Ki-Ris-Ti – Christ

 

 

 

A présent, Bien-Aimés, les portes sont grandes ouvertes.

Entrez, entrez dans ce Temple qui n’est autre que vous-même uni à vous-même, qui est Toi, qui est Lui, et qui est Moi.

Il n’y a que moi en toi, et tu es en moi. Je ne suis pas cet être extraordinaire, impressionnant, exceptionnel et différent de toi, que j’ai semblé être. Je suis nommé Ki-Ris-Ti, Christ, et je suis en chacun de vous.

Il est en vous une épée de Lumière et d’Amour qui se nomme Ki-Ris-Ti. Et cette épée qui n’est pas faite pour blesser mais pour ouvrir, et ne doit pas vous faire peur, car tout ce qu’elle peut trancher est ce qui doit être tranché, et tout ce qu’elle peut ouvrir est ce qui ne peut que s’ouvrir.

Vous êtes à présent, très aimés Frères et Soeurs de cette Terre – que dans mes incarnations j’ai parcouru de mes pas, dont j’ai franchi les montagnes, dont j’ai goûté les rivières, les mers, dont j’ai parcouru les forêts et les champs; cette Terre où j’ai rencontré chaque oiseau, chaque petit animal et chaque gros animal, chaque insecte, et chaque végétal, où j’ai connu tous les cristaux et les différentes terres, celles qui sont rouges, celles qui sont blanches, celles qui sont noires; où j’ai tenu dans mes bras les petits enfants ou les vieillards, les femmes douces ou les hommes radoucis; où j’ai contemplé les levers et les couchers de l’astre solaire et la magnificence des cieux remplis d’étoiles, où j’ai entendu les musiques les plus délicieuses ou les plus envoûtantes ou les plus profondément belles; et où j’ai prié avec les uns et avec les autres, quelles que soient vos langues et quelles que soient vos religions… J’ai été partout et Je suis partout, et J’affirme que Je suis en vous, en chacun, en chacune; et que c’est là ma place, et que c’est là votre place.

Je suis cette Flamme qui s’est réveillée et qui se réveille de jour en jour en vous : Flamme de Vérité, Flamme d’exigence absolue d’être soi dans l’Un et d’être Un dans le Soi. Flamme d’Amour, Flamme dont la totalité vous englobe et vous réduit à n’être que vous-même et rien d’autre… Nous sommes vous et moi, Toi et Moi, cette Flamme, cette Vérité, cette immensité, cette proximité, car nous sommes proches, plus proches qu’on ne saurait le dire, le penser, l’imaginer, ou l’expérimenter.

Je suis donc revenu – mais est-ce que je m’étais absenté ? Je suis revenu car c’est en Toi que Je suis, et tu m’as cru absent. Et de ce fait, je l’ai été… Nous voilà donc réunis comme des bien-aimés véritables, dont l’union est si belle et parfaite que le soleil et la lune les jalousent.

effusion vibratoire, en silence.

Reçois, mon Frère, ma Soeur, la Flamme de cette Présence…

effusion vibratoire, en silence.

Nous pourrions crier de joie, n’est-ce-pas, tant cette Flamme est pure, et tant elle nous transporte et nous élève…

effusion vibratoire, en silence.

 

Que la douceur sous tes pieds nus du sable, lorsqu’il est tiède et lisse, te rappelle que ce sont mes pieds…

Que le sol rugueux ou tranchant sous la plante de tes pieds te rappelle que ce sont mes pieds…

Que le sol mouillé ou glacé, ou la boue sur tes pieds, te rappellent que ce sont mes pieds, et que jamais tu n’es abandonné car nous sommes Un, toi et moi…

effusion vibratoire, en silence.

Les portes sont grandes ouvertes à présent, et nous entrons, et nous nous avançons… Tu t’avances. Tu es, de même que je suis… Tu te tiens dans ta Lumière qui est la Lumière de l’Un, de même que je me tiens dans ta Lumière, qui est celle de l’Un et que Je suis.

effusion vibratoire, en silence.

Que les trompettes sonnent ! Que les chants se répandent et se déploient et résonnent !

Que les danses se déploient, se jouent, traversant les mondes, car vous êtes accueillis.

Vous êtes Temples de Lumière, vous êtes là, et nous sommes face à face et nous ne sommes qu’Un et nous partageons la même épée de Vérité, celle qui défait tous les attachements révolus et qui ouvre tous les seuils. Alleluiah !

effusion vibratoire , long silence…

…Que tous ceux qui ont été les Porteurs de la Flamme à travers les époques soient honorés, car leurs Présences en cet instant sont réunies en une seule Présence. Et toutes les joies que leurs paroles ont ensemencées là où ils étaient, où elles étaient, sont à présent Une. Et cela est un émerveillement.

Il y a en cet instant célébration de l’Un, par tous ceux et celles qui l’ont porté à travers les âges de la Terre, par leurs voix et par leurs actes, et qui sont à présent Un dans la perfection de cet instant. Amen

 

 

via Christine Anne K. le 12/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Jeshua + Ki-Ris-Ti



Je suis… Jeshua, votre
Frère, votre Ami.

N’ayez crainte : je vous apporte, en toute fraternité, la présence et la
vibration Ki-Ris-Ti.

Recevez…

Abondez, abondez votre Lumière à présent.

Il n’est que vous, car vous êtes chacun Celui Qui Est.

Accueillez Ki-Ris-Ti, Christ en vous.


Ki-Ris-Ti n’est pas un être éloigné. C’est une Vibration que chacun de vous
peut porter, vivre, et même au quotidien.

 

Ne craignez pas de ne pas être digne, bien que cette humilité soit le chemin
pour porter au mieux cette Vibration et cette Présence,  cette Lumière, et
la Joie immense qu’elle peut engendrer. Vous en êtes les porteurs, si vous le désirez
: ceux d’entre vous qui  m’entendent sauront si tel est leur désir, et si
telle est leur  Vérité.

 

Chaque agneau est l’Agneau. Chaque vague est l’océan. Chaque  lumière est
la Lumière. Les trompettes ont sonné ; votre Temple a ouvert ses portes
et la Lumière circule ! La Lumière n’est plus empêchée comme elle a pu
l’être… Que vos cœurs s’expansent !

 

Que le tonnerre de la Joie Ki-Ris-Ti vous habite et vous transporte, en chacun
de vos jours, en chacun de vos gestes, en chacune de vos paroles, en chacun de
vos regards, en chacun de vos silences, en chacun de vos pas.

 

Soyez cela, si vous le voulez : il n’y a plus à attendre. Il y a maintenant à
ouvrir le chemin, votre chemin, qui est le chemin de tous. Le chemin de tous
est ouvert par tous, et lorsque Tu ouvres ton chemin-Christ, Tu ouvres le chemin
de tous à travers Toi : réjouissez-vous !

 

Que sonnent et tonnent les trompettes, les tambours, les cymbales et les
chants. Ce triomphe est le vôtre, si vous acceptez de le faire vôtre, et je
sais que vous l’acceptez.

 

Ne repartez pas dans l’oubli, ne repartez pas dans l’ignorance, ne repartez pas
dans le déni mais réjouissez-vous et dansez, dans le Temple qui à présent est
ouvert et illuminé de tous ses feux : ainsi s’achève prochainement, et dans la
Joie, ce que vous avez connu comme forme de vie, comme joug d’illusion.

 

Vous êtes les Agneaux célestes, ainsi que parait l’Agneau dans votre livre de
l’Apocalypse que vous connaissez. Cet Agneau est le symbole de la Plénitude
Christ qui en chacun de vous se retrouve, tel le berger qui a retrouvé son
agneau, qui fut égaré et retrouvé : et la Joie est entière de cette
retrouvaille, mes Aimés.

 

Ainsi que l’a dit la Mère des Mères, ne tergiversez plus, soyez. Soyez l’Agneau
que vous êtes, soyez la Lumière. Soyez !



Ki-Ris-Ti je suis. En chacun de vous. Amen

 

via
Christine Anne K. le 8/10/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

KI-RIS-TI – Christ

Entendez.
Entendez… de tous vos
Êtres, de tous vos cœurs, de tout ce que vous êtes, entendez de tout ce que
vous n’avez jamais osé être !

Les portes s’ouvrent, vous êtes ces portes :
nous sommes ensemble…

 

A présent, Ki-Ris-Ti se manifeste,
en vous.

La voix est la vôtre, la Parole réside comme un germe en chacun de
vous.

Je ne suis pas un individu, mais une totalité. Ki-Ris-Ti est le Nom dont
la vibration est la mienne.

Les Cieux s’ouvrent, en toute grandeur – en majesté,
diriez-vous – car vous êtes là, comme le nouveau-né tant attendu.

L’enfant de
Lumière est revenu et vous êtes cet enfant.

 

Ne pleurez pas, abandonnez toute
fausse joie et toute fausse tristesse entre les mains de la Lumière que vous
êtes. Vos cœurs à présent sont comme les mille tambours qui fêtent l’ouverture
des portes du Temple Céleste, qui n’est autre que la petite vibration d’origine
qui indéfectiblement réside en chacun de vous.

Là est le Temple, immense et
joyeux. Là est la splendeur, là est la Vérité, là est votre innocence.

Redevenez
cet enfant de Lumière. Il n’est d’autres rois ou reines que vous dans la Splendeur
inégalée de l’Amour.

 

Ouvrez grand vos oreilles pour
entendre ce que vous n’entendez pas si souvent : votre Nom – Nom de
Lumière, Nom de Splendeur, Nom d’Entièreté et de Joie.

Vous êtes appelés . Vous n’avez pas d’autre nom que celui-là, celui qui
résonne en secret comme le battement des tambours en votre cœur – Temple intérieur, Porte de Joie, Portail céleste.

Votre Nom résonne car il est appelé par tous,
et les échos se répondent joyeusement dans l’appel de ce nom.


Les portes sont
ouvertes à l’appel de ton Nom : Ki-Ris-Ti, Christ dans votre langue.

 

Vous recevez à travers ces syllabes
la vibration qui vous a fondés, et qui est le noyau de votre Vérité. Vous n’êtes
rien d’autre – si vous acceptez de vous regarder en face – car votre face est
éclatante.

Ne craignez pas sa Lumière.


Entendez comment le Feu consume votre cœur
en cet instant et réjouissez-vous ;  car ce Feu est la célébration de votre retour, Enfants de Lumière.

Vous étiez attendus. Vous êtes revenus, à l’appel de votre Nom… Et ne résistez pas à cet appel, car il n’y a pas d’autre Vérité.

Il n’y a
que cette Lumière sur laquelle vous puissiez marcher, vous avancer.

 

Que vos regards s’ouvrent, que vos
yeux se décillent  : à la Vérité et à la simple Lumière dans laquelle tombent tous
les artifices, comme des coquilles qui se réduisent en poussière.

A l’appel de
ton Nom, ton regard se fait Lumière et retrouve son éclat.

Il n’y a plus rien à
prouver, il n’y a plus rien à négocier : l’innocence que vous avez cachée à tous
peut enfin se révéler dans ce regard, car il n’est d’autre témoin que toi-même.

 

La voix qui s’élève pour parler en
votre corps est celle de Ki-Ris-Ti, en cet instant.

Ta voix est la trompette,
splendide et magnifique, victorieuse et pleine d’Amour, de Christ, en cet
instant.


Le Feu qui en ce cœur consume et répand sa Joie, est ce qu’il y a de
plus véritable et éternel.

 

Il n’y a que ce Feu, il n’y a que
cette Joie, il n’y a que cette voix, il n’y a que ton Nom.

Tu es splendeur, tu
es victoire, tu es absolution – absolution de tout ce que tu as décidé de ne
plus être, ce que tu pourrais appeler tes erreurs, et c’est ta propre voix qui
te pardonne et qui t’accueille en ton propre sein de Vérité et de Lumière.

 

Ki-Ris-Ti, l’Union absolue dans le
Feu et dans le Feu de l’appel, dans le Feu du retour à la maison de l’enfant
qui oublia son chemin quelque temps, mais ne fut jamais perdu.

Soyez cet enfant
que vous êtes, soyez ce retour, soyez ce Feu, soyez votre Nom, soyez votre
absolution et votre Vérité.

 

Entendez l’appel de votre Nom,
entrez dans la Splendeur qui ainsi s’ouvre et qui ne vous a jamais été fermée,
mais simplement oubliée.

 

Qu’il en soit ainsi.

via
Christine Anne K. le 16/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.