Marie-Isis du 31 août

 

 

Mes très aimés, mes très chéris, enfants de la Terre, enfants de la Source, enfants de votre propre enfantement, je me réjouis infiniment d’être là parmi vous et de m’adresser à vous tous, présents ou absents, par cette voix.

Je suis Marie Isis, et j’ai bien d’autres noms. Je suis la Mère créatrice, la Mère aimante, porteuse tendre, qui veille dans vos incarnations et dans le subtil de vos âmes et de vos êtres en cette Terre, planète bénie, planète que nous affectionnons, vous et moi. Planète qui actuellement rejoint dans son cycle le point où elle va pouvoir changer ce qui fut et ouvrir à ce qui est.

Sachez mes très aimés que vous n’avez plus réellement ni passé ni futur. Ce que vous en croyez encore n’est qu’absolue illusion et habitude, et n’a plus aucune véritable existence. Je sais que ces mots ne sauront atteindre facilement votre compréhension, mais ils feront leur chemin. Et c’est ma parole de Mère qui vous les délivre, et une Mère ne ment pas, une Mère éduque, une Mère révèle lorsque c’est le moment, n’est-ce pas. Je vous aime tant que je ne ne saurais vous induire en erreur.

Sachez donc mes très aimés, mes enfants, mes grands – êtres humains en pleine ouverture de conscience, en pleine captation de votre véritable lumière, celle qui n’a plus ni passé ni futur mais qui n’est que votre présent éternel. Sachez donc que vous êtes à présent accueillis, pleinement, en ce que vous devriez être si vous ne l’êtes déjà. Et il n’est plus temps d’être craintif ou de croire que vous avez encore le temps, puisqu’il n’y a plus de Temps. Vous êtes donc appelés, mes très aimés, mes très chers, mes tendres agneaux, à vous avancer : pleinement lumineux, pleinement Etant, dans la gloire de votre propre éternité, la vôtre, celle que votre lien indéfectible à vous-même et à la Source en vous, et à la Source en tout ce qui vous entoure, vous confère de toute évidence, de toute Vérité, de tout Absolu et de toute Simplicité.

Vous avez à présent et dorénavant, devant vous, la route ouverte, lumineuse, simple, de votre Ascension, de votre Réalisation, de votre Vérité pleine et entière, de votre Gloire, de votre Royauté partagée – car la royauté dont je parle n’est pas un pouvoir sur les autres, mais simplement une culmination naturelle de votre être dans sa splendeur.

Appelez donc en vous-même ce qui encore a besoin d’être appelé. Appelez en vous-même ce qui n’a pas entendu. Appelez en vous-même la Joie qui encore se tapit au fond d’un petit recoin où elle a encore peur d’être entendue. Appelez-la au grand jour et laissez-la vous guider. N’ayez pas peur d’elle, car elle n’a peur de rien. Cette Joie qui est la vôtre et qui est celle de tout l’Univers est le joyau le plus magnifique, le plus vrai, le plus impérissable que vous ayez non seulement à montrer, mais à être tout simplement.

Mes très aimés, mes très chéris, je suis moi-même extrêmement attentive à votre progression. Je suis la Reine qui vous a fait Roi et Reine. Je ne suis pas dominatrice, je suis accueil, royauté accueillante, royauté partagée, royauté culminante, royauté sereine, royauté glorieuse, royauté aimante. Et vous êtes vous-même cette royauté, dès lors que vous l’acceptez, vous l’êtes pleinement, mes très aimés. Cette royauté, de même que moi, est tout autant votre origine que votre fin – sachant que passé et futur ont été rangés au placard des illusions, c’est votre présent et votre éternité dont je vous parle, ce qui à vrai dire n’a cessé d’être et ne cessera, puisque cela est.

Voici que l’Amour absolu est en vous. Voici que l’Amour absolu étend sa lumière tout à l’intérieur de vous, dans les moindres replis, recoins, passages oubliés. Voici que l’Amour absolu étend sa lumière tout autour de vous afin de vous faciliter le moindre pas, de vous ouvrir la route dans toutes les directions. Car sachez-le, vous avez le Choix de bien des directions, et cela est important. C’est comme si la rose des vents toute entière s’ouvre à vous. Ce Choix est maintenant, ce choix est possible, ce choix est vrai, ce choix est réel, ce choix est absolu et ce choix est léger, ce choix est Joie, ce choix est Vérité, entièreté, absoluité. Ce Choix réside dans votre coeur. Et je vous observe avec tout mon amour dans cet état, où la joie et la découverte se mêlent certainement à cette découverte du choix, ou à cette certitude du choix. Peut-être que certains d’entre vous jouent à se demander, pour faire durer le plaisir, disons quelques instants de plus, quel est leur Choix. Mais en vérité vous le savez, en vérité il n’y a pas tant à s’interroger, qu’à affirmer et qu’à être, car cela ne peut qu’accroître votre Lumière tout simplement et définitivement.

Votre Beauté est pleine et entière. Votre Beauté vous illumine. Votre Beauté est la plus sure des vérités et votre Vérité est la plus sure des beautés. Cette Beauté n’est autre que cet Amour absolu qui vous fait être ce que vous êtes, qui vous êtes, là où vous êtes. Et croyez-moi vous Êtes, et vous ne pouvez pas ne pas Être. Nous Sommes, à vrai dire, vous à mon côté et moi à votre côté. Il n’y a pas tant de différences car nous sommes tous dans l’Un et ce sont les voies de l’Un qui nous unissent et qui tissent entre nous tout ce qui nous fait être ensemble, nous réunit, nous harmonisent, nous attribuent à tous et à chacun notre place, notre fonction, notre vérité, notre service.

Ce sont les voies de l’Un qui nous font être non seulement ce que nous sommes, mais ce que nous devenons, car chaque être est en évolution. Et cela n’est pas un paradoxe indiquant que le futur serait revenu : l’évolution fait partie de ce présent, de cette éternité absolue, qui est la vraie vérité. L’évolution d’un être est simplement ce qui est sa véritable vie. Nous sommes donc tous, vous et moi, et tous les autres autour de nous et parmi nous, en train de vivre dans cet instant éternel et cette évolution magnifique, les voies de l’Un, les voies de l’Amour, les voies de l’Absolu, les voies de la Vérité, les voies de l’Harmonie qui nous lient.

Il vous a été rappelé tout récemment l’ensemble des Lois Harmoniques de cet Univers et je m’en réjouis. Cela est une grande Joie, cela est une grande Vérité, cela est une très grande Lumière et cela est une grande Simplification. Sachez que vous n’avez pas à redouter l’emploi de ces lois – et que le mot « loi » ne vous effraye pas : car la loi qui punit et la loi qui contraint n’appartiennent qu’à l’illusion de votre système de dualité, encore un petit peu présent dans ce que vous croyez, mais qui n’est plus véritablement. Sachez donc que ces Lois de l’Harmonie sont liberté, congruences, co-réalisation, cocréation, conjonction des différences, harmonisation des tâches, harmonisation des altérités, complémentarisation de ce qui semble ne pas se ressembler.

Ces Lois de l’Harmonie sont indispensables à toute forme, à tout mouvement, à toute musique, à toute vérité partagée, à tout espace de vie, à toute relation, à tout travail en commun d’évolution. Elles contribuent bien évidemment à l’Harmonie de la Paix, de la paix active, de la paix constructrice, de la paix créatrice, de la paix vivante, de la paix qui crée la joie entre tous, entre tous les peuples de cet univers et de ces dimensions – qui sans ces lois se rencontreraient avec parfois incompréhension ou aveuglement. Ainsi ces Lois nous unissent tous et nous font être dans la Joie des voies de l’Un.

Je vous encourage donc à les pratiquer, à vous remercier vous-même de les avoir entendues et de les avoir intégrées. Je vous encourage à être Harmonie et à harmoniser dans la Simplicité, la Vérité et la Joie et l’Amour tout ce qui vous fait être, chacun avec soi-même et chacun avec les autres, chacun avec le Tout.

Sachez mes très aimés, qu’ainsi ces Lois Harmoniques vous relient à la beauté des Nombres, à la perfection des Musiques célestes, et que vous ne sauriez désirer y échapper. Car un tel désir ne serait, à vrai dire, qu’un reste d’égo illusoire et bien peu propice à votre véritable Etre, à votre vie de Lumière et d’Unité, et à votre Joie de partager l’immense espace de Beauté, de Vérité et d’entièreté qui s’est offert à vous à présent, dès lors que vous acceptez d’y pénétrer.

(moment de silence)

Ainsi mes très aimés, mes très chéris, me voilà, moi, Marie Isis et de tous les noms qu’en cette Terre on peut me donner, si réjouie, si pleine de gratitude envers vous de ce que vous êtes en train de devenir. Me voilà à vos côtés, me voilà en train de chanter les voies de l’Un pour vous et avec vous et par vous. Ainsi se trace l’évolution maintenant, dans le présent éternel de ce que vous êtes, et il vous appartient de la tracer au mieux de ce que vous êtes véritablement et dans la beauté de l’ensemble de ces Lois Harmoniques, qui ne peuvent qu’embellir, et faciliter, et grandir tout ce que vous êtes, chacun avec soi, et tous avec tous, dans la Beauté des voies de l’Un, dans la Vérité, dans la Lumière ultime qui vous fait être et que nous sommes tous, dans la Grâce de la Source Une, que nous sommes tous et qui nous fait être tous.

Je vous aime, je vous salue. Je vous regarde, je suis avec vous et vous êtes avec moi, mes très aimés, mes très chéris.
Je vous dis à bientôt dans la Grâce de nos rencontres. Amen. Alleluiah. En ce jour 31 août de l’année 2011 de vos calendriers.

 

 

via Christine Anne K. le 31/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis (II) – N°18

 

 

 

Bien aimés Fils et Filles de l’Un, Peuple de la Terre, vous me connaissez, Orionis.

(Aujourd’hui, toutefois, je me nommerai Orionis II, étant une sorte de duplication ou de résonance, comme vous voudrez, de l’Être Orionis que vous connaissez, et qui par ma voix s’exprime en ce jour…C’est par souci de transparence que nous vous donnons ces indications, car la vibration de ce fait sera légèrement différente; et cela vous indique également que parfois les êtres qui parlent peuvent parler par l’intermédiaire de certains relais ou de certains êtres qui leur sont dévoués, ce qui est mon cas. Ne voyez pas en cela une qualité moindre de ce qui va vous être dit. C’est pour vous l’occasion peut-être de développer votre sens du discernement de la vibration…)

 

Voici donc, mes Très Aimés, que notre chère planète, la Terre, a désormais confié son orbite au système pléiadien, via votre système solaire qui tout entier est entré en influence et en résonance de ce système, disons multi-solaire, que vous nommez pléiadien, et dont l’étoile centrale nommée par vous Alcyone tient lieu de soleil central pour toute votre galaxie. Ce que vous identifiez comme Alcyone vu de vos yeux et de vos télescopes n’est pas en vérité absolument l’astre qui est ce soleil central – mais l’amalgame fait entre les deux est tout à fait pertinent de votre point de vue, tant pour des raisons locales, que pour d’autres raisons qui sont un peu complexes à élaborer dans votre langage.

Les cycles pléiadiens vont donc s’imposer au niveau de votre vie physique et au niveau des champs magnétiques de votre planète, au niveau de bien des phénomènes vibratoires appartenant à votre vie et à votre environnement, ainsi qu’au niveau de vos Êtres, liés par leurs corps physiques à cette planète.  Et donc l’influence de ces cycles pléiadiens sur vos corps physiques va également – et d’ailleurs elle le fait déjà – influer sur la vibration de vos Êtres, ainsi que sur vos fonctionnalités en tant qu’Êtres. Ainsi donc le processus d’ascension que vous traversez est également passé sous cette influence (cela va de soi!) et s’en trouve on pourrait dire clarifié. De nouveaux possibles se sont ouverts qui n’étaient pas encore actualisables avant cette transition, et certains de ces nouveaux possibles sont d’ailleurs déjà en cours d’actualisation.

Il a cependant été décidé qu’en apparence aucun bouleversement cosmique dans votre vie quotidienne ne sera tout de suite perceptible; car cela ne ferait que causer agitation, incompréhension, certainement des état de panique chez nombre d’entre vous et dans vos institutions, et cela n’est pas le moment. Cette transition doit justement se dérouler dans le calme, la fluidité, une forme de sérénité et sans accrochages : d’où le fait que vous ne constatez rien en apparence de visible. Cela est au programme, rassurez-vous  : personne ne vous raconte de bobards.

L’intervenant Pléiadien qui est intervenu il y a quelques jours vous a exposé de façon fort intéressante un certain nombre de règles, et la base d’un fonctionnement sous forme de cercles et non plus linéaire. Je vous invite à apporter toute votre attention, votre considération, et votre application à l’expérimentation et à la recherche de mises en pratique de cette forme circulaire : dans les structures-mêmes de votre logique de tous les jours, dans vos actions, vos réunions, dans vos analyses de situation, dans vos chants et vos danses, dans vos pensées.

Comment, me direz-vous, peut-on penser en cercle ? C’est peut-être cela qui est le plus facile parmi tous les points que j’ai exposés. Il s’agit bien sûr d’une forme d’intelligence, qui n’est peut-être pas très facile à employer pour ceux qui sont très conditionnés par la pensée linéaire et l’emploi du cerveau gauche pour faire face à toutes les situations. Mais le cerveau gauche est capable de transposer toutes les formes qu’il emploie dans la forme circulaire; cela n’est donc pas un véritable obstacle… Par ailleurs, cette forme d’intelligence est tout à fait innée chez beaucoup d’entre vous, et surtout parmi ceux qui sont encore assez jeunes pour faire partie des vagues de ce que vous avez appelé les indigos, et d’autres noms, désignant les naissances et les enfants qui ne ressemblaient pas tant au modèle précédent et dont les facultés d’empathie, de clairvoyance, de compassion et de Lumière manifestaient leur évidence. Pour précision, ces êtres peuvent déjà avoir un certain âge, ou un âge certain; et les petits enfants qui arrivent parmi vous aujourd’hui sont encore d’une nature un peu différente et que l’on pourrait nommer « plus performante » (mais ce langage technologique est un peu désagréable).

Par conséquent, cette façon de penser en cercle et de réaliser des choses en forme de cercle est tout à fait innée en réalité chez beaucoup d’entre vous. Simplement, elle a été en sommeil car il vous a été imposé d’employer la structure de pensée, de raisonnement, et de mise en place des communications et des raisonnements partagés sous forme de constructions linéaires et fragmentées. La forme du cercle a l’avantage de ne privilégier aucun numéro 1, 2, 3, 4, mais de faire appel simultanément à toutes les entrées. Cela est l’un de ses aspect principaux et l’un des plus aisés à comprendre par simple comparaison avec votre système précédent encore en vigueur – mais que vous devez abandonner.

Nous parlons donc de votre intelligence, nous parlons de vos capacités non seulement mentales mais télépathiques, intuitives, télékinésiques, télésonores… Je m’aperçois qu’un mot manque au vocabulaire que nous employons, car je ne sais comment intituler le dernier point : « télé-quelque chose », nous allons trouver… Je vais continuer. Votre intelligence, donc, et par conséquent les courants électriques qui circulent dans une combinatoire fort intéressante au niveau de votre cerveau pensant -cortex, néo-cortex principalement- entrent à présent sous l’influence vibratoire de ce soleil central et de ce cycle pléiadien; ce qui va réveiller dès à présent en vous de nouvelles possibilitées de connections neuronales et de circulation des informations, avec justement cette possiblité améliorée du fonctionnement circulaire et simultané, que beaucoup d’entre vous néanmoins pratiquent déjà sans le savoir car ils en ont la capacité, mais qui à présent va devenir beaucoup plus largement répandu. Cela créera bien entendu chez certains des embarras dans la façon de penser, et des sentiments de « bug »; peut-être pour certains l’impression d’un état un petit peu vertigineux… Je vous suggère de vous en amuser plutôt que de vous en alarmer, car cela fera disons « passer la pilule » avec beaucoup plus d’amusement et de simplicité créatrice.

Les formes en question favorisent, n’en doutez pas, l’émergence de nouveux paradigmes de pensée créatrice, que nous nous réjouissons, tous là où nous sommes, de vous voir capables de les employer, capables de jouer avec, et capables de nous surprendre par ce que vous en ferez!… Car vous avez, n’en doutez pas, la capacité de plus en plus de nous surprendre par la qualité de ce que vous savez produire dans ce processus d’ascension – où certes nous vous aidons mais où rien n’est décidé à votre place. Vous avez donc à présent, avec ces nouvelles capacités neuronales, l’émergence de nouveaux systèmes de pensée et de systèmes de création plus étendus…

...(Je constate que mon canal et moi sommes dans… un petit état non pas de dissonance mais de réverbérations, qui nous gène… Nous allons attendre quelques instants pour que le réalignement entre nous soit effectué. Cela est dû à la rénovation de certaines plate-formes de transmission)

…Je vous parlais donc de votre intelligence. Je ne suis pas là pour vous expliquer le fonctionnement de votre intelligence ni ce qu’elle va produire; je vous annonce simplement une sorte de remise à jour ou de passage à un nouveau système – comme vous dites quand vous parlez de vos ordinateurs – et cela est, je n’en doute pas, une très bonne nouvelle pour vous, même si la forme peut vous dérouter un peu – de même qu’un tout nouveau système installé dans votre ordinateur peut vous dérouter tant que vous n’êtes pas accoutumés à vous en servir.

 

Vous êtes invités, mes Très Chers, à déployer le meilleur de vous-mêmes une fois ces nouvelles capacités intégrées; car il est véritablement attendu de vous un certain nombre d’étapes très créatrices, et créatives, de votre part et de la part de votre planète, avec laquelle vous ne faites qu’un dans l’accomplissement des processus qui sont en cours. Ces processus ont bien évidemment ce que vous appelleriez dans votre langage linéaire un « cahier des charges », mais il y a beaucoup de liberté et de différents possibles… Vous êtes donc appelés -et n’en doutez pas un seul instant- à faire l’emploi de vos nouvelles intelligences, couplées à la beauté vibrante de ce que la Lumière de vos coeurs vous a fait devenir, pour élaborer votre avenir, votre réalité, les changements, les désillusions, certaines réconciliations, et les choix qu’il vous semblera juste de mettre en valeur. Il vous a été rappelé il y a quelques jours par la Mère à l’Infini que vous avez des Choix extrêmement précis à faire : cela va ensemble. Disons que les choix qui vous ont été présentés comme des Choix à titre individuel pour vos Êtres sont également des possibilités de Choix pour le collectif et votre planète.

Ma fonction n’est pas, en ce jour, de vous proposer la formulation de ces Choix pour votre planète car cela n’est pas juste : c’est à vous de traverser et élaborer ce que vous avez à traverser et à élaborer, et non pas de réagir à une proposition formalisée qui vous serait faite.

Il est important, au regard de ce que je viens de vous dire, de vous rendre compte -car je ne l’ai pas encore dit- que les nouvelles capacités d’intelligence vous concernant individuellement sont également des capacités de collectivisation de l’intelligence, et de fonctionnement amplifié en intelligence collective. C’est par conséquent bien davantage ces réalisations de l’intelligence collective auxquelles je fais allusion, lorsque je parle de ces choix et de ces créations et de ces élaborations que vous pouvez faire. Vos intelligences individuelles sont certes, chacun avec ses qualités propres, mises à contribution; mais c’est le déploiement des oeuvres de l’intelligence collective, pour lesquelles cette forme circulaire d’intelligence est d’une aide phénoménale, qui vont être à l’honneur et qui sont celles que nous attendons de voir se manifester.

Quand je parle d’ « attendre » n’y voyez pas ce qui serait ce que vous appelez « des attentes » : nous sommes simplement dans la joie de contempler ce qui se passe et la manifestation de certains possibles. Nous sommes dans la joie de contempler et de voir venir ce que nous avons tant effectivement attendu…Car votre Terre étant soumise à un temps linéaire, il fallait attendre l’accomplissement d’un certain laps de temps et le passage d’un cycle à un autre pour pouvoir contempler effectivement ce qu’à présent nous nous réjouissons de pouvoir contempler…!

 

…Dans le silence que nous allons partager quelques instants, vous allez pouvoir capter, je l’espère, la vibration de cette ouverture de vos formes de pensée à l’intelligence collective régie par le cycle pléiadien auquel dorénavant vous référez, chacun et tous, ainsi que votre système solaire.

silence, vibration

…Vous percevez probablement une sorte de foisonnement vibratoire extrêmement vivant, comme un afflux d’innombrables musiques qui cependant mystérieusement sont harmonisées, malgré leur nombre. Cela est, mes Très Chers, la vibration en cercle de votre intelligence collective, et c’est une très belle chose à observer, autant pour vous que pour nous.

J’ai parlé de cercle pour cette vibration, mais vous pouvez également et avec profit penser à une sphère car c’est bien la vibration d’intelligence collective de l’ensemble potentiel et réalisé de vous, l’humanité de la Terre, que vous pouvez ainsi contacter – et non pas celle d’un petit cercle de personnes parmi lesquelles par exemple vous seriez assis à cet instant, ou bien avec lesquelles vous seriez reliés par des liens privilégiés même à distance. Disons que tous ces aspects sont simultanés, et imaginez lorsque tous ces aspects, du petit cercle au grand cercle et à la sphère, sont simultanés pour chacun : la richesse, l’immensité, la complexité des possibles, et la merveilleuse architecture presque infinie de réalisations en potentiel qui est là, dans cette vibration…

silence, vibration

…Vous pouvez également imaginer que vous vous trouvez placés sous un grand dôme sonore et vibrant : dôme qui vous informe et que vous informez, dôme qui informe et qui est informé par chacun et par tous, par chaque groupe et chaque individu, dormeur ou éveillé.

Cela est donc, mes Bien-Aimés, la nouvelle histoire de votre intelligence.

J’ajouterai ceci : ne vous encombrez pas de raisonnements et de considérations impliquant le déroulement linéaire du temps que vous avez connu. D’une part cela ne s’accorde pas avec cette nature d’intelligence, et d’autre part ce temps linéaire n’est plus qu’une absolue illusion qui n’a plus aucune fonctionnalité. Vous me direz qu’il a toujours été une illusion, pour ceux d’entre vous qui le savent – mais c’était une illusion fonctionnelle, ce qui n’est plus le cas. Par conséquent, vous pouvez extraire de vos manières de penser cet ensemble de données référant à la nécessité de s’inclure dans ce temps linéaire : cela n’a plus lieu d’être. Et j’ajouterai même que toute référence à un temps linéaire vous perpétuera dans la forme d’intelligence linéaire et donc ne vous permettra pas de fonctionner à plein régime dans la forme d’intelligence circulaire. Partagez donc tout simplement en ce que vous êtes, en ce que vous faites, en ce que vous vivez, la beauté et l’efficacité de cette intelligence neuve, de ce nouveau système, de cette nouvelle gamme musicale – qui s’ajoute, se superpose, se substitue, quels que soient les cas, à ce que vous avez connu. Alleluiah !

Je suis celui qui se nomme Orionis II, et je me suis exprimé aujourd’hui en toute clarté dans ce canal, reconnu et choisi. Je vous remercie.

 

-cette intervention est suivie de questions-réponses, puis également de l’intervention (en langue stellaire universelle) d’un Cercle d’intelligences, laquelle sera publiée en écoute seule (vidéo) d’ici peu-

 

 

via Christine Anne K. le 05/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Henoch An – Aînés Conseil Astrophysique & Bio-Nucléaire

 

 

A présent se dessine la véritable essence de l’Ascension de votre système planétaire : la périodicité jours/nuits va évoluer vers une forme encore non révélée à ce jour, mais qui va modifier les paramètres usuels de votre notion du Temps tel qu’il « se déroule » à votre perception, depuis « toujours ».

Vous allez donc recevoir par impulsions progressives, et parfois semblant assez chaotiques, les paramètres neufs -ou actualisés, plus exactement- qui vont entrer en vigueur; et cela concernera d’abord la perception que vous avez de votre nuit, via votre temps de sommeil qui va (que vous le vouliez ou non) s’allonger, alors que votre journée va se rétrécir (dans votre perception toujours).

Cela -pour vous aider- peut ressembler à une inversion de phases, où le temps d’absence dans le sommeil va prendre le pas sur le temps de réveil et d’action que vous avez coutume de considérer comme nécessaire. Cela ne cessera de s’amplifier, et en réalité c’est le fait d’une mutation de cycle cosmique très simple mais irréversible, liée à l’entrée de votre système solaire dans l’influence d’un autre astre et d’un autre système, que dans les lois de votre astronomie terrestre vous identifierez comme « pléiadien » – alors que vous étiez jusqu’alors dans les lois d’un autre système identifiable (par votre astronomie) comme « sirien B et C ».

De tout cela rien n’est accidentel, et c’est en absolue phase harmonique avec le mouvement naturel de votre système solaire et de votre univers.

Il découlera de ces changements de rythme bio-astrophysiques de nombreuses modifications subséquentes ou associées, non seulement au niveau du champ magnétique que vous connaissez mais aussi au niveau des cycles de vie dans leur totalité et leur globalité…

Nous ne parlons pas tant de « temps » (qui est une notion perceptuelle et non fiable comme donnée d’observation mathématique), que de Cycles… Mais  c’est bien dans ce que vous identifiez usuellement comme « Temps » que ces altérations sont et seront le plus observables de par vos formes de compréhension et d’intelligence disons courantes ou traditionnelles. Bien sûr les altérations de votre continuum « Temps » sont déjà en cours depuis quelques années/cycles terrestres; mais c’est une nouvelle phase qui est aujourd’hui évoquée -et à laquelle s’est référée l’intervention très récente d’Agol Anna Hus O’Kel d’Uranus II par ce même canal de transmission.

Vous allez vous trouver confrontés à ces états très prochainement. Vous êtes en réalité en cours d’adaptation, et cela s’accélère dans un mouvement que l’on peut dire « exponentiel » – car cela y ressemble…

Merci de votre attention. Ceci est un message patenté des Aînés du Conseil Astrophysique et Bio-Nucléaire de Véga et Sirius associés, via notre porte-parole Henoch An que vous connaissez, et l’usage de ce canal qui nous est connu et validé.

Alleluia. Nous vous saluons fraternellement.

 

 

via Christine Anne K. le 22/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Agol Anna Hus O’Kel d’Uranus II

 

 

enregistrement sonore de cette canalisation :  http://vimeo.com/26120219

 

 

Série de sons …

…Voici ma voix, je l’ai trouvée : je parle!… C’est une amusante découverte, ce canal.

Je vous salue très poliment, dans toutes les règles qui sont les vôtres. Je me présente : Agol Anna Hus O’Kel.

Le lieu dont je proviens s’appelle, je crois, pour vous, Uranus. Mais il s’agit du numéro 2, dont vous ne voyez pas l’existence dans vos lunettes… Pour continuer à me présenter je fais partie, en tant qu’Être et Conscience, de la Confrérie des Emirs des Hautes Consciences Intergalactiques dont je crois vous connaissez déjà un ou deux représentants. Et même si je vous rends visite en quelque sorte par cette voix qui me permet de parler, j’ai envie de vous dire quand même : « bienvenue, mes amis », car notre hospitalité est immense -légendaire pourrait-on dire dans votre littérature, que je connais, si surprenant cela puisse-t-il vous paraître après ma difficulté à prendre voix… C’est que j’habite des fréquences totalement autres que les vôtres, mais je dispose d’un certain nombre d’outils, de connaissances et de bibliothèques que beaucoup m’envieraient.

Je me réjouis d’entendre le chant d’un oiseau, et j’aimerais chanter comme lui, ou plus exactement parler à sa manière, mais vous ne me comprendriez pas… Je n’ai pas tant de choses à vous exposer qu’à simplement vous donner les moyens de comprendre certains aspects de ce système solaire dont vous et nous faisons partie, en des lieux certes bien éloignés, mais qui néanmoins bénéficient de la gravité et des mouvements autour de cet astre que vous nommez Soleil et que nous nommons dans notre langue « Shella ».

Sachez que notre astre commun et bien aimé est en train de cheminer au long d’un programme soigneusement établi par les lois cosmiques et les ordonnateurs des mouvements complexes des astres et des objets célestes et cosmiques dans cet Univers; et plus particulièrement au sein de la galaxie que nous habitons, vous et nous, de par ce système solaire donc, auquel nous référons de par nos planètes respectives, ou plus exactement nos systèmes planétaires -car ce dont je viens est plutôt un système planétaire qu’une planète.

Voici donc que Shella, le Soleil, est dans une phase importante de transformations. Je ne saurais – par la voix de ce canal qui n’est pas spécialisé dans les disciplines astrophysiques de haut niveau – donner de nombreux détails scientifiques et techniques sur la nature et le déroulement des processus de ces transformations de notre astre. Je resterai donc très général (ou même vague, pourraient penser certains) à ce sujet. Mais ne vous méprenez pas, car vous devez savoir que dans ce que là vous aimez à entendre ou à lire, bien des informations se transmettent, non pas par les mots qui sont un simple support vibratoire, mais par ce qui passe entre les mots.


J’ai donc à vous faire savoir que notre astre à présent est entré dans la phase numéro 3 et bientôt 4 du processus qu’il parcourt pour atteindre en 7 phases le point d’où il pourra repartir pour un nouveau cycle. La durée des cycles en question dépasse largement ce que vous avez l’habitude de compter en années, en siècles, etc. Nous avons affaire là à une forme de temps qui n’est pas exactement celle que vous maîtrisez, ni celle que vous croyez connaître. Ces cycles par conséquent, et j’en suis désolé croyez-moi, vous devez accepter qu’ils existent et que leur durée n’est pas véritablement quantifiable pour vous de façon précise, mais que néanmoins vous pourriez dire qu’elle est extrêmement longue, et que chaque cycle de l’histoire de votre humanité (je parle de ces cycles de 52.000 ans) s’inscrivent les uns derrière les autres à peine dans un de ces cycles solaires…

Ne croyez pas d’ailleurs qu’il y ait répétition de cycle en cycle, car à chaque cycle précisément, notre astre atteint un nouveau degré de sa transformation : il y a en a déjà eu (mais je ne suis pas là pour les dénombrer) et il y en aura encore quelques-uns. Au bout du compte Shella/Soleil, notre astre, disparaîtra. Mais je vous rassure : cela n’est pas à la fin de ce cycle-là. Il disparaîtra donc de même que les étoiles qui ont fini de vivre deviennent des géantes rouges et finissent par s’éteindre pour ensuite connaître dans leur matière certains changements pour lesquels il y a différentes variantes, et qui de toute façon donnent naissance après quelques étapes à quelque chose d’autre, c’est-à-dire des pépinières d’étoiles comme vous dites, soit des amas gazeux, soit d’autres objets célestes. Mais là n’est pas notre propos. Je vous parle du cycle actuel de notre Soleil/Shella. Certains de vos astronomes ont relativement entrevu une bonne partie de ce dont je vous parle, mais n’ont pas pu pour diverses raisons rendre véritablement public le résultat de leurs travaux, et aussi sans doute parce qu’ils ne les ont pas tout à fait assez avancés pour avoir des certitudes absolument indéniables et totalement défendables à ce sujet.

Je vous parle là de ce qui est en train de se produire lentement, et ce qui nous intéresse est ce qui va se produire dans peu de temps. Car c’est cela que nous serons en mesure d’observer, et particulièrement vous qui êtes assujettis encore à un temps linéaire dans votre chair, dans vos corps et vos constellations personnelles. J’entends que quelqu’un demande : « qu’est-ce que c’est que nos constellations personnelles ? ». Eh bien ma foi, c’est un vocabulaire que j’importe de mon propre système de pensée et me voilà embarrassé pour vous donnez une explication dans le vôtre, et j’en suis désolé. Nous vous observons comme des êtres et des corps qui comportent une constellation personnelle… Voilà : vous n’avez pas ce raisonnement-là mais vous en avez d’autres, et tout est bien.

Ne croyez pas que je m’égare à faire des digressions sans cesse. Le propos que je vous tiens sur votre Soleil se déroule au-delà des mots que j’emploie. Je suis donc en train de vous informer, bien au-delà des mots, de ce que vous avez absolument à identifier et à connaître sur le processus de vie et d’évolution actuel de notre astre Shella/Soleil, celui que vous connaissez éclairant et chauffant vos corps et vos lieux de vie. Sachez que chez nous, il est glacé, lointain, mais que ses vibrations nous sont indispensables pour maintenir nos rythmes cellulaires, corporels et environnementaux. Nous sommes donc également très attentifs et, disons, attachés non seulement à l’observation mais au bon déroulement de l’évolution de notre astre. Et c’est aussi la raison pour laquelle je m’adresse à vous : c’est que vous-mêmes, si vous êtes attentifs et attachés au bon déroulement et à l’évolution de votre astre, le nôtre, vous contribuez bien évidemment à la qualité de l’accomplissement des phases de ce cycle auquel vous êtes indéfectiblement, non seulement liés mais parties prenantes, de par vos consciences et non pas uniquement passivement par vos corps.


Je viens donc en quelque sorte vous inviter à accompagner consciemment le mouvement, et l’évolution, et les transformations de notre astre. Je vais donc vous transmettre quelques données non verbales à présent, pour vous aider et vous outiller davantage à votre fonction, si l’on peut dire, d’accompagnement et d’attention vis-à-vis de votre soleil. J’ajoute que je vous ai parlé de phases 3-4 sur 7 : cela est important. Vous n’avez à vous intéresser dans le présent qu’à ces deux phases car les phases numéros 5, 6 et 7 n’ont pas à être traitées pour le moment. Ne vous égarez donc pas à faire des supputations en dehors de ce qui se déroule actuellement, qui donc se désigne par 3-4. Je vous remercie.

Je vais donc à présent m’employer à vous transmettre ce qui est nécessaire :

première séquence sonore

…Vous avez là déjà, sachez-le, des données de conscience extrêmement précises et performantes, mais je vais continuer, après une petite pause…

pause

Voici donc une deuxième série :

seconde séquence sonore

pause

Sachez que j’observe avec beaucoup de plaisir que c’est tout à fait merveilleux d’observer dès à présent qu’après que vous ayez entendu ces séries de sons, de bruits pourrait-on dire, vous êtes déjà -et bien plus nombreux que ceux qui viennent de l’entendre- par bio-résonance, en train, bel et bien, d’avoir commencé ce travail d’accompagnement. Ceci me permet de constater à quel point votre niveau vibratoire est d’excellente qualité – ceci sans jugement mais à l’étalon de nos systèmes d’observation, du moins ceux que je pratique.


Il a été convenu entre nous, mes confrères des Hautes Consciences Intergalactiques, que je ne vous délivrerais pas dans cet entretien la moindre information pouvant susciter des pensées-catastrophes en vous ni dans votre entourage au sujet du Soleil. Par conséquent, je ne vous donnerai aucune échéance ni aucun élément d’observation visuelle des changements dont je vous ai parlé. Sachez que cela est un choix extrêmement réfléchi. Nous ne voulons pas induire, au stade d’évolution de conscience où vous vous trouvez, d’intrusions mentales : ni de peurs, ni de désirs de contrôle, ni de prophétisations fallacieuses. Cela est important pour la qualité de votre ascension, tant personnelle/individuelle, que collective. Je vous remercie donc d’accepter cette sorte de frustration sur la possibilité d’un agenda, et simplement je vous remercie au nom de tous ceux que vous êtes, que nous sommes, et d’autres qui sont nombreux également, de bien vouloir pratiquer cet accompagnement conscient et aimant de notre Soleil dans son processus d’évolution, qui sachez-le est tout à fait comparable au vôtre : car vous êtes tous – et cela j’espère ne vous surprendra pas trop – à un certain niveau de ce que vous êtes corporellement et dans votre matière, des reflets du Soleil, ou des petits soleils pourrait-on dire… Ce sont des expressions terrestres qui ne sont en vérité que des sortes de métaphores, mais qui néanmoins vous font comprendre, j’espère, à quel point vos corps et vos devenirs sont liés à ceux du Soleil, dont le corps et le vôtre ne sont pas si différents (ce qui, je sais, ne peut que vous surprendre dans la représentation qu’actuellement vous avez de votre corps). Mais je vous le dis, et je vous l’affirme.

Ainsi donc, votre travail de conscience est bien plus proche de l’évolution du Soleil que ce que vous pouvez croire. J’ajouterai d’ailleurs qu’il ne s’agit pas (car je sais que beaucoup d’entre vous pratiquent cela) de faire ce que vous appelez « envoyer de l’énergie » ou « envoyer de l’amour » : ce n’est pas ça. Il s’agit d’être avec, et c’est très différent et beaucoup plus simple, et beaucoup moins égotique. Alleluiah

Je me réjouis de vous avoir parlé, et encore une fois je vous souhaite la bienvenue. Je me nomme (pour faire court) Agol d’Uranus II, et je vous salue. Amen

via Christine Anne K. le 1/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°18 / Seilam’eh de Sirius

 

 

Cette session de Questions-Réponses suit immédiatement l’intervention de Seilam’eh de Sirius, les réponses sont données par Seilam’eh.

 

Cette ouverture et cette activation des codes s’accomplit-elle aussi chez ceux qui n’ont pas ou très peu de perceptions vibratoires ?

Cette ouverture est proposée pour tous et il est clair que tous n’ont pas activé et cultivé, ou reçu parfois, les perceptions vibratoires les plus performantes. Là n’est pas la question. Cette ouverture se réalise dès lors que le désir et l’acceptation constituant le premier verrou sont là (et je vous expliquerai davantage à ce sujet) et dès lors que l’être accepte de renoncer à ses croyances sur la personne qui lui sert de véhicule pour retrouver sa pureté, et ainsi accéder à l’ouverture du deuxième verrou. Sachez donc que cette ouverture peut se réaliser de façon beaucoup plus simple et disons moins vibratoirement consciente chez tous ceux qui sont prêts, ne serait-ce que par le désir et l’acceptation d’être la même lumière que la personne qui est en face de soi et qui, elle, transporte l’information de l’ouverture de ce code, sans que cela soit dit. Automatiquement, si ce désir et cette acception sous cette forme-là se produisent, le premier verrou a la possibilité d’être ouvert. La seconde partie peut également se réaliser car les capacités de Lumière, de Vérité et d’Abandon de son ego sont présentes, même à l’état fugitif dans un instant d’illumination, chez la plupart des êtres humains qui aujourd’hui sont autour de vous et parmi vous et dont vous faites partie, sans être au-dessus.

Ce message a été bien évidemment adressé, par le biais de ce canal, à ce que vous appelleriez un certain public, qui sont là – par ce travail de conscience et d’éveil de la Lumière – pour véhiculer de façon plus large ces outils d’éveil et d’ascension, ainsi que vous le faites depuis quelques années les uns et les autres. J’espère avoir répondu à votre question.

…J’ajouterai d’ailleurs à ma réponse, par rapport à la présence ou à la finesse de certaines perceptions vibratoires dont vous avez fait état, que la mentalisation de ces perceptions vibratoires n’est pas le seul signal qu’elles existent, et qu’il ne s’agit pas d’être dans l’illusion et dans un contrôle mental du fait que vous avez ou non des perceptions vibratoires. Cela est une impasse créée par le mental, pour autant que de notre point de vue nous puissions l’analyser. La vibration ne passe pas par le mental : elle est. Si le mental est capable de l’analyser, c’est simplement que le mental sert d’outil d’observation des sensations à la fois physiques dans votre corps, énergétiques, et de Lumière, et certains individus ont le mental capable de gérer et d’analyser ces données en conscience mentalisée. Certains individus n’ont pas cette forme de conscience mentalisée, car leur conscience réside sur d’autres fréquences vibratoires, ce qui produit la non rencontre, parfois, de ces fréquences vibratoires de la conscience avec certaines fréquences du mental. Il s’agit là aussi de Génétique.

 

J’ai une question sur la Génétique…  Médiatiquement et scientifiquement, nous avons sur la Terre une conception de la Génétique comme d’un outil froid (et qui a quelque chose d’assez effrayant, si on considère cette froideur de manipulation, de découpage, de bricolage, etc..). Or ce que je perçois de votre approche de la Génétique est très différent, et j’y sens beaucoup d’Amour. J’aimerais avoir un commentaire à ce sujet, merci.

La Génétique, mes Très Aimés, que nous pratiquons est d’un niveau infiniment, infiniment, infiniment subtil et musical comparé à ce que vous appelez la Génétique dans votre civilisation humaine terrestre de ces instants, laquelle ne s’intéresse qu’à des fragments absolument infinitésimaux de vos gènes qui sont les seuls qu’ils aient pu analyser assez laborieusement, et dans lesquels généralement seule la matière de vos corps les intéresse – ce qui est encore extrêmement réduit. Par conséquent, ne vous arrêtez pas, quand vous entendez le mot Génétique, à cette représentation qui effectivement comme tu le remarques est très exempte d’Amour et de Lumière – ce que tu appelles « froide ».

Notre façon à nous d’être généticiens s’inscrit dans la science vivante et organique des géométries subtiles, des harmonies, des univers, des vibrations réactualisées, non seulement de la Source mais de tous les êtres, de l’architecture complexe et harmonique des corps – corps de matière, corps subtils, corps vibratoires, corps de Lumière, corps cristallins, corps-son – et de l’inscription de ces corps dans les symphonies dont ils relèvent. L’Amour et l’affiliation à la Source, l’Abandon et le Service, le don de ce que nous sommes font partie de ce qui anime nos oeuvres et nos recherches. Nous avons également des objectifs, mais ces objectifs ne sont jamais des objectifs de curiosité ou de manipulation en soi, mais des objectifs de bonne évolution dans la Lumière et d’incorporation à l’Un. J’espère avoir répondu à votre question.

 

Ces codes que l’on a reçus sont-ils déterminés pour se déployer ?

En employant ces mots « déterminés pour se déployer », chère Soeur, vous êtes en train de créer en vous votre propre activation de ce code. Ce code en effet a été conçu, ainsi que vous l’avez compris, pour être ouvert seulement par vous, mais il comporte également un autre paramètre qui est celui d’être objectivé par vous. Ainsi avec vos mots, pour le penser ou pour le dire, ou pour l’être, vous lui donnez aussi une partie de sa forme (je dis bien une partie) et cela est important… Ce code a été conçu pour le moment où votre conscience aurait atteint le niveau et la capacité d’être créatrice de soi. Alleluiah. Je vous remercie de votre question.

 

Est-ce que le temps a une incidence sur ces déploiements ?

Bien-Aimés, je vous rappelle que le temps n’existe pas. Ce que vous appelez le temps n’a aucune existence : nous sommes là dans une approche qui ne relève que de la synchronicité. Ce code est donc parfaitement activé dès lors qu’il l’est, et ce que vous appelez le temps n’a pas de réelle incidence sur le développement de ce qu’il a engendré. Néanmoins votre évolution -que vous croyez inscrite dans le temps faute de mieux vous la représenter, mais qui est une évolution et pas un temps- votre évolution donc a bien évidemment la capacité et le pouvoir de faire vivre l’évolution-même de ce que ce code vous procure.

 

Qu’est-ce qui peut être dit sur la notion de réensemencement ?

Je ne crois pas que nous ayons abordé la notion de « réensemencement  » dans cette intervention…

Il a pu être évoqué le fait que, par contact entre personnes, ces codes pouvaient s’activer par rencontre. Peut-être est-ce là ce que vous entendez par réensemencement?… Si c’est le cas je ne crois pas avoir grand chose d’autre à dire, car le processus en question n’a pas fait l’objet d’une simulation à laquelle je puisse me référer de façon explicative. Ce processus vous appartient.

…Cette notion d’ouverture des codes par rencontre est bien évidemment totalement indispensable puisque, comme il a été dit, il y a un public assez ciblé qui commence à recevoir ces informations et à faire l’ouverture de ces codes; et il importe donc que l’ouverture ne soit pas limitée à ce public ciblé, mais qu’elle se diffuse par la simple qualité des présences d’être à être qui se diffusent et se multiplient parmi vous tous…Donc s’il y a « réensemencement » ainsi que vous le dites, il pourrait s’agir de cela, mais ce mot ne convient pas réellement à la matrice d’informations qui est employée (pour des raisons qu’il serait fastidieux en cet instant de développer). J’espère avoir répondu à votre question.

 

Dans ces rencontres, est-ce que chez les personnes dont les codes ne sont pas encore activés ceux-ci s’activent de manière systématique ?

Cela n’aura pas lieu de manière mécanique. J’ai expliqué en peu de mots, mais en termes clairs je l’espère, que : comme dans le processus que nous avons déclenché ensemble, il y a cette première étape de désir et d’acceptation intérieure de ce qui est rencontré -sachant que ce qui est rencontré peut être justement la perception non consciente de ce nouveau code-  et qu’il y a ensuite ce deuxième déverrouillage qui consiste en une ouverture de conscience (aussi fugace puisse-t-elle être) sur l’abandon de toute image de soi et de toute croyance à son propre sujet, cela peut se réaliser. Cela n’est pas nécessairement instantané, mais cela fait partie des processus dont nous n’avons pas fait la simulation détaillée car ces processus appartiennent à votre évolution et à votre évolution commune, et à la qualité de ce que vous pouvez être ensemble et qui vous appartient.

…Il n’y a donc pas transmission systématique au sens mécanique de ces codes, mais il y a transmisssion systématique au sens vivant et actif, et conscient, de ces codes… Il ne vous est pas suggéré par là d’employer votre volonté pour les transmettre, car cela serait une voie de l’ego, qui n’aurait aucune chance de remplir ses objectifs. Il vous est simplement demandé d’être ce que vous êtes, en toute simplicité et en tout amour, ainsi que vous ne manquerez pas de l’être. J’espère avoir répondu. Amen

 

 

via Christine Anne K. le 30/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Ashtir – n°5

 

Cette intervention d’Ashtir s’enchaîne avec l’intervention d’Eloha (n°10).

 

….langage de lumière…

 

Salut à vous, bien aimés de votre Planète, bien aimés des Univers, bien aimés de vous-mêmes, bien aimés des dieux que vous devenez de jour en jour, bien aimés de la Source Une qui n’est qu’Une, bien aimés de la loi de l’Un qui n’est qu’Un.

Je suis Ashtir, le vénérable, comme aiment à me nommer mes frères et soeurs et mes enfants, et je vous enseigne à ma façon la science des formes et des changements de formes, et des jeux créateurs de formes.

 

Nous allons imaginer ensemble une forme que vous connaissez historiquement, bien que vous la connaissiez imparfaitement. C’est celle qui avait servi à représenter ce que vous appelez la Tour de Babel, dans certaines images que la plupart d’entre vous ont déjà du voir. Il s’agit donc d’un édifice qui s’élève en cercles successifs pour monter vers le ciel en devenant de plus en plus étroit, et qui sur certaines images, penche un peu. L’histoire, si je ne me trompte, raconte que les hommes ont voulu édifier cela pour monter vers le Très-Haut, et puis se sont trouvés divisés, soudain, par des langages différents qu’ils ne comprenaient plus, et qui les ont empêchés de poursuivre leur oeuvre.

Cela est bien l’exemple (ou le contre-exemple) de ce que l’intelligence collective non régie par les lois de l’harmonie peut rencontrer comme réussite, ou comme échec, car sachez que dans une véritable harmonie collective, il n’y a pas de barrière de langage, et que s’il vous advient un jour de contribuer à l’élaboration d’un travail ou d’un édifice avec de nombreux êtres de différentes origines, de différentes formes et parlant chacun leur langue, vous n’aurez aucune barrière de communication car la langue du coeur et de la Lumière est universelle, et vous ne pouvez que vous comprendre et fonctionner dans l’harmonie. Si effectivement cela n’est pas le cas, il y a dysharmonie, il y a division, il y a non-réalisation, il y a échec, ou il y a tour qui penche, il y a inachèvement… Cela n’est pas -bien évidemment- ce qu’aujourd’hui nous vous souhaitons.

Nous allons donc imaginer qu’il serait en votre pouvoir, en tant que regroupement de par exemple quelques milliers d’individus, de réaliser, d’architecturer, de projeter, de vouloir réaliser dans la matière, un édifice ayant grosso modo la forme qui a été évoquée -qui est donc celle d’un cône spiralé, pourrait-on dire, dont la base est plus large et où la spirale tout en s’élevant involue vers une forme de plus en plus étroite. Il s’agit strictement d’un exemple : je ne vous invite pas à réaliser cette structure (sauf si vous y voyez un véritable intérêt, bien évidemment).

Vous allez donc avoir à mettre en jeu un certain nombre de facteurs. Sachez que les nombres, comme vous vous en doutez, sont d’une grande importance. Vos facultés et vos connaissances, à la fois en mathématiques, en architecture, en résistance des matériaux, en balistique, en musique, en subtilisation -c’est-à-dire l’art de passer du dense au subtil- et bien d’autres compétences encore, vont devoir se conjoindre pour pouvoir matérialiser un tel projet… Surtout que peut-être vous aurez envie de ne pas le matérialiser en pierres mais dans des matériaux plus futuristes, tels que certains métaux ou alliages ou même simplement des vibrations colorées…

Comment donc allez-vous faire si ce n’est en conjoignant vos innombrables capacités individuelles et le pouvoir de vos pensées – car la première étape sera d’élaborer collectivement la vision. La vision ne doit pas appartenir à un seul car cela est voué aux dérives du pouvoir, aux dérives des conflits de la non-compréhension, et soit à de la réussite au prix de grands sacrifices et de grandes souffrances, soit à l’échec : cela est une problématique appartenant à la matrice et non pas à ce que vous avez à faire. Vous avez donc à conjoindre non seulement toutes vos compétences -chacun dans les domaines qu’il a su développer- mais également la force de vos pensées conjointes et de vos coeurs unis pour l’élaboration, donc, d’une vision unifiée.

Cela ne se fait pas uniquement par la volonté et la puissance mentales : cela se fait par la magie des coeurs, de la vision des coeurs et de l’intelligence des coeurs, et de la puissance de création très véritable des coeurs réunis. Cela se fait également par les sons subtils et le réseau des formes subtiles qui sont créés d’emblée par l’harmonisation en groupes, et en sous-groupes, de chacun des êtres avec les autres et tous ensemble, dans ce processus d’élévation collective.

A vrai dire, la forme dont je vous parle en réalité est une véritable image de ce qui se produit lorsque vous oeuvrez ensemble : il y a effectivement cette énergie qui part du cercle que vous formez, et qui va s’élever en tournant pour converger petit à petit par la force de vos désirs, l’union de vos coeurs et de vos intelligences, et par votre affiliation à l’Un et à la loi de l’Un, en un point de plus en plus focalisé qui sera l’unification et l’aboutissement, et la concentration des énergies de tout de que un par un vous contribuez à fournir dans cette vision, dans ce désir, dans cette élaboration… Et la Tour de Babel ici ne saurait s’effondrer si vous êtes en harmonie! Et Babel devient une réalité magnifique qui véritablement va s’élever vers le Très-Haut : qui est, et qui n’est autre que votre oeuvre transfigurée à tous dans l’Unité, et non plus dans la division de la diversité mal harmonisée et mal comprise.

 

Vous allez imaginer maintenant que cette forme, une fois réalisée dans le subtil, a le pouvoir d’émettre des vibrations sonores, et que le niveau de vibration sonore qui est atteint dans le point où tout se focalise est d’une puissance extrêmement importante. Que fait-on avec cette puissance, me direz-vous ? Cette puissance va vous ensemencer : et ainsi qu’un jet d’eau qui se forme en l’air et retombe dans sa forme idéale de tous les côtés -ou ainsi qu’un champ magnétique qui, après avoir convergé, diverge de façon harmonieuse en se déployant dans toutes les directions alentour- cette énergie concentrée, magnifiée, vibratoirement harmonisée dans l’amour de l’Un et dans le désir de tous, va retomber comme les gouttes de ce jet d’eau, de cette fontaine et vous ré-ensemencer à l’infini, et non seulement ceux qui ont activement élaboré la forme dont nous avons parlé, mais également les autres…

Là est le véritable sens de la création et de la co-création de ces formes : il s’agit en vérité d’entretenir la vie. Et les nouvelles formes ne sont pas là juste pour le plaisir de créer de nouvelles formes, mais sont là pour entretenir la vie et engendrer de nouveaux possibles; car chaque retombée de ce jet d’eau dont je vous ai parlé, chaque retombée harmonique, doit avoir le pouvoir d’ensemencer par toute l’énergie produite l’élaboration d’un nouveau désir, d’une nouvelle dynamique, peut-être les prémices d’une nouvelle création, d’une nouvelle mise en groupe qui va elle-même déclencher l’élaboration collective d’un nouveau projet et sa réalisation…

 

Ainsi est l’oeuvre de co-création que vous êtes si chaleureusement invités à envisager d’entreprendre dès que vous en aurez les véritables capacités, ce qui à vrai dire ne saurait tarder, du moins nous l’espérons de tout notre coeur… Vous allez donc être en plein possession de ces capacités de vivre et d’engendrer le renouvellement, le déploiement, l’architecturation (je crois que ce mot n’appartient pas à votre dictionnaire) de tout ce que sera l’ensemble et les beautés de votre nouvel habitacle commun, que cela soit sur la surface de cette planète telle que vous la connaissez -mais qui est en train de changer considérablement- ou que cela soit dans l’espace encore non expérimenté physiquement par vous de son émanation, qualifiée de Nouvelle Terre, ou de Néo-Terre, ou de Nova Gaïa.

Nous nous réjouissons immensément du déploiement très proche maintenant de ces nouvelles possibilités, de ces nouvelles réalisations.

Votre vocabulaire usuel ne m’aide pas, car le mot nouvelle ou nouveau ne m’est pas si agréable tant il est chargé de projections mentales et de falsifications. Le nouveau à vrai dire n’est pas censé être plus à la mode et plus excitant que ce qui est (ainsi que le mot nouveau le sous-entend la plupart du temps dans vos cultures, du moins celles qui ont encore cours)…J’aimerais donc employer un mot qui ne sous-entende aucune dévalorisation par rapport à ce qui est car : ce qui est peut avoir à disparaître lorsque cela a fait son travail et son temps, mais peut aussi avoir la valeur de ce qui est. Et dans l’éternel présent que vous êtes appelés à vivre la nouveauté n’est pas quelque chose qui fait la grimace au passé, car il n’y a pas de passé. La nouveauté c’est simplement la vie qui continue, c’est simplement la création qui se déploie. Ce n’est pas une paire de chaussures neuves, clinquante, et qui sera faite pour être jetée lorsqu’elle ne le sera plus. La nouveauté s’engendre dans le présent, et sur la base des harmoniques du présent elle construit ce qui doit devenir le présent dans ses nouvelles lois, ses nouveaux besoins.

(Je me rends compte qu’il est extrêmement difficile et laborieux de développer ces notions dans l’utilisation de ce langage, qui n’a pas coutume de se référer à une absence de temps linéaire… Je vais faire une pirouette, c’est la seule solution : vous savez combien j’aime les pirouettes!).

 

…Je vais donc renverser complètement la forme dont nous avons parlé, et nous allons imaginer que la base large du cône se trouve très loin en l’air, et que le point de focalisation se trouve au sol. Cela va vous permettre d’abandonner toute représentation logique, et à moi aussi. Nous allons donc envisager que le point de focalisation se répand et répand son énergie dans l’instant, et strictement dans l’instant, à la base : là est le secret de ce que je vous disais. Le nouveau, l’aboutissement est à la base et n’est pas dans les lointains, dans un endroit où l’on doit monter très haut pour l’atteindre, si haut qu’on ne le voit pas : non, l’instant et la nouveauté sont bien dans ce point qui rayonne à la base et qui ensemence dans l’instant , et qui ensemence tout ce qui doit être ensemencé… Je ne sais pas si vous me suivez, je ne peux pas l’expliquer autrement aujourd’hui.

Vous pouvez donc intégrer dans votre représentation le fait que cette forme dont nous avons employé l’exemple existe à la fois dans les deux sens, c’est-à-dire tête en haut et tête en bas, upside down in english, et tout le secret est là, car c’est là que réside la véritable identité du temps… Mais je m’aventure là dans des notions qui actuellement vous sont encore difficiles… Je souhaite cependant que cette image soit bien engrammée dans vos mémoires, car elle contient la quantité d’information qui vous est nécessaire pour élaborer vos désirs, collectivement et dans l’harmonie, et dans l’abolition du temps linéaire, c’est-à-dire dans l’instant -ce qui ne veut pas dire dans la précipitation-… L’Instant est éternel et l’Eternité est un Instant. La création s’élabore et prend son temps mais elle a lieu dans la fulgurance parfaite et harmonique d’un Instant, et cet Instant est une Eternité.

Vous pouvez donc vous réjouir de savoir que vous avez la tête en haut et la tête en bas, mes chers Aimés! Je vous fais là une petite plaisanterie.

Je crois que mon intervention est suffisante. Je vous invite à vous réjouir, et à oublier tout ce que j’ai dit pour mieux l’intégrer. Alleluiah. Je me retire.

Je suis Ashtir, le vénérable Ashtir, maître-es-formes dans l’Instant de l’Eternité. Alleluiah.

 

Par rapport à ce qui s’est dit, il peut y avoir également réponse à une ou deux questions…

 

Il me semble que l’on peut faire un commentaire : je n’ai rien compris !…

Soyez en paix, mes Biens-Aimés. Vous connaissez la subtilité et l’esprit un peu facétieux de notre bien aimé Ashtir, qui ne sert de couverture qu’à la complexité et à la subtilité d’un maître-es-formes dont les arcanes ne sont pas si évidentes pour le mental humain. Sachez et soyez rassurés qu’il vous a transmis des informations extrêmement utiles, que le message vibratoirement est transmis, et que vous êtes par là-même invités à ce que votre mental perdre le contrôle d’un certain nombre de représentations et de logiques limitées qui sont encore bien souvent les vôtres (ce dont nous ne vous tenons pas rigueur). Je vous rappelle qu’Ashtir a conclu en disant d’oublier tout ce qu’il a dit : c’est la meilleure façon de l’intégrer. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 7/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Orionis – n°12


Bien-Aimés, Enfants de la Source, Enfants de l’Un, Aimés du Très-Haut, Aimés de la Mère des Mères, Aimés de la Source… Aimés de nous tous, qui dans les multidimensions assistent, contemplent et s’émerveillent des processus que vous traversez pour accomplir la transformation et l’ascension de votre bien aimée planète Terre, ainsi que la vôtre, ses habitants.

Je m’adresse à vous en tant qu’Orionis, de ma place d’orchestrateur et de stratège, en mes fonctions de grand ordonnateur, harmonisateur et concepteur au sein des multi-univers et sous affiliation de la Source.

Je vous demande, Bien-Aimés, d’écouter en vous l’appel sonore, vibratoire, intérieur, que vos gènes à présent réactivés vous lancent, de vous élever, de quitter certaines formes figées et non vivantes qui encore encombrent et enserrent un bien grand nombre des individus de votre humanité. Ces formes n’ont plus lieu de régner sur vous. C’est à un travail intérieur que je vous incite et non pas à des actions extérieures, ne vous méprenez pas. Mais ce travail intérieur est d’une puissance absolument incommensurable si vous le réalisez comme il doit l’être, et vous en avez la capacité.

Ce travail intérieur vous est enseigné depuis un temps certain et sous différentes formes par différents types d’enseignements qui tous – ou presque tous – vous incitent à retrouver en vous la Lumière authentique, intrinsèque et non aliénée qui vous constitue depuis toujours – et j’en suis témoin de ma place d’orchestrateur et de concepteur. J’ai connu votre Création dans ses moindres détails, et je peux vous garantir que cette Lumière inaliénable est en vous et qu’il vous suffit à présent – car les temps sont réduits – de désirer la réactiver pour que cela puisse simplement se produire. Il importe simplement que ce désir vienne de la sincérité de votre coeur et non d’une projection mentale, qui s’intitulerait faussement désir mais qui serait simplement une forme de pouvoir et de curiosité.

Je vous invite donc instamment, mes très chers Bien Aimés enfants et habitants de la Terre, cette planète que nous aimons vous et moi, à réveiller votre Lumière si cela n’est pas déjà en train d’être fait, car c’est pour vous à présent la seule issue de bonheur, de Vérité, de Joie, et de certitude de vous retrouver à bon port. Vous voyez que je ne mâche pas mes mots…

Il vous a déjà été dit à de nombreuses reprises que le temps ne serait pas long et qu’il n’était plus temps de musarder. A présent, je vous le redis : vous avez à affirmer votre choix, vous avez à regarder en face la réalité de ce temps court, propice, infiniment accueillant, qui s’offre à vous pour réaliser cette Lumière que vous êtes en toute sérénité. Ne croyez pas que mes propos vous incitent à une forme de stress, bien au contraire, simplement il est temps.

Il vous fut enseigné à maintes reprises que les premiers seraient les derniers et que les derniers seraient les premiers. Ainsi, cela est à présent bien plus facile pour ceux dont le coeur est prêt mais qui ont attendu de rencontrer leur Lumière. Ceux qui l’ont fait il y a déjà un certain temps ont eu bien plus d’efforts à accomplir, mais cela a permis de tracer la voie, d’établir les fondations, et d’allumer les premiers tunnels de Lumière, facilitant ainsi l’arrivée de ce moment présent dans lequel je m’adresse à vous.

Mon intervention vous invite à vous réjouir et non pas à vous attarder sur une forme de peur, d’inquiétude ou d’anxiété face à un inconnu. Soyez conscients de cette distinction car, ainsi qu’il vous l’a déjà été expliqué à diverses reprises, c’est bien de Joie intérieure qu’il s’agit, et n’y voyez aucune difficulté…

Je sais que certains d’entre vous peuvent connaître des situations de vie – matérielles, familiales, sociales, professionnelles, environnementales… – qui les inciteraient à des formes de tourment mental, de stress, d’anxiété, voire de désespoir ou d’impression que des choses sont sans issue, ou qu’il y a à se soumettre à de plus en plus d’impossibles contraintes et de difficultés; et que ces personnes pourraient entendre mon propos concernant la Joie comme une sorte de galéjade. Je vais donc m’expliquer.

Il vous a déjà été parlé de la Joie à maintes reprises par l’intermédiaire de ce canal. Je vous invite donc aussi, bien sûr, à vous référer à d’autres interventions récentes qui ne sont pas de mon fait; mais moi, je vous dis aujourd’hui que cette Joie est bien – comme il vous l’a été dit récemment – ce que beaucoup d’entre vous appellent avec confiance et intériorité, même dans les pires moments, leur âme. Et tous ceux-là savent qu’en employant ce mot, ils s’adressent bien à une partie d’eux-mêmes qu’ils savent inaliénable, même s’ils pensent parfois l’avoir perdue… Aujourd’hui, vous avez la possibilité de la saisir, de la trouver, de la remettre en vie, de lui donner toute sa puissance : c’est votre Lumière, c’est cela que j’appelle Joie, et je tiens à l’appeler Joie car elle a plus de force de par cette dénomination.

Vous avez donc les coudées franches pour vous saisir de cela en vous, quels que soient votre niveau de détresse, votre niveau de privation de clarté, quels que soient les impératifs éprouvants de votre situation si tel est le cas… Je vous invite alors simplement à vous arrêter quelques instants en vous-même, à l’occasion soit de votre sommeil, soit d’une petite pause, en toute conscience, et de vous rendre compte alors que votre Joie – votre âme, votre flamme, votre Lumière – est parfaitement disponible et puissante, si toutefois vous la regardez et vous la saisissez, et si vous décidez que vous êtes Cela. Croyez-moi : alors c’est comme un vent qui va balayer bien des illusions, bien des doutes, bien de fausses croyances concernant certaines impasses que vous croyez constater dans vos vies (lorsque c’est le cas).

Je vous invite donc fermement, très fermement, à cette introspection joyeuse, lumineuse, où vous allez rencontrer, contacter toute votre force, toute la force de votre Lumière, toute sa splendeur inaliénable, comme je vous l’ai dit plus avant. Et si vous rencontrez cette Lumière inaliénable, vous allez forcément vous sentir aimés, joyeux, puissants. Vous allez savoir vous abandonner à cette Lumière qui est vous.

Cela est donc le chemin d’intériorisation, extrêmement simple, qui vous permet de faire face aux choix, qui vous permet d’envisager, dans la Lumière, d’être libres, d’être vous-mêmes, et de ne pas sombrer dans un archipel de destructions et dans un désespoir, qui ne cessent de s’amplifier malgré les très nombreuses distractions, assez misérables souvent, qui vous sont proposées et qui malheureusement ont pour effet de vous détourner de cette quête intérieure si simple de votre propre Lumière.

Lorsque vous êtes en relation, en contact, en Amour avec votre propre Lumière, toutes les distractions en question n’ont plus grand attrait pour vous, n’ont plus grand sens, n’ont plus grande épaisseur. Cela, me direz-vous, n’a rien de très nouveau par rapport à ce que de nombreux courants religieux ou spirituels ont déjà transmis; mais cela n’a pas à être nouveau puisque cela est éternel et inaliénable. Nous ne sommes pas en train de produire de la nouveauté : nous sommes en train simplement de reconnecter ce qui est.

Sachez que votre Lumière est un tremplin, sachez que votre Lumière est une rampe de lancement, sachez que cette rampe de lancement est d’une précision, d’une sûreté et d’une force qui n’ont rien à envier à celles de certains engins très impressionnants. Votre Lumière à vous, en tant que force d’élévation est bien plus puissante que n’importe quelle image de Cap Canaveral de lancement d’une fusée. C’est un lancement intérieur et vous seriez très stupides d’en avoir peur, n’est-ce-pas ? Vous ne pouvez que vous réjouir.

Le temps est venu, mes Très Aimés, mes chers enfants et habitants de la planète Terre que nous aimons tant.

Certains d’entre vous attendent encore qu’il se passe certaines choses qu’ils imaginent devoir se passer. Je ne souhaite pas détailler ces choses, mais faites attention à ne pas vous leurrer et à ne pas attendre des projections mentales. C’est en tout état de cause, et avant toute chose, à l’intérieur de votre structure corporelle et subtile que la chose se produit. N’attendez pas telle ou telle preuve matérielle visible, médiatique, spectaculaire, même si des événements spectaculaires peuvent se produire de ci de là, n’attendez pas cela pour vous dire que c’est le moment.

Vous avez la liberté dès à présent – et entendez bien ce que je dis : dès à présent – de vous propulser, intérieurement certes, mais avec une puissance qui peut vous porter là où votre Être souhaiterait se rendre, et les routes sont tracées. Vous ne quittez pas nécessairement pour autant votre enveloppe corporelle, votre véhicule corporel (même si cela peut arriver aussi, mais peut-être davantage dans un deuxième temps). Il y a là des processus fort complexes que je ne souhaite pas vraiment m’attarder à vous décrire à cet instant, car ils sont à vrai dire bien difficiles à comprendre, et de nombreuses projections mentales se cristallisent autour des quelques explications que vous recevez sans réellement vous permettre d’appréhender en toute clarté et en toute connaissance la véritable réalité de ce qui se produit – ou est appelé à se produire – pour le système extrêmement raffiné et complexe qu’est votre personne, votre corps, l’ensemble de vos corps subtils… Et d’une certaine façon, la non-préhension par votre mental de ces processus, de leur déroulement, de leur forme et de leur calendrier, n’est pas un frein, mais au contraire permet qu’il n’y ait pas agrippement mental sur des notions qui feraient blocage au processus par mécompréhension, par ego, par désir de contrôle, par croyance, ou par tout autre cortège d’illusions (qui s’insèreraient par exemple dans un système de représentations préalables -tel que celui qu’aurait fourni par exemple une secte, ou bien un livre, etc.)

Votre innocence est donc garantie par une certaine forme d’ignorance – ignorance de votre mental, car votre conscience supérieure n’est absolument pas ignorante mais votre conscience supérieure n’informe pas en détails votre mental et cela est ainsi. Votre Lumière réfère directement à votre conscience supérieure, et justement, le fait d’aller rencontrer (ainsi que je vous l’ai présenté plus avant) votre Lumière avec une certaine facilité, vous permet d’établir le pont entre celle-ci, donc entre votre corps, et votre conscience supérieure, dans les cas où ce lien était disons « shunté » pour diverses raisons conjoncturelles de votre vie personnelle, en cette incarnation et dans les environnements parfois difficiles où vous avez pu avoir à demeurer.

Il y a donc en quelque sorte, à présent, décision pour vous : décision de vous ouvrir clairement, simplement, et disons définitivement à votre Lumière, à ce que vous êtes, et au lien avec votre conscience supérieure qui vous permet de franchir certaines étapes en toute confiance et en toute Lumière, ou bien de ne pas… Mais avouez que la décision de « ne pas » n’a pas grand sens…

Je vous invite donc, mes Bien-Aimés, avec tout mon Amour, tout mon respect, tout mon respect pour ce que vous avez traversé, à être en ce choix responsables de votre advenir le plus radieux – ainsi qu’il vous est proposé – plutôt que de celui de votre devenir le plus obscurci et le plus laborieux, tel que vous croyez être enfermés dedans.

Je suis la voix d’Orionis, et je m’adresse à vous en toute bienveillance, en tout Amour, et en toute Joie de pouvoir assister à la beauté de vos choix. Et croyez-moi, toute la Création se réjouit de cette opportunité et de cet advenir. Soyez-en d’avance honorés, gratifiés, embellis, et sachez que vous êtes attendus et aimés.

Je vous salue, et je remercie la voix qui se prête à mes propos et les présences qui sont là. Alleluiah


via Christine Anne K. le 8/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Message de Pâques de Marie Madeleine


Je suis celle que vous nommez Marie Madeleine.
En cette vie d’ici et maintenant vous êtes mes soeurs et mes frères. Dans une vie passée nous l’étions, et dans cette vie présente vous l’êtes, hors ma présence physique au sein de votre communauté.

Nous sommes serviteurs aimants de Christ notre frère et ami, Christ l’enseignant, et le Ressuscité d’entre les morts et les vivants au tombeau. Nous sommes les aimants fidèles et fous de la Vérité : celle qu’il enseigna, celle qui se fait jour au sein de chacun d’entre vous, lorsque votre âme chante et danse la Gloire de la Présence en votre sein.

Aujourd’hui est retourné Christ, hors de son tombeau, ouvert par la force de sa lumière, et (par la force) de vos coeurs aimants de serviteurs de l’Un et de l’Unique.
Unique est la Joie, Unique est et sera votre résurrection dans l’Un et la Joie de l’Un, à nulle autre pareille. Nous sommes frères et soeurs à l’infini dans cette joie de l’Un.
Réjouissez votre coeur et ne le laissez plus s’alourdir car la pierre fermant le tombeau a roulé, allégée par Christ ressuscité en vous-même.
Il n’est d’autre lieu de cette résurrection que vous, et l’ouverture de ce tombeau sacré sera irréversible, telle la Résurrection de Christ en ce matin du quatrième (troisième) jour.
Accueillez en vous Celui/Celle qui est, et nul(le) autre que vous-même en votre êtreté (ainsi que la nomment ces derniers temps ceux qui vous parlent de vous).

Je suis celle qui releva et accompagna Christ en les entrailles de cette mort choisie par lui. Nous fûmes amis, aimants, aimée et aimé face à notre Créateur/Créatrice et à notre destinée, commune un temps en ce plan physique, et à tout jamais dans les plans de « Lumière ».


Soyez attentifs à votre évolution à présent, frères et soeurs aimés et aimants, car s’accélère le temps qui vous est imparti pour réaliser Christ pleinement en vous-mêmes. A présent les jours et les semaines se comptent et se déroulent au tempo de votre joie ou de votre oubli de la joie.
Pour qui pratique cette joie le temps est infini et ne se mesure plus.
Pour qui pratique et demeure encore dans la non-joie le temps s’emballe et ne voit plus en arrière ni au devant. Les roues s’inversent et se dérèglent, à l’image de ce qui s’intitule le chaos dans votre langage de dualité.

Il n’y a pas ici de jugement sur ce qui serait bon ou mauvais en vous, il y a résonance pure, entre la joie d’une part – qui est lumière, simplicité, unité, présence, humilité et oubli de soi dans l’aimant-aimé qui ne font qu’Un -, et d’autre part la non-joie – qui absout sous forme d’erreurs les paramètres compliqués et les non-sens de ce qui n’a plus le nom de vie et qui, à grand renfort d’illusion, cherche à vous éloigner de vous-même.
Pardonnez si mes propos vous semblent parfois opaques lorsque je parle de la non-joie, mais celle-ci est elle-même une opacité de votre conscience; et c’est ainsi qu’elle s’opacifie, au sein d’une parole fondée en la Vérité de l’Un telle que celle que je m’emploie à vous dire.

.. Recevez, mes ami/es, mes frères mes soeurs, le témoin en vous, par ma parole, de la joie Christique de cette Résurrection qu’il vous est donné – en ce jour de Pâques – de pouvoir vivre et ancrer en chacun d’entre vous. Soyez les brebis heureuses et fières de mon Seigneur, Frère, Epoux et Maître, Christ ressuscité, qui vous indique simplement le chemin.

Je suis Marie, Madeleine; celle qui reçut la Joie en partage et qui la redistribue, votre soeur et amie aimante en toute joie et humilité.
Soyez bénis. Je vous aime.


Question posée  : Marie Madeleine, notre soeur et aimée, peux-tu retracer rapidement le lien entre Christ ressuscité et Isis (Marie)?

Frères et soeurs, ceci est un long propos, qui vous est déjà en partie connu, et dont vous souhaitez en vérité confirmation en cet instant par moi…

Abstenez-vous de douter car cela vous tire dans l’ombre et vous éloigne de cette joie que j’ai exposée il y a quelques instants. Votre mental cherche toujours à s’accrocher à votre savoir « spirituel », ce qui est encore la voie – de dualité – du doute et de la raison, et non celle de la joie. La vérité du lien avec Isis la Mère Créatrice, et de nos initiations nombreuses que je n’ai pas mentionnées, vous est déjà connue. Nous n’avons pas à répéter ce qui est déjà enseigné. Votre curiosité est un vieux penchant…

Soyez, comme il vous a été dit, des enfants, et réjouissez-vous de l’Un. La Joie de l’Un ne connait ni curiosité ni doute, ni supputations : elle est. Et elle joue de ses cordes comme le harpiste en joie d’êtreté. Amen.


via Christine Anne K. le 04/04/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.


Orionis (Melchisedek) – n°1

Bienvenue, enfants de la Loi de l’Un.

Je suis celui qui se présente comme Orionis ou Melchisedek le prêtre des prêtres.

Je viens en cet instant m’adresser à vous, à vous qui êtes bénis de toutes les grâces ,en cette planète qui se tourne peu à peu vers son ultime transformation, ainsi qu’il en a été décidé très posément par l’ensemble des conciles archangéliques, des conclaves, de la Source et des multi-dimensions, réunis dans l’Amour, la sagesse, la joie, la paix du Christ, et pour les siècles des siècles, comme il est dit dans vos évangiles…

Ne croyez pas que j’emploie cette formule par hasard ou par référence au passé. Il est simplement formulé ainsi, que le temps n’a plus d’importance tel que vous l’avez connu. Par là même, votre perception ne peut être la même que celle que vous avez connue jusqu’à maintenant. Vous êtes entrés et vous êtes en train d’entrer dans un cycle du
temps dont la forme vous est encore inconnue. Il vous est demandé simplement de
vous ouvrir à cette perception et à cette notion, que votre vécu et votre rapport au temps sont en train de se modifier; et il vous est proposé, vous êtes invités, à accueillir en vous les prémices de cette nouvelle forme du temps qui peu à peu va se déployer.

Ne cherchez pas à comprendre avec votre mental. Ce sont vos cellules qui les premières vont enregistrer et résonner avec cela. Ainsi, les processus physiques de votre corps vont en être affectés, subtilement pour commencer. Mais le temps linéaire que vous appelez chronos, avec cette peur de la dévoration qui vous a tant imprégnés, dans ce chronos -et le mythe qui l’accompagne-, ainsi ce temps-là est en train de cesser d’être, car il est lié à cette courbure de la Lumière et à cette courbure du temps qui furent réalisés il y a bien longtemps dans votre monde, et qui a présent sont
en train de s’effacer et de se déconstituer.

Nous vous demandons d’être attentifs et joyeux car votre corps sera dorénavant prêt à vivre un autre temps dans ses cellules, dans ses structures, dans ses constituants organiques, dans ses constituants subtils, ce qui fait que ce que vous appelez la marque du temps n’aura plus les mêmes effets, et que les processus que vous appelezmaladies ne pourront plus se dérouler sous la marque du temps. Vous avez là un aperçu qui peut vous aider, dans un premier temps, à simplement entendre très subtilement en vous ce changement.

C’est une grande nouvelle pour l’humanité et nous vous remercions de pouvoir en être quelques uns des premiers porteurs, car vous n’êtes pas les seuls, bien évidemment, à qui elle est communiquée.

 

Le temps est un vaste manteau d’illusions. Le véritable temps est joie. Ainsi, ce que vos cellules commencent à expérimenter n’est autre que cela : la joie, l’instant, la perfection de l’instant présent. Passé et futur ne sont plus que des notions anecdotiques oudécoratives qui appartiennent au « passé »; c’est-à-dire à l’Histoire, aux légendes de votre humanité souffrante en toutes ces époques de temps recourbé, dont elle a porté le joug avec infiniment de sagesse dans la souffrance, et d’endurance, et de joie cachée au fond des cœurs.

Cette joie qui est au fond des cœurs est exactement ce dont nous parlons. Cela veut dire que ce germe du temps, qui est joie, réside au fond de votre cœur depuis des éons
et qu’il vous appartient maintenant de le déployer, de le faire vivre, de le faire croître, d’être en résonance avec. Ainsi ce petit enfant qui, là, tout près de ce canal, silencieusement, nage en sa mère, connait cette joie et ne connait presque rien d’autre. Ainsi ces enfants seront à présent les enfants de ce temps-là. Ces enfants grandiront, car ne croyez pas que ce que j’ai dit impliquerait que la croissance biologique et organique n’a plus raison de fonctionner. Néanmoins, il y aura des différences, et pour ceux d’entre vous qui connaissent l’âge adulte, voire le vieillissement, certains processus comme vous l’avez compris vont être modifiés.

Vous serez à présent des êtres de joie chez lesquels le processus falsifié génétiquement -et lié au temps- de flétrissement, de dégradation, de pourrissement, de déformation, d’aliénation, d’altération, tout cela lié à ce temps falsifié dont je vous ai parlé; tous ces
processus ne peuvent continuer de se produire. Vous pourriez me demander s’il y
a des capacités de régénération dans vos corps, liées à ce changement… Il vous
appartiendra, par votre joie, de créer de tels processus de régénération, si tel
est votre choix et si tel est votre chemin.

Je vous remercie. Je vais me retirer. Toutefois, je peux répondre à une ou deux questions au sujet de ce que je viens d’exposer, si quelque chose n’est pas clair pour vous.

 

J’ai une image. Vous avez parlé du temps courbé. C’est comme si cette courbe devenait maintenant verticale, de haut en bas,

ce qui fait qu’il n’y a plus de passé et futur…

 

Il n’y a plus de passé/futur au sens où vous l’avez toujours entendu, compris, pratiqué. Il y a effectivement une notion de verticalité, restituée, redressée. Il y a également une
horizontalité. L’image d’une croix peut donc être en quelque sorte employée, le centre de cette croix étant l’instant de la joie. La ligne horizontale pourrait s’appeler résonance et la ligne verticale, reliance. Mais le point de Lumière qui est au centre est le seul élément qui fait vivre cette croix, qui n’est à envisager que comme une image qui peut vous aider mais à laquelle vous ne devez pas vous fixer.

 

S’il n’y a pas d’autres questions,
je vous prie de recevoir la bénédiction des Anciens et de la galaxie tout entière.

Je suis Orionis, je vous envoie tout mon Amour.

 

via Christine Anne K. le 24/01/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.