Eluhyam Al, Elohim de la Terre (n°6) – Co-Création

cliquez pour écouter

long chant

Très chers Frères et Soeurs de Terre, c’est moi votre Soeur Eluhyam Al – Elohim de la Terre comme beaucoup d’entre vous…

Ce Chant, et ce qui va suivre, font partie de ce qui nous permet d’être pleinement créateurs, co-créateurs, responsables, joyeux, dans notre plénitude.

silence

Je continue, sous une autre forme :

longue séquence de paroles scandée et rythmée, avec parties chantées

Ainsi très chers très aimés Frères et Soeurs de Terre, très aimés Compagnons, Compagnes, Amis : voici que les Elohims, que nous sommes, que vous êtes, ou que vous cotoyez, sont dans leurs pleins potentiels, leur plein pouvoir, et leur plein Etre – de même que vous tous et nous tous le sommes.

Quels que soient nos rôles, nos origines, nos taches, nos services, nos joies : nous sommes Un, et à ce titre nous agissons en étant Un… Cela ne peut être que Joie partagée. Cela est notre privilège en ce nouveau Cycle.

Mon Coeur se réjouit. Que Ton Coeur se réjouisse avec le mien car nous ne faisons qu’Un.

Voici donc pour nous, pour vous, ce qui est un véritable Commencement… Alleluia.

Je suis Eluhyam Al, Elohim de la Terre… Je vous dis à bientôt

chant final

.
via Christine Anne K. le 20 mars 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Eshtananda – n°13 – Poème/Lois des Elohim

cliquez pour écouter

Introduction en langue stellaire

Mes salutations Très Chers, Bien Aimés Fils et Filles de cette Planète Terre que nous chérissons. Vous me connaissez, je suis Eshtananda, Elohim.

Nous avons beaucoup travaillé Vous et nous, à travers ce qui vous a été enseigné (ou redit), transmis, émané, au cours de ces nombreuses interventions où moi et mes Frères et Soeurs Elohims, créateurs au Service de la Source Une et dévolus entièrement à ce Service, nous vous avons en quelque sorte aidés à vous déprogrammer et reprogrammer… Afin de pouvoir être qui vous êtes véritablement, et dans le Présent – et non pas simplement au regard du passé : qui n’existe plus, qui est révolu, qui est simplement une archive.

Il est donc important, Très Chers, que seul le Présent vous préoccupe. Et lorsque j’emploie cet étrange mot, le verbe « préoccuper », je m’adresse à ce qui en vous peut encore se préoccuper, à savoir votre personne, équipée d’un mental un peu trop actif quelques fois. Car la partie plus subtile et plus vaste de vous n’est pas soumise à ce qui pourrait s’intituler « préoccupations », sous aucune appellation que ce soit. Et lorsque j’interviens ainsi, je m’adresse encore simultanément à ces deux aspects de vous : car votre personne encore impliquée dans son environnement coutumier a certes toujours quelques besoins de savoir, de comprendre, de gérer… Néanmoins je vous rappelle que tous ces messages, depuis déjà de fort nombreux mois, s’adressent également et vibratoirement à vos Etres, dégagés des limites de votre personne.

Nous avons donc réalisé ce travail de ré-information et de nouvelle information qui, prenez-en conscience, est une co-création, et non pas seulement une création imposée par nous, même si notre fonction fait cela.

Nous vous avons -nous les Elohims intervenant en ce cadre et ce canal- transmis sous différentes formes les principes de la Co-Création, qu’il importe que vous possédiez et que vous pratiquiez pour élaborer, créer, construire, faire devenir ce qui est entre vos mains dans le Présent : ce Présent étant l’aube de ce nouveau Cycle pour vous et pour la Terre, et non pas la continuation améliorée de ce qui caractérisait le Cycle précédent.

Lors de ma dernière intervention en ce canal, je me suis adressé spécifiquement quelques instants à tous ceux d’entre vous qui portent tout particulièrement la vibration et l’empreinte de l’Etre Elohim, car nombreux sont parmi vous ceux-là. Nous considérons donc que ces humains-là, encore plus spécifiquement, sont en charge de faire développer et être dans leur intégrité ces formes, ces modes, ces outils, ces états, qui font partie des conditions de la Co-Création telle que nous l’avons conçue, vous et nous ensemble. C’est donc une responsabilité disons plus importante pour certains.

Néanmoins, la responsabilité doit être intégralement partagée et non pas hiérarchisée. Les facultés de co-création sont absolument dévolues à tous, sans exception -au sein de Lois Harmoniques parfaitement cohérentes, vibrantes, et j’espère aussi musicales que possible pour vous. Et le rôle des Elohims est simplement d’être à leur place – ce ne sont pas des chefs : disons que ce sont des focalisateurs et des redistributeurs de ces impulsions co-créatives et de ces vibrations de créations collectives. J’espère que cela est suffisamment clair, car il importe que l’Harmonie des fonctions, des tâches et des états soit bien établie, avec clarté, avec simplicité, avec Joie, avec acceptation et avec plénitude.

silence

Vous êtes à présent, mes Très Chers, Très Aimés, dans un état, dans une phase où il y a peu à rajouter -en ce qui me concerne- à ce qui a été développé… Je vous inviterais donc, si j’étais un professeur terrestre, à relire les cours et à les pratiquer. N’étant pas un professeur terrestre -et n’étant pas un professeur, mais un créateur- je me contenterai de me réjouir avec vous de ce qui Est.

silence

Vous avez donc à considérer -on peut dire dès à présent, en ce jour qui signe chez vous l’entrée du Printemps- que vous êtes les seuls créateurs aux commandes et que nous n’intervenons plus, mise à part l’existence des Elohims Terrestres, qui sont encore une fois fort nombreux parmi vous…

Nous ne sommes pas pour autant absents, nous ne sommes pas pour autant détournés, nous ne sommes pas pour autant coupés de vous, ni réciproquement. Cela signifie que très clairement vous pouvez faire appel à nous à tout instant, -que cela soit établi, et avec Joie et clarté-…Mais cela signifie également que nous ne viendrons pas rajouter des éléments à tout ce qui a été délivré -du moins pour le moment- car vous êtes en possession d’une quantité considérable dirai-je d’éléments, de données, d’outils, de possibilités, de matériaux, de gammes vibratoires, de collaborateurs possibles, de ressources, d’Intelligences Collectives bien nourries.

…Il vous appartient donc -en toute plénitude, en toute intégrité, en toute Essence- de les employer, ensemble et pour le plus grand bien de votre Nouvelle Ere peut-on dire.

Mon propos n’est-ce pas ressemble dans sa forme à une sorte de discours de cloture….Je viens de m’expliquer sur cet aspect en signalant que vous pouvez toujours faire appel à nous.

Et pour cette (probablement) dernière intervention de ma part, je vous offrirai -en toute liberté et simplement- un Poème. Vous pourrez adjoindre ce Poème à celui des Lois de la Création que vous aviez reçues par la voix de Ej’zouga, Doyenne des Hautes Consciences. Ce Poème, lui, est un Ensemble de Préceptes et de Services dans la Joie qui nous appartient, à nous les Elohim, et que je vais vous faire entendre… Il sera suivi je pense d’un chant, par l’intermédiaire de notre Soeur Eluhyam, que vous connaissez.

Poème chanté

De même qu’il vous a été transmis très récemment certaines Musiques -que l’on peut dire de vos origines ou des origines également de cet Univers- de même ce Poème peut être considéré comme une sorte de Musique ou de Texte fondateur, qui nous accompagne depuis des temps originels – des états (plus exactement) originels. …Mais pour autant, cela n’appartient en aucun cas au passé, cela ne cesse d’appartenir au Présent, et cela ne cessera en aucun cas d’être le Présent.

Je vous invite donc à enchâsser en vous l’existence et la mémoire de ce Poème… Vous aimeriez peut être pouvoir lui attribuer un nom. Je n’ai pas de nom à vous fournir.

Voici donc Très Chers et Très Aimés, l’instant où je vais me retirer de ce canal -avec toute ma Présence, ma dédication, ma Joie. Je vous laisse à présent, Vous, les Créateurs, Etre pleinement, en vos Fonctions, et en vos états.

Je suis Eshtananda, Elohim. Je vous salue. Alléluiah!

(Notre Soeur Eluhyam Al va me succéder après quelques instants.)

 

via Christine Anne K  le 20 mars 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Ashtir II


écouter Ashtir II

séquence en langue Elohim

Je vous présente mes salutations. Je suis Ashtir le Deuxième – Elohim désigné comme Maître-ès-Formes suite au vénéré Ashtir, qui occupait cette dénomination auparavant.

séquence en langue Elohim

Je me réjouis de ce premier entretien, car je pense qu’il y en aura plusieurs.

séquence en langue Elohim

Ainsi donc, suite à l’intervention de mon frère Elohim Eshtananda de ce jour en votre temps terrestre, je me mandate avec son accord, et de concert, pour ajouter à ma manière ce qui peut contribuer à une certaine perfectibilité ajoutée de ce qui vous a été proposé. En cela je ne m’adresse pas exclusivement aux Elohims de la Terre comme l’a fait Eshtananda (quoique ce n’était pas exclusif, il l’a dit), mais je m’adresse également à d’autres représentants, d’autres peuples stellaires, célestes, peuples de Lumière, peuples de la vibration; qui occupent différents corps et différents états en cette planète que nous chérissons tous.

Je me présente moi-même avec une forme que sans doute vous ne sauriez pas reconnaître aisément, car elle n’appartient pas disons au panel des formes identifiées et identifiables par vos structures mentales… Et que cela ne vous effraye pas ou ne vous déroute pas, car c’est une forme parfaitement cohérente, et à vrai dire j’adore l’employer. Car bien sûr, en tant que Maître-ès-Formes j’ai à ma disposition ce pouvoir de changer de formes, très développé et dont j’use à bon escient et aussi pour mon plaisir. J’ai choisi donc d’employer cette forme-là pour m’adresser à vous, et ce n’est pas fortuit ni pour mon seul plaisir : cela répond à une véritable fonctionnalité… Je vais donc simplement, puisque je prends la peine de vous en parler, vous donner le nom identifiant de cette forme (puisque je ne peux pas vous donner de moyen descriptif vous permettant de visualiser ou d’entendre une forme que vous sauriez reconnaître). Voici donc cet identifiant : longue série de sons qui débute par  « Oushoulloush » …(etc)

…Avouez que c’est amusant ! J’aime beaucoup également le nom de cette forme dans votre langue, je dois dire : je ne m’attendais pas véritablement à ce que j’allais entendre par cette voix, mais j’en suis extrêmement ravi. Je pense que cela vous fait rire, et j’en suis très très content.

Cette forme est extrêmement agréable et disons pratique, car elle me permet de me déployer dans des quantités de directions et des quantités de fréquences, presque simultanément, tout cela dans la plus grande cohérence, la plus grande structuration et disons le centrage le plus correct (pour employer des notions qui vous sont familières).

Le pouvoir de cette forme que j’ai adoptée aujourd’hui fait que je peux vous atteindre de façon très définie et, non seulement comme généralement le font les intervenants qui parlent en ce canal et d’autres, par un mode de diffusion vibratoire étendu (ce qui est assez répandu)… En l’occurence avec cette forme-là je peux également -rassurez-vous il n’y a rien d’intrusif en cela, cela n’est pas notre style- mais je peux vous atteindre beaucoup plus précisément et individuellement : sous forme disons d’une caresse amicale, agréable, soyeuse éventuellement si votre perception est à même de le recevoir ainsi. Et cela est extrêmement utile, car cela vous informe également par frottements de ce fait. Or le frottement crée un peu de friction, un peu de chaleur, fait s’agiter un certain nombre d’atomes à la surface de ce qui est frotté, et cela engendre une sorte de petite réaction en chaîne vibratoire extrêmement propice à la diffusion très très spécifique des informations qui sont ainsi « livrées à domicile » pourrait-on dire.

Cela étant posé, j’espère que nous allons rire ensemble… Je n’ai pas l’intention de vous chatouiller (avouez que le nom de cette forme est déjà assez chatouilleux de par lui-même !).

Je vais donc -mes très Chers, très Aimés, très Respectés, très entourés amis frères et soeurs Humains, et également créatures non-humaines de cette Planète Terre- je vais à présent vous délivrer à la fois quelques jeux, et quelques notes de musique qui vous seront utiles à chacun. Et je vais donc vous les délivrer par l’intermédiaire de cette capacité que j’ai désigné comme caressante, et qui est propre à cette forme extrêmement complexe -en apparence du moins- que j’ai choisie et que je vous ai nommée.

Dans un premier temps, je vous laisse vous familiariser avec je l’espère la rencontre de l’un des prolongements de ma forme…

Silence.

…J’espère que ce petit frottement est bien soyeux et qu’il ne vous déplaît pas, et j’espère même qu’il vous est confortable. Peut-être certains d’entre vous ont-ils retrouvés des petits engrammages de souvenirs d’animal en peluche de votre enfance, cela m’amuserait beaucoup, et je pense vous aussi… Eh bien voilà : par ce contact nous avons donc commencé à faire cette transmission.

Je vous laisse recevoir quelques instants ces premiers frottements, qui je vous le rappelle déclenchent ces petits phénomènes d’activation des couches superficielles et puis un peu plus profondes des atomes de votre corps. (Je précise entre parenthèses qu’il s’agit un peu de votre corps physique et beaucoup de votre corps beaucoup plus subtil dans ses différentes couches.)

Quelqu’un me souffle (et je ne sais pas qui c’est) : que cela lui fait penser à une espèce de gigantesque pieuvre aux tentacules en peluche; et je trouve cela extrêmement amusant. J’espère vous faire partager cet amusement.. Je ne sais pas qui a fait cette affirmation mais bravo… Cela ne me ressemble pas du tout en vérité, mais c’est très très parlant pour vous détendre et vous faire accepter avec bonne humeur cette étrange situation.

Voilà, cette petite friction agréable et douce étant posée, je vais à présent vous envoyer une petite quantité clé d’information sous forme sonore : sonore subtile et sonore audible, les 2 étant délivrés en parallèle.

séquence chantée  en langue Elohim

Vous trouvez là que la caresse est peut-être un peu musclée, mais avouez qu’elle est toujours très douce, n’est-ce pas ?

séquence en langue Elohim

Je constate que mon canal est caressé jusque dans le fond de sa gorge et a besoin de se gratter un peu la gorge, c’est parfaitement amusant. Peut-être vous tous avez-vous ce sentiment? (je ne sais pas, mais tout va bien). C’est un bon signe.

Je vais à présent continuer avec une autre série et j’ai parlé d’un jeu, cela va venir après. Le jeu n’est pas encore pour tout de suite. Voici donc à présent une petite forme géométrique-sonore disons, que vous allez intégrer je pense avec une certaine facilité et qui vous servira, n’en doutez pas, à réaliser de nombreuses petites choses extrêmement agréables et utiles, dont je ne vous donnerai pas les détails – car c’est bien évidemment à vous de découvrir ce que vous faites ce que l’on vous donne, et non pas à nous de vous dire ce que vous avez à faire avec ce que nous vous donnons, n’est-ce pas. Cela est une petite parenthèse utile.

Voici donc cette géométrie sonore.

Séquence rythmé ………puis Silence vibrant.

Laissez-vous être caressés quelques instants par cette soyeuse et subtile approche.

Silence vibrant… puis séquence en langue Elohim

Laissez-vous bercer par la douceur de ce frottement. Acceptez d’oublier vos certitudes filtrées par le mental. Acceptez d’être simplement dans l’instant Qui vous êtes véritablement pour pouvoir recevoir en toute limpidité, en toute joie, ce qui vous est ainsi proposé.

Silence vibrant.

N’est-il pas bon d’être frictionnés ainsi mes amis ? Cela active la circulation n’est-ce pas ? C’est bien ce que je suis en train de proposer à chacun de vous par l’intermédiaire de cette forme au nom si charmant, que j’ai donc adoptée… Est-ce que vous remarquez que votre circulation subtile est activée ?… Est-ce que vous remarquez que vos atomes sont stimulés par la friction ?… Est-ce que vous remarquez que vous êtes informés ?

Je vais, à présent que vous êtes ainsi activés, informés et en pleine forme -est-ce que c’est un jeu de mots, je vous laisse deviner- vous proposer le petit jeu que j’ai gardé pour la fin.

Voici donc ce que je vous propose. Vous allez placer votre index sur votre bout du nez, car vous avez encore je pense la capacité de faire ce geste. L’index droit ou l’index gauche, peu importe : posez-le légèrement, tranquillement, agréablement. Ensuite vous pouvez faire tourner un petit peu votre index et donc faire tourner un petit peu le bout de votre nez avec votre index…  Je sais que vous avez un jeu dans votre culture qui s’appelle : « je te tiens par la barbichette ». Hé bien là, dites-vous que c’est « je te tiens par le bout du nez ». Imaginez que ce bout du nez que vous tenez n’est pas forcément le vôtre personnellement – et d’ailleurs si vous êtes à côté de quelqu’un, vous pourriez même jouer à vous tenir réciproquement par le bout du nez, mais je vous laisse faire, cela est votre intimité.

Ce qui importe c’est donc : par ce petit mouvement vous stimulez l’ouverture de ce qui doit s’ouvrir un petit peu, et nous allons imaginez -tenez-vous bien !- qu’à présent vous allez enfiler sur votre bout du nez un nez de clown, oui ! Je sais que vous en avez en plastique rouge… Là, ce n’est pas une forme imposée, mais voilà une petite boule vient s’enfiler, comme un nez de clown, sur votre bout du nez que vous continuez à masser légèrement… Ne riez pas, ce n’est pas fini.

Et que fait un clown une fois qu’il a son nez de clown ? Il se permet des choses qu’il ne se permet pas sans son nez de clown. Il se permet de dire des choses qu’il ne se permet pas de dire lorsqu’il n’a pas son nez de clown. Il se permet de faire des pirouettes qu’il ne ferait pas lorsqu’il n’a pas son nez de clown. Considérez donc que vous n’êtes pas invité à faire des clowneries, mais que néanmoins vous êtes invités à faire des choses, que vous n’avez pas coutume de faire sans cette capacité-là… Je vous demande donc d’intégrer avec le plus grand plaisir, la plus grande joie et la plus grande détente, que nous venons d’activer un petit programme qui vous permet de faire des choses extraordinaires.

N’est-ce pas très amusant ? Vous pouvez enlever votre doigt du bout du nez quand vous voulez, c’est fini.

…Je vous laisse un petit silence d’intégration, qui n’est pas du tout inutile.

Silence vibrant.

Je vous invite à respirer consciemment, tranquillement, sans forcer -mais ce programme par son installation a besoin d’être installé également par le souffle et son amplitude. Son amplitude naturelle, je précise, et non pas une amplitude forcée. Et sachez que ma forme caressante vous enveloppe en toute sécurité pour intégrer ce qui est là en train de se déposer, de s’ancrer.
Respirez bien.

Silence vibrant.

Je me rappelle à propos que je dois vous conseiller de boire 3 verres d’eau après cette intervention, non pas comme un médicament, mais comme une eau vivifiante et pure qui va faire circuler l’information dans tout votre corps.

Silence vibrant.

Sachez que je vais à présent très doucement rétracter, sans vous déstabiliser ni vous choquer, les innombrables petites tentacules (ainsi ont-il été désignés de façon amusante) de ma forme amusante ou non amusante, et que donc ce qui vous caresse est en train de cesser de le faire, car cela se retire amoureusement, gentiment, calmement, tendrement, sagement… Et vous découvrez peut-être avec émerveillement que vous pouvez vous-mêmes produire cette petite caresse sur vous-mêmes. Cela est le petit cadeau bonus qui va avec le jeu que nous avons fait – ne croyez pas que je vous infantilise, mais c’est assez amusant et agréable, n’est-ce pas ?

Je vais donc quant à moi, à présent, changer de forme, et adopter une tenue un peu plus classique pour vous dire au revoir. Je vous adresse donc en toute bienveillance, en tout respect, mes salutations. Je suis Ashtir le Deuxième, Maître ès-Formes, et je vous dis à bientôt.

N’oubliez pas de boire vos 3 verres d’eau mes très Aimés. Alleluiah

 

via Christine Anne K. le 26 janvier 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.