Nouveau Super-Mental – Collège Anciens Atlantes de la C.G.

Chers frères et Soeurs Humains de Terre

Voici que nous décidons de vous délivrer ceci, qui est une recommandation longuement discutée et pensée, à votre intention spécifique très Chers :

La nouvelle et progressive reconfiguration générale de bien des aspects -vibratoires, ou classiquement désuets à reconvertir- de vos facultés mentales actuelles, fait que s’observe actuellement un certain gap -ou hiatus- entre d’une part votre vieux mental habitué à ses routines, et de l’autre votre nouveau super-mental, qui n’en doutez pas est à votre disposition, mais que beaucoup ne parviennent pas ou presque pas à saisir et utiliser avec confiance et certitude…

Vous manquez probablement  d’informations « en vieux mental » à ce sujet; et n’osez sans doute pas reconnaitre les assertions et performances spécifiques de la nouvelle version – qui, elle, est dégagée des aspects si égotiques et auto-centrés du vieux système encore péniblement actif !

Votre nouveau super-mental (et non pas exactement « supra-mental », ce qui est une notion et fonction différentes) est donc capteur en quasi permanence des multi-données de votre Intelligence Collective, et ne « pense » pas pour vous seul(e).

Par ailleurs, étant justement libéré de l’encombrement considérable des multiples confusions égotiques de votre petite (et respectée) personne, il est d’une performance bien au-delà de ce que vous avez coutume de pratiquer -en termes de rapidité et d’étendue des compréhensions, analyses et synthèses de multi-données multi-sources.

Ajoutons qu’il est précisément programmé pour que ce qui vous reste d’ego ne puisse en aucune manière se l’approprier, ni même s’y co-identifier comme cela s’est produit avec le programme usuel périmé -nommé ici « vieux mental ».

Par conséquent n’hésitez pas à « plonger » dans ces extensions considérables de capacités, qui offrent en parallèle -vous l’aurez sans doute compris à travers cette intervention- une grande simplification à votre fonction pensante…

Notez bien que le nouveau super-mental n’a nul intérêt à pratiquer la complexité (comme parfois le vieux mental l’a savourée), et que la véritable qualité d’intelligence se manifeste par le fonctionnement fluide d’un programme mental rapide et ultra-simple (le traitement des multi-données évoquées n’étant pas laborieusement conscientisé, à la différence de vos habitudes)… Il y a beaucoup d’analogies avec la prise en main d’un ordinateur au système infiniment plus rapide et puissant qui vous épargne nombre de procédures devenues fastidieuses !

Pour développer une meilleure aisance avec cela n’hésitez pas à reconnaitre la clé-couleur proposée par la très intelligente Confrérie nommée en votre langue « Mouches vertes Royales » (clic) ; et habituez-vous à surfer -sans ego toutefois- dans les sphères multi-résonantes de votre nouveau programme, dont vous ne pourrez qu’être extrêmement satisfaits, et à tous les niveaux de ce que vous êtes devenus ou en train de devenir…

Ceci avec tout notre Amour et en toute simplicité, et discrétion.
Alleluiah

Collège des Anciens Atlantes de la Confédération Galactique – section H Supra-Mental.

.

via Christine Anne K. le 27 aout 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Mantra de transmutation par le feu du mental – Ainés de Sirius C

…Aujourd’hui mes très Chers nous sommes en train de vivre une phase importante du mental collectif, qui va en quelque sorte griller tout ce qui n’a plus à fonctionner en tant que pensées, représentations, croyances, manipulations, distorsions de chemins, structures inutiles etc…

Ceci amène au plan des individus une certaine surexcitation, accélération/confusion des raisonnements, pensées, images mentales, constructions personnelles (etc) – que l’on peut qualifier de « surchauffe », caractérisée par des états de suractivité désordonnée, peu propices à la moindre créativité mais davantage à un enfermement stérile et désorientant.

Ces états nécessitent une forme de combustion finale, ou par à-coups, qui permettra au plan collectif la calcination d’un grand nombre de données et circuits dans vos systèmes de pensée nommés « cultures » ou « égrégores », dans vos conditionnements et croyances, vos dépendances à ces derniers, vos aveuglements construits (etc)

Cette accélération/surchauffe du mental a donc pour finalité et pour fin une transmutation par ce feu-même.

Il vous est proposé une Phrase de transmutation de cet état, qu’il est recommandé de placer sur des sons émis dans votre corps -ceci s’appelle chanter, n’est-ce pas!..

– ADAZANAA  OALA  NN  AZAT  ALANA  O  AN  ARAT  ENOU  A –      (*)

Considérez si vous voulez cette Phrase comme un mantra dont le langage parle directement en vos cellules et structures mentales et plus subtiles. Cette Phrase chantée vous soulagera, et de plus vous amènera à réaliser progressivement cette transmutation, à votre propre niveau mais également (par la bio-résonance) à celui d’autres que vous-mêmes.

Votre mental mes très Chers est collectif avant même d’être individuel : voilà une des grandes illusions qui vous aveugle et vous emprisonne… Cette Phrase a le pouvoir de vous libérer pour aller vers beaucoup de Beauté et de Simplicité, ainsi que d’Intelligence partagée. Ce que vous appelez le passage au Supra-mental est au bout du chemin. Alleluia.

Les Ainés de Sirius C -et Plans associés- via Marie-Madeleine.

 

via Christine Anne K. le 27 juin 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

(*) Comment faire : la mélodie du chant est libre, et doit être plaisante. Il est possible aussi de répéter cette phase intérieurement en silence si nécessaire, mais l’effet résonateur est amoindri.
Pas plus de 4 répétitions d’affilée, et rester ensuite dans la contemplation intérieure de la transmutation mentale et/ou de ce qui est, sans y accrocher de pensées-commentaires.
Se chante seul(e) ou en choeur improvisé, à n’importe quel moment de la journée – mais le soir au coucher il y aura une forme d’intégration particulière dans le sommeil.

… Il n’y a pas de version audio à cette proposition car il est dit que « ce n’est pas approprié : chaque individu a ici son propre chant, adapté à son propre corps et vibration personnelle dans l’instant. »
Que cette liberté ne soit pas un frein.. (chant implique vibration particulière de la voix dans le corps, pas nécessairement techniques de chant)

Sri Aurobindo – n°4


Je suis Aurobindo et je vous salue, Bien-Aimés, Enfants de la Source et de l’Un, Enfants de la Nouvelle Terre, qui se profile bien qu’elle ne soit pas encore visible ni complètement compréhensible pour vous. Cela est dû aux limitations encore existantes de votre perception charnelle, enfermée dans les lois de votre corps humain terrestre. Mais sachez qu’elle est et sera nécessairement de toute beauté, car la façon dont elle est créée réalise, nous l’espérons, disons ce qu’il y a de mieux, et où tous les possibles émanés de la fin de vos expériences précédentes ont leur place, leur espace…N’existant pas encore car c’est à vous -pour ceux qui choisiront de vivre là, sur une nouvelle Terre- de la faire être, prendre forme, développer ses capacités avec les vôtres.

Lorsque vous serez arrivés à cet état, dans ce que vous appelez la cinquième dimension (pour ceux qui choisiront d’y vivre), vous constaterez que la fonction supra-mentale aura complètement évacué tout ce qui pouvait rester de vos fonctionnements mentaux, liés à cette troisième dimension dans laquelle vous croyez encore être, mais dont vous êtes en train de sortir -vous n’y êtes plus que liés par vos habitudes, vos croyances, les illusions que vous prenez pour réelles.

Accueillez donc en vous, mes Aimés, la Joie et la possibilité de rencontrer, de co-créer, de faire vivre cette Nouvelle Terre ou Néo-Terre qui vous attend, car elle a déjà pris forme et consistance. Elle est, pourrait-on dire, l’émanation de la planète que vous connaissez, mais une émanation qui ne s’évapore pas bien qu’elle ne soit pas actuellement densifiée. Ce qui la structure et la constitue est en grande partie les architectures vibratoires nées de vos consciences, dans leur vibrations les plus fines, les plus belles, celles qui aspirent à la Lumière et à la Source, celles qui viennent directement des cœurs, et qui se nourrissent perpétuellement de la vibration de l’Amour et de la Sagesse des cœurs.

Il importe que vous sachiez, vous les Très Aimés, qu’il vous appartient entièrement de peupler, de faire être, de faire vibrer ce nouveau monde. Vous n’y serez pas seuls car comme vous le savez les multi-dimensions ne vous sont plus fermées, et par conséquent, cette Nouvelle Terre ne sera pas un ghetto -au sens où votre planète Terre, dans sa troisième dimension dissociée, est coupée de la Source par une matrice posée artificiellement, et a été une forme de ghetto dans lequel nous avons et vous avez continué d’évoluer, de progresser.

A présent, tout s’ouvre et tout s’est ouvert, nous le redisons haut et fort. Et c’est à vous qu’il appartient bien évidemment de faire les derniers pas. Ces derniers pas sont votre travail. Vous êtes aidés dans ce travail mais il vous appartient de le réaliser. Vous connaissez les détails de ce travail déjà… Différentes voies d’enseignement se sont proposées à vous pour vous accompagner dans le franchissement de certaines étapes  vibratoires, parfois avec des exercices (et moi même j’en ai proposé beaucoup); parfois simplement en sollicitant votre conscience et votre cœur ainsi que l’a fait la Mère des Mères, qui vous a parlé tout l’été vous faisant progresser de jour en jour dans la vibration de votre cœur, dans la  vibration de la conscience et dans l’abandon du grand nombre des croyances falsificatrices qui vous encombraient. Il y a eu encore d’autres voies, d’autres enseignements, mais le travail vous revient. Vous ne pouvez attendre tranquillement assis sur une chaise que l’on vienne vous chercher : c’est à vous de vous avancer, c’est à vous de faire les derniers pas, c’est à vous d’accepter de franchir un seuil, c’est à vous de désirer ce changement.

Lors de ma dernière intervention en ce canal je vous ai longuement parlé, et je vous invite à reprendre ce que je vous avais dit -il y a donc fort peu de temps. Vous êtes appelés, ainsi que Mère vous l’a dit, à cultiver la Simplicité : cela est la voie de la Simplicité. La Simplicité d’ailleurs est une voie royale d’accès à la réalité de votre supra-mental. Je vous invite donc, très aimés Frères et Sœurs de la Terre, à observer la qualité de ces derniers pas qu’il vous reste à effectuer. Et je sais que beaucoup d’entre vous déjà sont entrés dans un chemin de dépouillement, d’élagage de tout ce qui encombrait votre pensée, de contemplation de la vibration de leur cœur, d’écoute de leur Joie intérieure, d’abandon à la Source qui est en vous. Et je sais qu’ainsi vous approchez, en Joie et en Simplicité, tout naturellement de ce vers quoi vous allez et où vous souhaitez arriver.

Nous vous attendons. Nous vous attendons car c’est à vous qu’il appartiendra de franchir – ainsi que je vous l’ai dit et que les autres interventions vous l’ont dit – de franchir vous-même, donc, le dernier passage.

Recevez tout mon Amour.

via Christine Anne K. le 9/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Sri Aurobindo – n°3


Mes Aimés, je suis
Aurobindo et je vous salue. Je me réjouis de revenir parmi vous après ce temps
qui s’est écoulé et au cours duquel vous avez connu d’importants changements
intérieurs. J’apprécie et j’honore la qualité de ce que vous avez vécu et de ce
que vous continuez à découvrir, à vivre, à pratiquer et à devenir. Lorsque je
dis « j’apprécie », je ne me pose pas pour autant en juge ni en
appréciateur patenté : je parle en mon propre nom, du fond de mon cœur et,
si l’on peut dire, au nom de ceux dont je suis le porte-parole; car nous ne
faisons à un certain niveau qu’un cœur et qu’une intelligence qui se déploient
dans des formes différentes selon les individualités que nous avons été et que
nous sommes encore, bien que dépouillées de nos personnalités.

J’ai souhaité venir
– et c’est une joie partagée – et je souhaite vous informer à présent de
certains états de la Lumière que vous allez traverser, prochainement sans
doute. Certains d’entre vous ont déjà traversé totalement ou bien en partie. Il
s’agit donc de traverser la transformation que l’on pourrait dire ultime, le
grand retournement, si l’on veut, qui va vous révéler pleinement et de plein feu
votre Lumière entière et véritable. Cela est pour bientôt. Je ne vous invite
pas pour autant à compter en termes de temps terrestre et linéaire un certain
nombre de mesures de ce temps, mais cela est pour bientôt…

Il vous importe
donc, en préparation, de continuer à abandonner et à vous dépouiller de ce qui
n’est plus vous, car il y a encore des couches – et j’en vois, et j’en entends –
et cela n’est pas un reproche : c’est simplement une observation dans un
moment donné. Rassurez-vous, vous n’êtes pas en défaut, vous en êtes simplement
là où vous êtes et cela est bien. Il n’y a pas de retardataires, il n’y a pas
de premiers de la classe, il n’y a que vous, il n’y a que toi. Mais à présent,
il importe d’être prêt quand cela sera le temps. Être prêt signifie ne plus
avoir de doutes, ne plus avoir de regrets quant au monde de l’illusion. Cela
signifie se réjouir quoi qu’il arrive, quoi qu’il puisse arriver, car au fond
de toi, au fond de vous, réside la certitude absolue d’être, et d’être dans l’instant,
et d’être là, et que lorsque le moment viendra, je suis simplement prêt, quel
que soit le moment. Cela est une grande Joie, cela est une grande Paix et une
grande Lumière : cet état d’être là et d’être prêt.

La Lumière est une
force, la Lumière est puissante. La Lumière bien évidemment n’est pas de la
lumière au sens électrique et au sens visible du terme, mais la Lumière vibre. La Lumière à ce stade consume tout ce qui n’a plus de raison d’exister, en vous
et autour de vous. Ainsi le fait de pouvoir s’abandonner à la Lumière est très
important, car c’est cela être prêt. S’abandonner à la Lumière a pour conséquence
une grande paix intérieure, un certain vide du mental – lequel en réalité n’est
pas un vide au sens d’un manque ou d’un grand trou, mais est rempli de Lumière –
Lumière qui n’a plus de forme en cet instant car elle attend paisiblement de
prendre forme, et la forme qu’elle prendra : c’est vous, dans votre état de
Lumière qui est appelé parfois « corps d’Êtreté ».

Être prêt se vit à
chaque seconde, ce n’est pas une attente. Ne soyez pas dans l’attente :
être dans l’attente, c’est être dans la projection. Il n’y a pas à être dans la
projection. S’abandonner à la Lumière n’est pas être dans la projection de quoi
que ce soit. Être prêt, c’est donc ne plus se projeter mais être simplement là,
dans l’humilité et la Joie de cet abandon, et sachant que quel que soit l’instant
où peut se produire ce changement d’état, il est bienvenu, il est heureux, il
est sans retour, du moins sur certains aspects de vous.

Lorsque je parle de
changement d’état, il s’agit simplement de cette fameuse ascension vibratoire
que beaucoup d’entre vous attendent et que beaucoup d’entre vous, par ailleurs,
ne savent pas qu’ils attendent. Mais pour ceux chez qui cette attente n’est pas
consciente, sachez qu’elle existe car vos cellules à présent sont informées,
vos circuits énergétiques se sont modifiés, de nombreux pans de votre
patrimoine génétique se sont réveillés et vous êtes prêts à ce niveau-là. Il ne
reste plus alors que votre cœur et votre conscience qui peut-être, pour
certains, ne sont pas encore explicitement avertis par l’extérieur, car vous
êtes déjà avertis par l’intérieur mais cela n’est pas forcément conscient.
Encore une fois, dans le cas des personnes qui n’ont pas éprouvé jusqu’à
maintenant d’intérêt personnel ou collectif pour le processus de l’ascension,
ce processus est donc à présent bien inscrit dans vos corps dont la préparation
s’est menée à travers différentes étapes, au cours de différents processus. Ces
étapes et ces processus, bien évidemment, chez ceux qui ont pratiqué la
recherche de l’éveil sont beaucoup plus connus et repérés, mais il n’en demeure
pas moins que ces processus et ces étapes sont partagés par l’ensemble de vos
corps et de votre humanité, dans les niveaux cellulaires, vibratoires et
génétiques que j’ai évoqués tout à l’heure.

Je me réjouis – et
nous sommes nombreux à nous réjouir dans les multidimensions – et nos cercles
célèbrent de jour en jour la montée, l’avancée, les progrès, les réussites et
les aubes de l’achèvement de ce processus qui fut si long, si long à déposer
sur la Terre qui a été plongée dans l’obscurité depuis trop longtemps. Voici
que les générations de ce que vous appelez les travailleurs de Lumière, et les
lignées de Lumière – ensemencées depuis des siècles, voire des milliers d’années
en différents points de votre humanité -, tous ont été à l’œuvre de la manière
qui leur était dévolue et qui leur était possible au cours de différentes
incarnations dans des vies extrêmement humaines, partagées par tous, avec tout
ce qu’elles ont eu à connaître et à traverser. Ce travail de Lumière et d’ensemencement
de Lumière, donc, a été poursuivi longuement dans différentes formes, avec ses
réussites, ses attentes, ses déboires aussi, ses empêchements, ses
constructions lentes et sûres ; et à présent les résultats – ou disons plutôt les
effets – non seulement sont manifestes mais se couronnent dans la voie de l’achèvement, achèvement de ce processus qui vous mène à votre libération dans ce qui se
nomme ascension.

Je vous invite donc
à pratiquer la confiance, la certitude, l’amour de votre Lumière, ainsi qu’il
vous l’a été dit récemment par la divine Mère des Mères qui s’exprime en ce
canal. Je vous invite à être pleinement conscients et joyeux de votre Être et
de votre présent, dans cette non-attente, non-projection, mais dans ce fait d’être
prêt à tout instant dont je vous ai parlé. Lorsque l’on est prêt à chaque
instant, on n’attend plus rien, car on est prêt. Toute impatience est largement
dépassée, toute anxiété a été balayée, toute curiosité est devenue sagesse,
toute interrogation s’est aplanie, toute certitude a cessé d’être une certitude
de l’ego et n’est plus qu’une certitude du cœur, et se vit dans le vide de la Lumière
vibrante qui n’a pas encore pris sa forme, mais qui sait qu’elle va la prendre,
et dans la Joie.

Je vous invite donc
à être cela. Il n’est rien de plus simple, même s’il est difficile encore pour
certains d’arriver à cette simplicité , et je le sais ; mais cela est le chemin,
et c’est un chemin joyeux et de plus en plus joyeux à mesure que vous vous
dépouillez de ce qui est inutile, compliqué, tortueux, illusoire ou inexistant,
de ce qui vous tire en arrière. Soyez bien conscients que ce qui pourrait vous
tirer en arrière est totalement illusoire, totalement. Vos attachements à
certains êtres proches ou à certaines choses de votre vie peuvent être encore
très présents et peuvent faire partie des choses qui semblent vous tirer en
arrière ; et il est vrai que tout attachement a cette dynamique de retenir et d’empêcher
un certain mouvement. Néanmoins, sachez que l’Amour est bien supérieur à l’attachement.
Ainsi ne craignez pas de vous détacher de ceux que vous aimez, car ce
détachement, même s’il est souhaité et si vous y êtes invités, n’est pas une
cessation de l’Amour, bien au contraire : l’Amour alors devient la
véritable relation, qui n’est plus de l’attachement, qui n’est plus de la
convention, qui n’est plus de la contrainte, qui n’est plus de la co-dépendance
et qui n’est plus un non-sens. L’Amour ne peut cesser et ne peut que s’accroître
à mesure que vous avancez vers votre Être véritable. Ainsi ne craignez pas d’être
pris par vos attachements : l’attachement est une illusion ; l’Amour
est une vérité et une réalité.

Ces paroles que je
viens d’énoncer ne peuvent être comprises par votre mental, et cela est bien.
Le seul chemin pour les comprendre, c’est votre cœur, et c’est la voie du
supra-mental pour ceux qui sont en état de le contacter ou de s’y trouver. J’ai
enseigné en mon temps de vie le supra-mental. Vous pouvez vous y référer si
vous en avez besoin. Le supra-mental n’est pas être supérieur mentalement à
ceux qui vous entourent. Cela n’est pas une supériorité, c’est une élévation, c’est
une vérité, c’est une reconnexion à la véritable dimension de Sagesse, de Connaissance
et d’Amour qui est partagée et qui produit l’intelligence la plus pure, la plus
élevée et la plus détachée – intelligence partagée, intelligence répandue,
intelligence d’Amour et de Lumière, intelligence de grande Lumière : c’est
ce que certains appellent l’Intelligence de la Lumière, et elle réside en vous
à l’état latent, jusqu’au moment où vous atteignez le point où vous savez l’éveiller
véritablement. Cela est une façon d’expliquer ici cette notion du supra-mental
qui n’est donc pas à confondre avec une quelconque supériorité. Je vous invite
ainsi à revenir dans votre essence qui est simplicité, pour atteindre en vous
cette porte-là, et puisque vous êtes prêts, et lorsque vous êtes prêts, elle ne
peut que s’ouvrir car elle est là pour s’ouvrir.

Je vous remercie,
je vais quitter ce canal, avec tout mon respect, mon affection et mes
salutations. Recevez encore une fois l’expression de ma Joie vis-à-vis de ce
que vous avez accompli. Je suis Aurobindo et je vous salue, avec tout mon
Amour.

 

 

via Christine Anne K. le 11/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Eloha – n°7


Mes très Aimés,
quelle Joie, quelle Joie de vous retrouver !

Je sais qu’ici vous
êtes nombreux et je m’en réjouis. Je suis avec vous. (Vous êtes à vrai dire
bien plus nombreux que vous ne le pensez, mais cela est une parenthèse)… Je n’emploie
pas tant les parenthèses dans mon langage ni dans mon travail de
créatrice : j’agis, et j’aime, et je suis. C’est cela que vous êtes
appelés à être : agir, aimer et être. Agir sans aucune volonté orchestrée
par le mental, mais agir dans toute la fraîcheur, la grâce, la beauté,
l’énergie ultime et sans faille de votre être qui a gardé – si vous savez la
retrouver – l’étincelle originelle qu’étant enfant vous savez encore préserver,
mais que votre éducation peu à peu s’est employée à empoussiérer, à éteindre ou
à étouffer. Parfois, Dieu merci, vous avez pu garder cette étincelle et parfois
certains d’entre vous savent à merveille la cultiver, quel que soit le poids de
l’environnement.

Ces trois mots – agir,
aimer et être – à vrai dire n’en font qu’un, car agir de la sorte ne peut se
faire sans que cela soit aimer, et cela de peut qu’être être, en toute
simplicité et en toute vérité. C’est donc aussi, pourrait-on dire, la pratique
de l’Un qui est en vous, dans la Joie, l’Amour, la Vérité, la Simplicité et la
pétillance de l’étincelle.

Vous remarquerez qu’une étincelle est un instant
d’allumage et qu’une véritable étincelle – c’est-à-dire, qui dure et qui n’est
pas une fulgurance sans lendemain -, la véritable étincelle qui dure est un
allumage permanent. Ne me demandez pas comment cela se fait : vous devez
le vivre et vous savez le vivre. Et si vous ne savez plus le vivre, je vous
aide, croyez-moi. : je vous demande simplement de tourner votre cœur vers moi, à
tout instant où vous souhaiterez le tourner vers moi. Ainsi votre étincelle ne
peut que vivre… Et imaginez à présent l’infinie multitude d’étincelles qui
peuvent se côtoyer en vos personnes, en vos êtres, et en présence des êtres qui
vous accompagnent  et qui ne sont pas forcément de chair. Imaginez l’extraordinaire
feu d’artifices, l’extraordinaire scintillement, l’extraordinaire joie, et la
pétillance de ce mouvement d’Amour et de Joie vers l’Un qu’est chaque étincelle
ainsi multipliée et surmultipliée par le nombre. Cela est beau,
n’est-ce-pas ?

Je vous ai déjà
parlé d’eau, ou de musique, ou de perles. Aujourd’hui, je vous parle du feu de
votre étincelle, et de comment jouer avec les étincelles. Il ne s’agit pas de
mettre le feu, quoique !… Il s’agit à vrai dire de mettre le feu, mais pas le feu
qui détruit, du moins pas le feu qui ravage : mais le feu qui purifie, le feu
qui est la Vie – et cela n’est pas strictement l’image du feu tel que vous le
connaissez dans votre troisième dimension. Il s’agit là dans mes paroles d’un
autre degré du feu qui vous a par ailleurs été expliqué en d’autres lieux et
par d’autres intervenants.

Parlons donc d’allumage. Chaque fois que vous
respirez, chaque fois que vous faites un souffle, c’est un instant
d’allumage : vous rallumez votre étincelle et ainsi elle se rallume à
chaque souffle. Bien sûr, si vous respirez, comme vous dites « en
conscience », la qualité lumineuse et active de votre étincelle est
infiniment plus ample, plus riche et plus active que si vous respirez
mécaniquement (en pensant à autre chose et sans accorder le moindre intérêt à
votre respiration), ce qui je le sais est le cas – en raison de votre système,
de votre éducation et de l’illusion dans laquelle vous baignez encore en de
nombreux aspects – ce qui est le cas, donc, d’un trop grand nombre d’entre vous.
Mais sachez que si les étincelles se multiplient, elles communiquent autour
d’elles l’allumage.

Respirez donc en
conscience, allumez votre feu. Cela est d’une grande simplicité, n’est-il pas
vrai ? Amusez-vous donc de la Joie de cette simplicité. N’est-il pas
extrêmement léger et amusant de se rendre compte qu’il suffit de respirer pour
être cette étincelle et pour participer ainsi au feu d’artifices et au
scintillement que sont, que doivent être vos derniers instants dans cette
dimension ? Ainsi que vos futurs instants dans le monde qui est appelé à se
créer avec vous, comme mon frère Eshtananda vous en a parlé tout récemment
et si bien !

Je vous laisse
respirer quelques instants… Je vous laisse goûter la joie de la conscience, et
de la recherche – en chacun de vos souffles – de l’instant ou des instants de
l’allumage de l’étincelle. Ces étincelles peuvent être colorées, et certains
d’entre vous le savent. Il peut y avoir des combinaisons de couleurs qui créent
certaines vibrations comme certains d’entre vous le savent, (mais vous êtes peu
nombreux à ce jour). Cela participe de la constitution des formes, des
géométries subtiles et des agencements de couleurs qui font partie des éléments
architecturaux de tout ce qui orchestre les multi-vibrations, ce qu’on appelle
dans votre langage l’Univers. Ainsi, cela conjugué à d’autres forces, à
d’autres formes vibratoires, ainsi qu’aux éléments que vous connaissez – je vous
rappelle que nous avons parlé du feu et qu’il y a donc les autres -, cela donc,
cette architecture, aboutit à différentes mises en forme, et parfois
matérialisations, dans ce que donc nous appelons ici l’Univers.  Je n’entre pas
dans les détails ; il s’agit simplement de vous faire entrevoir, avec les
connaissances et les moyens dont vous disposez personnellement, de quoi nous
parlons et quelle est votre place au sein de cela.

Comprenez donc que par votre
étincelle entretenue par votre respiration, entretenue aussi bien sûr par votre Joie, par votre Vérité, par votre authenticité, par votre reliance à la Source,
par votre Amour… Que donc vous êtes les co-créateurs en tout instant par
votre vibration – celle de votre étincelle et celle d’autres composants de ce
que vous êtes -, les co-créateurs de toute cette architecture qui sans cesse, ainsi
que les étincelles se rallument à chaque instant, vit, palpite, se recrée en
permanence comme tout ce qui est vivant et ne cesse d’évoluer au rythme de l’évolution
des consciences – non seulement les vôtres mais toutes celles qui peuplent
largement ce que nous appelons ici Univers.

Je me réjouis de
partager cela avec vous. Vous grandissez, vous évoluez. Bien des choses se sont
passées depuis que nous nous connaissons qui vous ont fait lâcher pas mal de
poussières, de rigidités, d’incompréhensions, de naïvetés, et des grands
lambeaux d’illusion qui sont en train de se déchirer : ce qui fait
qu’aujourd’hui je peux vous parler de ce dont je vous parle  (ce qui je crois
n’aurait pas été approprié en ces termes il y a quelques mois, reconnaissez-le).

Je vous aime. C’est
la première et la dernière et l’ultime essentielle donnée dans tout cet
ensemble de données .

L’ensemble de données auquel de me réfère est toujours ce
que j’ai appelé Univers depuis tout à l’heure; mais cela n’est qu’une convention,
car ce que vous appelez Univers est une abstraction pour vous, et reflète en
réalité une notion que vous ne savez pas très bien envisager (ce dont je ne
vous tiens pas rigueur), la première difficulté étant que vous confondez Univers
et Cosmos, ce qui à votre échelle est parfaitement naturel. Sachez donc, très
très brièvement, qu’il y a de nombreux univers et que vous êtes inscrits dans
l’un d’eux; et que bien évidemment tous ces univers, à un certain degré
vibratoire de leur essence, ne font qu’Un. Sachez juste qu’ils ne se
ressemblent pas. Ne croyez pas qu’il y ait des duplications de votre Cosmos : votre mental s’égarerait dans une fausse piste. D’ailleurs je ne fais pas appel
à votre mental mais à ce qui est appelé chez vous supra-mental et qui est votre
véritable faculté d’intelligence et de connaissance, celle qui est directement
en relation avec la vibration du cœur, alors que votre mental en est coupé.

Sachez que
l’étincelle qui est la vôtre se lit dans votre regard. Cela est l’une de mes
œuvres et j’en suis très heureuse. J’ai placé dans votre regard cette étincelle
qui est en vous, que votre souffle entretient, qui est votre reliance à la Joie
de la Source, qui est de nombreuses choses à vrai dire : qui est par
exemple ce que vous appelez la vie de votre âme, qui est le feu de l’Amour
reflété en vous, etc. Sachez donc que votre regard en est porteur ;  et lorsque
vous échangez vos regards avec leurs étincelles vous créez, non pas une
étincelle supplémentaire mais néanmoins un pont vibratoire qui amplifie, disons,
l’électricité de ces étincelles et de l’ensemble de l’architecture vibratoire…

Lorsque donc vous échangez vos regards avec leurs étincelles – cela lorsque vos
regards liv ent leur étincelle authentique – vous participez instantanément à
la création de la montée vibratoire, la vôtre, en échangeant vos regards, mais
aussi celle qui vous entoure. Cela est très très subtil mais cela existe.

Alors n’éteignez
pas les étincelles et retrouvez celles qui sont voilées ou endormies : elles ne meurent pas, c’est impossible… Il est des gens qui se sont coupés de
leur étincelle, par choix, parce que leurs conditions de vie leur ont fait
croire qu’ils ne pouvaient pas la supporter. Peut-être, par votre regard tout
simplement, pouvez-vous peu à peu contribuer à leur donner le courage et la
joie de rencontrer à nouveau leur étincelle, que par un mécanisme regrettable ils ont parfois réussi à séparer réellement d’eux… D’autres se sont contentés
de l’enfermer, et dans ce cas-là aussi l’étincelle des regards, la
compréhension des cœurs, le non jugement, la joie d’être ensemble peuvent
contribuer à enflammer la boîte qui contient l’étincelle pour qu’elle revienne
à la vie.

J’ai envie enfin de
vous parler de l’étincelle des enfants… Notre bien aimé enfant Istirulwah vous
a parlé de cela mais j’insisterai encore : n’éteignez pas les étincelles
des enfants ! Ne les faites pas se mettre dans une boîte, ne les faites pas se
séparer de leur étincelle pour avoir le regard mort ! Les étincelles de vos
enfants vous sont précieuses car elles peuvent également et formidablement
raviver vos propres étincelles. Beaucoup de vos enfants sont venus pour cela et
ils s’y emploient. Certains de ces enfants sont de véritables allumeurs : c’est
une lourde tâche mais pleine de joie, qu’ils se sont donnée en venant parmi
vous. Les enfants adorent allumer les adultes avec leur regard, et vous ne
pourrez pas le nier. Si vous rencontrez donc un enfant qui n’est pas dans cette
disposition, pensez à lui et si vous le pouvez, tentez de voir ce qui l’en
empêche.

Reconnaissez-vous !
Flambez ! Etincelez ! Rallumez votre essence ! Redevenez Vous,
faites étinceler votre Liberté ! Soyez des co-créateurs de votre Univers,
mes Aimés…

Je vous aime, je
suis avec vous à tout instant comme je vous l’ai dit : n’hésitez pas à me
faire appel pour entendre et voir votre magnifique étincelle telle qu’à tout
instant elle ne cesse de scintiller en vous, et sachez qu’elle est d’une grande
puissance. Cela n’est pas un jeu frivole « avec des petites lumières qui clignotent » :
c’est un Grand Jeu, créateur, indispensable et joyeux.

Je vous aime, je
vous dis à bientôt. Je suis Eloha, mère Elohim, votre Mère, manifestée également
dans une autre vibration par celle que vous appelez la Mère des Mères, qui est
plus près de votre vibration terrestre que je ne le suis. Alleluia


Je répondrai, si
vous le souhaitez, à une ou deux questions concernant votre étincelle s’il y en
a…

Peut-il exister des étincelles partagées, divisées en
quelque sorte, et si oui est-ce qu’elles ont pour nature de se retrouver ?

Bien-aimée, toutes
vos étincelles ne font qu’Un. En ce qui concerne ce que tu demandes  : au niveau
de deux personnes, de deux humains, s’il y a division ce n’est pas celle des
étincelles mais celle des cœurs, même si peut-être tu ne peux pas le croire. Il
ne peut y avoir division à un certain niveau. La seule division qui existe, c’est
celle de vos corps. A un autre niveau de réponse, chaque étincelle est entière :
il n’y a pas, il ne devrait pas y avoir une étincelle à laquelle il manque un
morceau qui serait dans l’étincelle d’une autre personne… Dans la réalité par
ailleurs de certaines de vos souffrances, de vos manques, de vos divisions dues
à la dualité, il peut y avoir des cas fort complexes, par exemple de
distorsion, créée par des anti-créateurs, ou par exemple de coupures créées de la
même manière. Cela n’implique pas pour autant qu’il y ait à prendre dans l’étincelle
de l’autre, si ce n’est très temporairement dans cet allumage réciproque par le
regard par exemple, ainsi que j’en ai parlé.

Mais si ta question
implique encore ces projections d’illusion concernant les états amoureux et les
croyances qui gravitent autour de cela, où un grand paquet d’illusions réside,
je t’invite à clarifier ton point de vue. Et je te rappelle d’ailleurs que ces
notions de l’illusion dans la relation amoureuse sont largement développées
dans certains messages que vous connaissez et que certains d’entre vous
publient, ce dont nous les remercions. (il s’agit des textes publiés sur notre  blog  satellite « Nos Amours en  Lumière », accessible par le menu. NdR) 

J’espère avoir répondu à ta question.

Cultivez la Joie de
votre regard. Amen


…A ceci fait suite un court message des dauphins, au sujet du rire qui fait vivre nos étincelles, il se trouve publié séparément ci-après.

via Christine Anne K. le 11/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°7 + questions-réponses




Le
moment est venu, mes très chers, de vous dire, moi, Orionis, la Vérité ultime
des Êtres que vous êtes.

 

Il
n’y a plus de séparation, et cela, dès maintenant. En ces quelques heures qui
nous séparent encore de la fin de l’illusion, illusion de la séparation, vous
êtes à présent en train d’être unifiés à la Source, aux multi-dimensions, à
tous les Êtres, à tous les frères et sœurs de toutes formes, de toutes
vibrations, de toutes densités.

 

Réjouissez-vous,
ainsi que nous nous réjouissons ! Apportez enfin votre Joie et votre
vibration unique à l’immense multi-phonie, à l’immense danse, à l’immense Joie
-partagée dans le Service- de tous ceux qui constituent la Création, ainsi que
vous la désignez. La Création n’a pas les limites que vous lui avez assignées
dans votre propre limitation. Elle s’étend à des niveaux et dans des domaines
que vous allez découvrir peu à peu avec les nouvelles perceptions qui
actuellement se défroissent, ainsi que les ailes du papillon, en vous et autour
de vous.

 

Il
n’y a pas de séparation, il n’y a pas de dualité, il n’y a pas ombre et
Lumière, il y a une seule et même vibration qui se décline en une multitude.

 

Ainsi,
dorénavant, vous êtes indéfectiblement conscients de votre reliance éternelle
et authentique à la Source, ce que certains d’entre vous nomment parfois Dieu,
parfois autrement.

Recevez dès à présent notre sourire, notre regard, la Joie
de notre Coeur à vous trouver enfin réunis, unifiés, vibrants, vivants : vivants
de Vérité, vivants de Simplicité, vivants de Beauté, vivants de Joie pure. Ne
refusez pas ce déploiement de vos Êtres, et ne vous en effrayez pas. Ne
craignez pas de perdre ce à quoi vous êtes attachés, car ce ne sont pas des
pertes mais des libérations. La Source vous convie à cette incommensurable et
gigantesque ronde qu’elle aime à orchestrer. La ronde n’est pas futile, la
ronde dont je vous parle est Vérité. La danse de cette ronde n’est que l’expression
de la Vie, sous toutes ses formes, à travers toutes les dimensions et les
différentes architectures des innombrables univers qui y participent. Ne vous
effrayez pas de cette immensité. Ne croyez pas que vous allez vous y perdre. Ne
vous dites pas : « Ce n’est pas pour moi ». Cela est en réalité
simplicité, évidence, innocence, énergie pure.

 

Dès
demain (le 17 juillet), l’état de séparation n’a plus lieu même d’être nommé, car il n’existe
plus. Certains d’entre vous déjà connaissent intimement cette Joie de la non-séparation,
nous le savons. Mais imaginez votre Joie à comprendre que cet état sera partagé
par tous, et sans difficulté, bien au contraire…

 

Les
vaisseaux qui à présent entourent votre système solaire et votre planète ont
stabilisé, avec la collaboration de différents êtres dont certains sur votre
Terre, les rayons de Lumière et de vibration nécessaires à l’éclosion de cette Vérité
qu’est la non-séparation pour vous. Vous êtes Un.

 

Certains
egos peuvent croire ainsi qu’ils vont disparaître et s’en trouver inquiets ou en
colère. Ne tombez pas dans cette illusion. Bien au contraire, sachez que vous
allez en être magnifiés et que vous allez resplendir, non pas dans votre ego
mais dans votre Vérité, de toutes les beautés et les qualités qui sont vôtres et
qui vont enfin se révéler dans leur plénitude car il n’y aura plus aucun
obstacle humain ni environnemental à cela -si ce n’est ce que vous pourriez
créer vous-mêmes par ignorance, par peur, ou par attachement à certains vieux
schémas d’illusion.

 

Il
vous a été dit il y a deux jours que le vaisseau des Dauphins de Sirius vient à
vous. Je vous demande d’accueillir cette information avec Joie et bienveillance. Ne croyez pas que les Dauphins de Sirius soient des poissons et que le vaisseau
soit un bocal : ce serait ridicule. Acceptez ce qui est. L’Intelligence
suprême et l’Amour merveilleux qui sont le caractère de ces Êtres ne peuvent
que vous illuminer par leur présence, qui restera distante et dont vous aurez
principalement conscience par l’écoute de votre Cœur, pour la plupart d’entre
vous.

 

Vous
recevrez ainsi un certain nombre de nouvelles vibrations destinées à vous
informer, non pas tant mentalement que cellulairement, ainsi que éthériquement,
dans vos circuits les plus subtils, accompagnant ainsi la transformation
progressive de vos corps dans le processus que vous nommez Ascension. Soyez
dans l’accueil et la simplicité. Admettez et acceptez que vos facultés mentales
telles que vous les connaissiez jusqu’à maintenant se modifient, ce qui passe
par la désintégration d’un certain nombre de fonctionnements mentaux. Vous n’êtes
pas en train de devenir bêtes, ni de perdre les pédales. Vous êtes en train de
devenir connectés à d’autres vibrations qui vous lient à ce que vous appelez
votre supra-mental et qui vous met en relation directement avec les autres
Êtres de toutes ces dimensions que vous êtes appelés à découvrir.

 

Nous
vous avons déjà, à maintes reprises, transmis un certain nombre de
recommandations et d’éclaircissements au sujet de la transformation de votre
mental, dans lesquels nous vous avons invités à maintes reprises à accepter, à
lâcher, à devenir autres et à abandonner certaines prérogatives devenues
obsolètes dans ce que vous appelez votre intellect qui – nous l’admettons – est
parfois d’une grande richesse et d’une grande subtilité, et qui vous est encore
extrêmement utile dans certaines occasions. Cela n’est qu’un outil. Vous n’avez
pas à vous identifier à votre intellect. Vous pouvez le poser, comme on pose
une cuillère, et ne l’employer que lorsque vous avez besoin de l’employer sur
certaines tâches précises. Apprenez cela, pratiquez-le, nous vous laissons
découvrir cet apprentissage, car chacun de vous trouvera ses propres circuits.
En cela vous êtes créateurs de vos propres circuits. La possibilité de leur
fonctionnement a été activée, mais il vous importe, à vous, d’établir les
connexions.

 

La
mise de côté de votre intellect vous permet d’accéder à d’immenses
possibilités, d’une envergure incomparable, par le chemin de votre Cœur et de
votre supra-mental. La notion de supra-mental a été établie et expliquée, par le
vénéré Sri Aurobindo en particulier. Je ne m’étendrai pas en cet instant sur
cette notion, qu’il vous appartient avec votre intellect d’aller rechercher si
vous avez besoin de vous familiariser avec elle dans votre pensée, afin de
pouvoir l’accepter en toute quiétude et en toute confiance.

 

Je
vais me retirer. Je vous invite à quelques instants de silence, dans le
recueillement et l’écoute. Je vous invite à entendre le chant intérieurement
émis par le vaisseau dont je vous ai parlé, cela afin que votre connexion
bienveillante, aimante et accueillante se développe, en toute Joie, en toute
innocence et en toute confiance.

 

Je
vous dis à bientôt, moi, Orionis, Melchisedek.

 

 


Présence des 12 Etoiles de Marie

 

 

Nous
accueillons en silence la présence des 12 Etoiles de Marie : No Eyes,
Snow, Gemma, Thérèse de l’Enfant Jésus, Mère, Marie-Madeleine, Hildegarde, Ma
Ananda Moyi, Sœur Yvonne Aimée et d’autres… Elles nous adressent toute leur
tendresse, leur bienveillance, nous appellent à l’innocence.

 

Il
nous est dit de contempler les fleurs : « Chacune de nous a un lien d’Amour
et de Joie avec les fleurs. »

 

Une
fois de plus, nous sommes invités à entendre dans le silence la vibration, car
ces douze présences sont en train de s’exprimer dans un désordre apparent qui n’est
que Joie et rire.

 

« Nous
vous saluons, disent-elles, nous vous aimons. »

 


Suraïvan se propose de répondre aux questions…

 

 

Je ressens l’Ascension de plus en plus proche.
Cela veut-il dire que nous en sommes effectivement près, voire très près ?

 

 

Bien-aimée,
tu parles de l’Ascension comme s’il s’agissait d’une date. Le processus est
entamé, et tu ne peux en disconvenir. L’établissement d’une date, comme tu
parais le sous-entendre, est une convention qui appartient à votre
représentation du temps. Il ne m’appartient pas à moi, Suraïvan, de te dévoiler
une date, car je n’ai pas cette prérogative, ni même cet intérêt. Il vous est
demandé de vivre au présent.

 

Ce
processus d’Ascension illumine de plus en plus vos corps, vos esprits. Il est
unique et merveilleux. Goûtez-le donc au présent et préparez-vous à accueillir,
ainsi qu’il vous l’a été indiqué, présenté, plus ou moins dévoilé, ce qui ne
peut que vous surprendre dans vos intellects, mais certainement pas dans vos Cœurs.
Il est vrai que le processus est enclenché. Cela vous a déjà été communiqué en
d’autres occasions.




via
Christine Anne K. le 16/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.