Eshtananda – n°13 – Poème/Lois des Elohim

cliquez pour écouter

Introduction en langue stellaire

Mes salutations Très Chers, Bien Aimés Fils et Filles de cette Planète Terre que nous chérissons. Vous me connaissez, je suis Eshtananda, Elohim.

Nous avons beaucoup travaillé Vous et nous, à travers ce qui vous a été enseigné (ou redit), transmis, émané, au cours de ces nombreuses interventions où moi et mes Frères et Soeurs Elohims, créateurs au Service de la Source Une et dévolus entièrement à ce Service, nous vous avons en quelque sorte aidés à vous déprogrammer et reprogrammer… Afin de pouvoir être qui vous êtes véritablement, et dans le Présent – et non pas simplement au regard du passé : qui n’existe plus, qui est révolu, qui est simplement une archive.

Il est donc important, Très Chers, que seul le Présent vous préoccupe. Et lorsque j’emploie cet étrange mot, le verbe « préoccuper », je m’adresse à ce qui en vous peut encore se préoccuper, à savoir votre personne, équipée d’un mental un peu trop actif quelques fois. Car la partie plus subtile et plus vaste de vous n’est pas soumise à ce qui pourrait s’intituler « préoccupations », sous aucune appellation que ce soit. Et lorsque j’interviens ainsi, je m’adresse encore simultanément à ces deux aspects de vous : car votre personne encore impliquée dans son environnement coutumier a certes toujours quelques besoins de savoir, de comprendre, de gérer… Néanmoins je vous rappelle que tous ces messages, depuis déjà de fort nombreux mois, s’adressent également et vibratoirement à vos Etres, dégagés des limites de votre personne.

Nous avons donc réalisé ce travail de ré-information et de nouvelle information qui, prenez-en conscience, est une co-création, et non pas seulement une création imposée par nous, même si notre fonction fait cela.

Nous vous avons -nous les Elohims intervenant en ce cadre et ce canal- transmis sous différentes formes les principes de la Co-Création, qu’il importe que vous possédiez et que vous pratiquiez pour élaborer, créer, construire, faire devenir ce qui est entre vos mains dans le Présent : ce Présent étant l’aube de ce nouveau Cycle pour vous et pour la Terre, et non pas la continuation améliorée de ce qui caractérisait le Cycle précédent.

Lors de ma dernière intervention en ce canal, je me suis adressé spécifiquement quelques instants à tous ceux d’entre vous qui portent tout particulièrement la vibration et l’empreinte de l’Etre Elohim, car nombreux sont parmi vous ceux-là. Nous considérons donc que ces humains-là, encore plus spécifiquement, sont en charge de faire développer et être dans leur intégrité ces formes, ces modes, ces outils, ces états, qui font partie des conditions de la Co-Création telle que nous l’avons conçue, vous et nous ensemble. C’est donc une responsabilité disons plus importante pour certains.

Néanmoins, la responsabilité doit être intégralement partagée et non pas hiérarchisée. Les facultés de co-création sont absolument dévolues à tous, sans exception -au sein de Lois Harmoniques parfaitement cohérentes, vibrantes, et j’espère aussi musicales que possible pour vous. Et le rôle des Elohims est simplement d’être à leur place – ce ne sont pas des chefs : disons que ce sont des focalisateurs et des redistributeurs de ces impulsions co-créatives et de ces vibrations de créations collectives. J’espère que cela est suffisamment clair, car il importe que l’Harmonie des fonctions, des tâches et des états soit bien établie, avec clarté, avec simplicité, avec Joie, avec acceptation et avec plénitude.

silence

Vous êtes à présent, mes Très Chers, Très Aimés, dans un état, dans une phase où il y a peu à rajouter -en ce qui me concerne- à ce qui a été développé… Je vous inviterais donc, si j’étais un professeur terrestre, à relire les cours et à les pratiquer. N’étant pas un professeur terrestre -et n’étant pas un professeur, mais un créateur- je me contenterai de me réjouir avec vous de ce qui Est.

silence

Vous avez donc à considérer -on peut dire dès à présent, en ce jour qui signe chez vous l’entrée du Printemps- que vous êtes les seuls créateurs aux commandes et que nous n’intervenons plus, mise à part l’existence des Elohims Terrestres, qui sont encore une fois fort nombreux parmi vous…

Nous ne sommes pas pour autant absents, nous ne sommes pas pour autant détournés, nous ne sommes pas pour autant coupés de vous, ni réciproquement. Cela signifie que très clairement vous pouvez faire appel à nous à tout instant, -que cela soit établi, et avec Joie et clarté-…Mais cela signifie également que nous ne viendrons pas rajouter des éléments à tout ce qui a été délivré -du moins pour le moment- car vous êtes en possession d’une quantité considérable dirai-je d’éléments, de données, d’outils, de possibilités, de matériaux, de gammes vibratoires, de collaborateurs possibles, de ressources, d’Intelligences Collectives bien nourries.

…Il vous appartient donc -en toute plénitude, en toute intégrité, en toute Essence- de les employer, ensemble et pour le plus grand bien de votre Nouvelle Ere peut-on dire.

Mon propos n’est-ce pas ressemble dans sa forme à une sorte de discours de cloture….Je viens de m’expliquer sur cet aspect en signalant que vous pouvez toujours faire appel à nous.

Et pour cette (probablement) dernière intervention de ma part, je vous offrirai -en toute liberté et simplement- un Poème. Vous pourrez adjoindre ce Poème à celui des Lois de la Création que vous aviez reçues par la voix de Ej’zouga, Doyenne des Hautes Consciences. Ce Poème, lui, est un Ensemble de Préceptes et de Services dans la Joie qui nous appartient, à nous les Elohim, et que je vais vous faire entendre… Il sera suivi je pense d’un chant, par l’intermédiaire de notre Soeur Eluhyam, que vous connaissez.

Poème chanté

De même qu’il vous a été transmis très récemment certaines Musiques -que l’on peut dire de vos origines ou des origines également de cet Univers- de même ce Poème peut être considéré comme une sorte de Musique ou de Texte fondateur, qui nous accompagne depuis des temps originels – des états (plus exactement) originels. …Mais pour autant, cela n’appartient en aucun cas au passé, cela ne cesse d’appartenir au Présent, et cela ne cessera en aucun cas d’être le Présent.

Je vous invite donc à enchâsser en vous l’existence et la mémoire de ce Poème… Vous aimeriez peut être pouvoir lui attribuer un nom. Je n’ai pas de nom à vous fournir.

Voici donc Très Chers et Très Aimés, l’instant où je vais me retirer de ce canal -avec toute ma Présence, ma dédication, ma Joie. Je vous laisse à présent, Vous, les Créateurs, Etre pleinement, en vos Fonctions, et en vos états.

Je suis Eshtananda, Elohim. Je vous salue. Alléluiah!

(Notre Soeur Eluhyam Al va me succéder après quelques instants.)

 

via Christine Anne K  le 20 mars 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr