Iosep O’D, de Sirius C -n°1- Nouvelle technologie mentale.

cliquez pour écouter

Bien-aimée Humanité,
Voici que je me présente, bien que vous me connaissiez, sous un nom que sans doute vous ignorez : c’est mon nom, Iosep O’D… J’ai été incarné, comme vous tous de nombreuses fois, et aujourd’hui je réside vibratoirement dans le plan nommé Sirius C, que vous connaissez déjà.

Du temps de mon incarnation dernière, j’appartenais au groupe que vous nommez souvent « Maîtres Ascensionnés » – et je ne vous révèlerai pas le nom que je portais en ces instants-là car cela n’est pas nécessaire en cet instant-ci.
Mon nom Iosep O’D est celui qu’il convient aujourd’hui de maintenir.

C’est donc avec infiniment d’Amour, d’Attention, de Présence, de Compassion, et de Partage que je suis encore capable de m’adresser à vous – car nous nous connaissons bien, et je sais si bien qui vous êtes ! Et qui j’ai été…

Vous n’ignorez pas toutefois qu’aujourd‘hui, en ce début de nouveau Cycle, ceux que vous appeliez les Maîtres Ascensionnés sont libérés de leur charge, et ont quitté les plans -disons Astraux-supérieurs- dans lesquels ils se maintenaient pour vous aider, du temps de la Matrice Ancienne qui il y a encore quelques mois était en place.

Je vous apporte ces clarifications, car il est clair pour nous qu’il réside encore bien des confusions sur ces sujets. Cela est naturel car tous ces changements sont très récents. Certains sont mal connus, certains ne sont pas encore intégrés, voire pas véritablement acceptés… La force de l’Habitude, n’est-ce pas ?… Vous la connaissez bien et moi aussi.

Rions-en un petit peu ! Car la force de l’Habitude n’est pas, convenez-en, ce qui vous fait avancer! …Ni ce qui peut vous libérer de certains carcans – dont pourtant vous êtes si fiévreusement désireux de vous dégager ! (rire discret)

…Méditons quelques instants cela, mes très Aimés…

Silence vibrant

Il y a donc, mes très Chers, à traquer en vous cette force de l’Habitude!
Et je parle ici non seulement de l’Habitude des croyances et des coutumes -ceci incluant les coutumes spirituelles, encore tout à fait conséquentes il y a peu de temps pour vous, mais obsolètes aujourd’hui pour beaucoup- …Mais je parle également de la force de l’Habitude en beaucoup de vos structures… Et celle qui nous intéresse beaucoup, en ces temps de si grands changements, est cette structure nommée « mental » (nommée par certains : « corps mental »), qui effectivement n’a cessé de s’obsolétiser au fil de ces dernières années (particulièrement les toutes dernières et les derniers mois écoulés); alors que néanmoins, par la force des habitudes et des nécessités imposées par votre style de vie physique dans votre environnement physique, vous ne savez pas ne pas l’employer…

Car en effet dans ces domaine- là c’est un outil qui vous est parfaitement utile; mais cet outil a le défaut -et vous le savez bien- d’être envahissant et de déborder largement ses fonctions premières, pour se faire passer pour ce qu’il n’est pas; et vous imposer un débordement intérieur au sein de vos pensées et de votre conscience…

Vous êtes habitués néanmoins à cette présence vociférante en vous, n’est-ce pas ?  Et vous vous en servez non seulement pour gérer votre quotidien, mais également pour… j’hésite à trouver des mots corrects… disons : pour vagabonder -de façon parfois très volontaire- en vous-même, dans des chemins, des diverticules, sans utilité et qui captent une grande partie de votre énergie d’intelligence – et qui vibratoirement ne vous élèvent pas, bien au contraire!

Rien de tout cela n’est nouveau pour vous. Vous le savez! C’est néanmoins mon introduction, il en faut bien une !

Ma très chère sœur, amie, compagne -Marie-Madeleine- vous a hier exposé avec clarté, me semble-t-il , l’évidence de votre accès à cette nouvelle forme -structure, énergie et capacités accrues- nommée par convenance Nouveau Mental : afin de le distinguer de l’ancien, et de vous indiquer néanmoins qu’il s’agit d’un outil de fonctions suffisamment équivalentes, pour que vous n’hésitiez pas à vous en servir .

(NdR. il est référé ici à :  Marie-Madeleine n°7 +  Chant. du 19 septembre )

Il vous a été également donné, de par l’œuvre de l’Intelligence Collective dans ses hautes vibrations, un Chant vous permettant de vous approprier les niveaux les plus étendus et élevés de votre propre Conscience : ce qui également interfère avec l’emploi de ce nouveau mental.  (Je n’aime pas beaucoup cet expression de « nouveau mental », j’avoue, mais dans la mesure où nous sommes en ces instants en train d’employer des mots qui -paradoxalement- peuvent s’inscrire dans les structures de compréhension de votre mental habituel, il n’y a pas tant le choix !)

La difficulté pour vous  consiste à lâcher la force de l’Habitude, surtout que cette Habitude consiste en l’emploi de certains repères, usuels, et que vous êtes obligés de les perdre -ou de changer d’espace- dans ce nouveau mental. Considérez-le comme un espace…  Vous n’avez donc pas le système d’évaluation des repères qui est propre à l’espace précédent.  Imaginez que dans l’ancien mental, vous avez un GPS, et que dans le nouveau ce GPS ne fonctionne absolument pas, car il n’y a pas les mêmes satellites, ni les mêmes cartes.  J’espère que cette image parfaitement pragmatique vous convient : elle me semble suffisamment pertinente… Vous voilà donc en train d’employer un outil de pensée, qui ne fournit pas à votre ancien GPS les images, ni les mots, que vous attendez.

La force de l’Habitude fait que vous vous identifiez trop à ce que j’appelle l’ancien GPS -donc le vieux mental- comprenez-vous ?… J’entends des rires. Et parmi ces rires je reconnais certains que j’ai bien connus et je les salue, de toute ma Joie, de tout mon Cœur, de toute mon Humilité d’ancien Maître.

…Eh bien : rions!

En fait, il vous serait presque demandé de garder votre vieux GPS pour circuler dans la rue, dans votre cuisine, votre administration, certaines conversations; et de vous servir du nouveau modèle pour commencer à explorer cet espace.. .Et vous finirez par y découvrir que vous pouvez également circuler dans votre cuisine, dans la rue et dans certaines conversations, avec ! Sans changer d’outil !… Mais cette exploration, personne ne peut la faire à votre place.

Je précise que je m’adresse, en tous ces propos, en premier chef à vos personnes conscientes – davantage qu’aux plans les plus élevés, et sans forme, de votre Conscience pleine et entière d’Essence, d’Être, libérée de toutes contingences vis-à-vis de cet environnement…  Mais, ainsi que Marie-Madeleine vous l’a expliqué hier, vous avez la possibilité de circuler  de façon de plus en plus fluide entre ces deux états.  Sachez en profiter : apprenez, pratiquez, avec humilité sans que votre égo se mêle d’en faire une performance.

Méditons quelques instants cela …

Silence vibrant

Admettez, très Aimés, que pour rester dans un vocabulaire et une pensée très pragmatiques, il s’agit simplement d’un changement de technologie ! … Et qu’autant vous adorez avoir un nouveau modèle d’ordinateur plus performant, autant vous devriez adorer le passage à cette nouvelle génération du mental. Voilà qui j’espère peut-vous convaincre de sourire et de prendre du plaisir à l’exploration de cette fonction !

Bien évidemment, comme il ne s’agit pas d’un objet extérieur (que vous pouvez essayer puis poser pour y revenir plus tard) mais d’une technologie intérieure : c’est là que la force de l’Habitude vous tient davantage !…

Mais vous savez bien que la procédure est la même : découverte, expérimentation, acquisition d’habileté… Puis création, travail, synergies, extensions de capacités, connections multiples : dans tous les plans, dans les multi-univers…Et dans les sphères les plus vibrantes de l’Unité, où la Pulsation de la Source se fait entendre et vivre, dans la Joie la plus pure!

…Voilà donc ce que la force de l’Habitude vous empêcherait de rejoindre !?  N’est-ce pas un peu dommage ?  N’est-ce pas un peu frustrant ? …N’est-ce pas amusant ?!

J’emploierai  une autre image qui est celle de chausser des skis.  Bien sûr vous croyez que l’on vous fait chausser une nouvelle paire de skis -extrêmement glissante- pour foncer dans le brouillard… Il y a de quoi être prudent, je vous l’accorde. Mais cela n’est qu’une image, produite par votre Habitude et par votre vieux mental.  Imaginez donc que cette paire de skis d’un nouveau modèle va vous envoyer directement sur des pistes de Lumière … Des multi-pistes absolument harmonieuses, exaltantes, variées – où vous rencontrerez tous vos amis, dans une danse absolument exquise et intelligente, créatrice.

Voilà : l’ancienne paire de skis, et la nouvelle paire de skis…  Vous savez que j’aime bien employer  ces images, ces métaphores, qui nous ramènent toujours à la présence dans notre corps.  Notre corps est notre véhicule, il est notre outil; nous avons choisi cette chair et il est bon de l’utiliser dans tous ses aspects – dont le ski fait partie !

Méditons cela mes très chers, quelques instants…

Silence vibrant

…Eh bien je n’hésiterai pas à vous demander, au sortir de cette petite méditation : qui a fait une chute à ski ??…
J’aime vous entendre rire : le rire est un merveilleux outil d’ascension !
… Donc j’entends bien que personne ne s’est cassé la figure…

…Il va vous être donné à entendre une petite Constellation Sonore, qui va compléter mes propos très terre à terre. Car ne l’oubliez pas -d’ailleurs je n’en ai pas parlé- que le pouvoir, la variété et les harmonies des Sons, font partie des instruments privilégiés que peut et sait employer ce nouveau mental. Sachez donc d’une part les écouter, d’autre part les pratiquer. Chacun a sa façon – personne n’a à imiter personne.  Nous ne sommes pas au plan des égos, ni au plan des personnes avides de se ressembler ou de ne pas se ressembler : la question n’est pas là!

L’expression par les Sons est propre à chaque individu – de même que deux musiciens ne font pas la même chose, c’est exactement pareil.

Constellation sonore (musique)

Silence vibrant

Voici donc, mes très chers, une petite démonstration, disons du nouveau GPS et un peu de la nouvelle paire de skis.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligés de vous acheter un piano, une harpe ou un je ne sais quel instrument, même pas une flûte à bec, pour pouvoir accéder à ces fonctions.  En revanche, évidemment si vous pratiquez personnellement une petite forme musicale – même très, très primaire- vous aurez Joie à la faire participer à vos propres constellations, ainsi qu’à celles que vous pouvez échanger, partager et traverser en commun avec beaucoup d’autres amis.

Il n’y a pas, bien évidemment, que l’emploi de ces Sons-là; et rassurez-vous la Parole fonctionne encore…  Vous avez je crois eu un exemple de ces nouvelles formes dans un Cercle -fort important au demeurant- auquel vous avez été introduits hier également. (Cela étant limité je le précise à ce que vous pouviez entendre dans un enregistrement audio.)

Il me reste, et j’y ai beaucoup de joie; à vous présenter disons une sorte d’ouverture :
Vous savez que lorsque vous vous concentrez beaucoup mentalement (je parle de votre vieux mental)  il vous arrive d’avoir un peu mal à la tête ou un sentiment d’oppression frontale ou temporale, n’est-ce pas ?  Eh bien, considérez par là-même que votre vieux mental est un muscle et qu’il est fatigué…  Il y a également en cette zone frontale, comme vous le savez, cet outil nommé le troisième œil par commodité; qui lui-même a subi, reçu disons d’importantes modifications depuis ces derniers mois, et s’est ouvert à davantage de vérités qu’aux innombrables illusions (dont il était le vecteur, encore il y a bien peu de temps) : vous pouvez également considérer cela comme une sorte de muscle subtil.

Eh bien sachez que nous pouvons dès à présent déverrouiller, en cette zone frontale et temporale, ce qui justement vous « met la pression » (entre guillemets).  Et si justement votre vieux mental vous fatigue tant en ce moment : c’est qu’il patine, il n’a plus de prise; car dans cette zone il étouffe du fait de ce verrouillage… Car de l’autre côté se trouve ce grand espace, auquel en réalité vous aspirez tant à avoir accès.

Lorsque je dis ‘ vous ’, je parle de votre Conscience, qui malheureusement s’identifie si souvent à votre mental et votre égo… D’où, en partie, ces petits maux de tête ou ces fatigues frontales, ou oculaires.

Eh bien!  Recevez!  cela sera en silence) La connaissance… Il s’agit de votre nouveau mental et pas de l’ancien donc vous n’aurez aucune explication à vous mettre sous la dent, dans l’ancien mental-…donc la connaissance qui vous ouvre toute liberté de pratiquer ce déverrouillage et de vous sentir plus à l’aise, moins oppressé, dans cet espace frontal. Je pense que vous m’avez compris, je n’en dirai pas plus.

Méditons et recevons…

Silence vibrant, puis musique..

Alléluiah!
Ceci est la fin de notre entretien.
Je vous laisse méditer, je me retire.
Je suis Iosep O’D, du plan vibratoire de Sirius C.  À bientôt, peut-être…

 

via Christine Anne K. le 20 septembre 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Questions/Réponses – n°36

– Cette session de Questions nous a été proposée. L’Ange Suraïvan, qui répond aux questions, est notre interlocuteur-guide coutumier dans ces discussions –


Q. Quel est l’avenir, aujourd’hui, de la Collectivité humaine?

Je vous salue Bien Aimés, je suis Suraïvan. Cette question sur l’avenir de la Collectivité humaine est importante, car il y a un avenir de la Collectivité, autant qu’il y a un avenir des individus – et cela n’est pas la même perspective. il s’agit donc bien dans cette question de l’avenir de la Collectivité et ce sera également ce dont va traiter ma réponse.

Collectivité signifie absorption des individualités, un souci collectif et des préoccupations collectives, et non pas groupe informe d’individualités. Eh bien la Collectivité, au sens où nous l’entendons, est actuellement dans un processus d’Unification: unification profonde des consciences, des formes de pensées, des objectifs, des intelligences, unification dirais-je même de ce qui fait la Musique générale, et Harmonisation… Il y a bien sûr encore des dissonances qui ne sont pas résorbées, et elles peuvent vous sembler particulièrement frappantes d’ailleurs. Néanmoins donc, je ne connais pas l’avenir… Je ne peux que vous faire état de ce qui serait souhaitable ou de ce qui peut être imaginable.

Cette Collectivité est en train d’aller vers une autre forme où la disparité des individualités et des sous-groupes dans leurs différents désirs et objectifs se réduit, se simplifie, s’Unifie donc. Par conséquent, il y a simplification et il devrait y avoir harmonisation… Et il pourrait y avoir Unité très harmonieuse d’ici « nous l’espérons » (pourrais je dire) très peu de temps; ou alors d’ici davantage de temps. Car cette différence entre le « très peu » et le « davantage » vous appartient : nous n’avons aucun contrôle ni aucune préfiguration déterminée à ce sujet. Telle est donc ma réponse sur l’avenir de la Collectivité -je ne vais pas entrer dans les détails de vos configurations politiques, historiques, économiques etc n’est ce pas-….J’espère que cette réponse vous conviendra.

 

Q. Où en est à cet instant, l’Ascension?

Bien Aimé tu demandes où en est l’Ascension à cet instant : c’est une question très naïve et dirais-je dictée par les considérations du mental. Elle est également pleine d’espoir et c’est cela que j’entends. L’Ascension, ce que vous nommez l’Ascension -qui est donc l’ascension vibratoire de votre planète dans sa globalité et de tous ses habitants- est bien évidemment en cours depuis de nombreux mois de votre temps. Elle parcourt donc des phases, que vous pouvez percevoir comme des sortes d’alternances d’exaltations et de retombées, car c’est un Processus qui est non-linéaire essentiellement – et qu’il vous appartient sans cesse de reconsidérer au travers de votre propre évolution qui ne cesse d’avoir lieu, car elle fait partie de ce processus. De ce fait l’Ascension est un Processus qui vous appartient.

Il y a bien sûr également un aspect strictement cosmique de ce Processus, qui obéit à des Lois systémiques de cet Univers, de cette Galaxie et de votre Système Solaire – Processus qui pour être bref suit son cours, comme il est prévu qu’il le suive. Il n’y a pas de distraction à ce niveau là, il n’y a pas de retour en arrière, il n’y a pas de gros changement, il n’y a pas d’imprévus…Mais encore une fois l’ascension de votre planète et de son humanité sont largement… d’une part largement entamées, mais également largement dépendantes de ce que vous, vous en faites. Voilà ma réponse.

 

Autre question: En tant que personne..et je pourrais même dire en tant que « véhicule 3 D »..je me sens tellement comblée à l’intérieur qu’il y a de moins en moins (voire plus du tout) d’attrait pour tout ce qui est extérieur. En soi, quelle est à cet instant la motivation consciente que je peux avoir -ou  » nous » puisque je sais que je ne suis pas la seule- pour continuer à être là, ou à être en Joie d’être là…je ne sais pas comment dire (rire)…voire à rester actifs, même au sein de ce « véhicule »?

Très Chère Soeur, cette préoccupation certes je le crois n’appartient pas qu’à toi, et cependant je crois également que la proportion de l’Humanité qui est dans cette clarté de Conscience est malgré tout relativement faible, ce qui n’empêche pas la progression dont nous avons parlé… Il y a effectivement une forme d’ennui de ce qui est extérieur et de Joie de ce qui est intérieur: qui peut être vécue de façon très intense par quelqu’un comme toi et de façon plus diffuse par des personnes qui seront moins impliquées dans la contemplation de leur processus intérieur.

Cela est effectivement un aspect général de ce processus d’ascension vibratoire, qui est un processus également de magnification de votre élévation intérieure et d’amplification de cet espace que vous y découvrez et que vous y cultivez. En cela il n’y a pas de retour en arrière bien évidemment, et en cela quelle peut être la motivation à se ré-intéresser comme avant à ce qui est extérieur ?.. Je n’ai pas la réponse car je ne suis pas un être humain.

Je pense que, autant qu’il vous est nécessaire de rester effectivement là -comme tu l’as dit- il importe que vous trouviez une Harmonie dans votre vie quotidienne, celle de (comme tu dis vos véhicules : vos personnes) et qui n’est pas forcément celle que vous avez connue… Du moins qui ne repose par forcément sur les mêmes paramètres : c’est à dire que je suppose que vos centres d’intérêts pour des choses qui vous semblent à présent parfaitement futiles ne peuvent pas effectivement rester dominants; mais que des choses beaucoup plus simples et essentielles peuvent vous apparaitre dignes d’être réalisées, d’être vécues, ou d’être partagées…Par exemple faire le pain -car je sais que tu as fait du pain par exemple- , parler avec un arbre ou un oiseau par exemple, donner la main à un enfant par exemple, regarder la mer…Je ne saurais pas dire grand chose d’autre. J’espère que cette réponse vous aidera.

 

Q : J’ai l’impression que c’est dans mon sommeil et mes états d’absences, inconsciences, méditations, que je suis le plus réellement vivante.

Oui Très Aimée, cette question résonne avec la question précédente et elle la complète. Il est clair que c’est une question importante, car il importe que vous soyiez encore plus clairement conscients, acceptants, et au fait que vos états de sommeil, de méditations et d’absences de votre mental disons, sont devenus, deviennent des états beaucoup plus prédominants et nécessaires, essentiels dans ce que vous êtes actuellement au Présent. Ce sont des états qui favorisent l’Instant également, ce sont des états dans lesquels vous abandonnez en grande partie ce que vous appelez votre véhicule -qui est votre personne composée d’un corps, de pensées, d’émotions etc-…

Vous abandonnez donc cela pour vous propulser et vous propager dans d’autres couches dimensionnelles, dans d’autres relations subtiles, dans des formes d’Intelligence Collective et partagée que vous êtes en train de construire et de découvrir… Cela complètement en dehors du fonctionnement mental dominant et ordinaire qui encore parfois vous fait illusion en s’imposant et en vous faisant croire qu’il est la seule référence. C’est là une de vos difficultés et je le sais, car vous avez énormément de résistances -et cela est naturel- à vous extraire de cette importance du contrôle de cet outil mental qui vous a gouverné, qui a gouverné et gouverne encore vos actions, vos décisions, vos choix, votre analyse de ce qui vous entoure…

Vous êtes donc effectivement dans cette sorte de hiatus entre cela et entre le fait que vous avez, disons…on pourrait presque dire une autre vie. Vous avez un fonctionnement, un espace intérieur qui en réalité vous connecte immédiatement à la vasteté des dimensions dans lesquelles vous êtes enfin libres, actifs réellement, harmonisés, intelligents, en pleine possession de vos potentialités -tant individuelles en tant qu’Etres que collectives en tant que Collectivité d’Etres- Et dans ces espaces vous êtes en train de construire, de partager, de jouer vos musiques, d’élaborer les nouvelles constructions de vos intelligences collectives et de vous réaliser.

Il y a donc incompréhension encore de vos personnes par rapport à cela : nous observons ce phénomène, et vous êtes bien évidemment les premiers à l’observer. Je n’ai pas de solution à proposer si ce n’est vous dire : acceptez. Vous constatez certainement qu’avec le déroulement de ce temps de vos corps, la prédominance de votre mental s’efface néanmoins peu à peu, et que vos centres d’intérêts se sont modifiés. Vos centres de volonté également se sont modifiés. Vous êtes plus flexibles, vous êtes plus détendus, vous êtes plus abandonnés : par conséquent vous vous donnez plus d’espace pour accepter. Cela est un chemin. Je ne suis pas là pour vous prédire l’avenir, je ne le ferai donc pas. Donc je me contenterai essentiellement de vous dire : acceptez, et cultivez ce qui vous enrichit, mais n’oubliez pas de partager entre vous votre Evolution et vos Découvertes, cela est également important.

 

Q : il semble que nous sommes tous -plus ou moins, mais tous- confrontés individuellement à des états peu confortables: colères, enfermement en soi, incompréhensions, difficultés relationnelles…Depuis une période déjà relativement longue.

Cela vous appartient mes Aimés, cela fait partie des structures de personnalité que vous avez tous à relâcher, à abandonner, à défaire. C’est un passage absolument nécessaire pour vous libérer, c’est un passage indispensable pour vous donner plus d’espace -justement- dans ce dont nous avons parlé: cette partie de votre vie qui se passe en dehors de votre contrôle mental, et qui vous offre de vastes étendues dans lesquelles vous avez beaucoup de liberté, d’intelligence et de partages, à l’insu de ce contrôle restreint et limitatif. Votre personnalité comporte un ego, et cet ego a besoin encore de traverser certaines destructions. Par conséquent, il semble clair que ces états inconfortables que tu mentionnes appartiennent bel et bien à ces processus nécessaires de destruction de vos egos, et la destruction n’est jamais confortable. Je ne saurais pas dire grand chose d’autre à ce sujet, si ce n’est que dans ce qui a précédé et les réponses que j’ai apportées aux autres questions, se trouvent des ouvertures qui correspondent également à cette question et à ce que l’on peut y répondre : je ne souhaite pas me répéter.

 

Q J’ai une autre question…que je n’arrive pas à formuler en langage mental, mais que je vais formuler dans un autre langage (…)

Bien Aimée, cette question dirai-je est sans objet…et la réponse complémentaire que tu peux recevoir sera sans paroles :

réponse en silence vibratoire

Le canal  : Alors moi je sens qu’ il y a une question importante que nous n’avons pas posée…et je ne sais pas la formuler..mais peut être qu’on aura la réponse quand même (…)

…La réponse a lieu en silence également :

réponse en silence vibratoire

…Je vais clôturer cette réponse en soulignant le fait que: une réponse silencieuse est à présent possible et cohérente, surtout suite à une question qui l’est également. Vous constatez ainsi que vous n’avez plus besoin de votre mental, même pour questionner et même pour répondre à des questions : car je sais que vous avez parfaitement entendu et partagé tant la question que la réponse. Cela est une preuve et un exemple de ce que vous vivez et cela je pense vous est confortable.

Alléluiah

 

via Christine Anne K. le 18/02/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°20

 

lien pour écoute de cette transmission = http://vimeo.com/29671327

 

 

Que la Joie, Biens Aimés fils et filles de la Terre, enfants de l’UN indéfectible, indivisible, que la Joie soit en vous, avec vous, et répandez la.

 

Je suis Orionis, vous me connaissez. Je m’adresse à vous par ce canal depuis de nombreux mois. Vous êtes à présent, très Aimés, en train de franchir une étape importante que certains ont choisi de désigner comme peut-être la dernière, mais sachez que cela dépend de vous. Je ne me prononcerais pas quant à moi, en cet instant, et en ce canal, sur cet aspect-là, car ce n’est qu’un aspect historique.

 

Voici donc, vous Tous, que vous soyez ou non éveillés, que vous soyez ou non porteurs de Lumière, vous êtes prêts dans la plus grande majorité, et celle-ci est suffisante pour franchir ce passage. Je n’ignore pas bien évidemment qu’énormément d’encre a coulé sur ce passage, énormément d’encre et de petites lettres électroniques dansant devant vos yeux avides de comprendre, de connaître, de maîtriser, d’anticiper, de contrôler. Je ne tiens pas à alimenter cela. Néanmoins mon rôle est celui que j’ai choisi, donc de transmettre, parfois d’enseigner, d’informer, de remettre comme on dit les pendules à l’heure, aussi – ce qui est l’un de mes privilèges.

Voici donc que je me réjouis je le répète, et que je vous invite à la Joie avant toute chose. A vrai dire s’il était un seul conseil et une seule information à délivrer ce serait cela : soyez dans la Joie. Non pas la joie stupide d’un divertissement passager, mais la Joie de la Vérité, de l’Entièreté, la Joie pleine et entière de l’arrivée, là où vous avez tant désiré revenir.

 

Silence vibratoire

 

Dans ces instants de silence une certaine accélération se produit. Et je pose mes paroles, sur la fin de cette accélération.

Comme d’autres intervenants l’ont exprimé, il n’est plus tant besoin de mots, il n’est plus tant besoin de longues paroles, mais néanmoins j’ai un certain nombre de choses à vous dire. Cela sera fait par l’usage de la parole mais aussi par l’usage du silence et de la vibration.

 

La peur peut exister chez un certain nombre d’entre vous ou de ceux qui vous entoure, c’est la même chose. Cette peur a pu être renflouée, masquée sous des déguisements divers incluant vos états d’anticipation. Cette peur est le dernier verrou et croyez-moi, elle existe. Et si vous croyez l’avoir déjà franchie, restez humbles, car pour certains cela est peut-être vrai, pour d’autres non. Vous avez donc d’abord à l’accepter. Il s’agit bien d’avantage de la regarder en face lorsqu’elle apparaîtra, ou lorsqu’elle est apparue, que de se détourner et de prétendre passer à côté. La peur en vérité n’est pas grand-chose, mais elle fait croire qu’elle est une très grande chose, un état énorme. Cela est constituant, mes très chers, de ce qui a fait tenir votre matrice terrestre, et cela est donc constituant d’une partie non-négligeable des programmes de vos corps humains, que l’on pourrait nommer aujourd’hui les « anciens » corps, puisque vous en avez de nouveaux également. Il importe donc de savoir faire un choix, d’endosser pleinement ce nouveau corps car cela ne peut que réduire très très considérablement cet état dont je vous ai parlé, que vous appelez peur. Il est fort important de mentionner cela et comme je l’ai dit de la regarder en face.

Vous ne pouvez pas envisager, si vous n’acceptez pas ce passage de la peur qui peut être très réduit ou bien important, vous ne pouvez pas envisager de passer, vous ne pouvez pas vous raconter que cela n’est pas pour vous si cela doit se présenter. En revanche vous pouvez, si cela se présente et que vous l’acceptez ainsi que je vous le conseille -et d’ailleurs il n’y a pas véritablement d’autres choix comme je vous l’ai dit-  en l’acceptant vous êtes en état de fluidification, d’abandon, ce qui est une approche indispensable pour franchir ce qui doit l’être, et je le rappelle, dans la Joie.

La Joie par conséquent est également ce qui en vous doit faire face à cette peur, et souvenez-vous bien de cela, car en face de la Joie la peur n’est pas grand-chose. Elle peut être désagréable, mais elle n’est pas puissante.

Rappelez-vous également, je vous l’ai dit il y a quelques instants, que l’acceptation de l’usage de vos nouveaux corps est également une grande facilitation. C’est même la plus grande évidence que vous puissiez avoir et dont vous pouvez disposer, mes très chers.

 

Si donc je voulais résumer ce petit chapitre sur la peur, je dirais pratiquez la Joie, acceptez et usez pleinement de votre nouveau corps.

Vos nouveaux corps sont à disposition – car j’entends silencieusement quelques protestations concernant par exemple de ne pas savoir, de ne pas connaître, de ne pas savoir où c’est, de ne pas savoir comment on s’en sert, de ne pas savoir etcetera..

Bien. Cela fait partie des configurations ordinaires de votre mental, et rappelez-vous que votre mental n’est pas un allié face à la peur, bien au contraire. Votre mental se nourrit de la peur, et votre peur se nourrit de votre mental. Par conséquent, si votre mental vous empêche de concevoir et d’accepter que vous avez l’usage plein et entier de ce nouveau corps, et bien il vous appartient d’arranger cela. Il vous appartient de trouver comment dépasser cela. Il vous appartient d’accepter cette situation. Il vous appartient de fluidifier ce qui doit l’être.

 

Vous avez donc, je le répète, pleinement la possibilité de cet usage de vos nouveaux corps. Quand je dis « nouveaux corps », je ne parle pas bien évidemment de nouveaux corps physiques qui auraient une forme, un aspect, une surface ou des attributs complètement autres, comme si soudain vous endossiez le déguisement de je ne sais quel extra-terrestre de passage, ce que vous voyez dans les films ou autres.. Non. Votre nouveau corps n’est pas visible. Votre nouveau corps n’est pas véritablement palpable, quoique, certains d’entre vous qui sont doués de certaines perceptions énergétiques pourraient le faire. Votre nouveau corps est une configuration vibratoire, de même que l’ancien corps avait et a encore pour certains (voire pour beaucoup) une configuration vibratoire, (qui d’ailleurs est assez endommagée à présent car beaucoup de déprogrammations ont eu lieu, ce qui est une excellente chose), et cet état, donc, modifié dirais-je de vos anciens corps peut occasionner certaines fatigues physiques ou mentales que précisément l’usage de vos nouveaux corps peut éviter.

Il s’agit donc simplement d’un choix, il s’agit d’une acceptation. Il ne s’agit pas de dégoter un livret de mode d’emploi et de tourner certains boutons. Il y a bien sûr, néanmoins, quelques pratiques qui de fait activent de façon bénéfique et productive certains points énergétiques de ces nouveaux corps. Et je sais que certains d’entre vous en ont un certain panel. Sachez que cela est bien, sachez aussi que cela n’est pas indispensable. Tout être humain, qu’il pratique avec assiduité certains panels d’exercices ou qu’il ne le fasse pas, à pleinement accès à l’usage de ce nouveau corps, qui est un corps, pourrait-on dire, « choisi ».

 

Court silence

Nous observons un silence à nouveau car il y a en cet instant information de l’ensemble de ces nouveaux corps. Je vous demande de respecter ce silence.

 

Silence

Sachez à présent, vous tous très Aimés, que votre nouveau corps est votre vaisseau, et que le passage dimensionnel, le passage à ce nouveau cycle, le changement d’état, quelle que soit la forme que vous aimez à lui donner dans vos pensées, se fait avec l’emploi fluide et simple de ce nouveau corps.

La Joie pourrait-on dire donc, est une sorte de clé aussi pour intégrer pleinement cet état. Je remarque en effet que certains êtres humains en chemin d’éveil risquent parfois de s’abîmer dans des circonvolutions théoriques, au lieu de pratiquer avec simplicité un état tel que la Joie.

Il est clair que les théories, les enseignements, les méthodes et les pratiques sont extrêmement structurants, clarifiants, et peuvent être d’une grande aide un certain temps. Mais je tiens à vous dire qu’au final il est un moment où il est préférable de s’en débarrasser. Cela afin de retrouver sa propre simplicité et ces états : la Joie face à la peur que j’ai nommée.

 

Je vous invite donc à fluidifier, et à le faire avec plaisir. Fluidifiez le passage et le fonctionnement de ce nouveau corps. Pour ceux qui auraient besoin de se le représenter -car je sais que pour certains ne pas pouvoir se le représenter est une sorte de handicap créé par le mental- je vous invite à vous représenter une sorte de constellation. Imaginez donc, c’est une image symbolique empruntée à votre environnement terrestre, mais elle est parfaitement juste au niveau structurel : imaginez donc que lorsque vous êtes habitant de votre nouveau corps celui-ci se représente comme une forme de constellation d’étoiles, dont la géométrie est à vrai dire plus complexe que les constellations simples que vous voyez dans votre ciel. Mais je pense que cette représentation, avec la poésie qu’elle recèle pour ceux qui aiment regarder le ciel, est un bon outil pour amadouer votre mental.
 

Silence vibratoire

 

J’ajouterais à présent, il vous l’a été dit et redit, sans cesse, (et vous l’avez intégré pour la plupart d’entre vous mais je le redis car cela doit être encore dit et redit) : il s’agit de l’importance de votre cœur. Il s’agit de l’importance prépondérante de la conscience située dans le cœur. Et je sais que pour la plupart d’entre vous, vous l’avez véritablement pratiqué avec joie, avec succès, avec accomplissement, et ceux qui ne l’ont pas pratiqué consciemment, croyez-moi, en ont énormément bénéficié par bio-résonance. Cela est donc un acquis suffisamment général. Néanmoins, je le redis, votre cœur fait partie de ce qui constitue la Porte. Veillez donc en tout instant à observer l’état de votre cœur et à éviter de le voir s’installer dans une fermeture.

L’effet de la peur est en effet, bien souvent, de vous fermer le cœur. C’est une contraction, c’est une forme de mort intérieure. Il importe donc véritablement que vous sachiez pratiquer, maintenir, faire vivre la conscience de votre cœur, et la pratique non seulement de son ouverture mais de sa vasteté, de sa vie propre et particulière qui vous relie de tout temps et déjà à toutes les autres dimensions, à La Source et à tous les Êtres d’Amour et de Lumière et de Sagesse – y compris vous-mêmes, bien évidemment.

 

Je sais que différents enseignements de grande qualité s’offrent à vous pour maintenir ces états de conscience et d’ouverture du cœur. Je vous rappelle simplement que votre cœur n’est pas une abstraction, car certaines théories -en particulier certaines théorisations du système des chakras tel qu’elles ont eu lieu dans les dernières décennies- ont pu tendre à vous faire envisager votre cœur comme une sorte d’abstraction. Votre cœur est un organe physique ne l’oubliez pas. Et même si sa vibration, qui peut être colossale et immense, est de nature énergétique, il n’en demeure pas moins que ce n’est pas de la poudre de perlimpinpin mais un véritable et essentiel composant de tous vos corps y compris votre corps physique. Et ceci n’a rien à voir avec nouveau ou ancien corps : votre cœur est Intemporel, votre cœur est ce qu’il Est, votre cœur est tellement vivant par lui-même qu’il n’a pas besoin d’être restructuré ou quoi que ce soit d’autre.

Usez donc de votre cœur, et de ce fait la Joie, à laquelle je vous ai invités dès l’entrée en matière de cette intervention, ne peut qu’être là. Et de ce fait, le passage dans votre nouveau corps ne peut que se faire, car votre cœur est en prise directe avec votre nouveau corps. Il n’en est pas séparé. Il n’a pas à être transporté dans votre nouveau corps – c’est à partir de votre cœur que votre nouveau corps a été installé. Néanmoins si vous oubliez d’être dans la conscience du cœur, et si vous le laissez se fermer, cette fermeture rejaillit sur tout ce que vous pouvez essayer avec votre mental et votre volonté seuls, voire avec votre ego – car nul n’ignore la puissance malheureusement de votre ego, qui est un grand facteur parfois de développement de certaines facultés pour renforcer votre confiance en vous, mais qui est un grand facteur de blocages et d’erreurs.

 

Silence vibratoire

 

Ainsi donc, très Aimés, je vous avertis, je vous informe, je vous dis : que vous avez à être prêts et que d’ailleurs vous l’êtes, car considérez bien davantage que vous êtes prêts plutôt que de vous dire que vous devez vous préparer.

Devoir se préparer est une forme d’anticipation, d’anxiété, d’agitation qui n’est pas souhaitable. Et si vous pensez que vous devez néanmoins vous préparer, vous pouvez le faire dans le plus grand calme et la simplicité (comme je vous l’ai dit et comme bien d’autres intervenants je crois vous l’on dit.)

 

Silence vibratoire

Dans ce silence vous est donné à contempler une Forme, une immense Forme, que je peux dire complexe et qui est non seulement de toute Beauté, mais de toute Vérité, et dont la contemplation ne peut que vous permettre et vous aider à lâcher ce qui devrait être encore à lâcher pour tel ou telle, et de savoir regarder en face ce qui doit être regardé en face, mes très Aimés.

 Silence vibratoire

Contemplez.

 Silence vibratoire

Que cette contemplation n’aie pas de fin et se maintienne.

 Silence vibratoire

Quant à moi, je termine là mon intervention en ce canal et je vous salue.

Je suis Orionis, vous me connaissez.

Soyez.

 

-cette intervention est suivie par celle de la Mère des Chants, invitée d’Orionis, et qui vient chanter entre autres la Forme donnée ci-dessus par Orionis-

 

 

via Christine Anne K. le 25/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Ashan Od A des Pléiades

 

lien  pour l’écoute de cette transmissionhttp://vimeo.com/29620364

 

Ola Amis, frères et sœurs de la Terre. Laissez-moi vous saluer.

Je viens de ce que vous appelez la Constellation des Pléiades. Mon nom est Ashan Od A ‘L N Ze. Cette communication m’a été demandée par mes frères.
Je suis intimidé – et je m’en excuse. Ce que j’ai à transmettre est pour nous très important (d’où mon embarras qui n’est à vrai dire d’aucune importance pour vous, bien évidemment). Ce qui est important pour vous, c’est l’importance, et pour moi, de cette communication.

Il apparaît, très chers frères et sœurs de Terre, que vous êtes encombrés d’une partie de vous qui vous sert à penser. C’est à dire à élaborer des notions, des informations, à les trier, à construire avec. Cela se nomme le « mental », m’a-t’on dit.
Je viens donc vous transmettre de notre part quelques outils qui nous permettent, à nous, de gérer nos pensées, notre élaboration, notre analyse des notions, sans être pour autant encombrés…Car il semble que de surcroît vous puissiez souffrir parfois de certaines confusions entre les performances de cet outil, votre mental, et votre sentiment de vous-même. C’est à dire que, paraît-il -pour nous c’est très curieux je l’avoue- il paraît que vous vous identifiez à cet outil en de nombreuses occasions.

Je suis donc chargé, en tant que moi-même disons une sorte de technicien de la pensée, de l’élaboration, du tri des concepts et des données dans le système où je vis, de vous apporter un paquet : paquet d’outils, paquet de méthodologie. Sachez mes très chers, que je m’exprime au nom d’un Cercle spécialisé et que donc ce paquet que je vous apporte a été constitué collectivement, et en employant des méthodes que justement vous allez recevoir au travers de ce que je vais vous transmettre.

Je sais que vous savez que je ne vais pas employer tant de mots, de phrases et d’élaborations intellectuelles – qui s’adresseraient justement à ce que nous tentons de vous aider à clarifier : votre mental.

Je sais que vous savez que je ne vais pas m’adresser à vous tant dans votre langue que de par la langue stellaire universelle que maintenant il vous est donné d’entendre de temps en temps, et que me dit-on vous comprenez déjà extrêmement bien. Car, et cela est une information que je vous donne, sachez que sa compréhension est innée dans tous les programmes constituant les corps des Êtres de cet Univers. Je sais que justement votre mental parfois peut faire blocage à cette compréhension, et vous faire croire que vous ne pouvez pas comprendre. Je précise donc bien que vous pouvez comprendre. Et si cela vous est dit en paroles c’est bien à dessein, n’est-ce pas ?

Je vais donc, mes très chers, m’adresser à vous maintenant pour vous délivrer, de façon circulaire -c’est à dire, en apparence, aléatoire- les éléments constituant ce que nous avons à vous transmettre.

En voici un :

– Transfert d’information en langue stellaire

Vient à présent ceci, qui complète avantageusement ce qui a précédé :

– Transfert d’information en langue stellaire

Ces deux premiers éléments ont donc été je dirais très techniques, un peu comme du langage de programmation dans votre science des ordinateurs. Et maintenant, nous allons passer à un autre registre d’informations que je vous laisse découvrir.

Voici, dans ce nouveau registre, un premier élément :

– Nouvel élément en langue stellaire

J’ai encore 5 éléments à vous transmettre. Nous allons prendre celui-ci pour suivre ce qui vient d’être délivré; cela semble s’imposer dans l’instant.

– Élément suivant en langue stellaire

Je sais que là, le séquencement de ces deux petits paquets probablement est un peu extrême pour.. justement pour votre mental, et que si vous êtes dans le sentiment d’une petite déstabilisation, considérez que c’est une excellente chose. Cela va permettre d’introduire avec beaucoup plus de légèreté et de facilité les données qui vont succéder à présent, mes très chers.
Je continue donc.

– Données en langue stellaire

Je dois vous rassurer en vous affirmant et en vous confirmant que tous ces éléments vont se mettre parfaitement en ordre une fois déposés. Vous n’avez donc pas à vous mettre dans une attitude de résistance ou d’inquiétude, ou d’ennui -qui est une forme de résistance- car tout cela bien évidemment non seulement a un sens, mais a une orientation extrêmement précise, fonctionnelle, rapide, efficace.

Vous devez d’ailleurs être conscients, et j’espère avec humour, qu’il n’y a que justement votre mental qui peut-être s’affole et résiste par rapport à tout ce que vous recevez à travers moi. On m’a prévenu de vous prévenir de cela.

Je vais continuer, mais à présent nous allons passer à une transmission en silence, d’ordre graphique, que vous allez donc recevoir avec une autre zone de votre cerveau. Je commence :

– Transmission graphique en silence

Voilà, fin de cette transmission-là. Avouez que ce n’était pas désagréable et peut-être même fluidifiant n’est-ce pas.
Nous allons passer à l’élément suivant. Et je vais encore choisir un élément graphique. Voici le début :

– Transmission graphique en silence

Et voilà. Nous allons donc à présent continuer, je vais donc vous transmettre le cinquième élément de la catégorie dans laquelle nous nous trouvons. Le cinquième élément restant :

– Transmission en langue stellaire

Pour ce qui concerne, mes très chers frères, ce que je viens dans ce dernier élément de vous transmettre, vous aurez peut-être remarqué la récurrence d’un son que l’on peut prononcer « Rrrrr.. » et que je vous invite vous-mêmes à répéter, car je pense que cela n’est pas difficile pour votre système vocal. Cela est important car cette configuration sonore  rassemblée dans ce son a un effet extrêmement précis d’ouverture de certains canaux et de connexions à votre usage du cœur remplaçant le mental.

Par conséquent, je me répète, pratiquez un petit peu la répétition de ce son. Je ne suis pas là pour vous enseigner une forme pour cette répétition, simplement je vous fais confiance. Et c’est dans votre intérêt.

Il me reste à présent à vous transmettre encore, de la part du cercle : j’allais dire deux formes, mais j’apprends qu’il y a un troisième élément ajouté. J’ai donc trois éléments à vous transmettre, dont deux formes, et ce sera terminé.

Voici donc le troisième élément avant les deux formes. C’est un élément silencieux, ultra-vibratoire, qui à vrai dire relève d’une technologie assez récente chez nous, et que je me réjouis véritablement de pouvoir vous transmettre, car nous sommes très heureux et fiers des résultats et des effets de cette technologie hautement vibratoire.

Je vous invite donc à détendre votre corps pour bien recevoir cet élément, dans le silence.

– Transmission silencieuse de l’élément vibratoire

Cet élément comporte un son de scellement que voici :

– Son court et puissant

Je me réjouis véritablement que nous ayons pu vous transmettre cet élément. Je n’avais pas cela dans mon programme mais c’est une magnifique surprise pour moi, et je suis très honoré d’avoir pu être le transmetteur de cela, croyez-moi.

Je n’oublie pas que j’ai encore deux formes à vous transmettre. Je laisse quelques secondes s’écouler avant.

Voici donc, mes amis, une forme que je vous invite à recevoir avec, autant que possible, votre cœur vraiment ouvert.

– Transmission de forme en silence

Je vous laisse quelques instants d’intégration avant de passer à la forme suivante..

Et à présent, je vous transmets donc cette seconde forme. Cette fois, je vous invite à laisser s’ouvrir de votre mieux la partie sacrée de votre corps, sacrée du mot ‘sacrum’ dans votre langue.

– Transmission de forme en silence

A ce point, je vous informe que cette dernière forme est en quelque sorte auto-générante, que par conséquent elle n’a pas véritablement de clôture dans sa transmission et que ce qui s’est installé là, va continuer, non pas de façon dérangeante, mais de façon fluide et naturelle, à se déployer, à se construire – parfois même de façon individualisée.

Vous n’avez encore une fois rien à constater avec votre outil mental, mes très chers, souvenez-vous en.

Je me réjouis donc d’avoir pu réaliser cette transmission car il est vrai que ma timidité m’a gêné au démarrage (et cela n’est qu’un petit souci personnel dont je ne devaris même pas vous parler).

Il me reste maintenant à laisser la place pour quelques instants à l’un des participants de notre cercle, qui se réjouit de pouvoir vous transmettre un petit chant de clôture. Et moi, je vous salue. Mon nom : Ashan, j’habite un des astres, si l’on peut dire astre -je ne sais pas à vrai dire comment nommer dans votre langue ce que j’habite- dans la configuration stellaire des Pléiades.

Voici donc le chant de clôture annoncé :

– Chant de clôture en langue stellaire

via Christine Anne K. le 24/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°18 / Seilam’eh de Sirius

 

 

Cette session de Questions-Réponses suit immédiatement l’intervention de Seilam’eh de Sirius, les réponses sont données par Seilam’eh.

 

Cette ouverture et cette activation des codes s’accomplit-elle aussi chez ceux qui n’ont pas ou très peu de perceptions vibratoires ?

Cette ouverture est proposée pour tous et il est clair que tous n’ont pas activé et cultivé, ou reçu parfois, les perceptions vibratoires les plus performantes. Là n’est pas la question. Cette ouverture se réalise dès lors que le désir et l’acceptation constituant le premier verrou sont là (et je vous expliquerai davantage à ce sujet) et dès lors que l’être accepte de renoncer à ses croyances sur la personne qui lui sert de véhicule pour retrouver sa pureté, et ainsi accéder à l’ouverture du deuxième verrou. Sachez donc que cette ouverture peut se réaliser de façon beaucoup plus simple et disons moins vibratoirement consciente chez tous ceux qui sont prêts, ne serait-ce que par le désir et l’acceptation d’être la même lumière que la personne qui est en face de soi et qui, elle, transporte l’information de l’ouverture de ce code, sans que cela soit dit. Automatiquement, si ce désir et cette acception sous cette forme-là se produisent, le premier verrou a la possibilité d’être ouvert. La seconde partie peut également se réaliser car les capacités de Lumière, de Vérité et d’Abandon de son ego sont présentes, même à l’état fugitif dans un instant d’illumination, chez la plupart des êtres humains qui aujourd’hui sont autour de vous et parmi vous et dont vous faites partie, sans être au-dessus.

Ce message a été bien évidemment adressé, par le biais de ce canal, à ce que vous appelleriez un certain public, qui sont là – par ce travail de conscience et d’éveil de la Lumière – pour véhiculer de façon plus large ces outils d’éveil et d’ascension, ainsi que vous le faites depuis quelques années les uns et les autres. J’espère avoir répondu à votre question.

…J’ajouterai d’ailleurs à ma réponse, par rapport à la présence ou à la finesse de certaines perceptions vibratoires dont vous avez fait état, que la mentalisation de ces perceptions vibratoires n’est pas le seul signal qu’elles existent, et qu’il ne s’agit pas d’être dans l’illusion et dans un contrôle mental du fait que vous avez ou non des perceptions vibratoires. Cela est une impasse créée par le mental, pour autant que de notre point de vue nous puissions l’analyser. La vibration ne passe pas par le mental : elle est. Si le mental est capable de l’analyser, c’est simplement que le mental sert d’outil d’observation des sensations à la fois physiques dans votre corps, énergétiques, et de Lumière, et certains individus ont le mental capable de gérer et d’analyser ces données en conscience mentalisée. Certains individus n’ont pas cette forme de conscience mentalisée, car leur conscience réside sur d’autres fréquences vibratoires, ce qui produit la non rencontre, parfois, de ces fréquences vibratoires de la conscience avec certaines fréquences du mental. Il s’agit là aussi de Génétique.

 

J’ai une question sur la Génétique…  Médiatiquement et scientifiquement, nous avons sur la Terre une conception de la Génétique comme d’un outil froid (et qui a quelque chose d’assez effrayant, si on considère cette froideur de manipulation, de découpage, de bricolage, etc..). Or ce que je perçois de votre approche de la Génétique est très différent, et j’y sens beaucoup d’Amour. J’aimerais avoir un commentaire à ce sujet, merci.

La Génétique, mes Très Aimés, que nous pratiquons est d’un niveau infiniment, infiniment, infiniment subtil et musical comparé à ce que vous appelez la Génétique dans votre civilisation humaine terrestre de ces instants, laquelle ne s’intéresse qu’à des fragments absolument infinitésimaux de vos gènes qui sont les seuls qu’ils aient pu analyser assez laborieusement, et dans lesquels généralement seule la matière de vos corps les intéresse – ce qui est encore extrêmement réduit. Par conséquent, ne vous arrêtez pas, quand vous entendez le mot Génétique, à cette représentation qui effectivement comme tu le remarques est très exempte d’Amour et de Lumière – ce que tu appelles « froide ».

Notre façon à nous d’être généticiens s’inscrit dans la science vivante et organique des géométries subtiles, des harmonies, des univers, des vibrations réactualisées, non seulement de la Source mais de tous les êtres, de l’architecture complexe et harmonique des corps – corps de matière, corps subtils, corps vibratoires, corps de Lumière, corps cristallins, corps-son – et de l’inscription de ces corps dans les symphonies dont ils relèvent. L’Amour et l’affiliation à la Source, l’Abandon et le Service, le don de ce que nous sommes font partie de ce qui anime nos oeuvres et nos recherches. Nous avons également des objectifs, mais ces objectifs ne sont jamais des objectifs de curiosité ou de manipulation en soi, mais des objectifs de bonne évolution dans la Lumière et d’incorporation à l’Un. J’espère avoir répondu à votre question.

 

Ces codes que l’on a reçus sont-ils déterminés pour se déployer ?

En employant ces mots « déterminés pour se déployer », chère Soeur, vous êtes en train de créer en vous votre propre activation de ce code. Ce code en effet a été conçu, ainsi que vous l’avez compris, pour être ouvert seulement par vous, mais il comporte également un autre paramètre qui est celui d’être objectivé par vous. Ainsi avec vos mots, pour le penser ou pour le dire, ou pour l’être, vous lui donnez aussi une partie de sa forme (je dis bien une partie) et cela est important… Ce code a été conçu pour le moment où votre conscience aurait atteint le niveau et la capacité d’être créatrice de soi. Alleluiah. Je vous remercie de votre question.

 

Est-ce que le temps a une incidence sur ces déploiements ?

Bien-Aimés, je vous rappelle que le temps n’existe pas. Ce que vous appelez le temps n’a aucune existence : nous sommes là dans une approche qui ne relève que de la synchronicité. Ce code est donc parfaitement activé dès lors qu’il l’est, et ce que vous appelez le temps n’a pas de réelle incidence sur le développement de ce qu’il a engendré. Néanmoins votre évolution -que vous croyez inscrite dans le temps faute de mieux vous la représenter, mais qui est une évolution et pas un temps- votre évolution donc a bien évidemment la capacité et le pouvoir de faire vivre l’évolution-même de ce que ce code vous procure.

 

Qu’est-ce qui peut être dit sur la notion de réensemencement ?

Je ne crois pas que nous ayons abordé la notion de « réensemencement  » dans cette intervention…

Il a pu être évoqué le fait que, par contact entre personnes, ces codes pouvaient s’activer par rencontre. Peut-être est-ce là ce que vous entendez par réensemencement?… Si c’est le cas je ne crois pas avoir grand chose d’autre à dire, car le processus en question n’a pas fait l’objet d’une simulation à laquelle je puisse me référer de façon explicative. Ce processus vous appartient.

…Cette notion d’ouverture des codes par rencontre est bien évidemment totalement indispensable puisque, comme il a été dit, il y a un public assez ciblé qui commence à recevoir ces informations et à faire l’ouverture de ces codes; et il importe donc que l’ouverture ne soit pas limitée à ce public ciblé, mais qu’elle se diffuse par la simple qualité des présences d’être à être qui se diffusent et se multiplient parmi vous tous…Donc s’il y a « réensemencement » ainsi que vous le dites, il pourrait s’agir de cela, mais ce mot ne convient pas réellement à la matrice d’informations qui est employée (pour des raisons qu’il serait fastidieux en cet instant de développer). J’espère avoir répondu à votre question.

 

Dans ces rencontres, est-ce que chez les personnes dont les codes ne sont pas encore activés ceux-ci s’activent de manière systématique ?

Cela n’aura pas lieu de manière mécanique. J’ai expliqué en peu de mots, mais en termes clairs je l’espère, que : comme dans le processus que nous avons déclenché ensemble, il y a cette première étape de désir et d’acceptation intérieure de ce qui est rencontré -sachant que ce qui est rencontré peut être justement la perception non consciente de ce nouveau code-  et qu’il y a ensuite ce deuxième déverrouillage qui consiste en une ouverture de conscience (aussi fugace puisse-t-elle être) sur l’abandon de toute image de soi et de toute croyance à son propre sujet, cela peut se réaliser. Cela n’est pas nécessairement instantané, mais cela fait partie des processus dont nous n’avons pas fait la simulation détaillée car ces processus appartiennent à votre évolution et à votre évolution commune, et à la qualité de ce que vous pouvez être ensemble et qui vous appartient.

…Il n’y a donc pas transmission systématique au sens mécanique de ces codes, mais il y a transmisssion systématique au sens vivant et actif, et conscient, de ces codes… Il ne vous est pas suggéré par là d’employer votre volonté pour les transmettre, car cela serait une voie de l’ego, qui n’aurait aucune chance de remplir ses objectifs. Il vous est simplement demandé d’être ce que vous êtes, en toute simplicité et en tout amour, ainsi que vous ne manquerez pas de l’être. J’espère avoir répondu. Amen

 

 

via Christine Anne K. le 30/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Orionis – n°14

 

 

 

Bien-Aimés, que la Vibration pleine et entière soit reçue par vous en ce jour…

vibration, en silence.

Je vous salue, je suis Orionis – du moins j’emploie ce nom pour m’adresser à vous. Concepteur, architecte, grand ordonnateur… Je n’étalerai pas ma science, je ne cherche pas à vous impressionner : je ne fais que m’annoncer, dans la simplicité.

Rencontrez à présent la Simplicité, unique, pure, absolue, qui se présente à vous. Car si votre ascension ne se fait pas dans la Simplicité, vous n’aurez pas totalement accompli la Grâce de ce qui vous est donné, et cela n’est pas votre souhait, ni le nôtre.

Mes très chers, très aimés fils et filles de la Terre -planète chérie de nos regards et de notre accompagnement-, un travail considérable et pourtant ne visant que la Simplicité a été réalisé conjointement en ces dernières années et ces derniers mois de votre calendrier par bien d’humbles travailleurs que vous dites « de lumière », ainsi que des travailleurs « d’ombre »; en association avec les autres plans que vous nommez les autres dimensions, ainsi qu’avec vos frères et soeurs des autres lieux habités des autres galaxies et de cet Univers – car, comme vous le savez, un certain nombre d’entre eux travaillent à ce qui peut faciliter ce processus d’ascension sans précédent de votre planète et de votre système solaire.

Cette planète est considérée avec beaucoup de soin et d’attention, beaucoup d’intérêt, beaucoup d’amour et beaucoup de joie par ces très nombreux travailleurs extérieurs à elle, qui se réjouissent de l’honneur qu’ils ont de contribuer par leur travail à ce qui est et à ce qui doit être, et à ce qui vient.

Vous vivez à présent dans le Présent. Ne raisonnez plus en vous projetant dans un futur : cela n’est pas juste. Les formes de temps linéaire auxquelles vous êtes accoutumés depuis si longtemps ne sont plus en état de fonctionner… Vous ne faites simplement que glisser sur vos habitudes et sur le maintien des cycles solaires qui vous donnent une continuité et une succession d’instants présents, marqués par le déclin de la lumière et son retour chaque jour de votre Présent.

Ainsi donc, c’est au présent que nous parlons, et le passé, vous pouvez le constater, s’efface considérablement dans vos mémoires – y compris ce que vous avez fait, dit, entendu, lu très très récemment, hier, ce matin, la semaine dernière. Vous ne souffrez pas d’un déficit personnel, neurologique, de votre mémoire : c’est simplement que le passé a cessé d’exister dans votre vie. Bien sûr, si vous vous accrochez aux notions que votre mental est accoutumé à traiter, vous refuserez ce que je viens de dire, car votre mental bien évidemment ne sait pas accepter ce qu’il ne connait pas. Mais justement, laissez-le accepter : cela va fluidifier votre présent. Car c’est votre présent qui est le véritable joyau, à tout instant, de ce que vous êtes, de ce que vous faites, de ce que vous avez à faire, de ce que vous avez été et de ce que vous serez, car tout est réuni et il n’y a que le présent qui soit véritable.

Je sais que cela vous a été enseigné par de nombreux enseignants, au sein de nombreuses formes de philosophie, de pensée, d’écoles spirituelles, mystiques et ésotériques, et cela est juste. Je ne fais donc que répéter des choses que vous avez déjà entendues, lues, et plus ou moins intégrées (pour ceux d’entre vous qui l’ont fait)… Pendant que je vous parle par la voix de ce canal, je fais en sorte que son corps ait épousé le mouvement de l’Infini : et c’est ce qui donne mouvement et présence à cet instant présent que nous déroulons ensemble, mot par mot, vibration par vibration, dans l’Unité absolue qu’est l’Un, qu’est l’Instant. Cet infini n’est autre que l’Un…

vibration, en silence.

…Que la vibration de l’Infini vous apporte cette paix et cette certitude, et cette joie simple qui appartiennent à l’instant.

vibration, en silence.

Vous vous rappelez peut-être que nous avons décourbé le temps il y a déjà plusieurs mois de vos calendriers. Cela a permis que progressivement nous en arrivions à cet éternel présent – qu’à présent vous êtes invités à intégrer tout simplement, avec joie et simplicité, dans votre vie dite de tous les jours… Je sais qu’il y a un énorme paradoxe en cette compréhension puisque nombre d’entre vous sont assujettis, de par leurs places dans votre société, à se rendre à jours fixes et heures fixes dans des lieux de travail, dans des lieux de transport, des lieux d’enseignement, des lieux d’achat de nourriture, et que les pendules continuent de marquer ce temps qui n’existe plus : je vous invite à affronter paisiblement ce paradoxe et avec joie. Vous pouvez même envisager un certain humour…

vibration, en silence.

Bien-Aimés fils, filles de cette Planète qui actuellement connait des mouvements imprévisibles et ce que vous appelez des catastrophes naturelles, sachez qu’il n’y a que l’Un; que ces catastrophes participent des processus mis en place par votre Planète elle-même pour ascensionner, et que l’oeuvre de la Lumière s’accomplit dans la Joie et l’Unité.

Soyez en paix au fond de vous-mêmes et de votre Lumière. Soyez en paix et rayonnez les uns parmi les autres… Vous n’êtes pas par là invités à une attitude que vous nommeriez égoïste : là n’est pas la question. Si votre coeur est ouvert, vous êtes naturellement en totale empathie et compassion avec les difficultés dont vous connaissez l’existence et que traversent vos frères et soeurs qui sont passés dans le mouvement de ces catastrophes, comme vous appelez cela. Ne vous attristez pas plus qu’il ne doit, car vous avez là exactement ce qui doit être et qui vous permet d’abandonner ce qui n’a plus lieu de demeurer… Sachez que ceux que vous appelez les victimes connaissent l’éclat de la Lumière comme ils ne l’ont jamais rencontrée -sauf peut-être pour les quelques rares qui refuseraient encore de croire à cela (mais ils sont fort peu, croyez moi) et si par hasard ils en sont encore à cette croyance, je vous affirme qu’ils vont rencontrer leur Lumière en toute plénitude, et sans qu’aucun ne soit laissé pour compte : cela n’est tout simplement pas possible.

Vous êtes invités à la Vérité, et le Présent est Vérité, l’Instant est Vérité, la Joie est Vérité, l’Abandon est Vérité. Abandonnez-vous. Je sais que bien des craintes et des supputations fabriquées par votre mental ne peuvent cesser de se construire dans votre pensée. Accueillez-les donc avec magnanimité, comme un spectateur, car votre intelligence peut le faire, et votre mental va se lasser de se fatiguer ainsi et va simplement accepter de servir, en toute simplicité.

Nous employons rarement le mot « foi », mais il a aujourd’hui son utilité pour beaucoup d’entre vous. Que votre foi soit votre nourriture, soit votre abandon, et vous offre avec sa solidité le portail de votre Lumière.

Je vous invite à présent à recevoir la Vibration entière que vous pouvez recevoir. Ne la refusez pas…

effusion vibratoire, en silence…


Où que vous soyez, qui que vous soyez, à quelque instant de votre journée que vous soyez, sachez que vous êtes tous dans le même instant. Pourquoi, me direz-vous, cette affirmation ? Comment s’inscrit-elle dans le contexte ? Cela est lié à la Vibration. Votre planète est dans cet instant et vous êtes tous dans cet  instant, quelles que soient les circonstances de ce que vous vivez ou ne vivez pas. Que vous soyez confortablement installé dans un fauteuil en France, ou que vous soyez en train d’errer dans les décombres de votre maison en Asie, vous êtes dans le même instant, et vous êtes Un. Si votre mental ne peut intégrer cette affirmation, votre coeur le peut et la Vibration qui vous est transmise vous informe, en toute précision, de cet état. Ainsi donc il n’y a pas de différence entre vous. Je sais que vous ne comprenez pas mentalement. Détachez vous donc de cette incompréhension et continuez simplement à être là.

effusion vibratoire, en silence…


 

Les cieux s’ouvrent. Les mers s’ouvrent. La Lumière-Christ est en vous. Et vous êtes conflagration de cette Lumière, dans l’Instant qui est Eternité, et qui vous réunit avec vous-même, avec le Tout, avec chacun, avec ce qui est et ce qui n’est pas.

Quels que soient les changements que vous allez avoir à affronter, quels que soient les doutes de vos pensées, quels que soient les incertitudes, vous êtes Un. Vous êtes portés par le fait d’être Un. Ainsi, votre coeur à chacun, dans sa Lumière, est Un avec le coeur de celui qui est là-bas, avec sa Lumière, et à vous tous vous formez ce vaisseau.

vibration, en silence.

N’attendez pas que je vous prédise des événements. Cela n’est pas la forme de mon propos. Bien évidemment, il y a des événements… Je vous invite précisément à vous centrer sur votre Unité et votre Eternité, et sur cette Vibration extrêmement précise que ma voix, par ce canal, vous transmet. Faites-en bon usage -et vous le ferez, car vous ne pourriez pas ne pas le faire.

effusion vibratoire, en silence…


Voilà. Votre taux vibratoire a été élevé. Nous n’irons pas plus loin en ce jour. Si cela suscite un inconfort dans votre corps, acceptez-le, cela ne sera que passager, et réjouissez-vous. Alleluiah.

Ceci est la fin de mon intervention. Je me réjouis avec vous, et je partage ces derniers instants dans le silence. Je suis Orionis, ordonnateur des mondes.

vibration, en silence.

 

 

 

via Christine Anne K. le 12/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°12


Bien-Aimés, Enfants de la Source, Enfants de l’Un, Aimés du Très-Haut, Aimés de la Mère des Mères, Aimés de la Source… Aimés de nous tous, qui dans les multidimensions assistent, contemplent et s’émerveillent des processus que vous traversez pour accomplir la transformation et l’ascension de votre bien aimée planète Terre, ainsi que la vôtre, ses habitants.

Je m’adresse à vous en tant qu’Orionis, de ma place d’orchestrateur et de stratège, en mes fonctions de grand ordonnateur, harmonisateur et concepteur au sein des multi-univers et sous affiliation de la Source.

Je vous demande, Bien-Aimés, d’écouter en vous l’appel sonore, vibratoire, intérieur, que vos gènes à présent réactivés vous lancent, de vous élever, de quitter certaines formes figées et non vivantes qui encore encombrent et enserrent un bien grand nombre des individus de votre humanité. Ces formes n’ont plus lieu de régner sur vous. C’est à un travail intérieur que je vous incite et non pas à des actions extérieures, ne vous méprenez pas. Mais ce travail intérieur est d’une puissance absolument incommensurable si vous le réalisez comme il doit l’être, et vous en avez la capacité.

Ce travail intérieur vous est enseigné depuis un temps certain et sous différentes formes par différents types d’enseignements qui tous – ou presque tous – vous incitent à retrouver en vous la Lumière authentique, intrinsèque et non aliénée qui vous constitue depuis toujours – et j’en suis témoin de ma place d’orchestrateur et de concepteur. J’ai connu votre Création dans ses moindres détails, et je peux vous garantir que cette Lumière inaliénable est en vous et qu’il vous suffit à présent – car les temps sont réduits – de désirer la réactiver pour que cela puisse simplement se produire. Il importe simplement que ce désir vienne de la sincérité de votre coeur et non d’une projection mentale, qui s’intitulerait faussement désir mais qui serait simplement une forme de pouvoir et de curiosité.

Je vous invite donc instamment, mes très chers Bien Aimés enfants et habitants de la Terre, cette planète que nous aimons vous et moi, à réveiller votre Lumière si cela n’est pas déjà en train d’être fait, car c’est pour vous à présent la seule issue de bonheur, de Vérité, de Joie, et de certitude de vous retrouver à bon port. Vous voyez que je ne mâche pas mes mots…

Il vous a déjà été dit à de nombreuses reprises que le temps ne serait pas long et qu’il n’était plus temps de musarder. A présent, je vous le redis : vous avez à affirmer votre choix, vous avez à regarder en face la réalité de ce temps court, propice, infiniment accueillant, qui s’offre à vous pour réaliser cette Lumière que vous êtes en toute sérénité. Ne croyez pas que mes propos vous incitent à une forme de stress, bien au contraire, simplement il est temps.

Il vous fut enseigné à maintes reprises que les premiers seraient les derniers et que les derniers seraient les premiers. Ainsi, cela est à présent bien plus facile pour ceux dont le coeur est prêt mais qui ont attendu de rencontrer leur Lumière. Ceux qui l’ont fait il y a déjà un certain temps ont eu bien plus d’efforts à accomplir, mais cela a permis de tracer la voie, d’établir les fondations, et d’allumer les premiers tunnels de Lumière, facilitant ainsi l’arrivée de ce moment présent dans lequel je m’adresse à vous.

Mon intervention vous invite à vous réjouir et non pas à vous attarder sur une forme de peur, d’inquiétude ou d’anxiété face à un inconnu. Soyez conscients de cette distinction car, ainsi qu’il vous l’a déjà été expliqué à diverses reprises, c’est bien de Joie intérieure qu’il s’agit, et n’y voyez aucune difficulté…

Je sais que certains d’entre vous peuvent connaître des situations de vie – matérielles, familiales, sociales, professionnelles, environnementales… – qui les inciteraient à des formes de tourment mental, de stress, d’anxiété, voire de désespoir ou d’impression que des choses sont sans issue, ou qu’il y a à se soumettre à de plus en plus d’impossibles contraintes et de difficultés; et que ces personnes pourraient entendre mon propos concernant la Joie comme une sorte de galéjade. Je vais donc m’expliquer.

Il vous a déjà été parlé de la Joie à maintes reprises par l’intermédiaire de ce canal. Je vous invite donc aussi, bien sûr, à vous référer à d’autres interventions récentes qui ne sont pas de mon fait; mais moi, je vous dis aujourd’hui que cette Joie est bien – comme il vous l’a été dit récemment – ce que beaucoup d’entre vous appellent avec confiance et intériorité, même dans les pires moments, leur âme. Et tous ceux-là savent qu’en employant ce mot, ils s’adressent bien à une partie d’eux-mêmes qu’ils savent inaliénable, même s’ils pensent parfois l’avoir perdue… Aujourd’hui, vous avez la possibilité de la saisir, de la trouver, de la remettre en vie, de lui donner toute sa puissance : c’est votre Lumière, c’est cela que j’appelle Joie, et je tiens à l’appeler Joie car elle a plus de force de par cette dénomination.

Vous avez donc les coudées franches pour vous saisir de cela en vous, quels que soient votre niveau de détresse, votre niveau de privation de clarté, quels que soient les impératifs éprouvants de votre situation si tel est le cas… Je vous invite alors simplement à vous arrêter quelques instants en vous-même, à l’occasion soit de votre sommeil, soit d’une petite pause, en toute conscience, et de vous rendre compte alors que votre Joie – votre âme, votre flamme, votre Lumière – est parfaitement disponible et puissante, si toutefois vous la regardez et vous la saisissez, et si vous décidez que vous êtes Cela. Croyez-moi : alors c’est comme un vent qui va balayer bien des illusions, bien des doutes, bien de fausses croyances concernant certaines impasses que vous croyez constater dans vos vies (lorsque c’est le cas).

Je vous invite donc fermement, très fermement, à cette introspection joyeuse, lumineuse, où vous allez rencontrer, contacter toute votre force, toute la force de votre Lumière, toute sa splendeur inaliénable, comme je vous l’ai dit plus avant. Et si vous rencontrez cette Lumière inaliénable, vous allez forcément vous sentir aimés, joyeux, puissants. Vous allez savoir vous abandonner à cette Lumière qui est vous.

Cela est donc le chemin d’intériorisation, extrêmement simple, qui vous permet de faire face aux choix, qui vous permet d’envisager, dans la Lumière, d’être libres, d’être vous-mêmes, et de ne pas sombrer dans un archipel de destructions et dans un désespoir, qui ne cessent de s’amplifier malgré les très nombreuses distractions, assez misérables souvent, qui vous sont proposées et qui malheureusement ont pour effet de vous détourner de cette quête intérieure si simple de votre propre Lumière.

Lorsque vous êtes en relation, en contact, en Amour avec votre propre Lumière, toutes les distractions en question n’ont plus grand attrait pour vous, n’ont plus grand sens, n’ont plus grande épaisseur. Cela, me direz-vous, n’a rien de très nouveau par rapport à ce que de nombreux courants religieux ou spirituels ont déjà transmis; mais cela n’a pas à être nouveau puisque cela est éternel et inaliénable. Nous ne sommes pas en train de produire de la nouveauté : nous sommes en train simplement de reconnecter ce qui est.

Sachez que votre Lumière est un tremplin, sachez que votre Lumière est une rampe de lancement, sachez que cette rampe de lancement est d’une précision, d’une sûreté et d’une force qui n’ont rien à envier à celles de certains engins très impressionnants. Votre Lumière à vous, en tant que force d’élévation est bien plus puissante que n’importe quelle image de Cap Canaveral de lancement d’une fusée. C’est un lancement intérieur et vous seriez très stupides d’en avoir peur, n’est-ce-pas ? Vous ne pouvez que vous réjouir.

Le temps est venu, mes Très Aimés, mes chers enfants et habitants de la planète Terre que nous aimons tant.

Certains d’entre vous attendent encore qu’il se passe certaines choses qu’ils imaginent devoir se passer. Je ne souhaite pas détailler ces choses, mais faites attention à ne pas vous leurrer et à ne pas attendre des projections mentales. C’est en tout état de cause, et avant toute chose, à l’intérieur de votre structure corporelle et subtile que la chose se produit. N’attendez pas telle ou telle preuve matérielle visible, médiatique, spectaculaire, même si des événements spectaculaires peuvent se produire de ci de là, n’attendez pas cela pour vous dire que c’est le moment.

Vous avez la liberté dès à présent – et entendez bien ce que je dis : dès à présent – de vous propulser, intérieurement certes, mais avec une puissance qui peut vous porter là où votre Être souhaiterait se rendre, et les routes sont tracées. Vous ne quittez pas nécessairement pour autant votre enveloppe corporelle, votre véhicule corporel (même si cela peut arriver aussi, mais peut-être davantage dans un deuxième temps). Il y a là des processus fort complexes que je ne souhaite pas vraiment m’attarder à vous décrire à cet instant, car ils sont à vrai dire bien difficiles à comprendre, et de nombreuses projections mentales se cristallisent autour des quelques explications que vous recevez sans réellement vous permettre d’appréhender en toute clarté et en toute connaissance la véritable réalité de ce qui se produit – ou est appelé à se produire – pour le système extrêmement raffiné et complexe qu’est votre personne, votre corps, l’ensemble de vos corps subtils… Et d’une certaine façon, la non-préhension par votre mental de ces processus, de leur déroulement, de leur forme et de leur calendrier, n’est pas un frein, mais au contraire permet qu’il n’y ait pas agrippement mental sur des notions qui feraient blocage au processus par mécompréhension, par ego, par désir de contrôle, par croyance, ou par tout autre cortège d’illusions (qui s’insèreraient par exemple dans un système de représentations préalables -tel que celui qu’aurait fourni par exemple une secte, ou bien un livre, etc.)

Votre innocence est donc garantie par une certaine forme d’ignorance – ignorance de votre mental, car votre conscience supérieure n’est absolument pas ignorante mais votre conscience supérieure n’informe pas en détails votre mental et cela est ainsi. Votre Lumière réfère directement à votre conscience supérieure, et justement, le fait d’aller rencontrer (ainsi que je vous l’ai présenté plus avant) votre Lumière avec une certaine facilité, vous permet d’établir le pont entre celle-ci, donc entre votre corps, et votre conscience supérieure, dans les cas où ce lien était disons « shunté » pour diverses raisons conjoncturelles de votre vie personnelle, en cette incarnation et dans les environnements parfois difficiles où vous avez pu avoir à demeurer.

Il y a donc en quelque sorte, à présent, décision pour vous : décision de vous ouvrir clairement, simplement, et disons définitivement à votre Lumière, à ce que vous êtes, et au lien avec votre conscience supérieure qui vous permet de franchir certaines étapes en toute confiance et en toute Lumière, ou bien de ne pas… Mais avouez que la décision de « ne pas » n’a pas grand sens…

Je vous invite donc, mes Bien-Aimés, avec tout mon Amour, tout mon respect, tout mon respect pour ce que vous avez traversé, à être en ce choix responsables de votre advenir le plus radieux – ainsi qu’il vous est proposé – plutôt que de celui de votre devenir le plus obscurci et le plus laborieux, tel que vous croyez être enfermés dedans.

Je suis la voix d’Orionis, et je m’adresse à vous en toute bienveillance, en tout Amour, et en toute Joie de pouvoir assister à la beauté de vos choix. Et croyez-moi, toute la Création se réjouit de cette opportunité et de cet advenir. Soyez-en d’avance honorés, gratifiés, embellis, et sachez que vous êtes attendus et aimés.

Je vous salue, et je remercie la voix qui se prête à mes propos et les présences qui sont là. Alleluiah


via Christine Anne K. le 8/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°10



Enfants de l’Unité, Enfants
de l’Un, Frères et Sœurs de la Terre, je vous salue. Je suis Orionis et vous me
connaissez.

Voici des temps
immémoriaux que je connais votre planète et ses différents cycles. Au long des
époques, je l’ai tendrement observée, accompagnée parfois. Il m’est arrivé d’y
vivre l’espace d’une vie à telle ou telle époque, que ce soient les époques de l’Histoire
que vous connaissez ou des époques d’Histoire que vous ne connaissez pas.

J’observe en ce moment
les changements qui se produisent, même si beaucoup d’entre vous ne les
constatent pas suffisamment clairement – et cela est bien : observer trop
clairement trop de changements pourrait être source de chaos dans les esprits
de ceux qui ne sont pas préparés à de la discontinuité. Je sais que certains d’entre
vous attendent et se figurent des changements extrêmement visibles et importants.
Cela vous a effectivement été prédit, annoncé, voire décrit, par un certain
nombre de canaux humains doués d’une perception leur permettant d’être en
relation avec tel ou tel intermédiaire des mondes célestes ou subtils, qui
ainsi vous ont informés, et qui actuellement sont fort nombreux en votre époque
où ce cycle se termine.

Il y a eu de nombreux
cycles. Certains d’entre eux vous sont connus de façon relativement floue, au
travers des petits restes de la transmission qui s’en est faite, via ce que vous
savez de l’Atlantide ou ce que par exemple les calendriers Maya ont pu retracer,
et qui est demeuré au capital des connaissances accumulées jusqu’à ce jour. Il
est également d’autres traditions moins connues qui ont conservé la mémoire de
ces cycles sous des formes qui leur appartiennent et qui parfois sont restées
secrètes – car il n’est pas bon toujours de révéler certaines choses à ceux qui
ne sont pas préparés – mais également il y a eu occultation, parfois abusive, de quelques données (mais cela n’a pas tant d’importance).

Nous nous intéressons
aujourd’hui au cycle qui se termine et dans lequel vous vous trouvez vivre. 

Accueillez la Lumière en vous et ouvrez les
portes de votre temple intérieur : cela est le chemin. Les modalités,
disons matérielles, par lequel ce cycle s’achèvera ne sont pas tant ce qui doit
vous préoccuper, et vous n’avez à vrai dire rien à anticiper en ce domaine,
autant que faire se peut, car ce qui importe – et nous l’avons déjà dit à
plusieurs reprises, moi-même ainsi que d’autres venus parler à travers les
canaux –  ce qui importe donc est ce chemin du cœur, ce déploiement vers l’intérieur
de vous : le mot retournement a été employé et il est approprié. Certains
d’entre vous ont relativement acquis la possibilité d’arriver à le pratiquer de
façon temporaire, ou de façon voire ponctuelle…

Il importerait à présent que cette
attitude intérieure puisse prédominer davantage au travers de votre quotidien,
et non pas être cantonnée à un moment de méditation. Quand je dis méditation, j’entends
ces instants où vous êtes assis en silence à vous tourner effectivement à l’intérieur
de vous et à contacter votre essence la plus pure, votre Lumière, les
vibrations qui vous relient plus ou moins directement à votre Source et à la
partie la subtile et la plus rectiligne de votre être. Ces moments de
méditation sont certes une voie qui fut et qui est encore à sa manière
indispensable, car ils vous permettent effectivement de vous ressaisir, de vous
recentrer comme vous dites, et de trouver le chemin – et c’est cela qui est
important – de ce retournement. Mais certains pratiquent encore la méditation
de façon un peu mécanique, comme une sorte d’exercice de santé. Cela est certes
louable, mais vibratoirement insuffisant.

Ces moments de
retournement – et je n’emploie pas le mot de méditation à dessein – se doivent
d’être des… appelons cela des sortes d’ «ascenseurs»
vibratoires. Cette
formule semble un peu barbare mais je l’emploie car elle se réfère à des
notions que vous pouvez comprendre sans être trop abstraite. Il s’agit donc
que vous puissiez vous élever en vibration, au cours de ces moments privilégiés,
et non pas simplement vous recentrer. Disons qu’après vous être rapidement
recentrés, il importe que cette ascension vibratoire intérieure devienne une
pratique familière et je dirais même agréable – car elle ne peut pas être autre
qu’agréable. Comme je le disais, il importerait que ces états s’infiltrent dans
votre vie quotidienne davantage, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas de coupure
entre les moments où vous êtes actifs, tournés vers ce que vous appelez les choses
à faire, et les moments où vous vous reposez pour rentrer en vous-même. Cette
alternance a été le chemin, et bien évidemment en soi elle n’est pas
critiquable le moins du monde : elle est tout ce qu’il y a de plus
louable. Toutefois, dans une démarche d’ascension, d’unification et de sortie
de la dualité, la seule logique impose qu’il n’y ait plus de coupure.

Votre cœur, si vous l’écoutez
véritablement, est mal à l’aise avec cette coupure ; et votre corps, si
vous l’écoutez véritablement, ne la souhaite plus. Je ne suis pas en train de
vous dire que vous devriez vous assoir en méditation toute la journée, car je
sais que votre vie physique et matérielle vous impose un certain nombre de
tâches, de pensées et d’actions. Mais il serait bon que votre conscience maintienne
au cours de ces tâches, de ces pensées et de ces actions la continuité de ce
contact avec vous-même, avec votre Être, avec votre essence, et que votre
attention soit tournée également vers l’intérieur, même lorsque vous vous
occupez de l’extérieur. Certains enseignements spirituels donnent des
pourcentages : 20%, 40% , peu
importe, je ne souhaite pas vous donner de chiffres… Mais si j’en donnais un,
je dirais : au moins 50%.


Que la vibration de votre
cœur ne s’éteigne pas lorsque vous effectuez vos tâches quotidiennes. Que la
vibration de votre cœur les fasse être, les fasse vivre, et ainsi ces tâches
vous apparaîtront tout à fait autres, et vous verrez apparaître le fait que
certaines ont du sens et que certaines n’en ont pas. Lorsque votre conscience
aura atteint le point de cette continuité de vous-même avec vous-même à travers
vos tâches, vous observerez que les tâches qui n’ont pas de sens n’ont plus
lieu d’être. Et peut-être les tâches qui ont du sens vont elles-mêmes se
réduire à une simplicité dont vous n’aviez pas réellement la possibilité auparavant.
Je ne suis pas non plus en train de dire encore une fois que vous allez rester
assis sans rien faire – quoi que vous le pourriez, si rien de ce qui n’a
pas de sens ne vous occupe… Ne cherchez pas à vous occuper inutilement, et
restez simplement en relation avec votre Être au lieu de chercher à vous agiter
en trouvant quelque chose à faire. Car je sais que beaucoup d’entre vous souffrent
encore de cette programmation  « Quand je n’ai rien à faire, il
faut que je trouve quelque chose à faire » : avouez que cela vous
coupe de votre intériorité, n’est-il pas vrai ? 

Lorsque vous atteignez
cet état que je vous ai conseillé d’atteindre – et la proportion que je me suis
aventuré à vous donner peut varier encore dans le sens de l’augmentation : augmentation
de la présence à votre intériorité, dans ce qui vous amène encore à agir
extérieurement – vous vous apercevrez de la Joie et de la fluidité en quelque
sorte immanentes du moindre de vos gestes, de la moindre de vos actions et, j’espère,
de vos pensées…Car je sais que dans le domaine de vos pensées la tâche est
bien difficile, car votre mental a toujours cette propension à déployer ses constructions
pour occuper l’espace par peur du vide et par peur de disparaître. Mais cette
fluidité, cette Joie et cette simplicité, si évidentes et si naturelles, ne
peuvent que faire votre bonheur et vous élever vibratoirement, ou plus
exactement vous éviter de redescendre vibratoirement. Car lorsque vous vous
éloignez de votre intérieur et que vous ne consacrez votre attention qu’à des
choses qui n’ont pas de sens, vous vous abaissez vibratoirement, et parfois la
remontée vous semble bien ardue, voire impossible, décourageante – et lorsque
vous vous découragez, vous descendez encore davantage : cela n’est pas non
plus le chemin.


Votre humanité d’aujourd’hui
a le privilège de compter un grand nombre d’êtres dont la conscience est
remarquable, comparée à d’autres époques, car en cette fin de cycle se sont
incarnés beaucoup d’êtres dont le niveau vibratoire était d’emblée plus élevé
que dans les générations précédentes, et dont la capacité de connexion aux
autres plans était plus grande. Cela n’a certes pas été le cas de tout le monde
mais d’un grand nombre, comparé à auparavant. Puis, ceux qui sont encore enfants,
petits, tout petits, ou jeunes comme
vous les appelez, parmi vous, sont également des êtres aux capacités
supérieures en vibration. Ainsi donc, vous bénéficiez d’un environnement humain
qui vous permet de monter en vibration, ce qu’il n’a pas été possible de faire
dans les époques antérieures où cela était plus laborieux, plus long, et parfois
réservé uniquement à certaines élites spirituelles ou à certains ascètes qui
se sont complètement retirés du monde. Vous n’avez pas besoin aujourd’hui d’être
un ascète pour vous élever vibratoirement : que cela soit clair.  

Votre conscience aujourd’hui
devrait être telle, que lorsque vous redescendez vibratoirement, c’est
insupportable de lourdeur, de tristesse, de fermeture, d’angoisse et de
non-sens. Partagez votre Joie les uns avec les autres : cela vous aide à monter
en vibration. Soyez simples, éliminez le superflu et le non-sens : cela vous
aide à monter en vibration. Choisissez vos relations, ne pratiquez plus celles
qui n’ont pas de sens ou qui vous font redescendre. Ayez des activités qui vous
rendent heureux ou qui vous dynamisent par le fait qu’elles ont du sens :
cela maintient votre vibration…

Bien sûr, me direz-vous, certains n’ont
« pas le choix », car il y a des obligations, une famille à nourrir, une maison
à payer et des choses comme cela. Penser qu’on n’a pas le choix est une pensée
de fermeture du cœur, ce dont je ne tiens pas rigueur à ceux qui ont cette
pensée, mais c’est une pensée qui refuse de considérer la joie des possibles.
Certains me direz-vous n’ont pas l’espace, peut-être, de considérer des
possibles… Ce qui importe, c’est de ne pas s’accrocher à de fausses certitudes
et à de fausses obligations. Il est clair que nourrir des enfants n’est pas une
fausse obligation ; il est clair que maintenir les conditions de vie de
son corps et de ceux de sa famille a du sens. Mais les possibles s’ouvrent
lorsque le cœur est ouvert et lorsque vous savez vous abandonner avec confiance
à votre propre Lumière et à la Lumière des possibles que vous rencontrerez.
Ainsi que la Mère des Mères vous l’a dit, vous n’êtes jamais abandonnés. Que
cette Joie et cette confiance – je le souhaite – puissent vous faire monter en
vibration également.

Beaucoup de personnes
aujourd’hui ont changé intérieurement de façon importante et se sont élevées,
même si elles n’en ont pas conscience en ces termes-là. Beaucoup de personnes
se sont ralliées en leur âme et conscience au sentiment de l’Unité, même si
cela n’est pas formulé ainsi chez tous. Ainsi, vous êtes bien davantage frères
et sœurs que vous ne l’avez été dans les temps de séparation que vous avez
connus. Ainsi, sachez que vous n’êtes pas seuls et sachez vous tourner les uns
vers les autres. Cela est également une occasion de maintenir votre vibration
et de la maintenir ensemble, et de la faire s’élever ensemble.

Vous n’avez pas à juger
qui que ce soit, ni les actions de qui que ce soit, car cela n’est pas juste, n’a
pas de sens, et vous met en descente vibratoire également. Vous avez à
accueillir – en toute neutralité parfois, si vous ne souhaitez pas accueillir à
bras ouverts. Ainsi cette montée vibratoire doit envahir votre quotidien, davantage qu’aujourd’hui encore cela ne se produit.

Chacun de vos gestes,
chacun de vos instants, chacune de vos actions, chacune de vos conversations
devraient rester éclairés par la Lumière du cœur et de la conscience, et
résonner avec votre intériorité, devraient émaner de votre intériorité comme si
celle-ci en était l’habitacle, et non pas comme si, au contraire, votre corps
était l’habitacle d’une petite intériorité… Imaginez que c’est l’inverse qui se
produit : qu’une grande intériorité serait l’habitacle d’un petit corps, agréablement niché en elle, et qui ne pratique que ce qui a du sens pour cette
intériorité. Je m’excuse de cette
image un peu enfantine, mais je sais qu’elle parlera à bon nombre de personnes.
Quoi de plus délicieux qu’une image enfantine parfois, car elle vous ramène à
la présence de votre Mère, toute-puissante, toute-enveloppante, toute-aimante,
toute-pardonnante et toute-créatrice, vous privant ainsi de tout souci et de
tout stress. Acceptez donc cette image.

 

Certains d’entre vous n’ont
pas encore réellement intégré ce que « vibration » signifie. Il
semble même que ce mot parfois bloque dans certains esprits. Vous pouvez donc
parler de fréquence si cela vous est plus confortable. C’est un mot plus
scientifique et vous conviendrez que les hautes fréquences sont plus hautes que
les basses fréquences, tout simplement. Ainsi donc, une montée vibratoire est
une montée en fréquence. La fréquence peut être sonore et elle peut être de
multiples natures selon la nature des ondes à laquelle elle réfère, que ce soient
des ondes lumineuses, des ondes de choc, des ondes radiophoniques…  (Je sais que mon canal n’est pas très
compétente sur les différentes natures d’onde en physique, nous n’allons donc
pas donner des exemples impossibles.) Je cherche simplement à vous faire
entrevoir clairement que « la vibration » n’est pas juste un mot qui concerne la
vibration – sensible par exemple avec votre main – d’une peau de tambour qui
vibre sous l’effet d’un choc, ni le tremblement d’un objet soumis à un
mouvement ou à un son qui le fait vibrer de façon flagrante ; que la
vibration n’est pas exclusivement non plus celle des ondes sonores que vous
entendez avec vos oreilles, mais qu’il y a toutes sortes de niveaux et de
matières qui sont habités de fréquences vibratoires. La matière elle-même est
faite de fréquences vibratoires : c’est cela qui maintient les structures
de la matière. Ainsi donc, je reviens simplement à cette notion de fréquence
qui peut vous aider, pour certains, à mieux accepter que le mot vibration ait
un sens : et vous conviendrez que les hautes fréquences, par exemple sonores,
vont faire vibrer les parties hautes de votre corps et vous transportent dans
des états plus légers, plus exaltés. Par ailleurs, il y a également une notion
de rapidité, de clarté et d’acuité. Tout ceci vous permet de mieux être en
contact avec votre Lumière, et vous savez que les ondes lumineuses sont des
ondes de fréquence plus élevée que certaines ondes sonores.

J’espère que ces quelques
remarques peuvent contribuer à éclaircir mon insistance sur la montée
vibratoire. Cette montée vibratoire est le témoin de l’ascension. Ainsi vous l’accompagnez
et elle vous accompagne. Ainsi se défont certaines structures de basse
fréquence qui ne peuvent résister – ou qui bientôt ne pourront plus résister – à la
fréquence plus élevée qui ne pourra pas ne pas les traverser. Cette ascension
est votre libération, c’est votre ouverture vers votre Lumière véritable, c’est
votre Liberté, c’est votre Vérité. Vous allez sortir de beaucoup de vos limitations
et vous connaîtrez une forme de Bonheur et de Joie dont vous ne sauriez vous
détourner. Ainsi pouvez-vous comprendre mon invitation à porter davantage votre
attention sur votre montée en vibration dans le quotidien, car ainsi vous
accompagnez le processus général et vous facilitez la fluidité de votre propre
processus, pour le Bonheur de tous, pour votre Joie, pour votre Lumière et pour
la Vérité de vos Êtres.


J’ajouterai pour terminer
que ce que je viens de décrire se produit spontanément chez beaucoup de
personnes, et je m’en réjouis ainsi que tous ceux qui vous observent. Mais nous
observons également ce qui encore vous fait redescendre un peu trop souvent, et
qui provient généralement de tout ce qui constitue votre quotidien et votre
environnement. Voici donc la raison pour laquelle j’ai cru bon de développer
tout ce que je viens de développer. Et pour conclure, je vous invite à la Joie
intérieure, qui est l’outil le plus simple et le plus puissant pour maintenir
le Bonheur de votre élévation vibratoire et votre Lumière.


Je vous salue. Je sais
que vous souhaitez avoir des réponses à des questions. Je peux répondre à
certaines questions, et sinon, Suraïvan de Voix de Lumière certainement
répondra à quelques autres.

J’accueille vos
questions.

(Cette
session de questions-réponses va être mise en ligne très vite… Merci !)


via Christine Anne K. le 18/10/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.