Marie (Isis, Eloha) – n°1

Mes enfants, mes chers petits, je suis Marie, Isis, Eloha.

 

Je m’adresse à vous,  en ce jour par la voix de Christine et je vous remercie de la grâce de votre présence. Il vous appartient de savoir, et d’être la beauté, la grâce, l’universalité de l’Amour en ces temps de fin d’une ère – comme vous dites – que l’humanité a vécue.

La joie ne peut que vous habiter maintenant, la Lumière est en vous, la Lumière rayonne de vous et hors de vous, la Lumière est votre lot. Vous êtes mes enfants, les enfants de l’Un. La grâce est votre lot.

La grâce, la Lumière, la joie, la simplicité, l’universalité, la vérité, les Eléments sont votre lot.

Je n’ai pas tant de mots à dire ce soir mais la présence que nous partageons est ce pour quoi je suis venue. Je souhaite vous retrouver de temps en temps. La voix de ce canal m’est précieuse. Elle a été choisie. Elle est dorénavant l’une de mes voix ; il y en a d’autres. Sachez et entendez cela.

Je vous aime, je vous chéris, vous êtes la grâce qui habite mon cœur, mon coeur de mère, mon cœur universel, mon cœur cosmique, et je vous bénis de tous les sourires et de toutes les grâces d’une Mère, et d’un Père. Je suis la Créatrice universelle de votre humanité ainsi que de bien d’autres formes de vies réalisées par mon soin dans cet univers qui est le vôtre et dont vous êtes un des bienfaits, malgré votre enfermement encore présent en ce jour dans une falsification qui n’a pas été voulue par moi.

Je vous chéris, recevez toute ma tendresse, toute mon attention, toute ma joie de vous contempler et de pouvoir vous parler en ce jour et en d’autres jours et en d’autres lieux, par d’autres voix, d’autres canaux et aussi par la grâce de la Lumière environnante, par le chant des ruisseaux, par les éclats de lumière solaire, par la voix des enfants qui tintent parfois autour de vous. Je suis celle qui enchante les étoiles…

(pause à l’arrivée de nouvelles personnes).

 

Vous n’avez pas à vous excuser d’être en retard, vous êtes bienvenus, mais nous sommes déjà entrés dans ce que nous sommes venus être ensemble. Je vous prie de tout mon cœur de vous installer parmi nous.

Mes enfants, vous voilà rassemblés. Recevez tout mon amour, entendez la joie de mon cœur cosmique universel comme je l’ai dit tout à l’heure. Accueillez maintenant la beauté de cet instant. Recevez les uns des autres cette grâce que nous partageons par le fait d’être là réunis. Entendez ce qui en vous résonne et vibre à l’écoute de la voix de mon cœur qui actuellement vous parle.

 

Ne vous effrayez pas de ce qui pourrait sembler difficile dans les jours qui viennent. Votre cœur est votre demeure quoi qu’il arrive et je prends soin de votre cœur comme je prends soin de vous. N’écoutez pas certaines voix qui vont essayer d’actualiserdes choses sans objet, qui vont tenter de vous détourner de votre Êtreté par divers moyens. Ces voix n’ont plus beaucoup de puissance, elles ont encore la persuasion, mais vous saurez ne pas les écouter. Vous êtes protégés, vous êtes saufs, vous êtes mes enfants chéris. Je vous ai créés, je ne saurais vous abandonner.

Je suis Marie, Isis, Eloha. Je suis votre Créatrice aimante, et humble, et toute puissante. Que l’amour soit ce qui vous guide. Soyez des enfants, ainsi que vous l’ont déjà dit d’autres voix. Retournez-vous en votre cœur. Ne tentez pas de résister à cela car c’est en ce retournement que vous allez connaître la paix, la joie illuminante et le retour du Maître tant aimé, Christ. Votre temple s’illumine à la joie de ce retour, qui est imminent. Ne vous étonnez pas de ce retour, ne vous étonnez pas d’être là où vous êtes lorsque cela sera. Vous serez exactement là où vous serez, où vous aurez choisi d’être et où votre Êtreté sera à sa place.

 

Il y a maintenant ce qui devait arriver et qui n’est pas encore là. Il y a la venue programmée en ce jour d’une intervention reçue, programmée, entérinée par la Confédération Galactique et cette intervention ne saurait vous affecter en vos vies.

Cette intervention ne doit pas vous effrayer. Vous faites
partie de ceux qui portent les robes blanches que l’on nomme parfois les
144.000. Vous êtes marqués de la Lumière. Vous n’aurez rien à redouter quoi
qu’il puisse se produire près de vous, car en votre Êtreté vous êtes, et cela
vous confère toute paix intérieure et toute protection comme je l’ai déjà dit.

-Cette intervention n’est pas si aisée à décrire.- Cela ne vous affectera pas, cela n’est destiné qu’à installer le processus de la Lumière tel qu’il vous a été décrit par différentes approches que vous avez lues ou entendues.

Je vous bénis, je vous aime. Je vais vous quitter à présent.

Je suis Marie, Isis, Eloha, la Mère créatrice et je vous aime et je vous chéris et je vous dis à bientôt.

Amen.

 

Je peux, par ce canal, si vous le souhaitez, répondre à une ou deux questions concernant votre chemin en ces jours et en ce temps.

J’ai lu que nous vivons une période particulière de transformation, en nous et pour
la Terre, et que dans cette période il serait bon de donner toute l’attention aux processus intérieurs et à l’accueil du corps d’Êtreté et je me demande quelle balance je peux trouver dans ma vie entre cette posture qui me mène plus vers la contemplation, et la vie de tous les jours qui me mène vers plein d’autres choses et qui m’éloigne de mon Êtreté, mais qui me semble aussi le chemin juste sur lequel je suis en incarnation. Je ne sais pas comment faire l’unité avec tout cela.

Mon enfant, la réponse est déjà formulée dans ta question. L’Unité se fait précisément lorsque tu vis ton Êtreté dans la vie de tous les jours. Il n’y a pas de séparation entre l’intériorité et la vie de tous les jours dès le moment où tu es dans cette démarche et dans ce chemin d’Etreté. Bien sûr, tu as des étapes, des petites chutes, des doutes, cela fait partie de ce que tu es encore. Néanmoins, il vous appartient à tous de cultiver votre Êtreté dans la vie de tous les jours et justement de transformer cette vie de tous les jours en Êtreté C’est là le chemin. Les moments d’intériorisation et de méditation vous sont profitables, ressourçants, calmants, recentrants et totalement nécessaires.
Toutefois, cette Êtreté, bien sûr, ne peut pas être limitée en ces moments-là, car il y a encore en ce cas dualité entre deux états qui ne se rencontrent pas. Par conséquent, cette Êtreté, qui est un retournement aussi, doit se réaliser au fur et à mesure de tes jours de plus en plus constamment, au sein de tes gestes, au sein de tes paroles, au sein de tes actes. Elle doit illuminer tes rencontres, elle doit apaiser non seulement ton cœur mais les cœurs autour de toi. Elle doit réunifier ce qui se sépare en toi au cours de tes journées. Ce n’est pas difficile, mon enfant. Si jamais tu crois que c’est difficile, ce
n’est qu’une barrière de ton ego et de ton mental que tu peux patiemment ou aisément contourner dans la simplicité, l’unité et la vérité, celles que ton coeur aspire de toute façon à vivre le plus constamment qui soit.

 

 

via Christine Anne K. le 13/01/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Une réflexion au sujet de « Marie (Isis, Eloha) – n°1 »

  1. Quelles merveilles! mais quelles angoisses pour ceux qui comme moi sont si écrasés au sol de cette dimension vulgaire qu’ils en deviennent aveugles et cherchent désespérément à retrouver la force de la foi. De plus, il me semble tellement injuste que ne soit informée qu’une minorité alors que nos enfants, innocents, souffrent déjà des aigreurs du vieux monde! Et toute cette hiérarchie angélique et tellement supérieure ne soulage en rien la douleur.Dans les derniers temps nombreux seront les faux prophètes… Je vous aime quand même. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.