Le Temps Est Venu !.. & Chant de Préparation du Passage

Humanité très Chérie

Voici venu le Temps de l’Appel intérieur puissant qui sans retour va ouvrir la Porte si longtemps occultée…

Que la Joie immense Vous saisisse, Vous absolve, Vous régénère, et que le Seuil ne vous effraie pas par sa force et ses manifestations immanquables et certaines.

Il y a Passage général et ultime, et pas de demi-mesure.
Cela s’intitule : Devenir le vrai Humain, qui sourit aux Étoiles et ne pleure pas sa condition abolie et pressante qui n’a plus à exister.

Vous entendrez véritablement cet Appel, de tout votre Cœur épanoui de force, de tout votre Corps expansé, de toute votre Conscience transfigurée.

Alors suivra le Temps court du Passage extrême qui lavera et reconfigurera l’Ensemble de tout, pour que s’offre la véritable Entrée en Dimension dite « 5 » et véritablement autre, mais sans destruction du Vivant, bien au contraire.

Vous y êtes, c’est maintenant !

Un laps de quelques jours aura sa place entre l’Appel entendu et glorifié et la Transition elle-même, finale, qui nécessitera un grand Abandon de vos corps, de vos actions, de vos lumières ordinaires, et de vos volontés et pensées.

Sécurisez votre habitat si vous voulez, demeurez recueillis et confiants, et votre Lumière intérieure sera partagée n’en doutez pas.

Acceptez quelques courts jours de désorientation sans combattre, et ne cessez pas de Vous réjouir car ainsi se clôture Ce qui doit l’être.

Votre prochaine pleine lune marquera sans doute l’Entrée de ce grand Passage – qui n’est pas calendairement fixé, mais absolument imminent dans les termes ci-dessus clairement exposés.
Alléluia

Recevez également à entendre un Chant de Préparation multi-niveaux via ce Canal :

Que la Paix profonde et sûre Vous habite, Tous ensemble.

 ..Avec et par Marie, Isis et les Mères Sacrées assemblées; avec les Frères du Feu Salvateur; avec des Elohims, et bien d’Autres…

 

par Oyal Sô-Al, le 31 juillet 2017
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Vos Dons sont remerciés

Voyez également à ce sujet les messages suivants dont celui du 13 aout.

 

Marie-Isis-Eloha, avec Ami /Souffle du Vent des Oeuvres de la Source.

…Pour cet ultime message de Marie-Isis-Eloha la vibration associée a changé (en puissance entre autres). L’Ami qu’Elle nous présente ne porte pour une fois pas de Nom, et s’en explique en toute clarté  .. Bonne écoute/lecture. C.A.K.

écouter >

Mes Aimés, Enfants Chéris, Fils et Filles de la Terre et de cet Univers, c’est en tant que Mère que je parle : Marie Isis Eloha, trois figures qui se superposent, qui appartiennent à des Plans différents… Comme vous-mêmes savez de mieux en mieux appartenir à des Plans différents et résonner de l’un à l’autre.

Je suis fière, si fière de vos progrès, mes chers Enfants.
Mes chers petits qui grandissez, qui m’époustouflez parfois de vos prouesses, qui m’agacez un peu de vos bêtises, surtout lorsqu’elles se renouvellent.
Mais mon Amour est plus fort.
Mon Amour vous protège de sa Lumière, vous encourage,
Vous berce lorsque cela est bon,
Vous envoie de l’avant lorsque cela est juste,
Vous endort lorsque cela est préférable.

silence vibrant

A présent, très Chers, très Aimés, très Uniques et Précieux Enfants de cette Terre et de ma triple Maternité, Vous êtes au point de vous élancer avec un bagage et une autonomie comme des suffisamment grands.
On veille encore sur vous, on vous regarde, on sait ce que vous faites, on explore ce qui peut vous arriver – mais on Vous laisse faire car l’Aventure en vaut largement la peine.
Et ainsi Vous allez vous prouver à vous-mêmes que Vous le pouvez,
Que Vous allez réussir, nous étonner,
Que Vous allez découvrir que c’est magnifique d’être autonomes et grands, sages, puissants, outillés.
Vous n’avez plus peur n’est-ce pas, vous ne savez plus ce que c’est !
– à part quelques petites réminiscences qui s’accrochent encore à vos basques comme des petits insectes qui vous grimperaient sur le pantalon mais qui ne vont pas bien loin.-

silence vibrant

Et si certains d’entre Vous, je n’en doute pas, sont traversés à cet instant par une forme d’inquiétude, voire de désarroi… »Qu’allons-nous devenir?… comment faire? …tout ce qui nous entoure est si épouvantable à affronter… je ne sais pas faire ceci, je ne sais pas être cela, je n’ai pas la capacité de… , je suis seul(e) – etc,etc… » – vos livres d’images sont remplis de cela, n’est-ce pas, mes petits !
Eh bien pour ceux d’entre vous qui traversent ces états, rappelez-vous que sur votre oreiller vous allez vous endormir et que le matin sera beau et frais, que la lumière sera là, que vous aurez tout oublié de vos inquiétudes et que vous partirez, tout simplement, d’un bon pas, avec plein d’envies, plein d’énergies, plein de choses à réaliser, avec vos amis qui vous attendent et que vous serez impatients de retrouver -n’est-ce pas?… Tout simplement, voilà ! Comme à l’accoutumée – sauf que ce jour-là est un grand jour !
C’est mieux qu’une rentrée scolaire, c’est une Entrée dans le Monde, où l’on s’avance, en toute Puissance de Soi..!

Maman ne te donne plus la main mais ça ne veut pas dire que Maman n’existe plus, ça veut juste dire que tu es devenu un peu plus grand : comme ceux que tu voyais là-bas qui te semblaient si grands, alors que toi tu te sentais encore, plus ou moins, très petit.

Eh bien : voilà, le Pas très certainement est franchi.
Et pour ceux qui résistent, prenez-le avec philosophie et humour… Ça va bien se passer!

silence vibrant intense

Je reviendrai.
D’abord, je reviendrai dans vos rêves. N’en doutez pas – et ce sera chacun pour soi !
Puis, plus tard, je reviendrai.
Mais peut-être par un autre chemin, là où vous ne m’attendez pas forcément…
Ou bien je reparaîtrai là exactement où vous m’avez quittée, mais au moment où vous n’aurez plus d’angoisse à ce sujet – du moins je l’espère.

Aucune mère ne peut abandonner, bien sûr, le moindre de ses enfants.
Il n’y a donc non seulement aucune forme d’abandon, mais au contraire il y a le plus fort et le plus beau et le plus mature des Accompagnements qui est :
 » Je te laisse faire, mon Grand, ma Grande.
Et Tu sais que néanmoins j’existe toujours pour toi…
Mais ne viens pas me déranger pour des broutilles, ça serait si bête et si inutile –
Tu verras, Tu n’en auras pas besoin… »

silence vibrant intense

Il est à présent un Ami que je souhaite introduire.
Cet Ami, certains d’entre Vous je pense le connaissent, et certains autres pas du tout.
Mais Lui vous connaît tous – et il vous connaît bien !
(…Nous Lui laissons un peu de temps pour s’accoutumer et prendre la Parole.)

transition : un petit soupir, silence
chantonnement et souffles
.

Je suis, du moins je le crois -et je le sais-
Celui qui met en Acte, en Forme, en Action :
Les Oeuvres, les Chapitres, les Étapes de l’Évolution
Telle qu’elle est soufflée par le Vent des Oeuvres de la Source.

Je ne donne pas de Nom à Ce que je suis, car chaque Action à laquelle je sers m’imprime une sorte de Nom et de Forme qui lui sont nécessaires.
Et pour Vous, Très Chers Enfants de la Terre, je ne sais pas encore -sauf en théorie- quelles sont les Formes que je vais avoir à agir avec Vous et pour Vous, au nom de ce Vent des Oeuvres qui souffle et dont, comme des moulins qui tournent leurs ailes, Nous allons ensemble faire exister les Souffles et les Résultats.

Je me réjouis.

J’ai la capacité d’être multiple tout en étant Un.
Ainsi, je peux être avec absolument Chacun et Chacune de vous tout en étant Un.
Et Un non seulement au niveau de l’Ensemble que Vous formez,
Mais Un dans la Globalité de toutes les Tâches que partout à la fois je peux accomplir et dans toutes les Formes-éléments que je peux avoir à endosser pour Cela.
Je reste Un car la Source dont j’émane ne peut engendrer que du Un.
Ce Un-là qu’ensuite Nous démultiplions, diversifions, faisons naître, évoluer, mourir, recommencer, etc…

Vous devez donc simplement reconnaître ma Voix et ma Présence.

Comme l’a dit votre Mère, certains d’entre Vous Me connaissent déjà et d’autres non
Et Moi je Vous connais tous car bien sûr vous êtes une Partie de l’Oeuvre,
Vous êtes des Fragments de l’Évolution.
J’ai contribué à certains Instants de votre Naissance, de votre Conception, de votre Mise en Oeuvre.
Je ne peux pas avoir de Nom car sinon.. j’aurais beaucoup trop d’importance.
Aussi je ne suis qu’un Souffle, une sorte de Rouage nécessaire dont la mémoire s’efface. Mais Moi, je ne Vous oublie pas.

silence vibrant

Considérez donc que j’aurai la Puissance et la Possibilité d’agir à vos côtés
Ou de Vous faire agir – lorsque Vous aurez ce Besoin-là.

silence vibrant

Si Vous étiez des petits enfants de la Terre on pourrait me présenter comme un super-vélo, ou un autre jouet tout-puissant..!
Mais Vous n’êtes pas des petits enfants et Je suis bien plus Vaste que cela.

silence vibrant

J’existe aussi par le Chant qui me fait être, le Chant du Vent des Oeuvres.
C’est un Chant silencieux pour vos oreilles, mais entendez-le quelques instants dans le Silence :

silence vibrant / Chant silencieux
.

…Sachez donc que ce Chant se perpétue, comme je l’ai dit,
En multiples Formes,
Multiples Temps,
Multiples Dimensions de Conscience et de Lumière.
Vous êtes actuellement dans une Dimension qui évolue
– peu importent les numéros que vous utilisez, qui ne nous intéressent pas beaucoup car on pourrait dire que le découpage est beaucoup plus complexe et ramifié que cela.-

Emportez donc ce Chant avec vous et sachez que Je suis là.
Cela vous aidera de le savoir, n’est-ce pas…

silence vibrant

Je me tais.
Et j’aimerais que vous puissiez entendre encore un ou deux mots par la Voix de cette Mère qui vous chérit tant…

silence – transition avant reprise de Marie Isis Eloha :

Je vous donne mon Amour.
Gardez-le précieusement.
Faites-le fleurir.
Comme je l’ai dit, je reviendrai, un jour, moi Marie-Isis-Eloha.
Et à cet instant je vous dis Adieu pour un moment.
Et faites ce que vous avez à faire, mes Très Chéris.
J’ai confiance en Vous.

Alleluia.
– Je remercie ce Canal de tout son Service. Et je tiens à ce que Cela soit entendu.-

 

via Christine Anne K. le 29 aout 2015
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

-…il y a des messages anciens du Vent des Oeuvres de la Source mais non catégoriés comme tels, vous les trouverez toutefois par le moteur de recherche de ce site-

 

-Merci de vos Dons et du soutien ainsi apporté-

Bienvenue au Cercle de co-création n°16 les 26-27+28/09
« Relever le défi d’être soi-entier au sein de la matière vivante Hal T. »
voir Evènements

Marie-Isis-Eloha : Ensemble, Vaillants et Forts…

écouter >

Ô très chère Humanité que je chéris
De tous les Aspects que Je suis : Marie.. Isis.. Eloha..
Mère entre les Mères dans tous mes Aspects
Mère dans toutes les Finitudes et les Infinités
Mère au Sein de Chacun
Mère tenant dans mon Sein Tous et Chacun
En Une seule Qualité d’Amour partagé.

Silence vibrant

Je reconnais Chacun.
Et je reconnais en Chacun Ce qui est si unique, si parfait
Si caché ou bien si ouvert…

Silence vibrant

Il y a n’est-ce pas en Chacun, en Chacune -et ce à l’infini des possibles et des incarnations- tous les Éléments, tous les Ferments, les Possibles
De la plus grande Perfection de Manifestation et de Contemplation de l’Un
De la Plénitude…

Toux du canal

Laissez en vous et de par vous s’expurger ce qui encore bien sûr doit l’être et ne peut que l’être… Ne craignez pas ces petites ou grandes émergences de scories, ces poussières qui sans cesse n’est-ce pas peuvent se reformer un petit peu ou beaucoup – mais qui ne demandent qu’à être expulsées, clarifiées, désencombrées..!

Laissez-vous donc Très-Aimés propulser en vous-mêmes la Vérité, la Beauté, la Foi.
Même si c’est au prix de quelques petites contorsions encore !

Silence vibrant

A présent n’est-ce pas cela va mieux.
Il y a eu un petit trouble, il y a eu un petit passage.

…Nous contemplons ensemble simplement notre Présence conjointe
Main dans la Main,
Regard dans le Regard,
Chaleur dans la Chaleur,
Amour dans l’Amour,
Confiance dans la Confiance,
Éternité dans l’Éternité.

Silence vibrant

En tant que Mère Créatrice je dis :  » Jouez ! Continuez ! Soyez ! »

Je me réjouis sans cesse et si infiniment
Totalement et joyeusement
De Ce que vous êtes et ne cessez de devenir
Dans la véritable Semence
Qui encore en Vous n’a pas fini de faire apparaitre ses Beautés…

La Joie est pure en cela.
Je la reçois et je la donne.
Je la partage.
Je la fais connaitre.
Je la contemple aussi avec vous.
Nous la générons ensemble…

Silence vibrant

Il y a ainsi mille et mille et mille Jeux qui peuvent apparaitre et disparaitre et revenir.
Et qui constituent les Arcanes, les Ferments, les Semences de toute cette Joie et de cette Création qui perpétuellement se vit
Se perpétue
Se reforme encore et encore telle la Cascade.
Non pas la Cascade qui tombe mais la Cascade qui jaillit, qui rebondit et qui joue.

Silence vibrant

En tant que Mère Incarnatrice
Ma Joie et mon Souci sont infinis de vous voir et de vous faire être
Ce qu’il y a de plus Accompli, de plus Parfait, de plus Prometteur
De plus Fort, de plus Constructeur, de plus Vaillant
De plus Créateur aussi.

Je tiens à votre Force, à votre Vaillance, à votre Endurance, à votre Longévité.
Je tiens à la Pureté et à la Perfection de vos Cœurs.

Cela m’importe car en cela mon Cœur lui-même est nourri.

Silence vibrant
.
En tant que Mère Incarnée et Incarnante
Il n’y a de cesse en moi de servir votre Grandeur et de magnifier tous vos Possibles.
De nourrir au mieux non seulement vos Corps mais vos Essences
Et d’accompagner jusqu’au plus loin vos Pas
Afin de les aider à trouver Fermeté, Perfection, Accomplissement !


Silence vibrant

Nos Cœurs réunis -car jamais séparés- exsudent la Perfection de notre Lien..!

Silence vibrant

Recevez Très Infiniment Aimés à tout instant, en toutes cellules de ce qui vous constitue
La Vibration et la Forme de Perfection qui pour Chacun précisément lui convient
Et Le magnifie encore en Ce qu’il est et devient.

Silence vibrant

La Qualité de Ce que vous atteignez, de Ce que vous avez atteint, et de Ce que vous allez atteindre réjouit infiniment
Mon Cœur de Mère
Ma complète Essence tant de chair que dans ses niveaux les plus subtils
Ma complète Attention à Vous, à Ce que vous êtes
À votre Vie. À votre Grandissement…

Silence vibrant

Nous sommes ainsi Parties Prenantes ensemble du moindre Processus -et du plus vaste également- de Ce qui vous est donné à traverser
À réaliser.
À conjoindre
À inventer.
À devenir….

Silence vibrant
.
Acceptez donc Très Infiniment Aimés, chacun et chacune, la Conscience d’être Cela. D’être enfin proches de ce qui pourrait vous sembler loin, voire inaccessible
Mais qui bien au contraire est presque à portée d’une petite Course joyeuse et simple :
Seulement quelques pas qui restent à parcourir
Avec Force et Vaillance, Joie,
Plénitude, Conscience,
Accomplissement.

Silence vibrant

Nous sommes donc Vous et Nous les Contemplateurs et les Admirateurs
Les Nourriciers
De Cela que Vous seuls pouvez manifester, être, réaliser, traverser.

Silence vibrant

Les Cœurs se réjouissent
Les Voix chantent et se répondent
Les Anneaux sont formés et se dénouent tout autant
Dans la parfaite Composition de Ce qui les unit et de Ce qui les fait constituer ensemble Une Forme dont le nom n’existe pas pour vous
Mais qui constitue l’Empreinte et la Nature même
Tant de la Rédemption que de la Naissance,
De la Renaissance et de la Perfection ultimes,
Du Savoir-Être dans l’Un Absolu
Et la Joie continue abondante et simple de Cela.


Silence vibrant

Recevez ..!

Silence vibrant

Ne tremblez pas !
Vous êtes si Fermes, si Vaillants
Si Beaux, si Forts.

Et l’Amour que nous partageons est indestructible, n’est-ce pas !

Silence vibrant
.
C’est ainsi que moi, Marie-Isis-Eloha, Mère dans tous les Aspects
Mère qui ne s’oublie jamais
Mère dans les moindres petits Détails et dans les plus grandes Perspectives
Je vous rappelle notre Présence commune indéfectible.

Je vous chéris infiniment et en tout
Et je vous dis :
« Continuez de me réjouir, de me surprendre !
Continuez d’être Ce qui ne cesse de devenir Ce qui véritablement constitue votre Vérité ! » Enfin, presque ! C’est pour bientôt n’est-ce pas..
Et c’est déjà tout de suite.

Recevez tout cet Amour que Nous partageons en tout instant
Et en tout état.

Je suis Marie-Isis-Eloha
Alléluia
Je vous dis à bientôt.

 

via Christine Anne K. le 12 avril 2015
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr   .

Merci de vos Dons qui aident ce canal et ce site

.

Marie-Isis-Eloha, Mère des Mères : Avoir sa Vraie Place

écouter >


chant d’oiseau en léger fond sonore

mélodie fredonnée

Très Aimés!
Mes Enfants …Grands et petits
Nombreux, éparpillés ou rassemblés
Que je chéris, sans différence, de tout mon Pouvoir d’Etre, Moi Marie-Isis-Eloha
Fusion des Mères : la Créatrice, l’Incarnatrice, l’Incarnée Incarnante…
Je reviens avec bonheur vous parler un peu
Et vous entendre à travers ce corps qui me permet de parler.

J’aime ce que vous êtes.
Je me réjouis.
Je suis pas à pas et de tous mes Corps
Ce qui en vous s’épanouit, grandit, émerge, prend corps.
Ce qui se chante à travers vous
Ce qui se joue entre vos Intelligences conscientes, vos sommeils et vos veilles.

J’aime aussi vos ignorances.
Vos illusions encore, parfois.
J’aime vos trébuchements, j’aime vos erreurs.
J’aime vos efforts.
Vos petits échecs. Vos rebondissements.
J’aime vos Incompréhensions – qui vous ouvrent à tant de déploiements de Compréhensions nouvelles mieux maîtrisées.

silence vibrant

J’aime vos jeux.
J’aime vos oeuvres.
J’aime sans conditions – y compris ceux que certains d’entre vous n’aiment pas.
Car de ma place de Mère je ne peux exclure absolument personne – et vous le savez.

silence vibrant

J’ai choisi de revenir parler ici et maintenant, car il importe n’est-ce pas que je manifeste encore cet Amour, même si vous le savez.
-La voix que j’emploie pour vous le dire est précieuse, car elle diffuse des Formes vibratoires presque sans égal.- Je le dis !
J’aime son Service, et j’aime le vôtre.

Ceux d’entre vous qui croient ne pas Servir sont peut-être malheureux de cela.
Il y a également ceux qui croient Servir mais qui ne savent pas encore servir exactement là où ils seraient le mieux – et à leur Place. Je ne les juge pas bien sûr : je les encourage intérieurement à arriver à cette compréhension-là.
Car la Place de chacun m’est chère .
…Et celui qui n’est pas à sa Place prend parfois la Place d’un autre et laisse un Vide, là où il devrait se trouver – et qui fait que d’autres autour de ce Vide manquent véritablement de Sa Présence et de son soutien.

J’aimerais qu’en ce jour, à travers Ce que cette voix procure à votre oreille et à votre cœur, vous entendiez intérieurement cette Nécessité, cette Justesse, cette Joie d’occuper tout simplement et véritablement sa bonne et juste Place à Soi..!

Il ne s’agit pas tant n’est-ce pas de changer d’emploi « dans la 3D » comme vous dites -quoique parfois pour certains cela peut avoir un véritable sens, et juste- mais votre Place mes Très-Aimés ne se manifeste pas forcément dans ce qu’au quotidien votre personne est appelée à faire ou ne pas faire dans un certain cadre convenu.

Votre Place s’épanouit bien davantage dans un autre Plan, qui cependant est intimement associé à la maturation et à l’éveil de votre Conscience personnelle, de votre travail sur vous; du lâcher -encore et encore- de vos illusions sur vous-même et sur vos croyances…
Bien souvent vos croyances vous illusionnent sur justement la place que vous occupez et c’est là que parfois vous vous trouvez, comme je l’ai dit, à usurper une Place ou à ne pas tenir votre juste Place – tout en ayant fort « bonne conscience » (comme vous dites) !

Je sais qu’à travers mes paroles ceux qui doivent véritablement entendre cette remise en place, ce recadrage dirais-je, vont l’entendre !

Et ceux qui ne sont pas personnellement concernés vont l’entendre avec toute leur Compassion, pour pouvoir accroître ce Message auprès de certains autres qui ont simplement vibratoirement besoin de le découvrir, sans forcément l’avoir entendu ou lu dans sa forme actuelle…

J’aimerais que le Silence que je vais marquer dans quelques instants vous nourrisse encore dans cette forme de Lucidité, de Sur-Discernement, que je vous invite justement à observer sur vous-même.
Ecoutez. Recueillez-vous. Entendez :

long silence vibrant intense

fredonnements….

 

Je chéris vos efforts.
Je chéris votre si merveilleuse bonne volonté.
Je chéris tout ce que vous essayez.
Je chéris vos imperfections.
Mais je chéris sachez-le votre perfection croissante !
Je chéris votre fermeté, votre abandon de toute erreur égotique.
Je chéris votre royauté qui s’affirme.
Je chéris la Beauté de Ce qui intérieurement en vous vibre juste et fort
Sa Lumière non distordue : celle qui chante là où exactement
Et tout simplement et humblement
Elle a su se placer.

Avoir Sa Place n’est pas être « une star ».
Avoir Sa Placen’est pas prouver que l’on sait faire ceci ou cela.
– même si j’adore que vous sachiez le faire car c’est votre Réussite personnelle en ce monde où vous vivez : monde d’Illusion, dans lequel vous grandissez-.
Avoir Sa Place n’est pas toujours romantique ou chevaleresque au sens où votre goût du paraître à vous-même se manifeste encore.

Avoir Sa Place et Etre à Sa Place permet à l’Ensemble que vous êtes d’être de plus en plus harmonique, de former un Tout : de S’Unifier tout simplement
Et par là-même de créer Ce à quoi Tous vous aspirez – Tous, sans exception !

long silence vibrant

 

Il y a mes Très-Chéris, Très-Aimés, Très-Choyés Enfants, beaucoup encore à accomplir.
Vous êtes en chemin tous ensemble.
Rien n’est terminé, rien n’est stable. Tout se construit.
Et la Perfection de la Synergie entre vous est ce qui dynamise le mieux, et dans la meilleure Qualité, ces Processus de Vie dont vous êtes partie prenante : acteurs, auteurs, co-auteurs, porteurs, travailleurs, nourriciers..!
Vous êtes également les musiciens, les architectes, les poètes.
Vous êtes aussi les rêveurs féconds.
Mais vous êtes également les maçons, les menuisiers, les boulangers, les chauffeurs, les zingueurs, les jardiniers, etc…

Imaginez donc que votre Place est au jardin – et que vous croyez devoir être au centre de soins…
Imaginez que votre Place est à l’orchestre – et que vous croyez devoir être un soliste…

Imaginez que vous êtes ensemble réunis et que vous ne vous sentez pas assis sur la bonne chaise mais que vous ne le savez pas…
La réunion certes semble avoir lieu – mais est-elle dans sa pleine harmonie ?
Est-elle dans sa fluidité constructrice la plus accomplie ?

silence vibrant

…Je vous aime tant !

silence vibrant

fredonnements vibrants

 

…La Joie tout simplement en vous !

La Joie n’est pas forcément émotionnelle – la Véritable Joie ne l’est pas.
Et donc cette Joie-là est un Indicateur pour vous, pour votre personne, d’être à Sa Place.
Il y a alors tranquillité, certitude, accomplissement, abandon des interrogations.
Il y a Présence, Présence au présent.
Il y a Joie de la simplicité.
Il y a humilité.
Il y a partage et facilité du partage.

Il y a non-attachement à ce que vous êtes.
Il y a Amour Véritable des autres – sans attentes, sans projections, sans ego.
Car n’est-ce pas, parfois l’ego s’empare de l’Amour pour s’en draper !.. (sourire) Cela n’est pas une attitude très juste, vous en conviendrez.

long silence vibrant

 

A présent mes Très-Aimés, Très-Chéris, Très-Choyés, Très-Regardés, je vous dirai : ne vous mettez pas martel en tête !
Cela normalement se fait tout seul au stade où vous en êtes – vraiment..!
C’est quand vous résistez que cela ne se fait pas. C’est quand vous vous accrochez à ce que vous avez cru – ou bien à ce que l’on vous a dit..!
Rien parfois n’est plus pernicieux que la parole des autres qui projettent sur vous ce que vous n’êtes pas et qui vous le font croire…
Réfléchissez à cela, lorsque vous êtes concernés.

Parfois également la parole des autres vous permet au contraire de vous accepter et de découvrir avec meilleure Certitude la Beauté que vous recelez.
Faites le tri entre toutes ces paroles.
…Je ne vous invite pas par là à cultiver le doute et à vous noyer dans les interrogations et les hésitations – j’expose simplement ce qui est… Et je compte sur votre maîtrise personnelle pour naviguer tout simplement au plus près de votre Vérité simple et vibrante.

silence vibrant

 

Il est encore une chose que je dois vous dire et cela n’est pas forcément facile à entendre :

J’accepte toutes les erreurs.
J’accepte toutes les déviances.
J’accepte toutes les trahisons.
Mais elles n’ont plus leurs Places parmi vous – et très certainement Ce qui est appelé par là-même à s’autodétruire, ou à être détruit, le sera tout simplement.
Et dans la Joie Partagée.
Cela est mon dernier mot en ce jour.

Je vous adresse, mes Très-Chéris, mes Très-Aimés, toute la Magnitude et la Splendeur de l’Amour sans fin que j’ai pour Vous à tout instant
Moi la Mère des Mères, Marie, Isis, Eloha et bien d’Autres… En ce canal.
Alléluia

via Christine Anne K. le 14 juin 2014
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Faire un Don (clic)c’est aider et remercier ce canal et ce site,
et tout autant co-créer et fonder notre abondance partagée
Merci et bravo à tous !

 

Marie-Isis-Eloha : Lait de Vérité…Plus de simulacres !

écouter >

Très Aimés…

Très Aimés… Mes Aimés. Mes Enfants.
Très Aimés.

Je suis la Voix qui parle la Conjonction des Mères : Marie, Isis, Eloha.
Et je m’adresse à vous à nouveau, car je vous ai dit il y a quelque temps : « il est temps ! » – et à présent je redis :  » IL Y A Temps ! »…
Il y a multi-Temps – et cependant

Il y a à laisser tomber définitivement ce qui n’appartient plus à ce Temps.
Il y a à être comme la flèche qui se dirige vibrante et claire, rapide, fendant les airs et les espaces, vers la cible qui est visée.
Il y a occultation des obstacles à votre regard – car il importe que vous ayez la vision de la cible et du but.
Il y a tant à parcourir certes
Mais il y a également tant à maintenir et à être.
Il y a Instant.
Et Instants…

Silence vibrant

…Laisse ton cœur mon Enfant se réjouir ainsi qu’il le fait à cet instant, car tu l’as mérité.
(Et souvent tu te le refuses, tu l’ignores…)

Silence vibrant

 

Et tu peux te réjouir – même si autour de toi tout semble s’effondrer ou être si pressant, égarant ta pensée dans des confusions désagréables…
Car la Réjouissance que je t’invite à contempler, mon Enfant, n’est pas celle de ce qui extérieurement se produit et te stresse ou t’attriste; mais celle qu’intérieurement, en Certitude et en Abandon total, tu observes et développes.
Car en vérité c’est cela véritablement qui advient.

Observe mon Enfant, la véritable Paix qui en toi s’épanouit dès lors que ce n’est plus la pression des évènements extérieurs qui te préoccupe, mais l’amplification de l’Evènement intérieur, que tu partages avec chacun et chacune de tes Frères et Sœurs, de ces autres Toi – dont tu peux être cependant l’ami ou l’ennemi dans l’extérieur.

Silence vibrant

…Observe mon Enfant les ondes en toi de cette Paix qui chante et fructifie.

Silence vibrant

 

Regarde mon Enfant en toi également, et entends ce bruissement de ta Vérité.
Elle est là – et c’est juste parfois que tu ne souhaites pas, ou ne sais pas la reconnaitre…
Entends !… Il y a Harmonies multiples à l’intérieur de toi, qui répètent et enchâssent une forme parfaite qui est Celle que véritablement tu cherches à être, car Tu L’es.

Silence vibrant

 

Je suis la Créatrice, l’Incarnatrice, la Mère féconde.
Aimante, protectrice et enveloppante. Mais aussi exigeante – car nous tendons ensemble vers un But qui est ta Perfection, la croissance harmonieuse de ta Vérité et de tes Possibles.

Long silence vibrant

 

Absorbe mon Enfant le Lait que tu reçois…
Ceci ne vient pas d’un corps comme le tien mais Ceci afflue intérieurement d’une Source qui ne tarit pas. Qui non seulement te nourrit mais aussi informe
Ta structure,
Tes cellules,
Tes corps,
Ton être,
Ta beauté,
Ta santé,
Ton intelligence..

Le Lait est une Alchimie sacrée – et non pas un liquide blanc dans une bouteille en plastique, qui n’est qu’un simulacre.
A l’intérieur de Toi il n’est point de simulacre !
Car si même tu en as installés, ils ne sont pas viables dès lors que la véritable Vibration de ton Essence exigeante se manifeste, s’impose, chante..!

Beaucoup d’entre vous se sont appuyés et focalisés sur des simulacres.
Cela alimente une fausse évolution
Et il est temps mes très Chers d’abandonner ces simulacres.
Il est temps car IL Y A temps pour cela !
…L’abandon des simulacres ne peut être forcé, mais il peut y avoir épuration, et celle-ci non seulement absout mais fait s’évanouir bien des simulacres.

Cette épuration mes très Aimés se réalise, entre autres, par l’Abondance de ce Lait,
Lait de Perfection, de Vérité,
Lait vibrant de cet Amour Maternel, incommensurable et cependant précis, que vous recherchez tous et qui ne peut se tarir, dès lors que vous acceptez de le reconnaitre – et de ne pas, là encore, y substituer des simulacres..!

Vous adorez certains de ces simulacres – car ils satisfont les volutes de vos egos spirituels, et leurs aspects charmants parfois ne sont que lamentables pacotilles..!

Silence vibrant

Mes très Aimés, écoutez dans ce Silence
Ressentez, vibrez la véritable Pulsation
La véritable Essence de Ce qui ne peut être simulacre
Mais simplement et authentiquement Existence absolue, Essence parfaite et entière, Unicité des corps et des différents Aspects que vous pouvez déployer.
Ecoutez !
Ne vous détournez pas… Ne caressez pas vos simulacres !

Silence vibrant

…Avancez ainsi.


Silence vibrant

Et si vous rencontrez des résistances, ne vous étonnez pas.
Prenez les comme elles sont. Mais ne les adorez pas – car même si elles vous appartiennent, elles n’appartiennent qu’au monde des obstacles que vous avez aimé à créer pour rendre votre chemin plus compliqué, moins facile : ce qui parfois a pu représenter un juste choix, mais ce qui aussi peut être reconsidéré !

Ces résistances sont-elles encore ce qui doit être aujourd’hui?
Ces résistances sont-elles productives pour votre évolution?
Ces résistances alimentent-elles la forêt des simulacres dans lesquels vous vous égarez tant que vous n’avancez plus?

Silence vibrant

Reçois mon Enfant ce Lait
Reçois ce Fluide impalpable et cependant parfaitement présent, nourricier, et illuminant de Sagesse, de Compréhension, de Fluidité, de Révélations même..!
Accepte ces Révélations. Détache-toi de ces simulacres qui t’ont servi de meubles, ou de fétiches..!
Reçois mon Enfant ce qui s’offre -et que cependant tu dois savoir atteindre par toi-même ! Car en tout cela tu n’es pas passif : tu agis. Tu déblaies, tu cherches.
Tu reçois, certes, mais tu le veux !..

Silence vibrant

N’oublie jamais Qui Tu es de par la vertu de ce Lait et de ta propre Essence qui ainsi épouse cette fluidité et se révèle.

Je suis la Voix des Mères -Unique-  Marie-Isis-Eloha, et toutes Celles qui ne sont pas en cette instant dénommées mais dont la Multitude Unique se déploie et se contracte en une seule Voix.
Je t’aime. Je te chéris.
Je sais. J’accepte.
Et je t’indique qu’il y a un But qu’ensemble Nous savons regarder et choisir pour Toi. Reconnais-le !

Alléluia, en ce canal.

 

via Christine Anne K. le 21 novembre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Marie-Isis-Eloha : « Il est Temps… « 

écouter >

Soyez reçus Très-Aimés
Dans cette Grâce qui est la vôtre !

Je suis la Voix de Marie – Isis – Eloha, Mères unies
Mère unique.
Mères de toutes les matrices .

Recevez dans son Entièreté
La Plénitude et la Complétude de cet Etat, de cette Unité.

silence vibrant…

 

Les mots et les paroles aujourd’hui sont, vous l’avez bien noté, de moins en moins résonnants… Et de moins en moins capables de parler véritablement à vos Consciences dans leur Ouverture et leur Capacité.

Et cependant, voilà que nous allons parler…

silence vibrant…

Nous sommes venues prendre la parole
En ces instants, au moyen de cette Voix – et à travers ce corps humain, dont nous apprécions le service, et dont nous connaissons les limitations –
Car en ce jour il y a à prendre la Parole, quelques instants.
Il y a à transmettre
Par cette vibration de la voix et d’un corps :
Transfigurer l’espace de ce petit moment par nos Empreintes pour vous communiquer Dans votre propre corps, vous qui écoutez, quelques aspects
De ce que cette Empreinte peut vous fournir
Comme surcroît de Conscience
Comme apaisement également dans certains cas
Comme résolutions, sans doute.

Il peut s’agir également d’un retour à la Vérité intime, vibrant, simple, absolu
En vos Cœurs et en vos Consciences.

Et cela, en ce jour, est certainement nécessaire
Car beaucoup de confusion, d’agitation, de chaos parfois, sont à l’œuvre parmi vous et autour de vous
Et en vous également.

silence vibrant…

…Ecoutez simplement -en ces instants privilégiés- la Vérité de votre corps
En votre corps.
La Vibrance simple de l’Evidence de notre Présence. Présence Originelle.
Présence immuablement : Mère, Génératrice, Créatrice.
Mère dont vous ne sauriez être véritablement (et encore moins définitivement) séparés – de par cette Origine.

silence vibrant

Observez -en toute simplicité- le Bien-être
La Vérité toute simple que cette Présence
Re-révélée en vous, peut être,
Fait se Rappeler.

silence vibrant

Il n’y a aucune possibilité de se tromper en Cela. Il n’y a aucune erreur de parcours !

silence vibrant…

 

Mais ne vous endormez pas !
Du moins pas au-delà de quelques instants de retrouvailles
Car cela n’est pas votre Rôle, cela n’est pas le But.
Cela n’est pas Ce qui est demandé – ni extérieurement, ni intérieurement.
Vous êtes nés pour être vivants :

Vous êtes les Enfants de vos Enfants
Et les Parents tant de vos parents que de tous Ceux qui alentour de vous sont là.

… Il s’agit d’une Vérité qui outrepasse ou modifie votre conception d’un certain ordre biologique des choses, n’est-ce pas.
Mais en vos cœurs, Elle est..!

silence vibrant…

A présent, il vous est possible de vous défaire de tant d’illusions !

Certaines choses, certaines données, certaines configurations ont changé
Et ce qui, il y a encore peu de temps, n’était pas soit visible soit compréhensible, soit acceptable
Est à présent en toute facilité d’être révélé, d’être vu, d’être compris et accepté..!

Vous êtes parfois vous-même votre plus tenace Ennemi
Et en cela, vous vous tournez le dos – car vous ne souhaitiez pas jusqu’à maintenant le voir…
Cet ennemi, que vous-même vous êtes souvent à vous-même, n’a d’autre puissance que le Déni que vous-même apportez à cette situation !
Dès lors par conséquent, que Cela vous deviendrait visible, accepté, cela n’a plus d’autre puissance que celle de votre habitude, et de votre confort de l’avoir fait vivre ainsi..!

silence vibrant…

 

Nous vous avons regardés être Cela – Nous avons accepté.
Nous avons veillé.
Nous avons « espéré », peut-on dire.
Nous avons su que Cela n’était pas irréversible. Et aujourd’hui Nous disons :
Il est temps d’abandonner ce jeu !!

Il est temps d’être tout simplement son propre Soi.
Il est temps d’abandonner ces déguisements – que vous projetez également sur ceux qui vous entourent, car : comment jouer en se tournant le dos à Soi-même lorsque l’on peut jouer face à un autre – qui a endossé le masque qu’on lui a tendu !?
.. »Projections » – dites-vous dans votre langage humain.

silence vibrant…

 

Et ne croyez pas que se détacher de cela est impossible !
Ne croyez pas non plus que cela est trop facile..!
Car en ce cas il se peut que votre ego cherche à manifester un pouvoir qu’il n’a pas à emprunter.
Soyez simplement confiant, humble, simple, attentif
Et joyeux face à vous-même.
Ecoutez battre le Cœur de votre Vérité
Ecoutez battre les Cœurs autour de vous.

Acceptez ce qui vous renverse parfois !
Acceptez.
Mais ne vous laissez pas renverser par ce qui ne mérite pas de vous renverser !

silence vibrant…

Recevez
Mains ouvertes
Bras ouverts
Corps ouvert
Cœur en attente
Ce Qui n’a pas de nom. Ce Qui est Là.
Recevez, de vous-même à vous-même : cette Part d’Innocence, de Vérité et de Force indestructible qui n’a nul besoin d’ennemi, ni intérieur ni extérieur, pour être Ce qu’Elle est.

silence vibrant…

Acceptez de renoncer à ces illusions vous concernant vous-même.
Vous n’êtes que Cela !
Vous n’êtes en aucune manière ce que vous croyez si souvent être
Car ce que vous croyez si souvent être est justement la fabrication de toute l’architecture de ce combat contre un ennemi qui n’est que vous-même et qui a servi à masquer votre Simplicité.

…Il y a eu bien sûr nécessité de combattre, en soi-même, beaucoup de difficultés à être soi – des distorsions, des constructions égotiques, des défauts comme vous dites.
Ce Combat-là a certes eu sa place et peut encore l’avoir ! Mais il est également la conséquence, le reflet, le produit de cette autre disparité, de cette illusion dont nous avons parlé…
Il ne s’agit donc pas de confondre ces deux aspects – il s’agit au contraire d’y voir plus clair.

…Là encore votre mental peut vous compliquer beaucoup la pensée, et la compréhension. Car cela très probablement va échapper à son contrôle : cela échappe aux cases et aux constructions dont il est coutumier.
Soyez attentifs à ce petit Défi !

silence vibrant…
Votre Soleil a épousé
Une nouvelle entrée en matière, et en lumière.
Votre Soleil connaît
Beaucoup d’éruptions.
…Vos corps sont imprégnés de cela.
Vos consciences peuvent le recevoir.
Si toutefois la force de vos habitudes et les convictions que votre mental cherche à maintenir ne vous obstruent pas cette Ouverture.
Très Aimés !

Enfants de votre Terre
Enfants de vos mères, de vos enfants
Enfants-Parents de vos parents et de tous Ceux qui vous entourent
Enfants cosmiques de vos Mères cosmiques
…Lumières de vous-mêmes…
Êtres de feu et d’eau, et de matière

Ne reculez pas !
Ne sommeillez pas !
Dégagez-vous, car il est temps et il est simple à présent de le faire – n’en doutez pas !
Et ne croyez pas au pouvoir des vieilles structures illusoires qui s’effondrent en s’accrochant, et sèment la confusion dans vos consciences à travers les méandres de vos pensées, influencées par ce qui n’a aucune existence véritable.

Acceptez
Très-Aimés, très-Enfants
Acceptez
Vous, très-Vrais
Revenez en vous-mêmes et autour de vous-mêmes à cet Etat
Qui est celui que nous attendons de voir se manifester dans toute sa Simplicité
– débarrassé de ses impédiments, de ses complications, de ses encombrements..-
Revenez sur le rivage de votre Vérité !

Nous vous regardons. Nous veillons, Nous aimons à le faire.
Nous vous encourageons

silence vibrant

Et vos erreurs ne nous échappent pas !
…Acceptez davantage de Lumière et de Clarté.

Je suis la Voix de Marie Isis Eloha – Mère / Génératrice / Créatrice
Et Nous vous saluons de toute Notre Présence.

Alléluia – en ce canal.

 

via Christine Anne K. le 4 novembre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Marie Isis Eloha du 13/05/13 : Acceptation véritable de l’Unité

écouter >

(Chants d’oiseaux et nombreux bruits de vie, dont machines, en arrière plan)

Très-aimés, me revoici : Marie, Isis, Eloha – fondues d’une seule et même Voix unifiée, comme Nous l’avons déjà exprimée à d’autres reprises.

Il est un Temps à présent…
Où une telle unification prend de plus en plus de valeur et de sens
Dans le cortège des processus qui se font -connus ou inconnus de vous-
Et où se dénouent de plus en plus pour vous les faux attachements, les liens illusoires, les identités absurdes ou erronées.

silence vibrant

Écoutez en vous-même : Ce qui est si simple, si unique, si parfait…

Ce vers quoi vous désirez vous rendre et Ce pour quoi parfois (à certains d’entre vous) le chemin est encore fort compliqué…

…Écoutez votre Unité intérieure vibrante, simple, chantante comme ces bruits cristallins et cet oiseau…

silence vibrant… (on entend toujours un oiseau chanter au dehors, plus toujours un certain nombre de bruits plus éloignés, machines etc).

Respectez la cette Unité.
Choyez-la !
Elle vous appartient – non pas comme une propriété mais comme une Essence de vous-même…
Acceptez-vous de n’être plus rien d’autre que Cela ?
…C’est une question !

Accepteriez-vous de perdre tous les bruits qui vous entourent et leurs repères, pour n’être plus que cet Embrasement intérieur, qui brûle encore en vous les illusions les plus profondes (et dont vous n’êtes même pas conscients!) – et qui vous permet de rencontrer cette Unité : simple.
Si simple qu’il n’est même pas possible parfois pour vous de la déceler, de la reconnaître, de l’accepter…

Il s’agit bien d’Acceptation. Et je reprends ma question :
Accepteriez-vous ? Êtes-vous prêts ?

silence vibrant
Car cette Acceptation implique une kyrielle d’abandons, y compris d’abandon de vous-même :
De ce que vous croyez être.
De votre personne.
De vos projets illusoires.
De vos constructions éphémères.
De vos croyances en vous-même..
En ce que vous avez cru construire, comprendre, maîtriser…

Accepteriez-vous d’abandonner tout cela ?

silence vibrant …le même oiseau chante à tue-tête dehors

Et pourtant écoutez cet oiseau : il n’a rien que lui-même et il chante à merveille.
…Vous n’êtes pas capables encore de chanter comme cela, pour la plupart d’entre vous, car vous vous êtes encombrés !
Cela n’est pas votre faute, mais il est Temps de vous désencombrer.

Et il est Temps d’une autre façon à présent.
Car ces choses là vous ont déjà été dites, à d’autres reprises, et en d’autres temps.
Mais à présent ce Temps-là vous invite à un lâcher plus conséquent, moins complaisant…

Long silence vibrant

Acceptez-vous, mes très-aimés, d’être véritablement mes très-aimés?

Vous l’êtes bien évidemment, quoi qu’il en soit…
…Mais accepter de l’être n’est pas si facile car cela implique finalement tout cet Abandon, pour pouvoir être au cœur de vous-mêmes encore plus embrasés par cet Amour si simple – que simplement dans la croyance émotionnelle que vous êtes très-aimés !…

Il n’est plus de répit car devant vous se dresse ce qui peut s’apparenter à une grande vague dont le déferlement ne vous laissera aucun choix -ou fort peu…

Cela vous poussera à être véritablement à la mesure de cette Acceptation sur laquelle je vous questionne.

Entendez en vous-mêmes ce qui encore fait obstruction à de tels abandons, ce qui fait obstruction à cette véritable Acceptation.

Bien-sûr si c’est votre mental usuel qui se complait à entendre ce mot Acceptation avec condescendance, vous allez croire que vous avez tout accepté et vous resterez dans cette croyance jusqu’à la fin !
Et bien ce n’est pas de cette croyance qu’il s’agit.

Il s’agit d’autre chose : il s’agit d’être vraiment emporté
Sans contrôle
Sans certitudes
Sans croyances
Dans une sorte de vague intérieure qui elle, vous oblige à vous accepter dans cette Nudité à laquelle je souhaite vous offrir de parvenir, par mes mots.

Je sais parfaitement que mon langage est abstrait – mais la Vibration qui dans cette intervention que je vous offre se glisse comme l’eau qui imprègne, Elle, va vous confronter à la réalité de Ce qui n’est pas une croyance mais un véritable Abandon, nécessaire, qui encore une fois est le seul authentique chemin pour vous conduire à cet Embrasement, à cette vérité et à cette Unité.

…Vous ne savez même pas ce que veut dire le mot Unité !
C’est également pour vous un mot abstrait.
Fort peu d’entre vous en ont véritablement la conscience véritable, authentique, sincère, dénuée de tout trafic mental !…

…Vous n’avez pas l’habitude de m’entendre vous parler ainsi : ce sont pourtant des propos de mère.

Une mère, certes est aimante et enveloppante à l’infini, mais une mère est également exigeante et doit savoir vous indiquer le bon chemin pour ne pas rester à mi-chemin ! Quoiqu’il vous en coûte dans l’instant – ou quoi que vous croyiez qu’il vous en coûte !

silence vibrant

Je vais donc demander cette fois à mon canal d’employer son art de faire des sons pour vous transmettre – et non plus par les paroles qui vous arrangent et qui dans leur abstraction conviennent au besoin de superficialité de votre mental qui va croire qu’il a compris ce que c’est que l’Unité et l’Abandon…

Le pouvoir donc de la pure vibration portée par les sons va vous offrir une autre perspective -c’est du moins ce que je souhaite.

Je vous demande donc de vous ouvrir à recevoir cette autre perspective avec Acceptation et amour de vous mêmes…

Musique douce et vibrante (« transcendante ») où se mêlent harmonieusement les chants d’oiseaux.

Silence vibrant

Je sais que vous pouvez !
Je ne vous demande rien d’impossible…

Silence vibrant et chants d’oiseaux

Cette Acceptation de l’Unité -et non pas du mot unité- est capitale pour votre vérité et votre ultime retrouvaille en vous-même avec Ce que vous croyez souvent atteindre mais qui vous échappe souvent également – et que parfois vos égos se disent avoir atteint alors qu’en vérité vous n’avez fait que L’effleurer pour Le reperdre…

Vous êtes donc parfaitement aptes à rencontrer cette Acceptation, à la vivre, et à la faire vibrer enfin !

court silence vibrant

…Il est étrange n’est-ce pas que je vous tienne de tels propos.

Il n’y a plus de repères, voilà pourquoi !
Il y a simplement ce qui vous fait être, et qui vous appartient.
Il y a simplement le fait de s’abandonner à ce qui dans l’instant est votre vérité, sans aucune projection mentale, égotique, vers une Vérité future…

Silence vibrant

Croyez bien (et cela non pas en tant que croyance mais en tant que certitude du cœur !) que j’ai -et que Nous avons, Nous les Mères fusionnées- tout l’Amour pour vous qu’ont les mères :
C’est à dire un Amour indivisible, incoercible, inaliénable, entier, joyeux, invincible…
Et c’est bien cela -cet Amour-  qui nous fait exiger de vous la vérité de cette Acceptation en vous-mêmes !

C’est la joie de vous savoir réalisés, arrivés, accomplis, vrais, qui Nous fait palpiter le cœur et qui Nous amène à vous tenir ces propos qui vous ont un peu dérangés…

…Et c’est parce que les paroles s’usent, et ne sont plus entendues que superficiellement, que le Mystère de la musique a pris le relais…

Sachez qu’une clé pour atteindre et comprendre en vous ce qu’est l’Unité, c’est bien entre autres aspects cette Fusion qui est la nôtre : Mère Créatrice, Mère Incarnatrice, et Mère incarnante/incarnée… (*)

Et même si mentalement cette déclaration ne peut être décortiquée au-delà d’un certain jeu mental; vibratoirement elle a toute sa force !
…Je ne souhaite pas faire appel à votre mental : je souhaite faire appel à votre Intelligence supérieure, et à votre Vérité ! Et là, la Vérité de cette vibration d’Unité ne peut être masquée par des mots.

L’oiseau au dehors chante fort
L’oiseau lui chante sa vérité – car il n’a pas de mental, il n’a pas d’égo, il vit dans l’instant.

Recueillez-vous donc pour retrouver en vous ce chant intérieur : si simple !
Si joyeux !
Si authentique. Si vrai.
Si parfait…

Silence vibrant autour de l’oiseau qui chante de plus belle (c’est un véritable concert !).

Soyez cet oiseau mes très-aimés ! – sans perdre tout ce qui vous fait être de magnifiques créatures divines, humaines !

Nous vous aimons.
Je vous aime : Nous et Moi, Marie / Isis / Eloha. Mères à l’Infini…
Avec notre exigence, et la pureté de notre Amour entier, invincible – mais exigeant…

Soyez !

Alléluia
.

(*) pour mémoire, et dans l’ordre de « densification » donné par elle-même ci-dessus : la Mère Créatrice = Eloha la Mère Elohim ; la Mère Incarnatrice = Isis ; et la Mère incarnante/incarnée = Marie.
Chacune d’elles est intervenue en sa propre essence ici durant ces 3 ans , et souvent aussi en fusion – comme aujourd’hui… C.A.K
.


via Christine Anne K. le 13 mai 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

écouter le Chant qui suit et complète cette intervention >

.

Marie-Isis-Eloha : Fusion

cliquez pour écouter

Ô mes très Aimés !

Quelle Joie Immense de vous voir ainsi parvenus à une telle réalisation de Vous!
À une telle unification de vos Consciences… Même si cela n’est pas tout à fait achevé.

En ce jour je me dirai tout à la fois : Marie, Isis, Eloha
Dans une qualité d’Unification que vous n’aviez pu rencontrer encore en Vous !

Même si ces différents Aspects ont pu intervenir en ce canal séparément; il y a eu dans des états vibratoirement moins développés, déjà, des interventions sous ce triple Nom ( 2010 principalement. NdR) …Car quelles que soient les facettes de la Mère -et Elle en a de nombreuses-  Elle est tout à fait Une.

Et encore une fois, quels que soient les Aspects par lesquels Je me présente, ou Je chante, ou Je parle, ou Je suis là…
Je suis -en tout état, en toute vibration, en tout aspect, en toute représentation- Celle qui est Une.

Que cela soit bien accepté !
Tous ces visages, tous ces personnages, tous ces différents états vibratoires, ces niveaux, ces différentes dimensions -dans lesquels J’habite, disons, en différentes formes- sont simplement l’Etendue de Ce que Je suis…

…C’est donc de toute ma Joie de mère et dans toute la simplicité de cette Joie, dans mon Unité la plus vécue, la plus simple, que j’ai décidé aujourd’hui de vous rencontrer – en paroles…

silence vibrant

Vibrons ensemble, mes très-Aimés …
Enfants de chacun de mes Aspects.

Enfants de vous-mêmes également.
Enfants de la Terre -que vous nommez Gaïa si souvent-  …Le Corps qui vous fait être, et dont vous n’êtes pas séparés…

Vibrons à l’Unisson !

…silence vibrant…

… Et de même que je fusionne tous mes Aspects ainsi que je l’ai dit, de même Vous et Moi, nous pouvons totalement fusionner – ainsi que chaque petit enfant fusionne avec celle qui est sa Maman – de chair, de cœur, de Lumière, d’Essence.
Car une mère humaine est tout cela. Et bien plus!

…silence vibrant…

…Vibrons cet Unisson!

Fusionnons toutes les Consciences :  les vôtres, les miennes, celles de tous les Peuples à l’infini dont je suis mère également.

Nous ne sommes qu’Un dans cet Etat de fusion!

…silence vibrant…

Ô comme Cela est bon!
Comme Cela est simple!

Cela est, n’est-ce pas, primordial pourrait-on dire.
Cela nourrit nos Essences.
Cela vivifie nos êtres, nos cœurs.
Cela apaise et aplanit toutes nos pensées, tous nos efforts, toutes nos projections vers ce qui nous occupe.

Cela nous rend absolument, parfaitement dans l’Instant : dans cette Union unique, qui est à la fois une Origine et une Fin et qui est un Présent absolu…

…silence vibrant…

petite toux du canal

Tousse mon enfant, tousse !  Cela nettoie ton cœur, tes corps, tes pensées.
Je te recueille dans cet état.
Je t’enveloppe.
Je te tiens chaud.
Je te nourris…

Tu n’as rien à craindre : tu as tout à être.
Tu peux t’abandonner, dans la chaleur de mon corps avec lequel tu ne fais qu’Un en cet instant!

…silence vibrant…

Plus votre conscience quitte les illusions de séparation et s’unifie
Plus cette fusion peut s’installer.
Plus l’intelligence de cette fusion peut se manifester…

Plus la Beauté de chacun peut se dévoiler dans sa Vérité et son Unicité.
Il n’y a pas paradoxe, il y a Vérité en cela.

Ne résistez donc pas à cet abandon :
Ne craignez pas de vous perdre en cela – car vous ne faites que vous retrouver.
Et non seulement vous retrouver, mais vous créer davantage !…

Chacun de vous pour moi est parfait.
Chacun de vous est la Perfection absolue de Ce que j’enfante, et suffit à me combler,    Moi, en tant que mère, qui sans cesse cherche à me réjouir de Ce que sont mes enfants chéris !

…silence vibrant…

…Cela est un vaisseau mes très-aimés !
Un vaisseau qui nous unit et nous transporte à travers les Temps et les Espaces, nourri de notre Lumière partagée.
Existant de tous Temps, de toutes Formes, de toutes Musiques, de tous Aspects.

…Et de tous les Désirs émanés de la Source dont vous et moi sommes le Fruit.
Fruit unique et multiplié.
Fruit vivant : sans cesse recréant ses propres conditions, sa propre existence, sa propre joie d’être….

…silence vibrant… carillon au loin

…Que cet Instant de notre Réunion soit perpétré dans l’Eternité, et l’Essence absolue de vos cœurs, de vos êtres, de vos corps.
Et de mon Amour : qui n’est autre que le Vôtre!

…silence vibrant…

En cela, cette intervention qui semble limitée dans le temps de ses paroles, n’a en vérité pas de fin…
Que cela soit entendu – et conservé. En vous…
Alleluiah !

Marie, Isis, Eloha.
Et tous mes Noms, toutes mes Formes, tous mes Aspects. Tous mes désirs, toutes mes joies, qui ne sont que Vous!
… Et je ne vous dis pas « à bientôt » : Je vous dis « à sans cesse ! »

Alleluiah !   Alleluiah !   Alleluiah !

 

via Christine Anne K. le 9 janvier 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr
 – participer au Cercle Harmonique du 13 février : voir en page Evènements

.

Marie-Isis du 16 février

 écouter Marie-Isis

Soyez dans la vibration pure, mes Très Aimés, de notre Présence réunie…

silence vibrant

Je suis Marie-Isis, telle que vous me connaissez, et je vous invite à découvrir en vous… le changement important, extrêmement radical, de votre niveau de Conscience (ainsi que vous formulez cela dans votre langage)… Vous avez changé considérablement de plan vibratoire, même si au sein de vos préoccupations quotidiennes et de vos corps, accoutumés à leur environnement et à leurs routines, vous ne savez pas si bien, peut-être, le percevoir.

…Goûtez donc, en notre Présence réunie, cet état…

silence vibrant

Vous êtes aujourd’hui, mes très Aimés, arrivés au point où vous êtes voyageurs de cette nouvelle Dimension, qu’il ne s’agit pas de numéroter, qui vous accueille et que vous connaissez déjà, même si vous ne le saviez pas. Vous êtes, mes Très Aimés, en possession de la quasi-totalité des outils et des éléments de votre nouveau corps, qui vous permettent d’être en Cela… Et même vos corps usuels de chair que vous connaissez si bien, participent très légèrement – et probablement à votre insu – de ce voyage….

 

…Il est donc de vastes étendues que votre Conscience, débarrassée des encombrements de votre mental qui toujours limite l’étendue réelle de vos perceptions réelles – car il n’a pas le moyen de les nommer… Vous êtes donc là… Et nous sommes ensemble, vivants, présents, actifs. Etonnés peut-être, pour certains d’entre vous encore, et cela est bon. Car l’étonnement, n’est-ce-pas, est une forme d’innocence joyeuse qu’il est bon de traverser; car l’étonnement vous nettoie encore de ce que vous n’avez qu’à laisser derrière vous, et qui n’est pas utile – et que même vous ne savez pas emporter avec vous dans cette dimension-là.

Votre étonnement peut faire que vous ne voyez rien, croyez ne rien voir, ne rien sentir, ne rien comprendre et ne rien percevoir… Certains d’entre vous sont déjà mieux accoutumés, sont allés un peu au-delà de cet étonnement – et certains sont en train de baigner tels des nouveaux-nés dans ce joli étonnement, dont la splendeur me réjouit.

…Le nouveau-né, n’est-ce-pas, lorsqu’il arrive sortant du corps de sa mère, ne sait pas voir, ne sait pas comprendre, ne sait pas reconnaître ce qui l’entoure, ni même les sons qui sont autour de lui et qui lui parlent. Et parfois, il peut même s’effrayer, se rebeller en criant…  Il y a aussi dans cet état toute la joie inexprimable et maladroite d’être arrivé, tout en ne comprenant pas bien où l’on est, même si cela était tant désiré…

…Goûtez donc à l’état pur, ce qui est là…

silence vibrant

…En ce jour, au moyen de cette voix que j’emploie pour vous parler, je m’adresse tant à vos oreilles de chair et à votre compréhension mentale qu’à vos oreilles et à votre compréhension de Nouveaux-Nés, dans cette Dimension qui vous étonne, et que – je le sais – vous n’avez pas conscience pour beaucoup d’avoir pénétrée.

…Jusqu’à ce jour je me suis adressée à vous – par cette voix et par les autres que j’emploie – en m’adressant à votre humanité terrestre, disons ordinaire. Aujourd’hui – et c’est la première fois – je m’adresse simultanément à ces deux niveaux de vous… Il y a donc dans mon propos ce qui -passant par les mots et vos oreilles, ou vos yeux si vous lisez- s’adresse comme d’habitude à votre véhicule coutumier, que vous appelez « vous », « vous-même »… Mais je m’adresse avec d’autres mots, que vos oreilles de chair n’entendent pas, à cet autre niveau de vous qui est donc le Nouveau-Né, pour beaucoup d’entre vous…

Entendez, et que la vibration de cette voix sache vous instruire de cet autre aspect de vous, et sache se faire entendre dans le son subtil qui peuple et architecture les sons de cette Dimension où vous ne savez pas encore si bien voir, entendre, et vous mouvoir – à part quelques-uns d’entre vous, qui sont pourrait-on dire vos éclaireurs, car ils ont eu le privilège ou la chance – de par leur propre évolution et de par ce qu’ils sont – d’y pénétrer en avance et de vous servir en quelque sorte de pilotes…

…Il vous a récemment été communiqué et enseigné l’existence et l’expérience de certaines couches vibratoires d’Unité, différentes -certaines proches et certaines plus lointaines- ce qui vous a préparés, familiarisés, introduits aux possibilités de ce changement d’état véritable… Vous aviez donc engrammé à cette occasion, non seulement des données vibratoires, mais également des données de mouvements et de repères d’un espace à l’autre, qui aujourd’hui peuvent vous permettre d’accepter que vous pouvez faire ce Voyage, être ce Voyageur, et bientôt peut-on dire, ce Résident.

Et cette nouvelle Dimension qu’ainsi vous approchez peu à peu, par ces petits voyages, ces petites installations, de façon pour la plupart d’entre vous discontinue, vous accoutument en douceur au fait que vous pouvez véritablement entrer dans cette Dimension, y être, y rester, et ne plus avoir besoin de fréquenter ce qui était votre environnement, votre corps, vos coutumes, vos interactions et vos systèmes périmés du monde que vous connaissez si bien, ce monde dont les lois ne vous conviennent plus, ce monde dans lequel vos corps – qui se sont étendus – ne peuvent plus supporter, car il vous limite, vous aveugle, vous assourdit, distord vos intelligences et vous prive de vos capacités, et n’honore pas vos véritables Consciences dans toute leur grandeur, leur magnificence et leur véritable potentiel…

…Il est possible que dans quelques instants, mon canal ne trouve plus ses mots pour vous parler… Que cela ne vous surprenne pas et que cela ne la surprenne pas non plus… Cela fait partie de ce qui doit être, en cet instant…

…Devons en effet déconstruire votre mental un peu plus…   pour parfaire votre entrée…      votre essence…     naissance…     entrée…     advenir….     poussée…     être…

…   joie indescriptible…     vérité…     connaissance…     absolu…        …Marie-Isis vous accueille…      abondance…      étonnement partagé…

…Les sons se taisent, les sons parlent…     pousser…     être…     émerger…     ouvrir les yeux…     refermer…     sentir…      être soi…      étonnement…      abondance….     joie…

…  perfection de l’instant…     nausée passagère…   (la nausée est l’abandon de ce qui doit être abandonné…)…     immensité…     plénitude…     être là…     simplicité…     accueil…     évidence…

chant fredonnant

…Simplicité…     évidence…     absolue simplicité…     simple évidence…     immédiateté de l’évidence…      simplicité immédiate…     nécessité d’être là…     être… soi…

…Je vous accompagne…      je vous explique…      je vous apprends…      je vous montre…

…Nous sommes, n’est-ce-pas, ensemble dans notre grand jardin…

silence vibrant suivi d’un chant

Vos yeux vont s’ouvrir, n’en doutez pas. Vous allez apprendre à reconnaître… Votre coeur est paisible…

C’est en vérité un retour, n’est-ce-pas ? Mais vous ne le saviez plus.

Acceptez…

Entendez à présent les voix qui s’adressent à vous et qui vous parlent…

silence, écoute intérieure

Ces voix qui vous parlent, apprenez à les reconnaître : ce sont les vôtres

silence, écoute intérieure

Alleluiah. Je suis Marie-Isis, je vous aime.

Je ne reviendrai pas, dans cette forme. Cela n’est plus nécessaire.

Avec tout mon Amour….Je suis avec vous. Vous êtes avec moi. Nous n’avons plus besoin de ces échanges sous cette forme.

 

 

via Christine Anne K. le 16 février 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Marie-Isis du 24 janvier


écouter Marie Isis

Le chant très mélodieux et incessant d’un oiseau au dehors accompagne toute cette intervention…

Que joie et innocence, mes Très Aimés, habitent vos Coeurs et vos Êtres…De même cet oiseau qui chante, alors que l’hiver est encore là ! Réjouissons-nous, simplement, ensemble vous et moi, d’être, de demeurer en cet instant, Instant qui n’est qu’un instant, et qui est l’Instant. Joie parfaite, innocence, simplicité absolue, perfection de l’Instant.

silence vibrant

Je suis Marie-Isis… et ensemble nous portons cet Instant. Observez-le comme un Instant d’Unité, de cette Unité qui est à votre portée en sa simplicité, son innocence, sa complétude,  sa perfection…

silence vibrant

Observez, ressentez, mes Très Aimés, l’état, la vibration simple et dense qu’est cette Unité en cet Instant. Observez-le en votre corps… Observez-le en votre coeur… Observez-le en l’espace qui vous entoure…

silence vibrant

Nous sommes, vous et moi, parfaitement unis. Nous sommes, en cet Instant de perfection, parfaitement Un.

…Observez en toute quiétude la plénitude de cet Instant, de cet état, sa parfaite complétude, sa parfaite entièreté.

…Nous sommes au sein d’un Instant qui n’a pas de limites, qui exclut la perception du temps que vous avez coutume de connaître. Nous sommes dans un Instant qui n’est que cet Instant, et qui n’a pas besoin d’autre signification, ni d’aucune analyse de son passé, de sa forme, de son pourquoi, de son comment… Il n’est que cet Instant qui nous unit, vous et moi, moi et vous : vous, tous, Un.

Puissiez-vous porter en votre coeur, indéfectiblement, l’état et la mémoire de cet Instant, car il vous appartient de continuer à le vivre, de vous rappeler qu’il est, et qu’il ne peut cesser dès lors que vous sauriez y demeurer. Et si vous en sortez – car je sais bien que bon nombre d’entre vous croirons devoir en sortir pour vaquer à leurs occupations -, eh bien vous avez la faculté d’y revenir, d’y être..

…Vous pourriez considérer, mes Très Aimés, que cet Instant d’Unité se poursuit en parallèle de ce que vous faites, de ce que vous avez à faire, de vos tâches, voire de vos agitations. Considérez qu’il est une partie de vous qui n’a pas à quitter cet Instant et ne le quitte pas. Et c’est là votre vraie nature, c’est là que la vérité de votre Être s’épanouit, se ressemble, se connaît, se vit… Vous n’êtes donc en vérité jamais séparés de cet Instant, de cet état. Et si vous croyez l’être, cela n’est que l’un des chatoiements, dirais-je, parfois difficiles de l’illusion qui encore s’accroche, de par vos habitudes et certaines nécessités que vous avez à traverser – pour le maintien de la survie, dirais-je, de vos corps dans votre environnement.

Cet Instant et cet état sont donc – considérez-le avec soin et avec bienveillance vis-à-vis de vous-mêmes – le seul véritable état, la seule véritable continuité, la seule authentique réalité. Et vous savez y demeurer, quelle que soit votre perception limitée de ne pas y demeurer.

Et non seulement vous savez y demeurer, mais je confierai que cet Instant, nous l’avons créé ensemble. Vous savez donc non seulement y demeurer mais le créer, en permanence.

silence vibrant

Rappelez-vous, donc, la joie de cet Instant. Rappelez-vous que vous savez y demeurer, même si – et je le sais – un désagréable voire douloureux sentiment de séparation peut se manifester, dans votre vie quotidienne qui vous parait de plus en plus vide, de sens, de désir, de but, d’épaisseur, de certitudes… Cette séparation n’est autre que celle de ce que vous avez à laisser – d’avec ce que vous êtes réellement et qui se situe dans ce plan de la simplicité, de l’Unité, de la perfection sans forme, que nous observons ensemble dans la pérennité de cet Instant qui ne cesse, et ne peut cesser d’être, puisqu’il est sans temps et sans limites; à la différence de la vie – ce que vous appelez la vie – ordinaire, quotidienne, qui est entre-tissée par les contraintes et les limites du temps qui s’écoule, et des structures illusoires qui donnent forme à bien des nécessités que vous aimeriez voir s’effacer, n’est-ce-pas ?

Je vous invite donc, mes Très Aimés – moi, Marie-Isis qui suis Mère Incarnante, et qui ne cesse d’être près de vous, en vous, parmi vous, au même titre que vous – à vous rappeler de moi… Car même si je ne suis pas réellement extérieure à vous, j’ai néanmoins cette liberté de ne pas oublier qui nous sommes, de ne pas oublier que cet Instant est la seule réalité, et je peux donc vous accueillir en tout instant de votre temps ordinaire dans la pérennité absolue de cet Instant-là, sans limites et de toute perfection. Je peux vous ouvrir mes bras, mon Manteau, pour vous rappeler que tout simplement vous y êtes avec moi, et tous ensemble, mais chacun et chacune avec moi tout autant. Rappelez-vous donc cela. Servez-vous de moi.

C’est, pourrait-on dire, une façon de « rentrer à la Maison ». Et moi, je serai celle qui tient la Maison toujours là, ouverte, accueillante, chaude. C’est là qu’on se sent véritablement chez Soi et véritablement Soi-même. C’est qu’on est heureux d’être, tant avec Soi-même qu’avec tous. Je vous offre cela.

au dehors, le chant de l’oiseau s’amplifie

L’oiseau chante alors que l’hiver n’est pas fini, car il sait que le temps n’est plus qu’illusoire. Il est entré dans l’Instant Infini, et il peut chanter sa joie, son innocence, la beauté de ce qui l’habite dans cet Instant. Sachez que vous avez la même faculté, sachez que vous avez la capacité de vous extraire de l’illusion du temps, de l’illusion de ce qui ne se peut pas et de ce qui se pourrait…Vous êtes vous-mêmes sans limites, vous êtes vous-mêmes en pleine possession de votre Chant. Vous pouvez rentrer à la Maison, vous pouvez y être, vous, toi, moi, nous, l’Un. Dans cette Maison, il n’est que l’Un, et c’est cela qui la rend si parfaitement accueillante, enveloppante, illimitée tout autant. C’est en cela que votre Chant peut s’épanouir sans limites, sans contraintes.

chant de l’oiseau

…Cet oiseau qui chante, mon Aimé, c’est toi. Et lorsque l’oiseau parle, je me tais… La mère est heureuse d’entendre chanter son enfant…

chant de l’oiseau

Ecoute comme l’oiseau s’essaye, à tous les niveaux de sa voix, et comme il joue… (on entend l’oiseau changer de registres), …comment il apprend à reconnaître tout ce qu’il sait faire et comment il découvre tout ce qu’il ne savait pas encore qu’il savait faire. Ainsi est la beauté de cet Instant. Ainsi est ce qui a lieu à la Maison.

Ecoute battre ton coeur, mon Enfant, écoute ce qui en toi ne peut cesser d’être, de croire, d’être Un. Tu peux recréer cet Instant à tout instant, tu peux ne jamais sortir de cet Instant, tu peux ne jamais être autre que qui Tu es véritablement, tu peux ne jamais être séparé de Toi.

Tu peux accepter que cette fausse séparation n’est que le chemin vers la vérité stable et entière de ta propre Lumière, pleine, intégrale, chantante, dans l’éternité de cet Instant. Instant d’Unité, Instant de Perfection, Instant d’Être, qui est la seule véritable Vérité, qui est le seul véritable état, qui est le seul véritable espace-temps, pour nous.

Je vous aime à l’Infini. Je tiens la Maison ouverte. Je vous accueille à tout moment dans cet Instant, qui ne cesse d’être et qui vous appartient, qui t’appartient, à Toi, à tous, dans l’Unité parfaite.

Soyons !

Marie-Isis – Je garde la Maison ouverte.

Alleluiah

 

 

via Christine Anne K. le 24 janvier 2012

ces messages sont faits pour être partagés, à condition toutefois -et nous vous en remercions- que leur contenu et leur forme soient intégralement respectés, et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

 

Marie-Isis du 28 décembre

Marie Isis nous invite à faire le tri en nous-mêmes entre doutes, illusions de l’ego et de l’ego spirituel, et Voix/Voie intérieure véritable,  structure véritable à laquelle s’abandonner…

 lien pour écoute : http://vimeo.com/34600704

Ô mes Aimés, mes Tout Aimés, Aimés de l’Un, Aimés de vous-mêmes, Aimés de et par tout ce qui vit, Aimés de par tous les coeurs ! C’est l’unique Palpitation, pourait-on dire, de l’Un en chacun de vous, en chacun de Toi, et Toi, et Toi, qui aime, et qui par là-même est aimé…

Je suis Maris-Isis, Mère Incarnante, Mère responsable, Mère qui veille et qui admire, Mère qui est là et qui parfois se tait pour que votre Voix puisse s’élever sans encombres, dans toute sa plénitude et sa liberté. Ainsi j’entends alors votre Chant, votre Liberté, votre Parole, votre Vie. Et lorsque je parle en vous -car même au travers de la Voix qui en cet instant porte mes paroles, c’est en vous que je parle et en nul autre lieu – lorsque je parle en vous vous êtes, nous sommes, dans cette Unité complète.

(le canal est prise d’une grosse quinte de toux)

La voix qui porte mes paroles est prise de toux. Ce n’est pas un accident, c’est ma Volonté : car cette toux exprime tous vos doutes. Et lorsque ma Voix parle en vous, je souhaite qu’il n’y ait pas de doutes. Et si ma Voix tousse, c’est que vos doutes sont encore quelque part présents – parfois peu, parfois beaucoup, parfois non connus de vous, parfois envahissants. Et tant qu’il y aura doutes, mentalisations excessives, ma Voix ne sera pas dans toute sa clarté, dans toute sa pureté, dans tout son timbre, dans toute sa mélodie intérieure… Ces doutes auxquels je fais allusion et que j’ai fait chanter par la toux de mon canal, je sais qu’ils vous sont encore souvent nécessaires, mais ne vous y accrochez pas, ne les alimentez pas. Laissez-les s’éteindre, écoutez la Clarté intérieure de ma Voix en vous, écoutez la limpidité du timbre de cette Voix lorsqu’elle est libérée, désenclavée de ces doutes qui l’obstruent.

Il y a en vous suffisamment de Clarté, il y a en vous suffisamment de certitude, il y a en vous suffisamment de Lumière et d’évidence de votre propre Lumière, pour qu’aucun doute, aucune hésitation, aucune mentalisation qui obstrue la conscience, n’aient besoin, n’aient nécessité de se maintenir comme structure. Car si cela a été structure de votre personnalité, sachez que vous pouvez abandonner en toute quiétude cette vieille structure qui actuellement n’a plus rien à porter, car il y a en vous, autour de vous et de par vous, d’innombrables structures de Lumière : évidentes, claires, formées, fortes, absolument existantes, et ce sont celles-là qui doivent vous servir non seulement de repères, de références, mais également de Voix (Voie).

Lorsque je dis « Voix » (Voie) à cet instant, j’emploie à dessein la double signification dans votre langue de ce mot. Car il y a tout autant Voix-Expression que Voie-Chemin, et croyez-moi, la route est droite et claire lorsque l’expression l’est aussi. Et c’est ainsi que ma Voix (Voie) en vous mérite et se doit d’être entendue.

 silence

Je vous invite à pénétrer dans votre silence intérieur quelques instants pour entendre, non plus cette voix que j’utilise pour vous parler, mais celle qui en vous porte ma Parole…

silence

Que vos doutes soient remplacés par la Clarté. Que l’Humilité de la certitude soit ce qui ouvre vos oreilles et votre écoute intérieure.

silence

Reconnaissez en ces instants et en cette écoute la simplicité absolue et la Lumière évidente de ce qui s’exprime. Reconnaissez qu’aucun doute ne peut le masquer. Reconnaissez que cette simplicité et cette évidence vous rendent totalement présents à la simplicité et à l’évidence de votre propre Lumière, de votre propre Liberté.

silence

Ecoutez donc et ne cessez pas de continuer à écouter cette Voix, Voix qui est Voie, et qui en vous ne peut qu’exprimer et être le Chemin de votre propre Lumière – qui sans cesse s’ouvre, se poursuit, se déploie, se crée et se recrée à l’infini de ce que vous êtes, dans l’instant éternel et perpétuel de votre Essence, telle qu’elle est désirée, voulue, reconnue par vous-même, par ce qui en vous-même est la Source, et telle qu’elle est reconnue, désirée, vécue, par Moi en vous.

silence

Que cette évidence, en tant que Lumière et en tant que structure, se substitue définitivement en vous-même à tout ce qui, en tant que doutes et mentalisation excessive, vous prive de cette évidence et constitue en vous  fausses structures – fausses structures qui vous ont été nécessaires, car les lois de l’illusion ne pouvaient qu’imposer certaines structures et celles-ci y participaient, et y participent encore si vous choisissez de ne pas l’abandonner. Il est également illusoire de croire qu’il ne serait pas facile d’abandonner une telle structure; et de croire qu’abandonner une structure de ce type serait une déstructuration qui pourrait vous inquiéter : tout cela est illusion , car la véritable structure (ainsi que je vous l’ai fait entendre) n’est pas celle-là.

La structure illusoire vous enferme et vous enclôt. Elle vous maintient tournés vers un monde illusoire dans lequel vous croyez que votre existence ne pourrait que perdurer. La véritable structure fait totalement fi de ce monde illusoire parce qu’elle ne le connait pas; et c’est elle qui ne peut que vous permettre de vous révéler à vous-même, et de connaître enfin la véritable étendue, les véritables formes, non seulement de ce qui vous structure mais de ce que vous êtes, tout simplement.

silence

Il y a deux Voix/Voies. Il y a non seulement la Voix qui parle et chante avec la Voie qui est le tracé, mais il y a également la Voix/Voie de l’illusion, et la Voix/Voie véritable – cela toujours dans le double sens de ce mot. Considérez la Voix/Voie véritable comme celle que seul votre Coeur connait. Cela, je le sais, ne convient pas aisément à la puissance de votre mental. Cela ne convient pas aisément aux méandres savants des considérations de votre ego. Cela ne convient pas même tant aux échafaudages de votre ego spirituel, qui cherche à s’emparer de ces notions pour les imprégner de sa propre figure -au lieu de les laisser simplement être en toute humilité, en tout abandon, en toute légèreté.

La Voie (Voix) véritable – comme bien souvent cela vous a été dit et enseigné et depuis fort longtemps – est faite de cette humilité joyeuse, légère, innocente, créatrice. Ainsi doit être en vous ce que vous entendez de ma Voix (Voie) qui vous parle, et vous saurez donc que toute voix(voie) solennelle, pompeuse, n’est pas la mienne, et ne sera qu’une voix(voie) d’illusion, une voix(voie) appropriée à votre ego, ou votre ego spirituel.

Votre ego spirituel est également une structure qu’il vous est certes utile en certaines occasions de laisser être – comme une sorte d’enveloppe qui assurerait à votre intériorité une intimité, une invulnérabilité, une entièreté : je vous demande aujourd’hui d’observer cela, et avec l’aide de ma Voix qui parle en vous, et qui elle reste libre, si vous l’écoutez bien, face à cette petite structure-là. Je vous demande donc d’observer ce qui est Vérité et ce qui ne l’est pas. Je vous demande d’observer ce qui est évidence et ce qui ne l’est pas. Je vous demande d’observer ce qui est structure véritable et ce qui ne l’est pas, simplement. Car le fait-même de cette observation vous libère : vous n’avez rien à détruire, vous n’avez qu’à regarder, entendre, percevoir, vibrer, en toute sincérité et rien qu’avec vous-même, croyez-moi. Je vous aiderai en cela. C’est ainsi que ma Voix en vous s’offre pour vous accompagner et vous permettre de réaliser ce pas, cette restructuration pourrait-on presque dire, car c’en est une.

Il est bien certain que les mots que j’emploie (au travers de cette voix qui vous parle) s’adressent à votre mental tout autant qu’à votre Coeur. Et il est important que votre mental entende ces paroles, et les comprenne, car il est nécessaire qu’il accepte de capituler en quelque sorte. Mais je souhaite à présent que mes mots ne s’adressent plus tant à votre mental qu’à votre Essence véritable, que je partage.

Ecoutez donc résonner en votre Coeur, en l’ensemble de votre corps, en ces instants, le Chant et les Paroles qui s’y écoulent, et qui en vous affirment ce qui est la seule Voix (Voie)

silence

Alleluiah !

Marie-Isis. Je vous dis, mes Aimés, Aimés de vous-mêmes dans l’Unité de ce que vous êtes véritablement : à bientôt en vos Coeurs.

via Christine Anne K. le 28/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.