Questions/Réponses – n°22

 

 

Puisqu’il a été parlé de musique, dans quelle mesure sommes-nous des instruments et dans quelle mesure avons-nous des instruments ? (Peut-être est-ce une question irrecevable, mais je le pose…)

Mes Très Aimés, la musique des coeurs se joue avec l’instrument de votre coeur et votre corps est également un instrument. Quand je parle de corps, il s’agit d’une part de votre corps de matière, et puis de votre corps dit subtil – corps de Lumière, corps d’êtreté, corps que vous appelez énergétique, corps sonore – voilà donc votre première collection d’instruments. Il peut arriver en sus que lorsque vous avez certaines tâches à réaliser dans le Service de l’Un et dans l’accomplissement de ce que vous êtes, à votre place, dans ces architectures, ces géométries, ces formes et ces musiques dont il a été question, il se peut, oui, que vous ayez parfois à employer un instrument supplémentaire. Ces instruments vous sont alors donnés, ou bien vous les proposez, parfois vous les co-créez à plusieurs : il peut y avoir des instruments collectifs.

Instrument signifie également outil. Un instrument est une création qui sert à quelque chose et qui produit quelque chose, et les quelques choses en question sont de natures extrêmement variées, vous n’en douterez pas. Ainsi Bien-Aimée, ta question n’est pas du tout irrecevable. Sois en remerciée, car nous te l’avons soufflée !

 

Comment puis-je accompagner ma fille pour qu’elle réalise ce qu’elle est venue réaliser sur Terre ?

Bien-Aimée, les enfants qui aujourd’hui se sont incarnés sur cette Terre sont pour la plupart des êtres que vous qualifieriez d’exception, en regardant votre passé, mais qui sont à vrai dire venus pour vous accompagner. En tant que parents, par conséquent, votre rôle principal est celui de parents : cela signifie aimer, éduquer, enseigner la survie du corps, la relation au monde, offrir la sécurité, la joie, le partage ; rien de tout cela n’est bien compliqué. Ne croyez pas qu’en tant que parents d’enfants dont vous êtes conscients qu’ils ont une mission, vous soyez appelés à produire des actes particuliers, car vos enfants eux-mêmes savent très bien ce qu’ils ont à faire, et ils sont également là pour vous faire travailler sur vous (et certains le font assez durement parfois…).

Il ne s’agit pas non plus d’admirer vos enfants comme si c’étaient des êtres tout puissants, auxquels il faudrait vous soumettre : ce n’est pas ce qu’ils demandent. Ils ont beaucoup d’amour pour vous, mais ils vous demandent de grandir auprès d’eux de même qu’auprès de vous ils peuvent grandir, non seulement dans leur corps qui grandit en tant qu’enfant, mais également dans leur être qui s’est incarné pour évoluer, de même que vous.

Ton enfant et toi vous pouvez avant tout chercher ensemble les voies de ce qui vous donne bonheur réciproque à avancer ensemble, et s’il y a des conflits, cela fait partie de ce qui vous fait travailler votre évolution. La seule chose particulière que l’on peut ajouter – car ceci s’adresse non seulement à toi mais à bien des parents – c’est que vos enfants, bien évidemment, ont des facultés souvent exprimées de clairvoyance, de clairaudience ou de télépathie qui peuvent vous étonner, et qu’il n’y a ni à les réprimer, ni à les survaloriser : il y a juste à ne pas les interdire. Il n’y a pas à croire que vos enfants seraient des enseignants spirituels, ou des mages (j’emploi ces mots à dessein). Ils sont ce qu’ils sont, et le rôle des parents – car ils vous ont choisis – est celui que j’ai dit, d’apporter amour, sécurité, éducation, et d’évoluer ensemble. Ils vous ont également choisis comme je l’ai dit pour vous aider à grandir vous-mêmes. Aimez-vous et restez simples. J’espère avoir répondu à ta question.

 

Je me suis ouverte à la perception que ma vie est au service de la Source, je prie que la volonté de la Source se réalise… Est-ce que c’est juste, ou est-ce que je suis en train de refuser mon rôle de co-créateur, ou bien est-ce justement ma place en tant que co-créateur d’ouvrir en ce sens ?

C’est bien évidemment ta place, Très Aimée, il importe en cela simplement que ta conscience maintienne le fait que la Source n’est pas extérieure à toi. Au-delà de cette place telle que tu la définis, sache que ta place, même si elle comportera toujours cette fonction, a également les qualités de s’inscrire dans des corrélations subtiles avec d’autres êtres. Tu es à la fois unique et tu es dans l’Un : être dans l’Un signifie être tous Un. En cela, tu es à la fois unique à ta place et tu n’es pas différente de tous les autres, tout en étant strictement ce que tu es, à ta place. Ainsi la Source se déploie à travers chacun, pour Elle-Même et pour tous, et c’est cela qui en effet constitue la plus belle des réalisations de soi et du Tout.

Ainsi, la volonté de la Source doit s’exprimer à l’intérieur de toi plutôt que de venir de l’extérieur, mais elle peut aussi s’exprimer par la qualité de ton abandon à ce qui fait ta vie, à ce qui advient, à ce qui est, à ce que tu traverses, à ce qui vient à toi et à ce qui vient de toi. Il n’y a pas de volonté de la Source comme d’un dieu tout-puissant tel qu’il vous fut enseigné, car celui-là n’existe que dans les représentations de la matrice et n’est pas la véritable image de la Source, qui n’a pas d’image, car elle est.

 

 

via Christine Anne K. le 6/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *