Oreon Eshta – Elohim – n°3

 

-lien pour écoute (vidéo) de cette canalisation : http://vimeo.com/28429471

Biens aimés frères et soeurs de Terre, je vous salue.

Vous me connaissez, je suis Oreon Eshta. J’appartiens au Peuple des Elohims. Je me réjouis de vous retrouver.

passage en langue Elohim

Nous allons aujourd’hui nous intéresser ensemble à des choses qui j’espère seront très amusantes. Je vous tiens en haleine, de quoi s’agit-il ?
Imaginez que vous êtes dans un immense vaisseau, une immense nef. Cela danse des danses, et vous vous en réjouissez… Vous vous rappelez n’est-ce pas qu’une fois je vous ai invité à faire la fête, et je vous avais dit, je crois, que j’adore les fête. Eh bien cet immense vaisseau est l’occasion de vivre une grande réjouissance que l’on peut assimiler à une grande fête.

Acceptez l’idée de ne pas être qui vous croyez être en ce vaisseau, car à vrai dire ceux qui y pénètrent sont lavés, déshabillés de toutes leurs illusions, de tous leurs oripeaux. Ce n’est donc pas une fête déguisée, mais au contraire, une fête d’authenticité, d’innocence, et ça bouge, et ça rit !

Eh bien, apprenez que ce grand bateau, ce grand navire, cette grande nef, ce grand vaisseau n’est autre… j’hésite à employer le mot « Nouvelle Terre » car il est un peu chargé, et néanmoins je n’en trouve pas d’autre. C’est donc là où vous allez être véritablement dans votre espace de vie, ensemble, mais dans de toutes autres fréquences, et sans toute cette pléthore de choses matérielles qui vous sont très utiles là où vous êtes, mais qui peuvent être balayées avec tout ce que vous lâchez à l’entrée, de même que vos déguisements… Dans certaines de vos cultures religieuses, cela a pu prendre l’appellation de Paradis, ce qui bien sûr est une croyance, mais néanmoins se réfère à la vision de quelque chose de véritable.

Je vous invite, pendant que je parle, à chercher en vous le balancement de ce navire, qui non seulement va vous bercer, mais vous informe par sa forme. Et mes mots seront peu nombreux car ce que je tiens à vous transmettre aujourd’hui c’est justement votre possibilité d’entrer dans la forme de ce dont je vous parle, en employant cette image d’un vaisseau, d’un navire, d’une nef.

Dans un véritable bateau, le mouvement de la mer vous fait tanguer, vous fait perdre l’équilibre, vous donne la nausée parfois. Et bien sachez qu’il faut en passer par là pour devenir un véritable navigateur, dans cette nef. Perdez donc un petit peu votre sens de l’équilibre, et amusez vous de cela. Vous n’êtes pas seul(e), vous êtes tous là ou presque, tout le monde est invité.

Seuls ceux qui n’auront pas su lâcher leurs vêtements d’illusion seront obligés d’attendre à l’extérieur, peut-être. Nul ne peut être invité avec ses vêtements d’illusion, car de toute façon cela l’empêcherait de voir et d’être et de partager parmi les autres, à l’intérieur de ce véritable espace de Joie, de partage d’Êtres, de Vie et de Création.

Sachez mes très chers, que vous avez la possibilité dès maintenant de vivre cela. Il n’y a plus rien à attendre, malgré ce que peut-être vous croyez encore.

Mais alors, me direz vous : comment lâcher ses vêtements d’illusion ? car je sais que mon petit doigt m’a dit que vous croyez ne pas savoir comment faire – du moins pour beaucoup d’entre vous. C’est très amusant n’est-ce pas : vous voilà soumis à une gigantesque farce en croyant qu’elle est sérieuse. Vous êtes déguisés, maquillés, encombrés d’accessoires inutiles, et l’on vous propose de vous débarrasser enfin de tout ça pour entrer dans cette magnifique nef où la Fête, la Joie, le Paradis sont là… Et vous ne savez pas comment faire ! J’espère que vous pouvez en rire avec moi.

Il vous suffit de lâcher, il n’y a même pas besoin d’un vestiaire : vous pouvez faire un tas à l’extérieur, c’est un tas d’illusions.

Je sens que vous êtes perplexes, cela m’amuse. Je vais vous donner quelques indications, un ou deux « trucs »; mais à vrai dire, franchement, cela ne vous est pas vraiment nécessaire. Je fais ça parce que je sais que vous attendez quelque chose.

Première chose : je vous invite, très sérieusement et officiellement, à adopter ce balancement. Il s’agit de faire osciller votre corps dans la forme d’un 8 allongé, c’est à dire un symbole de l’infini dans votre langage mathématique. Mais nous sommes bien au-delà d’un symbole : ne vous laissez pas prendre dans cette croyance. Cette forme est une magnifique forme géométrique appelée un Lemniscate, qui est d’une puissance très certaine et qui vous permet d’informer chacune de vos cellules, non seulement physiques mais subtiles, et de vivre, via ce mouvement et sa codification (car il est codifié), la facilité d’un certain nombre de transmutations circonstancielles. Je dis circonstancielles car ce mouvement ne vous est pas inconnu, et vous l’avez déjà utilisé à de nombreuses reprises dans différentes situations, et c’est toujours dans des occasions de transmutation. C’est un mouvement régénérateur que vos traditions du mouvement connaissaient depuis fort longtemps. Donc je dis qu’aujourd’hui, il est codifié d’une certaine façon qui, elle, est d’aujourd’hui.

Ne croyez donc pas que je vous invite à refaire simplement un vieux mouvement, et même si c’était le cas, ce n’est pas le même mouvement.

Apprenez donc que pour entrer dans ce magnifique espace de Vie et d’authenticité, de Joie et d’amusement, dans le service et la proximité des vibrations authentiques que vous recherchez depuis si longtemps, il vous suffit d’accepter d’y entrer. Et vous avez beaucoup de mal, je crois, je le vois, même si un grand nombre d’entre vous sont en train de piétiner sur le pas de la porte en attendant les autres. Ceux là sont prêts à entrer.

Simplement, parfois, ils se lassent d’avoir disons « a faire la queue », comme si les portes étaient fermées alors qu’elles ne le sont pas. Vous pouvez entrer mes très chers. Je sais d’ailleurs que certains d’entre vous savent le faire. Il en est quand même un certain nombre qui viennent danser à l’intérieur, assez souvent, pas pour longtemps – et il est vrai que vous n’avez pas la possibilité de rester indéfiniment encore, cela est vrai : vous devez commencer par être de passage dans ce navire, cette nef, ce lieu, ce mouvement, cette Vie qui est véritable.

Mais plus vous y venez, et plus vous savez comment y rester. Et je peux même vous dire un secret : lorsque vous y avez séjourné, vous emportez avec vous, en vous, engrammée, la vérité de ce qui s’y produit, de ce qui y est, de ce que vous y êtes, de ce que vous y vivez; des magnifiques ensembles musicaux auxquels vous participez, et des danses innombrables dans lesquelles vous interagissez avec tous ces Êtres magnifiques qu’enfin vous retrouvez, mes très chers, et qui enfin vous retrouvent, avec tant de Joie partagée. C’est la fête des Cœurs, c’est la fêtes des Esprits, c’est la fête des Êtres. C’est la véritable Essence de ce que vous êtes appelés à être.

Pratiquez donc ce mouvement régulièrement mes très chers, n’hésitez pas, il vous porte, il vous informe, il vous délivre.

Je vais à présent vous délivrer comme je l’ai dit un ou deux « trucs » supplémentaires, mes très chers, mes aimés, mes amis, mes compagnons de fête.

Voici donc le premier :

message en langue Elohim

Cela étant fait, vous pouvez élever vos deux index à la hauteur de vos oreilles (mais pas contre vos oreilles), et la pointe de vos doigts va se connecter à ce que vous ne voyez pas, bien sûr, mais que peut-être vous savez entendre et vous permettra de lâcher beaucoup de vêtements. Plus vous ferez cela, plus vous allez vous débarrasser de vos oripeaux, mes très aimés.

Il y a en effet, à la pointe de vos doigts, un petit programme qui là, ainsi, se connecte à la vibration précise qui peut vous aider. On peut dire que c’est un petit jeu qui a été créé, fabriqué, mis en place, par une équipe dont je fais partie. Vous avez que nous, les Elohims, nous sommes extrêmement prolixes en programmes, en créations et en petits jeux, très utiles, très novateurs, très évolutifs.

Voilà. Ce petit truc, ne croyez pas qu’il soit dérisoire, il est tout à fait précis, travaillé, puissant. Les quelques phrases que j’ai prononcées avant, bien sûr, ne s’adressaient pas à votre mental – et c’est très important puisque votre mental fait partie des vieux habits que justement vous avez à laisser en tas. Et donc, même si la compréhension de ces phrases est pour vous tout à fait évidente, je sais, je ne plaisante pas ,  je précise que – cela est une parenthèse mais : que ce ne sont pas des défis qui vous sont lancés lorsque moi ou d’autres vous parlons dans ce langage là, bien au contraire. C’est toute tendresse, toute amitié, tout partage, toute connivence, tout accueil ! C’est juste votre mental et votre égo qui croient que c’est un défi. Cela est très amusant d’ailleurs : j’espère que vous serez capables de vous en amuser.

Je vais donc continuer.
Il y a un autre truc important :

Chant en langue Elohim

Je m’amuse beaucoup, je me réjouis de ces chansons que je peux vous transmettre. C’est donc là un ensemble de sons, extrêmement précis et tout à fait joyeux, et tout à fait ludiques, mais (je le répète) fort précis, qui installent encore un petit programme, mais oui ! mes très chers, mes aimés.

..Programme dont je ne vous donnerai pas d’explications car je souhaite véritablement que votre mental soit totalement exclu de la compréhension de ce programme ( hahah !) …Mais qui va vous être d’une grande aide, et même fort stimulant. Ça va vous pousser d’un grand mouvement intérieur pour pouvoir lâcher le maximum de vos bagages mes très chers, mes très aimés.

J’espère que vous allez donc enfin pouvoir entrer, même s’il y a la queue -mais ça c’est une pure illusion : il n’y a pas du tout la queue. Vous pouvez entrer absolument quand vous voulez, que cela soit clair. C’est vous qui avez créé cette queue pour vous raconter que vous ne pouviez pas entrer. Il est grand temps que vous puissiez la dé-créer, n’est-ce pas. Je compte sur vous : donc la voie est libre.

Ah ah ! Je vois que déjà beaucoup d’entre vous sont entrés, la danse commence, chouette ! Je me réjouis, je me réjouis, hmm !

…J’aimerais pouvoir vous donner le nom de ce navire, de cette nef, de ce vaisseau, de cet espace qui est vôtre. Je n’ai pas le droit de le faire aujourd’hui. C’est aussi, d’ailleurs, parce que ce nom viendra de vous. Je crois le connaître, mais je peux me tromper d’ailleurs, car il n’est pas créé, me dit-on.

Alleluia.

Je suis Oreon Eshta du Peuple des Elohims, et je me réjouis d’avoir été avec vous. Nous avons bien dansé, n’est-ce pas ? Je vous aime tellement. Je vous salue… Bye !

Alleluia.

 


 

via Christine Anne K. le 29/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions-Réponses – n° 13 / Toumo Taho

(ces questions font suite à l’intervention de Istom Huiam)


J’aimerais savoir où Istom Huïam est reparti…

C’est indescriptible dans votre langage. Vous avez une représentation extrêmement limitée de ce que sont les multi-univers et les multi-dimensions. Déjà, vous êtes un peu dans une confusion entre ce qu’est une dimension par rapport à un univers, et les mots de votre langage ne sont pas capables de s’articuler en notions claires et explicites pour vous faire comprendre ce type de topographie. Donc, on pourrait dire que Istom Huïam est partout, ou est tout autour, mais ce ne sont que des mots. On pourrait dire aussi que Istom Huïam habite une île, ce qui en apparence n’a rien à voir. Quant à définir ce que serait cette île, c’est inconcevable encore pour votre représentation actuelle de ce que vous ne connaissez pas. Désolé, c’est très imprécis…

Nous avons beaucoup de mal à nous figurer la réalité du changement dimensionnel au regard de la réalité physique terrienne dans laquelle en apparence rien ne change, et nous sommes cependant conscients d’une forme de séparation, comme s’il y avait deux réalités qui de plus en plus sont parallèles, et soit se superposent soit s’interpénètrent et c’est là que justement nous commençons à ne plus très bien comprendre ou nous représenter tout cela… Et cela met certains d’entre nous dans des formes de doute, de confusion… Que pouvez-vous nous dire ?

Chers et très aimés Frères et Soeurs terriens, je n’ai pas la capacité de me projeter dans votre façon de penser. Il y a effectivement dissociation en ce que nous observons de votre planète – et quand je parle d’observation, il ne s’agit pas que d’observation visuelle au sens où vous le concevez. Nous observons donc une double fréquence qui s’est peu à peu mise en place, et le fait que certains d’entre vous (nous allons employer les termes de fréquence A et fréquence N), le fait que certains d’entre vous ne connaissent que la fréquence A -qui est la fréquence ancienne peut-on dire, ou a fréquence de base, la fréquence la plus basse. Certains d’entre vous connaissent et vivent en partie dans la fréquence N, et certains d’entre vous vivent en très grande partie dans la fréquence N… Il y a entre ces deux fréquences, bien évidemment, des passages ou des ponts. Ainsi beaucoup sont obligés, qu’ils le veuillent ou non, de passer d’une fréquence à l’autre et ceci de façon assez désordonnée… Je crois, que personne, ou à peu près, n’est en état – ne serait-ce que pour des raisons environnementales – de se maintenir dans la fréquence N uniquement, encore aujourd’hui. Il y a néanmoins des individus qui sont suffisamment ancrés dans la fréquence N pour pouvoir la rejoindre assez aisément lorsqu’ils redescendent dans la fréquence A. Il y a toutes sortes de cas certainement, et nous ne sommes pas en mesure de détailler l’immense variété des combinaisons d’oscillation entre ces deux fréquences… Il est clair que nous nous réjouissons car de plus en plus d’individus sont capables de rencontrer la fréquence N et de quitter la fréquence A, que ce soit ou non volontairement, mais à l’occasion de différentes circonstances propices à cela et qu’ils sont capables de créer souvent.

Quand je parle de fréquence A et fréquence N, cela est schématique car il y a en réalité des zones inter-fréquentielles, des fréquences intermédiaires qui ne sont pas forcément très confortables. L’idéal évidemment est que la fréquence N soit la plus pure possible, mais cela n’est pas toujours le cas… Quant à la fréquence A, à vrai dire elle est de plus en plus désagréable, je crois, parmi vous, car elle ne correspond plus du tout à la vibration que vos corps portent ; et les individus qui sont incapables de décoller de la fréquence A pour des raisons environnementales et de conscience ne sont pas du tout à l’aise dans cette fréquence.

Nous observons donc cela, mais nous observons avec le déroulement du temps et des opérations (il y a des opérations de désolidarisation des deux fréquences qui sont en cours), nous observons donc que la fréquence N est très, très stabilisée et qu’elle est de plus en plus continue, et qu’elle va pouvoir -disons, pour employer un mot qui peut vous parler – qu’elle va pouvoir « décoller » de mieux en mieux de ce qui l’attache encore, telles des interférences avec la fréquence A.

Par conséquent, les états de confusion que vous avez mentionnés, vous pouvez les lire comme directement reliés à ces états inter-fréquentiels ou à ces états d’incapacité de décoller de la fréquence A qui peuvent se produire dans certains contextes, sachant qu’il y a quelque chose d’assez gluant dans la fréquence A de par sa lourdeur… J’emploie ces mots qui sont ceux qui conviennent, même si cela peut vous surprendre de parler d’une fréquence gluante : j’en suis désolé mais certains physiciens parmi votre humanité connaissent néanmoins la validité de ces notions.

L’observation dont je peux vous parler également est que, tant que ce que vous appelez votre mental – c’est-à-dire votre système de représentations de votre environnement, et de réflexions/pensées sur votre environnement – fonctionne en tant que tel avec les systèmes de repères dans lequel il est enfermé, cela ne peut qu’alimenter votre confusion : car votre mental comme vous l’appelez n’est pas en état, sauf pour quelques personnes, de rejoindre la fréquence N. Cela est très important. Votre mental est nourri par la fréquence A en grande partie car c’est là qu’il s’est constitué. Par conséquent, même s’il a la notion de beaucoup de faits et d’éléments qui sont constituants de la vie dans la fréquence N, par nature il est incapable de se projeter intégralement dans la vibration de la fréquence N.

La notion dite de supra-mental qui est enseignée par certains enseignants dans votre planète correspond assez bien en revanche à la capacité de penser dans la vibration de la fréquence N. C’est un peu relatif , mais schématiquement je pense que cette notion est convenable. Je vous indique donc par là qu’au niveau d’une installation dans la fréquence N, il y a bien évidemment une intelligence vibratoirement supérieure qui se met en fonctionnement et qui se trouve extrêmement à l’aise dans cette fréquence… Je vous invite donc à avoir confiance dans l’établissement de ce niveau d’intelligence -mais je n’ai pas la recette pour vous proposer de méthode qui vous permette de supprimer totalement le fonctionnement de votre mental et qui vous permettrait de vous installer dans la fréquence N… Il y a également et par ailleurs d’autres paramètres que votre mental qui ont un rôle dans votre stabilisation dans la fréquence N.

Voilà, chers Amis, j’espère avoir répondu.

Pourquoi l’échéance des événements planétaires qui nous sont annoncés par les canaux sont constamment différés ? Est-ce que cela a une fonction, comme par exemple de nous maintenir dans un état d’imminence ? Ou bien attend-on que davantage de personnes rejoignent la fréquence N ?

Chère Amie, je suis perplexe, car je ne connais pas les échéances telles qu’elles vous sont divulguées par vos systèmes de médias, qui bien évidemment utilisent les canaux mentaux auxquels vous êtes accoutumés : par conséquent ces informations ne vous sont pas données dans le niveau de la fréquence N mais plutôt dans le niveau de la fréquence intermédiaire.

… Je parle des annonces canalisées qui nous sont faites en temps terrestre, il nous a par exemple été plusieurs fois annoncé par différents canaux que des événements planétaires majeurs auraient lieu avant la fin de l’année 2010. Or tout poursuit son cours habituel, la matrice bat son plein (en tout cas extérieurement) et ce n’est pas la première fois que ces effets d’annonce restent sans suite…

Je ne suis pas du tout habilité à vous répondre, il faudrait vous adresser à des êtres plus ancrés dans la planète que je ne le suis. Pour nous, les événements sont « à l’heure ».

Tout à l’heure il a été dit qu’une partie de notre ADN était d’origine multidimensionnelle et qu’on ne le partageait pas forcément avec notre famille biologique. Est-ce que cet ADN fait partie de ce que l’on appelle l »‘ADN-poubelle » ?

Bien évidemment. Mais je vous demande instamment de surveiller votre vocabulaire car la résonance des mots est puissante , et tant que vous traiterez votre ADN stellaire d’ADN-poubelle, vous êtes en déficit de communication avec vos lignées !.. La plus grande partie de votre ADN n’a pas été décryptée, soi-disant -et je dis bien soi-disant- par les scientifiques qui s’intéressent à la matière. Une grande partie de votre ADN a parfaitement été décryptée mais cela ne vous a pas été dit , et donc cette plus grande partie de votre ADN contient les informations vibratoires les plus essentielles vous concernant. Une partie de votre ADN également a été manipulée, y compris dans la partie que vous appelez poubelle, et qui n’a pas été opaque à certains manipulateurs. Mais actuellement d’innombrables réparations ont été effectuées. Tout ce propos transmis par Istom Huïam se réfère à votre ADN dans son aspect le plus complet, le plus essentiel, le plus authentique et le plus original, c’est-à-dire un ADN à douze brins minimum et dont les codons ne comportent pas la moindre poubelle, si ce n’est les implants qui ont pu être installés dedans par des technologies fort déplaisantes dont nous n’avons plus envie d’entendre parler (cela, vous pouvez l’appeler poubelle!).

…Rendez-vous compte que l’appellation « ADN-poubelle » désigne précisément dans vos ADN tout ce qui vous relie à la Lumière… Je vous laisse en tirer les conséquences.

Est-ce que la Nouvelle Terre est sur la fréquence N ou sur une fréquence supérieure ?

Cher Ami, le terme de fréquence N a été employé pour les besoins de la démonstration. Cette fréquence en réalité est évolutive, elle n’est pas figée. Donc bien évidemment la fréquence N est porteuse de la vibration de la Nouvelle Terre. Toutefois cette fréquence est encore en évolution; et plus elle se dissocie de la fréquence A, plus évidemment le processus d’installation fréquentielle de la Nouvelle Terre peut se préciser. Je ne peux pas en l’état actuel du déroulement des choses te dire grand chose de plus car la fréquence de la Nouvelle Terre est encore instable; la fréquence N est encore instable même si elle est très stabilisée, et les processus de transformation sont encore en cours. J’espère avoir répondu un petit peu à ta question.

Comment s’appelle celui qui nous a répondu ?

Appelez-moi Toumo Taho. Je suis affilié à Sirius C (mais ne voyez pas cela comme une habitation). Je vous salue.

…J’ai encore quelque chose à vous dire : soyez attentifs justement aux changements que vous ne savez pas suffisamment bien observer, car ainsi vous les portez et vous les faites exister… Tout ce qui en vous est doutes contribue à la durée de ce que vous appelez la matrice. Soyez donc très vigilants dans vos pensées. J’espère m’être fait comprendre. Je vous salue.

via Christine Anne K. le 6/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères du 4 janvier


Quelle Joie ! Quel plaisir d’être avec vous, mes Très Aimés, Perles de Sagesse, Perles de Perfection !

La Perle est une perfection : vous êtes en train d’acquérir – vous avez acquis – cette magnifique qualité, qui laisse transparaître la Lumière, la vôtre, celle que vous réfléchissez autant que celle que vous émanez; et cependant vous êtes encore faits de matière – du moins pour beaucoup d’entre vous sur cette Terre.

Me voici. Votre Mère, Mère de toutes les Mères dans l’absolu de la Grâce et de la Plénitude d’être Mère, en pleine harmonie avec la Source, notre Source – Unique, Absolue, Définitive, Toute-Enveloppante, Toute-Regardante, Toute-Sachante, Toute-Bienveillante, Toute-Comprenante…

Nous voici donc, vous et moi, réunis; dans la pureté de notre Joie simple, dans l’instant…

Nous ne sommes plus séparés; car nous ne nous sommes jamais séparés… Vous croyez encore être séparés, car vos yeux de chair ne savent pas apercevoir ce que vous cherchez à apercevoir et qui n’a pas encore franchi le filtre de votre capacité de voir. Ainsi vous croyez que rien ne change, que rien n’a changé, et vous ne comprenez pas – pour ceux d’entre vous qui attendent des changements.

Sachez que la Perle ne s’interroge pas : elle est… Et c’est ainsi que votre Terre, celle que vous attendez de voir apparaître, est également semblable à une Perle : elle est, en toute Pureté…Réfléchissant et émanant la Lumière qui est la sienne, et qui est celle de la Source en elle, autour d’elle, à travers elle.

Ainsi, ne vous laissez pas distraire de votre état, mes Très Aimés. Laissez la vibration de mon Coeur vous envelopper de mon immense Amour, vous envelopper jusqu’à vous faire oublier tout ce qui n’est pas Vous, la Perle de Perfection que parfois vous ne savez pas que vous êtes, mais que Moi je vois, j’admire et je chéris.

Tout ce qui peut vous distraire de cela, imaginez que c’est comme des poussières ou de petites algues qui s’accrochent sur la Perle et qui lui font perdre la délicatesse et la brillance de son éclat, le lissé de sa surface et sa simplicité pure, en la travestissant ou en la masquant. Vous savez que la Perle est le fruit d’un long processus et d’un long travail. Elle est donc le résultat de votre travail sur vous-même et du processus que vous avez choisi d’accomplir, parfois à travers de nombreuses vies , et en tout cas et ainsi dans celle-ci que vous vivez actuellement.

Réjouissez-vous donc, car le fruit de ce que vous avez fait, de ce que vous avez été, de ce que vous avez choisi, existe. Et c’est vous, Perles de mon Amour, Perles de la Lumière. La Perle ne s’accroche plus à rien, elle ne demande plus rien, elle est là – délicatement posée ou roulant légèrement. La Perle est Grâce pure : elle peut chanter sans cesse… Elle n’a aucun bagage, elle n’a aucun besoin – si ce n’est celui de vivre et de célébrer sa vie à travers la Grâce qui la fait être et à travers la Lumière qui la constitue.

Ô mes Aimés, quelle Joie, quelle Simplicité ! A présent l’Immensité est à vos portes, et je vous l’affirme.

silence

Mon coeur en silence accueille votre Perfection et vibre à l’unisson avec les vôtres…

silence

Ecoutons-nous dans ce silence…

silence

Vous n’avez plus à masquer votre Lumière, car je sais que certains d’entre vous ont dû la masquer – cela pour paraître « normaux » parmi leurs frères et soeurs, qui ne savaient pas voir suffisamment certains chemins dans leur vérité. A présent vous êtes libres.

Il vous est demandé d’être éclatants, car votre Lumière non seulement n’a pas à être masquée, mais elle a à travailler, elle a à ouvrir le chemin – cela sans volonté de votre part, cela vous a déjà été dit…

Votre Lumière permet d’illuminer certains coins sombres, tout simplement, encore une fois sans effort ni volonté de votre part : cela se fait… Mais se fait d’autant plus pleinement et naturellement que vous êtes heureux de votre Lumière, que vous la vivez, que vous êtes libres, que vous ne composez pas avec ce qui n’a plus lieu d’être, que vous êtes entièrement sincères dans ce que vous êtes. Cette sincérité est celle de votre Lumière…

Il ne s’agit pas nécessairement d’employer des mots – et certainement pas pour convaincre : il n’y a rien à prouver, personne à convaincre. Il y a simplement à être heureux et à être. Cela implique bien évidemment la plus belle des humilités, la plus resplendissante des humilités. C’est ainsi que je vous aime, et c’est ainsi que les Perles parfaites que beaucoup d’entre vous sont devenus tiennent leur place, et sont resplendissantes, simples, impénétrables.

Sachez une fois encore, mes Très Aimés – comme je vous l’ai déjà dit à maintes reprises, et comme il est toujours merveilleux pour moi à dire, et pour vous à réentendre – que mon Amour infini ne vous quitte jamais du Regard, que mon Coeur vous accueille individuellement – spécifiquement et individuellement chacun et chacune d’entre vous – et particulièrement ceux qui se cachent, que mon Pardon est infini et absolu, quelles que soient les petites bêtises ou les grosses erreurs que vous avez pu au long de votre parcours produire…

Ainsi je vous accueille et ne cesse de vous accueillir, de vous chérir, de vous encourager : c’est ma place de Mère et j’aime à l’infini être ce que Je suis, et Je ne saurais me passer de vous de même que vous ne sauriez vous passer de Moi, que vous le sachiez ou non… Je sais me faire extrêmement discrète car mon Amour – tout magnifique soit-il – est parfaitement humble ; et je n’attends rien en retour si ce n’est votre Beauté, votre Illumination, votre Perfection, que je sais voir à travers tous les masques et tous les voiles que vous pourriez poser par dessus… Mais ainsi que je vous l’ai dit, il n’est plus temps pour les masques.

Nous allons nous quitter. Je remercie du plus profond de mon Coeur de Mère ce canal, ainsi que vous qui l’entourez de votre présence…

Ce sera ma dernière Intervention, du moins sous cette forme – car bien évidemment, Je ne cesse pas d’être, Je ne cesse pas de m’adresser à vous, Je ne cesse pas de vous chérir et Je ne cesse pas de vous guider. Alleluiah.

Il y aura d’autres formes. Qu’aucune inquiétude ne s’élève en vos coeurs, bien au contraire mes Très Aimés. Je vous dis à bientôt, et cela n’est pas un paradoxe. Amen


via Christine Anne K. le 4/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Sri Aurobindo – n°4


Je suis Aurobindo et je vous salue, Bien-Aimés, Enfants de la Source et de l’Un, Enfants de la Nouvelle Terre, qui se profile bien qu’elle ne soit pas encore visible ni complètement compréhensible pour vous. Cela est dû aux limitations encore existantes de votre perception charnelle, enfermée dans les lois de votre corps humain terrestre. Mais sachez qu’elle est et sera nécessairement de toute beauté, car la façon dont elle est créée réalise, nous l’espérons, disons ce qu’il y a de mieux, et où tous les possibles émanés de la fin de vos expériences précédentes ont leur place, leur espace…N’existant pas encore car c’est à vous -pour ceux qui choisiront de vivre là, sur une nouvelle Terre- de la faire être, prendre forme, développer ses capacités avec les vôtres.

Lorsque vous serez arrivés à cet état, dans ce que vous appelez la cinquième dimension (pour ceux qui choisiront d’y vivre), vous constaterez que la fonction supra-mentale aura complètement évacué tout ce qui pouvait rester de vos fonctionnements mentaux, liés à cette troisième dimension dans laquelle vous croyez encore être, mais dont vous êtes en train de sortir -vous n’y êtes plus que liés par vos habitudes, vos croyances, les illusions que vous prenez pour réelles.

Accueillez donc en vous, mes Aimés, la Joie et la possibilité de rencontrer, de co-créer, de faire vivre cette Nouvelle Terre ou Néo-Terre qui vous attend, car elle a déjà pris forme et consistance. Elle est, pourrait-on dire, l’émanation de la planète que vous connaissez, mais une émanation qui ne s’évapore pas bien qu’elle ne soit pas actuellement densifiée. Ce qui la structure et la constitue est en grande partie les architectures vibratoires nées de vos consciences, dans leur vibrations les plus fines, les plus belles, celles qui aspirent à la Lumière et à la Source, celles qui viennent directement des cœurs, et qui se nourrissent perpétuellement de la vibration de l’Amour et de la Sagesse des cœurs.

Il importe que vous sachiez, vous les Très Aimés, qu’il vous appartient entièrement de peupler, de faire être, de faire vibrer ce nouveau monde. Vous n’y serez pas seuls car comme vous le savez les multi-dimensions ne vous sont plus fermées, et par conséquent, cette Nouvelle Terre ne sera pas un ghetto -au sens où votre planète Terre, dans sa troisième dimension dissociée, est coupée de la Source par une matrice posée artificiellement, et a été une forme de ghetto dans lequel nous avons et vous avez continué d’évoluer, de progresser.

A présent, tout s’ouvre et tout s’est ouvert, nous le redisons haut et fort. Et c’est à vous qu’il appartient bien évidemment de faire les derniers pas. Ces derniers pas sont votre travail. Vous êtes aidés dans ce travail mais il vous appartient de le réaliser. Vous connaissez les détails de ce travail déjà… Différentes voies d’enseignement se sont proposées à vous pour vous accompagner dans le franchissement de certaines étapes  vibratoires, parfois avec des exercices (et moi même j’en ai proposé beaucoup); parfois simplement en sollicitant votre conscience et votre cœur ainsi que l’a fait la Mère des Mères, qui vous a parlé tout l’été vous faisant progresser de jour en jour dans la vibration de votre cœur, dans la  vibration de la conscience et dans l’abandon du grand nombre des croyances falsificatrices qui vous encombraient. Il y a eu encore d’autres voies, d’autres enseignements, mais le travail vous revient. Vous ne pouvez attendre tranquillement assis sur une chaise que l’on vienne vous chercher : c’est à vous de vous avancer, c’est à vous de faire les derniers pas, c’est à vous d’accepter de franchir un seuil, c’est à vous de désirer ce changement.

Lors de ma dernière intervention en ce canal je vous ai longuement parlé, et je vous invite à reprendre ce que je vous avais dit -il y a donc fort peu de temps. Vous êtes appelés, ainsi que Mère vous l’a dit, à cultiver la Simplicité : cela est la voie de la Simplicité. La Simplicité d’ailleurs est une voie royale d’accès à la réalité de votre supra-mental. Je vous invite donc, très aimés Frères et Sœurs de la Terre, à observer la qualité de ces derniers pas qu’il vous reste à effectuer. Et je sais que beaucoup d’entre vous déjà sont entrés dans un chemin de dépouillement, d’élagage de tout ce qui encombrait votre pensée, de contemplation de la vibration de leur cœur, d’écoute de leur Joie intérieure, d’abandon à la Source qui est en vous. Et je sais qu’ainsi vous approchez, en Joie et en Simplicité, tout naturellement de ce vers quoi vous allez et où vous souhaitez arriver.

Nous vous attendons. Nous vous attendons car c’est à vous qu’il appartiendra de franchir – ainsi que je vous l’ai dit et que les autres interventions vous l’ont dit – de franchir vous-même, donc, le dernier passage.

Recevez tout mon Amour.

via Christine Anne K. le 9/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°12

NdR : Mille excuses pour les bugs typographiques et de mise en page… Nous cherchons des solutions et mettons les canalisations en ligne malgré tout, car le plus important, c’est le contenu. Merci !


PRATIQUE (avec le Sans Nom en tant que polarité)

Je vous invite dans ce silence à pratiquer quelques instants, sans chercher à comprendre avec votre mental, la nature du mouvement qui vous a été décrite par la voix du Sans Nom. (cf. message de mai 2010 Ndr)

Vous n’avez aucune volonté à mettre dans cette pratique, seule la présence.

Il peut vous être proposé pour cette pratique – afin de maîtriser votre mental – de répéter intérieurement de temps en temps le mot « Sans Nom », simplement pour poser la vibration et non pas comme une répétition de mantra. Ne cherchez pas de résultat, laissez travailler votre cœur.

N’oubliez pas que le Sans Nom est une polarité, et que la mise en présence de deux polarités engendre une vibration que vous appelez un champ. Cela est la pratique.



QUESTIONS – RÉPONSES


Comment fait-on pour contacter la vibration et la polarité du Sans Nom, ainsi qu’il a été recommandé ? Et la pratique donnée il y a quelques mois pour se relier au Sans Nom convient-elle pour cela ? Y a-t-il une méthode plus appropriée à présent ?


Bien-Aimés – je suis Suraïvan – je me réjouis avec vous d’envisager la réponse à ces questions car cela indique que votre seuil est proche et je ne peux que m’en réjouir. .

Pour répondre à ta question, mon Aimé, comment se relier à la vibration du Sans Nom qui effectivement et pour la presque totalité d’entre vous est un être inconnu et qui n’a ni nom ni forme, sachez, mes Aimés, que le Sans Nom comme il l’a dit est la polarité de la Source, que par conséquent la première méthode est de vous polariser vers la Source, tout simplement.

Ensuite, la dynamique de la polarité – ainsi qu’il vous l’avait été expliqué il y a quelques mois – occasionne un mouvement qui est ou qui peut se nommer Désir. Ainsi, le Désir d’aller vers la Source, ou vers le Sans Nom en soi, est une façon de se mettre dans cette vibration de manière projective – et dans l’Intention et dans le Désir – pour peu toutefois que ce désir ne soit pas une sorte de construction mentale mais soit réellement un désir émanant du cœur, en toute simplicité et en toute beauté, en tout Amour et en toute confiance.


Il est donc extrêmement simple, à vrai dire, de vous orienter sur la vibration et la polarité du Sans Nom. Il n’y a que son nom ou son absence de nom qui vous donne l’impression que c’est difficile. Vous pourriez même cesser d’évoquer l’appellation Sans Nom lorsque vous parler par exemple à vos proches de cette éventualité, pour parler simplement de Désir d’aller vers ou la Source, ou vers sa propre Source intérieure, ce qui est exactement la même chose dans ce processus …Cela lorsqu’on reste dans un langage simple, ce qui est une beauté de la compréhension ultime : revenir à un langage extrêmement simple.


Tu me poses la question de la pratique de reliance au Sans Nom qui a été donnée effectivement il y a quelques mois… Bien évidemment, mes Aimés, cette pratique a été donnée dans le but de servir à ce qui est, et particulièrement à ce qui vous est proposé de maintenir. C’est donc si l’on veut une troisième approche, disons plus en conscience (vous pourriez dire plus avancée mais je n’aime pas ce mot), disons plus élaborée et, bien évidemment, cette pratique peut pour certaines personnes être particulièrement enrichissante, dans les cas par exemple où le fait de mentionner en langage très simple le Désir et le Désir d’aller vers la Source sont des expressions verbales qui n’éveillent pas la vibration du cœur car le mental s’en empare et fait blocage. En ce cas, bien sûr, le développement de la pratique qui a été donnée et que vous allez ré-indiquer, je le sais, est une excellente chose. J’espère avoir répondu à votre question, mais j’accueille toute question complémentaire, mes Aimés.



Peut-on pratiquer d’ores et déjà et s’accoutumer à la vibration du Sans Nom, sans attendre le franchissement du Seuil ?


Chère Aimée, bien évidemment. Tu vis et vous vivez un éternel présent. L’emploi de cette pratique par conséquent (je te rappelle qu’elle a été donnée il y a plusieurs mois) n’est pas réservé à un moment ultime d’un certain calendrier, mais d’ores et déjà dans ton présent de chaque jour elle inscrit, si tu le désires, le présent du moment où la vibration du Sans Nom, effectivement, saura t’amener à travers le Seuil que tu désires tant franchir, lorsqu’il se présentera à toi. Amen



De quelle façon partager cette information avec d’autres personnes de façon efficace ?


Vous ne pouvez, bien sûr, partager cette information sur le Seuil et son franchissement qu’avec les personnes qui sont prêtes à envisager cela en toute conscience. Ainsi que je l’ai dit il y a quelques instants, l’emploi de la notion de Désir d’aller vers la Source est une excellente façon, simple, et qui parle au cœur certainement pour la plupart des gens.


Il se peut aussi que pour certaines personnes, et malgré son nom très abstrait, le nom du Sans Nom évoque quelque chose de très vital et de très nécessaire qui appartient à leur propre lignée vibratoire. Par conséquent, ne t’interdis pas non plus de le prononcer, s’il vient à tes lèvres en présence de l’un de tes amis.


Quant aux personnes qui n’ont pas conscience de la réalité de ce franchissement d’un seuil, que dire ? Chaque cas est différent. Tu peux avoir à rencontrer une personne qui est angoissée sans qu’elle sache pourquoi elle l’est, auquel cas pourquoi ne pas lui parler du Désir de retrouver la Source ? Cette information s’engrammera à la place qu’elle doit occuper dans son coeur et dans sa psyché et lui servira le moment venu. On peut parler bien sûr de la Lumière et non pas de la Source.


Y aura-t-il des signes avant-coureurs, personnels ou collectifs, à l’approche du Seuil de Lumière?


Chers Aimés, nous pourrions dire que les signes avant-coureurs sont déjà là, et depuis un certain temps. Si vous parlez de signes visibles, spectaculaires, médiatiques, il s’agit d’autre chose; car en votre cœur, en vos corps et en votre environnement vibratoire, les phénomènes avant-coureurs sont déjà en processus depuis une assez longue période, qui a eu ses étapes. Néanmoins, quand tu me parles de signes, je sais qu’il s’agit davantage de repères soit visibles soit entendables, qui touchent à la fois vos perceptions conscientes et votre mental conscient qui pourrait les analyser.


La question est complexe car un certain nombre de ces signes avant-coureurs au niveau géophysique de votre planète ne sont pas tant révélés par vos médias : le fait que les plaques tectoniques bougent, que le volume de la planète augmente, que les volcans sont en éveil, que les éléments se déchaînent, qu’un certain nombre de conditions climatiques se modifient, que certains événements non saisonniers, ni habituels, comme des inondations ou des feux importants se soient déclenchés, ainsi que des tremblements de terre, sont tous bien évidemment des signes avant-coureurs visibles, palpables, entendables et repérables. Mais vous ne les connaissez pas tous et vos médias ont un art extrêmement consommé de les noyer dans un ensemble d’informations futiles et déroutantes, voire chaotiques, qui absorbent les rouages de votre mental et obstruent votre conscience.

Au niveau de vos corps individuels, sachez que le processus n’est pas identique pour tout un chacun mais que, d’une manière ou d’une autre, il y a en quelque sorte le passage par une perte de conscience : le corps physique observe d’une manière ou d’une autre quelque chose qui ne peut pas ne pas être remarqué, que ce soit sous forme de chaleur ou de tremblements ou de ce que vous pourriez appeler malaise, un sentiment d’étrangeté… Je vous rappelle que lorsqu’une femme accouche pour la première fois, les sensations sont indescriptibles -bien que de nombreuses choses lui aient été racontées- : c’est en les vivant qu’elle découvre de quoi il s’agit. Il en est de même dans ce processus. Par ailleurs comme je vous l’ai dit, il semble qu’il y ait quelques chemins différents possibles selon les personnes, leur état de conscience, leur corps d’autre part, leur choix d’être, encore d’autre part, etc… Et qui font que, ainsi qu’Orionis l’a dit, il n’y a pas de cartographie générale.

Quant à savoir si le Seuil doit être franchi individuellement ou collectivement dans un seul instant, je te répondrai – et c’est un paradoxe – qu’il y a les deux cas; et que de toute façon un franchissement collectif n’est autre qu’un ensemble de franchissements individuels. Mais il est prévisible toutefois qu’à un certain point -et même si des franchissements individuels peuvent se produire chacun en leur temps- il y a planétairement un point de non retour à l’occasion duquel s’établit nécessairement un seuil collectif.

D’autres intervenants dans d’autres canaux ont élaboré certaines descriptions de signes avant-coureurs sous forme de particules de Lumière et de changement dans la radiation de votre astre solaire. Cette nature de signes avant-coureurs peut convenir également à certains d’entre vous, qui sauront les observer. Mais cette observation nécessite sans doute de bonnes conditions d’observation qui ne seront pas forcément l’apanage de tous. Je vous envoie tout mon Amour et vous invite à ne vous effrayer en aucun cas, mais simplement à vous réjouir et à être en paix. Alleluiah



Qu’est-ce que la Nouvelle Terre? Est-ce qu’elle existe déjà?


Chers Aimés, la Nouvelle Terre est votre création. Et cette création en ce sens existe car elle est déjà le fruit du travail de co-création d’un grand nombre d’entre vous qui la souhaitent, et l’imaginent, et la mettent en forme depuis un certain nombre d’années. Ce n’est donc pas une fantasmagorie : c’est une réalité. Ceci étant dit, votre mental n’est pas apte encore à concevoir la dissociation et la forme qu’elle prend, et la forme que prend cette dissociation entre la planète que vous connaissez dans sa forme et son état actuels et ce qui s’appelle la Nouvelle Terre ou la Néo-Terre comme certains le disent.

Sachez que certains déjà ont quitté la Terre pour aller ensemencer la Néo-Terre. Sachez que celle-ci comporte déjà, en cours de co-création, des paysages et des structures. Sachez qu’elle vibre de Joie et d’Amour, mais que paradoxalement elle n’est pas disjointe, elle n’est pas autre que la Terre que vous connaissez. C’est là que votre mental n’est pas apte à concevoir cette distinction qui n’est pas duelle, mais qui néanmoins est une dissociation.

Sachez que le franchissement du Seuil dont il vous a été parlé vous permet d’accéder, si c’est votre choix, à cette Néo-Terre qui est une des destinations que vous pouvez avoir choisies. Vous pouvez également avoir choisi d’autres destinations. Sachez que la Néo-Terre est dans vos cœurs, et que plus vous avez conscience de sa présence dans vos cœurs, plus elle se densifie, si l’on peut dire.

Je ne crois pas pouvoir vous en dire davantage dans votre langage et dans mes attributions en ce jour, mais sachez que vous la faites vivre dans vos cœurs et que les images d’elle que vous avez ne sont pas des fantasmagories : elles sont réelles et vous les faites exister, vous tous. Alleluiah

 

Le Désir d’aller vers la Lumière est une notion universellement partagée et qui n’est dévoyée dans aucun cœur, pour autant que je sache.


via Christine Anne K. le 8/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere