Enoush Ss – de la Frange C

cliquez pour écouter

Introduction chantée

Je me nomme Enoush-Ss Nanat. Je vis dans la Frange C de cet Univers qui, comme vous le savez à présent, traverse une évolution identique à celle de la Planète Terre; ce qui fait que nos liens sont privilégiés et très spécifiques malgré notre grande différence de forme. Et tout cela vous le savez déjà.

Mon message, ou ma mission, consiste à partager avec vous un petit mieux ce que nous sommes car, en réalité, dès lors que nos communications vont être suffisamment bien établies (ce qui, je crois, ne saurait tarder) certains d’entre vous et certains d’entre nous vont pouvoir voyager entre la Terre et la Frange C et réciproquement pour, disons, des séjours (…cela a déjà eu lieu, de façons exceptionnelles).

C’est donc un grand honneur pour moi de pouvoir accéder à cette voix terrestre et de m’exprimer aussi librement : comme si j’étais déjà parmi vous. Mon rôle et ma place, là où je vis, sont d’enseigner – non pas la Grammaire ni les Mathématiques, ni même la Musique – j’enseigne le Choix. Je crois que cet enseignement ne figure pas dans vos enseignements traditionnels, mais chez nous il est très reconnu. Il s’agit, pourriez-vous dire, d’un enseignement que vous qualifieriez d’universitaire; mais il est déjà présent un petit peu auprès des sujets plus jeunes, que vous appelez enfants.

Suis-je venu vous enseigner le Choix ? …Je ne connais pas les choix que vous avez à faire précisément. Certes je connais les nôtres, et je peux justement vous dire que nous avons élaboré diverses séquences de choix à l’occasion de cette expérience d’évolution qui est celle que nous partageons, vous et nous…

Je sais que -enfin je crois que- vous n’avez peut-être pas mentalement conscience, avec votre pensée qui s’observe et observe son environnement, d’avoir eu des Choix véritablement si formalisés à faire en ce qui concernait des phases de votre évolution collective. Mais je crois que cela n’est pas tout à fait exact, et que votre pensée est probablement simplement (mot manquant), dû au fait que vous ne pratiquez pas comme nous le faisons cette science des choix, et que par conséquent ce qui se produit vous semble sans doute soit arriver un peu à votre insu, soit émaner de situations collectives où vous pensez ne pas être très important personnellement…

– Il m’est dit cependant que vous venez, pour certains d’entre-vous, d’avoir à choisir -d’une façon qui vous est coutumière- un nouveau dirigeant, et cela est un bon exemple. Je ne sais toutefois pas quelles sont les méthodes que vous employez dans ce type de choix et, telles que vibratoirement je les perçois, il me semble comporter des distorsions d’influences assez nombreuses qui ne correspondent pas, je l’avoue, à la forme de rigueur que nous souhaitons maintenir dans ces comportements là – à notre propre niveau s’entend.-

…Les comparaisons sont difficiles car, encore une fois, nous sommes extrêmement différents dans nos formes et nos structures.

Néanmoins, pour autant que je sache, au cours de la période qui vient de s’écouler et dont la durée semble être d’un ou deux cycles solaires de votre propre révolution solaire (plus ou moins), vous avez collectivement élaboré des successions de choix et vous êtes encore en train d’avancer dans ce processus…Il y a donc (tel que je suis capable de l’observer avec mes pairs) eu élimination après étude, même après expérimentation, de quelques options concernant tant la vie de vos corps que les phénomènes organiques de votre planète de support. Il y a eu des mesures de faites. Il y a eu des options envisagées puis éliminées. Il y a eu des propositions je pense, à l’occasion de vos cercles -ces cercles qui apparemment se situent à un niveau que vous nommez « subtil » car vous n’y avez pas accès avec votre outil de pensée quotidien, mental-…

Vous avez donc eu l’occasion de construire des réflexions, des hypothèses et des paramètres de décision collective, qui ont circulé, qui se sont ramifiés, qui se sont re-concentrés, qui ont fait l’objet de procédures, de tris et d’évaluations : et donc vous en êtes venus à identifier un certain nombre de choix. Cela après une période qui a pu sembler assez chaotique, où une grande variété de choix se proposaient – émanant, disons, de très nombreuses tendances, et dans lesquelles il était assez complexe de procéder de façon méthodique. Cela s’est pourtant résolu.

…De notre côté, nous avons également travaillé les procédures de choix : ce qui fait que, nos évolutions étant liées, il y a eu influence réciproque de ce travail et de cet effort d’élaborer, de trier, de synthétiser des choix de part et d’autre. Toujours dans à la fois une liberté locale véritable, mais en parallèle cette consigne disons, cette nécessité, cette voie : d’être dans le même niveau, le même rythme, le même but, et en quelque sorte la même forme d’évolution… Vous voyez qu’il s’agit donc d’une configuration assez intéressante et qui a sa complexité -accrue du fait de notre apparente non-communication et de notre différence- avec néanmoins cette sorte d’interface qui nous lie absolument, dans la conduite parallèle d’un destin qui doit se ressembler.

Si j’ai chanté tout à l’heure pour ouvrir cette intervention, c’est d’une part pour m’installer dans cette voix et transmettre un certain nombre de paramètres et de données, d’informations; mais également parce que nous pratiquons certaines formes de chant, c’est à dire certaines formes musicales et verbales associées, pour nous outiller et nous aider dans la répartition des informations à l’occasion d’une procédure de Choix… Cela d’ailleurs a je crois commencé d’être pratiqué par certains d’entre vous en tant que chant de tri, dont le nom « Zaiout » provient (adapté dans votre vocalisation) de notre propre vocabulaire. C’est donc un outil qui a son véritable intérêt et une efficacité reconnue. Je suppose que dans l’état actuel encore de vos systèmes de compréhension et de représentation, il n’est peut-être pas très facile à intégrer, mais je vous encourage à tenter de le pratiquer…

Vous avez la chance de pouvoir le pratiquer spontanément, c’est à dire sans avoir à faire une analyse pour créer ce chant, car l’analyse se fait en dehors justement de votre fonction d’analyse, et elle est restituée directement par le biais du chant. Je veux dire par là que ce chant se construit spontanément, avec juste certaines règles de séquençage et de rythme, qui sont également pratiqués avec un apport spontané du choix, justement, de ce qui se chante, et de la forme. En cela vous êtes pourrait-on dire bien chanceux, car chez nous cela s’apprend de façon beaucoup plus méthodique. Voyez comme nous sommes différents !

Je suis venu également, pas exclusivement pour vous transmettre des propos, mais également pour recevoir des informations qui nous permettent aussi, comme je l’ai dit, d’avancer dans nos critères de Choix : avec cette interface entre vous et nous, qu’il importe de respecter constamment. Je vous propose donc quelques instants d’écoute réciproque, sans paroles, au cours desquels vous êtes libres -télépathiquement dirais-je- de transmettre ce qu’il vous semble approprié de nous communiquer sur vous, sur vos choix, sur votre vie, sur les questions que vous vous posez, sur vos créations, même sur votre histoire ou sur ce qui se passe. Voyez, le champ est large. De même, par mon intermédiaire sont transmis, par de nombreux Êtres de la Frange C, différents types d’informations, de récits, etc..

Installons-nous donc dans ce silence que j’espère convivial.

Plusieurs minutes de silence

Vous notez certainement, comme nous en ces instants, qu’il est très agréable de communiquer ensemble et nous apprécions la fluidité de cela.

Silence

…Grâce à cette communication et à sa structuration, nous allons être en mesure d’élaborer ensemble une Structure de Choix justement, et de décisions partagées, qui va donc faciliter l’avancée commune de nos processus d’évolution avec moins de distance – je dirais même avec plus de proximité (ce qui semble vouloir dire la même chose mais pas tout à fait). Je pense que vous allez bénéficier à présent davantage de notre Science des Choix, de même que nous allons bénéficier davantage de votre extraordinaire diversité. Cette diversité qui d’ailleurs n’empêche pas qu’il y ait une remarquable unicité, au fond de vous, de vos aspirations – lesquelles toutefois semblent s’exprimer ensuite de façons extrêmement variées.

Ceci ajoute de façon très riche à notre base de données, et va nous permettre d’élaborer de nouveaux algorithmes dans notre Science des Choix. Je souhaite (et je suis convaincu d’ailleurs) que nos propres algorithmes vous soient bien perçus, et profitent de façon avantageuse à votre gestion des décisions en commun, des options à prendre, au regard de toute cette diversité.

Nous venons donc tout récemment, vous et nous, et ce par des procédures différentes, de faire un acte de Choix qui est important, et qui va donc engager véritablement nos formes de Vie respectives, pour les temps (assez courts) qui sont au-devant de nous – ce qui chez vous correspond je crois à quelques années. C’est une phase qui nous permet d’accélérer notre évolution dans des conditions remarquablement privilégiées, avec un système de filtrage des apports extérieurs et de protection de l’environnement : qui constituent donc, on pourrait dire, une forme de Biosphère très particulière, tant pour vous que pour nous, au sein de laquelle nous pouvons donc particulièrement vite franchir des étapes – qui autrement pourraient être ou avoir été chaotiques, brutales ou longues, laborieuses, incertaines. Ce choix a été réalisé avec des critères qui nous étaient propres, tant à vous qu’à nous, mais que nous avons suffisamment mis en commun pour, disons, nous mettre d’accord.

Et la phase de mise en place- disons des structures autorisant ce type de Biosphères- est encore en un stade non tout à fait stabilisé (…je cherche des mots qui soient pertinents dans votre système de pensée…). Cette phase donc, peut être appelée une forme d’installation avec des ajustements et des réajustements, encore extrêmement flexibles pour une petite période. Après quoi les Biosphères vont pouvoir réellement être, et nous permettre aux uns et aux autres de vivre en toute liberté avec nos choix, nos Choix d’évolution qui sont faits… Même s’ils ne sont jamais clos puisqu’il s’agit d’évolution.

Offrons-nous encore un moment de silence partagé mes Amis.

Quelques minutes de silence..

Je vous remercie, au nom des miens, de cet échange (ronflements de moteur dans le voisinage..) .. Et nous entendons cette merveilleuse diversité qui est la vôtre.. Nous comprenons également que, de ce fait, la Science des Choix ne peut être identique pour vous et pour nous. Continuons à nous enrichir réciproquement.

silence

Je vous laisserai, les uns et les autres, chanter spontanément votre propre Zaiout – chant de tri des informations qui vous permet de clarifier vos options et vos choix. Je vais quant-à-moi simplement vous partager le mien quelques instants en guise d’au-revoir…

Chant / Zaiout (avec nombreux chants d’oiseaux en fond sonore)

J’allais vous faire mes adieux, mais j’ai oublié de vous confier que sans aucun doute les habitants de votre planète qui sont nommés « Oiseaux » excellent à vous procurer ces chants, et que vous pouvez certainement vous inspirer d’eux si vous ne l’avez pas déjà fait. En tout cas remerciez les, il semble qu’ils vous sont fort utiles en cela.

Je me nomme Enoush Ss , Professeur de Choix, peut-on dire, dans la Frange C de cet Univers, et je vous adresse mes salutations chaleureuses en ce canal.

Alleluia

canalisation via Christine Anne K. le 9 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Inaj’l Adr – Mathématicien (musical), des Pléiades -n°1-

cliquez pour écouter

(ou mp3 téléchargeable)

Introduction en langage stellaire

Je suis très honoré d’être ainsi en communication avec Vous, très chers Humains de Terre. Je me nomme Inaj’l Adr ‘ill , je proviens de ce que vous appelez les Pléiades, dans une localisation dont le nom précis ne vous dirait rien -que je peux cependant vous donner pour les curieux  : (nom intranscriptible)- et j’appartiens de par mes fonctions et mon expérience à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, en tant que mathématicien – géomètre principalement- ainsi qu’en tant qu’historien des Mathématiques et des Nombres. J’occupe également des fonctions de régulation disons politique, au sein de la petite constellation dans laquelle je réside.

Voici donc pour moi en cette occasion la possibilité de vous délivrer (comme, je sais beaucoup d’intervenants vous délivrent) : des informations des outils, des lois. Cela va être encore une partie de ma communication. Mais n’est ce pas  il vous est certainement, du moins je l’espère, agréable et utile de recevoir tout cela – car la période de transition gigantesque dans laquelle vous vous trouvez nécessite, vous commencez à le comprendre, d’augmenter considérablement vos bases de données afin de pouvoir construire véritablement du nouveau (n’est ce pas ?) …Et de vous ré-ajuster, dans tout les aspects de votre pensée, de votre environnement, aux mises à jour qui ont été faites et qui sont encore en cours, non seulement sur vos corps mais sur l’ensemble de vos écosystèmes, et sur la configuration de votre planète dans ses champs morphologiques et subtils, et magnéto-telluriques, pour n’en citer que quelques uns.

Je ne suis pas venu pour étaler mon savoir, ni vous donner des leçons sur vous-mêmes. Néanmoins, j’ai à vous communiquer -et cela je le répète, avec plaisir pour moi- un certain nombre de données mathématiques.

Je n’emploierai pas, comme vous le faites, un tableau noir pour écrire des séries d’équations, de paramètres, de calculs, et de choses qui sont extrêmement obscures pour la plupart d’entre vous. Je vais donc, comme vous y êtes accoutumés maintenant, procéder par transmission vibratoire de paquets de données, que vos fonctions d’Intelligence collective sauront décrypter sans aucun souci – ce qui évitera d’ailleurs à vos fonctions mentales de se surcharger d’interrogations et de calculs.

J’ajouterai que parmi ces lois et ces données que je m’apprête à vous délivrer, il y a également tout un chapitre de Lois Musicales, car les Nombres et la Musique, vous devez le savoir, sont intimement liés – du moins vous l’avez su et certains d’entre vous le savent encore. Sachez que la Musique est une porte considérablement importante sur le chemin des Nombres, et le fait même de pratiquer et d’écouter avec attention et avec votre cœur de la musique bien construite, vous fait intégrer immédiatement des séries de lois numériques et géométriques et parfois même algébriques, que vous n’avez nul besoin n’est-ce pas d’écrire sur un tableau noir.

Je me suis permis, pour accompagner mon intervention, d’apporter quelques morceaux de musique. Cette musique, toutefois, restera pour vous dans le domaine du non-audible. Je parle de votre audition physique ordinaire, car votre audition subtile bien évidement est celle à laquelle s’adressent ces morceaux de musique que vous allez écouter. Cela sera donc l’un des aspect de ma transmission de données et cela facilitera l’aspect plus « tableau noir » du reste.

Voici donc, très chers Humains de Terre, le premier morceau de musique, en silence, que j’ai choisi pour vous.

 temps d’audition subtile

Cette Musique, sachez le, a été écrite il y a fort longtemps. Elle appartient aux archives de cet Univers -c’est en tant qu’historien que j’ai la certitude de ce que je vous dis- …Elle a l’avantage de nous être très agréable, et de nous transmettre les bases absolument nodales de plusieurs grandes Lois mathématiques dont cet Univers est constitué… Il y a une deuxième partie, que je vous laisse entendre :

temps d’audition subtile, et chants d’oiseaux au dehors

Voilà… Il me semble qu’un oiseau dans votre environnement a compris la séquence centrale de base de cette musique et vous la restituait dans toute son originalité !

Je vais, suite à cela, vous transmettre à présent un paquet de données sans forme musicale mais qui s’enchaîne très logiquement après cette musique. Ce paquet de données, je vous le propose sous la forme d’un composite de quelques sons et de deux images que vous pouvez visualiser avec votre outil de visualisation mental. Je vous donne donc les deux images, que vous pouvez visualiser alternativement pendant la transmission des sons. (Ne vous effrayez pas, cela va rester très simple.)

La première image est celle d’une cuillère. Prenez de préférence une jolie cuillère dont les formes soient harmonieuses et lisses…. La seconde image est celle d’un petit tas de terre et de cailloux en forme disons plus ou moins de pyramide – petit tas modeste mais tout à fait harmonieux dans sa forme. Vous voyez que ces deux images ne sont pas très sophistiquées, mais elles sont exactement ce qu’il nous faut, tant que vous les visualisez librement de façon alternée.

Je vous donne à écouter à présent de façon audible, ces quelques sons :

 transmission sonore

Pour votre information, je vous préciserai que la combinaison de ces deux visualisations alternées et de ces paquets de données (fort complexes) synthétisées en ces petites séquences sonores qui n’ont pas l’air d’être grand chose, est un outil extrêmement sophistiqué de communication mathématique -qui peut servir aussi dans d’autres domaines- et que vous avez grand bénéfice à en tirer profit, voire à chercher comment le reproduire en certaines occasions. Vous aurez d’ailleurs pour cela des éléments de meilleure compréhension dans la suite de ma transmission, à travers un autre paquet de données.

-Je suis tout à fait conscient que ce type de transmission est étrange pour vous mais je sais que vous en avez déjà reçu auparavant-

Nous allons donc, à présent, passer à un autre morceau de musique, que je me réjouis beaucoup de pouvoir partager avec vous. Historiquement, celui-là appartient à un non-Temps : il n’a donc pas d’époque et cependant il est connu de façon ancienne. Le paradoxe n’est pas gênant : car il peut aussi bien appartenir au futur et être connu de façon ancienne -vous devez vous libérer de vos pré-conceptions concernant le temps linéaire- …Et il a la particularité d’être établi sur des harmoniques tout à fait peu courantes, et qui nous enseignent de façon extrêmement précise et simple certaines séquences numériques, et certaines formes de fractales séquencées de façon très organisée – et que donc il me semble extrêmement intéressant de vous transmettre, simplement, à travers cette musique… Voici donc :

 temps d’audition subtile

– Je vais faire un petit réglage, car il me semble que la transmission ne me convient pas et que la finesse de certains éléments dans ce morceau de musique doit vous échapper. Je vais donc faire procéder au petit réglage et nous allons le reprendre depuis son début dans quelques instants – je vous prie de m’en excuser…

nouveau temps d’audition subtile, cloturé par un petit morceau chanté

Bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la fin de ce morceau puisse être chantée ! Voilà que je vais pouvoir noter cette information dans mes bases de données. Cela m’apportera un regard complémentaire tout à fait inattendu sur l’histoire et les capacités de cette transmission musicale… Je vous laisse quelques instants d’intégration et de bénéfices…

 pause intégration

Je vais reprendre. Je vais à nouveau vous transmettre des paquets de données. Et ces paquets, je dois vous le dire, ont la spécificité de provenir essentiellement de ce que vous appelez un monde d’Unité – je crois d’ailleurs qu’une partie de ces paquets est issue du  monde de Zan, que vous avez eu l’occasion de rencontrer il y a quelques temps par l’intermédiaire de ce canal de communication. Je ne vous donnerai pas d’images associées pour ces paquets de données là mais, en revanche, l’utilisation d’un rythme pour disons leur servir en quelque sorte d’onde porteuse (je n’aime pas beaucoup cette expression mais employons-la) va être associée. Nous allons donc établir un certain rythme  (rythme frappé……)

Et voici donc ce que je vous transmets :

transmission sonore rythmée

…Je vous confierai que je suis extrêmement content de ce mode de transmission que nous venons d’employer. Car nous avons cherché quelle était la meilleure méthode, et finalement ce choix comportait une certaine prise de risque aux yeux de certains, mais je suis tout à fait satisfait et je pense que -tel que je le perçois- il y a une excellente qualité de transmission et de réception… Car ces paquets de données mathématiques demandent beaucoup, d’une part de précision, mais également de rythmes – aussi étrange que cela puisse paraître à certains de vos mathématiciens, mais cela ne sera pas étrange pour tous les mathématiciens et je le sais… Quant aux autres personnes, le simple aspect musical, n’est ce pas, doit vous suffire amplement à intégrer ce qui vous est utile.

…Et cela facilite probablement, de façon très appréciable, la circulation de ces éléments au sein de vos structures d’Intelligence collectives, dans leurs différents aspects… Je répète que je suis donc scientifiquement satisfait de ce mode de transmission – vous me pardonnerez ces commentaires, mais  je présume qu’ils ont un intérêt non seulement pour moi mais pour vous.

Nous allons terminer par une troisième séquence musicale. A vrai dire, il y aura deux musiques l’une après l’autre. Je vous laisse découvrir la première – je ne vous explique rien…

 temps d’audition subtile

…Vous pourriez l’écouter pendant des heures, n’est ce pas ? Sachez le d’ailleurs : cette Musique ne s’arrête jamais. Elle est à vrai dire porteuse de certaines Lois constantes de cet Univers – et c’est également à ce titre qu’elle ne saurait s’arrêter… Mais elle est également porteuse d’autres éléments, qui sont aussi ce que j’ai souhaité vous faire entendre.

Je pense qu’en particulier cette Musique, autant que je puisse m’en rendre compte en tant que scientifique et historien, doit comporter certains éléments que vous retrouvez dans certains de vos textes dits Sacrés très anciens, et qui  -lorsqu’ils sont demeurés authentiques, ce qui je crois est rare- vous connectent, directement ou plus ou moins directement, à des éléments authentiques de votre propre Numérisation et de vos propres Sons : ceux de vos origines de Lumière.

Je vous laisse écouter encore quelques instants et puis, je vous rappelle que j’ai une autre musique ensuite pour vous :

 temps d’audition subtile

…Nous allons interrompre le flux de cette première Musique, car je sais que vous en avez intégré une séquence complète; et dans quelques instants vous allez pouvoir entendre, toujours de la même manière, avec votre audition subtile, la Musique dite « Des Sphères, Numéro 3 » – c’est parti :

 temps d’audition subtile

…Cette Musique, mes Amis, informe vos cellules ou les ré-informe. Cette Musique vous est accessible à tout moment. Cette Musique fait partie du patrimoine de cet Univers et donc à ce titre vous appartient en Partage. Cette Musique contient, de façon disons compactée, l’Ensemble des Possibles, de toutes les Lois mathématiques, numériques, géométriques, algébriques, (etc.) qui peuvent être employées et développées au sein de cet Univers… Je vous laisse l’écouter encore quelques instants :

 temps d’audition subtile

Nous sommes à présent appelés à interrompre dans quelques instants cette communication. Je vais donc tout simplement me retirer, car je pense avoir dit tout ce que j’avais à vous dire sans avoir omis d’informations importantes, et je vous remercie de votre écoute – et je vous salue.

Alleluiah… Je suis Inaj’l des Pléiades.

 

via Christine Anne K. le 17/03/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Rappel sur la pratique de l’audition subtile : Chevalier des Sons , ainsi qu’ en écoute

Seh’elam Anna – n°6‏

cliquez pour écouter

Recevez mes salutations très Aimés. Recevez ce que vous avez à recevoir. Je suis Seh’elam Anna, de Sirius, que vous connaissez.

Cela est je crois ma sixième intervention, il se peut que cela soit la dernière. Le doute en la matière vient de ce que Vous, vous ferez, ou non, et ce que Vous serez, ou non. Le « non » que je viens de formuler n’implique pas pour autant une véritable alternative au sens où la dualité vous le fait entrevoir; il s’agit simplement de possibles. Il y a actuellement des possibles, c’est cela à quoi je fais allusion.

Je vais -comme dans mes autres interventions- procéder à l’ajustement vibratoire qui est bénéfique et nécessaire à la meilleure transmission que nous puissions réaliser.

ajustement vibratoire

Voici donc très Chers, très Aimés, le point où certains faits, certains états pourraient diverger, et où vous pourriez donc vous-même avoir à diverger. Je vais m’expliquer et je vais vous faire connaitre quelques éléments vous permettant d’établir, disons, une forme de navigation vis à vis des différents possibles qui précisément vont être à votre portée – à votre portée au plan collectif, davantage qu’au plan individuel.

La remise des 108 Clés Collectives qui a eu lieu récemment sera -croyez le et sachez le- d’une utilité et d’un bénéfice réels pour vous outiller et vous accompagner dans ces éléments de navigation, auxquels je me réfère en cet instant.

Vous êtes donc, Très Chers Humains de la Terre, entourés – d’abord de votre Lumière : car elle émane et vous entoure. Vous êtes également entourés -au delà de votre atmosphère la plupart du temps- par ce qui s’intitule couramment Flotte Galactique, ainsi que divers dispositifs disons d’assistances, de régulations, d’observations -amicaux ou neutres- qui sont gérés par différents Peuples, principalement de votre Galaxie.

Vous êtes entourés par quelques champs, et je ne parle pas de votre champ magnétique, mais je parle de champs qui sont plus distants, moins repérables avec vos instruments de mesures. Ce sont -pourrait on dire- des champs vibratoires, bien que là ce mot soit assez fourre-tout…je n’en trouve pas de plus précis dans votre langage. Certains de ces champs sont plutôt sonores et certains de ces champs sont plutôt plus subtils. Certains de ces champs permettent des communications avancées avec des localités fort éloignées -tant en distance qu’en forme- de ce que vous êtes : à l’exemple de cette frange de l’Univers, avec laquelle vous avez eu une relation explicite ces derniers jours.

Vous êtes ensuite entourés bien évidemment de ce que vous appelez toutes les Etoiles, objets Cosmiques, objets Célestes. Vous êtes entourés de certaines Formes, de nombreuses Trames et Grilles : de Lumière, de sons, de pensées, de circulations d’énergies et d’informations. Tout cela n’a rien d’exceptionnel, cela est pourrait-on dire la configuration assez courante de ce qui se passe autour d’une Planète habitée. Néanmoins il était important que je mentionne cela.

En effet : parmi tous ces éléments il y a une série de cinq Trames sonores, dont l’agencement peut être modifié – et c’est là qu’interviennent les différents possibles auxquels j’ai fait allusion. Selon en effet la nature de cet agencement, il découle différentes hypothèses se réalisant l’une ou l’autre, ou l’autre encore. Cela ne correspond pas à ce que vous appelez des lignes de futurs, il s’agit encore d’autre chose. Néanmoins cela implique des choix, qui engagent votre avenir assez rapproché.

Je voudrais donc simplement aujourd’hui vous indiquer -par rapport à ces cinq Trames sonores dont je parlais- quelques éléments vous permettant de les reconnaitre. Pourquoi cela me direz-vous? Il s’agit principalement à la fois de vous aider et de vous informer. En effet si vous êtes mieux informés vous êtes mieux aptes à réaliser peut être un bon choix, chargé du maximum d’intelligence et du minimum de fatalité – car vous avez le pouvoir dinfluer sur l’agencement de ces Trames sonores.

Cette influence émane tant de votre Pensée que de votre Lumière, et enfin de vos propres trames, celles qui sont constituées par la constellation de vos pensées, de vos Lumières, des vibrations de vos Coeurs, et d’autres paramètres encore – qui correspondent globalement à l’élévation de Conscience que vous traversez et dont le degré, si l’on peut parler de degré, a son intérêt dans la configuration que je vous expose.

Je ne suis pas pour autant en train d’induire un raisonnement qui consisterait à dire qu’un meilleur niveau d’élévation de Conscience aurait pour effet le meilleur choix d’agencement de ces Trames sonores et vice-versa. Ce raisonnement serait simpliste et encore un petit peu dualitaire. Mais il y a influence, et cette influence est plus nuancée, plus subtile. Et si votre mental ordinaire ne saisit pas ces subtilités n’en soyez pas contrariés, car votre Intelligence supérieure -parfaitement active- les saisit et saura, n’en doutez pas un instant, les gérer.

Je vais donc vous donner ce que vous pourriez qualifier d’identifiants, pour chacune de ces cinq Trames sonores. Sachez qu’elles sont proches les unes des autres, et qu’effectivement elles peuvent se déplacer l’une par rapport à l’autre. C’est ce dont j’ai tenté de vous parler, et je vous rappelle également qu’elle font partie de l’ensemble de tout ce qui entoure votre Planète, ainsi que votre Système Solaire pour certains éléments.

Je vais vous transmettre ces identifiants dans un silence que vous recevrez, je n’en doute pas, avec attention. Je ne ferai pas de ponctuation pour numéroter successivement les cinq Trames. Elles vont se présenter dans l’ordre qui est pertinent en cet instant, et cet ordre n’a pas d’effet sur votre façon ensuite ni de les identifier, ni de gérer ce que vous aurez à gérer. Je commence :

transmission des identifiants en long silence vibratoire

Vous avez donc, de par vos capacités d’audition subtile, pu recevoir et identifier distinctement ces cinq éléments… Sachez maintenant qu’il n’est pas pour autant question que vous ayez volonté d’influer sur leur agencement en termes de volonté, telle que votre personne humaine ordinaire connait cette fonction. Néanmoins, au plan de vos Cercles subtils, au plan de votre Intelligence Collective qui -tant par ces Cercles que par vos trames de pensées collectives et d’autres Formes, qui se déploient  et interagissent- là vous avez la capacité et le pouvoir d’observer l’agencement de ces cinq Trames et de déterminer certains choix partagés.

Ces choix ne consistent pas -que cela soit clair- en un pouvoir de décision sur l’agencement définitif de ces Trames entre elles. Mais cela consiste néanmoins à émettre des sons -émanant donc de votre Intelligence Collective, entre autres- qui eux influeront harmoniquement sur le mouvement de ces Trames ; et il est un moment où l’agencement sera une certaine possibilité d’interactions avec ce qui se trouve au delà de votre Système – alors qu’un autre agencement fournira une possibilité différente…

Vous pourriez donc voir ces différents agencements comme des Systèmes de filtres (filtres extrêmement subtils comparé à ce que vous appelez un filtre) qui vous permettent, et donc déterminent un certain niveau fréquentiel -disons pour être simple- d’inter-relations avec ce qui vous entoure, avec cet Univers qui est le votre.

Je ne vous exposerai pas un nombre de choix possible, car cela n’est pas utile et d’ailleurs je sais que vos structures d’Intelligence Collective seront parfaitement aisées si cela est souhaité pour déterminer un nombre de choix possibles. Votre mental ordinaire auquel ces mots s’adressent n’a pas a s’intéresser à cet aspect.

J’insiste donc sur le fait -auquel je viens de faire allusion- que les structures de votre Intelligence Collective sont à même de générer des sons précis, choisis : sons qui seront émis donc pourrait on dire à l’intention de l’Univers, ou bien à l’intention de certaines localisations dans cet Univers, et bien évidemment dans votre Galaxie en premier lieu, mais également plus loin.

Je vous inviterai donc volontiers -une fois que cette information est ainsi donnée à vos personnes, et donc transmise de façon explicite et affirmative au niveau de ce qui en vous participe de votre Intelligence Collective- à pratiquer, à repérer, à expérimenter ces facultés collectives de produire certains sons. Et cela non pas de façon anarchique ou incontrôlée, voire accidentelle, mais de façon harmonique, décidée, programmée, intelligente et créatrice.

Pour parfaire cela, vous avez la possibilité de créer ce que l’on pourrait appeler une échelle de gammes sonores, ce qui pourrait se comparer à certains de vos instruments de musique, dont l’ensemble des notes ou des cordes fournissent de fait une certaine échelle sonore. Nous pourrions même -si cette notion vous est agréable et productive- proposer que vous appeliez cela une Harpe collective. (Cela n’est qu’une suggestion, car il vous appartient de gérer et de nommer ce qui est de votre ressort). Mais sachez que l’élaboration disons de cette Harpe -puisque j’ai employé le mot- vous est parfaitement possible… Il en existe d’ailleurs déjà des éléments, qui ont simplement besoin d’être mieux organisés entre eux, avec quelques ajouts.

Je vais simplement vous transmettre -pour parfaire l’ensemble des possibilités que vous avez dans la création de cet instrument collectif- trois gammes de sons subtils. Prenez cela comme une base de données et non pas comme un usage obligé. Les voici… Je les numéroterai, voici la première :

transmission vibratoire

Voici à présent la seconde :

transmission vibratoire

Et voici enfin la troisième :

transmission vibratoire

Puissiez vous donc au mieux opérer avec ces sons et gérer les différents possibles qui vont se présenter. Puissiez vous observer, entendre et émettre vis à vis de ces cinq Trames sonores dont l’agencement vous permet différents possibles.

Cela sachez-le n’est pas une situation que vous devez considérer comme difficile, mais au contraire cela est la marque de votre évolution, et de l’élévation vibratoire de vos Intelligences et de votre Intelligence Collective. Et le fait que vous ayez la possibilité d’influer de la sorte sur ces Trames est une marque de la qualité de ce dont vous êtes capables, de ce qui vous est maintenant possible, et de votre maitrise disons de l’avenir que vous souhaiterez engendrer.

Je vous salue, avec tout mon respect et ma Joie, ma considération. Je suis Seh’elam Anna, de Sirius, Membre de la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques. Je me retire. Alleluiah!

 

 via Christine Anne K. le 16 mars 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

  NB : pour comprendre / connaitre la pratique de l’audition subtile des sons vous pouvez  lire ou bien écouter la canalisation  » Chevalier des Sons« 

.

Nnagala Illa ‘S – Frange C de cet Univers

cliquez pour écouter

Chant et introduction en langue stellaire

Salutations Très Aimés et lointains Amis et Frères et Sœurs de la Terre. Pour nous le système Solaire est à peine perceptible et néanmoins fort important en ces instants dans notre Univers.

Je me présente, Nnagala ‘Illa ‘S, je réside ainsi que mes Frères et Sœurs dans une localisation située dans la frange C de cet Univers. C’est à dire, de votre point de vue, dans ses confins. Nos vibrations portent la trace de cet état, qui n’est pas à proprement parler limite, mais qui est proximité de la fin d’un état et néanmoins un maintien de ce qui est cet état.

Je ne peux vous dire si Nous habitons une planète car ces notions n’ont plus grand intérêt ni forme dans cette frange où Nous résidons, il n’y a pas de cristallisation de matière permettant un conglomérat de vie rassemblée tel que vous le connaissez en votre propre état. Il y a d’autres formes, que je ne suis pas venu vous décrire.

Vous êtes en résonance très spécifiquement très chers Terriens, chers Frères et Sœurs, dans votre forme qui n’est pas la nôtre, avec Nous. C’est une Résonance très précise, établie, et spécifique. C’est une Résonance dont habituellement Nous ne nous soucions pas particulièrement, car le fait qu’elle soit n’affecte pas notre vie dans nos systèmes, du moins pas que Nous le sachions. En réalité si : cette Résonance entre Nous et Vous a aujourd’hui une importance certaine, tant pour Vous que pour Nous.

Nous sommes, Nous, mes Frères et Sœurs et moi, en Résonance donc avec l’évolution vibratoire que Vous traversez actuellement. Ce qui fait donc que Nous sommes nous-mêmes dans un processus d’élévation vibratoire important.

Ce qu’il se passe donc sur la Terre, se passe également dans une autre forme pour Nous dans cette frange C de cet Univers – qui encore une fois est fort éloignée tant en distance qu’en forme.

Je suis donc en quelque sorte mandaté dans cette communication pour partager avec Vous non seulement quelques impressions, mais quelques données que Nous avons rassemblées et que je vous communiquerai par l’intermédiaire d’un système un peu particulier, car votre forme d’intelligence et la nôtre n’ont pas du tout les mêmes paramètres de forme ni de déroulement. Il y a donc une conversion importante de ces données et un outil de conversion qui permet de les traiter. C’est ce qui me permet également de réaliser cette communication au travers d’une voix humaine – ce qui d’ailleurs, du fait de la Résonance existant bel et bien entre nous, n’est pas vibratoirement difficile, bien au contraire, c’est une joie que j’apprécie une fois installé dans cette communication. Sachez que c’est pour moi la première fois, et pour vous aussi certainement.

J’ai donc dit que j’allais vous partager un certain nombre de données. Pourquoi cela ? Par amitié et par Résonance tout d’abord; et puis dans un deuxième aspect de ce pourquoi, la grande différence de paradigme dans laquelle nous-mêmes Nous fonctionnons, fait que cet ensemble de données introduit (en principe) pour Vous, des éléments d’observations, d’intégration, et même de contrôle de ce qui se passe chez Vous, qui sont configurés dans une toute autre forme que celle que vos modes de pensée et d’évaluation habituels ne permettent de réaliser.

Cela a donc l’avantage de Vous ouvrir, je pense, des perspectives…Et peut-être même, qui sait, d’aider certains de vos scientifiques à mieux comprendre certains aspects de ce qu’ils observent – par exemple au niveau des lois de la matière et de l’astrophysique, et en quoi ils butent sur certaines mécompréhensions, ou incompréhensions par faute de moyens d’observation adéquats à tout ce qu’ils cherchent à observer et à analyser.

Les systèmes de données donc que je Vous apporte, de par leurs configurations mêmes ayant fait l’objet de cette conversion dont j’ai parlé, sont susceptibles de Vous fournir la vision, l’approche et la compréhension par des angles différents, d’éléments que Vous croyez connaître mais que Vous n’appréhendez peut-être que partiellement. En retour, sachez que Nous sommes nous-mêmes forts heureux de pouvoir bénéficier, toujours de par les lois de la Résonance qui nous lie, des éléments de paradigme qui sont les vôtres et qui, à l’inverse, peuvent Nous permettre d’appréhender autrement, et de façon complémentaire, ce qui se produit aux yeux de nos observateurs et en notre propre expérience.

Nous sommes donc liés tout en étant très différents, et nous évoluons de manière similaire sans véritablement nous connaître. Cela est une loi de la physique des particules et des systèmes, dont nous sommes simplement en cet état un exemple banal.

J’en viens donc à ma transmission annoncée. Je vais donc non pas vous fournir, mais Vous faire entrevoir la possibilité de l’outil permettant de convertir de votre côté les données, émises dans la forme qui est la nôtre. Si vous comprenez bien je ne peux pas Vous donner cet outil car je n’en ai pas, de par ma forme, le pouvoir : je ne peux donc que vous le faire entrevoir, et c’est à Vous qu’il appartient de lui donner forme pour pouvoir l’exploiter. Mais il contient toutes les propositions Vous permettant de le faire aisément. Du moins c’est notre avis.

Voici donc ce que je peux vous faire entrevoir de ce que je viens d’exposer en le désignant comme outil de conversion :

Série d’éléments-sons et souffles puissants

Les éléments que je viens d’apporter sont donc les éléments Vous permettant de mettre en forme cet instrument de conversion des données. Il m’est donc à présent possible – et ne vous préoccupez pas s’il vous plaît d’avoir le temps ou pas de mettre en forme cet outil, cette notion n’appartient pas à notre paradigme-  je peux vous transmettre les données dès à présent. Il n’y a aucun empêchement de temps linéaire, ni de forme, à ce que je le fasse immédiatement quelque soit le temps que Vous mettriez à réaliser votre outil de conversion : cela est sans effets et sans contre-indication.

Séries de données transférées sous formes de sons, puis silence

Je pense que dans le silence qui est maintenant le véhicule non-sonore de ma transmission, Vous recevez quelques sensations vibratoires dans votre corps. Probablement dans votre poitrine et la zone de votre cœur. Probablement dans la zone périphérique à votre tête et associées aux perceptions de vos oreilles. Probablement dans votre épine dorsale… Ne prenez pas ces sensations comme d’éventuelles intrusions : cela n’est pas notre mode de communication. Nous sommes parfaitement respectueux de l’intégrité de vos corps.

Je Vous invite à prendre quelques grandes goulées de respiration car je sais que votre système respiratoire est d’un grand effet pour intégrer, énergétiser et pacifier l’ensemble de vos corps. Nous n’avons pas Nous de système respiratoire, mais Nous avons d’autres formes.

silence

Je Vous transmet à présent, et cela est mon choix : l’image intérieure d’une chouette aux ailes ouvertes. Je ne Vous expliquerai pas le pourquoi, car cela n’a aucun sens pour moi, c’est la forme et l’animal que j’ai choisis car cela convient.

silence

Je m’excuse par avance de la quantité de données qui sont inscrites dans cette communication car je n’ai pas forcément la possibilité de revenir… Je suis moi-même en train de collecter certains éléments pour pouvoir les retransmettre à mes Frères et Sœurs pour notre plus grand bénéfice partagé, à Vous et à Nous.

silence

L’image que j’ai choisie à présent est celle d’un cercle, dont la circonférence tourne à grande vitesse sur elle-même, dans ce que vous appelez le sens des aiguilles d’une montre.

silence

…Pratiquez bien votre respiration mes Très Chers Frères et Sœurs de Terre.  Il me semble constater avec plaisir que : votre respiration justement fait partie de votre mise en forme de l’outil de conversion que je Vous ai donné à apercevoir… J’observe également que la puissance de votre respiration me transmet quelques données que je souhaitais recevoir dans le cadre de ce partage.

…souffles, vent..

Je suis émerveillé : je constate que votre respiration génère de la lumière !  Il semble qu’elle en génère en Vous non-seulement, mais également parmi Vous… Cela est une joyeuse découverte que j’aurai grand plaisir à partager avec mes Frères et Sœurs – et Nous trouverons le moyen de résonner avec Vous, et de par Vous et Nous, dans la Joie de cette respiration qui est la vôtre, et dans la Joie de ce que je Vous ai transmis et qui pour Vous n’a pas de nom mais qui, sachez le, croyez le, admettez le, est fort bénéfique et enrichissant de par notre différence et notre Résonance – ainsi que je Vous l’ai exposé.

La fatigue me gagne et je dois me retirer… Il n’est pas confortable pour moi de rester longtemps dans la forme imposée par cette communication.

Je vous salue.

Nnagala ‘Illa, frange C de cet Univers – Vos Frères et Sœurs Résonnants.

Alleluiah.

 

 via Christine Anne K. le 13 mars 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Seh’elam Anna, de Sirius – n°3

poursuivant l’introduction dans les éléments Unitaires, S.A. nous ouvre l’accès à un Réseau et à une perspective holographique de nos êtres dans cet Univers

écoute : http://vimeo.com/34666400

introduction en langue stellaire universelle

Que mes salutations, Bien Aimés fils et filles de Terre, vous parviennent. Je suis Seh’elam Anna, que vous connaissez, de l’ordre des Melchisedek et de la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, auxquels j’appartiens -ainsi que d’autres instances, connues ou inconnues de vous-.

Je viens aujourd’hui à nouveau m’adresser à vous, et vous transmettre à nouveau des éléments qui j’espère contribuent à l’expansion et à l’élévation générale de vos consciences, dans la perspective de la mise en place et de la constitution d’un monde d’Unité.

Que la vibration des Coeurs aille se conjoindre dans le désir d’un tel monde. Ce monde est à votre portée, n’en doutez pas. Ce monde appartient à ce que vos rêves, les choix de vos Coeurs, les choix de vos Êtres ont déjà quelque part mis en forme, dans le secret pourrait-on dire, de vos consciences supérieures, et vous avez donc toute capacité de le faire exister. Ce monde d’Unité sera alors le vôtre. Et si des exemples vous ont été très récemment proposés, cela n’est pas pour vous imposer de faire des copies conformes, mais simplement pour vous permettre d’engrammer (ainsi qu’il vous l’a été dit je crois) certaines bases qui vous manquaient.

Lors de ma précédente intervention, je vous ai invités à accéder à deux couches vibratoires précises, dont j’ai facilité pour vous l’accès et disons la compréhension, utilisant à la fois les repères de votre mental comme structure, et également de nombreux autres repères – exploitant les structures subtiles de vos corps en particulier, et les vibrations de vos intelligences supérieures… Je sais que vous avez engrammé ces deux plages vibratoires parfaitement. Je sais qu’également vous avez reçu et engrammé certaines informations -analogues en terme d’espaces identifiables vibratoirement- au cours des interventions précédant la mienne en cette session… Et cela n’en doutez pas, vous constitue une incomparable base de données vivante, texturée, musicale, architecturée, modulable, que nous allons encore enrichir petit à petit – mais qui déjà vous permet, et je le sais, de constituer vous-mêmes des éléments dont vous allez vous servir…Vous êtes encore en phase d’intégration bien sûr, de tout cela, mais néanmoins vous êtes à même (encore une fois n’en doutez pas) d’exploiter, et de façon extrêmement dirai-je pointue et pertinente, ces données extrêmement neuves pour vous – ou disons pour la plupart d’entre vous.

Je vais à présent, ainsi que je l’ai fait lors de mes autres interventions, mettre en place un canal vibratoire particulier, qui va nous permettre à vous et moi ensemble, d’atteindre ce qu’aujourd’hui je souhaite vous communiquer.

Silence, puis chant et langage stellaire

Je vais à présent vous faire entrevoir la constitution d’un Réseau. C’est un Réseau particulier qui emploie des fréquences de connection très définies et qui relie des êtres extrêmement nombreux, de plans différents, de vibrations différentes, d’origines et de formes différentes. Ce n’est pas pour autant une « auberge espagnole », c’est un Réseau extrêmement structuré et dont les attributions et les fonctions sont particulièrement définies, utiles et nombreuses. Un certain nombre d’entre vous souhaitent entrer dans ce Réseau – certains en font partie, mais beaucoup n’ont pas encore atteint l’état qui le leur permettrait. Nous allons donc probablement de par cette découverte, peut-on dire, de ce Réseau favoriser ainsi la connection d’un plus grand nombre de ceux qui désirent y participer parmi vous très Chers Enfants de Terre.

Je vous transmets dans le silence qui suit, la forme et un certain nombre de caractéristiques spatiales et vibratoires fréquentielles de ce Réseau.

transmission silencieuse

…Il y a dans ce Réseau plusieurs axes, et cela est important : car autour de ces axes sont disposées, disons des séries de plages dans lesquelles se disposent justement à leur tour les êtres participant à ce réseau -qui comme je vous l’ai dit peuvent provenir de plans différents. Les axes dont je vous parle sont organisés autour d’un point central, c’est un point virtuel… Sachez que vous, Terriens pour la plupart d’entre vous, vous référez à deux de ces axes principalement, les autres étant plutôt utilisés par d’autres peuples et d’autres formes. Il importe que vous sachiez que ces axes sont en partie sonores et que c’est donc en très grande partie cette information sonore qui vous permet d’être placé dans le Réseau et de rester à votre place. C’est également cette information sonore qui circule, pourrait-on dire d’un axe à l’autre – mais cela n’est qu’une représentation destinée à votre mental. Soyez conscients que tout autant que je vous parle et informe votre mental, simultanément vous êtes informés à un autre niveau hors mental, et que ces informations-là sont les plus riches et les plus complètes.

Pour servir en quelque sorte de support à ces informations qui vous proviennent à ce niveau non mental que je viens d’évoquer, je vous suggère de faire vous-mêmes un petit son continu qui va leur servir, pourrait-on dire d’accroche, de support, de structure, d’appui…

transmission silencieuse

Dans la mesure où ces informations d’organisent d’une façon que votre mental ne peut absolument pas gérer, je vous invite à être très disposés, très ouverts, et on pourrait presque dire très « non-comprenants » de ce qui se passe en ces instants. Sachez simplement que vous êtes en train d’établir et de visiter des connections multi-niveaux et qui, au plan pourrait-on dire d’une visite du cosmos, vous fait parcourir des images de localisations extrêmement variées, je dis bien des images.

Vous serez sans doute sensibles également à la gamme des fréquences sonores qui s’entrecroisent dans ce Réseau de façon tantôt continue, tantôt discontinue. Il importe de ce fait que la place de chacun soit parfaitement harmonique, car entrer dans ce Réseau ne consiste pas à s’insérer dans une cacophonie, mais bien au contraire devenir partie prenant d’une symphonie  (pour employer un langage qui correspond à vos critères de représentation).

La nature de ce Réseau est telle qu’il n’est pas véritablement possible de le parcourir en entier, ni d’appréhender globalement sa forme de par ce qui pourrait être une vision extérieure de celle-ci. Il s’agit donc davantage d’une structure qui se parcourt de façon interne sans véritablement pouvoir, comme je viens de le dire, en appréhender la forme générale – du moins au cours de ce parcours, car la forme générale existe et elle est parfaitement harmonieuse, n’en doutez pas.

Je vous invite maintenant à observer ou à découvrir, et peut-être le percevez-vous déjà, que l’ensemble de ce Réseau -de cette structure- est pourrait-on dire pulsé par ce qui pourrait se comparer à la pulsation d’un coeur. Ceci s’ajoute donc aux éléments fréquentiels et sonores, et aux éléments de forme qui ont été parcourus et évoqués. Je vous invite à reconnaître cette Pulsation et à la laisser vous pénétrer quelques instants.

transmission silencieuse

Sachez que cette Pulsation est constante et c’est elle qui alimente en permanence la vie de ce Réseau, exactement de la même manière que votre coeur physique alimente en permanence la circulation de votre sang et la vie des fonctions de votre corps physique.

Nous observons donc peut-être que ce Réseau que je suis en train de vous faire explorer serait véritablement comparable à un corps – et que tous les participants, de ce fait, ont bien évidemment leur place on ne peut plus précise dans sa constitution… Eh bien cette sorte de corps, mes Très Chers, est l’une des formes de votre Univers. Et la fonction de chaque élément de ce Réseau, de ce corps, de cet holo-Univers, est aussi joyeuse et vivante que celle d’une cellule saine de votre corps physique – qui n’est autre qu’un hologramme de ce corps-là.

Je vous propose de ne pas vous accrocher à votre mental pour entendre de ce que je viens de vous dire, car cela risque de vous compliquer beaucoup la compréhension. Prenez donc cette donnée, disons comme une donnée innocente, que vous n’avez pas à analyser – sauf si vraiment cela vous importe personnellement, mais cela n’a pas d’utilité, sachez-le.

Soyez confiant que dans ce silence votre conscience supérieure non-mentale continue d’engrammer de façon parfaitement cohérente les informations et les données dont elle a besoin pour intégrer tous les paramètres de ce Réseau.

transmission silencieuse

…Vous avez entendu que j’ai employé le mot d’holo-Univers, qui je pense ne vous est pas familier. Il s’agit simplement de se référer à un système holographique en effet, dans lequel votre Univers ainsi que d’autres, disons est inséré, ou imbriqué. Cela ne doit pas vous troubler. Je crois que certains ouvrages scientifiques ont déjà abordé ces hypothèses avec beaucoup de pertinence et de cohérence…

L’importance d’avoir introduit cette formulation est liée à l’ensemble de ce que je vous fais découvrir, car l’aspect holographique de ce Réseau est l’un des composants essentiels de ce que je tiens à vous communiquer et de ce que vous avez à engrammer… Cela vous confère en effet une grande liberté.

Vous pouvez donc considérer d’une certaine manière, c’est un langage un peu théorique, que votre Être est inséré de façon holographique dans ce Réseau, ce qui entre autre lui permet d’être à sa place en son sein, et également d’être ailleurs en quelque sorte, et d’occuper d’autres places en d’autres structures, en d’autres états, en d’autres formes… Cela mes très Chers est l’un des aspects de l’Unité et cela n’est pas un paradoxe.

J’ai en partie déployé toute cette configuration pour vous et pour la partie mentale de vos corps, de vos êtres incarnés en tant qu’êtres humains, pour vous permettre d’élargir complètement et radicalement vos perspectives. Et de même que vous avez pu expérimenter et visiter récemment des espaces d’Unité, de même l’introduction dans cette configuration holographique qui est également à sa manière un espace d’Unité, fait partie des données que vous avez à accepter, à chanter, à vivre.

Et pour tous ceux d’entre vous dont les Êtres sont capables d’intégrer ce Réseau -ce corps holographique, qui je vous le rappelle unit des Êtres de bien des origines, des formes, des vibrations, des états, des plans- vous avez donc alors pleine et entière disposition de votre corps en tant qu’Être, et de toutes les formes que vous pouvez adopter, parcourir… Vous êtes alors en capacité et en état,au sein de cet Univers, de créer en votre monde à vous, la Terre qui est en devenir, les espaces, les paramètres et les configurations d’Unité que vous désirez, que vous choisirez de réaliser ensemble, et avec la collaboration entre autre de ce Réseau.

paroles et chant stellaires

Silence vibrant

Le silence Bien-Aimés, que vous traversez, vous permet d’expérimenter la qualité d’espace d’Unité absolue qu’est ce Réseau dans sa complexité.

Silence vibrant

Vous êtes donc en mesure à présent de vivre cela (pour employer des termes terrestres) à tout instant, lorsque vous le souhaiterez, lorsque cela sera nécessaire pour vous, lorsque cela sera votre façon de travailler à la création de ce qu’il vous importe de faire exister.

Je me réjouis, moi qui suis Seh’elam Anna de Sirius, d’avoir pu vous apporter cette communication et la compréhension de cette structure d’Unité. Je vais me retirer. Je vous dis à bientôt et je vous souhaite toute latitude de pouvoir demeurer dans ces vibrations d’Unité et de pouvoir les expanser et les diffuser, les faire être parmi vous, autour de vous, entre vous, ainsi qu’en vous.

Cloture de cette intervention. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 01/01/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Malik El Erum de Neptune (HCIG)

Malik, HCIG de Neptune, dans une une communication formée de vagues nous propose de mieux découvrir nos capacités vibratoires étendues et partage, en aller-retours, quelques gammes d’ondes spécifiques, pour enrichir ainsi, avec notre accord, nos capacités de création et d’intelligences partagées

lien pour écoute : http://vimeo.com/33270393


 

Ouverture en langue stellaire

Mon nom est Malik El Erum Hus Edal. Je me présente à vous en tant que représentant en ce jour des Hautes Consciences Intergalactiques de Neptune, Planète du même Système Solaire que vous, Frères et Soeurs de Terre.

Nous sommes donc orbitalement liés. Nous sommes liés par les vibrations de notre astre commun et de l’ensemble des orbites que nous entrecroisons les uns avec les autres, et par l’ensemble des champs vibratoires qui se composent et se recomposent, partant de tout cela, et de tout ce qui est en chacune de nos localisations, ainsi que de par chacun de nous, les êtres et les peuples et les créatures qui les habitons.

Considérez donc que de notre point de vue neptunien, nous faisons partie d’un seul et même organisme, quelque part, diriez-vous dans votre langue… Je connais votre langue, je la connais bien. Nous avons accès à toutes les langues, nous somme à l’écoute, nous intégrons, nous redistribuons, nous tempérons.

La nature et la forme de mon intervention vont avoir lieu par vagues. C’est un mode d’expression qui convient, non seulement à ce que je suis – car je ne suis pas humanoïde comme vous – mais également convient à mon propos. Je vous invite donc à entendre, épouser, balancer, accepter ce mouvement et cette ondulation des vagues de mon propos. C’est une information que je lance simplement à votre corps. Votre système mental n’a pas à s’en soucier.

séquence en langue stellaire

L’objet de mon intervention est en premier lieu de vous inviter à cette prise de contact et à cet accordement vibratoire disons conscient, car il existait auparavant bien évidemment, comme j’y ai fait référence en parlant de notre Système Solaire. Mais le fait que vous acceptiez, entendiez, intégriez en pleine conscience, de par l’écoute de mes propos cet accordement vibratoire, va permettre un développement disons considérable de nos intercommunications et d’éventuelles interactions que nous pourrions décider de mettre en forme, vous et nous.

Je n’ignore pas que récemment vous avez reçu communications et offres de collaboration de deux autres Planètes de notre Système Solaire, et cela en effet advient depuis que la Terre a recouvré possibilité d’être en relation avec nous; ainsi qu’avec des localisations beaucoup plus variées voire éloignées, tant dans l’espace-temps que dans les dimensions variées auxquelles maintenant, je crois, vous avez de mieux en mieux accès. Cela est ce que nous écoutons et intégrons par les vagues ou les systèmes d’ondes que mon intervention clarifie et installe entre nous et vous en ces instants.

Je souhaite vous donner la possibilité de quelques compréhensions, en particulier sur la nature de vos capacités vibratoires étendues, dont je sais qu’elles vous sont fort peu connues. Car votre monde terrestre jusqu’à maintenant a été très axé, particulièrement je crois sur une période assez longue maintenant -récente mais assez longue- sur les aspects les plus stricts et mathématiques, non ondulatoires, de la matière, qui vous occupent énormément puisque vos corps sont fait de matière et que vous évoluez dans un environnement de matière avec lequel vous interagissez de par vos corps de matière… De ce fait, il est clair que vos capacités vibratoires vous sont un peu négligées, voire méconnues, et ont été un peu atrophiées certainement de par votre intérêt pour d’autres domaines.

Je me réjouis donc de pouvoir, je l’espère, vous introduire quelques gammes : gammes vibratoires, gammes d’ondes, gammes de fréquences, gammes liquides, subtiles et gammes de Lumière vibrantes et ondoyantes. Car tout cela, bien aimés Frères et Soeurs, est un ensemble de possibles, de capacités et je dirais même d’outils qui sont véritablement à votre portée et qui ne peuvent que vous aider, dans l’élaboration de vos nouveaux paradigmes de vie, à développer pleinement ce que vous êtes en mesure de créer, de développer, de construire, de structurer et d’étendre.

J’ai donc l’intention, si vous le permettez, de vous proposer gracieusement une transmission de quelques gammes : mais pour cela je demande formellement un assentiment en vos coeurs. Je vais donc observer un temps de pause, sachant que vibratoirement l’information est lancée de par les mots que j’ai prononcés, et que j’attends le retour de la vague vers moi pour connaître ou non votre accord à cette proposition, qui s’adresse – soyons clair – à l’Humanité, par l’intermédiaire de cette petite canalisation qui pourtant a la possibilité de par ma vibration d’étendre cette onde de proposition et de réponse.

Que ce temps de pause profite à votre plaisir, peut-être, et à votre détente, de recevoir les vagues paisibles, amicales, fraternelles et intelligentes qui proviennent en silence de l’émission que j’ai mise en place pour quelques instants…

silence

Voilà que la vague, après s’être étendue et avoir atteint son maximum d’intensité, est dans son mouvement de retour… Et j’entends dans ce retour, déjà, l’immense vibration de vos coeurs. Je vous remercie de cet échange.

séquence en langue stellaire

Voici que j’ai reçu la pleine intensité de la vague de retour. J’ai donc l’information qui me permet d’opter pour ce que je vais vous transmettre en tant que gammes en ce jour, car il est certains aspects dont j’entends qu’il y a réceptivité, accueil et capacité d’intégration; et il y a certains aspects dont j’entends que cela n’est pas le moment, ce en quoi je respecte intégralement, comme il se doit, le non-recevoir.

Voici donc que je vais procéder à la transmission de trois vagues, chacune portant une de ces gammes que je proposais de vous faire connaître, afin que vous puissiez en faire usage dans vos créations, vos constructions, vos jeux et vos structures.

gamme première, séquence sonore…silence

…J’entends venir la vague en retour suite à ma transmission, et je la reçois, et elle est belle. J’entends la vibration de vos coeurs dans cette vague, qui parle à mon coeur. J’entends comment s’entrecroisent les gammes de nos coeurs qui se répondent, et je vais continuer en posant sur la vague la gamme deuxième de ma transmission. Recevez…

gamme deuxième, séquence sonore…silence

…Voici la vague qui revient vers moi : vibration de vos Lumières éveillées, intelligence partagée, bonheur éclairé des coeurs… J’attends que vous receviez en silence, une fois de plus, le retour de cette même vague avant de continuer… Voilà qu’elle est repartie vers vous… J’entends qu’elle déferle, et vous recevez, vous intégrez. Lumière partagée, partage des intelligences et cela est bien…Laissez-moi à présent vous adresser sur une nouvelle vague ma troisième gamme, et je m’arrêterai là.

gamme troisième, séquence sonore

silence

…Et voilà que la vague, qui revient de vous vers moi, est chargée de subtiles résonances, de compréhension des coeurs, d’interrogations aussi, et de jeux. Cela est bien, j’ai fait mon travail.

séquence en langue stellaire

Laissez-moi à présent formuler un souhait, un immense souhait peut-être : c’est que nous puissions continuer -dans l’archipel de ces quelques gammes, qu’à présent je l’espère nous partageons suffisamment- à échanger ainsi quelques vagues qui nous permettent, non seulement de mieux nous connaître et nous comprendre mais également d’amplifier les interactions nombreuses, vibrantes, sonores et fréquentielles, et les interactions des coeurs et des intelligences au sein de notre Système Solaire et au sein des différents points de la Galaxie auxquels nous sommes reliés, et qui avec nous communiquent, échangent, partagent, créant ainsi un réseau d’émission-réception, de vagues, de fréquences, d’ondes, de partage d’intelligence et de partage des vibrations de tous nos coeurs, quelles que soient leurs formes – ce qui crée, n’en doutez pas, une vaste Intelligence dont se nourrit l’ensemble des systèmes qui constituent ce que nous appelons notre Univers.

Cela sera donc – car je respecte ce qui de votre part n’était pas recevable aujourd’hui – la clôture de mon intervention. Je vais donc cesser dans quelques instants l’émission de mes vagues, et de toute ma joie je vous salue, avec tous mes respects. Malik El Erum, chevalier des Hautes Consciences Intergalactiques et émissaire des Intelligences de Neptune, Planète associée à votre Système Solaire partagé.

Que nos coeurs communiquent, et nos intelligences. Alleluiah

clôture en langue stellaire

via Christine Anne K. le 05/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Marie-Isis du 31 août

 

 

Mes très aimés, mes très chéris, enfants de la Terre, enfants de la Source, enfants de votre propre enfantement, je me réjouis infiniment d’être là parmi vous et de m’adresser à vous tous, présents ou absents, par cette voix.

Je suis Marie Isis, et j’ai bien d’autres noms. Je suis la Mère créatrice, la Mère aimante, porteuse tendre, qui veille dans vos incarnations et dans le subtil de vos âmes et de vos êtres en cette Terre, planète bénie, planète que nous affectionnons, vous et moi. Planète qui actuellement rejoint dans son cycle le point où elle va pouvoir changer ce qui fut et ouvrir à ce qui est.

Sachez mes très aimés que vous n’avez plus réellement ni passé ni futur. Ce que vous en croyez encore n’est qu’absolue illusion et habitude, et n’a plus aucune véritable existence. Je sais que ces mots ne sauront atteindre facilement votre compréhension, mais ils feront leur chemin. Et c’est ma parole de Mère qui vous les délivre, et une Mère ne ment pas, une Mère éduque, une Mère révèle lorsque c’est le moment, n’est-ce pas. Je vous aime tant que je ne ne saurais vous induire en erreur.

Sachez donc mes très aimés, mes enfants, mes grands – êtres humains en pleine ouverture de conscience, en pleine captation de votre véritable lumière, celle qui n’a plus ni passé ni futur mais qui n’est que votre présent éternel. Sachez donc que vous êtes à présent accueillis, pleinement, en ce que vous devriez être si vous ne l’êtes déjà. Et il n’est plus temps d’être craintif ou de croire que vous avez encore le temps, puisqu’il n’y a plus de Temps. Vous êtes donc appelés, mes très aimés, mes très chers, mes tendres agneaux, à vous avancer : pleinement lumineux, pleinement Etant, dans la gloire de votre propre éternité, la vôtre, celle que votre lien indéfectible à vous-même et à la Source en vous, et à la Source en tout ce qui vous entoure, vous confère de toute évidence, de toute Vérité, de tout Absolu et de toute Simplicité.

Vous avez à présent et dorénavant, devant vous, la route ouverte, lumineuse, simple, de votre Ascension, de votre Réalisation, de votre Vérité pleine et entière, de votre Gloire, de votre Royauté partagée – car la royauté dont je parle n’est pas un pouvoir sur les autres, mais simplement une culmination naturelle de votre être dans sa splendeur.

Appelez donc en vous-même ce qui encore a besoin d’être appelé. Appelez en vous-même ce qui n’a pas entendu. Appelez en vous-même la Joie qui encore se tapit au fond d’un petit recoin où elle a encore peur d’être entendue. Appelez-la au grand jour et laissez-la vous guider. N’ayez pas peur d’elle, car elle n’a peur de rien. Cette Joie qui est la vôtre et qui est celle de tout l’Univers est le joyau le plus magnifique, le plus vrai, le plus impérissable que vous ayez non seulement à montrer, mais à être tout simplement.

Mes très aimés, mes très chéris, je suis moi-même extrêmement attentive à votre progression. Je suis la Reine qui vous a fait Roi et Reine. Je ne suis pas dominatrice, je suis accueil, royauté accueillante, royauté partagée, royauté culminante, royauté sereine, royauté glorieuse, royauté aimante. Et vous êtes vous-même cette royauté, dès lors que vous l’acceptez, vous l’êtes pleinement, mes très aimés. Cette royauté, de même que moi, est tout autant votre origine que votre fin – sachant que passé et futur ont été rangés au placard des illusions, c’est votre présent et votre éternité dont je vous parle, ce qui à vrai dire n’a cessé d’être et ne cessera, puisque cela est.

Voici que l’Amour absolu est en vous. Voici que l’Amour absolu étend sa lumière tout à l’intérieur de vous, dans les moindres replis, recoins, passages oubliés. Voici que l’Amour absolu étend sa lumière tout autour de vous afin de vous faciliter le moindre pas, de vous ouvrir la route dans toutes les directions. Car sachez-le, vous avez le Choix de bien des directions, et cela est important. C’est comme si la rose des vents toute entière s’ouvre à vous. Ce Choix est maintenant, ce choix est possible, ce choix est vrai, ce choix est réel, ce choix est absolu et ce choix est léger, ce choix est Joie, ce choix est Vérité, entièreté, absoluité. Ce Choix réside dans votre coeur. Et je vous observe avec tout mon amour dans cet état, où la joie et la découverte se mêlent certainement à cette découverte du choix, ou à cette certitude du choix. Peut-être que certains d’entre vous jouent à se demander, pour faire durer le plaisir, disons quelques instants de plus, quel est leur Choix. Mais en vérité vous le savez, en vérité il n’y a pas tant à s’interroger, qu’à affirmer et qu’à être, car cela ne peut qu’accroître votre Lumière tout simplement et définitivement.

Votre Beauté est pleine et entière. Votre Beauté vous illumine. Votre Beauté est la plus sure des vérités et votre Vérité est la plus sure des beautés. Cette Beauté n’est autre que cet Amour absolu qui vous fait être ce que vous êtes, qui vous êtes, là où vous êtes. Et croyez-moi vous Êtes, et vous ne pouvez pas ne pas Être. Nous Sommes, à vrai dire, vous à mon côté et moi à votre côté. Il n’y a pas tant de différences car nous sommes tous dans l’Un et ce sont les voies de l’Un qui nous unissent et qui tissent entre nous tout ce qui nous fait être ensemble, nous réunit, nous harmonisent, nous attribuent à tous et à chacun notre place, notre fonction, notre vérité, notre service.

Ce sont les voies de l’Un qui nous font être non seulement ce que nous sommes, mais ce que nous devenons, car chaque être est en évolution. Et cela n’est pas un paradoxe indiquant que le futur serait revenu : l’évolution fait partie de ce présent, de cette éternité absolue, qui est la vraie vérité. L’évolution d’un être est simplement ce qui est sa véritable vie. Nous sommes donc tous, vous et moi, et tous les autres autour de nous et parmi nous, en train de vivre dans cet instant éternel et cette évolution magnifique, les voies de l’Un, les voies de l’Amour, les voies de l’Absolu, les voies de la Vérité, les voies de l’Harmonie qui nous lient.

Il vous a été rappelé tout récemment l’ensemble des Lois Harmoniques de cet Univers et je m’en réjouis. Cela est une grande Joie, cela est une grande Vérité, cela est une très grande Lumière et cela est une grande Simplification. Sachez que vous n’avez pas à redouter l’emploi de ces lois – et que le mot « loi » ne vous effraye pas : car la loi qui punit et la loi qui contraint n’appartiennent qu’à l’illusion de votre système de dualité, encore un petit peu présent dans ce que vous croyez, mais qui n’est plus véritablement. Sachez donc que ces Lois de l’Harmonie sont liberté, congruences, co-réalisation, cocréation, conjonction des différences, harmonisation des tâches, harmonisation des altérités, complémentarisation de ce qui semble ne pas se ressembler.

Ces Lois de l’Harmonie sont indispensables à toute forme, à tout mouvement, à toute musique, à toute vérité partagée, à tout espace de vie, à toute relation, à tout travail en commun d’évolution. Elles contribuent bien évidemment à l’Harmonie de la Paix, de la paix active, de la paix constructrice, de la paix créatrice, de la paix vivante, de la paix qui crée la joie entre tous, entre tous les peuples de cet univers et de ces dimensions – qui sans ces lois se rencontreraient avec parfois incompréhension ou aveuglement. Ainsi ces Lois nous unissent tous et nous font être dans la Joie des voies de l’Un.

Je vous encourage donc à les pratiquer, à vous remercier vous-même de les avoir entendues et de les avoir intégrées. Je vous encourage à être Harmonie et à harmoniser dans la Simplicité, la Vérité et la Joie et l’Amour tout ce qui vous fait être, chacun avec soi-même et chacun avec les autres, chacun avec le Tout.

Sachez mes très aimés, qu’ainsi ces Lois Harmoniques vous relient à la beauté des Nombres, à la perfection des Musiques célestes, et que vous ne sauriez désirer y échapper. Car un tel désir ne serait, à vrai dire, qu’un reste d’égo illusoire et bien peu propice à votre véritable Etre, à votre vie de Lumière et d’Unité, et à votre Joie de partager l’immense espace de Beauté, de Vérité et d’entièreté qui s’est offert à vous à présent, dès lors que vous acceptez d’y pénétrer.

(moment de silence)

Ainsi mes très aimés, mes très chéris, me voilà, moi, Marie Isis et de tous les noms qu’en cette Terre on peut me donner, si réjouie, si pleine de gratitude envers vous de ce que vous êtes en train de devenir. Me voilà à vos côtés, me voilà en train de chanter les voies de l’Un pour vous et avec vous et par vous. Ainsi se trace l’évolution maintenant, dans le présent éternel de ce que vous êtes, et il vous appartient de la tracer au mieux de ce que vous êtes véritablement et dans la beauté de l’ensemble de ces Lois Harmoniques, qui ne peuvent qu’embellir, et faciliter, et grandir tout ce que vous êtes, chacun avec soi, et tous avec tous, dans la Beauté des voies de l’Un, dans la Vérité, dans la Lumière ultime qui vous fait être et que nous sommes tous, dans la Grâce de la Source Une, que nous sommes tous et qui nous fait être tous.

Je vous aime, je vous salue. Je vous regarde, je suis avec vous et vous êtes avec moi, mes très aimés, mes très chéris.
Je vous dis à bientôt dans la Grâce de nos rencontres. Amen. Alleluiah. En ce jour 31 août de l’année 2011 de vos calendriers.

 

 

via Christine Anne K. le 31/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Ej’zouga N’tse’Ale -1- Poème des Lois de la Création

 

-pour écoute de cette canalisation avec son très beau Poème : http://vimeo.com/27710565

 

 

Introduction poétique en langage stellaire universel…

Bien-Aimés de la Terre, Frères et Soeurs galactiques, préférés de mon coeur – vous ne me connaissez pas encore, mais je vous connais. Je me présente : Ej’zouga N’tse’Ale Otshi… Je suis en quelque sorte le Doyen -ou la Doyenne- de la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, dont vous connaissez déjà quelques membres.

Je m’adresse à vous avec cette affection que j’ai mentionnée, car en effet votre Peuple, votre Humanité, votre Terre, sont très chéris de moi de par ce que je suis. Je ne suis pas venue pour vous fournir un récit de cela; mais en revanche je tenais à partager ma joie de m’adresser à vous, cela est important. (Même si la Joie est un état partagé de toute éternité par nous tous, il s’agit là néanmoins d’une forme de joie disons individuelle  – et ce même si les émotions, que vous connaissez bien, ne nous sont pas si familières, du moins dans la forme où vous les expérimentez).

…strophes scandées et rimées d’un texte poétique, en langage stellaire

C’est bien une sorte de Poème que je vous récite : Poème fondateur, Poème créateur, Poème de la Haute Conscience -« haute » signifiant éclairée, nettoyée, omnidirectionnelle, partagée-… Ce Poème, dont cela est un extrait, nous relie les uns aux autres. C’est un chant, c’est un joyau, c’est une clé, c’est une danse.

suite du Poème…

…Il est temps pour vous d’entendre cela : car bon nombre de vos Êtres savent le reconnaître et le comprendre, après l’avoir sans doute oublié ou mis de côté… Cela nous relie tous à la Création de cet Univers que nous partageons et que nous faisons vivre, et dont nous réactualisons perpétuellement les musiques, les formes, la vie – sans pour autant les bouleverser, et au contraire en respectant ses lois, qui sont inscrites également dans ce Poème. J’emploie le mot poème pour me référer à votre lexique, mais ce Chant est bien plus qu’un simple poème. Il en a la beauté, la métrique, et la notion de quintessence dans son expression…Mais ce n’est pas l’oeuvre de hasard d’un poète de hasard : c’est le Chant des Lois de la Création, qui nous relie les uns aux autres dans l’Harmonie, la pérennité, la Joie, l’Être…

Je suis actuellement désignée, au sein de la Confrérie des Hautes Consciences et en tant que Doyenne, pour être la Gardienne de ce Texte, de ce Chant, de ces Lois.

Ma mission très affectueuse en cet instant est donc non seulement de vous les faire réentendre et réengrammer, mais également de vous faire savoir qu’une Loi supplémentaire est ajoutée, pour vous, et en raison de la beauté et de l’exception -dans notre Univers- de ce processus d’ascension que vous êtes en train autant d’expérimenter que de co-créer – d’où ma très grande joie dans le fait de m’adresser à vous!

suite du Poème…

…Un grand Cercle est rassemblé – tant dans les multidimensions que dans la Galaxie et l’Univers dont nous sommes – pour l’écoute de la nouvelle strophe, en quatre parties, de ce Poème de la Création : qu’à présent je vais dire de tout mon coeur, de toute ma joie, de tout mon service, de toute ma grandeur et mon humilité, de tout mon Être uni à tous les vôtres…

Poème-Chant de la Création : dernière strophe

…Que la vibration, splendide, de cette nouvelle strophe de notre Poème des Lois de la Création, se répande, infuse, diffuse, effuse, transfuse l’ensemble de nous tous, tous les Êtres, les aspects, les lieux, les plis, les débuts et les fins de cet Univers. Et qu’en soit informé chaque autre Univers, dans le respect de ces nouvelles Lois supplémentaires, dans l’Amour, dans l’Unité.

Nous allons maintenant sceller cela… Voici le Sceau :

sceau/séquence sonore

Je demande à tous les Êtres ayant entendu ce Sceau de soulever la respiration qui est celle de leur corps quatre fois, dans le respect et l’intégration de ce Sceau : maintenant…

silence, vibration et intégration

Cela est fait.

Laissez-moi, mes Très Chers, vous informer à présent que ces nouvelles Lois ne sont bien évidemment pas rigides, ne sont pas des contraintes, mais vous donnent la possibilité d’être au mieux de ce que vous pouvez être parmi nous, et nous donnent la possibilité -réciproquement- non seulement d’accueillir en toute fluidité, limpidité, ce que vous devenez parmi nous, mais vous donnent la possibilité de nous informer par ce que vous êtes en train de devenir… Tout cela dans le cadre de ce Poème de la Création de notre Univers, et non pas de façon désordonnée.

Je vais donc, mes Très Chers, vous saluer, et sachez que mon Amour, mon affection, sont toujours dirigés  autant vers vous que j’affectionne, que vers tout autre. Alleluiah

Je suis ce j’ai dit, et je me retire.

 

 

 

via Christine Anne K. le 06/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Questions/Réponses – n°25

 

 

– ceci fait directement suite à l’intervention « la Mère à l’Infini » du même jour

 

…Je suis un peu troublée par cette notion évoquée par la Mère des Mères, ici (et dans des messages précédents d’ailleurs) que nous avons besoin d’être nourris et de grandir… Si nous sommes l’Être simplement recouvert de voiles, qui donc a besoin de grandir et d’être nourri puisque ça ne peut pas être non plus la personnalité ?

Toute mère, Bien-Aimée, comme tu le sais, occupe ce rôle de nourrir et de faire grandir, ne serait-ce que lors de la gestation dont, en votre dimension, vos corps féminins sont le réceptacle physique. Par là-même, la Mère des Mères est simplement Mère des Mères en ce rôle de nourrir et de regarder grandir, entre autres attributions. Nourrir ne signifie pas ici donner à manger du pain, des nouilles, de la viande et des desserts, comme tu t’en doutes… Vos Êtres, dans ce processus d’ascension – et non pas seulement vos personnalités – ont eu grandement besoin d’être nourris pour pouvoir retrouver leur Conscience, leur Lumière et faire le « travail sur soi » comme vous dites, leur permettant et vous permettant de retrouver leur Vérité. Sans ces nourritures sous différentes formes, tant terrestres que multidimensionnelles, et que subtiles, que vous avez reçues et dont vous avez encore besoin pour la plupart d’entre vous, il vous était certainement bien difficile, en autarcie complète, de grandir.

Ainsi donc, il ne s’agit pas de nourrir vos personnalités; quoique vos personnalités servent à vos Êtres, puisque jusqu’à maintenant elles en sont le véhicule, et que vos corps physiques, vos pensées, vos personnalités, vos mémoires de personnalité, vos capacités d’analyse et de choix de personnalité, contribuent encore au dégagement et au déploiement de vos Êtres. J’espère avoir répondu.

 

En rapport avec cette première question, je ne comprends pas le mot « grandir » au niveau de l’Être… En quoi un Être grandit ? On a certainement beaucoup de croyances et d’illusions par rapport à ça : peut-être en pensant que les Êtres ne sont que perfection et qu’ils n’ont pas besoin de grandir en soi (ce qui est sûrement vrai quelque part)…

Merci pour ta question, Bien-Aimé. De même que d’autres mots de votre lexique sont source de confusion, de même le mot « Etre » l’est également pour vous, et cela n’est un reproche pour personne. Il vous est déjà globalement extrêmement difficile de comprendre ce que c’est que votre Être lorsque vous êtes encore entièrement dirigés par le filtre de votre personnalité. Vos Êtres grandissent bien évidemment, puisqu’ils naissent et qu’ils évoluent.

Grandir pour un corps physique et vos vies humaines bien sûr, signifie grandir en taille, grandir en sagesse, grandir en pouvoir… Pour un Être, grandir ne peut pas réellement être imagé de la même façon que pour un corps physique. Néanmoins, l’envergure d’un Être peut se développer ; la sagesse et l’expérience d’un Être se développent ; les atttibutions d’un Être dans la Symphonie de l’Univers peuvent changer. Certains Êtres peuvent ainsi acquérir des fonctions par exemple plus centrales ou plus « dirigeantes » qu’ils n’ont pas forcément occupées à leur naissance.

Un Être, même s’il est une forme de perfection aux yeux de votre grande limitation humaine, est bien évidemment perfectible. Non pas qu’à l’origine il lui manquerait quelque chose, ou qu’il serait dysharmonieux au sens d’imparfait… Mais simplement je pense que le mot « déploiement » est celui qui conviendrait le mieux pour vous donner une idée de ce qui se passe…

Il peut également y avoir des transformations. Ces transformations se produisent soit à l’occasion de certaines interactions, soit parce que la Lumière de cet Être-là se modifie en vibration et que cela occasionne certaines transformations d’état. Cette explication est relativement simpliste, mais je pense qu’elle répond à ta question.

 

Est-ce que l’expérimentation de la matrice de 3ème dimension dissociée permet à certains Êtres de grandir ? Et en a-t-elle au contraire limité d’autres ? Quelle différence y a-t-il entre un Être qui a expérimenté la 3D et un Être qui ne l’a pas fait ?

Il n’y a pas de hiérarchie entre l’expérience des Êtres. Pour revenir à la première partie de ta question, l’expérience de la matrice pour les Êtres qui l’ont parcourue a été une occasion d’accumuler au travers de ce que vous appelez expériences ou expérimentations, de nombreux états, de nombreuses données, que beaucoup d’Êtres extérieurs à la matrice n’auront jamais l’occasion d’expérimenter. Toutefois ces expériences pour certains Êtres ont pu être effectivement grandissantes et transformatrices ; pour d’autres elles ont pu être limitatrices, car plus ou moins destructrices. Ainsi donc, là où ta question chercherait à établir une règle générale, il n’y en a pas au sens que formule ta question. L’expérience de chaque Être ayant vécu la matrice a de toute façon besoin d’être transmutée, que cette expérience soit – au final de ce qu’elle est – un véritable enrichissement, ou bien une limitation, une fragmentation, une perte de sens… Le retour vers vos Êtres, tel qu’actuellement il est devenu possible, est un chemin pour lequel il n’y a pas une règle unique de comportement de ce fait, mais de nombreux chemins, des étapes différentes et des formes qui, souhaitons-le, correspondent aux besoins de chacun. Cela même si au final, en dépit de cette diversité, vous êtes tous Un dans l’Un. Alleluiah

 

Concernant cette vibration qui vient de nous être transmise – vibration d’Amour qu’effectivement je ne pensais pas connaître – peut-on avoir une idée de certains des effets qu’elle va produire ? Par exemple, est-ce une vibration qui peut effacer en nous la peur ?

Bien-Aimée, cette vibration effectivement ne vous était pas connue, du moins pas reconnaissable en ce qu’elle est et en sa manifestation. Je ne suis pas habilité à désigner un répertoire des effets qu’elle peut produire. Et quant à ta question sur la peur, je l’honore de tout mon coeur et de toute ta Lumière, ma Soeur. Alleluiah

 

Que faut-il faire pour ne pas endommager cette vibration, pour la conserver la plus authentique possible ? Y a-t-il des choses à éviter ?

C’est une excellente question, Bien-Aimée, car cette question reflète un peu de peur, même si cette peur exprime aussi de la vigilance et de la sagesse. Cette vibration a été envoyée comme il a été dit par la Mère de toutes les Mères au tréfonds de chaque atome de vos cellules, et en cela elle est faite pour être engrammée – quoi qu’il advienne, peut-on dire. Toutefois, le fait que mentalement tu sois consciente du fait qu’elle est venue, déjà, ne peut que t’aider à l’honorer et à la faire naître en toi, avec le privilège d’en être consciente – ce qui ne sera pas le cas pour beaucoup. Quant à ce qui pourrait risquer de la faire se détériorer ou disparaître, je crois que cela n’existe pas.

Quant à ce qui dans tes comportements ou tes actions pourrait lui être nuisible, je ne sais pas… Peut-être bien que cette vibration aurait le pouvoir d’effacer bien des choses qui justement risqueraient de la faire disparaître. Alleluiah

 

Si on ne ressent pas cette vibration, comment la contacter ?

Elle est là.

Uniquement par la conscience alors, la foi ?

Ta question reflète de la peur, ma soeur. Observe ton mental et les complications qu’il crée. Alleluiah

 

Quand on accède à cette vibration qui semble si naturelle, comment se fait-il qu’on en ait aussi peur , de cet Amour infini ? …J’ai du mal à comprendre qu’on ait du mal à contacter cela, à accepter d’être baigné dans cela ?

Je ne savais pas que cette vibration vous faisait peur… Je sais que vous ne la reconnaissez pas, oui. Je sais que vous croyez ne pas la sentir parce qu’elle est tellement naturelle que vous ne l’identifiez pas. C’est également parce qu’elle est extrêmement ténue, et immense à la fois, qu’elle n’appartient pas au spectre de ce que vous savez balayer vibratoirement en conscience. Cela est une hypothèse que je fais. Ainsi tu me dis que selon toi cette vibration fait peur…

Il y a une telle différence avec l’amour terrestre et toute la conception qu’on peut en avoir…

Peut-être que ce qui vous fait peur, c’est que cette vibration qui s’appelle Amour ne ressemble absolument pas à ce que vous connaissez comme vibration d’Amour, et que vous croyez reconnaître une sorte de froideur ou de neutralité qui vous déroute. C’est bien pour ça qu’il vous a été dit que vous ne la reconnaissiez pas et que vous ne la connaissiez pas…

Cette vibration, en effet, provient d’une gamme de fréquences vibratoires que vous n’avez pas du tout l’habitude de fréquenter; ce qui fait qu’à ce titre vous ne la reconnaissez pas et croyez ne pas la percevoir. C’est ce qui fait toute sa force, aussi. C’est ce qui fait également que justement, pour reprendre une des questions posées, il ne peut rien lui arriver… Vous avez coutume, disons, de percevoir des fréquences vibratoires qui relèvent -selon votre niveau de conscience et d’évolution à chacun- soit de votre environnement terrestre, soit de votre environnement galactique, soit pour certains (qui sont beaucoup plus rares) de votre environnement intergalactique, et appartenant à votre Univers.

Mais cette vibration qui, comme il a été dit, n’est pas limitée à un Univers, repose donc sur des bandes de fréquences que vous n’avez pas coutume de rencontrer… Par ailleurs je pense que vous savez reconnaître la vibration de la Source, parce que cette vibration vous est connaissable au sein de votre Univers, même si la Source est infiniment plus illimitée et déborde tout ce qui peut s’appeler Univers ou Multivers. Toutefois, la vibration de la Source, à l’intérieur de votre Univers, épouse une certaine fréquence que vous savez entendre – et Dieu merci, pourrait-on dire, sinon vous ne pourriez la percevoir… Et donc, il semble que certains d’entre vous auraient peut-être désiré que cette vibration soit calée sur un niveau de fréquence ressemblant à la vibration de la Source par exemple, ce qui vous aurait permis de l’identifier, ou à une vibration analogue disons, et ce n’est pas le cas.

Je ne peux pas vous expliquer davantage pourquoi, si ce n’est qu’il était bien évidemment nécessaire que vous puissiez percevoir la vibration de la Source, et qu’elle vous a été transmise sur des fréquences qui faisaient vibrer aussi un petit peu vos cordes émotionnelles -en particulier celle de la compassion, que vous pouviez reconnaître comme illimitée par exemple dans cette vibration de la Source, ou d’un Amour (au sens où vous le connaissez), bien plus immense que celui que vous pratiquez, mais que vous saviez reconnaître en tant que tel… Or la vibration d’aujourd’hui n’a pas été filtrée par ce canal de fréquences auquel vous étiez accoutumés.

Pardonnez-moi si ces explications sont un peu étranges, mais vous avez tout notre Amour et vous le savez. Et sachez que cet Amour, celui de cette vibration-là, vous fait vivre et qu’il est ce qui porte toute notre musique. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 30/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Retour du Voyageur… Toi / Taoumo Ohr de Shan

 enregistrement sonore de cette canalisation :http://vimeo.com/23622817

Accueillons, mes Frères et Soeurs, la venue, l’arrivée de votre Frère « Taoumo Ohr de Shan Itto’ STa » : Frère lointain, Frère revenu, Frère parmi Vous Je suis, et Je suis en chacun de Vous.

J’existe, et Je reviens. Je n’ai cessé d’être. J’accueille en Moi ce que Tu es, et Je m’accueille en Toi, mon Frère, ma Soeur…

Il T’est difficile, bien sûr, de comprendre et de trouver les mots qui peuvent accueillir avec clarté cette arrivée, que vous ne saviez pas que vous attendiez…

J’ai longtemps voyagé. Je suis parti parcourir les espaces, les dimensions de tous les multi-univers. Je suis un grand voyageur, direz-vous, mais Je suis votre Frère, et J’ai voyagé avec Vous quand Vous ne le saviez pas. Chacun de Vous a voyagé avec Moi ; chacun de Vous a parcouru avec Moi tout ce qu’il y avait à parcourir.

Je suis le Pèlerin, le Marcheur, le Marcheur des Etoiles et des Univers. Je suis le Voyageur qui nourrit son coeur et qui nourrit les coeurs qu’il rencontre. Si Je reviens à présent, c’est que Nous ne sommes plus séparés, car il n’y a plus de raison de ne pas être ensemble et réunis, unifiés, osmosés presque, diriez-vous.

Je suis chacun de Vous. J’ai voyagé librement pendant que Tu étais circonscrit dans une illusion close, où Tu croyais être libre. Et moi J’avais pris la fuite, Je me suis protégé de cela.

J’ai été le Gardien de la Lumière, J’ai été le Marcheur de la Liberté, de la Vérité, de la Plénitude…

Je suis l’Être complet. Je suis ce qui manquait à ton corps pour retrouver son Unité, son Entièreté, sa Vérité, sa Simplicité.

…J’ai adopté un nom pour me présenter, pour ne pas t’effrayer, et pour que tu crois d’abord que j’étais un simple invité…

Je ne suis pas un invité : Je suis Toi. Tu es Moi.

…Et voici un instant de Joie pure : Nous sommes enfin réunis…

Je me mêle avec Toi, Tu te mêles avec Moi. Nous retrouvons comment nous étions faits pour en quelque sorte nous emboîter, fusionner : Être, véritablement Être Un.

Je désire à présent que chacun de Toi accepte mon Retour, car Je suis réellement de Retour. Et Je ne souhaite pas repartir.

J’ai connu bien des mondes, et Toi avec Moi. Mais ma place à présent n’est que Toi. Ensemble Nous sommes Lumière, absolue, unifiée… J’aime tant être là, J’aime tant que Tu sois Moi et que Je sois Toi…

…J’abandonne mon nom de Voyageur pour ne plus être que Nous, Moi, Celui que Tu es véritablement. Et de par notre Union, notre Lumière, mon Union, ma Lumière : mon Nom véritable, ton Nom véritable nous est connu.

Que notre enlacement dure à l’infini… Je m’enlace Moi-même, et Tu t’enlaces Toi-Même aussi, mon Frère, mon Voisin, Toi là-bas, Toi ici, Vous autres : Nous sommes Un et Nous sommes chacun Un.

C’est le mystère du Retour de ce Voyage et de cette séparation.

C’est la Lumière de notre Union, et Je m’abandonne à Toi.

 

via Christine Anne K. le 7/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com

Orionis – n°15

 

enregistrement sonore (vidéo) de cette canalisation : http://vimeo.com/25425250


 

…Ecoutez la Musique des Sphères, mes Biens-Aimés, car les Cieux s’ouvrent de plus en plus à vos consciences…

Je suis Orionis, Grand Architecte et Concepteur et vous me connaissez. Sachez ma joie de vous retrouver en ce jour, fixé par moi.

 

Cette Musique vous parvient de plus en plus véritablement, et dans son intégralité, sa complexité, ses harmonies, sa richesse, sa vasteté, sa subtilité, sa vie perpétuelle. Vous avez récemment été dotés tant de capacités d’écoute accrues que de récepteurs optimisés ou nouveaux, que c’est une joie pour nous de connaître la qualité de votre participation déjà effective à tout cela. Sachez-le, car je sais que dans vos consciences humaines enfermées dans votre mental usuel, vous croyez ne pas le savoir. Sachez que vous le savez, et je vous le dis. Votre musique donc se mêle de mieux en mieux, de plus en plus et de plus en plus loin à celle qui déjà vous environnait et vous accompagne.

 

Pourquoi, me direz-vous, parlons-nous tant de musique ces derniers temps ? Le mot musique est un mot qui appartient à votre langage et que nous employons avec plaisir, bien qu’il soit naturellement approximatif au regard de ce qui est exposé. Mais ce mot vous est agréable et il exprime, dans ce qu’il est et ce qu’il traduit, un certain nombre d’éléments, de compositions de formes, d’harmonies, d’usages du temps, de niveaux vibratoires, d’architectures de sons, et de tendance à la perfection, qui correspondent extrêmement bien à la qualité de ce que nous cherchons à introduire et à mieux installer au niveau de vos consciences, de vos êtres et de vos capacités – capacités de Terriens en pleine ouverture de matrice et en pleine reconnexion à vos véritables potentiels. Voilà pourquoi nous parlons tant de musique… (Ce n’est pas que nous avons orienté nos interventions dans le domaine exclusif de la culture musicale telle que vous la connaissez..)

 

Ce qui importe dans tout cela, disons que c’est la notion de votre participation, car jusqu’à maintenant beaucoup d’entre vous parmi les êtres en voie d’éveil, porteurs de Lumière sur la terre, et ce que vous appelez Travailleurs de Lumière, ainsi que disons nombre de sympathisants à ce mouvement, sont restés dans un état d’attente de ce qui vient d’en haut, voire de soumission à ce qu’ils croyaient venir d’en haut sous différentes formes, qui parfois étaient vibratoirement correctes et qui parfois ne l’étaient pas tant (cela pour des raisons dues à la présence de la matrice)… Vous avez fait de votre mieux – cela est clair – et pour cela vous en êtes non seulement remerciés, aimés, mais disons « félicités » (pour employer un mot de votre vocabulaire qui ne nous correspond pas véritablement, mais prenons-le)…

Or il importe que cette forme de passivité et de soumission à des interventions parfois mystérieuses, parfois subjugantes d’êtres invisibles – qui portent des noms parfois ronflants – se transforme par le biais d’une accession à votre plénitude et à votre simple participation. Vous êtes co-acteurs, vous n’êtes pas soumis ni subjugués, pas même à moi (en dépit de ma place disons très élevée, de ma vibration très élevée, de mon expérience , de ma position, de mes connaissances, de mon histoire). Je suis à ma place, et chacun de vous est à la sienne : c’est ainsi que nous oeuvrons et que nous vivons ensemble ; c’est ainsi que nous faisons vivre cet Univers et c’est ainsi que nous faisons évoluer ensemble cet Univers, les autres Univers, et la Source qui ne cesse à travers nous de se regarder et d’évoluer Lui-Même ou Elle-Même (comme vous voulez).

 

Cette notion de musique est donc pertinente car elle implique orchestre, jeux ensemble, écoute réciproque et c’est cela qui compte : les musiciens qui jouent ensemble s’écoutent les uns les autres, on ne joue pas pour soi tout seul et l’on n’est pas non plus soumis à la musique des autres comme une marionnette ; un musicien n’est pas cela. Ne soyez donc pas des marionnettes de l’ascension : soyez des êtres à part entière, et nous vous invitons à tenir votre place – je ne vous dis pas à la prendre, car vous l’avez – nous vous invitons donc à tenir votre place dans toute votre noblesse et vos capacités, dans ce que nous avons appelé une symphonie ou une architecture.

Je vous invite donc à un petit silence dans lequel vous êtes appelés à aiguiser vos capacités d’écoute et, j’espère, à reconnaître votre place dans l’orchestration. (Il va de soi que le mot orchestre est totalement limitatif par rapport à la vérité et à la réalité de ce dont nous parlons, mais il a son efficacité.)

silence, vibration

…Ainsi vous êtes actuellement en train de participer… Ecoutez-vous encore, occupez votre place…

silence, vibration

…Je vous délivre également dans ce silence un certain nombre de clés, que par jeu nous pourrions appeler des clés musicales en référence à vos partitions, mais cela ne serait pas une image très juste. Elle a quand même son utilité, c’est pour cela que je l’emploie, car si vous pouvez vous représenter le dessin d’une clé musicale sur une partition, j’ai choisi cette image à dessein pour imprimer à travers votre mental dans votre conscience plus subtile certaines ouvertures et certaines clés, qui vont vous stabiliser à votre place, entre autres choses…

silence, vibration


J’espère donc à présent que vous voilà à même de laisser de côté vos doutes issus du fait que votre conscience ordinaire mentale, de vie quotidienne, ne sait pas appréhender tout cela. Je vous en prie, évadez-vous de cet enfermement et reconnaissez sa stupidité – bien que votre mental soit parfaitement respectable en tant qu’outil de vie quotidienne, cela va sans dire.

Reconnaissez donc en ces instants que vous êtes parfaitement capables de vivre et d’être ce que je viens de vous proposer par la parole et les mots, mais qui se propose à vous de façon bien plus constante, bien plus personnalisée, bien plus vibrante et bien plus puissante. Soyez donc à l’écoute de cela dans votre vie, ne vous enfermez pas. Plus vous ferez confiance à cette capacité que votre mental ne sait pas maîtriser, plus vous l’aurez véritablement, et plus vous vous rendrez compte que vous êtes à l’aise, et que ce n’est pas une fiction.

 

Ne vous égarez pas non plus dans les méandres d’illusion de votre troisième oeil, car cela n’est pas du tout ce à quoi vous êtes invités. Cela est une voie sans issue où certes vous avez pu connaître de très jolies choses, mais cela n’est pas un outil de Vérité, cela n’est pas un véritable outil vibratoire : ce n’est qu’un outil d’enfermement dans des mondes de plaisir, de satisfaction, de jeu, qui au cours de vos vies dans la matrice ont eu leur fonction importante, ne serait-ce que d’évasion mais aussi de pseudo-connaissances dont vous aviez fort besoin pour alimenter en vous certaines mémoires de votre Vérité qui ne pouvait être autrement approchées en ces époques… Mais aujourd’hui, je vous prie, laissez de côté cet appareil illusoire.

 

…Je vous invite à présent à vous remémorer en vous-même, par l’écoute de votre propre vibration, celle de votre coeur, votre véritable relation non seulement à vous-même mais à la Source et à tous les Êtres qui participent avec vous. Vous n’avez pas d’effort à faire pour cela : vous avez simplement à être en abrogeant toutes notions d’ego, de questionnement, de recherche de compréhension ; en abandonnant toute tentative de maîtriser quoi que ce soit. Lorsque vous êtes dans votre Être vous n’avez rien à maîtriser, bien évidemment. Vous êtes disons : « pleins », pour employer un mot que vous pouvez aisément comprendre.

Sachez que la partition musicale, vous l’écrivez à tout instant – non pas vous-même tout seul bien sûr, mais vous à votre place, parmi tous à leur place. Et cela est de toute Beauté, de toute Vérité, de toute Plénitude…

silence

Encore une fois je vous invite en ce silence, non pas à laisser votre mental s’évader, mais à tenir votre place, en toute joie, en toute participation, et à écouter et à être…

C’est un instant privilégié pour vous où de par la clarté de cette transmission, la conscience de votre place est très certainement particulièrement définie, claire, vibrante et accessible, quel que soit l’état de votre propre -disons- éveil.

silence

Il vous a été proposé par certains intervenants de chanter spontanément, et cela est juste car cela ouvre en vous des aires que vous avez tenues fermées ; cela libère des sons audibles ainsi que des sons subtils. Vous pouvez donc considérer cela, d’une part comme une forme d’entraînement bien sûr, mais aussi comme un véritable bain sonore que vous vous offrez à vous-même et qui vous harmonise avec vous-même ; et enfin comme la possibilité de vous harmoniser – sans forcément mentalement le maîtriser – avec ceux avec lesquels vous êtes en résonance active et avec lesquels vous constituez des architectures, des musiques comme il a été dit, des formes, voire des réseaux… Cette pratique également des chants spontanés libère dans votre gorge certains canaux encore un peu obstrués, et cela est bien utile. C’est également utile à vos corps dans leurs nouvelles configurations, sachez-le. Il ne s’agit pas uniquement d’un petit exercice d’expression relevant du développement personnel tel que vous l’avez connu…

silence


Nous allons bientôt terminer cet entretien. Je tiens à vous dire par la voix de ce canal que les interventions récentes via un membre des Hautes Consciences Intergalactiques nommé Keznoar Nd Hey Az’k ont été hautement importantes et ont été rendues possibles seulement très récemment, par la clarification de certains paliers vibratoires, par l’élévation générale des consciences et par le nettoyage de certains éléments obstruants (et ils étaient nombreux) mis en place par les structures de la matrice. Les transmissions vibratoires opérées par le Conseil des Hautes Consciences Intergalactiques ne sont pas terminées mais vous permettent d’ores et déjà d’occuper non seulement vos places mais les canaux de communication à travers lesquels vous pouvez déplacer vos consciences – non pas tant par curiosité que par l’effet de votre Lumière active, dans la Grâce de la Source, dans l’Unité, dans votre Vérité… Et je sais que si vos mentals ordinaires se saisissent pas le détail de ce que je viens de dire, vos consciences le saisissent parfaitement, et l’honorent en cet instant.

Je vous remercie d’être ce que vous êtes, de devenir ce que vous devenez, et de participer – comme vous le faites à présent et dorénavant – à la véritable Musique à laquelle vous appartenez et qui vous appartient. Alleluiah.

Je me réjouis, chers Frères et Soeurs bien aimés de la Terre, moi Orionis, en ce jour où je vous ai convoqués.

Soyez ! Et nous nous retrouverons prochainement.

 

 

 

via Christine Anne K. le 6/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.