Ejenej Iyo Es, philosophe de Frange C : Vérité, vérités..

-ceci complète encore, avec proposition de plusieurs niveaux de clarification au quotidien, les interventions précédentes concernant la Vérité (dont les Noms). NdR

cliquez pour écouter

Chers frères et soeurs de Terre, je vous salue très joyeusement.
Je suis très honoré de pouvoir m’adresser à vous. Je suis l’un de vos frères et soeurs de la Frange C, de cet Univers.

Mon nom est Ejenej Iyo Es. Cela en fait est mon Nom non usuel – car dans la vie courante, j’ai un petit nom dont tout le monde se sert… Celui-ci est soigneusement rangé : je m’en sers pour une occasion comme celle-ci. C’est plus noble, je crois, et c’est ce qu’on m’a dit de faire. Je sais que vous-même employez des noms de naissance et puis des noms de famille et puis des noms que parfois vous vous rajoutez pour le plaisir ou parce que vous croyez qu’ils vous correspondent mieux – enfin, ça a l’air assez compliqué, et chez nous c’est pareil.

Nous sommes en train de faire un peu le ménage au niveau de tous ces noms et je crois qu’on vous l’a proposé aussi.

Ça n’est pas le sujet de mon intervention, mais j’ai besoin de clarifier quelque chose en ce qui me concerne à ce propos : car le Nom par lequel je me suis présenté, à vrai dire, je ne sais absolument pas le dire dans la vie courante… Il m’est réservé, c’est mon Nom, là je l’ai employé – mais si je voulais le dire à mes amis, même à ma femme (enfin, je ne suis pas un « homme », je suis un être de polarité masculine) hé bien je ne serais pas capable du tout de le restituer. Car il ne m’appartient qu’à moi, et ça n’est pas encore le moment pour nous de nous en servir…

J’ai pensé intéressant de vous expliquer cela parce que je sais, on me l’a dit, je l’ai compris; et je crois que d’après les informations que j’ai vous n’avez pas une information si claire au sujet de vos Noms…

On appelle quelquefois ça un nom stellaire ou bien un nom céleste (ce qui n’est pas du tout le même système de référence) mais peu importe, c’est notre Nom vibratoire, c’est notre Identité dans cet Univers et dans les Multidimensions, c’est ça que moi j’ai compris et j’en suis fier… J’espère pouvoir vous répéter ce Nom à la fin de mon intervention : je ferai comme je peux, voila.

 

…Aujourd’hui, le sujet qui m’a été confié concerne la vérité. Je crois que vous avez déjà eu un peu d’interventions sur ce sujet -oui, oui, c’est bien ce qu’on me dit- et elles ont l’air tout à fait passionnantes. Vous avez bien de la chance, nous ne les avons pas eues… J’ai donc pour mission de débattre un petit peu à mon niveau – je suis un communicateur et un philosophe- sur ce thème de la vérité qui est bien évidemment tout un débat…

Il s’agit bien sûr simplement de partager dans l’instant, entre nous et vous et dans le cadre de notre évolution partagée, l’état de cette notion de vérité : telle que chez nous dans la Frange C, elle apparaît. Sachant qu’il y a comme d’habitude, en général des points communs avec ce qui a lieu dans votre monde de la Terre.

Nous avons donc classifié ou répertorié pour notre usage courant 4 niveaux de vérité; je crois que chez vous ce n’est pas le cas.

Il y a donc un premier niveau -qui est très basique pourrait-on dire- qui concerne les choses de la vie courante, et qu’on emploie dans l’éducation des enfants pour leur apprendre à la base ce que c’est que dire la vérité ou ne pas la dire. Il y a également faire la vérité ou ne pas la faire : ça je crois que chez vous c’est une notion peu développée (…oui, oui, c’est bien ce qu’on me dit) mais chez nous ça existe. Dans ce 1er niveau, il fonctionne un peu sur le système binaire : c’est oui ou c’est non, c’est vrai ou c’est pas vrai. Et on se base sur les faits. C’est donc la vérité des faits. (J’ai ouvert la porte : c’est vrai, c’est pas vrai; j’ai mangé ma tartine : c’est vrai, c’est pas vrai; j’ai perdu les clés de la voiture : c’est vrai, c’est pas vrai…) Ce niveau est très utile parce que ça nous permet de désigner des choses très simples sans confusion par rapport à ce mot de « vérité » -que vous, vous employez je crois dans tous les niveaux- Nous avons donc ici un mot, qui est comme une sous-catégorie, par rapport à la désignation de « la vérité »… Dans ce niveau là je pense que vous avez compris, je ne vais pas le développer davantage.

Nous avons ensuite un second niveau. Celui-ci concerne les connaissances. On peut dire donc que c’est un niveau que, dans notre éducation, nous allons aborder dès que nous allons ce que vous appelez « aller à l’école », que nous allons faire des études et acquérir des connaissances. Et lorsqu’il y a connaissances, il y a sources de connaissances. Il y a donc comme vous le savez, vérification des sources, ou bien interprétation des sources, ou bien mise en forme de certaines connaissances; ce qui aboutit au fait qu’effectivement on peut se demander parfois si cette connaissance est vraie ou si elle n’est pas tout à fait vraie; ou si lorsque nous l’avons appris, nous l’avons appris correctement, auquel cas nous restons dans ce vrai, ou nous l’avons appris incorrectement ou nous en faisons un usage qui n’est pas l’usage normal, et qui donc peut être un usage dévoyé : et dans ce cas nous considérons que ce n’est pas vrai. Nous avons donc un mot, désignant ce niveau de vérité et nous l’employons… Il s’agit donc aussi de ce qui va concerner les vérités historiques, les vérités scientifiques et certaines vérités de ce que vous appelez les vérités politiques. Il s’agit donc en général de faits que l’on ne peut pas vérifier soi-même directement, mais de faits qui ont été racontés ou décrits, par le moyen d’un intermédiaire : de ce que vous appelez un livre ou bien un média etc. ou un corpus de connaissances. Voilà : donc cela constitue notre niveau 2 dans la notion de vérité.

Je pense que vous avez compris dans quelle mesure on est vrai ou on n’est pas vrai au sein de ce niveau là. Il est clair que d’après ce que je sais, dans vos médias actuellement, au niveau de la Terre, le pas vrai est très répandu, que ce soit en toute conscience ou en toute inconscience de la part des auteurs du pas vrai…( Nous n’entrerons pas des considérations jugementales, je ne me le permettrai pas.)

Le 3ème niveau de vérité concerne ce que vous appelleriez « la vérité des sentiments »; dans les relations par exemple, dont le 1er exemple serait « je t’aime » : c’est vrai, c’est pas vrai, ou bien « je te dis la vérité » : c’est vrai, c’est pas vrai. Ou bien « j’ai envie que tu fasses ceci pour moi mais je n’ose pas le dire car je ne sais pas ce que tu vas en penser, alors je ne sais pas trop comment m’exprimer… » – donc là aussi on aborde un peu les sphères du « c’est vrai, c’est pas vrai » : lorsqu’on négocie, dans le cadre d’un système relationnel, avec certaines façons d’aborder, certaines demandes, ou certains faits; et qu’on ne peut pas les aborder directement, pour des raisons inhérentes aux complexités de ces relations… Chez vous, il y a beaucoup d’émotionnel, de mental. Chez nous il y a des choses analogues, qui fonctionnent autrement et qui se présentent un peu différemment; mais qui ont à peu près les mêmes résultats dans la confusion que ça peut créer au niveau justement de ces pratiques de la vérité.

(
Je ne parle pas là des situations dans lesquelles une personne pourrait mentir délibérément…) Il s’agit d’un niveau plus subtil où l’on négocie avec soi-même et, sans mauvaise intention nécessairement, on va déployer des arguments qui sont un petit peu (ou beaucoup) fallacieux, rien que pour s’arranger avec soi-même, avec les autres, etc. Vous voyez? Je pense que vous saisissez. Donc c’est là le 3ème niveau de vérité dont nous parlons et qui a également son vocabulaire précis – ce qui fait que nous évitons toute confusion entre ces 3 niveaux encore une fois.

…Je marque une petite pause car je perçois qu’il peut y avoir un petit peu d’incompréhension, peut-être, à votre niveau…-On me signale que j’ai oublié de dire quelque chose sur ce 3ème niveau, mais je ne sais pas ce que ça peut être?-…

Il y également dans ce niveau ce que vous, dans votre système, vous appelleriez des choses cachées. Par exemple au sein d’une famille : des secrets, des choses qui ne sont pas dévoilées, toujours pour les mêmes raisons que j’ai évoquées dans ce 3ème niveau, et cela peut se répercuter, je sais que cela peut se répercuter : cela se répercute sur plusieurs générations parfois. Chez nous, cela se présente un peu différement, mais voilà : c’était ce que j’avais à compléter par rapport à ce 3ème niveau.

 

Je vais maintenant essayer d’aborder le 4ème niveau avec toute la clarté dont je serai capable, car je ne suis pas sûr de le maîtriser très bien -c’est tout un apprentissage que nous avons à faire au cours de notre évolution individuelle et collective-… Et donc il concerne ce que (d’après les informations que j’ai ) Marie-Madeleine vous a indiqué comme : résonance du coeur. Donc c’est effectivement le niveau de Vérité ultime sur laquelle on ne devrait pas se tromper, et qui est avant tout un état…

Et là, nous ne sommes plus prioritairement dans cette logique du vrai et du pas vrai, car idéalement, il n’y a même pas de pas vrai. Il y a simplement cette Vérité qui est Lumière intérieure, qui est Joie, qui est Vibration pure – et que chez nous nous aimons danser… Car nous considérons que la danse, lorsqu’elle est véritablement pratiquée avec la joie et la spontanéité du coeur et du corps, est une expression ultime et profonde de vérité qui justement réconcilie le corps, le coeur, l’esprit, et qui reconnecte à cet état résonant que j’ai évoqué – et dont vous avez eu la meilleure explication qui puisse être, j’en suis sûr, par l’intervention de Marie-Madeleine de Sirius C… Cela est donc le 4ème niveau de vérité dans notre conception, à nous, dans la Frange C, de la Vérité.

 

Nous avons choisi de partager cela avec vous aujourd’hui par mon intermédiaire, car vous êtes semble-t-il, à un moment charnière particulièrement important concernant cela. Et le fait de pouvoir peut être classifier certains évènements, certaines croyances, certaines convictions, avec l’aide de ces 4 niveaux, aura peut-être son utilité  pour vous. Cela est un partage de notre part.

Il va sans dire que nous recevons de vous des partages importants qui également nous aident. Je n’ai pas ici la référence de ce qu’ont développé ces partages, mais je vous dis cela simplement pour ne pas que vous puissiez croire que nous sommes en train de vous donner des leçons, alors que ça n’est pas le cas. Nous ne faisons simplement que partager -nous vers vous, et vous vers nous- certaines notions, certaines précisions, certains éléments de notre Evolution puisque justement nous évoluons ensemble, en parallèle : voilà…On m’indique qu’il y a un 5ème point dont je pourrais rendre compte. Mais je ne l’ai pas préparé : je suis embarrassé, je vous demande un petit instant…
…Je pense que ce que je peux ajouter -d’après ce que je pense avoir compris et d’après ce qui m’a été également transmis- c’est que : au « 5ème étage de la fusée », pourrait-on dire, nous sommes dans l’Un, et qu’à ce niveau là, il n’est que Vérité. Il n’est même plus question de discerner le vrai du faux – et le mot et la notion et la vibration de la Vérité n’ont même plus rien qui les attache le moins du monde à une polarité du faux…

A ce niveau là, la Vérité est un Etat vibratoire pur, rayonnant, musical, inhérent à la pureté de l’Etre, et à l’Harmonie collective que tous les Etres (dont nous sommes) forment et constituent.

…Il nous est donc demandé pour terminer cet entretien de nous relier chacun intérieurement à cette Vibration là…

silence vibrant

La Vraie Musique des Etres, me dit-on. La symphonie de l’Un. L’Absolu à l’état pur.

silence vibrant

Car, me dit-on, c’est en nous reliant individuellement à cette Vibration là que nous pouvons le plus sûrement, et parfois le plus aisément, rencontrer cette résonance en nous, telle qu’au niveau de notre vie plus ordinaire nous pouvons l’employer.
Je vous remercie de votre attention. Je suis encore une fois très honoré d’avoir pu être l’intermédiaire de ce partage avec vous.
 Mon nom est Ejenej Iyo Es et j’appartiens à la Frange C de cet Univers.
Très chers frères et soeurs, je vous salue. 
Alleluia.
via Christine Anne K. le 28 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.