Sanouyan Er ‘D, de Sirius C – Amour de soi – II

cliquez pour écouter

Sanouyan Er ‘D est introduit par Iosep O ‘D, de Sirius C…

Comme je me réjouis, très Chère Humanité, de cette occasion de partager avec vous ces quelques instants, mon nom est Sanouyan Er ‘D  et Je Suis, de même que beaucoup de mes Amis et Compagnons, un Être ayant séjourné aussi sur la Terre et résidant à présent, bien souvent, dans ce plan vibratoire de Sirius C qui nous accueille  (et auquel vous avez également accès, ne l’oubliez pas !)

J’ai entendu parler il y a quelques instants de cet Amour de Soi, qui vous est rappelé.  J’honore de tout mon Être cette formule, cette exhortation, qui vous a été si gentiment proposée…

J’ai connu moi-même, lors d’une incarnation difficile, un grand dédain de moi-même.  J’ai pratiqué une forme de Haine de ce que j’étais, croyant ainsi m’élever, croyant ainsi rejoindre ce que j’appelais le Christ.

…Cela m’avait certes conduit bien douloureusement à de petits  aperçus… d’Extases et de Lumières. Mais je me les interdisais presque, croyant que cela n’était pas pour moi.  Croyant que je ne les méritais pas. Croyant que je n’avais pas assez souffert pour les mériter. Et ainsi donc -au lieu de les honorer, au lieu de m’en nourrir, au lieu d’ouvrir la Porte qui m’était proposée- je croyais de bon ton de m’en détourner. Car j’avais un ego très fort et j’attendais en quelque sorte d’entrer uniquement par la très Grande Porte, à laquelle je croyais avoir droit après avoir beaucoup haï mon corps, ma personne, ma famille, tout ce que je pouvais faire; et après avoir enduré les innombrables Mortifications qu’il m’était possible au cours d’une vie de m’infliger encore et encore… Et parfois avec un peu d’aide de quelques amis qui partageaient mon point de vue.

Ceci  aujourd’hui, je le raconte certes en m’en souvenant très bien, mais cela apparait n’est-ce pas, vous en conviendrez,  comme un scénario lugubre et un peu ridicule. Du moins j’espère que je peux vous procurer ce sentiment, car je n’ai aucun attachement à l’image que je peux donner de moi en vous racontant cela.

J’admets  aujourd’hui que c’était une expérience, une forme d’erreur que j’avais besoin de visiter… Je pourrais disserter sur la manière dont cela m’a néanmoins fait évoluer, mais cela n’est pas mon propos.

Je vous invite donc à rejoindre en cet instant avec moi les Petites Portes qui s’ouvrent, et à les honorer comme de véritables Passages : vers ce qui véritablement doit être, ce dont Iosep vous a parlé et ce vers quoi il vous a amené…  Ces Petites Portes sont parfaitement méritées, sont parfaitement magnifiques. Elles sont les innombrables petits passages qui sont donnés à tout instant à Chacun – pour entrer sans timidité, sans honte, sans peur dans la Plénitude de Ce que véritablement vous pouvez Être.

J’ai parlé de peur car il arrive -je le sais et vous aussi- que la Peur vienne se glisser également dans ce dés-Amour de Soi…

Silence vibrant

…Je n’ai pas de mots pour parler de cette Peur, cela m’est impossible !!
…Tout ce que je peux observer, en cet instant :  c’est que l’immense Vibration d’Amour et de Lumière qui se fait entendre, et nous appelle, empêche totalement cette Peur d’exister!  Et qu’elle illumine intégralement l’Illusion que cela a pu être… Faisant ainsi qu’il n’y a plus la moindre Illusion – ni par conséquent la moindre Peur !

Je vous invite à vous Immerger…  à vous Illuminer… à vous Absoudre… à vous Aimer… Dans l’Immensité Absolue de cette Vibration qui Efface,
qui Magnifie, qui Crée et Recrée,
et qui met en Lumière ce qui véritablement, essentiellement, ne peut qu’Être……..

Silence vibrant

Et cette Vibration, mes Frères mes Sœurs, mes Amis; du temps où je ne m’aimais pas : je la rencontrais, mais je m’en détournais. Je l’ai même diabolisée, rendez-vous compte!  Je me l’interdisais. Je croyais bien faire, j’étais fier de moi. Quelle erreur…

Mais aujourd’hui je reconnais, une fois de plus, qu’elle balaye absolument Tout.
Elle est comme l’Océan qui recouvre un Continent. Elle est comme le Jour qui fait place à la Nuit ou comme la Nuit qui fait place au Jour.
Elle ne peut être rejetée.
Elle ne peut être niée.
Elle ne peut être ignorée…N’est-ce pas ?

– Comment donc ai-je pu l’ignorer, je ne le sais même plus!
…Je ne peux plus le comprendre !

En ces instants,  Je Suis.
Il n’y a plus d’autre état que cette Entièreté.
Je Suis Un et Je Suis l’Un.
Il n’y a que cette Certitude, intégralement vibrante,
d’Amour de moi-même à tout Ce que je suis, et à tout Ce qui, de par moi existe; se crée et se recrée; se détruit…
Dans l’Amour absolument illimité. Totalement infini.

Disant cela je suis conscient de la limitation absolue des mots qui sont employés.
…J’aimerais presque m’en excuser, mais cela ne serait qu’une forme d’ego – qui n’a pas lieu d’être là où nous sommes… Car vous êtes avec moi.
Car lorsque je dis « Je » :  je dis « Tu », je dis « Vous », je dis « Nous », je dis  » Eux » je dis « Elles »… Je dis « Chacun », je dis « Tous ».
Je dis La Source, je dis Chaque Créature,
Chaque Atome,  Chaque Poussière, Chaque État, Chaque Pensée…

Et lorsque je dis « Je » : il n’y a cependant que cet Amour de moi à Tout ce qui est moi, et qui n’est autre que moi. Et qui cependant est Toute Disparition de Moi-même dans cette Totalité où aucun petit « Je » ne saurait avoir la moindre valeur, comparé à ce Tout Absolu dans lequel je ne suis qu’un atome, infinitésimalement petit et immense, tout à la fois…

Silence vibrant…

Ainsi j’ai été, moi Sayounan Er ‘D, l’un des innombrables voyageurs de l’Erreur et de la Vérité.
Et c’est avec une Absolue Humilité que je me réjouis d’avoir pu partager ces quelques expériences, qui je crois ne m’appartiennent pas, mais dont je me suis fait avec beaucoup de Joie le démonstrateur, la démonstratrice…

Recevez dans votre Grâce mes Salutations…
… Et n’oubliez pas Ce que vous êtes authentiquement, et véritablement …

Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 18 octobre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.