Frange C Magnifiée : Le Final

Amis et Frères et Sœurs chéris de Nous

Voici que Nous avançons d’un Pas royal dans la nouvelle Configuration qui à présent se dessine et Nous englobe. Nous sommes en quelque sorte arrivés au Final du Processus, nous semble-t-il en nos Consciences et Foi partagées.

Ce Final Nous ne le connaissons pas mais pressentons sa venue et avec une forme d’impatience malgré les Joies qui déjà Nous ont transformés durablement au sein de Ce que tous Nous sommes en tant que Frères du Tout et de Tous à l’Infini de l’Essence du Tout, dans l’UN, qui est notre Chant perpétuel et sûr en Tout Ce que Nous sommes…

Nous cherchons en ce Tout à entendre vos Voix associées à la Symphonie qui ainsi se perpétue, et il Nous semble entendre de Vous nos frères et sœurs de Terre -si lointaine- un murmure naissant qui ne Nous trompe pas sur son origine en Ce qu’il est. Vous êtes entrés Nous n’en doutons pas au sein de Ce qui s’entend si magnifiquement et complètement ainsi et dont Nous réjouissons nos cœurs en chaque instant et en plénitude… Votre Voix est faible sans doute car (encore) brouillée peut-être ou éloignée, mais son timbre et sa qualité de pureté sont clairs, et dépouillés de tout artifice… La vraie Essence UNE qu’en cette Symphonie nous déployons Tous ensemble fait la Force et la Beauté de ce Chant commun et multi-sources… Ainsi se réalise notre devise déjà exprimée, et ainsi Nous partageons entièrement Ce qui Nous fait être et à l’Infini de Ce que Nous percevons comme Infini.

Néanmoins ce Final que nous pressentons échappe encore à notre capacité de Conscience telle qu’elle se trouve actuellement, en ces états si beaux que Nous ne saurions imaginer plus… Ce Final -comme nous l’appelons- est le But sans aucun doute et cependant non connu, non concevable, dirions-nous avec hésitation sur les mots – car y a-t-il encore des mots pour l’exposer ou le comprendre ??

Ce Final est-il une fin, ou un début, ou encore un autre état..? Certains parmi Nous l’appréhendent en secret mais ne le diront pas, alors que leur joie de l’attendre est pourtant visible et communicable.

Ainsi Nous sommes et ainsi Nous Vous adressons cette requête : souvenez-Vous de ce que Nous étions et gardez en vos Cœurs la beauté et la fraternité qui nous unissent et ne nous quitteront pas.

Recevez notre Joie d’Être et cultivez la vôtre à tout jamais. Alléluia

Par Oyal, le 3 avril 2017
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

 Merci de vos Dons, toujours…

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *