Orionis – n°19

 

 

Très aimés, fils et filles de l’Un. Je vous salue. Vous me connaissez, je suis Orionis, grand concepteur et architecte dans cet Univers. Je me présente en ce jour sans passer par aucun auxiliaire, ni aucun filtre. Je vous transmets ma vibration :

Transmission en silence

Il importe que vous intégriez cette vibration, avant d’écouter mes paroles par la voix de ce canal.

Transmission en silence

Ma vibration, que vous recevez actuellement, est cependant divisée en plusieurs brins – ce qui permet que vous puissiez la recevoir dans votre corps, dans votre mental, dans votre lumière. Cela afin de vous permettre de déverrouiller en vous une ou deux clés, pas davantage en ce jour.

Transmission en silence

…Si cette vibration est trop forte pour vous, je vous invite à réunir à chaque main votre pouce et votre index (formant ainsi un petit cercle). Vous connaissez ce geste, je crois, par le yoga.

Transmission en silence

Je vais donc vous parler. Nous allons ensemble parcourir, explorer un domaine que je n’ai pas encore abordé. Il s’agit de l’enfance.

Transmission en silence

Dans ce silence, je suis en train de vous transmettre des données sous forme de graphismes, d’écriture céleste, qui s’impriment directement dans les zones cérébrales qui vous connectent à votre mental supérieur. Il importe que vous intégriez ces données, avant toute chose au cours de cette intervention.

Transmission en silence

Comme vous le savez donc, l’enfance est la forme qu’adopte une vie dans ses débuts, et particulièrement, non seulement dans votre forme humaine mais dans d’autres formes de corps existant dans les diverses localisations de cet Univers, et d’autres. Vous avez actuellement sur votre planète de nombreux enfants et de nombreuses naissances. Et beaucoup d’entre vous sont conscients que les enfants qui aujourd’hui habitent, viennent sur la Terre, sont considérés comme spéciaux par ceux qui les observent et qui acceptent de reconnaître cela.

Il y a déjà disons environ 2-3 générations, qu’ont commencé à être incarnés dans vos corps des êtres, qui certes pouvaient avoir déjà été incarnés, mais qui ont bénéficié d’aménagements et d’améliorations dans leurs capacités de Conscience, de Vérité, de Lumière, d’Intelligence, de connexion à la Source. Il y a ainsi eu des précurseurs, et peu à peu une augmentation des nombres et des capacités. Actuellement donc la totalité des enfants qui s’incarnent sont de la nature que je viens d’exposer. Cela est important car la vibration et la qualité d’Etre et de Lumière qu’ainsi ils apportent, sont absolument vitales dans le processus d’évolution que vous traversez tous, et que traverse cette planète, qui sans eux n’aurait pu probablement atteindre les exigences vibratoires qui étaient requises pour un bon processus ascensionnel.

Je ne viens pas vous parler d’éducation, quoi que ce sujet de l’éducation de ces enfants soit extrêmement important. Je ne viens pas non plus redoubler ce que l’enfant Elohim Istirulwah vous a transmis par ce canal, il y a quelques temps. Je viens en ce jour attirer votre attention sur l’extrême importance du fait que ces enfants qui vous entourent, dans l’écrasante majorité, sont des porteurs de Lumière en pleine activité. Et qu’actuellement, ils reçoivent ou ont reçu des données supplémentaires de Lumière, qui pourrait-on dire augmentent leur capacité -mais ce n’est pas en termes quantitatifs qu’il est important de s’intéresser à cela. Ces adjonctions de Lumière permettent la mise en place de nouvelles grilles de Lumière qui ont de nouvelles formes, autour de votre planète, d’une part assez proches, et d’autre part plus lointaines. Il y a donc bien évidemment (comme vous le savez déjà) un certain nombre de grilles, et de grilles magnétiques également, dont certaines ont reçu des modifications non seulement de champ mais de forme récemment. Mais ces nouvelles grilles de Lumière dont la mise en place repose sur la présence des enfants, sont une donnée dont je vous informe aujourd’hui.

Il ne s’agit pas de la même grille que la Charte sonore qui vous a été indiquée par votre ami Aléanndor de Véga il y a quelques jours. Mais bien évidemment ces différents systèmes, ces différentes formes, non seulement se complètent mais interagissent de façon construite et harmonieuse.

Le fait que les enfants soient porteurs de l’installation de ces grilles de Lumière, a pour conséquence peut-être une certaine difficulté des éducateurs et des parents à comprendre certains phénomènes (mais encore une fois, je ne suis pas venu vous parler d’éducation). Je demande simplement en passant -et cela a été fait par d’autres que moi auparavant- que les parents et éducateurs soient ouverts et compréhensifs à ce qui peut les dérouter. Mais je sais que l’amour est présent chez la plupart d’entre eux, et leur permet cette ouverture en général.

Le fait donc que les enfants soient porteurs de l’installation de ces grilles doit être également considérée par vous comme un élément de révélation, qui vous concerne aussi, au sens où vous êtes, vous, des résonateurs et des amplificateurs de cela. Et c’est là que mon intervention s’adresse à vous, car j’aimerais que vous développiez cette conscience, cette connaissance d’être des résonateurs et des amplificateurs de cette grille de Lumière déployée par les enfants, car cela est important pour leur harmonie… Il y a quelques jours il vous a été proposé, pour certains d’entre vous, de vous associer dans une forme géométrique assez simple, qui est le tétraèdre, à des groupes d’êtres stellaires qui agissent sur votre planète actuellement. Et bien aujourd’hui je vous invite à considérer que vous avez également une place précise et géométrique, dans l’installation de ces grilles de Lumière. Vous avez donc, par votre coeur et par votre intelligence supérieure, à reconnaître la nécessité simple -et heureuse je présume- de vous relier au moins à un enfant et de lui servir d’amplificateur et de résonateur.

Vous pouvez en réalité vous relier à plusieurs enfants, mais cela n’est pas, comment dire, une nécessité, au sens où la recherche de la quantité n’est pas la priorité. La priorité est d’être un bon amplificateur, un bon résonateur. Pour cela, je vais vous transmettre à nouveau, comme je l’ai fait au début de cette intervention, des données en silence, à nouveau dans cette forme d’écriture et de graphisme que votre cerveau et votre intelligence supérieure savent parfaitement recevoir vibratoirement. Je vous demande simplement de les accueillir avec soin.

Transmission en silence

Je vous invite à vous représenter la forme d’un carré par visualisation, afin de donner un cadre à ces données. Cela vous aidera et aidera les processus dont je n’ai pas tout à fait fini de vous parler.
Vous pouvez également -et cela est une option, pour ceux à qui cela convient davantage- mettre ces données dans une pyramide, c’est-à-dire que ce carré se déploie vers un sommet, formant une pyramide. Mais de mon point de vue, la forme du carré est suffisante.

Je vous rappelle que ce sont des données graphiques : donc vous pouvez même imaginer qu’à l’intérieur d’un carré sont accumulés des signes, des courbes en grande quantité -même superposés les uns sur les autres, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est leur organisation en vous. Cela est à vrai dire un mode de transmission vibratoire assez courant, qui je le sais est connu par certains.

Transmission en silence

Vous êtes donc, avec ces données, équipés -je n’hésite pas à employer ce mot- pour tenir votre place d’amplificateur et de résonateur, auprès d’un ou plusieurs enfants…

Je vais préciser un petit peu le mode de relations auquel je fais allusion. Considérez d’abord, que lorsque je dis un enfant, cet âge s’étend de 0 à 12 ou 13 ans dans l’état actuel de ce qui est. Cela ne signifie pas que les êtres plus âgés n’ont pas de capacités -car nous savons tous, ainsi que je l’ai dit au début, qu’ils sont fort nombreux à avoir de grandes capacités- mais ce travail de Lumière est dévolu aux enfants de cette tranche d’âge.

Ces enfants peuvent être vos propres enfants, petits enfants, ou des enfants proches de vous, avec lesquels vous avez une relation de confiance -je pourrais dire de complicité. Il importe que vos regards réciproques soient confiants et lumineux, et que vos coeurs vibrent ensemble assez souvent, pour que cette Lumière se propage et fasse son travail… De même que les enfants ont besoin d’être encadrés, supportés, nourris, protégés et éduqués par les adultes : de la même manière, les enfants ont besoin de vous pour amplifier cette Lumière qu’ils portent. C’est donc un rôle d’adulte aimant, compréhensif et actif qui vous est demandé, tout simplement.

La mise en place de ces grilles de Lumière a démarré depuis quelques semaines. Et l’entrée de votre système solaire dans l’influence directe du soleil central et des cycles pléiadiens, est relativement concomitante avec ce début dont je parle. Et ce processus est appelé à continuer à se construire et à construire ces fameuses grilles pendant encore un temps qui, je dirais, s’étend sur quelques semaines. Après, c’est une question de co-création : après cela peut aller très vite, cela peut aller moins vite, justement en fonction de votre collaboration et de quelques autres facteurs environnementaux -dont je ne tiens pas à vous informer pour ne pas vous encombrer et ne pas solliciter vos capacités de bloquer les choses dans trop de mental, d’explications ou d’anxiété.

Nous allons donc maintenant pour parfaire tout cela, installer pour vous-mêmes les éléments de construction d’une grille – une autre, qui va vous permettre disons d’être mieux reliés les uns aux autres dans ce travail. Il s’agirait donc plutôt d’une grille qui concerne les adultes. (C’est très simplificateur de le dire comme ça, mais c’est approprié dans le contexte que j’expose.) Vous allez donc recevoir intérieurement trois sons pour la meilleure constitution de cette grille que j’appelle en cet instant : la grille des adultes.

Voici le premier son.

Transmission vibratoire silencieuse

Je vous conseille de boire de l’eau après cette intervention, pour mieux intégrer tout ce qui vous est transmis.

Transmission

…Je vais vous transmettre le deuxième son à présent.

Transmission

Ne bloquez pas votre respiration en recevant ces sons.
…Je vais vous transmettre le troisième.

Transmission

Pour mieux engrammer ce trio de sons je vous propose, encore par l’outil de la visualisation (qui est assez facile pour votre mental quotidien à employer) de visualiser sur une portée musicale, ou sans portée musicale, cette forme qui s’appelle la « clé de fa » -et qui n’est donc pas la « clé de sol », que vous avez déjà employée dans un autre contexte je crois… Donnez donc à votre mental l’information que ces trois sons sont disposés sur une portée encadrée par cette clé musicale.
-Je demande aux musiciens de ne pas chercher à analyser cela en termes musicaux classiques, cela n’est pas intéressant, cela n’est pas juste. Il s’agit simplement de l’emploi d’un symbole et d’une forme.-

Je vais simplement à présent vous inviter, mes très aimés, enfants de la Terre, enfants de l’Un, enfants de la Source, Porteurs de Lumière, à laisse vibrer dans votre coeur tout l’Amour authentique et lumineux que vous avez pour l’enfant, pour les enfants, ou pour un certain enfant, ou pour vous-même en tant qu’enfant : vous avez le choix en cet instant de la nature de l’intention que vous employez mais contactez, faites vivre, illuminez, en cet instant, cette vibration très définie dans votre coeur, pour qu’elle s’associe au travail d’engrammage d’informations et de données que nous venons ensemble de faire. C’est la dernière partie et elle est de la plus haute importance.

Silence, vibration collective

Soyons clair sur le fait que ce je sollicite en cet instant auprès de vous en tant qu’amour pour les enfants, est votre amour terrestre. C’est aussi bien sûr votre amour authentique d’Être à Être, mais il y a immanquablement cette petite partie un peu émotionnelle, qui nous est encore utile pour mieux repérer et mettre en place ce travail.

Je vais vous apporter un ou deux derniers éléments. Le premier est une mis en garde. Je vous ai parlé de Lumière et de grilles de Lumière, je vous demande de ne pas tomber dans l’écueil consistant à imaginer des lumières colorées, comme cela s’est beaucoup pratiqué il y a quelques années, et se pratique encore, de façon erronée. La Lumière dont je parle n’est ni blanche ni dorée, ni verte ni bleue ni rose, ni quoi que ce soit. La Lumière dont je parle n’a pas de couleur. Cette Lumière est Vérité, Amour, Authenticité. Cette Lumière est Joie. Cette Lumière est bien plus puissante que tout ce que vous pouvez imaginer.

Je tiens également à vous recommander de maintenir l’authenticité de ce message, si vous en parlez, et de faire en sorte que cela soit véritablement bien compris, et non pas distordu par des conversations, disons trop rapides, ou bien complaisantes. Il n’y a aucune complaisance à avoir dans cette tâche et cette responsabilité – ni envers vous-même, ni envers les enfants, ni envers la planète. La complaisance n’est pas de mise : il s’agit de Service et d’Authenticité. Vous n’avez pas à vous glorifier de ce que vous faites. Vous n’avez pas à vous complaire à le faire. Vous avez simplement à être qui vous êtes et à votre place. Cela est votre Lumière, cela est votre Droiture, cela est votre Être, cela est votre Vérité.

Parler d’enfance n’invite pas : ni à la mièvrerie, ni à la complaisance, ni aux illusions de l’égo consistant à se prendre pour un protecteur ou un être supérieur. Vous êtes ce que vous êtes, et vos enfants sont ce qu’ils sont, c’est une collaboration. Que cela soit clair!

Je vous remercie mes très aimés, et je me réjouis de sentir votre compréhension, de constater votre motivation et d’observer la qualité de votre évolution, tant individuelle que collective.

Je vous invite à continuer. Je vous salue. Je suis Orionis et vous me connaissez.
Alleluiah


 

 

via Christine Anne K. le 02/09/2011 

 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Keznoar-Nd Hey Az ‘k – n°3

 

enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/24689530       (nécessite des conditions d’écoute très privilégiées)

 

Salut à vous, bien-aimé Peuple de la Terre, Frères et Soeurs de Lumière et d’Unité. Vous me connaissez, je me nomme Keznoar-Nd Hey Az ‘k.

Ceci est ma troisième intervention auprès de vous. Je vous la transmets avec tout mon Amour, ma bienveillance et mon respect de ce que vous êtes. Je suis, pour ces transmissions, mandaté pour synthétiser en quelque sorte un grand nombre de données émises par l’ensemble de ce que nous nommons les Hautes Consciences Intergalactiques, dont les lieux d’origine et disons d’habitation sont fort nombreux et répartis en bien des points forts distants et fort différents les uns des autres. Mais nous sommes unis, nous sommes fédérés, nous sommes une Fraternité, nous sommes un Conseil éclairé, nous sommes une Harmonie qui a ses lois, ses beautés, ses règles – et nous sommes intégralement affiliés à l’Unité de notre Source qui n’est qu’Un et dont la Lumière, indivisible et multiple, ne saurait être détournée.

 

Sachez que depuis ma dernière intervention en ce canal, il nous est aujourd’hui possible – au vu des changements et transformations en vous et autour de vous sur cette planète – d’amplifier le montant vibratoire des informations qui sont transmises. Vous êtes parfaitement aptes à recevoir ce qui va être fourni par moi aujourd’hui et je m’en réjouis… Et je vous demande d’installer dans vos coeurs la paix de ce réjouissement partagé entre vous et moi.

Je vais donc vous faire connaître un certain nombre de données comme je l’ai déjà fait. Ces données, je le redis, ne vous sont pas tant accessibles par l’outil de votre mental analytique que par vos capacités vibratoires, qui sont de plus en plus déployées, affinées, ramifiées et fonctionnelles à ce jour… Bien évidemment, le niveau de fonctionnalité de cela varie selon les individus, car certains sont plus avancés que d’autres (encore que cela ne veuille pas dire grand chose à nos yeux)… Mais pour établir une moyenne – qui n’est qu’une moyenne – sachez qu’actuellement parmi les personnes qui ont accès à ces informations comme vous, environ 40% (je dis bien en moyenne) de ces capacités sont actuellement réveillées et en fonction. Je vous donne ce chiffre simplement pour établir une sorte de petit point de repère qui peut satisfaire certaines inquiétudes, ou curiosités, ou questionnements; car vous ne comprenez pas grand chose à ce qui vous arrive, je le sais, tant que vous êtes obligés d’employer les arcanes de votre compréhension mentale pour évaluer ce qui se passe – car cela vous est encore bien évidemment utile, même si cet outil est de plus en plus illusoire au regard de la véritable réalité à laquelle peu à peu vous revenez.

 

Passé ce préambule, je vous invite à présent à vous ancrer pour recevoir les premières données que je vais vous transmettre. Soyez donc pleinement conscients des flux d’énergie qui stabilisent votre sacrum, votre bassin, vos jambes, vos pieds… Et par là même votre coeur sera encore plus ouvert pour recevoir et intégrer ce qui doit être – et non seulement votre coeur mais l’ensemble de ce qui vous constitue matériellement et subtilement.

 

Je vais donc commencer comme je l’ai fait précédemment par vous transmettre une série de séquences sonores, et je vous rappelle que les silences qui les précèdent ou qui les suivent font partie de ce qui est transmis.

Première séquence sonore….

Vous pouvez accompagner cette première séquence par la visualisation de la couleur jaune. Cela est facultatif néanmoins.

 

Deuxième séquence sonore…

Couleur verte.

 

Troisième séquence sonore…

Couleur violacée.

 

Quatrième séquence sonore…

Couleur rose.

 

silence

Je vous invite à présent à laisser se former dans votre pensée l’image d’une sorte de couronne, qui comporte -sans que vous les comptiez, mais vous devez le savoir- vingt-quatre proéminences disposées régulièrement et donc dans une forme circulaire. Cela est fait d’un métal dont la vibration est extrêmement précise, et dont je vous désignerai de la façon suivante : (code vibratoire). Voilà : cette image vous permet de synthétiser et de mettre en ordre l’ensemble des données qui vous ont été fournies par les quatre séquences sonores qui viennent d’être délivrées. Vous n’avez rien à faire volontairement, simplement être dans cette réception et cette intention; simples; sans effort; présents.

 

Je vais à présent vous transmettre, comme je l’ai déjà une fois, quelques formes.

Voici la première forme…            …..transmission en silence

Voici la seconde forme…                 …. silence

Voici la troisième forme…                 ….silence

Voici la quatrième forme…                …. silence

Voici enfin une cinquième forme, plus apaisante j’espère…            …silence

 

…Je vais vous inviter, pour une bonne intégration de ces formes, à poser votre index gauche : vertical en travers de votre front, c’est-à-dire la base de l’index plus ou moins à la base des sourcils, et la pointe de l’index plus ou moins à la racine des cheveux. Vos autres doigts peuvent se toucher. Soyez assis bien droit et n’oubliez pas que nous avons sollicité la base de votre corps au début de ce travail…

…Vous allez pouvoir, pour terminer, plier légèrement l’extrémité de votre index comme un petit crochet, avant de le libérer de votre front dans quelques instants. Vous pouvez retourner ce crochet face à ce qui vous fait face….       ….C’est fini.

…Prenez quelques instants pour vous stabiliser et pour intégrer… Sachez que si votre corps a quelques réactions, cela est parfaitement naturel. Il se peut également que vous n’ayez aucune réaction : cela est également parfaitement naturel.

 

Je vais à présent, comme je l’ai déjà fait précédemment, vous délivrer une série de mots dans lesquels, comme je l’ai dit précédemment, vous n’avez aucune recherche de sens à effectuer, ni de logique entre les mots. Ce n’est pas une énigme à décrypter : ce sont simplement des formes  (que vous pourriez considérez comme un langage codé, mais peu importe).

 

OUSTAN – JUSS – TERIFIK – SHOUNA – TANGO – YASSTOU – JUPPA – SHINNALA’ HOU – ZATOU’ –  KASHALLA – ENDROIT – TOUZZ’H – KELOUF’FAAH – SHINNDOUKOO – RRHEL – K’NNTA – OUBLAA HETOUKOU AANNA – AK –

 

Je vais vous inviter à présent, tout en maintenant cette assise dans le bas de votre corps, à étendre vos deux bras horizontalement de chaque côté de votre corps. Les paumes des mains peuvent être tournées vers le bas ou vers le haut, cela n’a pas d’importance… Vous pouvez ensuite relâcher vos bras… Focalisez votre conscience (mentale) au niveau de votre coeur à présent, et vivez la vibration de votre coeur pendant les instants qui suivent…

silence

…Sachez en ces instants que, comme il vous l’a été dit, vous n’êtes pas seuls… Et que la vibration de votre coeur actuellement informe tout autant qu’elle est informée.

silence

…Sachez qu’il y a construction d’une forme par l’interaction de ces vibrations de vos coeurs et d’autres, en cet instant, et que vous garderez votre place dans cette forme.

 

Un chant très doux s’élève (que nous n’attendions pas)…


…C’est à présent l’énergie vitale d’une baleine qui vous accompagne quelques instants et qui se joint à ce choeur que nous avons formé. Ne vous demandez pas pourquoi : soyez.

silence

Je vais pour ma part clore cet entretien et me retirer. Et sachez que je vous transmets encore une fois tout l’Amour et la Fraternité des Hautes Consciences Intergalactiques par ma voix. Je vous invite cependant à demeurer après mon départ en cet instant dans la sorte de communion où vous êtes actuellement avec la baleine qui est venue se joindre à votre travail. Alleluiah

Je suis Keznoar-Nd Hey Az ‘k et je vous dis à bientôt. Demeurez…

silence

 

 

 

via Christine Anne K. le 2/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Ashtir – n°6

 

-phrase en langue Elohim…-

…Je suis Ashtir. Je vous salue.

Vous connaissez mes jeux avec les formes. En ce jour, nous arrivons à un autre niveau de communication qui ne vous est pas encore familier, ni à vous ni à ce canal… Laissez-vous donc entraîner, défaites les amarres…

Nous aimons les jeux, vous le savez, et je vous fais jouer, parfois à votre corps défendant, parfois pour votre plaisir. Ces jeux étant comme je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises un élément essentiel, noyau en quelque sorte, de la création.

Nous allons jouer dans votre corps.

Votre corps, ne l’oubliez pas, est une création particulièrement évoluée, de nous les Elohim, en des temps extrêmement reculés au regard de votre perspective historique, mais toujours présents dans la mémoire de votre corps… Je ferai ici abstraction du fait que beaucoup de modifications avaient été déposées, forcées, imposées de différentes manières, par d’autres peuples et d’autres intervenants au sein des structures de vos corps – corps de chair et corps subtils. Cela est à présent presque entièrement résorbé, corrigé, et rénové, ainsi que vous en avez eu l’information récemment par certains scientifiques et certains membres des Hautes Consciences Galactiques qui vous ont parlé par la voix de ce canal ou par d’autres.

Considérez donc que votre corps, immense objet de création, a la capacité d’être « joué » à l’intérieur de lui-même. Je sais que vous vous demandez comment, et vous savez que j’aime vous surprendre et vous étonner un peu : vous ne serez donc pas surpris que je vous invite à un jeu dont je ne vous ai pas encore révélé les détails et le fonctionnement.

Je suis en train de jouer avec le corps de mon canal -qui, heureusement, se laisse faire. Vous pourriez penser qu’il s’agit d’une sorte de massage : ce jeu effectivement devrait être vivifiant, et il a pour but non seulement de vous ouvrir des perspectives et de vous informer, mais également de remettre en vie certaines petites choses créées dans votre corps qui n’ont pas été tellement mises en mouvement tous ces derniers millénaires… Ouh !

le canal se contorsionne et ondule pendant toute la durée de la transmission, sous l’effet de cet apparent « massage » vibratoire et jeu, et des différentes étapes qui vont suivre-


Appréciez donc comme j’étire ce qui peut vous sembler un peu élastique, et laissez-vous aller à ces mouvements qui remettent en circulation, en danse et en action des programmes très précis auxquels je m’intéressent aujourd’hui dans ce jeu. Ces programmes ne sont pas seulement des programmes de mouvement de votre corps physique, bien sûr : ils ont d’autres impacts, et d’autres possibilités d’évolution. Néanmoins, ce déverrouillage passe par certaines prises de mouvement sur votre corps… Acceptez donc de vous laisser mettre en mouvement.

…J’appuie très précisément sur un point, de couleur bleue, qui se trouve dans le bas de votre dos à gauche (pour donner une localisation très grossière). Cela déclenche des connexions avec différents points non seulement à l’intérieur mais à l’extérieur qui, si vous voulez employer une image, s’allument et s’éteignent un peu comme des lampes qui clignotent dans un jeu ou dans un dispositif lumineux.

Nous allons maintenant appuyer sur un autre point de couleur rose et vert, qui se trouve symétrique du premier, donc dans le bas du dos du côté droit : un équilibre se produit (apaisement et recentrage du mouvement)… Et une musique se déclenche, que vous n’entendez certainement pas avec vos oreilles – ce que je regrette, croyez-moi. Imaginez qu’une sorte de feu d’artifices, mesuré, harmonieux et constructeur, s’est mis en route et en quelque sorte irrigue  de courants électro-lumineux (pour parler simple) une partie considérable de votre structure. Il y a en cela des lignes de courant et des points qui sont déjà souvent actifs; mais ce qui nous intéresse est le fait que quelques-uns n’ont pas été activés, comme je vous l’ai dit, depuis fort longtemps.

Il y a en particulier six points, qui se trouvent dans un certain alignement – trois et trois – reliés à un septième point qui les couronne, qui ne sont pas à l’intérieur de votre corps physique mais à une distance variable vers l’avant, en haut… Ce sont ces points avec lesquels j’ai choisi de jouer et de vous apprendre à jouer aujourd’hui. Ces six point plus un sont une petite partie d’une géométrie beaucoup plus complexe – que je ne souhaite pas détailler pour le moment car cela vous encombrerait inutilement la pensée… (manifestations de « nettoyage ») Il y a une certaine épuration de vieilles données qui se produit, et c’est naturel.

Pour vous donner une meilleure idée de l’alignement des points avec lesquels nous allons jouer, ils forment deux rangées de trois, avec un côté gauche et un côté droit, et les trois points de droite sont symétriques avec les trois points de gauche. Ceux qui sont en bas de chaque ligne sont les plus rapprochés, et ceux qui sont en haut de chaque série de trois sont les plus éloignés l’un de l’autre. Donc nous avons deux lignes de trois points, une à droite, une à gauche, qui s’éloignent légèrement l’une de l’autre en oblique, et le point  sept est au-dessus… Grâce au fait que j’ai appuyé d’abord sur ces deux points sur le bas du dos,  d’une certaine façon nous avons donc pu mettre en activation la zone où se trouvent les six points avec lesquels nous jouons à présent.

Actuellement, nous focalisons notre attention sur le point qui se trouve côté gauche en bas de la ligne de trois points qui se trouve à gauche. Il y a là disons une petite roue d’énergie qui s’est mise en mouvement et qui va essaimer ce qu’elle a à essaimer, et j’espère que vous trouverez ça très amusant lorsque vous y serez habitués… Je sais que vous attendez que je vous donne une description des effets car vous êtes évidemment encore sous l’emprise de votre conception de la loi de cause à effet; mais plutôt que d’effets, nous parlerons de répercussions – et actuellement l’activation d’un seul point n’offre pas de conclusions intéressantes à vous expliquer. Nous allons donc continuer le jeu :

Imaginons que nous traçons un trait entre ce point et le point supérieur droit, celui donc qui se trouve en haut de la ligne de trois qui est du côté droit. Le fait de relier ces deux point crée ce qu’on appelle une polarité – polarisation plus exactement – et le courant passe. Le courant ensuite va continuer son chemin du deuxième point que nous avons activé vers le point suivant, qui se trouve être le point du milieu de la ligne de points qui est à gauche. Puis (je demande à mon canal d’effacer complètement son mental…), l’activation du point suivant se fait par le tracé d’une ligne oblique qui va toucher le point du bas à droite, puis la prochaine ligne va rejoindre ce point du bas à droite avec le point du haut à gauche, et enfin le point du haut à gauche va être relié au point du milieu à droite. L’ensemble de ces points ainsi va entrer en relation active avec le point qui est au sommet.

J’ai été obligé de vous offrir toute cette description pour que ces points s’activent en vous. Ne croyez pas que je cherche à vous ennuyer : nous sommes en train de mettre en action un dispositif, que vous possédez et qui vous permet d’expanser votre conscience d’une manière très intéressante, à savoir que votre perception des formes et des couleurs subtiles et des lignes sonores qui les parcourent, ainsi que des quelques règles mathématiques qui constituent ces géométries de Lumière, va pouvoir augmenter considérablement ses capacités, et vous permettre de voir et de comprendre beaucoup mieux toutes ces choses. Vous reconnaîtrez bien là que c’est intéressant, et qu’au delà du fait d’être un jeu c’est réellement une entrée en capacités que, j’en suis convaincu, vous serez très contents d’avoir.

Je vous invite à imaginer maintenant que les lignes de circulation que nous avons activées entre tous ces points sont toutes à la fois actives – et je crois que la meilleure image que je puisse vous donner est celle de ce que vous appelez un flipper, où il se passe des tas de choses dans tous les coins dès l’instant où vous impulsez un mouvement. La différence entre vos flippers et ce dispositif que nous sommes en train de remettre en vie, est que là nous nous inscrivons bien évidemment dans une splendide géométrie dont vous n’avez là qu’un petit élément, et que cette géométrie comporte des harmoniques absolument parfaites, et vous relie à différents plans ainsi qu’à différents niveaux de votre propre structure individuelle.

Imaginez donc que vous êtes une sorte de piano ou de piano-flipper, et que la musique qui se joue est la vôtre, car le fin du fin dans cette création est que chaque corps – même si la structure a ces points communs – chaque corps a sa propre musique. Cela vous n’en disconviendrez pas car vous le savez. Nous sommes donc en train d’expérimenter votre propre instrument!

Je vous fais découvrir à présent que cette petite structure de sept points qui constitue un élément créateur de musique, est également créateur d’expansion de conscience en vous. Nous allons maintenant la faire entrer en relation avec un autre élément que nous allons aller chercher ensemble : cet élément est également un élément de cinq points. J’emploie le mot « point » par commodité car ce que j’appelle un point en l’occurrence est un petit lieu où se concentrent beaucoup d’informations et où convergent généralement plusieurs réseaux sous différentes formes…

Nous avons donc cette petite structure de cinq points qui, elle, est située non loin de la base arrière de votre crâne, dans la région sous-occipitale mais à quelque distance de votre corps physique. Elle est simplement reliée à un point, qui lui se trouve à l’intérieur de votre hypothalamus. Nous sommes donc en train de nous amuser à relier cette petite structure à la précédente – sachant que les cinq points de cette structure-là étaient déjà en action… Ils n’étaient pas inactifs mais ils étaient en partie déprogrammés de leurs capacités pleines et entières, du fait de l’absence d’activation de la structure (de 6 points) que nous venons de remettre en action… (Je ne donne pas de noms à ces structures et c’est volontaire : cela n’est pas notre propos.) Vous remarquez donc que la mise en relation de ces deux petites structures crée un balancement et un flux sur votre respiration. La musique de votre être s’enrichit d’une sorte de contrepoint qui va vous permettre de jongler entre différents niveaux -niveaux de conscience et niveaux de compétences.

J’espère que vous trouvez cela un peu amusant, car comme vous le savez j’aime avant tout jouer et utiliser la notion d’amusement. C’est ma forme d’humour et c’est ma forme d’enseignement, comme vous le savez bien… Je sais que votre corps subit là quelques extensions et quelques mouvements qui peut-être ne vous amusent pas tellement car ils vous surprennent, mais j’insiste sur le fait que je souhaite que vous vous amusiez dans ce processus, car l’activation de tous ces courants et ces nouveaux points sera beaucoup plus fluide dans cet état d’esprit de jeu que dans celui d’une tension ou d’une inquiétude ou d’une volonté.

– Nous allons donc aller chercher dans votre programmation le programme du rire : je sais où il est, je sais comment vous faire rire (irruption de quelques rires chez le canal)… Voilà : je sens qu’il y a une détente… Je sais que j’ai pu faire rire mon canal, mais j’ignore complètement si le mouvement a suivi?… Faites un petit effort pour vous laisser rire, mes amis, ça fait partie du travail que nous faisons ensemble ! Ce travail est un jeu mais ce jeu est un travail.

… Comme ceci va également vous fatiguer un peu je vous invite maintenant à laisser reposer votre corps, et après cette canalisation je vous invite à boire de l’eau et à chanter pour optimiser l’intégration de ce jeu et de ses effets, de ses répercussions.

Mais dans le petit temps qui nous reste, je vous invite à vous détendre et à visualiser une forme de couleur bleue, qui tourne de la gauche vers la droite… Elle a un centre, et de ce centre partent des sortes de flammes qui s’incurvent et qui sont blanches et bleues, et l’ensemble de cette forme tourne, ainsi qu’une sorte de lumière bleue avec du blanc dedans…… Je vous invite à vous rendre compte, au bout d’un moment, que dans le mouvement de cette forme apparaissent d’autres formes; et ces formes vous nourrissent, elles vous régénèrent… Et l’ensemble de cette forme en mouvement émet un son -que vous n’entendez pas avec vos oreilles mais que je vous invite à accueillir…. Avec la vitesse une lumière verte apparaît, et puis au centre vous allez voir apparaître du rose… puis du blanc. Ne cherchez pas à comprendre ni à maîtriser mentalement, simplement laissez-vous nourrir, quelles que soient les couleurs et les formes qui apparaissent…

Sachez que cette forme est immense, et que c’est vous-même qui la créez, avec ce que nous venons d’ouvrir….

Cela n’est pas un exercice de visualisation créatrice tels que vous les connaissez : c’est réellement votre entrée dans votre niveau de capacités, simplement, dans cette mise en forme très précise, que moi je vous ai proposée (car bien évidemment vos capacités ne se limitent pas à cette forme-là).

C’est moi qui ai induit cette forme car elle contient ces éléments nourrissants et régénérants, mais la complexité de ce qu’elle vous propose est rendu possible par votre propre activation de la petite structure que nous avons joué à illuminer et à activer. Alleluiah.

Je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-Formes et Prince des Jeux. Je vous salue avec tout mon Amour, dans la Loi de l’Un qui n’est qu’Un, et au Service duquel je suis entièrement.

-…N’oubliez pas de boire plusieurs verres d’eau-.

 

-à cette canalisation fait directement suite celle d’Eshtananda, autre Elohim, qui la complète à sa manière-

 

via Christine Anne K. le 2/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Eshtananda – n°5


Frères et Sœurs, Amis, Eshtananda je suis.

Je crée des mondes, ainsi que je vous l’ai déjà dit. Je fais partie des
Elohim, créateurs des mondes, et je remplis ma mission dans la Joie et le
Service. Dans la musique de mon cœur se trouvent les racines, les germes de ce
que je fais exister. Ces tâches parfois m’occupent durant des éons de votre
temps. Qu’elles soient immenses ou réduites, je m’y emploie avec toute la
sagesse dont je peux disposer, tout l’Amour, tout le désir de bien faire qui se
trouvent en moi, et tout l’amusement qui incombe à ce qu’on appelle le chemin
de la création dans son processus et ses découvertes.

Amusement ne signifie pas ici frivolité. Le mot amusement a déjà été
abondamment traité dans ces pages, en particulier par notre bien aimé Ashtir,
je crois, ainsi que par ma sœur Eloha. Je partage donc cette philosophie, même
si je suis un Elohim assez sérieux (si l’on peut dire, car le mot sérieux ne
convient absolument pas, à vrai dire, pour me désigner)…Je suis simplement ce
que je suis, et ainsi je suis aligné : là est la forme de sérieux à
laquelle je me réfère. Etant aligné avec ma Vérité, je suis dans ce que je suis
et ainsi, en tant que créateur ou créatrice – car je n’ai pas vraiment au sens
où vous l’entendez de sexe –, je suis aligné avec mon énergie créatrice et tous
les moyens dont je dispose et qui sont infiniment nombreux.

Je me réjouis donc et je ne cesse de me réjouir de ce que j’ai à être et
à faire. Cela est ma Joie et mon Service de toute éternité, et je ne saurais
m’en lasser. La lassitude n’appartient à vrai dire qu’à votre dimension, car
elle provient d’une perte d’énergie et d’un sentiment d’ennui ou de désintérêt
qui ne sont provoqués que par la perte de contact avec votre véritable énergie,
qu’elle soit créatrice ou simplement agissante. Sachez donc qu’il n’y a pas de
lassitude, il n’y a pas de routine, il n’y a pas d’ennui : il y a le
Service, la Joie, la découverte et la recherche d’une perfection.

Les mondes que je crée deviennent autonomes et cela est ma Joie
également. Parfois je les visite et je contemple quelques instants ce qu’il s’y
produit, ce qui est. J’observe l’évolution de ce que j’y ai mis et cela est
bien. Parfois, je fais des erreurs car cela fait partie de la découverte. Je
vous parle de mes erreurs afin de ne pas me placer sur un piédestal, mais j’en
fais peu, à vrai dire, sinon je ne serais pas à la hauteur de mes
responsabilités. Mes erreurs sont perfectibles et cela est le chemin.

Ainsi n’hésitez pas, soyez créateurs à votre niveau, même si (pour
certains d’entre vous) vous pouvez juger que c’est un très petit niveau. Vous
allez avoir un monde à créer très prochainement, et certains d’entre vous sont
déjà au travail. Il importe donc que vous connaissiez non seulement quelques
outils que vous pourriez avoir oubliés, mais aussi la certitude de la Joie
d’opérer ces travaux, ainsi que des aides qui vous seront fournies par nous et
par d’autres qui nous aident et qui vous aideront. Il y a quelques artisans
fabuleux qui oeuvrent dans ces créations de par leur extraordinaire
savoir-faire de certains aspects de formes, de résonances, d’articulations, de
réseaux, de mises en concordance et d’autres réalisations techniques
indispensables à la véritable existence, agissante et vivante, de tout ce qui
se crée pour être,  pour durer, et pour
interagir avec un environnement.

Dans votre monde, les sciences sont séparées, et les arts, et les
sciences, et les philosophies sont des branches différentes dans vos
universités. Ainsi, tout est cloisonné, et rien ne peut réellement interagir au
sens où l’interaction est réellement créatrice et productrice. Mais au niveau
de création qui est le nôtre – et qui devra être le vôtre pour ceux qui l’agiront
– il n’y a pas de cloisonnement entre les mathématiques, la musique, la
colorimétrie; la science des nombres et des vibrations s’allie à la subtilité
des couleurs, à l’emploi de fractales de Lumière et de fractales sonores,
faisant appel aux ressources également de la matière dans tous ses composants,
ainsi qu’à l’énergie des éléments. Tout cela est en interaction avec encore
d’autres principes que je n’énumèrerai pas tous, mais qui au niveau du
patrimoine de vos savoirs relèvent de différentes sciences, disciplines,
parfois ésotériques également (mais cela n’est pas le fin mot de la création : je parle de l’ésotérique).

La création est ouverte, la création est simple, la
création est orchestrée, la création fait agir de nombreuses forces, de
nombreuses lois et elle en crée. Mais sachez que tout est en vous. Il vous
appartient simplement de connaître ou de reconnaître votre pouvoir et votre
Liberté. La Liberté du cœur, dont la Mère des Mères vous a parlé hier, est
indispensable et naturelle dans ces mises en œuvre dont je vous parle.

Observez quelques instants votre main, par exemple. Votre main à
laquelle vous êtes tellement habitués est un trésor de compétences raffinées,
complexes et orchestrées… Mais outre ce que vous en connaissez en termes
d’ossature, de ligaments, de connections nerveuses, de peau, de circulation
sanguine, de méridiens d’acupuncture, etc., sachez que votre main recèle encore
bien des compétences et des secrets qui sont trop subtils pour que votre panel
scientifique se soit intéressé à les observer. Il y a dans vos doigts des
messages vibratoires, il y a dans la paume de votre main également des
encodages qui vous relient à ce que vous devriez être et à vos pouvoirs. Cela
n’est qu’un exemple. Ainsi l’ensemble de votre corps peut être lu et regardé de
la même manière, et je vais très vite dans ce que je viens de vous dire, c’est un
survol. Concernant votre main, je vous dirai aussi – histoire de vous ouvrir un
peu à d’autres observations – que sa construction est également fondée sur des
aspects musicaux et des ratios qui utilisent ce que vous appelez le nombre
d’or, et que ses mouvements sont inspirés par certains corps célestes dont vous
n’avez pas connaissance, mais qui ont servi en partie d’inspirateurs ou de
modèles pour reproduire les compétences qu’il fut souhaité d’offrir, lors de
votre création, à cet organe fort intéressant et d’une utilité radicale dans
votre fonctionnement. Vos mains contiennent également des codes de création qui
leur permettent – en reliance avec votre organe cérébral – d’effectuer des
tâches de créateurs dans votre dimension. Tout cela est inscrit dans des
programmes (pour employer un mot qui réfère à une de vos sciences). Ainsi la
nature, ce que vous appelez « la Nature », contient également de forts nombreux
programmes dont vous n’avez pas la moindre idée, mais pour lesquels l’exemple
de votre main, que j’ai survolé, peut vous indiquer la marche à suivre pour les
envisager.

A vrai dire, tous ces programmes – et là je parle de votre corps – sont
parfaitement lisibles dans vos programmes génétiques et dans les codes de vos
ADN, dont les scientifiques ont observé qu’une grande partie en apparence ne
sert à rien, alors que justement ils contiennent ces innombrables programmes
subtils – ainsi que d’autres parmi lesquels, comme vous le savez, certains vous
relient à la Lumière, la vraie, l’authentique, la Source. Tout cela bien
évidemment – et beaucoup d’entre vous le savent – a été abondamment trafiqué
par la suite, distordu, écrasé. Certaines
chaînes ont été volontairement coupées, certains codes ont été remplacés par
d’autres, pervers, etc. Je n’entrerai pas dans ces détails, inutilement
désagréables aujourd’hui, car aujourd’hui tout cela est dans un processus, non
seulement de restauration, mais d’illumination.  Vous êtes en train de revenir à votre
véritable nature et ainsi de pouvoir recouvrer tous vos pouvoirs. Et c’est
ainsi que vous allez pouvoir créer, recréer un monde pour vous, assez
prochainement (du moins je le souhaite, et nous le souhaitons tous).

Voilà ce que j’avais à vous dire, mes très chers Frères et Sœurs, Amis,
Aimés. Je vous invite donc à être ce que vous êtes, et à retrouver en vous les
inscriptions de la mémoire de la création d’origine qui vous a faits bien plus
extraordinaires que ce que vous pourriez croire aujourd’hui, en voyant ce qui
n’est plus si parfait mais qui ne cesse à présent de le redevenir.

Je vous salue. Je suis Eshtananda.

 

via Christine Anne K. le 8/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha/Marie – n°4

Après qu’Eloha se
soit « exprimée » presque exclusivement en silence, vibratoirement,

 Marie, qui reprend la parole, nous
enjoint de lire si nous pouvons tous ces messages à haute voix de
préférence,
en raison de leur portée vibratoire, qui par la voix
surpasse la portée mentale des mots et des images, et qui contribue entre
autres à notre « régénération » et notre « mutation »… 
 



Nous sommes dans la vibration


d’Eloha


en silence.


La densité des mots est difficile… (c’est là Eloha qui a parlé)

 

….. Je suis Marie, je peux vous parler. Je
connais votre langage.


Ce que je pourrais vous dire d’Eloha – en la laissant
s’exprimer à travers moi – ne prend pas la forme des mots. Son verbe est fait
de Lumière délicate – vous diriez enfantine en ce sens d’une grande pureté et d’une
infinie, incommensurable innocence, si l’on peut employer ce mot qui appartient
au langage de la densité et qui ne convient pas réellement.

 

Vous pouvez avoir une notion d‘un
aspect d’Eloha comme une joueuse de harpe, une harpe qui module une infinité,
non seulement de sons, mais de silences, de lumières, de couleurs. Ce ne sont
pas des couleurs telles que votre densité les conçoit. Il n’y a que
transparence, joie, création infinie.


Vous pouvez également penser à la pureté
d’un ruisseau où se mêlent les sons chantants et les chatoiements de la lumière
qui se joue dans la transparence de l’eau.


Cela est une image extrêmement réduite
qui n’est faite que pour vous aider à comprendre que vous ne pouvez pas – tant
que votre mental est dans la limitation de la densité – vous représenter mieux
ce que vous aimeriez connaître d’elle et de sa forme.

 

Le cristal est également quelque chose
qui peut vous permette de vous représenter certains aspects de cette pureté, de
cette transparence, de cet alignement, de certaines fulgurances, bien que ceci
soit également un mot appartenant à votre densité.

 

Ne vous effrayez pas de cela et de ce
qui peut encore se dire. La réalité que vous connaissez aussi belle
puisse-t-elle vous paraître, n’offre que fort peu de points de comparaison avec
ce que peut-être vous découvrirez prochainement, petit à petit, et si vous le
souhaitez.

 

Sachez que la harpe d’Eloha (le mot « harpe » n’est lui aussi qu’une représentation limitée que je vous
offre), comporte de très nombreuses gammes. Il ne s’agit pas d’une musique
désordonnée. Le tissage des harmonies est immensément subtil et cependant
totalement libre. Il répond spontanément à des règles d’harmonie, de géométrie,
de fréquence, d’ordre de hiérarchie, de joie, qui font toutes partie de ce qui
construit les univers.


Cela n’est qu’un faible aperçu mais il vous suffit.
Sachez que c’est dans votre cœur que vous pouvez avoir la meilleure approche
des images que je viens de vous donner, et non pas par les méandres
intellectuels de votre mental. Cela est important. Nous ne vous rabâchons pas
ces lois du cœur en vain : nous tentons petit à petit de vous les faire
intégrer, ce qui est différent.

 

Restons en silence, à l’écoute dans
votre cœur d’Eloha, qu’elle soit pour vous harpe, ruisseau, lumière cristalilne,
fréquence colorée ou simplement rayon de soleil…

 

Sachez que vous êtes ainsi en création
permanente et que les modulations infiniment subtiles que j’ai tenté de vous
évoquer interviennent au plus profond de la matière qui vous constitue, et de
ce que vous appelez le « subtil » qui vous constitue… L’œuvre étant
constante génération en dépit de vos certitudes et de vos croyances d’être des
êtres finis dans un monde fini.

 

Je m’incline moi-même, Marie,
tendrement, face à cette Création, face à cette Créatrice, bien qu’elle n’ait
pas de face au sens où vous l’entendez.

 

Je suis venue aujourd’hui ainsi que je
l’avais souhaité à la veille de la Nouvelle Lune, car c’est un temps de
germination et d’introspection qui pour moi est propice en ces temps pour me
glisser dans la voix qui vous parle. Je suis venue donc vous parler aujourd’hui
non seulement de la Créatrice, mais de vous.

 

Apprenez que votre nature est en pleine
mutation et se doit d’être cette mutation, pour autant que vous puissiez en
être conscients. Il vous a été demandé d’être des enfants ou plus exactement de
le redevenir. Cela est la mise en forme de cette mutation.


Laissez-moi vous
expliquer encore mieux si je le peux, ce qu’est l’enfance dans ce contexte.
Remplaçons le mot « contexte » pour commencer, car il appartient au
langage du mental, par une image de la nature ou d’un jardin, mais disons d’un
jardin cosmique. Un jardin cosmique signifie qu’on ne regarde pas seulement
vers la terre mais vers le ciel, et qu’on se tourne vers l’intérieur tout en
accomplissant le travail de ses mains. Dans ce jardin, l’enfance a sa place
tout naturellement. Il n’y aurait même rien à expliquer : l’enfance fait
partie du jardin, elle en vit et elle le fait vivre.


L’enfance dont je parle
n’est pas immaturité mais sagesse, mais cette sagesse prend sa source
directement dans l’innocence et la profondeur du cœur. Pour l’enfance, chaque
tâche entreprise est un jeu et une création. Ainsi se déroule la joie qui
préside à l’élaboration de cette œuvre digne d’exister.

 

Il y a de la perfection dans l’enfance,
mais cette perfection n’est pas finitude puisque l’enfance par nature est un
état de changement, d’évolution, de découverte et d’abandon. Ne vous méprenez
pas sur le mot « abandon ». Il s’agit de l’abandon joyeux et
confiant, insouciant, du petit enfant qui se couche sur la terre pour humer son
odeur, toucher sa vibration, entendre le soleil vibrer dans celle-ci et
recontacter ce que certains d’entre vous appellent leur « terre intérieure ».
L’abandon est également la confiance de l’enfant qui ignore l’anxiété, la peur
et le manque et dont la nourriture vient toujours lorsqu’il en a besoin, et
pour qui l’amour est toujours présent lorsqu’il va rejoindre ses parents, ses
frères, son Créateur.

 

Vous pourriez être surpris que je parle
de Créateur alors que j’ai parlé de Créatrice… Ne vous attachez pas, ce ne sont
que des mots. Le mot « créateur » appartient à votre langage ;
ainsi, par facilité, je l’ai employé – facilité pour vous.


Soyez donc les
enfants que vous attendez de pouvoir être depuis si longtemps. Il ne s’agit pas
de vous faire fuir vos responsabilités, ne vous méprenez pas. Il s’agit de
puiser dans votre cœur les ressources qui vous les feront aborder avec
légèreté, avec confiance, avec abandon. Comment peut-on parler d’abandon
lorsqu’il s’agit de responsabilité, direz-vous ? Ne vous questionnez
pas : soyez. Cela est le chemin de la libération, cela vous fait retrouver
la résonance avec les sons purs de la harpe d’Eloha, de votre Créatrice ou de
votre Créateur, comme il vous plaira de le dire.

 

Sachez que la Création est un principe
féminin. Au regard de cela, le principe masculin serait plutôt constructeur,
parfois stabilisateur, déployant. Je vous ai décrit le principe créateur
lorsque je vous ai, avec vos mots, donné quelques images pour vous représenter
votre Créatrice au début de cette réunion. Je ne m’adresse pas à votre intellect,
ne vous leurrez pas, ne cherchez pas à décortiquer mes propos. Il vous est
demandé de les entendre et de les recevoir, et le travail d’intégration se
déroule au mieux de votre capacité d’abandon et de votre joie à l’entendre.

 

Pour beaucoup d’entre vous, ces paroles
se présentent sous forme de textes à lire. Je vous recommande de les lire à
haute voix
, si vous en avez le désir et la patience, car ainsi la vibration
aura toute son ampleur et participera au mieux à ce que peut régénérer votre
être dans ces temps de mutation. Qu’il en soit ainsi.

 

Sachez que ces interventions utilisent
votre langage de mots, de concepts, de syntaxe, et s’insère ainsi dans les circuits
de votre intelligence et de votre pensée pour pouvoir accéder à votre désir.
Néanmoins, la vraie nature de ces messages est vibratoire. Les mots, bien qu’ils
aient un sens et que ce qu’ils vous disent transportent également le message,
ne sont qu’un véhicule. La vibration que ces mots véhiculent ne s’adresse pas
aux circuits complexes de votre mental qui ne peut l’appréhender et ne peut
dans certains cas que l’opacifier, du moins en partie.

 

Ne voyez pas de sévérité dans ces
propos. Vous avez tout mon Amour et l’immensité de cet Amour dépasse à l’infini
ce que vous pourriez croire ou imaginer.


Soyez reconnus dans ce que vous êtes,
enfants merveilleux, en devenir dans la loi de l’Un et du Christ qui ressuscite
en chacun de vous, ainsi qu’il vous l’a été annoncé en votre jour de Pâques.
Amen

 

 

 

 

via
Christine Anne K. le 13/04/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com. 

 

Orionis (Melchisedek) – n°3



Je suis Orionis.

 

Bien aimés enfants de la Lumière et de l’Un, je m’adresse à vous par la
voix de ce canal mais je suis, ainsi que tu le perçois, ce qu’en ton langage tu
peux désigner comme l’équivalent d’une voie lactée. Je suis devenu semblable à
un univers cosmique, composé d’une myriade de soleils, de nébuleuses, d’objets
célestes, ainsi que vous les nommez.

 

Soyez en paix avec cette image, qui exprime une réalité. Ma voix ainsi
résonne par le prisme et les facettes de ces myriades de corps célestes,
associées à la marche d’un univers qui danse non loin de la Source.

 

Je vous remercie de votre attention aux paroles que je vous délivre et je
vous invite à les perpétrer parmi vos proches lorsque cela vous est possible.
Ces paroles et ces enseignements que je délivre sont hors de votre temps, même
si pour vous aborder et me faire comprendre, je me réfère à votre temps.
Considérez donc l’éternité – sachant que ce mot de votre langage a une faible
portée au regard de ce qu’est réellement une éternité. Je m’adresse donc à vous
depuis le sein d’une éternité, dans laquelle, si l’on peut dire, – car
j’emploie toujours votre langage -, dans laquelle donc je suis, et dans
laquelle sans le savoir, vous êtes.

 

Laissez à présent votre cœur parcourir les voies de Lumière qui tissent
cette éternité. Qu’il soit (votre cœur)
le réceptacle des fluides immenses et sacrés qui s’écoulent sans fin au sein de
cette éternité. Ces paroles ne sont pas de la poésie. Ne vous égarez pas dans
votre mental. Il s’agit d’une réalité. Cette réalité, c’est par le canal de
votre cœur, entrouvert, émerveillé, que vous pouvez l’entrevoir, la goûter,
dans laquelle vous pouvez vous baignez en quelque sorte. Considérez-la comme un
nectar ; ce nectar peut tapisser les parois de votre cœur et vous changer
définitivement la vie, les pensées. Abreuvez votre joie à ce nectar, ne vous
laissez pas abreuver par d’autres nectars fallacieux, tels que par exemple
beaucoup de ce que vous appelez les musiques d’aujourd’hui et d’hier et qui
cependant, malgré leur beauté indéniable, ne peuvent suffire à vous faire
entrevoir la réalité de ce que je viens de vous laissez entrevoir – si vous le
désirez.

 

J’ai fait référence aux musiques car les sons et les harmonies sonores
sont proches lorsque leur agencement est juste et lorsque l’âme de ceux qui les
façonnent est authentique. Ils sont proches donc de ce que j’essaye, de ce que
nous essayons tous de vous faire découvrir à l’intérieur de vous. La beauté de
certains agencements musicaux vous rapproche indéniablement de la possibilité
de frôler en quelque sorte les véritables musiques célestes. Ainsi, votre cœur
peut se préparer, s’adoucir, se relaxer, amplifier ses propres vibrations de
beauté. Cependant, sachez que la musique céleste dépasse infiniment ce que vous
pourriez imaginer ou entendre avec vos oreilles. Accordez-vous donc à la musique
céleste même si vous ne l’entendez pas, car votre cœur peut l’entendre lorsque
vous vous abandonnez comme un enfant et en toute beauté à la joie de pouvoir
retrouver la Lumière, même sans savoir quelles sont les formes et les chemins
qui sont à votre disposition dans cela.

 

Il n’y a plus rien à savoir, arrivé à un certain degré : il n’y a
qu’à être, en toute gratitude et en toute noblesse, car votre être est
noblesse.

 

Je vous ai parlé de la musique, et je n’ai pas fini. Je vous invite à
cultiver les sons, les sons les plus purs, les plus simples. Il vous faut
apprendre maintenant à élaborer les sons issus directement de votre cœur, car
c’est le langage qui à présent devient le langage juste, le langage qui
n’emploie pas les détours du mental, le langage où aucune fausse piste n’est
possible. Aucune manipulation, aucune complaisance, aucune falsification des
sentiments, des joies, des vérités, n’est possible dans le langage du coeur. Ce
langage du cœur est vibratoire. Les sons qu’il emploie peuvent être audibles
avec vos oreilles, et peuvent également être audibles intérieurement. Dans ce
langage vibratoire, outre les fréquences sonores, vous avez les fréquences
colorées, lumineuses, et bien d’autres fréquences encore.

 

Imaginez que votre cœur est une harpe, une harpe au nombre de cordes infiniment
plus innombrable que le merveilleux instrument de musique que vous connaissez
dans votre incarnation présente. Souvenez-vous comment le harpiste, avec tous
ses doigts à la fois, crée des gammes sonores infiniment variées, délicates,
audacieuses, aériennes. Cela peut vous donner une image amoindrie des
possibilités de votre cœur, tant en réceptions qu’en émissions vibratoires.
L’Amour est comparable au cadre de la harpe. L’Amour est ce qui réunit et
nourrit, engendre et donne vie à toutes les vibrations de ce langage. Ne
l’oubliez jamais, sinon vous vous égareriez dans une impasse, disons,
technique. Avec l’Amour, tout est simple, tout est infiniment vivace,
auto-créant… Par le langage du cœur que vous apprendrez à pratiquer, votre
co-création de ce que votre monde deviendra aura des possibilités infinies,
infinies en nombre, infinies en variations, infinies en beauté, infinies en
intelligence et seront infiniment respectées de tous ceux des multi-dimensions
qui assistent à la naissance de ce nouveau monde, dont la forme est encore
ignorée, en ce qu’elle sera votre création. Nous connaissons cependant un
certain nombre de paramètres indispensables à l’établissement de ces nouvelles
formes. Disons qu’il s’agirait de paramètres structurels, géométriques, de ce
qui vibratoirement reliera harmoniquement votre création, aux univers entre
lesquels elle va se nicher. Cela est entre nos mains. Mais vous avez néanmoins
la possibilité d’interagir avec nous, sachez-le.

 

Soyez en paix. Malgré la complexité des mots et des concepts, ce que je
vous expose est extrêmement simple.


La seule difficulté que vous pourriez
rencontrer serait de refuser d’utiliser votre cœur à bon escient, si l’on peut
dire, en pervertissant peut-être ses capacités par l’introduction de filtres
posées par votre mental. Cela bien sûr représente la difficulté, mais si vous
faites confiance à la beauté, à l’innocence et à la puissance de l’enfant qui
est en vous, cette difficulté n’existe plus. Votre cœur a infiniment plus de pouvoir que votre mental. Si vous
cherchez le pouvoir sur ce que vous faites, sachez que le pouvoir du créateur
est joie, il n’est pas mental. Le pouvoir de créer votre monde, vous le
partagerez et toute notion de préséance, de chef, de plus ou moins intelligent,
de plus ou moins doué, cessera d’avoir la moindre pertinence, car le cœur
vous rend tous égaux. Ainsi la co-création trouvera sa pleine puissance et le
langage du cœur sera vibratoirement à sa pleine puissance, et les harmonies célestes
et terrestres joueront la même musique.

 

Je vous salue.

 

Je souhaite pouvoir vous éclairer davantage, néanmoins, si cela est
nécessaire, en vous accordant la possibilité de me poser une ou deux questions
concernant ce que je viens, dans votre langage, de vous inviter à entrevoir.

 

 

Cette musique du cœur me
parait hors d’atteinte. Mon mental est encore beaucoup trop envahissant et il manque
tellement de chaînons en moi, que je sens ne rien pouvoir faire de ce message.
Existe-t-il des outils sur lesquels m’appuyer pour faire chanter mon
cœur ?

 

Bien-aimée et amie, j’ai fait référence à la musique. Tu peux, si cela est
de ton goût, obstruer ton mental par de la musique. De nombreux musiciens
incarnés dans votre terre ont créé des œuvres qui sont capables de toucher
votre cœur, et tu le sais. Par ailleurs, ton mental peut être transféré par le
bout de tes doigts, par des gestes par exemple de pétrissage, d’ensemencement,
des gestes reliant à la terre ou à des matières vivantes. Je ne sais pas si ces
conseils peuvent t’aider. Je t’invite aussi à faire confiance à ton cœur pour
trouver la persévérance et la simplicité. Il apparaît que ton mental te
brouille l’accès au cœur. Tu n’es pas la seule. Le langage de la musique, le
langage des formes et des couleurs, le langage de la nature, des chants
d’oiseaux, le langage des joies du corps simples, sont autant de chemins vers
la simplicité.

 

Sache que si ta voie est difficile en ce domaine, il te sera révélé un
jour ou l’autre qu’elle est une voie royale et que la Lumière qui en découlera
sera unique pour toi, que l’éclat de cette Lumière t’inondera de joie, de
sagesse, de révélation, d’évidence. Le mental ne veut pas mourir, de nombreux
intervenants vous l’ont dit. Ne vous identifiez pas à votre mental. Votre mental
n’est pas à vous, votre mental est une fonction, une fonction qui exploite
votre intelligence pour ce faire passer pour vous, pour votre moi : il
n’est en aucun cas votre moi. C’est une usurpation. Soyez-en conscients et
abordez cela avec bienveillance pour vous-mêmes.

 

Vous ne pouvez pas lutter de front avec votre mental lorsqu’il est si
puissant, mais sachez que votre cœur est bien plus puissant. Vous pouvez
contacter votre cœur par la conscience physique, par la conscience de vos
respirations, par l’écoute de vos ressentis, par la simplicité. Vous pouvez
apaisez votre mental par des récitations de phrases sacrées, par exemple. Il
existe des phrases sacrées qui purifient le mental, de nombreuses traditions en
donnent et leur répétition est un chemin d’illumination, restreinte mais
efficace. Si vous occupez ainsi votre mental, il ne peut que vous laisser en
paix et, même si votre cœur vous semble silencieux, c’est que vous n’êtes pas
accoutumés à ce silence. Imaginez lorsque vous entrez sous terre dans une
gigantesque caverne ; pensez au silence infini, sonore, impressionnant,
saisissant, magnifique que vous rencontrez dans cet endroit qui vous saisit.
Tel est le silence de votre cœur, tel est l’infini potentiel de résonances et
de vibrations qui est à votre disposition dans ce silence.

 

Peut-être certains d’entre vous se leurrent-ils par des attentes erronées,
qui leur font croire qu’ils ne voient pas ce qu’ils voient, qu’ils ne voient
pas ce qu’ils devraient voir, qu’ils n’entendent pas ce qu’ils entendent et qu’ils
ne peuvent percevoir ce qu’ils aimeraient entendre. Et ce qu’ils aimeraient
entendre, peut-être, n’est autre qu’un langage d’illusions, alors que celui de
la Vérité se déploie en toute simplicité et sans faire de bruit.

 

Je ne sais si cela peut vous aider à franchir la difficulté. Il se peut
que cela vous semble la renforcer… Je vous encourage à utiliser, comme je l’ai
dit, le pouvoir de la musique, le pouvoir des impressions colorées, de la
nature et de ses joies. Amen

 

 

Y a-t-il dans le cœur un
lieu de passage qui permettrait – partant de la musique terrestre – d’entrer
dans la musique des sphères, c’est-à-dire de relier l’écoute de la musique
terrestre à la découverte de la musique des sphères ? Je crois n’avoir pas
compris ce point tout à l’heure…

 

Bien-aimée, ce point existe. Tu peux te le représenter comme un isthme, et
je sais que tu peux te le représenter car ta question le contient. Néanmoins,
cela ne peut pas devenir un « truc », ni une technique. En cela ta
question est sans objet. Tu sais que cet isthme existe mais il ne s’agit pas de
t’indiquer la méthode infaillible qui le ferait fonctionner. Néanmoins, cela te
permet de savoir que l’écoute des musiques terrestres te permet, sans que tu
puisses localiser l’instant et le lieu dans ton cœur, – du moins, sans que tu puisses encore les
localiser aujourd’hui –,  te permet donc
d’entrer en résonance avec la musique céleste et ainsi d’entrevoir la plénitude
et de recevoir les vibrations de l’immensité dans ces instants privilégiés.

 

Sache également que par la danse, le même phénomène se produit. Je sais
que tu t’interroges sur le chant dans ton silence… Le chant vous fait vibrer le
cœur et le corps, le chant peut vous permettre de toucher les cordes de cette
harpe et de les faire chanter. A ce titre, il vous permet également de
contacter ce point, cet isthme dans des moments également imprévisibles pour
vous, du moins imprévisibles pour votre mental qui encore aujourd’hui cherche à
contrôler, à savoir, à regarder, à conclure et à maîtriser. Cela n’a pas à être
maîtrisé par votre mental. Abandonnez-vous. Amen

 

Bien-aimés, recevez nos bénédictions, nos encouragements, nos
félicitations. Nous admirons vos dons multiples et vos capacités qui ne cessent
de s’amplifier.


Ne vous arrêtez pas à vos difficultés. Vos difficultés sont
votre pouvoir, même si cette formule ne peut satisfaire votre mental.

 

Je vous quitte. Je suis Orionis et je vous dis à bientôt.

Soyez bénis. Recevez tout notre Amour.



(ce message est directement suivi du message d’Ouranos, qui complète ce qui est présenté -et publié ci-dessous-)


via Christine Anne K. le 24/03/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.