Ashan Od A des Pléiades

 

lien  pour l’écoute de cette transmissionhttp://vimeo.com/29620364

 

Ola Amis, frères et sœurs de la Terre. Laissez-moi vous saluer.

Je viens de ce que vous appelez la Constellation des Pléiades. Mon nom est Ashan Od A ‘L N Ze. Cette communication m’a été demandée par mes frères.
Je suis intimidé – et je m’en excuse. Ce que j’ai à transmettre est pour nous très important (d’où mon embarras qui n’est à vrai dire d’aucune importance pour vous, bien évidemment). Ce qui est important pour vous, c’est l’importance, et pour moi, de cette communication.

Il apparaît, très chers frères et sœurs de Terre, que vous êtes encombrés d’une partie de vous qui vous sert à penser. C’est à dire à élaborer des notions, des informations, à les trier, à construire avec. Cela se nomme le « mental », m’a-t’on dit.
Je viens donc vous transmettre de notre part quelques outils qui nous permettent, à nous, de gérer nos pensées, notre élaboration, notre analyse des notions, sans être pour autant encombrés…Car il semble que de surcroît vous puissiez souffrir parfois de certaines confusions entre les performances de cet outil, votre mental, et votre sentiment de vous-même. C’est à dire que, paraît-il -pour nous c’est très curieux je l’avoue- il paraît que vous vous identifiez à cet outil en de nombreuses occasions.

Je suis donc chargé, en tant que moi-même disons une sorte de technicien de la pensée, de l’élaboration, du tri des concepts et des données dans le système où je vis, de vous apporter un paquet : paquet d’outils, paquet de méthodologie. Sachez mes très chers, que je m’exprime au nom d’un Cercle spécialisé et que donc ce paquet que je vous apporte a été constitué collectivement, et en employant des méthodes que justement vous allez recevoir au travers de ce que je vais vous transmettre.

Je sais que vous savez que je ne vais pas employer tant de mots, de phrases et d’élaborations intellectuelles – qui s’adresseraient justement à ce que nous tentons de vous aider à clarifier : votre mental.

Je sais que vous savez que je ne vais pas m’adresser à vous tant dans votre langue que de par la langue stellaire universelle que maintenant il vous est donné d’entendre de temps en temps, et que me dit-on vous comprenez déjà extrêmement bien. Car, et cela est une information que je vous donne, sachez que sa compréhension est innée dans tous les programmes constituant les corps des Êtres de cet Univers. Je sais que justement votre mental parfois peut faire blocage à cette compréhension, et vous faire croire que vous ne pouvez pas comprendre. Je précise donc bien que vous pouvez comprendre. Et si cela vous est dit en paroles c’est bien à dessein, n’est-ce pas ?

Je vais donc, mes très chers, m’adresser à vous maintenant pour vous délivrer, de façon circulaire -c’est à dire, en apparence, aléatoire- les éléments constituant ce que nous avons à vous transmettre.

En voici un :

– Transfert d’information en langue stellaire

Vient à présent ceci, qui complète avantageusement ce qui a précédé :

– Transfert d’information en langue stellaire

Ces deux premiers éléments ont donc été je dirais très techniques, un peu comme du langage de programmation dans votre science des ordinateurs. Et maintenant, nous allons passer à un autre registre d’informations que je vous laisse découvrir.

Voici, dans ce nouveau registre, un premier élément :

– Nouvel élément en langue stellaire

J’ai encore 5 éléments à vous transmettre. Nous allons prendre celui-ci pour suivre ce qui vient d’être délivré; cela semble s’imposer dans l’instant.

– Élément suivant en langue stellaire

Je sais que là, le séquencement de ces deux petits paquets probablement est un peu extrême pour.. justement pour votre mental, et que si vous êtes dans le sentiment d’une petite déstabilisation, considérez que c’est une excellente chose. Cela va permettre d’introduire avec beaucoup plus de légèreté et de facilité les données qui vont succéder à présent, mes très chers.
Je continue donc.

– Données en langue stellaire

Je dois vous rassurer en vous affirmant et en vous confirmant que tous ces éléments vont se mettre parfaitement en ordre une fois déposés. Vous n’avez donc pas à vous mettre dans une attitude de résistance ou d’inquiétude, ou d’ennui -qui est une forme de résistance- car tout cela bien évidemment non seulement a un sens, mais a une orientation extrêmement précise, fonctionnelle, rapide, efficace.

Vous devez d’ailleurs être conscients, et j’espère avec humour, qu’il n’y a que justement votre mental qui peut-être s’affole et résiste par rapport à tout ce que vous recevez à travers moi. On m’a prévenu de vous prévenir de cela.

Je vais continuer, mais à présent nous allons passer à une transmission en silence, d’ordre graphique, que vous allez donc recevoir avec une autre zone de votre cerveau. Je commence :

– Transmission graphique en silence

Voilà, fin de cette transmission-là. Avouez que ce n’était pas désagréable et peut-être même fluidifiant n’est-ce pas.
Nous allons passer à l’élément suivant. Et je vais encore choisir un élément graphique. Voici le début :

– Transmission graphique en silence

Et voilà. Nous allons donc à présent continuer, je vais donc vous transmettre le cinquième élément de la catégorie dans laquelle nous nous trouvons. Le cinquième élément restant :

– Transmission en langue stellaire

Pour ce qui concerne, mes très chers frères, ce que je viens dans ce dernier élément de vous transmettre, vous aurez peut-être remarqué la récurrence d’un son que l’on peut prononcer « Rrrrr.. » et que je vous invite vous-mêmes à répéter, car je pense que cela n’est pas difficile pour votre système vocal. Cela est important car cette configuration sonore  rassemblée dans ce son a un effet extrêmement précis d’ouverture de certains canaux et de connexions à votre usage du cœur remplaçant le mental.

Par conséquent, je me répète, pratiquez un petit peu la répétition de ce son. Je ne suis pas là pour vous enseigner une forme pour cette répétition, simplement je vous fais confiance. Et c’est dans votre intérêt.

Il me reste à présent à vous transmettre encore, de la part du cercle : j’allais dire deux formes, mais j’apprends qu’il y a un troisième élément ajouté. J’ai donc trois éléments à vous transmettre, dont deux formes, et ce sera terminé.

Voici donc le troisième élément avant les deux formes. C’est un élément silencieux, ultra-vibratoire, qui à vrai dire relève d’une technologie assez récente chez nous, et que je me réjouis véritablement de pouvoir vous transmettre, car nous sommes très heureux et fiers des résultats et des effets de cette technologie hautement vibratoire.

Je vous invite donc à détendre votre corps pour bien recevoir cet élément, dans le silence.

– Transmission silencieuse de l’élément vibratoire

Cet élément comporte un son de scellement que voici :

– Son court et puissant

Je me réjouis véritablement que nous ayons pu vous transmettre cet élément. Je n’avais pas cela dans mon programme mais c’est une magnifique surprise pour moi, et je suis très honoré d’avoir pu être le transmetteur de cela, croyez-moi.

Je n’oublie pas que j’ai encore deux formes à vous transmettre. Je laisse quelques secondes s’écouler avant.

Voici donc, mes amis, une forme que je vous invite à recevoir avec, autant que possible, votre cœur vraiment ouvert.

– Transmission de forme en silence

Je vous laisse quelques instants d’intégration avant de passer à la forme suivante..

Et à présent, je vous transmets donc cette seconde forme. Cette fois, je vous invite à laisser s’ouvrir de votre mieux la partie sacrée de votre corps, sacrée du mot ‘sacrum’ dans votre langue.

– Transmission de forme en silence

A ce point, je vous informe que cette dernière forme est en quelque sorte auto-générante, que par conséquent elle n’a pas véritablement de clôture dans sa transmission et que ce qui s’est installé là, va continuer, non pas de façon dérangeante, mais de façon fluide et naturelle, à se déployer, à se construire – parfois même de façon individualisée.

Vous n’avez encore une fois rien à constater avec votre outil mental, mes très chers, souvenez-vous en.

Je me réjouis donc d’avoir pu réaliser cette transmission car il est vrai que ma timidité m’a gêné au démarrage (et cela n’est qu’un petit souci personnel dont je ne devaris même pas vous parler).

Il me reste maintenant à laisser la place pour quelques instants à l’un des participants de notre cercle, qui se réjouit de pouvoir vous transmettre un petit chant de clôture. Et moi, je vous salue. Mon nom : Ashan, j’habite un des astres, si l’on peut dire astre -je ne sais pas à vrai dire comment nommer dans votre langue ce que j’habite- dans la configuration stellaire des Pléiades.

Voici donc le chant de clôture annoncé :

– Chant de clôture en langue stellaire

via Christine Anne K. le 24/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Cercle de 144, du 5 septembre.

lien pour écoute de cette canalisation : http://vimeo.com/28679846
Chant stellaire.

Amis et frères et soeurs de Terre, bienvenue dans notre cercle.

Nous sommes réunis au nombre de 144, parmi lesquels des êtres émanant de différentes localisations et 24 terriens, dont la plupart sont fort éloignés de ce canal, et sans aucun contact disons d’amitié, de connaissance ou autre, au sens où vous l’entendez bien sûr – car bien évidemment, faire partie d’un même cercle est automatiquement un état d’amitié, de connaissance et d’interaction.

Le thème et l’objectif de ce cercle aujourd’hui sont de mieux réaliser les connections précises d’une forme géométrique à laquelle beaucoup d’entre vous participent, et beaucoup d’entre nous aussi. Cette forme s’inscrit dans la gestion des chartes sonores telles qu’elles ont été présentées à vous, il y a quelques jours par l’intervenant nommé Aléanndor de Véga II,

Nous avons donc aujourd’hui en tant que cercle à concevoir et harmoniser et optimiser les flux de circulation de données dans cette géométrie – dont le nom n’est pas disons trouvable dans votre langage, car elle est d’une forme de complexité qui outrepasse vos représentations, bien qu’elle soit fort simple en réalité… Quelqu’un me souffle dans le cercle qu’on pourrait même dire qu’au contraire elle est d’une forme de simplicité qui outrepasse vos représentations. Merci de cette intervention.

Nous allons donc d’emblée, car c’est suggéré par cet intervenant, écouter chanter cette géométrie. Cela, pour les terriens, dans le silence de vos coeurs.

Silence

Ainsi que plusieurs d’entre nous sont en train de l’exprimer télépathiquement, nous entendons dans les chants de cette géométrie, quelques points de dissonance ou de circulation non optimale des vibrations des sons et des informations. Nous allons donc essayer d’établir une certaine analyse de cela en écoutant les observations de tous les participants du cercle qui auront à partager une observation précise.

Interventions en langage stellaire

Je suis, moi le facilitateur de ce cercle, parlant par la voie de ce canal humain, en train de collecter l’ensemble des interventions, dont quelques-unes ont été audibles, et d’autres sont des transmissions graphiques ou bien télépathiques ou bien vibratoires par d’autres formes d’outils….

Nous avons donc à ce que j’entends, à peu près cinq types d’observations -cela est une remarque synthétique de ma part…Nous allons donc à présent, si vous le voulez bien, chercher la relation entre ces cinq catégories d’éléments, afin d’établir ce que l’on peut appeler des ponts, des passerelles ou des renvois.

Intervention en langage stellaire

Merci pour cette synthèse fort bien présentée. Y en a-t-il d’autres ?

…Voici également donc une synthèse intéressante, d’autant que ces observations proviennent d’un tout autre niveau de perception; je remercie son auteur.

…Voici que nous avons une synthèse numérique également. Il y a donc un certain nombre de données chiffrées et de codes numériques, qui représentent de fait l’analyse également très pertinente de ce qui a été observé, et qui proposent déjà une forme numérique de solution.

Y a-t-il d’autres interventions ? J’en ai compté environ soixante..

Je rappelle à ceux qui ne sont pas encore familiers, que dans un cercle, tous les participants ne sont pas tenus d’intervenir. Simplement, certains ne font qu’être présents, et ainsi amplifier ou faciliter, ou alchimiser ce qui s’échange et ce qui se produit. Par conséquent, ces 60…64…68 interventions sont déjà un nombre très conséquent de contributions. Et la qualité de réception produite par le reste des participants non intervenants est actuellement d’une grande et belle vibration.

…Nous avons donc également là à présent une synthèse précisément de ce qui est écouté, qui est émise de façon  sonore, dans ces gammes de sons qui restent silencieuses pour les oreilles terrestres. Je demanderai au frère qui émet ces sons de ralentir un peu, car je pense que la fréquence est difficile à supporter pour certaines personnes.

Nous avons parfaitement compris, c’est bien.

Y a-t-il des remarques à présent ?
J’entends que nous avons un consensus assez clair et que les trois propositions de solutions et d’avancées qui ont été mises à jour paraissent être satisfaisantes pour tous les participants.
Ai-je oublié une remarque, contradictoire par exemple ?

Intervention en langage stellaire

Merci infiniment pour cet ajout. Voilà qui effectivement va rehausser de façon simple et élégante le niveau de solution(s) qui a été envisagé jusqu’à maintenant.

Je vous propose maintenant, à nous tous qui sommes 144, de méditer quelques instants, dans nos coeurs, afin que cette géométrie dont nous nous occupons, déploie sa meilleure résonance à partir de toutes celles que nos coeurs vont partager.

Silence 

Je vous laisse continuer et je vais répondre à une petite question que j’ai entendue de la part d’un de nos participants terriens, au sujet des coeurs. Il semble que cette personne se demande qu’est-ce que c’est que le coeur pour un être stellaire, qui n’a pas un corps humain. Et bien cela est très simple : quand je parle de nos coeurs, il s’agit de la partie de nos corps qui est la plus vibrante avec la Source, avec la Lumière, et qui est la plus émettrice-réceptrice des vibrations les plus hautes, les plus pures et les plus génératrices de vie. Chacun des participants de ce cercle est doté d’un coeur, mes amis. Et c’est la beauté de cette réunion de tous ces coeurs qui est en train de constituer, au centre du cercle, un petit joyau sonore que nous allons soigneusement et précieusement employer, pour l’optimisation de cette forme dont je vous ai parlé au début de notre réunion.

Interventions en langage stellaire

Nous allons donc maintenant continuer en mettant très précisément en cercle, et en phase, nos intelligences dans l’Un. Il ne s’agit pas que qui que ce soit mette en valeur son intelligence individuelle et fragmentée, mais que l’ensemble de nos intelligences avec toutes leurs contributions individuelles s’unissent, dans cette intelligence Une qui est la force de ce cercle. Cela est un autre niveau que celui des coeurs, et il est complémentaire. Nous allons donc, avec cette contribution du cercle des intelligences, arriver à parfaire ce qui pourrait avoir à l’être dans ce que nous avons déjà élaboré ensemble. Il va de soi que dans notre démarche, l’intelligence est au Service : au service du Coeur, au service de la Lumière, au service de l’Un.

Silence

L’un de nos participants est en train d’émettre le fait que ce qui est en train d’être élaboré est certes très beau, et pourrait être certainement un peu simplifié – et je suis d’accord. Nous allons donc oeuvrer en ce sens : si quelques-uns se sentent plus aptes à réaliser cette simplification?…

Silence

Chant stellaire

A présent que ce travail en cours est en train de prendre forme et que, d’après ce que j’entends, il y a un accord productif entre les participants pour ce qui s’est fait jour à travers nous tous; je vais vérifier que cet accord est suffisamment harmonieux -ou même, qui sait, parfaitement. Bien, c’est le cas.

Nous allons donc terminer notre réunion en laissant ce travail se poursuivre et s’achever, car je le rappelle à nos amis terriens : le travail du cercle se continue jusqu’à ce qu’il soit terminé, que les participants restent réunis ou non formellement, nous restons tous connectés mais de façon disons plus libre (pour employer un de vos mots que vous aimez bien).

Je vais donc moi, facilitateur, organisateur de ce cercle, phrase en langage stellaire, clôturer cette réunion en vous remerciant de la qualité de votre participation.

Voici le son de clôture.
Son

Ce cercle à présent est clôturé. Je vous remercie. Nous nous retirons.

Alleluiah.

 

 

via Christine Anne K. le 05/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 


Ashtir – n°8

Salut à vous, Fils et Filles de la Terre, très aimés, très appréciés, vous me connaissez, je suis Ashtir, Maître ès-Formes, Elohim. Ceci peut-être sera ma dernière intervention en ce canal, nous verrons. Je crois en effet en être arrivé à la clôture de ce que j’ai eu à vous transmettre, mais encore une fois nous verrons. (Je sens les regrets qu’exprime votre cœur,… nous verrons ).

Il nous  reste donc à explorer une dernière sorte de mise en forme, et nous sommes là dans un échelon d’évolution « supérieur », ou disons plus subtil aussi, que ce que nous avons fait et abordé précédemment. Vous remarquerez donc que mon ton n’est pas le même que d’habitude : sans doute que je sonne un peu plus sérieux. Il n’y a pourtant rien de lugubre dans ce que nous allons  découvrir ensemble je vous rassure; nous allons même, et je l’espère, nous amuser comme d’habitude.

J’ai du pour cette intervention augmenter notoirement le niveau vibratoire que j’utilise par rapport à ce qui avait lieu d’habitude. Cela se ressentira donc probablement dans la voix de mon canal, qui aura moins de légèreté sans doute, du fait  (peut-être) d’un petit inconfort physique que je ne souhaite pas – mais c’est une éventualité.

Je vais donc vous donner  des éléments d’apprentissage de la mise en forme graphique, telle ce que, je le sais, certaines personnes parmi vous connaissent fort bien (et d’autres pas) – transmission qui a été abordée très récemment je crois parmi vous, à deux reprises, et donc en particulier par Orionis.

Vous avez donc mes très chers, la possibilité d’employer des sortes d’écriture, de graphismes qui permettent, de même que ces magnifiques langages stellaires que vous entendez de plus en plus souvent, de transmettre des données, des informations, des sagesses, des histoires,  des récits, des algorithmes, des archives entières,  ainsi que des chants, des danses, des poèmes, bref toutes sortes de choses à dire, à comprendre,  à enregistrer  ou à noter.

La mise en jeu de ces formes graphiques représente un certain art lorsqu’elle est véritablement maîtrisée, et cela  est disons un point de culmination dans l’usage de ces formes d’écriture et de graphisme. Néanmoins il y a au premier stade un usage disons basique et utilitaire, qui lui est relativement simple.

 Je vais donc vous inviter, non pas en cet instant car vous n’avez pas pris de papier et de crayon je présume, mais dès que possible, lorsque vous vous sentirez disons disponible ou d’attaque, à laisser votre main être guidée, avec une pointe d’écriture sur une feuille vierge, pour tracer ce qui viendra -et qui sans doute vous paraîtra ressembler d’abord à une collection de vers de terre- Je plaisante ! Les formes sont quand même un peu plus variées et jolies, mais la nature de ces graphismes est avant tout faite de courbes.

Il peut y avoir accumulation de ces signes et de ces courbes, les uns par-dessus les autres, cela est sans importance : car il n’y a pas à vrai dire de mise en jeu d’une analyse  visuelle comme lorsque vous écrivez et lisez les lettres de vos alphabets. Il ne s’agit pas d’ailleurs d’un alphabet : il s’agit d’un langage graphique vibratoire  beaucoup plus évolué, que malheureusement je n’ai pas les possibilités de vous expliquer de façon claire dans votre paradigme habituel – mais cela n’a aucune importance, car vous avez  accès à cela de par l’ensemble des connaissances non-mentales que vous avez acquises tous ces derniers temps.

Vous prendrez donc le temps de laisser se tracer ces signes, car bien sûr il y a des chances que vous soyez maladroits dans les débuts, et peut-être insatisfaits. Vous rencontrerez peut-être une frustration de croire que vous ne comprenez pas de quoi il s’agit, ou des doutes de votre ego, considérant que c’est peut-être sans intérêt et sans avenir….Je vous demande d’accepter de traverser ces étapes tranquillement et dans la sérénité du cœur et la Joie de votre Etre, car en vérité vous serez en train simplement d’apprendre ou de ré-apprendre à faire quelque chose qui fait partie des modes de communication de cet univers et qui vous est fort utile et nécessaire.

Je peux vous assurer au passage qu’au sein des Cercles -cercles d’intelligence collective et partagée, qu’un certain nombre d’entre vous ont commencé à pratiquer, en conscience ou bien hors conscience- et bien au sein de ces Cercles il arrive fort souvent que certaines communications  soient déployées dans ce mode-là,  car la transmission télépathique ou la transmission des sons ne sont pas forcément ce qui est le plus approprié pour tel ou tel participant ou bien depuis telle ou telle localisation. L’avantage également de ces transmissions graphiques est qu’elles permettent à vrai dire de stocker et de transmettre un nombre de données infiniment plus important que ce qui est parlé ou ce qui est chanté, en général (…il y a cependant des exceptions).

Je reviens à mon exemple de la feuille de papier et du crayon : vous allez donc, par ce système très simple pour vous, à la fois vous entraîner, émettre et recevoir. Ce qui va vous gêner c’est que vous ne saurez pas, au début, ce que vous faites,  c’est à dire si vous gribouillez ou si vous émettez ou si vous recevez. Mais croyez-moi, peu à peu vous le saurez, et vous ne gribouillerez pas – rien à voir avec les petits gribouillis que vous faites au téléphone, croyez-moi. Encore une fois, comme on vous le dit bien souvent : c’est votre coeur et votre alignement intérieur qui sont la base de la clarté et de l’authenticité du tracé de ces formes, et tant de leur réception que de leur émission…Je peux vous garantir qu’un petit nombre d’êtres humains incarnés, et disons un petit peu avancés, pratiquent avec un grand succès ces formes de transmission (et nous avons un dans cette assemblée).

Je vous invite dans cette aventure graphique à prendre du plaisir et à vous laisser aller à ce qui vient en termes justement de mise en forme car vous avez une relative liberté, disons de créer des contours, des volumes, des mises en page : cela bien sûr ne doit en aucun cas se réaliser à partir d’éléments volontaires de votre ego, ni de considérations analytiques ou esthétiques engrammées dans votre mental ordinaire – cela ne ferait que vous gêner et vous entraver mes très chers. Il s’agit donc d’aller puiser dans votre liberté créatrice plutôt que dans vos catégories de mise en page. Vous verrez d’ailleurs que la mise en page se fera d’une très belle façon et spontanément . 

Vous avez la possibilité ainsi avec un peu d’entraînement, d’élaborer de véritables messages célestes ou cosmiques qui vous seront non seulement d’une grande utilité et richesse en informations, mais également d’un grand bénéfice car ils peuvent vous apporter (…je cherche mes mots…) de véritables dispositifs vibratoires appropriés à telle ou telle tâche, situation,  relation, etc.  Cela bien sûr vous demande, comme je l’ai dit, un  tout petit peu d’entraînement et le fait d’avoir acquis un minimum d’aisance et de confiance dans cette forme d’expression graphique -et je sais que la personne qui est ici et qui le pratique bénéficie d’une magnifique aisance et d’une véritable maîtrise : cela donc est parfaitement possible.

(se fait entendre un beau carillon d’église, non loin à l’extérieur)

Que la beauté de ce carillon célèbre la beauté des formes dont je vous parle. Car à vrai dire, et vous avez dû le comprendre avec le temps, au niveau des multi-dimensions que vous êtes en train de mieux en mieux de contacter et de fréquenter : les distinctions entre les formes, les sons, les vibrations, les nombres, ne sont pas aussi cloisonnées que dans votre système actuel de connaissances, de pensée, de représentations et de repères. Par conséquent, le chant de ces cloches déploie de très jolies courbes que je vous invite immédiatement à engrammer dans leur sonorité graphique – si l’on peut exprimer cela par ces mots, qui semblent paradoxaux dans votre système de pensée mais qui ne le sont pas.

(continuation du carillon à l’extérieur) …Appréciez la rondeur et la douceur et le velouté de ces courbes et comment elles s’organisent pour tracer une magnifique fleur… Ce qui m’amène à dire, et cela est un  chapitre de mon intervention que, la composition  de ces formes va vous apparaître parfois comme spontanément réalisant des sortes de mandalas, ou d’autres formes, que vous aurez un grand plaisir à voir se mettre en place sous vos yeux. N’y mettez aucun projet, aucune volonté, je vous en prie, car cela ne ferait que distordre vos capacités, je l’ai déjà dit -mais je ne cesserais de le redire si j’avais encore à le redire.

Je vais à présent vous transmettre dans le silence quelques exemples. Vous êtes donc appelés, soyons très clairs, dans le silence,  à recevoir, de manière pourrait-on dire télépathique mais dans une zone de votre réception cérébrale qui s’applique à ce qui vous permet de lire et de faire des tracés visuels. Il ne s’agit donc pas d’une zone de votre cerveau qui soit tant concernée par les sons et la musique, n’est-ce pas!

Vous allez donc recevoir dans le silence un premier exemple de ce dont je vous ai parlé.

transmission silencieuse

Voilà. Ceci a été assez rapide, je vous ferai un commentaire :
Cette première série de signes, organisés dans une forme simple qu’ils ont parcourue afin disons de la « remplir » (pour employer un mot de votre vocabulaire), sont  la transmission vibratoire d’un ensemble de données concernant votre véhicule terrestre, c’est à dire votre corps. Ce sont des données de base, mais qui sont ici archivées dans cette forme-là et qui peuvent vous être extrêmement utiles à consulter, ne serait-ce que pour vous remettre en phase avec tel ou tel petit dysfonctionnement  qui aurait besoin d’être régularisé. Vous avez là une sorte de grammaire, ou de mode d’emploi -ce n’est pas un mode d’emploi, disons plutôt une grammaire-  concernant votre véhicule : votre corps physique et mental.

Je vais passer à mon second exemple

transmission silencieuse

Je précise, car j’ai oublié de le faire, que dans ces transmissions il n’y a aucune visualisation! Je regrette de ne pas l’avoir dit avant. Vous n’avez donc pas à vous sentir idiot si vous ne visualisez rien, cela est parfaitement ok : c’est justement ce qu’il faut…Il se peut néanmoins que certaines informations visuelles fugitives et floues apparaissent dans certaines zones de votre cerveau et cela est également ok… Voilà, nous arrivons à la fin de cette mise en forme-là – qui est en train de se boucler par quelques courbes rapides, élégantes, et qui s’achèvent… Voilà.

Ce second exemple, donc, est un ensemble de données qui concernent les végétaux que vous appelez fleurs. J’ai choisi cet exemple car il recèle à la fois une forme d’harmonie et une grande variété de données qu’il vous sera je pense très agréable de pouvoir explorer et  consulter dans cette forme-là,  pour le plaisir et pour l’apprentissage.

Nous allons utiliser un troisième exemple qui sera le dernier. Celui-ci va être un peu différent. Je vous laisse le recevoir. 

 transmission silencieuse

Voilà, … cette mise en forme va s’achever dans quelques instants …voilà, c’est terminé.
Cet exemple-ci est, comme je vous l’ai dit, différent des deux précédents car il ne s’agit pas d’une base de données à consulter sur des choses que vous connaissez déjà, mais il s’agit disons d’un outil : que vous pouvez employer pour régler vibratoirement certaines dysharmonies ou certains dysfonctionnements -car cela existe, n’est-ce pas dans votre monde où la dualité n’est pas absente et où, de toute façon, une dysharmonie,  un dysfonctionnement ne sont pas des choses dramatiques… Vous avez donc la possibilité avec cela, qui est engrammé par vous, de l’appliquer sur certaines situations.

Je vais vous expliquer un petit peu mieux comment : il s’agit d’utiliser votre Intention , il s’agit d’utiliser votre Cœur, et il s’agit d’employer votre main gauche, de préférence à votre main droite si possible…Vous allez donc à présent, simplement, utiliser votre  capacité de visualisation quelques instants pour visualiser dans votre main gauche : un carré qui contient l’ensemble de ces données. Ce carré peut occuper toute la paume de votre main gauche ou être beaucoup plus petit -cela est strictement à votre choix, cela n’a pas d’incidence sur la qualité de  l’utilisation de ce carré-  et vous saurez que votre main gauche recèle cet outil et que vous pouvez l’appliquer, simplement par l‘intention, et soit en ouvrant votre main gauche soit simplement en pensant à votre main gauche, vous pourrez donc appliquer cela tout simplement.

Cela  vous permettra donc d’améliorer un certain nombre de communications, de géométries, de fonctionnements à la fois relationnels et vibratoires avec vos frères humains; et même éventuellement dans certains lieux que vous pourriez trouver désagréables, d’appliquer une sorte de régulation. Voilà : j’espère que vous aurez plaisir et avantage à employer cet outil et cette forme .

Je vais donc, avant de me retirer, vous inviter -et cela est important pendant que nous sommes réunis dans ce couloir vibratoire-  à réaliser vous-mêmes…(ne vous effrayez pas, votre intention et votre motivation suffisent.).. à réaliser vous-mêmes un tout petit exercice venant de vous. Vous pouvez pour cela vous servir simplement de votre pensée, mais si cela vous est utile vous pouvez décider qu’avec la pointe d’un de vos doigts vous tracez quelque chose dans l’air devant vous. Je vous laisse faire quelques instants…Laissez-vous guider par votre cœur et par votre connexion mentale supérieure. Faites  confiance à votre doigt si c’est votre doigt qui travaille, faites confiance à votre pensée, si c’est votre pensée et votre intention qui travaillent -quand je dis pensée je ne dis pas mental, il n’y a rien à mentaliser!

Il s’agit donc mes très chers, de données émanant de votre cœur… Vous êtes donc en train de tracer disons une sorte de message ou de cartographie de l’état de votre cœur en cet instant et imaginez que c’est une sorte de carte postale que vous allez envoyer à vos frères stellaires, ce qui leur fera grand plaisir  à recevoir. Mettez-y donc de la Joie, de l’Amour et de la sagesse et de l’amitié. Je précise que tout cela est fort sérieux, comme je l’ai dit au début de mon intervention. Quand vous aurez terminé, je vous laisse inscrire ce que vous avez fait dans un rectangle et ainsi votre carte postale sera  clôturée… Comment l’envoyer me direz-vous? Avec votre cœur et avec une intention que l’on pourrait appeler « désir » en cette occasion.

Je vais laisser un petit espace d’ailleurs avant de me retirer pour que, toujours grâce à la qualité de ce couloir vibratoire, vous ayez le temps de recevoir une réponse mes très chers, car cela vous fera bien plaisir, je n’en doute pas un instant…

silence, réception

Quelle joie n’est-ce pas ? Quelle ouverture !…
Je tiens à honorer la qualité de joie qui se manifeste parmi vous, mes très chers : qu’elle se répande, qu’elle se partage, qu’elle vive et qu’elle se déploie !

Je pense que vous avez établi en ces instants vos capacités d’envoyer et de recevoir vos cartes postales, ainsi que vos capacités minimales pour commencer à vous entraîner. Je me réjouis.

Je vais me retirer, je vous salue. Je suis Ashtir, Maître ès-Formes, Elohim, vénérable et vénéré comme vous le savez – ce dont je ne tire aucune gloire, étant dans le Service de l’Un et dans la Joie de ce Service. Alléluïa

 

lien pour écoute/vidéo : http://vimeo.com/28701091

 

via Christine Anne K. le 03/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Ashtir – n°7

 

 

 

Alleluiah ! Bien aimés Fils et Filles de la Terre, Fils et Filles de la Source, Fils et Filles de toutes vos lignées célestes; je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-formes, vous me connaissez bien. Je vous connais aussi.

Me voici parmi vous en ce jour, fixé par moi et par mes auxiliaires de communication, pour vous exposer ainsi qu’à mon habitude (dans mes façons qui sont parfois déroutantes mais qui vous permettent d’activer certains circuits : disons plus « frais » que vos circuits habituels de compréhension) : un certain nombre de choses – je dirai « choses » pour le moment.

Nous allons donc jouer avec une première chose. Qu’est-ce que c’est qu’une chose ? C’est quelque chose d’informe, de non défini, mais qui est là. Cela désigne tout : que ce soit matériel, que ce soit pensé, que ce soit subtil, que ce soit justement indéfinissable, vous dites chose. Eh bien nous allons « choser« .

Je vais m’appuyer un petit peu sur les choses que notre ami Keznoar vous a transmises, et particulièrement en matière de formes puisque c’est mon domaine de prédilection. Ainsi Keznoar Nd Hey Az’k -vénéré représentant des Hautes Consciences Galactiques que j’honore et respecte absolument- vous a envoyé un certain nombre de choses. Que sont ces choses ? Elles sont faites, dirai-je, d’une part pour que vous les receviez, d’autre part pour que vous les emmagasiniez dans vos boîtes à choses, mais pour que vous en fassiez quelque chose.

Qu’est-ce que vous allez pouvoir en faire ? Vous pouvez jouer, sans savoir ce que c’est. Vous pouvez les assembler, les trier, les empiler, les disposer dans des formes d’agencement de votre choix. Vous pouvez les faire rouler. Vous pouvez même essayer de les manger. Vous pouvez les ranger sur des étagères…Mais tout cela fait partie de vos petites opérations de gestion de votre espace : cela n’est pas leur seule destination!

Ces formes donc, complexes et mystérieuses, que votre mental même ne sait absolument pas envisager dans leur véritable envergure (et votre mental s’en est aperçu, je n’en doute pas), sont de magnifiques préludes -architecturaux en particulier- à tous les programmes que votre futur, quel qu’il soit, peut déployer.

Vous avez en quelque sorte des formes qui sont un peu repliées sur elles-mêmes, un peu mises en boule -un peu comme ces éponges déshydratées qui prennent la forme de ceci ou cela et qui, quand vous les mettez dans l’eau, redeviennent une belle éponge, libre… Voilà, ces formes sont donc un peu… non pas déshydratées, mais préparées dans un compactage qui vous permet de les mettre sur vos étagères sans qu’elles coulent…Pardonnez-moi, je m’amuse, mais cela m’est absolument nécessaire, et cela vous est également nécessaire… Car bien sûr ces formes peuvent couler : couler au sens de perdre une partie de leur substance si vous ne les rangez pas exactement dans les meilleurs conditions -c’est-à-dire si vous les laissez traîner quelque part, au soleil ou à la pluie, sans vous en occuper.


…Voici donc une chose – et je prends là l’une des formes que notre ami Keznoar ND Hey Az’k vous a transmises : je la tiens; je vais souffler dessus… Bing ! Elle s’ouvre un peu d’un côté, ou de l’autre. Ô merveille : voici qu’elle révèle des choses qui me plaisent beaucoup ! Si j’étais un enfant en train de jouer, je me dirais que c’est magique -et même en tant que vieil Elohim je suis ravi- et Dieu sait que j’en ai vu des formes, que j’en ai créées, que j’en ai architecturées, que j’en ai enseignées; que j’en ai détruites aussi (ou disons : recyclées, plus exactement) lorsqu’elles ne sont pas suffisamment correctes ou opérantes, ou adaptées…

L’intérêt de ces formes telles que Keznoar Nd Hey Az’k vous les a données, c’est qu’elles ne sont pas encore adaptées mais qu’elles sont parfaitement adaptables, et adaptables pas à une seule opération ni à une seule situation, mais adaptables dans des configurations assez nombreuses, pour ne pas dire très nombreuses. Elles sont donc d’une utilité tout à fait exceptionnelle et importante, comparée au type de matériel que vous avez l’habitude d’utiliser sur votre planète (et qui même dans ses hautes technologies est généralement tellement spécialisé qu’il ne sert plus qu’à une seule opération dans un contexte extrêmement cadré, défini, et ne peut plus être parfois manipulé que par un ou deux individus seulement, dans les cas les plus extrêmes de la recherche scientifique)… Nous avons ici un tout autre type d’objet ! -j’abandonne le mot « chose » pour le moment.

Je reprends donc mon exemple : je tiens cette forme dont je vous ai parlé. Je viens de souffler dessus et elle s’est un peu ouverte, comme un insecte qui ouvrirait ses pattes ou ses ailes lorsqu’il se réveille à votre toucher. Et puis, je vais l’écouter pour voir si elle dit quelque chose ou si elle chante quelque chose : je vais tendre mon oreille et je vais entendre. Je vais alors peut-être avoir envie d’ouvrir un peu plus ce que me réserve cet objet qui est encore non déployé, qui ne révèle pas encore tout ce qu’il cache ou tout ce qu’il propose… Lorsque je l’ai ouvert davantage, je vais commencer à l’observer en me disant : « hum, ça me fait penser à quelque chose que j’aimerais faire… Et si j’essayais d’employer cet objet, cette forme, dans la situation que précisément j’ai envie de créer, avec quelques amis, ou seul…Tiens, tiens? « … Je vais m’atteler à cela et je vais entendre ce que me dit cette forme : je vais donc me faire guider par ce que me dit cette forme, qui va me proposer de la structure, des circulations, des systèmes de polarités, des circuits de circulation d’informations qui sont déjà disposés d’une façon fort intelligente et efficace.

Et puis je vais aussi écouter ce qui me pousse à vouloir créer cette situation, en partant des données extérieures à cette forme; que je suis en train de trier, d’accumuler et de réfléchir avec ma pensée créatrice. Après, pourrait-on dire : vous prenez un shaker, vous agitez le tout et vous voyez ce qui sort. C’est une image certes dynamique et amusante mais qui ne suffit pas; néanmoins il y a de cela, car vous avez à mélanger et à ne pas véritablement contrôler les opérations détaillées de ce mélange. Il y a une part d’auto-organisation des données, qui justement est possible du fait de certains programmes que contiennent ces formes qui vous sont proposées.

Sachez néanmoins que ces formes n’imposent absolument pas un certain résultat : elles sont des matrices qui offrent comme je l’ai dit une structure fort intéressante et des possibilités de circulation des données et des polarisations, mais elles restent… je cherche le mot, cela n’est pas « auto-créantes »… elles restent à la disposition de ce qui se crée, et elles vont s’y adapter à un certain stade; ou bien elles vont être adaptables par vous…C’est-à-dire que vous pourrez exploiter au mieux de votre projet ce que cette forme vous propose, mais vous ne serez pas prisonnier dans votre projet des structures prévues intégralement dans cette forme -qui justement vous offre un certain nombre de possibles que vous pouvez combiner de plusieurs façons, et même avec lesquelles vous pouvez créer de nouvelles combinatoires. N’est-ce-pas merveilleux !? Je vous invite donc à prendre bien soin de votre petit panier de choses –et à ne pas les laisser traîner ni au soleil, ni sous la pluie, ni trop longtemps au frigidaire…

Je ne vais pas traiter l’ensemble des sortes de données qui vous ont été délivrées par ce vénéré ami Keznoar Nd Hey Az’k car les vibrations compactées qui se trouvent dans d’autres éléments de la transmission n’ont pas à être « dépactées » par moi : ce sont des données plus scientifiques qui ne sont pas exactement du domaine dans lequel j’excelle. Vous aurez peut-être l’occasion -je ne sais pas- d’avoir quelques révélations à ce sujet, mais je crois qu’il vous a été dit déjà quelques explications et commentaires, qui peuvent déjà vous convenir.

Je vais donc maintenant reprendre mon jeu avec les choses quelques instants. Imaginez donc que vous êtes une chose… « Ciel, me direz-vous, je suis un Être ! Je ne suis pas une chose ! » Bien sûr, vous répondrai-je : imaginez simplement que vous êtes une chose. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que vous pouvez changer de forme !… Je vous en avais déjà parlé dans l’une de mes toutes premières interventions, où je vous ai montré que je changeais de forme. Sachez que vous avez cette possibilité en tant qu’Être : donc le fait d’imaginer que vous êtes une chose peut vous aider justement, dans une phase de gestation d’une forme, ou de transition entre deux formes, à justement ne plus avoir de fixation sur une certaine forme mais à rendre possible toute nouvelle forme. Et de même que les choses-formes fournies par notre ami dont je vous ai parlé, se déploient de façon inattendue et révèlent ce qu’elles ont à révéler, dans des configurations qui sont variables comme je viens de vous l’exposer, de même, en tant que choses vous pouvez vous déployer dans de nouvelles configurations de formes.

Qu’est-ce que cela signifie pour un Être d’avoir une forme et de changer de forme ? D’abord un Être ne peut pas être sans forme, c’est un non sens. Après, bien sûr, vous pouvez adopter en tant qu’Être la forme d’un brouillard extrêmement diffus si cela vous fait plaisir, et à ce moment-là vous pourriez jouer à dire intellectuellement que vous n’avez pas de forme… Mais ce brouillard extrêmement diffus est une forme en lui-même, qui a même ses contraintes, croyez-moi. Vous pouvez également, ainsi que je l’avais dit je crois une fois, prendre la forme d’une Tour Eiffel, ou d’un ballon, d’un cube, d’un animal, d’un multi-polyèdre extrêmement complexe… Je crois que je vous ai déjà raconté tout ça une autre fois.

Je vous invite aujourd’hui plus particulièrement à vous intéresser à ce passage par l’état de chose, chose indéfinie, qui n’est pas pour autant (bien évidemment) une destruction ni une négation de ce que vous êtes. C’est simplement un jeu avec le changement de forme, qui temporairement va passer par cet état non déployé, indiscernable : et cela peut vous aider, croyez-moi, à faire certains passages dimensionnels. Passer d’une dimension à une autre implique généralement, et à vrai dire toujours, une transition vibratoire importante -et parfois dérangeante, du moins très temporairement… Et le fait de savoir abandonner sa forme initiale avant ce changement, pour récupérer harmonieusement et créativement sa nouvelle forme dans la nouvelle dimension, est bien agréable -croyez-moi- plutôt que de se sentir concassé alors qu’on ne l’a pas prévu. De ce fait, le mot chose est extrêmement intéressant car tout est possible avec une chose.

 

Je vais donc vous proposer un petit exercice pour vous chosifier quelques instants. « Ciel, me direz-vous, je ne veux pas disparaître » – mais vous n’allez pas disparaître, et vous n’allez pas non plus être abîmé : vous allez au contraire en retirer un regain d’énergie, je vous l’annonce déjà.

Vous allez donc recevoir en silence d’une part un peu de sons qui vont vous aider… Et d’autre part je vais vous demander de pratiquer un abandon intérieur et extérieur de la structure de votre corps, en tant qu’elle vous fait tenir dans une certaine forme… Il se peut donc que vous vous mettiez à remuer pour vous dégager de cette forme. Je vous rassure, votre corps physique tel que vous avez l’habitude de le chouchouter ne va absolument pas être endommagé et vous ne verriez aucune différence si un observateur  extérieur vous regardait. Nous sommes à un niveau plus subtil.

Voilà… Donc il y a un abandon et une chosification de votre structure corporelle qui est en train de se présenter, et d’être acceptée – et avouez que ça chatouille un peu… cela n’est pas du tout désagréable… Vous pourriez imaginer, pour vous aider, que vous allez être quelques instants une sorte de boule de pâte (pâte à tarte, pâte à modeler, argile, prenez ce qui vous plaît). L’intérêt c’est que cette boule peut être posée, roulée, un peu cabossée, sans que sa matière n’en soit ni destructurée ni affectée, mais aussi sans que la moindre forme ne s’impose pendant un certain temps.

Je vous laisse vous abandonner davantage…

J’espère que vous sentez un certain ramollissement de vos enveloppes, un grand surcroît d’élasticité et de fluidité qui a envahi votre série de corps subtils – sans pour autant les détériorer, je le redis, puisque nous faisons un jeu et que vous avez cette capacité de changer de forme. Dans quelques instants, vous allez être sans doute à point dans la chosification…

…Je vous laisse vous pétrir vous-même en imagination un petit peu, si vous voulez, ou laisser votre corps épouser cette possibilité de pétrissage. C’est un pétrissage créateur, vous n’allez pas être mangé !

Nous allons maintenant activer un point d’assemblage qui se trouve à quelques centimètres au-dessus de votre nombril et qui va symboliser la possibilité du changement de dimension. C’est réellement un point d’assemblage multi-dimensionnel.

Vous êtes donc en train, en appuyant sur ce point et grâce à votre chosification, de jouer à un changement dimensionnel qui se passe donc fluidement… Avouez qu’il n’y a aucune gêne à cela, peut-être un petit sentiment d’inconnu, mais beaucoup de sécurité. Vous allez ensuite, de la même main si possible, toucher un point qui se trouve à peu près à la distance d’un doigt au-dessus -qui donc va être à peu près dans le creux intercostal, grosso modo au niveau de votre plexus solaire. (Je vous laisse trouver la place de ces points vous-même, car chaque corps physique a ses petites distances individuelles.) Une fois que vous avez trouvé le deuxième point, vous allez lâcher le premier, et là : restructuration – vous devez le sentir tout de suite….

Nous n’avons évidemment pas fait le projet d’un changement de forme précis, et je ne vous ai pas proposé de vous transformer en Tour Eiffel car vous seriez bien embarrassés à l’arrivée. Donc vous retrouvez simplement votre forme originelle : sentez comme vos corps se restructurent avec fraîcheur… Sentez qu’un surcroît de lumière s’est produit en vous.

Vous lâcherez le point quand cela sera approprié pour vous. Je vous conseille de maintenir la pression quelques instants pour que cette restructuration et cet afflux d’énergie soit à leur qualité optimale.

Voilà, mes chères choses (comme on dit en anglais). Je suis bien content de vous avoir enseigné ce jeu extrêmement vital et je compte sur vous pour en tirer profit.

Vous n’êtes donc à nouveau plus des choses mais vous êtes vous-mêmes, dans votre forme habituelle – sauf si quelqu’un parmi vous avait décidé un changement de forme : j’espère en ce cas qu’il est réussi… Si jamais vous avez un changement de forme qui est raté, c’est réversible : vous refaites la même opération tout simplement, d’accord ? Avec un projet qui tient la route, si possible – d’où l’aide, aussi, des structures qui ont été délivrées à travers les formes nombreuses et complexes de notre ami des Hautes Consciences Intergalactiques.

Je vous salue. Je suis Ashtir, Maître-es-formes, Elohim.

 

 

 

 

via Christine Anne K. le 5/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Keznoar-Nd Hey Az ‘k – n°4

 

 

– l’ enregistrement sonore de cette canalisation sera disponible sous peu-

 

Je vous salue, Bien-Aimés, Frères et Soeurs et Enfants de la Terre. Ceci est ma quatrième intervention, et je suis, comme vous le savez, Keznoar-Nd Hey Az’k, mandaté par l’ensemble des Hautes Consciences Intergalactiques pour cette quatrième transmission, ainsi que pour les précédentes.

Je me réjouis; et nous nous appliquons à la qualité tout autant de ce canal, que de la forme de ce qui est transmis, afin que cela vous soit de la plus grande utilité.

Je crois que vous avez appris, hier me semble-t-il, à découvrir que vous avez une perception des sons que vous n’entendez pas, et je m’en réjouis. Il se peut donc qu’au cours de cette transmission, vous entendiez, en sus de ce qui sera dit ou chanté, certains sons de cette nature. N’en faites cependant pas un stress : si vous croyez les entendre ou ne pas les entendre, c’est sans importance. Je vous adresse simplement cette information car elle me semble justifiée, en ce jour.

Cette quatrième transmission, prenant appui bien évidemment sur la séquence des transmissions précédentes et leur intégration, représente une sorte de clôture à cette séquence de quatre. Ne prenez cependant pas cela comme une fin (au sens de terminaison) mais simplement comme la clôture d’une étape. Vous êtes en effet appelés à évoluer et à progresser encore au-delà de la fin de ces quatre transmissions, et nous serons avec vous, sous quelque forme que cela puisse être.

Je vais donc commencer. Comme vous le savez, j’aime procéder par chapitres. Voici donc la première partie, ou le premier chapitre : il s’agit de quelques séquences sonores, donc, que vous entendrez bien évidemment de façon naturelle et vibratoire, mais -ainsi que je l’ai évoqué- il se peut qu’il y ait également, en sus pour certains, réception de sons non audibles. Et je précise que les sons et les vibrations sont deux registres distincts, même si les sons sont des vibrations, et même si les vibrations sont des sortes de sons. Ceux qui ont déjà pratiqué l’écoute des sons intérieurs savent, je crois, de quoi je parle en établissant cette distinction.

Pardonnez-moi pour tous ces préambules. Je vais commencer :

Numéro 1 : première séquence sonore

Numéro 2 : seconde séquence sonore

Numéro 3 : troisième séquence sonore

Numéro 4 : quatrième séquence sonore


J’ajoute une petite séquence supplémentaire qui n’est pas exactement une séquence numéro 5, qui est un ajout :

cinquième séquence sonore

 

Mon chapitre suivant est, comme nous l’avons fait précédemment, à présent une transmission de formes.

Voici donc la première forme :

silence, réception

Nous allons passer à la deuxième forme, que voici :

silence, réception

Et voici enfin une troisième forme :

silence, réception

Je vous invite à associer, comme je crois nous l’avons fait une autre fois, la baleine -l’énergie des baleines comme vous dites- à cette transmission de formes, spécialement la troisième…

J’apporterai une petite précision explicative : que ces formes que je vous transmets ont pour objectif de vous informer des possibilités que vous avez de créer des architectures subtiles entre vous et d’autres êtres, ainsi que pour réaliser et créer certaines choses, à l’aide de vibrations, de sons, de différents acteurs, de différentes matières, et encore d’autres éléments que vous pourriez avoir envie d’utiliser. Ce sont donc des formes qui vous servent à la fois de répertoires et également de bases de données. Et, croyez-moi, ces bases de données sont d’une richesse et d’une complexité qui reposent sur des quantités d’informations venant de bien des mondes et qui ont été ici condensées.

 

Mon chapitre suivant, comme dans les transmissions précédentes, est constitué de mots – auxquels je vous rappelle comme à chaque fois qu’il n’y a pas à chercher la moindre interprétation de contenu concernant ces mots. Ce sont des paquets d’information et ce n’est pas une charade.

 

SHETOUN – ALLIANCE – PARATOU – BISTO – YOUNNA – QUELQUE – JOY – FOUNES – DEVENIR – PONNDA – EGOL – PANACÔLA – DOUIYOU’SSANA – FENDRE – POUL – TEEZAPPA – ÔBOL – PELL – BOAY’OOUTCH’À- ELBOUS – BEELAFFA

 

Je vous invite maintenant à centrer quelques instants votre attention sur la partie de votre abdomen qui est située entre le nombril et le plexus solaire. Et je vous invite à y visualiser deux cercles concentriques, c’est-à-dire  : un plus grand autour d’un plus petit. Cela n’est pas autour de votre nombril, c’est un peu plus haut… Et vous aller grâce à votre imagination faire en sorte que chacun de ces cercles tourne dans un sens : l’un tourne dans un sens, et l’autre dans l’autre sens. (Je ne vous indique pas le sens car vous trouverez par vous-même celui qui vous convient.) Ces deux cercles, donc, tournent tranquillement à la vitesse qui vous convient…

silence, visualisation

Vous allez maintenant inverser tranquillement l’ordre de rotation, c’est-à-dire que chacun de ces cercles va tourner dans le sens inverse de ce qu’il avait fait. Vous avez donc à nouveau deux cercles qui tournent en sens opposés comme précédemment, mais dans l’autre sens.

silence, visualisation

Cela est une activation d’un programme qui à présent peut se mettre à fonctionner, car vous en avez acquis la capacité. C’est un programme non seulement d’acquisition de données, mais également d’actions. Je ne vous fournis pas davantage d’analyse explicative de ce programme, car nous ne sommes pas en train d’établir un manuel, mais simplement de vous ouvrir la possibilité d’être performants.

silence, visualitation


Passé le temps de cet exercice des deux rotations que nous pouvons achever à présent, je vous informe que vous avez la possibilité de répéter cet exercice, si cela vous est agréable ou si cela vous semble utile ou nécessaire. Sachez simplement que son emploi vous permet de déployer et d’acquérir un certain nombre d’actions, de gestes, tant extérieurs qu’intérieurs, qui donnent à vos corps une extension fort intéressante de ses capacités; non pas tant au plan de votre corps physique, mais au plan de ce que vous appelez vos corps subtils et en particulier de votre corps de Lumière, ainsi que vous l’appelez.

 

Si vous associez donc ces capacités aux répertoires des formes, des sons et des différentes informations qui vous ont été délivrés, vous êtes en possession d’une très belle palette de possibilités, que vous saurez, j’en suis sûr, employer ensemble et dans l’Unité de ce que vous êtes les uns avec les autres – car cela bien sûr n’a pas d’autre sens et n’est pas fait pour assouvir des soifs de pouvoirs personnels ou quoi que ce soit de ce genre. Ce sont des capacités à partager, ce sont des capacités à vivre ensemble, ce sont des capacités à co-agir, à co-créer et à co-exister.

Vous avez tout notre Amour, toute notre bienveillance et notre respect.

Je vais me retirer, je suis Keznoar-Nd Hey Az’k et j’ai parlé quatre fois au nom des Hautes Consciences Intergalactiques qui vous ont transmis par ma voix cet ensemble de données, de vibrations, d’outils, de capacités et de joie.

Je vous salue et je remercie non seulement ce canal, mais tous les Êtres qui ont rendu possibles la rectitude et la qualité de cette transmission. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 4/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Questions/Réponses – n°26

 

 

-ces questions font suite à l’intervention n°4 de Keznoar Nd Hey Az’k –

 

Nous avons, mandaté par Keznoar Nd, un intervenant qui est prêt à répondre à quelques questions éventuelles concernant ces transmissions, entre autres, et éventuellement d’autres aspects, si leur pertinence s’inscrit dans le cadre de cette intervention. Le nom de cet intervenant est Toulan Euz de Shilla’h Outt – c’est un être d’une galaxie éloignée qui appartient au système intergalactique auquel il a été fait référence, et qui est accoutumé à la fréquentation de notre planète Terre.

Je vous écoute.

 

J’ai constaté qu’il y a une différence entre un son entendu dans l’oreille et une vibration perçue. Puis-je avoir quelques explications, puisque le son est vibration et que ce sont en effet deux perceptions très différentes : peuvent-elles aussi s’unifier ?

Chère Soeur de la Terre, votre corps physique a ses perceptions auxquelles s’ajoutent les perceptions de vos corps plus subtils : cela déjà implique une certaine complexité d’analyse. Nous dirons que les vibrations sont perçues par l’ensemble de vos corps, qui répercutent l’information soit à votre corps physique directement, soit à une sorte d’étage intermédiaire qui les répercute en certains points seulement de votre corps physique… Cela dépend des individus, n’est-ce-pas.

La perception des sons par vos oreilles s’inscrit bien davantage dans votre corps physique en premier lieu. Cependant, elle affecte également un certain niveau de ce que vous appelez vos corps subtils. (Je ne vais pas là me référer à votre typologie culturelle des corps subtils telle que vous l’avez employée -et tout spécialement au cours du siècle dernier- car c’est une convention qui vous a été utile mais qui n’est pas véritablement opérante dans la configuration qu’actuellement nous observons, et également de notre point de vue. Par conséquent je m’excuse de ne pas désirer employer le nom des corps subtils que vous avez coutume d’employer, cela n’est pas très pertinent pour ma propre rigueur scientifique et je ne tiens pas à entretenir davantage des illusions à ce sujet.)

J’ajouterai, pour tenter de répondre encore un peu plus à ta question, que donc la perception des sons peut constituer une sorte de pont entre ce niveau subtil -que je viens d’évoquer sans savoir le nommer correctement pour vous- et certains récepteurs de votre corps physique; et que cela est fort intéressant car justement vous avez aujourd’hui la capacité de développer cette écoute intérieure de sons que vous n’entendez pas, tel que cela vous a été enseigné (je crois il y a quelques jours, ou peut-être même hier, je ne sais plus). Voilà, j’arrêterai ma réponse à cet essentiel.

 

…J’ai l’impression que le son « remplit » plus que la vibration ? Est-ce justement une perception du corps physique ou des corps subtils ?

Chère Soeur de la Terre, cette question est fort intéressante et je découvre là une information sur vos perceptions. Je ne peux t’offrir de réponse générale et scientifique. Il se peut que ce soit une impression personnelle liée à ce que tu fais interagir entre ton corps, ton mental et ce qu’il peut rester de tes émotions; il se peut aussi que cela soit une réalité. Mais en tout état de cause, la formule « remplir » me parait très subjective, même si pour toi – je n’en doute pas – elle a toute sa réalité. Je ne peux donc généraliser et je m’en excuse. Je mettrai ce point en observation.

 

Dans toutes ces transmissions de Keznoar, et concernant particulièrement ces séries de mots : puis-je avoir un commentaire pour comprendre un peu mieux la différentiation entre les séquences sonores, les transmissions de formes, et puis cette transmission un peu étrange de mots dont certains semblent venir de notre langue et d’autres de langues inconnues ?…

Chère Soeur de la Terre, je te remercie de cette question, qui effectivement peut apporter un élément supplémentaire de clarification et d’illumination à ce qui s’est déroulé. Je crois que Keznoar vous a indiqué que ces mots sont des paquets de données condensées, et je ne le contredirai pas, bien évidemment. Il ne s’agit pas du tout des mêmes sortes, des mêmes formes, et des mêmes niveaux de données que celles qui sont transmises par les séquences sonores. Par ailleurs, elles sont effectivement -comme vous dites dans votre langage des ordinateurs- compactées; et la mise en forme au moyen de ces mots,  ou de ces espèces de mots, a semblé fort commode et fort efficace à ceux qui ont opéré ces compactages. Cela donne des paquets de données faciles à transmettre par la voie sonore, ainsi que par la voie mentale et visuelle, ce qui est un grand avantage – car ces mots, nous le savons, sont autant entendus que lus, et l’impact visuel des lettres qui les constituent a toute sa valeur en tant que (comme vous appelez cela) ondes de formes. Voilà la raison de ces mots.

 

Ces outils subtils transmis par Keznoar sont-ils immédiatement opérants, dès leur transmission, et j’ai envie de demander sur quels plans, puisque la conscience mentale peut ne pas en être informée ? Sont-ils aussi opérants chez ceux qui n’ont aucune perception vibratoire, pendant et après, de ces outils transmis ?

Chère Amie et Soeur de la Terre, l’ensemble de ces transmissions est totalement opérant quelles que soient les conditions de transmission. Je ne suis pas autorisé à expliquer en détail les différents circuits collectifs par lesquels cela est opérant; mais cela n’est pas opérant simplement au niveau personnel et, bien évidemment, ce n’est pas fait pour que votre mental y comprenne grand chose et s’en empare (sans pouvoir en faire quoi que ce soit d’ailleurs). La question de savoir si le niveau des perceptions vibratoires intervient n’est pas pertinente au regard de ce que sont ces transmissions. Cela est donc peut-être, j’espère, un élément rassurant dans ma réponse – si tant est qu’il y ait nécessité d’être rassurant, ce qui n’est pas ma place. J’espère avoir donné les éléments suffisants dans cette réponse.

 

Au cours des transmissions de formes qui se font donc dans le silence et la vibration, est-ce qu’il est attendu qu’il y ait visualisation par les personnes qui reçoivent ces vibrations de formes? En ce cas, est-ce que ces visualisations sont importantes et prévues dans une certaine forme par ceux qui ont préparé ces transmissions ? Ou ces visualisations sont-elles libres ? Ou est-ce qu’aucune visualisation n’est attendue ?

Bien aimés Frères et Soeurs de la Terre, votre capacité à visualiser, nous la connaissons et nous savons qu’elle est très variable, néanmoins, d’un individu à l’autre. Il n’y a donc pas nécessité dans la réception de ces transmissions d’une performance précise en visualisation – qui signifierait qu’automatiquement, pour avoir reçu la transmission, il aurait fallu réussir l’examen de visualiser parfaitement une forme dans toute sa complexité et son exactitude… Bien évidemment que non, puisque cette transmission est vibratoire (ou alors nous vous offririons des petits dessins, ou des grands…)

Par conséquent cette question est fort intéressante, car il importe en effet de clarifier cette interrogation qui peut susciter un peu de confusion mentale. Il y a certes dans ces transmissions de formes le matériau qui peut susciter, chez chacun, des éléments de visualisation; mais encore une fois il n’y aura pas échec ou réussite d’une visualisation pour avoir intégré la forme : celle-ci de toute façon est transmise et intégrée dans son aspect vibratoire. Et il ne s’agit pas d’avoir reçu ces formes, ni pour pouvoir les dessiner, ni pour pouvoir mentalement en faire usage d’une façon analytique ou quoi que ce soit… Donc soyez en paix : visualisez ou ne visualisez pas, tout est bien.

…Votre cerveau possède plusieurs niveaux de capacité de visualisations, et nous cherchons globalement pendant ces transmissions à toucher les niveaux les moins imagés dans vos capacités de visualisation. Et ceux qui effectivement ont des éléments de visualisation reconnaîtront sans doute que ces éléments -paradoxalement- sont sans couleurs ni formes et sont indescriptibles, et relèvent tout autant d’une perception vibratoire avec ses aspects kinesthésiques, que réellement d’une image telle que, par ailleurs,  vous pouvez en d’autres circonstances en élaborer intérieurement de par vos capacités cérébrales. Il ne s’agit pas à vrai dire des mêmes zones du cerveau. Je pense avoir donné une réponse suffisante.

 

Peut-on avoir un peu plus d’explications sur les cercles, ont-ils une fonction symbolique par exemple, sont-ils présents dans notre corps?

Chère Soeur de la Terre, je crois que Keznoar a bien déjà expliqué que ces cercles correspondaient à l’activation d’un programme, et que vous pouviez répéter l’exercice. Je peux vous dire que l’emploi de cette forme suggérée par visualisation -par véritable visualisation, contrairement à ce qui vient d’être dit- n’est pas exactement un symbole, mais une commodité… Il n’y a pas réellement de cercles dans votre corps correspondant à ce que cette visualisation met en jeu, c’est bien plus complexe que cela : car bien évidemment, la mise en rotation de ces cercles correspond réellement à quelque chose qui s’inscrit, non pas dans votre corps physique mais dans certaines couches subtiles, et en particulier dans un programme qui appartient à ce que vous appelez vos nouveaux corps. Par conséquent, je ne vois pas quelle explication davantage apporter à cela…

Il vous est beaucoup plus suggéré d’accepter simplement la bonne nouvelle que c’est un programme que vous pouvez activer, et je pense que c’est déjà largement intéressant en soi. Sachez d’ailleurs que ce programme n’est pas non-activé si vous ne répétez pas l’exercice : vous êtes libres de le répéter ou de considérer que cela a suffi. Et comme (je reprends une des questions précédentes) cette activation de programmes, certes, se fait lorsque vous entendez ou lisez cette transmission, elle se fait également par bio-résonance et touche un nombre d’individus bien plus vaste que ceux qui ont accès directement à la source d’information première que constitue cette transmission.

 

 

 

via Christine Anne K. le 4/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Eshtananda – n°9

 

-enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/24745136

 

 

Le choeur des cloches d’une église proche se met à sonner

 

Bien aimés Frères et Soeurs, Enfants de la Terre, je vous salue avec la Joie de me retrouver parmi vous. Vous me connaissez : je suis Esthananda.

J’apprécie la musique de ce carillon des cloches d’une église qui se déploie à mon arrivée – et j’ai choisi à vrai dire de me couler aussi dans cet instant harmonique de musique locale : cela installe de belles formes autour de nous, en sus de tout ce qui est déjà là, mais dans la vibration terrestre la plus simple.

Ce carillon et toutes ces harmoniques que nous venons d’entendre vibrer dans nos corps est bien un exemple très simple de cette musicalité partagée -à la fois simple et infiniment subtile, complexe dans ses vibrations, dirais-je secondaires, et résonances-  de la façon de fonctionner en musicalité et en formes, comme il a été dit, de géométries variées, qui vous ont déjà été enseignées par moi et par quelques autres. Cela est donc, si vous vous référez à cet exemple, d’une simplicité certaine.

…Je vous invite à observer encore dans la résonance de vos corps (pour ceux qui sont là en cet instant) qu’il y a eu création de formes subtiles par le jeu des cloches de ce carillon, qui est un beau carillon émis par de véritables cloches fondues et faites avec art, et dont par conséquent les harmoniques sont tout à fait véritables. Il y a donc eu création de formes, et ces formes nourrissent encore en ces instants, non seulement les fluides de votre corps par lesquels elles se diffusent, mais les récepteurs vibratoires de vos cellules, et de vos corps subtils.

Ce sont là des formes simples, dont vous venez d’expérimenter la mise en vie sur quelques instants. Imaginez donc à présent qu’il y a bien évidemment des formes comparables -dans leurs natures, leurs fonctionnements- bien plus grandes, bien plus déployées, bien plus architecturées dans de multi-directions et de multi-dimensions; et que vous participez, mes Très Aimés, à ces architectures et à ces jeux, ainsi qu’il vous l’a été dit à plusieurs reprises. Mais je me sers de cet exemple, très quotidien pour vous, pour mieux vous faire entrevoir une certaine véridicité, concrète et non pas théorique, de la réalité simple et vraie de ces structures dont nous vous parlons et dont je vous parle.

Je ne m’apprête pas à vous refaire un cours théorique sur les structures sonores, mais j’ai choisi de vous faire vivre cet exemple et je m’en réjouis : car quoi de plus beau que de partager une expérience concrète et compréhensible par tous ensemble, parfois ?

Je vous informe donc que les mises en forme qui ont été stimulées, et lancées comme on lance un galet dans l’eau, par la musique de ce carillon, vous informent aujourd’hui d’une façon très particulière; cela en raison de la vibration qui s’est installée ici, quelques secondes avant la mise en route de ce carillon, et qui s’est conjuguée dans son silence apparent à la musique de ces cloches. Cela a donc été le véhicule aujourd’hui pour vous transmettre -non seulement au petit auditoire qui est près de ce canal, mais également à tous par simple bio-résonance- d’autres vibrations et des informations dont je ne vous détaillerai pas analytiquement le contenu, mais qui sachez-le sont appropriées et nécessaires en ce jour, très précisément, s’inscrivant dans les processus de dévoilement et d’amplification vibratoire qui s’adressent à vous et que vous co-créez parfois sans le savoir, de jour en jour, avec l’ensemble des peuples et des intervenants qui interagissent en votre planète et à sa périphérie. Réjouissez-vous donc, comme je me réjouis.

 

Je vous invite – maintenant que je vous ai tout expliqué sur ce carillon – à contempler en vous-même la vérité du déploiement de ces formes, telles qu’elles ont été déclenchées et initialisées véritablement et sans aucun hasard il y a quelques instants.

silence

…Je ne sais pas à quel point vous le percevez, mais peut-être que oui : les formes qui ont été enclenchées ainsi il y a quelques instants sont en train de générer un déploiement d’autres formes, ou de prolongements de leurs propres formes. Je vous invite donc à nouveau à accompagner cela en contemplant en vous ce qui se passe. N’y mettez aucune forme de mentalisations, je vous en prie; ne cherchez pas à analyser quoi que ce soit : cela serait une erreur et une illusion.

silence


…Sachez à présent que ces formes ne sont pas une sorte de feu d’artifices gratuit et sans objet autre qu’une démonstration, mais sont directement en relation avec l’information de votre ADN, qui comme vous le savez ne cesse de connaître des réactivations progressives de tout ce qui en lui a été mis en veille, ou shunté dans certains cas… Je ne m’étendrai pas ici sur une analyse des nouvelles formes qualitatives et quantitatives de votre ADN, ce n’est pas mon propos. Mais la petite séance d’information vibratoire que nous avons réalisée au moyen des cloches de cette église, ce qui n’a pas été employé par hasard, a donc pour impact (je n’aime pas beaucoup ce mot) de redéployer dans certaines zones de certains de vos brins d’ADN, comme vous dites, la remise en oeuvre, ou la mise en oeuvre, d’un certain nombre de fonctions subtiles : de conscience, mais aussi de collaboration et de communication entre vos Êtres et vos corps, et la possibilité d’identifier et de rencontrer d’autres Êtres – ce qui est très utile et important puisque votre planète est actuellement entourée et visitée par de nombreux Frères et Soeurs multi-galactiques, qui viennent accompagner votre travail d’ascension collective.

La mise en oeuvre de ces formes vis-à-vis de vos ADN a également eu pour objet de vous apporter des ressources individuelles mais aussi collectives. Il vous appartient de déployer ces ressources. Ces ressources concernent ce que vous appelez votre joie de vivre, d’une part : disons donc que vous avez quelques nutriments supplémentaires pour alimenter votre joie de vivre, aussi étonnant que cela puisse paraître… Ces ressources concernent également un autre aspect qui est la non-résignation à ce que vous êtes ou croyez être : autrement dit, ces ressources sont là pour vous aider à éviter ou à sortir d’une certaine forme de résignation à votre état, à vos limitations et à vos illusions – et ce sont les illusions l’objectif le plus essentiel dans la mise en place de ces ressources de non-résignation.

Je vous invite donc encore, à nouveau, à rentrer en vous quelques instants pour jouir, avec un peu plus de compréhension et donc certainement de joie (au sens du plaisir), et à observer en vous l’installation de ces programmes, car cela peut s’appeler un programme.

silence


Avant de clore mon intervention, je vais vous inviter à pratiquer un petit geste pour parfaire l’installation de ce programme. Et sachez que je me réjouis car je sens et j’observe à quel point ce programme est bien reçu et s’installe en toute beauté!

Vous allez donc employer vos deux mains, dans un geste qui va joindre devant votre visage (ainsi qu’une sorte de mudra) vos deux pouces se touchant par leurs extrémités au niveau environ de votre bouche, et vos deux index se touchant par leurs extrémités un peu au-dessus. Vos autres doigts sont déployés, ainsi que les ailes d’un « ange ». Maintenez ce geste quelques instants. Vous pouvez appuyer légèrement vos doigts, c’est-à-dire vos pouces l’un contre l’autre et vos index l’un contre l’autre, mais sans forcer. J’oubliais de dire que vos coudes sont ouverts de chaque côté et votre poitrine n’est pas recroquevillée. Prenez quelques inspirations en maintenant ce geste…

silence

… A présent vous pouvez soit continuer, soit relâcher vos doigts : c’est à vous d’apprécier l’instant qui vous convient. Et notez bien, donc, que vous êtes en train d’engrammer les résultats de ce carillon et du déploiement vibratoire qui a installé en vous le programme dont je viens de vous parler, ainsi que d’autres aspects (que je ne saurais vous détailler).

 

Je me retire, et c’est avec Joie que je vous dit à bientôt. Je suis Eshtananda et vous me connaissez. J’appartiens au Peuple des Elohim.

 


 

via Christine Anne K. le 4/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Keznoar-Nd Hey Az ‘k – n°3

 

enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/24689530       (nécessite des conditions d’écoute très privilégiées)

 

Salut à vous, bien-aimé Peuple de la Terre, Frères et Soeurs de Lumière et d’Unité. Vous me connaissez, je me nomme Keznoar-Nd Hey Az ‘k.

Ceci est ma troisième intervention auprès de vous. Je vous la transmets avec tout mon Amour, ma bienveillance et mon respect de ce que vous êtes. Je suis, pour ces transmissions, mandaté pour synthétiser en quelque sorte un grand nombre de données émises par l’ensemble de ce que nous nommons les Hautes Consciences Intergalactiques, dont les lieux d’origine et disons d’habitation sont fort nombreux et répartis en bien des points forts distants et fort différents les uns des autres. Mais nous sommes unis, nous sommes fédérés, nous sommes une Fraternité, nous sommes un Conseil éclairé, nous sommes une Harmonie qui a ses lois, ses beautés, ses règles – et nous sommes intégralement affiliés à l’Unité de notre Source qui n’est qu’Un et dont la Lumière, indivisible et multiple, ne saurait être détournée.

 

Sachez que depuis ma dernière intervention en ce canal, il nous est aujourd’hui possible – au vu des changements et transformations en vous et autour de vous sur cette planète – d’amplifier le montant vibratoire des informations qui sont transmises. Vous êtes parfaitement aptes à recevoir ce qui va être fourni par moi aujourd’hui et je m’en réjouis… Et je vous demande d’installer dans vos coeurs la paix de ce réjouissement partagé entre vous et moi.

Je vais donc vous faire connaître un certain nombre de données comme je l’ai déjà fait. Ces données, je le redis, ne vous sont pas tant accessibles par l’outil de votre mental analytique que par vos capacités vibratoires, qui sont de plus en plus déployées, affinées, ramifiées et fonctionnelles à ce jour… Bien évidemment, le niveau de fonctionnalité de cela varie selon les individus, car certains sont plus avancés que d’autres (encore que cela ne veuille pas dire grand chose à nos yeux)… Mais pour établir une moyenne – qui n’est qu’une moyenne – sachez qu’actuellement parmi les personnes qui ont accès à ces informations comme vous, environ 40% (je dis bien en moyenne) de ces capacités sont actuellement réveillées et en fonction. Je vous donne ce chiffre simplement pour établir une sorte de petit point de repère qui peut satisfaire certaines inquiétudes, ou curiosités, ou questionnements; car vous ne comprenez pas grand chose à ce qui vous arrive, je le sais, tant que vous êtes obligés d’employer les arcanes de votre compréhension mentale pour évaluer ce qui se passe – car cela vous est encore bien évidemment utile, même si cet outil est de plus en plus illusoire au regard de la véritable réalité à laquelle peu à peu vous revenez.

 

Passé ce préambule, je vous invite à présent à vous ancrer pour recevoir les premières données que je vais vous transmettre. Soyez donc pleinement conscients des flux d’énergie qui stabilisent votre sacrum, votre bassin, vos jambes, vos pieds… Et par là même votre coeur sera encore plus ouvert pour recevoir et intégrer ce qui doit être – et non seulement votre coeur mais l’ensemble de ce qui vous constitue matériellement et subtilement.

 

Je vais donc commencer comme je l’ai fait précédemment par vous transmettre une série de séquences sonores, et je vous rappelle que les silences qui les précèdent ou qui les suivent font partie de ce qui est transmis.

Première séquence sonore….

Vous pouvez accompagner cette première séquence par la visualisation de la couleur jaune. Cela est facultatif néanmoins.

 

Deuxième séquence sonore…

Couleur verte.

 

Troisième séquence sonore…

Couleur violacée.

 

Quatrième séquence sonore…

Couleur rose.

 

silence

Je vous invite à présent à laisser se former dans votre pensée l’image d’une sorte de couronne, qui comporte -sans que vous les comptiez, mais vous devez le savoir- vingt-quatre proéminences disposées régulièrement et donc dans une forme circulaire. Cela est fait d’un métal dont la vibration est extrêmement précise, et dont je vous désignerai de la façon suivante : (code vibratoire). Voilà : cette image vous permet de synthétiser et de mettre en ordre l’ensemble des données qui vous ont été fournies par les quatre séquences sonores qui viennent d’être délivrées. Vous n’avez rien à faire volontairement, simplement être dans cette réception et cette intention; simples; sans effort; présents.

 

Je vais à présent vous transmettre, comme je l’ai déjà une fois, quelques formes.

Voici la première forme…            …..transmission en silence

Voici la seconde forme…                 …. silence

Voici la troisième forme…                 ….silence

Voici la quatrième forme…                …. silence

Voici enfin une cinquième forme, plus apaisante j’espère…            …silence

 

…Je vais vous inviter, pour une bonne intégration de ces formes, à poser votre index gauche : vertical en travers de votre front, c’est-à-dire la base de l’index plus ou moins à la base des sourcils, et la pointe de l’index plus ou moins à la racine des cheveux. Vos autres doigts peuvent se toucher. Soyez assis bien droit et n’oubliez pas que nous avons sollicité la base de votre corps au début de ce travail…

…Vous allez pouvoir, pour terminer, plier légèrement l’extrémité de votre index comme un petit crochet, avant de le libérer de votre front dans quelques instants. Vous pouvez retourner ce crochet face à ce qui vous fait face….       ….C’est fini.

…Prenez quelques instants pour vous stabiliser et pour intégrer… Sachez que si votre corps a quelques réactions, cela est parfaitement naturel. Il se peut également que vous n’ayez aucune réaction : cela est également parfaitement naturel.

 

Je vais à présent, comme je l’ai déjà fait précédemment, vous délivrer une série de mots dans lesquels, comme je l’ai dit précédemment, vous n’avez aucune recherche de sens à effectuer, ni de logique entre les mots. Ce n’est pas une énigme à décrypter : ce sont simplement des formes  (que vous pourriez considérez comme un langage codé, mais peu importe).

 

OUSTAN – JUSS – TERIFIK – SHOUNA – TANGO – YASSTOU – JUPPA – SHINNALA’ HOU – ZATOU’ –  KASHALLA – ENDROIT – TOUZZ’H – KELOUF’FAAH – SHINNDOUKOO – RRHEL – K’NNTA – OUBLAA HETOUKOU AANNA – AK –

 

Je vais vous inviter à présent, tout en maintenant cette assise dans le bas de votre corps, à étendre vos deux bras horizontalement de chaque côté de votre corps. Les paumes des mains peuvent être tournées vers le bas ou vers le haut, cela n’a pas d’importance… Vous pouvez ensuite relâcher vos bras… Focalisez votre conscience (mentale) au niveau de votre coeur à présent, et vivez la vibration de votre coeur pendant les instants qui suivent…

silence

…Sachez en ces instants que, comme il vous l’a été dit, vous n’êtes pas seuls… Et que la vibration de votre coeur actuellement informe tout autant qu’elle est informée.

silence

…Sachez qu’il y a construction d’une forme par l’interaction de ces vibrations de vos coeurs et d’autres, en cet instant, et que vous garderez votre place dans cette forme.

 

Un chant très doux s’élève (que nous n’attendions pas)…


…C’est à présent l’énergie vitale d’une baleine qui vous accompagne quelques instants et qui se joint à ce choeur que nous avons formé. Ne vous demandez pas pourquoi : soyez.

silence

Je vais pour ma part clore cet entretien et me retirer. Et sachez que je vous transmets encore une fois tout l’Amour et la Fraternité des Hautes Consciences Intergalactiques par ma voix. Je vous invite cependant à demeurer après mon départ en cet instant dans la sorte de communion où vous êtes actuellement avec la baleine qui est venue se joindre à votre travail. Alleluiah

Je suis Keznoar-Nd Hey Az ‘k et je vous dis à bientôt. Demeurez…

silence

 

 

 

via Christine Anne K. le 2/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Keznoar-Nd Hey Az ‘k – n°2

 

 – l’enregistrement sonore de cette canalisation est en ligne :  http://vimeo.com/23426640

 

Très aimés Frères et Soeurs de la planète Terre, je suis comme vous le savez Keznoar-Nd Hey Az ‘k, mandaté et membre du Conseil des Hautes Consciences Intergalactiques de cet Univers. J’ai ouvert ce canal à nouveau en ce jour pour m’adresser à vous. C’est avec joie que je reprends la parole, et je sais que ma première transmission a été entendue, appréciée, et porte déjà ses fruits.

Vous êtes donc actuellement -avec votre plein consentement- soumis à un certain nombre d’aides et de modifications, voire de mises à jour vibratoires; qui s’adressent non seulement à votre patrimoine génétique, mais au développement de certains aspects de vous que vous appelez parfois des nouveaux corps, et qui sont effectivement pour certains de véritables nouveaux corps.

Sachez qu’il y a (pour employer votre langage) plusieurs modèles de nouveaux corps. Certains sont encore expérimentaux -en phase 1 ou 2 ou 3 d’expérimentation. Certains ne sont pas des nouveaux corps dans une intégralité, mais sont, disons, des formes d’extension à l’état précédent…Cette variété dépend de ce que vous êtes. Ne voyez pas là l’occasion de croire qu’il y a des personnes plus élues ou moins élues, ce serait parfaitement ridicule : vous êtes là où vous avez à être, et dans la forme qui est la vôtre ou qui doit être optimalement la vôtre.

Nous travaillons donc ensemble à optimiser ces formes et ces états, afin que votre être et que votre son personnel trouvent ou retrouvent leur parfaite harmonisation, leur parfaite disposition, leurs parfaites capacités pleines et entières, pour s’insérer tout simplement à votre place.

silence, transmission vibratoire

…Dans ce silence, vous est transmise une onde que l’on pourrait dire d’intégration, qui va être également facilitatrice et porteuse des quelques éléments qui suivront. Recevez donc avec ouverture et simplicité, de tout votre corps et de toute votre conscience, cette onde…

…Entendez que votre coeur s’y trouve parfaitement à l’aise, car cette onde est en phase, parfaitement, avec votre coeur à chacun, et se met d’autant mieux en phase qu’elle est écoutée par votre coeur. Elle est donc harmonisée et optimisée par votre propre vibration cardiaque…

silence, effusion vibratoire

A présent, dans la portance de cette onde – qui ne cessera pas d’être là au cours de cette transmission – je vais vous transmettre quelques éléments, d’abord sous forme sonore. Il y aura plusieurs séquences :

séquence sonore n°1…

séquence sonore n°2…

séquence sonore n°3…

séquence sonore n°4…


La cinquième séquence comporte peu de sons, mais ses silences sont sonores : ne croyez pas qu’ils sont vides.

séquence sonore n°5…


Nous marquons un temps d’arrêt afin qu’une intégration relative de ces séquences se fasse, avant de poursuivre…

 

…Je vous demande de ne pas avoir d’inquiétude dans le cas où votre coeur vous semble fatigué : cela est dû à l’onde porteuse qui s’est posée et n’a aucune incidence sur votre santé physique. Acceptez simplement cette ouverture de votre coeur en tant que telle.

 

Je vais à présent vous transmettre en silence une seule forme. Rappelez-vous que la dernière fois je vous ai transmis plusieurs formes. Celle-ci est unique et n’est pas du même niveau…

 

silence, transmission vibratoire (où une sonnerie de téléphone fera irruption quelques instants…)


…Ne vous inquiétez pas : la transmission n’a pas été affectée par la sonnerie de téléphone qui a eu lieu à l’instant…

Sachez que cette forme vous englobe et vous pénètre. Comme vous le ressentez peut-être, cette forme est vivante. Sachez qu’elle vous appartient, collectivement. La vibration d’Amour qu’elle porte est réelle, vous ne vous trompez pas…

nouvelle plage de silence


…Et afin de clôturer et de sceller cette forme en vous, autour de vous, et pour vous, je vais vous transmettre son nom : LOUMMAASH-AÏ…

 

Nous arrivons maintenant à l’étape où je vais vous transmettre quelques mots, comme je l’ai déjà fait. Je vous rappelle que ces mots peuvent être considérés comme des compactages de données. Ne cherchez donc pas à les analyser avec vos structures de connaissances mentales : c’est sans intérêt et ce n’est pas productif. Si certains de ces mots ressemblent à ceux de votre vocabulaire, n’y voyez qu’une commodité.

 

ELSOUN — ASTURIA —  GENTIL — KOUNDO — LAYAHO — JE PARS — J’EN SUIS — GHALLEKE T’EH — GUENOUFFA’H — TOUYAL — IJJ’A ‘L — OULLA YAA — MESSE — JOUE — MAYAR — GUELANAHO GAT –

 

Il vous est transmis à présent, disons, une sorte de jet de lumière bleue et violette. Ne cherchez pas à en imaginer la forme; contentez-vous de l’absorber dans votre corps et également dans vos structures subtiles. Si vous ressentez de la chaleur en certains points du corps, ne vous préoccupez pas…

silence, transmission vibratoire

 

Je vous laisse à présent vous baigner ou vous recueillir dans la vibration de votre coeur un moment, pendant que nous sommes encore ensemble, car cela disons condense, mature et synthétise tout ce qui vient d’être analytiquement transmis.

nouveau silence vibratoire


Voici chers Frères et Soeurs de la Terre la fin de cette transmission.

Je vous souhaite la meilleure intégration qui soit. Sachez que ces transmissions vibratoires sont d’autant plus conscientisées que vous les lisez ou que vous les entendez, mais que par ailleurs elles ont un effet quoi qu’il en soit, à travers votre Unité à tous, sur tous les corps et tous les êtres présents en cette planète. Alleluiah

Je suis Keznoar-Nd Hey Az ‘k du Haut Conseil des Hautes Consciences Intergalactiques, qui par ma voix vous a offert ces quelques éléments. Et je remercie pour sa précision la personne que nous avons choisie pour les transmettre de sa voix humaine.

Alleluiah ! Je vous dis à bientôt.

 


-des questions/réponses sur les « nouveaux corps » mentionnés sont dans : Questions/Réponses n°21-

 

via Christine Anne K. le 3/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Ashtir – n°6

 

-phrase en langue Elohim…-

…Je suis Ashtir. Je vous salue.

Vous connaissez mes jeux avec les formes. En ce jour, nous arrivons à un autre niveau de communication qui ne vous est pas encore familier, ni à vous ni à ce canal… Laissez-vous donc entraîner, défaites les amarres…

Nous aimons les jeux, vous le savez, et je vous fais jouer, parfois à votre corps défendant, parfois pour votre plaisir. Ces jeux étant comme je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises un élément essentiel, noyau en quelque sorte, de la création.

Nous allons jouer dans votre corps.

Votre corps, ne l’oubliez pas, est une création particulièrement évoluée, de nous les Elohim, en des temps extrêmement reculés au regard de votre perspective historique, mais toujours présents dans la mémoire de votre corps… Je ferai ici abstraction du fait que beaucoup de modifications avaient été déposées, forcées, imposées de différentes manières, par d’autres peuples et d’autres intervenants au sein des structures de vos corps – corps de chair et corps subtils. Cela est à présent presque entièrement résorbé, corrigé, et rénové, ainsi que vous en avez eu l’information récemment par certains scientifiques et certains membres des Hautes Consciences Galactiques qui vous ont parlé par la voix de ce canal ou par d’autres.

Considérez donc que votre corps, immense objet de création, a la capacité d’être « joué » à l’intérieur de lui-même. Je sais que vous vous demandez comment, et vous savez que j’aime vous surprendre et vous étonner un peu : vous ne serez donc pas surpris que je vous invite à un jeu dont je ne vous ai pas encore révélé les détails et le fonctionnement.

Je suis en train de jouer avec le corps de mon canal -qui, heureusement, se laisse faire. Vous pourriez penser qu’il s’agit d’une sorte de massage : ce jeu effectivement devrait être vivifiant, et il a pour but non seulement de vous ouvrir des perspectives et de vous informer, mais également de remettre en vie certaines petites choses créées dans votre corps qui n’ont pas été tellement mises en mouvement tous ces derniers millénaires… Ouh !

le canal se contorsionne et ondule pendant toute la durée de la transmission, sous l’effet de cet apparent « massage » vibratoire et jeu, et des différentes étapes qui vont suivre-


Appréciez donc comme j’étire ce qui peut vous sembler un peu élastique, et laissez-vous aller à ces mouvements qui remettent en circulation, en danse et en action des programmes très précis auxquels je m’intéressent aujourd’hui dans ce jeu. Ces programmes ne sont pas seulement des programmes de mouvement de votre corps physique, bien sûr : ils ont d’autres impacts, et d’autres possibilités d’évolution. Néanmoins, ce déverrouillage passe par certaines prises de mouvement sur votre corps… Acceptez donc de vous laisser mettre en mouvement.

…J’appuie très précisément sur un point, de couleur bleue, qui se trouve dans le bas de votre dos à gauche (pour donner une localisation très grossière). Cela déclenche des connexions avec différents points non seulement à l’intérieur mais à l’extérieur qui, si vous voulez employer une image, s’allument et s’éteignent un peu comme des lampes qui clignotent dans un jeu ou dans un dispositif lumineux.

Nous allons maintenant appuyer sur un autre point de couleur rose et vert, qui se trouve symétrique du premier, donc dans le bas du dos du côté droit : un équilibre se produit (apaisement et recentrage du mouvement)… Et une musique se déclenche, que vous n’entendez certainement pas avec vos oreilles – ce que je regrette, croyez-moi. Imaginez qu’une sorte de feu d’artifices, mesuré, harmonieux et constructeur, s’est mis en route et en quelque sorte irrigue  de courants électro-lumineux (pour parler simple) une partie considérable de votre structure. Il y a en cela des lignes de courant et des points qui sont déjà souvent actifs; mais ce qui nous intéresse est le fait que quelques-uns n’ont pas été activés, comme je vous l’ai dit, depuis fort longtemps.

Il y a en particulier six points, qui se trouvent dans un certain alignement – trois et trois – reliés à un septième point qui les couronne, qui ne sont pas à l’intérieur de votre corps physique mais à une distance variable vers l’avant, en haut… Ce sont ces points avec lesquels j’ai choisi de jouer et de vous apprendre à jouer aujourd’hui. Ces six point plus un sont une petite partie d’une géométrie beaucoup plus complexe – que je ne souhaite pas détailler pour le moment car cela vous encombrerait inutilement la pensée… (manifestations de « nettoyage ») Il y a une certaine épuration de vieilles données qui se produit, et c’est naturel.

Pour vous donner une meilleure idée de l’alignement des points avec lesquels nous allons jouer, ils forment deux rangées de trois, avec un côté gauche et un côté droit, et les trois points de droite sont symétriques avec les trois points de gauche. Ceux qui sont en bas de chaque ligne sont les plus rapprochés, et ceux qui sont en haut de chaque série de trois sont les plus éloignés l’un de l’autre. Donc nous avons deux lignes de trois points, une à droite, une à gauche, qui s’éloignent légèrement l’une de l’autre en oblique, et le point  sept est au-dessus… Grâce au fait que j’ai appuyé d’abord sur ces deux points sur le bas du dos,  d’une certaine façon nous avons donc pu mettre en activation la zone où se trouvent les six points avec lesquels nous jouons à présent.

Actuellement, nous focalisons notre attention sur le point qui se trouve côté gauche en bas de la ligne de trois points qui se trouve à gauche. Il y a là disons une petite roue d’énergie qui s’est mise en mouvement et qui va essaimer ce qu’elle a à essaimer, et j’espère que vous trouverez ça très amusant lorsque vous y serez habitués… Je sais que vous attendez que je vous donne une description des effets car vous êtes évidemment encore sous l’emprise de votre conception de la loi de cause à effet; mais plutôt que d’effets, nous parlerons de répercussions – et actuellement l’activation d’un seul point n’offre pas de conclusions intéressantes à vous expliquer. Nous allons donc continuer le jeu :

Imaginons que nous traçons un trait entre ce point et le point supérieur droit, celui donc qui se trouve en haut de la ligne de trois qui est du côté droit. Le fait de relier ces deux point crée ce qu’on appelle une polarité – polarisation plus exactement – et le courant passe. Le courant ensuite va continuer son chemin du deuxième point que nous avons activé vers le point suivant, qui se trouve être le point du milieu de la ligne de points qui est à gauche. Puis (je demande à mon canal d’effacer complètement son mental…), l’activation du point suivant se fait par le tracé d’une ligne oblique qui va toucher le point du bas à droite, puis la prochaine ligne va rejoindre ce point du bas à droite avec le point du haut à gauche, et enfin le point du haut à gauche va être relié au point du milieu à droite. L’ensemble de ces points ainsi va entrer en relation active avec le point qui est au sommet.

J’ai été obligé de vous offrir toute cette description pour que ces points s’activent en vous. Ne croyez pas que je cherche à vous ennuyer : nous sommes en train de mettre en action un dispositif, que vous possédez et qui vous permet d’expanser votre conscience d’une manière très intéressante, à savoir que votre perception des formes et des couleurs subtiles et des lignes sonores qui les parcourent, ainsi que des quelques règles mathématiques qui constituent ces géométries de Lumière, va pouvoir augmenter considérablement ses capacités, et vous permettre de voir et de comprendre beaucoup mieux toutes ces choses. Vous reconnaîtrez bien là que c’est intéressant, et qu’au delà du fait d’être un jeu c’est réellement une entrée en capacités que, j’en suis convaincu, vous serez très contents d’avoir.

Je vous invite à imaginer maintenant que les lignes de circulation que nous avons activées entre tous ces points sont toutes à la fois actives – et je crois que la meilleure image que je puisse vous donner est celle de ce que vous appelez un flipper, où il se passe des tas de choses dans tous les coins dès l’instant où vous impulsez un mouvement. La différence entre vos flippers et ce dispositif que nous sommes en train de remettre en vie, est que là nous nous inscrivons bien évidemment dans une splendide géométrie dont vous n’avez là qu’un petit élément, et que cette géométrie comporte des harmoniques absolument parfaites, et vous relie à différents plans ainsi qu’à différents niveaux de votre propre structure individuelle.

Imaginez donc que vous êtes une sorte de piano ou de piano-flipper, et que la musique qui se joue est la vôtre, car le fin du fin dans cette création est que chaque corps – même si la structure a ces points communs – chaque corps a sa propre musique. Cela vous n’en disconviendrez pas car vous le savez. Nous sommes donc en train d’expérimenter votre propre instrument!

Je vous fais découvrir à présent que cette petite structure de sept points qui constitue un élément créateur de musique, est également créateur d’expansion de conscience en vous. Nous allons maintenant la faire entrer en relation avec un autre élément que nous allons aller chercher ensemble : cet élément est également un élément de cinq points. J’emploie le mot « point » par commodité car ce que j’appelle un point en l’occurrence est un petit lieu où se concentrent beaucoup d’informations et où convergent généralement plusieurs réseaux sous différentes formes…

Nous avons donc cette petite structure de cinq points qui, elle, est située non loin de la base arrière de votre crâne, dans la région sous-occipitale mais à quelque distance de votre corps physique. Elle est simplement reliée à un point, qui lui se trouve à l’intérieur de votre hypothalamus. Nous sommes donc en train de nous amuser à relier cette petite structure à la précédente – sachant que les cinq points de cette structure-là étaient déjà en action… Ils n’étaient pas inactifs mais ils étaient en partie déprogrammés de leurs capacités pleines et entières, du fait de l’absence d’activation de la structure (de 6 points) que nous venons de remettre en action… (Je ne donne pas de noms à ces structures et c’est volontaire : cela n’est pas notre propos.) Vous remarquez donc que la mise en relation de ces deux petites structures crée un balancement et un flux sur votre respiration. La musique de votre être s’enrichit d’une sorte de contrepoint qui va vous permettre de jongler entre différents niveaux -niveaux de conscience et niveaux de compétences.

J’espère que vous trouvez cela un peu amusant, car comme vous le savez j’aime avant tout jouer et utiliser la notion d’amusement. C’est ma forme d’humour et c’est ma forme d’enseignement, comme vous le savez bien… Je sais que votre corps subit là quelques extensions et quelques mouvements qui peut-être ne vous amusent pas tellement car ils vous surprennent, mais j’insiste sur le fait que je souhaite que vous vous amusiez dans ce processus, car l’activation de tous ces courants et ces nouveaux points sera beaucoup plus fluide dans cet état d’esprit de jeu que dans celui d’une tension ou d’une inquiétude ou d’une volonté.

– Nous allons donc aller chercher dans votre programmation le programme du rire : je sais où il est, je sais comment vous faire rire (irruption de quelques rires chez le canal)… Voilà : je sens qu’il y a une détente… Je sais que j’ai pu faire rire mon canal, mais j’ignore complètement si le mouvement a suivi?… Faites un petit effort pour vous laisser rire, mes amis, ça fait partie du travail que nous faisons ensemble ! Ce travail est un jeu mais ce jeu est un travail.

… Comme ceci va également vous fatiguer un peu je vous invite maintenant à laisser reposer votre corps, et après cette canalisation je vous invite à boire de l’eau et à chanter pour optimiser l’intégration de ce jeu et de ses effets, de ses répercussions.

Mais dans le petit temps qui nous reste, je vous invite à vous détendre et à visualiser une forme de couleur bleue, qui tourne de la gauche vers la droite… Elle a un centre, et de ce centre partent des sortes de flammes qui s’incurvent et qui sont blanches et bleues, et l’ensemble de cette forme tourne, ainsi qu’une sorte de lumière bleue avec du blanc dedans…… Je vous invite à vous rendre compte, au bout d’un moment, que dans le mouvement de cette forme apparaissent d’autres formes; et ces formes vous nourrissent, elles vous régénèrent… Et l’ensemble de cette forme en mouvement émet un son -que vous n’entendez pas avec vos oreilles mais que je vous invite à accueillir…. Avec la vitesse une lumière verte apparaît, et puis au centre vous allez voir apparaître du rose… puis du blanc. Ne cherchez pas à comprendre ni à maîtriser mentalement, simplement laissez-vous nourrir, quelles que soient les couleurs et les formes qui apparaissent…

Sachez que cette forme est immense, et que c’est vous-même qui la créez, avec ce que nous venons d’ouvrir….

Cela n’est pas un exercice de visualisation créatrice tels que vous les connaissez : c’est réellement votre entrée dans votre niveau de capacités, simplement, dans cette mise en forme très précise, que moi je vous ai proposée (car bien évidemment vos capacités ne se limitent pas à cette forme-là).

C’est moi qui ai induit cette forme car elle contient ces éléments nourrissants et régénérants, mais la complexité de ce qu’elle vous propose est rendu possible par votre propre activation de la petite structure que nous avons joué à illuminer et à activer. Alleluiah.

Je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-Formes et Prince des Jeux. Je vous salue avec tout mon Amour, dans la Loi de l’Un qui n’est qu’Un, et au Service duquel je suis entièrement.

-…N’oubliez pas de boire plusieurs verres d’eau-.

 

-à cette canalisation fait directement suite celle d’Eshtananda, autre Elohim, qui la complète à sa manière-

 

via Christine Anne K. le 2/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Keznoar-Nd Hey Az ‘k & Hautes Consciences I-G.

 

 

Ce message assez particulier des Hautes Consciences comporte de nombreuses plages de transmissions vibratoires données dans un ordre et une forme absolument précis (séquences sonores, noms, formes, vibrations « pures », mots….).

Au cours de la lecture du texte il est donc vivement recommandé de vous accorder  personnellement l’espace de silence, de temps et de réceptivité permettant d’engrammer « posément » ces nombreuses données « compactées »  – déconnecter le reste de votre connexion internet pour cette retransmission est une bonne chose…-.

Le fichier son est également disponible  : http://vimeo.com/23239069

 

…Que s’établisse le canal de communication en cet instant avec l’ensemble conjoint des Hautes Consciences Réunies de cet Univers; et plus particulièrement entre vous et nous, Confédération Intergalactique de l’Unité et de la Lumière.

Moi qui vous parle par la voix et l’intelligence de ce canal nommé Christine, je suis un membre de ce Conseil des Hautes Consciences, et mon nom que je vous donne est Keznoar-Nd Hey Az ‘k.

Vous avez déjà reçu à environ deux reprises des messages ou des instructions émanant de notre Conseil, cela par l’intermédiaire de l’un de nos porte-paroles nommé Ronan Teo Arth – qu’il soit salué.

J’ai ouvert cette communication pour laquelle nous avons pris rendez-vous les uns avec les autres afin de vous mettre en liaison, vous, Peuple de la Terre, avec les membres de notre Conseil, et cela nécessite cette ouverture d’un canal de communication spécifique, car nos membres sont extrêmement « disséminés » pourriez-vous dire, et sont de natures, de formes et de vibrations différentes. Ainsi se trouve nécessaire l’établissement d’une onde porteuse et intégratrice de toutes ces différentes vibrations pour créer, disons, le langage commun et la circulation des données et des discussions entre nous.

Ce sont les vibrations de nos coeurs qui sont enregistrées, principalement, ainsi que celle de nos intelligences… Vous bénéficiez donc en cet instant de la liaison avec moi…

(temps de silence) …Vous êtes actuellement dans ce silence en train d’être nourris par l’onde qui conjugue nos différentes vibrations de coeur et d’intelligence, et nous avons fait en sorte que cette vibration soit dirigée non seulement vers la personne que nous avons choisie comme canal, mais qu’également cette diffusion se fasse horizontalement : ainsi cette personne actuellement a la capacité de diffuser horizontalement cette vibration, et vous la recevrez tous – que ce soit dans l’instant, ou de façon légèrement différée selon vos capacités individuelles à la recevoir au bon moment.

 

Il nous est apparu de la plus haute importance de réaliser cette transmission : je vous invite donc à l’accueillir de tout votre corps – j’entends par là l’ensemble de ce que vous appelez vos corps subtils, corps de Lumière, et je ne sais pas très bien quoi dans votre langage. Je m’adresse à tous vos langages et à tous vos systèmes de conception et de représentation de ces corps, quels que soient vos origines ou localisations, vos langues, vos systèmes culturels et vos philosophies.

enchaînement de différentes séquences sonores

Les petites séquences sonores que vous venez de recevoir et celles qui vont suivre, font partie de notre transmission. Je peux simplement vous faire passer le message que chacune de ces séquences sonores provient de l’un de nos groupes… Sachez simplement que ces groupes sont localisés de façons très distantes et diverses (et les explications sur ces localisations ne sont pas d’une utilité fondamentale dans cette transmission). Recevez de tout votre coeur et de toute votre intelligence l’ensemble de ces transmissions qui vous sont offertes dans l’immensité et la générosité, et l’absolu de l’Amour de la Lumière et de la simplicité de ce que vous appelez l’Un, qui n’est qu’Un, et qui à l’infini se déploie dans son Unité.

encore plusieurs séquences sonores

Voici la dernière séquence programmée dans le cadre de cette transmision :

dernière séquence sonore


Vous allez également recevoir la transmission de formes géométriques et colorées.

Voici la forme n°1… Ayez confiance dans cette réception : nous avons accès aux portes de votre mental…

Je ne commenterai pas ces formes, ni ces couleurs. Vous m’excuserez de la sobriété de mon intervention. Les mots sont de peu de poids au regard de l’ensemble de ce qui vous est transmis…Ce commentaire étant fait, je vous invite à recevoir :

La seconde forme…

Forme n°3…

Forme n°4…

Forme n°5…

Forme n°6…

Forme n°7 – la dernière…

Fin de la transmission des formes.

 

Une vibration de couleur blanche à présent vous est envoyée…Cette couleur a pour fin de vous permettre d’intégrer, de condenser, de synthétiser ce qui a été transmis.

 

…La vibration maintenant est concentrée sur une localisation précise de ce que vous appelez votre plexus cardiaque. Nous vous invitons à la recevoir autant que possible avec tout votre amour, en toute conscience, car ainsi cela vous relie à nous tous, dans une pure vibration d’amour, qui a sa part de joie et de beauté. Il se peut néanmoins que certaines sensations au niveau de votre plexus cardiaque se produisent, et en ce cas elles ne doivent en aucun cas vous inquiéter. Cela s’arrêtera avec la transmission, lorsqu’elle s’arrêtera.

 

Pour terminer, je vais vous adresser un certain nombre de mots :

– RÉSEAU – – TAMAR – – JEST – – ANNTOUR – – FOND – – ÉLÉVATION – – SHINNT’H- – PERMANA’- – SENTEUR  – – YESSOULA – – NAOU-MIA – – RETOUR – – LIGNE DROITE – – ‘L’A ZOUALA- – VÉHICULE – – AJOUN – et le dernier : – BASSALLI ‘U –

…L’ensemble de ces mots constitue donc également un ensemble de données qui vous sont transmises. Ne croyez pas qu’il s’agisse d’une énigme à résoudre (que ce soit par la combinaison des mots, par la recherche de leur sens, ou par toute autre méthode). Considérez ces mots comme des compactages de données, chacun étant ce qu’il est. L’ordre dans lequel ils sont donnés est choisi. Et le choix de cet ordre a pour vertu la meilleure harmonie possible pour l’envoi de ces données et leur réception.

 

…Je vais à présent pour terminer cette transmission vous faire parvenir la dernière séquence vibratoire sous forme de Lumière. Ne vous attendez pas à voir ce que vous appelez de la lumière dans votre grammaire visuelle. Ce qui vous est envoyé est de la Lumière véritable qui n’a aucun impact sur vos cellules visuelles mais qui impacte votre structure atomique…

silence d’effusion vibratoire

Nous allons à présent clôturer cette transmission vibratoire ainsi que mon intervention. Je vous inviterai – partant des connaissances que nous avons de vos corps et du milieu dans lequel ils vivent – à boire une certaine quantité d’eau dans laquelle vous pourriez ajouter un peu de miel pour vous fluidifier l’intégration harmonieuse et la sagesse de l’ensemble de ces données, de ces sons, de ces lumières, de ces formes, de ces notions, de ces algorithmes.

Il y a également, enfin, dans cette transmission un aspect relatif aux particules que vous nommez bosons dans la structure atomique dont vous avez connaissance.

Nous adressons tous nos remerciements à ceux d’entre vous et aux intermédiaires sur le chemin qui ont facilité et préservé la qualité de cette transmission. Nous vous souhaitons bonne réception, bonne intégration, et vous saluons de tous nos coeurs et nos intelligences, dans la Lumière de l’Un, nous Conseil Réuni des Hautes Consciences, par ma voix Keznoar-Nd Hey Az ‘k, et celle de ce canal. Alleluiah

 

…Du peuple des crapauds et des grenouilles :

Le peuple des crapauds et des grenouilles vous saluent de leur chant, et vous informent de leur joie à avoir facilité la qualité de cette transmission par la pose d’une onde porteuse, véhiculée par leur chant. Alleluia.

Nous vous aimons, Frères humains.

 

 

via Christine Anne K. le 8/04/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Ashtir – n°5

 

Cette intervention d’Ashtir s’enchaîne avec l’intervention d’Eloha (n°10).

 

….langage de lumière…

 

Salut à vous, bien aimés de votre Planète, bien aimés des Univers, bien aimés de vous-mêmes, bien aimés des dieux que vous devenez de jour en jour, bien aimés de la Source Une qui n’est qu’Une, bien aimés de la loi de l’Un qui n’est qu’Un.

Je suis Ashtir, le vénérable, comme aiment à me nommer mes frères et soeurs et mes enfants, et je vous enseigne à ma façon la science des formes et des changements de formes, et des jeux créateurs de formes.

 

Nous allons imaginer ensemble une forme que vous connaissez historiquement, bien que vous la connaissiez imparfaitement. C’est celle qui avait servi à représenter ce que vous appelez la Tour de Babel, dans certaines images que la plupart d’entre vous ont déjà du voir. Il s’agit donc d’un édifice qui s’élève en cercles successifs pour monter vers le ciel en devenant de plus en plus étroit, et qui sur certaines images, penche un peu. L’histoire, si je ne me trompte, raconte que les hommes ont voulu édifier cela pour monter vers le Très-Haut, et puis se sont trouvés divisés, soudain, par des langages différents qu’ils ne comprenaient plus, et qui les ont empêchés de poursuivre leur oeuvre.

Cela est bien l’exemple (ou le contre-exemple) de ce que l’intelligence collective non régie par les lois de l’harmonie peut rencontrer comme réussite, ou comme échec, car sachez que dans une véritable harmonie collective, il n’y a pas de barrière de langage, et que s’il vous advient un jour de contribuer à l’élaboration d’un travail ou d’un édifice avec de nombreux êtres de différentes origines, de différentes formes et parlant chacun leur langue, vous n’aurez aucune barrière de communication car la langue du coeur et de la Lumière est universelle, et vous ne pouvez que vous comprendre et fonctionner dans l’harmonie. Si effectivement cela n’est pas le cas, il y a dysharmonie, il y a division, il y a non-réalisation, il y a échec, ou il y a tour qui penche, il y a inachèvement… Cela n’est pas -bien évidemment- ce qu’aujourd’hui nous vous souhaitons.

Nous allons donc imaginer qu’il serait en votre pouvoir, en tant que regroupement de par exemple quelques milliers d’individus, de réaliser, d’architecturer, de projeter, de vouloir réaliser dans la matière, un édifice ayant grosso modo la forme qui a été évoquée -qui est donc celle d’un cône spiralé, pourrait-on dire, dont la base est plus large et où la spirale tout en s’élevant involue vers une forme de plus en plus étroite. Il s’agit strictement d’un exemple : je ne vous invite pas à réaliser cette structure (sauf si vous y voyez un véritable intérêt, bien évidemment).

Vous allez donc avoir à mettre en jeu un certain nombre de facteurs. Sachez que les nombres, comme vous vous en doutez, sont d’une grande importance. Vos facultés et vos connaissances, à la fois en mathématiques, en architecture, en résistance des matériaux, en balistique, en musique, en subtilisation -c’est-à-dire l’art de passer du dense au subtil- et bien d’autres compétences encore, vont devoir se conjoindre pour pouvoir matérialiser un tel projet… Surtout que peut-être vous aurez envie de ne pas le matérialiser en pierres mais dans des matériaux plus futuristes, tels que certains métaux ou alliages ou même simplement des vibrations colorées…

Comment donc allez-vous faire si ce n’est en conjoignant vos innombrables capacités individuelles et le pouvoir de vos pensées – car la première étape sera d’élaborer collectivement la vision. La vision ne doit pas appartenir à un seul car cela est voué aux dérives du pouvoir, aux dérives des conflits de la non-compréhension, et soit à de la réussite au prix de grands sacrifices et de grandes souffrances, soit à l’échec : cela est une problématique appartenant à la matrice et non pas à ce que vous avez à faire. Vous avez donc à conjoindre non seulement toutes vos compétences -chacun dans les domaines qu’il a su développer- mais également la force de vos pensées conjointes et de vos coeurs unis pour l’élaboration, donc, d’une vision unifiée.

Cela ne se fait pas uniquement par la volonté et la puissance mentales : cela se fait par la magie des coeurs, de la vision des coeurs et de l’intelligence des coeurs, et de la puissance de création très véritable des coeurs réunis. Cela se fait également par les sons subtils et le réseau des formes subtiles qui sont créés d’emblée par l’harmonisation en groupes, et en sous-groupes, de chacun des êtres avec les autres et tous ensemble, dans ce processus d’élévation collective.

A vrai dire, la forme dont je vous parle en réalité est une véritable image de ce qui se produit lorsque vous oeuvrez ensemble : il y a effectivement cette énergie qui part du cercle que vous formez, et qui va s’élever en tournant pour converger petit à petit par la force de vos désirs, l’union de vos coeurs et de vos intelligences, et par votre affiliation à l’Un et à la loi de l’Un, en un point de plus en plus focalisé qui sera l’unification et l’aboutissement, et la concentration des énergies de tout de que un par un vous contribuez à fournir dans cette vision, dans ce désir, dans cette élaboration… Et la Tour de Babel ici ne saurait s’effondrer si vous êtes en harmonie! Et Babel devient une réalité magnifique qui véritablement va s’élever vers le Très-Haut : qui est, et qui n’est autre que votre oeuvre transfigurée à tous dans l’Unité, et non plus dans la division de la diversité mal harmonisée et mal comprise.

 

Vous allez imaginer maintenant que cette forme, une fois réalisée dans le subtil, a le pouvoir d’émettre des vibrations sonores, et que le niveau de vibration sonore qui est atteint dans le point où tout se focalise est d’une puissance extrêmement importante. Que fait-on avec cette puissance, me direz-vous ? Cette puissance va vous ensemencer : et ainsi qu’un jet d’eau qui se forme en l’air et retombe dans sa forme idéale de tous les côtés -ou ainsi qu’un champ magnétique qui, après avoir convergé, diverge de façon harmonieuse en se déployant dans toutes les directions alentour- cette énergie concentrée, magnifiée, vibratoirement harmonisée dans l’amour de l’Un et dans le désir de tous, va retomber comme les gouttes de ce jet d’eau, de cette fontaine et vous ré-ensemencer à l’infini, et non seulement ceux qui ont activement élaboré la forme dont nous avons parlé, mais également les autres…

Là est le véritable sens de la création et de la co-création de ces formes : il s’agit en vérité d’entretenir la vie. Et les nouvelles formes ne sont pas là juste pour le plaisir de créer de nouvelles formes, mais sont là pour entretenir la vie et engendrer de nouveaux possibles; car chaque retombée de ce jet d’eau dont je vous ai parlé, chaque retombée harmonique, doit avoir le pouvoir d’ensemencer par toute l’énergie produite l’élaboration d’un nouveau désir, d’une nouvelle dynamique, peut-être les prémices d’une nouvelle création, d’une nouvelle mise en groupe qui va elle-même déclencher l’élaboration collective d’un nouveau projet et sa réalisation…

 

Ainsi est l’oeuvre de co-création que vous êtes si chaleureusement invités à envisager d’entreprendre dès que vous en aurez les véritables capacités, ce qui à vrai dire ne saurait tarder, du moins nous l’espérons de tout notre coeur… Vous allez donc être en plein possession de ces capacités de vivre et d’engendrer le renouvellement, le déploiement, l’architecturation (je crois que ce mot n’appartient pas à votre dictionnaire) de tout ce que sera l’ensemble et les beautés de votre nouvel habitacle commun, que cela soit sur la surface de cette planète telle que vous la connaissez -mais qui est en train de changer considérablement- ou que cela soit dans l’espace encore non expérimenté physiquement par vous de son émanation, qualifiée de Nouvelle Terre, ou de Néo-Terre, ou de Nova Gaïa.

Nous nous réjouissons immensément du déploiement très proche maintenant de ces nouvelles possibilités, de ces nouvelles réalisations.

Votre vocabulaire usuel ne m’aide pas, car le mot nouvelle ou nouveau ne m’est pas si agréable tant il est chargé de projections mentales et de falsifications. Le nouveau à vrai dire n’est pas censé être plus à la mode et plus excitant que ce qui est (ainsi que le mot nouveau le sous-entend la plupart du temps dans vos cultures, du moins celles qui ont encore cours)…J’aimerais donc employer un mot qui ne sous-entende aucune dévalorisation par rapport à ce qui est car : ce qui est peut avoir à disparaître lorsque cela a fait son travail et son temps, mais peut aussi avoir la valeur de ce qui est. Et dans l’éternel présent que vous êtes appelés à vivre la nouveauté n’est pas quelque chose qui fait la grimace au passé, car il n’y a pas de passé. La nouveauté c’est simplement la vie qui continue, c’est simplement la création qui se déploie. Ce n’est pas une paire de chaussures neuves, clinquante, et qui sera faite pour être jetée lorsqu’elle ne le sera plus. La nouveauté s’engendre dans le présent, et sur la base des harmoniques du présent elle construit ce qui doit devenir le présent dans ses nouvelles lois, ses nouveaux besoins.

(Je me rends compte qu’il est extrêmement difficile et laborieux de développer ces notions dans l’utilisation de ce langage, qui n’a pas coutume de se référer à une absence de temps linéaire… Je vais faire une pirouette, c’est la seule solution : vous savez combien j’aime les pirouettes!).

 

…Je vais donc renverser complètement la forme dont nous avons parlé, et nous allons imaginer que la base large du cône se trouve très loin en l’air, et que le point de focalisation se trouve au sol. Cela va vous permettre d’abandonner toute représentation logique, et à moi aussi. Nous allons donc envisager que le point de focalisation se répand et répand son énergie dans l’instant, et strictement dans l’instant, à la base : là est le secret de ce que je vous disais. Le nouveau, l’aboutissement est à la base et n’est pas dans les lointains, dans un endroit où l’on doit monter très haut pour l’atteindre, si haut qu’on ne le voit pas : non, l’instant et la nouveauté sont bien dans ce point qui rayonne à la base et qui ensemence dans l’instant , et qui ensemence tout ce qui doit être ensemencé… Je ne sais pas si vous me suivez, je ne peux pas l’expliquer autrement aujourd’hui.

Vous pouvez donc intégrer dans votre représentation le fait que cette forme dont nous avons employé l’exemple existe à la fois dans les deux sens, c’est-à-dire tête en haut et tête en bas, upside down in english, et tout le secret est là, car c’est là que réside la véritable identité du temps… Mais je m’aventure là dans des notions qui actuellement vous sont encore difficiles… Je souhaite cependant que cette image soit bien engrammée dans vos mémoires, car elle contient la quantité d’information qui vous est nécessaire pour élaborer vos désirs, collectivement et dans l’harmonie, et dans l’abolition du temps linéaire, c’est-à-dire dans l’instant -ce qui ne veut pas dire dans la précipitation-… L’Instant est éternel et l’Eternité est un Instant. La création s’élabore et prend son temps mais elle a lieu dans la fulgurance parfaite et harmonique d’un Instant, et cet Instant est une Eternité.

Vous pouvez donc vous réjouir de savoir que vous avez la tête en haut et la tête en bas, mes chers Aimés! Je vous fais là une petite plaisanterie.

Je crois que mon intervention est suffisante. Je vous invite à vous réjouir, et à oublier tout ce que j’ai dit pour mieux l’intégrer. Alleluiah. Je me retire.

Je suis Ashtir, le vénérable Ashtir, maître-es-formes dans l’Instant de l’Eternité. Alleluiah.

 

Par rapport à ce qui s’est dit, il peut y avoir également réponse à une ou deux questions…

 

Il me semble que l’on peut faire un commentaire : je n’ai rien compris !…

Soyez en paix, mes Biens-Aimés. Vous connaissez la subtilité et l’esprit un peu facétieux de notre bien aimé Ashtir, qui ne sert de couverture qu’à la complexité et à la subtilité d’un maître-es-formes dont les arcanes ne sont pas si évidentes pour le mental humain. Sachez et soyez rassurés qu’il vous a transmis des informations extrêmement utiles, que le message vibratoirement est transmis, et que vous êtes par là-même invités à ce que votre mental perdre le contrôle d’un certain nombre de représentations et de logiques limitées qui sont encore bien souvent les vôtres (ce dont nous ne vous tenons pas rigueur). Je vous rappelle qu’Ashtir a conclu en disant d’oublier tout ce qu’il a dit : c’est la meilleure façon de l’intégrer. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 7/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Eloha – n°10

 

 

 …chant…

 

Je souhaite glisser les timbres de ma voix dans les trilles de ces oiseaux qui nous entourent. Je m’adresse à vous par leurs voix, autant que par les paroles qui se disent…

Voici que je reviens vers vous mes très Aimés. Eloha je suis. Créatrice, multi-créatrice de joies, de lumières innombrables, car c’est là ma Joie et c’est là mon Service. J’agis dans la Joie et le Service de l’Un, qui est pour moi seul Trésor. Et il n’est nul autre que celui-là, même parmi les innombrables et magnifiques trésors de création que nous, les Elohim, avons pu réaliser.

« Il n’est que l’Un et il n’est d’autre Trésor, et je suis en son Service »…

Cela, cette phrase, est notre devise, pourrait-on dire… notre « zikr » dirait un soufi.

« Il n’est que l’Un. Un est seul Trésor. Je suis en son Service »…

Ainsi je sers, dans toute la magnificence et la Joie de ce qui peut être réalisé. Ainsi je vous invite, vous, tous les co-créateurs de votre nouveau Monde, à être dans la Joie, sachant qu’il n’est d’autre trésor que l’Un, mais que tous les trésors que vous pouvez créer sont en vos capacités. Chacun de vous est une résonance du Trésor et chacun de vous a la capacité de porter ne serait-ce qu’une infime part de ce qu’il ou elle est dans l’oeuvre magnifique de co-création que vous avez à présent à développer tous ensemble, fraternellement, joyeusement, dans le respect infini et l’amour des uns des autres (car en cela personne n’impose sa volonté au détriment d’une autre). Tous est fluide : tout est magnifique et chacun de vous peut constater que le résultat est bien plus beau et parfait que si vous aviez oeuvré en solo.

Vous avez entre les mains, si l’on peut dire (je parle de vos mains subtiles autant que matérielles), une immense palette de sons, de formes, de désirs qui sont des vibrations, de fragments, d’images, que vous tentez de rassembler et d’unifier pour leur donner une cohérence, de nombres, de lois implicites de l’univers auxquel vous appartenez et à l’intérieur duquel s’inscrit votre oeuvre – car oeuvre il y a dorénavant.

Vous me direz, bien sûr, qu’il y a encore bien des choses, des lourdeurs du passé qui sont là (et qui au regard de certains, sont bien là), s’imposent, et sembleraient ne pas avoir bougé d’un iota… Cela, sachez-le, peut être vu ainsi par ceux qui en quelque sorte font le choix de ne pas voir autrement. Cela, par d’autres, peut-être perçu comme en train de s’alléger, de se fragmenter, dans une forme de processus de désintégration lente – parfois par pans entiers – de structures qui soudain montrent leur fausseté, leur fragilité, leur non raison d’être, et qui ainsi se révèlent non adaptées à vos besoins collectifs ou individuels.

Il y a de grands mouvements de création et de co-création actuellement qui se dessinent au sein de l’humanité, parfois dans des formes que vous croyez encore lire comme compréhensibles -en tant que phénomènes politiques par exemple ou que phénomènes éducatifs, culturels… Mais sachez que vous pouvez également lire ces nouveaux mouvements de conscience comme très exactement des dynamiques d’élévation de la conscience, et de chemins qui se cherchent collectivement dans un projet encore peut-être non formulé de co-création de nouvelles conditions d’existence, de vie ensemble.

Il y a là comme un piano donc vous avez à découvrir la fonction des différentes touches. Mais gardons l’image de la musique que ce piano joue (et ne faites pas de projections dans des fonctions logiques, mentales). L’intelligence supérieure qui vous gouvernera dans ces co-créations -vous allez être surpris- n’a pas besoin tellement d’utiliser le canal de votre mental, sauf comme un outil assez performant qui permet de formuler et d’élaborer des analyses, de raisonner – ce qui permet de rationaliser un projet ou une tâche à un certain stade mais n’a véritablement pas d’autre utilité… La véritable intelligence du projet, de la création, est d’un tout autre niveau et vous allez découvrir que vous pouvez collectivement la mettre en oeuvre avec la puissance de vos coeurs et de vos consciences qui ascensionnent ensemble.

C’est l’intelligence de la Lumière à laquelle vous avez accès : il s’agit de votre Lumière, et vous allez découvrir de jour en jour et de plus en plus que vos Lumières se conjuguent, ne sont pas séparées les unes des autres; et ne peuvent et ne savent que fonctionner dans la co-création, c’est-à-dire l’intelligence de groupe, l’intelligence des coeurs en groupe. A ce stade-là, il n’y a qu’un coeur qui est partagé.

Dans mes nombreuses interventions précédentes, je vous ai détaillé un certain nombre d’outils auxquels, de par ce que vous êtes, vous avez collectivement accès – et ne croyez pas que je plaisante. Il m’est arrivé, bien sûr, d’employer des formulations un peu ludiques pour parler de certaines choses comme des perles, je me souviens, comme de certains jeux avec l’eau, comme de rires… Je vous ai parlé de la Lumière qui est au bout de vos doigts. Je vous ai parlé des formes géométriques qui se dessinent lorsque vous dansez. Je vous ai parlé du pouvoir de la Lumière qui est dans vos yeux.

Je vais vous parler aujourd’hui de la capacité qu’a votre coeur de créer des formes. Les formes dont je parle ne sont pas à proprement parler des objets : ce sont des formes subtiles, et la jonction d’un coeur à l’autre et d’un groupe de coeurs engendre – lorsqu’il y a harmonie ou harmonisation active entre les coeurs – un ensemble de lignes d’énergie qui forment un réseau, qui la plupart du temps épouse une véritable géométrie. Vous pourriez par exemple, pour visualiser un peu, vous référer à certaines magnifiques géométries fort complexes que vous pouvez voir dans les motifs décoratifs de la culture arabo-andalouse. Ce n’est qu’un exemple pour vous aider à trouver le chemin; je ne vous invite pas par là à créer par votre mental ces formes : cela est une voie d’illusion. Je vous invite simplement à être conscients, dans votre coeur, et dans l’abandon à ce qui est – qui est l’opposé de la volonté de faire – à être conscients donc du pouvoir que la réunion de vos coeurs peut avoir d’engendrer, sans que vous en ayez mentalement le contrôle, de telles formes… Si votre mental n’a pas de contrôle, en revanche l’intelligence de la Lumière qui vous habite est parfaitement apte à faire bouger ces formes et à les employer pour engendrer de véritables constructions collectives : on pourrait dire, par exemple la première résonance, avant matérialisation, d’une nouvelle structure de vie ensemble. C’est un exemple des innombrables choses que vous pouvez co-créer par le recours à vos intelligences de Lumière.

 

Beaucoup d’entre vous à présent ont la capacité d’entendre des sons subtils, et vous pouvez, vous allez pouvoir prochainement, employer cette capacité de façon active, et non passive comme actuellement elle l’est encore pour la plupart. Les sons vont vous guider, les sons vont vous réunir, les sons vont vous fédérer et vous allez pouvoir jouer, moduler, dans le respect des lois de l’harmonie dont la science ne vous est pas inconnue au niveau de votre conscience supérieure : tout cela afin de créer, de déployer et de faire fonctionner à travers des ensemble de sons des structures subtiles qui peuvent être d’une grande puissance et d’une grande efficacité.

Aucune notion de pouvoir ne doit être présente dans ces actions, et ce qui vous protège individuellement de toute erreur ou tentation de pouvoir, c’est que cette forme de travail est collective. Il n’y a pas réellement possibilité de réaliser ces choses en solo. Et même une réalisation qui peut se faire, disons, à deux ou trois aura besoin pour fonctionner réellement de s’intégrer dans un ensemble plus vaste dans lequel elle doit être harmonique. Vous aurez donc pour guides certaines lois d’harmonie auxquelles vous ne pourrez pas, pourrait-on dire, échapper; sachant que ces lois ne sont que des générateurs de Joie, d’espace, d’étendues et de multi-possibilités, et en aucun cas des lois qui enferment ou qui privent de liberté. La véritable liberté est harmonique, elle n’est pas chaotique. J’espère que vous en conviendrez avec moi, mes Très Aimés.

 

Je sens battre vos coeurs, je sens la pulsation de Joie qui à présent s’est installée dans vos cellules, dans vos enveloppes subtiles, ainsi que dans vos corps de matière. Je sens comme cette pulsation s’est débarrassée pour un très grand nombre d’entre vous, pour un immense nombre d’entre vous, de ce qui l’alourdissait, la déviait, l’empoussiérait ou la faisait mourir. Vous êtes à présent en possession de ce que vous êtes véritablement : il vous suffit de désirer l’expérimenter et de ne plus vous accrocher à ce qui, en termes de vieilles structures, existe autour de vous et à quoi vous êtes tellement habitués que parfois vous ne voulez pas regarder au-delà.

Rappelez-vous que vos enfants, en cela, peuvent être de précieux éclaireurs, car ils sont venus pour cela : pour construire avec votre aide toutes ces nouvelles formes, ces nouvelles structures, ces nouvelles formes de vie que vous n’imaginez même pas aujourd’hui -car dans la plupart des cas, les visions que vous avez pu avoir, que vous avez, que certains ont pu représenter en images ou en récits, certes vous ont fait plaisir et vous aident…Mais ne sont qu’un rideau par rapport à la véritable réalité que vous ne saviez pas encore entrevoir et que vous allez pouvoir faire être. Je le sais et je serai à vos côtés.

C’est pour moi créatrice et co-créatrice à l’origine de vos corps, une réalisation magnifique de pouvoir observer à présent comment cette création que j’ai réalisée, que j’ai vu évoluer, va maintenant pouvoir en quelque sorte devenir auto-créante par elle-même… Lorsque vous avez un petit enfant, vous vous émerveillez de jour en jour de son développement, que vous ne faites que nourrir mais qui est sa propre création. Et c’est pour vous une joie sans cesse renouvelée, et qui vous porte, qui vous exalte, et qui vous donne goût à la vie -lorsque par hasard elle s’est assombrie. Eh bien pour moi, je me vois à présent en train d’assister à quelque chose que l’on pourrait dire comparable mais qui est d’une envergure, vous n’en douterez pas, infiniment plus immense, complexe – à la fois en nombre et en qualité des possibles.

Voilà ce dont je me réjouis infiniment. Et je vous invite à recevoir en chaque infime parcelle de vos êtres, de vos coeurs, de vos corps, de vos pensées, les perles de Lumière de cette Joie qui vont achever de vous ensemencer dans vos nouvelles capacités de co-créateurs. Bien sûr, ces capacités vont sans doute rester latentes un certain temps, sauf pour ceux qui ont déjà franchi un certain nombre d’étapes avant les autres et qui sont encore peu nombreux. Ces capacités vont rester latentes mais justement, c’est en toute beauté qu’elles vont s’épanouir dans le silence, et puis se manifester soudain et fleurir comme un véritable printemps. N’en doutez pas un instant et réjouissez-vous. Sachez que votre Joie, votre Joie de cela, ne fera que décupler vos possibilités. Alleluiah.

Je suis Eloha, mère Elohim, et dans toute ma Joie et mon Amour et mon respect de ce que vous êtes, mes Très Aimés, je me suis adressée à vous en ce jour; et je sais que notre vénérable Ashtir va vous parler ensuite.

Il y a possibilité qu’une ou deux questions soient posées concernant ce qui vient d’être dit, si vous en avez…

(voir session de Questions/Réponses n°16)

 

 

 

via Christine Anne K. le 7/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°8


Très Aimés, je me présente à vous, je suis Eloha, votre Créatrice qui vous aime. Vous êtes pour moi perles chatoyantes, gouttes de Lumière, corps de beauté, architectures de vibrations subtiles, un peu de l’eau, un peu du feu, un peu de minéraux, de l’air qui circule dedans, de l’éther… Vous êtes notes de musique, une fois ces éléments stabilisés.

J’ai mis tout mon Amour et ma science dans cette œuvre, qui bien sûr et à mon émerveillement ne cesse d’évoluer par elle-même : vous.


J’adore, ainsi que je vous l’ai déjà dit, aller jouer les perles de ma voix sur les cascades d’eau et de Lumière, et je me réjouis immensément et joyeusement car je sais que ces cascades de Lumière, vous allez les rencontrer pour beaucoup d’entre vous, en quittant les illusions rigides, et sombres, et opaques de cette densité illusoire mais dense dans laquelle vous vous êtes trouvés obligés de rester, et cela malgré moi.


Je voudrais entendre votre rire de joie, d’émerveillement, de puissance lorsque vous allez cascader, lorsque vous allez jouer de votre Lumière, lorsque vous allez créer comme vous l’a dit Ashtir, dans les cadres d’un modèle, votre nouvelle forme, votre nouvel Être dans sa forme nouvelle, car l’Être en son essence ne change pas; même si votre conscience, on pourrait dire, va changer, car elle va retrouver ses capacités illimitées que dans votre dimension dense elle a perdues… Certains d’entre vous, je le sais, déjà ont retrouvé du moins en grande partie ces capacités illimitées, mais sont encore en quelque sorte coincés par la présence corporelle, et nécessaire, dans ce monde qui est le vôtre encore.


Votre corps fut une extrêmement belle création avec de nombreux détails extrêmement joyeux et raffinés. Je vous en avais raconté un ou deux la dernière fois que nous nous sommes rencontrés… Je ne m’étendrai pas sur les modifications qui par la suite (et contre mon gré) furent adjointes à vos corps, ni à ce qui en fut soustrait par ceux qui s’emparèrent du contrôle du monde dans lequel vous viviez et avez continué de vivre. Mais je tiens à vous rappeler aujourd’hui, justement, la très belle perfection et la magnifique création raffinée, splendide qu’étaient vos corps à l’origine -origine que vous portez encore en vous, même si vous ne le savez pas dans votre conscience mentalisée que vous appelez pensée et connaissance.


 Je vous inviterai donc, mes très Chers, mes très Aimés, mes très Choyés, partant de ce que je vous dis, à la Joie de vous rappeler -aussi bien que vous le pourrez- le fait de cette très belle origine car, dans le franchissement du Seuil que vous allez pour la plupart d’entre vous réaliser d’ici peu, laissez-vous appeler par ce qu’il y a de plus beau en vous, de plus parfait, de plus immense et de plus joyeux… Cela a fait partie des programmes d’origine de vos corps, corps non seulement physiques, mais subtils et de Lumière. Ne vous voyez pas à la baisse, voyez-vous à la hausse (pour employer des expressions que je n’aime pas beaucoup mais qui appartiennent à votre système de compréhension).


Ainsi, j’aimerais que vous puissiez retrouver en vous le goût des cascades rieuses que j’avais instillé au sein de vos gènes dans un petit programme musical, rieur, cristallin, par exemple…Je ne vais pas vous lister tous les programmes, cela serait ennuyeux. Je compte simplement sur la capacité subtile et vibrante de votre mémoire corporelle de reconnecter à ces systèmes d’information qui sont encore présents dans vos codes génétiques et ainsi, vous reconnectant à vos origines les plus authentiques, et les plus belles, et les plus immenses, de vous retrouver de l’autre côté du Seuil en toute Puissance et en toute Joie…


Car les multi-dimensions vous attendent dans votre Puissance et votre Joie. Votre perfection vous a été enviée, si l’on peut dire. Ne la négligez pas, ne la sous-estimez pas -cela néanmoins en toute humilité et en toute simplicité : il ne s’agit pas de faire reluire vos egos spirituels ou ce qu’il en reste encore… Notre vénéré Ashtir vous a déjà suggéré certains exercices agréables et intéressants de jeu avec votre forme, et suggéré la rencontre avec des êtres d’autres formes. Je me joins à lui dans cette suggestion.


Pratiquez la danse de vos corps en imaginant également celui de tel ou tel animal que vous aimez car peut-être, sans le savoir vous lui ressemblez, et vous allez le rencontrer comme votre frère. Votre corps a été créé avec cette capacité de danser, et de faire vibrer la musique dans ses plus grands raffinements au sein de vos cellules et de l’eau de vos cellules, pour vous faire danser, pour vous faire chanter. Cela n’est pas  une capacité bête et de hasard : cela a été l’une de mes créations dans votre programme, et elle est beaucoup plus étendue en termes de capacités que ce que vous pouvez croire…


Votre capacité de danser est une capacité de créer dans l’espace avec votre danse des géométries subtiles qui peuvent se déployer autour de vous, et elle est  d’entrer en vibration avec d’autres -par exemple celles des autres personnes qui danseraient non loin de vous. Cela alors pourrait avoir pour effet de créer des formes subtiles qui demeurent un certain temps, produisant de la Joie, rehaussant le niveau vibratoire, et stimulant les processus de vie. C’est donc une chose que vous pourriez faire avec d’autant plus de liberté lorsque vous ne serez plus encombrés par la densité, et par l’aveuglement de l’illusion et les rigidités de votre mental, qui vous gênent dans vos mouvements et dans ses créations.


De la même manière, lorsque vous chantez ensemble, il se produit un autre phénomène : la mise à l’unisson, par exemple lorsque vous chantez en chœur, de vos voix, a pour conséquence la création d’une onde de forme qui crée une forme assez durable que vous ne voyez pas, mais qui nourrit vos corps ainsi que l’environnement naturel dans lequel elle se propage. Lorsque vous chantez seul, un autre phénomène se produit qui en quelque sorte s’enroule autour de vous, ou s’enroule autour de l’enfant à qui par exemple vous chantez quelque chose, créant une vibration nouvelle dans ses corps subtils, temporaire, mais qui peut causer beaucoup de plaisir et restabiliser en les réharmonisant certains dérèglements, certaines dysharmonies ayant pu survenir.


 Je vous rappelle donc par ces petits exemples que vos capacités sont bien plus immenses que ce que vous avez coutume pour la plupart d’entre vous de croire. Ainsi, exploitez ces capacités et elles vous suivront lors de votre translation. Alleluiah

Je vous adresse tout mon Amour. Je vous invite à rire, à chanter et à danser et à faire résonner dans votre corps la mémoire de sa perfection divine. Recevez tout mon Amour de Créatrice. Je suis Eloha, votre mère Elohim et je me retire de cette communication, si vous le voulez bien.


via Christine Anne K. le 8/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere

 

 

 

 

 

 

 

Questions/Réponses – n°11 (Orionis + Suraïvan)


Ces questions et réponses viennent  à la suite de l’intervention d’Orionis, lequel a répondu à certaines questions, relayé pour les autres par Suraïvan (du groupe Voix de Lumière).


Une de mes sources d’information principales a insisté sur le fait que la perception de la vibration est le premier critère de la présence de cette vibration, et que donc si la perception est absente, la vibration l’est aussi. Je fais partie des personnes qui n’ont pas de perception, malgré la montée vibratoire, les méditations, protocoles et transformations diverses… Que faut-il comprendre ?

(réponse d’Orionis ) Bien-Aimée, tu es vibration. Si ton mental et ta conscience mentale n’ont pas la faculté d’identifier en toi, en ton corps ou en ton environnement, les phénomènes que tu reconnaîtrais comme vibration, cela ne signifie pas que tu ne vibres pas : cela est impossible. Il est vrai que certaines personnes n’ont pas la faculté d’identifier comme perception vibratoire ce que d’autres vont pouvoir aisément reconnaître et percevoir, et cette discrimination – car il semble là qu’en ta pensée il y ait discrimination entre « ceux qui en ont et ceux qui n’en ont pas », d’une certaine façon – cette discrimination donc est désolante.

Je crois qu’aujourd’hui il serait bon de ne plus s’accrocher aux aspects négatifs de ce dont tu fais état, mais de simplement faire confiance au fait que tu es vibration, et que même si tu n’identifies pas dans tes sensations et tes perceptions, pour telle ou telle raison, des vibrations, cela ne t’empêche pas d’être, de cheminer, de t’élever vibratoirement. Il me semble que l’ensemble des petits conseils de vie quotidienne que j’ai tenté de prodiguer ne t’obligent pas à passer par le fait d’identifier comme vibrations des sensations ou des états, mais suffisent à te faire comprendre que l’élévation vibratoire repose sur certaines attitudes, certains choix et qu’il n’y a pas d’exclus en la matière. Il est vrai que la sensibilité des personnes n’est pas identique, et cela bien évidemment n’implique en aucune manière que ceux qui sont plus sensibles vont plus loin que ceux qui le sont moins.

Je t’encourage donc, mon enfant, à te réjouir dans la simplicité, et peut-être à abandonner tes désirs d’observation de certains marqueurs, au profit de la culture de ces quelques attitudes dont j’ai tenté de dresser une liste non exhaustive. Et sache que si tu ne perçois pas, ou n’identifies pas de perceptions vibratoires, cela n’empêche pas ceux qui t’entourent de percevoir ta vibration et ton élévation vibratoire. Ainsi, sois confiance, sois en paix, sois joyeuse et sois simple. Alleluiah.


J’aimerais avoir une meilleure compréhension. Dans les enseignements d’Ashtir, sur la possibilité de cultiver des changements de forme : je suppose qu’il s’agit de la forme de nos corps de Lumière ou de nos corps d’Êtreté… J’aimerais être un peu éclairée sur cette supposition et également sur l’emploi – pour peu qu’on y arrive – de tels changements de forme.

(réponse d’Orionis ) Mes Aimés, Ashtir en effet vous parle de formes subtiles, car bien évidemment la forme de vos corps physiques est un peu lourde et dense pour que vous puissiez la transformer en Tour Eiffel ou en éléphant, ou en spirale de lumière, ainsi qu’il vous en a donné des exemples. Néanmoins, contrairement à ce que vous pouvez imaginer, vous avez quand même au niveau subtil une certaine marge pour modifier, de façon non visible ou presque non visible, la forme de votre corps physique : cela par la pratique de votre Lumière, cela justement par votre montée vibratoire. Cela n’est pas cependant – ainsi qu’Ashtir vous l’a développé – le choix délibéré d’une certaine forme à adopter; cela se produit, disons, à votre insu.

Par ailleurs et bien évidemment, les exemples proposés par Ashtir concernent en priorité ce qui est appelé votre corps d’Êtreté et il importe – dans l’état actuel de votre conscience et de vos ouvertures de conscience , qui sont progressives – que vous ayez dès maintenant conscience de cette liberté de ne pas être dans une forme figée d’avance, et qu’ainsi vous sachiez que de très très nombreuses formes existent dans l’Univers, et que ces formes sont des corps, et que ces corps correspondent bien évidemment à des êtres, et qu’à un certain niveau vous avez le choix d’épouser telle ou telle forme. Il ne s’agit pas d’un caprice évidemment, car l’humour de notre bien aimé et vénéré Ashtir peut par son ton badin donner à penser qu’un simple caprice pourrait occasionner un changement de forme, cela n’est pas tout à fait le cas : ces changements de forme ont pour fonction de pouvoir épouser telle ou telle réalité, de pouvoir s’adapter à tel ou tel monde et à être en phase tant biologique que vibratoire avec d’autres êtres dans une certaine situation, par exemple pour une période de vie dans une certaine dimension et dans un certain monde habité.

Il y a d’autres raisons et d’autres usages à ces possibilités de changements de forme, mais je crois que l’état actuel de votre ouverture de conscience ne permet pas de les aborder avec suffisamment de clarté. Cela ne ferait qu’emballer votre mental et vous détourner de votre intériorité. J’ajoute que les enseignements d’Ashtir ne vous détournent pas de votre intériorité , car ils vous préparent à être ce que vous serez après un changement dimensionnel; et vous préparent également en vous ouvrant à votre dimension créatrice et co-créatrice. J’espère avoir répondu.


Ma question concerne les trois jours qui ont eu lieu en septembre (qui sont passés inaperçus pour pas mal de gens mais qui ont été bien remarqués par pas mal de gens aussi)… Que peut-on dire aujourd’hui des effets de cet épisode ?

(réponse d’Orionis ) Bien-Aimés, soyez confiants et abandonnez cette anxiété de comprendre et de savoir car elle vous fait descendre vibratoirement. J’ai déjà indiqué, brièvement il est vrai, dans mon intervention du 12 septembre, certains effets que je sais constatables. Mais il est vrai que toute attitude de déni ou de refus de voir certains effets peut suffire à ne pas les voir, et je ne souhaite pas entrer dans les détails, cela n’est pas ma fonction.

Il y a un effet, disons, de calme, d’abandon de certaines illusions, de remise à zéro, chez certaines personnes et au niveau de certains états de groupe : cela se situe au plan des personnes. Il y a par ailleurs des verrous qui ont sauté, des programmations qui ont été nettoyées, des illusions qui se sont éclairées, et je ne vais pas vous faire de liste…

Soyez en paix et écoutez votre cœur. Ne laissez pas votre mental s’infiltrer en vous avec trop de questions et trop d’observations. Amen


Certains d’entre nous, pour mieux s’abandonner au processus et se libérer un peu plus de la matrice, ont choisi de changer de vie de façon radicale. Il nous arrive actuellement dans cette période d’apparente immobilité d’être pris par des doutes, des anxiétés quant à la justesse de ce choix…

(réponse de Suraïvan) Chers Aimés, Orionis vous a parlé de ce qui vous fait monter et descendre vibratoirement dans votre vie quotidienne. Il est clair que le découragement et le doute sont des occasions de descente vibratoire. Ce sont également des petites nuits intérieures qui permettent encore d’aller chercher sa Lumière un peu plus loin, un peu plus profond.

Toute personne qui a choisi aujourd’hui de changer de vie pour aller chercher mieux sa Lumière ne peut se décourager que sur des aspects matériels. Et ce que vous appelez le déracinement est également la traversée d’un état un peu difficile, pour des raisons matérielles, environnementales et sociales ainsi qu’affectives. Mais la Lumière qui est en vous ne saurait être entamée – du moins, nous l’espérons – par ces circonstances qui doivent pousser à la cultiver dans son authenticité.

Les changements de vie sont des situations matérielles, même s’ils sont motivés par des idéaux et des choix spirituels comme il en a été fait état dans cette question. Si ton changement de vie ne te convient pas et te fait descendre vibratoirement, tu peux t’interroger sur la bonne réalisation de ton désir et sur la validité de l’ensemble des données environnementales nouvelles que tu t’es créées. Si quelque chose ne convient pas cela peut être temporaire,  parce que : soit tu n’en as pas besoin, soit tu n’as pas su en rencontrer la vérité encore mais seulement la surface. Et si ce n’est pas temporaire et que c’est absolu : tu as encore le choix d’observer – en ton cœur et non pas en ton mental – la validité des circonstances de vie que tu as choisi de recréer, et tu as la liberté de mieux les recréer. Si tu souhaites retourner en arrière et revenir là d’où tu viens, reprendre ton travail, observe si c’est le bon choix pour toi. C’est ton cœur qui doit te répondre.

Je ne suis pas là pour valider ou invalider le fait que la matrice existe encore, car bien évidemment votre environnement matériel est toujours là, et vous pouvez en être reconnaissants, ainsi qu’il a déjà été dit dans une autre intervention. Votre environnement humain est toujours d’une grande complexité. Il vous appartient avec votre cœur d’élire les personnes avec lesquelles vous souhaitez être. Il est parfois des étapes, et peut-être qu’un changement de vie insatisfaisant n’est qu’une première étape vers une étape suivante pour laquelle ce changement aura été nécessaire afin de rendre possible, dans le temps, l’espace, la matière et l’environnement humain, ce qui pourrait se présenter ensuite mais n’a pas pu se présenter avant.

Paix à vos cœurs. Il n’a jamais été dit que changer de vie serait confortable. C’est une voie parfois, pour certains, d’insécurité matérielle qui oblige de façon drastique à s’envelopper de son intérieur, ainsi qu’Orionis l’a décrit tout à l’heure. J’espère avoir répondu.

J’ai une impossibilité à formuler des projets d’avenir… Est-ce une tendance générale ? Et cela est-il en synchronicité avec la Terre qui s’apprêterait à cesser son mouvement ?

(réponse de Suraïvan) Bien-Aimée, si tu ressens une impossibilité à formuler des projets d’avenir, c’est que tu es bien là où tu es… C’est aussi que ton intériorité t’envahit et envahit ta vie quotidienne, ainsi qu’il vient d’être recommandé et suggéré par Orionis.
Tu demandes si c’est une tendance générale, mais là tu es en train de t’intéresser aux autres et au chemin des autres, tu regardes autour de toi pour voir s’il y a du monde dans le wagon où tu te trouves : cela n’est pas le chemin… Je sais que tu partages avec certains de tes amis cet état, pourquoi donc demandes-tu ce que tu sais déjà ?
Il ne m’appartient pas de te répondre sur le mouvement de la Terre, mais sache que ton intuition quelque part est juste.


J’ai l’impression d’être en demi-sommeil au cours de la journée, ne pouvant vivre que dans l’instant, et d’être très occupée au cours de mon sommeil…

(réponse de Suraïvan) Vis ton intériorité, et si le sommeil est une façon d’être, accepte-le car effectivement ton sommeil est riche, et il ne m’appartient pas à moi de détailler ce que tu vis dans ton sommeil. Vivre au présent, comme tu le sais, est le chemin de l’intériorité, de la non-attente, du détachement de beaucoup d’illusions… Ainsi cette forme de vie que tu décris présente, semble-t-il, un certain nombre de qualités dans le sens de ce qui est souhaité; car je n’ignore pas par ailleurs que tu sais cultiver ton intériorité et ta vibration, ma Sœur, mon Aimée. Ainsi, comme toi-même l’as formulé sans qu’il y ait de question, il n’y a pas de question.

Mais cette constatation est un bon partage : non pas qu’il s’agisse d’inviter tout un chacun au sommeil mais il est vrai que parfois votre sommeil est l’occasion pour vous d’expérimenter beaucoup de changements, beaucoup de voyages, de rencontres, et d’emmagasiner des données vibratoires et des informations indispensables au processus que vous traversez. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 18/10/2010
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.