Inaj’l Adr – Mathématicien (musical), des Pléiades -n°1-

cliquez pour écouter

(ou mp3 téléchargeable)

Introduction en langage stellaire

Je suis très honoré d’être ainsi en communication avec Vous, très chers Humains de Terre. Je me nomme Inaj’l Adr ‘ill , je proviens de ce que vous appelez les Pléiades, dans une localisation dont le nom précis ne vous dirait rien -que je peux cependant vous donner pour les curieux  : (nom intranscriptible)- et j’appartiens de par mes fonctions et mon expérience à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, en tant que mathématicien – géomètre principalement- ainsi qu’en tant qu’historien des Mathématiques et des Nombres. J’occupe également des fonctions de régulation disons politique, au sein de la petite constellation dans laquelle je réside.

Voici donc pour moi en cette occasion la possibilité de vous délivrer (comme, je sais beaucoup d’intervenants vous délivrent) : des informations des outils, des lois. Cela va être encore une partie de ma communication. Mais n’est ce pas  il vous est certainement, du moins je l’espère, agréable et utile de recevoir tout cela – car la période de transition gigantesque dans laquelle vous vous trouvez nécessite, vous commencez à le comprendre, d’augmenter considérablement vos bases de données afin de pouvoir construire véritablement du nouveau (n’est ce pas ?) …Et de vous ré-ajuster, dans tout les aspects de votre pensée, de votre environnement, aux mises à jour qui ont été faites et qui sont encore en cours, non seulement sur vos corps mais sur l’ensemble de vos écosystèmes, et sur la configuration de votre planète dans ses champs morphologiques et subtils, et magnéto-telluriques, pour n’en citer que quelques uns.

Je ne suis pas venu pour étaler mon savoir, ni vous donner des leçons sur vous-mêmes. Néanmoins, j’ai à vous communiquer -et cela je le répète, avec plaisir pour moi- un certain nombre de données mathématiques.

Je n’emploierai pas, comme vous le faites, un tableau noir pour écrire des séries d’équations, de paramètres, de calculs, et de choses qui sont extrêmement obscures pour la plupart d’entre vous. Je vais donc, comme vous y êtes accoutumés maintenant, procéder par transmission vibratoire de paquets de données, que vos fonctions d’Intelligence collective sauront décrypter sans aucun souci – ce qui évitera d’ailleurs à vos fonctions mentales de se surcharger d’interrogations et de calculs.

J’ajouterai que parmi ces lois et ces données que je m’apprête à vous délivrer, il y a également tout un chapitre de Lois Musicales, car les Nombres et la Musique, vous devez le savoir, sont intimement liés – du moins vous l’avez su et certains d’entre vous le savent encore. Sachez que la Musique est une porte considérablement importante sur le chemin des Nombres, et le fait même de pratiquer et d’écouter avec attention et avec votre cœur de la musique bien construite, vous fait intégrer immédiatement des séries de lois numériques et géométriques et parfois même algébriques, que vous n’avez nul besoin n’est-ce pas d’écrire sur un tableau noir.

Je me suis permis, pour accompagner mon intervention, d’apporter quelques morceaux de musique. Cette musique, toutefois, restera pour vous dans le domaine du non-audible. Je parle de votre audition physique ordinaire, car votre audition subtile bien évidement est celle à laquelle s’adressent ces morceaux de musique que vous allez écouter. Cela sera donc l’un des aspect de ma transmission de données et cela facilitera l’aspect plus « tableau noir » du reste.

Voici donc, très chers Humains de Terre, le premier morceau de musique, en silence, que j’ai choisi pour vous.

 temps d’audition subtile

Cette Musique, sachez le, a été écrite il y a fort longtemps. Elle appartient aux archives de cet Univers -c’est en tant qu’historien que j’ai la certitude de ce que je vous dis- …Elle a l’avantage de nous être très agréable, et de nous transmettre les bases absolument nodales de plusieurs grandes Lois mathématiques dont cet Univers est constitué… Il y a une deuxième partie, que je vous laisse entendre :

temps d’audition subtile, et chants d’oiseaux au dehors

Voilà… Il me semble qu’un oiseau dans votre environnement a compris la séquence centrale de base de cette musique et vous la restituait dans toute son originalité !

Je vais, suite à cela, vous transmettre à présent un paquet de données sans forme musicale mais qui s’enchaîne très logiquement après cette musique. Ce paquet de données, je vous le propose sous la forme d’un composite de quelques sons et de deux images que vous pouvez visualiser avec votre outil de visualisation mental. Je vous donne donc les deux images, que vous pouvez visualiser alternativement pendant la transmission des sons. (Ne vous effrayez pas, cela va rester très simple.)

La première image est celle d’une cuillère. Prenez de préférence une jolie cuillère dont les formes soient harmonieuses et lisses…. La seconde image est celle d’un petit tas de terre et de cailloux en forme disons plus ou moins de pyramide – petit tas modeste mais tout à fait harmonieux dans sa forme. Vous voyez que ces deux images ne sont pas très sophistiquées, mais elles sont exactement ce qu’il nous faut, tant que vous les visualisez librement de façon alternée.

Je vous donne à écouter à présent de façon audible, ces quelques sons :

 transmission sonore

Pour votre information, je vous préciserai que la combinaison de ces deux visualisations alternées et de ces paquets de données (fort complexes) synthétisées en ces petites séquences sonores qui n’ont pas l’air d’être grand chose, est un outil extrêmement sophistiqué de communication mathématique -qui peut servir aussi dans d’autres domaines- et que vous avez grand bénéfice à en tirer profit, voire à chercher comment le reproduire en certaines occasions. Vous aurez d’ailleurs pour cela des éléments de meilleure compréhension dans la suite de ma transmission, à travers un autre paquet de données.

-Je suis tout à fait conscient que ce type de transmission est étrange pour vous mais je sais que vous en avez déjà reçu auparavant-

Nous allons donc, à présent, passer à un autre morceau de musique, que je me réjouis beaucoup de pouvoir partager avec vous. Historiquement, celui-là appartient à un non-Temps : il n’a donc pas d’époque et cependant il est connu de façon ancienne. Le paradoxe n’est pas gênant : car il peut aussi bien appartenir au futur et être connu de façon ancienne -vous devez vous libérer de vos pré-conceptions concernant le temps linéaire- …Et il a la particularité d’être établi sur des harmoniques tout à fait peu courantes, et qui nous enseignent de façon extrêmement précise et simple certaines séquences numériques, et certaines formes de fractales séquencées de façon très organisée – et que donc il me semble extrêmement intéressant de vous transmettre, simplement, à travers cette musique… Voici donc :

 temps d’audition subtile

– Je vais faire un petit réglage, car il me semble que la transmission ne me convient pas et que la finesse de certains éléments dans ce morceau de musique doit vous échapper. Je vais donc faire procéder au petit réglage et nous allons le reprendre depuis son début dans quelques instants – je vous prie de m’en excuser…

nouveau temps d’audition subtile, cloturé par un petit morceau chanté

Bien. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la fin de ce morceau puisse être chantée ! Voilà que je vais pouvoir noter cette information dans mes bases de données. Cela m’apportera un regard complémentaire tout à fait inattendu sur l’histoire et les capacités de cette transmission musicale… Je vous laisse quelques instants d’intégration et de bénéfices…

 pause intégration

Je vais reprendre. Je vais à nouveau vous transmettre des paquets de données. Et ces paquets, je dois vous le dire, ont la spécificité de provenir essentiellement de ce que vous appelez un monde d’Unité – je crois d’ailleurs qu’une partie de ces paquets est issue du  monde de Zan, que vous avez eu l’occasion de rencontrer il y a quelques temps par l’intermédiaire de ce canal de communication. Je ne vous donnerai pas d’images associées pour ces paquets de données là mais, en revanche, l’utilisation d’un rythme pour disons leur servir en quelque sorte d’onde porteuse (je n’aime pas beaucoup cette expression mais employons-la) va être associée. Nous allons donc établir un certain rythme  (rythme frappé……)

Et voici donc ce que je vous transmets :

transmission sonore rythmée

…Je vous confierai que je suis extrêmement content de ce mode de transmission que nous venons d’employer. Car nous avons cherché quelle était la meilleure méthode, et finalement ce choix comportait une certaine prise de risque aux yeux de certains, mais je suis tout à fait satisfait et je pense que -tel que je le perçois- il y a une excellente qualité de transmission et de réception… Car ces paquets de données mathématiques demandent beaucoup, d’une part de précision, mais également de rythmes – aussi étrange que cela puisse paraître à certains de vos mathématiciens, mais cela ne sera pas étrange pour tous les mathématiciens et je le sais… Quant aux autres personnes, le simple aspect musical, n’est ce pas, doit vous suffire amplement à intégrer ce qui vous est utile.

…Et cela facilite probablement, de façon très appréciable, la circulation de ces éléments au sein de vos structures d’Intelligence collectives, dans leurs différents aspects… Je répète que je suis donc scientifiquement satisfait de ce mode de transmission – vous me pardonnerez ces commentaires, mais  je présume qu’ils ont un intérêt non seulement pour moi mais pour vous.

Nous allons terminer par une troisième séquence musicale. A vrai dire, il y aura deux musiques l’une après l’autre. Je vous laisse découvrir la première – je ne vous explique rien…

 temps d’audition subtile

…Vous pourriez l’écouter pendant des heures, n’est ce pas ? Sachez le d’ailleurs : cette Musique ne s’arrête jamais. Elle est à vrai dire porteuse de certaines Lois constantes de cet Univers – et c’est également à ce titre qu’elle ne saurait s’arrêter… Mais elle est également porteuse d’autres éléments, qui sont aussi ce que j’ai souhaité vous faire entendre.

Je pense qu’en particulier cette Musique, autant que je puisse m’en rendre compte en tant que scientifique et historien, doit comporter certains éléments que vous retrouvez dans certains de vos textes dits Sacrés très anciens, et qui  -lorsqu’ils sont demeurés authentiques, ce qui je crois est rare- vous connectent, directement ou plus ou moins directement, à des éléments authentiques de votre propre Numérisation et de vos propres Sons : ceux de vos origines de Lumière.

Je vous laisse écouter encore quelques instants et puis, je vous rappelle que j’ai une autre musique ensuite pour vous :

 temps d’audition subtile

…Nous allons interrompre le flux de cette première Musique, car je sais que vous en avez intégré une séquence complète; et dans quelques instants vous allez pouvoir entendre, toujours de la même manière, avec votre audition subtile, la Musique dite « Des Sphères, Numéro 3 » – c’est parti :

 temps d’audition subtile

…Cette Musique, mes Amis, informe vos cellules ou les ré-informe. Cette Musique vous est accessible à tout moment. Cette Musique fait partie du patrimoine de cet Univers et donc à ce titre vous appartient en Partage. Cette Musique contient, de façon disons compactée, l’Ensemble des Possibles, de toutes les Lois mathématiques, numériques, géométriques, algébriques, (etc.) qui peuvent être employées et développées au sein de cet Univers… Je vous laisse l’écouter encore quelques instants :

 temps d’audition subtile

Nous sommes à présent appelés à interrompre dans quelques instants cette communication. Je vais donc tout simplement me retirer, car je pense avoir dit tout ce que j’avais à vous dire sans avoir omis d’informations importantes, et je vous remercie de votre écoute – et je vous salue.

Alleluiah… Je suis Inaj’l des Pléiades.

 

via Christine Anne K. le 17/03/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Rappel sur la pratique de l’audition subtile : Chevalier des Sons , ainsi qu’ en écoute