Peuples delphinoïdes de Sirius

Cet être s’est présenté comme émissaire des peuples delphinoïdes
stellaires ainsi que des dauphins de la Terre.  Le monde d’origine des dauphins est
l’étoile Sirius.

 

Il n’y a
pas aujourd’hui ce qui a été prévu de Sri Aurobindo. Néanmoins, moi qui
m’adresse à vous à présent je parlerai en quelque sorte en son nom, mais
également au nom des peuples delphinoïdes de Sirius qui par ma voix s’adressent
à vous.

Ne soyez
pas étonnés. Cela devait se produire, tout simplement. Nous sommes des gardiens
de votre planète, de vos eaux, de vos airs, nous sommes les facilitateurs
bienveillants, amicaux et éveillés de votre biosphère. Cette biosphère est en
train d’évoluer vers un état qu’elle n’a pas encore connu et vous non plus.

Nous
aimerions que vous soyez maintenant avertis de certaines choses qui peuvent
aider à ce processus et auxquelles vous pourriez participer, s’il vous plait
d’y participer -mais nous le souhaitons–; cela afin que s’amplifient, se
facilitent, voire s’accélèrent les engrammages nécessaires au bon déroulement
et à la bonne marche de ce qui doit se réaliser.

Ainsi
il serait utile que certains d’entre vous abandonnent encore mieux des
comportements qui nuisent au déploiement de votre Etreté et au déploiement de
l’Unité, qui sont ce vers quoi votre humanité se dirige même s’il y a des
résistances. Nous savons que les résistances ne peuvent être très durables.
Néanmoins il peut être bon de les amoindrir ou de les réduire, ou de les faire
disparaître, afin de fluidifier et de mieux illuminer ce processus et ainsi
d’éviter certains désagréments que certaines personnes ou certains d’entre vous
peuvent rencontrer, en raison de ces blocages dus aux résistances et aux
comportements inappropriés que nous avons évoqués.

L’un de
ces comportements consiste à ne pas vous occuper de votre propre développement
intérieur, et de continuer à vous occuper de ce qui est extérieur comme s’il
n’y avait rien d’autre d’important. Cela est une illusion qui ne fait que
freiner et entraver le processus de votre libération.

Nous aimerions que vous
compreniez mieux que ce qui est extérieur -ce que vous appelez société,
institutions, structures, travail, obligations, Etat, etc.- sont à présent les
restes illusoires d’une matrice, qui certes existe encore matériellement, mais
a cessé d’exister au plan de l’évolution de la Terre. Par conséquent ne
contribuez pas à cette illusion de continuation.

Je sais
qu’il est difficile pour vous de concevoir comment faire, car vous êtes encore
prisonniers des nombreux fils et des nombreuses croyances, des nombreux
attachements à la matière – naturels dans votre incarnation – que vous croyez
être encore indispensables à votre développement. Il est difficile pour vous de
concevoir que ces choses ne sont plus. Voilà pourquoi nous aimerions vous aider et faciliter avec vous la progression de votre retour vers la Vérité, la
simplicité, la Lumière et l’ouverture multidimensionnelle que vous attendez
depuis si longtemps. Votre libération est à présent chose réalisable. Ne
l’empêchez pas de se réaliser.

Ce que
nous observons chez vous -et nous ne vous en tenons pas rigueur car nous vous
aimons, mais néanmoins nous souhaitons que cela s’épure et se facilite pour
vous car cela peut vous amener beaucoup plus de bonheur que ce que vous croyez
avoir actuellement-, c’est votre incapacité parfois, voire votre aveuglement à
être simplement vous-mêmes. Etre vous-mêmes signifie tout simplement vous
tourner vers votre essence, reconnaître votre filiation à la Vérité, à l’Unité,
à l’Amour de vous-mêmes.

Vous avez, pour pratiquer cet aveuglement, de nombreux
et d’innombrables moyens et outils que vous avez savamment élaborés. En cela
vous avez été des créateurs, des artisans ayant déployé toute leur
intelligence et leurs savoir-faires –et nous vous en saluons-…Mais cela
maintenant vous empêche, en raison d’un surinvestissement mental et illusoire
qui vous a détourné de votre intériorité, cela vous empêche donc de vous
tourner vers la Lumière, qui est simplicité, et vers l’ouverture qui
actuellement se dessine pour vous et que bien souvent vous ne savez pas voir.

Certains
d’entre vous diront : « Tout cela, nous le savons déjà. »
Certes, et ceux qui ne le savent pas peut-être, direz-vous, n’entendront pas
ou ne liront pas ces paroles. Mais vous vous trompez. Là encore vous croyez
détenir les clefs. L’un des vos défauts est de croire que vous maîtrisez la
situation à votre propre niveau, intellectuellement s’entend. Cela vous est certes
utile dans la gestion de certaines tâches quotidiennes –nous ne le nierons pas– mais cela ne vous est pas utile dans l’approche de votre Etreté, et dans
l’expansion au plan collectif de ce que cela (votre Etreté) peut produire -et bien mieux encore
qu’à présent où vos comportements ne le facilitent pas suffisamment.

Cela
direz-vous est moralisateur, mais ce langage vous appartient : nous ne faisons
que vous rapporter ce que nous observons. La morale pour nous ne fait pas
partie de ce qui constitue notre façon de voir, de sentir et d’aimer. Disons
que nous vous proposons une sorte de miroir avec ces paroles : car sans miroir parfois il est impossible de voir ce qu’on a sur la figure.

Nous
vous invitons donc à vous tourner davantage et de plus en plus vers votre
intérieur. Qu’est-ce que votre intérieur ? Il ne nous appartient pas de
décrire votre intérieur. Il vous appartient de le découvrir et certains d’entre
vous le connaissent déjà de mieux en mieux. Sans ce retournement vous
n’évoluerez pas: et ce qui vous entoure sera de plus en plus bloqué et vous
souffrirez d’être bloqués. Ce n’est pas ce que nous souhaitons, ce n’est pas ce
que vous souhaitez, ce n’est pas ce que souhaitent les innombrables êtres de
Lumière de toutes les dimensions qui veillent si attentivement sur le processus
d’évolution actuelle de notre chère planète Terre.

Ceci est
un message des dauphins, car les dauphins de la Terre sont les émissaires des
dauphins du Ciel. Ainsi en est-il.

Recevez
tout notre Amour et gardez conscience et confiance dans notre immense désir
d’accompagner votre évolution de notre mieux et en toute humilité. Qu’il en
soit ainsi.

Nous
avons terminé. Il n’y a pas de questions à poser.


via Christine Anne K. le 13/04/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.


Questions/Réponses – n°1 (avec Anaël, Jophiel, Rayal)

 

Pour cette séquence, se sont annoncés à l’avance Anaël, Jophiel, et Rayal – tous trois font partie du groupe multidimensionnel « Voix de Lumière »-

 

Biens aimés, un espace est ouvert pour vos questions, si vous le désirez. Ces questions peuvent concerner votre propre chemin, des événements que vous ne comprenez pas,

auxquels dans ce cas nous essaierons d’apporter quelques éclairages, mais pas
forcément des solutions qui facilitent intégralement votre compréhension. Ces questions peuvent concerner vos proches, votre vie.

 

Je sens souvent ces dernières semaines des pressions importantes au niveau du 6ème chakra et un peu latéralement autour. Qu’est-ce que cela signifie ?

Bien aimée, ne te préoccupe pas à l’excès de comprendre certaines manifestations physiques qui sont actuellement des réajustements. Ce qui compte, c’est de te concentrer sur ton chemin d’Êtreté. Telle personne peut avoir tel symptôme et telle autre personne dans un autre endroit du corps, par exemple. Prends garde que ton mental et ton ego ne s’emparent pas de telles manifestations pour te détourner de la simplicité et de ton intériorité. Car si ton mental ou ton ego en venait à se réjouir ou à se tourmenter, à supputer, cela te met dans un état de falsification. Cela te détourne du chemin de l’Unité qui est simplicité, qui est abandon. Souviens-toi que la vraie maîtrise réside dans l’abandon.

Amen.

 

Vous parlez d’abandon, c’est le lâcher-prise…

Le lâcher-prise est une notion qui provient de certaines falsifications qui entretiennent la dualité. Le mot « abandon » a été choisi car il signifie que nous nous abandonnons à la Source. Il ne s’agit pas de lâcher seulement nos résistances, ainsi que le lâcher-prise l’indique. L’abandon contient la Joie, l’abandon est un retour à l’Unité. Le lâcher-prise ne recèle aucune notion de l’Unité. Voilà pourquoi il s’agit d’abandon. S’abandonner, c’est redevenir comme un enfant ainsi que le Christ nous l’avait demandé. C’est le chemin de la Joie, c’est le chemin de la Lumière, c’est le chemin du retour à l’Unité.

Amen.

 

Mais l’abandon, c’est un acte volontaire et conscient choisi par
amour…

Il y a de la volonté, effectivement, dans le choix de s’abandonner. Il y a de l’amour, oui. Et il y a de la conscience, oui. Mais il y a, également, l’abandon du mental qui croit savoir ce qu’il est, ce qu’il décide.

 

L’abandon, c’est vouloir
se relier directement et totalement à Dieu et à vous, à la Lumière…

On peut dire cela ainsi, mais prends garde au mot « vouloir ». Tu peux réaliser le même état sans que le vouloir soit trop fort. La notion de vouloir implique une certaine lutte, or il n’y a pas de lutte lorsqu’on s’abandonne. Cette nuance est importante.

La volonté, elle est au départ et, après, quand le mouvement est créé, l’abandon devient la création d’un lien et une confiance, et la confiance

totale étant là, alors l’abandon se produit…

Je vais te demander de reformuler ta question beaucoup plus simplement. Tu parles de confiance et de toute façon, c’est juste, mais j’écoute ta reformulation.

 

C’est un dialogue, c’est une confiance qui s’établit et l’abandon est possible parce que la confiance s’est créée…

L’abandon et la confiance se ressemblent énormément, oui. La confiance toutefois implique peut-être la notion qu’il y a quelqu’un d’autre. En ce cas, si c’est le cas,

cela serait encore le possible maintien d’une dualité. Prends garde à cela mais
ta pensée est juste. L’abandon n’implique pas qu’il y a quelqu’un d’autre.
L’abandon peut se réaliser même s’il n’y a rien, personne. L’abandon n’a pas
peur du vide. La confiance, elle, peut sous-entendre une peur du vide. La confiance, en tout état de cause, est une étape vers l’abandon si cela est nécessaire mais elle n’est pas indispensable, cette étape.

 

 

Je reçois pas mal d’informations qui me permettent de me guider sur mon chemin, et en moi je ressens beaucoup de résistances parfois, un petit peu comme un enfant qui ne veut rien savoir et son professeur qui lui dit : « Mais si, c’est évident ! » Pouvez-vous me dire quelque chose là-dessus ?

Bien aimé, tu as le privilège de sentir que tu es un enfant. Ces résistances dont tu parles sont le chemin. Ce chemin n’est pas toujours fluide. La solution, la clé par rapport à tes résistances se trouve dans ton cœur. Si l’enfant rebelle en toi accepte de se mettre à l’écoute de la vibration du cœur, il n’y aura plus de conflit, car dans le cœur, tout est limpide et l’enfant est heureux. C’est le mental, aussi, qui crée des obstacles. L’enfant dont tu parles est également aux prises avec un mental contre lequel il se rebelle, car l’enfant, le véritable enfant, n’est pas dans le mental mais le mental de ceux qui l’entourent peut le rendre rebelle. Ainsi se créent certaines confusions dont tu fais état avec beaucoup de sincérité. Par conséquent, ton cœur représente le tabernacle au sein duquel se trouve la possibilité de réunifier ces conflits et de trouver la paix, la simplicité, la vérité, et l’essentiel de ton être. Amen.

 

 

J’aimerais être éclairée sur la nature des difficultés dans mes
relations avec ma fille.

Bien aimée, ta fille et toi avez choisi de vous incarner ensemble. Cela n’implique pas pour autant que vos chemins soient parallèles, cela n’implique pas non plus que tout soit aisé dans vos relations. Je ne peux pas te répondre en ce qui concerne ce que pense ou ressent ta fille. Je ne peux que te dire que cette relation, vous l’avez choisie et que c’est un travail de réunification que vos âmes se sont donné. Quand il y a travail, il y a effort. Quand il y a travail, il y a création, et lorsque ce travail se réalise à deux, il y a co-création. Ainsi peut-être cet éclairage, j’espère, nous espérons, peut te fournir une nouvelle ligne d’appréciation.

 

 

Pouvez-vous nous parler de la notion de retournement ? Est-ce
que ce processus est déjà en cours ? Est-ce qu’il s’installera à la toute
fin du cycle et de quelle façon s’actualise-t-il en nous et dans nos
vies ?

Le processus du retournement est essentiel à la création et à la co-création de votre futur. Il est entrepris intérieurement pour certains, chacun à son pas. Il y a de multiples formes au retournement car tous les êtres vivants de cette planète et de ce système solaire et de cette galaxie ont leur processus de retournement plus ou moins avancé, plus ou moins déjà réalisé, plus ou moins à peine encore concevable pour certains. L’Archange Uriel sera l’Archange du retournement et il interviendra seulement dans la dernière année. Vous êtes actuellement en train d’expérimenter, chacun personnellement et avec les moyens dont vous disposez, parfois l’ébauche, parfois des expériences plus construites, de ce qu’est un aspect du retournement qui est celui de votre extériorité vers votre intériorité. Par ailleurs, certains processus disons collectifs sont en cours. Il y a – et vous pouvez le constater – un processus de retournement des consciences actuellement. Il y a beaucoup à dire sur le retournement. Ce qui peut être ajouté ici et maintenant à ce sujet est justement la notion d’abandon qui a été évoquée tout à l’heure, en remerciant la personne qui l’a introduite, en introduisant la notion de confiance, par une condition sine qua non pour pratiquer, expérimenter, vivre, réussir, accomplir le retournement. C’est l’abandon. C’est donc éventuellement, si cela est nécessaire, en amont de l’abandon, la confiance. Il n’y a pas d’explication exhaustive, comme un manuel, de ce que le retournement implique comme processus personnel ainsi que ses étapes, car cela voudrait dire que votre mental serait alors sollicité pour gérer l’analyse et les étapes du retournement. Or justement, une des clés du retournement passe par une forme de mort du mental, ainsi qu’il a déjà été développé en d’autres lieux, par d’autres intervenants.

Avez-vous encore des questions à ce sujet ?

Sachez que le retournement est Joie, sachez que le retournement est entrer dans la Lumière, sachez que le retournement se fait Christ et qu’il n’y a rien à appréhender si ce n’est l’inconnu. Mais qu’est-ce que l’inconnu ? L’inconnu n’est que ce que votre mental ne sait pas se représenter. L’inconnu est une notion falsifiée. L’inconnu est ce que connaît intimement votre cœur, depuis des éons, et auquel tout votre être aspire, car l’inconnu en réalité est connu : voilà un exemple de retournement.

 

Mais il ne peut être connu que grâce au cœur…

Absolument. C’est la voie.

 

Mes biens aimés, je vous remercie de votre présence. Nous clôturons à présent cet espace de questions, en vous souhaitant un merveilleux chemin d’Êtreté à chacun et en vous disant à bientôt, avec tout notre amour.

 

 

 

 

via Christine Anne K. le 17/01/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Marie (Isis, Eloha) – n°1

Mes enfants, mes chers petits, je suis Marie, Isis, Eloha.

 

Je m’adresse à vous,  en ce jour par la voix de Christine et je vous remercie de la grâce de votre présence. Il vous appartient de savoir, et d’être la beauté, la grâce, l’universalité de l’Amour en ces temps de fin d’une ère – comme vous dites – que l’humanité a vécue.

La joie ne peut que vous habiter maintenant, la Lumière est en vous, la Lumière rayonne de vous et hors de vous, la Lumière est votre lot. Vous êtes mes enfants, les enfants de l’Un. La grâce est votre lot.

La grâce, la Lumière, la joie, la simplicité, l’universalité, la vérité, les Eléments sont votre lot.

Je n’ai pas tant de mots à dire ce soir mais la présence que nous partageons est ce pour quoi je suis venue. Je souhaite vous retrouver de temps en temps. La voix de ce canal m’est précieuse. Elle a été choisie. Elle est dorénavant l’une de mes voix ; il y en a d’autres. Sachez et entendez cela.

Je vous aime, je vous chéris, vous êtes la grâce qui habite mon cœur, mon coeur de mère, mon cœur universel, mon cœur cosmique, et je vous bénis de tous les sourires et de toutes les grâces d’une Mère, et d’un Père. Je suis la Créatrice universelle de votre humanité ainsi que de bien d’autres formes de vies réalisées par mon soin dans cet univers qui est le vôtre et dont vous êtes un des bienfaits, malgré votre enfermement encore présent en ce jour dans une falsification qui n’a pas été voulue par moi.

Je vous chéris, recevez toute ma tendresse, toute mon attention, toute ma joie de vous contempler et de pouvoir vous parler en ce jour et en d’autres jours et en d’autres lieux, par d’autres voix, d’autres canaux et aussi par la grâce de la Lumière environnante, par le chant des ruisseaux, par les éclats de lumière solaire, par la voix des enfants qui tintent parfois autour de vous. Je suis celle qui enchante les étoiles…

(pause à l’arrivée de nouvelles personnes).

 

Vous n’avez pas à vous excuser d’être en retard, vous êtes bienvenus, mais nous sommes déjà entrés dans ce que nous sommes venus être ensemble. Je vous prie de tout mon cœur de vous installer parmi nous.

Mes enfants, vous voilà rassemblés. Recevez tout mon amour, entendez la joie de mon cœur cosmique universel comme je l’ai dit tout à l’heure. Accueillez maintenant la beauté de cet instant. Recevez les uns des autres cette grâce que nous partageons par le fait d’être là réunis. Entendez ce qui en vous résonne et vibre à l’écoute de la voix de mon cœur qui actuellement vous parle.

 

Ne vous effrayez pas de ce qui pourrait sembler difficile dans les jours qui viennent. Votre cœur est votre demeure quoi qu’il arrive et je prends soin de votre cœur comme je prends soin de vous. N’écoutez pas certaines voix qui vont essayer d’actualiserdes choses sans objet, qui vont tenter de vous détourner de votre Êtreté par divers moyens. Ces voix n’ont plus beaucoup de puissance, elles ont encore la persuasion, mais vous saurez ne pas les écouter. Vous êtes protégés, vous êtes saufs, vous êtes mes enfants chéris. Je vous ai créés, je ne saurais vous abandonner.

Je suis Marie, Isis, Eloha. Je suis votre Créatrice aimante, et humble, et toute puissante. Que l’amour soit ce qui vous guide. Soyez des enfants, ainsi que vous l’ont déjà dit d’autres voix. Retournez-vous en votre cœur. Ne tentez pas de résister à cela car c’est en ce retournement que vous allez connaître la paix, la joie illuminante et le retour du Maître tant aimé, Christ. Votre temple s’illumine à la joie de ce retour, qui est imminent. Ne vous étonnez pas de ce retour, ne vous étonnez pas d’être là où vous êtes lorsque cela sera. Vous serez exactement là où vous serez, où vous aurez choisi d’être et où votre Êtreté sera à sa place.

 

Il y a maintenant ce qui devait arriver et qui n’est pas encore là. Il y a la venue programmée en ce jour d’une intervention reçue, programmée, entérinée par la Confédération Galactique et cette intervention ne saurait vous affecter en vos vies.

Cette intervention ne doit pas vous effrayer. Vous faites
partie de ceux qui portent les robes blanches que l’on nomme parfois les
144.000. Vous êtes marqués de la Lumière. Vous n’aurez rien à redouter quoi
qu’il puisse se produire près de vous, car en votre Êtreté vous êtes, et cela
vous confère toute paix intérieure et toute protection comme je l’ai déjà dit.

-Cette intervention n’est pas si aisée à décrire.- Cela ne vous affectera pas, cela n’est destiné qu’à installer le processus de la Lumière tel qu’il vous a été décrit par différentes approches que vous avez lues ou entendues.

Je vous bénis, je vous aime. Je vais vous quitter à présent.

Je suis Marie, Isis, Eloha, la Mère créatrice et je vous aime et je vous chéris et je vous dis à bientôt.

Amen.

 

Je peux, par ce canal, si vous le souhaitez, répondre à une ou deux questions concernant votre chemin en ces jours et en ce temps.

J’ai lu que nous vivons une période particulière de transformation, en nous et pour
la Terre, et que dans cette période il serait bon de donner toute l’attention aux processus intérieurs et à l’accueil du corps d’Êtreté et je me demande quelle balance je peux trouver dans ma vie entre cette posture qui me mène plus vers la contemplation, et la vie de tous les jours qui me mène vers plein d’autres choses et qui m’éloigne de mon Êtreté, mais qui me semble aussi le chemin juste sur lequel je suis en incarnation. Je ne sais pas comment faire l’unité avec tout cela.

Mon enfant, la réponse est déjà formulée dans ta question. L’Unité se fait précisément lorsque tu vis ton Êtreté dans la vie de tous les jours. Il n’y a pas de séparation entre l’intériorité et la vie de tous les jours dès le moment où tu es dans cette démarche et dans ce chemin d’Etreté. Bien sûr, tu as des étapes, des petites chutes, des doutes, cela fait partie de ce que tu es encore. Néanmoins, il vous appartient à tous de cultiver votre Êtreté dans la vie de tous les jours et justement de transformer cette vie de tous les jours en Êtreté C’est là le chemin. Les moments d’intériorisation et de méditation vous sont profitables, ressourçants, calmants, recentrants et totalement nécessaires.
Toutefois, cette Êtreté, bien sûr, ne peut pas être limitée en ces moments-là, car il y a encore en ce cas dualité entre deux états qui ne se rencontrent pas. Par conséquent, cette Êtreté, qui est un retournement aussi, doit se réaliser au fur et à mesure de tes jours de plus en plus constamment, au sein de tes gestes, au sein de tes paroles, au sein de tes actes. Elle doit illuminer tes rencontres, elle doit apaiser non seulement ton cœur mais les cœurs autour de toi. Elle doit réunifier ce qui se sépare en toi au cours de tes journées. Ce n’est pas difficile, mon enfant. Si jamais tu crois que c’est difficile, ce
n’est qu’une barrière de ton ego et de ton mental que tu peux patiemment ou aisément contourner dans la simplicité, l’unité et la vérité, celles que ton coeur aspire de toute façon à vivre le plus constamment qui soit.

 

 

via Christine Anne K. le 13/01/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.