Istirulwah, jeune Elohim – n°5

cliquez pour écouter

Musique

Très Chers Frères et Soeurs humains de la Terre, je vous salue. Je suis celui que vous connaissez comme Istirulwah, enfant Elohim. J’ai grandi. Je suis à présent un jeune et non plus un petit enfant : un jeune au sens de vos adolescents, fougueux, plein de projets – et cependant discipliné.

Je viens en ce jour m’adresser tant aux adultes, qu’aux jeunes et aux petits enfants – de par mon état d’Elohim, c’est à dire de jeune créateur.

Vous savez bien sûr que les jeunes sont ceux qui succèdent et complètent, et poussent plus loin ce qui a été entrepris par leurs ainés, qui sont leurs enseignants, qui les encadrent, qui les aiment, et qui peu à peu leurs laissent prendre leur place, pleine et entière dans l’Orchestre…

Silence

Musique

Par cette transmission sonore, brève, vous avez pu recevoir des « accès » pour les jeunes, qui leur seront transmis, n’en doutez pas, par la bio-résonance que vous pratiquez naturellement. Ces accès leur sont disons presque réservés, et constituent pour eux un patrimoine, une réserve de leurs propres possibilités de pousser plus loin, et de réaliser ce qui doit l’être dans la suite et le présent actualisable de ce qui actuellement se génère, se fait, se crée – par vous, pour vous, parmi vous, Humanité.

Vous savez que les jeunes aiment la musique, il importe donc qu’ils puissent employer la musique : pour installer un grand nombre de belles vibrations et de nouvelles structures en votre monde partagé…

Silence

Musique

J’aime à vous retrouver! Vous avez changé. Vous êtes comment dire plus lumineux, plus inventifs. Vous êtes -semble-t-il- débarrassés d’une partie de ce qui empoussiérait considérablement une partie de vos structures, surtout mentales. Ce n’est pas fini…

…J’aime cependant voir comment vous évoluez. J’aime voir comment les enfants et les jeunes de la Terre sont sages, même si certains ne le montrent pas du tout – car ils vous font avancer, vous, les plus âgés…De même que vous les faites également avancer autrement, car vous leurs faites des propositions et des problèmes qu’ils doivent résoudre, de la même manière qu’ils peuvent vous créer des problèmes que vous avez à résoudre. Mais en réalité ce sont bien eux qui poussent et qui font avancer le plus, pour la plupart…

…Il y a simplement parfois à réajuster quelques distorsions, car certains d’entre les jeunes ont accepté de subir des distorsions, et il se peut -vous le savez- qu’ils en souffrent véritablement…Cela doit donc bien évidemment être arrangé; et cela doit être arrangé par tous : car il s’agit d’une oeuvre collective, et non pas d’interventions individuelles sur des cas individuels – même si chaque cas se dessine dans la configuration d’une histoire individuelle.

Je vais donc continuer à installer par la voie musicale et vibratoire un certain nombre de petits éléments créatifs. Certains d’entre eux sont mes propres créations, validées par mes enseignants et mes camarade. Certains autres sont des créations d’autres, ou de groupe. Certains sont des créations avec vous…

Ces éléments sont des éléments qui – je l’ai prévu, nous l’avons prévu et nous le souhaitons, ainsi que vous – (sont des éléments qui) devraient permettre de rétablir la droite ligne, et harmonieuse, dans certaines distorsions : auprès principalement des jeunes ou des enfants, et peut être parfois auprès de certains adultes.

Faisons donc cela dans la joie, et amusons nous à faire un peu de Bruit…

Musique

Chant et Musique

Silence

Vous savez que nous les jeunes nous aimons la « musique de sauvages » -et que quand vous étiez jeunes vous aimiez la « musique de sauvages » et que lorsque vous vieillissez vous trouvez que c’est de la musique « de sauvages »- alors que quand vous êtes jeunes vous trouvez que c’est parfait… Il y a ainsi une interaction nécessaire entre ce qui est « jeune » et ce qui l’est moins… Et si chez vous cela génère des incompréhensions, ça fait partie des distorsions que nous aimerions avoir pu rectifier à travers cet ensemble de bruits – qui s’appellerait de la musique pour certains, et qui pour d’autres sera une cacophonie.

silence, chants au dehors 

J’apprécie à présent le fait de me remettre en silence, et de me laisser porter par l’accompagnement musical du Chant imperturbable d’une cigale et de quelques oiseaux….

silence, chants au dehors

…Cela m’a été transmis par mes enseignants Elohims : alterner une phase de création intense avec une phase d’intériorisation et de vide, et d’écoute de mon propre coeur, dans sa vibration, quelle qu’elle soit…

silence, chants au dehors

…L’écoute également des Sons permanents de l’Univers est une aide considérable, rassérénante, stabilisatrice, d’une grande richesse, et d’un continuum qui nous relie directement à la Source…

Souhaitons ainsi en notre Coeur que tout ce qui peut avoir distordu certains chemins – harmoniquement principalement – se retrouve aligné, sans douleur et avec Joie…

Je vous salue, ceci est la fin de mon intervention. J’ajouterai encore un peu de cacophonie, car je suis jeune…

Musique avec chant  – « sauvage »?

…En toute modestie je suis très content de ma petite improvisation…Je suis Istirulwah, jeune Elohim…et avec tout mon Amour et dans le Service absolu, je vous salue.

Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 4 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle Nord-Sud Eyag – musical

cliquez pour écouter ce cercle

Chant..

Ce Cercle est donc déclaré ouvert.

Nous sommes le Cercle Nord-Sud Eyag, réunissant plusieurs Confréries, non seulement de cette Galaxie dont nous sommes, mais d’autres, ainsi que en particulier de la Frange-C de cet Univers.

L’objectif de notre réunion circulaire en ce jour, en cet instant (car pour nous il n’y a pas de « jour »), est de réaliser un accord très spécifique, unissant nos Confréries dans une tâche partagée. Cette tâche, peu commune pour la plupart d’entre nous, va consister à réutiliser de façon harmonique et conjointe un ensemble de fréquences et d’autres données, qui n’ont plus leur utilité là où elles ont été, et qui doivent donc non seulement être retirées, mais recyclées…Notre objectif peut donc s’apparenter à une opération de recyclage, mais ce n’est pas un recyclage pur et simple, puisqu’il s’agit de recréer autre chose avec ces fréquences, ces données.

Nous allons donc, avant toute autre discussion, passer en revue grâce à quelques supports harmoniques les cinq groupes de fréquences auxquels nous allons avoir affaire dans ce projet circulaire.

– Moi qui ai la parole en tant que facilitateur adjoint de ce Cercle, vous pouvez me nommer Telouyet. J’appartiens à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques et je vis dans la Frange-C de cet Univers.-

Nous commençons l’étude des cinq groupes de fréquences, avec l’usage bienveillant de cet instrument sonore terrestre, ainsi que d’autres -dont les sonorités subtiles vont s’entrelacer avec celles-ci.

séquence sonore -instrumentale-  correspondant au 1er groupe de fréquences

Y-a-t-il des remarques (formulables vocalement) avec l’écoute de ce premier groupe de fréquences?

réception silencieuse d’interventions

J’entends de nombreuses paroles qui je crois ne seront pas entendues par des oreilles de chair… Le débat est fort riche, car ces fréquences éveillent en certains de nos participants soit des souvenirs, soit des joies, soit des commentaires relatifs à certaines situations connues, ou non connues.

Nous considérons donc que ce premier groupe de fréquences est bien identifié n’est-ce pas. Passons à la suite.

séquence sonore -instrument et chant-  correspondant au 2e groupe de fréquences

Ce second groupe de fréquences ne suscite pas les mêmes genres de commentaires. J’entends même une forme de consternation chez certains.. n’est-ce pas? Qu’allons-nous faire de ces données? Comment allons-nous réutiliser ce groupe de fréquences en quelque chose qui soit harmonique et correct? …Car malgré leur apparence il y a, comme beaucoup le constatent, d’énormes facteurs de conflits harmoniques dans ce groupe de données fréquentielles. Cependant, j’entends que l’un de nos groupes a une sorte de proposition dirait-on..

séquence sonore vocale..

Cette proposition éveille un grand intérêt, un certain plaisir et une envie de créer. Voilà qui est bien satisfaisant. Nous allons donc garder ce dossier prêt à être traité. Y-a-t-il d’autres remarques ou propositions?

séquence sonore ….

Merci mes Frères et Soeurs, voici quelque chose qui nous intéressera tous ! Il s’avère que les sources de ces données figurent dans vos archives, et qu’il y a donc moyen de restaurer l’intégrité de certaines petites chaînes vibratoires et informationnelles en reprenant les choses à l’origine. Ceci donc s’ajoute, en plus technique, à la proposition précédente.

Je crois que nous pouvons nous confronter maintenant au troisième groupe de fréquences et de données.

séquence sonore -instrument et chant-  correspondant au 3e groupe de fréquences

(silence) …Eh bien nous commençons tous par réfléchir n’est-ce pas? …Le mot confrontation a été employé par moi, et cela n’était pas une exagération. Ces données, pour ceux qui ne l’ont pas encore su, sont issues de la Matrice Terrestre qui actuellement est en voie de suppression avancée.

Il est clair pour beaucoup d’entre nous que ce ne sera pas bien difficile de les réintégrer dans une création comportant d’autres paramètres, car elles sont riches, elles ont leurs puissances énergétiques, elles contiennent de très nombreux codes qui peuvent être décortiqués, et être réutilisés de façon foisonnante et même ludique, nous disent certains de nos amis.

séquence sonore vocale..

Eh bien quelle surprise d’apprendre que le créateur d’une partie de ces données figure dans la Confrérie qui vient de s’exprimer ! Il précise bien qu’il s’agit d' »une partie », et que le reste a été, pourrait-on dire, construction perverse (quoique nous n’aimions pas ce genre de vocabulaire, il est cependant le meilleur à employer en cet instant)… La construction perverse n’étant pas bien sûr l’oeuvre du même auteur, pardon, des mêmes auteurs.

Nous avons donc là également -comme avec le groupe précédent- l’opportunité fort intéressante de pouvoir reprendre des données d’origine (du moins une partie) au moins comme base de référence pour mieux employer et comprendre le matériau qui nous est donné…. Y-a-t-il encore des remarques concernant ce groupe de données?

réception silencieuse d’interventions

Hum.. Nous avons donc beaucoup d’intérêts, beaucoup beaucoup d’intérêts à nous servir de ce groupe de fréquences et de données.

Bien.. Je propose que nous puissions nous intéresser maintenant au dernier groupe. Je crois que c’est le dernier.

séquence sonore -instruments et chant-  correspondant au dernier groupe de fréquences

Il est vrai que ce groupe de données et de fréquences sont complexes et assez chargées, peu faciles à traiter, il y a des lacunes, il y a des trous… Plusieurs des Confréries participantes sont unanimes pour considérer que ces données ont davantage besoin d’être purement et simplement recyclées. Néanmoins, je vous rappelle que ces cinq groupes ont déjà fait l’objet d’un tri et qu’il vaut la peine de s’interroger un peu plus avant sur l’emploi possible de ce dernier groupe de fréquences et de données dans notre construction.

Interventions en langage stellaire..

séquence sonore..

Nous avons donc ces quelques propositions constructives : d’une part pour ré-harmoniser sur une base simple la relative cacophonie de ce groupe de données, et d’autre part pour employer un convertisseur, appartenant aux musiciens de la Confrérie de Shadag,  et qui permettrait de réorganiser plusieurs séries de gammes et de paquets de données contenus dans l’ensemble que nous avons entendu. Cela permettrait également de résorber artificiellement quelques trous.

réception silencieuse d’interventions

…Eh bien ces propositions suscitent un grand intérêt. Nous allons donc passer si vous vous le voulez bien à une phase de méditation créative entre nous tous, Cercle de Confréries réunies pour oeuvrer à la construction, à la création d’une forme, d’une forme vivante -ne serait-ce qu’embryonnaire- à partir de ces ensembles de fréquences et de données que nous avons pu observer et analyser.

Que l’ensemble de nos Cercles réunis en Cercle se recueille ainsi, quelques instants, dans une vibration partagée, vibration de réception réciproque de nos influx créatifs…

Silence, méditation créative..

Il y a naissance en ces instants entre nous, d’ondes de pensées et de formes embryonnaires qui se rencontrent, dansant les unes avec les autres pourrait-on dire, chantant les unes avec les autres…
Cela est un instant de chaos joyeux, amusant, intelligent, propice à la déstructuration de ce qui doit l’être avant la naissance d’une nouvelle organisation. Continuons…

Long chant..

Je déclare à présent ce Cercle clôturé. La forme chantée -qui a été obtenue par la danse et le chant de nos pensées créatives, exploitant leurs premières impressions, issues de l’observation des cinq groupes de fréquences et données fournies à ce Cercle- est notre acquis de cet instant… Et comme il est l’usage : après sa clôture ce Cercle se continue, et par conséquent ce travail de création, qui vient de connaître son début, se poursuit avec tous ses participants.

Alléluia!

(NB – 5 groupes de fréquences sont bien mentionnés, bien que seulement 4 soient entendus…)

 via Christine Anne K. le 5 juin 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle de 6 Cercles & Musique

cliquez pour écouter

Amis, je déclare ce Cercle ouvert….

Ce Cercle est un Cercle des Cercles, il obéit donc à certaines Lois de géométries sonores et subtiles. Et les Lois de l’Harmonie, spécifiques à la conduite d’un tel Cercle et à son déroulement, doivent être respectées…

…Il y a un Cercle de Beauté, un Cercle d’oiseaux chanteurs, un Cercle d’Humains désignés par eux-mêmes, un Cercle d’Humains présents, un Cercle d’Esprits de la Nature (comme vous dites), et un Cercle très large, périphérique à cette Planète Terre, et dans lequel peuvent siéger tous ceux des autres mondes qui le désirent…

Il importe que certains Sons soient posés, pour la bonne tenue de tout cela… (il y a alors  usage -prévu car annoncé- d’un instrument de musique pour toute la suite du Cercle. NdR)

1er accord de 2 notes …. Voici le premier accord.

2ème accord de 2 autres notes…Voici le second accord.

3ème accord de 2 autres notes…Et voici le troisième.

Le sujet de ce Cercle constitue : un Débat… Beaucoup de Sons subtils vont s’échanger, et nous ne souhaitons pas diluer tout cela dans beaucoup de paroles…

notes musicales qui se répondent, plus chants d’oiseaux

…En ces instants, les 6 Cercles participant échangent leurs identités, leurs présentations, leurs propositions…

 

…Longue série de séquences alternant phases musicales, phases parlées ou chantées (en langue « stellaire » ou véritable) , silences vibrants d’écoute des oiseaux et d’écoute subtile… etc… Ainsi se déroule tout ce Cercle avec ses débats.

 

…A présent, nous sommes conscients les uns et les autres d’avoir oeuvré, de notre mieux, à la construction de nos Formes possibles – qui n’est pas terminée, qui réunit la contribution de chaque Cercle; et donc de chaque Peuple et sous-peuples participants.

Ainsi, un Cercle de Cercles a la capacité d’élaborer des Formes plus complexes, plus totalisantes… Et cela est une proposition, émanée de ce Cercle de Cercles, pour accomplir le besoin d’une certaine grille sonore, dont ainsi certaines prémisses -émanant de cette rencontre- nous semblent mériter d’être considérées…

Nous savons que pour le développement plus conséquent de cette Forme, doivent intervenir d’autres accords, d’autres Cercles, d’autres compétences… Mais que notre proposition ainsi élaborée permet déjà l’installation d’un prototype, peut on dire, qui permet d’être testé.

Nous unissons nos Coeurs, nous nous relions à notre Unité absolue et parfaite. En cela nous sommes Un seul Cercle – de même que la Forme que nous avons tenté d’imaginer et de constituer, est Une.

Cette Forme peut à présent être retravaillée, regardée, entendue, observée, complétée (ou bien remplacée si jamais une autre Forme se montrait meilleure) par l’ensemble co-créateur de nos Peuples terrestres.

Je déclare ce Cercle clôturé – sachant, comme il est d’usage, qu’il se continue après cette clôture…  Je vous remercie.

Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 11 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Inaj’l Adr des Pléiades (HCIG) -n°2- Grilles sonores

cliquez pour écouter

Je vous salue Peuple de la Terre, avec toute ma considération. Je me nomme Inaj’l Adr, j’appartiens au système des Pléiades et je suis déjà venu vous parler une fois, en tant que mathématicien et spécialiste des Lois musicales…

Sachez que nous nous réjouissons, nous tous, de la phase à laquelle vous êtes parvenus, des progrès qui ont été finalement installés, de la cohérence qui peu à peu, selon nos Lois d’observations et nos critères d’exigences, se structurent.

Il y a apparition d’une Forme -que je pense dans votre langage vous nommeriez une sorte de grille, une trame- de musique, de Sons, de fréquences harmonieusement agencées, qui est encore en voie de construction et de déploiement, mais dont le niveau d’avancement actuellement est tel que nous pouvons vraiment la considérer comme devant être stable, cohérente et harmonique. Cette Forme est à peu près répartie (à part quelques zones où elle est encore moins construite) sur le pourtour, la périphérie de la Forme sphérique élargie de la Planète Terre telle qu’elle apparait.

Cela n’altère en rien l’aspect habituel de cette Planète bleue…Néanmoins le champ vibratoire observable qui émane de cette Planète a notoirement -à présent- changé. Il en émane des systèmes d’informations cohérents et d’une nature autre que ce qui fut. Il en émane des sons, dont la nature et les harmonies sont autres que ce qui fut. Cette Forme elle-même, dans ses détails, présente des sous-structures géométriques fort intéressantes, qui nous le savons sont en grande partie votre Oeuvre et qui, je vous le confirme, présentent une Forme autre que ce qui fut.

silence

Il y a une certaine Loi musicale, qui s’est mise en oeuvre et qui associe un certain nombre des sons émanés par la Terre avec certains sons -structurels- d’une part produits par le Système Solaire, et d’autre part par d’autres Systèmes peu éloignés (dans la zone de la Galaxie où se trouve ce Système Solaire)… Cette Loi musicale, il nous fait plaisir de l’observer en Oeuvre, car nous la considérons généralement comme un phénomène un peu rare, qui peut apparaitre et disparaitre (la disparition je le précise n’ayant rien de dramatique). C’est disons une Loi qui se manifeste lors de la conjonction d’un certain nombre d’évènements, qui eux-mêmes sont temporaires, ou dont la conjonction est temporaire : ce qui explique la manifestation éphémère que j’ai évoquée.

Nous considérons, nous…-quand je dis « nous » je parle disons au nom d’un certain Collège de mathématiciens et de musico-mathématiciens, tout ceci pour rester dans la sphère de votre langage, qui conjoignons nos observations et certains de nos travaux-…nous observons donc que l’émergence de cette Loi pourrait permettre (c’est une hypothèse) la manifestation d’un phénomène de transmutation notoire au niveau de certaines formes de Vie, dans les Systèmes qui sont actuellement en conjonction sonore au sein de cette Loi musicale, ainsi que je l’ai très brièvement décrit. De telles transmutations sont donc prévisibles, et sont la plupart du temps l’occasion de l’émergence de quelques nouveaux modèles biologiques, inscrits bien sûr dans les milieux où ils se trouvent – l’un de ces milieux étant votre Planète par exemple…

…Il est donc possible que vous ayez à observer d’ici quelques temps (je ne saurais pas dire combien de temps) l’émergence de nouvelles formes de Vie, que ce soit à l’intérieur de votre propre Système -sous forme végétale, animale, humaine éventuellement- ou bien dans les formes de vie plus subtiles que vos yeux n’observent pas (vos yeux de chair du moins). Ce phénomène, qui donc à votre échelle sur la Terre peut éventuellement se produire, va donc être attendu en différents points puisque, dans le cadre de la conjonction relative à cette Loi musicale dont j’ai parlé tout à l’heure, ainsi que je l’ai dit, différents points hors de votre Système Solaire sont concernés.

Il peut alors y avoir par ces éventuelles nouvelles formes de Vie des émissions sonores qui par bio-résonances -même lointaines- opèrent une forme de conjonction à nouveau, et peuvent avoir pour effet une création de Matière quelque part – disons dans l’espace… Cela peut occasionner par exemple ce que vous appelez la naissance d’une étoile, ou bien un autre phénomène.

C’est donc de notre point de vue un très bel évènement, musical, dont les répercussions dans la matière sous ses différentes formes et dans ses différents environnements sont toujours passionnantes. Et cela met toujours en valeur bien évidemment la Beauté et les Mystères de la Création, qui même si elle a ses Lois comporte également justement ces aspects en apparence aléatoires – qui sont en réalité aussi ce qui se produit de par le pouvoir de la rencontre des Sons et de leur interaction.

Nous n’ignorons pas que dans vos théories (vulgarisées je crois) des origines du monde, sur lesquelles vous vous êtes beaucoup interrogés, vous avez installé un concept nommé « big-bang » ; qui de notre point de vue bien sur ne correspond pas véritablement à ce qu’est la Création, en l’occurrence de cet Univers. Mais néanmoins il y a là chez vous une belle intuition de ce phénomène de la Rencontre des Sons, et de la pertinence par exemple de cette Loi musicale que j’ai évoquée. (Ne voyez pas de stricte association entre la Loi musicale dont je parle et les phénomènes d’émergence de Forme de Vie dont j’ai parlés, avec ce que vous appelez vous « big-bang » : c’est une sorte de parallèle-exemple, cela ne va pas plus loin.) …Je n’appellerai donc surtout pas ce dont je vous parle par le nom de « big bang » que vous employez, car cela induirait beaucoup de confusions.

…Pourquoi suis je venu vous parler de cela?
Tout d’abord bien sûr parce que votre Planète est concernée par ce phénomène, et cela vous permet peut être de savoir que, si vous assistez à l’émergence de quelques nouvelles formes de Vie vous saurez comment cela a pu s’originer.

Et par ailleurs il vous est recommandé, très Cher Peuple de Terre, d’être vous-même en Résonance -car vous l’êtes pourrait on dire de toute façon même à votre insu- avec ce phénomène d’occurrence musicale, conjoncturel et relativement éphémère…

Si en effet d’une certaine forme de Joie, qui peut être simple curiosité ou amusement ou bien joie véritable en votre coeur, vous accompagnez la conscience de l’existence de ce phénomène : vous amplifiez alors, en créant justement cette résonance, les effets de cette conjoncture sonore unique. Et votre Joie -telle que je l’ai décrite- peut alors elle-même servir d’amplificateur, voire en quelque sorte de matrice, à ce que la où les nouvelles formes de Vie rendues possibles par cette conjoncture puissent réellement apparaitre et se développer… N’est ce pas tout à fait excitant? N’est ce pas de toute Beauté?

Je suis incapable, pour être très clair, de vous prédire en rien de quelle nature peuvent être ces émergences de Vie… Là est la Beauté -et le Mystère- n’est ce pas?

 

Toutefois l’une des raisons de cette intervention est également, si vous le permettez, et dans le cadre de l’observation de cet évènement, de vous faire profiter de quelques mises au point réalisées par notre expérience scientifique conjointe, et donc de vous transmettre si vous l’acceptez un petit paquet de bandes fréquentielles qui -selon nos travaux, nos observations, nos évaluations et nos essais- peut grandement aider, faciliter et accompagner l’éventuelle naissance et croissance de ces possibles formes de Vies nouvelles.

Vous allez donc recevoir dans quelques instants ces fréquences, ou plus exactement ce paquet de bandes de fréquences. C’est donc un objet qui a sa complexité, et qui d’ailleurs est agencé dans une Forme précise -qui ne peut véritablement subir de distorsions- qui se réfère à la Géométrie des solides dont je crois vous désignez certains comme Solides de Platon… Je crois que la Forme en question, si je ne me trompe, est non connue de votre liste des Solides de Platon (mais cela est un point assez anecdotique, et je m’en excuse).

Ce paquet, donc de bandes de fréquences, va vous être simplement remis. Et nous savons qu’il sera reçu par les Etres et les spécialistes appropriés -de par la répartition des ondes de votre Intelligence Collective à présent bien déployée… Nous nous servons donc simplement de ce canal pour réaliser cette transmission – et nous vous invitons à partager notre Joie et notre excitation à l’égard de ce phénomène un peu exceptionnel.

La transmission va débuter dans quelques instants et sera, de votre point de vue, silencieuse.

transmission vibratoire

J’aimerais pouvoir vous inviter à observer la Beauté de la forme et du contenu de ce paquet qui vient de vous être transmis. Je m’excuse d’ailleurs car je sais que vos perceptions vous offrent peu de ressources -sauf pour certains d’entre vous, qui sont rares je pense- pour véritablement observer pleinement ce type d’objet, encore actuellement. Néanmoins il est important que, dans la Joie à laquelle je vous ai en quelque sorte invités, vous ayez cette conscience -ou cette information- concernant la Beauté de ce paquet de fréquences et de la Forme dans laquelle il est présenté…

silence

Je pense que mon intervention peut se clôturer là, car je pense n’avoir rien d’autre à ajouter. Nous restons bien sûr, en ce qui nous concerne, dans notre état vigilant (et, je l’avoue : excités comme je l’ai dit) d’observations de la forme et de la durée des phénomènes de cette Loi musicale et de ses effets – ici et là...
Je vous dis peut être à bientôt. Je vous salue. Je suis Inaj’l Adr, des Pléiades, mathématicien musical, comme vous le savez.

Alleluiah!

 

via Christine Anne K. le 9 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Ej’zouga Nash – Enfant des HCIG

cliquez pour écouter

chanson en langue stellaire

Je vous adresse mes salutations!
Je suis une enfant. Mon nom : Ej’zouga Nash Olaad Ell                   .
Bien qu’étant enfant, j’appartiens à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, ainsi que de nombreux enfants de votre Terre, dont quelque part je fais partie. Mais ici ce n’est pas l’enfant terrestre qui a choisi de  s’exprimer, mais l’enfant cosmique…

Bien qu’étant très intimidée je vais m’exprimer avec assurance, car j’ai tenu à intervenir.
J’appartiens donc à la population qui renouvelle considérablement les données et les états de l’Humanité… Si je voulais vous parler en tant qu’enfant terrestre, je me débrouillerais pour parler à la télévision ou quelque chose comme ça. Ce n’est pas ce niveau là qui s’adresse à vous mais le niveau de ma Conscience Supérieure – qui cependant est parfaitement attaché à ce qu’est ma conscience d’enfant terrestre et ma vie actuelle en cette planète, que j’ai choisi d’habiter. J’ai également choisi mes parents, ainsi que généralement nous le faisons.

Nous sommes donc nombreux en réalité à avoir préparé cette intervention, pourrait-on dire, et j’ai été un peu choisie et un peu auto-proclamée comme celle qui parlerait. Je n’ai pas peur : car je sais que ce que j’ai à dire et à faire passe avant tout, et c’est simple.

Je sais qu’il y a de nombreux mois l’enfant Élohim Istirulwah est déjà venu à deux ou trois reprises vous parler. Je ne vais donc pas reprendre dans ses propos ce qui pourrait être redit à l’identique : je vous propose de vous y référer… Cela concernait les enfants de la Terre, en particulier dans leur sommeil et dans leurs jeux. Cela est toujours valable : je vous propose donc de vous y référer.  ( NdR pour cela :  liens en bas de page )

Quant à moi, je souhaite vous parler de notre Education.

Nos parents sont généralement très aimants. Ils semblent faire de leur mieux pour nous transmettre un système de valeurs  et des règles de survie  adaptées à notre environnement  et à ce qu’ils pensent être nos corps. En réalité, nous faisons un effort de courtoisie  pour accepter certains éléments de cette éducation car elle n’est pas toujours véritablement adaptée à ce que nous sommes en réalité.  En particulier nos corps n’ont pas les mêmes  besoins que ceux qui traditionnellement  figurent dans les manuels d’éducation -aussi bien intentionnés soient-ils- car ils ont été écrits bien souvent  il y a vingt ans, trente ans, cinquante ans, et ne correspondent pas à notre génération. (Il n’y a aucun reproche  en mes propos à ce sujet.)

Nous aimerions donc vous donner à comprendre avec tout notre amour que nous sommes un peu différents, pour bien des aspects, de ce que vous croyez,  et que par bonne volonté nous nous conformons néanmoins  à vos désirs – car il est important que nous grandissions en accord avec vos souhaits, avec votre amour, avec vos capacités qui sont tout à fait valeureuses et que nous aimons.

Nous nous conformons donc mais nous souffrons, pourrait-on dire, d’un grand nombre de normes d’éducation : qui d’une part ne nous servent absolument à rien et nous ennuient, et qui d’autre part nous demandent  une certaine quantité d’énergie qui nous prive justement de temps et d’énergie pour nos propres besoins d’éducation, d’acquisition de connaissances et de compétences. Nous aimerions donc qu’il soit considéré le fait que nous n’avons pas tant  à vous faire plaisir en faisant  de nombreux devoirs et leçons, et même en regardant la télévision car, généralement certes elle est amusante, mais elle ne nous apprend pas grand chose  et souvent nous pollue un petit peu, beaucoup – les systèmes neuronaux en particulier, que nous avons à entretenir, ainsi que les connections subtiles que nous avons reçues avant de nous incarner et qui ont besoin d’être maintenues en état correct et vivace. Nous souffrons donc de ces choses.

Je ne parlerai pas  des aspects de notre éducation comme la nourriture et la pollution électro-magnétique, qui sont des sujets rebattus et sur lesquels  je n’ai pas de choses intéressantes à rajouter.  Sachez que nous ne souffrons pas tant de la pollution électro-magnétique au sens où vous le croyez car nous avons un certain nombre d’immunités « sui generis » . Néanmoins nous avons besoin d’en être protégés mais pour des raisons un petit peu décalées par rapport à celles que vous pensez… La nourriture nous convient : cela est de peu d’importance car en réalité nous avons peu besoin de nourriture. Là aussi nous nous conformons à vos souhaits -ainsi qu’à notre gourmandise bien évidemment ! Nous nous nourrissons beaucoup de prana, nous nous nourrissons d’informations subtiles, nous nous nourrissons de sons, nous nous nourrissons de regards et d’échanges de coeur à coeur. (Nous aimons cependant beaucoup les jus de fruits et les frites, cela est vrai.)

…Je crois que j’ai déjà beaucoup parlé, et pourtant je sais qu’il y a encore beaucoup de choses à vous faire savoir. Pour aller plus vite, je vais de nouveau chanter un petit peu car ces chants nous permettent de compacter beaucoup d’informations et de les délivrer d’une façon plaisante et sans gros efforts de formulation intellectuelle – qui les compriment dans des cases, qui correspondent davantage au système éducatif que nous n’aimons pas beaucoup qu’au système de communication que nous aimerions développer…  Quand nous serons grands nous développerons croyez-le, avec vous, ces formes de communication.

Chant

Que nos parents reçoivent avec plaisir tout ce que j’ai chanté.

Nous avons donc besoin que notre intelligence soit reconnue dans ses capacités différentes, et dans des besoins d’extensions qui emploient d’autres formes que celles que laborieusement vous tentez de nous inculquer pour nous réduire les capacités réelles que nous avons. Je sais que ce n’est pas votre intention, mais quand même avouez  que vous cherchez à nous normaliser et à faire de nous de bons travailleurs : cela n’est pas un objectif valable. Vous cherchez à nous inculquer la façon de supporter ce que vous-mêmes vous avez du mal à supporter, n’est-il pas vrai?

Aidez-nous plutôt à ce que nous retrouvions ensemble les clés et les chemins qui permettent d’ouvrir ce qui doit être ouvert et de se réjouir de tout ce qui est, au lieu de supporter ce qui doit être enduré.

Certes, nous aimons beaucoup les Mathématiques mais je dois dire que nous sommes déconcertés par ce qui est enseigné car c’est vraiment nous prendre pour des imbéciles, excusez-moi l’expression. Nous sommes déconcertés par le paternalisme  de nos enseignants qui nous prennent vraiment pour des moins que rien et des cerveaux vides.

Je sais, et nous savons néanmoins,  que notre état d’enfant fait que nous avons une innocence et qu’effectivement nos connaissances ne sont pas décompactées, et que par conséquent vous croyez que nous devons apprendre certains b-a-ba ultra simplificateurs, voire mensongers, concernant le monde qui nous entoure. Nous ne sommmes pas dupes.. nous faisons semblant – ou alors nous devenons réellement idiots, et ça, c’est grave.

Nous aimons la Musique. Là, ça ne va pas trop mal bien que franchement, à l’école il devrait y avoir un temps consacré à l’enseignement de la Musique et à la pratique de la Musique, qui soit vraiment conséquent : la Musique a autant d’importance que les Mathématiques et que la langue que nous avons à parler.

Nous aimons également les sciences de la Vie, mais notre façon de les connaître repose sur notre accès direct à des données qui sont bien supérieures en qualité et en quantité à ce que vous employez – et je ne parle pas de la façon vulgarisée, simplificatrice et abêtissante avec laquelle on nous les transmet en croyant nous aider à les comprendre. En réalité, concernant les sciences de la Vie en particulier, on nous désinforme et on nous rend inaptes à réellement comprendre et maîtriser un certain nombre de faits, de phénomènes, de données et d’observations utiles. Je vais d’ailleurs à ce sujet vous re-proposer quelques informations sous forme chantée, qui vous feront, j’espère, entrevoir un autre plan de ce que nous attendons dans l’éducation concernant la Vie..

Chant

…Ceci est le tout premier chapître de ce que nous apprenons avant de naître, et qui concerne des données de base sur les ADN tant des humains que des végétaux, des animaux et d’autres formes de vies subtiles sur la Terre. Ce n’est que le premier chapître !.. Nous avons donc, dès notre arrivée, déjà ce bagage de connaissances, et il ne nous reste d’une part qu’à les vivre et d’autre part qu’à les déployer : idéalement dans des actions, des créations, des constructions et des interactions dès lors que nous devenons suffisamment grands et autonomes pour le faire.

En tant qu’enfants, à travers nos jeux,  nous nous livrons parfois à de telles choses sans que vous puissiez vous en rendre compte. Mais généralement, sauf exceptions, cela ne peut aller suffisamment loin car nous sommes interrompus : soit par le besoin de rentrer en classe écouter des choses qui nous abêtissent, soit par la télévision, soit par d’autres interruptions que vous croyez justes… Et nous ne vous en voulons pas : je vous signale simplement que nous avons beaucoup d’interruptions,  et qui ne sont pas toutes appropriées. Car si nous ne pouvons pas poursuivre de façon conséquente nos travaux les uns avec les autres, nous nous accoutumons à des échecs et à des tentatives avortées : cela n’est pas sain, vous en conviendrez.

Nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes particulièrement en charge de la surveillance de l’Education, car ce poste est de la plus haute importance pour maintenir la qualité de l’Evolution – en l’occurence de l’Humanité, puisque nous parlons de la Terre.

Il importe que cette Evolution soit cohérente avec, d’une part, ce qui est inscrit dans les possibles, avec d’autre part ce qui est bon pour l’environnement, avec d’autre part ce qui est externe à la Planète -c’est à dire le Système Solaire et d’autre part des localisations galactiques en relation, et elles sont nombreuses. Il importe également que cela soit cohérent avec nos Lumières, et avec la philosophie de l’Un qui est celle, et la seule, à laquelle nous souhaiterions être référés, car nous avons été immergés et conçus dans cela.

Bien sûr nous jouons aussi à être de petits diables… Cela est notre tâche éducative pour vous. Nous devons ainsi vous aider à évoluer -à lâcher des croyances, des certitudes, des erreurs, des rigidités qui vous ont été imposées et qui ne sont pas justes, qui ne résonnent pas- en vous obligeant à vous dépasser et à vous reconstruire pour être véritablement les parents dont nous avons besoin. Cela est fait avec tout notre Amour – bien que souvent nous vous donnions du fil à retordre…

Voici encore, à ce sujet, un autre petit chapitre de ce que nous avons appris avant de naître et qui ne parle que d’Amour à votre égard…

Chant

…Ce n’était pas le chapitre entier, j’ai pris seulement le début et la fin.

Il y a encore quelque chose de très important que nous aimerions pouvoir vous communiquer à l’occasion de mon intervention -mais je ne sais absolument pas comment je pourrais vous le dire (car je sais qu’il y a des choses que nous ne devons pas dire, pas encore..)  Je pense que ce que je peux dire c’est : Ayez confiance!  Le chemin que nous avons pris, vous et nous, est balisé. Il n’y a pas d’erreur en ce qui concerne l’arrivée.

…Il y a trois règles que nous aimerions pouvoir pratiquer avec vous mais je ne sais pas si je vais savoir les dire dans la langue qu’en cet instant nous parlons – je vais essayer mais je ne suis qu’une enfant.

Numéro un : Je respecte et Tu respectes ce que Nous sommes, réunis en nos coeurs,  et ce qui Nous fait être à tout instant. Et cela est Grâce, et cela est Connaissance, et cela est Fin en soi.

Numéro deux : Je te donne et Tu me donnes, Je te reçois et Tu me reçois. Cela est Notre vraie nature. Il nous reste peu de choses à faire en dehors de cela…Suite en langage stellaire.

Numéro trois : le Soleil nous parle, écoutons-le!… Suite en langage stellaire.

Je n’ai pas bien su dire le numéro trois n’est-ce pas, dans la langue française qui aurait été d’usage, mais cela est bien car j’ai pu le dire avec des mots qui sont plus complets, plus justes, plus vastes de sens et plus précis.

…Notez bien que dans toutes ces paroles je suis venue parler aux parents, éducateurs, et aux autres adultes. Car pour parler aux enfants, nous n’avons nul besoin de faire des choses aussi  compliquées : car nous communiquons parfaitement, en principe, entre nous…

…Sauf ceux d’entre nous qui ont été trop abêtis, trop normalisés avec une certaine violence éducative. Et c’est de cela que je voudrais vous parler car, dans votre langage émotionnel vous diriez qu’il y a un certain « appel au secours » de la part de certains d’entre nous qui réellement se trouvent dans des conditions que vous nommeriez « en difficulté ».
Je vous demande donc, avec votre coeur et avec votre écoute subtile, de les entendre et de faire ce que vous pouvez pour changer vos comportements à leur égard, et pour ne pas les enfermer dans des cases qui les réduisent à néant.

Je parle de ceux d’entre nous que parfois vous cataloguez médicalement comme « hyperactifs », je parle de ceux d’entre nous que vous cataloguez comme « autistes »… Je ne connais pas tous les mots que vous employez… Je parle donc de ceux d’entre nous qui  ne savent vraiment pas s’adapter au système qui leur est inculqué sans en être réellement  en « difficultés », et qui ne savent pas faire bonne figure et se conformer, ou bien qui refusent purement et simplement de se conformer – car cela est une option que certains d’entre nous doivent choisir mais cela ne les met pas dans une situation aisée. Car nous avons besoin, nous les enfants, je l’ai dit, d’être en accord et en harmonie avec nos parents, avec nos éducateurs, et avec les adultes qui nous protègent et nous aident à améliorer nos capacités de vivre parmi l’Humanité que nous avons choisi d’être.

Séquence en langage stellaire…

…Ceci était un peu le message de ceux dont j’ai parlé et qui refusent de se plier, ou qui ne peuvent se plier, ou qui ont choisi d’être autres, et qui néanmoins désirent profondément être là et partager votre Amour et votre éducation. Education réciproque, je vous le rappelle..!

Pour terminer c’est donc -et ne riez pas- en tant que vos éducateurs humbles et aimants que nous conclurons par ce chant :

Chant en langue stellaire...

Je vous confierai que j’ai bien vaincu ma timidité et que j’en suis très satisfaite. C’est un progrès que je souhaite valoriser, autant pour moi que pour les enfants que je représente. Car si nous avons à être respectueux avec vous, nous n’avons pas à être timides – sauf lorsque la timidité simplement reflète notre innocence, ce qui est juste.

J’ai donc rempli ma mission en vous disant tout cela et j’espère être entendue.

Je conclurai donc en me permettant de re-préciser que nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes entre autres en charge de la surveillance de l’Education, et que vous pouvez vous adresser à nous à tout instant -et je dis bien à tout instant- par l’intermédiaire de vos Cercles d’Intelligence Collective, auxquels nous participons : il n’y a rien de plus simple.

Et nous pouvons ainsi interagir en toute simplicité et dans les meilleures conditions qui soient : pour créer la meilleure fluidité des comportements éducatifs, des systèmes, et des outils, qui doivent véritablement être révisés -pour ne pas dire entièrement remplacés, à peu de chose près- et cela dans un délai aussi rapide qu’il est possible : si vous voulez, ainsi que nous le voulons, que notre Humanité connaisse un état de Fraternité, de Paix, d’Abondance, et d’Intelligence partagées – car cela n’est-ce pas, je crois, correspond au désir profond de la plupart d’entre vous, ainsi que le nôtre.

Je vous remercie de m’avoir accordé votre attention.
Je m’appelle Ej’zouga Nash Olaad Ell, et je suis une enfant… Merci.
Nous vous aimons.
Halleluiah!

-NdR  : cliquez la catégorie Enfants pour retrouver toutes les interventions concernant nos enfants, avec celles de l’enfant Elohim Istirulwah , ainsi que recommandé ci-dessus par Ej’zouga Nash. Les liens d’écoute sont associés aux textes –

via Christine Anne K. le 6 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Atlantes, Monde de Zah’er / Groupe (N°1)

 cliquez pour écouter

Introduction en langue stellaire

Salutations, bien aimés Frères et Sœurs de Terre. Vous me connaissez, je me nomme Marill, dit Le Sage, Atlante comme vous le savez. Je vis bien loin à présent de cette planète. Nous vivons dans le monde de Zah’er… Je ne suis pas seul aujourd’hui : j’exprime, par mes paroles au moyen de cette voix humaine, la parole collective d’un groupe choisi parmi nous.

– Il y a donc un petit temps d’adaptation…

silence

Nous sommes, nous ici réunis, un groupe de plusieurs générations. Vous pourriez dire : des vieux, des jeunes, des enfants et des âges mûrs. Il n’y a rien de dramatique dans ce choix d’être en groupe. Il y a cependant une forme de solennité, n’est-ce pas. Nous souhaitons vous transmettre, par la vibration conjointe de nos présences réunies, ce que nous sommes collectivement, nous, les Atlantes d’aujourd’hui, ceux de Zah’er : nous qui avons il y a de nombreuses générations habité la Terre et qui la connaissons bien… Nous ne nous considérons pas véritablement comme vos ancêtres, néanmoins un certain sentiment familial pourrait-on dire, ou de fraternité important nous habite envers vous.

Nous aimerions donc vous faire part ou vous transmettre un peu la qualité de ce que nous sommes devenus, après tout ce temps et dans cet éloignement. Lors de mes deux précédentes interventions je vous ai, rappelez-vous, apporté dans le plan subtil plusieurs outils émanant de nos technologies et je sais que vous en avez relativement fait bon usage. Peut-être pas encore tout à fait à plein régime disons, mais néanmoins satisfaisant…

silence vibrant

…Comme vous pouvez sans doute le constater dans les formes qui se manifestent dans le silence et au-delà des mots, nous sommes en effet nombreux, et nous avons beaucoup de variétés individuelles présentes en ce groupe.

Nous nous sommes demandés si nous allions nous présenter sous forme de cercle afin que, d’une certaine manière, chacun intervienne librement. Cela n’était pas vraiment techniquement possible et nous avons donc opté pour le fait que j’apparaisse comme porte-parole – que je ne suis pas véritablement. Je sers essentiellement à focaliser ma présence dans les récepteurs et la voix de l’être humain que nous avons choisi pour exprimer ce que nous avons désiré venir exprimer.

Nous allons diffuser quelques sons pour installer les bases vibratoires fluides de cette communication. Certains sons vous seront audibles, certains sont des sons subtils. Ces sons émanent de notre groupe mais aussi d’un instrument de musique que nous avons avec nous et qui a des vertus vibratoires extrêmement pointues.

Sons et chants installant les bases vibratoires

Que les 7 formes géométriques musicales installées et intermêlées demeurent, dans leur agencement et à la place où elles se trouvent à présent, pour la durée de cette intervention.

Court passage en langue stellaire

Nous avons donc en réalité beaucoup de choses à vous dire et, bien évidemment, un tri a été fait : nous avons en quelque sorte travaillé à dégager l’essentiel. Sachant pertinemment que d’une part ce qui se dit en paroles est un petit aspect -que vous avez besoin d’entendre et de mentaliser, de comprendre, de capitaliser, de partager en mots- mais qu’également il y a les autres couches non-parlées de ce qui se dit -et elles sont aujourd’hui au nombre de 7, comme les 7 formes que j’ai évoquées et qui ont pour fonction, (entre autres) de répartir harmonieusement, justement, l’ensemble de ces paroles non-parlées, de ces informations, de ces mots d’Amour, de ces petits conseils, de ces grands partages…

Nous avons également quelques données scientifiques intéressantes à partager avec vous, et je commencerai par là.

-chapitre 1 – données scientifiques-

Ces données nous les avions disons constituées, perçues, accumulées d’une certaine façon lors de notre vie sur la Terre, surtout à la fin, mais nous n’avions pas tout compris. Du moins, ce que nous avions compris était pertinent certes, et nous a permis de réaliser des choses -des choses qui se sont retournées contre nous à vrai dire. Et c’est lorsque nous avons quitté la Terre, avec du recul -celui de l’expérience et également celui d’un autre point de vue- ainsi que les apports vibratoires de notre expérience de voyages dans l’espace et d’installation sur un nouveau monde, qui nous ont permis de comprendre autrement et de réunir les quelques données manquantes que nous n’avions pas su observer ou percevoir, dans la forme d’aveuglement (et de super-ego parfois) qui étaient les nôtres vers la fin de notre vie sur la Terre.

Bien évidemment, ces données nous pouvons en partager une partie en paroles, mais comme je vous l’ai dit, le paradigme de langage (entre autres) que nous avons à employer pour nous adresser à vous par la voix d’un être humain, limite considérablement l’étendue des domaines dans lesquels nous puisons ces données, et celle des formulations. Par conséquent, soyez bien attentifs à la résonance des 7 niveaux de communication qui sont mis en place…

Notre groupe ici présent comporte 4 éminents scientifiques qui ont préparé cette intervention et qui sont disposés de façon régulière, on pourrait dire aux quatre directions de notre groupe en langage terrestre, et qui vont émettre à travers moi la quintessence de ce que nous avons à partager de ces données. Nous allons d’abord les transmettre avant de glisser quelques avis sur leur usage.

Le premier groupe de données se dit de la façon suivante : …équations en langue stellaire… Ceci concerne l’hypothénuse d’un triangle qui est défini dans cette équation.

Ne croyez pas que je cherche à vous mystifier en employant un langage que votre mental ne saisit pas, bien au contraire : j’évite ainsi les pièges réducteurs de vos constructions mentales. Ces équations vous sont ainsi transmises dans toute leur puissance et leur intégrité.

Voici le second groupe de données :  …équations en langue stellaire

Voici maintenant le troisième groupe de données : …équations en langue stellaire…Ceci est une règle à appliquer dans toutes les opérations de cette construction.

Quatrième et dernier groupe de données :…équations en langue stellaire … que multiplie 3 ou bien 4, est la fréquence générale de la courbe qui résulte des données précédentes quels que soient les paramètres extérieurs.

groupes de données équations fournies par les scientifiques Atlantes (via Christine Anne K le 14-04-12)
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je pourrais rire car je sais que votre première réaction, surtout pour les mathématiciens, va être de vous arracher les cheveux ou de partir en ricanant -et cela est naturel n’est-ce pas-… Mais, croyez-moi, vous allez très rapidement accepter de comprendre les données que je viens de vous transmettre, qui incluent donc des éléments algébriques et géométriques, ainsi que des éléments sonores et fréquentiels, et des éléments subtils, dont précisément vous ne possédez pas tant les paradigmes (si ce n’est que dans vos sciences nommées quantiques vous avez quand même pas mal de ressources…) Cela va donc vous permettre d’envisager une création fort intéressante pour votre collectivité…Il y a quelques possibilités, mais le plus probable est que vous pouvez l’employer pour constituer une grille, créée par vous parmi les grilles qui entourent extérieurement et intérieurement votre planète : et cette grille nous savons que vous souhaitez la construire car elle vous manque…

Il n’est pas très pertinent que je donne trop d’indications sur ses fonctions car il est clair que cela va réduire votre véritable compréhension de ce qu’elle peut être véritablement pour vous. Il est beaucoup plus juste que vous découvriez, par vos calculs et vos recherches et vos désirs, la nature véritable de la fonction de cette possible grille.

Vous avez également à part cela, comme je viens de le dire, d’autres possibilités de construire certaines formes intéressantes : formes vibratoires essentiellement, ou électromagnétiques. Mais n’abusez pas des formes électromagnétiques car cela densifie et alimente le voile électromagnétique qui vous entoure encore. Préférez d’autres énergies, d’autres forces, s’il vous plait.

Pour clôturer cette transmission scientifique, l’un de nos enfants va émettre une fréquence sonore porteuse de tout ce qui peut, à l’oreille de vos propres enfants, constituer un appel et un réveil de certaines de leurs ressources d’intelligence, qui sont déjà programmées mais pas forcément en action.

Chant/fréquence sonore

Nous transmettons à présent quelques sons subtils pour, entre autres, vous aider à intégrer ce qui vient d’être délivré.

Transmission silencieuse

Pour votre information, j’ajouterai cette donnée historique ; c’est donc avec ces données, qui n’étaient pas complètes à l’époque où nous vivions sur la Terre, que nous avions justement essayé d’élaborer une certaine grille, très rustique disons, et qui justement était essentiellement basée sur l’usage de la force électromagnétique, ce qui nous a joué bien des tours, à nous ainsi qu’à la Planète. Voilà. Je vous raconte cela pour bien vous faire comprendre que d’une part, à présent, les données sont beaucoup plus raffinées et complètes, et que d’autre part l’énergie électromagnétique (comme je l’ai dit) n’est pas la bonne solution même si vous pouvez, disons, en mettre un tout petit peu sur certains éléments ou certaines expériences. Cela est un partage important de notre part : tenez-en compte !

-chapitre 2 – enfants-

…A présent, les enfants de notre groupe s’adressent aux enfants de la Terre. Je ne pense pas qu’ils souhaitent m’utiliser comme porte-parole (mais je suis à leur disposition) : ils sont parfaitement doués pour employer l’architecture des formes qui a été déployée. Et vos enfants sont également doués des capacités de recevoir ce qui est transmis ainsi.

transmission en silence

Je ferai juste une parenthèse pendant cette transmission pour vous rappeler que vous êtes tous, vous qui aurez le privilège d’écouter cette communication, des transmetteurs – même si vous n’êtes pas vous-mêmes des enfants. Considérez vous comme des antennes en quelque sorte.

transmission en silence

Alléluia.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-

…A présent ce sont les polarités Féminines de notre groupe et de notre peuple qui vont s’adresser à celles de votre Terre. Nous avons en effet acquis la compréhension unitaire qu’il y avait des éléments de disparité entre masculin et féminin au cours de notre vie sur la Terre, et qui nous rendaient difficile véritablement le fait d’habiter en harmonie malgré nos efforts et nos attirances réciproques; et que ces disparités en réalité ne sont pas inéluctables. Et notre évolution nous a permis de dépasser cela et de comprendre ce qui, d’une certaine manière, dysfonctionnait un peu, même si au départ la forme était parfaitement harmonieuse et juste. Ce sont nos polarités Féminines qui ont réalisé cette compréhension. Et nous savons bien que sur la Terre, ce sont les éléments féminins qui sont les plus avancés. Cela est donc cohérent. Ainsi, sachant que les éléments féminins sont porteurs de la compréhension et de l’évolution sur votre Terre, nous avons choisi que cette transmission là se fasse de façon privilégiée par nos polarités Féminines vis-à-vis des vôtres. Ce qui n’exclut en aucune manière l’écoute et la compréhension des individus de polarité Masculine, bien au contraire.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je laisse donc s’exprimer par ma voix les portes-parole concernés :

Court chant

Que la paix règne d’abord en vos cœurs, ensuite en vos cellules. Soyez alignés avec votre plus profond sentiment d’être qui vous êtes, avant tout et avant toute relation. Il n’y a pas de place pour être à côté de Soi, ainsi il ne peut y avoir déséquilibre en toi lorsque tu es en face de ton Aimé(e).

Court chant

Prenez vos mains, croisez les, levez les, posez les, recommencez..
Couvrez vos yeux, étendez vos bras, regardez vous, touchez vos mains, touchez vos corps, que vos yeux s’alignent, que vos voix s’harmonisent, que le soleil soit entre vous, autour de vous, en vous. Que le son de la Terre vibre par vos corps et vous aligne avec votre nature.

Court chant

Quand il y a union il n’y a pas possession.
Quand il y a désunion il n’y a pas abandon.
Quand il y a fusion il y a défusion.
Quand il y a procréation il y a unité, solidarité, intelligence, simplicité, accueil, égalité.

Il n’y a pas de contraires, il y a ce qui s’assemble, il y a ce qui se désassemble et se ré-assemble. Il y a les lois de la Vie, il y a les lois de l’Harmonie, etc..

long chant

Le cercle se doit d’être pur, et parfait, en toute simplicité. Vous êtes sur un cercle lorsque vous êtes ensemble, homme et femme, femme et homme. Il y le centre et la circonférence. Tant que vous circulez harmonieusement sur ce cercle et dedans, la perfection du cercle est en vous et avec vous.

Chant

Alleluia.

…Voici ce qu’ajoute un représentant des polarités Masculines de notre groupe suite à ce qui vient d’être longuement exposé :

Que le cercle, que l’union, que la joie, la simplicité que nous connaissons vous soit donnés. Nous sommes dans nos unions les simples enfants de nous-mêmes et de nos Créateurs. Nous ne cherchons nullement à dominer, à posséder. Nous nous acceptons. Nous rêvons ensemble et nous agissons ensemble. Il n’y a pas d’autre loi que ce cercle que nous maintenons et qui nous offre toute possibilité de mouvement.

Alleluia.

-chapitre 4 – écoute-

…Je vous invite à présent, moi Marill Le Sage, porte-parole de ce groupe, à être attentifs aux chants des 7 couches géométriques et fluides, dans leurs résonances multiples et sages de tout ce qui a été dit, et de tout ce qui à présent également se dit sans paroles durant quelques instants :

Instants sans parole

Écoutez bien..

Écoute

Sachez également que cette forme s’inscrit dans la structure de votre Intelligence Collective – à moins que votre Intelligence Collective ne la rejette (car nous ne saurions la lui imposer)- mais bien évidemment, elle peut l’adapter selon ses propres critères, ses propres formules, ses propres fréquences.

Silence

-chapitre 5 – Musique des Anciens-

…Les plus anciens de notre groupe souhaitent également contribuer d’une façon qui est la leur. Et il s’agit entre autres de ce que vous pourriez appeler la gestion du vieillissement… Nous avons compris également avec notre évolution -telle que j’y ai fait allusion déjà plus avant dans ce que j’ai dit- que le déplaisir lié au vieillissement, et à la réduction des fonctions -par exemple motrices ou mentales- qui l’accompagne, était une illusion. Car bien au contraire il y a, lorsque les conditions sont saines, émergence d’un nouveau corps qui ne peut se développer que dans ces conditions là.

Ce nouveau corps est de la qualité d’un bel instrument de musique, et ces instruments sont précieux pour la collectivité. Ainsi, les êtres les plus âgés, quelque part, sont les garants de la qualité harmonique et de l’innovation musicale parmi nous, de par le développement de ces corps si particuliers.

La particularité également de cela est que les notes qui sont émises se maintiennent et participent d’une architecture sonore indispensable à la collectivité, à son présent – et si une forme de futur existe, à celui-ci également.

Je laisse donc le petit groupe de nos Anciens vous transmettre quelques instants leur musique. Cela je pense ne sera pas audible à vos oreilles de chair, mais seulement à votre audition subtile. Mais cela est fort précieux car cela vous permettra d’ouvrir votre perception à ce phénomène qui, également, est possible dans votre propre configuration.

Temps d’audition subtile

Je pense que vous devez trouver cela magnifique. En tout cas pour nous cela l’est.

-chapitre 5 – Musique des Anciens-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je terminerai donc par, si vous me permettez, un petit conseil : offrez à vos Anciens des conditions saines afin que leur musique soit véritable et harmonieuse, et non pas étouffée, discordante ou cassée – car, si vous l’avez compris, cette Musique est fort importante pour votre développement et pour le maintien des harmonies générales.

Cela est probablement une sorte de mystère pour vous. Je pense que cette information est tout à fait inédite en votre système et qu’il vous faudra peut-être un certain temps pour véritablement la considérer dans toute son ampleur. Mais c’est extrêmement simple vous en conviendrez.

…Nous allons dans quelques instants permettre à l’architecture des formes qui ont été installées pour cette communication de se dissiper, et nous vous remercions pour votre écoute.

Je vous salue, moi Marill, dit Le Sage, Atlante, avec toute notre fraternité.

Alleluia

 

canalisation via Christine Anne K. le 13 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Inaj’l Adr – Mathématicien (musical), des Pléiades -n°1-

cliquez pour écouter

(ou mp3 téléchargeable)

Introduction en langage stellaire

Je suis très honoré d’être ainsi en communication avec Vous, très chers Humains de Terre. Je me nomme Inaj’l Adr ‘ill , je proviens de ce que vous appelez les Pléiades, dans une localisation dont le nom précis ne vous dirait rien -que je peux cependant vous donner pour les curieux  : (nom intranscriptible)- et j’appartiens de par mes fonctions et mon expérience à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, en tant que mathématicien – géomètre principalement- ainsi qu’en tant qu’historien des Mathématiques et des Nombres. J’occupe également des fonctions de régulation disons politique, au sein de la petite constellation dans laquelle je réside.

Voici donc pour moi en cette occasion la possibilité de vous délivrer (comme, je sais beaucoup d’intervenants vous délivrent) : des informations des outils, des lois. Cela va être encore une partie de ma communication. Mais n’est ce pas  il vous est certainement, du moins je l’espère, agréable et utile de recevoir tout cela – car la période de transition gigantesque dans laquelle vous vous trouvez nécessite, vous commencez à le comprendre, d’augmenter considérablement vos bases de données afin de pouvoir construire véritablement du nouveau (n’est ce pas ?) …Et de vous ré-ajuster, dans tout les aspects de votre pensée, de votre environnement, aux mises à jour qui ont été faites et qui sont encore en cours, non seulement sur vos corps mais sur l’ensemble de vos écosystèmes, et sur la configuration de votre planète dans ses champs morphologiques et subtils, et magnéto-telluriques, pour n’en citer que quelques uns.

Je ne suis pas venu pour étaler mon savoir, ni vous donner des leçons sur vous-mêmes. Néanmoins, j’ai à vous communiquer -et cela je le répète, avec plaisir pour moi- un certain nombre de données mathématiques.

Je n’emploierai pas, comme vous le faites, un tableau noir pour écrire des séries d’équations, de paramètres, de calculs, et de choses qui sont extrêmement obscures pour la plupart d’entre vous. Je vais donc, comme vous y êtes accoutumés maintenant, procéder par transmission vibratoire de paquets de données, que vos fonctions d’Intelligence collective sauront décrypter sans aucun souci – ce qui évitera d’ailleurs à vos fonctions mentales de se surcharger d’interrogations et de calculs.

J’ajouterai que parmi ces lois et ces données que je m’apprête à vous délivrer, il y a également tout un chapitre de Lois Musicales, car les Nombres et la Musique, vous devez le savoir, sont intimement liés – du moins vous l’avez su et certains d’entre vous le savent encore. Sachez que la Musique est une porte considérablement importante sur le chemin des Nombres, et le fait même de pratiquer et d’écouter avec attention et avec votre cœur de la musique bien construite, vous fait intégrer immédiatement des séries de lois numériques et géométriques et parfois même algébriques, que vous n’avez nul besoin n’est-ce pas d’écrire sur un tableau noir.

Je me suis permis, pour accompagner mon intervention, d’apporter quelques morceaux de musique. Cette musique, toutefois, restera pour vous dans le domaine du non-audible. Je parle de votre audition physique ordinaire, car votre audition subtile bien évidement est celle à laquelle s’adressent ces morceaux de musique que vous allez écouter. Cela sera donc l’un des aspect de ma transmission de données et cela facilitera l’aspect plus « tableau noir » du reste.

Voici donc, très chers Humains de Terre, le premier morceau de musique, en silence, que j’ai choisi pour vous.

 temps d’audition subtile

Cette Musique, sachez le, a été écrite il y a fort longtemps. Elle appartient aux archives de cet Univers -c’est en tant qu’historien que j’ai la certitude de ce que je vous dis- …Elle a l’avantage de nous être très agréable, et de nous transmettre les bases absolument nodales de plusieurs grandes Lois mathématiques dont cet Univers est constitué… Il y a une deuxième partie, que je vous laisse entendre :

temps d’audition subtile, et chants d’oiseaux au dehors

Voilà… Il me semble qu’un oiseau dans votre environnement a compris la séquence centrale de base de cette musique et vous la restituait dans toute son originalité !

Je vais, suite à cela, vous transmettre à présent un paquet de données sans forme musicale mais qui s’enchaîne très logiquement après cette musique. Ce paquet de données, je vous le propose sous la forme d’un composite de quelques sons et de deux images que vous pouvez visualiser avec votre outil de visualisation mental. Je vous donne donc les deux images, que vous pouvez visualiser alternativement pendant la transmission des sons. (Ne vous effrayez pas, cela va rester très simple.)

La première image est celle d’une cuillère. Prenez de préférence une jolie cuillère dont les formes soient harmonieuses et lisses…. La seconde image est celle d’un petit tas de terre et de cailloux en forme disons plus ou moins de pyramide – petit tas modeste mais tout à fait harmonieux dans sa forme. Vous voyez que ces deux images ne sont pas très sophistiquées, mais elles sont exactement ce qu’il nous faut, tant que vous les visualisez librement de façon alternée.

Je vous donne à écouter à présent de façon audible, ces quelques sons :

 transmission sonore

Pour votre information, je vous préciserai que la combinaison de ces deux visualisations alternées et de ces paquets de données (fort complexes) synthétisées en ces petites séquences sonores qui n’ont pas l’air d’être grand chose, est un outil extrêmement sophistiqué de communication mathématique -qui peut servir aussi dans d’autres domaines- et que vous avez grand bénéfice à en tirer profit, voire à chercher comment le reproduire en certaines occasions. Vous aurez d’ailleurs pour cela des éléments de meilleure compréhension dans la suite de ma transmission, à travers un autre paquet de données.

-Je suis tout à fait conscient que ce type de transmission est étrange pour vous mais je sais que vous en avez déjà reçu auparavant-

Nous allons donc, à présent, passer à un autre morceau de musique, que je me réjouis beaucoup de pouvoir partager avec vous. Historiquement, celui-là appartient à un non-Temps : il n’a donc pas d’époque et cependant il est connu de façon ancienne. Le paradoxe n’est pas gênant : car il peut aussi bien appartenir au futur et être connu de façon ancienne -vous devez vous libérer de vos pré-conceptions concernant le temps linéaire- …Et il a la particularité d’être établi sur des harmoniques tout à fait peu courantes, et qui nous enseignent de façon extrêmement précise et simple certaines séquences numériques, et certaines formes de fractales séquencées de façon très organisée – et que donc il me semble extrêmement intéressant de vous transmettre, simplement, à travers cette musique… Voici donc :

 temps d’audition subtile

– Je vais faire un petit réglage, car il me semble que la transmission ne me convient pas et que la finesse de certains éléments dans ce morceau de musique doit vous échapper. Je vais donc faire procéder au petit réglage et nous allons le reprendre depuis son début dans quelques instants – je vous prie de m’en excuser…

nouveau temps d’audition subtile, cloturé par un petit morceau chanté

Bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la fin de ce morceau puisse être chantée ! Voilà que je vais pouvoir noter cette information dans mes bases de données. Cela m’apportera un regard complémentaire tout à fait inattendu sur l’histoire et les capacités de cette transmission musicale… Je vous laisse quelques instants d’intégration et de bénéfices…

 pause intégration

Je vais reprendre. Je vais à nouveau vous transmettre des paquets de données. Et ces paquets, je dois vous le dire, ont la spécificité de provenir essentiellement de ce que vous appelez un monde d’Unité – je crois d’ailleurs qu’une partie de ces paquets est issue du  monde de Zan, que vous avez eu l’occasion de rencontrer il y a quelques temps par l’intermédiaire de ce canal de communication. Je ne vous donnerai pas d’images associées pour ces paquets de données là mais, en revanche, l’utilisation d’un rythme pour disons leur servir en quelque sorte d’onde porteuse (je n’aime pas beaucoup cette expression mais employons-la) va être associée. Nous allons donc établir un certain rythme  (rythme frappé……)

Et voici donc ce que je vous transmets :

transmission sonore rythmée

…Je vous confierai que je suis extrêmement content de ce mode de transmission que nous venons d’employer. Car nous avons cherché quelle était la meilleure méthode, et finalement ce choix comportait une certaine prise de risque aux yeux de certains, mais je suis tout à fait satisfait et je pense que -tel que je le perçois- il y a une excellente qualité de transmission et de réception… Car ces paquets de données mathématiques demandent beaucoup, d’une part de précision, mais également de rythmes – aussi étrange que cela puisse paraître à certains de vos mathématiciens, mais cela ne sera pas étrange pour tous les mathématiciens et je le sais… Quant aux autres personnes, le simple aspect musical, n’est ce pas, doit vous suffire amplement à intégrer ce qui vous est utile.

…Et cela facilite probablement, de façon très appréciable, la circulation de ces éléments au sein de vos structures d’Intelligence collectives, dans leurs différents aspects… Je répète que je suis donc scientifiquement satisfait de ce mode de transmission – vous me pardonnerez ces commentaires, mais  je présume qu’ils ont un intérêt non seulement pour moi mais pour vous.

Nous allons terminer par une troisième séquence musicale. A vrai dire, il y aura deux musiques l’une après l’autre. Je vous laisse découvrir la première – je ne vous explique rien…

 temps d’audition subtile

…Vous pourriez l’écouter pendant des heures, n’est ce pas ? Sachez le d’ailleurs : cette Musique ne s’arrête jamais. Elle est à vrai dire porteuse de certaines Lois constantes de cet Univers – et c’est également à ce titre qu’elle ne saurait s’arrêter… Mais elle est également porteuse d’autres éléments, qui sont aussi ce que j’ai souhaité vous faire entendre.

Je pense qu’en particulier cette Musique, autant que je puisse m’en rendre compte en tant que scientifique et historien, doit comporter certains éléments que vous retrouvez dans certains de vos textes dits Sacrés très anciens, et qui  -lorsqu’ils sont demeurés authentiques, ce qui je crois est rare- vous connectent, directement ou plus ou moins directement, à des éléments authentiques de votre propre Numérisation et de vos propres Sons : ceux de vos origines de Lumière.

Je vous laisse écouter encore quelques instants et puis, je vous rappelle que j’ai une autre musique ensuite pour vous :

 temps d’audition subtile

…Nous allons interrompre le flux de cette première Musique, car je sais que vous en avez intégré une séquence complète; et dans quelques instants vous allez pouvoir entendre, toujours de la même manière, avec votre audition subtile, la Musique dite « Des Sphères, Numéro 3 » – c’est parti :

 temps d’audition subtile

…Cette Musique, mes Amis, informe vos cellules ou les ré-informe. Cette Musique vous est accessible à tout moment. Cette Musique fait partie du patrimoine de cet Univers et donc à ce titre vous appartient en Partage. Cette Musique contient, de façon disons compactée, l’Ensemble des Possibles, de toutes les Lois mathématiques, numériques, géométriques, algébriques, (etc.) qui peuvent être employées et développées au sein de cet Univers… Je vous laisse l’écouter encore quelques instants :

 temps d’audition subtile

Nous sommes à présent appelés à interrompre dans quelques instants cette communication. Je vais donc tout simplement me retirer, car je pense avoir dit tout ce que j’avais à vous dire sans avoir omis d’informations importantes, et je vous remercie de votre écoute – et je vous salue.

Alleluiah… Je suis Inaj’l des Pléiades.

 

via Christine Anne K. le 17/03/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Rappel sur la pratique de l’audition subtile : Chevalier des Sons , ainsi qu’ en écoute

Marill, Atlante de Zah’er -n°2-

-écouter Marill, Atlante de Zah’er-

Amis frères et sœurs de Terre, je me réjouis de pouvoir à nouveau m’adresser à vous. Je vous salue, très fraternellement. Vous me connaissez, je me nomme Marill le Sage, Atlante du monde de Zah’er – que je vous ai décrit rapidement lors de ma précédente intervention. Des canaux de circulation ont donc été rétablis entre nous et vous depuis ce temps, et nous observons, avec grand intérêt, avec joie, et avec  fraternité tout ce qui se déroule et évolue au sein de vous l’Humanité, et de cette Planète que nous affectionnons.

J’ai pour privilège aujourd’hui, et cela très fraternellement, de vous apporter quelques objets utiles, dirai-je, ainsi que je l’avais fait précédemment. Ceux qu’aujourd’hui je vous présenterai vont peut-être être quelques outils pratiques et fort utiles au regard de ces déploiements multidirectionnels que vous êtes en train de découvrir, par l’entremise de la très vénérable enseignante Seh’elam Anna, que nous révérons à juste titre, pour ce qu’elle est…

Il y a donc dans mon panier 4 objets.

Silence

Je cesse de parler car imaginez que je vous laisse les regarder… Il est clair en effet que dans le niveau télépathique de nos communications je n’ai pas vraiment besoin de vous parler autant. Mais cela sert néanmoins de support et d’enregistrement mental de ce qui est échangé n’est-ce pas. Maintenant donc que vous avez examiné rapidement l’aspect de ces 4 objets, je vais vous expliquer pourquoi je vous les apporte, et quel est leur usage. J’entends déjà vos questions, mais je vais procéder par ordre.

Nous avons donc ici cette chose qui ressemble un peu à un astrolabe – car sachez que les astrolabes, ces magnifiques instruments de repérage directionnel, créés par les civilisations arabes principalement, il y a quelques siècles de votre histoire, ont été hérités en grande partie de certains restes de nos technologies. Cela fait partie des quelques éléments que nous avons réussis à transmettre et qui ont été conservés. Cet astrolabe que je vous présente (je vais l’appeler un astrolabe par affection pour ces objets très savants qu’ont été les astrolabes…Il a d’autres formes de précision et de technologies, mais appelons-le un astrolabe) est comme son nom l’indique, système de mesures et de repères directionnels qui va jusque dans les tréfonds du cosmos étoilé.

Je pense donc, outre les découvertes pratiques et absolument essentielles et intérieures que vous venez d’expérimenter -pour beaucoup d’entre vous en tous cas- par l’intermédiaire de Seh’elam Anna, il ne vous est pas inutile de savoir que vous pouvez disposer de cet instrument qui vous offre un autre niveau, une autre échelle de repères, et peut vous permettre de déterminer les coordonnées de certains points, entre autres choses. Il s’agira là de coordonnées non seulement spatiales, et donc mathématiquement définies par des croisements de lignes, que de coordonnées vibratoires. Cet astrolabe comporte donc des technologies vibratoires qui permettent d’identifier avec précision des éléments, des localisations, même des êtres…

Vous allez donc, en réalité au cours de votre sommeil, recevoir véritablement cet appareil et les instructions qui permettent de s’en servir : vous aurez, disons quelques séances de formation, peu nombreuses, mais nécessaires. Je ne fais donc que vous le présenter – c’est une sorte de vitrine n’est-ce pas, que je vous expose. Vous l’aurez entre les mains, pour employer une expression familière -disons entre vos mains subtiles- après ces familiarisations indispensables, au cours de ces séances nocturnes dont je viens de vous parler.

Notre 2ème objet, qui est également un pur produit de nos technologies atlantes, se présente comme vous le voyez comme une sorte de petit bouquet de fibres. On dirait presque n’est-ce pas un petit bouquet de plantes séchées. Ces fibres en réalité sont des filaments de codes, un petit peu sur le même modèle que l’ADN, mais ce ne sont pas des ADN, c’est une technologie non-vivante, mais extrêmement développée.

Nous allons proposer d’ailleurs un nom pour cet objet, et non pas un identifiant (car les identifiants, nous en conviendrons ensemble avec humour, sont un peu barbares n’est-ce pas, à entendre et à reproduire : la preuve en est que ce canal ne répète jamais deux fois un identifiant, elle en serait bien incapable.) Voici donc le nom de ce petit faisceau, c’est un « Atel Oun ». Il va donc vous être utile lorsque vous déterminez votre désir disons d’être le visiteur d’un certain endroit, soit dans le cosmos, soit dans les dimensions vibratoires – ce qui représente 2 formes de destinations qui peuvent se recouper mais qui sont à la base distinctes. Cela vous permettra d’affiner considérablement vos paramètres de voyage et de définir point par point vos trajectoires, en les enregistrant. C’est donc une petite base de données portative dans laquelle vous pouvez en quelque sorte cocher des successions de codes, qui vous permettent d’établir une courbe ou une trajectoire, sans avoir pour autant à la tracer…

Je sais que vous n’êtes certainement pas complètement satisfaits mentalement par ce que je viens de vous exposer. Mais cela vous donne l’essentiel de ce qui constitue la particularité et les bases d’utilisation de cet objet – qui à vrai dire a d’autres destinations également, mais qui sortent actuellement du paysage de ce que nous explorons, qui est plutôt dans cette problématique directionnelle, en ce jour.

Vous remarquerez que les faisceaux qui constituent ce petit bouquet, ce petit faisceau, si vous les regardez de près, sont texturés, et peuvent vous faire penser soit à des petites tresses soit aux écailles d’un petit serpent. (Cela dépend en réalité de votre nature personnelle de vision, car votre regard intérieur comporte certains décodeurs qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Ainsi vous pouvez avoir des aspects différents pour le même objet.) Eh bien ces petits éléments qui font partie de la texture en question, sont chacun constitués dans une géométrie très précise, que vous aurez je pense l’occasion d’explorer plus longuement et dont vous découvrirez également les performances. Il y a donc également un aspect un petit peu ordinateur dans ce petit bouquet. Cela est simplement pour vous donner une vue d’ensemble de l’étendue des performances de cet objet, qui encore une fois dans le moment actuel vous est présenté surtout pour les qualités de complément en analyse directionnelle qu’il peut présenter.

– Je ferai une parenthèse en soulignant que j’ai utilisé le mot « analyse », mais ce n’est pas pour vous ramener dans l’usage du mental malgré la connotation extrêmement mentale de ce mot « analyse », qui effectivement est une des fonctions premières et essentielles de votre mental. Il s’agit bien d’un instrument d’analyse, mais votre mental n’est pas pour autant re-sollicité. Les indications directionnelles que vous a enseignées Sehelam Anna sont absolument fondamentales et non pas à être, comment dire, encombrées et surchargées par des ajouts qui seraient d’ordre analytique. Ne vous méprenez donc pas sur l’emploi de cet objet ni sur le sens de ce mot « analyse » en ce qui le concerne.-

…C’est donc notre 2ème objet. Et comme pour le 1er, vous aurez l’occasion, au cours de votre sommeil, de mieux apprendre et comprendre son usage, et vous pourrez en disposer si vous le désirez… Car d’ailleurs, j’ai oublié de le préciser, ces objets sont disons disponibles, mais je considère et nous considérons qu’en réalité un grand nombre d’entre vous peuvent décider qu’ils n’en ont même pas besoin. Par contre pour un certain nombre, ils sont extrêmement, dirai-je, nécessaires…

Mon 3ème objet, lui, ne concerne pas ce qui a été enseigné dans l’intervention précédente (de Seh’elam Anna. NdR). Il est d’une tout autre nature et d’une toute autre destination. Comme vous pouvez le voir, sa matière peut-être vous fait penser à une sorte de gel. C’est un gel cristallin. Disons que c’est un cristal mou si vous voulez, un cristal semi-liquide. Ce n’est pas pour autant un liquide. Si nous nous référons à la typologie des Eléments, il se réfère non pas à l’élément eau, mais à l’élément minéral. C’est un composé de minéraux qui inclut un certains nombres de minéraux non-terrestres, ce qui lui permet d’avoir cette consistance non rigide et semi-liquide.

C’est un objet musical, ou plus exactement, c’est un objet d’enregistrement et de production de sons. C’est un très bel objet et une très jolie technologie dont je dois dire nous sommes assez fiers, car la qualité musicale qu’il produit et qu’il enregistre est vraiment très remarquable. Ceci donc ne peut que vous être tout à fait et agréablement utile dans tout ce qui concerne tout simplement -selon ses attributions- la production et l’enregistrement de sons. Il s’agit évidemment d’un objet privilégié en ce qui concerne les sons subtils mais également les sons audibles – quoique ces derniers sont parfois un petit peu lourds, vibratoirement s’entend.

(silence) Je réfléchissais… J’ai autre chose à vous donner concernant cet objet. Je ne vous donne pas de nom car le nom qu’il a chez nous est relativement imprononçable. Vous aurez donc tout le loisir, vous, de lui en trouver un si vous le désirez.

…Je sais que j’ai quelque chose d’autre à vous dire à son sujet… Il s’agit d’un objet féminin : voilà ce que j’avais à vous dire. Cette notion est importante car cela confère à son emploi certaines qualités : un objet féminin pour nous est un objet plus multifonctionnel, dont les qualités réceptives sont plus étendues, et donc dont les qualités émettrices comportent certains côtés imprévisibles – mais d’une grande richesse bien évidemment… Il importe donc que cette information sur la qualité féminine de cet objet vous soit communiquée car c’est tout à fait important. D’ailleurs je pense que par là-même vous apprenez qu’il y a des technologies d’objets féminins et d’objets masculins, ce qui je pense est encore étranger dans votre système de conception des objets et des technologies.

Je vous laisse écouter quelques instants d’ailleurs une musique qui est enregistrée dedans mais qui a également été produite avec. Ecoutez :

Silence vibrant.

Voilà, c’est un petit extrait mais je suis très heureux d’avoir pu vous en faire découvrir la beauté.

Il me reste donc un 4ème objet à vous présenter. Je sais que vous l’avez déjà vu avec les autres. Vous voyez donc qu’il s’agit d’une espèce d’aiguille. Cette aiguille est réalisée dans un métal conducteur, très conducteur. Elle a donc la capacité d’engrammer et de transmettre comme une antenne des émissions vibratoires qui ne seraient pas perceptibles très facilement sans elle, et c’est en même temps d’une grande simplicité. Cela se présente comme une aiguille, cela peut piquer dans quelque chose. C’est donc un objet transportable, vous pourriez dire que c’est une antenne de poche, et que vous pourriez l’épingler à votre veston ou sur votre pull, et qui peut vous permettre donc de capter ou d’identifier certaines émissions vibratoires, que vous pouvez ensuite décoder avec le 2ème objet que je vous ai présenté -qui a ces textures et ces fibres dont je vous ai parlé.

Cette aiguille peut vous permettre d’émettre également des vibrations. Si vous la plantez devant vous et que vous émettez des vibrations, elles seront captées par cette aiguille qui les synthétisera, qui les codera d’une certaine façon et qui permettra qu’elles soit reçues d’une façon spécifique par des correspondants spécifiques. (Mais considérez cela comme une parenthèse, je regrette presque de vous l’avoir dit, car je crains que cela ne vous embrouille un petit peu…) Cela n’est pas très nécessaire pour le moment d’avoir cet aperçu, sauf pour quelques personnes.
Encore une fois cet objet sera plus disponible après une petite familiarisation au cours de vos séances de formation nocturne… Et encore une fois vous n’êtes pas obligés du tout de prendre ces objets : cela n’est pas un envoi obligatoire, cela n’est pas un paquet qui vous tombe sur la tête. Ce sont des propositions qui nous semblent tout à fait pertinentes et que nous avons la joie, très généreusement, de vous offrir. Et j’ajouterai qu’ils ont même été remis à jour spécialement pour vous. J’ajouterai également que la musique dont je vous ai fait entendre un extrait a également été composée pour vous, et que vous pourrez en avoir la version intégrale, disons la symphonie complète, également par votre audition subtile : soit au cours de vos méditations, ou d’une absence de votre mental, soit au cours de l’une de vos nuits. Vous pourrez également la partager. Et j’oubliais qu’elle est également audible lorsque vous participez à certains cercles… Il y a plusieurs cercles qui sont absolument ravis d’écouter cette musique ainsi que d’autres…

Je ne développerai pas davantage cette intervention. Je suis venu un petit peu comme un représentant de commerce aujourd’hui (mais le mot commerce est tout à fait inutile, je m’en excuse)… J’ai quand même pris cette casquette de représentant, au sens où je vous ai apporté un panier avec plusieurs objets dedans, que je vous ai décrit et dont je vous ai présenté les avantages. Je n’ai donc pas à prolonger mon intervention au-delà de cela aujourd’hui. Et je vous invite simplement à recevoir en toute simplicité ce qui vous a été proposé, si cela vous sied. Je vous redis encore une fois que ces objets ont été mis à jour spécialement. Vous les avez à votre disposition et c’est pour nous une joie.

Je vais donc à présent vous saluer et me retirer… Et vous souhaiter des bonnes intégrations des propositions directionnelles que vous venez de découvrir, et qui vont enrichir considérablement vos découvertes, vos capacités, votre sagesse, votre conscience et votre lumière. Je vous salue. Je suis Marill le Sage, Atlante du monde de Zah’er. Je vous dis à bientôt. Alleluiah.


 via Christine Anne K. le 29 janvier 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Seh’elam Anna, de Sirius -Melchisedek & HCIG- n°2

 Nous fait voyager avec notre corps dans la découverte et l’expérience de 2 couches dimensionnelles précises…d’où nous co-créons, pour nous, une forme spécifique.

– écoute : http://vimeo.com/33365562

 

Que mes salutations vous honorent Bien Aimés de la Terre. Je me présente Seh ‘elam Anna. Vous me connaissez à présent. J’appartiens tant à l’ordre des Melchisedek qu’à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques de Sirius.

Et je suis donc en quelque sorte mandatée pour succéder à mon Bien Aimé compagnon de route Orionis, dans ces interventions – quoique la forme de mes interventions ne soit pas comparable à la forme des siennes, cela est de plein accord entre nous.

Je suis chargée de continuer à vous transmettre les éléments de vous-mêmes que vous avez à découvrir et à mettre en lumière, et particulièrement les formes de votre intelligence de Lumière que vous avez besoin de mieux pratiquer et connaître et développer. Je vous ai donc introduit précédemment aux quelques ajustements vibratoires nécessaires à votre écoute, à votre entente, à votre présence lors de ma présence et de mes propos, et nécessaire à l’écoute intégrative de ce que je viens vous apporter et échanger.

Je vous invite donc à présent quelques instants à ce premier ajustement vibratoire qui nous est demandé ensemble…

Silence vibrant

…Peut-être vous sentez-vous un peu à l’étroit dans votre corps physique, dans le cours de cet ajustement. Ne vous en souciez pas, c’est une manifestation, mais ce n’est pas une véritable gêne… Il est de par cet ajustement une circulation probablement dans votre corps physique, et aussi dans vos champs subtiles, d’une vibration qui expanse et délie. Sachant cela il vous est peut-être plus facile de l’accueillir avec plaisir, avec bienveillance, avec joie peut-être, du moins je le souhaite.

Je vous ouvre, en ces instants, quelques canaux supplémentaires d’écoute et de réceptivité et de compréhension, à des espaces dimensionnels qui sont sans doute peu familiers à un grand nombre d’entre vous. Sachez que ces espaces vous sont absolument ouverts, accueillants, et doivent vous être confortables. Il ne peut en être autrement, car vous êtes appelés à pouvoir les fréquenter, à votre guise dirai-je. Considérez donc que je vous introduis à une sorte de mise en forme vibratoire qui vous permet justement de fréquenter certains de ces espaces…

Ceci peut alors vous permettre aussi, en expansant votre conscience, dans ce nouvel espace, de relativiser davantage la forme et les limites supposées de ce que vous appelez votre corps – et qui n’est à vrai dire qu’un très respectable et très beau véhicule destiné à parcourir l’illusion du monde construit dans lequel vous évoluez. Ainsi donc, si vous êtes en mesure de relativiser un peu mieux l’importance que vous croyez exclusive de ce véhicule, voilà que vous pouvez mieux rencontrer de vous-mêmes ce qui justement existe hors la conscience limitée, propre à ce véhicule, et qui est également un corps, votre corps, lequel également en cela est un véhicule disons plus vaste et plus subtil, et très orchestré dans de nombreuses fonctions. Véhicule que vous pouvez nommer multidimensionnel puisque ce vocabulaire pour vous revêt une certaine précision.

Je vais donc vous conduire en quelque sorte dans ce que nous pourrions appeler une visite, par l’entremise de votre véhicule et corps multidimensionnel que je viens d’évoquer, dans une ou deux couches, que je souhaite mieux vous faire appréhender.

J’espère qu’à présent, après cette introduction, l’ajustement vibratoire que je vous ai proposé a produit son effet et que vous avez retrouvé l’aisance et le confort qui vous sont nécessaires pour participer à ce petit voyage; car bien sûr je n’ai pas l’intention de créer une situation où vous allez quitter, comme vous dites, complètement la conscience de votre corps habituel, physique, humain et limité… Cela n’est pas mon objectif même si je sais que beaucoup d’entre vous pratiquent ce genre d’exercice, avec parfois beaucoup de savoir faire, ou parfois simplement avec une joyeuse curiosité. Cela n’est pas néanmoins la méthode que je souhaite pratiquer en votre compagnie, car il importe justement que vous fréquentiez chacun et chacune, au sein de votre propre expérience individuelle, la confrontation dans votre conscience limitée à votre conscience non limitée. Cela est une ouverture qui s’inscrit donc alors dans une Unité.

Vous allez cependant à présent accepter que votre mental, que vous appelez souvent votre « conscience » (du moins dans cette langue que nous employons, ce qui est une certaine confusion de langage), vous allez donc accepter que votre mental ne cherche pas à avoir le contrôle de ce que vous pouvez entendre ou expérimenter, mais que simplement il accueille en se relaxant et en s’abandonnant. Si votre mental s’éteint complètement, cela peut être une excellente chose, mais soyez à la mesure de ce que vous êtes, chacun, chacune. Il n’y a rien à s’obliger, il n’y a qu’à être, et c’est justement cela que je cherche à vous faire rencontrer dans une extension de ce qu’est votre conscience et votre notion d’être.

Silence vibrant

Dans le silence qui actuellement s’installe, et va se prolonger un petit moment de votre temps, j’aimerais que vous arriviez à être totalement en phase avec vous-mêmes en tant que véhicule expansé dans la multidimensionnalité -limitée à une ou deux couches, je le précise- que j’ai souhaité vous faire visiter d’une façon particulièrement cadrée dirais-je, aujourd’hui… Soyez donc simplement réceptif et voyageur dirai-je.

Que ce que vous expérimentez soit sensations, soit éléments que l’on peut appeler visuels, soit éléments sonores subtils, acceptez-le simplement, découvrez-le, parcourez-le et ne cherchez pas je vous prie, à l’analyser. Soyez le véritable voyageur que vous êtes, confiant, aimant, aimant de vous-mêmes, aimant de tout ce qui se présente autour de vous.

Vous êtes omnidirectionnel, omniauditif.

Silence vibrant

Je vous rappelle que je suis une forme et que j’ai entre autres la capacité de me déployer en forme enveloppante. Vous êtes donc en train de voyager en parfaite sécurité, enveloppés dans un espace, enveloppé plus exactement par ma forme, ou du moins par celle que j’ai choisi d’émaner pour vous, pour cette occasion.

Silence vibrant

…Acceptez d’entendre la musique qui transparait et se fait dans cet espace. Rappelez-vous que vous êtes une note, un élément, une sonorité dans la composition de cette musique. Ainsi votre corps illimité est en train de voyager en tant que corps sonore dans cette texture sonore, parmi d’autres textures qui également caractérisent cette couche particulière dans laquelle je vous permets, de par la forme que j’ai épousée, de voyager quelques instants.

Silence vibrant

Ainsi vous êtes constamment informés et constamment mélodiques, informés par la mélodie et l’architecture des mélodies à l’intérieur de laquelle vous intervenez et que vous entendez… Et cela mes Aimés est votre véritable nature, et tout particulièrement dans cette couche dimensionnelle. (Je n’emploie pas l’un de vos numéros pour la désigner car votre numérotation que je respecte, ne me convient pas… De plus, l’emploi de cette référence à cette numérotation ne ferait que solliciter une excitation de votre mental.)

Silence vibrant

Que pouvez-vous faire dans cette couche dimensionnelle, dans laquelle bien sûr vous aurez, une fois que vous l’avez connue ainsi, la possibilité de vous rendre par vous-mêmes, sans restriction. Que pouvez-vous donc y faire ? Eh bien, vous y intervenez comme je l’ai dit, en quelque sorte musicalement : ce qui est très important car cette couche consiste à maintenir une texture sonore, qui a son rôle en tant que couche vibratoire dans l’architecture d’un ensemble de couches vibratoires où elle s’insère spécifiquement.

Il est de toute beauté et de toute grandeur, de toute plénitude et de toute évidence, dans la Vérité de votre propre Être et de sa reliance à votre Unité partagée, d’être participant tout simplement de cette texture sonore dans laquelle actuellement vous êtes en train d’expérimenter votre présence. Ainsi il n’y a pas autre chose à faire en cet espace-là, en cette couche dimensionnelle-là. Il y a simplement Être, de toute éternité, de toute essence, de toute globalité, de toute unicité. Et c’est un Service Absolu, dans la joie la plus simple et la plus pleine.

Silence vibrant

… Je vous introduirai d’ici quelques instants à une seconde couche dimensionnelle. Je vous invite donc à accepter de vous préparer à un passage qui sera fluide, car il n’y a pas grand écart entre ces deux couches. Et je vous invite à observer dans votre corps, véhicule physique terrestre, la qualité vibratoire qui vous sert d’ancrage. Je vous invite à observer votre respiration physique, car elle aussi vous sert, non seulement d’ancrage, mais d’accordage aux gammes musicales que vous traversez.

Que votre respiration donc vous serve de conducteur lors du passage que nous allons effectuer – toujours dans la sécurité du contenant que je vous ai proposé, forme enveloppante que j’émane pour vous. Vous allez donc recevoir et entendre la gamme vibratoire qui va vous fluidifier le passage et l’entrée, et l’Être, dans la deuxième couche que j’ai choisi de vous faire visiter également aujourd’hui, et qui pour ainsi dire est relativement mitoyenne de la précédente.

Silence vibrant

Voici donc que dans ce silence vous recevez ce qui peut vous permettre de vous engager, en toute fluidité, dans ce que vous pourriez appeler un couloir – et l’entrée dans cette seconde couche dimensionnelle de notre voyage d’aujourd’hui… Là aussi sentez je vous prie que votre corps humain ne vous lâche pas dans ce voyage. Cela n’est pas nécessaire et c’est justement, je le dis une seconde fois, une pratique d’Unification de ne pas l’oublier en route.

…Voici donc que s’ouvre à vous probablement un espace dont je vous invite à remarquer, si vous le pouvez, que la texture vibratoire n’est pas identique au précédent. Peut-être saurez-vous observer qu’elle est plus « fine », diriez-vous, ou que son taux vibratoire est légèrement plus élevé.

Acceptez de vous sentir confortable en cela. Acceptez la forme de fluidité qui se présente, et qui peut-être vous fait percevoir qu’il y aurait en quelque sorte (pour employer des mots à vous) possibilité de s’étendre à très grande vitesse…

Dans cette couche dimensionnelle (dont je ne vous donne pas non plus l’un de vos numéros, que je ne souhaite pas employer) il n’y a plus tant omniprésence de l’architecture et de la texture sonore -qui sont l’apanage de l’autre couche que nous avons rencontrée- mais ici extension, omnidirectionnelle et omnispatiale, des possibilités d’intelligence entrecroisées, partagées, échangées – à la vitesse de la Lumière, pourriez-vous dire, et sur des distances que vous ne pourriez même pas imaginer… Cela est également mes Très Aimés, parfaitement et naturellement à votre portée. Je ne fais que vous le faire visiter de cette façon très contenante et cadrée que j’ai choisi de vous proposer, mais vous pouvez accéder par vous-mêmes en toute liberté et en toute sécurité, à cette couche dimensionnelle.

Silence vibrant

Soyez simplement ce que vous êtes, dans cette dimension-là. Vous êtes cet Être expansé dans l’Intelligence partagée, et à des niveaux d’intelligence qui vibratoirement sont sans comparaison avec ce qu’en votre environnement usuel vous avez coutume de considérer comme intelligence – ce qui n’est pas dit pour rabaisser les formes d’intelligence que vous employez dans votre environnement usuel, qui sont parfaitement adaptées et hautement performantes parfois dans cet environnement.

…Ici donc vous goûtez pourrait-on dire, à la Musique de l’Intelligence de l’Univers, pour employer une formulation qui puisse parler à vos besoins de comprendre. Car je souhaite que vous ne perdiez pas la notion du « comprendre », même si je vous ai invités à ne plus faire usage de votre mental, j’assume ce paradoxe, et je vous demande de l’assumer également. Comprenez donc que vous êtes dans ce niveau vibratoire de Super-Intelligence – que j’espère vous sentez avant d’en avoir la compréhension par les mots que j’ai employés…

Silence vibrant

Sachez et observez que de par votre station dans cette couche dimensionnelle où nous sommes en visite -vous avec moi, de par le cadre que j’ai posé-  sachez donc que se crée une Forme de par la conjonction des intelligences de votre présence et de vos Êtres. Cette Forme est à vous, elle est pour vous : elle n’est pour ainsi dire qu’à vous. Vous en êtes collectivement l’intelligence constituante. Et il vous appartient à présent, dirai-je, de la faire exister… On pourrait dire pour employer une sorte de métaphore, que vous pourriez la ramener jusqu’à vous, dans votre état limité d’habitant de la surface de votre planète, telle que vous croyez qu’elle est et tels que vous croyez que vous êtes (cela dit dans vouloir porter critique ou jugement négatif à cette situation qui est ce qu’elle est).

Sachez donc que cette Forme, créée par vos intelligences dans cette autre dimension, il vous appartient donc de la faire être véritablement, et je dirais utilitairement, dans l’interface avec le monde usuel que vos consciences limitées habitent. Ce n’est pas à moi de le faire, mais à vous. Je vous invite pour cela, encore une fois, à être dans la conscience de votre corps véhicule physique et subtil -néanmoins de limitation- unifié avec votre corps véhicule non limité que vous avez pratiqué, et pratiquez encore en cet instant pour ce voyage et cette ouverture de conscience… Employez donc le rythme de votre respiration, employez le passage de l’air que vous respirez, air matériel et air subtil, Lumière de l’air, pour permettre que l’interface de l’existence de cette Forme s’installe.

Cette Forme précisément, je le constate en l’observant, vous permet d’améliorer considérablement cette interface dont je viens de parler. Cela est votre Création, Création de votre intelligence partagée, dans cette dimension de partage expansé des intelligences que vous avez visitée, et où vous pouvez vous rendre à tout instant…

…Que la forme contenante que j’ai installée vous permette, si ce n’est déjà fait, de revenir en toute sécurité si cela est votre besoin, dans la limitation de votre corps et de votre environnement actuel, quotidien et limité.
Mais restez dans l’Unité entre votre illimité et votre limitation, car vous en avez la possibilité et d’autant plus de par cette Forme interface qui à présent vous appartient, car vous l’avez créée.

Je me réjouis et je vous dis à bientôt. Je suis Seh’elam Anna et je me retire en clôturant mon intervention. Alleluiah.

 

 

via Christine Anne K. le 06/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Eloha – n°12

La Mère créatrice Elohim nous invite aujourd’hui à épouser certaines formes, et à pratiquer ainsi notre son dans la Musique des Sphères…


– lien pour écoute : http://vimeo.com/33100321

Chant

Oh Joie, mes Très Aimés, d’être ainsi entourée de vous. Car je suis entourée de vous, en tout instant, moi Eloha, Mère Elohim et Créatrice -en très grande partie- de ce que vous êtes, comme vous le savez déjà.

Je suis entourée de vous car vous êtes là, vous n’êtes plus enclos dans ce petit personnage limité qui fut le vôtre, obligatoirement, et si longtemps que vous aviez oublié qu’il pouvait y avoir autre chose de vous. Ainsi donc à présent, vous êtes libérés et nous sommes ensemble chaque fois qu’il nous en prend le plaisir, l’envie ou la nécessité.

Je n’ignore pas, mes Aimés, que ce que je viens de dire va surprendre ce qui de vous s’appelle votre personne, et qui ne pense que par l’intermédiaire de cette forme de conscience que nous nommons mental, et qui ne sait pas se rendre compte clairement -ou si rarement- de la moindre Réalité de ce qui, pourtant, est bien Réel en ce que je viens de vous exposer, mes Aimés. Oui nous sommes ensemble, oui vous êtes non seulement auprès de moi si vous le désirez, mais également là où bon vous semble, dirai-je : c’est-à-dire que vous avez la capacité disons de traverser de nombreuses dimensions, et de voyager en différentes localisations que je ne suis pas là pour énumérer mais que vous, vous êtes parfaitement capable d’énumérer, en vous-mêmes. Lorsque je dis en vous-mêmes, je parle de cette part de vous véritable, qui n’est pas limitée par ce mental dont nous avons évoqué la présence et l’importance.

Je ne vous invite pas par là à mépriser votre mental, ni même et encore moins à le détester (si par hasard cela venait à votre envie) ; car il fait partie de cet aspect de vous qui vous permet de fonctionner dans un certain niveau de présence, d’environnement, de convivialité, de partage de structures, et qui, disons culturellement, est actuellement encore absolument indispensable à vos échanges et à ce que vous pouvez co-agir -du moins la partie très matérielle et environnementale- ce que vous pouvez co-agir au plan de vos personnes, s’entend… Car sachez que vous êtes également co-acteur dans cet autre plan que j’évoquais et qui est, là, quasiment illimité. Et en cet autre plan vous êtes co-acteurs, mes Très Chers, mes Aimés. Vous n’avez bien sûr pas besoin de ce mental, et vous avez toutes les facultés splendides d’intelligence, d’écoute, de création, de co-création, de co-intelligence et d’énergies diverses qui vous permettent, croyez-moi, de ne pas chômer du tout. Vous êtes en effet en train, sachez-le, de jeter les bases de votre vie.

Je me suis un peu adressée à vous en professeur n’est-ce pas. Ce n’est pas toujours mon style, et peut-être avez-vous le regret de la légèreté que j’ai pratiquée en de nombreuses occasions dans mes interventions, parlées et distillées vibratoirement par la voix de ce canal que vous connaissez bien et moi aussi… Je vais donc mes Très Chers aussi employer les Perles de cette légèreté.

Je m’adresse donc à vous à présent en tant que Perle, car je vous le rappelle, et souvenez-vous que notre vénéré Ashtir vous l’a bien enseigné, que nous avons et que vous avez cette faculté d’épouser des formes de votre choix : c’est ainsi que je m’adresse à vous en tant que Perle. C’est donc la forme que je viens d’adopter.

…Je vous invite donc mes Très Aimés, si ce n’est déjà fait d’ailleurs, à vous faire également Perles pour jouer autour de moi… Non pas que nous ayons à former un véritable collier, car à vrai dire nous pouvons former des combinaisons de perles bien plus complexes, amusantes et splendides qu’un simple collier – lequel cependant à toute sa beauté n’est-ce pas….

Je vous laisse quelques instants….Il vous suffit n’est-ce pas de formuler en vous-mêmes et de tout votre coeur l’intention extrêmement simple de changer de forme et d’être Perle…. Votre corps physique bien évidemment ne subit aucune modification : ce changement de forme n’est pas à ce niveau-là – même si vibratoirement il affecte très subtilement votre corps physique, mais vous ne pouvez pas le constater empiriquement.

…Voici donc que nous sommes un certain nombre de Perles. Certaines irisées, chatoyantes, certaines plutôt de couleurs variées, certaines extrêmement lisses et transparentes… Les mots pour décrire cela sont fort peu nombreux dans votre vocabulaire, mais soyez conscient que chacune des perles, qu’en cet instant nous sommes vous et moi réunis, est unique. Et que cependant nous sommes tout autant et également Une Perle.

Silence.

Je sais que votre mental va se questionner, même si c’est avec bienveillance et amusement, en se demandant : « Mais alors qu’est-ce que je fais là en temps que perle, que va-t-il se passer maintenant ? »…Eh bien observons vous et moi que le fait d’avoir pris la forme de la Perle donne par exemple à votre regard ce caractère absolument omni-directionnel, car de par toute la surface de la Perle il peut regarder. De même votre audition, par toute la surface de la Perle se réalise : vous êtes donc branchés à l’écoute de tous les sons, et cependant la forme sphérique assez parfaite et lisse de la Perle fait que l’Harmonie est disons automatiquement générée… La Perle écoute, la Perle regarde, la Perle chante : imaginez que vous pouvez chanter de par toute la surface de la Perle également. N’est-ce pas une expérience inimaginable pour votre mental ? Eh bien ce chant existe, c’est un chant omniprésent, c’est un chant qui se diffuse, comme de par une sphère sonore autour de vous...

La Perle roule et danse et son équilibre demeure inchangé en chaque mouvement. Vous avez donc là aussi en tant que Perle cette faculté pourrait-on dire de l’Equilibre, de l’Harmonie, de l’Equanimité. Equanimité du voir de l’entendre, du dire et du faire, Equanimité de la rencontre… Equanimité de la rencontre car, deux ou plusieurs perles se rencontrant, ne peuvent véritablement s’empêcher de quoi que ce soit, si ce n’est éventuellement de rebondir. Et deux Perles se rencontrant ne peuvent se nuire, ni s’écraser, ni se limiter mutuellement. Ainsi donc notre forme partagée de Perle nous permet une interaction et un jeu extrêmement harmonieux, égal...

Silence.

Je vous invite donc mes Très Chers à vous rappeler, au-delà de cet instant que nous partageons, cet intérêt qu’il peut y avoir pour chacun de vous à prendre la forme de la Perle, afin d’épouser ces facultés particulières qui peuvent vous aider dans certaines interactions, dans certaines situations – qu’il vous appartient de découvrir et de nommer, et dont l’intelligence vous appartient bien évidemment.

Nous avons donc joué, et j’espère en légèreté, ce changement de forme. Forme roulante, forme jolie, forme de perfection visible et invisible… Et nous allons maintenant si vous l’acceptez -mais je sais que vous allez me suivre- jouer à épouser une tout autre forme.

Comme j’espère vous vous le rappelez encore, je suis également amatrice de la Harpe : tout autant pour égrener des Sons que pour faire vibrer différentes Cordes et les faire interagir dans une Harmonie que l’on désigne dans votre monde terrestre comme mélodie. Outre la musique il y a également dans le jeu de cet instrument la vibration générée par chaque corde vers la structure. Eh bien je vous invite, mes Très Chers, à nous retrouver tous en tant que Harpe, Harpe mélodieuse, Harpe vibrante. Vous avez le choix de vous transformer en Corde, ou en Vibration pure de la corde, ou en Note de musique de sa mélodie… Ce qui va importer c’est qu’au final, ensemble nous fassions vibrer et chanter au mieux notre Harpe commune, pour que la structure qui tient les cordes et que la structure (disons plus complexe) qui vous relie les uns aux autres, soient informées de ces vibrations, de ces mélodies que nous allons ensemble créer, jouer, manifester…

Je vous laisse à nouveau quelques instants : instants de changement de forme, ou instants de pure extase… Selon ce à quoi vous êtes rendu.

Silence d’audition subtile...

Et je vous invite à présent à porter davantage votre attention sur ce qu’ensemble nous avons commencé à jouer, conjoignant le jeu des sons, le jeu des vibrations, le jeu des cordes et le jeu des impulsions qui les mettent en mouvement… Ecoutez de votre audition subtile. Jouez. Vibrez. Soyons ensemble et faisons vibrer la structure et les structures qui sont concernées.

Silence d’audition subtile...

…N’est-ce pas ravissant ?

…Etes-vous sensible à la Mélodie que nous produisons et à ses Harmonies? ..Je sais que vous croyez ne pas les entendre, mais cela n’est qu’une illusion de votre « partie la plus illusoire ».


…Ainsi donc je vous invite mes Très Aimés à jouer de la Harpe ensemble, souvent, fréquemment, à tout instant pour ceux qui pourraient en devenir passionnés; car ainsi vous vous réjouissez et vous créez, vous co-créez ces Mélodies, mais également vous informez de ces vibrations mélodiques les structures qui vous sous-tendent, peut-on dire, et qui ont besoin de ces Mélodies, de ces vibrations collectives...

Silence d’audition subtile...

Et voici que la structure répond, à son tour : de par la vibration qui s’est installée en elle, elle informe, elle vibre, elle répond, elle a synthétisé et recréé, de par ce qu’elle est, cette nouvelle vibration… Et c’est ainsi que se produit cette information réciproque entre vous et ces structures...

Lorsque le cadre de la Harpe se met à chanter sa propre vibration, il y a une forme d’extase et de perfection qui se produit quelques instants : et plus rien n’est comme avant, durant ces quelques instants. Vous êtes donc mes Très Aimés en mesure de réaliser cela…

…Et nous allons maintenant nous rappeler votre corps physique actuel : car avec lui aussi vous pouvez jouer. C’est un merveilleux instrument dont vous n’exploitez pas toujours les fort nombreuses capacités. Je sais que vous pouvez le faire chanter, danser, agir dans bien des situations utiles ou purement créatrices, mais vous pouvez également le faire jouer en le faisant vibrer. Pour cela, il vous suffit de penser à cette forme de la corde de la Harpe, en vous reliant cette fois soit à ma propre Harpe, soit à une autre de votre choix, car il y en a d’autres. Je ne vous les énumère pas car je sais que la part grande et entière de vous en connait la liste et sait les pratiquer.

Mais en cet instant c’est avec ma Harpe que je vous invite à vibrer dans votre corps physique quelques instants, ensemble, avec moi – vous avec moi, moi avec vous, et vous avec vous, pour la Joie.

Silence d’audition subtile....

Et ainsi comme vous le percevez peut-être, plus ou moins clairement toujours avec votre mental qui filtre, voilà que votre corps vibre d’une Note, vibre entièrement, jusque dans le moindre atome d’eau qui le constitue… Et cette Note tout autant vous appartient , et vous informe, de par la structure vibrante de ma Harpe, qui lui renvoie la vibration produite par l’ensemble de ces Cordes vibrantes qu’à cet instant vous êtes tous avec moi.

Nous élaborons donc votre propre musique, votre propre Son collectif… Ecoutez… Vibrez… Soyez… Soyez cette Note dans le silence vibrant de la Matière de votre corps.

Silence d’audition subtile....

Accueillez de tout votre être la régénération physique que vous apporte cette Note vibrante que vous êtes, note de ma Harpe qui est mise en vibrations par l’ensemble de vos Cordes… Cordes non seulement de vos corps physiques, mais également toutes les Cordes constituées par les différents niveaux vibratoires de ce que vous êtes chacun et tous.

Silence d’audition subtile.. .

Sachez qu’ainsi nous co-créons ensemble dans cet instant la Musique des Sphères, ainsi est-elle nommée, celle qui en cet instant même se joue et se déploie et qui réunit les Notes de tout être, de toute création, de toute localisation, de toute forme, de toute dimension, de tout plan, de toute Essence.

Soyons, jouons, et ne cessons pas de manifester ce que nous sommes, dans l’Unicité absolue du Son qu’est cette Musique de tous les Etres.

…Je suis Eloha, Mère Créatrice Elohim. Mes Très Aimés, je vous dis à très bientôt, en ce canal – et en vous-mêmes. Alleluiah.

 

 

via Christine Anne K. le 03/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Aleanndor Ss-N de Véga II – n°2

 

 

 

enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/26169026

 

Amis de la Terre, Frères et Soeurs, je vous salue. Nous nous sommes rencontrés le mois dernier. Je me nomme Aleanndor, de Vega II, et je suis mandaté à nouveau pour vous informer d’un certain nombre de règles et d’étapes dans notre collaboration, pourrait-on dire.

Nous avons à présent atteint le début d’une nouvelle phase dans notre action, partagée par différents peuples stellaires ainsi que par certains vaisseaux multi-dimensionnels, et qui consiste comme vous le savez déjà à assister et réguler certains aspects de ce qui accompagne l’ascension de votre planète la Terre, qui est en cours.

Je précise que notre mission et notre travail ne consistent pas du tout à faire ascensionner votre planète, mais simplement à veiller à la fluidité de certains états, ainsi qu’à la bonne harmonisation de certaines interactions entre votre planète et les énergies qui viennent de différents points de la galaxie. Enfin, notre action consiste également à réguler l’ensemble des actions et interactions qui justement s’intéressent -avec diverses compétences et différentes spécialités et à différents niveaux- à cet objectif que nous partageons avec vous.

Je vous remercie de votre écoute, et nous avons apprécié la qualité de réception que nous avons pu observer de notre précédent message, qui a été largement diffusé – un peu plus que nos espoirs ne l’avaient anticipé. Et cela est bien.

Nous allons donc en ce jour aborder une autre série de recommandations et de règles. Ces règles et ces recommandations ont été élaborées avec le plus grand soin et de façon coordonnée par différents niveaux d’intervention galactiques, intra-galactiques, et Hautes Consciences également à un petit degré. Ce sont des règles d’action essentiellement, et de comportement, qui vous sont destinées mais qui sont également destinées à notre interaction réciproque, c’est-à-dire vous et nous, nous avec vous et vous avec nous.

Voici donc la première des recommandations que je vous délivre. Elle concerne principalement les parents de jeunes adolescents. Vous serez peut-être surpris, mais la plupart de ces jeunes ont une mission précise, que beaucoup d’entre eux, naturellement, n’ont pas en mémoire mentalement. Certains sont donc parfois un peu égarés, beaucoup (du moins du point de vue des parents) ont des difficultés d’adaptation, se trouvent parfois emportés dans des activités qui les détournent en partie de leur conscience, et probablement ne les aident pas forcément à retrouver clairement les objectifs de leur propre mission, qui pourtant durant leur sommeil leur sont actuellement rappelés et mis à jour.

Nous invitons donc les parents à être extrêmement respectueux du sommeil de leurs adolescents et jeunes, et également  à leur présenter une bienveillance éclairée. Il ne s’agit pas d’avoir une discussion avec eux à ce sujet – à moins que vos relations soient particulièrement fluides et confiantes et que cela soit vraiment naturel… Mais la communication non verbale est suffisante. Nous vous demandons donc simplement de pratiquer cette bienveillance et cet accueil, rien de plus. Vous n’avez pas à connaître la nature de la mission de votre enfant : ce n’est pour l’instant pas votre rôle, cela serait une prise de pouvoir de votre part. Vous avez votre propre place, chacun a sa place, et votre enfant a sa place. Vous n’avez pas à le guider, ni à l’accompagner, ni à lui expliquer : que cela soit clair. Je vous remercie.

Voici à présent ma deuxième recommandation, qui émane encore une fois de tout un concile et qui s’adresse cette fois aux agriculteurs. Vous serez encore surpris, mais il se trouve qu’actuellement certains plants possèdent des vertus vibratoires qui, disons, en termes simples, simplificateurs, viennent d’être installés, et il importe que ces plants soient traités avec un certain soin. La façon de les reconnaître est intérieure. Je ne peux pas vous délivrer à cet instant de mode d’emploi ou de règles verbales définies concernant l’observation de ces plants et leur identification. Ils peuvent se trouver groupés, et cela est plus fréquent qu’un plant isolé. Il vous est demandé d’être à l’écoute. Vous recevrez dans la deuxième partie de mon intervention quelques codes sonores qui vous aideront à entrer en communication avec les vibrations spécifiques de ces plants et qui vous aideront à les reconnaître.

Que faire de ces plants ? Simplement les laisser être parmi les autres mais leur accorder un soin et la vibration de votre coeur, simplement, et faire en sorte qu’ils se portent bien, être à l’écoute de leurs besoins. Vous constaterez peut-être intérieurement qu’il leur faut un peu ou un peu moins d’eau par exemple, ou bien un certain apport, ou bien simplement la qualité de votre attention durant quelques instants chaque jour, et cela est tout à fait merveilleux. Ces plants, qu’ils soient comestibles pour les humains ou pour les animaux, sont simplement destinés à intégrer votre alimentation avec certaines vibrations.

Quels sont les effets de ces vibrations, me direz-vous ? Ce sont des vibrations d’harmonisation avec l’ascension de votre planète essentiellement. Il n’y a pas à s’inquiéter de quelque opération biochimique ou même bio-vibratoire que ce soit, qui influerait d’une façon pernicieuse sur vos vies, votre santé, votre reproduction, etc. Ce genre de propos n’appartient qu’aux médias de la matrice que vous connaissez… La vibration de ces plants est extrêmement simple à vrai dire. Simplement, il a semblé pertinent dans le programme dont je vous ai parlé au début, d’introduire, dans des végétaux également, de l’information qui contribue à la qualité et à la fluidité ascensionnelles : ce n’est rien de plus.

La troisième de mes recommandations concerne l’écoute de certaines musiques. Là encore vous serez surpris, mais sachez que, autant que de nombreuses distorsions vibratoires sont introduites depuis des années dans les moyens de diffusion de masse qui vous délivrent de la musique enregistrée, autant nous avons aujourd’hui accompagné la mise en place technique de l’introduction de certaines informations vibratoires, toujours avec le même objectif, dans un certain nombre de florilèges musicaux qui nous semblent largement diffusés. Ce sont des informations, encore une fois, non seulement pacifiques bien évidemment, mais fluidifiantes et harmonisantes essentiellement, et qui aussi ont pour qualité de corriger les distorsions qui actuellement sont trop répandues dans tout cet archipel sonore de votre culture musicale et qui baignent énormément votre vie quotidienne, pour beaucoup d’entre vous.

Nous vous invitons, par conséquent, simplement à mettre votre conscience au service de cette information car, par bio-résonance et par bio-résonance des pensées, vous allez ainsi contribuer de façon dirais-je presque passive à amplifier ce phénomène, tout simplement. Il vous est donc proposé peut-être même d’écouter un petit peu plus de musique enregistrée, pour pouvoir vous installer en réseau. Il ne s’agit pas d’une performance individuelle dans laquelle vous allez être un super-héros, simplement de vous installer (disons même douillettement) dans un réseau de personnes, de frères et soeurs, qui par leur conscience et la bio-résonance des pensées dont je vous ai parlé, vont amplifier de façon toute naturelle cette dé-distorsion ou cette harmonisation des fréquences de diffusion des enregistrements musicaux; et ainsi favoriser la pénétration harmonieuse dans vos corps des harmoniques et des architectures mélodiques qui contribuent à la véritable qualité, non seulement de votre évolution et de votre vie, mais également de ce qui planétairement a besoin d’être fluide.

Je vous remercie de votre attention. J’espère que ces recommandations ont été suffisamment explicites et, encore une fois,… (je cherche mes mots…) ne vous mettez pas dans la moindre confusion au sujet de ces informations vibratoires dont je vous ai parlé, concernant les plantes et les musiques et même concernant les adolescents, car il ne s’agit pas d’une intrusion conspiratrice visant à détourner et à prendre le pouvoir. Il s’agit de vous redonner votre pouvoir, tout simplement. Il s’agit de vous redonner plus d’harmonie, plus de liberté, plus de véritable conscience et d’allègement, plus de facilité à bien vivre votre ascension vibratoire qui de toute façon doit se produire : il importe donc qu’elle se produise de la façon la plus fluide possible pour ceux qui le pourront.

Nous allons maintenant aborder la deuxième partie de mon intervention, et je vais donc vous transmettre – et cela vient d’une autre cellule de travail – quatre vibrations. Ces vibrations vont être transmises de façon silencieuse et non pas avec des séquences sonores.

Je vous informe immédiatement que ces vibrations, d’une part, ont essentiellement le même objectif que ce dont je vous ai parlé dans la première partie de mon intervention, et que d’autre part, elles sont extrêmement spécifiques; et que je ne vous révèlerai pas de façon analytique et explicative leur teneur, pour la raison que vos projections mentales risqueraient immédiatement de les distordre. Je vous demande même de ne pas chercher avec des moyens d’investigation quels qu’ils soient, ou de divination maladroits, quel est leur sens, leur contenu. Je vous demande d’avoir entièrement confiance dans la nature et la qualité de ce qui vous est transmis, et je vous donne d’ailleurs une sécurité : seuls ceux qui les acceptent en auront réellement l’usage direct ; ceux qui les acceptent « moyennement » en auront peut-être l’usage après un temps ; et ceux qui ne les acceptent pas ne seront pas affectés par ces vibrations, tout simplement. Elles ont été extrêmement bien calculées pour cela et pour respecter votre liberté de choix (ce qui n’est pas le cas des vibrations qui vous sont quotidiennement assénées par votre environnement électronique qui ne vous laisse aucune liberté de choix).

J’ajouterai encore, au sujet de ces vibrations que je vais vous transmettre, que ceux qui les accepteront et les recevront, et en feront donc immédiatement usage, vont être également des amplificateurs  – toujours de façon passive et bienveillante, comme avec la musique dont je vous ai parlé tout à l’heure. Vous n’avez là non plus là pas à vous sentir investis d’une lourde responsabilité : vous êtes un élément fluide d’un réseau vibratoire de Lumière et vous en êtes remerciés -d’abord par nous qui vous les envoyons, mais surtout par l’ensemble de vos Frères et Soeurs de Lumière, ainsi que par vous-même en tout premier lieu, chers Frères et Soeurs.

Après ce long préambule, nous installons un petit silence…

…Et voici la transmission de la première vibration…

silence, effusion


J’observe que cette vibration est installée.

Nous allons à présent aller sur la deuxième vibration…

silence, effusion


La deuxième vibration est installée.

Voici à présent la troisième…

silence, effusion


Installée.

Et voici enfin la quatrième…

silence, effusion


C’est installé.

Je vous rappelle encore une fois qu’il importe que vous évitiez de coller des projections mentales sur le contenu et la forme de ces vibrations, qui pourraient les distordre. Vous reconnaîtrez sans doute qu’elles sont loin d’être désagréables, et également qu’elles sont loin d’être perturbantes. Par conséquent, acceptez d’en être simplement les porteurs et d’en profiter en toute innocence. Cela, disons, serait votre seule mission.

Je vais maintenant, pour parfaire la qualité de cette transmission, vous inviter à visualiser un objet. Il s’agit… (je laisse l’image s’installer quelques instants dans mon canal, qui ainsi a plus de facilité à la transmettre), il s’agit donc – et vous en serez surpris encore une fois – de la caisse d’un piano à queue, en bois assez clair, et dont la qualité des courbes et la patine du bois vous sont bien agréables à contempler. La forme vous est familière, du moins un petit peu, et je pense qu’elle vous fait plaisir. Cette caisse est la caisse de résonance de ce piano et donc ce bois est un extraordinaire enregistreur vibratoire – vivant, car il provient d’un être vivant. C’est donc cela qui vous permet aujourd’hui d’ancrer encore mieux l’engrammage de ces différentes informations et vibrations. Que la musique soit avec vous.

Je me réjouis d’être parmi vous, et j’accorderai l’espace à une ou deux questions, s’il y en a, avant de me retirer…

Je vois qu’il n’y a pas de questions.

Je vous salue de toute notre confraternité, et nous souhaitons, chers Frères et Soeurs, Amis de la Terre, toute beauté, tout bénéfice et toute puissance à vos Êtres, à nos collaborations, et aux résultats tant espérés de ce qui nous préoccupe tous ensemble. Alleluiah.

Je suis Aleanndor, de Vega II, et je vous salue.

via Christine Anne K. le 3/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.