Questions/Réponses – n°9 (avec Suraïvan)

ceci fait suite à l’intervention d’Ashtir , Elohim

Quelques questions peuvent être
posées à Suraïvan et Voix de Lumière.

 

Lorsque
les corps physiques sont abimés, avant d’être « mis au musée » , une réparation
est-elle prévue ou faut-il faire avec ?

 

Bien-aimée, je me laisserais aller
à te dire que ta question est sans doute très amusante pour Ashtir… Cette image
du musée qui vous a été présentée n’est certainement pas à prendre au sens
littéral, et si tu souhaites que ton corps figure dans une vitrine, en vedette,
dans ce musée, il serait bon, comme tu le crois, qu’il apparaisse en parfait
état.

Mais le langage des Elohim, bien-aimée, lorsqu’ils s’adressent à vous, s’applique
à employer des images qui vous sont familières; car leurs vibrations sont très
éloignées de la vôtre.

Le seul musée qui existe dans l’Univers est les Annales
Akashiques dans lesquelles sont répertoriées, classifiées, maintenues en état
les inconcevables couches d’archives qui rendent compte de tout événement et de
toute forme au sein des différents univers. Ainsi, ce sont les Annales de votre
Univers qu’Ashtir a désigné comme cette partie musée, et il est clair que la
mémoire de vos incarnations est et sera stockée dans ces Annales, mais sous une
forme compactée, à un point que vous ne sauriez imaginer – le mot compacté
appartenant à votre langage informatique, c’est pourquoi je l’emploie… N’imagine
pas que ton corps sera écrasé pour autant.

 


se situe la différence entre ceux qui vont ascensionner avec le corps physique
et ceux qui vont ascensionner avec le corps d’Êtreté ?

 

Bien-aimée, n’oublie pas d’abord qu’il
vous est demandé de vous tourner intérieurement. Ton désir de compréhension et
d’analyse, nous le savons, provient de tes capacités personnelles et de ton
besoin de clarifier tes outils de travail. Nous n’avons pas l’autorisation de
répondre à ta question dans les termes clairs et analytiques que tu souhaites.
Car il importe qu’aucune projection mentale ne puisse être faite par quiconque,
ce qui bloquerait et entraverait les processus naturels de l’Ascension dans
lesquels toute information mentale – bien ou mal comprise – n’a d’autre place
que de gripper la fluidité du processus.

 

J’aimerais
demander si le message de Marie reçu tout à l’heure coïncide – est
véritablement – l’Annonce de Marie, l’Annonce des trois jours par Marie, ou bien
faut-il l’entendre comme une annonce de cette Annonce ?

 

Bien-aimée, ta question est subtile
et nous t’en remercions. Nous n’avons pas, nous, Voix de Lumière, à intervenir
dans cette Annonce des Trois jours ainsi… Je pense que tu es déjà extrêmement
bien informée.

Nous savons simplement que vos cœurs sont prêts, et que si vos cœurs
sont prêts, l’Annonce est imminente. Ne prends pas ma réponse pour une
indication de temps. Ma réponse s’inscrit dans une écoute et une lecture
synchroniques, ce qui n’est pas exactement la même chose. Il ne m’appartient
pas de décrypter pour toi la validité temporelle précise de ce message de la
Divine Marie, qui seule est maîtresse de la délivrance des informations qu’elle
délivre.

 

Est-ce
qu’on peut dire qu’à cet instant, tout le monde est prêt, ou est-on encore dans
l’attente de certains ?

 

Bien-aimée, en cet instant, en ce
lieu et de la place d’où je parle, la seule réponse que je puisse te donner est :
ne te préoccupe pas des autres mais seulement de toi.

 

Je
vous remercie pour la réponse de tout à l’heure… J’ai cru comprendre que nous
aurions tous un service à accomplir auprès de nos sœurs et frères et j’aimerais
savoir si, pour accomplir ce service, ma douleur physique sera disparue ou
atténuée…

 

La première chose que vous ayez à
faire, bien-aimés, pour servir, est d’être des Porteurs de Lumière. Cela n’implique
en soi aucune action physique. Ainsi, à ce niveau de ma réponse, ton corps
physique, qu’il soit douloureux ou non, a exactement la même fonction de
service.

 

Par ailleurs, dans une acception
plus large de ce que pourrait être une distribution des services – s’il y en
avait une -, chacun est à sa place, chacun fait ce qu’il a à faire, chacun fait
ce qu’il peut faire, chacun a ses capacités, chacun est unique. Il y a un réseau
extrêmement précis et personne ne se substitue à personne. Ainsi, si tu ne peux
accomplir physiquement ton service, sache qu’une autre personne peut se
substituer à toi et que cela est son rôle à elle et non pas le tien. Ne vois
pas de contradiction dans mon propos dans ce terme de substitution, car il y a
bien le fait que chacun occupe sa place, et que celui qui peut faire ce que tu
ne peux pas faire ne se substitue pas à toi mais occupe sa propre place.

Est-ce
que nous sommes tenus de diffuser autour de nous l’information des trois jours
de façon active ou bien laisser faire les choses ?

 

Bien-aimée, chacun de vous a ses
priorités, chacun de vous a ses tâches. Certains sont chargés de faire les
messagers, certains activent les réseaux, certains agissent… Il n’y a pas de
règles en cela, ce qui importe c’est d’écouter votre cœur. Ne vous faites
aucune obligation, ne vous sentez pas dans un devoir, ne vous sentez pas
responsables des autres. Sentez-vous responsables d’abord, bien sûr, de
vous-même. Occupez-vous les uns des autres si vous le souhaitez et si vous êtes
en état de le faire : cela est différent de vous sentir responsables des gens
dont vous n’êtes pas responsables.

Ecoutez votre cœur et vous saurez ce que
vous avez à faire. Restez dans la fluidité et dans la Joie. Ne transmettez pas
d’informations de peur, c’est inutile. Mieux vaut ne rien dire que de transmettre
des informations mal comprises, du moins parfois. Chaque cas est différent :
il n’y a pas de règles valables pour tous, si ce n’est comme je l’ai déjà dit,
celle d’écouter votre cœur. Amen

via
Christine Anne K. le 17/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Le Sans Nom – n°2

Ce message vient à la suite du message de Marie du 17 juin. Il est ré-édité ici séparément.

Le Sans Nom est relayé par les Dauphins de Sirius.


Je me présente dans mon habit de
Lumière. Je suis le Sans Nom, directement relié à la Source comme
polarité.

 

 

Restez dans la Présence. Ma
présence, sachez-le, en tant que polarité est un reflet de la Présence
de la
Source. Je vous invite, ainsi que je l’ai déjà fait, à laisser être en
vous ce
que nous avons nommé le Désir. Ainsi vous créez. Ainsi il y a mouvement,
vibration,
il y a Joie. Ainsi se font et se défont les univers, soit qu’ils ont à
naître,
soit qu’ils ont à disparaître.

 

 

Je vous invite donc à placer la
vibration de votre Désir, Désir d’Unité, en priorité dans la venue de ce
qui
est intitulé « trois jours ». Aucun autre désir, fût-il matériel,
émotionnel, spirituel, n’a sa place.

 

 

C’est tout ce que j‘ai à vous dire,
mais considérez l’importance absolue de ces paroles et du fait que j’ai
pris ce
vêtement et ce canal pour venir vous les transmettre au nom de la
Source, au
nom de votre Unité. Je vous salue.



via
Christine Anne K. le 17/06/2010

 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

MARIE n°4 + Le Sans Nom

 



Mes enfants, entendez la voix qui
en votre cœur s’adresse à votre Etre. N’écoutez que cette voix, ne vous laissez
pas troubler par les bruits et les secousses qui peuvent parvenir à vos
oreilles.

 

Je suis Marie, la Divine Marie,
celle qui aujourd’hui détient l’ensemble des clés de votre transformation.
J’interagis avec la Source, je suis votre Mère, toute aimante, tendre et
puissante, pardonnante, rédemptrice, accueillante, salvatrice pour certains,
rayonnante de ma Joie, de mon Amour et de la Lumière de mon Humilité toute
puissante et bienveillante. Je m’adresse à vous, ainsi que je le ferai de
nombreuses fois en ces temps de fin de ce que vous appelez une époque et qui
n’est qu’un cycle dans votre longue histoire sur cette planète.

 

Accueillez ces messages tels qu’ils
vous seront envoyés et ne les déformez pas, ne les tronquez pas.


Ces messages
parleront à vos oreilles et à vos intelligences mais surtout à votre cœur, car
le véritable lieu de votre intelligence à présent doit être votre cœur,
dépouillé de toute pensée complicatrice. L’intelligence est limpidité, elle ne
complique pas. Ce que vous vivez est d’une grande simplicité. Il n’y a que
votre pensée qui le complique et qui se perd.

 

Ma Beauté, ma Bonté, ma Joie vous
enveloppent : tel est mon manteau, ce manteau que j’ai tissé pour vous et
avec vous. Ce manteau est fait pour vous envelopper, pour vous élever pour vous
baigner d’Amour. Il n’est à nul autre pareil. Ne croyez pas que certaines
illusions en forme de manteau protecteur soient appelées à vous apporter ce que
mon propre manteau peut vous donner. Mon manteau se tisse à l’infini de par la
lumière de vos âmes. C’est la trame de l’Unité, vous inter-reliant les uns aux
autres et avec nous, qui donne forme à mon manteau tel que je vous l’offre
aujourd’hui. Vous avez la liberté d’imaginer cela comme une étoffe infiniment
veloutée, enveloppante, nichante, où la Joie se glisse dans les moindres replis
et les moindres fils. Ainsi se déploie la trame de la Lumière de mon Amour.
N’hésitez pas à vous glisser dedans, n’hésitez pas à agir au sein de cette
trame.

 

Il vous sera demandé prochainement
de ne plus être ce que vous croyez être en certaines actions de votre monde
illusoire. Ainsi, il vous appartiendra de défaire certains nœuds : les nœuds de
la falsification, et non pas de la trame de Lumière, qui au contraire se
substitue dans toute sa clarté à ces pseudo-trames de la falsification et de
cette matrice, qui actuellement se contracte et se tord de par l’action des feux
de la Terre et des éléments, qui, en toute liberté, font leur travail de
purification et d’extinction des lumières artificielles qui vous ont été
présentées, pendant si longtemps, comme les seules lumières auxquelles vous aviez
accès.

 

Je suis Marie, je suis infiniment
Mère. Vous pouvez tout me demander. Ma réponse à vos demandes sera sans fin et
sans limites, sachez-le. Aucun, aucune d’entre vous, si petit, si caché
soit-il, ne sera oublié ni abandonné, aucun ne sera laissé pour compte. Comment
une mère ne pourrait-elle pas rassembler la totalité de ses enfants dans son
manteau ? Certains de ces enfants qui sont miens croiront devoir me
tourner le dos : telle est leur liberté en ce monde. Je veux qu’ils sachent
néanmoins qu’à tout instant ils pourront se retourner et que je les attendrai,
sans l’ombre d’un reproche, mais en toute Joie et Simplicité. Ainsi qu’il vous
l’a été dit, les derniers seront les premiers. Quant à ceux qui seront les
premiers, ils auront la force de se trouver les derniers, et cela en toute Joie
et en toute grandeur.

 

Ne croyez pas, ne vous attendez pas -pour ceux d’entre vous qui sont les éveillés- que s’annoncent à vous des temps
difficiles. Bien au contraire, ce sont des temps de Joie, de fluidité et
d’harmonie qui se présentent dorénavant à vos vies, quelles qu’elles soient.
Ainsi, ce que vous intitulez « les trois jours » , et qui soulève beaucoup de craintes et d’expectatives, sera pour vous une période de Lumière intense,
car vous saurez être, là où vous serez, dans la Lumière du Cœur et la Joie de
l’Etreté, à nulle autre exception. Ne vous préoccupez donc pas des tenants et
aboutissants de cet événement dans votre monde matériel. Vous serez informés en
temps voulu -et vous le savez- de ce qui peut vous aider à la fluidité de ces
moments et de leur partage pour ceux qui auront à les partager.

 

Ne vous attendez pas à voir ce que
vous ne verrez pas : ce que vous ne verrez pas n’aura pas lieu d’être vu, du
moins par vous… Certains verront de la rage, de la destruction. Certains
verront ce que vous appelez des catastrophes. D’autres connaîtront la Joie, la Fluidité, la Beauté, la Simplicité et l’Unité. Vous serez de ceux-là.


N’attendez donc pas une épreuve mais une libération ultime et pleine de Joie et
de Lumière. Le papillon verra enfin de ses propres yeux, tandis que la chenille
définitivement perdra ses facultés -du moins si cela est votre choix-. Vous
pourrez utiliser mon manteau, ainsi que j’ai tenté de vous le décrire , en
employant des mots pouvant ouvrir votre compréhension à ce qu’actuellement
votre mental encore est aveugle à réellement entrevoir.

 

Je vous aime infiniment, je vous
couvre de mon Amour, je vous attends, mes bien-aimés, dans votre véritable
demeure qui est celle de votre Etre. Je vous enveloppe encore une fois de toute
la tendresse de votre Mère Créatrice. Entendez la Joie, le rire et le jeu qui
se glissent dans les plis de mon manteau et soyez sourds au pseudo-drame qui
signe la fin de cette illusion autour de vous. Soyez bénis.

silence…


Questions-Réponses avec Suraïvan (de Voix de Lumière)

 

Il vous est possible de questionner
au sujet de ce que j’ai dit et au sujet des transformations qui sont en cours.
Je laisserai pour cela s’exprimer la voix de l’un des anges du canal : Suraïvan.

 

Certains
éveillés feront-ils le choix d’ascensionner pendant les trois jours ? Tous
les éveillés sont-ils destinés à être les derniers ?

 

Bien-aimée sœur, il ne m’appartient
pas de connaître les choix de chacun. Sachez que chaque choix relève de la
liberté de celui et de celle qui le fait, mais que chaque choix est également
dicté par la Source, telle qu’Elle résonne en chacun de vous.

Il est vraisemblable qu’il y aura
des choix différents, mais ainsi que Marie vous l’a dit, les éveillés sont les
gardiens et les ancreurs de Lumière qui, pour leur grande majorité, ont pour
fonction de maintenir de façon ultime la fermeté, en cette dimension, de
l’ancrage des trames de Lumière qui sont nécessaires au bon déroulement de
cette immense éclosion. Voilà ma réponse.

 

Beaucoup
de personnes se demandent si, après les trois jours, nous seront encore dans
une réalité dense, de telle sorte que l’on aura encore des besoins tels que se
nourrir, se vêtir, se protéger, etc. Dans quelle mesure la notion de
provisions, de préparation matérielle est-elle importante ? Cela fait-il
partie des choses qu’il faut abandonner à la Lumière ?

 

Sœur bien-aimée, la Divine Marie
vous a dit : « Vous ne verrez rien. » Cela ne me donne pas le
pouvoir de t’expliquer en détails les effets dans la matière et dans le monde
matériel de cet événement des trois jours. Ta question reflète encore une
certaine curiosité, un besoin d’anticiper, une difficulté que nous comprenons
certes à s’abandonner. Sache que la Divine Marie ne souhaite en aucun cas,
comme elle l’a dit, vous infliger une épreuve qui vous fasse souffrir. Vous
aurez la liberté de vous préparer ainsi que vous l’entendrez. Personne de
là-haut ne vous dira : « Il faut faire des provisions. » Pour
nous cela n’a aucun sens, cela n’en a que pour vos êtres matériels. Quant aux
incidences sur, par exemple, l’économie, nous ne sommes pas à même de les
anticiper dans leurs moindres détails car les résistances de la matrice sont
abondantes.

 

Chaque être humain est créateur de
sa réalité. Ainsi, préparez-vous dans vos cœurs en toute simplicité et en tout
abandon. Le moment venu, vous saurez ce que vous aurez à faire. Ne craignez
pas, ne créez pas d’attachement à la matière dans vos craintes. Vouloir
élaborer des préparatifs matériels est une élaboration d’attachement à la
matière, ou bien un non-détachement de la matière : cela est un choix, sache-le.
Comme il a été dit, les choix seront multiples. Je pense avoir répondu à ta
question.

 

Est-ce
que rejoindre l’Unité, c’est retrouver toutes les personnes avec qui on a connu
un amour vrai, ou sommes nous déjà non séparés ?

 

L’Unité est, de toute éternité. En
cela, on pourrait dire qu’il n’y a pas entrée ni sortie de l’Unité, il y a
simplement Conscience ou non-
Conscience. De ce fait, au plan de la Conscience
unifiée vous n’êtes pas séparés, mais au plan des consciences non-unifiées, vous
l’êtes. En ce sens, les personnes que tu peux rejoindre dans la
Conscience Unitaire, n’y sont plus des personnes. Et les personnes qui n’ont pas cette Conscience Unitaire ne peuvent s’y retrouver, à moins qu’elles ne choisissent de voir et
de vivre la
Conscience Unitaire.

Bien évidemment, comme tu le sais, la
séparation est une illusion, mais cette illusion obstrue la
Conscience , et la Conscience obstruée ne se relie plus à la Conscience Unitaire. Si toi,
personnellement, tu as des attentes concernant des retrouvailles avec certains
êtres chers, tu ne peux provoquer aucune retrouvaille par toi-même, mais
simplement être dans l’abandon à l’Intelligence de la Lumière, dans l’explosion
de la
Conscience Unitaire qu’il te sera donné de connaître lorsque tu seras
prête pour cela – très prochainement nous le souhaitons. Amen

 

Comment
être à la fois créateur et dans l’abandon ? Cela me semble un peu
conflictuel…

 

Chère sœur, je t’invite à tirer
partie des enseignements des Elohim (NdR : Eloha et Eshtananda, présents sur ce site)  qui sont l’exemple même de l’harmonie
totale de l’abandon et du fait d’être créateur. Il n’y a pas de conflit, au
contraire : être créateur ne se fait que dans l’abandon.

 

Il
a beaucoup été dit que les trois jours seraient concomitants avec l’inversion
des pôles de la planète. J’ai personnellement le sentiment que ce sont deux
événements dissociés. Puis-je avoir une indication si cela est possible ?

 

Bien-aimée sœur, ces trois jours de
Lumière correspondront bien évidemment aussi à des événements géophysiques. Il
ne peut en être autrement. Je ne saurais t’affirmer avec certitude la
concordance exacte de la date de l’inversion des pôles magnétiques de votre
planète avec celle des trois jours de Lumière. Néanmoins, ta question est
pertinente. Beaucoup de vos scientifiques ont prévu les conditions
spatio-temporelles de cette inversion des pôles, qui peuvent ressembler
effectivement à une période de grande confusion et de difficulté, d’absence de
Lumière, de vents, et d’autres bouleversements géophysiques se produisant dans
une acmé au cours d’un petit nombre de jours, correspondant à un arrêt de la
rotation de la Terre qui repartirait en sens inverse.

Il se peut que ces événements
soient concomitants. Il se peut également que les trois jours, décrétés par la
Divine Marie avec la Source, soit un événement de Lumière indépendant de cet
ultime basculement géophysique, lequel par ailleurs est appelé à se produire de
toute façon lorsque les conditions seront réunies pour qu’il se produise. Je
pense que vous serez informés, ainsi que Marie vous l’a promis. Par conséquent (comme tu l’as un peu supposé) je ne sais pas répondre de façon tranchée à la
question que tu me soumets. Cela ne m’appartient pas. Recevez tout mon Amour.



Message du Sans Nom

 

Nous
allons avoir un message du Sans Nom, relayé par nos amis les Dauphins de
Sirius, ainsi qu’ils l’ont déjà fait.

 

Je me présente dans mon habit de
Lumière. Je suis le Sans Nom, directement relié à la Source comme
polarité.

 

Restez dans la Présence. Ma
présence, sachez-le, en tant que polarité est un reflet de la Présence
de la
Source. Je vous invite, ainsi que je l’ai déjà fait, à laisser être en
vous ce
que nous avons nommé le Désir. Ainsi vous créez. Ainsi il y a mouvement,
vibration,
il y a Joie. Ainsi se font et se défont les univers, soit qu’ils ont à
naître,
soit qu’ils ont à disparaître.

 

Je vous invite donc à placer la
vibration de votre Désir, Désir d’Unité, en priorité dans la venue de ce
qui
est intitulé « trois jours ». Aucun autre désir, fût-il matériel,
émotionnel, spirituel, n’a sa place.

 

C’est tout ce que j‘ai à vous dire,
mais considérez l’importance absolue de ces paroles et du fait que j’ai
pris ce
vêtement et ce canal pour venir vous les transmettre au nom de la
Source, au
nom de votre Unité. Je vous salue.



via
Christine Anne K. le 17/06/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.