Abysse -n°2-

écouter >

chants d’oiseaux tout au long du message
long chant et musique d’introduction vibrants…(puis quelques notes continuent entre les mots)

Abysse…encore !
Abysse…

Se perdre…Disparaître…
Reprendre Vie – dans une forme qui n’est plus celle que l’on connaissait…
Revenir en soi. Sans projet. Sans objet.
Sans certitude de ne pas se connaître.

Abysse…Profondeur…
Dévastation de soi – et pourtant arrivée.
Arriver. Etre là.

Se rappeler, chanter la Vie !…
Découvrir et déployer autour de soi ce qui se magnifie…
Parcourir les chemins. Revenir vers ce qui a toujours été.

des frappes de tambour rythmées accompagnent  les paroles

Avancer…Sans effort – et pourtant avec persévérance.
Le chemin pourtant, auparavant a été long, a demandé beaucoup d’efforts…

Celui-là est d’une autre forme : il demande à être Soi.

percussions et quelques notes de musique entre les mots
…Il y a construction.
La chenille se métamorphose en mille papillons  (toux)
Mais par quelle opération ? Est-ce une perte totale d’identité?
Une perte de forme ?
Une destruction absolue ?
Est-ce par une mort à l’intérieur de soi, et une absence à l’extérieur de soi ?

musique très résonante…
chant et musique vibrants accompagnés par un oiseau…

Il y a perte de repères.
Il y a traversée d’un Sans-Fond.

Abysse encore !
Abysse : qui permet de passer de l’autre côté, diriez-vous. Ou de passer dans l’autre aspect…

Abysse féconde !

quelques notes de musique
Retrouver…
Retrouver ?
Que retrouver, si ce n’est rien qui valait la peine d’être emporté ?

Il n’y a à retrouver que sa propre Vérité.

musique rythmée et vibrante…chant d’oiseau mélodieux…
chant avec percussion très vibrants…

silence vibrant

Il y a chemin, oui.
Mais il y a aussi arrêt, station. Il y a peut-être étape.
Il y a différents lieux.
Il y a des choix qui s’imposent ou s’imposeront, sans possibilité de tergiverser.
Il y a enfin : tous ceux qui sont là, qui appellent…Qui peuplent ces lieux.

Accueil…

musique légère, avec le chant de l’oiseau…
chant très vibrant…souffle..

Les mouettes survolent les vagues, la falaise, le vent.
L’Abysse franchie…
Il n’y a pas « autour ». Mais il y a Présence – Absolue.

musique vibrante et chant avec percussions légères

long silence vibrant intense,

une séquence de paroles stellaires

Il n’y a pas Perte de Soi.
Il y a Accomplissement de ce Chemin.

Alleluia

via Christine Anne K. le 3 juillet 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

– cette canalisation est suivie d’un Chant de Réconciliation = écouter

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.