Eluhyam Al -n°11- Chants pour étendre la Voix..

(suit et complète Ashtir II  n°3 – Elohim maitre-ès-Formes)      cliquez pour écouter

Long Chant

Bien Aimés Frères et Sœurs de Terre, c’est moi Eluhyam Al, votre Soeur Elohim de la Terre, qui chante avec vous.

Nous sommes donc dotés à présent de la capacité de faire exister une Voix de nous-même que nous ne connaissions pas… Ne doutez pas de cela, au contraire, faites-en usage avec Joie et sans souci !

De même que ce qui est nommé en ces instants le « nouveau mental », cette Voix a la capacité de ne pas être mise en action conjointement avec l’effort de l’ancien mental et avec ses contraintes.

Ainsi donc, dirai-je, elle peut parler, sans utiliser la parole enfermée dans les cadres limitatifs de ce vieux mental dont nous sommes si fatigués… Elle peut s’élancer, libre. Elle suffit par elle-même à « dire ». Elle sert bien sûr à travers le Chant  – mais il n’est pas « obligatoire » n’est-ce pas, de chanter !

Certaines situations certes peuvent permettre d’exercer cela avec Joie; certaines situations ne le permettront pas véritablement, du moins pas encore. Il y a donc simplement à être confiant dans le fait que votre organe vocal exprime plus, est plus riche; et exprime entre autres – je peux le dire – la parole sans mots que votre mental supérieur peut avoir à donner, à échanger.

Il y a bien sûr -car c’est un changement fort, radical dans ce à quoi nous sommes accoutumés- un temps d’intégration, d’adaptation, de transition…

(la canal est prise de toux…)

…Voilà un blocage qui saute, c’est une bonne nouvelle ! Il y a encore quelques petits blocages qui doivent sauter : ceci en était un, vous aurez les vôtres… Mais sachez, et soyez confiants, que de toute façon il n’y a pas d’autres chemins…Il y a donc simplement extension de nos capacités.

Il y a à abandonner la limitation usuelle.
En cela la volonté n’est pas indispensable. Si la volonté est une Joie : elle est bienvenue. Si la volonté est une contrainte, un sentiment d’obligation, une pression de l’égo : elle n’est pas bienvenue, elle ne serait que limitative et peut-être facteur de distorsions… Soyez bien conscients de cela en vos personnes.

L’égo n’a pas tant à se mêler de ce changement dans l’usage de la voix, car de toute façon cette voix-là n’est pas destinée à son usage – et il ne peut en aucun cas se l’approprier, si ce n’est au prix d’efforts extrêmement douloureux et totalement décourageants, sachez-le.

Chant

Soyez simplement patients Très Chers Frères et Sœurs, car tout cela, d’une part va rencontrer certainement quelques petites résistances, du moins chez beaucoup -et il faudra la patience de laisser couler cela- et d’autre part, il y aura ce que l’on pourrait appeler des « incompréhensions » ou des « hésitations » devant tant d’Immensité.

Il y aura donc en cet aspect là : apprivoisement, exploration, familiarisation… Tout cela, encore une fois, sans que ce qu’il vous reste d’égo ait grand chose à en faire, à en dire, à se glorifier, ou autre…
C’est donc un chemin que l’on pourrait imaginer discret.. Mais le sera-t-il vraiment ?…Il peut aussi bien être éclatant et superbe, sachez le….
Et bien plus superbe à vrai dire que ce que vos égos les plus enflés pourraient rêver d’être ou de paraître, je vous l’affirme -Alléluiah ! – moi Eluhyam Al, Elohim de la Terre, votre Sœur.

Voici un dernier chant :

Chant

canalisation via Christine Anne K. le 23 septembre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Mantra de transmutation par le feu du mental – Ainés de Sirius C

…Aujourd’hui mes très Chers nous sommes en train de vivre une phase importante du mental collectif, qui va en quelque sorte griller tout ce qui n’a plus à fonctionner en tant que pensées, représentations, croyances, manipulations, distorsions de chemins, structures inutiles etc…

Ceci amène au plan des individus une certaine surexcitation, accélération/confusion des raisonnements, pensées, images mentales, constructions personnelles (etc) – que l’on peut qualifier de « surchauffe », caractérisée par des états de suractivité désordonnée, peu propices à la moindre créativité mais davantage à un enfermement stérile et désorientant.

Ces états nécessitent une forme de combustion finale, ou par à-coups, qui permettra au plan collectif la calcination d’un grand nombre de données et circuits dans vos systèmes de pensée nommés « cultures » ou « égrégores », dans vos conditionnements et croyances, vos dépendances à ces derniers, vos aveuglements construits (etc)

Cette accélération/surchauffe du mental a donc pour finalité et pour fin une transmutation par ce feu-même.

Il vous est proposé une Phrase de transmutation de cet état, qu’il est recommandé de placer sur des sons émis dans votre corps -ceci s’appelle chanter, n’est-ce pas!..

– ADAZANAA  OALA  NN  AZAT  ALANA  O  AN  ARAT  ENOU  A –      (*)

Considérez si vous voulez cette Phrase comme un mantra dont le langage parle directement en vos cellules et structures mentales et plus subtiles. Cette Phrase chantée vous soulagera, et de plus vous amènera à réaliser progressivement cette transmutation, à votre propre niveau mais également (par la bio-résonance) à celui d’autres que vous-mêmes.

Votre mental mes très Chers est collectif avant même d’être individuel : voilà une des grandes illusions qui vous aveugle et vous emprisonne… Cette Phrase a le pouvoir de vous libérer pour aller vers beaucoup de Beauté et de Simplicité, ainsi que d’Intelligence partagée. Ce que vous appelez le passage au Supra-mental est au bout du chemin. Alleluia.

Les Ainés de Sirius C -et Plans associés- via Marie-Madeleine.

 

via Christine Anne K. le 27 juin 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

(*) Comment faire : la mélodie du chant est libre, et doit être plaisante. Il est possible aussi de répéter cette phase intérieurement en silence si nécessaire, mais l’effet résonateur est amoindri.
Pas plus de 4 répétitions d’affilée, et rester ensuite dans la contemplation intérieure de la transmutation mentale et/ou de ce qui est, sans y accrocher de pensées-commentaires.
Se chante seul(e) ou en choeur improvisé, à n’importe quel moment de la journée – mais le soir au coucher il y aura une forme d’intégration particulière dans le sommeil.

… Il n’y a pas de version audio à cette proposition car il est dit que « ce n’est pas approprié : chaque individu a ici son propre chant, adapté à son propre corps et vibration personnelle dans l’instant. »
Que cette liberté ne soit pas un frein.. (chant implique vibration particulière de la voix dans le corps, pas nécessairement techniques de chant)

Réajuster / harmoniser nos fréquences

Message des Ainés du Conseil Intergalactique de Surveillance des ondes et des fréquences.

Amis Frères et Soeurs de Terre voici qu’approche un cortège de 3 + 2 perturbations et changements de fréquences notoires en vos systèmes de vie et d’inter-relations géo-cosmiques (déployées vers sept états de de cet Univers).

Ces modifications , temporaires pour les unes et durables pour les autres, vont apporter la nécessité pour vous de réajuster vos fréquences de nombreuses fois, ce qui ne vous est pas familier, ni appris par avance… Cela implique votre pleine et entière participation à la cohorte probable de modifications bio-électriques qui vont immanquablement se manifester dans vos corps – que ce soit au niveau cellulaire, sanguin ou neuro-végétatif, etc, etc… Il y a de nombreuses hypothèses et cela n’est pas une liste exhaustive. Mais il importe que vos réponses à ces changements soient en harmonie avec les processus en cours; sans les encombrer, par exemple, de produits pharmaceutiques inappropriés (qui déforment en général les fréquences avec des formes inharmonieuses, voire les brisent en éclats); et sans non plus réagir par des comportements « de crise » où un stress personnel pourrait vous amener à puiser en excès sur vos « réserves » vitales; au lieu par exemple de vous abandonner à ce qui est dans des temps de repos et/ou de sommeil -lesquels encore sont fort propices à la bonne fluidité de tous ces processus de changements vibratoires, tant au niveau physiologique que mental/émotionnel, etc… Ce qui est une évidence, qu’il est néanmoins bon de reformuler.

Autrement dit, le stress n’est pas la réponse qui fréquentiellement vous aligne harmoniquement sur ce que vous devenez au travers de ces changements… Il y a une meilleure réponse qui est celle de chanter un petit peu -avec plaisir, c’est l’important !- chaque fois que vous voulez lorsque vous êtes en phase d’action (ou lorsque également vous êtes en repos, si vous voulez).

La petite constellation harmonique des sons chantés par votre voix et vibrant dans votre corps a le pouvoir de « nettoyer » et redynamiser vos propres fréquences; et ainsi elles peuvent se réaligner sur ce qui est dans l’instant la fréquence juste. Quelques phrases musicales suffisent et, que ce soit appris ou improvisé, ayez du plaisir et de la joie saine à le faire, pour vous-mêmes ou parmi ceux qui vous entoureront… Ce conseil vous a déjà été prodigué il y a un certain temps mais il est plus que jamais à actualiser.

Ainsi les changements ou sauts fréquentiels qui se présentent si souvent en vous seront bien plus fluides, et sans stress malvenu pour vous.

Ce message a été élaboré en tenant compte de votre actuelle physiologie et de ses processus de modifications bio-vibratoires, en tenant compte des gammes fréquentielles actuellement en installation (ou de passage) dans votre système et votre environnement bio-physique et mental/émotionnel.

Avec notre chaleureuse fraternité. Alleluia.

via Christine Anne K. le 20 juin 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Enoush Ss – de la Frange C

cliquez pour écouter

Introduction chantée

Je me nomme Enoush-Ss Nanat. Je vis dans la Frange C de cet Univers qui, comme vous le savez à présent, traverse une évolution identique à celle de la Planète Terre; ce qui fait que nos liens sont privilégiés et très spécifiques malgré notre grande différence de forme. Et tout cela vous le savez déjà.

Mon message, ou ma mission, consiste à partager avec vous un petit mieux ce que nous sommes car, en réalité, dès lors que nos communications vont être suffisamment bien établies (ce qui, je crois, ne saurait tarder) certains d’entre vous et certains d’entre nous vont pouvoir voyager entre la Terre et la Frange C et réciproquement pour, disons, des séjours (…cela a déjà eu lieu, de façons exceptionnelles).

C’est donc un grand honneur pour moi de pouvoir accéder à cette voix terrestre et de m’exprimer aussi librement : comme si j’étais déjà parmi vous. Mon rôle et ma place, là où je vis, sont d’enseigner – non pas la Grammaire ni les Mathématiques, ni même la Musique – j’enseigne le Choix. Je crois que cet enseignement ne figure pas dans vos enseignements traditionnels, mais chez nous il est très reconnu. Il s’agit, pourriez-vous dire, d’un enseignement que vous qualifieriez d’universitaire; mais il est déjà présent un petit peu auprès des sujets plus jeunes, que vous appelez enfants.

Suis-je venu vous enseigner le Choix ? …Je ne connais pas les choix que vous avez à faire précisément. Certes je connais les nôtres, et je peux justement vous dire que nous avons élaboré diverses séquences de choix à l’occasion de cette expérience d’évolution qui est celle que nous partageons, vous et nous…

Je sais que -enfin je crois que- vous n’avez peut-être pas mentalement conscience, avec votre pensée qui s’observe et observe son environnement, d’avoir eu des Choix véritablement si formalisés à faire en ce qui concernait des phases de votre évolution collective. Mais je crois que cela n’est pas tout à fait exact, et que votre pensée est probablement simplement (mot manquant), dû au fait que vous ne pratiquez pas comme nous le faisons cette science des choix, et que par conséquent ce qui se produit vous semble sans doute soit arriver un peu à votre insu, soit émaner de situations collectives où vous pensez ne pas être très important personnellement…

– Il m’est dit cependant que vous venez, pour certains d’entre-vous, d’avoir à choisir -d’une façon qui vous est coutumière- un nouveau dirigeant, et cela est un bon exemple. Je ne sais toutefois pas quelles sont les méthodes que vous employez dans ce type de choix et, telles que vibratoirement je les perçois, il me semble comporter des distorsions d’influences assez nombreuses qui ne correspondent pas, je l’avoue, à la forme de rigueur que nous souhaitons maintenir dans ces comportements là – à notre propre niveau s’entend.-

…Les comparaisons sont difficiles car, encore une fois, nous sommes extrêmement différents dans nos formes et nos structures.

Néanmoins, pour autant que je sache, au cours de la période qui vient de s’écouler et dont la durée semble être d’un ou deux cycles solaires de votre propre révolution solaire (plus ou moins), vous avez collectivement élaboré des successions de choix et vous êtes encore en train d’avancer dans ce processus…Il y a donc (tel que je suis capable de l’observer avec mes pairs) eu élimination après étude, même après expérimentation, de quelques options concernant tant la vie de vos corps que les phénomènes organiques de votre planète de support. Il y a eu des mesures de faites. Il y a eu des options envisagées puis éliminées. Il y a eu des propositions je pense, à l’occasion de vos cercles -ces cercles qui apparemment se situent à un niveau que vous nommez « subtil » car vous n’y avez pas accès avec votre outil de pensée quotidien, mental-…

Vous avez donc eu l’occasion de construire des réflexions, des hypothèses et des paramètres de décision collective, qui ont circulé, qui se sont ramifiés, qui se sont re-concentrés, qui ont fait l’objet de procédures, de tris et d’évaluations : et donc vous en êtes venus à identifier un certain nombre de choix. Cela après une période qui a pu sembler assez chaotique, où une grande variété de choix se proposaient – émanant, disons, de très nombreuses tendances, et dans lesquelles il était assez complexe de procéder de façon méthodique. Cela s’est pourtant résolu.

…De notre côté, nous avons également travaillé les procédures de choix : ce qui fait que, nos évolutions étant liées, il y a eu influence réciproque de ce travail et de cet effort d’élaborer, de trier, de synthétiser des choix de part et d’autre. Toujours dans à la fois une liberté locale véritable, mais en parallèle cette consigne disons, cette nécessité, cette voie : d’être dans le même niveau, le même rythme, le même but, et en quelque sorte la même forme d’évolution… Vous voyez qu’il s’agit donc d’une configuration assez intéressante et qui a sa complexité -accrue du fait de notre apparente non-communication et de notre différence- avec néanmoins cette sorte d’interface qui nous lie absolument, dans la conduite parallèle d’un destin qui doit se ressembler.

Si j’ai chanté tout à l’heure pour ouvrir cette intervention, c’est d’une part pour m’installer dans cette voix et transmettre un certain nombre de paramètres et de données, d’informations; mais également parce que nous pratiquons certaines formes de chant, c’est à dire certaines formes musicales et verbales associées, pour nous outiller et nous aider dans la répartition des informations à l’occasion d’une procédure de Choix… Cela d’ailleurs a je crois commencé d’être pratiqué par certains d’entre vous en tant que chant de tri, dont le nom « Zaiout » provient (adapté dans votre vocalisation) de notre propre vocabulaire. C’est donc un outil qui a son véritable intérêt et une efficacité reconnue. Je suppose que dans l’état actuel encore de vos systèmes de compréhension et de représentation, il n’est peut-être pas très facile à intégrer, mais je vous encourage à tenter de le pratiquer…

Vous avez la chance de pouvoir le pratiquer spontanément, c’est à dire sans avoir à faire une analyse pour créer ce chant, car l’analyse se fait en dehors justement de votre fonction d’analyse, et elle est restituée directement par le biais du chant. Je veux dire par là que ce chant se construit spontanément, avec juste certaines règles de séquençage et de rythme, qui sont également pratiqués avec un apport spontané du choix, justement, de ce qui se chante, et de la forme. En cela vous êtes pourrait-on dire bien chanceux, car chez nous cela s’apprend de façon beaucoup plus méthodique. Voyez comme nous sommes différents !

Je suis venu également, pas exclusivement pour vous transmettre des propos, mais également pour recevoir des informations qui nous permettent aussi, comme je l’ai dit, d’avancer dans nos critères de Choix : avec cette interface entre vous et nous, qu’il importe de respecter constamment. Je vous propose donc quelques instants d’écoute réciproque, sans paroles, au cours desquels vous êtes libres -télépathiquement dirais-je- de transmettre ce qu’il vous semble approprié de nous communiquer sur vous, sur vos choix, sur votre vie, sur les questions que vous vous posez, sur vos créations, même sur votre histoire ou sur ce qui se passe. Voyez, le champ est large. De même, par mon intermédiaire sont transmis, par de nombreux Êtres de la Frange C, différents types d’informations, de récits, etc..

Installons-nous donc dans ce silence que j’espère convivial.

Plusieurs minutes de silence

Vous notez certainement, comme nous en ces instants, qu’il est très agréable de communiquer ensemble et nous apprécions la fluidité de cela.

Silence

…Grâce à cette communication et à sa structuration, nous allons être en mesure d’élaborer ensemble une Structure de Choix justement, et de décisions partagées, qui va donc faciliter l’avancée commune de nos processus d’évolution avec moins de distance – je dirais même avec plus de proximité (ce qui semble vouloir dire la même chose mais pas tout à fait). Je pense que vous allez bénéficier à présent davantage de notre Science des Choix, de même que nous allons bénéficier davantage de votre extraordinaire diversité. Cette diversité qui d’ailleurs n’empêche pas qu’il y ait une remarquable unicité, au fond de vous, de vos aspirations – lesquelles toutefois semblent s’exprimer ensuite de façons extrêmement variées.

Ceci ajoute de façon très riche à notre base de données, et va nous permettre d’élaborer de nouveaux algorithmes dans notre Science des Choix. Je souhaite (et je suis convaincu d’ailleurs) que nos propres algorithmes vous soient bien perçus, et profitent de façon avantageuse à votre gestion des décisions en commun, des options à prendre, au regard de toute cette diversité.

Nous venons donc tout récemment, vous et nous, et ce par des procédures différentes, de faire un acte de Choix qui est important, et qui va donc engager véritablement nos formes de Vie respectives, pour les temps (assez courts) qui sont au-devant de nous – ce qui chez vous correspond je crois à quelques années. C’est une phase qui nous permet d’accélérer notre évolution dans des conditions remarquablement privilégiées, avec un système de filtrage des apports extérieurs et de protection de l’environnement : qui constituent donc, on pourrait dire, une forme de Biosphère très particulière, tant pour vous que pour nous, au sein de laquelle nous pouvons donc particulièrement vite franchir des étapes – qui autrement pourraient être ou avoir été chaotiques, brutales ou longues, laborieuses, incertaines. Ce choix a été réalisé avec des critères qui nous étaient propres, tant à vous qu’à nous, mais que nous avons suffisamment mis en commun pour, disons, nous mettre d’accord.

Et la phase de mise en place- disons des structures autorisant ce type de Biosphères- est encore en un stade non tout à fait stabilisé (…je cherche des mots qui soient pertinents dans votre système de pensée…). Cette phase donc, peut être appelée une forme d’installation avec des ajustements et des réajustements, encore extrêmement flexibles pour une petite période. Après quoi les Biosphères vont pouvoir réellement être, et nous permettre aux uns et aux autres de vivre en toute liberté avec nos choix, nos Choix d’évolution qui sont faits… Même s’ils ne sont jamais clos puisqu’il s’agit d’évolution.

Offrons-nous encore un moment de silence partagé mes Amis.

Quelques minutes de silence..

Je vous remercie, au nom des miens, de cet échange (ronflements de moteur dans le voisinage..) .. Et nous entendons cette merveilleuse diversité qui est la vôtre.. Nous comprenons également que, de ce fait, la Science des Choix ne peut être identique pour vous et pour nous. Continuons à nous enrichir réciproquement.

silence

Je vous laisserai, les uns et les autres, chanter spontanément votre propre Zaiout – chant de tri des informations qui vous permet de clarifier vos options et vos choix. Je vais quant-à-moi simplement vous partager le mien quelques instants en guise d’au-revoir…

Chant / Zaiout (avec nombreux chants d’oiseaux en fond sonore)

J’allais vous faire mes adieux, mais j’ai oublié de vous confier que sans aucun doute les habitants de votre planète qui sont nommés « Oiseaux » excellent à vous procurer ces chants, et que vous pouvez certainement vous inspirer d’eux si vous ne l’avez pas déjà fait. En tout cas remerciez les, il semble qu’ils vous sont fort utiles en cela.

Je me nomme Enoush Ss , Professeur de Choix, peut-on dire, dans la Frange C de cet Univers, et je vous adresse mes salutations chaleureuses en ce canal.

Alleluia

canalisation via Christine Anne K. le 9 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle – « Survie du Feu »

ceci s’enchaine avec l’intervention de l’Ami du Feu, disjointe ici dans l’édition-texte (et non-disjointe dans la vidéo)

cliquez pour écouter

(…) Je déclare à présent possible l’ouverture du Cercle, ce Cercle est facilité non pas par moi Azaï-Iran mais par Inajel Kadoun, à qui je cède bien évidement la parole :

Introduction en langue stellaire …

Je déclare ouvert en cet instant, notre Cercle. Nos participants sont des représentants de nombreuses localités, non seulement de notre Galaxie mais d’autres, appartenant à notre Univers et avec lesquelles nous sommes en relations privilégiées sur certains aspects de nos partages, de nos échanges, de certaines notions qui nous sont communes.

Il est clair que l’introduction faite par l’Ami et garant du Feu, Azaï-Iran, peut vous sembler un peu particulière. Car en effet, comment le thème de la Survie du Feu lui-même peut-il vous sembler autre qu’étonnant?…Ceci du moins pour les participants de notre Cercle qui, comme par exemple les Terriens, ne connaissent que certains aspects, jugés dangereux, de cet Elément qui nous fait pourtant vivre en grande partie et que nous aimons, et dont nous sommes composés tous, d’une manière ou d’une autre.

Nous avons en présence quelques conflits : et cela est en vérité l’aspect manifesté de ce qui dans ce Cercle va être partagé, et traité.

Interventions en langue stellaire …

Je vous remercie tous d’être là et j’aimerai que nous écoutions les présentations faites par nos amis (nom stellaire) , d’une part et (nom stellaire) d’autre part… Nous sommes bien conscients que leur échange se réalise et va se réaliser en partie sous forme de ce que, en langage terrestre, l’on appelle la Foudre.

Soyons à l’écoute, accueillons, analysons, partageons.

Interventions en langue stellaire et transmissions subtiles

De nombreux éclats se produisent sur le pourtour de notre Cercle. C’est le mode de communication principal que nous avons décidé d’adopter en ce jour, et il va nous appartenir de construire une forme de Feu spécifique, résultant de nos échanges et ( je vous le rappelle) de ces conflits qui sont en discussion parmi nous aujourd’hui.

Interventions en langue stellaire et transmissions subtilesAccès de toux violent de la part du canal.

Il y a Feu de la gorge et du corps chez notre personne-canal de la Terre, cela n’est pas surprenant. Je demande à mes amis de ménager le corps de cette personne car sa transmission nous est nécessaire. Il nous est cependant nécessaire de continuer dans cette forme particulière : où les foudres se répandent et où les feux dans leurs différentes formes se confrontent, se regardent, s’aiment et se défient. Cela constitue le début de la création de cette Forme.

Ainsi, nous participons à la Survie du Feu, ainsi nous participons aux règles de survie des effets du Feu. Je vous rappelle, mes amis que nous allons élaborer ainsi cette forme ignée, qui je l’espère et je vous le rappelle devra être harmonieuse, après avoir été peut-être quelques temps chaotique. Ainsi pourra naître, qui sait, un nouvel astre, une nouvelle congrégation de gaz brûlants donnant naissance à de la Matière, à de la Vie. Ainsi, le Feu opère sa Survie, sa Reproduction.

 silence vibrant

Voici que les musiciens du Feu interviennent, j’entends leur rythme et leurs constructions… Et le Feu aime -nous dit son ami Azaï-Iran.

Nous écoutons à présent, entre les éclats des foudres, les premières notes du Chant qui nait de ces éclats.

Chant

intervention en langue stellaire

Voici que nos amis participants, qui sont arrivés en conflit, ayant jeté leurs foudres, leurs éclats, conjugués à ceux du Cercle qui les a accueillis, nous disent à présent qu’ils sont heureux ainsi d’harmoniser et de construire -en s’apaisant eux-mêmes- cette boule de Feu structurée, chantante, que nous faisons naitre… Ne sachant pas encore si elle sera éphémère -petite super-nova de quelques instants-, ou bien constituera les prémisses de l’élaboration de nouveaux agrégats de Matière et d’un nouvel élément porteur de Vie dans notre Univers. Nous sommes dans l’instant et nous remplissons notre devoir de Feu ensemble -mêlant les foudres qui s’opposent et les foudres qui se conjuguent, qui portent leurs joies, leurs vérités, leurs danses et leurs éclats.

Nous sommes ainsi les garants de la survie du Feu commun. Nous sommes ainsi en train de veiller sur la Survie des effets de ce Feu.

Et cela est pour nous, participants de ce Cercle, cet instant de Transmutation en commun, indispensable à nos évolutions respectives. Et cela est le véritable sens, est la véritable action de notre Cercle, comme je suis tenu de vous le rappeler.

Nous observons à présent la construction de plus en plus musicale de cette Structure. Nous la voyons naître, et par la vibration de nos cœurs nous la maintenons, nous l’accompagnons. Nous l’aidons à trouver sa propre vie, et nous transmutons à travers elle ce que nous ne souhaitions pas conserver et qui a mis certains d’entre nous dans un conflit, qui à présent se transmute dans cette Forme.

Au nom de tous les participants de ce Cercle, qui va se poursuivre après sa clôture, comme il est d’usage, nous remercions le Feu de nous prêter ses formes, sa puissance, son pouvoir, sa beauté, sa mansuétude – qui nous permettent de participer à cette expérience commune en Cercle.

Nous remercions chaque participant pour son Feu, quelque soit la forme et l’importance de ce Feu. Nous honorons la qualité de ces Feux et nous révérons, de tout notre corps, la Forme de Feu transmutante et vivante, qui se révèle peu à peu au dessus de nous – quel que soit ce qu’elle est appelée à devenir.

Intervention en langue stellaire …

Que nos Feux s’apaisent, que nos Musiques continuent leurs mises en commun et leurs harmonies.

Je déclare ce Cercle clôturé. Et qu’il se continue après sa clôture comme il est d’usage. Je vous remercie de votre présence.

Inajel, facilitateur de ce Cercle… Alleluila.

 

canalisation via Christine Anne K. le 14 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

L’Ami du Feu, Azaï Iran des Pléiades

cliquez pour écouter

Introduction en Langue stellaire …

Le Feu est avec moi, très chers Frères et Soeurs de Terre, je me présente Azaï-Iran. Je proviens des Pléiades…

Je porte ce Feu depuis longtemps, j’en suis l’un des garants, cela est ma fonction et je suis respecté pour cela. C’est une responsabilité, parfois lourde.

J’aime le Feu et le Feu m’aime.  C’est ainsi que nous faisons bon ménage.

J’ai besoin de m’adresser à vous, avec mes attributions, car il est d’importance que vous ayiez notion de ce qu’est le Feu, hors de ce que vous en connaissez et également dans ce que j’appellerai ses dérivés.

Je sais que vous avez reçu les Lois du Feu il y a quelque temps, cela est bien…Je sais que vous ne les avez pas toutes comprises, du moins c’est ce que vous pensez… Or vous les avez comprises; il vous manque simplement peut être la pratique de certains aspects…

Je vous rassure, je ne suis pas venu enflammer ni embraser quoi que soit de votre environnement. Je ne suis pas un destructeur.

silence

J’aime le Feu, le Feu nous aime.

silence

Ne croyez pas que mes silences soient des hésitations : c’est le Feu qui parle dans ces instants, car il est près de moi et chuchote.

silence

Il y a un certain chant du Feu que j’aurai plaisir à vous faire entendre avant le Cercle qui va suivre dans quelques instants. Ce Cercle est destiné à observer les règles communes de la survie du Feu et de la survie de ce qui se confronte au Feu – cela n’est pas un paradoxe.

silence

Mon cœur est gros de choses joyeuses que j’aimerai partager ayant l’occasion de vous parler, mais je crois que cela n’entre pas dans le cadre vraiment de cette intervention. Il y a abondance de bonnes nouvelles et de joies dans la proximité du Feu telle que je la pratique, il y a abondance de réjouissance et d’intelligence, il y a abondance de vérité. Il y a bien sûr toute la chaleur. Il y a…ce que je ne sait pas nommer dans votre langue puisque cela n’a pas de nom, du fait que cela ne se manifeste pas dans votre environnement et votre atmosphère : mais qui crépite, et qui à vrai dire se manifeste à votre insu – lorsque par exemple la foudre crépite ou l’étincelle de votre petit feu de bois.

silence

Je laisse parler le Feu.

Le Feu est mon ami.

Il m’a apprivoisé, car il est plus intelligent que moi.

Faites que le Feu soit votre ami et non pas votre ennemi : croyez moi cela est un profond conseil de ma part. Ne croyez pas que le Feu soit un ennemi à combattre. Il permet entre autres de se débarrasser de bien des choses que l’on a pas à garder. Mais cela n’est qu’un de ses aspects…

Il me rappelle que je dois vous chanter ce dont j’ai parlé, voici donc :

Chant

Ainsi parle le Feu, ainsi chantent les Amis du Feu.

Je sais que vous avez peur du Feu, bien souvent, sauf lorsque vous le domestiquez dans une petite boîte. Je suis ni venu entretenir votre peur, ni venu me complaire avec elle.

Asseyez vous donc, et soyez en présence de ce Feu aux attributs autres que ceux qui vous sont familiers,

Le Feu est source de Vie, le Feu est manifestation de Vie…Le Feu est manifestation de Transmutation : et cela est une grande chose,

J’aime le Feu et le Feu m’aime.

Je suis son serviteur, je suis son garant…Grâce à lui, j’ai toute ma liberté, ma joie, ma puissance, mon humilité aussi.

Grâce à lui je suis vrai.

silence

Vous n’ignorez pas que sur votre Planète il y a des volcans. Vous n’ignorez pas, du moins je l’espère, que beaucoup d’entre eux sont en activité. Vous n’ignorez pas que le rôle des volcans est d’exprimer la chaleur et la transmutation.

Il y a ce que vous appelez des ceintures de volcans. Ce que vous appelez ceinture de Feu… Il y a -ce qui est de toute beauté- des volcans sous-marins…

Je ne viens pas vous effrayer en vous annonçant des catastrophes volcaniques qu’il ne m’appartient pas d’anticiper. Seule votre Planète le peut et cela est son privilège, son rôle et son Amour.

Je viens vous dire : prenez soin de vos volcans car … ils vous aident, ils vous permettent d’avantage de Transmutation.

Je ne vous demande pas de vous jeter dans le cratère des volcans enflammés – sauf si cela est votre désir, mais je ne le pense pas. Je vous demande d’accompagner de vos cœurs et de vos pensées l’activité de vos volcans. Non pas dans des pensées de peur, de risques, de dangers – même si le fait est qu’une éruption volcanique est fort dommageable pour la vie et l’environnement de ceux qui sont à proximité…Mais sachez que ceux-ci sont des transmuteurs, ils sont là pour ça – aussi scandaleux que ce propos puisse vous paraitre, je ne crains pas le scandale.

Le Feu m’aime et je l’aime.

silence

Il y a une intelligence du Feu qui en partie anime votre propre intelligence et vous ferez bien de la respecter comme telle.

Je vous invitais donc à accompagner le travail de vos volcans. Il y a dans votre cœur un élément vibratoire qui peut être en parfait accord avec l’ensemble de l’activité volcanique, ou également avec un certain volcan de votre choix. Je ne suis pas en train de vous inviter, ne vous méprenez pas, à accroitre par l’emploi de cette vibration l’activité d’un volcan, car cela ne vous appartient pas – cela comme je l’ai dit, appartient exclusivement à la Terre, et même si vous faites partie de la Terre cela n’est pas votre rôle en tant qu’être humain.

Je vous demande donc simplement d’être à l’écoute bienveillante, accueillante, respectueuse et joyeuse de la Transmutation qui se fait, au lieu de la craindre par ces vibrations de crainte que vos pensées peuvent émettre, ces vibrations de pensées-catastrophes, de risques (qu’il vous appartient en tant qu’humanité de gérer). Je ne vous demande pas de vous sacrifier si vous vous sentez pas appelé(e) vous même à être un transmuteur.

Je vous demande d’accueillir avec joie et d’amplifier ainsi la Transmutation dans sa portée lumineuse, dans sa portée de Vie, dans sa portée de changement. Vous souhaitez n’est-ce pas le changement, vous souhaitez un autre monde, vous souhaitez que disparaissent bien des impédiments lourds, des « saloperies » comme vous dites…

Eh bien, faites confiance aussi à la portée de ces transmutations, même si les liens de cause à effet vous échappent – cela est normal. La loi de causes à effets ne fonctionne pas dans ce domaine. Seule la loi de synchronicité est là, observez donc la vérité et la réalité des synchronicités entre ces activités volcaniques et les évènements critiques qui actuellement, je pense, battent leur plein sur votre Planète…N’ignorez donc pas que l’activité volcanique joue ce rôle transmuteur, de par la Planète et de par quelques populations qui se sont incarnées auprès de ces volcans, pour accompagner physiquement ces phénomènes de Transmutation.

Le Feu vous aime, aimez le.

silence

Nous allons à présent et dans quelques instants, nous ouvrir à un Cercle spécialement réuni, comme je l’ai dit, autour des questions liées à la survie du Feu et de ses effets ( je ne l’ai pas formulé comme ça lorsque je l’ai évoqué tout à l’heure mais cela est cohérent).

Je vous invite à écouter le Feu encore quelques instants, avant l’ouverture officielle de ce Cercle.

silence

…Entendez vous Frères et Soeurs, la douceur, la sagesse, la tranquillité et l’amour que portent les paroles de mon ami le Feu? Vous n’entendez n’est-ce pas nulle sauvagerie, nulle agressivité…

Et le Feu me charge de vous traduire : « laissez avec joie se consumer vos vielles structures, intérieurement autant qu’extérieurement ». Cela ne signifie pas l’incendie matériel de votre maison ni de votre voiture (quoique vous en avez le choix bien sûr). Les aspects subtils du Feu sont largement suffisants pour opérer cela.

Ecoutez …

silence

Engrammez dans vos cellules, la douceur et la tendresse de ces paroles du Feu, comprenez que la Transmutation n’est pas autre chose pour vous.

Acceptez le coté extrémiste de ces propos, j’aime le Feu et le Feu m’aime, et nous ne craignons pas d’affirmer ce que nous sommes.

…Je déclare à présent possible l’ouverture du cercle, ce cercle est facilité non pas par moi Azaï-Iran, mais par Inajel Kadoun, à qui je cède bien évidement la parole …

…Le cercle de Survie du Feu est publié sous forme d’article séparé – NdR

 

canalisation via Christine Anne K. le 14 avril 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

 

 

Eluhyam Is Er Al – Frange C de cet Univers

Long chant introductif                                                                 cliquez pour écouter

silence vibrant

Recevez et goûtez mon chant comme celui des oiseaux : c’est le chant des louanges, de la grâce, de la plénitude, de la Vie, de la Vie simple, de la Vie véritable. Je le crois, et je le sais.

Ce chant est celui, donné, chanté par Eluhyam Is Er Al, Elohim de la Frange C de cet Univers  -que vous pourriez certes confondre un petit peu avec l’ Elohim de la Terre qui porte ce nom presque identique, car nous sommes des aspects du même Elohim, incarnées dans des Mondes distincts. Je ne dirai pas que Eluhyam Al de la Terre est ma sœur, car nous sommes à la fois bien plus proches – et bien plus éloignées. Nous sommes le même Son, nous sommes la même lignée, nous appartenons aux mêmes gammes de fréquences, à la même famille, au même peuple.

Néanmoins, moi qui vous parle de la Frange C, je ne suis pas de la Terre. La Frange C de cet Univers vous a été présentée récemment par l’un de ses représentants, nommé je crois Nnagala Illa ‘S : ainsi je n’ai pas à répéter à son sujet ce qui a déjà été posé et dit.

J’ai donc simplement la Joie en ces instants d’affirmer notre réunion dans la distance, puisque comme vous l’avez appris par mon prédécesseur nous vivons sur la Frange C et sur la Terre exactement les mêmes processus…Ce qui nous met dans une résonance extrêmement particulière et fraternelle – bien que nous n’ayons absolument pas les mêmes formes de Vie, ni les mêmes natures de corps.

Je partage donc avec vous par ce chant ce qui appartient de par notre propre évolution à la Joie de ce processus -que vous nommez « ascension », et que nous nommons autrement- dans lequel nous sommes parfaitement en phase, vous et nous.

Et je célèbre la Vie, telle que dans toute son intégrité et sa simplicité elle se poursuit à travers ces moments d’évolution importants. Cela est ce pourquoi je suis venu jusqu’à ce canal terrestre.

Nous établissons ainsi des formes et des natures de partages qui nous aident à affiner notre conscience réciproque de ce que nous vivons ; et ma résonance avec l’Elohim de la Terre qui porte la même vibration et le même nom que moi a tout son sens dans ce partage et dans les formes chantées que nous employons -elle autant que moi et moi autant qu’elle- même si mon chant en cet instant est adapté à votre système vocal et auditif par le biais et la forme de cette communication : ce dont je me réjouis en toute Plénitude et en toute Beauté.

Je vais donc continuer à célébrer la Vie : dans sa simplicité, sa plénitude, son intégrité, sa force, sa vérité, son essence.

Long chant, porté par un rythme.

Recevez en toute fraternité par mes chants l’information de Vie biologique et subtile, lumineuse, musicale, gazeuse, aquatique, minérale, innée, atomique…(je cherche les mots, je ne les trouve pas)…l’information de Vie multi-formes, multi-aspects, multi-résonances, multi-directions, multi-temps, multi-joies – qui nous est à tout instant ré-ensemencée perpétuellement par la Pulsation, entre autres, de notre Univers…

Nous sommes, nous les Peuples de la frange, particulièrement sensibles et éveillés dans cette Pulsation, car elle se propage jusqu’à nous et nous sommes en quelque sorte les ultimes gardiens de sa propagation – avant qu’elle ne change de forme pour revenir vers le Centre qui l’origine. C’est un cycle de vie en soi.. Et sans cette Pulsation nous ne savons pas être… Et je sais fort bien qu’elle est présente dans vos corps et dans l’ensemble de votre nature, qu’elle soit audible ou non.

Sachez que chez nous elle est bien plus audible, et insérée, absolument activement dans tout ce que nous sommes, tout ce que nous faisons, dans tout ce que nous créons. Elle anime nos pensées, la structure même de nos pensées, de nos paroles, de nos créations, et de nos émissions de toutes sortes. Elle est architecturée par ces pulsations qui se décomposent en cycles superposés.

J’aimerais donc à cette occasion vous faire entendre et mieux écouter les propres pulsations de votre propre nature, de vos corps, de vos corps subtils, des animaux, des plantes, des eaux et de la vision des cieux qui vous entourent, celle de la Terre, celle des grilles magnétiques et de Lumière qui structurent les formes subtiles de votre planète.

Je reprends mon chant quelques instants…:

chant en rythme

Ainsi pour nous jaillit la Vie sans cesse, s’écoulant, partant, revenant, étant, continuant.

Nous épousons ce flux, ces pulsations, ces mouvements, ces cycles. Nous nous abandonnons, nous sommes, nous célébrons.

Il n’est donc pour moi que Joie de partager cela… J’espère ainsi vous avoir fait entendre notre voix, nos rythmes de vie.

J’entends dans le silence le battement de vos pulsations, je les entends très bien, elles s’entrecroisent, elles se répandent, elles sont savantes et simples. Vos pensées sont un peu désordonnées parfois et semblent oublier la pulsation sur laquelle elles s’organisent en principe – mais cela n’est pas le cas pour tous à ce que j’entends…

J’espère que par la présence de mes chants, vous êtes à présent en mesure d’entendre vos propres pulsations de Vie, souhaitant en cela que nous puissions mieux résonner ensemble, même étant si éloignés au sein du cosmos (tel que vous l’appelez), dans notre évolution parallèle et conjointe.


Je me réjouis infiniment d’avoir pu ainsi employer cette voix humaine pour pouvoir chanter mes propres chants.

Vivez !

Je vous salue, Alléluiah ! Je suis Eluhyam Is Er Al , Elohim de la Frange C de cet Univers que vous connaissez. Alléluiah !

 

canalisation via Christine Anne K. le 15 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle Pléiadiens-Terriens et invités, du 27 janvier


…écouter ce Cercle (téléchargeable)

 

Je déclare le Cercle ouvert.

Ce Cercle est aujourd’hui facilité par Janekul’h des Pléiades, que nous connaissons tous, et a pour objet de définir quatre paramètres qui concernent la mise en orbite d’un nouvel astre au sein de notre Galaxie. Ce nouvel astre, je pense, est déjà identifié par un grand nombre des participants… J’attends un petit tour de Cercle à ce sujet.

bref énoncé en langue stellaire suivi d’un chant

Nous avons donc… – et c’est Janekul’h qui reprend la parole -, merci à tous les participants d’avoir mis à jour aussi rapidement les différentes informations et perceptions concernant cet astre; et merci à notre Frère de Ten’h N’oha qui a délivré par ce chant la fréquence sonore de cet astre, telle qu’ils la perçoivent là où il est.

J’aimerais à présent que nous écoutions en commun, quelques instants, le son, la fréquence, le chant, de cet astre. Je ne donne pas d’identifiant unique, car il est admis en  nos Cercles que selon nos différentes localisations, nous employons nos propres identifiants. Néanmoins, je précise que quand je dis « cet astre », je me réfère, moi, Janekul’h des Pléiades, à l’identifiant utilisé chez moi qui est :

identifiant en langue stellaire

Ceci est pour les archives… Je reviens donc à ma proposition d’écouter quelques instants les fréquences sonores émises par cet astre.

silence, écoute intérieure

Je souhaite vous informer que ces fréquences sont actuellement reconnaissables de façon exemplaire, et cela est un privilège pour nous. Cet astre est actuellement orbité provisoirement dans une zone assez flexible, ce qui permet qu’un déplacement de son orbite n’engendre pas de perturbations dans l’environnement disons où il se trouve; et fait que nous avons à profiter, pourrait-on dire, de cette situation pour justement définir ensemble les paramètres dont je vous ai parlé, qui permettront de fixer cette orbite d’une façon plus sûre et durable… Je ne compte pas – et je le précise – refaire un historique de l’arrivée et de la naissance de cet astre, car vous en disposez. Néanmoins, je vous invite à poser votre accord à cette déclaration de ma part – et si quelqu’un, quelque participant, désirait re-mentionner cet historique un instant, cela est néanmoins ouvert. Je vous écoute, et ensuite nous continuerons.

intervention scandée en langue stellaire

Que soit donc remerciée la beauté de cette intervention qui nous a retracé si poétiquement l’histoire, la genèse de cet astre, tel qu’il a été généré pas son astre-mère, et observé par le Peuple qui a créé ce poème. Cela est un enrichissement pour notre Cercle, et nous en sommes reconnaissants.

Nous pouvons donc, enrichis par ce paquet d’informations poétiques, envisager avec sérénité maintenant l’établissement des paramètres qui sont l’objet de notre Cercle. Un travail préparatoire a été réalisé par quatre groupes ; et nous tenons, je l’espère, pour acquis que les participants ont connaissance des conclusions de ces travaux préparatoires, et des propositions qui sont déduites de ces observations et de ces recherches… Encore une fois, j’interroge le Cercle pour vérifier que ces données sont bien connues, partagées et intégrées par tous…

Nous avons donc un Frère Pléiadien qui nous affirme que l’un des calculs comporte une petite erreur. Nous allons donc soumettre cette information rapidement aux membres du Cercle qui sont doués de cette capacité technologique de vérifier ces calculs.

chant de correction d’erreur

Bien… Nous avons donc maintenant clarifié cette petite distorsion, mineure mais importante, d’un calcul de trajectoire, et cela est une bonne chose. Nous remercions le Frère Pléiadien qui a identifié cela en toute courtoisie.

Premier paramètre :

Il est donc proposé par les groupes de travail que nous passions à la concertation sur l’établissement du premier paramètre. Vous avez donc trois propositions qui sont le fruit de ce travail, et qui concernent la forme à donner à ce paramètre. Est-ce que nous pouvons envisager de voter pour l’une de ces trois propositions tout simplement ? Est-il besoin de les rediscuter ?

intervention en langue stellaire

Merci, Très Cher, il est donc acquis, j’espère, que nous n’avons pas à rediscuter ces propositions, qui ont été le fruit d’un travail très conséquent. Nous allons donc procéder, si vous le voulez bien immédiatement, au choix de l’une de ces trois propositions concernant le premier paramètre… Vous allez donc utiliser votre système sonore habituel de départagement entre les trois propositions pour élire celle qui apparait la plus pertinente. Je vous rappelle que nous tiendrons compte au fur et à mesure, pour chaque paramètre, de l’existence et du choix du et des paramètres précédents. Ceci est donc le premier, et nous le choisissons librement, mais en considérant, en anticipant le fait qu’il y à aligner les trois autres paramètres sur ce paramètre-là. Ceci est un rappel avant que nous procédions à notre élection.

Bien. Nous allons donc maintenant procéder à l’enregistrement et à l’audition de vos émissions sonores. Synthèse :

synthèse sonore n°1

J’attends l’assentiment de l’ensemble du Cercle par rapport à ce qui a été choisi, et la synthèse sonore a été entendue par tous les participants, en toute correction. Il nous reste à valider cela par l’établissement de l’identifiant du paramètre définitif, mais cela ne sera pas partagé en cet instant. Nous partagerons en fin de Cercle ces données globalement concernant les quatre paramètres. L’équipe technique qui élabore cette donnée l’a enregistrée et va la produire.

 

Nous passons – cela est du moins ma proposition – au second paramètre. Y a-t-il une objection ? Bien. Nous passons à cette élection du second paramètre. Vous avez donc, établi par un autre groupe de travail, cinq propositions. je vous rappelle que du fait que nous avons défini le premier paramètre, ces propositions doivent être considérées de façon conséquente, en anticipant également sur les paramètres suivants. Il nous semble assez évident, d’ailleurs, que deux de ces propositions sont à privilégier. Néanmoins, vous avez la liberté entière de considérer cela autrement, avec vos propres observations. Pouvons-nous procéder aux émissions sonores d’élection dès maintenant ? …Nous les recevons donc dès cet instant.

silence, réception

La synthèse me fait savoir que nous avons, encore – suite à ce premier niveau d’émissions électives -, nous avons à départager encore entre deux propositions qui sont la numéro 3 et la numéro 4. Par conséquent, je vous invite -sans discussion, et je vous en remercie- à re-émettre votre vote..

Nous avons donc élu la proposition 3. La synthèse sonore va être délivrée :

synthèse sonore n°2

 

Bien. Y a-t-il une objection à passer immédiatement au choix du troisième paramètre ? Nous avons donc, de la part du groupe de travail concernant ce troisième paramètre, deux propositions : le choix est donc simple… Je vous laisse quelques instants pour bien re-réfléchir les implications réciproques de ce choix avec les deux paramètres précédents, et l’anticipation du quatrième paramètre qui n’est pas encore choisi. J’entends que cela soulève une petite difficulté… difficulté de choix ? difficulté de compréhension ? difficulté d’élaboration ? Est-ce qu’un des participants peut répondre à cette forme de question concernant une difficulté d’élaboration ?

intervention en langue stellaire, puis chant

Bien. Plus de difficultés ? Non, tout va bien. Pouvons-nous donc élire l’une de ces deux propositions concernant le troisième paramètre ? Je pense que vous avez eu le temps de réfléchir et donc nous allons immédiatement procéder aux émissions sonores d’élection.

…Bien. Quelle unanimité ! Nous avons donc immédiatement – et avec la plus grande clarté – défini sans ambiguïté, sans hésitation, ce paramètre qui s’est imposé. Cela est extrêmement intéressant, commenterai-je, car il est vrai que la posture de ce paramètre dans l’architecture des quatre est fondamentale. Et par conséquent, le fait qu’il soit aussi fermement et unanimement décidé lui confère, je pense, énormément de fermeté, de clarté… (Je cherche quelquefois les mots dans la langue française où je dois m’exprimer pour satisfaire le fait que nous sommes canalisés par une personne humaine, et ce n’est pas toujours facile). Nous allons donc délivrer la synthèse sonore de ce troisième paramètre tel qu’il vient d’être magistralement élu.

synthèse sonore 3

 

Il nous reste le quatrième paramètre. Vous avez donc, de la part du groupe qui a préparé ce paramètre, un ensemble de dix propositions. Il est clair que suite aux choix qui ont été faits pour les trois paramètres précédents, il ne reste – me dit-on – que trois propositions qui soient valables et pertinentes pour ce choix, qui sont les numéros 8, 9 et 10. Je vous invite donc à accepter cette restriction dans votre élection. Je vois que tout le monde est d’accord.

Nous allons donc, après un bref temps de réflexion – je vois que c’est bon -, procéder à l’élection du quatrième paramètre. J’attends…

Merci, c’est parfait………    Synthèse?…… parfait.

Nous avons donc un paramètre flexible, car les paramètres 8, 9 et 10 avaient été conçus comme porteurs eux-mêmes d’un paramètre de flexibilité leur permettant d’être non pas interchangeables, mais néanmoins d’avoir des sortes d’interactions quel que soit le choix du paramètre. Et là en l’occurrence, c’est le paramètre 8 qui a dominé dans vos choix, mais néanmoins il est en interaction avec le paramètre 9, et le paramètre 10 à un degré moindre : ce qui le rend, on pourrait dire, extrêmement vivant.

Nous allons donc, après cette petite parenthèse, entendre la petite synthèse sonore de votre choix, que voici (on vient de me la donner) :

synthèse sonore n°4

 

Bien. je vous remercie tous. Nous allons donc avoir à présent la synthétisation des bandes sonores, correspondant à chacun de ces paramètres tels que nous les avons ensemble, dans ce Cercle, soigneusement choisis et redéfinis. Ils vont être soumis à l’équipe de surveillance des orbites, pour vérification – ou disons contre-vérification – de la pertinence absolue et indéfectible de toutes leurs données, avant d’être appliqués. Et s’il arrivait qu’il y ait une modification à envisager, sur le conseil de cette équipe; eh bien nous vous renverrions un petit mémoire à ce sujet, pour voir si éventuellement nous convoquons en ce cas un nouveau Cercle… Il est clair que, a priori, il n’y aura pas ce genre de difficulté supplémentaire, mais soyez néanmoins à l’écoute et dans l’attente de ce résultat.

Il nous reste à partager, en notre Cercle, la joie, la beauté, la pureté de la mise en orbite probable de cet astre, que nous pouvons écouter ensemble – nos coeurs unis, nos esprits unifiés, nos corps alignés, dans la perfection de la forme de ce Cercle, qui nous nourrit, et nous nourrit réciproquement, nous unifie, nous met dans le partage et dans l’égalité absolue, unifiée et harmonieuse de tous nos Êtres.

Partageons, écoutons…

Que dès à présent le chant de cet astre s’inscrive dans nos coeurs. Que dès à présent ce chant se fonde et s’articule dans l’ensemble des chants qui constituent la musique de nos galaxies. Son orbite définitive lui confèrera sa place définitive et stabilisera son état. Ainsi notre musique collective s’enrichira d’une nouvelle émission sonore dans toute sa beauté et ses harmoniques. Nous accueillons cela avec joie, et dans l’unité de nos coeurs, en ce Cercle.

Que nos coeurs, quelles que soient leurs formes respectives, conservent cet instant d’harmonie en mémoire, et le fassent perdurer au-delà de la clôture de ce Cercle, qui comme chaque Cercle se continue au delà de cette cloturation formelle.

Alleluiah. Clôture du Cercle.

 

 

via Christine Anne K. le 27 janvier 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Eloha n°13

-écouter Eloha n°13-

Long chant et paroles d’ouverture

Mes Très Aimés, quelle joie, quel plaisir, quelle réjouissance de chaque cellule, de m’adresser à vous ! Je sens vos cellules modifiées, régénérées, transformées, simplifiées, ou complexifiées selon le regard que l’on pourrait y porter, car vous avez considérablement changé.

Ne vous fiez pas aux apparences qui donneraient à penser, avec votre moi limité, que vous n’avez pas changé, car cela n’est vraiment qu’illusoire : croyez-moi, vous avez considérablement changé ! Vous êtes rayonnants, vous êtes splendides, vous êtes puissants, vous êtes beaux, vous êtes libres, vous êtes sages, vous êtes créateurs – du moins, vous avez tout ce qu’il faut, ou presque. Il vous manque encore quelques petits paquets de données, mais cela est conjoncturel, car vous avez également à vous assujettir à certains cours des événements cosmiques, qui font que vous ne pouvez pas aller plus vite que ce qui vous entoure et que ce qui vous fait être, tous à la fois, ensemble, avec la Terre et le Système Solaire.

C’est moi, Eloha, Mère Elohim Créatrice, qui m’adresse à vous.

Que chaque cellule, que chaque atome de vos corps et de vos lumières soient en Joie -mais ils le sont-, soient en Vérité -et ils le sont-, soient en pleine potentialité -et ils savent l’être.

Je remarque, de toute ma tendresse, qu’en ce moment vous ne riez pas beaucoup. Je crois en saisir plus ou moins les raisons… Mais sachez que vous ne devez pas vous attacher à ces raisons disons événementielles, ou de séparation telles que Marie-Isis les a évoquées, car vous êtes réellement en état d’outre-passer, de par vos Êtres, ces aspects circonstanciels qui – nous le savons – font partie du processus qui vous permet de vous libérer de vos vieilles enveloppes, et cela est long… Mais sachez donc que le rire n’est pas exclu.

Le rire est une activité non seulement saine, mais libératrice, activante, et par là-même propice aux états de création. Il ne s’agit pas, bien évidemment, de rire de façon lourde pour des choses qui ne sont pas réellement élevantes. Il ne s’agit pas de rire de qui que ce soit; mais vous pouvez rire de vous-même en revanche, et cela, je ne saurais trop vous y inviter.

Que chacun sache rire de ce qu’il n’est plus et de ce qu’il croit encore être, tout en sachant qu’il ne fait que croire l’être, alors qu’il sait qu’il ne l’est pas !…Vous jouez à cache-cache avec vous-même, mes Très Chers. Vous mettez, vous retirez votre Masque, vous jouez à colin-maillard avec vous-même, mais sachez au moins en rire ! Riez, riez, amusez-vous ! Sinon, vous êtes simplement enchevêtrés dans les ficelles qui attachent votre Masque, et ça n’est pas très drôle, n’est-ce-pas ?

Nous allons donc jouer à quelque chose. Je vais donc vous inviter à bien regarder votre Masque. Et quand je parle de Masque, de désigne le visage et la forme de l’individu social et de convention – que vous appelez aussi votre personnalité – qui vous sert de vêtement et de véhicule, dans cet environnement que vous croyez encore extrêmement réel. Ainsi donc, ceci étant désigné comme le Masque, je vous invite d’une part à le reconnaître comme tel, d’autre part à le regarder… Et qu’est-ce qui n’est pas le Masque ? direz-vous. Eh bien vous le savez très bien, je ne vais pas vous le décrire. Ce qui n’est pas le Masque, c’est Vous, c’est Toi, c’est ta Vérité, ta Joie, ton Entièreté, Toi qui est capable de rire.

Regardez donc bien ce Masque, regardez-le avec amour, avec affection, avec bienveillance, car il vous appartient, il vous est familier, il vous est encore utile dans un certain nombre d’interactions, et par confort. Mais justement, ce confort : est-il véritablement, mes Très Chers, confortable de porter un Masque jour et nuit ? Cela ne vous colle-t-il pas au visage ? Cela ne vous gratte-il pas les oreilles d’avoir cette chose accrochée, reposant par cette ficelle, un peu de guingois, sur vos oreilles qui servent à bloquer sa chute? Eh bien enlevez vos oreilles pour que sa chute s’accomplisse ! Vos oreilles ne vous servent à rien ; vous pouvez entendre sans les oreilles. Ne croyez pas que je plaisante… Je sais que vos oreilles, celles de votre corps physique, sont un bien précieux. Et même que l’oreille contient (en résumé) l’accès à un grand nombre de programmes. Néanmoins, je vous affirme que vos oreilles ne vous servent pas à entendre et qu’elles ne servent pas non plus véritablement, utilement, à maintenir ce Masque en position.

Nous allons donc établir un petit protocole pour jouer à retirer le Masque, sans le perdre, car je sais que beaucoup d’entre vous craignent de le perdre – et je respecterai ce petit travers. Car c’est à vous qu’il appartient – et à vous seuls – de choisir que vous ne craigniez plus de le perdre. Je ne vous forcerai pas.

chant

Eh bien, dites-vous que ce chant, vous ne l’avez pas entendu avec vos oreilles, et cela est la réalité. Vous allez donc considérer que vous n’avez plus d’oreilles. Avouez que c’est amusant et que c’est libérateur : vous allez pouvoir vous coiffer autrement… Je plaisante ! Comment donc ce Masque peut-il à présent être regardé ? Je sais qu’il vous est cher et je sais que vous aimez, beaucoup même – et je concède que cela est important -, vous aimez vous trouver beaux, vous aimez vous trouver cohérents -et cela est encore plus important, d’où l’importance que vous accordez au maintien cohérent de ce Masque. Nous allons donc admettre parfaitement qu’il est cohérent, et nous allons cependant décider de le poser tranquillement, à côté… On pourrait proposer de le remiser, mais cela est un choix qui vous appartient. Nous jouons simplement à l’enlever, et vous vous apercevrez que le Visage qui est derrière est non seulement parfaitement cohérent, mais parfaitement beau, parfaitement structuré, et qu’en plus il vous plait davantage que le Masque. Pour cela, vous allez écouter – et non pas avec vos oreilles que vous avez enlevées mais avec vos véritables organes d’audition – la suite de ce chant.

le chant se déploie en silence, se clôt par de brèves modulations sonores

Et bien que vous le croyez ou non à présent, mes Très Aimés, mes tendres Aimées Créatures, votre Masque est déposé pour les instants que vous choisirez de laisser durer. Vous pouvez ne plus le remettre; vous pouvez le remettre dès que vous en aurez besoin : cela vous appartient. Néanmoins, je vous ai fourni là un code tout à fait précis qui vous permet de déposer ce Masque…N’utilisez pas votre mental pour comprendre et croire ce que je vous dis, car vous vous y perdriez, et vous seriez encore une fois prisonniers, englués dans votre Masque.

Nous allons passer maintenant à l’étape suivante de mon Jeu, qui consistera à vous regarder sans votre Masque. Comment faire ? Je vais vous inviter à vous regarder intérieurement  (il ne s’agit pas d’aller vous mettre devant un miroir !). Vous allez donc focaliser intérieurement votre regard, d’abord sur votre gorge, précisément là où vous avalez votre salive. Et puis vous allez suivre, en direction de votre coeur, cette merveilleuse goutte de salive qui descend comme une petite lumière pour vous aider… Et vous allez focaliser votre regard, intérieurement, vers le point de votre coeur que je vais désigner :

bref énoncé en langue stellaire

Je vous rappelle que vous avez laissé votre mental dans votre Masque, et que donc les indications que je vous ai données sont parfaitement intelligibles, évidentes, limpides. Vous êtes en train de vous regarder… Vous n’allez pas tout de suite comprendre que vous êtes en train de vous regarder, et cela était prévisible. Simplement, nous allons maintenir cet état. Rappelez-vous que c’est un Jeu, un Jeu de « j’enlève mon Masque, et je suis tellement bien sans mon Masque ». Et pendant que vous vous regardez, je vais simplement vous envoyer quelques sons, pour supporter cette situation disons, en musique…

chant

Est-ce que vous commencez à Vous voir ? Est-ce que vous acceptez de voir que Vous voyez ? Est-ce que vous acceptez de Vous reconnaître, d’être en face de Vous-même ? Si vous croyez ne rien percevoir, ne rien saisir, ne rien voir ni ne rien comprendre, soyez en paix car cela va se faire… Je ne fais que vous transmettre ce qui vous permet de le faire en toute quiétude. Et par conséquent, soit c’est déjà là, soit cela va se produire, peut-être plus tard, peut-être demain, peut-être très vite. Les clés sont données, les oreilles qui tiennent le Masque sont dévissées… Façon de parler : vous savez que nous aimons jouer !

Je vous invite encore à poursuivre votre contemplation. Que la vibration de mon chant vous permette de réaliser cela encore quelque temps. Ce chant est sans prétention : il est simplement Présence.

chant

silence, contemplation

Je sais que vous reconnaissez la beauté et la cohérence magnifiques de ce Vrai Visage. C’est le Visage que vous avez à la Maison – cette Maison de l’Instant, où ma vibration de Marie-Isis vous attend. C’est le Visage de votre Joie, de votre Présence dans l’Unité. Reconnaissez que vous aimez le porter, le montrer…

silence, contemplation

Ainsi, mes Très Aimés, est le but de notre Jeu. J’espère que ce Jeu vous plait et que vous le referez. Vous pouvez le refaire, chacun, tout seul, ou en groupe, chaque fois que vous en avez envie. Et j’espère, peut-être, que vous aimerez ne plus considérer cela comme un Jeu mais comme une réalité, et laisser votre Masque définitivement là où vous le laisserez. Je sais qu’aujourd’hui, comme je l’ai dit, vous craignez encore de le perdre : apprenez à vous en détacher, si cela n’est déjà en cours. Ce Jeu que je vous ai proposé est une autre approche des exercices de détachement que vous pratiquez déjà, et je le sais.

Nous avons installé dans ce Jeu un petit programme, bien utile, pour vous aider à déconnecter d’un switch votre Vrai Visage de votre Masque. Apprenez à profiter de ce programme.

Je vous aime, je me réjouis en toutes vos cellules, en toute joie. Que vous êtes beaux, que vous êtes cohérents, comme vous avez changé, comme cela est magnifique ! Vous êtes puissants, vous n’avez plus besoin de votre Masque, mes Aimés, il vous enferme. Sachez dénouer ses ficelles et libérer vos oreilles. Sachez vous aimer pour ce que vous êtes, et non pas pour ce Masque que vous entretenez encore.

Je suis Eloha, Mère Elohim Créatrice. Je vous aime à l’Infini, et je vous salue.

Alleluiah

 

via Christine Anne K. le 24 janvier 2012

ces messages sont faits pour être partagés, à condition toutefois -et nous vous en remercions- que leur contenu et leur forme soient intégralement respectés, et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Eluhyam Al – Elohim de la Terre – N°2

 
Chants spécifiques de dévoilements, décollement et abrasement d’illusions et voiles… et remerciements à ce que nous sommes…  

-lien pour écoute/vidéo : http://vimeo.com/32251448

 

Long chant

Bien Aimés, voici donc en ce jour mon nouveau Chant. Je suis Eluhyam, Elohim de la Terre, que vous connaissez.

Je viens donc vous apporter à nouveau à travers mes Chants précis une nouvelle série de dévoilements : dévoilements d’illusions, dévoilements de certaines erreurs ou croyances, dévoilements de vous-même mes très Aimés – car beaucoup d’entre vous portent encore de nombreux voiles, se cachant ainsi à eux-mêmes bien des aspects de leur Vérité, de leur Beauté, de leurs Possibilités, de leur Être Véritable.

Je sais que vous aspirez du plus profond de vous à ce dévoilement. N’y résistez donc pas.

Il est grand temps en ce nouveau cycle de vous débarrasser des derniers bouts de tous ces voiles, qui vous empêchent de bouger, d’être, d’avancer, et même de chanter.

Je me réjouis cependant du grand changement que nous observons ces tous derniers temps, et de ce qui à présent vous fait paraître comme véritablement une très Belle Humanité en Devenir, sachez-le… Mais ne vous laissez pas abuser par certaines convictions que vous n’auriez pas besoin de tout cela ou que vous seriez déjà arrivés, car il vous reste encore un peu de travail -je n’aime pas ce mot, mais cependant je l’emploie… Alors vous serez véritablement, pleinement, dans votre intégrité parfaite et totale, les Créateurs et Co-créateurs que vous avez à être, à continuer d’être, ainsi que pour ce que vous avez à engendrer, mes très Aimés.

Je vais donc à présent vous délivrer la suite de mon Chant, Chant comme je l’avais exprimé l’autre fois de décollement et d’abrasement des illusions et des voiles que vous avez à décoller de vous et de ce qui est devant vous, mes très Aimés.

Chants ...

Merci donc à vous, tous autant que vous êtes et Bien Aimés, frères et soeurs dont j’ai si longtemps partagé la condition, et souvent avec joie.

Merci d’être ce que vous êtes, merci de ne pas renier ce que vous êtes, merci de ne pas vous détourner de vous-mêmes.

Merci de votre Présence, merci de votre Beauté, merci de vos Jeux, de vos Créations, de vos Rires, et de vos Sagesses.

Il est temps à présent n’est-ce pas de mettre à la poubelle toutes ces illusions qui vous ont amoindris. J’ai envie de rire avec vous, si vous permettez, et j’espère que vous saurez rire avec moi…  rire d’Eluhyam

Je vais vous délivrer la troisième partie de mon Chant mes très Aimés. Puissiez-vous en profiter.

Chant

Puissiez-vous danser de joie mes Aimés, puissiez-vous véritablement danser votre Danse et être votre Joie.

Je me réserverai, si cela s’avère utile ou nécessaire, une session supplémentaire de Chants de la même nature dans quelques temps. Cela dépend de vous. Sachant que pour moi ça sera toujours une joie de me retrouver en cette voix.

Je vous salue. Je suis Eluhyam Al, Elohim de la Terre. Je me retire. Alleluiah.

 

 

via Christine Anne K. le 14/11/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Eluhyam Al – Elohim de la Terre – N°1

 

Chants spécifiques de « décollement d’illusion »   -lien pour écoute/vidéo : http://vimeo.com/30812338

– ce message chanté vient à la suite et en complément de l’intervention de Marie-Isis

 

 

Long chant introductif

Très chers Frères et Soeurs, Frères Humains, je me nomme Eluhyam. Je suis un Elohim incarné en cette Terre depuis bien longtemps. Je me réjouis infiniment de pouvoir m’exprimer en tant que Ce que je suis, en ce jour. C’est une grande Joie, et une grande Simplicité.

Nous sommes un certain nombre en cette Terre, sachez-le, et nous avons choisi de nous fondre pendant longtemps au sein des hommes et des femmes, et de partager ce qui était le lot de ces incarnations. Nous avons dormi, nous nous sommes réveillés petit à petit. A présent, je suis en état d’être ce que je suis, ainsi que je vous l’ai dit, et de quitter temporairement mais facilement le corps et la personne qui me servent à être incarné. Car cela ne m’est plus utile, et Ce que je suis me permet d’être également en bien d’autres couches dimensionnelles, et en bien d’autres états, qu’il est nécessaire que je traverse afin d’employer mes capacités, mes fonctions, là où je peux être appelé à donner, au mieux, mon Service.

Cela est un peu explicatif mais il le faut bien, n’est-ce pas… J’ai simplement la joie de pouvoir exprimer par cette parole cet état, cette fonction, cette Joie.

 

Je compte à présent vous transmettre par quelques chants un certain nombre de données et d’informations qui ne pourront que vous aider à mieux parfaire ce que vous avez à parfaire en ces instants, et en particulier – ainsi que Marie-Isis, Mère Incarnante, vous l’a indiqué – à parfaire ce qui vous permet de frotter, d’abraser, de décoller, de défaire -dans le respect absolu de vous-même- ce qui n’a plus lieu de vous encombrer, en termes de structures égotiques, en termes d’illusion de soi-même, en termes de confusion entre ce que vous croyez être, ce que vous êtes, ce que vous croyez ne pas savoir de vous, et ce que vous savez en réalité mais qui vous est voilé.

Ainsi, cela est ma fonction en ce jour, et je m’en réjouis à travers cette voix que j’emploie et que je connais bien.

 

Voici donc un premier chant :

premier chant

Que ce chant vous aide, mes Frères et mes Soeurs humains que j’aime et dont je partage l’expérience, à vous libérer d’un ensemble de structures très précis qui actuellement n’est plus qu’une enveloppe parfaitement détachée de vous mais encore présente (presque par accident pourrait-on dire) et que vous pouvez lâcher comme une coquille desséchée, mes Très Aimés, mes Frères et Soeurs. N’ayez crainte.

bref silence

Sentez, acceptez ce détachement, et réjouissez-vous comme je me réjouis moi-même. N’ayez crainte, cela ne peut être douloureux.

Je vais vous offrir un deuxième chant pour compléter le précédent.

 

deuxième chant

Que ce chant, que cette architecture sonore mette en place ce qui permet le décollement précis, structuré, définitif et sûr de la structure voilante qui jusqu’à présent a été nécessaire au fonctionnement de votre personnalité dans cette illusion. Cette structure voilante ne sera pas défaite en un seul chant, ni en une seule séance, mais il importe que cela débute ainsi. Et cela permet la première phase de cette opération.

bref silence

Je vous invite mes Frères et Soeurs très aimés, à respecter votre corps infiniment. je vous invite à l’aimer, je vous invite à partager entre vous, entre nous, la Beauté et l’Amour qui sont inhérents à la véritable structure de nos corps. Je vous invite, je nous invite à être ensemble ce que véritablement nous devons être et nous savons être, nous, vous, Humains de la Terre, dont je partage encore parfois l’existence incarnée.

 

Je vais à présent – et cela toujours dans le service que j’accomplis au nom de l’Un que je sers infiniment – vous délivrer encore un chant, avec tout mon respect, mon amour, et en toute humilité. Cela est ma fonction et je l’accomplis.

troisième chant

Recevez encore une fois toute ma joie. Je ne suis pas habilité à vous délivrer le sens, la fonction de ce dernier chant moi-même; mais sachez qu’il vous est transmis dans les conditions les plus pures de transmission qui puissent être, à travers un certain nombre de filtres très précis, très élaborés, et très joyeux, mes Frères et Soeurs aimés.

silence


Partageons donc en confiance, en joie et en absolue vérité de nous-même le bénéfice de ces chants, et abandonnons joyeusement ce qui de nos incarnations passées et encore actuelles n’a plus à rester en fonction, ni à rester en obstruction de notre Clarté, Vérité, Lumière, Absoluité et Joie Simple, dans le Service de l’Un et dans la simplicité parfaite de l’Unité qui est la seule Vérité à laquelle nous puissions nous référer.

Je vous salue, avec ma joie et tout mon amour. Je me nomme Eluhyam Al, Elohim de la Terre. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 17/10/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

La Mère des Chants.

ceci succède à Orionis, en tant que son invitée

-lien pour écoute de cette transmission : http://vimeo.com/29671550

 

Long chant en langue stellaire

Ceci était pour vous, amis frères et soeurs de la Terre : mon Chant.

Je suis la Mère des Chants, tout simplement. Ainsi à travers moi naissent tous les chants qui doivent naître. Certains d’entre eux ne seront chantés qu’une fois, d’autres sont faits pour être répétés, enregistrés, transmis.

Je suis là sur commande d’Orionis, pour compléter et adoucir ce qui doit l’être, et je ne me pose pas de questions. Je chante.

Chant

Ainsi tout chant peut-être développé, engendré, chanté. Si vous vous reliez à moi, je serai toujours et en toute occasion disponible et disposée à vous permettre de chanter votre chant. Quand je dis permettre, je veux dire aider, il ne s’agit pas de me demander une permission. La permission c’est vous qui vous la donnez et nul autre.

Je salue en ces instants la venue de la pluie, qui est une Bénédiction chez beaucoup de vos peuples, et dont la Fluidité et la Douceur sont propices à l’installation du chant.

Silence

Voici à présent, dans le coulé de la pluie, le Chant de la Forme qu’Orionis vous a donnée à contempler. Entendez et soyez.

Chant de la Forme

Vous ne chercherez pas, très Chers et très Aimés, à répéter ce Chant, qui est en quelque sorte pour vous un chant de l’instant à entendre, voir à réentendre si vous le désirez… Mais vous êtes libres, bien sûr, de créer vos propres chants et vous le savez.

J’ajouterais simplement, et vous le savez, que le chant est Joie. Et je suis la Mère de tous les Chants, ainsi je suis non pas la seule Mère, mais co-créatrice en cela de toutes les Joies, du moins celles qui sont chantées. Je vous salue.

Chant


 

via Christine Anne K. le 25/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°11

 

– lien pour écoute/vidéo de cette canalisation : http://vimeo.com/29491028

 

 

Long chant introductif


Ô mes Très Aimés, me voici, Eloha, Mère Elohim Créatrice, et si joyeuse et tendre de vous retrouver, du moins en paroles car je n’ai cessé d’être près de vous, mes Très Aimés, mes Tout Doux, mes Très Beaux.

Qu’il est doux et joyeux à présent de savoir vous faire chanter ainsi, de pouvoir entendre ces mélodies que votre voix sait, que votre voix fait, que vous êtes, avec lesquelles vous pouvez jouer !

chant

…Je ne cesserais de chanter, si ce n’était aussi le moment de vous dire des choses, un petit peu en paroles. Mais, de même que cet aspect de moi, Marie-Isis, s’est exprimée avec peu de paroles, de même je souhaiterais également en avoir peu.

Vous n’avez plus besoin, mes Très Chéris, tant d’écouter avec votre mental qui analyse des codes et décortique le sens des paroles et leur construction, que simplement d’entendre, sans cesse, en vous et autour de vous : ce qui est, ce qui se chante, ce qui se joue, ce qui se fait et se défait, s’architecture, ce qui se danse, ce qui traverse parfois les dimensions, les retraverse, et toutes les formes qui ainsi se créent, se répètent, se symphonisent perpétuellement, tout autour de vous et par vous. Car vous n’êtes pas étrangers, mes Très Chéris, à ce qui se fait et à ce qui se joue : vous êtes entièrement co-créateurs, co-responsables, co-étants et co-agissants de tout cela.

Ces quelques paroles ne servent à vrai dire qu’à rassurer la petite partie de vous qui encore s’accroche aux habitudes de penser de façon formulée pour avoir des certitudes, qui -à vrai dire- sont peu de choses en comparaison des certitudes que vous pouvez avoir dans votre véritable sens d’écoute : celui de vos êtres, de vos essences, qui eux n’ont nul besoin de ces quelques paroles… Mais néanmoins, je sais que nous avons encore besoin -vous et moi, et nous avec vous- d’établir ce lien. Il demeure important, il demeure un aspect du Jeu.

Je vais cependant continuer à jouer avec le chant, et pas seulement avec les paroles, pour pouvoir développer l’entièreté de se que je souhaite vous dire, vous raconter, vous partager aujourd’hui…

chant

Voici que ces quelques phrases chantées, mes Très Chers, ont ainsi célébré, dans la plénitude des architectures sonores transmises par cette voix, ce qui vous a été annoncé, formulé peu auparavant par Marie-Isis et qui concerne votre Vérité, votre véritable Être, Essence. Ainsi ce chant, mes Très Aimés, permet de desceller encore certaines coquilles dont les attaches sont restées fermées.

chant

Mes Aimés, je sais qu’à présent mon frère Eshtananda serait capable et ravi de vous expliquer la nature du programme que je viens d’installer en vous par ce chant. Cela n’est pas ma nature d’expliquer les programmes de cette manière : je suis simplement en train de jouer de ma harpe, et je le fais non seulement avec doigté, avec jeu, avec amour, mais avec croyez-moi une grande précision. Ainsi, ce ne sont pas quelques explications adressées à votre mental qui pour moi sont d’une grande utilité. Bien plus utile est ce que je chante pour vous en ces instants, mes Très Aimés, et je me réjouis de pouvoir ainsi ajouter, réajuster, revisiter certains petits et grands aspects de votre composition.

Nous allons donc poursuivre. N’oubliez pas que j’aime jouer avec les perles : cela est important pour ce qui va suivre…

chant

Je vais vous inviter, mes Très Chéris, à bien agiter ces quelques perles à présent. Imaginez que vous tenez un grand coquillage dans lequel elles sont rassemblées, que vous pouvez les agiter faisant ainsi un joli bruit et dynamisant joyeusement ce qui vient d’être déposé dans chacune. Cela constitue un certain nombre de codes, comme vous dites, et le fait de les agiter ensemble ainsi, les inter-relient d’autant mieux. Cette image peut vous paraître futile mais il n’en est absolument rien, bien au contraire. Je vous rappelle qu’une perle est la quintessence d’une action, la cristallisation d’un chant et la perfection d’une forme.

chant

Ainsi, moi Créatrice, moi Mère Elohim, moi joueuse de perles et de harpe, installatrice de perles sonores, je vous informe, mes Très Aimés, mes Enfants, de votre plénitude. Vous pouvez à présent, dans l’Océan que vous êtes à vous tous, danser, jouer la danse et les formes infiniment subtiles… A vrai dire, vous n’avez pas de mots pour décrire ce dont je vous parle à l’instant, mais je vous parle de ces perles – mais si je vous dis d’imaginer des perles dans l’océan, cela est une image extrêmement dérisoire, je ne souhaite donc pas que vous puissiez vous arrêter à cette image. Je vous demande donc simplement d’être cet ensemble de perles et cette perle unique tout à la fois que vous êtes, et je vous remercie d’avoir été là pour entendre et intégrer ce que j’ai chanté. Car cela devait être. Cela est ma nature et mon travail, cela est ma joie, cela est ce que je suis pour vous, cela est ce que vous êtes pour moi. Nous avons donc, ensemble, co-accompli ce qui devait l’être, et je n’en dirai pas davantage par la voie des mots.

chant

Je vous salue, mes très Aimés. Je suis Eloha, Créatrice. Vous êtes mes Enfants. Mon Amour pour vous est sans limites, et nous sommes à tout instant et sans cesse en train de parfaire cette magnifique Création.

Soyez. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 22/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Arbre Unique Primordial U

-lien pour écoute (vidéo) : http://vimeo.com/28602827

 

– Introduction en langue stellaire –

Très chers enfants de la Terre, de l’Un, de la Joie, du soir et du matin, des ondes qui se font et se défont. Enfants de la Vie, Arbre je suis, en quelque sorte : non pas un arbre tel que vous les voyez, bien que ceux-ci soient à mon image.

J’ai parfois été représenté comme un Arbre de Vie ou un Arbre Cosmique, un Arbre de Sephiroth, et d’autres encore. Ainsi je suis, et je vous invite à ne pas me donner de noms qui influenceraient vibratoirement et réduiraient l’immensité de ce que j’ai à être.

– Passage en langue stellaire –

Il y a donc, dans ce que je viens de transmettre à travers la voix de cet être humain qui prête son corps et son intelligence et sa voix, ce dont je la remercie, un certain nombre de règles, de mesures, de rythmes et d’éléments de cycles – dont je détiens de par ma nature les éléments, les clefs, car je les déploie à tout instant et dans tous mes états… Mais également, je vais vous transmettre aussi un Chant. Ce Chant sera, je n’en doute pas, une joie pour vous car, à travers lui, vous retrouverez un grand nombre de savoirs perdus, de connections comme vous dites, à différents mondes, en particulier du monde végétal de votre planète, mais aussi le monde des Arbres du cosmos et de cet Univers, tels qu’ils se déploient dans différentes configurations, différentes formes, différents environnements – mais en étant reliés, tous, les uns aux autres.

C’est cela que je suis.

On pourrait dire que je suis cet Arbre Unique qui est l’Essence de tous les arbres, et qui est, pourrait-on dire, la base de données.

Si l’on m’a dépeint en tant qu’Arbre de Vie ou Arbre de Savoir, c’est bien parce que ce que je suis représente à plusieurs titres ces choses. Et qu’elles ont été reconnues et perçues par ceux qui savaient le faire dans les temps reculés de l’histoire de votre Humanité – pour ne se situer que sur l’histoire de cette Planète que vous habitez à cet instant.

– Passage en langue stellaire –

Voici donc à présent une première Branche que nous nommerons celle des règles de vie, des règles biologiques, des règles des horloges cosmiques, des règles de rythmes et bien d’autres encore, qui s’appliquent dans différents points de cet Univers et de ses formes de vie.

– Première Branche chantée en langue stellaire –

Que cette Branche s’épanouisse, fructifie, se déploie, danse dans les vents, vous apporte la fraîcheur et la vie.

…Voici à présent la seconde Branche, celle-ci va vous transmettre, car elle les porte, toutes les mesures, tous les rythmes, tous les cycles déployés à travers les formes de vie et les systèmes planétaires et stellaires de cet univers.

– Deuxième Branche chantée –

Que cette Branche à son tour se déploie, fructifie, vive, produise ses fruits, ses feuillages, ses fleurs, vous rafraîchisse et vous donne la vie.

…Je vous transmet à présent une troisième Branche et celle-ci, pourrait-on dire, est fort précieuse car elle est jeune, elle est tendre, elle est pleine d’énergie mais encore en train de naître. Prenez-en donc grand soin.

– Troisième Branche chantée –

Ainsi donc, que cette troisième et jeune Branche se développe par la force des Cœurs, par la lumière des Esprits, par la joie des Êtres, et puisse ainsi fructifier, se déployer, rafraîchir et protéger la vie et la nourrir. Qu’elle puisse déployer de nombreux rameaux et de nombreux feuillages, et accueillir ceux qui viendront y demeurer quelques temps ainsi que les oiseaux de votre Terre.

Dans quelques instants vous allez recevoir, entendre : le Grand Chant de l’Arbre immense et multi-déployé que je suis, que je représente, que j’inspire et que j’expire, que je fais être, que je reçois et que je donne.

Pour recevoir ce Chant, je vous invite à vous abandonner sous les feuillages et auprès des racines et du tronc de tout arbre de votre connaissance, et ce dans un état de joie partagée.

– Chant, en langue stellaire –

Je vous invite à vous recueillir, en tout instant pourrait-on dire, car chacun de vous en son cœur abrite cette Essence de l’Arbre, dans son immensité, sa vie, sa sagesse, ses pouvoirs, sa lumière.

Je vous salue et je remercie ce canal. Je remercie également la confraternité des arbres qui sont déployés en cet endroit, et qui nous ont permis de réaliser cette rencontre, dans sa qualité.

– Cloture en langue stellaire –

Alleluiah.

 

 

via Christine Anne K. le 02/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Ej’zouga N’tse’Ale -1- Poème des Lois de la Création

 

-pour écoute de cette canalisation avec son très beau Poème : http://vimeo.com/27710565

 

 

Introduction poétique en langage stellaire universel…

Bien-Aimés de la Terre, Frères et Soeurs galactiques, préférés de mon coeur – vous ne me connaissez pas encore, mais je vous connais. Je me présente : Ej’zouga N’tse’Ale Otshi… Je suis en quelque sorte le Doyen -ou la Doyenne- de la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, dont vous connaissez déjà quelques membres.

Je m’adresse à vous avec cette affection que j’ai mentionnée, car en effet votre Peuple, votre Humanité, votre Terre, sont très chéris de moi de par ce que je suis. Je ne suis pas venue pour vous fournir un récit de cela; mais en revanche je tenais à partager ma joie de m’adresser à vous, cela est important. (Même si la Joie est un état partagé de toute éternité par nous tous, il s’agit là néanmoins d’une forme de joie disons individuelle  – et ce même si les émotions, que vous connaissez bien, ne nous sont pas si familières, du moins dans la forme où vous les expérimentez).

…strophes scandées et rimées d’un texte poétique, en langage stellaire

C’est bien une sorte de Poème que je vous récite : Poème fondateur, Poème créateur, Poème de la Haute Conscience -« haute » signifiant éclairée, nettoyée, omnidirectionnelle, partagée-… Ce Poème, dont cela est un extrait, nous relie les uns aux autres. C’est un chant, c’est un joyau, c’est une clé, c’est une danse.

suite du Poème…

…Il est temps pour vous d’entendre cela : car bon nombre de vos Êtres savent le reconnaître et le comprendre, après l’avoir sans doute oublié ou mis de côté… Cela nous relie tous à la Création de cet Univers que nous partageons et que nous faisons vivre, et dont nous réactualisons perpétuellement les musiques, les formes, la vie – sans pour autant les bouleverser, et au contraire en respectant ses lois, qui sont inscrites également dans ce Poème. J’emploie le mot poème pour me référer à votre lexique, mais ce Chant est bien plus qu’un simple poème. Il en a la beauté, la métrique, et la notion de quintessence dans son expression…Mais ce n’est pas l’oeuvre de hasard d’un poète de hasard : c’est le Chant des Lois de la Création, qui nous relie les uns aux autres dans l’Harmonie, la pérennité, la Joie, l’Être…

Je suis actuellement désignée, au sein de la Confrérie des Hautes Consciences et en tant que Doyenne, pour être la Gardienne de ce Texte, de ce Chant, de ces Lois.

Ma mission très affectueuse en cet instant est donc non seulement de vous les faire réentendre et réengrammer, mais également de vous faire savoir qu’une Loi supplémentaire est ajoutée, pour vous, et en raison de la beauté et de l’exception -dans notre Univers- de ce processus d’ascension que vous êtes en train autant d’expérimenter que de co-créer – d’où ma très grande joie dans le fait de m’adresser à vous!

suite du Poème…

…Un grand Cercle est rassemblé – tant dans les multidimensions que dans la Galaxie et l’Univers dont nous sommes – pour l’écoute de la nouvelle strophe, en quatre parties, de ce Poème de la Création : qu’à présent je vais dire de tout mon coeur, de toute ma joie, de tout mon service, de toute ma grandeur et mon humilité, de tout mon Être uni à tous les vôtres…

Poème-Chant de la Création : dernière strophe

…Que la vibration, splendide, de cette nouvelle strophe de notre Poème des Lois de la Création, se répande, infuse, diffuse, effuse, transfuse l’ensemble de nous tous, tous les Êtres, les aspects, les lieux, les plis, les débuts et les fins de cet Univers. Et qu’en soit informé chaque autre Univers, dans le respect de ces nouvelles Lois supplémentaires, dans l’Amour, dans l’Unité.

Nous allons maintenant sceller cela… Voici le Sceau :

sceau/séquence sonore

Je demande à tous les Êtres ayant entendu ce Sceau de soulever la respiration qui est celle de leur corps quatre fois, dans le respect et l’intégration de ce Sceau : maintenant…

silence, vibration et intégration

Cela est fait.

Laissez-moi, mes Très Chers, vous informer à présent que ces nouvelles Lois ne sont bien évidemment pas rigides, ne sont pas des contraintes, mais vous donnent la possibilité d’être au mieux de ce que vous pouvez être parmi nous, et nous donnent la possibilité -réciproquement- non seulement d’accueillir en toute fluidité, limpidité, ce que vous devenez parmi nous, mais vous donnent la possibilité de nous informer par ce que vous êtes en train de devenir… Tout cela dans le cadre de ce Poème de la Création de notre Univers, et non pas de façon désordonnée.

Je vais donc, mes Très Chers, vous saluer, et sachez que mon Amour, mon affection, sont toujours dirigés  autant vers vous que j’affectionne, que vers tout autre. Alleluiah

Je suis ce j’ai dit, et je me retire.

 

 

 

via Christine Anne K. le 06/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.