Ashtir II n° 2 + Eluhyam Al n°5

 cliquez pour écouter Ashtir II

Que mes salutations vous parviennent et vous honorent, Très Aimés, Fils et Filles de Terre. Je suis Ashtir Le Deuxième, Elohim Maître ès Formes. Je me réjouis de pouvoir à nouveau converser avec vous.

J’ai adopté la dernière fois que je vous ai parlé -si vous vous en rappelez- une forme assez spéciale que je ne reprendrai pas aujourd’hui (ce en quoi je suis désolé si certains l’auraient attendue, car je sais qu’elle vous a fait rire). Cette forme n’est pas nécessaire aujourd’hui, et puis n’est-ce pas il est plus amusant de changer…

Je vous rappelle d’ailleurs que mon prédécesseur, le vénérable Ashtir -disons le numéro un- avait, pour sa toute première intervention auprès de vous, adopté la forme d’un éléphant… Eh bien je serais assez tenté d’adopter cette forme aujourd’hui. Néanmoins je vais en prendre une autre encore, mais je vais employer la forme d’un animal terrestre également, vous comprendrez pourquoi : il s’agit donc, et ne vous en effrayez pas, d’un Jaguar qui vous parle en cet instant. Je dis bien un Jaguar, ce grand félin extrêmement puissant, extrêmement vénéré et redouté, magnifié à juste titre par les habitants des forêts dans lesquelles il a coutume de vivre.

Je pourrais donc pousser quelques rugissements, mais cela (n’est-ce pas) ne serait que folklore, et cela n’est pas notre propos… En revanche, je vais vous montrer mes dents, car le Jaguar vous le savez, possède une machoire avec de nombreuses dents, et ces dents peuvent dévorer bien des corps. Hé bien j’oserai vous proposer, si vous en êtes d’accord, de vous dévorer un petit peu avec ces fameuses dents. Regardez-les bien.

…Je sens que cela ne vous amuse pas tellement. Regardez encore, car que se passe-t-il au-delà des dents ? Vous pouvez apercevoir certainement cette grande langue rose, et puis le fond de la gorge, rose et veloutée, de ce Jaguar, dans lequel, ma foi, je vous invite à vous laisser entraîner. Et vous ne regretterez pas le voyage…

Acceptez donc, mes Très Chers, le principe de ce Jeu, car c’est un Jeu, qui va consister à vous laisser déstructurer, puis avaler dans ce beau tunnel rose et velouté, chaud, tendre, vivant, fonctionnel; et par lequel ainsi vous allez pénétrer un certain espace, où vous allez être digéré, avec tout l’art que cela implique. Je ne vous parlerai pas de la chimie des sucs gastriques, néanmoins il y a toute une Alchimie à respecter, avec ses processus, dans ce simulacre d’estomac auquel je vous convie…J’ai employé le mot simulacre car je ne souhaite pas non plus que nous nous enfermions dans les limitations de cette évocation du corps de l’animal dont je vous parle.

Nous sommes dans un Jeu qui nous permet de sortir de certaines limitations, et de franchir certaines étendues, car cela est bien évidemment davantage notre but. Par conséquent, l’Alchimie à laquelle je vous invite à participer est absolument essentielle pour que vous puissiez vous défaire, disons, de certaines aspérités non digestibles, et qu’une certaine fusion des différentes parties qui vous composent soit opérée harmonieusement, et encore une fois avec art, pour vous permettre – allons-y employons le mot – d’être transmutés.

C’est-à-dire que vous allez vous transmuter vous-mêmes en réalité, pour pouvoir véritablement changer de forme et vous avancer dans la suite de cette aventure.

Je vous laisse donc quelques instants de supputations, de choix, de préparation personnelle peut-être, pour accepter de vous engager – car je n’ai fait que vous décrire actuellement ce à quoi je vous invite, sans que cela soit encore véritablement en action. Je vous retrouve dans quelques instants.

Silence

Pour vous engager avec hardiesse dans cette expérience de dévoration et de Transmutation, je vous propose mes Très Chers d’avoir à votre disposition un petit talisman. Ce talisman est l’une de vos propres dents. Je vous rappelle que je vous ai invité à contempler mes dents, et cela n’est pas simplement par coquetterie mais c’est pour déclencher cette programmation de votre propre dent. Il s’agit donc de l’une de vos canines  (j’espère que vous en avez encore, car je sais que certains d’entre vous ont commencé à perdre leurs dents…)

Vous avez donc le choix : je vous demande simplement de choisir la canine dans laquelle vous allez installer ce talisman, qui croyez-moi, n’est pas tout à fait n’importe quoi, mais un véritable petit joyau de technologie Elohim qui va vous être extrêmement utile et agréable.Nous allons donc maintenant que, je l’espère, vous avez choisi soit de venir ou de ne pas venir, et puis si vous venez de déterminer la canine qui vous convient; nous allons procéder à l’installation de votre talisman… 1, 2, 3, c’est parti.

Silence

Je sais que vous ressentez certainement quelques chatouilles ou secousses -qui ne sont pas désagréables- dans ce processus d’installation, et je vous invite à ne jamais oublier, dorénavant, que votre canine (celle que vous avez choisie) est un précieux outil de voyage… Je vous révélerai au fur et à mesure, n’en doutez pas, certains aspects de son utilité.

Vous allez donc maintenant pouvoir vous avancer avec beaucoup plus de tranquillité et de confort, et de détermination, vers cette grande gueule de Jaguar que je vous offre – de toute mon amitié, de toute ma tendresse, de toute ma sagesse et de toute ma maîtrise.

Silence

Vous remarquez n’est-ce pas que c’est sans doute sans douleur.  Par conséquent, que les plus timides et les plus craintifs n’hésitent pas à suivre ceux qui ont eu l’audace d’entrer les premiers…

Et voilà que vous allez pouvoir vous glisser dans ce magnifique tunnel vivant, palpitant : n’est-il pas plaisant, confortable, sécure, d’être ainsi avalé par moi ? Car il s’agit bien de moi; je ne suis pas en train de vous livrer mes pauvres à la gueule d’un jaguar terrestre qui effectivement ferait de vous un morceau de viande en piteux état, cela n’est pas du tout mon intention. Il s’agit bien de moi….Que votre petite dent vous éclaire dans ce tunnel et vous informe, car à présent c’est à travers elle que vous recevez les informations.

Voilà que les premiers Eléments alchimisants commencent à parvenir à vous. Vous entrez donc progressivement dans le processus d’être digérés, alchimisés, métamorphosés. Goûtez cela, car votre petite dent -votre canine bien choisie et bien programmée- vous permet de garder une certaine forme de conscience, dirait-on, de vigilance et de clarté, et vous éclaire tout en vous informant au cours de ce processus. En effet elle ne peut pas, en tant que dent -et encore plus particulièrement en tant que dent reprogrammée- elle ne peut pas être modifiée dans ses propriétés.

Laissez-vous donc quelques instants traverser les Processus alchimiques de ce qui serait l’estomac, mon estomac, dans lequel vous êtes si bien accueillis.

Silence

Attendez-vous à être désorientés.

Silence

Votre dent vous éclaire, et rappelez-vous que je vous ai annoncé une transmutation. Vous n’avez donc au bout du compte que bénéfice, et découverte heureuse et intéressante à rencontrer, après ce qui pourrait vous sembler inutilement dévastateur  (cela n’est pas le cas ).

Silence

..Je vais quand même vous parler un peu pour vous accrocher le mental à quelque chose pendant ce Processus. Nous avons donc quelques étapes à franchir, vous et moi – car croyez-moi je travaille, pour vous digérer (surtout que vous êtes nombreux!).

Vous avez donc déjà largement rencontré la première étape de cette alchimisation. Qui dit alchimisation, dit traversée par les Eléments n’est-ce pas, je vous le rappelle. Mais les Eléments, tels qu’ils sont en action dans mon estomac, n’ont pas exactement leur figure terrestre telle que vous la connaissez le plus couramment. Ils sont dans leur version subtile, et l’ordre dans lequel il sont employés dans les processus alchimiques terrestres ne sera pas véritablement respecté, mais modifié.

Au bout du compte j’ai aussi à vous dire qu’il y a un Elément supplémentaire, qui ne vous est pas connu et qui fusionne l’ensemble des Eléments que vous connaissez et de ceux qui vous ne connaissez pas non plus.

Voici donc qu’à présent vous êtes nettoyés par le premier Elément et que vous allez pouvoir passer à travers le processus du second. Le second ici s’apparente à votre Elément le Feu.

Silence

Vous constaterez n’est-ce pas qu’il n’est pas dramatique de traverser cet Elément au sein de mon estomac : vous n’êtes pas en train de hurler de douleur et de brûlure. Néanmoins il y a bien, … (et je sens que la voix qui parle mes paroles traverse cette transformation..)

…langage elohim… Vous avez peut-être très chaud…

…langage elohim …Vous allez être précipités dans quelques instants dans le nouvel Elément qui continue ce Processus d’alchimisation -je dis bien précipités- et toute cette chaleur va être transformée.

Silence

…Vous êtes donc devenus liquides… Et laissez ces mouvements naturels de mon estomac vous brasser.

Vous remarquerez sans doute que vous êtes brassés dans le mouvement du Lemniscate, et si cela n’est pas le cas, vous êtes brassés quand même, n’en doutez pas… Fluidifiés, restructurés, déstructurés, mêlés, liquéfiés : vous allez pouvoir couler bientôt, jusque dans l’Elément suivant du processus.

…Allez-vous résister à cela ? Il ne s’agit pas de résister, il s’agit justement de ne pas résister...

Constatez-vous déjà que vous vous allégez? Constatez-vous que vous vous expansez? Que votre mental a changé de forme, n’est plus du tout structuré comme il l’était, mais autrement?  Que votre corps s’amuse?…

…Je vous digère croyez-moi, avec art, avec méthode, avec Amour, avec toute ma Science : car il s’agit bien de vous aider au mieux à vous débarrasser d’une ancienne forme, pour en créer ensemble une nouvelle, qui est déjà programmée. Donc ne croyez pas que vous allez sortir en forme de N’importe-quoi : non, vous serez très beaux, très homogènes, très harmonieux.

…Il est temps de passer dans l’alchimisation de l’Elément suivant, l’Ether…

Observez, là, que vous vibrez davantage.

Silence

…N’est-il pas fort plaisant que vous émettiez autant de sons ?

Même votre petite dent n’en revient pas n’est-ce pas ? (C’est une façon de parler car elle est programmée pour non seulement engrammer mais dispatcher très précisément toutes ces données).

…Ma foi vous allez être bientôt prêts.

Il y a encore un -ou deux- Passages. Vous avez le choix, car tous n’ont pas la même destination : il y a ceux qui ont encore deux Passages, et ceux qui ont encore un Passage -car ce choix vous appartient très intimement. Et comme je sais qu’après les opérations qui viennent d’avoir lieu vous êtes parfaitement à même de vous diriger vers ce qui est votre véritable chemin, je n’offrirai à votre mental aucune explication, aucune anticipation possible de ces un -ou deux- Passages. Soyez confiants : vous êtes parfaitement conscients de ce vers quoi vous choisissez d’aller.

…Sachez seulement que l’ultime Passage est celui de l’Elément fusionnant, le Septième, fort important et déterminant dans toute cette Alchimie… C’est l’Elément multidimensionnel par excellence -même si tous les Eléments le sont. Vous êtes donc, de par cet Elément, reformatés dans une fusion unique, absolue et parfaite, dans ce qui vous fait être ce que vous avez à être, sans aucune erreur. Car, passée cette fusion, votre véritable forme peut se redéployer en toute perfection, cela est le but. L’ensemble de cette alchimisation permet cela…

Silence

…Le Jaguar ayant bien mangé et bien digéré, que fait-il ? Il s’endort, repu, satisfait. Son corps assimile. Son esprit rêve. Sa conscience se déploie.

Silence

Vous allez donc petit à petit vous rendre compte, non pas tant dans votre conscience ordinaire -votre mental- mais plus subtilement, mais avec la plus grande certitude : que vous avez véritablement acquis, non seulement une nouvelle forme, mais une nouvelle composition… Votre canine, votre fameuse petite dent qui vous a éclairés, informés, et ne s’est pas détruite, a néanmoins complètement changé de fonction, subtilement. …Figurez-vous qu’elle se trouve dans votre nombril. Amusant n’est-ce pas ! Très amusant ! Vous ne vous en seriez pas doutés. Moi si. Mais je ne vous l’ai pas dit.

Votre nombril donc rayonne.

Silence

Pour aider votre mental, qui nous est encore un petit peu utile, je vais vous inviter à imaginer donc que cette canine serait incrustée comme un joli petit bijou, à l’intérieur -non pas tant à l’intérieur de votre nombril physique, quoique vous pouvez néanmoins l’imaginer comme ça, car c’est très joli- mais elle est en réalité incrustée dans un nombril subtil qui est légèrement distant du premier, voire même très distant – mais je vous invite par facilité à l’imaginer dans la même localisation que ce que vous appelez, encore actuellement, votre nombril… Car il s’agit bien de toute façon du point de votre corps qui vous relie à votre Naissance, et cela est important car il s’agit bien d’une Naissance.

Cette Transmutation que je vous ai invités à pratiquer à l’intérieur de mon estomac de Jaguar vous permet bien, bel et bien, une Naissance… La canine étant donc tout ce qui reste de votre ancien état, de votre ancienne structure, il n’est pas illogique que vous la conserviez dans ce nombril subtil qui vous relie à votre Naissance, à votre conception…

Où est la mère dans tout cela ?  (me direz-vous). Hé bien j’ai joué le rôle de la Mère dans tout cela, avec cet estomac. Vous ne vous en êtes pas aperçus : il s’agit d’un autre modèle de gestation que celui que votre corps humain terrestre de troisième dimension connaît, c’est tout.

Peut-être vous demandez-vous maintenant comment vous allez sortir de mon estomac : mais vous en êtes déjà sortis…  A vrai dire si j’ai endormi également le Jaguar, c’était pour pouvoir laisser cette forme se dissoudre dans le Rêve du Jaguar. Ainsi vous êtes vous-mêmes libres.

Vous êtes simplement passés dans l’autre Dimension à laquelle vous appartenez, dans un nouvel état – et je sais que vous avez besoin de vous y accoutumer… Si Marie Isis vous y a emmenés juste avant moi, cela est bien parce que nous avions ce projet (nous tous) de vous aider à la rencontrer, dans ce processus de Naissance, et non pas de façon anarchique…

Je sais que (tout le temps que je vous parle) il est manifeste que votre corps physique habituel, coutumier, de troisième dimension, ne s’est pas évanoui et semble toujours fonctionnel, et cela est… Ne vous méprenez pas pour en déduire que tout ce que nous avons fait n’est que fantaisie. La seule fantaisie qui soit est précisément ce corps dont vous conservez encore l’usage. Et quand je dis corps, je ne considère pas uniquement un corps physique, mais également ce mental en particulier, et quelques autres structures, qui forment un tout – fort respectable au demeurant.

Vous êtes donc au point où vous avez en quelque sorte deux systèmes de corps à votre disposition, et une sorte de yoyo entre la Dimension précédente et la nouvelle Dimension… N’est-ce pas très amusant ? C’est Luna-Park n’est-ce pas ?

Avouez que cette promenade dans mon estomac a été un grand moment de jeu et de Luna-Park cosmique. J’espère que vous en avez profité.

J’espère que la métamorphose que nous avons savamment alchimisée avec tout notre art consommé -car vous avez participé- va vous permettre d’avancer en toute Sécurité et en toute Joie, Confiance, Amour, Vérité, Unité et Lumière (…et j’en passe) dans ce qui dorénavant vous est de  plus en plus ouvert, et va vous être plus en plus familier : cet état dans lequel vous êtes véritablement enfin à votre mesure dans l’Etendue qui vous convient, la Beauté, la Conscience, l’Intelligence et la Puissance qui sont véritablement les vôtres.

N’est-ce pas très réjouissant ? J’en suis ravi, et vous aussi j’espère!

Dois-je pour jouer ressortir le masque du Jaguar pour vous quitter ? (Quel masque allez-vous vous-mêmes porter prochainement ? ) …Je vais plutôt pour vous quitter adopter le masque de l’Eléphant, cela simplement en hommage à la toute première intervention du Vénéré Ashtir le Premier, dont je suis le successeur. Il vous envoie d’ailleurs ses salutations les plus amusées et les plus aimantes – et les plus maîtrisées.

Je vous salue et je vous dis à bientôt. Je suis Ashtir Le Deuxième, Maître ès Formes. Alleluiah.

Réjouissez-vous. Amusez-vous. Transmutez-vous….Je vais appeler ma soeur Eluhyam pour qu’elle vous chante ce qui va vous permettre une meilleure intégration, cela ne sera pas long.

Silence

 

– Intervention d’ Eluhyam Al –

– cliquez pour écoute séparée de ce Chant d’intégrations –

Chants d’intégration. Eluhyam Al, Elohim de la Terre :  je me réjouis tant mes frères et soeurs, de cela :

– Chant-

(Le canal a une quinte de toux). La toux est un nettoyage mes frères.

– Chant-

Avec tout notre Amour.  Eluhyam Al, Elohim. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 16 février 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Ashtir – n°7

 

 

 

Alleluiah ! Bien aimés Fils et Filles de la Terre, Fils et Filles de la Source, Fils et Filles de toutes vos lignées célestes; je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-formes, vous me connaissez bien. Je vous connais aussi.

Me voici parmi vous en ce jour, fixé par moi et par mes auxiliaires de communication, pour vous exposer ainsi qu’à mon habitude (dans mes façons qui sont parfois déroutantes mais qui vous permettent d’activer certains circuits : disons plus « frais » que vos circuits habituels de compréhension) : un certain nombre de choses – je dirai « choses » pour le moment.

Nous allons donc jouer avec une première chose. Qu’est-ce que c’est qu’une chose ? C’est quelque chose d’informe, de non défini, mais qui est là. Cela désigne tout : que ce soit matériel, que ce soit pensé, que ce soit subtil, que ce soit justement indéfinissable, vous dites chose. Eh bien nous allons « choser« .

Je vais m’appuyer un petit peu sur les choses que notre ami Keznoar vous a transmises, et particulièrement en matière de formes puisque c’est mon domaine de prédilection. Ainsi Keznoar Nd Hey Az’k -vénéré représentant des Hautes Consciences Galactiques que j’honore et respecte absolument- vous a envoyé un certain nombre de choses. Que sont ces choses ? Elles sont faites, dirai-je, d’une part pour que vous les receviez, d’autre part pour que vous les emmagasiniez dans vos boîtes à choses, mais pour que vous en fassiez quelque chose.

Qu’est-ce que vous allez pouvoir en faire ? Vous pouvez jouer, sans savoir ce que c’est. Vous pouvez les assembler, les trier, les empiler, les disposer dans des formes d’agencement de votre choix. Vous pouvez les faire rouler. Vous pouvez même essayer de les manger. Vous pouvez les ranger sur des étagères…Mais tout cela fait partie de vos petites opérations de gestion de votre espace : cela n’est pas leur seule destination!

Ces formes donc, complexes et mystérieuses, que votre mental même ne sait absolument pas envisager dans leur véritable envergure (et votre mental s’en est aperçu, je n’en doute pas), sont de magnifiques préludes -architecturaux en particulier- à tous les programmes que votre futur, quel qu’il soit, peut déployer.

Vous avez en quelque sorte des formes qui sont un peu repliées sur elles-mêmes, un peu mises en boule -un peu comme ces éponges déshydratées qui prennent la forme de ceci ou cela et qui, quand vous les mettez dans l’eau, redeviennent une belle éponge, libre… Voilà, ces formes sont donc un peu… non pas déshydratées, mais préparées dans un compactage qui vous permet de les mettre sur vos étagères sans qu’elles coulent…Pardonnez-moi, je m’amuse, mais cela m’est absolument nécessaire, et cela vous est également nécessaire… Car bien sûr ces formes peuvent couler : couler au sens de perdre une partie de leur substance si vous ne les rangez pas exactement dans les meilleurs conditions -c’est-à-dire si vous les laissez traîner quelque part, au soleil ou à la pluie, sans vous en occuper.


…Voici donc une chose – et je prends là l’une des formes que notre ami Keznoar ND Hey Az’k vous a transmises : je la tiens; je vais souffler dessus… Bing ! Elle s’ouvre un peu d’un côté, ou de l’autre. Ô merveille : voici qu’elle révèle des choses qui me plaisent beaucoup ! Si j’étais un enfant en train de jouer, je me dirais que c’est magique -et même en tant que vieil Elohim je suis ravi- et Dieu sait que j’en ai vu des formes, que j’en ai créées, que j’en ai architecturées, que j’en ai enseignées; que j’en ai détruites aussi (ou disons : recyclées, plus exactement) lorsqu’elles ne sont pas suffisamment correctes ou opérantes, ou adaptées…

L’intérêt de ces formes telles que Keznoar Nd Hey Az’k vous les a données, c’est qu’elles ne sont pas encore adaptées mais qu’elles sont parfaitement adaptables, et adaptables pas à une seule opération ni à une seule situation, mais adaptables dans des configurations assez nombreuses, pour ne pas dire très nombreuses. Elles sont donc d’une utilité tout à fait exceptionnelle et importante, comparée au type de matériel que vous avez l’habitude d’utiliser sur votre planète (et qui même dans ses hautes technologies est généralement tellement spécialisé qu’il ne sert plus qu’à une seule opération dans un contexte extrêmement cadré, défini, et ne peut plus être parfois manipulé que par un ou deux individus seulement, dans les cas les plus extrêmes de la recherche scientifique)… Nous avons ici un tout autre type d’objet ! -j’abandonne le mot « chose » pour le moment.

Je reprends donc mon exemple : je tiens cette forme dont je vous ai parlé. Je viens de souffler dessus et elle s’est un peu ouverte, comme un insecte qui ouvrirait ses pattes ou ses ailes lorsqu’il se réveille à votre toucher. Et puis, je vais l’écouter pour voir si elle dit quelque chose ou si elle chante quelque chose : je vais tendre mon oreille et je vais entendre. Je vais alors peut-être avoir envie d’ouvrir un peu plus ce que me réserve cet objet qui est encore non déployé, qui ne révèle pas encore tout ce qu’il cache ou tout ce qu’il propose… Lorsque je l’ai ouvert davantage, je vais commencer à l’observer en me disant : « hum, ça me fait penser à quelque chose que j’aimerais faire… Et si j’essayais d’employer cet objet, cette forme, dans la situation que précisément j’ai envie de créer, avec quelques amis, ou seul…Tiens, tiens? « … Je vais m’atteler à cela et je vais entendre ce que me dit cette forme : je vais donc me faire guider par ce que me dit cette forme, qui va me proposer de la structure, des circulations, des systèmes de polarités, des circuits de circulation d’informations qui sont déjà disposés d’une façon fort intelligente et efficace.

Et puis je vais aussi écouter ce qui me pousse à vouloir créer cette situation, en partant des données extérieures à cette forme; que je suis en train de trier, d’accumuler et de réfléchir avec ma pensée créatrice. Après, pourrait-on dire : vous prenez un shaker, vous agitez le tout et vous voyez ce qui sort. C’est une image certes dynamique et amusante mais qui ne suffit pas; néanmoins il y a de cela, car vous avez à mélanger et à ne pas véritablement contrôler les opérations détaillées de ce mélange. Il y a une part d’auto-organisation des données, qui justement est possible du fait de certains programmes que contiennent ces formes qui vous sont proposées.

Sachez néanmoins que ces formes n’imposent absolument pas un certain résultat : elles sont des matrices qui offrent comme je l’ai dit une structure fort intéressante et des possibilités de circulation des données et des polarisations, mais elles restent… je cherche le mot, cela n’est pas « auto-créantes »… elles restent à la disposition de ce qui se crée, et elles vont s’y adapter à un certain stade; ou bien elles vont être adaptables par vous…C’est-à-dire que vous pourrez exploiter au mieux de votre projet ce que cette forme vous propose, mais vous ne serez pas prisonnier dans votre projet des structures prévues intégralement dans cette forme -qui justement vous offre un certain nombre de possibles que vous pouvez combiner de plusieurs façons, et même avec lesquelles vous pouvez créer de nouvelles combinatoires. N’est-ce-pas merveilleux !? Je vous invite donc à prendre bien soin de votre petit panier de choses –et à ne pas les laisser traîner ni au soleil, ni sous la pluie, ni trop longtemps au frigidaire…

Je ne vais pas traiter l’ensemble des sortes de données qui vous ont été délivrées par ce vénéré ami Keznoar Nd Hey Az’k car les vibrations compactées qui se trouvent dans d’autres éléments de la transmission n’ont pas à être « dépactées » par moi : ce sont des données plus scientifiques qui ne sont pas exactement du domaine dans lequel j’excelle. Vous aurez peut-être l’occasion -je ne sais pas- d’avoir quelques révélations à ce sujet, mais je crois qu’il vous a été dit déjà quelques explications et commentaires, qui peuvent déjà vous convenir.

Je vais donc maintenant reprendre mon jeu avec les choses quelques instants. Imaginez donc que vous êtes une chose… « Ciel, me direz-vous, je suis un Être ! Je ne suis pas une chose ! » Bien sûr, vous répondrai-je : imaginez simplement que vous êtes une chose. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que vous pouvez changer de forme !… Je vous en avais déjà parlé dans l’une de mes toutes premières interventions, où je vous ai montré que je changeais de forme. Sachez que vous avez cette possibilité en tant qu’Être : donc le fait d’imaginer que vous êtes une chose peut vous aider justement, dans une phase de gestation d’une forme, ou de transition entre deux formes, à justement ne plus avoir de fixation sur une certaine forme mais à rendre possible toute nouvelle forme. Et de même que les choses-formes fournies par notre ami dont je vous ai parlé, se déploient de façon inattendue et révèlent ce qu’elles ont à révéler, dans des configurations qui sont variables comme je viens de vous l’exposer, de même, en tant que choses vous pouvez vous déployer dans de nouvelles configurations de formes.

Qu’est-ce que cela signifie pour un Être d’avoir une forme et de changer de forme ? D’abord un Être ne peut pas être sans forme, c’est un non sens. Après, bien sûr, vous pouvez adopter en tant qu’Être la forme d’un brouillard extrêmement diffus si cela vous fait plaisir, et à ce moment-là vous pourriez jouer à dire intellectuellement que vous n’avez pas de forme… Mais ce brouillard extrêmement diffus est une forme en lui-même, qui a même ses contraintes, croyez-moi. Vous pouvez également, ainsi que je l’avais dit je crois une fois, prendre la forme d’une Tour Eiffel, ou d’un ballon, d’un cube, d’un animal, d’un multi-polyèdre extrêmement complexe… Je crois que je vous ai déjà raconté tout ça une autre fois.

Je vous invite aujourd’hui plus particulièrement à vous intéresser à ce passage par l’état de chose, chose indéfinie, qui n’est pas pour autant (bien évidemment) une destruction ni une négation de ce que vous êtes. C’est simplement un jeu avec le changement de forme, qui temporairement va passer par cet état non déployé, indiscernable : et cela peut vous aider, croyez-moi, à faire certains passages dimensionnels. Passer d’une dimension à une autre implique généralement, et à vrai dire toujours, une transition vibratoire importante -et parfois dérangeante, du moins très temporairement… Et le fait de savoir abandonner sa forme initiale avant ce changement, pour récupérer harmonieusement et créativement sa nouvelle forme dans la nouvelle dimension, est bien agréable -croyez-moi- plutôt que de se sentir concassé alors qu’on ne l’a pas prévu. De ce fait, le mot chose est extrêmement intéressant car tout est possible avec une chose.

 

Je vais donc vous proposer un petit exercice pour vous chosifier quelques instants. « Ciel, me direz-vous, je ne veux pas disparaître » – mais vous n’allez pas disparaître, et vous n’allez pas non plus être abîmé : vous allez au contraire en retirer un regain d’énergie, je vous l’annonce déjà.

Vous allez donc recevoir en silence d’une part un peu de sons qui vont vous aider… Et d’autre part je vais vous demander de pratiquer un abandon intérieur et extérieur de la structure de votre corps, en tant qu’elle vous fait tenir dans une certaine forme… Il se peut donc que vous vous mettiez à remuer pour vous dégager de cette forme. Je vous rassure, votre corps physique tel que vous avez l’habitude de le chouchouter ne va absolument pas être endommagé et vous ne verriez aucune différence si un observateur  extérieur vous regardait. Nous sommes à un niveau plus subtil.

Voilà… Donc il y a un abandon et une chosification de votre structure corporelle qui est en train de se présenter, et d’être acceptée – et avouez que ça chatouille un peu… cela n’est pas du tout désagréable… Vous pourriez imaginer, pour vous aider, que vous allez être quelques instants une sorte de boule de pâte (pâte à tarte, pâte à modeler, argile, prenez ce qui vous plaît). L’intérêt c’est que cette boule peut être posée, roulée, un peu cabossée, sans que sa matière n’en soit ni destructurée ni affectée, mais aussi sans que la moindre forme ne s’impose pendant un certain temps.

Je vous laisse vous abandonner davantage…

J’espère que vous sentez un certain ramollissement de vos enveloppes, un grand surcroît d’élasticité et de fluidité qui a envahi votre série de corps subtils – sans pour autant les détériorer, je le redis, puisque nous faisons un jeu et que vous avez cette capacité de changer de forme. Dans quelques instants, vous allez être sans doute à point dans la chosification…

…Je vous laisse vous pétrir vous-même en imagination un petit peu, si vous voulez, ou laisser votre corps épouser cette possibilité de pétrissage. C’est un pétrissage créateur, vous n’allez pas être mangé !

Nous allons maintenant activer un point d’assemblage qui se trouve à quelques centimètres au-dessus de votre nombril et qui va symboliser la possibilité du changement de dimension. C’est réellement un point d’assemblage multi-dimensionnel.

Vous êtes donc en train, en appuyant sur ce point et grâce à votre chosification, de jouer à un changement dimensionnel qui se passe donc fluidement… Avouez qu’il n’y a aucune gêne à cela, peut-être un petit sentiment d’inconnu, mais beaucoup de sécurité. Vous allez ensuite, de la même main si possible, toucher un point qui se trouve à peu près à la distance d’un doigt au-dessus -qui donc va être à peu près dans le creux intercostal, grosso modo au niveau de votre plexus solaire. (Je vous laisse trouver la place de ces points vous-même, car chaque corps physique a ses petites distances individuelles.) Une fois que vous avez trouvé le deuxième point, vous allez lâcher le premier, et là : restructuration – vous devez le sentir tout de suite….

Nous n’avons évidemment pas fait le projet d’un changement de forme précis, et je ne vous ai pas proposé de vous transformer en Tour Eiffel car vous seriez bien embarrassés à l’arrivée. Donc vous retrouvez simplement votre forme originelle : sentez comme vos corps se restructurent avec fraîcheur… Sentez qu’un surcroît de lumière s’est produit en vous.

Vous lâcherez le point quand cela sera approprié pour vous. Je vous conseille de maintenir la pression quelques instants pour que cette restructuration et cet afflux d’énergie soit à leur qualité optimale.

Voilà, mes chères choses (comme on dit en anglais). Je suis bien content de vous avoir enseigné ce jeu extrêmement vital et je compte sur vous pour en tirer profit.

Vous n’êtes donc à nouveau plus des choses mais vous êtes vous-mêmes, dans votre forme habituelle – sauf si quelqu’un parmi vous avait décidé un changement de forme : j’espère en ce cas qu’il est réussi… Si jamais vous avez un changement de forme qui est raté, c’est réversible : vous refaites la même opération tout simplement, d’accord ? Avec un projet qui tient la route, si possible – d’où l’aide, aussi, des structures qui ont été délivrées à travers les formes nombreuses et complexes de notre ami des Hautes Consciences Intergalactiques.

Je vous salue. Je suis Ashtir, Maître-es-formes, Elohim.

 

 

 

 

via Christine Anne K. le 5/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.