Anasharanda Ool, Elohim de la Terre -n°3- Pratiques de Santé

-des photos et explications complémentaires sont publiées en page  « à pratiquer « 

cliquez pour écouter

Bien-aimés Frères et Sœurs de Terre
Vous me connaissez je suis Anasharanda Ool, Elohim de la Terre.

(..Il y a très présents du dehors les nombreux bruits de divers travaux d’extérieur – machines, marteaux, véhicules…)

…Tous nos compagnons sont à l’ouvrage autour de nous à cet instant… Et cela est juste.

silence

La vie vous appelle …
Et les travaux de tous les jours sont aussi le chemin vers l’intérieur, dans la joie…

…Vous savez que je parle peu, et que c’est davantage dans l’action que je communique.
…Considérez donc que ces bruits de labeur que vous entendez : c’est aussi moi.

Et nous allons également ajouter quelque musique à cette symphonie déjà présente :

sons musicaux

Je vais à présent vous transmettre quelques gestes de travail : travail de vos Corps.

PRATIQUE  n°1 – Mains face à face :

Tenez vos deux mains, les paumes face à face à environ… 50 cm (peut-être) : la largeur de votre corps… Et observez ce qui se passe.
Observez la densité qui réside entre vos paumes de mains et vos doigts …Comme si vous teniez un gros carton.

silence

Il y a dans cette petite distance des courants précis, qui circulent entre différents points de vos deux mains, mises ainsi en rapport de travail…
C’est un travail  corporel !

Vos doigts sont souples, ni trop serrés ni trop écartés… Et vous tenez votre petit monde.
Ce geste est une pratique de santé.

Car ainsi vous êtes en train de rééquilibrer, activer, réactiver, fluidifier les circulations d’un certain nombre de circuits… Parmi lesquels les méridiens qui se trouvent, comme vous le savez, entre autres dans les bouts de vos doigts – mais ceux-là ne sont pas les seuls circuits dont nous nous occupons…

silence

Je sais qu’en maintenant ce geste vous pouvez sentir l’énergie, le tonus qui dans votre corps circulent ….Votre cœur également est stimulé.

…Il y a très peu d’efforts dans ce geste car (je ne l’ai pas précisé mais) vos coudes et vos bras sont totalement relaxes, et même entre vos mains il n’y a pas de tension…

…Observez votre respiration.
Un champ d’énergie autour de vous se nettoie, et s’amplifie…
Je suis sûr que vous vous sentez bien !

Vous pourriez presque imaginer que vos mains sont posées sur quelque chose de stable…

Je vous propose de maintenir encore cette petite posture tranquille, pendant que je vais produire quelques sons musicaux : qui vont être là pour porter le perfectionnement -programmé- d’une ou deux des circulations distantes entre vos mains, dont j’ai parlé…
Et qui va ainsi porter bénéfice à votre structure corporelle encore davantage.
…Maintenez donc quelques instants.

sons musicaux

silence

Vous pouvez relâcher vos mains quand vous voulez.

silence

PRATIQUE n°2  – Pieds – Harmonisation marche :

A présent nous allons explorer un autre outil corporel.
Il s’agit de votre pied… Chacun de vos pieds a une fonction légèrement distincte…

Nous allons nous intéresser au pied gauche.
Et prenez simplement conscience de votre pied gauche et remuez le un petit peu, pour vous assurer qu’il est bien vivant, n’est-ce pas…

Et si vous avez la possibilité de saisir votre pied, je vous invite – avec vos deux mains à poser les doigts sur sur votre pied gauche :
Vos doigts de la main gauche sur ce que vous appelez le cou de pied, le dessus de pied…Et les doigts de la main droite symétriquement sur la plante du pied – comme si vos deux mains auraient pu se toucher s’il n’y avait pas le pied entre les deux…
C’est également un geste très confortable

Vous allez ensuite actionner, par couples, les doigts de vos mains. Donc vos auriculaires vont exercer ensemble quelques petites pressions, chacun de son côté, en rythme…
Puis le doigt suivant (annulaire) de la même manière; puis chacun des autres doigts.
Je vous laisse faire …
Si vous faites 4, 5, 6 petites pressions c’est bien, ensuite vous changez de doigt. Vous êtes peut-être un peu gênés avec les pouces, il font partie du jeu.
…Et vous pouvez recommencer cette série 2 ou 3 fois.

silence, déroulement des gestes

Vous êtes donc en train également de réactiver, dynamiser : un programme qui est dans votre pied gauche, et qui agit sur la qualité de votre marche, la qualité également des décisions de votre corps qui engagent la marche, ainsi que sur la fluidité musculaire de votre jambe gauche, ainsi encore que sur l’harmonisation -lorsque vous marchez-  de l’ensemble des mouvements de votre corps…

Car plus vous marchez de façon harmonieuse, plus les circulations générales de votre corps s’établissent dans une Harmonie qui est juste et bénéfique pour vous – votre corps je veux dire… Ainsi que vous en tant que : ensemble de corps, physiques et subtils bien sûr.

Et enfin cela agit également sur votre rapport à votre environnement lorsque vous marchez, de la façon suivante :

L’Harmonie que vous exprimez vous-même en marchant interpénètre les Harmonies de ce qui est autour de vous. Et ainsi se tissent des rapports harmoniques temporaires…
Et qui permettent à leur petit niveau le maintien général de l’Harmonie et des harmonies à la surface, autour de vous…Ce qui bénéficie non seulement à vous-même mais à votre environnement en général !

silence

Le pied droit va bénéficier d’un traitement légèrement différent car il a également d’autres attributions, comme je vous l’ai indiqué…

Vous allez tout de même mettre vos mains à peu près de la même manière, mais vos pouces cette fois ne toucheront pas le pied, et se toucheront eux-mêmes en dehors du pied, à l’endroit qui leur est confortable.

Nous allons donc reprendre la même série de petites pressions. 4 ,5 ,6 pressions pour chaque couple de doigts… J’ai une préférence pour commencer par l’auriculaire.

Et quand vous arriverez aux pouces : vous ferez les pressions entre vos pouces.
Et comme pour le pied gauche vous recommencez cette série, 2 ou 3 fois.

…Et vous allez terminer par la jonction de vos deux mains en joignant simplement les bouts des doigts : quelques instants. Vous pressez un petit peu vos doigts les uns contre les autres …Puis vous lâchez !

Cette pratique du côté droit a donc également pour effet d’harmoniser votre marche au niveau de la jambe droite.

..Mais également elle a pour effet d’harmoniser le pas que vous faites, avec le sol.
…Ce qui non seulement bénéficie à la qualité de votre résonance individuelle avec la Terre sur laquelle vous marchez; ce qui également produit un échange d’informations harmoniques avec ceux que vous appelez les Petits Peuples de la Nature.
Et également avec les plantes, les insectes, les petites pierres qui sont sur le sol, etc.

Si vous êtes dans l’eau… Cela également va bénéficier aux relations harmoniques entre votre corps et l’eau.

Il  y a enfin, dans les bienfaits de cette petite pratique-là sur le pied droit, avec la position des mains spécifique, une harmonisation entre mains et pieds : qui donc harmonise ce qui en vous associe la marche, et l’action avec les mains. Cela vous permet d’harmoniser vos actions manuelles avec l’harmonie de votre marche ainsi qu’avec l’harmonie environnementale – dont j’ai parlé davantage au sujet du pied gauche…

Je pense que cela est clair n’est-ce pas ?

C’est donc également comme vous l’avez compris une pratique de Santé Harmonique.

silence

Je vous laisse quelques instants de silence – permettant peut-être que les harmonies que nous venons de travailler se posent encore davantage, et se diffusent tranquillement autour de vous et en vous…

silence

Sachez également que lorsque vous prenez la main de quelqu’un ce travail des Harmonies aura son effet.

silence

PRATIQUE n°3 – Coudes/Coeur/Etoiles :

Je vais vous proposer encore une pratique :

Encore une fois vous allez vous servir de vos mains : que vous placez au sommet de votre dos, derrière votre cou, comme si vous alliez en quelque sorte masser la partie du dos qui est à la naissance de votre cou …(je sais que notre canal ne possède pas le vocabulaire de l’anatomie avec une grande précision, nous resterons donc à cette description)

Vous allez donc commencer par, du bout de vos doigts, masser un peu agréablement cette zone. Pour vous donner un repère  : vos petits doigts sont en train de toucher une de vos vertèbres cervicales, la plus basse…

…Vous allez lever un petit peu vos coudes, et laisser vos doigts immobiles… Et à nouveau laissez s’installer une circulation d’énergie, tranquillement.
Si vous êtes assis cette posture est tout à fait confortable.
Si vous êtes debout elle est plus dynamique.
Vous pouvez également la faire étant couché, si cela a une raison d’être pour vous

Ce qui importe maintenant c’est que vous preniez conscience que dans la pointe de vos coudes : il y a une source d’énergie, qui est encore un petit programme. Et que vous allez relier par la pensée, formant un triangle : ces deux pointes de vos coudes avec votre région cardiaque… En laissant votre respiration faire le travail de la circulation d’énergie entre ces points.

Vos doigts sont toujours présents : car ils sont en contact eux-mêmes avec d’autres zones qui également participent à ce travail énergétique.

silence

Vous pouvez aussi considérer que c’est votre cœur qui envoie de l’énergie, de la lumière, du prana, dans la musculature de vos bras – si jamais il y a un effort musculaire qui ne vous est pas tout à fait agréable, cela vous soulagerait…

silence

Nous aimons  d’ailleurs la création de cette pratique car -bien évidemment- vous formez une sorte de cœur : avec les coudes en l’air et votre cœur qui constitue la pointe postérieure…

silence

Vous pouvez maintenir cette pratique ou bien la relâcher, pendant que je vous donne une ou deux informations supplémentaires à son sujet …
Je vais d’ailleurs vous transmettre avec quelques sons une partie de ces informations, car elles sont en réalité assez complexes; et j’ajouterai ensuite quelques mots…

sons musicaux

…C’est donc une pratique qui vous relie également aux étoiles (comme vous les appelez).
Je veux dire par là qu’elle vous met en relation, par des courants d’énergies directs, avec un certain nombre d’informations cosmiques, qui sont proposées par un certain nombre de corps célestes nommés étoiles. Selon la rotation de votre Planète dans ses cycles, par rapport à la position des étoiles que vous dites fixes. il y a de surcroît, avec les saisons, des changements dans la relation avec ces étoiles…

Je veux dire que cette pratique en cet instant du début de l’hiver vous reliera à certaines étoiles, mais au printemps ou en été elle vous reliera -en partie- à d’autres étoiles – je dis « en partie » car il y a quelques étoiles fixes dans la circulation des énergies associées à cette pratique.

Ces informations cosmiques sont également, disons, des régulations harmoniques entre les différents corps cosmiques -dont vous faites partie- Et qui maintiennent également, comme une sorte de mise à jour (entre autres), les niveaux fréquentiels de certains aspects de votre physiologie, en rapport avec un ensemble extrêmement vaste – auquel bien évidement vous êtes reliés ainsi que votre Planète.

De ce fait, l’observation de cette pratique a un effet non seulement sur votre propre corps mais également sur la Planète qui vous porte, et sur votre environnement…
N’est-ce pas merveilleux !

…J’espère que vous êtes très contents…

silence

Je vais enfin vous inviter à quelque chose qui est peut-être moins facile à faire dans l’instant où nous sommes assis ensemble – mais notez-le pour le faire plus tard :

PRATIQUE n°4 – Recueil des Eaux Cosmiques :

Lorsque vous êtes dans l’eau …Que vous soyez dans votre baignoire, votre douche ou dans des eaux naturelles, vous avez également la possibilité de faire ceci :

Vous mettrez vos mains en coupe devant disons votre estomac, votre plexus… Les paumes des mains disons touchant le corps, et les doigts s’avançant devant vous, et les mains se touchant et vous recueillerez de l’eau ainsi.

Et puis avec votre souffle vous mettrez en relation symboliquement et matériellement cette eau avec un programme qui est associé non seulement à votre respiration, mais aussi encore une fois à ces connections cosmiques auxquelles j’ai fait allusion juste avant.

Cela vous permettra d’entrer en relation avec les Eaux Cosmiques qui -comme vous vous en doutez ou non- n’ont pas forcément la même sorte de matérialité ni la même sorte de circulation que les Eaux que vous connaissez dans le milieu terrestre.

Et étant donné que l’eau est comme vous le savez un grand véhicule d’information, vous informerez par là même tout autant les eaux de vos corps, que les eaux de la Terre, et  que les eaux cosmiques. Dans une sorte de danse, disons d’harmonisation générale, qui représentera pour vous une grande joie toute simple.

Ainsi, la moindre de vos ablutions devient une Ablution Cosmique, partagée qui sait, par de nombreux êtres dans tout l’Univers en même temps que vous…

C’est également une pratique de Santé fort importante.

…La vibration de votre cœur, je l’ajoute, est de toute évidence un excellent adjuvant à la bonne réalisation de cette pratique de Recueil des Eaux…

sons musicaux

silence (bruit lointain de martèlement)

Voyez qu’ainsi nous sommes tous en action, au travail.
Employant nos corps avec joie, avec efficience, avec sagesse, avec savoir-faire.
Avec créativité, et avec soin.

silence

Pour conclure, je repréciserai que toutes ces pratiques corporelles de Santé vous sont transmises par moi dans la perspective de l’évolution importante de nos corps physiques sur la Terre, telle que notre maître-ès-Formes Ashtir le Deuxième vous les a fait entrevoir tout récemment.

Nous sommes chargés, nous les Elohim de la Terre, de mettre en application ces éléments au sein de notre matière, et de notre environnement.

C’est avec joie que je vous salue et que je vous dis à bientôt.
Je suis Anasharanda , Elohim de la Terre.
Alleluia.

 

via Christine Anne K. le 19 nov 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

L’efficacité de ces pratiques est impressionnante !
cliquez pour quelques conseils supplémentaires de mise en pratique et photos..

 

Cercle de co-Création Harmonique le 12 décembre 2012
Informez vous en page Evènements

.

 

 

 

 

 

 

Marie Madeleine / Sirius C – n° 3

cliquez pour écouter

O Très Aimés,

Ecoutez en vous même votre qualité d’Etre. Soyez votre propre Présence. Ne vous égarez pas à chercher à l’extérieur ce que vous avez intégralement en vous-même.

Goutons ensemble la Présence réunie. La notre, la votre.

Moi qui vous parle en cet instant, je suis celle que vous appelez Marie Madeleine et vous me connaissez. Je me suis présentée déjà à deux reprises en mentionnant mon lien avec les plages vibratoires nommées Sirius C : plages auxquelles vous avez accès, dans ces moments privilégiés de Présence et d’Etre… Nous sommes donc, Vous et Moi, du même Sang, de la même Origine, de la même qualité. Nous chantons les mêmes notes.

Goutez donc en vous-même cette Qualité. Elle est infuse, et elle s’infuse ainsi lors de nos rencontres, et davantage de par ces instants privilégiés que nous créons pour être ensemble.

Silence Vibrant

Chacun de vous, n’est ce pas, héberge en soi-même ce qu’est le Christ, nous sommes donc Compagnons à l’infini, Vous et Moi, Moi et Vous, de ce qu’est le Christ.

Il n’est d’autre Joie, il n’est d’autre Présence.

Il n’est d’autre qualité à cela, que ce simple état – lorsqu’il est ainsi rendu possible, vécu, partagé.

Silence Vibrant

Et lorsque je m’exprime et lorsque je vous parle, je ne fais que dire ce que vous-même vous pourriez dire. Et vous le savez lorsque vous m’entendez : mes paroles ne vous sont pas étrangères, et mon souci de Vérité ne vous est pas étranger, et résonne au plus profond, je le sais, avec le votre… J’ai simplement le privilège (pourrait-on dire) d’être capable de l’exprimer en toute franchise, sans précaution, sans crainte, sans retour en arrière dans les hésitations qui sont propres à un mental ou un ego encore attaché à des préoccupations -qui sont les vôtres, sans doute, ou souvent- et auxquelles à présent j’échappe. Mais je suis comme vous.

Silence Vibrant

…Il y a dans mes souvenirs la forme d’une Nef, que je souhaite vous rappeler car cette Nef nous contient Tous. Car cette Nef, ce Navire est fait pour que chacun, chacune, s’y sente porté, navigué d’un Monde vers un autre.

Je vous invite par conséquent à vous rappeler cette Nef, qui est inscrite en chacun et qui Nous appartient à Tous, et qui Vous appartient.

Il y a deux Rivages : celui que l’on a quitté, peut être avec des regrets, celui ou l’on a abandonné ce qui devait y rester… Il y a un autre Rivage : qui est lointain mais proche, qui cependant doit être atteint, au prix de certaine Traversée, de certains abandons, d’un passage par l’immensité du Rien qui s’étend sous le soleil et face à soi-même.

Et ce second rivage, une fois que la Nef navigue, est la seule chose à laquelle nos aspirations, vos aspirations peuvent se fixer : comme un but, comme une direction, comme un nouvel état vers lequel il est bon de traverser.

Mais la mer qui se trouve entre ces deux Rivages n’est pas effrayante, et si quelques peurs peuvent encore y être rencontrées, ce sont des peurs qui doivent justement être traversées. Il y a encore des états dont il faut se défaire pour arriver au Rivage neuf, qui semble être un inconnu mais qui est parfaitement connu, et attendu dans ses moindres détails au plus profond de soi, car en Vérité cette Traversée à été conçue, programmée, désirée, attendue depuis toujours ou du moins depuis fort longtemps…Cela au point qu’elle a pu être oubliée par certaines mémoires de surface, et cela était également juste.

Silence Vibrant

Je viens donc vous rappeler cette Nef : sa forme, son existence, sa Vérité.

Silence Vibrant

-Bien sûr, le langage que j’emploie peut être considéré comme métaphorique, et je l’assume.-

Silence

Je vous laisse entendre à l’intérieur de vous-même, l’Appel et la Vérité de ce navire. Je vous laisse entendre, écouter -à l’intérieur de vous peut être- le bruit du clapotement des Eaux contre son flanc, les Eaux de la transmutation, les Eaux de la naissance, les Eaux qui portent vers d’autres rivages, les Eaux qui nous lavent et nous régénèrent, les Eaux qui nous permettent aussi de redevenir neufs.

Ecoutez .

Ecoutez le Bruissement des Eaux.

Ecoutez comme votre cœur s’apaise et s’accorde avec cela.

Entendez comme, au plus profond de vos mémoires vous aspirez à retrouver ces Eaux, à retrouver la voie de cette Traversée.

Silence vibrant

Entendez en vous-même l’Appel du Rivage – que ce soit celui que vous quittez, que ce soit celui qui est votre but. Et cependant, ces deux Rivages ne font qu’Un puisqu’il ne peut y avoir séparation, puisque l’Eau justement les réunit.

Silence vibrant

J’ai moi même traversé les Eaux à plusieurs reprises. Et chaque traversée est unique – bien que toutes les traversées ne soient qu’Une.

Silence vibrant

Il y a en vous ce qui traverse, ce qui est déjà là-bas, et il y a en vous ce qui est encore là. Tout cela est confondu dans un même Instant et cependant cela n’est que Traversée. Cela n’est ni un passé ni véritablement un futur, cela s’apparente davantage à un Présent : qui sans cesse traverse, évolue, se dirige, et qui sans cesse quitte ce qui doit être quitté; et qui sans cesse atteint ce vers quoi il est juste de se rendre.

Silence vibrant

La Traversée des Eaux a je le sais de multiples sens, mais cependant elle n’en a qu’un. Elle est nécessaire. Lorsque dans votre incarnation vous prenez forme et vous naissez, vous traversez les Eaux. Ainsi, cette Matrice dans laquelle vous les traversez, vous enveloppe, vous nourrit, vous permet d’être, d’évoluer, de venir à terme, de cette transformation qui vous garantit l’arrivée au but, au Rivage désiré.

Considérez donc, très Aimés, mes frères et mes sœurs, que cette Matrice et cette Nef ne font qu’Un… Et la Traversée des Eaux entre les Rivages est un moment de réjouissance en commun, où la joie de devenir ce que l’on doit être et atteindre, pousse le navire, pousse la transformation naturelle de ceux et celles qui, en toute acceptation, et en toute conscience parfois, s’y trouvent; de ceux et celles qui vont d’un rivage à l’autre ainsi. Et cela concerne chacun et chacune sans exception, même si, dans la profondeur unique et individuelle de chaque être parmi vous, le passage se fait de façon également unique.

Là est le Mystère, là est également le Christ en chacun.

Silence vibrant

Le bruissement des Eaux est mélodieux, et les chants, que d’un Rivage à l’autre porte la surface de l’eau, sont également mélodieux.

Silence vibrant

Quelles que soient les légendes et les vérités qui se disent et circulent à mon sujet, j’ai bien réalisé plusieurs Traversées – terrestres, et intérieures… Et j’ai bien connu bien des Eaux.

Je vous propose donc en toute sûreté d’entendre, de par la sagesse que j’ai pu en acquérir -et à laquelle la votre est parfaitement identique- de vous indiquer avec sûreté la possibilité d’entrer dans cette Traversée sans l’illusion de croire que vous quitteriez ce à quoi vous devriez rester attaché. Car en réalité, croyez moi, c’est ce vers quoi vous vous rendez qui est réellement ce à quoi vous pouvez vous attacher.

…Je n’ignore pas que ce Message vous a déjà été délivré sous différentes formes, à de nombreuses reprises, par différentes voix et sans cesse. Je n’ignore pas que vous l’avez déjà entendu. Mais vous ignorez (encore) que vous l’avez entendu : car c’est en vous-même en premier lieu et en dernier lieu qu’il s’entend – et non pas tant de par les voix extérieures qui ne font que vous le rappeler. Ainsi moi encore, en ces instants, je vous le rappelle : et je vous propose de voyager ensemble.

Silence vibrant

Fiez vous donc au bruit de l’Eau. Fiez vous aux chants mélodieux qui sont portés par l’eau et qui réunissent les Rivages en apparence si éloignés, Fiez vous aux chants joyeux en vous-même de ce qui se souvient, de ce qui sait, de ce qui ne craint pas, de ce qui désire, de ce qui s’abandonne, et de qui sait son évolution.

Ainsi notre Nef à tous peut accueillir en toute plénitude, en toute acceptation, en toute sagesse, et en toute joie de l’Un, l’ensemble que vous formez : Humanité de la Terre, Bien Aimés Frères et Sœurs.

Ainsi peut s’élever le Chant Un de cette Nef, qui alors navigue en toute sûreté, beauté, fierté, plénitude, au sein des Eaux qui la portent et vers ce qui est attendu.

Ainsi Christ est transporté en chacun et je l’accompagne, Moi, Marie-Madeleine, en toute fraternité avec chacun de vous mes Frères et Sœurs.
Je vous salue. A bientôt.

Halleluiah.

 

via Christine Anne K. le 05 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

 

 

 

Aleanndor Ss-N de Vega II – n°7

cliquez pour écouter

Que nos salutations vous parviennent, Bien Aimés Frères et Soeurs de Terre, en ce jour choisi par nous. Je m’exprime au nom de la Confédération Intergalactique, que vous connaissez, et je suis Aleanndor de Vega II, que vous connaissez assez bien je crois à présent).

Je m’exprime aujourd’hui tout particulièrement au nom de cette Confédération Intergalactique à laquelle j’appartiens à différents titres. Et ce n’est pas tant, en ce jour, en tant que Responsable de nombreuses flottes que je vais m’adresser à vous, mais en tant que Membre disons du Conseil de Surveillance (ce vocabulaire appartient à votre lexique, mais il est suffisamment approprié) : Conseil de Surveillance des évènements et faits inter-reliés entre nos différents Systèmes, au sein de notre Galaxie commune de façon privilégiée; et également surveillance de certains évènements extérieurs, mais interférant avec les nôtres. Il est bien clair que notre Galaxie n’est pas isolée dans l’ensemble des Systèmes qui constitue au sens large ce que vous appelez notre Univers, et qui comporte ce que nous appelons dans notre Conseil différentes sections.

Il est aujourd’hui notoire pour nous que la configuration dans laquelle évolue le Système Solaire principalement, ainsi que des Systèmes conjoints par leur mouvement dans notre Galaxie, se porte bien : au sens où les mouvements en question et les évènements prévisibles jusqu’à maintenant se déroulent avec cohérence. Vous serez peut être surpris que je parle de cohérence car cela manifestement devrait sous-entendre qu’il peut y avoir également des incohérences : il est vrai que des incohérences parfois peuvent survenir, n’est-ce pas, comme dans tous systèmes. Vous n’avez donc pas à vous effrayer de cette notion.

La cohérence des évènements, de leur occurrence, de leur déroulement, de leur interaction ou de leur non-interaction, la cohérence des mouvements des différents systèmes…sont actuellement observées comme résultant d’un ensemble de forces prévisibles : non pas contrôlées, mais contrôlables néanmoins par l’observation, et qui correspondent à l’ensemble de la configuration Galactique.

Nous parlons donc de cohérence tant que ces différentes observations nous indiquent qu’il y a disons harmonie des évènements et des faits avec d’une part les prévisions, et d’autre part harmonie des évènements et des faits entre eux. Nous parlerons donc d’incohérence, comme je l’ai déjà dit, soit lorsque certains évènements apparaitront hors de la périodicité qui semblait leur être dévolue, ou bien se manifesteront sans avoir pu être anticipés, créant par là des modifications de mouvements, des modifications de la cohérence générale.

J’ajouterai une petite nuance car dans votre langage il me semble que le mot cohérence implique une certaine notion de bien, alors que l’incohérence impliquerait une certaine notion inquiétante. Je parle là de cohérence, davantage au sens mathématique, qu’au sens d’ordre où tout va bien s’opposant à un désordre où tout va mal – ceci encore une fois pour employer des expressions qui sont familières à votre paradigme de langage actuel… Je ne suis pas pour autant venu vous faire un exposé sur la cohérence, ni non plus sur l’incohérence. Cette introduction est nécessaire. 

Nous souhaitons en effet disons attirer votre attention -à l’échelle interne et de surface de votre Planète, ainsi bien sur qu’à l’échelle de votre Système Solaire et de ses autres planètes- sur certaines nécessités de maintenir les paramètres de la cohérence, à votre niveau.

A votre niveau les paramètres de la cohérence sont constitués d’une part par l’ensemble des grilles magnétiques, électro-magnétiques, et électro-faibles, qui entourent extérieurement et intérieurement le pourtour de votre planète, la Terre. Il s’agit également de la cohérence des champs magnétiques, et des polarités qui sont associées; il s’agit de la cohérence des champs magnétiques de vos corps, tant au plan individuel de chaque corps -qui n’est-ce pas à son propre champ magnétique et ses propres polarités- que des groupes de corps.

Il s’agit également de la cohérence d’un certain nombre de phénomènes qui appartiennent à la configuration de ce que vous appelez votre Nature, et qui comporte non seulement des plantes, des animaux, des minéraux, du relief, des eaux souterraines et de surfaces; et qui comporte également des éléments non matérialisés -qui sont des formes énergétiques organisées et que nombre d’entre vous connaissent, et que nombre d’entre vous ne connaissent pas car elles sont peu répertoriées dans vos médias de masse, nous le savons, (mais cela n’est pas ce qui importe dans mes propos) …Je suis simplement en train de vous définir les paramètres principaux de la cohérence – mais également : des circulations énergétiques autres que les grilles auxquelles j’ai fais allusion précédemment, et qui également se doivent d’être cohérentes.

Il y a également, au niveau de ce que j’appellerai délibérément aujourd’hui le Nuage de vos fonctions mentales collectives, des paramètres de cohérence : à savoir que ce Nuage est considéré de notre point de vue comme un Nuage électro-faible principalement (lorsque je dis « électro-faible » je me réfère à ce que vous appelez la Force Faible, cela est une parenthèse). Il y a également un aspect électro-magnétique dans ce Nuage. Ce Nuage est structuré parfois, et parfois déstructuré, cela est sa nature même : il y a disons des espèces de vagues de cohérence et d’incohérence alternées qui constituent l’un des paramètres de fonctionnement, de vie, et disons de normalité (si l’on peut dire) de ce Nuage constitué par l’ensemble de vos fonctions mentales collectives réunies – lequel je précise est bien évidemment nourri par vos fonctions mentales individuelles additionnées.

Nous avons encore un autre paramètre de cohérence qui est, lui tout particulièrement, au ras du sol, par des circulations subtiles et très organisées qui concernent ce que vous pourriez désigner comme des énergies de maintien de la Vie. On pourrait donc désigner cela comme un réseau ou un nuage bio-électrique qui est déployé près de la surface de votre sol, et qui lui aussi a sa cohérence par les formes relativement précises qu’emploient ses circulations pour être fonctionnelles et pour remplir leur rôle régulateur de la Vie.

Il y a également des paramètres de cohérence qui sont relatifs à la présence des Eaux, et à la cohérence même interne de l’Eau dans ses différents états sur votre Planète. Nous n’ignorons pas que vous avez observé ces dernières années d’une nouvelle façon les paramètres de cohérence des Eaux à travers l’étude des photographies de cristaux des eaux dans leurs différents états – et cela vous permet en cet instant de mieux comprendre de quoi je parle.

L’état de la cohérence des Eaux est donc un paramètre extrêmement important, au sein de toute la configuration de ces paramètres de cohérence dont je vous ai donné une liste.

Il y a encore dans cette liste d’autres éléments plus subtils; que je crois non nécessaire de détailler complètement (car cela nous confronte à des difficultés de vocabulaire et de paradigmes pour les expliquer et pour vous en donner une compréhension suffisamment claire pour qu’elle soit utile).

Mon intervention est donc destinée à vous inviter à être attentifs à la cohérence ou aux incohérences de votre Système de Vie, celui dont je viens de vous exposer les paramètres – ceux qui nous intéressent dans ce sujet. En effet il y a nécessairement des modifications, et ces modifications à vrai dire sont en cours depuis déjà un certain temps. Mais l’accélération vibratoire -qui actuellement est inévitable- peut entrainer des états temporaires d’incohérence, qui en principe ne portent pas à conséquence catastrophiques, mais qui cependant méritent d’être disons accompagnés par vous… Ces éléments d’incohérence je l’ai dit, sont considérés à priori comme des évènements temporaires, disons comme des sortes de palpitations avec retour à l’harmonie après un laps de temps. Cela est un phénomène de vie qui, comme je viens de l’indiquer est associé, de par la montée vibratoire générale de votre système de Vie, à l’accélération qui en découle.

Néanmoins il est dans votre intérêt, pour que ces incohérences prévisibles ne prennent pas d’ampleur et ne créent pas de plaques chaotiques -difficiles à gérer dans votre environnement- …Il est préférable donc que vous portiez attention à la véritable configuration cohérente, idéale : en l’accompagnant non seulement de vos pensées, mais je dirais de vos désirs. Car, vous n’en douterez certainement pas après mon exposé, tant vos pensées que vos désirs, ne serait ce que par leur participation à ce Nuage que j’ai évoqué, influent sur la cohérence non seulement de ce Nuage, mais sur la cohérence réciproque des différents niveaux dont j’ai parlé.

Par exemple je crois que vous savez très bien aujourd’hui que vos pensées et vos désirs influencent les structures de l’Eau n’est-ce pas. Voici donc l’importance de l’accompagnement que vous pouvez produire vis à vis des éléments de cohérence de votre système de Vie, car comme je viens de le dire, si les petits phénomènes d’incohérence sont parfaitement normaux; leur amplification, ou leur multiplication, ou leur addition excessive pourraient, elles, entrainer des situations que j’ai nommées des plaques chaotique, et qui pourraient mettre en difficulté -même temporairement mais de façon conséquente- certaines zones, certaines populations (que ces populations soient humaines ou animales, ou autres). Et cela n’est pas souhaitable, ni pour vous, ni pour votre Système, ni également pour la cohérence systémique dans laquelle votre Planète est inscrite.

Je vous rappelle que je parle au nom du Conseil de Surveillance des évènements dans la Confédération Intergalactique. Nous sommes donc, de notre poste d’observation, très pointus pourriez-vous dire sur l’évaluation de ces phénomènes et leurs marges de non-risque. Autrement dit une certaine amplitude raisonnable des petits moments d’incohérence est parfaitement admise, mais elle ne doit pas raisonnablement être outrepassée…

Il me semble avoir donné suffisamment  d’exemples de paramètres et d’explications pour que vous ayez une notion suffisamment explicite de cette question, et que vous compreniez clairement le besoin dont je vous ai fait part : celui de votre propre surveillance de ces états de cohérence.

Il ne s’agit pas de maintenir dans cette notion de cohérence ce qui appartenait aux configurations qui sont actuellement en train d’être obsolètisées par la montée vibratoire; il s’agit de maintenir la cohérence de ce qui dans le présent constitue l’état harmonieux dans lequel votre système se doit d’évoluer précisément, pour sa bonne évolution et pour la bonne évolution de l’ensemble du Système élargi -autrement dit le Système Solaire, et certains éléments Galactiques associés dont vous faites partie… J’attire votre attention sur la notion que vous en faites individuellement partie, non seulement collectivement mais individuellement et même cellulairement.

…Ainsi j’étendrai mon intervention jusqu’à vous dire que la cohérence de chacune de vos cellules peut être également l’un des objets de votre attention et de votre accompagnement. Il ne s’agit pas de prendre des médicaments, il s’agit simplement d’ouvrir votre pensée et votre désir à la surveillance de cette cohérence et à son accompagnement puisque, de même que vous pouvez influer sur la structure de l’eau extérieure, vous savez bien que votre Eau intérieure a besoin d’être cohérente. La cohérence de votre Eau intérieure est même essentielle car elle informe en permanence, de même que les autres éléments du système que j’ai évoqués, les paramètres de la cohérence générale.

La cohérence de votre Eau repose sur votre harmonie personnelle, n’est ce pas. Il me semble que vous avez suffisamment de conscience et d’outils à votre niveau pour savoir comment travailler et améliorer votre harmonie personnelle lorsque cela est nécessaire.

Il vous est recommandé, pour parachever cette attitude à laquelle je vous ai invités, de ne pas négliger l’emploi de votre voix : de votre voix dans ses belles vibrations, de votre voix lorsque vous allez chanter votre paix ou votre joie, ou la beauté que vous ressentez… Lorsque vous allez chanter depuis votre véritable vérité intérieure; lorsque vous allez parler de coeur à coeur, et non pas lorsque vous allez parler « pour ne rien dire » (comme vous dites) ou pour développer des théories fallacieuses et autres…Vos Eaux intérieures se trouvent ainsi harmonisées par la qualité de votre voix, et j’attire avec insistance votre attention sur cette conscience là.

Je n’ignore pas que vous avez reçu de Marie-Madeleine de Sirius C de nombreuses indications sur l’attention que vous avez à porter à la qualité de votre parole : eh bien cela est parfaitement synchrone avec mon intervention.

Je pense n’avoir rien d’autre à ajouter… Je réfléchis quelques micro-instants…Mais je n’ai rien à ajouter en paroles.

…Je vais laisser un instant un peu prolongé de silence, qui va parachever mon intervention, vous transmettant ce qui ne peut pas être transmis par les mots de votre paradigme de langage. Je vous invite donc à écouter avec votre Eau intérieure ce qui à présent se dit dans le silence.

silence vibrant

…Vous êtes à présent branchés pourrait on dire sur une source d’informations en silence, qui va se maintenir le temps que ces phénomènes de cohérence nécessitent une attention plus particulière. Ainsi que je vous l’ai exposé cette source d’informations va vous aider à intégrer les paramètres de discernement entre les aspects cohérents et les aspects incohérents, ce qui vous aidera je n’en doute pas -et nous n’en doutons pas- à affiner la qualité de vos pensées, de vos intentions et votre accompagnement des éléments de cohérence de votre système de Vie.

Nous vous remercions d’avance de cette collaboration intelligente… Qui à vrai dire fait partie de vos attributions naturelles et qui vous inscrit dans votre véritable responsabilité, non seulement au plan de votre Vie locale mais au plan de notre Vie commune au sein de notre Galaxie et de notre Univers.

Je vous salue, je suis Aleanndor Ss-N de Vega II et je vous dis à bientôt.

via Christine Anne K  le 11 avril 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Agol Eral Ouze’h – Lois des Eaux

 cliquez pour écouter Agol Eral Ouze’h

Alleluiah.

Introduction en langue stellaire

Soyez salués, Amis, Frères et Soeurs humains de Terre, ainsi que tous autres habitants : végétaux, animaux, et subtils, de cette Planète que nous regardons.

Je me présente, Agol Eral Ouze’h. Je proviens du monde nommé S’tel’h, et je suis venu, avec mon titre d’Agol -dédié donc de par cette Confrérie aux soins, à l’attention et à la connaissance des Eléments- pour vous transmettre en toute amitié, un certain nombre de Lois qui sont relatives à l’Elément des Eaux – que ce soient les Eaux de Matière que vous connaissez, les Eaux Subtiles, les Eaux Cosmiques, les Eaux Vibrantes, les Eaux de la Pensée.

Il nous importe aujourd’hui que vous ayez cette mise à jour, car de par votre incarnation spécifiquement ancrée dans la matière de votre Planète, il vous manque certaines de ces Lois, et cela était naturel mais cela n’a plus à rester ainsi.

Les Eaux ont certes la particularité de changer de forme selon ce en quoi, ce sur quoi et ce parmi quoi elles circulent ou s’étendent. Elles sont néanmoins, à l’intérieur de cela, des formes spécifiques qui appartiennent à leur nature propre, et en particulier certaines formes géométriques et musicales. Cela est partagé par chacun des Eléments. Je vais donc vous transmettre spécifiquement en ce qui concerne les Eaux, une sorte de répertoire de ces formes, qui est organisé déjà de façon compréhensive et fonctionnelle. Ne considérez donc pas que vous avez un effort d’analyse ou de réorganisation à produire. Vous avez simplement à recevoir et à connaître, tout simplement.

Je commence… Une partie de ce que je vais vous délivrer -comme vous y êtes accoutumés- se fera un peu en paroles, un peu sous formes sonores, et également dans des formes silencieuses – que je tenterai de vous ponctuer, de vous annoncer, de vous commenter au minimum nécessaire pour une bonne continuité de cette transmission dans votre système de réception.

Voici donc le premier répertoire de formes. Il s’agit là de formes non sonores, mais plutôt électro-visuelles, dirais-je, même si cette notion peut vous sembler un peu étrange.

transmission en silence

…Vous pouvez sans doute noter, n’est-ce-pas, la fluidité de ces formes, comparée à d’autres systèmes de formes que vous avez pu entrevoir ou recevoir, ou concevoir…

suite de la transmission en silence

Il y a donc, comme vous le percevez (du moins je l’espère) un aspect non seulement fluide mais je dirais un flux, dont peut-être la vivacité pourrait vous surprendre. Mais sachez qu’il est régulé… Vous n’avez donc pas à vous préoccuper par exemple de le contrôler, ni à vous inquiéter d’un excès du volume de rapidité dans ce flux. C’est ainsi que ces données se présentent, et cela est leur forme naturelle… Je préciserai, bien sûr, en aparté, immédiatement, que ces notions de flux sont particulièrement vives en ce qui concerne cet Elément -cela va de soi- et qu’il y a effectivement, dans un certain nombre de configurations, des aspects de régulation des flux. (Cela fait partie de l’un des paquets de données qui va vous être transmis -mais pas tout de suite- dans cette intervention.)

…Nous allons passer à présent à une série-flux de formes sonores, dont peu vont être audibles à votre système d’oreilles de chair, et beaucoup plus à votre système d’oreilles subtiles.

Encore une fois, ne soyez pas déroutés par le flux, et laissez-vous « doucher », pourrait-on dire :

transmission par séquences sonores, ponctuées de silences

…Je ne saurais réellement interrompre ces flux puisque cela est leur nature, mais vous avez reçu ce qu’il faut dans ces deux premiers articles.

Voici donc à présent une autre petite série de Lois qui concernerait, disons l’aspect extension, étalement, écoulement multi-directionnel, dans un contenant ou sur une surface – tout cela pour rester dans un système de représentation qui correspond au vôtre.

Voici :

transmission en silence

Ceci était donc une première Loi générale, dans ce domaine que j’ai qualifié d’étalement.

Il y a par la suite trois types de situations, disons, qui concernent les Eaux de Matière telles que vous les connaissez, les Eaux Subtiles et les Eaux Vibrantes. Nous allons donc dérouler, étaler successivement ces trois aspects…

transmission par séquences sonores, puis silence

Après l’aspect flux et l’aspect étalement donc, nous avons l’aspect  brouillard, vapeur : tels que vous les connaissez, et qui sont assez répandus dans l’ensemble de cet Univers. Il y a là cinq séries de Lois. Au niveau de votre système mental de compréhension, vous n’avez pas ou très peu de paradigmes suffisants pour que je vous détaille la nature de ces cinq systèmes de Lois. Mais dans les niveaux subtils et beaucoup plus omniscients de vos Êtres, vous avez toute la capacité de les discerner, de les comprendre et de vous en réjouir – je le sais, et vous aussi. Cela est même particulièrement important pour vous.

Voici donc ce que c’est :

Première partie : transmission, court silence

Deuxième partie : transmission, court silence

Troisième partie : transmission, court silence

Quatrième partie : transmission, court silence

Et cinquième partie : transmission, court silence

…Nous avons ensuite une ou deux Lois qui concernent l’aspect moléculaire et atomique – au sens où il y a certaines transformations de certaines molécules d’Eau, sous l’effet de certains champs : et cela est donc régi par cet ensemble de Lois.

énoncé en langue stellaire

Et voici la plus importante :

bref énoncé en langue stellaire suivi d’un silence

…Enfin, vous connaissez dans votre monde l’aspect cyclique de la transformation des formes de l’Eau, et cela est également un principe qui se retrouve en de nombreuses localisations et sous différents aspects, qu’ils soient matériels ou strictement subtils et vibratoires. Il y a donc, également, trois Lois importantes, et subdivisées chacune en quatre Sous-Lois : ce qui fait donc un Dodécaèdre de Lois concernant la forme et les aspects, et les règles de ces cycles.

Je vous présente donc le Dodécaèdre dans son ensemble :

transmission en silence

…J’observe que vous recevez avec joie ce Dodécaèdre, et je vous informe -si vous ne le savez déjà- que cet ensemble de Lois, ce Dodécaèdre, s’applique également avec un léger changement de paramètres à des aspects cycliques d’un autre Elément : qui est l’Ether. Je ne suis pas là pour vous expliquer des données relatives à cet Elément là. J’ai néanmoins la capacité de vous rappeler que cet Elément est fort actif dans toutes les configurations sonores, données vibratoires, et leur circulation.

Vous voilà donc, mes Très Chers, en possession de ces quelques systèmes de Lois, mis à jour et détaillés, concernant les Eaux.

J’ajouterai ceci : n’oubliez pas que dans votre Système Solaire, c’est la planète Neptune qui est en charge pour la distribution de beaucoup de données et la possession également de beaucoup de données dans cet Elément. Vous avez d’ailleurs, je crois, déjà été informés par un Confrère de Neptune, de certains aspects intéressants, en matière de communication je crois, du moins me semble-t-il : c’est ce dont j’ai été informé.

Je vous invite donc à vous connecter également, subtilement, aux transmissions et aux échanges avec cet Astre-Planète de votre Système – qui je crois est actuellement dans un aspect très clarifié par rapport à votre Soleil.

A présent, donc, que vous êtes munis de tout cela, il vous appartient de mieux gérer, comprendre et manifester vos Eaux. Vous comprendrez ce que je veux dire par là, et cela est très clair.

au dehors, un oiseau s’est mis à chanter

…Nous entendons que près de vous un oiseau chante déjà manifestement toute sa compréhension et sa gratitude vis-à-vis de la transmission de ces Lois. Cela m’est agréable…

Pour terminer, j’ajouterai simplement que vous connaissez vos Eaux de Matière ainsi que leurs cycles, que vous connaissez un petit peu vos Eaux Subtiles, et moins bien probablement les Eaux Vibrantes… Mais que très prochainement vous allez être confrontés à la rencontre beaucoup plus active de ces deux aspects que vous connaissez moins actuellement, car le premier aura besoin d’être dépassé, activement – cela pour vous permettre de franchir, disons, certains obstacles qui pourraient se présenter.

Ainsi donc, munis de cette compréhension, vous serez beaucoup plus sereins, intelligents, actifs, et doués de toutes vos capacités dans la gestion des paramètres et des configurations sous toutes leurs formes et dans tous leurs aspects.

Que vos Eaux soient informées, que vos cellules engramment et se réjouissent de ces informations. Que les flux, les étendues, les brouillards, les cycles et les molécules soient mis à jour par vous.

Nous sommes Un, et nos Eaux nous réunissent.

Je vous salue. Je suis Agol Edar, mandaté.

Alleluiah


via Christine Anne K. le 19 février 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Agol Is Er In – Eau de Lumière

 

 

…Introduction en chant de Lumière…

 

…Amis de la Terre, je me présente : Agol Is Er In…

Votre langage et le mien sont très éloignés. Nous allons trouver l’onde qui va nous réunir... (chant bref)

Je me présente à vous car… c’est une toute première manifestation de notre amitié.

Que les vagues de votre coeur épousent les miennes… Alleluia est un mot que vous employez, un mot de Lumière. Je le mets dans mes vagues…

Agol se met à chanter alleluia en modulant et décomposant les syllabes sur plusieurs tons :

al-leluia… al-eluia… a-le-ouh-ya !…

Que mes vagues vous atteignent : c’est tout ce que je suis venu faire. J’ai à transmettre, au long du flux de ces vagues, de l’Eau, les Eaux qui ne sont pas les vôtres. Les Eaux contiennent des myriades de vibrations…

phrase de Lumière déclinée sur le mot eau

Vous connaissez les eaux de la Terre, votre Terre, votre planète, votre eau. Elle est dans votre corps. L’Eau que je suis et que je vous apporte par ces vagues est d’une autre nature, car elle n’est pas dense et froide comme celle que l’on trouve chez vous. C’est un fluide que ma vague vous fait rencontrer.

Ma mission dans cette rencontre est d’informer l’eau de votre corps actuel avec le message de l’Eau que je suis, que je porte, que je vague… Ce n’est donc pas tant des paroles qui sont véhiculées que cette Eau d’une autre nature.

…Sentez comme elle entre facilement dans votre Coeur : car il en contient la mémoire…

Assurez-vous que la vague que je vous transmets est assez présente pour faire onduler votre corps – si ce n’est déjà fait. Acceptez-le, jouez-le, soyez-le : nous mêlons actuellement mon Eau, en tant qu’information, à la vôtre, et le mouvement est propice à cette petite alchimie…

chant

Que les eaux, non seulement de votre corps mais de votre planète, soient à présent unifiées avec mon Eau…

chant

A présent, c’est un petit tourbillon et non plus des vagues. Le tourbillon est un mouvement de transformation – je sais que vous avez un mot qui s’appelle vortex. J’informe donc vos eaux de par ce tourbillon. Eau de Lumière – demanderez-vous – une fois informée ? Et vous pourriez dire oui !

J’ai inversé le tourbillon…

chant

La mémoire de ces Eaux est encore inscrite, non seulement dans votre coeur – comme cela fut dit il y a quelques instants – mais également comme une résonance fort ancienne en vous, de l’existence physique et de l’Eau de ceux que vous appelez les Grands Cétacés Primordiaux. Vous avez donc à votre disposition, à travers eux, un chant qui vous fut délivré il y a quelques temps, et qui complète ces vagues et ces tourbillons.

chant


…Je peux à présent me mouvoir en Toi, dans le mouvement de l’Infini. Ainsi est accomplie notre rencontre.

 

Alleluia ! Oula-alle-louya-oula-al-elou-ouya-al-e-ou-ya !…

 

enregistrement sonore, plus chant de naissance du nouveau Grand Cétacé  :  http://www.vimeo.com/23573552

 

 

via Christine Anne K. le 7/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Eloha – n°5


Eloha
je suis, et je me réjouis de la sagacité de cet enfant qui n’a pas de nom et
qui en a créé un pour vous.

Les perles que cet enfant produit par ses paroles coulent
de façon incessante par les paroles et par le rire de tous vos enfants. J’adore
jouer avec eux. Nous aimons l’eau, nous aimons les jeux, nous aimons les rires,
nous aimons les galipettes, nous aimons chevaucher notre imagination et créer
des mondes. Ainsi il m’arrive de jouer avec les enfants et de leur donner
quelques « trucs ». Je me réjouis toujours de ces occasions. Nous
faisons des cercles que vous appelez des rondes.


Je
vous invite – en ces temps qui sont très réduits pour votre forme de vie – à accepter
les paroles de cet enfant Elohim et à les conserver en mémoire, car elles vous
seront très utiles, très indispensables et très illuminantes.

J’en appelle à
tous les enfants de la Terre à éclairer, guider et accompagner tendrement leurs
parents et leurs aînés dans les rires, la joie, les galipettes, les intuitions,
les chemins amusants – qui sont les meilleurs quelquefois -, les tintements de
la voiex du cœur et les étincelles des yeux qui jouent les uns avec les autres.
Il y a des messages dans ces étincelles : jouez à les entendre, jouez à
les produire, jouer à les échanger.


Que
la Beauté vous porte, que la Joie ne vous quitte pas, que le rire demeure, que
l’étincelle de vos yeux jaillisse et scintille, que vos doigts pianotent
gaiement des notes de musiques subtiles ou réelles, au lieu de se serrer, voire
de se ronger.

Je
vous salue tendrement, moi Eloha, Mère Elohim, dans la Joie, la Beauté, la
légèreté et la toute-puissance de ce qui se crée en tout instant.

via
Christine Anne K. le 09/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Le Bateleur des Eléments

Ce message fait suite à l’intervention d’Orionis.

 

Moi qui vous parle, je suis vibration… Je ne crois pas connaître le nom que vous employez pour moi. Suis-je même connu de vous ? Je suis venu m’adresser à vous quelques instants, pour vous communiquer la vibration de Joie pure qui nous anime en ces instants de révélation où votre système solaire change de vibration.

 

Je sais que vous aimeriez que je me donne un nom. J’appartiens aux étendues des eaux célestes, là où leur horizon rejoint les airs et où le feu, dans son expression la plus vibrante, leur permet de se rejoindre. Il n’y a pas de terre mais il y a la vibration des minéraux. J’appartiens au domaine de l’éther, probablement, ainsi que vous le nommez, ou peut-être à celui plus subtil encore du sixième élément que vous ne connaissez pas encore et dont je ne dévoilerai pas le nom ici même  (quoiqu’il me semble que certains d’entre vous l’ont appris…).


Ainsi donc, sachez que la danse des Eléments est perpétuelle et prend toutes les formes, toutes les vitesses, tous les chemins, épouse toutes les conditions, pour se glisser entre les doigts de la création et faire durer celle-ci une fois que les créateurs ont terminé leur part de travail.

 

A mon niveau, les Eléments se conjoignent et se redistribuent. Je suis donc un artisan, un athlète et un joueur des Eléments. J’ai choisi le masculin pour me désigner mais à vrai dire, cela n’a pas d’importance. La carte du tarot n°1 nommée le Bateleur pourrait être ce qui me correspond le mieux : vous pouvez me nommez « le Bateleur des Eléments », si cela vous convient. Cela me plait assez…

 

Apprenez, chers Humains de la Terre, que vos corps ainsi que vos pensées sont une délicieuse composition, savamment orchestrée, de ces Eléments, les Eléments étant à la base de toute vie, utilisés dans toute création, que ce soit dans leur forme la plus dense, ou la plus éthérée ou la plus subtil, ou simplement pure vibration.

Aujourd’hui, peuvent vous aider les éléments.

C’est Orionis qui m’envoie vous expliquer que vous auriez intérêt à rencontrer l’aspect subtil des Eléments, et non pas seulement leur aspect dense.

Ainsi, votre élément le plus dense qui est la terre se retrouve en tant qu’élément dans ses aspects vibratoires dans vos pensées, vos émotions et votre éther, ainsi que dans des vibrations encore plus subtiles qui parcourent les flux d’informations savamment orchestrées en géométries de Lumière. Il en est de même de chacun des Eléments.


Lorsque vous allez vous transformer, les Eléments ne cesseront de vous constituer mais leur composition, le rapport entre dense et subtil entre eux va se modifier pour la fluidité des processus que vous êtes en train de traverser. Votre conscience individuelle ou collective de cette présence des Eléments, de leur vie et de leur interaction ne peut que vous aider à fluidifier vos processus physiques, mentaux, émotionnels et subtils, ainsi que votre montée vibratoire.


Votre montée vibratoire s’effectue dans de meilleures conditions si les Eléments en vous sont harmonisés. Pour harmoniser en vous ces éléments, la conscience est un des meilleurs outils. Pensez donc avec Joie et avec Amour à votre terre, à votre feu, à votre eau et à votre air, à votre éther, et si vous voulez pour certains, à cet autre élément dont je ne dirai rien en ce jour (sachez simplement qu’il est encore plus subtil que le plus subtil de ceux que je viens de nommer).

 

Je dois vous parler quelques instants de l’Alchimie et des alchimistes, que nous honorons grandement, nous, les bateleurs des Eléments. Néanmoins, il importe aujourd’hui de se libérer de certaines croyances, car elles freinent inutilement les processus naturels que vous avez à traverser. Je veux dire par là que les processus alchimiques et leurs codifications des Eléments ne vous sont d’aucune utilité, en ce jour et en ce temps de votre montée vibratoire, pour améliorer votre montée vibratoire. Ils ont servi à autre chose, mais ne confondez pas leur utilité passée et une utilité présente qui ne serait qu’une voie d’illusion, avec tout mon respect et mon amitié pour les grands seigneurs de l’Alchimie -qui eux sont en accord avec mes paroles-.

 

Je vous salue. Je ne répondrai à aucune question, cela n’est pas de mon ressort. Soyez en Joie et faites danser les éléments.

via Christine Anne K. le 18/08/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°4


Aujourd’hui
les paroles, mes Aimés, seront à l’image des perles. Leur brillance, leur
délicate contenance nous permettront de jouer la musique des mots et celle de
ce qu’ils disent. Voyez, je m’habitue à votre forme de langage… Je suis Eloha,
votre Mère Elohim, et je ne cesse de jouer la création qui est le jeu le plus
puissant, le plus sage, le plus délicat, le plus gracieux entre mes mains.

 

Naturellement,
je n’ai pas de mains comme vous en avez, mais je sais égrener les sons de ma
harpe : vous pourriez appeler cela des multi-doigts. Ainsi, je m’amuserai
volontiers à lancer les perles des mots, afin de réaliser dans le jeu et la
musique une architecture de paroles, de sons, de beauté et de concepts.


Qu’en
dites-vous ?

Voyez : je m’amuse à parler comme vous !


..Entre les autres
Elohim qui vous ont parlé et moi, ne voyez pas tant de différence, et cependant
nous avons chacun un registre – registre musical, vibratoire, registre de
formes, registre de nos joies, de nos envies, envies de créer telle ou telle
forme ou tel ou tel monde –  toujours
dans le Service absolu de notre Source bien aimée dont nous sommes les
serviteurs et les employés, doués de toutes nos capacités.

 

Ce
que j’aimerais aujourd’hui jouer, avec les perles de votre langage parlé, serait
une architecture de formes et de sons destinée à vous faire oublier la rigidité
des structures de votre mental et des impasses logiques dans lesquelles parfois
vous vous complaisez… Mais je ne souhaite pas vous mettre en difficulté : je vais
donc jouer avec modération et je n’irai pas au plus fort de mes capacités en ce
jeu.


J’espère que vous saurez m’y accompagner, car je vous invite par là à
déployer vos propres ressources de créateurs; car même si vous n’aviez qu’un
mot à créer, vous accomplissez là une tâche sacrée, si ce mot est au service de
la Lumière et de la Source. Comprenez-vous cela ?

Toute création se doit,
pour être vibrante et juste, de refléter intégralement la vibration originelle
issue de la Source et à laquelle nous donnons forme et intention, dans la plus
grande liberté et avec l’usage de notre intelligence.

Notre intelligence n’est
pas un intellect, car un intellect ne nous permettrait pas de faire notre
travail de créateurs, nous les Elohim. Ainsi, ne vous réfugiez pas dans votre
intellect lorsque la création vous prend…

 

La
Source est intarissable : la cascade des mots se produit, les gouttes du
verbe se déversent et s’organisent dans leur écoulement, où le chant de la
source, cascade, ruisseau s’amuse à moduler ces petites chutes dans une forme
que l’eau crée elle-même sur la commande des sons, car ce sont les sons qui
engendrent non seulement le bruit de l’eau que vous entendez avec vos oreilles,
mais les formes que prend l’eau, les choix dans son cheminement de ses mouvements.


Voici là ma première petite architecture : cette cascade de mots et d’eau
mélangés dans laquelle votre mental ne saurait se retrouver. Je ne cherche pas
néanmoins à vous égarer ni à vous rendre fous, cela n’est pas mon but, car ce
serait un but de destruction -je ne suis pas de ceux qui travaillent la
destruction-.


Je vous invite en cela à pénétrer les arcanes musicales qui en
vous-mêmes peuvent apprendre à se déployer, afin que vos mots, vos paroles,
s’enrichissent : dans un premier temps en vibrations subtiles de par la Joie que
vous pouvez avoir intérieurement en les disant. Dans un deuxième temps, vos
mots et vos paroles pourraient s’enrichir de tonalités musicales légères. Cela
veut dire que, d’une certaine façon, vous pourriez les chanter un peu plus.

 

Souvenez-vous
que tout cela n’est que Service, et non pas fantaisie…Il est certain que la
fantaisie peut être un petit morceau de l’exercice, pour relâcher vos structures
rigides : à ce niveau là, la fantaisie a sa place un tout petit moment, mais
elle n’est pas le but, et elle n’est même pas le moyen ni la forme. Elle n’est
qu’une petite clé, utile à certains et superflue pour d’autres…


Ainsi donc la
parole, les sonorités des mots que vous employez et des mots que vous pourriez
créer participent de cette architecture sur laquelle aujourd’hui nous jouons.
Bien sûr, comme vous êtes silencieux autour de nous, l’interaction ne peut être
entre nous qu’intérieure.

 

Je
vous invite à aller au bord du ruisseau et à repenser à ce jeu que je viens de
vous proposer, au bord du ruisseau, dans le chant du ruisseau, où votre honte
(si stupide parfois) ne pourrait vous empêcher de lancer quelques mots sans
risquer qu’ils soient entendus par des personnes dont les oreilles ne vous
satisfont pas. Vous pourriez donc dans ce ruisseau jouer à entremêler les mots
avec l’eau, ainsi que j’ai tenté de vous l’indiquer dans ma petite histoire de
cascade, si jolie, et si limitée par la limitation de vos mots.


Cela vous
exercerait à déployer dans la chatoyance des mots et de votre voix certaines
perles qui ainsi prendraient forme, et s’ajouteraient aux grands bols de perles
dans lesquels moi et vous pouvons puiser pour nos jeux…


Nous créons ensemble
votre nouvelle Terre, il ne s’agit pas de futilité ni d’exercice vain.


Imaginez
que ce bol de perles est déjà bien rempli et qu’avec vos doigts vous pourriez
les faire rouler, tinter, glisser et que chacune de ces perles aura la capacité
d’être un mot ou une parole; mais qu’au lieu de s’agencer d’une façon stricte
comme votre langage a besoin de le faire, elles peuvent s’agencer autrement
: non pas de façon anarchique ni chaotique – car cela n’est pas notre façon de
créer – mais simplement d’une nouvelle façon, dont les lois géométriques et
musicales sont plus larges, plus complexes, plus vibrantes, plus riches, plus
intégratrices de tout ce que les multi-dimensions dans leurs communications
avec votre nouveau monde peut donner et recevoir.

 

Sachez
que vous apprendrez de plus en plus à communiquer par la vibration pure, mais
la vibration pure peut être comme une architecture de perles. Les sons s’orchestrent
et se combinent en cascades ou en géométries pour constituer…(petit silence).. Je ne trouve pas
le mot pour dire dans votre langage ce que je souhaitais vous faire entrevoir; nous pourrions donc créer un nouveau mot pour cela : disons des « perlifications ».
J’ai choisi ce mot parce que le mot perle est à la base de ce que je tente de
vous faire entrevoir aujourd’hui.


« Perlification » désignerait non
pas réduire quelque chose à la forme d’une perle, mais au contraire déployer
une architecture de perles différentes en une forme harmonieuse et créatrice de
sens, afin de créer de la communication intelligente, voire de la beauté, et d’insérer
cette communication intelligente dans une harmonie – l’harmonie des sphères,
diriez-vous, dans le langage de vos poètes et de votre philosophe Pythagore… Pythagore était l’un des nôtre, je crois, et nous avons joué avec lui de
maintes façons et pour le plus grand bien de ses œuvres en votre Terre.

 

Mes
propos pourraient vous sembler décousus, mais j’ai décidé aujourd’hui, comme je
vous l’ai dit, de jouer avec votre langage. Dans ce cas les mots s’échappent
dans des directions différentes, de même que les perles lorsqu’on laisse tomber
le bol. Toutefois aucun bol n’est tombé -car si le bol tombait ce ne serait
pas un accident, mais simplement une étape dans le jeu de création.


Ainsi je
vous laisse mes perles et je vous invite à créer les vôtres. Le propre des
perles étant de rouler, elles peuvent circuler dans différents canaux, se
rencontrer, se séparer; elles peuvent enrichir votre vocabulaire. Allez au bord
de la rivière et jouez près de l’eau de la perlification dont je vous ai parlé.
Cela n’est pas une obligation pour ceux qui n’y voient aucun intérêt : cela s’adresse
à ceux qui y trouvent un sens et une joie!


Vous avez quoiqu’il en soit à
développer des formes de langage qui actuellement n’appartiennent pas encore à
votre langue et à vos méthodes de communication. C’est pourquoi je vous invite
à vous rappeler qu’il y a des règles de création subtiles et joyeuses et non
pas seulement des impératifs techniques, raisonnés, et des structures vides.

 

Je
vous remercie d’avoir accepté ce petit jeu de perles et je vous invite à la
légèreté, à l’humour, à la déridation de vos fronts et à la pétillance dans vos
yeux lorsqu’ils se regardent les uns les autres. Je vous invite à trouver dans
vos cœurs la justesse et l’harmonie indispensables à toute œuvre dans vos
nouvelles formes de vie.


Ne commettez pas l’erreur de considérer que mes propos
ont été une sorte de toile d’araignée mentale, mais bel et bien un élargissement
dans le cœur de vos capacités, que l’image de la toile d’araignée dans sa
magnifique géométrie subtile peut vous servir à intégrer, si jamais elle vous
est utile.

 

Je
vous aime, je vous dis à bientôt et je vous invite à ne jamais oublier la
Grâce, l’harmonie, la Joie dans la création et dans la Joie des créatures. Je
suis Eloha, je vous ai parlé et je me retire.

via
Christine Anne K. le 13/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°3

 


En ce jour de fête des lumières et
des couleurs et des triomphes, réjouissez-vous, vous tous, aimés, vibrants,
enfants de la Source et du Soleil.

 

Me voici, Eloha, créatrice des
univers dans lesquels votre eau s’insère aussi harmonieusement que la goutte
d’eau qui fait prisme parmi les autres dans la rosée du matin. Les eaux se
déploient cristallines, fugaces et joyeuses, frissonnantes, torrentielles, et
se déversent dans la joie de leur vibration-chant, afin de purifier et de
nourrir chacune de vos cellules et tout ce qui en vous, subtilement et non
seulement matériellement, se réjouit de la montée des eaux. Ce sont les eaux de
l’Amour.

 

Je peux créer des quantités d’eau, car
j’aime jouer avec cet élément, ainsi qu’avec les autres. Les miroitements de
l’eau tels que je te les ai montrés sont une source infinie de vibrations et de
géométries de Lumière qui te restituent les liens originels avec la création de
ton Etre et la pureté des eaux qui te constituaient à l’origine.

 

Jouez et dansez avec les eaux en
cette période où le feu et le feu de la Terre ainsi que le Feu du Ciel sont
tellement sollicitants, au travers non seulement de vos corps physiques mais de
l’ensemble des corps qui vous constituent. Admirez le pouvoir des eaux de se
défaire et de se refaire, d’épouser toutes les formes, de faire chanter la
moindre pierre sur leur trajet. L’eau accueille et épouse la forme de vos corps
lorsqu’elle vous reçoit en ses lacs, en ses bassins, en ses cavités en lesquelles
elle aime à se glisser. Ce sont les eaux matricielles dont je vous parle, car
ainsi que Marie vous l’a dit, il y a naissance, et toute naissance est une fête
des éléments; et les eaux primordiales sont ce qui accueille le passage de
l’Etre dans son incarnation ou sa naissance.

 

Je suis Eloha, je suis celle des
Elohim qui a créé chaque goutte d’eau de ce qui vous constitue, et dans chacune
de ces gouttes d’eau, j’ai mis tout mon Amour, toutes les informations les plus
ravissantes et les plus subtiles qu’il m’a plu d’introduire de Beauté, de jeu,
d’éducation, de sagesse. Vous êtes reliés les uns aux autres, à l’infini, par
cette eau qui vous constitue et qui fait que vous êtes Un. L’eau de chacun a
défini sa propre vibration, certes, mais l’eau de chacun appartient au grand
flux de l’Eau Unique. Cet élément vous reçoit et vous invite aujourd’hui dans
sa plénitude, et actuellement véhicule de nouvelles informations qu’il vous
importe d’accueillir, d’engrammer, d’être, afin que vous puissiez jouer avec
ce que vous êtes en train de devenir, de naître, ce que vous êtes appelés à
être dans votre nouvel Etre.

 

Il n’y a pas remplacement d’une
vieille eau par une nouvelle eau ; il y a simplement danse des eaux et,
avec les sons de ma harpe, j’informe de nouvelles mélodies l’ensemble de ces
eaux qui sont les vôtres. Je fais mon travail, je sers et je crée en toute
simplicité. Il vous appartient ensuite de jouer avec ce qui vous est donné
comme matière, comme énergie, comme enveloppes subtiles, afin vous-mêmes d’être
créateurs dans la ou les dimensions auxquelles vous appartenez et dans
lesquelles vous avez le pouvoir de circuler, de jouer, d’être et de travailler.
La créature continue de créer ce que le Créateur a engrammé…

 

Nous pourrions aussi parler de
l’élément feu, lequel vous constitue tout autant que les autres. Le feu et
l’eau s’aiment ; aucun des deux ne détruit l’autre, à la différence de ce
que vous croyez percevoir dans votre limitation encore actuelle. Le feu est
l’ami de l’eau, le feu aime faire exister l’eau, de même que l’eau aime jouer
avec le feu. Il ne m’appartient pas aujourd’hui de vous expliquer le feu, car
vous avez à le vivre, tout simplement. Chacune de vos cellules est actuellement
soumise au feu, mais rappelez-vous simplement que le feu est l’ami de l’eau.
Ainsi le feu, qui s’adresse à l’eau de vos cellules, les informe par la
Lumière, entre autres choses…

 

Ecoutez chanter l’eau, nourrissez
votre corps des eaux les plus pures, et les plus joyeuses et vivantes que vous
puissiez consommer. Il vous est possible de créer vos eaux… A partir d’une eau
matérielle qui a perdu ses qualités de pureté, de vie et de joie, vous pouvez
créer une eau vivante, joyeuse et pure, par le feu de votre lien à la Lumière,
par la Joie de votre Cœur, par votre demande et par votre jeu créateur. Ainsi
l’eau que vous pouvez boire peut être jouée comme une harpe par vous.
Profitez-en, faites-le, sachez-le, expérimentez-le, et jouez. Jouez non pas
comme l’imbécile qui joue à des jeux stupides, mais jouez comme le musicien,
jouez comme l’acteur du grand drame cosmique qui sans cesse se joue, se rejoue,
se déjoue, se sur-joue et se déploie, se surmultipliant, s’expansant, se
contractant, se retournant sur lui-même et se riant dans les rires de la
Source.

 

Le jeu de la Source est le plus
pur, le plus infiniment grandiose, intégral. Le jeu de la Source, bien que se
déployant en une infinité de directions, de formes, de mouvements et de
directions, est Un. Ainsi, il est une forme de jeu qui n’est autre que le chant
de l’Unité et c’est celui-là que je tente de vous transmettre à travers ces
visites et ces paroles. Il importe en effet dans votre actuelle transmutation,
que votre pouvoir de jouer vers l’Unité et dans l’Unité déploie ses
innombrables dons et facettes, afin que vous puissiez rejoindre la symphonie
des univers dont vous êtes, ainsi que je vous l’ai dit, chatoyants tels les
microscopiques gouttes de cette eau cristalline que je crée par mon chant d’Amour
vers la Source. Amen

 

Soyez en Joie. Je me réjouis de ces
visites. Je me réjouis de voir vos évolutions. Je me réjouis de votre
renaissance telle qu’elle est appelée à se produire. Nous sommes Un. Je vous
adresse tout mon Amour.

 

Eshtananda
vous fait savoir qu’il viendra à 18h demain.

 

 

 

via
Christine Anne K. le 14/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha n°2 + Dauphins de Sirius





Le canal établit le contact en faisant vibrer des sons…

 

Que la voix de ce canal se fasse la
route que j’emprunterai au travers des sons.

 

Je danse les sons. Eloha je suis,
danseuse tournante et paisible, immobile, tournante, relevante… Les mots de ma
danse n’appartiennent pas au lexique que vous employez et j’en suis, non pas
ennuyée, car je ne connais pas ce mot, j’en suis étonnée et mon étonnement est
un rire.

Que les perles de mon rire viennent
jouer à vos oreilles. Ainsi se fait la création des sons. J’égrène les perles
que ma bouche chante et danse dans l’infinité des mouvements qui se jouent et
se dansent autour de moi, par moi.

 

Aujourd’hui, je ne suis que jeu et
perles.

Je vous lance mes perles. Attrapez-les, ou ne les attrapez pas, mais
jouez avec moi.

Les perles dont je vous parle dépassent en beauté ce que vous
pouvez concevoir dans les représentations qui constituent votre dictionnaire d’images
et de sensations. Ne vous arrêtez pas à ces limitations et jouez avec moi, car
notre jeu est tout-puissant.

Ainsi se crée ce que nous avons à créer vous et
moi.

Riez, dansez, allumez vos lampes, chantez les fluides qui sont en vous et
autour de vous.

Créez les fluides en les chantant : ainsi se propagent les
sons comme l’eau se propage, disséminant la vie. Ainsi vous pouvez disséminer
par le rire et les chants ces eaux si légères et rieuses que je vous instille
dans notre jeu.

Sachez que je suis la plus grande joueuse de sons, de formes,
de matrices neuves et embryonnaires, sans cesse en mouvement. Je ne m’arrête
pas.

 

Vous êtes, vous êtes la joie de mes
perles, vous êtes ceux pour qui parfois je les fais rouler. Je suis votre
diseuse de perles et vous êtes ceux qui disent, ceux qui perlent. Et je vous
retourne car je joue, ne l’oubliez pas. Je vous fais rouler dans mes paroles
aujourd’hui, en ce jour : cela est le jeu de cet instant.

Dansez. Que dansent en vous les
perles, les sons, les joies et les fluides, les petits jeux que j’invente à
votre intention ou bien à celle d’un autre univers.


Ne croyez pas que je sois
futile : mon jeu n’est que service. Je remplis ma fonction, je réalise ce
que je suis. La joie de ma tâche est sans fin, ses possibilités également.

Néanmoins,
je ne vis que dans la simplicité et l’humilité au regard de ce que j’accomplis.
En cela, appelez-moi une travailleuse, bien que ce mot ne puisse que me faire
rire : il appartient à la vision si étriquée que, encore aujourd’hui, vous
avez à partager dans cette matrice malheureusement si limitée depuis si
longtemps.

 

Sachez que mes perles, celles que
je fais rouler, celles que j’engendre, ont pour matière et seule matière l’Amour,
qui est aussi Lumière et Vérité. Viennent également les éléments avec lesquels
j’interagis.

Ainsi il y a ce que vous appelez Terre, il y a Eau, il y a l’Air
et le Feu, il y a la vibration que vous intitulez parfois Ether. Nous jouons
beaucoup ensemble – alleluiah ! – ainsi que je vous ai vues jouer au bord
de la rivière il y a si peu de temps, en ce jour.

Réjouissez-vous de la danse
des éléments, par exemple dans cet orage qui s’approche de vous dans l’instant
et le lieu où vous êtes. Dans cette danse des éléments, puisez l’énergie de
votre part créatrice.


Ainsi nous jouons vous et moi.

 

…Nouveaux
sons vibrés par le canal…

 

Ne vous intéressez plus à l’adulte
que vous êtes. Quittez-le comme une vieille enveloppe. Ne l’utilisez que pour
certaines tâches, si vous tenez à le maintenir encore, dans un petit jeu. Mais
soyez les grands joueurs que vous êtes.

Jouer, me dit-on, signifie créer, et
non pas passer le temps de façon futile.

Jouer est une énergie fluide dans
laquelle n’intervient pas le moindre calcul, ni la moindre tergiversation.
Abandonnez les tergiversations, ainsi que votre manteau usagé d’adulte fatigué.

 

Je suis Eloha, un octave ou deux
au-dessus de Marie, bien qu’il n’y ait ni dessus ni dessous, ni avant ni après,
ni plus ni moins. J’interviens – ainsi que je l’ai déjà dit – dans la
préfiguration des formes par les sons et les jeux de Lumière, de Joie, des
éléments, et du plaisir de la Source à se déployer en ses innombrables,
infiniment multiples facettes, éclats, gouttes et manifestations.

 

Je vous salue.

 

Vous aurez la visite d’Eshtananda d’ici
deux jours, comme vous le savez. N’attendez pas d’autres visites de nous, les
Elohim, en ces jours qui viennent.

 

 

Les
Dauphins de Sirius se présentent :

 

…Vous avez le salut des Dauphins de
Sirius, qui se réjouissent du temps que vous traversez… si bref à présent.

 

Ne vous méprenez pas sur ce que
vous avez à faire ou à ne pas faire.

Soyez simplement et jouez, ainsi qu’Eloha
vous l’a proposé.

Soyez légers, ne vous attardez pas à penser que vous avez des
affaires à régler. Cela est de fort peu d’importance et n’appartient qu’aux
ultimes jeux que vous avez si savamment élaborés dans votre dimension. Soyez
donc les joueurs joyeux, libérés de votre manteau d’illusions.

 

Acceptez que vos corps se
réduisent, si l’on peut dire, à de simples jouets. Ainsi serez-vous allégés, et
consacrez-vous – ainsi qu’il vous l’a déjà été dit à de maintes reprises – à la
Joie intérieure qui vous envahit de plus en plus et à la certitude de cette Joie,
qui est la seule réalité qui ne s’évanouira pas – du moins en ce qui concerne
ce que vous appelez réalité encore aujourd’hui.

 

Que la perfection de cet instant ne
vous quitte pas. Qu’il en soit ainsi.

 

 

(Une
session de questions/réponses nous est ensuite proposée)

 

J’accepterai de répondre à une ou
deux questions si jamais il y en avait…

 

Je
suis la proie depuis quelque temps d’une agitation sans objet, d’une incapacité
à me centrer, à méditer, à retrouver cette joie, cette paix, qui s’habitent
pourtant de plus en plus souvent. Merci de m’éclairer.

 

Sœur terrienne, tu parles de la
joie et la paix qui t’habitent de plus en plus souvent, donc où et ta question ?

 

C’est
que je les ai perdues, que je ne comprends pas pourquoi et que je ne parviens pas
à les rétablir, à retrouver ce centre…

 

Nous te dirions volontiers, sœur :
« Allonge-toi et fais le dauphin. » C’est ce que nous savons faire.
Le dauphin agite et fait onduler son corps et rit. Le dauphin est sage, le
dauphin est relié à la Source, le dauphin n’administre pas les affaires. Retrouve
le jeu dans ce que tu fais, guide-toi sur la dimension du jeu, en espérant que
cet avis, bien lointain, puisse t’aider.

 

Chère sœur, tu as tout notre Amour
et notre Joie. Nous nous rions de toi, car tu sais bien que tu n’as pas perdu
le contact.

 

Pourquoi
je ressens autant de difficulté à me relier à la Source ?

 

Quel est la part de ton mental,
chère sœur, dans la pensée de cette difficulté ? Est-ce que la Source te
semble si lointaine, toi qui pourtant semble aussi outillée de conscience ?
Peut-être t’es-tu en quelque sorte égarée dans divers plans de conscience à
travers lesquels tu es amenée à voyager pour remplir les tâches qui te sont
allouées… Il importe que l’axe de ta reliance à la Source fasse l’objet par toi
d’une sorte d’élagage, afin qu’il apparaisse et soit maintenu visible, lisible,
perceptible et audible. Tu peux t’accorder un peu de temps pour cela. Il ne
nous appartient pas de te conseiller sur la méthode car de nombreuses méthodes
existent et en même temps la seule voie passe par votre cœur.

Il se pourrait que ta reliance à la
Source n’ait pas d’autre forme que le fait de ton corps, de ta voix, aussi étrange
cela puisse-t-il paraître.

Si c’est à un niveau subtil que tu ne touches pas ta
reliance à la Source, sache que cela est temporaire. En effet, il semble que
ton travail t’oblige à certains renoncements par moments. Mais ne perds pas
espoir ni confiance, et ton amie ici présente, par la voix de laquelle nous
parlons, peut t’apporter parfois, comme tu le sais ainsi que d’autres
personnes, le réconfort et la reliance lorsque tu t’en sens privée.

Nous te saluons car il nous apparaît
que ce travail que tu réalises te demande beaucoup de sacrifices en ce domaine,
et nous observons la qualité de l’être qui effectue ces multiples tâches. Sache
que tu peux te relier à nous afin d’échanger, de recevoir et de rire un petit
peu. Amen

 

Je
vois de plus en plus souvent dans ma vision intérieure les dauphins…Je me
rends compte que cela n’est pas une question…

 

Chère sœur, cela n’est pas une
question. Réjouis-toi, comme nous nous réjouissons, de ton passage lorsque tu
voyages entre les dimensions, car tu sais que c’est une étape dans les
ascensions ou les translations qu’il t’arrive de réaliser pour toi. Bien-aimée,
comme d’habitude, notre monde n’est pas celui que tu habites. Néanmoins, tu y
es accueillie comme tu le sais, avec beaucoup d’attention et de fraternité et
nous te remercions de tes visites. Sache également que tu peux t’adresser à
nous en certaines occasions, justement lorsque tu souhaites voyager, car notre
monde est une porte pour toi, ainsi que pour d’autres.

 

Quel
est ce lien d’Amour qui me relie à vous ?

 

Cette question est très « humaine » : vous projetez du personnel dans vos questions!

Néanmoins, il est clair que
certaines résonances se font entre certains êtres. Nous nous réjouissons que tu
te sentes en résonance avec nous, et toute notre amitié et notre fraternité
sont à ta disposition. Nous observons ta vie et ton travail. Il nous arrive de
te procurer des informations car nous sommes des relais. Peut-être est-ce là la
nature du lien.

 

Nous vous saluons, avec tout notre
Amour.

Mitakuye oyasin, comme
disent certains de vos peuples.

 


via
Christine Anne K. le 13/06/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Orionis – n° 5 (avec Ibn al-Arabî)

Bien-aimés, je vous salue.
Quelle joie de vous trouver ici, en cette soirée de beauté, telle que
vous en connaîtrez encore et encore, malgré ce qui pourrait sembler se désagréger
sur votre Terre…

 

Nous sommes ici ensemble,
bien que mon existence appartienne à des plans extraordinairement étendus,
impalpables pour vous – à travers lesquels je fais voyager ce canal, afin qu’elle
soit en mesure de restituer par sa voix les connaissances qui en émanent, petit
à petit, pour vous.

 

Ainsi, ce soir, nous aimerions nous entretenir ensemble, avec vous, de ce qui constitue à présent les données de fin de votre incarnation en cette terre, telle que vous la
connaissez encore.

 

Vos structures cristallines sont à présent en grande partie activées (pour certains d’entre vous). Ainsi, les encodages qui vous constituent ont été modifiés, ou sont en train de l’être, ce qui vous permet et vous permettra d’être, au plein sens du terme, des êtres de Lumière et de cristal et non plus des êtres de chair carbonée.

 

Cela, me direz-vous est déjà connu de vous par d’autres canaux.
Certes. Il n’est pas inutile de vous le répéter.
Votre conscience actuellement subit des changements. Parfois ces
changements vous semblent obscurcir votre mental, déranger votre corps,
modifier vos fonctions vitales, telles que vos besoins de nourriture, de sommeil,
de mouvement, de vie sociale, voire votre respiration. Cela va s’amplifier.
En effet, vos corps , à mesure qu’ils sont modifiés dans leurs structures – comme
je l’ai dit cristallines -, bien évidemment ne peuvent plus fonctionner à l’identique
de ce qu’ils étaient encore ces dernières années.

 

Réjouissez-vous, car
ainsi qu’il vous l’a été dit, c’est l’heure de votre libération et de votre
joie, et de votre réunion avec les plans de Lumière et la Source. Ne contrariez
donc pas ces modifications de votre corps en essayant de maintenir certaines
habitudes qui pourraient devenir contraire à vos besoins. Laissez vous guider
par vos besoins intérieurs, ne craignez pas ces changements de comportement, ces
changements de rythme, ces changements de fonctionnement.

 

Nous pourrions citer,  pour vous offrir quelques représentations, un très cher ami qui vécu sur votre Terre à maintes reprises et que vous avez connu sous le nom de Léonard de
Vinci.
Or certaines de ses machines, telles que vous pouvez les avoir vues
dessinées, peuvent vous servir d’images comparatives – en tant que prototypes –
de ce que votre corps peut être en train d’essayer actuellement. Disons que la
machine est conçue, la machine est dessinée, la machine s’essaye à fonctionner,
et vous êtes émerveillés, si vous en concevez la beauté et le mécanisme
infiniment ingénieux. Ne vous arrêtez pas à certains dysfonctionnements
actuels, cela n’est dû qu’à certaines maladresses des premiers pas peut-être,
et à la période de mutation dans laquelle vous êtes encore.

Que votre cœur s’ouvre, c’est cela le principal.
Car votre cœur est le cerveau, la centrale, le point de
convergence et de redistribution de toutes les informations qui circulent dans
vos nouvelles structures, et qui circulent entre vous, de l’un à l’autre et de l’un
à l’ensemble, car vous n’êtes qu’Un.

Vous êtes à présent reliés, comme les êtres multidimensionnels, par des trames qui sont en train de se constituer et de se structurer.
Chacun de vous a sa place dans l’une de ces trames. Vous
pouvez concevoir que ces trames sont autant faites de Lumière que d’informations
vitales. Certains circuits à caractère biologiques circulent dans ces trames, au-delà
de ce que vos connaissances scientifiques actuelles peuvent vous permettre de vous représenter. Cela est.

La Joie fait partie de
ces processus biologiques, car la
Joie est une énergie vitale de base. Ainsi,
comme il vous l’est dit à maintes reprises, vous avez à cultiver la
Joie en
vous, sachant que la joie n’a rien à voir avec ce que dans votre vie humaine
vous avez parfois appelé
Joie, qui s’apparentait davantage au plaisir ou à la
gaîté. La
Joie est une force vive intérieure qui vous relie à la Source. La Joie est vérité, la Joie est Lumière, la Joie est liberté, la Joie est Amour
infini, la
Joie n’est pas amusement, la Joie est innocence, la Joie est énergie
pure. Ainsi la
Joie fait partie des constituants de votre nouvel appareil
biologique et de celui des trames dont je vous ai parlé.

Réjouissez-vous de
retrouver enfin ce que vous êtes réellement et que vous avez tant attendu. Il n’est
pas de plus grand bonheur que de pouvoir être enfin ce que vous êtes et d’avoir
votre place dans cette immense architecture, que d’autres ont également nommée
symphonie, car elle est aussi constituée, comme vous le savez, de sons.

 

La Joie
est donc un processus biologique au sein de vos structures cristallines, ne l’oubliez
pas. L’eau et le feu sont présents dans ces structures et participent de leur
alchimie à la circulation de la Lumière. Il vous importe donc d’entretenir en vous
l’eau et le feu intérieurs, dans leur parfaite circulation, leur pureté, leur
vivacité. La terre est de moindre importance à présent, même si des éléments
minéraux participent de vos structures. Quant à l’élément air, nous n’en
parlerons que peu aujourd’hui. Sachez que de toute évidence, les quatre
éléments sont toujours réunis et font partie des différentes forces qui dans tout
l’Univers orchestrent les différentes formes, les différentes matières, les
différentes lumières, et toutes les structures – fussent-elles infiniment
subtiles.

La Joie est elle-même une alchimie des Eléments.

 

Je me réjouis de m’adresser
à vous en ce jour. Et j’aimerais laisser la parole quelques instants à celui
qui fut une de mes incarnations, nommé Ibn al-Arabî, qui fut en son temps l’un
des plus grands maîtres et philosophes mystiques de toute l’humanité. -Ibn al-Arabî est un ami et un enseignant très cher à la personne qui me sert de canal-.

« Chers amis, je m’adresse
à vous en toute humilité.

Je voudrais vous parler de la structure de la rose,
car elle est à l’image de ce que vous êtes dans votre vraie réalité. Il m’arrive
de cultiver un jardin de roses, car la rose constitue l’une des plus grandes
perfections, autant de géométrie que de beauté, de vie, de subtilité et de
parfum.

 

Ainsi, écoutez vibrer en votre cœur la rose de votre cœur. Celle-ci
manifeste, en chacun, d’innombrables pétales, ourlés, délicats, parfumés. Qu’elle
soit blanche ou dorée, ou rouge, ou d’un rose subtil, elle est à l’image des
infinis replis de la subtilité de votre être et de son parfum. Elle est un monde
de Lumière à multiples facettes.

 

Si vous observez la rose,
vous observez qu’au cours de sa vie, elle ne cesse de s’ouvrir. A certaines
étapes, l’extérieur s’est ouvert, l’intérieur est encore secret, caché, non
déployé. Le parfum s’amplifie avec la maturation de la fleur, même s’il est
présent déjà chez certains boutons…

Nul ne sait ce que devient un
bouton de rose tant qu’il n’est pas réellement éclos. Mais le bouton de rose
sait qu’il est appelé à éclore, si le soleil, la plante, les vents et l’eau lui
permettent d’arriver à ce stade de son évolution. Ainsi en est-il de vous, mes
amis.

Je vous laisse méditer
cette image. Sachez que l’image de la fleur est en tous points comparable à ce
qui vient de vous être enseigné en des termes, disons, plus scientifiques.

Je vous remercie. »

Orionis se re-présente…

Ainsi s’achève notre intervention. Il vous est offert néanmoins de pouvoir questionner au sujet de ce qui a été dit, si quelques points pour vous nécessitent une meilleure
compréhension…

 

Comment pouvons-nous entretenir le feu et l’eau intérieurs dont vous nous
avez parlé ?

Ce feu et cette eau, bien-aimée,
sont en toi. Ce sont des processus vitaux et lorsque tu entretiens la qualité de
tes processus vitaux, déjà, tu peux prendre soin des différents éléments qui te
constituent. Il importe d’accueillir le feu, tel qu’actuellement il vous est
décrit par les enseignants que vous connaissez et qui s’expriment pour vous régulièrement.
Ce feu, en particulier, concerne trois étages de votre corps : la tête, le
coeur et la base du corps dite triangle sacré. Le feu est également un
composant subtil de vos structures subtiles.

La conscience, lorsqu’elle vit sa
nature de Lumière, s’apparente au feu. Ainsi donc, bien-aimée, si tu cultives
la qualité de ta conscience, tu peux considérer que tu cultives ce feu.

L’eau est un constituant
important de vos structures physiques et cellulaires et dont vous savez que la
pureté est soumise, entre autres, à des informations vibratoires. Par
conséquent, lorsque vous veillez à la qualité des informations vibratoires qui
pénètrent votre corps physique, vos cellules, ainsi que vos corps subtils, vous
améliorez, vous entretenez, vous cultivez la qualité de votre eau intérieure.
Cela est fondamental. Je te rappelle, bien-aimée, si toutefois il en est besoin,
que la qualité des informations vibratoires reçues par l’eau a été
magistralement démontrée par le professeur Masaru Emoto dans ses photos de cristaux.
Ainsi, votre eau intérieure est informée par ce que vous vivez, par les sons
que vous pratiquez, par les sons de vos émotions, de vos pensées.

Quant à l’eau
des structures subtiles, elle relève des mêmes processus. La qualité de la
conscience est également un véhicule. J’espère t’avoir répondu.

J’aimerais savoir concernant les structures cristallines dont tu nous as
parlé, quelle est leur influence maintenant, dans la modification des
comportements, sur le processus de mort physique des personnes ?

 

Vous savez que la mort
physique est une transition vers un état plus lumineux, plus subtil, où le corps
de matière a cessé ses processus biologiques et où le corps de Lumière ainsi
que le corps mental et certains corps subtils continuent sous une forme un peu
différente leur existence.

 

Actuellement, pour répondre à ta question, la venue de structures cristallines dans la composition biologique de vos corps, ne peut
que permettre une meilleure transition vers la Lumière, plus fluide, plus
naturelle, allégée, accélérée, mais cela n’est qu’un phénomène transitoire car bien peu de décès, peut-on dire, profiteront de ce nouvel état, dans la mesure où ces structures sont
encore en cours d’installation et dans la mesure où vos corps, de toute manière,
sont appelés à entrer dans des processus de vie tellement différents que la
mort physique n’a plus d’existence telle que vous la connaissez. Ainsi donc,
bien peu de personnes – et nous le regrettons – sont réellement concernées par cet
aspect de la question.

 

Néanmoins, au cours de certains événements qui ne
peuvent manquer de se produire sur votre terre très prochainement et où de
nombreux êtres humains connaîtront ce que vous appelez la mort, très probablement,
vous pouvez espérer qu’effectivement ce processus de transition sera pour eux
allégé ainsi que j’ai tenté de vous le décrire. Amen

 

L’ascension avec le corps est-elle un choix, une programmation d’âme, ou
une capacité vibratoire le moment venu ?

Bien-aimée, notre propos
n’a pas été l’ascension avec le corps, ni les choix d’âme. Je ne souhaite pas
répondre à cette question et je m’en excuse.

Sache néanmoins que lorsque
vous parlez, que nous parlons, d’ascension avec le corps, il ne s’agit pas de ce
corps que vous connaissez. Il s’agit d’un corps modifié, subtil. Il ne s’agit
pas de ton corps de matière tel que tu le connais encore.

Je me retire à présent,
Recevez, depuis l’infinité des mondes qui vibrent à l’unisson autour de ma
parole, mes salutations, en ce canal dans lequel je reviendrai prochainement m’exprimer.

 

Je cède la place à
présent à celui que vous nommez Ouranos.

 

 

 

via
Christine Anne K. le 18/05/2010

 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.