Madoul An A-Oz’za, Dragon des Pluies : Nouveaux Enfants…

écouter >

Longue vocalise de phrases chantées suivie de quelques « mots » inarticulés

Silence vibrant

Je vous salue, Moi, Madoul An A Oz’za Achaay’hin, Dragon des Pluies.
Nous sommes, Nous les Dragons des Pluies vos amis et les amis de vos récoltes.
Nous sommes Ceux qui chantent les tombées de ces Eaux accumulées et condensées, qui réjouissent tant vos sols et vos plantes..!
Ainsi que les sols et les plantes de tous Ceux qui partagent votre Vie – votre Ecosystème, très chers Humains.

…J’aime à me promener dans la Pluie car je la crée et elle me crée.
C’est mon Elément le plus favori.
Quoique que j’aime également me tremper dans les cascades et le flot des rivières…
Et là je rencontre quelques autres Dragons – et nous jouons, nous conversons, nous élaborons nos interactions.

Paroles clôturées par un sifflement et un frottement
…puis musique évoquant la pluie qui tombe en gouttes

Pluie !
Mon Elément…
Ma Joie d’Etre.
Ce qui anime mon Corps !
Ce qui fait être ma Joie et ma Puissance…

Long chant sous forme de vocalises

 

Madoul An A-Oz’za : mon nom.
Prononcé par la voix de cette bouche humaine qui m’amuse et me semble familière.
Je ne sais pas si elle est faite de Pluie comme moi ?
Mais en tout cas je la sens Amie des Pluies…
…Nous ruisselons parfois si abondamment que nos œufs éclosent dans cette Joie d’Abondance – et nous les multiplions alors
Ainsi que le font les gouttes de ces Pluies qui parfois vous semblent ne plus cesser
Et qui soudain s’évaporent dans une échappée, alors que nous rions de voir le Soleil se pointer..!
Nous aimons nous sécher au Soleil, nous nous ébrouons…
Et cela agite encore quelques gouttes de Pluie, n’est ce pas ?

…Notre présence sur cette Planète a été longuement oubliée
Ce qui nous a permis de vivre assez tranquillement, bien qu’en petit nombre
Car les conditions environnementales qui ont été développées par vous l‘Humanité
Nous ont tenus un peu à l’écart des zones trop peuplées…
Quoique certains d’entre Nous se sont adaptés à ce que vous appelez vos villes
Et se plaisent assez à les fréquenter lors de vos Pluies
Qui les nettoient et les humectent…

Ecoutez chanter les Pluies :

Musique reproduisant la pluie qui rebondit et résonne en tombant…
Silence vibrant

J’ai été invité à vous parler
Certes pour le plaisir de s’adresser à vous, enfin, par une voix que vous comprenez,
Mais également pour vous parler d’autre chose.
Je ne sais pas encore si votre langue me permettra véritablement de le formuler.
C’est pourquoi déjà les Chants que j’ai chantés peuvent avantageusement véhiculer -dans ma propre langue et par la vibration de nos intelligences réunies- Ce que je tiens à vous communiquer.
Il y a en effet plusieurs choses qu’il serait important que vous compreniez ou sachiez.

Chant (langue dragon) sous forme de sons longs et gutturaux…

J’ai cherché ainsi à vous représenter une configuration qui va s’imposer.
Une configuration où précisément l’archipel des Pluies a son importance
Dans le dessein et l’humectation de certains faits
Qui vont très certainement intéresser vos milieux de vie et vos structures.
Je ne sais pas comment nommer ces faits et ces évènements
Mais mon Chant, je l’espère, a su vous indiquer ce que j’en sais.

silence vibrant

Il y a également cet autre point dans mon intervention
Qui concerne l’avènement chez vous, les Humains, de certains Enfants Dragons
Dont certains sont déjà conçus,
Voire proches de leur naissance…

court silence très vibrant

Rassurez-vous – ils n’auront pas d’écailles, ni de longue queue
Et ne cracheront pas de flamme visible.

Mais leur Regard vous parlera la langue des Dragons.

Ce seront, je vous le précise et je vous rassure, des enfants totalement humains
Et non pas des monstres tapis dans des corps qui vous ressembleraient
Et qui à terme vous feraient peur…
Non (sourire) – ce ne sont pas des monstres..!

Il est simplement admis et correct
Que cette sorte de Mélange de nos Races puisse se réaliser ainsi en ces instants-là
Car leur présence aura un effet tout à fait salutaire, bienvenu, bénéfique et dynamique…
Parmi vous, ils se réjouiront d’être nés
Et cependant ils auront quelques difficultés parfois, car ils seront mal reconnus pour ce qu’ils seront. Cela est prévu.
Néanmoins sachez, vous mes Amis, reconnaitre leurs présences et célébrer ce qu’ils sont Car ils auront grand plaisir à interagir avec les autres enfants
Parmi lesquels d’ailleurs beaucoup (vous le savez, plus ou moins) émanent également de différentes Races « nouvelles » parmi vous.

Voici donc un chant que Nous leur offrons, Nous, Dragons de Pluie
Pour faciliter leurs venues en vos corps.

Douce et longue mélodie (comme une berceuse) en paroles stellaires.

Silence vibrant
…Trois frottements de mains vifs chacun suivi d’un claquement.
Silence vibrant…

Je suis tout à fait réjoui d’avoir ( je crois) réussi à vous dire Ce qui était important, d’une façon suffisamment intelligible pour les aspects les plus primaires de vos personnes.

Sachez que Nous prendrons grand soin des Enfants dont je viens de parler.
Cela sans aucune forme de conflit avec leurs parents humains, bien au contraire. Souhaitant toutefois que ces parents ne Nous rejettent pas – car Nous apparaitrons sans doute dans leurs rêves, ou des choses comme ça.

Il se peut également que certains d’entre Nous soient présents dans leurs jardins..!
Quelle joie alors, pour toute la famille et pour nous-mêmes..!

Et lorsque les Pluies viendront arroser ces Jardins
Il y aura bénédiction et joie des Dragons joueurs
Pour (…que puis-dire ?)…
…Arroser, illuminer, encenser, réjouir les jardins en question et les habitants qui les gardent Ainsi que ces chers petits Bambins – que déjà Nous affectionnons tant.

Ils auront des frères et sœurs Dragons, moins visibles, dans leurs parages
Pour jouer et partager leurs savoirs.
…Cela pourrait nécessiter que  leurs maitres d’école soient également bienveillants.
Quelle joie !

Silence vibrant

Je m’en vais retourner à ma Forme

Sifflements, chuintements, divers souffles puissants rythmés et rapides

Tout Amour, Toute Pluie, Tout Dragon, Toute Floraison
Je vous fais mes salutations, moi  Madoul An A Oz’za Achaay’hin,
Dragon de Pluies, mandaté.

Alléluia

Chuintements, souffles, claquement de mains.

 

via Christine Anne K. le 8 octobre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.
Cercle de co-Création n°8 -Astoyala Edj  :  17-19 novembre 2013 – 
avec participation physique ou distante active : voir en page Evènements  

.

Ej’zouga Nash – Enfant des HCIG

cliquez pour écouter

chanson en langue stellaire

Je vous adresse mes salutations!
Je suis une enfant. Mon nom : Ej’zouga Nash Olaad Ell                   .
Bien qu’étant enfant, j’appartiens à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, ainsi que de nombreux enfants de votre Terre, dont quelque part je fais partie. Mais ici ce n’est pas l’enfant terrestre qui a choisi de  s’exprimer, mais l’enfant cosmique…

Bien qu’étant très intimidée je vais m’exprimer avec assurance, car j’ai tenu à intervenir.
J’appartiens donc à la population qui renouvelle considérablement les données et les états de l’Humanité… Si je voulais vous parler en tant qu’enfant terrestre, je me débrouillerais pour parler à la télévision ou quelque chose comme ça. Ce n’est pas ce niveau là qui s’adresse à vous mais le niveau de ma Conscience Supérieure – qui cependant est parfaitement attaché à ce qu’est ma conscience d’enfant terrestre et ma vie actuelle en cette planète, que j’ai choisi d’habiter. J’ai également choisi mes parents, ainsi que généralement nous le faisons.

Nous sommes donc nombreux en réalité à avoir préparé cette intervention, pourrait-on dire, et j’ai été un peu choisie et un peu auto-proclamée comme celle qui parlerait. Je n’ai pas peur : car je sais que ce que j’ai à dire et à faire passe avant tout, et c’est simple.

Je sais qu’il y a de nombreux mois l’enfant Élohim Istirulwah est déjà venu à deux ou trois reprises vous parler. Je ne vais donc pas reprendre dans ses propos ce qui pourrait être redit à l’identique : je vous propose de vous y référer… Cela concernait les enfants de la Terre, en particulier dans leur sommeil et dans leurs jeux. Cela est toujours valable : je vous propose donc de vous y référer.  ( NdR pour cela :  liens en bas de page )

Quant à moi, je souhaite vous parler de notre Education.

Nos parents sont généralement très aimants. Ils semblent faire de leur mieux pour nous transmettre un système de valeurs  et des règles de survie  adaptées à notre environnement  et à ce qu’ils pensent être nos corps. En réalité, nous faisons un effort de courtoisie  pour accepter certains éléments de cette éducation car elle n’est pas toujours véritablement adaptée à ce que nous sommes en réalité.  En particulier nos corps n’ont pas les mêmes  besoins que ceux qui traditionnellement  figurent dans les manuels d’éducation -aussi bien intentionnés soient-ils- car ils ont été écrits bien souvent  il y a vingt ans, trente ans, cinquante ans, et ne correspondent pas à notre génération. (Il n’y a aucun reproche  en mes propos à ce sujet.)

Nous aimerions donc vous donner à comprendre avec tout notre amour que nous sommes un peu différents, pour bien des aspects, de ce que vous croyez,  et que par bonne volonté nous nous conformons néanmoins  à vos désirs – car il est important que nous grandissions en accord avec vos souhaits, avec votre amour, avec vos capacités qui sont tout à fait valeureuses et que nous aimons.

Nous nous conformons donc mais nous souffrons, pourrait-on dire, d’un grand nombre de normes d’éducation : qui d’une part ne nous servent absolument à rien et nous ennuient, et qui d’autre part nous demandent  une certaine quantité d’énergie qui nous prive justement de temps et d’énergie pour nos propres besoins d’éducation, d’acquisition de connaissances et de compétences. Nous aimerions donc qu’il soit considéré le fait que nous n’avons pas tant  à vous faire plaisir en faisant  de nombreux devoirs et leçons, et même en regardant la télévision car, généralement certes elle est amusante, mais elle ne nous apprend pas grand chose  et souvent nous pollue un petit peu, beaucoup – les systèmes neuronaux en particulier, que nous avons à entretenir, ainsi que les connections subtiles que nous avons reçues avant de nous incarner et qui ont besoin d’être maintenues en état correct et vivace. Nous souffrons donc de ces choses.

Je ne parlerai pas  des aspects de notre éducation comme la nourriture et la pollution électro-magnétique, qui sont des sujets rebattus et sur lesquels  je n’ai pas de choses intéressantes à rajouter.  Sachez que nous ne souffrons pas tant de la pollution électro-magnétique au sens où vous le croyez car nous avons un certain nombre d’immunités « sui generis » . Néanmoins nous avons besoin d’en être protégés mais pour des raisons un petit peu décalées par rapport à celles que vous pensez… La nourriture nous convient : cela est de peu d’importance car en réalité nous avons peu besoin de nourriture. Là aussi nous nous conformons à vos souhaits -ainsi qu’à notre gourmandise bien évidemment ! Nous nous nourrissons beaucoup de prana, nous nous nourrissons d’informations subtiles, nous nous nourrissons de sons, nous nous nourrissons de regards et d’échanges de coeur à coeur. (Nous aimons cependant beaucoup les jus de fruits et les frites, cela est vrai.)

…Je crois que j’ai déjà beaucoup parlé, et pourtant je sais qu’il y a encore beaucoup de choses à vous faire savoir. Pour aller plus vite, je vais de nouveau chanter un petit peu car ces chants nous permettent de compacter beaucoup d’informations et de les délivrer d’une façon plaisante et sans gros efforts de formulation intellectuelle – qui les compriment dans des cases, qui correspondent davantage au système éducatif que nous n’aimons pas beaucoup qu’au système de communication que nous aimerions développer…  Quand nous serons grands nous développerons croyez-le, avec vous, ces formes de communication.

Chant

Que nos parents reçoivent avec plaisir tout ce que j’ai chanté.

Nous avons donc besoin que notre intelligence soit reconnue dans ses capacités différentes, et dans des besoins d’extensions qui emploient d’autres formes que celles que laborieusement vous tentez de nous inculquer pour nous réduire les capacités réelles que nous avons. Je sais que ce n’est pas votre intention, mais quand même avouez  que vous cherchez à nous normaliser et à faire de nous de bons travailleurs : cela n’est pas un objectif valable. Vous cherchez à nous inculquer la façon de supporter ce que vous-mêmes vous avez du mal à supporter, n’est-il pas vrai?

Aidez-nous plutôt à ce que nous retrouvions ensemble les clés et les chemins qui permettent d’ouvrir ce qui doit être ouvert et de se réjouir de tout ce qui est, au lieu de supporter ce qui doit être enduré.

Certes, nous aimons beaucoup les Mathématiques mais je dois dire que nous sommes déconcertés par ce qui est enseigné car c’est vraiment nous prendre pour des imbéciles, excusez-moi l’expression. Nous sommes déconcertés par le paternalisme  de nos enseignants qui nous prennent vraiment pour des moins que rien et des cerveaux vides.

Je sais, et nous savons néanmoins,  que notre état d’enfant fait que nous avons une innocence et qu’effectivement nos connaissances ne sont pas décompactées, et que par conséquent vous croyez que nous devons apprendre certains b-a-ba ultra simplificateurs, voire mensongers, concernant le monde qui nous entoure. Nous ne sommmes pas dupes.. nous faisons semblant – ou alors nous devenons réellement idiots, et ça, c’est grave.

Nous aimons la Musique. Là, ça ne va pas trop mal bien que franchement, à l’école il devrait y avoir un temps consacré à l’enseignement de la Musique et à la pratique de la Musique, qui soit vraiment conséquent : la Musique a autant d’importance que les Mathématiques et que la langue que nous avons à parler.

Nous aimons également les sciences de la Vie, mais notre façon de les connaître repose sur notre accès direct à des données qui sont bien supérieures en qualité et en quantité à ce que vous employez – et je ne parle pas de la façon vulgarisée, simplificatrice et abêtissante avec laquelle on nous les transmet en croyant nous aider à les comprendre. En réalité, concernant les sciences de la Vie en particulier, on nous désinforme et on nous rend inaptes à réellement comprendre et maîtriser un certain nombre de faits, de phénomènes, de données et d’observations utiles. Je vais d’ailleurs à ce sujet vous re-proposer quelques informations sous forme chantée, qui vous feront, j’espère, entrevoir un autre plan de ce que nous attendons dans l’éducation concernant la Vie..

Chant

…Ceci est le tout premier chapître de ce que nous apprenons avant de naître, et qui concerne des données de base sur les ADN tant des humains que des végétaux, des animaux et d’autres formes de vies subtiles sur la Terre. Ce n’est que le premier chapître !.. Nous avons donc, dès notre arrivée, déjà ce bagage de connaissances, et il ne nous reste d’une part qu’à les vivre et d’autre part qu’à les déployer : idéalement dans des actions, des créations, des constructions et des interactions dès lors que nous devenons suffisamment grands et autonomes pour le faire.

En tant qu’enfants, à travers nos jeux,  nous nous livrons parfois à de telles choses sans que vous puissiez vous en rendre compte. Mais généralement, sauf exceptions, cela ne peut aller suffisamment loin car nous sommes interrompus : soit par le besoin de rentrer en classe écouter des choses qui nous abêtissent, soit par la télévision, soit par d’autres interruptions que vous croyez justes… Et nous ne vous en voulons pas : je vous signale simplement que nous avons beaucoup d’interruptions,  et qui ne sont pas toutes appropriées. Car si nous ne pouvons pas poursuivre de façon conséquente nos travaux les uns avec les autres, nous nous accoutumons à des échecs et à des tentatives avortées : cela n’est pas sain, vous en conviendrez.

Nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes particulièrement en charge de la surveillance de l’Education, car ce poste est de la plus haute importance pour maintenir la qualité de l’Evolution – en l’occurence de l’Humanité, puisque nous parlons de la Terre.

Il importe que cette Evolution soit cohérente avec, d’une part, ce qui est inscrit dans les possibles, avec d’autre part ce qui est bon pour l’environnement, avec d’autre part ce qui est externe à la Planète -c’est à dire le Système Solaire et d’autre part des localisations galactiques en relation, et elles sont nombreuses. Il importe également que cela soit cohérent avec nos Lumières, et avec la philosophie de l’Un qui est celle, et la seule, à laquelle nous souhaiterions être référés, car nous avons été immergés et conçus dans cela.

Bien sûr nous jouons aussi à être de petits diables… Cela est notre tâche éducative pour vous. Nous devons ainsi vous aider à évoluer -à lâcher des croyances, des certitudes, des erreurs, des rigidités qui vous ont été imposées et qui ne sont pas justes, qui ne résonnent pas- en vous obligeant à vous dépasser et à vous reconstruire pour être véritablement les parents dont nous avons besoin. Cela est fait avec tout notre Amour – bien que souvent nous vous donnions du fil à retordre…

Voici encore, à ce sujet, un autre petit chapitre de ce que nous avons appris avant de naître et qui ne parle que d’Amour à votre égard…

Chant

…Ce n’était pas le chapitre entier, j’ai pris seulement le début et la fin.

Il y a encore quelque chose de très important que nous aimerions pouvoir vous communiquer à l’occasion de mon intervention -mais je ne sais absolument pas comment je pourrais vous le dire (car je sais qu’il y a des choses que nous ne devons pas dire, pas encore..)  Je pense que ce que je peux dire c’est : Ayez confiance!  Le chemin que nous avons pris, vous et nous, est balisé. Il n’y a pas d’erreur en ce qui concerne l’arrivée.

…Il y a trois règles que nous aimerions pouvoir pratiquer avec vous mais je ne sais pas si je vais savoir les dire dans la langue qu’en cet instant nous parlons – je vais essayer mais je ne suis qu’une enfant.

Numéro un : Je respecte et Tu respectes ce que Nous sommes, réunis en nos coeurs,  et ce qui Nous fait être à tout instant. Et cela est Grâce, et cela est Connaissance, et cela est Fin en soi.

Numéro deux : Je te donne et Tu me donnes, Je te reçois et Tu me reçois. Cela est Notre vraie nature. Il nous reste peu de choses à faire en dehors de cela…Suite en langage stellaire.

Numéro trois : le Soleil nous parle, écoutons-le!… Suite en langage stellaire.

Je n’ai pas bien su dire le numéro trois n’est-ce pas, dans la langue française qui aurait été d’usage, mais cela est bien car j’ai pu le dire avec des mots qui sont plus complets, plus justes, plus vastes de sens et plus précis.

…Notez bien que dans toutes ces paroles je suis venue parler aux parents, éducateurs, et aux autres adultes. Car pour parler aux enfants, nous n’avons nul besoin de faire des choses aussi  compliquées : car nous communiquons parfaitement, en principe, entre nous…

…Sauf ceux d’entre nous qui ont été trop abêtis, trop normalisés avec une certaine violence éducative. Et c’est de cela que je voudrais vous parler car, dans votre langage émotionnel vous diriez qu’il y a un certain « appel au secours » de la part de certains d’entre nous qui réellement se trouvent dans des conditions que vous nommeriez « en difficulté ».
Je vous demande donc, avec votre coeur et avec votre écoute subtile, de les entendre et de faire ce que vous pouvez pour changer vos comportements à leur égard, et pour ne pas les enfermer dans des cases qui les réduisent à néant.

Je parle de ceux d’entre nous que parfois vous cataloguez médicalement comme « hyperactifs », je parle de ceux d’entre nous que vous cataloguez comme « autistes »… Je ne connais pas tous les mots que vous employez… Je parle donc de ceux d’entre nous qui  ne savent vraiment pas s’adapter au système qui leur est inculqué sans en être réellement  en « difficultés », et qui ne savent pas faire bonne figure et se conformer, ou bien qui refusent purement et simplement de se conformer – car cela est une option que certains d’entre nous doivent choisir mais cela ne les met pas dans une situation aisée. Car nous avons besoin, nous les enfants, je l’ai dit, d’être en accord et en harmonie avec nos parents, avec nos éducateurs, et avec les adultes qui nous protègent et nous aident à améliorer nos capacités de vivre parmi l’Humanité que nous avons choisi d’être.

Séquence en langage stellaire…

…Ceci était un peu le message de ceux dont j’ai parlé et qui refusent de se plier, ou qui ne peuvent se plier, ou qui ont choisi d’être autres, et qui néanmoins désirent profondément être là et partager votre Amour et votre éducation. Education réciproque, je vous le rappelle..!

Pour terminer c’est donc -et ne riez pas- en tant que vos éducateurs humbles et aimants que nous conclurons par ce chant :

Chant en langue stellaire...

Je vous confierai que j’ai bien vaincu ma timidité et que j’en suis très satisfaite. C’est un progrès que je souhaite valoriser, autant pour moi que pour les enfants que je représente. Car si nous avons à être respectueux avec vous, nous n’avons pas à être timides – sauf lorsque la timidité simplement reflète notre innocence, ce qui est juste.

J’ai donc rempli ma mission en vous disant tout cela et j’espère être entendue.

Je conclurai donc en me permettant de re-préciser que nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes entre autres en charge de la surveillance de l’Education, et que vous pouvez vous adresser à nous à tout instant -et je dis bien à tout instant- par l’intermédiaire de vos Cercles d’Intelligence Collective, auxquels nous participons : il n’y a rien de plus simple.

Et nous pouvons ainsi interagir en toute simplicité et dans les meilleures conditions qui soient : pour créer la meilleure fluidité des comportements éducatifs, des systèmes, et des outils, qui doivent véritablement être révisés -pour ne pas dire entièrement remplacés, à peu de chose près- et cela dans un délai aussi rapide qu’il est possible : si vous voulez, ainsi que nous le voulons, que notre Humanité connaisse un état de Fraternité, de Paix, d’Abondance, et d’Intelligence partagées – car cela n’est-ce pas, je crois, correspond au désir profond de la plupart d’entre vous, ainsi que le nôtre.

Je vous remercie de m’avoir accordé votre attention.
Je m’appelle Ej’zouga Nash Olaad Ell, et je suis une enfant… Merci.
Nous vous aimons.
Halleluiah!

-NdR  : cliquez la catégorie Enfants pour retrouver toutes les interventions concernant nos enfants, avec celles de l’enfant Elohim Istirulwah , ainsi que recommandé ci-dessus par Ej’zouga Nash. Les liens d’écoute sont associés aux textes –

via Christine Anne K. le 6 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr