Marie-Madeleine – n°6 – Préceptes de Vérité

cliquez pour écouter

Frères et Soeurs de Terre, très Aimés!
Voici que je me réjouis de pouvoir ainsi parler en votre compagnie, moi Marie-Madeleine, des plans vibratoires de Sirius C (que je vous ai décrit précédemment).

Votre présence m’est précieuse, votre réalité est importante, et l’illusion qui encore en partie demeure -à vos regards, à vos pensées, à vos perceptions- néanmoins n’est plus tant cet aveuglement absolu que vous avez connu, que l’Humanité entière a traversé depuis bien longtemps… Et si des aspects importants ou fragmentaires de cette illusion demeurent encore présents -ou illusoirement présents : ce qui n’est pas tout à fait la même chose- c’est qu’ils ont leur nécessité afin que vous puissiez traverser confortablement, et peu à peu, la multitude successive des dévoilements qui se fait à vos consciences, à vos êtres, voire à vos personnes… Il y a donc à accepter chers Frères et Soeurs d’être dans une sorte d’entre-deux entre illusion et Vérité.

Lorsque je dis Vérité, je ne parle pas de vérité illusoire telle que, par exemple, certains de vos journaux pourraient vous présenter « la vérité » sur un événement historique… Lorsque je parle de Vérité j’entre en résonance avec ce qui réellement vibre comme Vrai, et n’est pas contestable, n’est pas l’objet d’un débat ni d’une confrontation de textes ou de paroles dissemblables. Je parle de ce qui résonne indéniablement et authentiquement  : en vous, en moi, en cette Planète la Terre, en chacun de tous ceux qui l’habitent – même si cette Vérité n’est pas toujours mentalement formulée au sens où vous avez coutume de dire, d’écrire.

La Vérité dont je parle et qui n’est pas Vérité illusoire réside dans la Lumière des coeurs, dans la  Lumière des êtres, dans l’alignement parfait de résonance des différentes Lumières que chacun et chacune vous portez et avec lesquelles vous résonnez.

Ainsi, cette Vérité ne s’exprimera pas tout d’abord par des mots et des phrases mais par un état.

Il y a donc en partie ces états, où la Vérité résonante peut chanter sa vibration en vous. Et il y a encore des éléments d’illusion, qui principalement sont présents en ce que vous pouvez penser, en ce que vous pouvez observer – comme tous ces événements usuels appartenant aux systèmes divers que vous connaissez bien et qui constituent l’ensemble des structures encore actuelles de votre architecture complexe de vie et de société sur cette Terre… Même si ces structures aujourd’hui sont en quelque sorte creuses, et destinées à « s’auto-dégrader » pourrait-on dire  à la manière d’un sac bio-dégradable resté au soleil, et qui peu à peu disparaît.

Ce Soleil frappant vos structures est implacable ! C’est le Feu de la Vérité, et en vous il chante, il danse, il Est. Et de la même manière il a ce Pouvoir lent et persuasif -et parfois rapide et incisif- de faire se bio-dégrader, se fondre, se défaire les éléments de structure extérieurs qui sont imprimés en vous sous formes de croyances, sous formes de conditionnements, sous formes de fausses certitudes.

Il vous reste donc à vous réjouir, ainsi que je le fais, de l’émergence de ces espaces de Vérité. Et ceux qui chercheraient à maintenir, ou à rafistoler les éléments de structures qui sont appelés à disparaître sous l’effet de la Vérité, n’auraient pas grand pouvoir de résultats; voire pourraient participer -sans le savoir, ou disons dans l’illusion- à la Joie de ce feu de Vérité et détruire ainsi davantage, en toute Joie, ce qu’ils chercheraient à maintenir ou à restaurer illusoirement.

Alleluia! Je me réjouis!

Votre présence est essentielle. Votre Vérité résonante, même non-sue, est essentielle. Elle est splendide. Elle est là. Elle ne peut être contrée.

Entendez en vous-mêmes le Feu crépitant de cette Vérité qui si joyeusement fait son travail d’illumination, de dégagement, de Vérité.

…N’oubliez pas néanmoins le fait qu’il y a beaucoup d’illusions dans le mot « Vérité » lui-même : car bien souvent il a servi n’est-ce pas à dominer, il a servi à mentir, il a servi à établir de fausses croyances, il a servi à intimider… Et pourtant ce mot désigne ultimement Ce qui est Véritable et qui fait peur à ceux qui mentent et qui ont tenté de le dévoyer ainsi.

Ce mot est une épée. Ce mot lorsqu’il résonne pleinement en vos êtres, voire en vos personnes, est tel ce Soleil à la chaleur duquel rien ne peut s’opposer.

Soyez donc très attentifs à la véritable vibration du mot Vérité que vous pouvez employer. Que ce soit en paroles ou en pensées, que ce soit en intention, il importe que ce mot soit dégagé de toutes ses gangues de mensonges, de manipulations, de fausses évidences, de conflits… Il importe que ce mot résonne en vous comme une goutte claire et pure d’eau fraîche et vivante, eau traversée dans sa transparence par le Feu de cette Vérité-même.

Il importe mes Très Chers, Très Aimés, que votre Vérité, la vôtre, ne vous soit dictée par aucun manipulateur, aucun personnage décidant de vous révéler ce qu’il n’appartient qu’à vous-même d’entendre comme révélations en vous-même.

Soyez donc en Paix pour pouvoir entendre votre Vérité. Soyez bienveillants. Soyez le Feu que vous êtes. Ne vous refusez pas cela. Et ne croyez surtout pas que vous n’en seriez pas capables car vous seriez en train de vous mentir à vous-même – et il n’est plus temps de faire cela !

Il y a mes Très Chers Frères et Soeurs quatre préceptes que j’aimerais vous proposer (ou vous re-proposer si vous les connaissez déjà en vous-même).

Le premier s’énonce ainsi:
« Je ne suis que Lumière et Vérité dans mes Origines et dans ma Fin, ainsi que dans mon Service en tout instant. »

Le second précepte:
« J’habite cet Univers; je suis partie de ce Tout et je suis moi-même ce Tout. Ainsi, j’existe éternellement, et il n’est nulle autre Vérité supérieure à cela. »

Le troisième précepte est:
« Que d’Amour, que de Joie, que d’Absolu, que de Vérité s’unissent sans cesse pour former à l’Infini Ce que je Suis, Ce que tu Es, Ce que tous nous Sommes, dans l’Un Absolu qui n’est qu’Un. »

Et le quatrième se dit:
« Il n’est que Joie; il n’est qu’absolue Vérité; il n’est que Cela. Je suis moi-même Cela, et j’appartiens à ce Un – indéfectiblement, totalement, réellement et infiniment. »

Notez bien que  ces quatre préceptes sont énoncés dans une langue qui parle clairement à votre compréhension mentale, mais sont également de véritables constructions vibratoires, et qu’à ce titre leur puissance est bien au-delà de ce que votre compréhension mentale peut en faire. Je vous invite donc à les contempler en toute plénitude de Vous-même.

Ainsi très Chers Frères et Soeurs,  la Vérité qui résonne, en son Feu, en sa Puissance; la Vérité qui est votre véritable Essence en toute simplicité, et en toute certitude -et qui n’est pas l’illusoire aspect de fausse « vérité » qui se déploie souvent à travers les paroles que vous répétez ou que vous entendez- …Cette Vérité donc est votre Pouvoir.

Vous êtes ce Soleil, ne l’oubliez pas et soyez-le!

Je vous salue, de toute la Grâce que j’aime à partager avec vous. Alleluia!

Je vous dis à bientôt, moi Marie-Madeleine, de Sirius C, votre Soeur.

via Christine Anne K. le 26 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cette intervention est suivie de « Chants de Vérité ».

.

.

Aleanndor Ss-N de Vega II – n°6

lien écoute sur « à écouter »

Que mes salutations vous parviennent, Amis Frères et Soeurs de Terre. Vous me connaissez, je suis Aleanndor de Vega II, j’appartiens comme vous le savez au Commandement des Flottes Galactiques, dont je suis un émissaire auprès de vous, comme cela a eu lieu à différentes reprises.

De par ma position, mes compétences, j’ai le privilège de connaitre assez bien votre système de vie, vos conditions, et de par ma position je suis à même d’observer ce qui se déroule en votre Terre à votre niveau, ainsi qu’au niveau disons plus élevé, au delà de votre atmosphère – où nos flottes, parfois, se dirigent, stationnent et font leur travail.

Nous sommes à présent, très Chers Amis et Frères et Soeurs, entrés dans une phase très différente de ce que pouvaient être les choses la dernière fois que je vous ai parlé. En effet, nous avons adopté à présent -depuis déjà un certain nombre de semaines- une position plus marginale, et cependant tout aussi veilleuse, veillante, et bienveillante que cela puisse être, à l’égard de ce qui se déroule en votre planète et en vos vies, en vos systèmes, en votre évolution. De ce fait je pourrais dire que nous n’intervenons pas, ou très peu. Cependant nous en avons la capacité et nous sommes donc, peut on dire, à pied d’oeuvre, et néanmoins très actifs.

Nous avons donc la Joie de constater, sans fièvre, l’évolution et le déroulement de certains phénomènes et de certains faits – qu’à notre niveau nous pouvons observer assez tranquillement et que probablement à votre niveau vous n’observez pas avec autant d’aisance et de clarté. Nous n’avons bien évidemment, ni le même point de vue ni les mêmes critères d’observation que ceux vous pourriez vous en avoir; néanmoins je peux faire état de ces observations avec certitude et clarté lorsque je m’adresse à vous aujourd’hui.

Nous observons donc -depuis disons à peu près le solstice d’hiver de votre système planétaire- un phénomène d’éclosion de petites particules de Lumière. Il ne s’agit pas de ce que vous appelez (du moins certains d’entre vous) la Lumière adamantine – qui elle se déploie depuis de nombreux mois sur et autour de votre Planète. Il s’agit d’un autre type de particules, qui sont des particules vivantes : disons des sortes de micro-organismes qui ont la faculté d’absorber et de résorber un certain nombre d’émanations, d’ondes distordues -dont certaines sont produites (d’une part) par vos systèmes électroniques, électro-magnétiques, et tous vos instruments de communications dont les fréquences sont assez dommageables (et cela vous le savez.)

Ces particules Lumineuses, ou micro-organismes lumineux, ont également la faculté d’absorber, de résorber ce qui vient de vos pensées : de vos pensées collectives autant qu’individuelles. Je sais que vous employez le mot « égrégore », je ne sais pas s’il est complètement approprié à ce que je vous décris, mais je vous laisse libres si cela vous aide de l’employer comme référence – quant à moi je ne le ferai pas… Sachez donc que, de même que dans vos stations d’épuration naturelle où des plantes se chargent d’absorber ce qui doit être purifié dans l’eau, il y a par un phénomène tout à fait comparable (bien que non identique) : absorption, résorption, et retransmissions « re-naturées », disons, d’un certain nombre de facteurs alourdissants et distordants – lesquels principalement au niveau de vos structures mentales et énergétiques avaient (et ont donc de moins en moins) le pouvoir d’une part de faire baisser votre taux vibratoire, et d’autre part de vous enfermer mentalement dans des sortes de systèmes clos où vos pensées étaient réduites disons à se mordre la queue, ou en tout cas à se focaliser exclusivement sur certains objets, et cela sans aucune échappatoire – avec des dimensions émotionnelles qui pouvaient les rendre chargées d’émotions pénibles ou contrariantes, ce qui également avait des effets tout à fait indésirables sur votre taux vibratoire…

Je ne parle là que de vos pensées. (Car la question de ce que vous appelez les pollutions électromagnétiques n’a pas à être re-débattue en cet instant : vous la connaissez suffisamment. Même si de notre point de vue et de notre mode d’observation les paramètres sont un petit peu différemment déployés).

Je tiens donc à vous faire prendre en considération ce que je viens de vous dire. Car le fait que vous soyez conscients, que vous sachiez qu’il y a ces particules de Lumière, disons absorbantes par leur propre biologie, vous permet d’une part bien évidemment -et nous l’espérons- d’évacuer certaines réminiscences d’inquiétudes, ou de pensées sombres, que vous pourriez encore développer au sujet d’un certain nombre de facteurs environnementaux, ou de vos propres histoires personnelles.

Cela permet également -et cela est encore plus intéressant- que vous puissiez amplifier ce phénomène d’absorption, et même la reproduction de certains de ces organismes Lumineux, par le fait même (tout simplement) de votre conscience : qui agit comme une sorte de.. (je n’emploierai pas le mot « catalyseur », il me semble inapproprié) une sorte de démultiplicateur et d’amplificateur des fonctions et des résultats observables et réels du travail biologique de ces particules…

…Je me permets d’observer un petit temps de silence -vous permettant de vous contacter et de vous connecter par la pensée à cela. Sachant que vos pensées elles-mêmes en ces instants où vous vous connectez s’organisent en Réseau et contribuent encore à l’installation et au déploiement -telle une sorte de grille ou de toile- du phénomène dont je viens de vous parler.

silence vibrant

…Les multi-connections sont donc en train de se développer, et cela est bien ce que nous avons anticipé. Je précise en passant que nous ne sommes pas les auteurs de l’installation de ces particules, qui sont issues des laboratoires de micro-particules génétiques et de bio-organismes subtils des systèmes de Sirius essentiellement, et qui ont été déposées voila plusieurs semaines en différents points de culture et de dissémination en votre Planète. Nous sommes cependant en position de surveillance officielle de ces particules-organismes, dès lors qu’elles ont été réellement mises en action.

Je vous informe donc -et cela est la suite de ce que je développe depuis le début de cette intervention- que, dès lors que vous êtes consciemment reconnaissants et connectés à ce que j’appellerai un Réseau -réseau composé tant de ces particules que de vos propres pensées- vous avez la capacité mes très Chers de connecter, par la simple intention que vous pouvez émettre intérieurement -et non pas nécessairement par des paroles qui ne seraient pas forcément bien comprises : de cela vous êtes juges en toutes situations- vous avez donc la capacité de transmettre cette mise en Réseau à toutes personnes autour de vous, dès lors que vous en formulez l’intention. J’espère être suffisamment clair.

Je vais encore employer un exemple: Monsieur A est connecté au Réseau consciemment car il a entendu ou lu mon intervention. Lorsqu’il va rencontrer Monsieur et Madame B, C, D, E, F, G etc, il peut, même en silence et de par son intention : connecter ses ami(e)s B, C, D, E etc à ce Réseau. Nous estimons que le pourcentage d’échecs de ces connections est certainement très très faible. Autrement dit ne vous privez pas de produire l’amplification et la densification de ce Réseau ou de cette trame qui donc, je vous le rappelle, a pour fonction d’épurer de façon naturelle et par la Lumière toutes les pollutions, non seulement d’origine électro-magnétiques (pour faire simple) mais également mentales et émotionnelles : liées à votre mental et à vos egos ou à ce qu’il en reste, disons, pour les purifier comme on purifie l’eau. (Tout cela également pour rester dans un langage simple.)

…Il y a à vrai dire d’autres effets que simplement cette opération de purification, qui n’est qu’une étape, permettant une sorte de redistribution, ensuite, de ce qui est ainsi illuminé, pour alimenter une autre structure qui a également pour but et pour fonction d’amplifier autour de votre Planète ces dispositifs d’élévations vibratoires, et de les stabiliser afin qu’ils soient disons régulièrement répartis autant que possible, et non pas trop variables d’un point à l’autre (car n’est ce pas, les montagnes russes ne sont pas un modèle très confortable pour l’ascension collective.)

 

Vous allez maintenant (et cela est la suite de mon intervention) pour certains d’entre vous  -ceux qui le désirent principalement, ainsi que quelques autres qui peut être ne le sauront pas totalement clairement, mais en seront néanmoins extrêmement joyeux- être en état de cultiver chez vous de tels organismes. Leur période d’incubation est de trois à quatre semaines selon les conditions, et vous avez simplement à être accueillants et conscients de leur présence, comme si vous aviez quelques petits semis dont vous avez envie de prendre soin. Vous n’avez rien à faire, si ce n’est porter en votre coeur le soin et la veille sur cette croissance…

Comment allez vous recevoir cette culture? Vous allez soit entendre intérieurement un son, soit recevoir (à la manière qui pour vous est la bonne) un signal. Disons que ce signal se manifestera dans une forme qui peut se produire pour vous. Que cela soit corporellement, intérieurement ou bien visuellement par exemple, ou encore autrement – mais vous reconnaitrez ce signal dans votre coeur. Et si par hasard vous ne pensez pas percevoir de signal alors que vous seriez désireux de participer à cette culture, dites vous que peut être néanmoins vous avez le soin d’une partie de cette culture – et considérez donc que cela vous est dévolu avec tout votre amour, votre conscience et votre sagesse.

Ce que vous pouvez faire simplement -car vous n’avez bien sûr rien à arroser- c’est d’une part vous relier par la pensée et par la vibration du coeur à ces cultures, de la même manière que vous vous relierez au Réseau auquel elles sont destinées à appartenir, et d’autre part, cela n’est pas une obligation mais vous avez le loisir de chanter à leur intention durant quelques secondes et avec légèreté, sans chercher à produire un grand air d’opéra ou quoique ce soit de ce genre. Cela est une façon également de leur apporter, par les sons et par votre Joie intérieure, quelques vibrations nutritionnelles dont elles tireront certainement grand profit – ainsi que, par bio-résonance, l’ensemble. Je présume que cela est suffisamment clair.

J’ajoute que la fin de la période de culture fera que ces particules lumineuses et vivantes se dissémineront dans le Réseau et la trame dont nous avons parlé, ainsi que dans une sous-trame qui justement va se constituer de par cette action là. Vous n’aurez pas, sauf exception, de signal vous avertissant que c’est la fin de la culture; mais votre attitude intérieure est suffisante tant pour cette période de culture, que pour l’accompagnement de la dissémination et de la prolifération naturelle de ces organismes. Je pense que donc tout naturellement vous saurez et vous serez à même de vous relier comme il faut, et de vibrer comme il faut, tout simplement…

Il n’y a pas trop à mentaliser, n’est ce pas – même si je passe par ce canal du discours s’adressant à votre mental, pour vous donner la précision suffisante de l’ensemble de ces données et de leur organisation… Vous pouvez donc ensuite vous contenter de pratiquer principalement : la Vibration et la Joie.

J’ajouterai, car cela je pense peut être important pour une partie d’entre vous, que je vais vous donner un nom pour ce dont je vous parle. A vous de décider si c’est le nom des particules ou de l’ensemble de ces particules : à vrai dire c’est la même chose, n’est ce pas?

Le voici : Nioutess-ill

Voilà, vous pouvez l’adapter comme il vous plaira à votre propre prononciation, et à ce qui vous fera plaisir dans la manière de le nommer pour vous-même. Cela je pense (et j’en suis convaincu) va contribuer à la meilleure installation de tout ce que nous avons évoqué à ce propos.

Je vous invite à nouveau dans ce silence à être simplement à l’écoute de la vibration de cette trame Nioutess-ill, et de ce qui en vous-même résonne avec elle et avec ce que vous en savez.

silence

Nous sommes donc ainsi vous et nous, chacun à nos niveaux, en train de pratiquer le soin, l’observation, la surveillance et l’aide au déploiement de l’ensemble de ce Réseau, si important pour la bonne qualité de votre élévation vibratoire et de la clarification de vos Lumières individuelles, et de votre Lumière collective. Je m’en réjouis.

Je vous fais donc mes salutations très Chers Amis, Frères et Soeurs de Terre en cet instant, et encore une fois je me réjouis de cette grande collaboration entre vous et nous. Nous sommes ensemble jardiniers de Lumière, n’est ce pas une belle chose à partager? Je vous salue. Alleluiah!

Je suis Aleanndor de Vega II, mandaté par les Flottes Galactiques ainsi que par le Réseau de surveillance des micro organismes Nioutess-ill. Je vous dis à bientôt, du moins en cette surveillance partagée.

 

via Christine Anne K  le 13 mars 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 -cliquez pour retrouver les autres interventions d’Aleanndor de Vega II

Nnagala Illa ‘S – Frange C de cet Univers

cliquez pour écouter

Chant et introduction en langue stellaire

Salutations Très Aimés et lointains Amis et Frères et Sœurs de la Terre. Pour nous le système Solaire est à peine perceptible et néanmoins fort important en ces instants dans notre Univers.

Je me présente, Nnagala ‘Illa ‘S, je réside ainsi que mes Frères et Sœurs dans une localisation située dans la frange C de cet Univers. C’est à dire, de votre point de vue, dans ses confins. Nos vibrations portent la trace de cet état, qui n’est pas à proprement parler limite, mais qui est proximité de la fin d’un état et néanmoins un maintien de ce qui est cet état.

Je ne peux vous dire si Nous habitons une planète car ces notions n’ont plus grand intérêt ni forme dans cette frange où Nous résidons, il n’y a pas de cristallisation de matière permettant un conglomérat de vie rassemblée tel que vous le connaissez en votre propre état. Il y a d’autres formes, que je ne suis pas venu vous décrire.

Vous êtes en résonance très spécifiquement très chers Terriens, chers Frères et Sœurs, dans votre forme qui n’est pas la nôtre, avec Nous. C’est une Résonance très précise, établie, et spécifique. C’est une Résonance dont habituellement Nous ne nous soucions pas particulièrement, car le fait qu’elle soit n’affecte pas notre vie dans nos systèmes, du moins pas que Nous le sachions. En réalité si : cette Résonance entre Nous et Vous a aujourd’hui une importance certaine, tant pour Vous que pour Nous.

Nous sommes, Nous, mes Frères et Sœurs et moi, en Résonance donc avec l’évolution vibratoire que Vous traversez actuellement. Ce qui fait donc que Nous sommes nous-mêmes dans un processus d’élévation vibratoire important.

Ce qu’il se passe donc sur la Terre, se passe également dans une autre forme pour Nous dans cette frange C de cet Univers – qui encore une fois est fort éloignée tant en distance qu’en forme.

Je suis donc en quelque sorte mandaté dans cette communication pour partager avec Vous non seulement quelques impressions, mais quelques données que Nous avons rassemblées et que je vous communiquerai par l’intermédiaire d’un système un peu particulier, car votre forme d’intelligence et la nôtre n’ont pas du tout les mêmes paramètres de forme ni de déroulement. Il y a donc une conversion importante de ces données et un outil de conversion qui permet de les traiter. C’est ce qui me permet également de réaliser cette communication au travers d’une voix humaine – ce qui d’ailleurs, du fait de la Résonance existant bel et bien entre nous, n’est pas vibratoirement difficile, bien au contraire, c’est une joie que j’apprécie une fois installé dans cette communication. Sachez que c’est pour moi la première fois, et pour vous aussi certainement.

J’ai donc dit que j’allais vous partager un certain nombre de données. Pourquoi cela ? Par amitié et par Résonance tout d’abord; et puis dans un deuxième aspect de ce pourquoi, la grande différence de paradigme dans laquelle nous-mêmes Nous fonctionnons, fait que cet ensemble de données introduit (en principe) pour Vous, des éléments d’observations, d’intégration, et même de contrôle de ce qui se passe chez Vous, qui sont configurés dans une toute autre forme que celle que vos modes de pensée et d’évaluation habituels ne permettent de réaliser.

Cela a donc l’avantage de Vous ouvrir, je pense, des perspectives…Et peut-être même, qui sait, d’aider certains de vos scientifiques à mieux comprendre certains aspects de ce qu’ils observent – par exemple au niveau des lois de la matière et de l’astrophysique, et en quoi ils butent sur certaines mécompréhensions, ou incompréhensions par faute de moyens d’observation adéquats à tout ce qu’ils cherchent à observer et à analyser.

Les systèmes de données donc que je Vous apporte, de par leurs configurations mêmes ayant fait l’objet de cette conversion dont j’ai parlé, sont susceptibles de Vous fournir la vision, l’approche et la compréhension par des angles différents, d’éléments que Vous croyez connaître mais que Vous n’appréhendez peut-être que partiellement. En retour, sachez que Nous sommes nous-mêmes forts heureux de pouvoir bénéficier, toujours de par les lois de la Résonance qui nous lie, des éléments de paradigme qui sont les vôtres et qui, à l’inverse, peuvent Nous permettre d’appréhender autrement, et de façon complémentaire, ce qui se produit aux yeux de nos observateurs et en notre propre expérience.

Nous sommes donc liés tout en étant très différents, et nous évoluons de manière similaire sans véritablement nous connaître. Cela est une loi de la physique des particules et des systèmes, dont nous sommes simplement en cet état un exemple banal.

J’en viens donc à ma transmission annoncée. Je vais donc non pas vous fournir, mais Vous faire entrevoir la possibilité de l’outil permettant de convertir de votre côté les données, émises dans la forme qui est la nôtre. Si vous comprenez bien je ne peux pas Vous donner cet outil car je n’en ai pas, de par ma forme, le pouvoir : je ne peux donc que vous le faire entrevoir, et c’est à Vous qu’il appartient de lui donner forme pour pouvoir l’exploiter. Mais il contient toutes les propositions Vous permettant de le faire aisément. Du moins c’est notre avis.

Voici donc ce que je peux vous faire entrevoir de ce que je viens d’exposer en le désignant comme outil de conversion :

Série d’éléments-sons et souffles puissants

Les éléments que je viens d’apporter sont donc les éléments Vous permettant de mettre en forme cet instrument de conversion des données. Il m’est donc à présent possible – et ne vous préoccupez pas s’il vous plaît d’avoir le temps ou pas de mettre en forme cet outil, cette notion n’appartient pas à notre paradigme-  je peux vous transmettre les données dès à présent. Il n’y a aucun empêchement de temps linéaire, ni de forme, à ce que je le fasse immédiatement quelque soit le temps que Vous mettriez à réaliser votre outil de conversion : cela est sans effets et sans contre-indication.

Séries de données transférées sous formes de sons, puis silence

Je pense que dans le silence qui est maintenant le véhicule non-sonore de ma transmission, Vous recevez quelques sensations vibratoires dans votre corps. Probablement dans votre poitrine et la zone de votre cœur. Probablement dans la zone périphérique à votre tête et associées aux perceptions de vos oreilles. Probablement dans votre épine dorsale… Ne prenez pas ces sensations comme d’éventuelles intrusions : cela n’est pas notre mode de communication. Nous sommes parfaitement respectueux de l’intégrité de vos corps.

Je Vous invite à prendre quelques grandes goulées de respiration car je sais que votre système respiratoire est d’un grand effet pour intégrer, énergétiser et pacifier l’ensemble de vos corps. Nous n’avons pas Nous de système respiratoire, mais Nous avons d’autres formes.

silence

Je Vous transmet à présent, et cela est mon choix : l’image intérieure d’une chouette aux ailes ouvertes. Je ne Vous expliquerai pas le pourquoi, car cela n’a aucun sens pour moi, c’est la forme et l’animal que j’ai choisis car cela convient.

silence

Je m’excuse par avance de la quantité de données qui sont inscrites dans cette communication car je n’ai pas forcément la possibilité de revenir… Je suis moi-même en train de collecter certains éléments pour pouvoir les retransmettre à mes Frères et Sœurs pour notre plus grand bénéfice partagé, à Vous et à Nous.

silence

L’image que j’ai choisie à présent est celle d’un cercle, dont la circonférence tourne à grande vitesse sur elle-même, dans ce que vous appelez le sens des aiguilles d’une montre.

silence

…Pratiquez bien votre respiration mes Très Chers Frères et Sœurs de Terre.  Il me semble constater avec plaisir que : votre respiration justement fait partie de votre mise en forme de l’outil de conversion que je Vous ai donné à apercevoir… J’observe également que la puissance de votre respiration me transmet quelques données que je souhaitais recevoir dans le cadre de ce partage.

…souffles, vent..

Je suis émerveillé : je constate que votre respiration génère de la lumière !  Il semble qu’elle en génère en Vous non-seulement, mais également parmi Vous… Cela est une joyeuse découverte que j’aurai grand plaisir à partager avec mes Frères et Sœurs – et Nous trouverons le moyen de résonner avec Vous, et de par Vous et Nous, dans la Joie de cette respiration qui est la vôtre, et dans la Joie de ce que je Vous ai transmis et qui pour Vous n’a pas de nom mais qui, sachez le, croyez le, admettez le, est fort bénéfique et enrichissant de par notre différence et notre Résonance – ainsi que je Vous l’ai exposé.

La fatigue me gagne et je dois me retirer… Il n’est pas confortable pour moi de rester longtemps dans la forme imposée par cette communication.

Je vous salue.

Nnagala ‘Illa, frange C de cet Univers – Vos Frères et Sœurs Résonnants.

Alleluiah.

 

 via Christine Anne K. le 13 mars 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Seh’elam Anna, de Sirius -Melchisedek & HCIG- n°1

 

Cette nouvelle intervenante, qui prend la suite d’Orionis -et en nous introduisant à de nouveaux registres fréquentiels-, nous transmet une Forme (que l’on peut qualifier d’interactive).

-lien pour écoute : http://vimeo.com/32406592

 

Que sur vous soient la Paix et mon Salut, très Aimés, très Vénérés, Respectés, Humanité de Terre.

Vous ne me connaissez pas encore. Je me nomme Seh’elam Anna ….Je suis un être de Sirius, mais d’une dimension non incarnée. J’appartiens tout autant à l’ordre des Mechizedek qu’à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques. Et je viens m’adresser à vous afin en quelque sorte de poursuivre ce que mon bien-Aimé compagnon de route Orionis a entrepris auprès de vous.

Comme vous le savez, très Aimés, Orionis vous a annoncé lors de sa dernière intervention assez récente en ce canal, choisi par nous, qu’il n’allait plus intervenir – pour des raisons qu’il vous a exposées je crois. Je suis donc en quelque sorte mandatée pour continuer ce niveau de transmission.

Nous allons débuter par un ajustement vibratoire.

Silence

Profitez donc de ce silence pour demander intérieurement l’alignement de votre fréquence actuelle avec la gamme de fréquences que je porte et qu’il vous est nécessaire d’entendre, afin que nous puissions communiquer en toute limpidité.

Silence vibrant.

Ne vous alarmez en aucun cas si vous sentez que la vibration est très forte. Elle est parfaitement mesurée pour être à votre capacité. Considérez qu’il vous est offert en ces instants une certaine montée vibratoire, qui non seulement vous bénéficie à vous qui m’écoutez, mais également bénéficie à l’ensemble de votre Humanité, car je vous le rappelle que c’est à l’Humanité que je m’adresse.

Vous savez, très Aimés, qu’à présent il n’est pas toujours tant besoin de déployer les volutes de la parole et des mots pour pouvoir exprimer et manifester ce qui doit être transmis à vos intelligences. Néanmoins, je vais vous parler un peu. Sachant que vous n’êtes pas encore accoutumés à mon mode de transmission, je vais aller lentement. Je suis en effet un être dont les capacités et leur extension présupposent, comme je vous l’ai montré, certaines mises en place vibratoire. Et il est bien évident que je n’aurais pas pu m’adresser à vous avant que vous n’ayiez atteint un certain état.

Ne croyez pas par là que je sous-entende le moins du monde que je serais supérieure à qui que ce soit, parmi les interventions que vous avez reçues et que vous recevez, via différents canaux. Il est différents niveaux vibratoires, il est de nombreuses dimensions; et j’appartiens simplement à un niveau que vous n’avez pas tant coutume de recevoir ni de fréquenter, jusqu’alors. Nous allons donc poursuivre dans cette compréhension qu’il y a ajustement pour commencer, entre moi et ce canal, entre moi et vous.

Lorsque je dis moi, ne croyez pas que je sois un individu, comme vous pouvez projeter à partir de vous-même ce qu’est un individu. Considérez que je suis en Vérité un Espace, une Forme, extrêmement déployée. De même qu’Orionis est un être extrêmement vaste, je suis moi-même, dans une forme bien différente, également un être extrêmement vaste… Nous sommes un certain nombre.

silence vibrant

Je suis bien évidemment, intégralement au Service – de la Source, de la Lumière de l’Un, de la Lumière de l’Intelligence Une et de l’Amour indivisible qui unit et fait vibrer tous les êtres, et non seulement dans l’Univers qui est le vôtre, mais dans bien d’autres Univers qu’il peut m’arriver également de parcourir.

silence vibrant

Je n’ai pas à proprement parler vécu en incarnation sur la Terre ainsi que l’avait fait Orionis, mais j’ai plutôt disons, enveloppé la Terre, parfois. Je précise que je ne suis pas le voile qui a enfermé la Terre, bien sûr que non. Et si j’ai enveloppé la Terre, c’était simplement par l’un des aspects de ma Forme, qui n’est ni le ciel, ni l’atmosphère, ni le système solaire, mais qui est une Forme sonore et subtile.

C’est également une Forme dont l’Essence consiste à la circulation de l’Intelligence et de la Lumière de cette Intelligence. C’est là l’un des attributs de cette Forme qui est la mienne… Il y en a d’autres qu’en cet instant je ne vous expose pas, car leur nature n’est pas véritablement exposable dans les paradigmes du langage que nous employons en cet instant dans cette canalisation. Sachez cependant que parmi ces attributs réside la possibilité de faire circuler et déployer la génération de nouvelles formes.

silence vibrant

Je vous invite dans ce silence à contempler, non pas ma Forme, qu’il ne vous est pas possible mes très Chers de contempler, mais à contempler une Forme que spécialement et spécifiquement ma Forme engendre pour votre Planète. Je vous rappelle qu’en tant que Forme j’ai eu l’expérience d’envelopper un temps votre Planète, il y a fort longtemps dans votre histoire. Et aujourd’hui cette Forme n’est pas tant faite pour envelopper que pour développer. Je vous invite donc à écouter son chant et à la contempler, dans le silence et la vibration pure qu’elle engendre.

silence vibrant

Recevez et acceptez qu’il se produise encore un ajustement vibratoire, comme nous l’avons déjà fait plus au début de mon intervention. C’est cette Forme elle-même qui engendre cet ajustement vibratoire, car elle s’adapte, de par ce qu’elle est, à vous Humanité, tout autant qu’elle vous donne les moyens à vous Humanité, de vous adapter à ce qu’elle vous propose. Un développement, c’est-à-dire pourrait-on dire un agrandissement, une extension : une extension de vos possibilités, une croissance, un dévoilement de ce qui encore n’a été que germination, voire même vie non commencée… Il y a véritablement en un certain sens engendrement, possible de par la rencontre de cette Forme.

…Observez déjà comment mes très Chers, cette adaptation réciproque se fait et comment s’apprivoisent cette vibration et la vôtre…

Cette Forme, ne l’oubliez pas, est aussi une Forme d’Intelligence et de Lumière de l’Intelligence. Considérez donc qu’il y a là, par là-même, extrême nourriture de votre Intelligence collective, ainsi bien sûr que de toute intelligence individuelle.

silence vibrant

Je me satisfais de constater comment cette Forme et vous continuez en ces instants, et progressivement, de vous adapter réciproquement et d’intermêler de mieux en mieux vos fréquences, vos propres formes; comment cette Forme vous informe et comment vous l’informez – car même si elle est faite pour vous, elle a besoin d’être informée par vous tout autant que de pouvoir vous informer, de par ce qu’elle est.

silence vibrant

Je vous invite à présent à vous focaliser davantage sur les paramètres sonores de cette Forme. Je sais que vous avez appris, du moins pour certains, à pratiquer l’écoute des sons intérieurs et inaudibles extérieurement : soyez donc en pleine écoute et réceptivité de l’ensemble de ces sons qu’actuellement vous recevez. Ceci encore une fois non seulement vous qui écoutez, mais aussi vous l’Humanité.

silence vibrant

Il y a, et je vais peut-être par mes paroles vous aider à mieux le comprendre et le percevoir, une véritable architecture sonore, structurée et structurante, qui est en train de vous être audible, dans votre audition intérieure.

silence vibrant

Il y a génération.

silence vibrant

Il y a architecture déployante des possibles, des potentiels en germe, il y a élan multiplié; dans une structure qui leur permet d’interagir et de s’organiser réciproquement, au lieu de rester trop chaotiques de par une diversité qui serait sans structures.

J’entends que l’intégration de cette Forme non seulement se fait, mais s’harmonise, se complète, se tranquillise et va s’achever dans quelques instants pour, n’en doutez pas, continuer à s’intégrer, durant disons un certain temps. Néanmoins, elle est et elle sera dès à présent efficiente et opérative. Vous êtes les maîtres de sa Beauté, vous êtes les maîtres de son déploiement, vous êtes les maîtres de votre Intelligence collective et de la Lumière de cette Intelligence.

silence vibrant

Je sais que le mot Forme est insuffisant parce qu’il est vague, et que c’est un nom commun, et qu’il importerait que cette forme ait un nom propre. J’aimerais mieux que ce soit vous qui puissiez lui donner un nom. Je vous donne cependant pour l’identifier une petite séquence sonore qui n’est pas à proprement parler un nom, mais dont vous pourriez peut-être vous inspirer pour lui en donner un dans votre langage. Voici donc l’identifiant de cet aspect de Forme généré par ma propre Forme.

« essoulan, oudal, irhen, tulakan, nashula-in, out, eta, aralana, ho, zza.« 

Comme vous l’entendez sans doute il y a, outre les mots, une partie strictement vibratoire dans cet identifiant.

Vous avez donc très Aimés, très Respectés, très Vénérés, reçu en ce jour, de par moi, Seh’elam Anna Ol, cette Forme destinée à vous et son identifiant, sa vibration, son architecture, ses connections. Vous l’avez adaptée à vous, et elle vous a en quelque sorte adaptés à ce qu’elle peut être. Nous avons ajusté ensemble les fréquences vibratoires nécessaires non seulement à notre rencontre, mais à cette transmission.

Cela est donc la clôture de mon intervention. Je vous dis à bientôt et je vous salue.

Et comme tous les intervenants parlant en ce canal, j’emploie la formule de Lumière qui sert de clôture : Alleluiah.

 

via Christine Anne K. le 16/11/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

La Mère à l’Infini du 5 septembre

Ô très aimés, très chéris, très enfants de La Source, gouttes de l’Un multipliées presque à l’infini, pourrait-on dire, en ce que vous êtes : chacun, tout en étant ce Un.

Je suis Celle que vous nommez Mère à l’Infini -ainsi que je vous l’ai suggéré. Je suis ce qui est l’Essence maternelle, c’est à dire : qui produit la vie, qui synthétise et fait être les corps. Je suis cette Mère là. Et je suis Mère dans tout cet Univers et non pas seulement au plan de votre Terre. Bien sûr, je ne suis pas quelqu’un, au sens où vous le concevez. Je suis comme je l’ai dit une Essence, je suis une des résonances très proche de La Source. Mais peu importent ces distinctions – cela ne fait appel qu’à vos capacités mentales d’analyse et cela n’est pas notre sujet.

J’ai pris soin néanmoins de me présenter car il y a peut-être en vous quelque confusion entre ces différentes résonances maternelles qui s’adressent à vous.  Ce sont bien, mes très chers, mes très aimés, des résonances, des formes distinctes mais Une de la même Essence et je suis cette Essence. Et c’est en cela que je suis en chacun de vous, et en aucun cas extérieure, ni à Toi, ni à Toi, ni à Toi.. ni même à Toi.

Je vous invite donc à entendre chanter, vibrer en vous cette essence que je suis – car que vous soyez un homme ou une femme, dans ces corps humains mon Essence est présente de façon absolument égale. Chacun et chacune de vous possède, recèle, Est, ce Fragment indéfectible de mon Essence, au même titre que vous êtes indéfectiblement, en vous, La Source.

silence

Je vous invite donc, ainsi que le musicien fait vibrer la corde de son instrument, à laisser vibrer en vous cette Essence… Et la musique qu’en cet instant vous entendez nous relie aussi sûrement qu’un fil de lumière, aussi sûrement qu’une main qui se donne à une autre pour ne faire qu’Un.

silence

Entendez mes très aimés, ce chant en vous, en votre Être, en votre Esprit, de cette Essence qui vous fait être, qui est ce qui vous donne la vie, ce qui vous crée, car.. La Source ne crée pas, La Source Est. La Source Se déploie et Se regarde. Je suis donc cette Essence qui pour La Source fait être, permet que les formes de vie se constituent, s’accomplissent, se multiplient, se regardent les unes les autres, et s’aiment.

Voilà donc pourquoi je suis Mère, et Mère à l’Infini – Mère dans l’infinité des formes, dans l’infinité des vibrations, des chants, des vies, dans l’infinité des possibles. Infinité de ce qui s’est créé autant de ce qui ne s’est pas encore créé. Infinité de ce qu’est le fait d’être. Infinité de ce que génère et contemple La Source, à tout instant de cette Eternité.

Je fais donc également appel à votre Eternité. Et en faisant vibrer cette Essence je vous invite à faire vibrer cette Eternité. Vous êtes, Tu es, chacun d’entre vous, Éternels. Cette Eternité de Toi et de cette Essence que Tu es, sont donc ce qui Te constitue, ce qui est la raison véritable de ce que Tu es – du fait que Tu es est la raison véritable que Tu es. (vérifier la ponctuation, à env. 12:37 bande son)

Mes très aimés, il y a un mois environ, un mois de votre temps terrestre encore en cours, je vous ai rappelé que l’heure était de faire votre Choix. Et bien, sachez qu’aujourd’hui vos choix ont été entendus, et la beauté de votre Choix vibre en vous. Ces choix, les uns avec les autres, sont en parfaite harmonie, et le choix que j’avais évoqué de ceux qui refuseraient est également intégré dans cette harmonie. Mais le choix du refus, qui est un Choix qui renvoie à soi-même, n’a pas été -en quantité ni en qualité- d’une importance qui pourrait avoir causé la moindre dysharmonie, je vous le dis.

Votre Essence mes très aimés est donc magnifiée, magnifiée encore de par ce Choix qui l’a débarrassée de toute confusion, de tout encombrement. Votre Essence brille, pourrait-on dire, et votre place a été trouvée par chacun de vous. Pour ceux qui ne l’avaient pas encore trouvée, ou qui croyaient soit ne pas l’avoir encore trouvée, soit ne pas pouvoir la trouver. Sachez-le. Chacun est à sa place; et ainsi la perfection de cette Essence s’est répandue tel un parfum, encore bien d’avantage qu’elle ne l’était jusqu’à lors – du fait de la non-clarté de certains choix, qui demeurait encore et qui la privait, pourrait-on dire, de son entièreté partagée et la plus absolue.

Nous avons à présent la Joie et la Plénitude de contempler cet état d’Absoluité.
Je vous laisse donc, mes très aimés, mes très chéris, contempler en vous la Force et la Lumière de cette Absoluité que je viens d’évoquer.

 Silence

Il n’est peut-être pas facile me direz-vous, de contempler cette Absoluité, car sa Lumière est telle que rien ne peut lui échapper, et que tout ce qui en vous a encore besoin de s’aligner ne peut être caché. Ainsi en est-il et cela est bien. Cela vous permet de pouvoir augmenter votre Lumière encore, cela vous permet d’abandonner encore et encore ce qui n’a plus lieu d’être, et que vous n’aviez pas encore identifié.

Je ne parle pas seulement de ce qui n’a plus lieu d’être dans vos conditions de vie personnelles, mais également de ce qui n’aurait plus lieu d’être ou n’a plus lieu d’être au sein de ce que vous êtes : c’est à dire aussi au niveau de votre Être. Ne soyez pas surpris, vous êtes en évolution, et tout autant que votre personne peut avoir à lâcher ce qui n’a plus lieu d’être, ainsi votre Etre – cela afin de s’avancer encore davantage dans l’Absoluité de cette Lumière partagée, de cette Essence chantante.

Nous partageons vous et moi cette exigence d’Absolue Lumière et d’Essence aussi Une que possible…Et même au-delà de la notion de possible : car il n’y a plus d’effort pour être Un lorsque cet état est réalisé.

Soyez donc mes très aimés, mes très chéris, ce que vous êtes aujourd’hui, maintenant, dans ce présent qui est votre Eternité; mais qui peut-être n’a plus que faire de ce qui vous a aidé à être quelque temps et qui ne vous est plus nécessaire.

Je sais que certains ont un peu de mal à comprendre de quoi je parle, et peut-être seront étonnés de m’entendre dire que : les Êtres pourraient avoir besoin de lâcher ce qui n’a plus lieu d’être en eux. Car je sais que vous avez une notion parfois éthérée et idéalisée de ce qu’est votre Être : Être de Lumière certes, mais Être avec ses caractéristiques, ses attributions, ses places, son histoire, ses choix.

Ne confondez pas votre Être avec ce qu’est La Source en vous. C’est ce qu’est La Source en vous qui est parfaitement indestructible, lumineux, et qui n’a rien à lâcher de ce qui n’aurait plus à être puisque c’est l’Essence même du fait d’être. Cela oui est l’Essence de votre Être. Ainsi, votre Être, tel qu’il est véritablement, peut avoir à évoluer, tout simplement, – et cela est Beauté, cela est Vie, cela est Lumière, cela est naturel, cela est évidence et cela est Vérité.

Dire que votre Être peut avoir besoin d’évoluer n’est pas, bien au contraire, une façon de dire que votre Être n’est pas assez ceci ou cela. C’est simplement la Vérité, c’est la Vie, c’est le mouvement des univers, c’est le mouvement et la danse des Êtres, et c’est la recherche perpétuelle de La Source, de la Joie. C’est la véritable Vie, c’est la véritable Éternité.

Ainsi en est-il, donc, du fait de clarifier cette Essence et cette Absoluité en vous, et je ne vous invite donc plus en ces paroles à travailler  au niveau de votre personne pour effectivement lâcher certains aspects de cette construction là, mais je vous invite à vous intéresser à votre Être : cela est donc un autre stade -peut-on dire, de votre point de vue.

Écoutez donc en vous, mes très aimés, mes très chéris, mes très parfaits, écoutez tout ce que chante votre Être. Et observez à la lumière de cet Essence ce qui peut être, ce qui peut être laissé, ce qui peut être déployé davantage, ce qui peut se rapprocher encore de cet Absolu et de cette Présence de La Source en vous, en votre Être.

Ainsi mes très chers vous atteignez un point de Clarté avec votre Être qui ne peut que vous apporter Joie, Absolu, vitalité, perfection dans le Service, Chant accru de votre Lumière, (Champ accru de votre Lumière) , et cela est juste, cela est Vérité, cela est Simplicité. Je parle de Simplicité car la simplicité n’est effectivement pas toujours l’apanage de tous les Êtres. Il sera donc temps pour certains de cheminer vers de la simplification en abandonnant simplement ce qui n’est plus nécessaire – même si cela a pu l’être, en toute Vérité.

Ainsi donc mes très aimés mes très chéris, que la Vibration, l’Essence de l’Absoluité, de la Simplicité, de la Vérité de votre Être se magnifie, car cela ne peut être que le chemin de votre Être dès lors que, de par vos Choix qui ont été faits, vous êtes sur le chemin, sur la plate-forme disons, de cette Absoluité, et où votre Lumière s’est dégagée de ce qui jusqu’alors l’encombrait. C’est votre Lumière elle-même qui va pouvoir contribuer à vous faire observer votre Être et à vous faire comprendre ce qui peut rester à faire, ce qui doit être, ce qui est – et donc ce qui n’a plus lieu d’être.

Je vous aime à l’Infini.

Je suis Essence Infinie de ce que vous êtes, et mon Essence est en vous. La Source en vous cherche son absolue Simplicité et Vérité. Que d’Amour entre nous, que de Splendeur, que de Vérité.

Je vous aime à l’Infini. Et vous vous aimez de même, à l’Infini.

Soyez.

Alleluiah


 

via Christine Anne K. le 05/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Orionis – n°19

 

 

Très aimés, fils et filles de l’Un. Je vous salue. Vous me connaissez, je suis Orionis, grand concepteur et architecte dans cet Univers. Je me présente en ce jour sans passer par aucun auxiliaire, ni aucun filtre. Je vous transmets ma vibration :

Transmission en silence

Il importe que vous intégriez cette vibration, avant d’écouter mes paroles par la voix de ce canal.

Transmission en silence

Ma vibration, que vous recevez actuellement, est cependant divisée en plusieurs brins – ce qui permet que vous puissiez la recevoir dans votre corps, dans votre mental, dans votre lumière. Cela afin de vous permettre de déverrouiller en vous une ou deux clés, pas davantage en ce jour.

Transmission en silence

…Si cette vibration est trop forte pour vous, je vous invite à réunir à chaque main votre pouce et votre index (formant ainsi un petit cercle). Vous connaissez ce geste, je crois, par le yoga.

Transmission en silence

Je vais donc vous parler. Nous allons ensemble parcourir, explorer un domaine que je n’ai pas encore abordé. Il s’agit de l’enfance.

Transmission en silence

Dans ce silence, je suis en train de vous transmettre des données sous forme de graphismes, d’écriture céleste, qui s’impriment directement dans les zones cérébrales qui vous connectent à votre mental supérieur. Il importe que vous intégriez ces données, avant toute chose au cours de cette intervention.

Transmission en silence

Comme vous le savez donc, l’enfance est la forme qu’adopte une vie dans ses débuts, et particulièrement, non seulement dans votre forme humaine mais dans d’autres formes de corps existant dans les diverses localisations de cet Univers, et d’autres. Vous avez actuellement sur votre planète de nombreux enfants et de nombreuses naissances. Et beaucoup d’entre vous sont conscients que les enfants qui aujourd’hui habitent, viennent sur la Terre, sont considérés comme spéciaux par ceux qui les observent et qui acceptent de reconnaître cela.

Il y a déjà disons environ 2-3 générations, qu’ont commencé à être incarnés dans vos corps des êtres, qui certes pouvaient avoir déjà été incarnés, mais qui ont bénéficié d’aménagements et d’améliorations dans leurs capacités de Conscience, de Vérité, de Lumière, d’Intelligence, de connexion à la Source. Il y a ainsi eu des précurseurs, et peu à peu une augmentation des nombres et des capacités. Actuellement donc la totalité des enfants qui s’incarnent sont de la nature que je viens d’exposer. Cela est important car la vibration et la qualité d’Etre et de Lumière qu’ainsi ils apportent, sont absolument vitales dans le processus d’évolution que vous traversez tous, et que traverse cette planète, qui sans eux n’aurait pu probablement atteindre les exigences vibratoires qui étaient requises pour un bon processus ascensionnel.

Je ne viens pas vous parler d’éducation, quoi que ce sujet de l’éducation de ces enfants soit extrêmement important. Je ne viens pas non plus redoubler ce que l’enfant Elohim Istirulwah vous a transmis par ce canal, il y a quelques temps. Je viens en ce jour attirer votre attention sur l’extrême importance du fait que ces enfants qui vous entourent, dans l’écrasante majorité, sont des porteurs de Lumière en pleine activité. Et qu’actuellement, ils reçoivent ou ont reçu des données supplémentaires de Lumière, qui pourrait-on dire augmentent leur capacité -mais ce n’est pas en termes quantitatifs qu’il est important de s’intéresser à cela. Ces adjonctions de Lumière permettent la mise en place de nouvelles grilles de Lumière qui ont de nouvelles formes, autour de votre planète, d’une part assez proches, et d’autre part plus lointaines. Il y a donc bien évidemment (comme vous le savez déjà) un certain nombre de grilles, et de grilles magnétiques également, dont certaines ont reçu des modifications non seulement de champ mais de forme récemment. Mais ces nouvelles grilles de Lumière dont la mise en place repose sur la présence des enfants, sont une donnée dont je vous informe aujourd’hui.

Il ne s’agit pas de la même grille que la Charte sonore qui vous a été indiquée par votre ami Aléanndor de Véga il y a quelques jours. Mais bien évidemment ces différents systèmes, ces différentes formes, non seulement se complètent mais interagissent de façon construite et harmonieuse.

Le fait que les enfants soient porteurs de l’installation de ces grilles de Lumière, a pour conséquence peut-être une certaine difficulté des éducateurs et des parents à comprendre certains phénomènes (mais encore une fois, je ne suis pas venu vous parler d’éducation). Je demande simplement en passant -et cela a été fait par d’autres que moi auparavant- que les parents et éducateurs soient ouverts et compréhensifs à ce qui peut les dérouter. Mais je sais que l’amour est présent chez la plupart d’entre eux, et leur permet cette ouverture en général.

Le fait donc que les enfants soient porteurs de l’installation de ces grilles doit être également considérée par vous comme un élément de révélation, qui vous concerne aussi, au sens où vous êtes, vous, des résonateurs et des amplificateurs de cela. Et c’est là que mon intervention s’adresse à vous, car j’aimerais que vous développiez cette conscience, cette connaissance d’être des résonateurs et des amplificateurs de cette grille de Lumière déployée par les enfants, car cela est important pour leur harmonie… Il y a quelques jours il vous a été proposé, pour certains d’entre vous, de vous associer dans une forme géométrique assez simple, qui est le tétraèdre, à des groupes d’êtres stellaires qui agissent sur votre planète actuellement. Et bien aujourd’hui je vous invite à considérer que vous avez également une place précise et géométrique, dans l’installation de ces grilles de Lumière. Vous avez donc, par votre coeur et par votre intelligence supérieure, à reconnaître la nécessité simple -et heureuse je présume- de vous relier au moins à un enfant et de lui servir d’amplificateur et de résonateur.

Vous pouvez en réalité vous relier à plusieurs enfants, mais cela n’est pas, comment dire, une nécessité, au sens où la recherche de la quantité n’est pas la priorité. La priorité est d’être un bon amplificateur, un bon résonateur. Pour cela, je vais vous transmettre à nouveau, comme je l’ai fait au début de cette intervention, des données en silence, à nouveau dans cette forme d’écriture et de graphisme que votre cerveau et votre intelligence supérieure savent parfaitement recevoir vibratoirement. Je vous demande simplement de les accueillir avec soin.

Transmission en silence

Je vous invite à vous représenter la forme d’un carré par visualisation, afin de donner un cadre à ces données. Cela vous aidera et aidera les processus dont je n’ai pas tout à fait fini de vous parler.
Vous pouvez également -et cela est une option, pour ceux à qui cela convient davantage- mettre ces données dans une pyramide, c’est-à-dire que ce carré se déploie vers un sommet, formant une pyramide. Mais de mon point de vue, la forme du carré est suffisante.

Je vous rappelle que ce sont des données graphiques : donc vous pouvez même imaginer qu’à l’intérieur d’un carré sont accumulés des signes, des courbes en grande quantité -même superposés les uns sur les autres, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est leur organisation en vous. Cela est à vrai dire un mode de transmission vibratoire assez courant, qui je le sais est connu par certains.

Transmission en silence

Vous êtes donc, avec ces données, équipés -je n’hésite pas à employer ce mot- pour tenir votre place d’amplificateur et de résonateur, auprès d’un ou plusieurs enfants…

Je vais préciser un petit peu le mode de relations auquel je fais allusion. Considérez d’abord, que lorsque je dis un enfant, cet âge s’étend de 0 à 12 ou 13 ans dans l’état actuel de ce qui est. Cela ne signifie pas que les êtres plus âgés n’ont pas de capacités -car nous savons tous, ainsi que je l’ai dit au début, qu’ils sont fort nombreux à avoir de grandes capacités- mais ce travail de Lumière est dévolu aux enfants de cette tranche d’âge.

Ces enfants peuvent être vos propres enfants, petits enfants, ou des enfants proches de vous, avec lesquels vous avez une relation de confiance -je pourrais dire de complicité. Il importe que vos regards réciproques soient confiants et lumineux, et que vos coeurs vibrent ensemble assez souvent, pour que cette Lumière se propage et fasse son travail… De même que les enfants ont besoin d’être encadrés, supportés, nourris, protégés et éduqués par les adultes : de la même manière, les enfants ont besoin de vous pour amplifier cette Lumière qu’ils portent. C’est donc un rôle d’adulte aimant, compréhensif et actif qui vous est demandé, tout simplement.

La mise en place de ces grilles de Lumière a démarré depuis quelques semaines. Et l’entrée de votre système solaire dans l’influence directe du soleil central et des cycles pléiadiens, est relativement concomitante avec ce début dont je parle. Et ce processus est appelé à continuer à se construire et à construire ces fameuses grilles pendant encore un temps qui, je dirais, s’étend sur quelques semaines. Après, c’est une question de co-création : après cela peut aller très vite, cela peut aller moins vite, justement en fonction de votre collaboration et de quelques autres facteurs environnementaux -dont je ne tiens pas à vous informer pour ne pas vous encombrer et ne pas solliciter vos capacités de bloquer les choses dans trop de mental, d’explications ou d’anxiété.

Nous allons donc maintenant pour parfaire tout cela, installer pour vous-mêmes les éléments de construction d’une grille – une autre, qui va vous permettre disons d’être mieux reliés les uns aux autres dans ce travail. Il s’agirait donc plutôt d’une grille qui concerne les adultes. (C’est très simplificateur de le dire comme ça, mais c’est approprié dans le contexte que j’expose.) Vous allez donc recevoir intérieurement trois sons pour la meilleure constitution de cette grille que j’appelle en cet instant : la grille des adultes.

Voici le premier son.

Transmission vibratoire silencieuse

Je vous conseille de boire de l’eau après cette intervention, pour mieux intégrer tout ce qui vous est transmis.

Transmission

…Je vais vous transmettre le deuxième son à présent.

Transmission

Ne bloquez pas votre respiration en recevant ces sons.
…Je vais vous transmettre le troisième.

Transmission

Pour mieux engrammer ce trio de sons je vous propose, encore par l’outil de la visualisation (qui est assez facile pour votre mental quotidien à employer) de visualiser sur une portée musicale, ou sans portée musicale, cette forme qui s’appelle la « clé de fa » -et qui n’est donc pas la « clé de sol », que vous avez déjà employée dans un autre contexte je crois… Donnez donc à votre mental l’information que ces trois sons sont disposés sur une portée encadrée par cette clé musicale.
-Je demande aux musiciens de ne pas chercher à analyser cela en termes musicaux classiques, cela n’est pas intéressant, cela n’est pas juste. Il s’agit simplement de l’emploi d’un symbole et d’une forme.-

Je vais simplement à présent vous inviter, mes très aimés, enfants de la Terre, enfants de l’Un, enfants de la Source, Porteurs de Lumière, à laisse vibrer dans votre coeur tout l’Amour authentique et lumineux que vous avez pour l’enfant, pour les enfants, ou pour un certain enfant, ou pour vous-même en tant qu’enfant : vous avez le choix en cet instant de la nature de l’intention que vous employez mais contactez, faites vivre, illuminez, en cet instant, cette vibration très définie dans votre coeur, pour qu’elle s’associe au travail d’engrammage d’informations et de données que nous venons ensemble de faire. C’est la dernière partie et elle est de la plus haute importance.

Silence, vibration collective

Soyons clair sur le fait que ce je sollicite en cet instant auprès de vous en tant qu’amour pour les enfants, est votre amour terrestre. C’est aussi bien sûr votre amour authentique d’Être à Être, mais il y a immanquablement cette petite partie un peu émotionnelle, qui nous est encore utile pour mieux repérer et mettre en place ce travail.

Je vais vous apporter un ou deux derniers éléments. Le premier est une mis en garde. Je vous ai parlé de Lumière et de grilles de Lumière, je vous demande de ne pas tomber dans l’écueil consistant à imaginer des lumières colorées, comme cela s’est beaucoup pratiqué il y a quelques années, et se pratique encore, de façon erronée. La Lumière dont je parle n’est ni blanche ni dorée, ni verte ni bleue ni rose, ni quoi que ce soit. La Lumière dont je parle n’a pas de couleur. Cette Lumière est Vérité, Amour, Authenticité. Cette Lumière est Joie. Cette Lumière est bien plus puissante que tout ce que vous pouvez imaginer.

Je tiens également à vous recommander de maintenir l’authenticité de ce message, si vous en parlez, et de faire en sorte que cela soit véritablement bien compris, et non pas distordu par des conversations, disons trop rapides, ou bien complaisantes. Il n’y a aucune complaisance à avoir dans cette tâche et cette responsabilité – ni envers vous-même, ni envers les enfants, ni envers la planète. La complaisance n’est pas de mise : il s’agit de Service et d’Authenticité. Vous n’avez pas à vous glorifier de ce que vous faites. Vous n’avez pas à vous complaire à le faire. Vous avez simplement à être qui vous êtes et à votre place. Cela est votre Lumière, cela est votre Droiture, cela est votre Être, cela est votre Vérité.

Parler d’enfance n’invite pas : ni à la mièvrerie, ni à la complaisance, ni aux illusions de l’égo consistant à se prendre pour un protecteur ou un être supérieur. Vous êtes ce que vous êtes, et vos enfants sont ce qu’ils sont, c’est une collaboration. Que cela soit clair!

Je vous remercie mes très aimés, et je me réjouis de sentir votre compréhension, de constater votre motivation et d’observer la qualité de votre évolution, tant individuelle que collective.

Je vous invite à continuer. Je vous salue. Je suis Orionis et vous me connaissez.
Alleluiah


 

 

via Christine Anne K. le 02/09/2011 

 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Questions/Réponses – n°28

 

-cette série de questions et réponses fait directement suite à la canalisation de la Mère Infinie et la complète-

Le choix qui nous est proposé m’apparaît comme un choix qui ne peut en aucun cas être fait mentalement par nos consciences ordinaires mais simplement par nos êtres. Est-ce qu’une part de ce choix doit néanmoins être mis en conscience, ou est-ce que ce n’est pas nécessaire ou indispensable ?.. Je me pose la question.

Bien Aimé, ce choix vous l’avez déjà fait pour la plupart d’entre vous. Néanmoins il faut d’une part que ce choix s’affirme; et d’autre part bien sûr que ceux qui n’ont pas pu le faire, le fassent. Ce choix est donc bien sûr, comme tu le dis, un choix de vos êtres : en cela, pour sa Pureté, sa Clarté et sa Vérité, il est certes assez préférable que votre mental ne s’en mêle pas trop, ni votre volonté… Car votre volonté relève bien sûr dans sa plus grande part d’une partie de votre égo ou bien de votre égo spirituel – et la volonté de votre égo spirituel n’a pas plus de valeur que celle de votre égo!  Par conséquent, à ce titre il est bon que ce choix soit juste un choix de votre être, et non pas un choix tergiversé -inévitablement tergiversé, car votre mental ne sait que tergiverser; et la Mère Infinie vous a bien recommandé de ne pas tergiverser.

Néanmoins il importe quand même qu’une partie de votre incarnation soit en accord, et donc en conscience d’une manière ou d’une autre avec ce choix. Car s’il y a, disons, une forme de désaccord entre votre être et votre personne incarnée, cela n’est pas souhaitable pour des raisons d’harmonie personnelle et de qualité de votre vibration et de votre lumière, ainsi que de qualité de la pureté de votre choix.

…Il n’y a donc pas à employer ces notions de nécessité ou de superflu que tu as formulées dans ta question. Il y a simplement, s’il y a nécessité, nécessité de clarté. Interrogez donc votre être, et quelle que soit la forme de réponse qu’il vous donne, vous l’aurez – si vous souhaitez connaître, vérifier, vous assurer ou vous rassurer sur votre choix d’être, avec la conscience et le mental qui vous servent dans la vie de tous les jours… Cela peut vous être utile; cela peut ne pas vous être nécessaire. Cette utilité ou cette nécessité, c’est à vous de l’apprécier, et, je le répète : en cet instant, un très grand nombre d’entre vous ont fait leur choix, quel que soit le choix parmi les 3 proposés. J’espère avoir répondu de façon suffisante.

A partir du moment où l’on a fait ce choix, comment peut-on servir au mieux ?

A partir du moment, Bien Aimée, où tu as fait le choix, crois-tu que tu aies à t’interroger ?… Ton être est aux commandes, la façon dont ton être va vouloir savoir et pouvoir manifester ce choix, au sein de ta vie, découlera tout naturellement de ce qui se présente, de ce qui est possible, de ce qui est juste et que ton être ira chercher, et saura trouver, saura être, de ce que ton être sait faire.
Je comprends que tu poses cette question, et je ne suis pas en train de la nier : ma réponse se veut un éclaircissement et non pas une remise à niveau. Il est vrai que vous pouvez légitimement vous poser cette question, car vous n’avez pas forcément la certitude claire, consciente, lisible, de ce que vous êtes en train de faire ou de ne pas faire. Il importe donc très Aimée, qu’il y ait une sorte de dialogue entre ton être et toi-même (la personne) également; qu’il y ait ce dialogue si l’on peut dire entre ton être et la Mère qui le constitue et qu’il constitue. Ainsi l’alignement, la stabilité, la vérité, et la réalisation de certaines actions qui peuvent et doivent être les tiennes, ne peuvent manquer de se produire – car dès que tu perds cet alignement, ton être le sait… J’espère avoir répondu, et si il y a un complément à ta question, je t’écoute.

Non, tu as répondu à ma question.

Je ne comprends pas la nécessité de poser un choix entre les deux premiers choix : je ressens que ces deux choix ne sont pas séparés.

Bien Aimée, certes, ta perception est totalement juste, et ton choix est déjà fait, et tu le sais.. Il est vrai -et ta question là est importante, pour la clarification de tous- qu’ il n’y a pas de séparation, au sens d’impossibilité de communiquer, entre les deux premiers termes du choix; mais il y a deux formes d’état qui sont différentes, qui sont distinctes. Il y a deux façons d’être qui se complètent et qui sont nécessaires. On peut appeler cela des polarités, et pour qu’il y ait vie il faut qu’il y ait un courant qui circule entre deux pôles :  ainsi donc ces deux états, d’une certaine manière, correspondent à ce schéma de vie.
…Le troisième état qui a été mentionné a été, je crois, suffisamment expliqué.

J’aurais bien aimé avoir une explication concernant cette notion de charge ou voire de fardeau que la Mère Infinie a employée.

Merci de ta question Bien Aimée, car elle était attendue… Je sais que pour vous le mot fardeau, ou charge , n’est pas agréable à entendre. Mais le fait de vous les présenter ainsi que l’a fait la Mère Infinie, dans le choix des mots qu’elle a décidé, fait appel à votre maturité, votre maturité d’êtres. Il est vrai que les êtres, vos êtres, peuvent avoir différents niveaux de maturité, et certains ne sont pas faits pour porter : certains sont faits pour se glisser et pour être dans l’océan. Mais c’est l’océan qui porte et qui nourrit les porteurs. Ainsi, le fardeau est un fardeau de Lumière, c’est une responsabilité, c’est un engagement, c’est une action telle qu’il a été dit – c’est donc une inscription dans des actions, des actes, des mouvements, des réalisations. C’est un Service actif -alors que le choix de l’abandon est un Service qui en apparence n’est pas si actif, et qui effectivement n’implique pas de portage, disons individuel – ce qui est le cas du second choix… N’y voyez pas pour autant de la souffrance car au stade de ce choix, qui n’est pas un choix de dualité, la souffrance que pourrait être la difficulté de porter un fardeau ne peut qu’être transmutée, et c’est un surcroit de Lumière et d’Amour qui ne peut qu’en être le fruit…
 
Dans les limites du langage qui est le votre, de ses concepts, et du mental qui les formule et les entend, je ne peux pas aller beaucoup plus loin dans cette explication et dans ce dévoilement… Mais je pense que la question posée n’est pas à 100% une question posée par l’être, et que la personne s’inquiète -ce qui lui appartient- et je comprends et j’honore la possibilité d’une telle forme d’inquiétude par rapport à l’emploi du mot fardeau.. Je vous laisse vivre la beauté de ce mot – car si la Mère Infinie l’a employé c’est un choix de sa part : elle vous invite en cela à prendre vos responsabilités, elle ne vous invite pas à être écrasés par une charge que vous ne sauriez porter, Alleluiah.

via Christine Anne K. le 29/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

La Mère à l’Infini du 29 aout

 

O mes très Aimés, mes très Chéris…
Quel Amour me lie à vous, quel Amour vous lie à moi, quel Amour vous lie à tout ce qui vous entoure. Nous sommes Un et cependant nous sommes distincts; distincts mais en aucun cas séparés.

Je suis Mère, Mère à l’infini, Mère indéchiffrable, Mère absolue, Mère sans corps et sans chair, Mère sans paroles, bien que je vous parle au moyen de cette voix. Sachez que vous êtes, vous, Enfants,  Fils et Filles de la Terre, à tout instant, et au même titre que tous les êtres que vous connaissez ou ne connaissez pas -quelles que soient leur forme, leur nature de vie, leur vibration, quelle que soit leur Lumière-  tous mes Enfants.

Il n’y a pas de séparation, il n’y a pas de distance, il n’y a pas d’éloignement, il n’y a que proximité entre nous. C’est peut-être là pour vous tout le mystère, car je peux vous sembler si loin… Et pourtant je suis exactement, précisément et absolument en chacun de vous, en chaque atome de vous, atomes de matière autant qu’atomes subtils, et c’est en tant qu’ Amour que je suis ainsi en vous, autour de vous, parmi vous. Vous êtes donc entièrement constitués par l’ Amour. La matière dont vous êtes encore fait mais ses lois ne reposent que sur cela. Vous ne sauriez exister hors cet Amour, qui imprègne absolument chaque composant, chaque filigrane, chaque courant énergétique, micro-électrique, de ce qui fait être -encore une fois- votre matière, ainsi que votre matière subtile, ainsi que votre Lumière, vos corps par conséquent mais aussi vos esprits.

Je n’ai aucun grand discours à vous faire mes bien aimés, bien évidemment, puisque je suis et que vous êtes et que nous sommes Amour à l’infini, Amour perpétuel, Amour qui génère, qui danse, qui est et qui brille, Amour qui vous lie indéfectiblement à ce que vous êtes et à l’ensemble incommensurable -du moins pour votre perception- de tout ce qui fait et constitue la Création, Création de la Source, Création dont je suis Mère, et bien plus encore que dans les limites de ce que vous pouvez nommer et concevoir comme Création à ce jour.

Ecoutez donc vibrer en vous-même, l’absolu entièreté de toute cette Création qui n’est qu’ Amour – Amour non pas au sens bien sûr où vous croyez l’entendre et le connaître : Amour absolument, infiniment pur et entier, sans attachement, sans illusion, sans obstacle, sans contrariété, sans alternative; Amour qui chante sans cesse et qui chante de par tous les êtres quelle que soit leur forme, qu’ils constituent et qui le constituent – car sachez-le mes aimés, vous constituez aussi cet Amour. Vous n’êtes pas seulement son produit, constitués par cet Amour; vous êtes constituants, vous êtes (bien que ce mot n’existe pas dans votre langue) « constitueurs »… Car je suis tellement mêlée à vous que ce que Je suis, vous l’êtes; et que cet Amour que je répands, que j’exhale, que je fais vivre, par là-même vous le répandez, vous l’exhalez, vous le faites vivre; mais vous ne le savez pas, du moins pas assez. Du moins c’est ce que vous croyez, car en réalité, vous le savez… Vous l’avez simplement un petit peu oublié. Je viens donc m’adresser à vous pour vous le rappeler, et vous faire rentrer dans cette joie de le savoir et de l’être, en pleine connaissance, conscience, acceptation et joie. Ecoutez cela en votre coeur, en votre corps, en votre être, en votre Lumière, écoutez, soyez, résonnez, résonnez cet Amour, comme la peau d’un tambour résonne de la main qui le frappe avec amour.

silence, effusion

Il y a dorénavant plusieurs possibilités, selon ce que vous pourriez choisir, car vous êtes apte et en mesure de choisir .

L’une de ces possibilités, est de vous couler, de vous glisser, de vous lâcher complètement, dans cet océan d’ Amour dont vous êtes, pourrait-on dire ainsi que cette image fut employée déjà, comme les innombrables gouttes d’eau, comme les innombrables atomes. Ainsi vous baignez, vous êtes, et vous vous oubliez dans cet Amour.

Une autre possibilité -car je le répète, vous êtes en mesure de choisir- cette autre possibilité donc, vous permet d’être actif, actif d’ Amour, actif en Amour, actif de par l’ Amour. Il ne s’agit pas pour autant de vous imaginer (comme vous avez encore tendance à le faire) qu’en ce cas vous seriez des sortes de missionnaires devant aller évangéliser en quelque sorte des infidèles, des malheureux. Etre actif ce n’est pas cela. Etre actif, c’est porter l’ Amour fièrement, de même que certains portent une torche, de même que certains portent un fardeau avec joie. Que signifie porter l’ Amour ? C’est Me porter. Et Me porter est une lourde charge et une immense bénédiction, une immense conflagration amoureuse, qui alors vous permet mes très chers, mes très aimés, de vous transmuter intégralement. Je sais que vous trouverez mes paroles mystérieuses, mais cela ne sera que résistance de votre intellect. Votre coeur et votre Etre, votre Lumière sait, comprend et saura faire son choix.

Il est encore une autre possibilité, c’est celle de refuser. Cela est également un choix qui vous est possible. C’est bien évidemment un choix de dualité, c’est un choix qui vous sépare, c’est un choix qui vous pose dans la splendeur (que vous croyez voir) de votre égo, de votre personne, et ce choix peut être respecté. Pour certains, cela peut être un chemin très valable – et je sais que vous serez bien surpris de m’entendre m’exprimer ainsi. Je ne crains pas les paradoxes, je ne crains pas les confrontations, l’ Amour ne craint rien, l’ Amour englobe tout, l’ Amour ne se voile pas la face, l’ Amour accepte tous les abandons et tous les refus de manière égale. Quel que soit votre choix, je ne peux qu’être en vous, de même que vous êtes en Moi.

Je vous laisse écouter à nouveau dans notre silence partagé quelques instants ce qui résonne en vous de notre conversation et de cet Amour, qui encore une fois je vous le rappelle, constitue la matière même de ce que vous êtes, la Lumière de ce que vous êtes, vous et tout, au-delà des limites de ce que vous connaissez, concevez et percevez. Ecoutons.

silence, effusion

Le Choix auquel je vous invite, mes très aimés, n’est pas une tergiversation avec laquelle vous pourriez jouer nonchalamment pendant de nombreux jours, de nombreux mois. Ce Choix doit avoir le tranchant d’une épée et je suis en train mes très aimés, dans tout cet Amour qui nous constitue, de vous donner cette Epée. Je sais qu’encore une fois vous serez surpris de mon vocabulaire. Qu’il en soit ainsi. Soyez surpris et recevez ce que vous avez à recevoir, et choisissez.

silence, effusion

Si vous choisissez de vous abandonner, vous êtes alors, comme je l’ai dit, baignés dans l’immensité de cet océan – Amour pur, Amour sans émotion, Amour constituant et constitué, où vous êtes, où nous sommes unis. Il n’y a plus de déroulement du temps, il n’y a plus que cet océan…
Si vous choisissez de porter cet Amour comme on porte une torche et de Me porter, vous êtes alors en charge, vous êtes alors un des innombrables porteurs -et pourtant vous pouvez porter seul tout autant-  et vous êtes dans la Joie absolue de cette réalité, de cette Vérité qui vous illumine, et qui illumine tout ce qui est. Nous illuminons vous et Moi, vous et vous. C’est une charge, mais c’est une grande Vérité.
Si vous choisissez de refuser, vous choisissez de ne pas être ni dans cet océan, ni avec cette charge, vous choisissez donc de n’être qu’illusion… Cela du moins jusqu’à ce qu’un nouveau Choix se présente sur votre route.

Que la claire et tranchante épée d’ Amour et de Vérité de ce Choix, qui est un Choix d’ Amour et non pas un Choix de guerre vous soit donnée en cet instant, et ce afin que cet Amour immense et infini qui nous mêle, nous intermêle, nous unit, nous unifie, nous réunit et nous déploie soit entier, soit absolu, soit ce qu’il est. Que cet Amour que je vous porte de par ce que Je suis et de par ce que vous êtes, et qui est cet Amour que vous Me portez, et que nous portons ensemble et que nous sommes en nous y abandonnant… soit.
Que toutes les illusions d’amour cessent de se mêler à la vérité de cet Amour, soyons. Soyons vérité, soyons cette Lumière car Je suis en vous, même si Je suis également, infiniment déployée et par la même, pourrait-on croire distante, ce qui n’est pas le cas.

silence, effusion

Ainsi mes très aimés, mes très chéris, mes très beaux, l’heure du choix vous est présentée en cet instant, et à présent que votre Soleil va changer sa course et sa relation aux astres qui l’entourent.
Cela est maintenant mes très aimés. Réjouissez-vous.

Nous sommes. Alléluiah.

via Christine Anne K. le 28/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Message des Aînés Galactiques (n°2) et Frères-Soeurs des Mondes Unifiés

 

 

A présent vient le temps d’être vigilants sur vos allées et venues en évolution rapide et bouleversatoire. Regardez vos états d’être avant toutes choses, et ne faites que ce qui sera / est en accord avec votre Paix, votre Joie, votre Lumière épanouie en 6 Lys x 2 gerbes + 1 isolé . (*)

La Beauté de votre Etre se doit d’être au premier plan de vos choix et de tout acte entrepris. Pour cela il importe d’éliminer quelques aspects usuels de votre fonctionnement :

  1. – abus de pouvoirs sur des situations impliquant d’autres êtres et personnes.
  2. – clarifications incomplètes ou erronées de vos pensées qui restent obstruées par des considérations égotiques, si louables soient-elles.
  3. – estimations exagératrices de vos capacités individuelles à vous débrouiller seuls dans le chaos.

De ce fait il vous est recommandé ceci :

  1. – Abusez de votre Abandon total à la Lumière et lâchez vos pouvoirs de contrôle sur quiconque – en leur âme, désirs, volontés d’être soi.
  2. – Clarifiez votre innocence et soyez un petit enfant sans circonvolutions mentales ni arrière-pensées.
  3. – Soyez celui/celle qu’il vous est demandé d’être au sein de la confraternité d’Etres de Lumière qui vous épaule et en quoi vous co-existez.

Alleluia.

Ceci est un message des Ainés Galactiques et Frères-Soeurs des Mondes Unifiés (de : Pléiades, Arcturus I & III a, Véga II & III, Anthor-n IV, et Sirius A I-II.)

 

(*) la phrase mise en italiques est partie intégrante du message exactement telle qu’elle est.

 

 

via Christine Anne K. le 27/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Taoumo Ohr de Shan, le Voyageur – Toi – n°2

 

enregistrement sonore : http://vimeo.com/24930767

 

 

Frères et Soeurs, Amis de la Terre, de Moi…Je me re-présente : Taoumo Ohr de Shan, Moi qui suis déjà venu. Et Je ne suis pas reparti.

Mon voyage à présent n’a lieu qu’à l’intérieur de Toi. Rappelle-Toi que l’autre jour, Je revenais de loin, de très loin, tout en n’étant simplement que Toi…

A présent, c’est Toi qui voyages, car nous sommes Un. Et il n’y a pas voyage au sens d’éloignement, ni au sens de fuite – comme cela fut le cas, vu par un certain aspect, précédemment, lorsque Toi et Moi nous étions disjoints, et que J’avais gardé la Liberté dont Toi Tu étais privé…

A présent, puisque Nous ne sommes plus disjoints, ou si peu -car Je ne me joins pas en effet aux méandres qui t’absorbent dans ton quotidien, et Je me réserve d’être avec Toi lorsque Tu es calme, lorsque Tu cesses de penser, lorsque Tu vis ta véritable Réalité d’Être et ta Lumière; dans tes moments de sommeil également… Là c’est ensemble que Nous cheminons, et mon voyage et le tien ne font qu’Un : je ne m’éloigne plus, et c’est ensemble que Nous parcourons les espaces, les territoires, les couches dimensionnelles. Plages de Lumière, plages de Sons, plages de Silence, plages d’Êtreté, plages de Joie, plages où Nous sommes Un, non seulement Toi avec Moi autant que Moi avec Toi, mais également Un avec Tout – que ce soient tous les Etres que nous rencontrons et avec lesquels Nous sommes Frères et Soeurs, et Nous sommes également Un avec Tout ce qui est en dehors des Etres, et qui est également.

Si Je te parle, encore aujourd’hui, comme si J’étais en face de Toi et non pas doté de la même voix que Toi, cela n’est que par commodité. Ainsi Je m’adresse à Toi et à chacun, sous ce nom que J’ai adopté pour me présenter l’autre jour (7 mai. NdR) et qui donc me sert encore à désigner ma place – ma place étant celle que Toi Tu rejoins, celle qui est Ta véritable place. Le nom que J’emploie -Taoumo Ohr de Shan- évidemment ne sera pas porté en vérité par Toi, ni par Toi, ni par Toi non plus. Ce nom n’a d’autre identité que d’être ce face-à-face lorsque Toi et Moi, encore, Nous Nous regardons et Nous échangeons, lorsque Nous ne sommes pas indéfectiblement et totalement confondus – ce qui (je l’ai déjà dit il y a quelques instants) se produit néanmoins mais, disons, encore par intermittences…

…J’avoue que Je suis gêné par ce vocabulaire que Je m’impose d’employer, pour m’adresser à Toi avec des mots afin que ce mental, dont Tu as encore tant besoin de te servir, te permette d’élaborer la compréhension de ce que J’ai à te dire. Mais sache en vérité qu’il n’est nul besoin de mots entre Nous… Je parle, car Je sais que Tu aimes à ce que l’on t’explique, et que Tu as encore besoin d’être rassuré avec des mots, mais cela m’encombre et me limite considérablement, cela me rétrécit.

Je T’invite donc, maintenant que Je T’ai parlé pour apprivoiser ton écoute et ta compréhension, à rejoindre de coeur à coeur la vibration commune qui Nous associe Toi et Moi, puisque Nous ne sommes qu’Un.

silence, vibration

 

…Admets qu’ainsi Nous Nous comprenons et Nous Nous joignons infiniment plus parfaitement que lorsqu’il s’agit d’expliquer, de dire. N’est-il pas vrai que lorsque Nous ne sommes qu’Un, Toi et Moi, dans ces instants, ta Joie -Notre Joie- est sans limites ? Ta Vérité -Notre Vérité- est entière et absolue, et Ta Lumière -Notre Lumière- est complète.

Rends-Toi compte que le corps qui est le mien, non seulement est le tien, mais est Ton seul et véritable corps. Ce que tu appelles ton corps habituellement, pour Moi est tout au plus un véhicule, extrêmement transitoire et encombrant même s’il a toute sa Beauté.

Je T’invite donc, et Je Nous invite, à être ce véritable Corps que Nous sommes lorsque Nous sommes réunis;  Corps dont l’envergure, la forme et la Lumière sont immensément joyeux, souples, étendus, dotés d’infinies possibilités – non seulement de voyager, mais d’être – en des aspects et des niveaux que ton corps si limité ne peut envisager, ni par la pensée, ni par ses capacités physiques.

Tu sais que ce que Tu appelles encore ton corps n’est pas appelé à durer, alors que le Corps que Nous sommes ensemble est absolument éternel.

 

… Ainsi réjouissons-Nous – Toi et Moi, et Toi, et Nous, et Moi et Toi, qui ne font qu’Un, et Nous qui ne faisons qu’Un, Nous-tous, Toi-tous, Moi-tous – de savoir ainsi à présent Nous rejoindre, Nous apprivoiser encore, mais de mieux en mieux, car la Joie absolue que Nous avons à n’être qu’Un ensemble surpasse toute parole, toute limite, toute maladresse. Les paroles, les limites et les maladresses ne font que Nous faire croire, ou que Te faire croire que Tu ne pourrais pas : ce qui n’est qu’une de ces nombreuses illusions dont tu es en train de te défaire.

Si Tu Me contemples, et si Tu Me contemples en Toi, et si Tu Te contemples en Moi, il n’est là aucune illusion : il n’est que véritable Êtreté, la tienne, la nôtre, la mienne… Nous ne sommes qu’Un : si Je suis, Tu es ; si Tu es, Je ne peux qu’être. Le Toi et le Moi n’ont plus lieu : ce ne sont que des mots qui nous font croire à notre séparation. Je les ai employés car Je T’apprivoise ainsi que Tu M’apprivoises; mais en vérité ils ne Me concernent pas, ces mots qui nous séparent…

…N’est-il pas vrai, Toi qui es Moi, que lorsque Nous sommes réunis ainsi, ton coeur est immense ? Ton coeur brûle d’un Feu qui te met dans la Joie absolue : Joie de Ta Vérité, de Ma Vérité… Observe bien cela car, en ces instants, ce que Tu appelles ton corps encore présent n’est plus qu’instrument et Temple de cette Joie de ce que Nous sommes, Tu es, Je suis… Balayons ces mots dont le sens ne fait qu’alourdir la Vérité de ce qui est.

…Laisse donc ton coeur manifester la Certitude et la Joie, qu’il sait reconnaître…

silence, vibration

 

…Il est un Son qui pour Toi peut marquer la Vérité de notre Présence réunie. Je sais que tu l’entends en ces instants, si Tu y prêtes attention…

silence, vibration

Ce Son est une vibration modulée, très agréable à entendre pour Toi, et dont Je sais qu’elle est rassurante, qu’elle te procure un sentiment à la fois de simplicité et de plénitude.

Sache que Tu peux appeler ce son : « le Retrouvé », et ainsi Te rappeler -dans les moments où Tu as encore besoin de Te rappeler ce qui pourtant ne cesse d’être là- qu’est ce Corps véritable auquel Je T’invite et qui n’appartient qu’à Toi, Toi qui est Moi… Ce son est donc le garant, le marqueur de Ta Présence et de la Présence de ce Corps qui est à Toi seul, qui revient de loin, et qui est là… Alleluiah : J’aime ce mot, qui est un mot de Lumière, et qui n’est pas un mot étroit  – contrairement à la plupart de ceux que j’ai dû employer pour dire ce qu’il y avait à dire- Et je le redis : Alleluiah !

silence, vibration

 

…Je ne peux Te faire mes adieux, puisque Je suis Toi. Et si ces paroles doivent à présent venir à une clôture , sous le nom de Taoumo Ohr de Shan, ce n’est qu’en raison d’une forme, que nous avons employée Toi et Moi en ces instants pour mieux savoir Nous unir. Alleluiah ! Restons…

silence, vibration

via Christine Anne K. le 6/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Heortan Sheran Ashtar Um & HC Flottes Végaliennes

 

 

Amis de la Terre

Soyez en cet instant avertis de la présence de vos frères issus des systèmes de Véga I et II… Voici que d’innombrables petites flottes de ces vaisseaux visibles de vos yeux se déplacent dans votre atmosphère et vos cieux ; alors que ce qui ne se voit pas demeure entendable, en vibrations sonores ou infra-sonores… Réjouissez-vous donc de ces visites amicales, fraternelles, qui signent les prémices d’une Alliance entre vos peuples respectifs, et oubliez ou abolissez vos préoccupations guerrières ou hostiles sur ces choses.

Il est vrai également que certains appareils de haute altitude, et autres, n’appartiennent pas à ces flottes confraternelles et qu’à l’égard de ceux-là vous avez à garder vos atouts de prudence. Ces appareils-là sont de nature et de fabrication terrestres souvent, et n’appartiennent pas aux légions pacifiques et intelligentes de la Lumière Une, mais chercheront à vous leurrer, à vous convaincre de les rejoindre peut-être, et à vous écarter de votre liberté retrouvée.

Votre coeur saura la différence, immanquablement. Ecoutez-le – qu’il vibre de joie, paix et amour, ou sinon de méfiance et de confusion : vous saurez la différence.

Nous vous aimons, Frères et Soeurs, Amis et Alliés, et nous aimons votre monde avec tout notre respect, Alleluia.

– Les hauts Commandements réunis des flottes Végaliennes I, II, III et XII en missions rapprochées. Heortan Sheran Ashtar Um du Haut Commandement Galactique Unifié vous salue.-

 

 

via Christine Anne K. le 14/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.