Eluhyam Al – n°8 – chants de déconstruction

cliquez pour écouter

introduction chantée + accompagnement musical

Bien-aimés frères et soeurs, vous me connaissez je suis Eluhyam Al, Elohim de la Terre. Je me réjouis tant de tout ce qui se passe, de tout ce qui vous (et nous) permet de pouvoir véritablement évoluer vers autre chose, vers d’autres formes de vie, vers d’autres formes de nous-mêmes…

un bruit dérangeant de machine, continu, a démarré à l’extérieur  (ce qui, compris après coup, permet d’installer une dissonance nécessaire pour la première partie de cette intervention…NdR)

Je n’ai à partager que ces chants.

chant + accompagnement musical (un peu dissonants)

Il y a mes très aimés frères et soeurs une phase de déconstruction nécessaire. Il se peut que vous viviez intérieurement des choses qui peuvent ressembler à des dissonances, ou à des petits effritements, voire quelques cassures.

Tout cela concerne d’une part vos croyances et d’autre part certaines (peut-être) certitudes qui seront trop ancrées dans votre corps pour disparaitre comme ça. Cela est un grand moment de l’Evolution de l’Humanité : que vous avez choisi de vivre.

chant et accompagnement musical (très dissonants)

Vous entendrez donc dans mes chants aujourd’hui des éléments qui peuvent vous paraitre dissonants, dérangeants… Cela ne fait que servir le bon déroulement de ces processus de déconstruction qui sont indispensables à la qualité de votre évolution, en ces instants que vous savez bien décisifs au plan de votre histoire collective, et au plan des enjeux de votre propre vie. Car si vous vous êtes incarnés c’était bien pour vivre cela et l’accompagner.

chant et accompagnement musical dissonants puis silence, avec le même bruit de machine à l’extérieur, distant mais continu

Il y a donc un certain dérangement, il y a l’envahissement sonore par le bruit peu agréable d’une machine qui probablement répand des produits chimiques sur des plantes. Tout cela se conjoint, tout cela s’orchestre : mon chant n’est autre que l’instrument vous permettant de creuser, d’extraire, de trier, d’analyser peut-être, de déconstruire, avant de bien re-créer.

Car, si vous avez déjà beaucoup déconstruit et si vous avez déjà entrepris bien sûr de recréer, il y a des éléments profondément ancrés non seulement en vos structures disons individuelles ou personnelles, mais dans vos structures collectives, dont les distorsions ont imprégné vos systèmes de pensée et donc votre mental, et cela n’est pas facile à déconstruire, disons de façon fluide.

Cela peut être déconstruit de façon fluide bien sûr car c’est à vous qu’il appartient de produire cette fluidité suffisante en étant dans l’acceptation, et la joie, et la confiance, et l’abandon : vis à vis de tout ce qui peut s’agiter en vous, et de tout ce qui se déroule, non seulement en vous mais autour de vous, et  également ce qui de l’extérieur revient vers vous… La fluidité est donc ce que vous pouvez produire de votre mieux dès lors que vous êtes capables et bienveillants au fait de lacher, laisser partir, vous détacher, regarder autrement…

…Ce que les frères Atlantes viennent de vous proposer est un formidable instrument de remise en place, donc de déconstruction et de re-création, mais qu’il vous appartient à vous de savoir manier avec fluidité. Et vous en êtes parfaitement capables, vous avez tout ce qu’il faut pour ça. Acceptez donc d’être dérangés car c’est un chemin – qui n’est pas si dérangeant, car mieux vaut être dérangé qu’être confronté à de l’impossible.

chant et accompagnement musical redevenus harmonieux , puis silence sans machine, avec chants d’oiseaux seulement

…Il y a joie à présent, et paix, car après ce qui peut être dérangeant, après des instants de dysharmonies qui accompagnent, ou contribuent à de la déconstruction nécessaire; après une phase de chaos -que celui-ci soit léger, et temporaire, ou bien prolongé- eh bien il y a nécessairement réinstallation d’une nouvelle paix, quelle que soit sa forme.

Il y a redécouverte de nouvelles harmonies, ou du moins de nouvelles structures d’harmonies : c’est ce que, j’espère, mon dernier chant a commencé de vous faire entendre…

Je vous salue mes très chers et bien-aimés frères et soeurs de la Terre. Frères et soeurs humains parmi lesquels je sais vivre et partager, et dont je connais intimement les joies les peines et les états…

Je vais donc cloturer cette intervention un peu dérangeante. A bientôt, de toute ma fraternité et de tout mon amour., Alleluiah. Je suis Eluhyam Al, Elohim de la Terre – votre soeur, que vous connaissez.

Traversez.

 

via Christine Anne K. le 8 juin 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

1 réflexion sur « Eluhyam Al – n°8 – chants de déconstruction »

  1. Merci pour ton travail Chère soeur des étoiles ainsi qu’ Anne pour l’ensemble de ton travail. JAccepte et Acceuille ton inviation dans toute sa profondeur. Traversez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.