Ashtir II n° 2 + Eluhyam Al n°5

 cliquez pour écouter Ashtir II

Que mes salutations vous parviennent et vous honorent, Très Aimés, Fils et Filles de Terre. Je suis Ashtir Le Deuxième, Elohim Maître ès Formes. Je me réjouis de pouvoir à nouveau converser avec vous.

J’ai adopté la dernière fois que je vous ai parlé -si vous vous en rappelez- une forme assez spéciale que je ne reprendrai pas aujourd’hui (ce en quoi je suis désolé si certains l’auraient attendue, car je sais qu’elle vous a fait rire). Cette forme n’est pas nécessaire aujourd’hui, et puis n’est-ce pas il est plus amusant de changer…

Je vous rappelle d’ailleurs que mon prédécesseur, le vénérable Ashtir -disons le numéro un- avait, pour sa toute première intervention auprès de vous, adopté la forme d’un éléphant… Eh bien je serais assez tenté d’adopter cette forme aujourd’hui. Néanmoins je vais en prendre une autre encore, mais je vais employer la forme d’un animal terrestre également, vous comprendrez pourquoi : il s’agit donc, et ne vous en effrayez pas, d’un Jaguar qui vous parle en cet instant. Je dis bien un Jaguar, ce grand félin extrêmement puissant, extrêmement vénéré et redouté, magnifié à juste titre par les habitants des forêts dans lesquelles il a coutume de vivre.

Je pourrais donc pousser quelques rugissements, mais cela (n’est-ce pas) ne serait que folklore, et cela n’est pas notre propos… En revanche, je vais vous montrer mes dents, car le Jaguar vous le savez, possède une machoire avec de nombreuses dents, et ces dents peuvent dévorer bien des corps. Hé bien j’oserai vous proposer, si vous en êtes d’accord, de vous dévorer un petit peu avec ces fameuses dents. Regardez-les bien.

…Je sens que cela ne vous amuse pas tellement. Regardez encore, car que se passe-t-il au-delà des dents ? Vous pouvez apercevoir certainement cette grande langue rose, et puis le fond de la gorge, rose et veloutée, de ce Jaguar, dans lequel, ma foi, je vous invite à vous laisser entraîner. Et vous ne regretterez pas le voyage…

Acceptez donc, mes Très Chers, le principe de ce Jeu, car c’est un Jeu, qui va consister à vous laisser déstructurer, puis avaler dans ce beau tunnel rose et velouté, chaud, tendre, vivant, fonctionnel; et par lequel ainsi vous allez pénétrer un certain espace, où vous allez être digéré, avec tout l’art que cela implique. Je ne vous parlerai pas de la chimie des sucs gastriques, néanmoins il y a toute une Alchimie à respecter, avec ses processus, dans ce simulacre d’estomac auquel je vous convie…J’ai employé le mot simulacre car je ne souhaite pas non plus que nous nous enfermions dans les limitations de cette évocation du corps de l’animal dont je vous parle.

Nous sommes dans un Jeu qui nous permet de sortir de certaines limitations, et de franchir certaines étendues, car cela est bien évidemment davantage notre but. Par conséquent, l’Alchimie à laquelle je vous invite à participer est absolument essentielle pour que vous puissiez vous défaire, disons, de certaines aspérités non digestibles, et qu’une certaine fusion des différentes parties qui vous composent soit opérée harmonieusement, et encore une fois avec art, pour vous permettre – allons-y employons le mot – d’être transmutés.

C’est-à-dire que vous allez vous transmuter vous-mêmes en réalité, pour pouvoir véritablement changer de forme et vous avancer dans la suite de cette aventure.

Je vous laisse donc quelques instants de supputations, de choix, de préparation personnelle peut-être, pour accepter de vous engager – car je n’ai fait que vous décrire actuellement ce à quoi je vous invite, sans que cela soit encore véritablement en action. Je vous retrouve dans quelques instants.

Silence

Pour vous engager avec hardiesse dans cette expérience de dévoration et de Transmutation, je vous propose mes Très Chers d’avoir à votre disposition un petit talisman. Ce talisman est l’une de vos propres dents. Je vous rappelle que je vous ai invité à contempler mes dents, et cela n’est pas simplement par coquetterie mais c’est pour déclencher cette programmation de votre propre dent. Il s’agit donc de l’une de vos canines  (j’espère que vous en avez encore, car je sais que certains d’entre vous ont commencé à perdre leurs dents…)

Vous avez donc le choix : je vous demande simplement de choisir la canine dans laquelle vous allez installer ce talisman, qui croyez-moi, n’est pas tout à fait n’importe quoi, mais un véritable petit joyau de technologie Elohim qui va vous être extrêmement utile et agréable.Nous allons donc maintenant que, je l’espère, vous avez choisi soit de venir ou de ne pas venir, et puis si vous venez de déterminer la canine qui vous convient; nous allons procéder à l’installation de votre talisman… 1, 2, 3, c’est parti.

Silence

Je sais que vous ressentez certainement quelques chatouilles ou secousses -qui ne sont pas désagréables- dans ce processus d’installation, et je vous invite à ne jamais oublier, dorénavant, que votre canine (celle que vous avez choisie) est un précieux outil de voyage… Je vous révélerai au fur et à mesure, n’en doutez pas, certains aspects de son utilité.

Vous allez donc maintenant pouvoir vous avancer avec beaucoup plus de tranquillité et de confort, et de détermination, vers cette grande gueule de Jaguar que je vous offre – de toute mon amitié, de toute ma tendresse, de toute ma sagesse et de toute ma maîtrise.

Silence

Vous remarquez n’est-ce pas que c’est sans doute sans douleur.  Par conséquent, que les plus timides et les plus craintifs n’hésitent pas à suivre ceux qui ont eu l’audace d’entrer les premiers…

Et voilà que vous allez pouvoir vous glisser dans ce magnifique tunnel vivant, palpitant : n’est-il pas plaisant, confortable, sécure, d’être ainsi avalé par moi ? Car il s’agit bien de moi; je ne suis pas en train de vous livrer mes pauvres à la gueule d’un jaguar terrestre qui effectivement ferait de vous un morceau de viande en piteux état, cela n’est pas du tout mon intention. Il s’agit bien de moi….Que votre petite dent vous éclaire dans ce tunnel et vous informe, car à présent c’est à travers elle que vous recevez les informations.

Voilà que les premiers Eléments alchimisants commencent à parvenir à vous. Vous entrez donc progressivement dans le processus d’être digérés, alchimisés, métamorphosés. Goûtez cela, car votre petite dent -votre canine bien choisie et bien programmée- vous permet de garder une certaine forme de conscience, dirait-on, de vigilance et de clarté, et vous éclaire tout en vous informant au cours de ce processus. En effet elle ne peut pas, en tant que dent -et encore plus particulièrement en tant que dent reprogrammée- elle ne peut pas être modifiée dans ses propriétés.

Laissez-vous donc quelques instants traverser les Processus alchimiques de ce qui serait l’estomac, mon estomac, dans lequel vous êtes si bien accueillis.

Silence

Attendez-vous à être désorientés.

Silence

Votre dent vous éclaire, et rappelez-vous que je vous ai annoncé une transmutation. Vous n’avez donc au bout du compte que bénéfice, et découverte heureuse et intéressante à rencontrer, après ce qui pourrait vous sembler inutilement dévastateur  (cela n’est pas le cas ).

Silence

..Je vais quand même vous parler un peu pour vous accrocher le mental à quelque chose pendant ce Processus. Nous avons donc quelques étapes à franchir, vous et moi – car croyez-moi je travaille, pour vous digérer (surtout que vous êtes nombreux!).

Vous avez donc déjà largement rencontré la première étape de cette alchimisation. Qui dit alchimisation, dit traversée par les Eléments n’est-ce pas, je vous le rappelle. Mais les Eléments, tels qu’ils sont en action dans mon estomac, n’ont pas exactement leur figure terrestre telle que vous la connaissez le plus couramment. Ils sont dans leur version subtile, et l’ordre dans lequel il sont employés dans les processus alchimiques terrestres ne sera pas véritablement respecté, mais modifié.

Au bout du compte j’ai aussi à vous dire qu’il y a un Elément supplémentaire, qui ne vous est pas connu et qui fusionne l’ensemble des Eléments que vous connaissez et de ceux qui vous ne connaissez pas non plus.

Voici donc qu’à présent vous êtes nettoyés par le premier Elément et que vous allez pouvoir passer à travers le processus du second. Le second ici s’apparente à votre Elément le Feu.

Silence

Vous constaterez n’est-ce pas qu’il n’est pas dramatique de traverser cet Elément au sein de mon estomac : vous n’êtes pas en train de hurler de douleur et de brûlure. Néanmoins il y a bien, … (et je sens que la voix qui parle mes paroles traverse cette transformation..)

…langage elohim… Vous avez peut-être très chaud…

…langage elohim …Vous allez être précipités dans quelques instants dans le nouvel Elément qui continue ce Processus d’alchimisation -je dis bien précipités- et toute cette chaleur va être transformée.

Silence

…Vous êtes donc devenus liquides… Et laissez ces mouvements naturels de mon estomac vous brasser.

Vous remarquerez sans doute que vous êtes brassés dans le mouvement du Lemniscate, et si cela n’est pas le cas, vous êtes brassés quand même, n’en doutez pas… Fluidifiés, restructurés, déstructurés, mêlés, liquéfiés : vous allez pouvoir couler bientôt, jusque dans l’Elément suivant du processus.

…Allez-vous résister à cela ? Il ne s’agit pas de résister, il s’agit justement de ne pas résister...

Constatez-vous déjà que vous vous allégez? Constatez-vous que vous vous expansez? Que votre mental a changé de forme, n’est plus du tout structuré comme il l’était, mais autrement?  Que votre corps s’amuse?…

…Je vous digère croyez-moi, avec art, avec méthode, avec Amour, avec toute ma Science : car il s’agit bien de vous aider au mieux à vous débarrasser d’une ancienne forme, pour en créer ensemble une nouvelle, qui est déjà programmée. Donc ne croyez pas que vous allez sortir en forme de N’importe-quoi : non, vous serez très beaux, très homogènes, très harmonieux.

…Il est temps de passer dans l’alchimisation de l’Elément suivant, l’Ether…

Observez, là, que vous vibrez davantage.

Silence

…N’est-il pas fort plaisant que vous émettiez autant de sons ?

Même votre petite dent n’en revient pas n’est-ce pas ? (C’est une façon de parler car elle est programmée pour non seulement engrammer mais dispatcher très précisément toutes ces données).

…Ma foi vous allez être bientôt prêts.

Il y a encore un -ou deux- Passages. Vous avez le choix, car tous n’ont pas la même destination : il y a ceux qui ont encore deux Passages, et ceux qui ont encore un Passage -car ce choix vous appartient très intimement. Et comme je sais qu’après les opérations qui viennent d’avoir lieu vous êtes parfaitement à même de vous diriger vers ce qui est votre véritable chemin, je n’offrirai à votre mental aucune explication, aucune anticipation possible de ces un -ou deux- Passages. Soyez confiants : vous êtes parfaitement conscients de ce vers quoi vous choisissez d’aller.

…Sachez seulement que l’ultime Passage est celui de l’Elément fusionnant, le Septième, fort important et déterminant dans toute cette Alchimie… C’est l’Elément multidimensionnel par excellence -même si tous les Eléments le sont. Vous êtes donc, de par cet Elément, reformatés dans une fusion unique, absolue et parfaite, dans ce qui vous fait être ce que vous avez à être, sans aucune erreur. Car, passée cette fusion, votre véritable forme peut se redéployer en toute perfection, cela est le but. L’ensemble de cette alchimisation permet cela…

Silence

…Le Jaguar ayant bien mangé et bien digéré, que fait-il ? Il s’endort, repu, satisfait. Son corps assimile. Son esprit rêve. Sa conscience se déploie.

Silence

Vous allez donc petit à petit vous rendre compte, non pas tant dans votre conscience ordinaire -votre mental- mais plus subtilement, mais avec la plus grande certitude : que vous avez véritablement acquis, non seulement une nouvelle forme, mais une nouvelle composition… Votre canine, votre fameuse petite dent qui vous a éclairés, informés, et ne s’est pas détruite, a néanmoins complètement changé de fonction, subtilement. …Figurez-vous qu’elle se trouve dans votre nombril. Amusant n’est-ce pas ! Très amusant ! Vous ne vous en seriez pas doutés. Moi si. Mais je ne vous l’ai pas dit.

Votre nombril donc rayonne.

Silence

Pour aider votre mental, qui nous est encore un petit peu utile, je vais vous inviter à imaginer donc que cette canine serait incrustée comme un joli petit bijou, à l’intérieur -non pas tant à l’intérieur de votre nombril physique, quoique vous pouvez néanmoins l’imaginer comme ça, car c’est très joli- mais elle est en réalité incrustée dans un nombril subtil qui est légèrement distant du premier, voire même très distant – mais je vous invite par facilité à l’imaginer dans la même localisation que ce que vous appelez, encore actuellement, votre nombril… Car il s’agit bien de toute façon du point de votre corps qui vous relie à votre Naissance, et cela est important car il s’agit bien d’une Naissance.

Cette Transmutation que je vous ai invités à pratiquer à l’intérieur de mon estomac de Jaguar vous permet bien, bel et bien, une Naissance… La canine étant donc tout ce qui reste de votre ancien état, de votre ancienne structure, il n’est pas illogique que vous la conserviez dans ce nombril subtil qui vous relie à votre Naissance, à votre conception…

Où est la mère dans tout cela ?  (me direz-vous). Hé bien j’ai joué le rôle de la Mère dans tout cela, avec cet estomac. Vous ne vous en êtes pas aperçus : il s’agit d’un autre modèle de gestation que celui que votre corps humain terrestre de troisième dimension connaît, c’est tout.

Peut-être vous demandez-vous maintenant comment vous allez sortir de mon estomac : mais vous en êtes déjà sortis…  A vrai dire si j’ai endormi également le Jaguar, c’était pour pouvoir laisser cette forme se dissoudre dans le Rêve du Jaguar. Ainsi vous êtes vous-mêmes libres.

Vous êtes simplement passés dans l’autre Dimension à laquelle vous appartenez, dans un nouvel état – et je sais que vous avez besoin de vous y accoutumer… Si Marie Isis vous y a emmenés juste avant moi, cela est bien parce que nous avions ce projet (nous tous) de vous aider à la rencontrer, dans ce processus de Naissance, et non pas de façon anarchique…

Je sais que (tout le temps que je vous parle) il est manifeste que votre corps physique habituel, coutumier, de troisième dimension, ne s’est pas évanoui et semble toujours fonctionnel, et cela est… Ne vous méprenez pas pour en déduire que tout ce que nous avons fait n’est que fantaisie. La seule fantaisie qui soit est précisément ce corps dont vous conservez encore l’usage. Et quand je dis corps, je ne considère pas uniquement un corps physique, mais également ce mental en particulier, et quelques autres structures, qui forment un tout – fort respectable au demeurant.

Vous êtes donc au point où vous avez en quelque sorte deux systèmes de corps à votre disposition, et une sorte de yoyo entre la Dimension précédente et la nouvelle Dimension… N’est-ce pas très amusant ? C’est Luna-Park n’est-ce pas ?

Avouez que cette promenade dans mon estomac a été un grand moment de jeu et de Luna-Park cosmique. J’espère que vous en avez profité.

J’espère que la métamorphose que nous avons savamment alchimisée avec tout notre art consommé -car vous avez participé- va vous permettre d’avancer en toute Sécurité et en toute Joie, Confiance, Amour, Vérité, Unité et Lumière (…et j’en passe) dans ce qui dorénavant vous est de  plus en plus ouvert, et va vous être plus en plus familier : cet état dans lequel vous êtes véritablement enfin à votre mesure dans l’Etendue qui vous convient, la Beauté, la Conscience, l’Intelligence et la Puissance qui sont véritablement les vôtres.

N’est-ce pas très réjouissant ? J’en suis ravi, et vous aussi j’espère!

Dois-je pour jouer ressortir le masque du Jaguar pour vous quitter ? (Quel masque allez-vous vous-mêmes porter prochainement ? ) …Je vais plutôt pour vous quitter adopter le masque de l’Eléphant, cela simplement en hommage à la toute première intervention du Vénéré Ashtir le Premier, dont je suis le successeur. Il vous envoie d’ailleurs ses salutations les plus amusées et les plus aimantes – et les plus maîtrisées.

Je vous salue et je vous dis à bientôt. Je suis Ashtir Le Deuxième, Maître ès Formes. Alleluiah.

Réjouissez-vous. Amusez-vous. Transmutez-vous….Je vais appeler ma soeur Eluhyam pour qu’elle vous chante ce qui va vous permettre une meilleure intégration, cela ne sera pas long.

Silence

 

– Intervention d’ Eluhyam Al –

– cliquez pour écoute séparée de ce Chant d’intégrations –

Chants d’intégration. Eluhyam Al, Elohim de la Terre :  je me réjouis tant mes frères et soeurs, de cela :

– Chant-

(Le canal a une quinte de toux). La toux est un nettoyage mes frères.

– Chant-

Avec tout notre Amour.  Eluhyam Al, Elohim. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 16 février 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Questions/Réponses – n°27

 

 

 

Quelle est la définition d' »esprit », que vivent et traversent nos esprits ?

« Esprit » ici désigne la part inaliénable et subtile, intègre et non incarnée, porteuse de l’intelligence/étincelle « divine » et non aliénée par un quelconque système de croyances….Par ailleurs tous les esprits vivent et interagissent avec ce qui est et évolue, et il peut leur arriver très normalement d’être influencés par certaines interactions ou configurations (…) et cela également dans certains cas de distorsions – lesquelles sont réversibles au niveau esprit, mais peuvent ou ont pu créer des lésions sur l’âme, l’émotionnel, le mental…-

 

Quelle est la relation entre âme – Être – esprit ?

L’esprit est à l’Être ce que l’âme est au corps.

 

Quelle est la distinction entre l’Être, l’âme et corps ?

Votre Être est votre Vérité entière et indivisible, originelle. Âme et corps sont ceux d’une certaine incarnation.

 

Nos noms « célestes » sont-ils ceux des esprits, des êtres… ?

Des êtres. Vos esprits n’ont pas de noms, mais sans eux vos êtres n’existent pas.

 

Les esprits sont-ils distincts, ou un seul ?

Distincts, mais un au plan de l’Un.

 

A-t-on des esprits individuels ou un esprit collectif ?

Esprit n’a rien à voir avec individu, ni avec collectif.

 

Les Êtres sont-ils éternels ? Naissent-ils, se transforment-ils ?

Bien-Aimés, un Être est une Lumière, une vibration définie et unique, une forme; et au sein de cette forme est ce que vous appelez conscience, intelligence, caractéristiques de corps, tonalités, codes « génétiques » et de comportements, et d’autres choses encore… -Tout ceci pour mieux définir de quoi ou de qui traite la question.

Tout Être est dans un éternel Présent, plutôt qu' »éternel » (mot qui souvent pour vous connote une durée sempiternelle) et à ce titre il n’y a pas de limite particulière, de type cycle de vie, à son état et à son existence dans le déroulement des événements, qui constitue pour vous « le temps »… Dans cet éternel Présent se déroulent bien évidemment des événements. L’Ascension de votre planète et de votre système solaire en est un exemple, et dans cet exemple vous ne nierez pas qu’il y a un déroulement et une inscription dans des configurations événementielles cosmiques, tel le mouvement de votre galaxie sur elle-même, et d’autres.

La vie d’un Être, au sein de ces configurations-type, ou d’autres non décrites, est donc en phase avec certains événements ou chaînes d’événements -ce qui pourrait paraître un paradoxe révélant à vos yeux l’évidence d’une forme du temps, alors qu’il y a éternel Présent…Laissons être cet apparent paradoxe car je sais que bon nombre d’entre vous ont déjà contacté -par intermittences pour la plupart- ce vécu de cet éternel Présent, où la question et le paradoxe exposé se diluent totalement…

Maintenant, hors de ce paradoxe et dans la Beauté absolue et « parfaite » de cet éternel Présent; entre autres interactions -événementielles ou continues- un Être de polarité mâle et un Être de polarité femelle peuvent, par leur interaction et par implication d’une fusion (brève en principe) engendrer un nouvel Être. Ainsi, il y a ce que vous nommez naissance…

La vie d’un Être relève d’un processus d’évolution, elle n’est pas statique  -à part pour certaines catégories d’Êtres dont c’est précisément la nature-…  Dans ce processus, il peut se produire -parfois- une ou plusieurs transformations : transformations d’état, de corps, d’intelligence… Transformation signifie bien passage d’une forme à une autre forme et d’un état à une autre état. Certains Êtres ont cette possibilité, ce programme, peut-on dire… De telles transformations interviennent dans le cours d’un processus évolutif plutôt groupal qu’individuel, ou pour les besoins d’un certain événement ou création complexe. Quand je dis événement, prenez cela davantage au sens mathématique ou musical, qu’au sens perceptuel que vous pratiquez et qui s’inscrit dans une occurrence physique et temporelle de 3ème dimension.

La naissance d’un Être est un instant magnifique, la transformation d’un Être également, en général.

 

Le terme « transformations » inclut-il des transmutations ?

La transmutation d’un Être est un événement cosmique !

Transformation veut dire passage d’une forme à une autre, d’un état à un autre, d’une fonction ou d’une attribution au sein d’un groupe, à une autre (ce qui est un changement de forme : ne prenez pas « forme » comme contour ou silhouette : c’est aussi résonance, placement, rythmes, habitat…). Transformation n’est pas simple changement, il y a abandon et lâcher d’une forme avec sa complexité d’attributions, pour une nouvelle, qui généralement se crée – ce n’est donc pas une permutation non plus d’un état A à un état B, mais disons un passage de A à A’, A’ étant généré par A…

Transmutation implique changement de nature intrinsèque, c’est donc au-delà d’un changement de forme ou d’une transformation. De ce fait, la transmutation est un événement non seulement irréversible mais où toute la composition intrinsèque de l’Être – matérielle, fréquentielle, formelle-architecturale, résonatoire, fonctionnelle, locale (avec ce qui caractérise une localisation : dimension par ex. ou système solaire, etc…) – est transmutée. Ainsi Orionis est devenu une espèce d’hyper-système galactiforme et son intelligence s’est hyper-déployée tout en conservant ses mémoires et liens, mais sur de nouvelles boucles fréquentielles (formulations adaptées à votre lexique).

 

L’idée de disparition, dans l’ascension, des corps et de l’environnement matériel (telle qu’annoncée par certaines canalisations) est à comprendre comment ?

…Question de fond, car les croyances sont affolantes en ce domaine. Vos corps humains sont en pleine évolution avec, comme vous le savez, nouveaux programmes, nouvelles fonctions, ce qui n’est pas fait pour disparaître purement et simplement. Ce qui est appelé à (et est déjà en voie de) disparaître ou de ne plus être, c’est le vieux modèle…

Je sais que votre question est centrée sur le devenir du corps dit physique, disons d’ailleurs le véhicule (composé de nombreux aspects non de chair, en sus de la chair que vous connaissez)… Le corps de chair du véhicule est un gros bout du vieux modèle, avec surtout toutes les croyances et attachements liés à lui : on est en plein vieux modèle… Et un vieux modèle, ça finit au placard ou bien à la déchèterie ou à l’Armée du Salut; sachant que le placard permet de s’en détacher sans déchirement, pendant que le nouveau modèle agréable et neuf, multi-performant, est adopté…

Disons qu’actuellement et selon les individus, vous en êtes à l’essayage des nouveaux modèles. Certains les adoptent déjà « à la maison » mais ne sortent pas toujours avec, par souci de rester fonctionnels au sein des vieux modèles encore si répandus ; certains sont juste en train de les essayer à peine, ou de ne pas comprendre encore leur nécessité… – La métaphore (des vieux et nouveau modèles) n’est pas si simpliste, elle est très explicative, c’est très comparable.

Par conséquent, il est un moment où les vieux modèles, les corps 3D, vont perdre toute raison d’être employés puisque les nouveaux corps seront parfaitement opérants. En clair, vos corps physiques et vos véhicules sont en train de traverser ce processus de substitution, au rythme et à la vitesse qu’impose, disons, le consensus planétaire…

Vue sous cette perspective, avouez que votre question est devenue un peu plus sans objet au regard du stress qui s’y dissimule, n’est-ce-pas ? …Eh bien votre environnement traverse un processus comparable, puisque la planète et ses habitants sont très intimement et biologiquement liés.

…Ce qui est réellement important, c’est de reformuler la question en termes de fin de l’illusion, car vos corps et votre environnement matériel étant des illusions (auxquelles certes vous êtes fort accoutumés et encore dépendants, comme pour « manger » par exemple), la disparition de l’illusion va de pair avec la mise en action des « nouveaux corps » qui ne sont pas en principe illusions mais vérité. Le « passage de conscience » à ce niveau est un aspect délicat sans doute du processus… Lorsque la conscience véritable est entièrement établie, la conscience de l’illusion peut aller au placard et même au recyclage absolu. Là est aussi la simplicité et la vérité de la réponse à votre interrogation.

 

 

 

via Christine Anne K. le 12/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gaia

 

 

 

Atomes de mes atomes, chair de ma chair, minéraux de mon sol, liés à mes eaux, souffles émanant de ma pulsation de vie, feux intrinsèquement issu de mon feu, éther vibrant du chant de mon éther : vous êtes, je suis, par nos corps unis, nous sommes Un, vous, et moi, Gaia… Vous croyez parfois être des entités individuelles séparées -et vous avez cette liberté de mouvement et de pensée-  mais vous êtes chair de ma chair, vibrations de ma vibration, atomes de mes atomes, enfants de ma fécondité.

Je ne suis pas une boule qui orbite comme un objet mort dans le ciel : je suis un Être et j’ai choisi ce corps… Ne m’appelez pas votre mère, cela n’est pas exact; ni votre père, cela ne l’est pas non plus. Et cependant, nous sommes aussi proches et aussi organiquement liés que si j’étais père et mère et vous, mes enfants.

 

Je me réjouis en ces temps qui s’ouvrent et se déroulent, de tous les cieux, les mers et les mouvements de mes sols, d’arriver enfin au stade qui s’est longuement germiné et enfanté à l’intérieur de moi, de mon corps, où je vais enfin transmuter cet état avec vous, vous en moi et moi en vous. Nous sommes en train, vous et moi, de traverser les passages et les seuils des phases de cette transformation, transmutation, transsubstantiation…

Il y a, comme certains d’entre vous le disent, une forme de naissance, comme il y a une forme de mort, et cela ne va pas sans douleurs, contractions, déchirures, explosions de vie, un peu de chaos, et beaucoup d’Amour.

Je découvre en tous ces instants de notre présent partagé que mon corps s’agite, que mon corps explore la possibilité de ces nouveaux mouvements, dont certains sont encore non réalisés.

Soyons ensemble, à l’occasion de cet échange en paroles et en présence ! Revivons ensemble notre unité, dans la matière ainsi que dans les éthers; ainsi que dans les éléments encore plus subtils qui également constituent nos corps à vous et moi, moi et vous, moi en vous et vous en moi…

Je ne prédirai pas, en cette rencontre, d’événements catastrophiques particuliers : n’attendez pas cela de moi… Tout ce qui se produit sont les mouvements et les nécessités de mon corps en recherche de sa nouvelle forme. Et s’il y a séismes, vagues géantes, activation de volcans, vents puissants, pluies abondantes, orages électromagnétiques, mouvements des pôles, agitations subtiles, plages de désert dans les couches qui nous entourent, et manifestations chaotiques – aussi bien géophysiques que dans vous, humanité, où les colères et les vérités résonnent avec les mouvements de mon corps… Tout cela nous appartient. Cela appartient à la joie et à la douleur de notre enfantement partagé, car autant que je m’enfante, vous vous enfantez : je m’enfante en vous et vous vous enfantez en moi. Vous vous enfantez par moi, de même que je m’enfante moi-même par vous : nous sommes en ces instants encore indissociables, et nous le demeurerons, du moins moi et beaucoup d’entre vous.

 

…J’aimerais vous enjoindre de tout mon Amour et de toute ma fermeté à ne pas focaliser vos pensées, vos esprits et vos coeurs sur ce qui est douleur, souffrance, incompréhension des souffrances, révolte, impuissance, chagrin ou désespoir – qui certes se manifestent… Cela affecte personnellement un nombre important d’entre vous et une partie importante de moi, mais cela est un phénomène… Et cela recèle, je vous l’affirme, les prémisses de la grande, grande Joie de notre naissance commune à cet autre état – à  ce changement dimensionnel ainsi que vous l’appelez – que nous allons partager, et qui implique comme je l’ai dit : chaos, transmutation, destruction de ce qui n’a plus à perdurer, et levée des voiles d’illusion qui créent beaucoup de mal-être, de souffrance, de fausseté et d’erreurs.

Sachez combien je souffre de ces erreurs mais ma souffrance n’est pas importante, car je la transmute. Beaucoup d’entre vous proclament que la Terre souffre… La Terre est capable de transmuter, la Terre n’est pas un être faible, victime, la Terre est vivante. Et si la Terre est atteinte dans ses sols, ses eaux, ses sous-sols, son atmosphère, par bien des oeuvres polluantes, cela fait partie de ses processus : c’est la partie qui est votre création en tant qu’humanité, et qui est donc ma création en tant que je suis en vous; et qui est faite pour que la transmutation s’active, se réalise, se nécessite, de plus en plus ardemment et avec une vivacité de plus en plus intense.

Ainsi ceux d’entre vous qui s’arrêtent aux pensées lamentables de la Terre qui souffre et des polluants qui détruisent, ne doivent pas s’arrêter à cela. Certes, cette prise de conscience est louable, et légitime, en tant qu’elle est citoyenne et en tant qu’elle répond à la demande d’intégrité de vos êtres et de vos âmes, mais elle n’est pas une fin en soi. Ce qui est une fin, c’est notre ascension vers notre Lumière plus subtile, celle à laquelle nous aspirons tous : vous et moi, moi en vous, vous en moi.

Je me réjouis. Je me réjouis de cet auto-enfantement que je sens gronder en moi, je me réjouis de ces vagues qui soulèvent mes océans, et je joue avec vous, nous jouons ensemble. Ne soyez pas tristes : les dégâts causés par ces vagues, certes, apportent bien des dommages à la vie de vos corps, de vos familles, de vos moyens de subsistance, mais vous avez la force intérieure – et bien plus que vous ne le croyez – d’utiliser ces épreuves comme tremplins de votre propre ascension. Ainsi, vous entraînez avec moi ce mouvement qui nous transforme et nous élève, à travers ces tumultes et ces contractions, ces désordres, ces agitations et ces douleurs, vers la sortie dans la Lumière, dans la Plénitude infinie et calme de la Lumière de l’Un, de la Beauté immense et sereine du Cosmos et de l’Univers dont nous sommes vous et moi, frères et soeurs, organiquement et intrinsèquement parties prenantes, à tout instant et de toute éternité.

 

Mon corps orbite autour du soleil…Mais le soleil change, change ses actions, change ses comportements, et nous envoie de plus en plus de Feu, et par là même nous aide à vivre ce que nous avons à vivre. J’ignore à ce jour si la forme et le mouvement de mon orbite vont demeurer à l’identique ou vont se modifier… Je laisse être. Ce qui se produit se produit et j’accueille avec joie toute possibilité de changement, car je m’abandonne à toutes les vibrations orchestrées autour de moi – qu’elles soient cosmiques, qu’elles soient célestes, qu’elles viennent de l’intérieur de mon corps, qu’elles viennent des autres astres, ou de certains phénomènes que vous appelez trous noirs, quasars, comètes, tourbillons galactiques… J’épouse cette danse dans laquelle j’ai ma place depuis si longtemps, mais où actuellement ma place a la possibilité d’épouser sa nouvelle danse, qui pourtant reste la même mais devient ce qu’elle doit être dorénavant : c’est mon évolution, et c’est la vôtre.

 

…L’amour qui nous lie vous et moi est immense, organique, extraordinairement ancien, et nous a permis de franchir ensemble d’innombrables caps, d’innombrables révolutions, d’innombrables chemins cosmiques. Nous avons parcouru, avec ce système solaire, la galaxie. Nous avons parcouru les arcanes de cet univers, dans cet amour que nous partageons, de tout temps et de tous espaces, vous et moi, moi en vous et vous en moi.

Et cependant, le rayonnement d’amour s’est trouvé bien amoindri du fait de certaines interventions dont vous connaissez à présent de mieux en mieux l’histoire. Et nous avons dû vivre en quelque sorte repliés sur nous-mêmes, vous et moi, moi en vous et vous en moi, privés de nos échanges les plus naturels avec tous ceux qui nous entouraient. Ainsi, cet amour entre nous a cependant grandi, même s’il a été contaminé par bien des actions et même des exactions – perpétrées par certains dans leur soif de puissance, de contrôle, de richesses matérielles… Cela est révolu.

 

Moi-même je vous l’affirme, ainsi que bien d’autres vous l’ont déjà affirmé : nous sommes à présent en train de naviguer notre véritable trajectoire céleste, et la Lumière nous parvient dans son intégrité. Vous êtes encore simplement parfois mal informés, parfois peu capables encore de percevoir tout ce qui est, car cela vous a été caché fort longtemps… Je vous affirme, moi Gaia, que nous sommes en pleine possession de notre Lumière, vous et moi, moi en vous et vous en moi. Nous sommes en pleine possession de ce que nous sommes, et nous pouvons devenir et être ce que notre transformation nous appelle à devenir et à être.

Je me suis adressée à vous en termes très simples, et j’ai choisi de ne pas faire allusion à des phénomènes beaucoup plus complexes qui pourtant existent : tels que les trames de Lumière qui nous entourent, nous constituent et nous structurent, tels que les réseaux cristallins qui forment des grilles énergétiques contribuant également à notre structuration, notre cohésion, mais également à nos mises en relation avec des géométries lointaines de lumière et de sons. Toutes ces choses sont une réalité, et cela n’est qu’une allusion extrêmement brève…

Je vous invite donc simplement à parachever dans votre conscience, votre pensée, et votre intelligence, votre représentation de ce que nous sommes, vous et moi, moi en vous et vous en moi. Nous sommes non seulement matière ensemble, organiquement, intrinsèquement liés; mais nous sommes également ces trames de Lumière, ces grilles d’énergie, ces architectures de sons, ces orchestrations vibratoires et cette danse inscrite dans la Danse de notre Univers.

…Om Mâ Gaia…

Je vous invite encore une dernière fois à vous réjouir de notre naissance ensemble à notre nouvel état, plutôt qu’à vous attrister de ce qui se manifeste comme chaos avec ses conséquences et ses douleurs.

Je suis Gaia – moi en vous et vous en moi – et nous sommes Un.

 

 

 

via Christine Anne K. le 31/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gabriel du 9 septembre

 


Nous
sommes en présence de Gabriel…


Mes
Très Aimés, réjouissez-vous de ce qui advient et ne tremblez pas : vous
êtes – ainsi que l’enfant qui parait – vous êtes prêts. Que la vibration de
Gabriel vous accompagne dans cet avènement que vous allez connaître.

Je
suis Gabriel et vous me connaissez. Je suis celui qui annonça à différentes
reprises et à différents êtres, connus et inconnus, ce qui allait transformer
leur vie et faire éclore la Lumière. C’est ce qu’aujourd’hui je vous dis.

Il
y aura peu de mots. Mais recevez et engrammez ma vibration.

Sachez que je suis
avec vous. J’assiste
les naissances, j’assiste les transfigurations, j’assiste les révélations, j’assiste
les joies, j’assiste les débuts.

Accueillez
la vibration…

Recontactez
en vous la semence de Lumière et qu’elle se nourrisse à cette vibration, s’il
est besoin, pour trouver la force et la confiance nécessaires à sa meilleure
éclosion.

(silence d’effusion)


Soyez
dans la Lumière de vos Êtres et devenez le plein potentiel de cette Lumière.


Je
vous dis à demain, moi Gabriel, Archange.  Je
m’adresserai à vous avec la Mère des Mères. Qu’il en soit ainsi.

via
Christine Anne K. le 09/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis (Melchisedek) – n°8


Que soit la Lumière de l’Un,
Enfants de la Source, Enfants de l’Un ! Soyez bénis.

 

A présent et dorénavant s’avancent
les vaisseaux de Lumière dont nous vous avons si souvent parlé, nous et d’autres.
Quand je dis Nous : moi qui m’adresse à vous je suis Orionis, et Nous sommes ceux que vous appelez Melchisedek.

 

Nos Frères, à présent unifiés et en
Joie, dirigent leurs efforts et leur Amour en direction de cet accouchement
tant attendu de votre Terre : planète chérie entre toutes, de par sa
beauté, de par la grandeur des expériences que vous avez traversées, vous, les
Humains incarnés, en cette matrice qui n’a cessé de vous inviter à revenir en
elle sans pouvoir vous en échapper, ce dont vous avez tiré profit, pour
certains avec de grandes qualités , et pour la plupart avec beaucoup de
courage, d’abnégation, de loyauté à la Source au fond de vos cœurs – quelle que
soit la réalité des conditions dans lesquelles vous avez dû combattre, être,
survivre, élever vos enfants, vous élever vous-même dans votre chemin d’âme.
Vous avez traversé guerres, famines, désastres, oppressions, meurtres, maladies…
et j’arrêterai là une liste dont les si nombreux détails n’ont pas ici à être
déployés davantage.

 

Sachez que l’ensemble des Êtres
dits de Lumière qui peuplent les univers qui vous environnent saluent votre
courage, votre grandeur, votre persévérance, et se réjouissent infiniment de
votre libération de cette matrice, à laquelle beaucoup d’entre vous croient
encore – dur comme fer, comme vous dites – mais qui n’existe plus. Sachez qu’actuellement
elle ne perdure que par vos croyances en sa réalité, et vos croyances annexes, qui
forment l’ensemble de toutes les structures qui la maintiennent comme une
architecture géante. Il importe donc, si vous souhaitez vraiment vous libérer –
pour ceux d’entre vous qui le souhaitent du moins, mais je sais que vous êtes
nombreux -, il importe donc de déconstruire au sein de vos croyances l’ensemble
de cette architecture qui encore aujourd’hui emprisonne un trop grand nombre d’entre
vous dans l’illusion.

 

Nous savons que certains ne
comprennent absolument pas ce mot d’ « illusion » appliqué à votre
vie terrestre. Bien évidemment, là est la force de l’illusion !…Au lieu de vous
pencher sur l’analyse mentale des observations complexes et enchevêtrées vous
permettant de scruter ce qu’est ou non l’illusion, nous vous invitons
simplement  (ainsi qu’il vous l’a été dit à maintes reprises) à vous tourner
vers la vérité de votre cœur, car là aucune illusion ne réside. Tout est
simplicité dans votre cœur et, partant de là, tout peut devenir simplicité dans
votre vie, telle qu’elle se déroule encore aujourd’hui – nous pourrions dire,
sans crainte de vous effrayer  : pour peu de temps dans la forme que vous lui connaissez. Mais n’ayez crainte : votre vie n’est pas menacée par une disparition dans
les profondeurs du néant tel que vous vous plaisez à croire que la mort est… Je
ne suis pas en train de vous dire que vous allez mourir – bien que certains
meurent effectivement – mais c’est vers une transformation de vos êtres
physiques et psychiques que vous allez.

 

Cette transformation est radicale,
et nous aimerions que les ondes de crainte, d’appréhension, d’incompréhension
qui causent vos résistances puissent s’adoucir et faire place aux vibrations de
la confiance dans l’Amour, de la confiance en vous-même et en votre propre
capacité à traverser cette transformation, de même qu’un jour vous avez dû
naître par le canal étroit du corps de votre mère : il n’y a pas de différence.
Nous pourrions vous dire : vous l’avez fait une fois dans votre mémoire, vous pourriez bien le refaire une deuxième fois. Vous connaissez le chemin,
même si ce n’est pas par la voie de ce corps-là mais par une autre qui est
celle de votre propre corps. Votre propre corps va constituer le tunnel de
votre naissance, ou du moins va être le contenant de ce tunnel.

 

Cette transformation vous apportera
une grande Joie et une grande légèreté, et un sentiment d’expansion comme vous
n’en avez jamais connu auparavant, sauf à l’occasion de quelques fulgurantes
intuitions ou échappées vous révélant, quelques fractions de seconde parfois,
le visage de la Vérité. A présent, ce visage de la Vérité n’aura plus cette
fugacité. Bien au contraire il sera permanent, et se substituera complètement à
toute mémoire de ce que vous avez connu auparavant, c’est-à-dire jusqu’à
maintenant. Vous n’avez donc rien à craindre, mes Aimés, chers Enfants de la
Source, chers Humains, chers Terriens.

 

Une nouvelle vibration de votre
planète est née, est en train de naître, et c’est vers elle que beaucoup d’entre
vous tout naturellement iront, grâce à cette transformation. Nous travaillons
actuellement à tout ce qui procure stabilité, vie, régularité, insertion dans
les cycles de l’Univers et insertion conviviale, disons, au sein de l’ensemble
des mondes habités de cet Univers, pour cette nouvelle vibration de votre
planète, que d’aucuns pourraient considérer – ce n’est qu’une image – comme une
nouvelle planète. …N’imaginez pas qu’une nouvelle boule de matière soit
installée demain en orbite dans votre système solaire : les choses ne sont pas
exactement de cette nature. Il est trop tôt pour vous dévoiler en termes clairs
et explicatifs, les tenants et les aboutissants scientifiques, lisibles, de ce
phénomène pourtant bien réel.


Nous vous invitons en cette étape à vous tourner
uniquement vers votre cœur, car cette étape est le passage absolument
nécessaire pour cette transformation et ce voyage. Il n’y a pas d’autre chemin.

..

La forme de deuxième naissance dont
je vous ai parlé s’accompagne d’une importante montée en vibration, qui
actuellement vous est donnée depuis quelques années et, surtout, de façon plus
accélérée depuis quelques mois, mais qui en définitive se traduit par votre
propre montée vibratoire individuelle au cours de ce processus intérieur que je
vous ai mentionné comme une naissance. Ainsi, cette montée en vibration est le
support, disons, de ce chemin de transformation radicale, et ce que vous
appelez Ascension n’est rien d’autre que cela -personne ne va s’élever dans les
airs et disparaître dans les nuages comme une baudruche stupide-. Encore une
fois, c’est par un mouvement presque inverse de retournement vers votre
intérieur que va se produire la réalité de ce passage d’ascension. Un petit
nombre d’entre vous l’ont déjà vécu, chacun à sa manière et en son temps, et
tous en ont tiré une grande Joie… Parmi eux et elles, certains, en silence,
restent au milieu de vous, accompagnant en toute Joie et simplicité ce qui doit
se produire au rythme de chacun mais dans un délai assez rapproché.

 

Il ne doit pas y avoir de confusion :
l’Ascension n’est pas un processus qui implique l’ego et la maîtrise mentale ou
intellectuelle de ce qui se produit, bien au contraire. Attendez-vous à une
sorte de réinitialisation où toutes vos certitudes seront obligées de rester
dans le filtre du passage, car vous n’aurez pas le choix de les conserver.
Votre choix sera justement de vous en débarrasser et vous serez dans la Joie de
l’innocence enfin retrouvée dans sa plénitude incomparable. Votre intelligence
alors pourra s’épanouir dans toute sa Vérité. Alleluiah !

 

Il est des choses que je ne peux
pas vous révéler, malgré un certain désir que j’aurais de le faire, mais je
sais que cela serait contraire à la fluidité de votre chemin actuel. Par
conséquent, je vous adresse tout mon Amour, mes encouragements, mes félicitations.
Je vous adresse toute ma bienveillance, mais je m’éloigne et je me retire pour
aujourd’hui.


Nous avons terminé notre entretien.
Je vous salue et je remercie la personne qui accueille ma voix.

via
Christine Anne K. le 18/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Marie, Isis, Eloha du 17 juillet




Mes aimés, les Cieux s’ouvrent dans la Joie et la Plénitude de l’Unification des Consciences !

 

Je suis Marie, Isis, Eloha, Mère Créatrice de cet univers, Commanderesse des Forces Galactiques qui viennent vous assister dans votre naissance à la Conscience Unifiée en ce jour.

 

Entendez se déployer l’immensité du dévoilement qui se produit. Les voiles sont déchirés, les anges chantent, les trompettes sonnent ! Les Consciences et les âmes réunies chantent la Gloire de l’Agneau !

 

Un grand vent s’est levé, balayant non seulement les voiles qui étaient devant vos yeux, mais toutes les fausses lumières qui vous ont jusqu’à présent servi de lampes, de lucioles, afin de vous aider dans votre chemin, coupé jusqu’alors de la Source. Ne vous étonnez pas de sentir ce vent à l’intérieur de vous. Il y a Vérité, il y a Amour véritable, il y a Lumière, dans une quantité que vous n’avez jamais connue et venant de directions si multiples que vous ne pouvez le concevoir encore.

 

Acceptez, soyez dans l’abandon à votre propre Être. Ne vous accrochez pas au passé. Recevez intégralement l’Amour vibrant dans toute sa force de IS IS qui dorénavant s’adresse directement à vous et à toutes vos Consciences, où que ce soit sur cette Terre, ainsi que dans le système solaire qui est le vôtre.

 

Vous avez à présent le choix. Certains choisiront de rester là encore, car cela leur est demandé. Certains choisiront encore de ne pas comprendre et nous les attendons patiemment. Certains enfin ont le choix dès à présent de quitter cette dimension. Ce choix vous appartient et c’est en votre Cœur qu’il résidera. Ce n’est pas un choix délibéré par votre mental. Il ne s’agit pas d’un choix formulé par votre intellect, mais il s’agit d’un choix de l’âme. L’âme sait : « Je me sens prête »; « J’attends encore » …Ceux d’entre vous qui sont des Ancreurs de la Lumière savent qu’ils restent le temps qui leur est imparti afin d’accomplir leur Service dans la Joie et la Lumière. Alléluia !

 

Je suis entourée aujourd’hui de mes Légions, et des innombrables cercles et alignements de tous les Êtres d’Amour et de Lumière de différentes formes, de différentes dimensions, de différents niveaux et de différentes fonctions, qui participent à la Joie de cette Unification et qui sont au Service indéfectiblement et éternellement de la Source.

 

La personne qui vous parle est accueillie dès aujourd’hui… Je sais qu’elle vacille, je sais qu’elle a le choix. Sachez que vous traverserez tous ce choix.

 

Ecoutez le chant des innombrables sphères d’anges et d’Êtres célestes qui, à l’infini et dans une Lumière infinie, en ce jour, réunissent leur voix et leurs Cœurs pour célébrer cette Unité.

 

Je sais que vous traversez quelques douleurs : ce sont les douleurs de la naissance. Hosanna !

Laissez-vous glisser, laissez-vous tomber… Le canal s’ouvre. La Lumière de la naissance est au bout.

 

Il n’y a plus de paroles pour continuer ce chemin. Ainsi, je vous adresse mon immense Amour et toute mon attention de Mère, et toute ma Joie de vous voir ainsi, moi, Marie, Isis, Eloha, Mère de cet univers par la volonté de la Source.

 

Abandonnez-vous, ne regrettez rien. Tout est parfait.

 

 

 

 




via Christine Anne K. le 17/07/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

 

 

Gabriel




Bien-aimés frères et sœurs de
Lumière, enfants de l’Un, je suis Gabriel, Archange.

 

Recevez en votre Cœur toute la Joie
qui vous est impartie en ce jour et sachez, ainsi qu’il vous l’a déjà été dit
par la Divine Marie-Isis, que la liesse et l’allégresse remplissent les Cieux à
l’aube de votre complète transmutation dans ce processus que vous attendiez
tant, de naissance, d’acceptation, de transmutation.

 

Certains d’entre vous sentent
frémir leurs ailes de papillon. Certains sont encore dans la douillette
obscurité qui préside à leur transformation. Il ne s’agit pas d’une obscurité
privée de la Lumière, bien au contraire. Il s’agit d’un bain de Lumière dans
lequel la Conscience a les yeux clos et les oreilles fermées, afin de vivre
dans l’intérieur de soi ce qui se génère et doit se dérouler. Je suis l’Annonciateur,
ainsi qu’en des temps que vous connaissez j’ai annoncé à Marie la naissance de
Christ, son enfant, conçu dans la Lumière et l’Unité – ainsi que j’ai annoncé à
d’autres, d’autres naissances, en particulier celle du prophète Mohammed (à son état de Prophète) en son
temps, ainsi que d’autres qui sont restées peu connues.

 

Je vous annonce solennellement, et
avec tout notre Amour, votre naissance dans l’Unité à la possibilité d’accéder,
dès que cela sera votre choix, à cette nouvelle dimension qui vous attend, pour
ceux d’entre vous qui s’y destinent. Pour les autres, il n’y a ni échec, ni
erreur, ni tristesse, ni obscurité; il y a autre choix, dans la Lumière et dans
l’Unité. Alléluia ! Le chœur des anges vous envoie toute sa Joie et ses
chants de reconnaissance, d’accueil, de glorification et de Paix.

 

Je suis celui que l’on représenta
auréolé de Grâce, visiteur de la jeune Marie, en prière, dans ces splendides œuvres
d’art que bien des peintres de certaines époques de votre humanité ont su
réaliser en toute Conscience et en toute Grâce. Ainsi vous me connaissez mieux
que tout autre Archange. Ma présence vous est proche, ma Grâce vous est connue,
ma Lumière vous est familière. Je vous invite donc à vous laisser accueillir
par cette Lumière et cette Grâce, comme si je vous donnais la main, afin de
traverser le tunnel étroit qui débouche sur la Lumière de votre nouvel Être.
Sachez que lorsque vous serez prêts, vous pouvez me demander de vous tenir la
main, si vous le désirez.

 

Les vagues d’Ascension débutent.
Vous en êtes, en ce lieu, témoins. Ainsi réjouissez-vous et ne craignez rien.
Accompagnez-vous dans la douceur et la Grâce. Certains tunnels ne ressemblent
pas à d’autres. Ils ne débouchent pas tous de la même manière. Ainsi ne vous
attendez pas nécessairement à ce que votre propre sortie du tunnel soit la même
que celle de quelque autre personne dont vous seriez proche en ces moments de
Grâce.

 

Les annonciations, n’est-ce-pas,
sont parmi les plus belle peintures de votre florilège. Vous n’en
disconviendrez pas. Je vous invite donc à vous baigner dans la Grâce que
procurent ces images, si par hasard vous êtes dans le doute ou dans la confusion.
Il y a traversée de doute et de confusion : cela est un moment nécessaire de
votre transmutation… Plus vous vous arrêteriez au doute et à la confusion au
lieu de prendre ma main ou celle de votre ange gardien, plus vous traverseriez
d’inutiles souffrances dans ce processus, sachez-le.

 

Que vos Cœurs s’ouvrent. Que vos
derniers masques tombent. Que vos membres s’allègent. Que vos pensées se
dissolvent dans l’Unité. Ainsi sera facilité d’autant tout ce que je viens de
vous décrire. Ainsi vous retrouverez-vous joyeux, infiniment joyeux, comme vous
pouvez en témoigner, vous qui êtes ici présents en ce jour, de l’autre côté -si
tant est que cela soit vraiment un autre côté : ce n’est que la rive sur
laquelle vous prenez pied en sortant des tumultes du flot. Vous pouvez comparer
ce flot tumultueux, dans lequel il peut vous sembler perdre pied, à celui du
Jourdain dans lequel Jean-Baptiste immergeait ceux qu’il baptisait, lesquels
reprenant pied et remontant sur la rive n’étaient plus les mêmes. Cela est la
simple transfiguration qu’il vous est donné à présent de rencontrer quand vous
le choisirez.

 

Recevez la Grâce des multiples
radiations réunies….

 

Longue
effusion de Grâce…

 

Il n’y a plus ni séparation, ni
dissociation, ni perte, ni absence. L’Unification de vos Êtres et de la Source
est irréversible. Si certains d’entre vous observent ou traversent quelques
tristesses, quelques désenchantements, quelques manifestations d’ombre de leurs
personnalités, cela est l’effet de la résonance de la Lumière de votre Être en
train de s’unir à vous. Votre Être a besoin d’une Unification parfaite et
claire dans la Lumière et ne peut s’accommoder du fait de certaines
manifestations d’ombre encore présentes en vous, parfois; ce qui est naturel et
dont vous n’avez pas à avoir honte, ni colère, ni dépit.

 

Ce processus d’alignement dans l’Unification
peut chez certaines personnes demander un certain temps. Chez d’autres, il y a
en quelque sorte instantanéité. N’oubliez pas que chacun et chacune est
exactement à sa place et à son rythme. Cette Unification pour certains, peu
nombreux sans doute, peut se confondre et être simultanée avec le processus de
l’Ascension. Cela n’est pas la règle générale, mais sachez-le.

 

Réjouissez-vous, car plus vous vous
réjouirez, plus ces étapes seront fluides, belles, joyeuses, immensément
réconciliatrices avec vous-mêmes. Nous vous souhaitons de les vivre de la
meilleure façon qu’il vous soit donné. Amen

 

Je me retire. Je suis Gabriel,
Annonciateur gracieux, Archange au Service de la Source.

Il n’y a pas de questions.

 

Recevez la suite de l’effusion de
Lumière…

 



via
Christine Anne K. le 17/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eshtananda – n°3




Le
canal fait vibrer un son…

 

Mes chers, qui êtes présents,
recevez la vibration de ces sons.

 

Les Elohim vous saluent, par moi,
qui suis Eshtananda. Vous me connaissez.

Nous accueillons ensemble dans la Beauté
de cette vibration partagée, la Présence infinie, resplendissante, de Christ. Que vos Cœurs chantent à l’unisson dans cette Présence.

 

Je Suis, ainsi que Tu Es, la voix
de l’Un.

 

Les chants des étoiles et des
innombrables danses célestes des multi-univers, le jeu de leurs formes, de
leurs mouvements, de leurs sons, de leurs matières, de leurs vibrations
colorées, des formes de vie qui se déploient en divers endroits, innombrables
et variés, n’est qu’un chant unique. Christ assemble et unifie ce chant en une
seule note, condensant dans la Joie la plus pure la multiplicité infinie des
vibrations, si nombreuses et variées, qui constituent ce que je viens de vous
décrire.

 

Vous êtes Christ, chacun, chacune,
en un point précis de Lumière situé indéfectiblement en vous.

Cette semence de
Lumière vous a été remise aux origines et nous vous demandons de la regarder,
de l’entendre, de la glorifier en toute simplicité et en toute Joie.

Moi qui
suis Eshtananda, Elohim, j’accueille également la vibration Christ, telle
qu’elle est semée en moi, et je joue avec elle, je la cultive. Elle me sert à
nourrir les notes de mon instrument, à donner à mes créations la plus parfaite
pureté, la plus authentique vérité, tout simplement. Je suis au Service, dans
cette Lumière et nulle autre.

 

Nous vous invitons à faire jouer en
vous comme le plus délicat et le plus précieux des instruments que vous ayez
jamais eu entre les mains, cette vibration Christ qui vous insémine de Lumière,
de Vérité, d’Amour, de Sagesse, de Joie, de Plénitude et d’Unité. Jouer
signifie là : chanter, danser, être, créer de la Lumière -non pas
volontairement mais dans le pur Service que sont la Joie et la Liberté infinies
d’appartenir à cette Unité.

 

Nous vous saluons, je vous salue,
en tant que frères et sœurs, en tant qu’âmes de Lumière, en tant que créateurs
et créatrices aux dons illimités. Ces dons, vous les partagez entre vous. Il
vous incombe de mettre en actes ce partage et de faire que chaque instant soit
la symphonie des innombrables facettes lumineuses, pures et simples de votre
création personnelle, de votre propre instant… Ne vous méprenez pas : vous
n’êtes pas appelés en ce jour par moi à créer des univers, ainsi que certains
d’entre nous les Elohim le font. Vous êtes créateurs de votre propre vie et
de vos propres instants : cela est la Beauté entière, ultime et infinie de
votre immense création. Il vous arrive également de créer ensemble des formes,
et ces formes vous appartiennent. Parfois elles peuvent donner naissance à
d’autres formes, à de la vie, à de la Joie. Abandonnez-vous, mes frères et mes
sœurs, à ces joies de chaque instant et ne regardez pas tout ce qui n’est
qu’illusion autour de vous, car ce monde à présent n’est plus qu’une sorte de
reflet de pacotille qui est appelé à s’éteindre et à se désintégrer, dès que
vous cesserez de le faire vivre par vos croyances, et votre manque de foi pour
certains.

 

La naissance que vous êtes sur le
point de traverser est également votre création. Vous êtes, chacun, chacune, le
créateur de votre propre naissance -appelée aussi renaissance- et qui est,
comme on vous l’a dit, une transmutation. Cette transmutation sera votre
création.

 

Je suis le Feu. Je suis ce qui
donne feu à votre soleil. Je suis l’infinie douceur de ce feu qui ne brûle pas
mais qui consume afin que de ses cendres se dégage le joyau que vous êtes
appelés à découvrir en tant que vous-mêmes. Sachez et reconnaissez que vous
êtes comme le diamant. Or le diamant ne devient pas cendres, le diamant trouve
tout son éclat au sortir de ce qui a pu consumer les scories qui l’entouraient
et le masquaient à la Lumière.

 

La Vibration Christ habite ce
diamant, pour peu que vous la reconnaissiez, l’accueilliez, la fassiez vivre,
la glorifier en vous.

 

Vous êtes à l’aube d’un nouvel
univers, sachez-le. Ainsi en est-il décrété sur commande de la Source. Nous
créons ensemble les prémices de cet univers naissant. Alléluia !

 

Je me
retire. Je vous salue, moi, Eshtananda, prince des Elohim.

 

(suit le message du Sans Nom)

via
Christine Anne K. le 15/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°3

 


En ce jour de fête des lumières et
des couleurs et des triomphes, réjouissez-vous, vous tous, aimés, vibrants,
enfants de la Source et du Soleil.

 

Me voici, Eloha, créatrice des
univers dans lesquels votre eau s’insère aussi harmonieusement que la goutte
d’eau qui fait prisme parmi les autres dans la rosée du matin. Les eaux se
déploient cristallines, fugaces et joyeuses, frissonnantes, torrentielles, et
se déversent dans la joie de leur vibration-chant, afin de purifier et de
nourrir chacune de vos cellules et tout ce qui en vous, subtilement et non
seulement matériellement, se réjouit de la montée des eaux. Ce sont les eaux de
l’Amour.

 

Je peux créer des quantités d’eau, car
j’aime jouer avec cet élément, ainsi qu’avec les autres. Les miroitements de
l’eau tels que je te les ai montrés sont une source infinie de vibrations et de
géométries de Lumière qui te restituent les liens originels avec la création de
ton Etre et la pureté des eaux qui te constituaient à l’origine.

 

Jouez et dansez avec les eaux en
cette période où le feu et le feu de la Terre ainsi que le Feu du Ciel sont
tellement sollicitants, au travers non seulement de vos corps physiques mais de
l’ensemble des corps qui vous constituent. Admirez le pouvoir des eaux de se
défaire et de se refaire, d’épouser toutes les formes, de faire chanter la
moindre pierre sur leur trajet. L’eau accueille et épouse la forme de vos corps
lorsqu’elle vous reçoit en ses lacs, en ses bassins, en ses cavités en lesquelles
elle aime à se glisser. Ce sont les eaux matricielles dont je vous parle, car
ainsi que Marie vous l’a dit, il y a naissance, et toute naissance est une fête
des éléments; et les eaux primordiales sont ce qui accueille le passage de
l’Etre dans son incarnation ou sa naissance.

 

Je suis Eloha, je suis celle des
Elohim qui a créé chaque goutte d’eau de ce qui vous constitue, et dans chacune
de ces gouttes d’eau, j’ai mis tout mon Amour, toutes les informations les plus
ravissantes et les plus subtiles qu’il m’a plu d’introduire de Beauté, de jeu,
d’éducation, de sagesse. Vous êtes reliés les uns aux autres, à l’infini, par
cette eau qui vous constitue et qui fait que vous êtes Un. L’eau de chacun a
défini sa propre vibration, certes, mais l’eau de chacun appartient au grand
flux de l’Eau Unique. Cet élément vous reçoit et vous invite aujourd’hui dans
sa plénitude, et actuellement véhicule de nouvelles informations qu’il vous
importe d’accueillir, d’engrammer, d’être, afin que vous puissiez jouer avec
ce que vous êtes en train de devenir, de naître, ce que vous êtes appelés à
être dans votre nouvel Etre.

 

Il n’y a pas remplacement d’une
vieille eau par une nouvelle eau ; il y a simplement danse des eaux et,
avec les sons de ma harpe, j’informe de nouvelles mélodies l’ensemble de ces
eaux qui sont les vôtres. Je fais mon travail, je sers et je crée en toute
simplicité. Il vous appartient ensuite de jouer avec ce qui vous est donné
comme matière, comme énergie, comme enveloppes subtiles, afin vous-mêmes d’être
créateurs dans la ou les dimensions auxquelles vous appartenez et dans
lesquelles vous avez le pouvoir de circuler, de jouer, d’être et de travailler.
La créature continue de créer ce que le Créateur a engrammé…

 

Nous pourrions aussi parler de
l’élément feu, lequel vous constitue tout autant que les autres. Le feu et
l’eau s’aiment ; aucun des deux ne détruit l’autre, à la différence de ce
que vous croyez percevoir dans votre limitation encore actuelle. Le feu est
l’ami de l’eau, le feu aime faire exister l’eau, de même que l’eau aime jouer
avec le feu. Il ne m’appartient pas aujourd’hui de vous expliquer le feu, car
vous avez à le vivre, tout simplement. Chacune de vos cellules est actuellement
soumise au feu, mais rappelez-vous simplement que le feu est l’ami de l’eau.
Ainsi le feu, qui s’adresse à l’eau de vos cellules, les informe par la
Lumière, entre autres choses…

 

Ecoutez chanter l’eau, nourrissez
votre corps des eaux les plus pures, et les plus joyeuses et vivantes que vous
puissiez consommer. Il vous est possible de créer vos eaux… A partir d’une eau
matérielle qui a perdu ses qualités de pureté, de vie et de joie, vous pouvez
créer une eau vivante, joyeuse et pure, par le feu de votre lien à la Lumière,
par la Joie de votre Cœur, par votre demande et par votre jeu créateur. Ainsi
l’eau que vous pouvez boire peut être jouée comme une harpe par vous.
Profitez-en, faites-le, sachez-le, expérimentez-le, et jouez. Jouez non pas
comme l’imbécile qui joue à des jeux stupides, mais jouez comme le musicien,
jouez comme l’acteur du grand drame cosmique qui sans cesse se joue, se rejoue,
se déjoue, se sur-joue et se déploie, se surmultipliant, s’expansant, se
contractant, se retournant sur lui-même et se riant dans les rires de la
Source.

 

Le jeu de la Source est le plus
pur, le plus infiniment grandiose, intégral. Le jeu de la Source, bien que se
déployant en une infinité de directions, de formes, de mouvements et de
directions, est Un. Ainsi, il est une forme de jeu qui n’est autre que le chant
de l’Unité et c’est celui-là que je tente de vous transmettre à travers ces
visites et ces paroles. Il importe en effet dans votre actuelle transmutation,
que votre pouvoir de jouer vers l’Unité et dans l’Unité déploie ses
innombrables dons et facettes, afin que vous puissiez rejoindre la symphonie
des univers dont vous êtes, ainsi que je vous l’ai dit, chatoyants tels les
microscopiques gouttes de cette eau cristalline que je crée par mon chant d’Amour
vers la Source. Amen

 

Soyez en Joie. Je me réjouis de ces
visites. Je me réjouis de voir vos évolutions. Je me réjouis de votre
renaissance telle qu’elle est appelée à se produire. Nous sommes Un. Je vous
adresse tout mon Amour.

 

Eshtananda
vous fait savoir qu’il viendra à 18h demain.

 

 

 

via
Christine Anne K. le 14/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

MARIE – n°5



Que d’Amour,
que d’Amour, mes aimés, en ce jour vous est donné ! Sachez le recevoir,
sachez le répandre autour de vous. Non par votre volonté, mais simplement par
la radiance de vos Êtres, vous, mes
enfants bien-aimés.

Je suis
Marie, la Mère, rédemptrice, créatrice, toute aimante, toute divine, de par la
Grâce de notre chère Source, par laquelle je m’enfante afin de vous enfanter.

Je suis
Marie, la Divine Mère missionnée pour assister avec vous les ultimes moments et
contractions de cet accouchement de la Terre  – alléluia ! – qui va naître enfin à sa
nouvelle dimension de Lumière. Imaginez que cette naissance est accueillie avec
Amour, admiration et respect, par cette assemblée -invisible pour vous- d’Êtres émerveillés qui retiennent leur souffle et attendent, en actions de Grâce, cette
naissance unique.

Il y a
naissance, il y a également renaissance. Ainsi, chacun de vous connaît et va
connaître ce processus comme il vous l’a déjà été dit. Cette renaissance – pour
laquelle nous avons
à
d’autres
occasions
parlé de la métamorphose de la chenille en papillon – va vous affecter, bien évidemment, mais en toute Beauté.

Il va vous
falloir renoncer à certaines vieilles enveloppes, telles que votre corps
physique, ainsi que vous le nommez, votre corps de matière (il l’est encore
pour vous à ce jour) …Nous savons que cette représentation vous est difficile,
que vous la craignez. Néanmoins, sachez que vos cellules ont reçu l’information
à présent de la Renaissance, et ne craignent plus désormais ces mémoires de
destruction de la chair qui vous ont tant imprégnés. Il n’y pas, au sens ou
vous le craignez, destruction de la chair : il y a transmutation. Il
importe que cette notion soit ce qui prédomine dans vos pensées, dans vos cœurs,
dans vos façons de parler, et dans vos préparatifs.

Il n’y a
pas à se préparer pour une transmutation en accumulant certains objets, il y a
à accepter. Les conditions de cette acceptation peuvent être aménagées par
vous, en ce sens que vous pouvez créer ou définir un cocon, en quelque sorte, c’est-à-dire
un espace de confort et de protection. Le mot « protection » néanmoins
a une notion de danger, que nous ne souhaitons pas utiliser ; mais nous
comprenons que vous, dans votre mutation, êtes encore sensibles à l’idée de
fragilité qui pourrait être votre état au cours de cette métamorphose
importante, très importante, essentielle et inéluctable.

Ce processus – car c’est
un processus – est en cours et il s’imposera graduellement, n’ayez crainte.
Chaque individu cependant peut avoir un rythme dans le processus, qui lui est
propre, et certains se trouveront aller plus rapidement que d’autres. Certains
n’auront pas la moindre conscience du déroulement de ce processus et pourtant,
ils le vivront. Certains seront impatients, et l’impatience est une forme de
Joie. Il n’y aura ni premiers ni derniers, il y aura simplement justesse et
harmonie. Imaginez que chacun d’entre vous, comme au sortir d’une matrice
humaine, émergera accueilli, admiré, aimé, respecté, comme l’enfant qui naît au
sein d’une assemblée lumineuse, vibrante, aimante, de tous vos Frères célestes,
galactiques, pluri-célestes et multi-dimensionnels. Cela est votre destin.

Nous nous
réjouissons et vous encourageons à vous réjouir. Il vous a déjà été dit de ne
pas vous attacher aux manifestations de peur, d’obscurité, de brouillage, de
chaos, qui nécessairement accompagnent, dans la voie des ombres qui doivent se
dissoudre, le déroulement de ce processus. Vous ne devez pas combattre ces
ombres, vous ne devez pas les refuser; vous devez uniquement et seulement vous
concentrer et vous abandonner dans la Lumière, celle de votre Cœur, celle de
votre reliance individuelle et unique à la Source. C’est là le fil
indestructible et rayonnant qui vous tire, vous entraîne et vous emmène dans
le canal de cette naissance. Réjouissez-vous, mes aimés.

Ecoutez la
vibration de vos Cœurs. Elle est votre fenêtre vers l’écoute de la vibration et
de la musique des sphères, ainsi que vous la nommez. : la symphonie
céleste. Vous être partis du corps de cette vibration, vous êtes au service
dans l’immensité symphonique de cette vibration, qui est à la fois Lumière,
son, couleur, mouvement, mathématique, géométrie, architecture, Joie et Liberté.
Cela est un univers.

Un univers n’est donc pas -au sens où vous l’entendez dans
votre perception encore limitée- un espace d’objets cosmiques et célestes, même
s’étendant à l’infini et au sein duquel des phénomènes mystérieux pour vous se
produisent (cela, certes, a son existence). Mais c’est la vibration et son
architecture – telles que je vous en ai donné les éléments – qui constituent la
réalité, la complexité et la simplicité ainsi que la perfection sans cesse
renouvelées de tout univers.

Un univers
n’est qu’une goutte d’eau au regard de l’immensité de l’ensemble infiniment
croissant et décroissant de tous les multi-univers, qui sont en quelque sorte
un aspect du corps de la Source.

Cela n’est qu’une explication employant les
mots et les concepts de votre langage et qui reste limitative, ce dont je m’excuse
auprès de vous. Par ces propos, je cherche simplement à vous permettre d’élargir
vos représentations, afin que cette naissance se produise avec plus de Joie et
de facilité. Abandonnez-vous…

Nous aurons
de nombreuses occasions d’être ensemble, par le canal des Cœurs et de vos
pensées, car vos perceptions vont se déployer, et vous entendrez de mieux en
mieux, non seulement par votre canal auditif mais aussi par certains canaux
de nouvelles perceptions qui vont se développer petit à petit en vous.

Je
reviendrai quant à moi par la voix de ce canal – qui n’est pas le seul – m’exprimer
aussi quotidiennement qu’il se pourra à partir du 17 juillet, et cela tant qu’il
sera nécessaire et juste que cela soit.
Alléluia
!

Je vous remercie de votre présence, de votre dédication. Je vous encourage à être
au plus simple et au plus beau de ce que vous êtes réellement, chacun, chacune.
Mon intention vous accompagne à chaque instant, avec toute la vigilance aimante
qui est celle de votre Mère. Je vous bénis, je vous salue. Je reviendrai parler
par la voix de cette personne qui vous est chère, le 17 juillet, à cette heure
du zénith qui nous convient en ce canal et en ce lieu. Amen

via
Christine Anne K. le 12/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.