Marie-Isis du 28 décembre

Marie Isis nous invite à faire le tri en nous-mêmes entre doutes, illusions de l’ego et de l’ego spirituel, et Voix/Voie intérieure véritable,  structure véritable à laquelle s’abandonner…

 lien pour écoute : http://vimeo.com/34600704

Ô mes Aimés, mes Tout Aimés, Aimés de l’Un, Aimés de vous-mêmes, Aimés de et par tout ce qui vit, Aimés de par tous les coeurs ! C’est l’unique Palpitation, pourait-on dire, de l’Un en chacun de vous, en chacun de Toi, et Toi, et Toi, qui aime, et qui par là-même est aimé…

Je suis Maris-Isis, Mère Incarnante, Mère responsable, Mère qui veille et qui admire, Mère qui est là et qui parfois se tait pour que votre Voix puisse s’élever sans encombres, dans toute sa plénitude et sa liberté. Ainsi j’entends alors votre Chant, votre Liberté, votre Parole, votre Vie. Et lorsque je parle en vous -car même au travers de la Voix qui en cet instant porte mes paroles, c’est en vous que je parle et en nul autre lieu – lorsque je parle en vous vous êtes, nous sommes, dans cette Unité complète.

(le canal est prise d’une grosse quinte de toux)

La voix qui porte mes paroles est prise de toux. Ce n’est pas un accident, c’est ma Volonté : car cette toux exprime tous vos doutes. Et lorsque ma Voix parle en vous, je souhaite qu’il n’y ait pas de doutes. Et si ma Voix tousse, c’est que vos doutes sont encore quelque part présents – parfois peu, parfois beaucoup, parfois non connus de vous, parfois envahissants. Et tant qu’il y aura doutes, mentalisations excessives, ma Voix ne sera pas dans toute sa clarté, dans toute sa pureté, dans tout son timbre, dans toute sa mélodie intérieure… Ces doutes auxquels je fais allusion et que j’ai fait chanter par la toux de mon canal, je sais qu’ils vous sont encore souvent nécessaires, mais ne vous y accrochez pas, ne les alimentez pas. Laissez-les s’éteindre, écoutez la Clarté intérieure de ma Voix en vous, écoutez la limpidité du timbre de cette Voix lorsqu’elle est libérée, désenclavée de ces doutes qui l’obstruent.

Il y a en vous suffisamment de Clarté, il y a en vous suffisamment de certitude, il y a en vous suffisamment de Lumière et d’évidence de votre propre Lumière, pour qu’aucun doute, aucune hésitation, aucune mentalisation qui obstrue la conscience, n’aient besoin, n’aient nécessité de se maintenir comme structure. Car si cela a été structure de votre personnalité, sachez que vous pouvez abandonner en toute quiétude cette vieille structure qui actuellement n’a plus rien à porter, car il y a en vous, autour de vous et de par vous, d’innombrables structures de Lumière : évidentes, claires, formées, fortes, absolument existantes, et ce sont celles-là qui doivent vous servir non seulement de repères, de références, mais également de Voix (Voie).

Lorsque je dis « Voix » (Voie) à cet instant, j’emploie à dessein la double signification dans votre langue de ce mot. Car il y a tout autant Voix-Expression que Voie-Chemin, et croyez-moi, la route est droite et claire lorsque l’expression l’est aussi. Et c’est ainsi que ma Voix (Voie) en vous mérite et se doit d’être entendue.

 silence

Je vous invite à pénétrer dans votre silence intérieur quelques instants pour entendre, non plus cette voix que j’utilise pour vous parler, mais celle qui en vous porte ma Parole…

silence

Que vos doutes soient remplacés par la Clarté. Que l’Humilité de la certitude soit ce qui ouvre vos oreilles et votre écoute intérieure.

silence

Reconnaissez en ces instants et en cette écoute la simplicité absolue et la Lumière évidente de ce qui s’exprime. Reconnaissez qu’aucun doute ne peut le masquer. Reconnaissez que cette simplicité et cette évidence vous rendent totalement présents à la simplicité et à l’évidence de votre propre Lumière, de votre propre Liberté.

silence

Ecoutez donc et ne cessez pas de continuer à écouter cette Voix, Voix qui est Voie, et qui en vous ne peut qu’exprimer et être le Chemin de votre propre Lumière – qui sans cesse s’ouvre, se poursuit, se déploie, se crée et se recrée à l’infini de ce que vous êtes, dans l’instant éternel et perpétuel de votre Essence, telle qu’elle est désirée, voulue, reconnue par vous-même, par ce qui en vous-même est la Source, et telle qu’elle est reconnue, désirée, vécue, par Moi en vous.

silence

Que cette évidence, en tant que Lumière et en tant que structure, se substitue définitivement en vous-même à tout ce qui, en tant que doutes et mentalisation excessive, vous prive de cette évidence et constitue en vous  fausses structures – fausses structures qui vous ont été nécessaires, car les lois de l’illusion ne pouvaient qu’imposer certaines structures et celles-ci y participaient, et y participent encore si vous choisissez de ne pas l’abandonner. Il est également illusoire de croire qu’il ne serait pas facile d’abandonner une telle structure; et de croire qu’abandonner une structure de ce type serait une déstructuration qui pourrait vous inquiéter : tout cela est illusion , car la véritable structure (ainsi que je vous l’ai fait entendre) n’est pas celle-là.

La structure illusoire vous enferme et vous enclôt. Elle vous maintient tournés vers un monde illusoire dans lequel vous croyez que votre existence ne pourrait que perdurer. La véritable structure fait totalement fi de ce monde illusoire parce qu’elle ne le connait pas; et c’est elle qui ne peut que vous permettre de vous révéler à vous-même, et de connaître enfin la véritable étendue, les véritables formes, non seulement de ce qui vous structure mais de ce que vous êtes, tout simplement.

silence

Il y a deux Voix/Voies. Il y a non seulement la Voix qui parle et chante avec la Voie qui est le tracé, mais il y a également la Voix/Voie de l’illusion, et la Voix/Voie véritable – cela toujours dans le double sens de ce mot. Considérez la Voix/Voie véritable comme celle que seul votre Coeur connait. Cela, je le sais, ne convient pas aisément à la puissance de votre mental. Cela ne convient pas aisément aux méandres savants des considérations de votre ego. Cela ne convient pas même tant aux échafaudages de votre ego spirituel, qui cherche à s’emparer de ces notions pour les imprégner de sa propre figure -au lieu de les laisser simplement être en toute humilité, en tout abandon, en toute légèreté.

La Voie (Voix) véritable – comme bien souvent cela vous a été dit et enseigné et depuis fort longtemps – est faite de cette humilité joyeuse, légère, innocente, créatrice. Ainsi doit être en vous ce que vous entendez de ma Voix (Voie) qui vous parle, et vous saurez donc que toute voix(voie) solennelle, pompeuse, n’est pas la mienne, et ne sera qu’une voix(voie) d’illusion, une voix(voie) appropriée à votre ego, ou votre ego spirituel.

Votre ego spirituel est également une structure qu’il vous est certes utile en certaines occasions de laisser être – comme une sorte d’enveloppe qui assurerait à votre intériorité une intimité, une invulnérabilité, une entièreté : je vous demande aujourd’hui d’observer cela, et avec l’aide de ma Voix qui parle en vous, et qui elle reste libre, si vous l’écoutez bien, face à cette petite structure-là. Je vous demande donc d’observer ce qui est Vérité et ce qui ne l’est pas. Je vous demande d’observer ce qui est évidence et ce qui ne l’est pas. Je vous demande d’observer ce qui est structure véritable et ce qui ne l’est pas, simplement. Car le fait-même de cette observation vous libère : vous n’avez rien à détruire, vous n’avez qu’à regarder, entendre, percevoir, vibrer, en toute sincérité et rien qu’avec vous-même, croyez-moi. Je vous aiderai en cela. C’est ainsi que ma Voix en vous s’offre pour vous accompagner et vous permettre de réaliser ce pas, cette restructuration pourrait-on presque dire, car c’en est une.

Il est bien certain que les mots que j’emploie (au travers de cette voix qui vous parle) s’adressent à votre mental tout autant qu’à votre Coeur. Et il est important que votre mental entende ces paroles, et les comprenne, car il est nécessaire qu’il accepte de capituler en quelque sorte. Mais je souhaite à présent que mes mots ne s’adressent plus tant à votre mental qu’à votre Essence véritable, que je partage.

Ecoutez donc résonner en votre Coeur, en l’ensemble de votre corps, en ces instants, le Chant et les Paroles qui s’y écoulent, et qui en vous affirment ce qui est la seule Voix (Voie)

silence

Alleluiah !

Marie-Isis. Je vous dis, mes Aimés, Aimés de vous-mêmes dans l’Unité de ce que vous êtes véritablement : à bientôt en vos Coeurs.

via Christine Anne K. le 28/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°16 …+ « Invité »

 

 enregistrement sonore et vibratoire : http://vimeo.com/24844098

 

 

Bien aimés Fils et Filles de l’Un, me voici de retour devant vous et parmi vous. Vous me connaissez, je suis Orionis, Grand Architecte, Concepteur et Ordonnateur de bien des Univers. Mon nom fut également un certain temps Melchisedech, et vous le savez.

Voici donc qu’en ces temps à présent restreints, dit-on parfois – et la formule est appropriée – vous êtes en train d’expérimenter, pour certains la dernière étape, et pour d’autres les avant-dernières, pré-ascensionnelles de votre planète dans sa globalité, et de chacun de vous tant individuellement que collectivement. Je fais ces distinctions car, tout autant que cette ascension est unique, globale, entière, partagée entre la planète et l’humanité, vous tous, autant – et ce n’est pas un paradoxe – elle présente des chemins distincts, car chacun est appelé à la nature et à la forme d’ascension à laquelle il s’est préparé – et croyez-moi, souvent depuis bien des vies et des millénaires.

Peu d’entre vous, dans l’humanité aujourd’hui, sont dans l’erreur par rapport à ce choix individuel de leur forme d’ascension. Ne croyez donc pas que ceux qui semblent tout ignorer sont dans l’erreur : ils sont, la plupart du temps, bien dans la forme de préparation et d’ascension qui est leur choix.

Je sais qu’il y a une grande avidité chez vous à connaître, à comprendre, à avoir des explications que vous aimeriez extrêmement claires et détaillées, presque visuelles, comme un journal ou un film, sur le mécanisme de l’ascension, son déroulement, ce qui va vous arriver à chacun : comment, quand, où, pourquoi, avec qui, etc… Ceci de notre point de vue est presque, je vous le dit gentiment, comique : car ce sont des formes de préoccupations extrêmement limitées. N’y voyez aucune condescendance de ma part, mes Très Aimés. Sachez que globalement vous compliquez les choses avec tous ces questionnements, car ce vers quoi vous allez est on ne peut plus simple, du moins de notre point de vue, et certainement du vôtre (pour la plupart d’entre vous du moins) a posteriori, j’imagine.

Je ne suis pas venu pour vous donner de description, ni de programme, ni de plan d’exécution du projet nommé Ascension ; mais je suis venu pour vous indiquer – au vu de tout ce que je peux observer, savoir, enregistrer, et connaître – que toutes les clés dont vous avez besoin sont à votre disposition, mis à part peut-être deux ou trois détails auxquels vous aurez accès (si ce n’est déjà fait) très rapidement.

D’une manière ou d’une autre, quelles que soient les formes que vous avez choisies pour vous préparer, vous avez à peu près tous acquis et réalisé ce qui vous est nécessaire dans le type de chemin d’ascension qui correspond à votre choix. Je ne m’étendrai pas sur les quelques exceptions, ou retardataires, qui peuvent effectivement encore brusquement, disons, se révéler à eux-mêmes qu’il y a une possibilité vers laquelle ils désirent aller de tout leur coeur… Et ceux-là trouveront les moyens, sans aucun doute et sans aucune exception.

Quelles que soient les façons dont vous vous êtes préparés, quels que soient les canaux ou les channels, ou les enseignements qui vous ont servi de bases de données pour vous préparer, sachez qu’il n’y a pas à ce jour, parmi vous, d’êtres mieux préparés ou moins bien préparés : cela ne serait, encore une fois parmi tant d’autres, qu’une illusion, pour beaucoup, de vos egos spirituels ou de vos egos tout court, selon la voie dans laquelle vous êtes engagés… Retenez bien cela, car les egos autant que les egos spirituels sont, mes Très Aimés, un arsenal de blocages dans votre processus d’ascension – qui ne saurait en être radicalement empêché mais qui peut en être un peu entortillé, compliqué, ralenti, distordu : ce qui n’est pas réellement nécessaire ni souhaitable, vous en conviendrez.

Nous savons qu’en ce moment, de par l’afflux des énergies, des vibrations et des présences qui sont dirigées sur votre planète, de par l’état de vos propres corps, de vos propres intelligences, de vos propres niveaux vibratoires, vous êtes en train de traverser une phase que vous appelez souvent de révélations – et qui est également une phase d’auto-révélations, c’est-à-dire que vous avez une capacité de vous observer et de voir se dessiner très clairement certains méandres de vos personnalités, de vos egos, certaines pensées que vous ne pouvez plus tolérer, certains comportements que vous ne pouvez poursuivre, certains jeux d’illusions que je ne détaillerai pas, mais qui soudain vous paraissent très clairement dénués de sens, d’intérêt, et de possibilité pour vous d’être poursuivis.

Cela est, nous n’en doutons pas, un travail quotidien et parfois confrontant. Mais je sais que ceux d’entre vous qui l’acceptent en toute conscience le font avec beaucoup de bonne volonté, et même parfois de légèreté car, plus vous avancez, plus ce travail sur soi est facile, plus ces lambeaux d’illusion que vous découvrez encore en vous – parfois à votre surprise – sont faciles à décoller et à abandonner, tout simplement. Vous vous rendez compte à votre grande surprise -et c’est une joie pour vous- que vous n’avez aucun attachement à vos illusions personnelles, qui pourtant souvent ont été absolument constitutives, de façon presque essentielle pourrait-on dire, de ce que vous étiez, et de ce que vous êtes en train, assez rapidement, de cesser d’avoir besoin d’être.

A ce niveau-là aussi, mes Très Aimés, ne commettez pas l’erreur d’avoir un ego ou un ego spirituel qui vous rattrape au tournant, vous faisant par exemple penser que vous êtes plus avancé que quelqu’un d’autre, qui semble ne rien savoir et ne rien faire de tout cela, par exemple. Ne vous imaginez pas que vous détenez plus de clés que votre voisin, et que cela vous rendrait, disons, plus « éligible » à une certaine dimension que peut-être vous désirez atteindre… Sachez que tout cela fait encore partie des lambeaux d’illusion que vous avez à regarder en face en vous-même et dont vous avez à vous défaire. Nulle certitude de votre ego ne doit subsister, nulle image de vous-même produite par votre ego et votre ego spirituel ne doit subsister, si vous voulez avoir la fluidité et la joie simple de votre propre chemin d’ascension, mes Très Aimés.

Je vous invite donc à être extrêmement vigilants sur l’observation et la confrontation de ces illusions, dont parfois, justement, vous croyez qu’elles n’en sont précisément pas – alors qu’elles appartiennent encore à vos constructions mentales et égotiques. Elles vous ont certes été extrêmement utiles, disons comme des échafaudages pour la construction d’une fusée (pour employer une image amusante et facile à concevoir). Mais vient un moment où les échafaudages masquent la fusée et où, si on ne les retire pas, la fusée de toute façon va les détruire en prenant son envol ; mais où peut-être (pour conserver cette image) la trajectoire de cette fusée va perdre quelques millimètres de sa pureté en s’accrochant à ces échafaudages qui ne lui sont plus d’utilité. J’ai choisi cette image volontairement, car elle me semble fort efficace et signifiante dans la situation que nous évoquons ensemble.

Je ne suis pas là pour vous faire la liste des articles à supprimer et des différents aspects que peuvent revêtir les illusions de votre ego et de votre ego spirituel; et justement c’est à vous qu’il appartient de les trouver par vous-même, car cela est le véritable chemin. Si quelqu’un vous les montre, vous n’êtes pas en chemin de la même façon que si vous les observez vous-même. Et j’ajouterai que si quelqu’un d’incarné, un être humain comme vous vous les montre, il se peut que vous donniez à cette personne un pouvoir sur vous que vous n’avez pas à lui donner… Respectez donc, vous qui croyez savoir, la soi-disant ignorance de celui qui est en face de vous : ne croyez pas que vous avez à lui montrer, ne croyez pas que vous avez à lui expliquer. Vous pouvez lui parler de vous, si vous voulez lui parler, mais ne lui parlez pas de lui, ni d’elle. Il est une grande illusion parmi vous qui est celle de vouloir aider, faire le bien, et résoudre les problèmes de quelqu’un d’autre. Regardez-la en face et soyez sans concession vis-à-vis de cet aspect de votre ego – car il ne s’agit que d’ego…Encore une fois, je vous dis cela avec toute ma bienveillance : il ne s’agit ,en ces propos, que de vous aider à démonter vos échafaudages, n’est-ce-pas ?

 

…Observez également vos peurs; et regardez-les en face. Vous avez le pouvoir actuellement – ce qui n’était pas le cas il y a quelques mois ni même peut-être il y a quelques semaines – de pouvoir voir se dissoudre vos peurs si vous les regardez réellement en face. Elles ne peuvent plus vous juguler ni vous emprisonner, si par la puissance de votre coeur et de votre Lumière vous savez les regarder tranquillement, de tout votre coeur, dans l’Amour et la confiance… Si vous observez, là aussi, que votre voisin est dans la peur, ne cherchez pas à le priver de sa peur par vos connaissances, en cherchant à lui montrer. Soyez simplement présent, témoignez-lui de votre propre confiance, de votre propre paix intérieure. Sa peur peut être ce qui constitue son chemin.

Je vous parle de vos peurs car il se peut que vous ayez à vous confronter encore à des peurs. Il y a des peurs archaïques qui peuvent toujours se réveiller, car elles sont inscrites dans les mémoires de vos corps physiques; et il importe que face à ces peurs, vous qui m’écoutez, qui m’entendez ou qui me lisez, vous ayez la capacité de les regarder comme des illusions – quoi qu’il vous en coûte. Et pour pouvoir regarder comme des illusions ces peurs-là, il importe que vous ayez fait votre travail sur les autres illusions, qui sont peut-être plus tranquilles à observer dans votre vie et votre personne…

Nous vous avons transmis ces derniers temps, par l’intermédiaire de différentes interventions, un grand nombre de codes vibratoires, d’outils, de vibrations et de programmes, qui développent autant les capacités de vos nouveaux corps, que vos capacités – même dans la personnalité – de confiance, d’élévation vibratoire, de sérénité, d’amour véritable, d’authenticité de vos êtres. Tout cela fait que vous êtes infiniment moins vulnérables à ce qui peut se passer de déplaisant, ainsi qu’à ce que peut susciter l’émergence de certaines de ces peurs archaïques dont j’ai parlé. Je parle évidemment de situations, par exemple, de catastrophes naturelles où votre intégrité physique peut se trouver menacée, ou bien de situations comparables dont vous n’avez pas idée. Je ne cherche pas à vous faire peur, prenez mes propos comme ce qu’ils sont : un ensemble d’avis, de conseils et de clarifications, avec toute ma bienveillance.

J’ai abordé le thème des peurs car il fait partie de ce dont j’ai à vous parler. Mais ce n’est pas la raison unique de mon intervention, dont la raison – je vous le rappelle – est plus globalement de vous inviter à ne pas vous relâcher sur la révélation de vos illusions sur vous-même, afin d’améliorer la qualité et la beauté de votre ascension individuelle, collective et planétaire.

J’ajouterai à mes propos qu’il est une illusion dans laquelle je vous invite à être attentifs à ne pas vous laisser avoir. C’est que vos outils de développement personnel, extrêmement nombreux et variés, développés au cours de ces dernières décennies, ne sont pas nécessairement la panacée aujourd’hui pour faire ce que je viens de vous inviter à faire. Là non plus ne croyez pas que vous savez mieux qu’un autre, parce que vous possédez tel ou tel savoir, tel ou tel outil, telle ou telle méthodologie de travail sur soi. Considérez qu’il s’agit, là encore, de certaines pièces de votre échafaudage, tout simplement. L’observation de soi dont je vous parle se fait avec le coeur et avec la Vérité de votre Être. Elle ne se fait pas avec un outillage que le mental maîtrise et distribue, si habilement que ce fût.  Ne croyez pas non plus que les pratiques spirituelles – si belles fussent-elles – que vous avez apprises dans telle ou telle école, groupement, enseignement, soient l’outil de prédilection pour réaliser ces opérations sur vous-même. Elles font partie de vos échafaudages également. Je ne vous demande pas de les jeter à la poubelle, mais je vous demande de vous en détacher – avec toute votre gratitude, bien évidemment, pour ce qu’elles ont pu vous apporter et pour ceux qui vous les ont transmises, mais qui aujourd’hui n’ont plus à vous dire ce que vous avez à faire.

 

Je vous invite à présent à contempler en vous-même et au sein de la vibration que j’ai installée, la Présence de l’Un, qui est en vous indéfectiblement et qui est votre seule Vérité…

silence, effusion

C’est cette Présence de l’Un en vous et de votre Lumière, qui est à même de vous fournir à tout instant toute la fermeté, la clarté, la Lumière pour vous débarrasser de vos dernières illusions, et ce dans la Joie, la Simplicité, l’Amour de vous-même et la rencontre avec votre Vérité. Votre Être n’a plus que faire de votre personnalité et de ses vieux vêtements.

silence, effusion

Je vous adresse tout mon Amour, et je vous salue. Je suis Orionis et vous me connaissez.

 

 

Suite à cette intervention nous attendons un « invité » qui a été annoncé… et il s’avère très précisément que cet invité n’est autre que chacun de nous-même, ainsi se déroule, grâce aussi à la vibration posée par Orionis et grâce à ce que nous sommes à présent, une très longue effusion vibratoire qui nous offre la contemplation absolue de l’Un en nous, ou de notre Être, notre Soi – quels que soient les mots –

 

 

 

via Christine Anne K. le 5/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.