir un certain âge, ou un âge certain; et les petits enfants qui arrivent parmi vous aujourd’hui sont encore d’une nature un peu différente et que l’on pourrait nommer « plus performante » (mais ce langage technologique est un peu désagréable).

Par conséquent, cette façon de penser en cercle et de réaliser des choses en forme de cercle est tout à fait innée en réalité chez beaucoup d’entre vous. Simplement, elle a été en sommeil car il vous a été imposé d’employer la structure de pensée, de raisonnement, et de mise en place des communications et des raisonnements partagés sous forme de constructions linéaires et fragmentées. La forme du cercle a l’avantage de ne privilégier aucun numéro 1, 2, 3, 4, mais de faire appel simultanément à toutes les entrées. Cela est l’un de ses aspect principaux et l’un des plus aisés à comprendre par simple comparaison avec votre système précédent encore en vigueur – mais que vous devez abandonner.

Nous parlons donc de votre intelligence, nous parlons de vos capacités non seulement mentales mais télépathiques, intuitives, télékinésiques, télésonores… Je m’aperçois qu’un mot manque au vocabulaire que nous employons, car je ne sais comment intituler le dernier point : « télé-quelque chose », nous allons trouver… Je vais continuer. Votre intelligence, donc, et par conséquent les courants électriques qui circulent dans une combinatoire fort intéressante au niveau de votre cerveau pensant -cortex, néo-cortex principalement- entrent à présent sous l’influence vibratoire de ce soleil central et de ce cycle pléiadien; ce qui va réveiller dès à présent en vous de nouvelles possibilitées de connections neuronales et de circulation des informations, avec justement cette possiblité améliorée du fonctionnement circulaire et simultané, que beaucoup d’entre vous néanmoins pratiquent déjà sans le savoir car ils en ont la capacité, mais qui à présent va devenir beaucoup plus largement répandu. Cela créera bien entendu chez certains des embarras dans la façon de penser, et des sentiments de « bug »; peut-être pour certains l’impression d’un état un petit peu vertigineux… Je vous suggère de vous en amuser plutôt que de vous en alarmer, car cela fera disons « passer la pilule » avec beaucoup plus d’amusement et de simplicité créatrice.

Les formes en question favorisent, n’en doutez pas, l’émergence de nouveux paradigmes de pensée créatrice, que nous nous réjouissons, tous là où nous sommes, de vous voir capables de les employer, capables de jouer avec, et capables de nous surprendre par ce que vous en ferez!… Car vous avez, n’en doutez pas, la capacité de plus en plus de nous surprendre par la qualité de ce que vous savez produire dans ce processus d’ascension – où certes nous vous aidons mais où rien n’est décidé à votre place. Vous avez donc à présent, avec ces nouvelles capacités neuronales, l’émergence de nouveaux systèmes de pensée et de systèmes de création plus étendus…

...(Je constate que mon canal et moi sommes dans… un petit état non pas de dissonance mais de réverbérations, qui nous gène… Nous allons attendre quelques instants pour que le réalignement entre nous soit effectué. Cela est dû à la rénovation de certaines plate-formes de transmission)

…Je vous parlais donc de votre intelligence. Je ne suis pas là pour vous expliquer le fonctionnement de votre intelligence ni ce qu’elle va produire; je vous annonce simplement une sorte de remise à jour ou de passage à un nouveau système – comme vous dites quand vous parlez de vos ordinateurs – et cela est, je n’en doute pas, une très bonne nouvelle pour vous, même si la forme peut vous dérouter un peu – de même qu’un tout nouveau système installé dans votre ordinateur peut vous dérouter tant que vous n’êtes pas accoutumés à vous en servir.

 

Vous êtes invités, mes Très Chers, à déployer le meilleur de vous-mêmes une fois ces nouvelles capacités intégrées; car il est véritablement attendu de vous un certain nombre d’étapes très créatrices, et créatives, de votre part et de la part de votre planète, avec laquelle vous ne faites qu’un dans l’accomplissement des processus qui sont en cours. Ces processus ont bien évidemment ce que vous appelleriez dans votre langage linéaire un « cahier des charges », mais il y a beaucoup de liberté et de différents possibles… Vous êtes donc appelés -et n’en doutez pas un seul instant- à faire l’emploi de vos nouvelles intelligences, couplées à la beauté vibrante de ce que la Lumière de vos coeurs vous a fait devenir, pour élaborer votre avenir, votre réalité, les changements, les désillusions, certaines réconciliations, et les choix qu’il vous semblera juste de mettre en valeur. Il vous a été rappelé il y a quelques jours par la Mère à l’Infini que vous avez des Choix extrêmement précis à faire : cela va ensemble. Disons que les choix qui vous ont été présentés comme des Choix à titre individuel pour vos Êtres sont également des possibilités de Choix pour le collectif et votre planète.

Ma fonction n’est pas, en ce jour, de vous proposer la formulation de ces Choix pour votre planète car cela n’est pas juste : c’est à vous de traverser et élaborer ce que vous avez à traverser et à élaborer, et non pas de réagir à une proposition formalisée qui vous serait faite.

Il est important, au regard de ce que je viens de vous dire, de vous rendre compte -car je ne l’ai pas encore dit- que les nouvelles capacités d’intelligence vous concernant individuellement sont également des capacités de collectivisation de l’intelligence, et de fonctionnement amplifié en intelligence collective. C’est par conséquent bien davantage ces réalisations de l’intelligence collective auxquelles je fais allusion, lorsque je parle de ces choix et de ces créations et de ces élaborations que vous pouvez faire. Vos intelligences individuelles sont certes, chacun avec ses qualités propres, mises à contribution; mais c’est le déploiement des oeuvres de l’intelligence collective, pour lesquelles cette forme circulaire d’intelligence est d’une aide phénoménale, qui vont être à l’honneur et qui sont celles que nous attendons de voir se manifester.

Quand je parle d’ « attendre » n’y voyez pas ce qui serait ce que vous appelez « des attentes » : nous sommes simplement dans la joie de contempler ce qui se passe et la manifestation de certains possibles. Nous sommes dans la joie de contempler et de voir venir ce que nous avons tant effectivement attendu…Car votre Terre étant soumise à un temps linéaire, il fallait attendre l’accomplissement d’un certain laps de temps et le passage d’un cycle à un autre pour pouvoir contempler effectivement ce qu’à présent nous nous réjouissons de pouvoir contempler…!

 

…Dans le silence que nous allons partager quelques instants, vous allez pouvoir capter, je l’espère, la vibration de cette ouverture de vos formes de pensée à l’intelligence collective régie par le cycle pléiadien auquel dorénavant vous référez, chacun et tous, ainsi que votre système solaire.

silence, vibration

…Vous percevez probablement une sorte de foisonnement vibratoire extrêmement vivant, comme un afflux d’innombrables musiques qui cependant mystérieusement sont harmonisées, malgré leur nombre. Cela est, mes Très Chers, la vibration en cercle de votre intelligence collective, et c’est une très belle chose à observer, autant pour vous que pour nous.

J’ai parlé de cercle pour cette vibration, mais vous pouvez également et avec profit penser à une sphère car c’est bien la vibration d’intelligence collective de l’ensemble potentiel et réalisé de vous, l’humanité de la Terre, que vous pouvez ainsi contacter – et non pas celle d’un petit cercle de personnes parmi lesquelles par exemple vous seriez assis à cet instant, ou bien avec lesquelles vous seriez reliés par des liens privilégiés même à distance. Disons que tous ces aspects sont simultanés, et imaginez lorsque tous ces aspects, du petit cercle au grand cercle et à la sphère, sont simultanés pour chacun : la richesse, l’immensité, la complexité des possibles, et la merveilleuse architecture presque infinie de réalisations en potentiel qui est là, dans cette vibration…

silence, vibration

…Vous pouvez également imaginer que vous vous trouvez placés sous un grand dôme sonore et vibrant : dôme qui vous informe et que vous informez, dôme qui informe et qui est informé par chacun et par tous, par chaque groupe et chaque individu, dormeur ou éveillé.

Cela est donc, mes Bien-Aimés, la nouvelle histoire de votre intelligence.

J’ajouterai ceci : ne vous encombrez pas de raisonnements et de considérations impliquant le déroulement linéaire du temps que vous avez connu. D’une part cela ne s’accorde pas avec cette nature d’intelligence, et d’autre part ce temps linéaire n’est plus qu’une absolue illusion qui n’a plus aucune fonctionnalité. Vous me direz qu’il a toujours été une illusion, pour ceux d’entre vous qui le savent – mais c’était une illusion fonctionnelle, ce qui n’est plus le cas. Par conséquent, vous pouvez extraire de vos manières de penser cet ensemble de données référant à la nécessité de s’inclure dans ce temps linéaire : cela n’a plus lieu d’être. Et j’ajouterai même que toute référence à un temps linéaire vous perpétuera dans la forme d’intelligence linéaire et donc ne vous permettra pas de fonctionner à plein régime dans la forme d’intelligence circulaire. Partagez donc tout simplement en ce que vous êtes, en ce que vous faites, en ce que vous vivez, la beauté et l’efficacité de cette intelligence neuve, de ce nouveau système, de cette nouvelle gamme musicale – qui s’ajoute, se superpose, se substitue, quels que soient les cas, à ce que vous avez connu. Alleluiah !

Je suis celui qui se nomme Orionis II, et je me suis exprimé aujourd’hui en toute clarté dans ce canal, reconnu et choisi. Je vous remercie.

 

-cette intervention est suivie de questions-réponses, puis également de l’intervention (en langue stellaire universelle) d’un Cercle d’intelligences, laquelle sera publiée en écoute seule (vidéo) d’ici peu-

 

 

via Christine Anne K. le 05/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°28

 

-cette série de questions et réponses fait directement suite à la canalisation de la Mère Infinie et la complète-

Le choix qui nous est proposé m’apparaît comme un choix qui ne peut en aucun cas être fait mentalement par nos consciences ordinaires mais simplement par nos êtres. Est-ce qu’une part de ce choix doit néanmoins être mis en conscience, ou est-ce que ce n’est pas nécessaire ou indispensable ?.. Je me pose la question.

Bien Aimé, ce choix vous l’avez déjà fait pour la plupart d’entre vous. Néanmoins il faut d’une part que ce choix s’affirme; et d’autre part bien sûr que ceux qui n’ont pas pu le faire, le fassent. Ce choix est donc bien sûr, comme tu le dis, un choix de vos êtres : en cela, pour sa Pureté, sa Clarté et sa Vérité, il est certes assez préférable que votre mental ne s’en mêle pas trop, ni votre volonté… Car votre volonté relève bien sûr dans sa plus grande part d’une partie de votre égo ou bien de votre égo spirituel – et la volonté de votre égo spirituel n’a pas plus de valeur que celle de votre égo!  Par conséquent, à ce titre il est bon que ce choix soit juste un choix de votre être, et non pas un choix tergiversé -inévitablement tergiversé, car votre mental ne sait que tergiverser; et la Mère Infinie vous a bien recommandé de ne pas tergiverser.

Néanmoins il importe quand même qu’une partie de votre incarnation soit en accord, et donc en conscience d’une manière ou d’une autre avec ce choix. Car s’il y a, disons, une forme de désaccord entre votre être et votre personne incarnée, cela n’est pas souhaitable pour des raisons d’harmonie personnelle et de qualité de votre vibration et de votre lumière, ainsi que de qualité de la pureté de votre choix.

…Il n’y a donc pas à employer ces notions de nécessité ou de superflu que tu as formulées dans ta question. Il y a simplement, s’il y a nécessité, nécessité de clarté. Interrogez donc votre être, et quelle que soit la forme de réponse qu’il vous donne, vous l’aurez – si vous souhaitez connaître, vérifier, vous assurer ou vous rassurer sur votre choix d’être, avec la conscience et le mental qui vous servent dans la vie de tous les jours… Cela peut vous être utile; cela peut ne pas vous être nécessaire. Cette utilité ou cette nécessité, c’est à vous de l’apprécier, et, je le répète : en cet instant, un très grand nombre d’entre vous ont fait leur choix, quel que soit le choix parmi les 3 proposés. J’espère avoir répondu de façon suffisante.

A partir du moment où l’on a fait ce choix, comment peut-on servir au mieux ?

A partir du moment, Bien Aimée, où tu as fait le choix, crois-tu que tu aies à t’interroger ?… Ton être est aux commandes, la façon dont ton être va vouloir savoir et pouvoir manifester ce choix, au sein de ta vie, découlera tout naturellement de ce qui se présente, de ce qui est possible, de ce qui est juste et que ton être ira chercher, et saura trouver, saura être, de ce que ton être sait faire.
Je comprends que tu poses cette question, et je ne suis pas en train de la nier : ma réponse se veut un éclaircissement et non pas une remise à niveau. Il est vrai que vous pouvez légitimement vous poser cette question, car vous n’avez pas forcément la certitude claire, consciente, lisible, de ce que vous êtes en train de faire ou de ne pas faire. Il importe donc très Aimée, qu’il y ait une sorte de dialogue entre ton être et toi-même (la personne) également; qu’il y ait ce dialogue si l’on peut dire entre ton être et la Mère qui le constitue et qu’il constitue. Ainsi l’alignement, la stabilité, la vérité, et la réalisation de certaines actions qui peuvent et doivent être les tiennes, ne peuvent manquer de se produire – car dès que tu perds cet alignement, ton être le sait… J’espère avoir répondu, et si il y a un complément à ta question, je t’écoute.

Non, tu as répondu à ma question.

Je ne comprends pas la nécessité de poser un choix entre les deux premiers choix : je ressens que ces deux choix ne sont pas séparés.

Bien Aimée, certes, ta perception est totalement juste, et ton choix est déjà fait, et tu le sais.. Il est vrai -et ta question là est importante, pour la clarification de tous- qu’ il n’y a pas de séparation, au sens d’impossibilité de communiquer, entre les deux premiers termes du choix; mais il y a deux formes d’état qui sont différentes, qui sont distinctes. Il y a deux façons d’être qui se complètent et qui sont nécessaires. On peut appeler cela des polarités, et pour qu’il y ait vie il faut qu’il y ait un courant qui circule entre deux pôles :  ainsi donc ces deux états, d’une certaine manière, correspondent à ce schéma de vie.
…Le troisième état qui a été mentionné a été, je crois, suffisamment expliqué.

J’aurais bien aimé avoir une explication concernant cette notion de charge ou voire de fardeau que la Mère Infinie a employée.

Merci de ta question Bien Aimée, car elle était attendue… Je sais que pour vous le mot fardeau, ou charge , n’est pas agréable à entendre. Mais le fait de vous les présenter ainsi que l’a fait la Mère Infinie, dans le choix des mots qu’elle a décidé, fait appel à votre maturité, votre maturité d’êtres. Il est vrai que les êtres, vos êtres, peuvent avoir différents niveaux de maturité, et certains ne sont pas faits pour porter : certains sont faits pour se glisser et pour être dans l’océan. Mais c’est l’océan qui porte et qui nourrit les porteurs. Ainsi, le fardeau est un fardeau de Lumière, c’est une responsabilité, c’est un engagement, c’est une action telle qu’il a été dit – c’est donc une inscription dans des actions, des actes, des mouvements, des réalisations. C’est un Service actif -alors que le choix de l’abandon est un Service qui en apparence n’est pas si actif, et qui effectivement n’implique pas de portage, disons individuel – ce qui est le cas du second choix… N’y voyez pas pour autant de la souffrance car au stade de ce choix, qui n’est pas un choix de dualité, la souffrance que pourrait être la difficulté de porter un fardeau ne peut qu’être transmutée, et c’est un surcroit de Lumière et d’Amour qui ne peut qu’en être le fruit…
 
Dans les limites du langage qui est le votre, de ses concepts, et du mental qui les formule et les entend, je ne peux pas aller beaucoup plus loin dans cette explication et dans ce dévoilement… Mais je pense que la question posée n’est pas à 100% une question posée par l’être, et que la personne s’inquiète -ce qui lui appartient- et je comprends et j’honore la possibilité d’une telle forme d’inquiétude par rapport à l’emploi du mot fardeau.. Je vous laisse vivre la beauté de ce mot – car si la Mère Infinie l’a employé c’est un choix de sa part : elle vous invite en cela à prendre vos responsabilités, elle ne vous invite pas à être écrasés par une charge que vous ne sauriez porter, Alleluiah.

via Christine Anne K. le 29/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

La Mère à l’Infini du 29 aout

 

O mes très Aimés, mes très Chéris…
Quel Amour me lie à vous, quel Amour vous lie à moi, quel Amour vous lie à tout ce qui vous entoure. Nous sommes Un et cependant nous sommes distincts; distincts mais en aucun cas séparés.

Je suis Mère, Mère à l’infini, Mère indéchiffrable, Mère absolue, Mère sans corps et sans chair, Mère sans paroles, bien que je vous parle au moyen de cette voix. Sachez que vous êtes, vous, Enfants,  Fils et Filles de la Terre, à tout instant, et au même titre que tous les êtres que vous connaissez ou ne connaissez pas -quelles que soient leur forme, leur nature de vie, leur vibration, quelle que soit leur Lumière-  tous mes Enfants.

Il n’y a pas de séparation, il n’y a pas de distance, il n’y a pas d’éloignement, il n’y a que proximité entre nous. C’est peut-être là pour vous tout le mystère, car je peux vous sembler si loin… Et pourtant je suis exactement, précisément et absolument en chacun de vous, en chaque atome de vous, atomes de matière autant qu’atomes subtils, et c’est en tant qu’ Amour que je suis ainsi en vous, autour de vous, parmi vous. Vous êtes donc entièrement constitués par l’ Amour. La matière dont vous êtes encore fait mais ses lois ne reposent que sur cela. Vous ne sauriez exister hors cet Amour, qui imprègne absolument chaque composant, chaque filigrane, chaque courant énergétique, micro-électrique, de ce qui fait être -encore une fois- votre matière, ainsi que votre matière subtile, ainsi que votre Lumière, vos corps par conséquent mais aussi vos esprits.

Je n’ai aucun grand discours à vous faire mes bien aimés, bien évidemment, puisque je suis et que vous êtes et que nous sommes Amour à l’infini, Amour perpétuel, Amour qui génère, qui danse, qui est et qui brille, Amour qui vous lie indéfectiblement à ce que vous êtes et à l’ensemble incommensurable -du moins pour votre perception- de tout ce qui fait et constitue la Création, Création de la Source, Création dont je suis Mère, et bien plus encore que dans les limites de ce que vous pouvez nommer et concevoir comme Création à ce jour.

Ecoutez donc vibrer en vous-même, l’absolu entièreté de toute cette Création qui n’est qu’ Amour – Amour non pas au sens bien sûr où vous croyez l’entendre et le connaître : Amour absolument, infiniment pur et entier, sans attachement, sans illusion, sans obstacle, sans contrariété, sans alternative; Amour qui chante sans cesse et qui chante de par tous les êtres quelle que soit leur forme, qu’ils constituent et qui le constituent – car sachez-le mes aimés, vous constituez aussi cet Amour. Vous n’êtes pas seulement son produit, constitués par cet Amour; vous êtes constituants, vous êtes (bien que ce mot n’existe pas dans votre langue) « constitueurs »… Car je suis tellement mêlée à vous que ce que Je suis, vous l’êtes; et que cet Amour que je répands, que j’exhale, que je fais vivre, par là-même vous le répandez, vous l’exhalez, vous le faites vivre; mais vous ne le savez pas, du moins pas assez. Du moins c’est ce que vous croyez, car en réalité, vous le savez… Vous l’avez simplement un petit peu oublié. Je viens donc m’adresser à vous pour vous le rappeler, et vous faire rentrer dans cette joie de le savoir et de l’être, en pleine connaissance, conscience, acceptation et joie. Ecoutez cela en votre coeur, en votre corps, en votre être, en votre Lumière, écoutez, soyez, résonnez, résonnez cet Amour, comme la peau d’un tambour résonne de la main qui le frappe avec amour.

silence, effusion

Il y a dorénavant plusieurs possibilités, selon ce que vous pourriez choisir, car vous êtes apte et en mesure de choisir .

L’une de ces possibilités, est de vous couler, de vous glisser, de vous lâcher complètement, dans cet océan d’ Amour dont vous êtes, pourrait-on dire ainsi que cette image fut employée déjà, comme les innombrables gouttes d’eau, comme les innombrables atomes. Ainsi vous baignez, vous êtes, et vous vous oubliez dans cet Amour.

Une autre possibilité -car je le répète, vous êtes en mesure de choisir- cette autre possibilité donc, vous permet d’être actif, actif d’ Amour, actif en Amour, actif de par l’ Amour. Il ne s’agit pas pour autant de vous imaginer (comme vous avez encore tendance à le faire) qu’en ce cas vous seriez des sortes de missionnaires devant aller évangéliser en quelque sorte des infidèles, des malheureux. Etre actif ce n’est pas cela. Etre actif, c’est porter l’ Amour fièrement, de même que certains portent une torche, de même que certains portent un fardeau avec joie. Que signifie porter l’ Amour ? C’est Me porter. Et Me porter est une lourde charge et une immense bénédiction, une immense conflagration amoureuse, qui alors vous permet mes très chers, mes très aimés, de vous transmuter intégralement. Je sais que vous trouverez mes paroles mystérieuses, mais cela ne sera que résistance de votre intellect. Votre coeur et votre Etre, votre Lumière sait, comprend et saura faire son choix.

Il est encore une autre possibilité, c’est celle de refuser. Cela est également un choix qui vous est possible. C’est bien évidemment un choix de dualité, c’est un choix qui vous sépare, c’est un choix qui vous pose dans la splendeur (que vous croyez voir) de votre égo, de votre personne, et ce choix peut être respecté. Pour certains, cela peut être un chemin très valable – et je sais que vous serez bien surpris de m’entendre m’exprimer ainsi. Je ne crains pas les paradoxes, je ne crains pas les confrontations, l’ Amour ne craint rien, l’ Amour englobe tout, l’ Amour ne se voile pas la face, l’ Amour accepte tous les abandons et tous les refus de manière égale. Quel que soit votre choix, je ne peux qu’être en vous, de même que vous êtes en Moi.

Je vous laisse écouter à nouveau dans notre silence partagé quelques instants ce qui résonne en vous de notre conversation et de cet Amour, qui encore une fois je vous le rappelle, constitue la matière même de ce que vous êtes, la Lumière de ce que vous êtes, vous et tout, au-delà des limites de ce que vous connaissez, concevez et percevez. Ecoutons.

silence, effusion

Le Choix auquel je vous invite, mes très aimés, n’est pas une tergiversation avec laquelle vous pourriez jouer nonchalamment pendant de nombreux jours, de nombreux mois. Ce Choix doit avoir le tranchant d’une épée et je suis en train mes très aimés, dans tout cet Amour qui nous constitue, de vous donner cette Epée. Je sais qu’encore une fois vous serez surpris de mon vocabulaire. Qu’il en soit ainsi. Soyez surpris et recevez ce que vous avez à recevoir, et choisissez.

silence, effusion

Si vous choisissez de vous abandonner, vous êtes alors, comme je l’ai dit, baignés dans l’immensité de cet océan – Amour pur, Amour sans émotion, Amour constituant et constitué, où vous êtes, où nous sommes unis. Il n’y a plus de déroulement du temps, il n’y a plus que cet océan…
Si vous choisissez de porter cet Amour comme on porte une torche et de Me porter, vous êtes alors en charge, vous êtes alors un des innombrables porteurs -et pourtant vous pouvez porter seul tout autant-  et vous êtes dans la Joie absolue de cette réalité, de cette Vérité qui vous illumine, et qui illumine tout ce qui est. Nous illuminons vous et Moi, vous et vous. C’est une charge, mais c’est une grande Vérité.
Si vous choisissez de refuser, vous choisissez de ne pas être ni dans cet océan, ni avec cette charge, vous choisissez donc de n’être qu’illusion… Cela du moins jusqu’à ce qu’un nouveau Choix se présente sur votre route.

Que la claire et tranchante épée d’ Amour et de Vérité de ce Choix, qui est un Choix d’ Amour et non pas un Choix de guerre vous soit donnée en cet instant, et ce afin que cet Amour immense et infini qui nous mêle, nous intermêle, nous unit, nous unifie, nous réunit et nous déploie soit entier, soit absolu, soit ce qu’il est. Que cet Amour que je vous porte de par ce que Je suis et de par ce que vous êtes, et qui est cet Amour que vous Me portez, et que nous portons ensemble et que nous sommes en nous y abandonnant… soit.
Que toutes les illusions d’amour cessent de se mêler à la vérité de cet Amour, soyons. Soyons vérité, soyons cette Lumière car Je suis en vous, même si Je suis également, infiniment déployée et par la même, pourrait-on croire distante, ce qui n’est pas le cas.

silence, effusion

Ainsi mes très aimés, mes très chéris, mes très beaux, l’heure du choix vous est présentée en cet instant, et à présent que votre Soleil va changer sa course et sa relation aux astres qui l’entourent.
Cela est maintenant mes très aimés. Réjouissez-vous.

Nous sommes. Alléluiah.

via Christine Anne K. le 28/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Oreon-Esh’ta – Elohim – n°2

 

 

 

Salut à vous, Amis Frères et Soeurs, Bien-Aimés de Terre !

Vous me connaissez : je suis Oreon-Esh’ta, j’appartiens au Peuple Elohim.

Je me réjouis d’être à nouveau quelques instants en mesure d’échanger avec vous par cette voix qui nous est bien utile. L’autre fois, je me souviens, je vous ai parlé de Fête… Fête, fête, fêtes, fêtes, fêtes innombrables et joyeuses, car je vous sentais et je vous observais un peu sombres, un peu tournés vers les catastrophes…

Aujourd’hui, j’observe que mon sujet devrait vous plaire. Je ne sais pas pourquoi, je ne connais pas en détails tous vos sentiments, mais je tiens à vous faire partager aujourd’hui ce que j’intitulerai peut-être pour commencer : Retour, Retour à Soi, Retour en Soi, Retour de soi vers Soi, Retour de ce qui fut vers ce qui est, et Retour de ce qui aurait été vers ce qui est.

Le Retour est une forme. Certains Retours épousent la forme d’un cycle. Ce Retour-là, celui dont je vous parle, peut s’apparenter pour certains à ce qui a la forme d’un cycle. Mais pour d’autres il s’agirait simplement, soit d’un arrêt qui tourne un peu sur lui-même, soit de ce que vous appelez un demi-tour lorsque vous êtes en voiture; mais qui va également vers un stationnement et une introspection. Vous me direz que c’est tout l’opposé peut-être de mon sujet précédent, car la notion de Fête impliquait une ouverture sur l’extérieur, de la compagnie, des divertissements… Mais je vous rappelle que cela n’était qu’illusion…

Ainsi donc ce Retour est bien une sorte de Fête à sa manière, car en vérité un véritable Retour sur Soi est bien l’entrée dans une Fête intérieure. Quelle importance, me direz-vous, y a-t-il aujourd’hui à parler ainsi et à s’occuper d’un Retour sur Soi, alors que peut-être beaucoup d’entre vous seraient occupés à se demander ce qu’ils vont faire, soit pour les vacances, soit pour leur vie ? Car vous êtes dans une période où les changements se profilent, s’annoncent, se nécessitent, se subissent parfois, ou se décident. Et lorsque vous êtes dans des perspectives de changement, vous êtes peut-être plutôt tournés vers l’extérieur, vers d’autres lieux, d’autres personnes, d’autres activités, et non pas vers votre intérieur.

Or justement, cette pratique du Retour sur Soi n’est bien évidemment pas un retour vers l’extérieur, comme son nom l’indique, mais vous permettra justement de mener vos activités et vos choix vers l’extérieur avec la plus grande fluidité; car c’est à partir du Retour sur Soi et du Retour vers Soi – et du Retour de soi vers Soi et de soi en Soi – que la clarté absolue des choix et des vérités personnelles se dessine. Je vais donc vous donner quelques notions du jeu qui peut se pratiquer pour explorer les modes nombreux de ce Retour vers Soi, et de façon créative comme vous dites, voire ludique, voire festive.

Je sais que pour la plupart d’entre vous, parler de Retour sur Soi implique bien évidemment silence, introspection, concentration, détachement des bruits extérieurs et abandon à la vague des mouvements internes de l’Être, du Soi, et de ce qui peut se produire en vous, que cela vous appartienne,  ou que cela soit partagé avec d’autres. Mais voilà que je vous invite à rencontrer une autre manière de mettre en mouvement et d’inciter ce processus, temporaire, là, de Retour sur Soi. Je dis bien temporaire, car mon propos n’est pas bien évidemment là de vous enseigner la méditation, mais de vous faire redécouvrir une dynamique, ce qui est autre chose aujourd’hui. Pourquoi cette dynamique ? Pour, comme je vous l’ai dit, vous permettre de pouvoir repartir vers l’extérieur et les choix, les décisions et les changements, avec toute la clarté, la fermeté et la simplicité que vous auront procurées ces instants de Retour, qui donc par là-même sont dynamiques.

Il s’agit donc de vous retourner. Vous avez un corps, mes chers Amis : nous allons donc faire jouer cette splendide création qui actuellement vous sert encore. Je vous rappelle d’ailleurs que vos corps ont été considérablement modifiés toutes ces dernières semaines et tous ces derniers mois, que donc au-delà des fonctions que vous connaissez bien et que vous avez explorées depuis votre enfance (pour ceux d’entre vous qui sont des adultes ou même de vieux adultes), il y a certaines fonctions que peut-être vous n’avez pas eu l’occasion d’explorer et qui comptent parmi ces nouveaux attributs de ces nouveaux modèles de corps qu’actuellement vous habitez, parfois sans en être véritablement conscients.

 

Vous allez donc j’espère prendre goût à un petit jeu de Retour sur Soi. Vous avez deux mains, n’est-ce pas ? Vous allez donc accoler vos deux mains dos à dos devant vous. Cela signifie que les paumes de vos mains sont tournées vers l’extérieur, et que donc probablement vos pouces sont dirigés vers le devant, et que vos auriculaires seront plus près de votre coeur… Que faisons-nous maintenant ? C’est un cours de gymnastique, n’est-ce-pas ? Amusons-nous un petit peu ! (je sais que je ne suis pas drôle, mais j’essaye)… Donc vos deux mains ainsi placées, vous allez les retourner sans décoller ce qui fait contact. Vous allez donc vous retrouver à un certain moment avec les doigts dirigés vers le bas, tout simplement, et vous allez continuer le mouvement. Ce mouvement consistant à tenter d’apporter vos doigts vers le haut, ce mouvement va vous amener à lever les bras très certainement. Vous allez retrouver au-dessus de votre tête vos deux mains, dont les dessus sont toujours joints, et dont les paumes seront à nouveau tournées vers l’extérieur et les pouces dirigés vers l’avant, mais cette fois – miracle – elles sont les doigts en haut alors qu’avant elles étaient les doigts en bas. (voir série de photos ci-dessous. NdR)

Où est le Retour dans tout ça, me direz-vous ? Eh bien il s’est produit. Je vous invite donc, mes Très Chers, peut-être à répéter ce mouvement dans un certain silence pour observer ce qui peut se produire en vous…

silence

…Si vous ne sentez rien, c’est juste que, soit vous avez besoin de vous exercer, soit ce Retour n’est pas nécessaire dans l’instant où vous vous trouvez à l’instant où je vous parle… Cela est donc un premier geste qui peut vous servir, et j’espère que vous en ferez un certain usage. Son objectif, en tant que Retour sur Soi dynamique, peut vous permettre de vous recentrer (pour employer un mot que vous connaissez bien), afin de mieux vous « dispatcher » dans vos regards vers l’extérieur et vos choix. Ce geste, en effet, met en jeu une petite programmation qui existe dans un certain nombre de vos nouveaux corps, et qui peut être installée dans ceux qui ne l’ont pas déjà. Et cette petite programmation a justement pour but de favoriser le recentrage et la clarté, entre autres choses.

Je vous invite peut-être à répéter encore pour vous-même ce geste avant que je vous invite à découvrir quelque chose d’autre… Je vous rappelle qu’il s’agit d’un geste extrêmement simple. Vous n’avez pas à faire des choses compliquées avec vos mains, pas du tout…

Je vais vous donner une précision quant à la position de vos mains au-dessus de votre tête : elles ne doivent pas toucher votre tête et ne doivent pas non plus être très éloignées en l’air. Vos coudes sont donc un peu pliés, et cela doit rester confortable. Ce geste est simplement une amorce : vous n’avez pas besoin de le maintenir très longtemps…

 

Je vais à présent, mes Très Chers, vous révéler un deuxième outil de Retour sur Soi. Celui-ci se passe avec votre respiration. Comme je vais le faire faire à mon canal, elle ne va pas pouvoir l’expliquer en même temps qu’elle va avoir à le faire puisque sa respiration et sa voix sont intimement co-dépendantes. Je vous demande un moment de patience…

le canal pratique cette respiration

La première étape consiste donc à inspirer (bouche fermée NdR) en resserrant certains muscles de votre gorge pour rendre le passage étroit. Vous devez donc sentir l’inspir comme un petit couloir bruyant dans le fond de votre gorge… Vous allez ensuite ne pas expirer tout de suite mais retenir l’air que vous avez inspiré en serrant le ventre. Vous relâcherez ensuite cet air en expirant, mais en plusieurs petits coups. Il est un exercice de yoga je sais, qui s’appelle je crois – je ne sais plus… – kapalabati (pardonnez-moi si je me trompe, je vous invite à vérifier), dans lequel la respiration se fait par petits à-coups et fait un certain bruit. Ce n’est pas la même chose, mais il y a une analogie dans le déclenchement des petits à-coups. Je vais donc vous suggérer d’expirer en quatre petits coups voire un peu plus si vous en êtes capables.

Lorsque vous pratiquez cet exercice respiratoire un certain nombre de fois – et le nombre de fois dépend de votre entraînement et de vous-même – vous allez observer, si vous concentrez votre attention entre vos deux yeux, qu’un Retour sur Soi intéressant se produit. Lorsque vous l’observez, vous pouvez alors arrêter cet exercice, tout en maintenant votre concentration sur une respiration très calme et sur ce point entre les deux yeux, jusqu’à temps que vous ayez besoin de retourner vers l’extérieur. Vous verrez qu’alors votre conscience du monde extérieur aura profité de ce Retour, sera plus claire et plus dynamique.

 

Vous trouvez peut-être ces exercices un peu dérisoires… Je vous informe qu’ils mettent en jeu des programmes (comme je vous l’ai dit au sujet des mains, je le répète) qui ont tout leur intérêt. Pourquoi en effet est-ce que je viens vous parler de ces nécessités de retourner sur vous pour clarifier vos choix ? Parce que je sais que vous allez en avoir besoin. Beaucoup d’entre vous peuvent se trouver, disons, confrontés  -soit par des nécessités intérieures, soit par des nécessités extérieures- à faire le bon choix, et dans ces cas-là, l’emballement stérile de votre mental vous affaiblit énormément et vous met dans la confusion. La possibilité, par conséquent, de pratiquer un Retour sur Soi dynamique est d’une grande utilité et d’un grand bénéfice pour éviter ces moments de confusion ou d’emballement stérile, qui perturbent considérablement la clarté de certaines décisions que vous pouvez avoir à faire, à prendre, à mettre en actes, et à imposer.

 

Je vais enfin vous délivrer un geste, que vous allez peut-être trouver un peu plus amusant, et qui en apparence va vous sembler plus facile, mais je dis bien en apparence… Il s’agira d’attraper avec vos deux mains – pouces et index – le sommet de vos oreilles (je vous rassure : c’est l’oreille du même côté que la main..). Vous tirez légèrement ainsi sur vos oreilles (vers le haut), vos coudes sont déployés et, ce faisant, vous allez émettre un son. Paradoxalement, ce son est libre. Je ne vous impose pas une certaine forme de son. Mais, si la forme du son est libre, son rythme est important. Ce son doit donc, ainsi que l’oiseau qui vient de s’exprimer, être modulé sur un rythme très rapide. Je vous donne un exemple : (première séquence sonore rythmée), ou bien : (seconde séquence sonore rythmée)

Croyez-moi, ce petit geste est très utile. Et il sera d’autant plus performant si vous l’accompagnez ensuite d’une pression de votre index sur un point de votre gorge que je suis en train de chercher à nommer, qui se trouve, disons, sous le menton (à l’angle de jonction de la zone sous-mentonnière et du cou, voir photo). Vous appuyez un petit peu sur votre gorge, et là va se compléter l’opération, après le son…

Il y a là également un programme, qui est un peu différent, qui a été conçu pour aider les prises de décisions dans des situations de stress, afin que ces prises de décision soient reliées à la Vérité de la Lumière intérieure qui est la vôtre.

…Nous sommes bien loin, me direz-vous, de la Fête dont j’ai parlé la dernière fois… Eh oui, nous avons parlé d’autre chose. Je souhaite à présent que cette intervention extrêmement technique, que Dieu-merci le chant d’un oiseau rend un peu plus musicale (et je remercie cet oiseau) que donc après cette intervention extrêmement technique, vous ayez la possibilité de profiter de ce qu’elle vous propose.

Je vous invite, pour mieux engrammer ce que j’ai tenté de vous démontrer très rapidement, à visualiser à présent la spirale de la coquille d’un escargot ou d’un coquillage en forme d’escargot. Choisissez plutôt l’un de ces coquillages blancs que vous trouvez vides sur les plages de sable. Visualisez donc la spirale et cette coquille, et qu’elles vous apportent la clé des secrets qui sont contenus dans les choses très simples et en apparence anodines que j’ai eu la joie de vous indiquer.

Je vous laisse contempler avec soin : la beauté, la perfection et le mystère de cette spirale et de cette coquille blanche, ou grise, qui vous indique par sa forme le merveilleux chemin d’un Retour sur Soi, bien plus beau qu’un demi-tour en voiture tel que celui dont je vous ai parlé en débutant cette intervention, rébarbative mais fort nécessaire.

Je vous salue et je vous invite à présent à toutes les Fêtes que vous pourrez rencontrer, grâce à vos libres choix et vos libres décisions, profitant de ces merveilleux petits exercices que je vous ai transmis. Alleluiah

Je vous quitte. Je suis Oreon-Esh’ta et je vous salue.

 

 

 

via Christine Anne K. le 01/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Photos jointes : pratiques de Retour sur Soi.

 

Pratique n°1   -geste/mouvement-               Son effet : recentrage, stabilisation, calme, joie.

1      2      3

 Dans ce mouvement complet (1 à 5) la rotation des mains jointes jusqu’au dessus de la tête réalise exactement une spirale de type Nombre d’Or… Les doigts restent souples, le mouvement est assez lent.

4      5  

 

 

Pratique n°2 – respiratoire-    Son effet : recentre et clarifie le mental en cas de confusion/agitation/envahissement

 

 

Pratique n°3 gestes et son-       – Son effet : permet de s’extraire d’un stress important (en groupe particulièrement)

Point final à toucher après le son :  

Henoch An : Généticiens et Scientifiques Eclairés de Sirius C

 

Texte reçu de Henoch An de Sirius C :

 

Karouz Ash Hün, Azur.  Amis de la Terre, vous avez en ce temps de mutations deux aspects de votre choix à considérer : le premier concerne vos extra-voyages vers les autres plans et lieux cosmiques lors de vos sommeils – dormants ou lucides ; le second concerne votre patrimoine génétique individuel et collectif qui s’enrichit de nombreuses nouvelles données – qu’elles soient reconstituées ou véritablement neuves.

Vous avez donc dans le premier cas à considérer votre réelle et véritable capacité à rencontrer d’autres sphères de conscience et d’autres zones de vie évoluée et consciente, et à vous préparer à une réelle entrée en votre conscience éveillée de ces aptitudes et capacités vous permettant d’être pleinement participants de la Vie Cosmique, Universelle, et Pluridimensionnelle.

Le choix en cet aspect premier consiste à accepter cela dans la Lumière de l’Un qui est en vous et à en faire un véritable tremplin d’évolution individuelle et collective; au lieu de craindre ou de résister à ces ouvertures – en choisissant alors de demeurer limités à ce que vous ne voulez pas voir changer ou disparaitre : ce qui vous prive de participer pleinement et activement à cette Vie Cosmique, Universelle, et Pluridimensionnelle, et vous « pétrifie » en quelque sorte dans un chemin routinier et aveugle… Ceci est le premier aspect de votre choix.

Le second aspect du choix est concomitant : votre patrimoine génétique enrichi -en quantité disons phénoménale- de nombreuses données neuves ou reconstituées, participe de cet éveil de vos consciences et capacités et ainsi vous ouvre ces possibilités -non seulement de voyager et participer comme il vient d’être dit- mais d’être de plus en plus pleinement, en tant que corps éternel de lumière dans le palpitement de votre reliance à la Source Une, des véhicules complets et opérationnels de cette Lumière, s’intégrant dans l’Harmonie active, Une dans sa multi-géométrie sonore et vivante, qui sous-tend la véritable réalité des univers et des multi-dimensions à laquelle indéfectiblement vous appartenez.

Votre choix ici consiste donc à accepter également cet accroissement de données en vous, lesquelles ont également pour effet de rendre obsolètes ou « déconnectées » certaines aptitudes jusque-là ordinaires, disons, de vie terrestre matérielle et mentale – employées dans votre gestion de vos limitations, et de votre survie limitée à une conscience craintive et abreuvée d’illusions imposées à vos êtres privés de leur véritables capacités… Il importe donc que par cette acceptation vous choisissiez réellement de franchir le Seuil de ce que vous pouvez être -individuellement certes mais aussi et surtout collectivement.

Si ces choix se produisent dans l’acceptation et la joie d’être ce que vous êtes, alors votre planète entière aura facilité à se transmuter sans résistance et en moindres difficultés – Ces choix impliquent un certain saut de conscience car il s’agit en quelque sorte de passer d’un état plus passif à un état plus actif en ce que vous êtes et pouvez être de par l’état présent de votre évolution individuelle et collective. Amen

Henoch-An du Haut Conseil des Généticiens et Scientifiques éclairés de Sirius C- dans la Lumière Une et indivisible de la Source. Alléluia

 

– Quels conseils pour réaliser – individuellement et collectivement – le saut de conscience nous faisant passer d’état passif à état actif tel que c’est proposé par Henoch An ?

1. Renoncer à être des robots de votre propre vie en étant pleinement conscients de tout ce que vous traversez, faites, échangez, jouez…etc. Cela n’est pas juste une attitude psychologique mais un véritable engagement de conscience éclairée et du coeur, qui implique une attention constante. Ceci vous permettra de reconnaître ce qui est obsolète ou limité en vous, et de rendre vivace et actif le capital de vos capacités neuves ou rénovées.

2. Chanter votre être en conscience, chanter votre participation harmonique à tout ce qui vit et où votre place et votre action sont invitées à se conscientiser. Il s’agit bien de chanter avec des sons, ce n’est pas une métaphore : et ces sons – spontanés- et cette musicalité vécue par les structures du corps, activent sans mentalisation votre participation en tant qu’êtres à ce qui est et ce qui se fait. Alleluia.

 

– L’état « plus actif » dont il est question : qu’est-ce que c’est?

Il s’agit comme il a été dit de votre participation pleine, entière et activement consciente à la réalisation de tâches de Lumière qui sont collectives, construites en réseaux complexes – réseaux de Lumière  et de Sons principalement, structurés fréquemment sur des algorithmes que vous nommez Géométries Sacrées mais qui sont infiniment plus vivaces et complexes que ce que votre niveau conscient terrestre actuel de connaissances peut entrevoir. Cette participation est Service, se fait dans la Joie et la Simplicité, et ne repose pas sur un projet personnel de votre part mais bien davantage sur votre abandon de toute volonté personnelle et de tout besoin de contrôle. Ces tâches de Lumière sont multiples car telle est la Vie de votre Univers; et au niveau subtil de votre conscience élargie vous les reconnaissez et les connaissez…Il ne peut y avoir d’autre explication en langage mental en cet instant car ce serait limitant. Alleluia.

 

– Nous percevons dans ce message de Henoch An une transmission au delà des mots qui est spécifique : que pouvons nous en savoir ?

Il y a effectivement dans ce texte l’insertion « arachnéenne » multilignes de deux séries de spécifiques de codes vibratoires, qui vont directement se glisser dans quelques éléments structurels et points précis de votre système d’ADN, non pas au plan physiologique, mais au plan de votre conscience de vous-même en tant que personne ainsi qu’en tant qu’entité lumineuse. Ces « ajouts » ou améliorations rénovantes ont pour but de vous aider à vous affranchir de certaines croyances limitantes et notions « de confort » mais erronées, vous concernant en tant que vous.

 

via Christine Anne K. le 24/04/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.