Ej’zouga Nash – Enfant des HCIG

cliquez pour écouter

chanson en langue stellaire

Je vous adresse mes salutations!
Je suis une enfant. Mon nom : Ej’zouga Nash Olaad Ell                   .
Bien qu’étant enfant, j’appartiens à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, ainsi que de nombreux enfants de votre Terre, dont quelque part je fais partie. Mais ici ce n’est pas l’enfant terrestre qui a choisi de  s’exprimer, mais l’enfant cosmique…

Bien qu’étant très intimidée je vais m’exprimer avec assurance, car j’ai tenu à intervenir.
J’appartiens donc à la population qui renouvelle considérablement les données et les états de l’Humanité… Si je voulais vous parler en tant qu’enfant terrestre, je me débrouillerais pour parler à la télévision ou quelque chose comme ça. Ce n’est pas ce niveau là qui s’adresse à vous mais le niveau de ma Conscience Supérieure – qui cependant est parfaitement attaché à ce qu’est ma conscience d’enfant terrestre et ma vie actuelle en cette planète, que j’ai choisi d’habiter. J’ai également choisi mes parents, ainsi que généralement nous le faisons.

Nous sommes donc nombreux en réalité à avoir préparé cette intervention, pourrait-on dire, et j’ai été un peu choisie et un peu auto-proclamée comme celle qui parlerait. Je n’ai pas peur : car je sais que ce que j’ai à dire et à faire passe avant tout, et c’est simple.

Je sais qu’il y a de nombreux mois l’enfant Élohim Istirulwah est déjà venu à deux ou trois reprises vous parler. Je ne vais donc pas reprendre dans ses propos ce qui pourrait être redit à l’identique : je vous propose de vous y référer… Cela concernait les enfants de la Terre, en particulier dans leur sommeil et dans leurs jeux. Cela est toujours valable : je vous propose donc de vous y référer.  ( NdR pour cela :  liens en bas de page )

Quant à moi, je souhaite vous parler de notre Education.

Nos parents sont généralement très aimants. Ils semblent faire de leur mieux pour nous transmettre un système de valeurs  et des règles de survie  adaptées à notre environnement  et à ce qu’ils pensent être nos corps. En réalité, nous faisons un effort de courtoisie  pour accepter certains éléments de cette éducation car elle n’est pas toujours véritablement adaptée à ce que nous sommes en réalité.  En particulier nos corps n’ont pas les mêmes  besoins que ceux qui traditionnellement  figurent dans les manuels d’éducation -aussi bien intentionnés soient-ils- car ils ont été écrits bien souvent  il y a vingt ans, trente ans, cinquante ans, et ne correspondent pas à notre génération. (Il n’y a aucun reproche  en mes propos à ce sujet.)

Nous aimerions donc vous donner à comprendre avec tout notre amour que nous sommes un peu différents, pour bien des aspects, de ce que vous croyez,  et que par bonne volonté nous nous conformons néanmoins  à vos désirs – car il est important que nous grandissions en accord avec vos souhaits, avec votre amour, avec vos capacités qui sont tout à fait valeureuses et que nous aimons.

Nous nous conformons donc mais nous souffrons, pourrait-on dire, d’un grand nombre de normes d’éducation : qui d’une part ne nous servent absolument à rien et nous ennuient, et qui d’autre part nous demandent  une certaine quantité d’énergie qui nous prive justement de temps et d’énergie pour nos propres besoins d’éducation, d’acquisition de connaissances et de compétences. Nous aimerions donc qu’il soit considéré le fait que nous n’avons pas tant  à vous faire plaisir en faisant  de nombreux devoirs et leçons, et même en regardant la télévision car, généralement certes elle est amusante, mais elle ne nous apprend pas grand chose  et souvent nous pollue un petit peu, beaucoup – les systèmes neuronaux en particulier, que nous avons à entretenir, ainsi que les connections subtiles que nous avons reçues avant de nous incarner et qui ont besoin d’être maintenues en état correct et vivace. Nous souffrons donc de ces choses.

Je ne parlerai pas  des aspects de notre éducation comme la nourriture et la pollution électro-magnétique, qui sont des sujets rebattus et sur lesquels  je n’ai pas de choses intéressantes à rajouter.  Sachez que nous ne souffrons pas tant de la pollution électro-magnétique au sens où vous le croyez car nous avons un certain nombre d’immunités « sui generis » . Néanmoins nous avons besoin d’en être protégés mais pour des raisons un petit peu décalées par rapport à celles que vous pensez… La nourriture nous convient : cela est de peu d’importance car en réalité nous avons peu besoin de nourriture. Là aussi nous nous conformons à vos souhaits -ainsi qu’à notre gourmandise bien évidemment ! Nous nous nourrissons beaucoup de prana, nous nous nourrissons d’informations subtiles, nous nous nourrissons de sons, nous nous nourrissons de regards et d’échanges de coeur à coeur. (Nous aimons cependant beaucoup les jus de fruits et les frites, cela est vrai.)

…Je crois que j’ai déjà beaucoup parlé, et pourtant je sais qu’il y a encore beaucoup de choses à vous faire savoir. Pour aller plus vite, je vais de nouveau chanter un petit peu car ces chants nous permettent de compacter beaucoup d’informations et de les délivrer d’une façon plaisante et sans gros efforts de formulation intellectuelle – qui les compriment dans des cases, qui correspondent davantage au système éducatif que nous n’aimons pas beaucoup qu’au système de communication que nous aimerions développer…  Quand nous serons grands nous développerons croyez-le, avec vous, ces formes de communication.

Chant

Que nos parents reçoivent avec plaisir tout ce que j’ai chanté.

Nous avons donc besoin que notre intelligence soit reconnue dans ses capacités différentes, et dans des besoins d’extensions qui emploient d’autres formes que celles que laborieusement vous tentez de nous inculquer pour nous réduire les capacités réelles que nous avons. Je sais que ce n’est pas votre intention, mais quand même avouez  que vous cherchez à nous normaliser et à faire de nous de bons travailleurs : cela n’est pas un objectif valable. Vous cherchez à nous inculquer la façon de supporter ce que vous-mêmes vous avez du mal à supporter, n’est-il pas vrai?

Aidez-nous plutôt à ce que nous retrouvions ensemble les clés et les chemins qui permettent d’ouvrir ce qui doit être ouvert et de se réjouir de tout ce qui est, au lieu de supporter ce qui doit être enduré.

Certes, nous aimons beaucoup les Mathématiques mais je dois dire que nous sommes déconcertés par ce qui est enseigné car c’est vraiment nous prendre pour des imbéciles, excusez-moi l’expression. Nous sommes déconcertés par le paternalisme  de nos enseignants qui nous prennent vraiment pour des moins que rien et des cerveaux vides.

Je sais, et nous savons néanmoins,  que notre état d’enfant fait que nous avons une innocence et qu’effectivement nos connaissances ne sont pas décompactées, et que par conséquent vous croyez que nous devons apprendre certains b-a-ba ultra simplificateurs, voire mensongers, concernant le monde qui nous entoure. Nous ne sommmes pas dupes.. nous faisons semblant – ou alors nous devenons réellement idiots, et ça, c’est grave.

Nous aimons la Musique. Là, ça ne va pas trop mal bien que franchement, à l’école il devrait y avoir un temps consacré à l’enseignement de la Musique et à la pratique de la Musique, qui soit vraiment conséquent : la Musique a autant d’importance que les Mathématiques et que la langue que nous avons à parler.

Nous aimons également les sciences de la Vie, mais notre façon de les connaître repose sur notre accès direct à des données qui sont bien supérieures en qualité et en quantité à ce que vous employez – et je ne parle pas de la façon vulgarisée, simplificatrice et abêtissante avec laquelle on nous les transmet en croyant nous aider à les comprendre. En réalité, concernant les sciences de la Vie en particulier, on nous désinforme et on nous rend inaptes à réellement comprendre et maîtriser un certain nombre de faits, de phénomènes, de données et d’observations utiles. Je vais d’ailleurs à ce sujet vous re-proposer quelques informations sous forme chantée, qui vous feront, j’espère, entrevoir un autre plan de ce que nous attendons dans l’éducation concernant la Vie..

Chant

…Ceci est le tout premier chapître de ce que nous apprenons avant de naître, et qui concerne des données de base sur les ADN tant des humains que des végétaux, des animaux et d’autres formes de vies subtiles sur la Terre. Ce n’est que le premier chapître !.. Nous avons donc, dès notre arrivée, déjà ce bagage de connaissances, et il ne nous reste d’une part qu’à les vivre et d’autre part qu’à les déployer : idéalement dans des actions, des créations, des constructions et des interactions dès lors que nous devenons suffisamment grands et autonomes pour le faire.

En tant qu’enfants, à travers nos jeux,  nous nous livrons parfois à de telles choses sans que vous puissiez vous en rendre compte. Mais généralement, sauf exceptions, cela ne peut aller suffisamment loin car nous sommes interrompus : soit par le besoin de rentrer en classe écouter des choses qui nous abêtissent, soit par la télévision, soit par d’autres interruptions que vous croyez justes… Et nous ne vous en voulons pas : je vous signale simplement que nous avons beaucoup d’interruptions,  et qui ne sont pas toutes appropriées. Car si nous ne pouvons pas poursuivre de façon conséquente nos travaux les uns avec les autres, nous nous accoutumons à des échecs et à des tentatives avortées : cela n’est pas sain, vous en conviendrez.

Nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes particulièrement en charge de la surveillance de l’Education, car ce poste est de la plus haute importance pour maintenir la qualité de l’Evolution – en l’occurence de l’Humanité, puisque nous parlons de la Terre.

Il importe que cette Evolution soit cohérente avec, d’une part, ce qui est inscrit dans les possibles, avec d’autre part ce qui est bon pour l’environnement, avec d’autre part ce qui est externe à la Planète -c’est à dire le Système Solaire et d’autre part des localisations galactiques en relation, et elles sont nombreuses. Il importe également que cela soit cohérent avec nos Lumières, et avec la philosophie de l’Un qui est celle, et la seule, à laquelle nous souhaiterions être référés, car nous avons été immergés et conçus dans cela.

Bien sûr nous jouons aussi à être de petits diables… Cela est notre tâche éducative pour vous. Nous devons ainsi vous aider à évoluer -à lâcher des croyances, des certitudes, des erreurs, des rigidités qui vous ont été imposées et qui ne sont pas justes, qui ne résonnent pas- en vous obligeant à vous dépasser et à vous reconstruire pour être véritablement les parents dont nous avons besoin. Cela est fait avec tout notre Amour – bien que souvent nous vous donnions du fil à retordre…

Voici encore, à ce sujet, un autre petit chapitre de ce que nous avons appris avant de naître et qui ne parle que d’Amour à votre égard…

Chant

…Ce n’était pas le chapitre entier, j’ai pris seulement le début et la fin.

Il y a encore quelque chose de très important que nous aimerions pouvoir vous communiquer à l’occasion de mon intervention -mais je ne sais absolument pas comment je pourrais vous le dire (car je sais qu’il y a des choses que nous ne devons pas dire, pas encore..)  Je pense que ce que je peux dire c’est : Ayez confiance!  Le chemin que nous avons pris, vous et nous, est balisé. Il n’y a pas d’erreur en ce qui concerne l’arrivée.

…Il y a trois règles que nous aimerions pouvoir pratiquer avec vous mais je ne sais pas si je vais savoir les dire dans la langue qu’en cet instant nous parlons – je vais essayer mais je ne suis qu’une enfant.

Numéro un : Je respecte et Tu respectes ce que Nous sommes, réunis en nos coeurs,  et ce qui Nous fait être à tout instant. Et cela est Grâce, et cela est Connaissance, et cela est Fin en soi.

Numéro deux : Je te donne et Tu me donnes, Je te reçois et Tu me reçois. Cela est Notre vraie nature. Il nous reste peu de choses à faire en dehors de cela…Suite en langage stellaire.

Numéro trois : le Soleil nous parle, écoutons-le!… Suite en langage stellaire.

Je n’ai pas bien su dire le numéro trois n’est-ce pas, dans la langue française qui aurait été d’usage, mais cela est bien car j’ai pu le dire avec des mots qui sont plus complets, plus justes, plus vastes de sens et plus précis.

…Notez bien que dans toutes ces paroles je suis venue parler aux parents, éducateurs, et aux autres adultes. Car pour parler aux enfants, nous n’avons nul besoin de faire des choses aussi  compliquées : car nous communiquons parfaitement, en principe, entre nous…

…Sauf ceux d’entre nous qui ont été trop abêtis, trop normalisés avec une certaine violence éducative. Et c’est de cela que je voudrais vous parler car, dans votre langage émotionnel vous diriez qu’il y a un certain « appel au secours » de la part de certains d’entre nous qui réellement se trouvent dans des conditions que vous nommeriez « en difficulté ».
Je vous demande donc, avec votre coeur et avec votre écoute subtile, de les entendre et de faire ce que vous pouvez pour changer vos comportements à leur égard, et pour ne pas les enfermer dans des cases qui les réduisent à néant.

Je parle de ceux d’entre nous que parfois vous cataloguez médicalement comme « hyperactifs », je parle de ceux d’entre nous que vous cataloguez comme « autistes »… Je ne connais pas tous les mots que vous employez… Je parle donc de ceux d’entre nous qui  ne savent vraiment pas s’adapter au système qui leur est inculqué sans en être réellement  en « difficultés », et qui ne savent pas faire bonne figure et se conformer, ou bien qui refusent purement et simplement de se conformer – car cela est une option que certains d’entre nous doivent choisir mais cela ne les met pas dans une situation aisée. Car nous avons besoin, nous les enfants, je l’ai dit, d’être en accord et en harmonie avec nos parents, avec nos éducateurs, et avec les adultes qui nous protègent et nous aident à améliorer nos capacités de vivre parmi l’Humanité que nous avons choisi d’être.

Séquence en langage stellaire…

…Ceci était un peu le message de ceux dont j’ai parlé et qui refusent de se plier, ou qui ne peuvent se plier, ou qui ont choisi d’être autres, et qui néanmoins désirent profondément être là et partager votre Amour et votre éducation. Education réciproque, je vous le rappelle..!

Pour terminer c’est donc -et ne riez pas- en tant que vos éducateurs humbles et aimants que nous conclurons par ce chant :

Chant en langue stellaire...

Je vous confierai que j’ai bien vaincu ma timidité et que j’en suis très satisfaite. C’est un progrès que je souhaite valoriser, autant pour moi que pour les enfants que je représente. Car si nous avons à être respectueux avec vous, nous n’avons pas à être timides – sauf lorsque la timidité simplement reflète notre innocence, ce qui est juste.

J’ai donc rempli ma mission en vous disant tout cela et j’espère être entendue.

Je conclurai donc en me permettant de re-préciser que nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes entre autres en charge de la surveillance de l’Education, et que vous pouvez vous adresser à nous à tout instant -et je dis bien à tout instant- par l’intermédiaire de vos Cercles d’Intelligence Collective, auxquels nous participons : il n’y a rien de plus simple.

Et nous pouvons ainsi interagir en toute simplicité et dans les meilleures conditions qui soient : pour créer la meilleure fluidité des comportements éducatifs, des systèmes, et des outils, qui doivent véritablement être révisés -pour ne pas dire entièrement remplacés, à peu de chose près- et cela dans un délai aussi rapide qu’il est possible : si vous voulez, ainsi que nous le voulons, que notre Humanité connaisse un état de Fraternité, de Paix, d’Abondance, et d’Intelligence partagées – car cela n’est-ce pas, je crois, correspond au désir profond de la plupart d’entre vous, ainsi que le nôtre.

Je vous remercie de m’avoir accordé votre attention.
Je m’appelle Ej’zouga Nash Olaad Ell, et je suis une enfant… Merci.
Nous vous aimons.
Halleluiah!

-NdR  : cliquez la catégorie Enfants pour retrouver toutes les interventions concernant nos enfants, avec celles de l’enfant Elohim Istirulwah , ainsi que recommandé ci-dessus par Ej’zouga Nash. Les liens d’écoute sont associés aux textes –

via Christine Anne K. le 6 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Atlantes, Monde de Zah’er / Groupe (N°1)

 cliquez pour écouter

Introduction en langue stellaire

Salutations, bien aimés Frères et Sœurs de Terre. Vous me connaissez, je me nomme Marill, dit Le Sage, Atlante comme vous le savez. Je vis bien loin à présent de cette planète. Nous vivons dans le monde de Zah’er… Je ne suis pas seul aujourd’hui : j’exprime, par mes paroles au moyen de cette voix humaine, la parole collective d’un groupe choisi parmi nous.

– Il y a donc un petit temps d’adaptation…

silence

Nous sommes, nous ici réunis, un groupe de plusieurs générations. Vous pourriez dire : des vieux, des jeunes, des enfants et des âges mûrs. Il n’y a rien de dramatique dans ce choix d’être en groupe. Il y a cependant une forme de solennité, n’est-ce pas. Nous souhaitons vous transmettre, par la vibration conjointe de nos présences réunies, ce que nous sommes collectivement, nous, les Atlantes d’aujourd’hui, ceux de Zah’er : nous qui avons il y a de nombreuses générations habité la Terre et qui la connaissons bien… Nous ne nous considérons pas véritablement comme vos ancêtres, néanmoins un certain sentiment familial pourrait-on dire, ou de fraternité important nous habite envers vous.

Nous aimerions donc vous faire part ou vous transmettre un peu la qualité de ce que nous sommes devenus, après tout ce temps et dans cet éloignement. Lors de mes deux précédentes interventions je vous ai, rappelez-vous, apporté dans le plan subtil plusieurs outils émanant de nos technologies et je sais que vous en avez relativement fait bon usage. Peut-être pas encore tout à fait à plein régime disons, mais néanmoins satisfaisant…

silence vibrant

…Comme vous pouvez sans doute le constater dans les formes qui se manifestent dans le silence et au-delà des mots, nous sommes en effet nombreux, et nous avons beaucoup de variétés individuelles présentes en ce groupe.

Nous nous sommes demandés si nous allions nous présenter sous forme de cercle afin que, d’une certaine manière, chacun intervienne librement. Cela n’était pas vraiment techniquement possible et nous avons donc opté pour le fait que j’apparaisse comme porte-parole – que je ne suis pas véritablement. Je sers essentiellement à focaliser ma présence dans les récepteurs et la voix de l’être humain que nous avons choisi pour exprimer ce que nous avons désiré venir exprimer.

Nous allons diffuser quelques sons pour installer les bases vibratoires fluides de cette communication. Certains sons vous seront audibles, certains sont des sons subtils. Ces sons émanent de notre groupe mais aussi d’un instrument de musique que nous avons avec nous et qui a des vertus vibratoires extrêmement pointues.

Sons et chants installant les bases vibratoires

Que les 7 formes géométriques musicales installées et intermêlées demeurent, dans leur agencement et à la place où elles se trouvent à présent, pour la durée de cette intervention.

Court passage en langue stellaire

Nous avons donc en réalité beaucoup de choses à vous dire et, bien évidemment, un tri a été fait : nous avons en quelque sorte travaillé à dégager l’essentiel. Sachant pertinemment que d’une part ce qui se dit en paroles est un petit aspect -que vous avez besoin d’entendre et de mentaliser, de comprendre, de capitaliser, de partager en mots- mais qu’également il y a les autres couches non-parlées de ce qui se dit -et elles sont aujourd’hui au nombre de 7, comme les 7 formes que j’ai évoquées et qui ont pour fonction, (entre autres) de répartir harmonieusement, justement, l’ensemble de ces paroles non-parlées, de ces informations, de ces mots d’Amour, de ces petits conseils, de ces grands partages…

Nous avons également quelques données scientifiques intéressantes à partager avec vous, et je commencerai par là.

-chapitre 1 – données scientifiques-

Ces données nous les avions disons constituées, perçues, accumulées d’une certaine façon lors de notre vie sur la Terre, surtout à la fin, mais nous n’avions pas tout compris. Du moins, ce que nous avions compris était pertinent certes, et nous a permis de réaliser des choses -des choses qui se sont retournées contre nous à vrai dire. Et c’est lorsque nous avons quitté la Terre, avec du recul -celui de l’expérience et également celui d’un autre point de vue- ainsi que les apports vibratoires de notre expérience de voyages dans l’espace et d’installation sur un nouveau monde, qui nous ont permis de comprendre autrement et de réunir les quelques données manquantes que nous n’avions pas su observer ou percevoir, dans la forme d’aveuglement (et de super-ego parfois) qui étaient les nôtres vers la fin de notre vie sur la Terre.

Bien évidemment, ces données nous pouvons en partager une partie en paroles, mais comme je vous l’ai dit, le paradigme de langage (entre autres) que nous avons à employer pour nous adresser à vous par la voix d’un être humain, limite considérablement l’étendue des domaines dans lesquels nous puisons ces données, et celle des formulations. Par conséquent, soyez bien attentifs à la résonance des 7 niveaux de communication qui sont mis en place…

Notre groupe ici présent comporte 4 éminents scientifiques qui ont préparé cette intervention et qui sont disposés de façon régulière, on pourrait dire aux quatre directions de notre groupe en langage terrestre, et qui vont émettre à travers moi la quintessence de ce que nous avons à partager de ces données. Nous allons d’abord les transmettre avant de glisser quelques avis sur leur usage.

Le premier groupe de données se dit de la façon suivante : …équations en langue stellaire… Ceci concerne l’hypothénuse d’un triangle qui est défini dans cette équation.

Ne croyez pas que je cherche à vous mystifier en employant un langage que votre mental ne saisit pas, bien au contraire : j’évite ainsi les pièges réducteurs de vos constructions mentales. Ces équations vous sont ainsi transmises dans toute leur puissance et leur intégrité.

Voici le second groupe de données :  …équations en langue stellaire

Voici maintenant le troisième groupe de données : …équations en langue stellaire…Ceci est une règle à appliquer dans toutes les opérations de cette construction.

Quatrième et dernier groupe de données :…équations en langue stellaire … que multiplie 3 ou bien 4, est la fréquence générale de la courbe qui résulte des données précédentes quels que soient les paramètres extérieurs.

groupes de données équations fournies par les scientifiques Atlantes (via Christine Anne K le 14-04-12)
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je pourrais rire car je sais que votre première réaction, surtout pour les mathématiciens, va être de vous arracher les cheveux ou de partir en ricanant -et cela est naturel n’est-ce pas-… Mais, croyez-moi, vous allez très rapidement accepter de comprendre les données que je viens de vous transmettre, qui incluent donc des éléments algébriques et géométriques, ainsi que des éléments sonores et fréquentiels, et des éléments subtils, dont précisément vous ne possédez pas tant les paradigmes (si ce n’est que dans vos sciences nommées quantiques vous avez quand même pas mal de ressources…) Cela va donc vous permettre d’envisager une création fort intéressante pour votre collectivité…Il y a quelques possibilités, mais le plus probable est que vous pouvez l’employer pour constituer une grille, créée par vous parmi les grilles qui entourent extérieurement et intérieurement votre planète : et cette grille nous savons que vous souhaitez la construire car elle vous manque…

Il n’est pas très pertinent que je donne trop d’indications sur ses fonctions car il est clair que cela va réduire votre véritable compréhension de ce qu’elle peut être véritablement pour vous. Il est beaucoup plus juste que vous découvriez, par vos calculs et vos recherches et vos désirs, la nature véritable de la fonction de cette possible grille.

Vous avez également à part cela, comme je viens de le dire, d’autres possibilités de construire certaines formes intéressantes : formes vibratoires essentiellement, ou électromagnétiques. Mais n’abusez pas des formes électromagnétiques car cela densifie et alimente le voile électromagnétique qui vous entoure encore. Préférez d’autres énergies, d’autres forces, s’il vous plait.

Pour clôturer cette transmission scientifique, l’un de nos enfants va émettre une fréquence sonore porteuse de tout ce qui peut, à l’oreille de vos propres enfants, constituer un appel et un réveil de certaines de leurs ressources d’intelligence, qui sont déjà programmées mais pas forcément en action.

Chant/fréquence sonore

Nous transmettons à présent quelques sons subtils pour, entre autres, vous aider à intégrer ce qui vient d’être délivré.

Transmission silencieuse

Pour votre information, j’ajouterai cette donnée historique ; c’est donc avec ces données, qui n’étaient pas complètes à l’époque où nous vivions sur la Terre, que nous avions justement essayé d’élaborer une certaine grille, très rustique disons, et qui justement était essentiellement basée sur l’usage de la force électromagnétique, ce qui nous a joué bien des tours, à nous ainsi qu’à la Planète. Voilà. Je vous raconte cela pour bien vous faire comprendre que d’une part, à présent, les données sont beaucoup plus raffinées et complètes, et que d’autre part l’énergie électromagnétique (comme je l’ai dit) n’est pas la bonne solution même si vous pouvez, disons, en mettre un tout petit peu sur certains éléments ou certaines expériences. Cela est un partage important de notre part : tenez-en compte !

-chapitre 2 – enfants-

…A présent, les enfants de notre groupe s’adressent aux enfants de la Terre. Je ne pense pas qu’ils souhaitent m’utiliser comme porte-parole (mais je suis à leur disposition) : ils sont parfaitement doués pour employer l’architecture des formes qui a été déployée. Et vos enfants sont également doués des capacités de recevoir ce qui est transmis ainsi.

transmission en silence

Je ferai juste une parenthèse pendant cette transmission pour vous rappeler que vous êtes tous, vous qui aurez le privilège d’écouter cette communication, des transmetteurs – même si vous n’êtes pas vous-mêmes des enfants. Considérez vous comme des antennes en quelque sorte.

transmission en silence

Alléluia.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-

…A présent ce sont les polarités Féminines de notre groupe et de notre peuple qui vont s’adresser à celles de votre Terre. Nous avons en effet acquis la compréhension unitaire qu’il y avait des éléments de disparité entre masculin et féminin au cours de notre vie sur la Terre, et qui nous rendaient difficile véritablement le fait d’habiter en harmonie malgré nos efforts et nos attirances réciproques; et que ces disparités en réalité ne sont pas inéluctables. Et notre évolution nous a permis de dépasser cela et de comprendre ce qui, d’une certaine manière, dysfonctionnait un peu, même si au départ la forme était parfaitement harmonieuse et juste. Ce sont nos polarités Féminines qui ont réalisé cette compréhension. Et nous savons bien que sur la Terre, ce sont les éléments féminins qui sont les plus avancés. Cela est donc cohérent. Ainsi, sachant que les éléments féminins sont porteurs de la compréhension et de l’évolution sur votre Terre, nous avons choisi que cette transmission là se fasse de façon privilégiée par nos polarités Féminines vis-à-vis des vôtres. Ce qui n’exclut en aucune manière l’écoute et la compréhension des individus de polarité Masculine, bien au contraire.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je laisse donc s’exprimer par ma voix les portes-parole concernés :

Court chant

Que la paix règne d’abord en vos cœurs, ensuite en vos cellules. Soyez alignés avec votre plus profond sentiment d’être qui vous êtes, avant tout et avant toute relation. Il n’y a pas de place pour être à côté de Soi, ainsi il ne peut y avoir déséquilibre en toi lorsque tu es en face de ton Aimé(e).

Court chant

Prenez vos mains, croisez les, levez les, posez les, recommencez..
Couvrez vos yeux, étendez vos bras, regardez vous, touchez vos mains, touchez vos corps, que vos yeux s’alignent, que vos voix s’harmonisent, que le soleil soit entre vous, autour de vous, en vous. Que le son de la Terre vibre par vos corps et vous aligne avec votre nature.

Court chant

Quand il y a union il n’y a pas possession.
Quand il y a désunion il n’y a pas abandon.
Quand il y a fusion il y a défusion.
Quand il y a procréation il y a unité, solidarité, intelligence, simplicité, accueil, égalité.

Il n’y a pas de contraires, il y a ce qui s’assemble, il y a ce qui se désassemble et se ré-assemble. Il y a les lois de la Vie, il y a les lois de l’Harmonie, etc..

long chant

Le cercle se doit d’être pur, et parfait, en toute simplicité. Vous êtes sur un cercle lorsque vous êtes ensemble, homme et femme, femme et homme. Il y le centre et la circonférence. Tant que vous circulez harmonieusement sur ce cercle et dedans, la perfection du cercle est en vous et avec vous.

Chant

Alleluia.

…Voici ce qu’ajoute un représentant des polarités Masculines de notre groupe suite à ce qui vient d’être longuement exposé :

Que le cercle, que l’union, que la joie, la simplicité que nous connaissons vous soit donnés. Nous sommes dans nos unions les simples enfants de nous-mêmes et de nos Créateurs. Nous ne cherchons nullement à dominer, à posséder. Nous nous acceptons. Nous rêvons ensemble et nous agissons ensemble. Il n’y a pas d’autre loi que ce cercle que nous maintenons et qui nous offre toute possibilité de mouvement.

Alleluia.

-chapitre 4 – écoute-

…Je vous invite à présent, moi Marill Le Sage, porte-parole de ce groupe, à être attentifs aux chants des 7 couches géométriques et fluides, dans leurs résonances multiples et sages de tout ce qui a été dit, et de tout ce qui à présent également se dit sans paroles durant quelques instants :

Instants sans parole

Écoutez bien..

Écoute

Sachez également que cette forme s’inscrit dans la structure de votre Intelligence Collective – à moins que votre Intelligence Collective ne la rejette (car nous ne saurions la lui imposer)- mais bien évidemment, elle peut l’adapter selon ses propres critères, ses propres formules, ses propres fréquences.

Silence

-chapitre 5 – Musique des Anciens-

…Les plus anciens de notre groupe souhaitent également contribuer d’une façon qui est la leur. Et il s’agit entre autres de ce que vous pourriez appeler la gestion du vieillissement… Nous avons compris également avec notre évolution -telle que j’y ai fait allusion déjà plus avant dans ce que j’ai dit- que le déplaisir lié au vieillissement, et à la réduction des fonctions -par exemple motrices ou mentales- qui l’accompagne, était une illusion. Car bien au contraire il y a, lorsque les conditions sont saines, émergence d’un nouveau corps qui ne peut se développer que dans ces conditions là.

Ce nouveau corps est de la qualité d’un bel instrument de musique, et ces instruments sont précieux pour la collectivité. Ainsi, les êtres les plus âgés, quelque part, sont les garants de la qualité harmonique et de l’innovation musicale parmi nous, de par le développement de ces corps si particuliers.

La particularité également de cela est que les notes qui sont émises se maintiennent et participent d’une architecture sonore indispensable à la collectivité, à son présent – et si une forme de futur existe, à celui-ci également.

Je laisse donc le petit groupe de nos Anciens vous transmettre quelques instants leur musique. Cela je pense ne sera pas audible à vos oreilles de chair, mais seulement à votre audition subtile. Mais cela est fort précieux car cela vous permettra d’ouvrir votre perception à ce phénomène qui, également, est possible dans votre propre configuration.

Temps d’audition subtile

Je pense que vous devez trouver cela magnifique. En tout cas pour nous cela l’est.

-chapitre 5 – Musique des Anciens-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je terminerai donc par, si vous me permettez, un petit conseil : offrez à vos Anciens des conditions saines afin que leur musique soit véritable et harmonieuse, et non pas étouffée, discordante ou cassée – car, si vous l’avez compris, cette Musique est fort importante pour votre développement et pour le maintien des harmonies générales.

Cela est probablement une sorte de mystère pour vous. Je pense que cette information est tout à fait inédite en votre système et qu’il vous faudra peut-être un certain temps pour véritablement la considérer dans toute son ampleur. Mais c’est extrêmement simple vous en conviendrez.

…Nous allons dans quelques instants permettre à l’architecture des formes qui ont été installées pour cette communication de se dissiper, et nous vous remercions pour votre écoute.

Je vous salue, moi Marill, dit Le Sage, Atlante, avec toute notre fraternité.

Alleluia

 

canalisation via Christine Anne K. le 13 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Inaj’l Adr – Mathématicien (musical), des Pléiades -n°1-

cliquez pour écouter

(ou mp3 téléchargeable)

Introduction en langage stellaire

Je suis très honoré d’être ainsi en communication avec Vous, très chers Humains de Terre. Je me nomme Inaj’l Adr ‘ill , je proviens de ce que vous appelez les Pléiades, dans une localisation dont le nom précis ne vous dirait rien -que je peux cependant vous donner pour les curieux  : (nom intranscriptible)- et j’appartiens de par mes fonctions et mon expérience à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, en tant que mathématicien – géomètre principalement- ainsi qu’en tant qu’historien des Mathématiques et des Nombres. J’occupe également des fonctions de régulation disons politique, au sein de la petite constellation dans laquelle je réside.

Voici donc pour moi en cette occasion la possibilité de vous délivrer (comme, je sais beaucoup d’intervenants vous délivrent) : des informations des outils, des lois. Cela va être encore une partie de ma communication. Mais n’est ce pas  il vous est certainement, du moins je l’espère, agréable et utile de recevoir tout cela – car la période de transition gigantesque dans laquelle vous vous trouvez nécessite, vous commencez à le comprendre, d’augmenter considérablement vos bases de données afin de pouvoir construire véritablement du nouveau (n’est ce pas ?) …Et de vous ré-ajuster, dans tout les aspects de votre pensée, de votre environnement, aux mises à jour qui ont été faites et qui sont encore en cours, non seulement sur vos corps mais sur l’ensemble de vos écosystèmes, et sur la configuration de votre planète dans ses champs morphologiques et subtils, et magnéto-telluriques, pour n’en citer que quelques uns.

Je ne suis pas venu pour étaler mon savoir, ni vous donner des leçons sur vous-mêmes. Néanmoins, j’ai à vous communiquer -et cela je le répète, avec plaisir pour moi- un certain nombre de données mathématiques.

Je n’emploierai pas, comme vous le faites, un tableau noir pour écrire des séries d’équations, de paramètres, de calculs, et de choses qui sont extrêmement obscures pour la plupart d’entre vous. Je vais donc, comme vous y êtes accoutumés maintenant, procéder par transmission vibratoire de paquets de données, que vos fonctions d’Intelligence collective sauront décrypter sans aucun souci – ce qui évitera d’ailleurs à vos fonctions mentales de se surcharger d’interrogations et de calculs.

J’ajouterai que parmi ces lois et ces données que je m’apprête à vous délivrer, il y a également tout un chapitre de Lois Musicales, car les Nombres et la Musique, vous devez le savoir, sont intimement liés – du moins vous l’avez su et certains d’entre vous le savent encore. Sachez que la Musique est une porte considérablement importante sur le chemin des Nombres, et le fait même de pratiquer et d’écouter avec attention et avec votre cœur de la musique bien construite, vous fait intégrer immédiatement des séries de lois numériques et géométriques et parfois même algébriques, que vous n’avez nul besoin n’est-ce pas d’écrire sur un tableau noir.

Je me suis permis, pour accompagner mon intervention, d’apporter quelques morceaux de musique. Cette musique, toutefois, restera pour vous dans le domaine du non-audible. Je parle de votre audition physique ordinaire, car votre audition subtile bien évidement est celle à laquelle s’adressent ces morceaux de musique que vous allez écouter. Cela sera donc l’un des aspect de ma transmission de données et cela facilitera l’aspect plus « tableau noir » du reste.

Voici donc, très chers Humains de Terre, le premier morceau de musique, en silence, que j’ai choisi pour vous.

 temps d’audition subtile

Cette Musique, sachez le, a été écrite il y a fort longtemps. Elle appartient aux archives de cet Univers -c’est en tant qu’historien que j’ai la certitude de ce que je vous dis- …Elle a l’avantage de nous être très agréable, et de nous transmettre les bases absolument nodales de plusieurs grandes Lois mathématiques dont cet Univers est constitué… Il y a une deuxième partie, que je vous laisse entendre :

temps d’audition subtile, et chants d’oiseaux au dehors

Voilà… Il me semble qu’un oiseau dans votre environnement a compris la séquence centrale de base de cette musique et vous la restituait dans toute son originalité !

Je vais, suite à cela, vous transmettre à présent un paquet de données sans forme musicale mais qui s’enchaîne très logiquement après cette musique. Ce paquet de données, je vous le propose sous la forme d’un composite de quelques sons et de deux images que vous pouvez visualiser avec votre outil de visualisation mental. Je vous donne donc les deux images, que vous pouvez visualiser alternativement pendant la transmission des sons. (Ne vous effrayez pas, cela va rester très simple.)

La première image est celle d’une cuillère. Prenez de préférence une jolie cuillère dont les formes soient harmonieuses et lisses…. La seconde image est celle d’un petit tas de terre et de cailloux en forme disons plus ou moins de pyramide – petit tas modeste mais tout à fait harmonieux dans sa forme. Vous voyez que ces deux images ne sont pas très sophistiquées, mais elles sont exactement ce qu’il nous faut, tant que vous les visualisez librement de façon alternée.

Je vous donne à écouter à présent de façon audible, ces quelques sons :

 transmission sonore

Pour votre information, je vous préciserai que la combinaison de ces deux visualisations alternées et de ces paquets de données (fort complexes) synthétisées en ces petites séquences sonores qui n’ont pas l’air d’être grand chose, est un outil extrêmement sophistiqué de communication mathématique -qui peut servir aussi dans d’autres domaines- et que vous avez grand bénéfice à en tirer profit, voire à chercher comment le reproduire en certaines occasions. Vous aurez d’ailleurs pour cela des éléments de meilleure compréhension dans la suite de ma transmission, à travers un autre paquet de données.

-Je suis tout à fait conscient que ce type de transmission est étrange pour vous mais je sais que vous en avez déjà reçu auparavant-

Nous allons donc, à présent, passer à un autre morceau de musique, que je me réjouis beaucoup de pouvoir partager avec vous. Historiquement, celui-là appartient à un non-Temps : il n’a donc pas d’époque et cependant il est connu de façon ancienne. Le paradoxe n’est pas gênant : car il peut aussi bien appartenir au futur et être connu de façon ancienne -vous devez vous libérer de vos pré-conceptions concernant le temps linéaire- …Et il a la particularité d’être établi sur des harmoniques tout à fait peu courantes, et qui nous enseignent de façon extrêmement précise et simple certaines séquences numériques, et certaines formes de fractales séquencées de façon très organisée – et que donc il me semble extrêmement intéressant de vous transmettre, simplement, à travers cette musique… Voici donc :

 temps d’audition subtile

– Je vais faire un petit réglage, car il me semble que la transmission ne me convient pas et que la finesse de certains éléments dans ce morceau de musique doit vous échapper. Je vais donc faire procéder au petit réglage et nous allons le reprendre depuis son début dans quelques instants – je vous prie de m’en excuser…

nouveau temps d’audition subtile, cloturé par un petit morceau chanté

Bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la fin de ce morceau puisse être chantée ! Voilà que je vais pouvoir noter cette information dans mes bases de données. Cela m’apportera un regard complémentaire tout à fait inattendu sur l’histoire et les capacités de cette transmission musicale… Je vous laisse quelques instants d’intégration et de bénéfices…

 pause intégration

Je vais reprendre. Je vais à nouveau vous transmettre des paquets de données. Et ces paquets, je dois vous le dire, ont la spécificité de provenir essentiellement de ce que vous appelez un monde d’Unité – je crois d’ailleurs qu’une partie de ces paquets est issue du  monde de Zan, que vous avez eu l’occasion de rencontrer il y a quelques temps par l’intermédiaire de ce canal de communication. Je ne vous donnerai pas d’images associées pour ces paquets de données là mais, en revanche, l’utilisation d’un rythme pour disons leur servir en quelque sorte d’onde porteuse (je n’aime pas beaucoup cette expression mais employons-la) va être associée. Nous allons donc établir un certain rythme  (rythme frappé……)

Et voici donc ce que je vous transmets :

transmission sonore rythmée

…Je vous confierai que je suis extrêmement content de ce mode de transmission que nous venons d’employer. Car nous avons cherché quelle était la meilleure méthode, et finalement ce choix comportait une certaine prise de risque aux yeux de certains, mais je suis tout à fait satisfait et je pense que -tel que je le perçois- il y a une excellente qualité de transmission et de réception… Car ces paquets de données mathématiques demandent beaucoup, d’une part de précision, mais également de rythmes – aussi étrange que cela puisse paraître à certains de vos mathématiciens, mais cela ne sera pas étrange pour tous les mathématiciens et je le sais… Quant aux autres personnes, le simple aspect musical, n’est ce pas, doit vous suffire amplement à intégrer ce qui vous est utile.

…Et cela facilite probablement, de façon très appréciable, la circulation de ces éléments au sein de vos structures d’Intelligence collectives, dans leurs différents aspects… Je répète que je suis donc scientifiquement satisfait de ce mode de transmission – vous me pardonnerez ces commentaires, mais  je présume qu’ils ont un intérêt non seulement pour moi mais pour vous.

Nous allons terminer par une troisième séquence musicale. A vrai dire, il y aura deux musiques l’une après l’autre. Je vous laisse découvrir la première – je ne vous explique rien…

 temps d’audition subtile

…Vous pourriez l’écouter pendant des heures, n’est ce pas ? Sachez le d’ailleurs : cette Musique ne s’arrête jamais. Elle est à vrai dire porteuse de certaines Lois constantes de cet Univers – et c’est également à ce titre qu’elle ne saurait s’arrêter… Mais elle est également porteuse d’autres éléments, qui sont aussi ce que j’ai souhaité vous faire entendre.

Je pense qu’en particulier cette Musique, autant que je puisse m’en rendre compte en tant que scientifique et historien, doit comporter certains éléments que vous retrouvez dans certains de vos textes dits Sacrés très anciens, et qui  -lorsqu’ils sont demeurés authentiques, ce qui je crois est rare- vous connectent, directement ou plus ou moins directement, à des éléments authentiques de votre propre Numérisation et de vos propres Sons : ceux de vos origines de Lumière.

Je vous laisse écouter encore quelques instants et puis, je vous rappelle que j’ai une autre musique ensuite pour vous :

 temps d’audition subtile

…Nous allons interrompre le flux de cette première Musique, car je sais que vous en avez intégré une séquence complète; et dans quelques instants vous allez pouvoir entendre, toujours de la même manière, avec votre audition subtile, la Musique dite « Des Sphères, Numéro 3 » – c’est parti :

 temps d’audition subtile

…Cette Musique, mes Amis, informe vos cellules ou les ré-informe. Cette Musique vous est accessible à tout moment. Cette Musique fait partie du patrimoine de cet Univers et donc à ce titre vous appartient en Partage. Cette Musique contient, de façon disons compactée, l’Ensemble des Possibles, de toutes les Lois mathématiques, numériques, géométriques, algébriques, (etc.) qui peuvent être employées et développées au sein de cet Univers… Je vous laisse l’écouter encore quelques instants :

 temps d’audition subtile

Nous sommes à présent appelés à interrompre dans quelques instants cette communication. Je vais donc tout simplement me retirer, car je pense avoir dit tout ce que j’avais à vous dire sans avoir omis d’informations importantes, et je vous remercie de votre écoute – et je vous salue.

Alleluiah… Je suis Inaj’l des Pléiades.

 

via Christine Anne K. le 17/03/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Rappel sur la pratique de l’audition subtile : Chevalier des Sons , ainsi qu’ en écoute

Eshtananda – n°5


Frères et Sœurs, Amis, Eshtananda je suis.

Je crée des mondes, ainsi que je vous l’ai déjà dit. Je fais partie des
Elohim, créateurs des mondes, et je remplis ma mission dans la Joie et le
Service. Dans la musique de mon cœur se trouvent les racines, les germes de ce
que je fais exister. Ces tâches parfois m’occupent durant des éons de votre
temps. Qu’elles soient immenses ou réduites, je m’y emploie avec toute la
sagesse dont je peux disposer, tout l’Amour, tout le désir de bien faire qui se
trouvent en moi, et tout l’amusement qui incombe à ce qu’on appelle le chemin
de la création dans son processus et ses découvertes.

Amusement ne signifie pas ici frivolité. Le mot amusement a déjà été
abondamment traité dans ces pages, en particulier par notre bien aimé Ashtir,
je crois, ainsi que par ma sœur Eloha. Je partage donc cette philosophie, même
si je suis un Elohim assez sérieux (si l’on peut dire, car le mot sérieux ne
convient absolument pas, à vrai dire, pour me désigner)…Je suis simplement ce
que je suis, et ainsi je suis aligné : là est la forme de sérieux à
laquelle je me réfère. Etant aligné avec ma Vérité, je suis dans ce que je suis
et ainsi, en tant que créateur ou créatrice – car je n’ai pas vraiment au sens
où vous l’entendez de sexe –, je suis aligné avec mon énergie créatrice et tous
les moyens dont je dispose et qui sont infiniment nombreux.

Je me réjouis donc et je ne cesse de me réjouir de ce que j’ai à être et
à faire. Cela est ma Joie et mon Service de toute éternité, et je ne saurais
m’en lasser. La lassitude n’appartient à vrai dire qu’à votre dimension, car
elle provient d’une perte d’énergie et d’un sentiment d’ennui ou de désintérêt
qui ne sont provoqués que par la perte de contact avec votre véritable énergie,
qu’elle soit créatrice ou simplement agissante. Sachez donc qu’il n’y a pas de
lassitude, il n’y a pas de routine, il n’y a pas d’ennui : il y a le
Service, la Joie, la découverte et la recherche d’une perfection.

Les mondes que je crée deviennent autonomes et cela est ma Joie
également. Parfois je les visite et je contemple quelques instants ce qu’il s’y
produit, ce qui est. J’observe l’évolution de ce que j’y ai mis et cela est
bien. Parfois, je fais des erreurs car cela fait partie de la découverte. Je
vous parle de mes erreurs afin de ne pas me placer sur un piédestal, mais j’en
fais peu, à vrai dire, sinon je ne serais pas à la hauteur de mes
responsabilités. Mes erreurs sont perfectibles et cela est le chemin.

Ainsi n’hésitez pas, soyez créateurs à votre niveau, même si (pour
certains d’entre vous) vous pouvez juger que c’est un très petit niveau. Vous
allez avoir un monde à créer très prochainement, et certains d’entre vous sont
déjà au travail. Il importe donc que vous connaissiez non seulement quelques
outils que vous pourriez avoir oubliés, mais aussi la certitude de la Joie
d’opérer ces travaux, ainsi que des aides qui vous seront fournies par nous et
par d’autres qui nous aident et qui vous aideront. Il y a quelques artisans
fabuleux qui oeuvrent dans ces créations de par leur extraordinaire
savoir-faire de certains aspects de formes, de résonances, d’articulations, de
réseaux, de mises en concordance et d’autres réalisations techniques
indispensables à la véritable existence, agissante et vivante, de tout ce qui
se crée pour être,  pour durer, et pour
interagir avec un environnement.

Dans votre monde, les sciences sont séparées, et les arts, et les
sciences, et les philosophies sont des branches différentes dans vos
universités. Ainsi, tout est cloisonné, et rien ne peut réellement interagir au
sens où l’interaction est réellement créatrice et productrice. Mais au niveau
de création qui est le nôtre – et qui devra être le vôtre pour ceux qui l’agiront
– il n’y a pas de cloisonnement entre les mathématiques, la musique, la
colorimétrie; la science des nombres et des vibrations s’allie à la subtilité
des couleurs, à l’emploi de fractales de Lumière et de fractales sonores,
faisant appel aux ressources également de la matière dans tous ses composants,
ainsi qu’à l’énergie des éléments. Tout cela est en interaction avec encore
d’autres principes que je n’énumèrerai pas tous, mais qui au niveau du
patrimoine de vos savoirs relèvent de différentes sciences, disciplines,
parfois ésotériques également (mais cela n’est pas le fin mot de la création : je parle de l’ésotérique).

La création est ouverte, la création est simple, la
création est orchestrée, la création fait agir de nombreuses forces, de
nombreuses lois et elle en crée. Mais sachez que tout est en vous. Il vous
appartient simplement de connaître ou de reconnaître votre pouvoir et votre
Liberté. La Liberté du cœur, dont la Mère des Mères vous a parlé hier, est
indispensable et naturelle dans ces mises en œuvre dont je vous parle.

Observez quelques instants votre main, par exemple. Votre main à
laquelle vous êtes tellement habitués est un trésor de compétences raffinées,
complexes et orchestrées… Mais outre ce que vous en connaissez en termes
d’ossature, de ligaments, de connections nerveuses, de peau, de circulation
sanguine, de méridiens d’acupuncture, etc., sachez que votre main recèle encore
bien des compétences et des secrets qui sont trop subtils pour que votre panel
scientifique se soit intéressé à les observer. Il y a dans vos doigts des
messages vibratoires, il y a dans la paume de votre main également des
encodages qui vous relient à ce que vous devriez être et à vos pouvoirs. Cela
n’est qu’un exemple. Ainsi l’ensemble de votre corps peut être lu et regardé de
la même manière, et je vais très vite dans ce que je viens de vous dire, c’est un
survol. Concernant votre main, je vous dirai aussi – histoire de vous ouvrir un
peu à d’autres observations – que sa construction est également fondée sur des
aspects musicaux et des ratios qui utilisent ce que vous appelez le nombre
d’or, et que ses mouvements sont inspirés par certains corps célestes dont vous
n’avez pas connaissance, mais qui ont servi en partie d’inspirateurs ou de
modèles pour reproduire les compétences qu’il fut souhaité d’offrir, lors de
votre création, à cet organe fort intéressant et d’une utilité radicale dans
votre fonctionnement. Vos mains contiennent également des codes de création qui
leur permettent – en reliance avec votre organe cérébral – d’effectuer des
tâches de créateurs dans votre dimension. Tout cela est inscrit dans des
programmes (pour employer un mot qui réfère à une de vos sciences). Ainsi la
nature, ce que vous appelez « la Nature », contient également de forts nombreux
programmes dont vous n’avez pas la moindre idée, mais pour lesquels l’exemple
de votre main, que j’ai survolé, peut vous indiquer la marche à suivre pour les
envisager.

A vrai dire, tous ces programmes – et là je parle de votre corps – sont
parfaitement lisibles dans vos programmes génétiques et dans les codes de vos
ADN, dont les scientifiques ont observé qu’une grande partie en apparence ne
sert à rien, alors que justement ils contiennent ces innombrables programmes
subtils – ainsi que d’autres parmi lesquels, comme vous le savez, certains vous
relient à la Lumière, la vraie, l’authentique, la Source. Tout cela bien
évidemment – et beaucoup d’entre vous le savent – a été abondamment trafiqué
par la suite, distordu, écrasé. Certaines
chaînes ont été volontairement coupées, certains codes ont été remplacés par
d’autres, pervers, etc. Je n’entrerai pas dans ces détails, inutilement
désagréables aujourd’hui, car aujourd’hui tout cela est dans un processus, non
seulement de restauration, mais d’illumination.  Vous êtes en train de revenir à votre
véritable nature et ainsi de pouvoir recouvrer tous vos pouvoirs. Et c’est
ainsi que vous allez pouvoir créer, recréer un monde pour vous, assez
prochainement (du moins je le souhaite, et nous le souhaitons tous).

Voilà ce que j’avais à vous dire, mes très chers Frères et Sœurs, Amis,
Aimés. Je vous invite donc à être ce que vous êtes, et à retrouver en vous les
inscriptions de la mémoire de la création d’origine qui vous a faits bien plus
extraordinaires que ce que vous pourriez croire aujourd’hui, en voyant ce qui
n’est plus si parfait mais qui ne cesse à présent de le redevenir.

Je vous salue. Je suis Eshtananda.

 

via Christine Anne K. le 8/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.