Orionis – n° 5 (avec Ibn al-Arabî)

Bien-aimés, je vous salue.
Quelle joie de vous trouver ici, en cette soirée de beauté, telle que
vous en connaîtrez encore et encore, malgré ce qui pourrait sembler se désagréger
sur votre Terre…

 

Nous sommes ici ensemble,
bien que mon existence appartienne à des plans extraordinairement étendus,
impalpables pour vous – à travers lesquels je fais voyager ce canal, afin qu’elle
soit en mesure de restituer par sa voix les connaissances qui en émanent, petit
à petit, pour vous.

 

Ainsi, ce soir, nous aimerions nous entretenir ensemble, avec vous, de ce qui constitue à présent les données de fin de votre incarnation en cette terre, telle que vous la
connaissez encore.

 

Vos structures cristallines sont à présent en grande partie activées (pour certains d’entre vous). Ainsi, les encodages qui vous constituent ont été modifiés, ou sont en train de l’être, ce qui vous permet et vous permettra d’être, au plein sens du terme, des êtres de Lumière et de cristal et non plus des êtres de chair carbonée.

 

Cela, me direz-vous est déjà connu de vous par d’autres canaux.
Certes. Il n’est pas inutile de vous le répéter.
Votre conscience actuellement subit des changements. Parfois ces
changements vous semblent obscurcir votre mental, déranger votre corps,
modifier vos fonctions vitales, telles que vos besoins de nourriture, de sommeil,
de mouvement, de vie sociale, voire votre respiration. Cela va s’amplifier.
En effet, vos corps , à mesure qu’ils sont modifiés dans leurs structures – comme
je l’ai dit cristallines -, bien évidemment ne peuvent plus fonctionner à l’identique
de ce qu’ils étaient encore ces dernières années.

 

Réjouissez-vous, car
ainsi qu’il vous l’a été dit, c’est l’heure de votre libération et de votre
joie, et de votre réunion avec les plans de Lumière et la Source. Ne contrariez
donc pas ces modifications de votre corps en essayant de maintenir certaines
habitudes qui pourraient devenir contraire à vos besoins. Laissez vous guider
par vos besoins intérieurs, ne craignez pas ces changements de comportement, ces
changements de rythme, ces changements de fonctionnement.

 

Nous pourrions citer,  pour vous offrir quelques représentations, un très cher ami qui vécu sur votre Terre à maintes reprises et que vous avez connu sous le nom de Léonard de
Vinci.
Or certaines de ses machines, telles que vous pouvez les avoir vues
dessinées, peuvent vous servir d’images comparatives – en tant que prototypes –
de ce que votre corps peut être en train d’essayer actuellement. Disons que la
machine est conçue, la machine est dessinée, la machine s’essaye à fonctionner,
et vous êtes émerveillés, si vous en concevez la beauté et le mécanisme
infiniment ingénieux. Ne vous arrêtez pas à certains dysfonctionnements
actuels, cela n’est dû qu’à certaines maladresses des premiers pas peut-être,
et à la période de mutation dans laquelle vous êtes encore.

Que votre cœur s’ouvre, c’est cela le principal.
Car votre cœur est le cerveau, la centrale, le point de
convergence et de redistribution de toutes les informations qui circulent dans
vos nouvelles structures, et qui circulent entre vous, de l’un à l’autre et de l’un
à l’ensemble, car vous n’êtes qu’Un.

Vous êtes à présent reliés, comme les êtres multidimensionnels, par des trames qui sont en train de se constituer et de se structurer.
Chacun de vous a sa place dans l’une de ces trames. Vous
pouvez concevoir que ces trames sont autant faites de Lumière que d’informations
vitales. Certains circuits à caractère biologiques circulent dans ces trames, au-delà
de ce que vos connaissances scientifiques actuelles peuvent vous permettre de vous représenter. Cela est.

La Joie fait partie de
ces processus biologiques, car la
Joie est une énergie vitale de base. Ainsi,
comme il vous l’est dit à maintes reprises, vous avez à cultiver la
Joie en
vous, sachant que la joie n’a rien à voir avec ce que dans votre vie humaine
vous avez parfois appelé
Joie, qui s’apparentait davantage au plaisir ou à la
gaîté. La
Joie est une force vive intérieure qui vous relie à la Source. La Joie est vérité, la Joie est Lumière, la Joie est liberté, la Joie est Amour
infini, la
Joie n’est pas amusement, la Joie est innocence, la Joie est énergie
pure. Ainsi la
Joie fait partie des constituants de votre nouvel appareil
biologique et de celui des trames dont je vous ai parlé.

Réjouissez-vous de
retrouver enfin ce que vous êtes réellement et que vous avez tant attendu. Il n’est
pas de plus grand bonheur que de pouvoir être enfin ce que vous êtes et d’avoir
votre place dans cette immense architecture, que d’autres ont également nommée
symphonie, car elle est aussi constituée, comme vous le savez, de sons.

 

La Joie
est donc un processus biologique au sein de vos structures cristallines, ne l’oubliez
pas. L’eau et le feu sont présents dans ces structures et participent de leur
alchimie à la circulation de la Lumière. Il vous importe donc d’entretenir en vous
l’eau et le feu intérieurs, dans leur parfaite circulation, leur pureté, leur
vivacité. La terre est de moindre importance à présent, même si des éléments
minéraux participent de vos structures. Quant à l’élément air, nous n’en
parlerons que peu aujourd’hui. Sachez que de toute évidence, les quatre
éléments sont toujours réunis et font partie des différentes forces qui dans tout
l’Univers orchestrent les différentes formes, les différentes matières, les
différentes lumières, et toutes les structures – fussent-elles infiniment
subtiles.

La Joie est elle-même une alchimie des Eléments.

 

Je me réjouis de m’adresser
à vous en ce jour. Et j’aimerais laisser la parole quelques instants à celui
qui fut une de mes incarnations, nommé Ibn al-Arabî, qui fut en son temps l’un
des plus grands maîtres et philosophes mystiques de toute l’humanité. -Ibn al-Arabî est un ami et un enseignant très cher à la personne qui me sert de canal-.

« Chers amis, je m’adresse
à vous en toute humilité.

Je voudrais vous parler de la structure de la rose,
car elle est à l’image de ce que vous êtes dans votre vraie réalité. Il m’arrive
de cultiver un jardin de roses, car la rose constitue l’une des plus grandes
perfections, autant de géométrie que de beauté, de vie, de subtilité et de
parfum.

 

Ainsi, écoutez vibrer en votre cœur la rose de votre cœur. Celle-ci
manifeste, en chacun, d’innombrables pétales, ourlés, délicats, parfumés. Qu’elle
soit blanche ou dorée, ou rouge, ou d’un rose subtil, elle est à l’image des
infinis replis de la subtilité de votre être et de son parfum. Elle est un monde
de Lumière à multiples facettes.

 

Si vous observez la rose,
vous observez qu’au cours de sa vie, elle ne cesse de s’ouvrir. A certaines
étapes, l’extérieur s’est ouvert, l’intérieur est encore secret, caché, non
déployé. Le parfum s’amplifie avec la maturation de la fleur, même s’il est
présent déjà chez certains boutons…

Nul ne sait ce que devient un
bouton de rose tant qu’il n’est pas réellement éclos. Mais le bouton de rose
sait qu’il est appelé à éclore, si le soleil, la plante, les vents et l’eau lui
permettent d’arriver à ce stade de son évolution. Ainsi en est-il de vous, mes
amis.

Je vous laisse méditer
cette image. Sachez que l’image de la fleur est en tous points comparable à ce
qui vient de vous être enseigné en des termes, disons, plus scientifiques.

Je vous remercie. »

Orionis se re-présente…

Ainsi s’achève notre intervention. Il vous est offert néanmoins de pouvoir questionner au sujet de ce qui a été dit, si quelques points pour vous nécessitent une meilleure
compréhension…

 

Comment pouvons-nous entretenir le feu et l’eau intérieurs dont vous nous
avez parlé ?

Ce feu et cette eau, bien-aimée,
sont en toi. Ce sont des processus vitaux et lorsque tu entretiens la qualité de
tes processus vitaux, déjà, tu peux prendre soin des différents éléments qui te
constituent. Il importe d’accueillir le feu, tel qu’actuellement il vous est
décrit par les enseignants que vous connaissez et qui s’expriment pour vous régulièrement.
Ce feu, en particulier, concerne trois étages de votre corps : la tête, le
coeur et la base du corps dite triangle sacré. Le feu est également un
composant subtil de vos structures subtiles.

La conscience, lorsqu’elle vit sa
nature de Lumière, s’apparente au feu. Ainsi donc, bien-aimée, si tu cultives
la qualité de ta conscience, tu peux considérer que tu cultives ce feu.

L’eau est un constituant
important de vos structures physiques et cellulaires et dont vous savez que la
pureté est soumise, entre autres, à des informations vibratoires. Par
conséquent, lorsque vous veillez à la qualité des informations vibratoires qui
pénètrent votre corps physique, vos cellules, ainsi que vos corps subtils, vous
améliorez, vous entretenez, vous cultivez la qualité de votre eau intérieure.
Cela est fondamental. Je te rappelle, bien-aimée, si toutefois il en est besoin,
que la qualité des informations vibratoires reçues par l’eau a été
magistralement démontrée par le professeur Masaru Emoto dans ses photos de cristaux.
Ainsi, votre eau intérieure est informée par ce que vous vivez, par les sons
que vous pratiquez, par les sons de vos émotions, de vos pensées.

Quant à l’eau
des structures subtiles, elle relève des mêmes processus. La qualité de la
conscience est également un véhicule. J’espère t’avoir répondu.

J’aimerais savoir concernant les structures cristallines dont tu nous as
parlé, quelle est leur influence maintenant, dans la modification des
comportements, sur le processus de mort physique des personnes ?

 

Vous savez que la mort
physique est une transition vers un état plus lumineux, plus subtil, où le corps
de matière a cessé ses processus biologiques et où le corps de Lumière ainsi
que le corps mental et certains corps subtils continuent sous une forme un peu
différente leur existence.

 

Actuellement, pour répondre à ta question, la venue de structures cristallines dans la composition biologique de vos corps, ne peut
que permettre une meilleure transition vers la Lumière, plus fluide, plus
naturelle, allégée, accélérée, mais cela n’est qu’un phénomène transitoire car bien peu de décès, peut-on dire, profiteront de ce nouvel état, dans la mesure où ces structures sont
encore en cours d’installation et dans la mesure où vos corps, de toute manière,
sont appelés à entrer dans des processus de vie tellement différents que la
mort physique n’a plus d’existence telle que vous la connaissez. Ainsi donc,
bien peu de personnes – et nous le regrettons – sont réellement concernées par cet
aspect de la question.

 

Néanmoins, au cours de certains événements qui ne
peuvent manquer de se produire sur votre terre très prochainement et où de
nombreux êtres humains connaîtront ce que vous appelez la mort, très probablement,
vous pouvez espérer qu’effectivement ce processus de transition sera pour eux
allégé ainsi que j’ai tenté de vous le décrire. Amen

 

L’ascension avec le corps est-elle un choix, une programmation d’âme, ou
une capacité vibratoire le moment venu ?

Bien-aimée, notre propos
n’a pas été l’ascension avec le corps, ni les choix d’âme. Je ne souhaite pas
répondre à cette question et je m’en excuse.

Sache néanmoins que lorsque
vous parlez, que nous parlons, d’ascension avec le corps, il ne s’agit pas de ce
corps que vous connaissez. Il s’agit d’un corps modifié, subtil. Il ne s’agit
pas de ton corps de matière tel que tu le connais encore.

Je me retire à présent,
Recevez, depuis l’infinité des mondes qui vibrent à l’unisson autour de ma
parole, mes salutations, en ce canal dans lequel je reviendrai prochainement m’exprimer.

 

Je cède la place à
présent à celui que vous nommez Ouranos.

 

 

 

via
Christine Anne K. le 18/05/2010

 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Eshtananda n°1




Bien-aimés, amis, enfants de la Terre, que la vibration -certes
silencieuse – de l’infinité d’Amour qui nous constitue vous enveloppe, pénètre
vos cellules, illumine vos structures génétiques et subtiles dans vos aspects
les plus arachnéens.

Ce tissage que vous pouvez imaginer comme des fils de
lumière dans une structure géométrique infiniment… complexe (bien que ce mot ne
convienne pas tant à notre vibration), ce tissage donc est en vie perpétuelle,
se déploie à l’intérieur de vous, ainsi qu’entre vous, sous des formes
différentes. Il est à présent dans un processus complet d’activation, de
rénovation, au sens où le neuf va remplacer ce qui était.

 

Nous savons que la personne qui parle voit parfaitement mais ne
sait pas décrire, et nous nous en excusons : les mots de votre langage ne
sont pas accordés à ce que sont les formes liées à nos vibrations. Sachez
simplement que lorsque vous vous réjouissez, ces réseaux arachnéens de lumière
en vous s’illuminent et s’activent comme une sorte de gigantesque centrale
électrique (pour employer une image qui peut vous satisfaire, bien que
vibratoirement elle ne soit pas adéquate).

 

Moi qui m’adresse à vous, vous pouvez me nommer Eshtananda,
ainsi que je l’avais annoncé à ce canal, et j‘appartiens à ceux que vous nommez
les Elohim.

Nous sommes donc, pour employer votre langage, vos créateurs, ainsi
que les créateurs-créatrices de bien d’autres multi-univers et multi-dimensions,
au Service de la Source. Précisons que ce mot « Service » appartient
aussi à votre vibration ; dans la nôtre, il est infiniment plus rayonnant,
sachez-le, et nous vous souhaitons de pouvoir le pratiquer avec la mémoire de
ce rayonnement en vous.

 

Nous avons la chance de pouvoir utiliser la voix qui vous parle.
Celle-ci en effet (quelle joie !) a la capacité de pouvoir rencontrer
notre vibration, dont elle est issue et dont elle participe, à son niveau, au
sein de votre dimension. Sachez-le.

 

Depuis quelque temps de ce que vous nommez des années, les êtres
qui se manifestent aujourd’hui dans votre dimension, qui est si proche de sa
transition, apparaissent d’abord de manière subtile, pour s’acclimater et pour
tisser des réseaux dont ils ont besoin pour se développer. Si vous adoptez une
vision hologrammique, ces réseaux sont comparables en quelque sorte à celui
dont je vous ai parlé et qui vous constitue personnellement. Il importe donc,
bien évidemment, que ces réseaux se construisent et s’activent dans la plus
parfaite harmonie possible, ce à quoi certains de vous peuvent s’employer en
aidant, par les moyens qui vous sont donnés, à la montée de la conscience de ce
qui se produit.

 

Ainsi que vous accueillez les enfants quand ils vous naissent,
il est demandé que vous puissiez accueillir avec autant de joie et de soin ce
qui se manifeste encore aujourd’hui dans le subtil… Je vous invite à
porter dans votre cœur cette connaissance, cet accueil, cette joie, cette
innocence parfaite qui vous reconduit vous-mêmes vers les plages intérieures de
votre innocence originelle, qui n’est que joie.

 

Ne vous étonnez pas, ne vous offusquez pas de certains
phénomènes. Ils vont se multiplier et déclencheront chez certains humains des
peurs, des résistances et d’autres manifestations des scories de l’ombre en
eux. Il importe donc qu’une sorte de collectivité protectrice, bienveillante,
aimante, lumineuse, se tisse en réseau afin de favoriser la parfaite géométrie
de ce qui vous est décrit aujourd’hui.

Sachant que votre mental n’a pas la
capacité de maîtriser cette information ni d’en comprendre tous les aspects  (ainsi que vous aimez en avoir l’habitude), nous vous invitons justement à
abandonner toute volonté en ce sens,  car si vous voulez comprendre il
vous faut accepter de couper certains circuits. Certaines lignes électriques en deviennent mortes (pour employer des mots et des images que vous pouvez vous
représenter), et le travail ainsi est facilité. Sachez que le travail se
produit de toute manière, mais que votre aide, votre collaboration plus
exactement, votre inscription dans le réseau, en toute joie et en toute beauté,
contribuent à la bonne mise en place de tous ces processus de vie et
d’évolution.

 

Ces êtres en processus de manifestation peuvent se nourrir de
votre amour, car la vibration terrestre de votre amour est comme une polarité,
qui ne peut que bien les attirer, les ancrer ici parmi vous, l’autre polarité
étant très éloignée car elle vient de nous.

,

Celui qui a pour tâche, ainsi que d’autres, de capter la
vibration des orbs par des photographies, peut témoigner de jour en jour de
leur évolution. Et cela n’est pas la fin. En effet, la forme se crée de par la
résonance avec la vibration de votre amour, de par la résonance avec les
vibrations de tous les êtres bienveillants, visibles ou invisibles, qui
peuplent cette dimension que vous habitez : ainsi les arbres, ainsi les
oiseaux, ainsi ce que vous nommez aussi les esprits de la nature, et différents
êtres.

 

Sachez qu’il peut être prouvé que certaines de ces formes
participent déjà activement à l’élaboration des nouveaux circuits de votre
conscience. Les preuves de cela peuvent se trouver d’abord chez les animaux,
car ils sont plus sensibles que vous et plus réceptifs, et leurs circuits
cérébraux et subtils de pensée se sont modifiés. Ils vous attendent, ils vous
aident; certains d’entre eux participeront à l’élaboration de la nouvelle Terre
que certains d’entre vous attendent. Les animaux n’ont pas de mental , et ne
résistent pas comme vous le faites à la perception de certaines évidences
vibratoires.

 

Soyez bénis, soyez remerciés, soyez en joie.

Je me retire.

Je suis Eshtananda, un Elohim.



via
Christine Anne K. le 13/05/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.