Sayounan Er ‘D, de Sirius C -n°3- Simplicité… et Règles de Pratique.

écouter >

Bien-aimée Humanité,

Partageons cet instant paisible
Où la Joie peut s’écouler de cœur à cœur
En dépit de tout…

Silence vibrant

Vous me connaissez, je suis Sayounan Er ‘D de Sirius C.
Partageons,
Réalisons :
…Ce qui est en Gestation permanente et en Vie,
en Naissance,
en Renouveau,
en Expression,
en Impression…
Cette Essence..!

Silence vibrant

Je vous avais parlé il y a quelque temps d’Amour de Soi.
Car il était si important -et il l’est sans cesse- que cet Amour de Soi demeure,
Se vivifie,
Vous porte..!

La Soi-Unité également a été l’un de mes sujets…
Elle l’est (bien évidemment) tout autant !
…Car il n’est d’autre Perfection, d’autre Satisfaction, d’autre Essence véritable
Que cet Etat de Soi-Unité qui Vous et Nous relie sans distinction
Tant les uns aux autres,
Qu’à toute partie du Tout qui ne fait qu’Un
Et dont nous sommes indéfectiblement l’Expression, la Quantité, la Qualité
Et l’Unicité-même au sein de nos apparentes différences
Qui ne sont que notre Viatique pour traverser notre Chemin à chacun
Qui est tout autant le Chemin de Tous, que Nous co-créons..!
Instant après Instant !
Joie dans la Joie !
..Unité dans le Défi d’Être ..!

Silence Vibrant

Aujourd’hui, il est Simple d’être à nouveau Là…

Il est Simple pour vous également d’Être.
– Malgré les perturbations ou les turbulences que votre personne peut avoir à explorer.-

Il est Simple de se retrouver face à soi-même !
– Ne l’oubliez pas. Ne le négligez pas! –
…Tant dans cet Amour de Soi que cette Soi-Unité
Que justement dans cette Simplicité-même – qui presque se passerait de toute appellation autre.
Et qui ne fait que Se vivre
Dans un Instant indéfini mais fécond.

Silence vibrant

J’ai connu en certaines incarnations beaucoup de joies et de peines
Mais aussi la Paix intérieure
Qui se retrouve au sein et au fond-même des troubles, des chaos,
Car elle est Ce qui réellement donne Sens à ces troubles et à ces chaos..!
Il y a paradoxe direz-vous.. ?
Non. C’est une erreur de penser cela,
Il y a, bien au contraire, Synchronicité !

Silence vibrant…

…Ne vous apesantissez pas par conséquent dans la gestion hasardeuse, délicate et enfiévrée de certains Troubles, tant extérieurs qu’intérieurs.
Prenez-les avec Simplicité, dans l’Instant…

Ils ne sont que Ce qui se présente dans cet Instant là..!

Le navire n’est-ce pas -ou la barque- franchit allègrement les vaguelettes qui pourtant heurtent sa coque : il ne s’en soucie pas…

Silence vibrant…
Chant vibrant doux et profond
Silence vibrant

Cultivez-la, cette Simplicité.
Soyez cette Simplicité !

Car il y a tellement de Plénitude,
d’Intelligence,
de Compréhension,
de Non-égo,
de Joie évidente et sûre,
de Partage absolu dans la Soi-Unité parfaite et courante,
dans la pratique de la Simplicité !

…Cela revient n’est-ce pas aussi à ce Désencombrement dont il a été parlé par mes Compagnons, mes Compagnes…              (…cf. Iosep O’D et Marie-Madeleine de février)

Mais Cela revient également à être au plus près de l’Instant quotidien :
Tant du chant de l’oiseau que du balai à passer,
Tant de la joie des enfants fugace à épouser
Que de la gestion simple de ce qui fait le « tous les jours »
Et qui appartient à l’incarnation
Tant dans les instants les plus cruciaux de vie et de mort
Que dans les instants les plus banaux – mais si précieux…

Silence vibrant
Chant vibrant avec sur sa fin quelques claquements de mains
Silence vibrant

Lâcher les mots est également une pratique de la Simplicité.
Lâcher l’expression compliquée des constructions mentales
Si factices parfois -bien que si satisfaisantes-
L’est également…
Cela ne signifie pas revenir à l’âge de pierre,
Ni à la confusion.
Car en cela il n’y aurait certes pas que simplicité – mais régression.
Nous sommes n’est-ce pas, et vous le savez, dans un processus de Progression!

Et lâcher donc l’usage superfétatoire et l’emploi des mots excessif  – Pratique de Simplicité !-  n’est pas pour autant abandonner l’exercice de l’Intelligence et la finesse du Sens et de la Compréhension de ce qui Est !
Mais le passer au Filtre de la Simplicité doit être une exigence.
Croyez-moi : cela est un grand Progrès !

Il y a donc mes Très-Aimés des sortes de Règles pour cela – ne soyez pas étonnés…

La première Règle pourrait être :

– « Abandonner toute prétention à vouloir montrer ou prouver.
…Cela s’accompagne d’un état de certitude intérieure et de paix stable et ferme. »

Comme deuxième Règle, nous pourrions dire:

– « Ne pas être imbu de soi, ne pas s’accrocher à ce que l’on croit être.
Mais simplement passer par là, être dans l’instant et sans prétention. »

Une troisième Règle pourrait se dire:

– « Avance, tout simplement…
Ne te préoccupe pas de ce que tu crois être compliqué autour de toi..
Ni devant toi,
Ni derrière toi,
Ni au dessus de toi,
Ni en dessous de toi…
Avance dans la Joie simple : pas après pas.
Chaque Pas étant la joie de ce Pas-là.  »

Et comme quatrième Règle, je proposerai :

– « Fuyez ce qui vous fait fuir. Fuyez ce qui imprime en vous peur, lassitude, mécontentement, insatisfaction…Et affrontez ce qui est là !
En tenant compte des trois Règles précédentes, mes Très-Aimés. »

…Il ne s’agit pas, n’est-ce pas, de se débiner devant des responsabilités lorsque je parle de fuite !
Il s’agit de maintenir la barre de la Simplicité et de la Joie.
…Et celle-ci se partage avec ceux qui vous entourent – elle est contagieuse croyez-moi !!

Chant vibrant puis claquements de mains, souffle léger

…Voici donc ces quelques Règles de Simplicité que je partage..!
– Il pourrait y en avoir d’autres mais ce ne serait que complication n’est-ce pas…-

Ne sommes-nous pas, Vous autant que Nous, las des complications ?

Même si justement (et cela est bien pour vous défier!) les complications ne cessent de se présenter et de se complexifier dans votre environnement quotidien, n’est-ce pas..?
Cela ne vous invite t-il pas justement à pratiquer la Simplicité mes Très-Aimés ?!
N’est-elle pas justement la Voie pour surmonter ces complications ?!

Méditez cela mes Très-Aimés.

Voilà qu’a présent je me simplifie moi-même -moi Sayounan Er ‘D-
En déclarant que je ne suis plus que ce petit fil de soie qui pend à la frange de ce vêtement…
Et que je m’en réjouis infiniment !

Je vous salue.
Je vous dis peut-être à bientôt,
Moi Sayounan Er ‘D de Sirius C, que vous connaissez.

Alléluia, mes Très-Aimés !

Petit chant final

Ainsi chante le petit fil de soie..!
Alléluia.

via Christine Anne K. le 9 mars 2014
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 Cercle de co-Création n°10 les 7, 8, 9 avril : Ponts interdimensionnels
avec participation physique ou distante active : voir en page Evènements  

.

Sayounan Er, de Sirius C -n°2- Extase & Soi-Unité

cliquez pour écouter

(cette intervention suit celle de Iosep O’D n°3 – Cesser les Séparations)

 

Très Aimée Humanité, Je me nomme Sayounan Er ‘Il du plan vibratoire de Sirius C, vous me connaissez… Je reviens m’adresser à vous avec beaucoup de Joie !

Je ne parlerai pas, ainsi que l’a fait avant moi le Bien-aimé et Vénéré Iosep O’D, de Séparation.
Mais je parlerai de Joie, de Présence Absolue… d’Extase même, pourrais-je dire !…

Je parlerai avec mon Cœur – et avec le Vôtre…

Et je vous invite, dès à présent, à rejoindre en vous-même ce qui sait vibrer à l’Unisson de Cela.  …

Silence vibrant…

La Joie ne peut être « décrite » avec de nombreux mots …
Simplement – lorsqu’Elle est véritable,  Elle est comme un Océan qui balaye et qui efface tout ce qui n’est pas Elle…

Et c’est en cela que j’ai parlé d’Extase…

Et partant du fait que le mot Extase a pour signification : « sortir de ce qui est, ordinairement »… Je vous invite à Habiter la Joie – en quittant ce qui est ordinaire, en sortant donc de ce qui vous est étroit, de ce qui vous est trop coutumier…
En étant simplement Ce qui n’a plus de nom – mais qui vous emplit de votre propre Immensité…

Silence vibrant…

Et cependant, ne croyez pas que je vous invite à vous évader de votre Incarnation. Bien au contraire !
Il importe de faire exister cette Joie, et cet Etat, à tout instant de votre incarnation.

Et que cela ne soit pas un Etat extra-ordinaire, mais un Etat coutumier.

Cela est le véritable Etat d’Unité.

Car cet Etat , lorsqu’il est partagé, n’implique aucune différence, ne suscite aucune différence – par Essence. Il ignore le fait même d’une différence quelconque, en cet Etat intérieur et donc (pourrait-on dire) individuel.

Vous êtes, cependant, Tous et Un – à la fois.
Il n’y a pas d’individualité séparée.
Il n’y a que Soi : ce Soi – que je n’hésiterai pas à dénommer Soi-Unité –  Ce vers quoi vous souhaitez tendre…

Ce Soi donc, Soi-Unité, est entièrement partagé.

Non seulement à l’infini de ce que Vous sur la Terre vous pouvez être, comme somme d’individus – mais  tout autant avec la totalité des Etres vivants : quelles que soient leurs formes, quelles que soient leurs vibrations, quels que soient leurs états et les localisations dans lesquels ils se situent…

Cet Etat donc d’Unité ne fait plus aucune Différence!

Cet Etat d’Unité, qui est Joie, ne vous permet plus de vous sentir séparés.

Cet Etat, donc, Vous appartient pleinement – car il est votre véritable raison d’Etre.
Il est votre Véritable Incarnation.
Je dis bien : il est votre Véritable Incarnation, sachez-le !

Silence vibrant…

Il n’y a donc plus que Cela. Et cependant : vous vivez ! Vous avez des corps, vous interagissez, vous « fonctionnez » (comme vous dites) !..
…Mais reconnaissez que, si c’est en portant cet Etat-là :  là, vous avez véritablement changé de Dimension!!…

Et cependant vous portez -dans votre incarnation- cette autre Dimension, cet autre Plan vibratoire…Qui n’est pas inaccessible, loin de là !
Et auquel vous accédez…
En toute simplicité, évidence, présence, innocence, perfection…

De par votre propre Lumière, et son grandissement !…

Silence vibrant…

Il ne s’agit pas d’oublier Ce que vous êtes sur Terre, ni parmi les autres.
Il s’agit d’Être sur Terre et parmi les autres Cet Etat : qui est partagé.
Qui est Un.
Qui n’ayant plus de nom, se nomme à l’Infini :
Je …et Tous… et Soi…

Silence vibrant…

Votre Incarnation, dans toute sa Beauté, sa Justesse, son Absoluité, vous appartient comme un véritable Trésor. Un Joyau!..  Elle n’est pas un accident !

…Votre Incarnation est la Beauté même de votre choix d’Etre, en ces instants, Ce qui vous fait Être le plus près : de vous-même.

Et ce vous-même n’est autre que Ce :
Source. Source en Toi. Source Qui est Toi.
Toi qui n’est que Source et qui n’est pas une Entité séparée, mais qui est Tout à la fois Un et Tous!
Individu, dans la Joie d’être Tous, et d’être Un en tant que Tous !

Silence vibrant…

Nous sommes! Vous êtes!
Cela ne fait pas de différence!…

Dans ces instants où je m’adresse à vous, et où je maintiens votre attention, Vous êtes intégralement entrés dans ce Plan vibratoire depuis lequel Je vous parle, et Nous vous parlons…
…Il n’y a pas de différence! …

Et votre Incarnation est faite pour Cela!
Votre Corps de chair permet cela…

Silence vibrant…

Le Silence, bien sûr – est bien plus Riche que les Paroles !

Silence vibrant…

Et cependant il importe que dans vos paroles, la Beauté vibrante de ce Silence s’installe, et les traverse à tout instant.
Car ainsi, vous restez : Dedans!  Vous ne quittez pas cet Etat.
Vous demeurez dans ce Plan… Et vous y invitez ceux que vous rencontrez!

Silence vibrant…

Alléluiah !
Demeurez !

Silence vibrant…

Et qu’au-delà de mon intervention, cette invitation demeure ! Et puissiez-vous la retrouver, la pratiquer à tout instant. Car cela appartient à votre Incarnation, mes Très-Aimés.

De toute ma Joie je vous salue, moi Sayounan Er ‘Il, de Sirius C.
Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 16 novembre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 


Cercle de co-Création Harmonique le 12 décembre 2012
Informez vous en page Evènements :

Sanouyan Er ‘D, de Sirius C – Amour de soi – II

cliquez pour écouter

Sanouyan Er ‘D est introduit par Iosep O ‘D, de Sirius C…

Comme je me réjouis, très Chère Humanité, de cette occasion de partager avec vous ces quelques instants, mon nom est Sanouyan Er ‘D  et Je Suis, de même que beaucoup de mes Amis et Compagnons, un Être ayant séjourné aussi sur la Terre et résidant à présent, bien souvent, dans ce plan vibratoire de Sirius C qui nous accueille  (et auquel vous avez également accès, ne l’oubliez pas !)

J’ai entendu parler il y a quelques instants de cet Amour de Soi, qui vous est rappelé.  J’honore de tout mon Être cette formule, cette exhortation, qui vous a été si gentiment proposée…

J’ai connu moi-même, lors d’une incarnation difficile, un grand dédain de moi-même.  J’ai pratiqué une forme de Haine de ce que j’étais, croyant ainsi m’élever, croyant ainsi rejoindre ce que j’appelais le Christ.

…Cela m’avait certes conduit bien douloureusement à de petits  aperçus… d’Extases et de Lumières. Mais je me les interdisais presque, croyant que cela n’était pas pour moi.  Croyant que je ne les méritais pas. Croyant que je n’avais pas assez souffert pour les mériter. Et ainsi donc -au lieu de les honorer, au lieu de m’en nourrir, au lieu d’ouvrir la Porte qui m’était proposée- je croyais de bon ton de m’en détourner. Car j’avais un ego très fort et j’attendais en quelque sorte d’entrer uniquement par la très Grande Porte, à laquelle je croyais avoir droit après avoir beaucoup haï mon corps, ma personne, ma famille, tout ce que je pouvais faire; et après avoir enduré les innombrables Mortifications qu’il m’était possible au cours d’une vie de m’infliger encore et encore… Et parfois avec un peu d’aide de quelques amis qui partageaient mon point de vue.

Ceci  aujourd’hui, je le raconte certes en m’en souvenant très bien, mais cela apparait n’est-ce pas, vous en conviendrez,  comme un scénario lugubre et un peu ridicule. Du moins j’espère que je peux vous procurer ce sentiment, car je n’ai aucun attachement à l’image que je peux donner de moi en vous racontant cela.

J’admets  aujourd’hui que c’était une expérience, une forme d’erreur que j’avais besoin de visiter… Je pourrais disserter sur la manière dont cela m’a néanmoins fait évoluer, mais cela n’est pas mon propos.

Je vous invite donc à rejoindre en cet instant avec moi les Petites Portes qui s’ouvrent, et à les honorer comme de véritables Passages : vers ce qui véritablement doit être, ce dont Iosep vous a parlé et ce vers quoi il vous a amené…  Ces Petites Portes sont parfaitement méritées, sont parfaitement magnifiques. Elles sont les innombrables petits passages qui sont donnés à tout instant à Chacun – pour entrer sans timidité, sans honte, sans peur dans la Plénitude de Ce que véritablement vous pouvez Être.

J’ai parlé de peur car il arrive -je le sais et vous aussi- que la Peur vienne se glisser également dans ce dés-Amour de Soi…

Silence vibrant

…Je n’ai pas de mots pour parler de cette Peur, cela m’est impossible !!
…Tout ce que je peux observer, en cet instant :  c’est que l’immense Vibration d’Amour et de Lumière qui se fait entendre, et nous appelle, empêche totalement cette Peur d’exister!  Et qu’elle illumine intégralement l’Illusion que cela a pu être… Faisant ainsi qu’il n’y a plus la moindre Illusion – ni par conséquent la moindre Peur !

Je vous invite à vous Immerger…  à vous Illuminer… à vous Absoudre… à vous Aimer… Dans l’Immensité Absolue de cette Vibration qui Efface,
qui Magnifie, qui Crée et Recrée,
et qui met en Lumière ce qui véritablement, essentiellement, ne peut qu’Être……..

Silence vibrant

Et cette Vibration, mes Frères mes Sœurs, mes Amis; du temps où je ne m’aimais pas : je la rencontrais, mais je m’en détournais. Je l’ai même diabolisée, rendez-vous compte!  Je me l’interdisais. Je croyais bien faire, j’étais fier de moi. Quelle erreur…

Mais aujourd’hui je reconnais, une fois de plus, qu’elle balaye absolument Tout.
Elle est comme l’Océan qui recouvre un Continent. Elle est comme le Jour qui fait place à la Nuit ou comme la Nuit qui fait place au Jour.
Elle ne peut être rejetée.
Elle ne peut être niée.
Elle ne peut être ignorée…N’est-ce pas ?

– Comment donc ai-je pu l’ignorer, je ne le sais même plus!
…Je ne peux plus le comprendre !

En ces instants,  Je Suis.
Il n’y a plus d’autre état que cette Entièreté.
Je Suis Un et Je Suis l’Un.
Il n’y a que cette Certitude, intégralement vibrante,
d’Amour de moi-même à tout Ce que je suis, et à tout Ce qui, de par moi existe; se crée et se recrée; se détruit…
Dans l’Amour absolument illimité. Totalement infini.

Disant cela je suis conscient de la limitation absolue des mots qui sont employés.
…J’aimerais presque m’en excuser, mais cela ne serait qu’une forme d’ego – qui n’a pas lieu d’être là où nous sommes… Car vous êtes avec moi.
Car lorsque je dis « Je » :  je dis « Tu », je dis « Vous », je dis « Nous », je dis  » Eux » je dis « Elles »… Je dis « Chacun », je dis « Tous ».
Je dis La Source, je dis Chaque Créature,
Chaque Atome,  Chaque Poussière, Chaque État, Chaque Pensée…

Et lorsque je dis « Je » : il n’y a cependant que cet Amour de moi à Tout ce qui est moi, et qui n’est autre que moi. Et qui cependant est Toute Disparition de Moi-même dans cette Totalité où aucun petit « Je » ne saurait avoir la moindre valeur, comparé à ce Tout Absolu dans lequel je ne suis qu’un atome, infinitésimalement petit et immense, tout à la fois…

Silence vibrant…

Ainsi j’ai été, moi Sayounan Er ‘D, l’un des innombrables voyageurs de l’Erreur et de la Vérité.
Et c’est avec une Absolue Humilité que je me réjouis d’avoir pu partager ces quelques expériences, qui je crois ne m’appartiennent pas, mais dont je me suis fait avec beaucoup de Joie le démonstrateur, la démonstratrice…

Recevez dans votre Grâce mes Salutations…
… Et n’oubliez pas Ce que vous êtes authentiquement, et véritablement …

Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 18 octobre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.