Aleanndor de Vega II -n°13- Nouveau module. Configuration…

cliquez pour écouter

Que mes Salutations vous parviennent, chers Frères et Soeurs de Terre.
Vous me connaissez, je suis Aleanndor de Vega 2.

Je reviens vers vous à présent, dans le cadre de ce que j’appellerai, dans votre langage, un nouveau module. En effet, à présent vous êtes dans une nouvelle Configuration, ce qui engendre de notre part également une nouvelle configuration dans la forme de notre présence et de nos transmissions… Je vous rappelle que j’interviens généralement au nom de la Confédération Intergalactique. Je suis intervenu un certain temps en tant que l’un des responsables de ses flottes; et à présent j’interviendrai en tant que simple conseiller, mandaté.

Je n’ignore pas que vous venez d’être invités à refléchir sur des changements de places (intervention de Marie-Madeleine n°12. NdR) …Eh bien, considérez que moi-même j’ai opéré également un changement de place. Je me réjouis donc de pouvoir m’adresser à vous, disons dans cette nouvelle forme.

Il y a maintenant, au sein de ce qui constitue les nombreux paramètres de ce que nous appellerons votre existence terrestre, un certain nombre de nouveautés; qui permettent ce que l’on pourrait appeler de nouvelles approches, mais également des perspectives plus élargies et dont la forme de ramifications vous était encore inconnue  jusqu’à récemment…

Cela ouvre donc -ne serait-ce qu’à votre Intelligence Collective- des perspectives qui sont bien évidement neuves et intéressantes, avec la possibilité de certains développements et déploiements, ce qui jusqu’alors était limité par l’ancienne configuration… Cela offre également à chaque être et chaque créature, parmi vous et autour de vous -et il ne s’agit pas seulement des Etres Humains mais de tous Ceux qui peuplent la Terre- cela offre donc également des champs de perspectives que vous devez apprendre à reconnaître et à utiliser.

La Configuration de ces champs de perspectives est encore en train disons de s’élaborer, de finir de se construire, et considérez qu’en cela vous êtes non seulement participants, mais co-créateurs…  Vous pourriez considérer cela comme un grand chantier dans lequel chacun opère et joue son rôle.

Néanmoins, même si cet ensemble est encore en cours de construction et par conséquent inachevé, il est déjà tout à fait important et pertinent pour que vous puissiez avoir une meilleure approche et une meilleure vue sur ce qui peut vous servir de repères et sur ce qui peut vous guider dans ce que j’ai appelé les ramifications. (Je sais que vous aimez le mot « arborescence », si cela vous sied de l’employer vous pouvez également l’employer.) …Car en effet ces arborescences prendront de plus en plus vie à mesure que vous saurez les parcourir et vous y déplacer correctement – en toute sûreté d’une part, et en toute intelligence également…

Je vais donc vous transmettre, dans la vibration du silence, quelques repères sur un 1er niveau de base, qui est disons à la fondation d’une grande partie de ces ramifications.
…Je vous invite donc à écouter ce silence avec attention -en évitant les pièges de votre mental ancien et ordinaire, qui va se poser des questions, et en vous plaçant donc -autant que possible en toute conscience- dans la configuration de ce que vous appelez votre nouveau mental…

…Transmission vibratoire silencieuse des données…

…Il importe donc que cette base vous soit véritablement bien claire et intégrée.

Nous allons donc ajouter comme une sorte de clé à ce qui vous a été transmis en silence : une image que vous allez pouvoir imprimer plus consciemment (mentalement) dans ce que vous appelez votre esprit.
Cette image serait celle d’une corde. Pensez à ces cordes qui servent à amarrer les bateaux à quai, ces grosses cordes avec des torsades. Imaginez que cette corde fait une double boucle nouée… Je sais que chacun de vous va se représenter cette double boucle et ce noeud  à sa propre manière… Il y a également à visualiser le fait que les 2 extrémités de la corde sont libres, disons de part et d’autre de ce noeud et de cette double boucle.

Voilà. Cette image est certainement mystérieuse, mais l’avantage c’est que cela vous évite toute projection mentale, et par contre -cette image étant engrammée- elle vous sert justement d’ancrage par rapport à cette base de la Configuration et de ses ramifications qui vous a été transmise en silence.

Je vous laisse contempler encore cette image quelques secondes… Et observez que ce noeud est d’une grande solidité…

Il y a à présent l’émission d’un son subtil sur lequel va vous être transmis ce que j’appellerai le 2ème niveau des ramifications ou de l’arborescence.

…Transmission vibratoire silencieuse…

Vous pourriez d’ailleurs considérer cela comme une sorte de cartographie, que vous pouvez donc engrammer. (Entre parenthèses, je vous rappelle ce que vous savez : que par bio-résonance, il suffit que un petit nombre d’entre vous reçoive ces informations pour qu’elles soient diffusées et partagées. Entre autre part le biais de votre Intelligence Collective.)

…Transmission vibratoire silencieuse, suite….

Je précise également qu’à la différence de ce que vous pourriez croire, cette cartographie ne se présente pas de façon analytique mais d’une façon  -…je ne sais pas quel mot de vocabulaire employer-  le mot « synthétique » pourrait être séduisant mais ça n’est pas non plus celui qui convient, disons  « globale »… C’est comme si vous recevez un livre, dont il vous appartiendra de tourner les pages par la suite.

…Transmission vibratoire silencieuse, suite….
.
Bien.
Et pour clore là aussi cette transmission nous allons employer à nouveau une image.
Vous allez donc cette fois visualiser disons un petit noeud rassemblant 4 ou 5 brins de ficelle bien ordonnés… Et vous allez vous-même constituer, un peu plus loin sur ces brins rassemblés, un second noeud : qui les noue encore une nouvelle fois ensemble… Vous pouvez porter attention à la couleur que vous avez donnée à ces brins de ficelle, pour mieux engrammer cette image. Et comme dans l’image précédente, les brins des extrémités sont libres… Imaginez que vous serrez vous-même ces noeuds en tirant un peu.

Je pense que vous pouvez percevoir -et je vous y invite à présent- l’établissement d’une cohérence, qui peut-être se manifeste par une cohérence subtile… Vous avez en effet à disposition à présent une partie de la cartographie.
Et dites-vous que cette cartographie est chantante.

Nous allons parvenir maintenant au stade de la  cartographie où les oeuvres ne sont pas achevées : où par conséquent les ramifications de l’arborescence sont en chantier. Certaines sont encore virtuelles, certaines sont déjà en cours d’élaboration… Il y a des chemins qui sont plus avancés dans la réalisation que d’autres. Certains ne sont pas encore du tout exploités.

Je vais donc vous transmettre, davantage que la cartographie complète (qui par conséquent n’existe pas vraiment à cet instant) je vais vous transmettre simplement, toujours dans un silence, disons le « Cahier des charges » des éléments du Projet, tel qu’il a été synthétisé à ce jour – ce qui vous permettra comme avec un logiciel d’avoir les mises à jour par la suite.

Ecoutez :

…Transmission vibratoire silencieuse….

…Ceci vous permet d’avoir une perspective sur l’ensemble du chantier, alors que vous êtes vous-même probablement en train de co-agir sur un tout petit aspect de ce chantier…

Cela donnera plus de sens à ce que vous faites et vous permettra de raisonner et de projeter, par rapport à l’ensemble et à de possibles reconnections : par exemple de certains chemins ou de certaines constructions avec d’autres, et également par rapport à la vision globale, disons, de l’harmonie de toute cette arborescence – dans laquelle ce que vous faites trouvera mieux sa place harmonique également…

…Transmission vibratoire silencieuse, suite….


Nous allons stopper là, car cette perspective sur ce niveau en chantier pourrait durer très longtemps… Vous avez les éléments qui vous permettront de continuer à l’observer dans toute son ampleur.

Et nous allons également employer une image pour vous permettre d’engrammer, encore une fois au niveau de votre mental plus conscient, les éléments, et de servir de référence à ce qui vient de vous être donné. Je vous propose donc à cet instant : nous allons choisir l’image d’un canevas… Vous savez ce que c’est qu’un canevas, et vous pouvez l’imaginer à votre propre façon, avec un certain nombres de fils qui sont en chantier… Je vous conseille d’y mettre des couleurs également, cela rendra l’image plus complète.
…La cohérence n’est pas forcément ce qui domine dans l’image de ce canevas mais il y a quand même une structure qui propose une cohérence. Ce qui importe c’est que vous ayez votre image, et qu’elle soit suffisamment pleine de sens et de précision pour être engrammée…

J’ajouterai que ces 3 images ne doivent pas vous apparaître comme une représentation de la structure de la Configuration que je viens de vous faire entrevoir : elles ont plutôt un lien vibratoire qu’un lien de forme avec cette structure (…ne faites pas d’amalgame sur la forme !)…

…Vous allez maintenant, toujours dans un silence, entendre quelques directives.

Je n’utilise pas de sons porteurs comme certains le font (car cela ne correspond pas à ce que je sais faire) mais les transmetteurs silencieux que j’emploie sont d’une grande sûreté et d’une grande précision. Je sais que cela est moins facile pour vous mais soyez confiants dans la cohérence, la précision et la structure – et l’intégralité de ce qui vous est transmis.

Ecoutez.

…Transmission vibratoire silencieuse....

…C’est donc le chapitre des directives principales qui vient de vous être transmis.
Et je vous propose de l’engrammer avec l’image d’une pierre taillée multifacettes – comme vous taillez certains diamants pour faire les bagues ou bien autre chose (…ne vous sentez pas obligé de prendre un solide de Platon, imaginez quelque chose qui ressemble plus à un objet décoratif)
Et je vous conseille d’ajouter un son subtil à cette image, qui vous permettra de l’engrammer avec plus de précision, ainsi qu’une couleur, que vous pouvez ajouter maintenant comme si vous coloriez cette pierre dans un second temps… Il y a donc la forme, le son et la couleur.
C’est donc votre 4ème image dans cette transmission…

…Et vous allez recevoir enfin un dernier petit chapitre de directives – qui sont des directives non pas marginales mais disons plus occasionnelles… Ce ne sont pas les directives principales mais ce sont des directives qui peuvent servir dans certaines occasions : il importe donc également que vous les receviez et que vous les engrammiez.

Ecoutez.

…Transmission vibratoire silencieuse....

.
…Et l’image finale que je vais vous proposer, par rapport à ce 2ème chapitre des directives occasionnelles, sera celle disons d’une épingle dont la tête est faite d’une petite pierre taillée en facettes ainsi que l’autre. Mais c’est une autre, et la pointe de l’épingle est longue comme celle des épingles que vous connaissez…
Vous allez donc également ajouter un son subtil à cette image, ainsi qu’un fond coloré, comme si cette épingle était posée sur un fond coloré – donc vous ajoutez cette couleur : ce n’est pas l’épingle qui est colorée, c’est le fond… C’est donc la 5ème image.

Voilà, vous disposez donc à présent de tous les éléments possibles à ce jour pour pouvoir non seulement envisager mais exploiter la  nouvelle configuration que j’ai évoquée.

Sachez que cette configuration concerne non seulement comme je l’ai dit l’Humanité, mais également les autres Habitants de la Terre, qu’ils soient visibles ou invisibles (pour employer votre langage), et qu’elle concerne également d’autres lieux cosmiques, et subtils. Il y a donc comme je l’ai déjà dit interaction.

C’est donc une perspective tout à fait excitante dirais-je, car elle est neuve pour tous les êtres concernés.
Et vous pouvez imaginer qu’il s’agit par exemple soit d’une grande orchestration, soit d’une danse, soit d’un grand jeu très organisé, soit d’un ballet – mais dont les perspectives sont vivantes, évolutives, et dont le but cependant converge vers l’Un…

Et si je vous ai parlé d’arborescences et de ramifications, cela ne signifie pas que cela diverge à l’infini : il y a complémentarité entre l’arborescence et la convergence. Il y a convergence vers l’Un au sein même de la ramification dans l’arborescence, et cela est de toute Beauté…

Et j’ajouterai -dans le souci de maintenir un langage simple- que l’intervention de Marie-Madeleine de Sirius C qui a précédé, vous parlant de la recherche de vos Places, doit être placée également dans la perspective de cette Configuration dont je viens de vous faire appréhender disons la topographie – la topographie réalisée, et la topographie encore virtuelle mais en projet et en évolution.

Cela est l’une des Configurations essentielles dans la Forme du nouveau Cycle dans lequel vous êtes à présent entrés.
Elle n’en n’est qu’à ses débuts et par conséquent nous nous plaçons simplement dans l’instant de ses débuts. Néanmoins, la Convergence vers l’Un fait partie essentiellement de cette Forme -que cela soit dans les débuts ou plus tard, ou ultimement.

Et nous nous en réjouissons tous profondément et infiniment car nous partageons ce désir de Convergence dans l’Un, à tous les niveaux !

Je vous salue.
Je suis Aleanndor de Vega 2, et je vous dis à bientôt, dans ce nouveau module.
Alleluia.

 

via Christine Anne K. le 2 février 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.