Asayanag Edolot, de Sirius C -n°1- Secrets, par la voie des Sons

cliquez pour écouter

Mes salutations très aimantes, O Humanité, que je connais, si bien…
Je me présenterai comme Asayanag Edolot, du Plan vibratoire de Sirius C, que vous connaissez.

…En mes incarnations terrestres, j’ai souvent pratiqué la Musique.
Et c’est ainsi que parfois il est bon d’oeuvrer sur les chemins de l’Eveil, et de l’Epanouissement intérieur vers sa propre Lumière – et Celle de tous.
En cela il n’est pas de secrets.
Mais néanmoins le chemin de chacun comporte ses Secrets… Et c’est ainsi qu’il y a ouverture de nombreux canaux – par la voie des Sons, et par la voix de la Conscience.

J’ai donc souhaité, en ce jour, m’adresser à vous avec disons cette « réminiscence » du pouvoir de la musique, en toute humilité et en toute simplicité : il ne s’agit pas bien sûr de prétendre à un récital quelconque mais simplement de choisir une expression qui se passe des mots, en partie…

musique jouée + voix
…silence vibrant…

Le silence vibrant du coeur résonant est tout aussi important que les notes de musique qui lui ont permis de s’ouvrir à cet état.

Et c’est là que le premier Secret peut se manifester…

…Et ce Secret certes t’appartient, mais en réalité ne t’appartient pas : car il n’est que la réunion de Ce que tu es avec le Tout, Dont tu Es, de façon indivisible et absolue.
Ecoute encore ton secret…

silence

…Ton Secret t’élève, te fait voyager.
Tu oublies : ce à quoi tu croyais être attaché.
Tu résonnes.
En toute intégrité. En toute pureté.
Et en joie, si discrète fusse-t-elle.
Il n’y a que Source dans Ce que tu regardes intérieurement.

Puis viennent d’autres Sons :

musique jouée
chant
…silence vibrant…

Et dans le Silence encore, si précieux, après l’archipel des sons, tu découvres un deuxième Secret…
Où l’intégralité de ton corps, de sa matière, physique et subtile, est un instrument de Musique à part entière, dans une Joie totale, irrépressible, incontrolable.
Car tu t’es abandonné totalement à ce Secret.
Tu chantes intérieurement. Que tu le saches ou non, que tu le veuilles ou non.
Que tu le désires ou non.
Car tu Es : pure intervention lumineuse. Sonore. Accomplie.
Tu baignes dans l’entièreté des sons dont tu es ce pur instrument. Et tu t’en souviens, par chaque atome qui te constitue.

C’est parfois Ce que tu appelles : ton Ame.
Car ce mot te permet de donner forme à Ce que tu ressens, et à Ce que tu es…

silence vibrant…
musique jouée
…silence vibrant..


Et en ce Silence, où tu vibres de tout ton Instrument, de toute ton Ame (dirais-tu)…
Tu découvres cet autre Secret.
Qui est que tu aspires à davantage encore de Cela.
Davantage de profondeur, davantage de cette Beauté.
Davantage de ce Soi, qui vibre tant que plus rien d’autre ne peut avoir le mérite d’être désiré autant – pas même ton Aimé(e) incarné(e) que pourtant tu chéris et désires ardemment
…Il y a alors en toi un déchirement peut-être…

Et cela donne encore plus de puissance à la Musique que tu incarnes dans ce Secret-là…

silence

Il te vient, peut-être, l’envie de savoir Qui tu es véritablement, quel est véritablement ce qui peut te faire Etre au quotidien la Beauté de ce que tu es dans cet instant-là…

silence vibrant…
musique jouée
…silence vibrant..

Alors, dans le Silence si vibrant qui encore une fois t’habite, t’illumine…
Se présente ce nouveau Secret.
Comment le formuler?.. Tu n’es pas ce que tu croyais être. Et cependant tu Es, en toute certitude, et véritablement, Ce qui résonne ainsi.
Et encore une fois, ce Secret tu le crois être le tien, mais il est celui de tous.

silence vibrant…

Cependant tu es en paix. Tu ne cherches plus…

Et tu sais, en toute foi et en toute certitude, qu’en ces instants-là -où tu résonnes en étant à la fois Toi et Tous, partageant le même Secret- tu es véritablement à la Place, unique et sûre, qui t’est destinée et dans laquelle tu excelles !..

silence vibrant…

Eh bien sache,
Mon Frère, ma Soeur, mon Enfant, mon Aimé. Mon musicien, mon danseur. Mon Chant, ma Musique…Que lorsque tu es à ta Place de cette façon-là, tu ne peux ni être ailleurs, ni L’oublier, ni La perdre.
Car c’est là que véritablement non seulement tu t’élèves et tu t’expanses, et te dilues dans ce Tout qui est partagé ; mais tu excelles dans ta propre Unité, dans ta pure Intelligence, dans ton entière Beauté, dans ta Magnificence absolue, dans la Vérité parfaite de Qui tu as toujours souhaité être, et redevenir…

silence vibrant…
musique jouée
chant
…silence vibrant..

En ce Silence il n’est plus de Secret. Il n’est que Vérité, simple, parfaite, évidente : tu es là

silence vibrant…

Mon coeur se réjouit, avec le Tien, car nous sommes à notre Place : en toute Beauté, en toute Immensité, en toute Sagesse, en toute absolue Liberté.

Résonnons ensemble.
Que cela soit, et reste, et demeure, et se perpétue.

Je vous salue, de toute ma Joie et mon désir de Perfection, partagée.
Je vous dis à bientôt, sans doute.
Je suis Asayanag Edolot, du Plan vibratoire de Sirius C.
Soyez ce que vous êtes.
Alléluiah.

.

via Christine Anne K. le 4 février 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

.

 

 

1 réflexion sur « Asayanag Edolot, de Sirius C -n°1- Secrets, par la voie des Sons »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.