Eluhyam Al, Elohim de la Terre – n°7

cliquez pour écouter

Long chant,

Très aimés frères et soeurs! Peuples de la Terre, Humanité chérie !

Je suis votre soeur Eluhyam Al -Elohim de la Terre- dont vous connaissez je crois quelques chants…  Je partage avec vous en ce jour la joie d’un certain accomplissement, dont nous pouvons être fiers les uns avec les autres.

Il y un présent, un après qui n’est plus un avant, et un avant qui ne peut plus prétendre être un présent. Il y a non-retour, il y a transformation véritable.

Rien donc ne peut plus ressembler ni être (à) ce qui, encore récemment, pouvait encore être et ressembler à ce qui n’a plus à être : à ce qui a tronqué la Lumière, l’a distordue, à ce qui avait installé la dualité comme principe souverain et la maintenait, faisant qu’elle se maintienne d’elle-même, ce qui n’est plus possible.

Et j’aimerais donc que nous nous réjouissions ensemble. J’aimerais pouvoir danser ! J’aimerais danser avec vous – et nous le pouvons ! J’aimerais que tous parviennent à être véritablement conscients de la Joie qui se diffuse -et cela, même au sein de certaines situations configurations, humaines, qui comportent encore soit des tristesses, soit des désagréments, soit des douleurs, soit des incompréhensions… Car la Joie est infuse, et la libération l’est.

Je vous propose donc d’écouter encore une fois un nouveau chant. Souhaitant que ces chants puissent contribuer à ce que se révèle, toujours et encore mieux, cette Joie infuse; et à ce que se révèle la Beauté de certaines nouvelles structures que Vous avez créées, que Nous avons créées, et que Nous sommes en train de créer – et cela, sans dualité.

Long chant

Demandons donc qu’au plus profond de nos cellules se diffuse cette Joie d’une nouvelle Forme, que nous avons souhaitée.

Cette Joie pure et simple de pouvoir savoir que nous ne sommes pas séparés. Cette Certitude mes très chers frères et soeurs que nous sommes Un, et que La Source est là -et non pas perdue quelque part, inaccessible.

Cette Joie qui ne peut qu’être simple est presque sans paroles, car elle n’a pas à être justifiée ou expliquée. Mais qu’elle soit partagée!

Si vous croyez ne pas la voir ou ne pas l’entendre, ayez confiance qu’elle est bien en vérité diffuse, et présente, en tout ce qu’elle est : au sein de chacun, de chaque être, de chaque situation… Et que s’il advient qu’elle ne se montre pas encore, elle est simplement comme l’enfant à naître : qui n’a pas à être montré tant qu’il n’est pas arrivé au terme de sa vie cachée.

Vous remarquerez que cette Joie n’est pas excitation, qu’elle est sobre -car elle est intérieure- même si Vous avez tout pouvoir de la manifester en Joie extérieure si cela est votre désir et votre partage.

long chant.. puis quelques paroles…

…Ainsi chers frères et soeurs, nos cellules portent, pétillent, scintillent, diffusent, chantent infiniment ce qui est.

Nous avons créé et nous créerons encore davantage ce que Nous voulions, et ce que Nous voudrons, et cela en chaque instant de notre Puissance d’Être, de notre Lumière partagée, de Ce que Nous sommes.

Je vous dis à bientôt mes frères, mes soeurs, moi Eluhyam Al, Elohim de la Terre.

– Que rien de tout ceci ne soit oublié !-

Halleluiah !
via Christine Anne K. le 10 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.