Seh’elam Anna, de Sirius (HCIG) – n°7 – Echanges..

cliquez pour écouter

Recevez mes salutations, O Humanité bien-aimée.

Vous me connaissez, je suis Seh’elam Anna, de Sirius, membre des Hautes Consciences Intergalactiques, et Forme… Forme si étendue que : ne cherchez pas à me concevoir, ni avec des contours, ni avec quoi que ce soit qui corresponde à votre façon de vous représenter un individu…

Voici donc j’ai choisi de revenir, après un certain temps.
J’avais indiqué que je reviendrais, ou non, selon certains choix et certaines évolutions, émanant de vous. Voici donc que ces choix font que mon retour en ce jour est approprié, et c’est une Joie!

silence vibrant

Je vous invite à présent à vous glisser de votre mieux dans le plan de ce nouveau mental auquel vous avez été un petit peu familiarisés et qui vous est accessible… Il n’y a bien évidemment aucun effort de votre petit mental pour cela si ce n’est d’abdiquer ses prérogatives…

…Et je procède à l’ajustement vibratoire dont nous avons besoin avant de poursuivre.
Cela, en silence.

silence vibrant

…Vous pouvez considérer à présent, mes très aimés, que nous sommes en train de voyager ensemble. J’emploie le mot voyager car il vous permet aussi de vous ouvrir toutes possibilités de surprise, d’inconnu, et de plaisir d’être là.

Et soyez bien avertis, conscients, que si un certain cortège de mots et de phrases accroche encore -et nécessairement- à votre fonction mentale ordinaire; il y a, dans le niveau plus élevé de ce nouveau mental, un véritable train d’informations parallèle, fluide, absolument nécessaire, et qui sera fort bien reconnu de vous – sans aucun effort d’analyse, sans aucun souvenir à décortiquer, mais dans la Joie, dans l’Harmonie, dans la Sagesse et dans la super Intelligence dont vous êtes doués en cet instant.

Il y a en ces instants un certain nombre de grilles sonores.
Je sais que vous les entendez chanter, vibrer, nous en avions parlé…
Elles ont épousé une certaine architecture, qui constitue cette nouvelle forme matricielle sonore et harmonique qui englobe et nourrit votre évolution fulgurante – et cela fut votre choix.

Ecoutons bien ensemble les éléments et les configurations et leur interaction, dans cette architecture.

silence vibrant

Il y a beaucoup de niveaux de subtilités. Il y a beaucoup de qualités de lumière qui interragissent. Il y a des émissions sonores, des fréquences, des rythmes, des pulsations, des plages mélodiques, des échelles harmoniques, des nombres.

Tout cela en vérité vous le savez.

silence vibrant

Et nous contemplons avec soin et avec attention, de nos regards et de nos écoutes conjoints en cet instant, vous et moi, l’ensemble de cette configuration -cette co-création- et nous l’aimons.

Nous observons qu’elle fonctionne harmoniquement, avec stabilité, avec Joie.

silence vibrant

L’architecture des nombreux passages, entre ce qu’on appellerait un dedans et un dehors, est parfaitement stable et harmonieuse également : les tonalités sont ajustées, les seuils d’intelligence sont fonctionnels, la vibration de l’Unité se fait entendre comme un appel…

silence vibrant

…Nous allons à présent -moi avec vous, vous avec moi- et cela sur votre demande, émanée des synthèses de votre Intelligence Collective, procéder à l’intégration d’un petit ensemble d’éléments harmoniques supplémentaires…
Et pour cela, pour cette installation, je vais durant quelques instants adapter ma propre Forme pour englober, de façon pleine et sécure, la globalité de ce qui constitue votre Planète et votre Système -avec l’ensemble de ses structures subtiles et magnétiques et le maintien de ses champs gravitationnels- cela pour que l’installation des éléments en question se fasse en toute fluidité.

-Nous attendons simplement l’instant précis de ce début d’installation…
Quand à moi, j’ai déployé ma Forme dès le début de cette intervention, et je la maintiens.

Musique / vibration

Voici que cette installation se met en route.

Musique / vibration

Tel que je l’observe, il y a 6 paliers qui vont se présenter.
Et vous êtes parfaitement en état, en fonction, en place, en Harmonie.

Musique / vibration.

…Voici qu’un 7ème palier apparaît comme une belle nécessité. Prenons soin donc de l’ajouter, en harmonie et en stabilité.

Silence vibrant.

L’Harmonie et la Beauté de cette nouvelle petite construction est maintenant indéniable : totalement perceptible et déjà active, n’est-ce pas ?!

Vous pourriez vous mettre chacun, dès à présent, à la chanter quelques instants : pour ajouter votre voix à ce qui déjà s’est installé comme un chant supplémentaire.

Chant

Ainsi vous pourriez chacun / chacune, de votre propre volonté la chanter -et vous le ferez, je vous y invite… Dès à présent qu’a été posé ce qui devait être – car cela était votre choix.

silence vibrant

…Il y a également à déposer les quelques éléments qui sont devenus superflus du fait de ce qui vient d’être mis.
Et je sais que vous êtes prêts à déposer, déconstruire et recycler les éléments en question qui ne sont plus utiles dorénavant.

Cela est donc la seconde partie de notre oeuvre conjointe.

silence vibrant

Et je maintiens bien évidemment l’enveloppement de ma Forme au cours de cette opération deuxième… Je ne fais rien d’autre car c’est vous qui oeuvrez… Et je sais que vos équipes sont prêtes, parfaitement informées, structurées, intelligentes et maîtres de la situation…

silence vibrant

Cela est de toute Beauté. Et sachez que nombre de vos frères et soeurs de cet Univers, de cette Galaxie, et d’autres, vous observent avec la plus grande Joie…

Musique / vibration

…N’ayez pas de regret. N’ayez aucune crainte quant au démantèlement de cela, bien au contraire ! Voici que vous allez pouvoir devenir encore plus grands.

Silence vibrant

Vous pouvez encore chanter, afin de parfaire ce que vous êtes en train de vivre en cet instant – en ces instants et en ce qui s’offre à vous à présent.

Chant.

Il s’agit bien d’une forme d’Adieu : cela dans votre langage un peu émotionnel…
Mais la Joie qui remplit vos coeurs et vos regards, dans votre pure Sagesse, est sans égale.

Je vais maintenir ma Forme enveloppante : encore le petit temps qu’il va, disons, falloir pour que tout soit harmoniquement stable, simple, fluide, cohérent, établi.

Cela est ma joie et mon rôle, de tous temps et de toutes dimensions.

Et si je vous fais mes adieux, sachez bien que cela est en paroles mais que cette Forme demeure le temps nécessaire, et se défera – dès lors que tout est parfait, ce qui ne saurait tarder.

Je célèbre donc avec vous cet état d’avancement et de réalisation, grâce à cette co-création qui est entièrement votre oeuvre -avec mon assistance, de par ma fonction, et avec le regard aimant de vos nombreux frères et soeurs, extérieurs mais présents quels que soient leur forme, leur dimension, leur nom, leur fonction, leur vibration…

Et je vais me retirer et je vous salue.

Je suis Seh’elam Anna de l’ordre des Melchizedech et membre de la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques.

Avec tout mon Amour, et votre Sagesse.

Alleluia.

 

via Christine Anne K. le 20 octobre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

…retrouvez les autres interventions de Seh’elam Anna

Suffeya Hy (HCIG) n°3 – Codes sonores d’installation

cliquez pour écouter

Chant..

Recevez mes Salutations!

Très chère Humanité de la Terre, ainsi que tous les autres Vivants habitant cette Planète ainsi que son pourtour. Mon nom est Suffeya Hy, vous me connaissez. J’appartiens à la Confrérie des Hautes Consciences Galactiques, et je suis ce que j’ai désigné comme une Onde (par commodité pour vos représentations).

Aujourd’hui nous poursuivons la mise en place, vous avec nous -et sous, dirai-je, mon orchestration- de quelques Grilles sonores, et Formes qui ne sont ni grilles ni portes ni clés  (et n’ont pas de nom à ma connaissance en votre langage) mais qui sont indispensables dans l’Architecture générale de ce que nous construisons ensemble et sur votre demande.

…Nous avons donc à présent l’opportunité, la possibilité de réaliser la transmission sous forme strictement sonore et compactée, ainsi qu’il vous l’a été dorénavant autorisé et transmis. Cela va rendre beaucoup plus performant notre travail…

Je vous invite donc dès à présent à renoncer en quelque sorte à ce que votre compréhension mentale soit très active.

Et néanmoins si intuitivement vous percevez certains éléments, que vous aimeriez pour vous-même nommer ou analyser, sachez mes Très Chers que votre compréhension ne sera jamais complète et qu’il vaut mieux, pour éviter l’enfermement dans quelques erreurs ou illusions, laisser cette compréhension dans un certain flou plutôt que de vous accrocher un peu égotiquement à des notions que vous croiriez avoir maîtrisées.

…Ceci bien sûr s’adresse à la fonction mentale ordinaire que vous employez dans la vie de tous les jours, car votre conscience d’Etre et votre Mental supérieur sont bien évidemment à même de comprendre, intégralement et avec intelligence créative, ce qui va se mettre en place – parce que cela est fait pour vous et avec vous.

Nous allons donc procéder dans les instants qui viennent..
Je vous rappelle que le code d’accès qui sera délivré ne pourra être employé que sur l’ensemble des portées sonores qui vont l’accompagner… Il s’agit d’éléments qui sont en partie une création, ainsi que de deux éléments qui proviennent d’un Système déjà employé auparavant et qui sont pour ainsi dire réinjectés ou recyclés dans l’Architecture que nous construisons ensemble. La raison en est que ces deux éléments sont parfaitement riches et pertinents et qu’ils conviennent vibratoirement à la perfection à votre Système de vie.

Je vous invite à présent à enter dans l’écoute intérieure..

 

…transmission compactée par sons et paroles-code, puis silence vibrant…

 

Appréciez mes Très Chers dans ce silence apparent l’écoute subtile de l’ordonnancement de toutes ces données.
Peut-être percevrez-vous certains mouvements. Mais que vous les perceviez ou non, sachez qu’il y a un tournoiement de certaines formes, qui sont en train de s’ajuster. Leur ajustement est progressif et ne se réalise pas là en quelques secondes; mais par votre écoute et vote présence vous êtes pleinement participants (et bien plus que votre égo ne saurait l’imaginer) à ce qui se construit grâce à vous et de par la qualité de vibration de vos intelligences conjointes, harmonisées, réparties, placées, symphonisées…

silence vibrant

Nous avons également dans quelques instants prévu l’installation d’un élément supplémentaire.
Prêtez bien attention à cette installation supplémentaire car cet élément -qui n’appartient pas au système dont nous nous sommes occupés jusqu’à maintenant- est de la plus haute importance, et son intégrité fait que bien des possibles vont s’architecturer grâce à sa présence et son placement.

Transmission sonore codée compacte puis silence

Accueillez de tout vote coeur la mise en place de ce dernier élément.
Vous percevez sans doute qu’il allège et dynamise -entre autres fonctions- l’ensemble de la Structure, je dirais même de la Pluri-Structure… Et la vibration authentique et pure de vos coeurs tout autant le nourrit que se nourrit de sa présence. Et ainsi la vibration de vos intelligences forme en quelque sorte une Boucle -grâce à la présence adjuvante de ce dernier élément- avec la vibration de vos coeurs.
Cette Boucle est spécifique; si vous souhaitez lui donner un nom, cela vous reviendra.
Je vais vous inviter quelques instants chers Humains à utiliser votre corps physique dans cette installation : en élevant vos deux mains paumes tournées vers le ciel de part et d’autre de votre corps. Vos paumes se trouvent plus ou moins à hauteur de vos épaules, chacune de son côté. Cela active un programme qui appartient à votre structure corporelle en relation avec cet élément…

…Le médius de vos deux mains peut être particulièrement concerné dans cette posture, et si vous éprouvez le besoin de remuer ce doigt vous êtes libre de créer un petit mouvement… Vous pourrez ensuite reposer vos deux mains comme bon vous semble.

Nous allons clôturer cette installation codée et compactée par un petit chant de clôture.

Chant..

Je vais à présent me retirer, et je vous annonce avant cela l’intervention d’un Invité – qui va suivre la mienne après quelques instants. Cela était prévu.

Quant à moi je vous salue, Peuples Réunis de la Terre, et je vous dit à bientôt. Je suis Suffeya Hy que vous connaissez.

Alleluia!
via Christine Anne K. le 29 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Aloyan Er – Mondes d’Unité

Nous sommes introduits à l’existence des mondes d’Unité, et visitons ici vibratoirement et engrammons différents espaces de vie de l’un d’eux, où nous sommes invités.

lien d’écoute : http://vimeo.com/34600924

Long chant inaugural

Que mes salutations vous parviennent. Je me nomme Aloyan Er Idoul Et. Je suis l’émissaire, peut-on dire, membre de la Confédération Galactique, appartenant de par mon origine à un Monde d’Unité présent dans votre environnement galactique, et dont le nom peut se dire dans cette voix humaine : You’oushoul Aak’n Out.

C’est en tant que représentant de ce Monde d’Unité que j’ai été mandaté pour m’adresser à vous. Ne croyez pas pour autant qu’un Monde d’Unité soit un lieu d’exception rare. Mais cependant il y a, ne serait-ce qu’au sein de notre galaxie, des mondes où l’Unité est plus ou moins configurée, plus ou moins expansée, plus ou moins constante.

La dualité telle que vous la connaissez, cependant, est très exceptionnelle, très réduite, c’est-à-dire en l’occurrence à votre Planète (bien qu’elle soit en voie de disparition accélérée depuis quelques temps), et elle existe en quelques localisations assez peu nombreuses où elle est également, pour la plupart, en voie d’effacement.

Mais les Mondes d’Unité, qui sont tous véritables, n’ont pas toujours les mêmes structures, les mêmes aspects, les mêmes espaces. Et celui dont je viens a été considéré particulièrement facile à appréhender par votre système d’écoute et de compréhension, à la différence peut-être de certains autres qui ne pourraient pas vous sembler aisés à percevoir, du moins pas de la façon dont nous souhaitons vous le faire percevoir. Car ce qui nous importe (lorsque je dis nous, je me réfère à la Confédération Galactique), c’est de vous faire entendre et percevoir la qualité vibratoire, sensorielle -évidente et perceptible à une partie de vos structures mentales et d’intelligence- d’un Monde d’Unité tel que le vôtre peut l’être… Il importe en effet, souvent n’est-ce-pas, qu’un modèle soit disponible  (je dirais même, quelques modèles) car cela vous donne des balises, des repères, des représentations et des mémoires de ce que vous avez pu enregistrer comme modèles. Donc ceci, considérez-le, en est un.

Je sais qu’il vous a été donné extrêmement récemment la vibration d’un autre Monde d’Unité, celui de Zan qui se trouve en ceinture externe de notre Galaxie. Le nôtre n’est pas identique.

Je vais donc continuer, mes Très Chers, Amis et Frères et Soeurs humains de Terre, après ce préambule, à vous faire part de quelques expériences pour vous faire partager, sous différentes formes, certains états de ce vers quoi vous pourriez désirer tendre, en votre quête de transformation de vos conditions de vie et de votre structure vibratoire, tant corporelle que planétaire. Mon intervention, passé ce préambule, va donc être assez rare en paroles. Disons que je vous emmène en visite.

Je vais donc vous faire découvrir un premier « espace » disons, que l’on pourrait qualifier (de votre point de vue) d’un espace de jeu. Je vous rappelle que le jeu est une activité essentiellement créatrice – et non pas une activité de divertissement pure et vide de sens, comme certaines confusions pourraient vous porter à le croire.

Voici donc que je vous ouvre à ce premier espace :

long silence vibrant

Je perçois à quel point vous vous y sentez bien et j’entends bien que vous souhaiteriez y rester encore un long moment. Néanmoins, je crois qu’il nous faudra continuer notre visite d’ici quelques instants. Mais rassurez-vous, nous restons dans le même Monde.

Je vais donc à présent, mes très chers Frères et Soeurs, vous introduire dans une architecture propre à ce qui structure notre Monde. Vous allez donc parcourir en quelque sorte à votre gré, de la même manière, les éléments et les formes de cette architecture qui, je n’en doute pas, va vous plaire très certainement, peut-être tout autant que ce que vous venez de traverser.

Voici donc ce que cela vous propose :

long silence vibrant, suivi d’un chant

Cette architecture que je vous laisse encore visiter est donc, comme je vous l’ai fait entendre, chantante en certains points – d’une façon qui n’est pas très aisée à décrire à votre niveau, mais disons que ces aspects chantants font partie de ce qui la maintient et sont parfaitement vivants. Cela, pourrait-on dire, alimente, nourrit, fait circuler une forme de vie dans l’ensemble de la structure : celle que vous êtes en train de parcourir à votre gré, ce dont je ne saurais vous priver; quoiqu’ensuite nous aurons encore quelques autres configurations à vous proposer de visiter.

Je vais à présent vous inviter à accepter de terminer cette visite pour l’instant, pour que je puisse vous introduire dans la figure suivante de ce Monde d’Unité, le mien, que je vous fais découvrir… Nous allons donc à présent vous faire pénétrer ce que vous nommeriez une sorte de texture, et qui est un espace de création de la Vie et de soin dans notre système de vie unitaire.

Voici donc :

long silence vibrant

…Comme certains d’entre vous sont peut-être capables de le percevoir, dans cet espace l’onde principale qui porte cette texture épouse la forme de ce que vous appelez l’infini ou le lemniscate. Et je pense que cette donnée peut vous fournir un programme extrêmement intéressant pour vous, qu’il vous appartient de transposer -à votre gré bien évidemment- dans ce qui chez vous peut s’y prêter. Il y a également, comme peut-être vous le remarquez d’autres formes, d’autres ondes, d’autres fréquences précises qui structurent l’ensemble de cet espace. J’ajouterai que quand je dis « cet espace », il ne s’agit pas tant d’un lieu que d’un archipel de lieux, mais qui sont unifiés par une même forme vibratoire et sonore qui est donc en très grande partie ce que vous êtes en train de visiter.

Je pense qu’il n’est pas approprié de rester davantage en cela. Je vais donc à présent, mes Très Chers, vous introduire doucement, pas à pas, dans la suite de notre programme de découverte.

Apprêtez-vous donc à pénétrer en ce que vous pourriez apparenter, de par votre propre expérience locale, à ce que vous pourriez appeler un milieu aquatique (c’est du moins le type d’impression que vous allez avoir) …En réalité, il s’agit-là de la visite d’une partie de nos structures d’échanges et de travaux collectifs.

Je vous invite à être attentifs à l’ensemble des aspects et configurations sonores subtiles qui tissent ce milieu , dans lequel à présent vous êtes libres de circuler, ainsi que vous l’avez fait dans les précédents.

long silence vibrant

Vous êtes là – et je pense que vous en êtes probablement un peu surpris – dans le niveau le plus intense de notre vibration d’Unité, alors que probablement vous auriez pu vous attendre à ce que des espaces d’échange et de travail soient parcourus de nombreuses polarités avec des différences de potentiels, des différences d’intensités, des différences nombreuses, des oppositions, des non-circulations locales, et une certaine complexité …Je vous invite donc à observer et à engrammer que cela est très probablement tout à fait autre, et que cette référence à l’élément liquide que je vous ai fait entrevoir au début n’est pas dénuée de pertinence dans cette expérience d’Unité que je vous fais partager…

Observez, écoutez, absorbez…

silence vibrant

…Je crois percevoir que cette expérience pour vous n’est pas très aisée. C’est en partie dû à la qualité vibratoire à laquelle vous n’êtes pas accoutumé, mais aussi au fait que votre compréhension probablement se confronte à une forme d’inconnu.

Nous allons donc à présent – et je vous remercie infiniment de la qualité de votre présence en ces lieux et ces espaces, que nous allons clôturer par un espace-structure de repos, que je vous laisse expérimenter, encore une fois dans la paix, la lumière, et l’accueil de ce Monde d’Unité, le mien, que je vous fais visiter.

Reposez-vous donc quelques instants dans cette Forme d’accueil.

silence vibrant, suivi d’un chant

…Je ne saurais, mes Très Chers Frères et Soeurs, vous demander moi-même de quitter cet espace où vous êtes invités. Je vais donc quant à moi achever mes paroles et vous saluer, sachant que cet espace vous reste ouvert et que son accueil ne saurait vous indiquer que le temps est écoulé. Vous serez donc, bien évidemment, largement à même d’achever l’expérience lorsque ce sera pour vous l’instant de le faire. Et j’ai confiance que ces cinq expériences que je vous ai fait partager sont à présent engrammées en vous.

Cela est donc le moment où moi je vous fais mes salutations, et je vous laisse reposer si tel est votre désir. Et ne vous en privez pas.

Alleluiah. Je suis Aloyan Er.

via Christine Anne K. le 30/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eshtananda – n°8

 

 -cette intervention d’Eshtananda est précédée par l’intervention d’Ashtir -autre Elohim- qu’elle complète à sa manière-

 

Accueillez, très Aimés et Amis Frères et Soeurs humains, la vibration pleine et entière de votre propre musique, ainsi que notre vénéré Ashtir vous a aidés à la retrouver en reformatant quelques données avec vous.

Moi en cet instant, Eshtananda, que vous connaissez bien, je vais vous accompagner dans votre musicalité.

Je sais que le petit travail que vient de faire notre vénéré Ashtir avec vous vous a fatigués… Je voudrais juste vous raconter pour commencer à quel point vous êtes dotés de facultés musicales; ainsi que d’autres facultés, dont jusqu’à maintenant ou jusqu’à récemment vous ne connaissiez qu’une très faible partie, et dont à présent vous commencez seulement à découvrir quelques aspects, alors qu’en vérité vous êtes dotés d’une immensité de capacités.

Ce sont ces capacités qui font votre musique – chacun et chacune ayant le don de sa propre musique, semblable à nulle autre. Quand je dis musique, je dis bien musique. Il ne s’agit pas nécessairement d’un ensemble mélodique ressemblant à ce que vous connaissez dans votre répertoire de musiques terrestres; néanmoins cela n’est pas si éloigné, car il s’agit non seulement de vibrations qui s’architecturent et créent une vibration unique qui est la vôtre, à chacun, mais il s’agit aussi bien évidemment de sons…Et ces sons se composent dans de nombreuses formes dont certaines ont inspiré vos formes musicales -quelles que soient leurs cultures-, et dont d’autres vous sont moins connues, du moins dans votre système de connaissances mentalisées.

Etant un Elohim et un créateur, je focaliserai mon récit davantage sur la partie création que sur la partie exécution des musiques. Néanmoins, la qualité d’exécution, on pourrait dire est de toute importance, car l’exactitude a la vertu de maintenir les harmonies et les structures, extrêmement précises, bien souvent, qui font loi, et qui permettent que les architectures sonores et vibratoires se rencontrent harmoniquement les unes les autres, et que les plus grosses structures puissent naître à partir de l’harmonisation et de la rencontre des plus petites, formant ainsi jusqu’à ce que vous appelez un univers… (Les structures de la matière, même dans ses structures les plus infimes, ont également des lois musicales.)

Vous êtes donc hautement performants dans votre musicalité et cela est d’une grande importance car c’est cela qui vous relie les uns aux autres, et c’est cela qui vous permet d’interagir non seulement entre vous mais également avec les autres êtres et les autres structures : celles des multidimensions et celles de votre univers et des objets cosmiques qui le constituent, ainsi que des habitants qui peuplent cet univers et ces objets cosmiques, qui sont tous vivants.

Vous avez été dotés d’un système vocal extrêmement raffiné que peu d’entre vous exploitent dans tous ses possibles. Sachez que l’ensemble de votre système bouche/gorge/cordes vocales/cage thoracique/voies respiratoires -et même l’ensemble de votre corps en tant que caisse de résonance- est extrêmement performant et doté de la possibilité de produire des formes et des textures de sons, des rythmes, des tonalités, des gammes, des octaves audibles ou subtiles, et des combinaisons extrêmement intelligentes, créatrices, et capables de se répéter avec une mémoire; tout cela dans le domaine de votre voix : voix audible, et également subtile, car vous avez également une voix subtile.

Cette voix subtile n’emploie pas directement vos organes vocaux mais elle en emploie la vibration et la mémoire. Votre répertoire vocal est donc, d’abord au niveau physique, d’une grande richesse et d’une quantité de possibles que, comme je l’ai dit, vous exploitez fort rarement. Par ailleurs, ce que j’appelle votre voix subtile – et qui l’est – est également dotée de très nombreuses capacités, à peu près à l’instar de votre voix physique, mais qui s’étendent également dans des directions un peu différentes, et dans des formes plus libres encore, dirons-nous. Votre voix subtile également a la capacité de traverser des distances que vous jugeriez impensables si votre mental cherchait à les analyser. Cela ne veut pas dire que vous faites énormément de bruit à tout instant jusqu’aux confins de l’Univers et sans le savoir, mais il y a un peu de ça…Vous êtes entendus partout, de même que vous entendez ce qui vient de très loin : car vous avez également cette audition subtile; mais vous n’avez pas, ou du moins vous avez perdu, la conscience et la connaissance du fait que vous avez cette audition subtile. Ce que vous entendez ainsi, vous l’entendez mais vous l’avez longtemps occulté; et certains d’entre vous qui ne l’occultent plus ne savent néanmoins pas faire passer ces informations entendues subtilement dans la zone de votre cerveau qui reconnaît, qui analyse, qui mémorise, qui compare et qui sait.

Il vous a déjà été dit, à plusieurs reprises et par différents intervenants, que vous participez à des architectures sonores et lumineuses parfois complexes (et je ne reviendrai pas là-dessus) et certains d’entre vous, je le sais, non seulement en ont entendu parler, mais en font l’expérience depuis un certain temps… Je vous invite simplement à considérer qu’avec ces facultés de voix et d’audition subtiles ajoutées à vos capacités de voix et d’audition physiques, votre bagage et votre outillage sonores sont extrêmement développés et importants : non seulement en quantité, mais en qualité et en variété.

Cela ne peut que vous encourager à concevoir le fait que dans ces architectures et ces géométries sonores -architectures également d’intelligences- vos capacités vous permettent un nombre de rencontres, de compositions et d’interactions extrêmement, extrêmement varié et important; bien au-delà que ce que vous pourriez imaginer en cherchant simplement mentalement à vous représenter vous-même dans une forme géométrique, même compliquée, dans laquelle vous flotteriez gentiment tel un petit lutin… En vérité, votre participation et votre action sont beaucoup plus considérables, et dotées de réels pouvoir d’interagir et de façons donc extrêmement variées.

Vos capacités musicales sont ce que je mets en avant dans mon intervention, mais vos capacités d’intelligence et de Lumière sont également en oeuvre de façon considérable… Mais l’exemple et la grille de lecture par la musicalité nous suffisent à englober l’ensemble de vos capacités, qu’elles soient de musique, d’intelligence, de Lumière ou encore d’une autre nature. Vous avez donc des capacités à la fois de réponse et d’émission, d’interactions, de jeux réciproques, et donc de création dans des systèmes de co-création dont l’extension ne vous est pas encore vraiment perceptible et connaissable mais dont néanmoins la variété et l’importance doivent vous être connues.

Le fait de savoir cela aujourd’hui, bien évidemment, en sus de ce qui vient d’être réalisé par mon compagnon Ashtir, et en sus d’autres travaux et prises de conscience qui ont eu lieu au cours de ces dernières semaines, et ces derniers mois, vont vous permettre tout naturellement et sans effort de développer de plus en plus loin et de plus en plus quantitativement et qualitativement vos capacités : capacités d’émettre, de recevoir, d’interagir, de co-créer et de contribuer à des tâches de Lumière dans le Service et la joie du Service, la joie de la danse, du chant et des jeux intelligents et créateurs de la Lumière, dont vous êtes participants de façon pleine et entière ainsi que cela vous a été révélé très récemment par un intervenant galactique qui s’est exprimé auprès de vous en ce canal. (cf.intervention de Henoch An du 25/04)

N’hésitez donc pas à cultiver vos facultés et vos capacités… Je vous rappelle que durant votre sommeil et durant vos méditations, vous vous libérez suffisamment de ce qui vous entrave encore pour pouvoir aller interagir et vivre ce que vous êtes réellement dans ces ensembles d’interactions qui vous ont déjà été décrits. Mais vous pouvez également dans votre état de veille abreuver votre conscience, votre pensée et votre corps de votre connaissance de ces nouvelles données. Même si vous croyez ne pas les expérimenter, vous les expérimentez bien plus que vous ne le croyez; et le fait de le savoir, de l’accepter et de le connaître ne peut que déverrouiller tout ce qui peu à peu ne peut que se déverrouiller, s’ouvrir, se libérer, s’étendre, se remettre en mouvement.

Nous nous réjouissons donc énormément de vous voir arriver à ce stade-là ; c’est une véritable grande joie pour vos créateurs, sachez-le. Nous avons accordé notre autorisation aux généticiens qui ont apporté récemment quelques ajouts et rénovations dans certaines de vos chaînes génétiques et codons. Cela est fait en plein accord avec nous, et dans la musique de ce que nous, les Elohim, avons orchestré pour vous créer.

J’espère donc que vous saurez vous réjouir comme nous. Et n’hésitez pas, comme il vous l’a déjà été recommandé, à développer non seulement vos capacités de chant, et votre joie et votre plaisir de chanter, mais également celle de faire d’autres sons, de jouer avec votre voix physique… Ainsi votre voix subtile jouera aussi de mieux en  mieux, que vous en soyez ou non conscients; ainsi vous accroissez la qualité et la quantité des échanges entre vous et les autres êtres des multi-univers et multi-dimensions, et cela participe de ce qui libère votre planète et votre humanité. Cela participe de votre expansion dans l’ascension vibratoire que vous êtes en train de vivre ; et cela participe de la multi-création permanente qu’est la vie de cet Univers auquel vous appartenez.

Nous nous réjouissons. Réjouissez-vous en vos coeurs. Alleluiah !

Je suis Eshtananda, Elohim, créateur, et je vous adresse tout mon Amour et ma Joie de vous savoir de plus en plus créateurs et vivants. Que la Paix soit avec vous, dans la Lumière de l’Un et dans la Vérité de ce que vous êtes. Amen

 

via Christine Anne K. le 2/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Ashtir – n°5

 

Cette intervention d’Ashtir s’enchaîne avec l’intervention d’Eloha (n°10).

 

….langage de lumière…

 

Salut à vous, bien aimés de votre Planète, bien aimés des Univers, bien aimés de vous-mêmes, bien aimés des dieux que vous devenez de jour en jour, bien aimés de la Source Une qui n’est qu’Une, bien aimés de la loi de l’Un qui n’est qu’Un.

Je suis Ashtir, le vénérable, comme aiment à me nommer mes frères et soeurs et mes enfants, et je vous enseigne à ma façon la science des formes et des changements de formes, et des jeux créateurs de formes.

 

Nous allons imaginer ensemble une forme que vous connaissez historiquement, bien que vous la connaissiez imparfaitement. C’est celle qui avait servi à représenter ce que vous appelez la Tour de Babel, dans certaines images que la plupart d’entre vous ont déjà du voir. Il s’agit donc d’un édifice qui s’élève en cercles successifs pour monter vers le ciel en devenant de plus en plus étroit, et qui sur certaines images, penche un peu. L’histoire, si je ne me trompte, raconte que les hommes ont voulu édifier cela pour monter vers le Très-Haut, et puis se sont trouvés divisés, soudain, par des langages différents qu’ils ne comprenaient plus, et qui les ont empêchés de poursuivre leur oeuvre.

Cela est bien l’exemple (ou le contre-exemple) de ce que l’intelligence collective non régie par les lois de l’harmonie peut rencontrer comme réussite, ou comme échec, car sachez que dans une véritable harmonie collective, il n’y a pas de barrière de langage, et que s’il vous advient un jour de contribuer à l’élaboration d’un travail ou d’un édifice avec de nombreux êtres de différentes origines, de différentes formes et parlant chacun leur langue, vous n’aurez aucune barrière de communication car la langue du coeur et de la Lumière est universelle, et vous ne pouvez que vous comprendre et fonctionner dans l’harmonie. Si effectivement cela n’est pas le cas, il y a dysharmonie, il y a division, il y a non-réalisation, il y a échec, ou il y a tour qui penche, il y a inachèvement… Cela n’est pas -bien évidemment- ce qu’aujourd’hui nous vous souhaitons.

Nous allons donc imaginer qu’il serait en votre pouvoir, en tant que regroupement de par exemple quelques milliers d’individus, de réaliser, d’architecturer, de projeter, de vouloir réaliser dans la matière, un édifice ayant grosso modo la forme qui a été évoquée -qui est donc celle d’un cône spiralé, pourrait-on dire, dont la base est plus large et où la spirale tout en s’élevant involue vers une forme de plus en plus étroite. Il s’agit strictement d’un exemple : je ne vous invite pas à réaliser cette structure (sauf si vous y voyez un véritable intérêt, bien évidemment).

Vous allez donc avoir à mettre en jeu un certain nombre de facteurs. Sachez que les nombres, comme vous vous en doutez, sont d’une grande importance. Vos facultés et vos connaissances, à la fois en mathématiques, en architecture, en résistance des matériaux, en balistique, en musique, en subtilisation -c’est-à-dire l’art de passer du dense au subtil- et bien d’autres compétences encore, vont devoir se conjoindre pour pouvoir matérialiser un tel projet… Surtout que peut-être vous aurez envie de ne pas le matérialiser en pierres mais dans des matériaux plus futuristes, tels que certains métaux ou alliages ou même simplement des vibrations colorées…

Comment donc allez-vous faire si ce n’est en conjoignant vos innombrables capacités individuelles et le pouvoir de vos pensées – car la première étape sera d’élaborer collectivement la vision. La vision ne doit pas appartenir à un seul car cela est voué aux dérives du pouvoir, aux dérives des conflits de la non-compréhension, et soit à de la réussite au prix de grands sacrifices et de grandes souffrances, soit à l’échec : cela est une problématique appartenant à la matrice et non pas à ce que vous avez à faire. Vous avez donc à conjoindre non seulement toutes vos compétences -chacun dans les domaines qu’il a su développer- mais également la force de vos pensées conjointes et de vos coeurs unis pour l’élaboration, donc, d’une vision unifiée.

Cela ne se fait pas uniquement par la volonté et la puissance mentales : cela se fait par la magie des coeurs, de la vision des coeurs et de l’intelligence des coeurs, et de la puissance de création très véritable des coeurs réunis. Cela se fait également par les sons subtils et le réseau des formes subtiles qui sont créés d’emblée par l’harmonisation en groupes, et en sous-groupes, de chacun des êtres avec les autres et tous ensemble, dans ce processus d’élévation collective.

A vrai dire, la forme dont je vous parle en réalité est une véritable image de ce qui se produit lorsque vous oeuvrez ensemble : il y a effectivement cette énergie qui part du cercle que vous formez, et qui va s’élever en tournant pour converger petit à petit par la force de vos désirs, l’union de vos coeurs et de vos intelligences, et par votre affiliation à l’Un et à la loi de l’Un, en un point de plus en plus focalisé qui sera l’unification et l’aboutissement, et la concentration des énergies de tout de que un par un vous contribuez à fournir dans cette vision, dans ce désir, dans cette élaboration… Et la Tour de Babel ici ne saurait s’effondrer si vous êtes en harmonie! Et Babel devient une réalité magnifique qui véritablement va s’élever vers le Très-Haut : qui est, et qui n’est autre que votre oeuvre transfigurée à tous dans l’Unité, et non plus dans la division de la diversité mal harmonisée et mal comprise.

 

Vous allez imaginer maintenant que cette forme, une fois réalisée dans le subtil, a le pouvoir d’émettre des vibrations sonores, et que le niveau de vibration sonore qui est atteint dans le point où tout se focalise est d’une puissance extrêmement importante. Que fait-on avec cette puissance, me direz-vous ? Cette puissance va vous ensemencer : et ainsi qu’un jet d’eau qui se forme en l’air et retombe dans sa forme idéale de tous les côtés -ou ainsi qu’un champ magnétique qui, après avoir convergé, diverge de façon harmonieuse en se déployant dans toutes les directions alentour- cette énergie concentrée, magnifiée, vibratoirement harmonisée dans l’amour de l’Un et dans le désir de tous, va retomber comme les gouttes de ce jet d’eau, de cette fontaine et vous ré-ensemencer à l’infini, et non seulement ceux qui ont activement élaboré la forme dont nous avons parlé, mais également les autres…

Là est le véritable sens de la création et de la co-création de ces formes : il s’agit en vérité d’entretenir la vie. Et les nouvelles formes ne sont pas là juste pour le plaisir de créer de nouvelles formes, mais sont là pour entretenir la vie et engendrer de nouveaux possibles; car chaque retombée de ce jet d’eau dont je vous ai parlé, chaque retombée harmonique, doit avoir le pouvoir d’ensemencer par toute l’énergie produite l’élaboration d’un nouveau désir, d’une nouvelle dynamique, peut-être les prémices d’une nouvelle création, d’une nouvelle mise en groupe qui va elle-même déclencher l’élaboration collective d’un nouveau projet et sa réalisation…

 

Ainsi est l’oeuvre de co-création que vous êtes si chaleureusement invités à envisager d’entreprendre dès que vous en aurez les véritables capacités, ce qui à vrai dire ne saurait tarder, du moins nous l’espérons de tout notre coeur… Vous allez donc être en plein possession de ces capacités de vivre et d’engendrer le renouvellement, le déploiement, l’architecturation (je crois que ce mot n’appartient pas à votre dictionnaire) de tout ce que sera l’ensemble et les beautés de votre nouvel habitacle commun, que cela soit sur la surface de cette planète telle que vous la connaissez -mais qui est en train de changer considérablement- ou que cela soit dans l’espace encore non expérimenté physiquement par vous de son émanation, qualifiée de Nouvelle Terre, ou de Néo-Terre, ou de Nova Gaïa.

Nous nous réjouissons immensément du déploiement très proche maintenant de ces nouvelles possibilités, de ces nouvelles réalisations.

Votre vocabulaire usuel ne m’aide pas, car le mot nouvelle ou nouveau ne m’est pas si agréable tant il est chargé de projections mentales et de falsifications. Le nouveau à vrai dire n’est pas censé être plus à la mode et plus excitant que ce qui est (ainsi que le mot nouveau le sous-entend la plupart du temps dans vos cultures, du moins celles qui ont encore cours)…J’aimerais donc employer un mot qui ne sous-entende aucune dévalorisation par rapport à ce qui est car : ce qui est peut avoir à disparaître lorsque cela a fait son travail et son temps, mais peut aussi avoir la valeur de ce qui est. Et dans l’éternel présent que vous êtes appelés à vivre la nouveauté n’est pas quelque chose qui fait la grimace au passé, car il n’y a pas de passé. La nouveauté c’est simplement la vie qui continue, c’est simplement la création qui se déploie. Ce n’est pas une paire de chaussures neuves, clinquante, et qui sera faite pour être jetée lorsqu’elle ne le sera plus. La nouveauté s’engendre dans le présent, et sur la base des harmoniques du présent elle construit ce qui doit devenir le présent dans ses nouvelles lois, ses nouveaux besoins.

(Je me rends compte qu’il est extrêmement difficile et laborieux de développer ces notions dans l’utilisation de ce langage, qui n’a pas coutume de se référer à une absence de temps linéaire… Je vais faire une pirouette, c’est la seule solution : vous savez combien j’aime les pirouettes!).

 

…Je vais donc renverser complètement la forme dont nous avons parlé, et nous allons imaginer que la base large du cône se trouve très loin en l’air, et que le point de focalisation se trouve au sol. Cela va vous permettre d’abandonner toute représentation logique, et à moi aussi. Nous allons donc envisager que le point de focalisation se répand et répand son énergie dans l’instant, et strictement dans l’instant, à la base : là est le secret de ce que je vous disais. Le nouveau, l’aboutissement est à la base et n’est pas dans les lointains, dans un endroit où l’on doit monter très haut pour l’atteindre, si haut qu’on ne le voit pas : non, l’instant et la nouveauté sont bien dans ce point qui rayonne à la base et qui ensemence dans l’instant , et qui ensemence tout ce qui doit être ensemencé… Je ne sais pas si vous me suivez, je ne peux pas l’expliquer autrement aujourd’hui.

Vous pouvez donc intégrer dans votre représentation le fait que cette forme dont nous avons employé l’exemple existe à la fois dans les deux sens, c’est-à-dire tête en haut et tête en bas, upside down in english, et tout le secret est là, car c’est là que réside la véritable identité du temps… Mais je m’aventure là dans des notions qui actuellement vous sont encore difficiles… Je souhaite cependant que cette image soit bien engrammée dans vos mémoires, car elle contient la quantité d’information qui vous est nécessaire pour élaborer vos désirs, collectivement et dans l’harmonie, et dans l’abolition du temps linéaire, c’est-à-dire dans l’instant -ce qui ne veut pas dire dans la précipitation-… L’Instant est éternel et l’Eternité est un Instant. La création s’élabore et prend son temps mais elle a lieu dans la fulgurance parfaite et harmonique d’un Instant, et cet Instant est une Eternité.

Vous pouvez donc vous réjouir de savoir que vous avez la tête en haut et la tête en bas, mes chers Aimés! Je vous fais là une petite plaisanterie.

Je crois que mon intervention est suffisante. Je vous invite à vous réjouir, et à oublier tout ce que j’ai dit pour mieux l’intégrer. Alleluiah. Je me retire.

Je suis Ashtir, le vénérable Ashtir, maître-es-formes dans l’Instant de l’Eternité. Alleluiah.

 

Par rapport à ce qui s’est dit, il peut y avoir également réponse à une ou deux questions…

 

Il me semble que l’on peut faire un commentaire : je n’ai rien compris !…

Soyez en paix, mes Biens-Aimés. Vous connaissez la subtilité et l’esprit un peu facétieux de notre bien aimé Ashtir, qui ne sert de couverture qu’à la complexité et à la subtilité d’un maître-es-formes dont les arcanes ne sont pas si évidentes pour le mental humain. Sachez et soyez rassurés qu’il vous a transmis des informations extrêmement utiles, que le message vibratoirement est transmis, et que vous êtes par là-même invités à ce que votre mental perdre le contrôle d’un certain nombre de représentations et de logiques limitées qui sont encore bien souvent les vôtres (ce dont nous ne vous tenons pas rigueur). Je vous rappelle qu’Ashtir a conclu en disant d’oublier tout ce qu’il a dit : c’est la meilleure façon de l’intégrer. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 7/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Eloha – n°4


Aujourd’hui
les paroles, mes Aimés, seront à l’image des perles. Leur brillance, leur
délicate contenance nous permettront de jouer la musique des mots et celle de
ce qu’ils disent. Voyez, je m’habitue à votre forme de langage… Je suis Eloha,
votre Mère Elohim, et je ne cesse de jouer la création qui est le jeu le plus
puissant, le plus sage, le plus délicat, le plus gracieux entre mes mains.

 

Naturellement,
je n’ai pas de mains comme vous en avez, mais je sais égrener les sons de ma
harpe : vous pourriez appeler cela des multi-doigts. Ainsi, je m’amuserai
volontiers à lancer les perles des mots, afin de réaliser dans le jeu et la
musique une architecture de paroles, de sons, de beauté et de concepts.


Qu’en
dites-vous ?

Voyez : je m’amuse à parler comme vous !


..Entre les autres
Elohim qui vous ont parlé et moi, ne voyez pas tant de différence, et cependant
nous avons chacun un registre – registre musical, vibratoire, registre de
formes, registre de nos joies, de nos envies, envies de créer telle ou telle
forme ou tel ou tel monde –  toujours
dans le Service absolu de notre Source bien aimée dont nous sommes les
serviteurs et les employés, doués de toutes nos capacités.

 

Ce
que j’aimerais aujourd’hui jouer, avec les perles de votre langage parlé, serait
une architecture de formes et de sons destinée à vous faire oublier la rigidité
des structures de votre mental et des impasses logiques dans lesquelles parfois
vous vous complaisez… Mais je ne souhaite pas vous mettre en difficulté : je vais
donc jouer avec modération et je n’irai pas au plus fort de mes capacités en ce
jeu.


J’espère que vous saurez m’y accompagner, car je vous invite par là à
déployer vos propres ressources de créateurs; car même si vous n’aviez qu’un
mot à créer, vous accomplissez là une tâche sacrée, si ce mot est au service de
la Lumière et de la Source. Comprenez-vous cela ?

Toute création se doit,
pour être vibrante et juste, de refléter intégralement la vibration originelle
issue de la Source et à laquelle nous donnons forme et intention, dans la plus
grande liberté et avec l’usage de notre intelligence.

Notre intelligence n’est
pas un intellect, car un intellect ne nous permettrait pas de faire notre
travail de créateurs, nous les Elohim. Ainsi, ne vous réfugiez pas dans votre
intellect lorsque la création vous prend…

 

La
Source est intarissable : la cascade des mots se produit, les gouttes du
verbe se déversent et s’organisent dans leur écoulement, où le chant de la
source, cascade, ruisseau s’amuse à moduler ces petites chutes dans une forme
que l’eau crée elle-même sur la commande des sons, car ce sont les sons qui
engendrent non seulement le bruit de l’eau que vous entendez avec vos oreilles,
mais les formes que prend l’eau, les choix dans son cheminement de ses mouvements.


Voici là ma première petite architecture : cette cascade de mots et d’eau
mélangés dans laquelle votre mental ne saurait se retrouver. Je ne cherche pas
néanmoins à vous égarer ni à vous rendre fous, cela n’est pas mon but, car ce
serait un but de destruction -je ne suis pas de ceux qui travaillent la
destruction-.


Je vous invite en cela à pénétrer les arcanes musicales qui en
vous-mêmes peuvent apprendre à se déployer, afin que vos mots, vos paroles,
s’enrichissent : dans un premier temps en vibrations subtiles de par la Joie que
vous pouvez avoir intérieurement en les disant. Dans un deuxième temps, vos
mots et vos paroles pourraient s’enrichir de tonalités musicales légères. Cela
veut dire que, d’une certaine façon, vous pourriez les chanter un peu plus.

 

Souvenez-vous
que tout cela n’est que Service, et non pas fantaisie…Il est certain que la
fantaisie peut être un petit morceau de l’exercice, pour relâcher vos structures
rigides : à ce niveau là, la fantaisie a sa place un tout petit moment, mais
elle n’est pas le but, et elle n’est même pas le moyen ni la forme. Elle n’est
qu’une petite clé, utile à certains et superflue pour d’autres…


Ainsi donc la
parole, les sonorités des mots que vous employez et des mots que vous pourriez
créer participent de cette architecture sur laquelle aujourd’hui nous jouons.
Bien sûr, comme vous êtes silencieux autour de nous, l’interaction ne peut être
entre nous qu’intérieure.

 

Je
vous invite à aller au bord du ruisseau et à repenser à ce jeu que je viens de
vous proposer, au bord du ruisseau, dans le chant du ruisseau, où votre honte
(si stupide parfois) ne pourrait vous empêcher de lancer quelques mots sans
risquer qu’ils soient entendus par des personnes dont les oreilles ne vous
satisfont pas. Vous pourriez donc dans ce ruisseau jouer à entremêler les mots
avec l’eau, ainsi que j’ai tenté de vous l’indiquer dans ma petite histoire de
cascade, si jolie, et si limitée par la limitation de vos mots.


Cela vous
exercerait à déployer dans la chatoyance des mots et de votre voix certaines
perles qui ainsi prendraient forme, et s’ajouteraient aux grands bols de perles
dans lesquels moi et vous pouvons puiser pour nos jeux…


Nous créons ensemble
votre nouvelle Terre, il ne s’agit pas de futilité ni d’exercice vain.


Imaginez
que ce bol de perles est déjà bien rempli et qu’avec vos doigts vous pourriez
les faire rouler, tinter, glisser et que chacune de ces perles aura la capacité
d’être un mot ou une parole; mais qu’au lieu de s’agencer d’une façon stricte
comme votre langage a besoin de le faire, elles peuvent s’agencer autrement
: non pas de façon anarchique ni chaotique – car cela n’est pas notre façon de
créer – mais simplement d’une nouvelle façon, dont les lois géométriques et
musicales sont plus larges, plus complexes, plus vibrantes, plus riches, plus
intégratrices de tout ce que les multi-dimensions dans leurs communications
avec votre nouveau monde peut donner et recevoir.

 

Sachez
que vous apprendrez de plus en plus à communiquer par la vibration pure, mais
la vibration pure peut être comme une architecture de perles. Les sons s’orchestrent
et se combinent en cascades ou en géométries pour constituer…(petit silence).. Je ne trouve pas
le mot pour dire dans votre langage ce que je souhaitais vous faire entrevoir; nous pourrions donc créer un nouveau mot pour cela : disons des « perlifications ».
J’ai choisi ce mot parce que le mot perle est à la base de ce que je tente de
vous faire entrevoir aujourd’hui.


« Perlification » désignerait non
pas réduire quelque chose à la forme d’une perle, mais au contraire déployer
une architecture de perles différentes en une forme harmonieuse et créatrice de
sens, afin de créer de la communication intelligente, voire de la beauté, et d’insérer
cette communication intelligente dans une harmonie – l’harmonie des sphères,
diriez-vous, dans le langage de vos poètes et de votre philosophe Pythagore… Pythagore était l’un des nôtre, je crois, et nous avons joué avec lui de
maintes façons et pour le plus grand bien de ses œuvres en votre Terre.

 

Mes
propos pourraient vous sembler décousus, mais j’ai décidé aujourd’hui, comme je
vous l’ai dit, de jouer avec votre langage. Dans ce cas les mots s’échappent
dans des directions différentes, de même que les perles lorsqu’on laisse tomber
le bol. Toutefois aucun bol n’est tombé -car si le bol tombait ce ne serait
pas un accident, mais simplement une étape dans le jeu de création.


Ainsi je
vous laisse mes perles et je vous invite à créer les vôtres. Le propre des
perles étant de rouler, elles peuvent circuler dans différents canaux, se
rencontrer, se séparer; elles peuvent enrichir votre vocabulaire. Allez au bord
de la rivière et jouez près de l’eau de la perlification dont je vous ai parlé.
Cela n’est pas une obligation pour ceux qui n’y voient aucun intérêt : cela s’adresse
à ceux qui y trouvent un sens et une joie!


Vous avez quoiqu’il en soit à
développer des formes de langage qui actuellement n’appartiennent pas encore à
votre langue et à vos méthodes de communication. C’est pourquoi je vous invite
à vous rappeler qu’il y a des règles de création subtiles et joyeuses et non
pas seulement des impératifs techniques, raisonnés, et des structures vides.

 

Je
vous remercie d’avoir accepté ce petit jeu de perles et je vous invite à la
légèreté, à l’humour, à la déridation de vos fronts et à la pétillance dans vos
yeux lorsqu’ils se regardent les uns les autres. Je vous invite à trouver dans
vos cœurs la justesse et l’harmonie indispensables à toute œuvre dans vos
nouvelles formes de vie.


Ne commettez pas l’erreur de considérer que mes propos
ont été une sorte de toile d’araignée mentale, mais bel et bien un élargissement
dans le cœur de vos capacités, que l’image de la toile d’araignée dans sa
magnifique géométrie subtile peut vous servir à intégrer, si jamais elle vous
est utile.

 

Je
vous aime, je vous dis à bientôt et je vous invite à ne jamais oublier la
Grâce, l’harmonie, la Joie dans la création et dans la Joie des créatures. Je
suis Eloha, je vous ai parlé et je me retire.

via
Christine Anne K. le 13/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.