Enoush Ss – de la Frange C

cliquez pour écouter

Introduction chantée

Je me nomme Enoush-Ss Nanat. Je vis dans la Frange C de cet Univers qui, comme vous le savez à présent, traverse une évolution identique à celle de la Planète Terre; ce qui fait que nos liens sont privilégiés et très spécifiques malgré notre grande différence de forme. Et tout cela vous le savez déjà.

Mon message, ou ma mission, consiste à partager avec vous un petit mieux ce que nous sommes car, en réalité, dès lors que nos communications vont être suffisamment bien établies (ce qui, je crois, ne saurait tarder) certains d’entre vous et certains d’entre nous vont pouvoir voyager entre la Terre et la Frange C et réciproquement pour, disons, des séjours (…cela a déjà eu lieu, de façons exceptionnelles).

C’est donc un grand honneur pour moi de pouvoir accéder à cette voix terrestre et de m’exprimer aussi librement : comme si j’étais déjà parmi vous. Mon rôle et ma place, là où je vis, sont d’enseigner – non pas la Grammaire ni les Mathématiques, ni même la Musique – j’enseigne le Choix. Je crois que cet enseignement ne figure pas dans vos enseignements traditionnels, mais chez nous il est très reconnu. Il s’agit, pourriez-vous dire, d’un enseignement que vous qualifieriez d’universitaire; mais il est déjà présent un petit peu auprès des sujets plus jeunes, que vous appelez enfants.

Suis-je venu vous enseigner le Choix ? …Je ne connais pas les choix que vous avez à faire précisément. Certes je connais les nôtres, et je peux justement vous dire que nous avons élaboré diverses séquences de choix à l’occasion de cette expérience d’évolution qui est celle que nous partageons, vous et nous…

Je sais que -enfin je crois que- vous n’avez peut-être pas mentalement conscience, avec votre pensée qui s’observe et observe son environnement, d’avoir eu des Choix véritablement si formalisés à faire en ce qui concernait des phases de votre évolution collective. Mais je crois que cela n’est pas tout à fait exact, et que votre pensée est probablement simplement (mot manquant), dû au fait que vous ne pratiquez pas comme nous le faisons cette science des choix, et que par conséquent ce qui se produit vous semble sans doute soit arriver un peu à votre insu, soit émaner de situations collectives où vous pensez ne pas être très important personnellement…

– Il m’est dit cependant que vous venez, pour certains d’entre-vous, d’avoir à choisir -d’une façon qui vous est coutumière- un nouveau dirigeant, et cela est un bon exemple. Je ne sais toutefois pas quelles sont les méthodes que vous employez dans ce type de choix et, telles que vibratoirement je les perçois, il me semble comporter des distorsions d’influences assez nombreuses qui ne correspondent pas, je l’avoue, à la forme de rigueur que nous souhaitons maintenir dans ces comportements là – à notre propre niveau s’entend.-

…Les comparaisons sont difficiles car, encore une fois, nous sommes extrêmement différents dans nos formes et nos structures.

Néanmoins, pour autant que je sache, au cours de la période qui vient de s’écouler et dont la durée semble être d’un ou deux cycles solaires de votre propre révolution solaire (plus ou moins), vous avez collectivement élaboré des successions de choix et vous êtes encore en train d’avancer dans ce processus…Il y a donc (tel que je suis capable de l’observer avec mes pairs) eu élimination après étude, même après expérimentation, de quelques options concernant tant la vie de vos corps que les phénomènes organiques de votre planète de support. Il y a eu des mesures de faites. Il y a eu des options envisagées puis éliminées. Il y a eu des propositions je pense, à l’occasion de vos cercles -ces cercles qui apparemment se situent à un niveau que vous nommez « subtil » car vous n’y avez pas accès avec votre outil de pensée quotidien, mental-…

Vous avez donc eu l’occasion de construire des réflexions, des hypothèses et des paramètres de décision collective, qui ont circulé, qui se sont ramifiés, qui se sont re-concentrés, qui ont fait l’objet de procédures, de tris et d’évaluations : et donc vous en êtes venus à identifier un certain nombre de choix. Cela après une période qui a pu sembler assez chaotique, où une grande variété de choix se proposaient – émanant, disons, de très nombreuses tendances, et dans lesquelles il était assez complexe de procéder de façon méthodique. Cela s’est pourtant résolu.

…De notre côté, nous avons également travaillé les procédures de choix : ce qui fait que, nos évolutions étant liées, il y a eu influence réciproque de ce travail et de cet effort d’élaborer, de trier, de synthétiser des choix de part et d’autre. Toujours dans à la fois une liberté locale véritable, mais en parallèle cette consigne disons, cette nécessité, cette voie : d’être dans le même niveau, le même rythme, le même but, et en quelque sorte la même forme d’évolution… Vous voyez qu’il s’agit donc d’une configuration assez intéressante et qui a sa complexité -accrue du fait de notre apparente non-communication et de notre différence- avec néanmoins cette sorte d’interface qui nous lie absolument, dans la conduite parallèle d’un destin qui doit se ressembler.

Si j’ai chanté tout à l’heure pour ouvrir cette intervention, c’est d’une part pour m’installer dans cette voix et transmettre un certain nombre de paramètres et de données, d’informations; mais également parce que nous pratiquons certaines formes de chant, c’est à dire certaines formes musicales et verbales associées, pour nous outiller et nous aider dans la répartition des informations à l’occasion d’une procédure de Choix… Cela d’ailleurs a je crois commencé d’être pratiqué par certains d’entre vous en tant que chant de tri, dont le nom « Zaiout » provient (adapté dans votre vocalisation) de notre propre vocabulaire. C’est donc un outil qui a son véritable intérêt et une efficacité reconnue. Je suppose que dans l’état actuel encore de vos systèmes de compréhension et de représentation, il n’est peut-être pas très facile à intégrer, mais je vous encourage à tenter de le pratiquer…

Vous avez la chance de pouvoir le pratiquer spontanément, c’est à dire sans avoir à faire une analyse pour créer ce chant, car l’analyse se fait en dehors justement de votre fonction d’analyse, et elle est restituée directement par le biais du chant. Je veux dire par là que ce chant se construit spontanément, avec juste certaines règles de séquençage et de rythme, qui sont également pratiqués avec un apport spontané du choix, justement, de ce qui se chante, et de la forme. En cela vous êtes pourrait-on dire bien chanceux, car chez nous cela s’apprend de façon beaucoup plus méthodique. Voyez comme nous sommes différents !

Je suis venu également, pas exclusivement pour vous transmettre des propos, mais également pour recevoir des informations qui nous permettent aussi, comme je l’ai dit, d’avancer dans nos critères de Choix : avec cette interface entre vous et nous, qu’il importe de respecter constamment. Je vous propose donc quelques instants d’écoute réciproque, sans paroles, au cours desquels vous êtes libres -télépathiquement dirais-je- de transmettre ce qu’il vous semble approprié de nous communiquer sur vous, sur vos choix, sur votre vie, sur les questions que vous vous posez, sur vos créations, même sur votre histoire ou sur ce qui se passe. Voyez, le champ est large. De même, par mon intermédiaire sont transmis, par de nombreux Êtres de la Frange C, différents types d’informations, de récits, etc..

Installons-nous donc dans ce silence que j’espère convivial.

Plusieurs minutes de silence

Vous notez certainement, comme nous en ces instants, qu’il est très agréable de communiquer ensemble et nous apprécions la fluidité de cela.

Silence

…Grâce à cette communication et à sa structuration, nous allons être en mesure d’élaborer ensemble une Structure de Choix justement, et de décisions partagées, qui va donc faciliter l’avancée commune de nos processus d’évolution avec moins de distance – je dirais même avec plus de proximité (ce qui semble vouloir dire la même chose mais pas tout à fait). Je pense que vous allez bénéficier à présent davantage de notre Science des Choix, de même que nous allons bénéficier davantage de votre extraordinaire diversité. Cette diversité qui d’ailleurs n’empêche pas qu’il y ait une remarquable unicité, au fond de vous, de vos aspirations – lesquelles toutefois semblent s’exprimer ensuite de façons extrêmement variées.

Ceci ajoute de façon très riche à notre base de données, et va nous permettre d’élaborer de nouveaux algorithmes dans notre Science des Choix. Je souhaite (et je suis convaincu d’ailleurs) que nos propres algorithmes vous soient bien perçus, et profitent de façon avantageuse à votre gestion des décisions en commun, des options à prendre, au regard de toute cette diversité.

Nous venons donc tout récemment, vous et nous, et ce par des procédures différentes, de faire un acte de Choix qui est important, et qui va donc engager véritablement nos formes de Vie respectives, pour les temps (assez courts) qui sont au-devant de nous – ce qui chez vous correspond je crois à quelques années. C’est une phase qui nous permet d’accélérer notre évolution dans des conditions remarquablement privilégiées, avec un système de filtrage des apports extérieurs et de protection de l’environnement : qui constituent donc, on pourrait dire, une forme de Biosphère très particulière, tant pour vous que pour nous, au sein de laquelle nous pouvons donc particulièrement vite franchir des étapes – qui autrement pourraient être ou avoir été chaotiques, brutales ou longues, laborieuses, incertaines. Ce choix a été réalisé avec des critères qui nous étaient propres, tant à vous qu’à nous, mais que nous avons suffisamment mis en commun pour, disons, nous mettre d’accord.

Et la phase de mise en place- disons des structures autorisant ce type de Biosphères- est encore en un stade non tout à fait stabilisé (…je cherche des mots qui soient pertinents dans votre système de pensée…). Cette phase donc, peut être appelée une forme d’installation avec des ajustements et des réajustements, encore extrêmement flexibles pour une petite période. Après quoi les Biosphères vont pouvoir réellement être, et nous permettre aux uns et aux autres de vivre en toute liberté avec nos choix, nos Choix d’évolution qui sont faits… Même s’ils ne sont jamais clos puisqu’il s’agit d’évolution.

Offrons-nous encore un moment de silence partagé mes Amis.

Quelques minutes de silence..

Je vous remercie, au nom des miens, de cet échange (ronflements de moteur dans le voisinage..) .. Et nous entendons cette merveilleuse diversité qui est la vôtre.. Nous comprenons également que, de ce fait, la Science des Choix ne peut être identique pour vous et pour nous. Continuons à nous enrichir réciproquement.

silence

Je vous laisserai, les uns et les autres, chanter spontanément votre propre Zaiout – chant de tri des informations qui vous permet de clarifier vos options et vos choix. Je vais quant-à-moi simplement vous partager le mien quelques instants en guise d’au-revoir…

Chant / Zaiout (avec nombreux chants d’oiseaux en fond sonore)

J’allais vous faire mes adieux, mais j’ai oublié de vous confier que sans aucun doute les habitants de votre planète qui sont nommés « Oiseaux » excellent à vous procurer ces chants, et que vous pouvez certainement vous inspirer d’eux si vous ne l’avez pas déjà fait. En tout cas remerciez les, il semble qu’ils vous sont fort utiles en cela.

Je me nomme Enoush Ss , Professeur de Choix, peut-on dire, dans la Frange C de cet Univers, et je vous adresse mes salutations chaleureuses en ce canal.

Alleluia

canalisation via Christine Anne K. le 9 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Nnagala Illa ‘S – Frange C de cet Univers

cliquez pour écouter

Chant et introduction en langue stellaire

Salutations Très Aimés et lointains Amis et Frères et Sœurs de la Terre. Pour nous le système Solaire est à peine perceptible et néanmoins fort important en ces instants dans notre Univers.

Je me présente, Nnagala ‘Illa ‘S, je réside ainsi que mes Frères et Sœurs dans une localisation située dans la frange C de cet Univers. C’est à dire, de votre point de vue, dans ses confins. Nos vibrations portent la trace de cet état, qui n’est pas à proprement parler limite, mais qui est proximité de la fin d’un état et néanmoins un maintien de ce qui est cet état.

Je ne peux vous dire si Nous habitons une planète car ces notions n’ont plus grand intérêt ni forme dans cette frange où Nous résidons, il n’y a pas de cristallisation de matière permettant un conglomérat de vie rassemblée tel que vous le connaissez en votre propre état. Il y a d’autres formes, que je ne suis pas venu vous décrire.

Vous êtes en résonance très spécifiquement très chers Terriens, chers Frères et Sœurs, dans votre forme qui n’est pas la nôtre, avec Nous. C’est une Résonance très précise, établie, et spécifique. C’est une Résonance dont habituellement Nous ne nous soucions pas particulièrement, car le fait qu’elle soit n’affecte pas notre vie dans nos systèmes, du moins pas que Nous le sachions. En réalité si : cette Résonance entre Nous et Vous a aujourd’hui une importance certaine, tant pour Vous que pour Nous.

Nous sommes, Nous, mes Frères et Sœurs et moi, en Résonance donc avec l’évolution vibratoire que Vous traversez actuellement. Ce qui fait donc que Nous sommes nous-mêmes dans un processus d’élévation vibratoire important.

Ce qu’il se passe donc sur la Terre, se passe également dans une autre forme pour Nous dans cette frange C de cet Univers – qui encore une fois est fort éloignée tant en distance qu’en forme.

Je suis donc en quelque sorte mandaté dans cette communication pour partager avec Vous non seulement quelques impressions, mais quelques données que Nous avons rassemblées et que je vous communiquerai par l’intermédiaire d’un système un peu particulier, car votre forme d’intelligence et la nôtre n’ont pas du tout les mêmes paramètres de forme ni de déroulement. Il y a donc une conversion importante de ces données et un outil de conversion qui permet de les traiter. C’est ce qui me permet également de réaliser cette communication au travers d’une voix humaine – ce qui d’ailleurs, du fait de la Résonance existant bel et bien entre nous, n’est pas vibratoirement difficile, bien au contraire, c’est une joie que j’apprécie une fois installé dans cette communication. Sachez que c’est pour moi la première fois, et pour vous aussi certainement.

J’ai donc dit que j’allais vous partager un certain nombre de données. Pourquoi cela ? Par amitié et par Résonance tout d’abord; et puis dans un deuxième aspect de ce pourquoi, la grande différence de paradigme dans laquelle nous-mêmes Nous fonctionnons, fait que cet ensemble de données introduit (en principe) pour Vous, des éléments d’observations, d’intégration, et même de contrôle de ce qui se passe chez Vous, qui sont configurés dans une toute autre forme que celle que vos modes de pensée et d’évaluation habituels ne permettent de réaliser.

Cela a donc l’avantage de Vous ouvrir, je pense, des perspectives…Et peut-être même, qui sait, d’aider certains de vos scientifiques à mieux comprendre certains aspects de ce qu’ils observent – par exemple au niveau des lois de la matière et de l’astrophysique, et en quoi ils butent sur certaines mécompréhensions, ou incompréhensions par faute de moyens d’observation adéquats à tout ce qu’ils cherchent à observer et à analyser.

Les systèmes de données donc que je Vous apporte, de par leurs configurations mêmes ayant fait l’objet de cette conversion dont j’ai parlé, sont susceptibles de Vous fournir la vision, l’approche et la compréhension par des angles différents, d’éléments que Vous croyez connaître mais que Vous n’appréhendez peut-être que partiellement. En retour, sachez que Nous sommes nous-mêmes forts heureux de pouvoir bénéficier, toujours de par les lois de la Résonance qui nous lie, des éléments de paradigme qui sont les vôtres et qui, à l’inverse, peuvent Nous permettre d’appréhender autrement, et de façon complémentaire, ce qui se produit aux yeux de nos observateurs et en notre propre expérience.

Nous sommes donc liés tout en étant très différents, et nous évoluons de manière similaire sans véritablement nous connaître. Cela est une loi de la physique des particules et des systèmes, dont nous sommes simplement en cet état un exemple banal.

J’en viens donc à ma transmission annoncée. Je vais donc non pas vous fournir, mais Vous faire entrevoir la possibilité de l’outil permettant de convertir de votre côté les données, émises dans la forme qui est la nôtre. Si vous comprenez bien je ne peux pas Vous donner cet outil car je n’en ai pas, de par ma forme, le pouvoir : je ne peux donc que vous le faire entrevoir, et c’est à Vous qu’il appartient de lui donner forme pour pouvoir l’exploiter. Mais il contient toutes les propositions Vous permettant de le faire aisément. Du moins c’est notre avis.

Voici donc ce que je peux vous faire entrevoir de ce que je viens d’exposer en le désignant comme outil de conversion :

Série d’éléments-sons et souffles puissants

Les éléments que je viens d’apporter sont donc les éléments Vous permettant de mettre en forme cet instrument de conversion des données. Il m’est donc à présent possible – et ne vous préoccupez pas s’il vous plaît d’avoir le temps ou pas de mettre en forme cet outil, cette notion n’appartient pas à notre paradigme-  je peux vous transmettre les données dès à présent. Il n’y a aucun empêchement de temps linéaire, ni de forme, à ce que je le fasse immédiatement quelque soit le temps que Vous mettriez à réaliser votre outil de conversion : cela est sans effets et sans contre-indication.

Séries de données transférées sous formes de sons, puis silence

Je pense que dans le silence qui est maintenant le véhicule non-sonore de ma transmission, Vous recevez quelques sensations vibratoires dans votre corps. Probablement dans votre poitrine et la zone de votre cœur. Probablement dans la zone périphérique à votre tête et associées aux perceptions de vos oreilles. Probablement dans votre épine dorsale… Ne prenez pas ces sensations comme d’éventuelles intrusions : cela n’est pas notre mode de communication. Nous sommes parfaitement respectueux de l’intégrité de vos corps.

Je Vous invite à prendre quelques grandes goulées de respiration car je sais que votre système respiratoire est d’un grand effet pour intégrer, énergétiser et pacifier l’ensemble de vos corps. Nous n’avons pas Nous de système respiratoire, mais Nous avons d’autres formes.

silence

Je Vous transmet à présent, et cela est mon choix : l’image intérieure d’une chouette aux ailes ouvertes. Je ne Vous expliquerai pas le pourquoi, car cela n’a aucun sens pour moi, c’est la forme et l’animal que j’ai choisis car cela convient.

silence

Je m’excuse par avance de la quantité de données qui sont inscrites dans cette communication car je n’ai pas forcément la possibilité de revenir… Je suis moi-même en train de collecter certains éléments pour pouvoir les retransmettre à mes Frères et Sœurs pour notre plus grand bénéfice partagé, à Vous et à Nous.

silence

L’image que j’ai choisie à présent est celle d’un cercle, dont la circonférence tourne à grande vitesse sur elle-même, dans ce que vous appelez le sens des aiguilles d’une montre.

silence

…Pratiquez bien votre respiration mes Très Chers Frères et Sœurs de Terre.  Il me semble constater avec plaisir que : votre respiration justement fait partie de votre mise en forme de l’outil de conversion que je Vous ai donné à apercevoir… J’observe également que la puissance de votre respiration me transmet quelques données que je souhaitais recevoir dans le cadre de ce partage.

…souffles, vent..

Je suis émerveillé : je constate que votre respiration génère de la lumière !  Il semble qu’elle en génère en Vous non-seulement, mais également parmi Vous… Cela est une joyeuse découverte que j’aurai grand plaisir à partager avec mes Frères et Sœurs – et Nous trouverons le moyen de résonner avec Vous, et de par Vous et Nous, dans la Joie de cette respiration qui est la vôtre, et dans la Joie de ce que je Vous ai transmis et qui pour Vous n’a pas de nom mais qui, sachez le, croyez le, admettez le, est fort bénéfique et enrichissant de par notre différence et notre Résonance – ainsi que je Vous l’ai exposé.

La fatigue me gagne et je dois me retirer… Il n’est pas confortable pour moi de rester longtemps dans la forme imposée par cette communication.

Je vous salue.

Nnagala ‘Illa, frange C de cet Univers – Vos Frères et Sœurs Résonnants.

Alleluiah.

 

 via Christine Anne K. le 13 mars 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr